Vous êtes sur la page 1sur 65

Télescope amateur / Tailler le miroir principal

Le télescope amateur Table des matières

Jean Marc Becker / Yves Lhoumeau La fabrication d'un télescope de A à Z...

Introduction: le projet Le contrôle

Jeux optiques
Généralités

L'Appareil de Foucault
Quel instrument choisir?
● principe
● mise en œuvre
Avant de commencer
● approche de la sphère

● Le verre, les abrasifs, La poix


● Le chantier La parabolisation

● pourquoi une parabole ?


La taille / Ebauchage:
● Masque de Couder
● principales figures observées
● les instructions ● Les mesures
● la première heure ● retouches (pratique)
● creusons,creusons ● Le cahier de retouches
● creuser, mais jusqu'à quand ? ● La décision de fin de travail
● mesurer la flèche du miroir

L'aluminure
La Taille /réunissage

Et puis la fabrication du télescope qui va


La Taille / Douci autour...

comment s'y prendre ?


Travaux pratiques

● la pratique
● ébauchage
Polissage ● réunissage et doucis
● polissage
● a quoi sert le polissage ? ● parabolisation
● fabrication du polissoir
la pratique de la poix
combien ca coute ?

Autres liens

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/tables%20des%20matieres.html (1 of 2)03/05/2004 20:45:10


Télescope amateur / Tailler le miroir principal

Glossaire

Table des matières page 1/1

nous écrire
| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/tables%20des%20matieres.html (2 of 2)03/05/2004 20:45:10


Télescope amateur / Le projet

Le télescope amateur Le Projet

Jean Marc Becker / Yves Lhoumeau La fabrication d'un télescope de A à Z...

Comment une rondelle de pyrex deviendra miroir

Genèse du projet Un site...

Villemandeur, Eclipsiaparty 1999 : Pour vous donner envie de réaliser


une rencontre astronomes amateurs votre télescope, de A à Z, du miroir
internautes. L'idée était là, elle ne à la monture.
demandait qu'à être concrétisée. En
effet, Il est tout à fait possible de Pour rendre la démarche encore
construire un télescope entièrement: plus attractive et proche de la
optique, mécanique, électronique, réalité quotidienne, nous avons
avec pointage automatique... et tout décidé de décrire la construction en
cela à un cout inférieur aux temps réel d'un télescope de
instruments commerciaux de même 200mm complet, en utilisant un
caractéristiques, en ayant la outillage et un budget modeste.
satifaction d'avoir réalisé son
instrument. Jean Marc Becker
Nous n'avons pas fixé d'échéances
précises, car il n'est pas toujours
Seulement voila, avant de ce lancer, évident d'évaluer le temps libre à expert en taille de miroirs
il faut être sur de pouvoir réussir à notre disposition. Néanmoins, nous
franchir tous les pièges que la nous efforcerons de noter autant
bricole nous réserve... et surtout que possible le temps passé dans
donner du temps au temps, bref être cette aventure...
très patient.
à Astronome vaillant, rien
L'utilisation du Web et du courrier d'impossible !
électronique est une véritable
aubaine pour échanger ses
Yves Lhoumeau
expériences d'opticien- concepteur-
bricoleur-bidouilleur.
apprenti gratteur de verre

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/projet.html (1 of 2)03/05/2004 20:45:21


Télescope amateur / Le projet

Le projet page 1/1

| Chapitre suivant |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/projet.html (2 of 2)03/05/2004 20:45:21


Télescope amateur / Tailler le miroir principal / Généralités

Le télescope amateur Tailler le miroir principal

Jean Marc Becker / Yves Lhoumeau La fabrication d'un télescope de A à Z...

Généralités

Il y a peu de domaines de La précision nécessaire à Une fois les critères de qualité


l'instrumentation scientifique dans obtenir peut paraître obtenus, le miroir peut être
lesquels un amateur non outillé extravagante eu égard aux réputé parfait, aucune évolution
puisse rivaliser avec les pros de la précisions mécaniques de sa forme ne permettant
chose. Et c'est paradoxalement habituelles. En optique, on d'obtenir de meilleures images.
dans le domaine de l'optique raisonne en centièmes de
astronomique, considérée comme microns , en pentes de un Il existe une merveilleuse
un sommet de perfection, qu'on millionième. technique de contrôle de la
peut prétendre y arriver. forme de la surface d'un miroir
Or les techniques de qui s'appelle le foucaultage, du
génération manuelle d'une nom de Foucault son inventeur,
surface rodée aboutissent à et qui permet la mesure avec
des ordres de grandeur de ce des moyens apparemment
type. dérisoires de la qualité de la
surface avec toute la précision
La surface voulue pour un utile.
miroir de télescope standard
est une parabole, terme qui L'industrie ne peut s'offrir le
sera explicité plus tard. Or luxe de mener ses instruments
cette parabole est vers cette perfection dans le
Le tailleur amateur de miroirs extrêmement proche d'une cadre d'une production de
bénéficie d'une conjugaison sans sphère, et au bout du compte masse alors que l'amateur si,
pareille de petits miracles. D'abord, pas plus difficile à obtenir. Et car il a ce qui est de plus
rien n'est physiquement plus simple pour couronner le tout, les lois précieux, le temps.
qu'une surface optique, plane, de l'optique fixent une limite
sphérique, parabolique. Il y a un ultime à la qualité d'un miroir.
matériau, le verre, qui se travaille Un amateur pourra donc dire
plus facilement qu'on pourrait avec des arguments mesurés
l'imaginer. Les lois de la physique imparables que son télescope
voulant que deux surfaces, quand est parfait. On peut là introduire
on les déplace l'une par rapport à SUJET/CONTENU la notion que le seul élément
l'autre ne puissent rester en contact conditionnant la capacité d'un
par tous leurs points que si elles généralités instrument à collecter de la
sont planes ou sphériques font qu'il lumière et à extraire des
est presqu'impossible de faire autre informations des photons qui lui
chose que d'aboutir à des surfaces quel instrument choisir ? arrivent est le diamètre de son
planes ou sphériques, à une très miroir principal.
haute approximation quand on rode le matériel
deux pièces de verre ou d'un autre
matériau rigide à l'aide d'un abrasif. le chantier

ebauchage

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/general1.html (1 of 2)03/05/2004 20:45:33


Télescope amateur / Tailler le miroir principal / Généralités

doucis

polissage

Tailler le miroir principal généralités page 1/2

| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/general1.html (2 of 2)03/05/2004 20:45:33


Telescope amateur / tailler le miroir principal / généralités

Quel instrument choisir ?

Question aussi vieille que l'astronomie amateur. C'est pourquoi l'amateur qui veut vraiment s'équiper et
Querelle lunette contre télescope, Newton contre tailler lui même son optique commencera par un télescope
Schmidt Cassegrain. de 200 ou 250. Ca donne déjà une très belle fenêtre sur le
ciel.
Pour celui qui veut faire son télescope, le choix initial
est finalement assez simple. L'expérience montre que Tous les autres critères, encombrement, esthétique, sont
les miroirs les plus faciles à tailler sont ceux de 200 à parfaitement accessoires. Un 200 parfait donnera les
250 mm, avec une rapport focale sur diamètre de 6 (F/ meilleures images qu'un 200 puisse fournir, quelles que
D=6). soient les formules optiques utilisées. Si on veut faire
mieux, il faut agrandir le diamètre. Aucune complication
A diamètre égal, une lunette est beaucoup plus longue optique, quelle qu'elle soit, ne pourra permettre de faire
qu'un télescope, pour pouvoir corriger les aberrations mieux, pour un diamètre donné que le simple miroir taillé
chromatiques. Beaucoup plus chère, parce que par l'amateur dans son modeste atelier.
nécessitant quatre surfaces optiques dans des lames de
verre de haute qualité.

Tailler le miroir principal généralités Page 2/2

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/general2.html (1 of 2)03/05/2004 20:45:38


Telescope amateur / tailler le miroir principal / généralités

|Page précédente |Chapitre suivant |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/general2.html (2 of 2)03/05/2004 20:45:38


Télescope amateur / Tailler le miroir principal / avant de commencer

Le télescope amateur Tailler le miroir principal

Jean Marc Becker / Yves Lhoumeau La fabrication d'un télescope de A à Z...

Avant de commencer
Le matériel

Le choix du diamètre étant fait, entre Il y a enfin la poix et le blanc à D'autres utiliseront un fût métallique
200 et 250 pour un premier miroir polir qui nous serviront à polir et à de 200 litres comme ceux que le
étant le plus admis par tous ceux qui mettre en forme définitive le miroir. garagiste du coin pourra fournir. On
y ont tâté, il reste à approvisionner enlève un fond au burin et au
le chantier. Le chantier marteau, on le remplace par une
Divers fournisseurs proposent des rondelle de contre-plaqué épais,
kits comprenant tout le nécessaire. après avoir mis pas mal de cailloux
Rien n'est plus modeste que le
Deux disques, l'un en Pyrex, l'autre au fond.
chantier d'un pousseur de verre.
en verre ordinaire, des lots C'est ce modèle que je préfère, car
Les menuisiers se feront un robuste
d'abrasifs, de la poix à polir. bien stable et à une bonne hauteur.
trépied lesté en bas , avec un
Pourquoi le Pyrex ? C'est un verre L'établi optique devra être très
plateau de 50 cm en contre-plaqué
doté d'une caractéristique robuste, car il subira de fortes
épais.
particulière qui est son faible contraintes lors du polissage.
coefficient de dilatation. Il coûte Le chantier doit être installé dans un
plus cher que le verre ordinaire, endroit où il ne dérangera pas, si
mais il est bien plus facile à utiliser possible à une température de l'ordre
quand la température extérieure est de 20 à 22 degrés. Ca, c'est pour la
basse. Il demande beaucoup moins poix.
longtemps pour trouver sa forme Tout doit être bien lavable autour.
définitive. Il y a mieux , le Zerodur, Cliquer dans les cases La propreté du chantier est
mais c'est plus cher.... indispensable pour éviter les
Les abrasifs dans le colis sont de pour plus de détails pratiques rayures.
grain et de dureté variés. Toujours pour des raisons de
Il y a le Carborundum, ou carbo, gris propreté, le chantier sera couvert
SUJET/CONTENU
à l'éclat un peu métallique, qui est soigneusement de vinyle adhésif, tel
fait pour râper le verre. Il nous qu'on en trouve en déco, plutôt de
servira pour l 'ébauchage. couleur sombre. Ce revêtement sera
Viennent ensuite les corindons, plus Le chantier changé en cours de travail.
tendres, avec des grains de Il reste à mettre trois cale en bois, en
dimension décroissante, qui vont contreplaqué aussi, à 120 degrés,
permettre de doucir progressivement une cale étant ajustable, histoire
la surface jusqu'à ce qu'elle soit Le Kit de Taille d'immobiliser correctement les
polissable. disques de verre au milieu de l'établi
optique.
Combien ca coûte ?

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/avanttaille.html (1 of 2)03/05/2004 20:45:42


Télescope amateur / Tailler le miroir principal / avant de commencer

Tailler le miroir principal avant de commencer page 1/3

| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/avanttaille.html (2 of 2)03/05/2004 20:45:42


Telescope amateur / tailler le miroir principal / avant de commencer

Le matériel :

détails d'un kit de taille

Les abrasifs

sur la photo, on distingue les pots, de


différentes tailles. Ils sont classé par grosseur
de grain

carbo 80 : pour creuser

corindon 120, corindon 180: réunissage

w1, w2: apprêt (avant le douci)


La matière première
w3, w4, w6: doucissage
1 disque en Duran 50 (futur miroir) à gauche sur la
photo. Diamètre 205 mm, épaisseur 33mm Zirconium RZ: polissage

1 disque en verre (outil); plus mince, à droite. Poix noire optique: pour faire le polissoir,
épaisseur 19 mm présentée sous la forme d'un bloc d'un kg à faire
fondre, emballé dans du kraft

divers

une pierre abrasive pour les chanfreins.

caisse de transport, pour l'envoi à l'aluminure

Tailler le miroir principal avant de commencer Page 3/3

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/abrasifs.html (1 of 2)03/05/2004 20:45:49


Telescope amateur / tailler le miroir principal / avant de commencer

| Page précédente |Chapitre suivant |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/abrasifs.html (2 of 2)03/05/2004 20:45:49


Telescope amateur / tailler le miroir principal

Le poste de taille en images

YL: j'ai décidé de simplifier la réalisation au


maximum. comme je n'avais pas envie
d'enlever le fond du bidon à coup de burin, je
l'ai gardé quasiment intact, en ne perçant que 6
trous à l'aide d'une mèche à métal et d'une
perceuse. des L en tige filleté de 6 permettent
de maintenir le plateau en bois qui supporte
l'outil.

Comme découper un rond n'est pas mon fort


non plus, j'ai préféré une forme en octogone; il
n'y a qu'à couper les coins d'un carré !

astuces de fabrication
Cout du poste: (mars 2000)
utiliser 3 bouts de tiges filetées pour fixer le
plan de travail sur le bidon
● Bidon....gratuit
● sable...gratuit
● planche... 26 FF
● quicaillerie (vis, tige, boulons): 20 FF
● vénilia adhésif: 40 FF

Total: 86 FF

Tailler le miroir principal avant de commencer Page 2/3

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/poste%20de%20taille.html (1 of 2)03/05/2004 20:45:57


Telescope amateur / tailler le miroir principal

Page précédente | Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/poste%20de%20taille.html (2 of 2)03/05/2004 20:45:57


Télescope amateur / l'ébauchage

Le télescope amateur l'ébauchage

Jean Marc Becker / Yves Lhoumeau La fabrication d'un télescope de A à Z...

Quelques instructions

Un miroir de télescope est essentiellement une surface Ca n'a pas duré deux minutes, et il faut tout enlever avec une
concave, sphérique à une haute approximation. Elle éponge, résidus d'abrasif et pâte de verre broyé, et on
deviendra parabolique lors de la mise en forme recommence.
définitive mais sans s'éloigner beaucoup de la sphère. Premier "théorème": la pièce qui est dessus se creuse, pendant que
la pièce du dessous se bombe. Et ça creuse d'autant mieux que
Nous avons en mains deux disques de verre, un qui l'amplitude de la course est grande. Il est essentiel, dès ce stade et
deviendra un miroir, pour tout le reste du travail de veiller à ce que les positions
l'autre qui fera fonction d'outil. respectives de l'outil et du miroir varient constamment. Pour cela,
il convient que l'opérateur tourne autour du tonneau, doucement,
Nous avons également toute une série d'abrasifs de qu'il fasse régulièrement tourner l'outil sur le chantier, et qu'il
grosseur variée. Le disque miroir est initialement plat, fasse régulièrement tourner le miroir entre ses mains, et tout cela
il faudra donc le creuser pour lui donner la forme dans le même sens. C'est la condition absolue pour éviter toute
d'une calotte sphérique. C'est là que la magie du régularité qui conduit à des formes non sphériques. La difficulté
rodage intervient. Cette première phase s'appelle du travail à la machine est de
l'ébauchage. reproduire ce côté aléatoire qui conduit à la sphère parfaite.
Nous avons donc un chantier de travail. Nous posons
dessus le disque outil, et on le maintient latéralement
par des cales en bois vissées sur le plateau. Maintien
non serré.

Effectuons ensuite sur les 2 disques des chanfreins à


l'aide d'une pierre carbo. Cela permettra d'éviter les
écailles sur les bords du miroir. Puis on prend le pot
de carbo 80, dans le couvercle duquel j'ai l'habitude
de percer un trou pour en faire une salière. On "sale"
la surface de l'outil avec l'abrasif, puis on projette de
l'eau avec les doigts sur la surface. Pas trop, car
l'abrasif se sauve, pas trop peu sinon on on obtient une
pâte inhomogène. Un poil d'expérience permet de
trouver les bonnes doses.

D'une main ferme, quoiqu'un peu moite pour un


premier miroir, on pose le disque miroir sur le disque
outil, et on frotte. Ca fait pas mal de bruit au début, le
verre n'aime pas ça du tout et le fait savoir. Puis le
bruit s'atténue et disparaît pratiquement. La première
séchée est finie.
Au début, ce n'est pas flagrant ! Mais au bout d'une demi-heure de
travail, si on prend une règle et qu'on la pose en travers du miroir,
on s'aperçoit qu'il y a un jour qui se fait au centre entre la règle et
le miroir. De même, si on la pose sur l'outil, elle bascule
doucement.

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/ebauche1.html (1 of 2)03/05/2004 20:46:04


Télescope amateur / l'ébauchage

Tailler le miroir principal l'ébauchage page 1

| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/ebauche1.html (2 of 2)03/05/2004 20:46:04


Telescope amateur / tailler le miroir principal / la première heure

La première heure...

Lundi 17 Avril 2000

YL> ca y est, je me suis mis à gratter.


ouverture de la boite de carbo 80, humidification
des disques avec un YL>Il reste 3 zones intactes sur les bords , réparties
brumisateur, saupoudrage d'abrasif, et c'est parti... à 120°. Au bout d'une heure (15 séchées), le miroir
Dès la première séchée, je me suis pas méfié des est pratiquement dépoli lui aussi. Il ne reste qu'une
chanfreins. Et clac, une belle écaille est partie du extrémité sur un bord qui n'a pas été gratté. C'est
bord du miroir après un demi tour autour de la normal ?
table de taille. glups!
JMB> C'est normal que le bord soit attaqué en
JMB>Honte à moi, j'ai oublié ce "détail"... dernier, pour l'instant tu ne fais que creuser le
centre.
YL> Qu'a cela ne tienne, j'ai retourné le miroir,
repassé consciencieusement les bords avec la YL> On ne voit pas encore de courbure notable.
pierre à carbo plusieurs fois. Et je me suis remis
au travail. JMB>Mais si mais si, tu as une courbure. Prends
une bonne règle, tu fais déjà passer quelques
JMB> Et il faudra entretenir le chanfrein dixièmes de millimètres en dessous au centre du
plusieurs fois en cours d'ébauchage, en miroir.
particulier sur l'outil dont le bord va baisser.
YL> Pourtant j'ai bien appuyé pendant les courses.
YL> au bout d'une 1/2 heure (7 séchées), on Je pense que c'est l'amplitude latérale qui n'était pas
remarque nettement que l'outil en verre est plus assez forte. Nous verrons donc demain !
tendre que le miroir. Le premier est devenu
complètement dépoli, alors que le miroir ne l'est JMB>Il faut aller aussi loin que possible tant en
pas encore sur toute sa surface. Nord Sud qu'en Est Ouest, jusqu'à la limite de la
bascule.

YL> A part le problème de l'écaille, ma


préocupation première est le dosage entre abrasif et
eau. J'ai essayé plusieurs méthodes:
-avec un brumisateur pour humidier les disques,
puis passage d'une éponge
mouillée

Tailler le miroir principal l'ébauchage Page 2

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/premiereheure.html (1 of 2)03/05/2004 20:46:09


Telescope amateur / tailler le miroir principal / la première heure

Première page | Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/premiereheure.html (2 of 2)03/05/2004 20:46:09


Telescope amateur / tailler le miroir principal / l'ébauchage

Creusons, creusons...

J'ai aussi élargi mes courses. J'ai l'impression


que ca gratte mieux. Je peux maintenant sentir
YL> nous voici en plein ébauchage. Je me rends très légèrement un creux sur le miroir, au
compte petit à petit de tout ce qui se passe sous mes centre. Comme je l'ai dit, le dosage de l'abrasif
mains. J'ai trouvé un meilleur équilibre entre carbo et devient plus évident. Je vais encore continuer
eau. J'utilise un brumisateur et une éponge humide à gratter. J'ai une vague idée de la limite de
entre deux séchées, ça suffit largement. changement d'abrasif. c'est pas pour tout de
suite. Il va bien faloir encore quelques heures !
Point ne sert de mouiller comme un dingue, comme
j'ai pu le faire lors de la première séance. Le gain est Troisième et Quatrième séance (1h
intéressant sur la propreté autour du chantier ! On chacune)
évite les flaques grises. Heureusement que je taille
dans une pièce indépendante de la maison, car sinon
JMB est passé me rendre visite. Une sacrée
le conflit avec Madame aurait été de taille ;-))
leçon de taille. Désormais l'ébauchage va
La routine dans le mouvement s'installe. ou presque.
beaucoup plus vite. Le geste devient
J'ai quand même fait une gaffe. Et hop une deuxième
machinal . Mais surtout j'utilise une autre
écaille, plus petite, faite bêtement. J'ai bien inspecté
technique pour creuser. Il s'agit de courses
les chanfreins. Mais quand la pièce mouillée vous
échappe des mains, elle cogne parfois un peu trop droites (vidéo) .
brutalement l'outil. et un petit poc :-( de 1 mm x 2mm
sur un bord. du coup, j'ai bien arrêté le chanfrein à cet La flèche a augmenté en très peu de temps.
endroit. Je ne pense pas que ce soit grave. Elle mesure désormais plus d'un millimètre. A
Ca m'apprendra surtout qu'il faut toujours manipuler ce qu'il paraît, un bon creuseur peut espérer
les disques de verre avec respect et précaution, même descendre d'un millimètre par heure !
après une heure de travail. Il faut se méfier de la
routine. Bien sûr toute technique a son revers. Cette
méthode est un peu plus "violente". Il faudra
bien revenir aux courses en W pour
homogénéiser la surface du miroir. Mais nous
n'en sommes pas encore tout à fait là.

Tailler le miroir principal ébauchage Page 4

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/milieuebauche.html (1 of 2)03/05/2004 20:46:15


Telescope amateur / tailler le miroir principal / l'ébauchage

Page précédente |Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/milieuebauche.html (2 of 2)03/05/2004 20:46:15


Telescope amateur / tailler le miroir principal / ébauchage

C'est bien de creuser, mais jusqu'à quand?

Par contre, si la source est à l'infini, comme une étoile


Nous avons le projet de faire un 200 à F/6. Ce qui normale, l'image se forme à une distance exactement égale à
signifie qu'il fera 1200mm de focale. L'image d'une la moitié du rayon de courbure.
étoile se trouvera à 1.20m en avant du miroir. Par
définition, un miroir sphérique donne une image
parfaite d'une source lumineuse située à son centre de On a choisi F/6 pour diverses raisons. Un 200 à F/6 est ce
courbure. En effet, un rayon émis par une source au qui se travaille le mieux, tant pour la taille que pour la mise
centre de courbure revient exactement sur ses pas, parce en forme. C'est un bon compromis entre l'encombrement, la
qu'il est toujours perpendiculaire à la surface. possibilité d'observer confortablement tant les objets faibles
que les planètes, la possibilité de l'équiper avec des
oculaires confortables.

Tailler le miroir principal ébauchage Page 7

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/finebauche.html (1 of 2)03/05/2004 20:46:23


Telescope amateur / tailler le miroir principal / ébauchage

|Page précédente |Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/finebauche.html (2 of 2)03/05/2004 20:46:23


Telescope amateur / tailler le miroir principal / ébauchage

Mesurer la flèche du miroir

Comme cet instrument aura une focale de 1200mm, il Si on prend notre miroir en cours, cela donne
conviendra que le rayon de courbure du miroir fasse f=200x200/8x2400=2.08mm
2400mm. Il faut bien mesurer le diamètre réel, parceque
ce terme est élevé au carré, et que de faibles
Et c'est là qu'intervient la première formule différences sont sensibles.
mathématique, dont la complexité apparente ne doit
pas affoler. On trouvera pire plus tard. On aura donc typiquement deux millimètres de
Car il s'agit de mesurer ce rayon de courbure. Au fur creux central et un petit peu... Un foret de
et à mesure que l'ébauchage avance, on voit que le deux va donc être notre calibre. Quand il
miroir devient très, trop doucement passera
creux... Plus il est creux, plus est court le rayon de facilement sous la règle, avec juste un peu de
courbure. Ce creux se mesure facilement. jeu, on pourra dire que c'est bon!

On met une règle bien droite en travers du miroir, et Et la précision, dans tout ça? Alors qu'on
on mesure la "flèche". C'est l'espace qu'il y a entre le prétend tripoter les centièmes de micron, voilà
plus creux du miroir et la règle. On mesure cette qu'on en est au dixième de millimètre?
flèche en faisant passer dessous des cales d'épaisseur En fait, on va tomber pas loin de la focale
connue. Les forèts qu'on peut acheter dans les voulue. Et le miroir qu'on
magasins de bricolage sont bien calibrés, et font cherche n'est pas un miroir de focale
l'affaire. particulièrement précise, un à peu
La flèche est reliée au rayon de courbure par la près convenable ira, mais avec une sphère
terrible formule suivante: rigoureusement parabolisée. Nous
paraboliserons la sphère effectivement
réalisée, en mesurant son vrai
f (flèche) = D^2 / (8 x R) rayon de courbure après polissage. Peu
importe si le miroir est 5cm trop
D = diamètre du miroir | R = rayon de courbure long ou trop court.
Tant que la règle bascule sur le calibre, on
creuse. Une fois que le
calibre passe librement, on cesse de creuser.

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/finebauche2.html (1 of 2)03/05/2004 20:46:31


Telescope amateur / tailler le miroir principal / ébauchage

Tailler le miroir principal ébauchage Page 8

Page précédente | Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/finebauche2.html (2 of 2)03/05/2004 20:46:31


Telescope Amateur / Ebauchage / Video

Ebauchage / Travaux Pratiques


(à dérouler vers le bas)

Avant de tailler: Faire un chanfrein

Fabrication du chanfrein pour éviter les écailles

à l'aide d'une pierre carbo (carbo agloméré)

Il est nécessaire de reproduire cette opération plusieurs fois durant la phase


d'ébauchage, surtout pour l'outil en verre, qui s'use plus vite que le miroir en pyrex.

L'ébauchage

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/ebauchevideo.html (1 of 3)03/05/2004 20:47:07


Telescope Amateur / Ebauchage / Video

1° Préparer la séchée

2° placer ses mains sur le miroir

3° Gratter...

Bruit du verre gratté en début de séchée

Bruit en fin de séchée

Bruit lorsque le dosage en eau est trop important

● les courses en W

● les courses droites

● la "danse" autour du tonneau

Savoir s'arrêter

Mesurer la flèche en cours d'ébauche

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/ebauchevideo.html (2 of 3)03/05/2004 20:47:07


Telescope Amateur / Ebauchage / Video

Flèche correcte

page suivante

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/ebauchevideo.html (3 of 3)03/05/2004 20:47:07


Télescope amateur / Tailler le miroir principal

Le télescope amateur Tailler le miroir principal

Jean Marc Becker / Yves Lhoumeau La fabrication d'un télescope de A à Z...

Réunissage

>JMB

Après la phase brutale d'ébauchage, régulièrement, et c'est nouveau, la pour être sûr d'avoir un grain de
où il s'agit d'enlever le plus de verre position de l'outil et du miroir, surface bien homogène, et une belle
possible dans le moins de temps tantôt dessus, tantôt dessous. On se forme de départ. Aprés le carbo, la
possible, il convient d'adopter des familiarisera plus tard avec les surface du verre tient plus de la râpe
méthodes plus calmes pour obtenir terme miroir dessus et miroir à fromage que du miroir
une surface polissable. dessous. Une bonne prise en main optiquement parfait. Ce bon abrasif
La première tâche est de "réunir" les de l'outil et du miroir est utile. Pour travaille en arrachant des éclats de
deux surfaces. Telles qu'elles, elles ma part, je mets une main devant et verre de la surface.
sont encore bien éloignées d'une une derrière, et non une de chaque
vraie calotte sphérique. Pour cela, on côté. J'ai l'impression de moins
va adopter le type de course qui sera faire de bord rabattu, terme
celui de tout le reste du travail. Ce redoutable, au polissage. Le
sont des courses en W à relativement réunissage va consister à travailler
faible amplitude. Typiquement 1/3 "un certain temps" avec le carbo,
de diamètre, et surtout typiquement jusqu'à ce qu'on voie le film abrasif
irrégulières. Variant au gré de la être partout de la même épaisseur.
fantaisie de l'opérateur entre 1/4 et Et ça ne coûte rien de faire une
1/2 diamètre. dizaine de séchées de plus par
Comme on va vite tâter des sécurité, tout ceci se faisant sous le
précisions redoutables, sans le savoir seul poids du miroir et des mains. Il convient maintenant de pratiquer
ni faire exprès, il convient d'être un Pendant ce temps, on contrôle le une érosion progressive de ces creux
peu maniaque. Il faut rayon de courbure. S'il devient trop et bosses pour arriver à ce qu'on
impérativement que miroir et outil long, on travaille tout miroir appelle une durface doucie, bonne
varient constamment leurs positions dessus. Comme pour creuser. S'il pour le polissage.
relatives. Pour cela, on tourne devient trop court, on travaille tout
lentement autour du poste de travail, miroir dessous, et il aura tendance
tout en faisant régulièrement tourner à s'allonger. Il ne faut pas avoir
dans le même sens l'outil ou le peur de prolonger un peu cette
miroir entre ses mains. On alterne phase,

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/reunissage.html (1 of 2)03/05/2004 20:47:19


Télescope amateur / Tailler le miroir principal

Tailler le miroir principal Réunissage page 1

Page précédente |Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/reunissage.html (2 of 2)03/05/2004 20:47:19


Télescope amateur / Tailler le miroir principal

Le télescope amateur Tailler le miroir principal

Jean Marc Becker / Yves Lhoumeau La fabrication d'un télescope de A à Z...

Le Doucissage

On va utiliser des abrasifs nettement Il faut voir d'emblée, au bout de moins critique cependant qu'avec le
moins agressifs, au grain de plus en quelques séchées, le grain de carbo. Et on passe à une douzaine de
plus fin. Il y a un préalable surface s'affiner partout à la fois, et séchées avec le corindon 180.
important. Il faut décontaminer le en particulier au centre du miroir.
local de travail de tout reste de S'il reste intact, c'est que le Le progrès est moins flagrant
carbo. On jette l'éponge et les réunissage n'est pas correct. Sinon, qu'entre carbo et corindon.
chiffons qui ont servi jusque là. On une bonne douzaine de séchées Cependant l'état de surface est
éloigne la cuvette pour ne plus s'en vont montrer un état de surface vraiment meilleur. Et c'est le
resservir. On récure soigneusement bien amélioré, et le contact à la moment de vérifier qu'il ne reste pas
le sol, on change d'habits, on se main est bien plus doux. Il faut de piqûre liée au carbo, car elles sont
coupe et nettoye les ongles. On jette alors repèrer les éventuelles alors très bien contrastées sur le fond
les cales qui servaient à tenir le piqûres. Il s'agit de petits trous doux laissé par le corindon. S'il en
miroir, et on en fait des neuves. On laissés par des éclats de verre dûs reste, on remonte d'un grain. On
recouvre le poste de travail de deux au carbo. On peut marquer leur continue à alterner les positions
couches croisées de nylon adhésif. place au dos avec un feutre. Quand miroir dessus, miroir dessous. Il va
Tout cela pour éliminer autant que les derniers petits trous sans dire que toute la surface devient
faire se peut la plaie du tailleur disparaissent, ou qu'ils changent de bien homogène, et qu'il ne reste pas
d'optique, la rayure. On vérifie une place d'un examen à l'autre, cela un rond central ou un bord qui
dernière fois le chanfrein du miroir, signfie qu'on peut passer au grain prenne moins bien le douci que le
et on éloigne la pierre carbo. Le suivant. reste.
miroir sera aussi, bien sûr, Avec les deux premiers corindons, Re nettoyage, re changement
soigneusement nettoyé. Le premier il faut continuer à surveiller le d'éponge et de chiffon. On passe
des grains plus fins sera un rayon de courbure, et faire les alors aux abrasifs W. Là, je ne sais
corindon, grain 120. Ces numéros de corrections nécessaires. Inutile pas du tout pourquoi ce changement
grains sont en fait le nombre de d'être maniaque à l'excès, de toutes de dénomination. Les corindons
mailles par pouce carré du tamis qui façons on parabolisera la sphère s'utilisaient toujours à la salière,
a servi à les trier. Plus ce numéro est effectivement obtenue. Et tant pis avec projection d'un peu d'eau pour
grand, plus le grain est petit. si elle n'a pas le rayon de courbure mouiller correctement. Pour les W,
On fait des séchées qui seront tout choisi au départ, sauf à vouloir il convient de procéder un peu
de suite moins bruyantes que celles faire une focale très précisément différemment. On met une noisette
du carbo. déterminée. d'abrasif au centre du miroir ou de
Il convient alors de faire un solide l'outil, et on fait tomber un peu d'eau
nettoyage du poste et de son dessus. On mélange avec le doigt, et
environnement, on mouille juste pour faire une sorte
de crème assez fluide, qu'on étale
sur la surface.

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/doucinstruction.html (1 of 2)03/05/2004 20:47:25


Télescope amateur / Tailler le miroir principal

Tailler le miroir principal le doucissage page 1

Page précédente | Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/doucinstruction.html (2 of 2)03/05/2004 20:47:25


Telescope amateur / tailler le miroir principal

Le doucissage par la Afin de réduire au maximum les chances de rayures, je me


suis permis de laver à grande eau l'outil et le miroir avant
pratique... chaque séchée. Celles ci sont effectivement plus longues et
devenues silencieuses. Cependant la sensation d'abrasion
reste perceptible. De même, à chaque changement de grain,
il m'a semblé nécessaire de changer les cales, et le vénilia
(replacé ensuite par du plastique transparent pour couvrir
Parfois la facilité cache quelque chose de malsain. Ca y
les livres, moins coûteux), même si sur ce dernier point Jean
est, en arrivant à ces fameux grains W, je me suis
Marc m'a indiqué que cela n'avait pas un caractère
aperçu de l'horreur : j'avais dépassé la flèche
obligatoire.
recherchée, écourtant la focale probable de mon
Comme je venais déjà de faire marche arrière, je n'ai pas
instrument de plusieurs centimètres ! n'ayant pas du
pris de risque, et cela a payé.
tout apprécié cette fantaisie et désirant une focale très
Appliquant à la lettre les recommandations, je suis passé de
précise (vous verrez plus tard pourquoi), j'ai pris une
grain en grain sans l'ombre d'une rayure. Seulement une
grande respiration, poussé un beau juron et décidé de
fois, j'ai pu détecter une filandre, qui a disparu à la séchée
repartir à la case départ.
suivante.
Ai-je eu de la chance, je ne sais pas…
Et nous voici de nouveau confrontés au carbo de 80, Le nombre de séchées par abrasif est un peu difficile à
miroir dessous, afin de réduire le rayon de courbure de évaluer, surtout pour les 2 derniers grains. Pourquoi 8
celui-ci. Il m'a fallu alors que 10 minutes pour corriger séchées, et pas 7 ou 9 ? Il aurait fallu observer le miroir à la
cette erreur, que je n'avais pas vu venir avec mon loupe pour relever chaque piqûre dans le Pyrex. Bien
sphéromètre. qu'ayant pris plusieurs fois une loupe pour examiner la
surface, je n'ai pas fait ce travail, faisant confiance à mon
travail préliminaire de réunissage, qui permettrait s'il était
bien fait de faire un douci homogène sans encombre. De
toutes façons je me suis fait une raison: mieux vaut faire
une séchée de plus plutôt qu'à avoir à revenir en arrière de 2
grains parce qu'on a voulu aller trop vite.

Et cette fois ci, ça a payé… le contrôle de JMB à la fin du


douci fut positif ! Nous pouvons maintenant passer aux
préparatifs du polissage.

Quand à la durée: je ne me suis pas trop pressé, c'est le


Le reste de l'histoire semble déjà connu. Comme me l'a moins que l'on puisse dire. Depuis le début, j'ai bien du
fait remarquer Jean Marc, cette mésaventure a eu au passer 18h autour du poste de taille. Mais n'oublions pas
moins le mérite de me faire la main. En moins de 3 que je me suis planté dans la flèche du miroir (trop creusé)
heures, le miroir et l'outil furent revenu à l'étape du et du coup, j'ai repris le doucis du départ. On peut
douci. Soit environ deux fois moins de temps que pour légitimement penser qu'en 12h, vous pouvez arriver à cette
le premier essai. étape.

Il est relativement facile de détecter si le dosage en eau Les travaux pratiques


est correct. Si l'eau est en quantité trop importante,
l'outil glisse sur le miroir comme sur une patinoire. A
l'inverse, si l'eau se fait rare, les disques " accrochent "
Sur ce dernier point, je n'ai pas eu à déplorer de
véritable " collage ", décrit dans les ouvrages. Tant
mieux, cela nous a fait un problème de moins. Au début
du douci, j'ai eu tendance à être un peu " radin " sur
l'abrasif. Puis l'habitude venant, j'ai augmenté mes
dosages, faisant durer du même coup mes séchées plus
longtemps.

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/doucispratique.html (1 of 2)03/05/2004 20:47:36


Telescope amateur / tailler le miroir principal

Tailler le miroir principal le doucissage Page 3

| Page précédente | Chapitre suivant |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/doucispratique.html (2 of 2)03/05/2004 20:47:36


Télescope amateur / Tailler le miroir principal

Le télescope amateur Tailler le miroir principal

Jean Marc Becker / Yves Lhoumeau La fabrication d'un télescope de A à Z...

Le Polissage

Arrivé au stade du douci, le travail Aucune substance de Il y a toujours quelques pertes au


est déjà bien avancé. En fin remplacement n'a jamais fait ses démoulage. La poix ne doit être ni
d'ébauchage, avec le carbo qui preuves. On fait le polissoir avec trop dure, ni trop molle... Ca
arrache du verre, l'état de surface des caramels de poix collés sur ressemble à des conseils de
était celui d'un vaste champ de l'outil qui a servi à creuser le cuisinier, mais il y a quelques
bataille hérissé de rochers pointus. miroir. On utilise cette forme en repères possibles. Quand elle est
Pas question de polir ça tel quel. A caramels pour deux raisons. restée longtemps dans son papier
la fin du douci, il s'agit d'un étang D'une part, la poix doit être libre de d'emballage, elle paraît toujours très
animé par une brise. Ca ne fait s'affaisser doucement au fil du dure. Il faut la tester plus finement.
toujours pas d'images, mais c'est travail pour toujours épouser On prend le pain de poix dans son
polissable. parfaitement la forme du miroir, et papier, et on tape dessus au dessus
C'est là qu'on va profiter d'une autre d'autre part l'eau et le produit à d'une casserole pour en détacher
propriété du verre. On le considérait polir doivent pouvoir circuler quelques éclats. On en fond un peu
jusqu'ici comme parfaitement rigide correctement pour éviter les sur feu doux, puis on laisse bien
et cassant, et voilà qu'on va utiliser phénomènes d'aquaplaning. refroidir, on peut accélérer sous l'eau
ses propriétés contraires de matériau Je fais des caramels de 25mm de froide.
fluable, sous certaines conditions. côté, en utilisant des moules en En appuyant fermement avec l'ongle
C'est là qu'un autre matériau, papier organisés en bandes. du pouce, on doit le sentir s'enfoncer
également aux propriétés lentement dans la poix, et il doit
contradictoires va entrer en scène : laisser une marque franche, brillante
la poix. D'origine végétale, c'est une au fond. Si c'est à peine marqué, et
résine issue d'un pin nordique. Il que le fond de la marque est terne et
s'agit également d'un matériau plein de micro-éclats, c'est qu'elle
amorphe, qui a la double propriété est trop dure. Si l'ongle rentre
d'être cassant pour les efforts facilement, et que le doigt marque,
rapides, comme du verre, et de fluer c'est qu'elle est trop molle. Si elle est
sous les contraintes prolongées. trop dure, on ajoute quelques
Nous allons découvrir cette centimètres cube d'essence de
substance étrange, odorante et Un accordéon collé légèrement térébenthine lors de la fusion du
collante, qui est parfaitement dans une gouttière en papier, les pain de poix, feu éteint. Si elle est
indispensable, comme le verre. C'est gouttières collées côte à côte sur trop molle, on la laisse évaporer
avec elle que nous allons réaliser le une feuille, forment un bon nombre quelques minutes sur feu doux.
polissoir. de petits moules qu'on va couler Attention, térébethine et vapeurs de
ensemble. On en fait de quoi poix sont très inflammables.
couvrir largement la surface du
miroir.

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/polissageinstruction.html (1 of 2)03/05/2004 20:47:47


Télescope amateur / Tailler le miroir principal

Tailler le miroir principal généralités page 1

| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/polissageinstruction.html (2 of 2)03/05/2004 20:47:47


Telescope amateur / tailler le miroir principal

Fabrication du polissoir

Les échanges par internet ont aussi leurs limites, aussi, afin de permettre une meilleure explication sur ce site, nous avons décidé de
nous rencontrer. Nous nous sommes donc donné rendez-vous chez JMB, le 29 octobre 2000. et voici comment nous avons procédé.

première étape: les moules à "caramel" (à usage unique)

pour faire de jolis caramels, JMB nous explique sa technique personnelle. Pas besoin de baguettes en bois ou de moule spécial. Juste
quelques feuilles de papier à petit carreaux, des ciseaux, et un baton de colle.

JMB >"La manip est tellement simple, qu'elle est à la porté d'un enfant de 5 ans"

Tout à fait... a la différence près qu'il faut un peu de temps, environ 20 minutes. Mais qu'est-ce que 20 minutes à coté du temps que
nous passerons avec cet instrument ? les moules se fabriquent de la manière suivante:

● faire des bandes de 3,5 cm de coté et de 21 cm de long environ. (sens d'une feuille A4 en largeur)
● replier les cotés sur 1/2 cm pour faire une sorte de gouttière
● faire des bandes de 29 cm environ (sens d'une feuille A4 en longueur)
● replier chaque bande de manière à former un joli petit accordéon tout les 2,5 cm

coller les accordéons dans les gouttières. Cela doit donner à peut près ceci:

faire un nombre suffisant de moules pour couvrir la totalité de l'outil, voir un peu plus, de manière à disposer de quelques carrés
supplémentaire au cas où il y aurait de la casse au démoulage ou pendant le polissage.

viens ensuite le chauffage de la poix

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/prepolissagepratique.html (1 of 2)03/05/2004 20:48:13


Telescope amateur / tailler le miroir principal

cela ressemble un peu à la fonte du chocolat en tablette, mais la comparaison est très vite limité. Pour l'odeur, ce n'est pas ca du
tout !!! Le chauffage est très doux, car la poix ne doit pas bouillir. Cela ne prendra que quelques minutes JMB rajoute ensuite une
larme de térébentine, car la poix dont je dispose est bien trop "dure" une fois refroidie

Tailler le miroir principal fabrication du polissoir Page 1

| Page précédente | Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/prepolissagepratique.html (2 of 2)03/05/2004 20:48:13


Telescope amateur / la pratique du polissage

la pratique du polissage

De retour à la maison, me voilà de nouveau face à face avec le miroir et le polissoir.


Déjà, une première vérification s’impose en ce mois de novembre. La température ne doit pas
être trop basse dans mon atelier. Je m’empresse donc de mettre en route le radiateur pour
ramener la température de la pièce à 20° environ. Comme prévu, je modifie mon poste de taille,
en ajoutant des petits patins de feutre sur toute la surface (photo).

Il ne reste plus qu’à mouiller les deux disques, préparer le blanc à polir…Un
détail qui ne doit échapper à personne. Rien ne sert de chauffer l’atelier en
hiver si les disques sont lavés au préalable avec de l’eau glacée. Une eau
tiède est de rigueur.
Au démarrage de chaque séance, il faut vérifier l’aspect des carrés de poix.
Pour la première séance maison, je n’ai rien à modifier, car cette précaution a
été prise à la fin de la séance chez JMB. Je dois également préparer du blanc
à polir. Un demi dé à coudre dans un fond d’eau suffira pour plusieurs heures.

On remue avec la cuillère et le mélange est prêt à appliquer au pinceau. A


noter également, plus on avance dans le polissage, et plus la solution doit
être diluée. En pratique j’ai rajouté une larme d’eau sans remettre de blanc.

La danse du tonneau a repris. La « méditation » et le rêve aussi. Car le polissage étant une
opération répétitive (et il faut le reconnaître un peu fastidieuse) la tête se met à travailler
autant que les mains. (on ne travaille pas forcément du chapeau pour autant (. Et pour
rompre la monotonie ,un fond sonore s’est vite imposé comme le conseille JMB. La fin
d’une séchée se remarque aisément. Tel un bourricot, le disque de verre supérieur (outil ou
miroir) refuse assez brusquement d’avancer. Les sensations sont un peu les mêmes que lors
du doucissage, mais avec une étrange sensation de souplesse.
Le rechargement au blanc est sommaire.

Il me semble inutile de badigeonner le polissoir ou le miroir complètement, sauf au début de la séance et lors de la rectification des carrés.
Dans ce cas, j’ai l’impression que mes 2 disques flottent l’un contre l’autre, sans polir. La sensation de patinoire est identique au douci. Donc
en pratique, 1 coup de pinceau en diagonale et nous voilà reparti pour 10 minutes au minimum.

Tailler le miroir principal La pratique du polissage Page 1

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/polissage/pratique%20du%20polissage.html (1 of 2)03/05/2004 20:48:21


Telescope amateur / la pratique du polissage

| Page précédente| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/polissage/pratique%20du%20polissage.html (2 of 2)03/05/2004 20:48:21


Telescope Amateur / jeux optiques

Jeux Optiques

Une fois le miroir poli, il est bon de souffler un peu, avant de passer aux choses sérieuses. La surface actuelle, sauf faute
grave, est une calotte sphérique à une très haute approximation, de l'ordre du micron en écart maximum à la sphère, et dont on
connaît le rayon à quelques centimètres près. Il faut absolument faire quelques manipulations simples pour se familiariser avec
cet objet. Il faut faire des images du Soleil, avec un petit écran tenu à la main. Les images sont les meilleures quand l'ombre de
l'écran est au centre du miroir, écran sur l'axe optique.
On fait finement la mise au point, et on va pouvoir mesurer directement la focale, distance entre l'écran et le miroir. Si on a bien mesuré la
flèche au moment de l'ébauchage, on doit, en la multipliant par deux trouver une valeur proche de ce qu'on attendait comme rayon de courbure.
Et si cette valeur diffère notablement, ce n'est pas grave, on parabolisera en fonction de la valeur réelle trouvée!

On retourne à l'atelier, et cette fois on va faire des images à proximité du rayon de courbure. On va
d'abord réaliser un support pour le miroir. Quelques morceaux de contre plaqué y pourvoiront. (Voir
croquis). Ce support doit être bien rigide. Le miroir est posé dedans sur la tranche, le dos posant contre
trois vis. Un chanfrein oblique est dégagé, de telle sorte que le miroir ne soit supporté que par son bord
avant, et pose bien sur les trois têtes de vis qui serviront à régler son orientation. On régle en tournant
ces vis depuis l'arrière du support.

note Y.L: le support présenté ici diffère légèrement de la description ci-dessus. Je me suis contenté
d'une seule vis de réglage en hauteur,

On place le support sur une table, on y installe le miroir, vertical, de telle sorte qu'on ait un dégagement suffisant, trois mètres vers l'avant du
miroir pour notre rayon de courbure (RC) de 240cm environ. A ce stade, il faut apprendre, et c'est très important, à situer une source lumineuse
au centre de courbure (CC). On peut utiliser n'imorte quelle source. Une bougie, une ampoule électrique claire de faible puissance. Une lampe
de poche convient mal, à cause du réflecteur qui est gênant. Loin derrière le miroir, au delà du CC prévu, on place sa source lumineuse. Et avec
un morceau de carton blanc, on va chercher l'image.

Elle se trouve en avant du miroir, assez près, petite, inversée, en dedans du CC. Une fois l'image trouvée
et bien nette, le petit écran étant par exemple monté sur un pied photo, on va déplacer la source en la
rapprochant du miroir, ce qui va en éloigner l'image. On procède ainsi jusqu'à ce que l'image soit à la
hauteur de la source dont elle aura alors la même dimension. On peut rapprocher encore la source du
miroir, ce qui va éloigner et grandir l'image.

On cherche à nouveau la configuration où source et image sont à la même distance et donc au CC, et on les
rapproche. Si l'image est trop haute, on monte la source. Si elle est trop à droite, on déplace la source vers la
droite. Jusqu'à obtenir la source et son image bien côte à côte. Il faut bien se familiariser avec ces petites
manoeuvres qui doivent devenir instinctives. C'est en plus amusant.

On peut en profiter pour examiner cette image en l'air avec une bonne loupe, et on voit tout de suite qu'on a déjà une bien belle optique vus les
détails observés. Savoir placer une source lumineuse au centre de courbure et en récupérer l'image c'est avoir résolu une des difficultés les plus
agaçantes de l'entreprise!

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/foucaultage/jeuxoptiques.html (1 of 2)03/05/2004 20:48:27


Telescope Amateur / jeux optiques

Tailler le miroir principal jeux optiques Page 1/2

| Page précédente| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/foucaultage/jeuxoptiques.html (2 of 2)03/05/2004 20:48:27


Telescope Amateur / Foucaultoir

L'appareil de Foucault

Après toutes ces manipulations qui ont permis de se faire une idée qualitative de ce qu'est le foucaultage, il faut maintenant donner une forme
à tout ça, en construisant un appareil de Foucault, dit foucaultoir. Rien de bien compliqué, mais il y a des règles à respecter strictement. En
particulier la qualité de la source lumineuse, et la qualité du déplacement du couteau.

On retrouve la source, mais il ne s'agit plus cette fois d'un gros trou de 4mm. Une bonne source doit être ponctuelle, au sens optique du terme,
c'est à dire qu'elle ne doit pas être grande par rapport à la longueur d'onde de la lumière. Il faudrait un trou de un centième de mm, trop petit
pour être réalisé proprement, et qui donnerait trop peu de lumière. On va donc réaliser une fente lumineuse. Ce n'est ni plus ni moins qu'un
grand nombre de trous bout à bout. Et si on coupe l'image avec un couteau bien parallèle, le résultat est le même, la lumière en plus.

La fente

Elle est faite de deux lames accolées, tranchant contre tranchant. deux
lames de taille crayon font l'affaire. Sur le dessin, je les ai montées sur
une platine qui se fixera sur la boîte à lumière, la fente se plaçant bien
sûr devant le trou. Une des lames est règlable par une vis et un trou
ovalisé. Il y a une règle d'ajustage de la fente. Quand on regarde à
travers un fond bien éclairé, on doit la voir homogène en luminosité du
haut en bas. Et, en collant l'oeil tout contre, on doit voir un aspect de
franges noires et blanches parallèles, montrant que la source est
devenue interférentielle. Grand mot, qui dit simplement que ce n'est
plus la lampe qui est la source, mais la fente elle même. Le trou fait
4mm, ce qui fait la hauteur de la source lumineuse, tout simplement
pour que toute la lumière revienne dans l'oeil de l'observateur. Il faut
que l'image soit plus petite que la pupille de l'oeil.
On peut faire des lames avec des morceaux de laiton, limés puis
dressés au corindon sur un morceau de verre. Le bord de la lame peut
être une facette.

Tailler le miroir principal Le foucaultoir Page 1/2

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/foucaultage/foucaultoir.html (1 of 2)03/05/2004 20:48:32


Telescope Amateur / Foucaultoir

| Page précédente| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/foucaultage/foucaultoir.html (2 of 2)03/05/2004 20:48:32


Telescope Amateur / principe du test de Foucault

Principe du test de Foucault

Réussir son miroir dépend plus de la compréhension


de ce qu'on voit que de l'habileté du pousseur de verre.
Aussi il est très important de comprendre ce qui va
suivre. Ce n'est qu'après être sûr d'avoir bien assimilé
ces bases, qu'il n'y a plus de doute sur la méthode
d'interprétation des images, qu'on peut commander sa
rondelle de verre. Pour la démonstration, nous allons
regarder ce qu'il se passe sur un cas de figure simple.
Imaginons qu'après polissage nous ayons obtenu un
miroir ayant une zone centrale dotée d'un rayon de
courbure un peu plus court que celui de la couronne
extérieure. A l'oeil nu, on n'y voit bien sûr rien, car
tout se passe dans d'infimes fractions de millimètre
d'épaisseur de verre. Quelques microns tout au plus.
Le dessin, ci-contre, terriblement exagéré, montre ce
qui se passe au centre de courbure.
Pour
la clarté du dessin, les rayons lumineux issus de la source n'ont pas été représentés

En agrandissant la zone du rayon de courbure, on voit qu'il se forme


deux images distinctes, l'une produite par la partie centrale, et l'autre,
plus éloignée, produite par la couronne. Si on examinait cette image
avec un oculaire, ou en la recevant sur un écran, on verrait qu'on peut
mettre au point sur l'une ou sur l'autre, et on verrait un halo lumineux
résultant de l'autre image non un point.

Tailler le miroir principal Principe du test de foucault Page 1/2

| Page précédente| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/foucaultage/principe.html03/05/2004 20:48:39
Telescope Amateur / premiers pas avec le foucaultoir

Première Utilisation du Foucaultoir

C'est lors de la mise en place et de l'interprétation des premières images que la plupart des pousseurs de verre éprouvent les pires difficultés.
Alors qu'il suffit d'être systématique. L'appareil est tout simple, une fente source, et un couteau mobile dont on peut mesurer les déplacements
d'avant en arrière. Pour le mettre en place correctement, il faut reprendre pas à pas. On utilisera une ampoule électrique à verre clair, et on la
promène devant le miroir, aux alentours du centre de courbure espéré. Un petit écran en papier blanc permet de trouver l'image retour donnée
par le miroir. En déplaçant l'ampoule, et en suivant l'image avec l'écran, on se débrouille pour que l'image se fasse juste à la hauteur de
l'ampoule, à sa droite. On régle l'inclinaison du miroir de telle sorte que l'image se fasse au dessus de la table où on posera l'appareil de
Foucault, à la hauteur de la source.

On substitue alors l'appareil à l'ensemble lampe écran. On colle un petit écran papier sur le couteau, et on affine de la même façon. En
déplaçant tout l'appareil, on s'arrange pour avoir une image bien nette de la source sur l'écran. Comme la source est finalement peu lumineuse,
car sa surface est faible, il peut être bon de faire une fente amovible, laissant le trou de 4 mm ouvert, ce qui facilite bien le repèrage de l'image.

cliquez sur l'image pour découvrir l'animation

note Y.L: l'écran fixé sur le couteau est "légèrement"


surdimentionné :-))

Quand l'image de la source est parfaitement nette sur l'écran, on déplace l'appareil doucement,
de telle sorte qu'elle vienne juste sur le bord du couteau, puis un tout petit peu au delà du bord .
Si on se met maintenant en arrière, à environ 50 cm, on doit voir l'image suivante:

On voit l'image, aérienne, juste à gauche du bord gauche du couteau, au centre du miroir obscur.
Si on bouge la tête latéralement, les positions respectives de l'image et du couteau ne doivent pas
bouger, si l'image se forme bien à la hauteur du couteau. L'oeil est dans le cône de sortie du
faisceau lumineux formant l'image. C'est le moment de faire quelques réglages:
On agit sur les vis de réglage au dos du miroir, pour amener l'image bien à mi hauteur devant le
couteau.

Avoir un aide pour la manoeuvre n'est pas un luxe, au moins pour les premières fois. Il faut orienter
le couteau de telle sorte que son bord soit bien parallèle à l'image. Pour s'en assurer, on fait entrer le
couteau dans l'image, en se servant du bouton de commande de la tige filetée du charriot, et l'image
doit être interceptée simultanément sur toute sa hauteur.
Il faut orienter globalement l'appareil vers le miroir, de telle sorte que le déplacement du couteau sur
son rail soit bien parallèle à l'axe optique. La distance image - couteau ne doit pas varier quand on
déplace le charriot. C'est très sensible quand l'image est juste sur le bord du couteau. On approche
alors l'oeil, tout en gardant l'image bien centrée. C'est de plus en plus difficile, parceque le cône est
de plus en plus étroit. On voit alors progressivement l'image s'empâter, grossir, puis finalement
remplir tout l'écran. On a alors l'oeil tout près du couteau.C'est le moment de commencer à couper
l'image, et de tenter de comprendre ce qu'on voit. Il faut pour cela revenir aux manipulations de
débrouillage expliquée avant.

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/foucaultage/foucault1.html (1 of 2)03/05/2004 20:48:44


Telescope Amateur / premiers pas avec le foucaultoir

Tailler le miroir principal Premiers pas avec le foucaultoir Page 1/2

| Page précédente| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/foucaultage/foucault1.html (2 of 2)03/05/2004 20:48:44


Telescope amateur / approche de la sphère

Masser la "bosse"

rectification pour arriver à la calotte sphérique

9 Février 2001

YL> j'ai fixé un comparateur de manière à mesurer facilement le déplacement du chariot. j'en ai profité pour mesurer le "tirage". Ce
n'est pas simple, car le changement n'est pas franc. en faisant une moyenne de plusieurs mesures j'arrive à 3,4 mm de tirage. c'est ok ?

JMB> Ca me paraît beaucoup pour l'impression que cette bosse m'a faite. Elle doit être plus faible que ça. Je dirais entre un et deux
millimètres, au pif. Pour faire une vraie mesure, fais toi deux masques. Un en forme de disque, 12 cm de diamètre, en carton mince
monté sur un bout de fil de fer, avec lequel tu occultes le centre. Et tu places ton couteau de telle sorte que tu amènes l'anneau
extérieur du miroir à la teinte plate. Un autre, en forme de couronne, avec lequel tu occultes la zone extérieure, et tu mets le centre en
teinte plate. Tu fais la différence entre les deux pour avoir le tirage. Je suis à peu près sûr que tu auras moins de 3 millimètres.

YL > alors maintenant, comment faire pour enlever cette bosse. autre inquiétude, la poix du polissoir me parait désormais un peu
"dure". que faire ?

JMB> La conduite des retouches obéit à quelques règles simples. Si on se met miroir dessus, on creuse le centre, comme à
l'ébauchage. Si on travaille miroir dessous, on évase le bord. Plus les courses sont grandes, plus l'effet est important. Si on mange la
cote, on revient à la sphère avec des courses d'amplitude faible, avec très faible débord. Il n'y a rien d'autre.

Dans ton cas, il y a deux possibilités, qui découlent des observations faites. Tu peux mettre en zone plate ta partie centrale, que tu ne
verras plus comme une bosse, mais comme un plan, donc au centre de courbure de la sphère correspondante. A ce moment là, ton
bord te paraît relevé, et tu peux effacer ta bosse en rabattant le bord! Comme si tu changeais la forme globale de la sphère pour faire
que tout le monde ait le même rayon de courbure que la partie centrale. Tu travailles alors miroir dessous, et grandes courses Si tu te
mets au centre de courbure de la zone extérieure, tu vois ta figure de bosse centrale, et tu peux décider que c'est elle qu'il faut réduire.
C'est un choix.Il n'est pas très prudent, de rabattre le bord, car on a vite fait d'avoir un résultat au delà des espérances, et difficile à
rattraper.

Il est plus sûr dans ton cas de creuser le centre, pour l'amener au même rayon de courbure que le bord. Tu te mets miroir dessus, avec
de grandes courses. Garde de petits débords, toujours pour éviter un bord rabattu. Tu commences par une séance de travail de 10
minutes, pour voir si ça va dans le bon sens et à quel rythme. Pas de soucis, tu auras vite fait de manger cette bosse. Et tu gardes ton
polissoir. Il a été capable de te faire un miroir à bosse centrale et bords relevés, il est précieux! C'est exactement la forme inverse d'une
parabole, et aussi curieux que cela puisse paraître, c'est très bien comme ça. Si tu en faisais un autre, il faudrait travailler un bon
moment avec pour savoir quelle forme il a envie de donner spontanément à ton miroir.

Tailler le miroir principal approche de la sphère Page 1/2

| Page précédente| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/foucaultage/sphere.html03/05/2004 20:48:47
Telescope amateur / tailler le miroir principal

Pourquoi une parabole ?

Nous avons maintenant un miroir poli, quasi sphérique. Nous savons que nous pouvons faire évoluer la forme de sa surface quasi à volonté.
Nous savons voir cet être mystérieux qu'on appelle le front d'onde, c'est cette forme que nous montre l'appareil de Foucault. C'est un peu comme
si on se détachait de la forme physique du verre pour modeler désormais de la lumière.

Un mot sur le front d'onde. Les étoiles sont par définition des objets très lointains. Si lointains qu'on les voit sous forme d'un point, quelle que
soit la puissance d'un télescope. Imaginons une tranche de vie instantanée d'une étoile. Elle émet un sorte de pellicule de lumière qui va grandir
autour d'elle, à la vitesse de la lumière, comme une gigantesque bulle. Quelques centaines d'années plus tard, un télescope va intercepter cette
mince lame lumineuse. Son rayon de courbure est si grand qu'elle peut être considérée comme parfaitement plane à l'entrée du télescope. C'est
ce qu'on appelle le front d'onde. Il va parcourir le tube du télescope, se réfléchir sur le miroir qui va alors lui faire subir une transformation
spectaculaire: tous les rayons lumineux parallèles entre eux entrant à un instant donné dans le télescope vont se retrouver rassemblés ensemble
au foyer de l'instrument et faire une image. le miroir est au bout du compte une machine à transformer le front d'onde et à en extraire de
l'information. C'est quasi magique. Une tripotée de photons parcouraient l'Espace, parfaitement inexistants, jusqu'au moment précis où ils se
trouvent rassemblés par la grâce d'une surface mathématiquement définie, et se mettent alors à raconter une histoire. Et c'est fou ce que les
astronomes arrivent à leur faire dire.

Un miroir sphérique, c'est simple à comprendre, et nous l'avons assez vu lors des manipulations au centre de courbure, transforme un front
d'onde sphérique divergent issu de la source lumineuse de l'appareil de Foucault en un autre front d'onde sphérique convergent qui va faire une
image au centre de courbure. Le foucaultage, si le miroir est bien sphérique montre une image en teinte plate prouvant que tous les rayons
lumineux sont coupés en même temps, et au même endroit optique. Le miroir sphérique est parfait pour donner une image parfaite d'une source
au centre de courbure. Par contre, avec un front d'onde plan comme celui issu d'un objet dans le ciel, ça ne marche plus si bien. Si on prenait une
source qu'on éloigne progressivement, on verrait l'image se former de plus en plus près du miroir. Une fois la source très loin, on voit cette
image se faire au foyer, exactement à mi chemin entre le centre de courbure et le miroir. Mais ce n'est vrai que pour les rayons très proches de
l'axe. Dés qu'on considère des rayons un peu éloignés de l'axe, on voit qu'ils forment image de plus en plus près du miroir.

En agrandissant ce qui se passe au niveau du foyer; on voit qu'au lieu d'un rassemblement bien ordonné de rayons lumineux en un seul point, on
a une succession d'images de plus en plus proches du miroir.

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/defparabole.html (1 of 4)03/05/2004 20:49:10


Telescope amateur / tailler le miroir principal

Si on mettait un écran, un film photo par exemple, ou un oculaire, il serait impossible de mettre au point simultanément sur tous les éléments
image. Si on fait un foucaultage sur étoile, on voit bien que si on coupe l'image au foyer de la couronne extérieure, tous les autres foyers seront
plus loin, et on verra un bord plat avec bosse centrale. Au foyer de la zone intermédiaire, on verra un bord relevé et une bosse centrale. Au foyer
de la zone centrale, tous les autres foyers seront plus longs, et on aura un centre plat et des bords relevés.
Pour résoudre ce problème, c'est finalement facile. Tout se passe comme si, au fur et à mesure qu'on s'éloigne de l'axe; le rayon de courbure du
miroir devenait trop petit. Il faut donc évaser progressivement la surface.
Exactement de la quantité nécessaire pour ramener tous les rayons du front d'onde incident vers le foyer. Quand on a fait ça, on a fait une
parabole. Théorème: une parabole transforme un front d'onde plan en un front d'onde sphérique convergeant au foyer. Si maintenant on fait un
foucaultage sur étoile, au foyer de la parabole, on va retrouver l'image de l'extinction en teinte plate, preuve de la perfection optique.
Par contre, le miroir examiné au centre de courbure sera du type trou central et bords rabattus. J'ai représenté une parabole, extrêmement
exagérée pour rendre le dessin lisible.

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/defparabole.html (2 of 4)03/05/2004 20:49:10


Telescope amateur / tailler le miroir principal

Dans cette parabole, j'ai mis trois sphères de diamètre croissant. La première, qui est la plus petite, est celle qu'on peut encore faire rentrer
jusqu'au fond de la parabole, qu'elle touche en son centre. La deuxième, un peu plus grande, ne rentre plus jusqu'au fond; et est en contact avec
la parabole à une distance "h1" de l'axe. La troisième est encore plus grande, est est en contact avec la parabole à une distance h2 de l'axe.
Pour la première sphère, son foyer image, à mi chemin de son centre de courbure est le même que celui de la parabole. Tout près de l'axe, les
deux surfaces sont physiquement confondues.
La deuxième sphère, de rayon de courbure plus grand, si on ne prend que la zone en contact avec la parabole, fera également une image au foyer
de la parabole pour un objet à l'infini. Mais si on se met au centre de courbure avec l'appareil de Foucault, son rayon étant plus long que celui de
la sphère tangente au centre, on la verra s'éteindre par la droite quand on sera en teinte plate sur la zone centrale. En se mettant au centre de
courbure de la deuxième sphère, on verra cette fois le centre s'éteindre par la gauche, la couronne intermédiaire en teinte plate, et la couronne
extérieure issue de la zone de contact avec la troisième sphère s'éteindra toujours par la droite. On observe alors la figure caractéristique de la
parabole, d'allure trou
central et bord rabattu. Mais ce n'est pas parce qu'on a un trou central et un bord rabattu qu'on a une parabole! Encore faut-il que le rayon de
courbure croisse du centre vers le bord de façon précise, avec des valeurs zone par zone bien définies. Il faut introduire une petite formule:

d = h²/R

d étant la différence entre le rayon de courbure de la sphère centrale, et celui de la sphère qui est au contact avec la parabole à la hauteur h. R est
bien sûr le rayon de courbure de notre miroir. Un exemple. Un miroir de 200, analogue à celui qu'on est en train de tailler a un rayon de
courbure R de 2400mm. A 50mm de l'axe, d sera 50x50/2400. cela fait 1.04. Le rayon de courbure de la sphère tangente a 50mm de l'axe sera
donc de 2401.04mm. Si on a bien une parabole, il faudra reculer le couteau de 1.04mm pour passer de le zone centrale à la zone où une sphère
est tangente à 50mm de l'axe. Si on prend la sphère tangente à 90mm de l'axe, cela donne 90x90/2400, soit 3.37mm. Et un rayon de courbure de
la zone extérieurede 2403.37mm. Le centre de courbure de la couronne extérieure sera donc à 3.37mm de celui de la zone centrale.
Il n'y a pas d'autre secret. Au foucaultage, on obtient la succession d'images suivantes, beaucoup moins contrastées que sur le dessin: (dessin)

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/defparabole.html (3 of 4)03/05/2004 20:49:10


Telescope amateur / tailler le miroir principal

Ces valeurs peuvent paraître très faible, mais néanmoins ce sont elles qui font l'image. Et le polissoir va permettre très facilement, parfois trop
facilement, de les atteindre. Il reste à mesurer les rayons de courbure réels, puis à conduire le polissage jusqu'à obtenir des valeurs suffisament
proches des valeurs théoriques.

Tailler le miroir principal pourquoi une parabole ? Page 3/3

| Chapitre précédent |Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/defparabole.html (4 of 4)03/05/2004 20:49:10


Le Télescope Amateur / tailler le miroir principal

L'écran de mesure

La mesure des rayons de courbure du miroir ne se fait pas en absolu. Ce serait tout à fait inaccessible. On ne saurait pas mesurer un
rayon au dixième de millimètre près, sur 2m40. On ne mesure que des différences. Telle zone est plus longue de tant que telle autre.
La mesure du rayon de courbure, qui intervient dans le calcul, peut se contenter du cm. Notre surface a comme autre qualité d'être
progressive. Il ne peut pas y avoir de forme en escalier, suite au rodage et au polissage qui l'ont générée. Si donc on mesure quelques
rayons de courbure bien répartis par rapport à l'axe, et qu'on fasse passer une courbe par les points obtenus, on aura une représentation
fidèle de la surface d'onde réelle. Il reste à établir cet échantillonnage, et on va se servir pour cela du masque de Couder, du nom de
son inventeur. Nous allons tracer un certain nombre de cercles, délimitant autant de zones.

Deux traits parallèles définissent des fenêtres et pour chaque zone nous allons évider au cutter une paire de fenêtres laissant donc
passer la lumière et l'image de retour. (fig) On laisse un petit pont de papier entre chaque fenêtre pour assurer la cohésion du masque.
C'est l'extinction simultanée en teinte plate d'un paire de fenêtres correspondantes qui nous permettra de dire que le couteau est au
centre de courbure de la zone.

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/ecran.html (1 of 2)03/05/2004 20:49:21


Le Télescope Amateur / tailler le miroir principal

Tailler le miroir principal l'écran de mesure Page 1/3

| Page précédente| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/ecran.html (2 of 2)03/05/2004 20:49:21


telescope amateur / tailler le miroir principal

Principales figures observées

Pour bien comprendre le principe de la mesure, je reprends le dessin montrant les trois aspects d'une parabole suivant la position du couteau par
rapport au centre de courbure de la zone centrale. J'ai reporté dessus un calque semi transparent de l'écran à échancrures. Ce dessin permet de
voir que l'écran sélectionne des paires de fenêtres représentatives d'une sphère dont le rayon de courbure serait le même que celui de la surface
optique à la même hauteur.

Nous allons donc pouvoir commencer les mesures de notre surface. Toujours la même situation, qui doit être devenue familière. Le foucaultoir
est au centre de courbure, l'image bien sur le bord du couteau. On vérifie en introduisant et en écartant le couteau qu'on est bien dans l'image.

Tailler le miroir principal Principales figures observées Page 1/2

| Page précédente| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/mesureparabole1.html03/05/2004 20:49:29
telescope amateur / tailler le miroir principal

La mesure de la parabole et les retouches

Pour démarrer les mesures, nous allons placer délibérément le couteau en deçà du centre de courbure, de telle sorte qu'en coupant on
ait toutes les ombres venant de la droite. Puis on recule doucement le couteau, jusqu'à voir le sens de progression de l'ombre dans le
zone centrale devenir de plus en plus incertain, puis s'éteindre en teinte plate. On note alors le chiffre de millimètres sur la règle, le
chiffre de dixièmes sur le dessus du tambour.

On lit par exemple 22.6mm. La zone centrale est assez difficile à lire, parce que son diamètre est petit, et qu'on a une grande
profondeur de champ. Il ne faut pas s'étonner si, au fil de mesures successives on trouve une dispersion de valeurs.

On cherchera ensuite à se placer au centre de courbure de la zone 2. Si le miroir est proche d'une parabole, en doit normalement avoir
à reculer le couteau pour l'atteindre. On verra alors la zone centrale s'éteindre par la droite, et on atteindra progressivement une
position du couteau où on voit simultanément s'éteindre la paire de fenêtres représentant la zone 2. on note alors de nouveau la
position, par exemple 22.8. Puis on recule encore, et on trouve la position de la zone 3, 23.9, puis la zone 4, 25.2. La zone 4 est
également difficile à lire, à cause du liseré brillant de l'anneau de diffraction qui borde son extérieur droit.

On sort ensuit le couteau de la zone de mesure, en le reculant franchement, et on fait une nouvelle série de lectures en redescendant
vers le miroir. On va trouver, toujours pour l'exemple:

25.1 pour la zone 4, 24.0 pour la zone 3, 22.9 pour la zone 2 et 22.3 pour la zone 1.

On va reporter ces chiffres sur le tableau:

et faire une première réduction des mesures. On appelle réduction des mesures l'ajustement d'un zéro origine permettant de visualiser
le front d'onde. Ou plutôt un demi front d'onde, car la figure étant symétrique, il n'est pas utile de représenter la moitié gauche de
l'image.

On commence par faire la moyenne des mesures, zone par zone, puis on va retirer une quantité arbitraire aux chiffres obtenus,
permettant d'approcher les chiffres théoriques au mieux. Retirons, pour commencer, 22 millimètres à toutes nos mesures. Cela donne
0.45 au lieu de 0.16mm pour la zone 1, trop long. 0.85mm au lieu de 1.14mm pour la zone 2, trop long. 1.95 pour la zone 3, au lieu de

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/mesureparabole3.html (1 of 2)03/05/2004 20:49:39


telescope amateur / tailler le miroir principal

2.4, trop court. 3.15 au lieu de 3.70 pour la zone 4, trop court.

Tailler le miroir principal la mesure de la parabole et les Page 1/2


retouches

| Page précédente| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/mesureparabole3.html (2 of 2)03/05/2004 20:49:39


Telescope amateur / tailler le miroir principal

Le Masque de Couder illustré

11 mars 2001 / YL> Tout d'abord, je voulais vous montrer l'aspect du miroir après le "massage" de la bosse qui a duré moins de 20
minutes (et 4 heures pour vous présenter le résultat en vidéo)

Avant Après

séquence vidéo: pour foucaulter virtuellement, cliquer sur l'image. En déplaçant le curseur une fois l'animation terminée, vous pouvez
choisir la position du couteau adéquate 8-)

Cet épisode étant terminé, nous pouvons passer à l'écran de Couder. Sa fabrication est franchement pas compliquée. Il faut simplement
ne pas oublier de faire les petits "ponts" entre les fenêtres pour éviter de se retrouver avec 2 moitiés :-))) on obtient un masque du type:

note technique: le masque a été


photographié à la verticale, Puis les choses sérieuses
pour montrer les 4 zones. Mais commencent: si le couteau n'est
pour des raisons techniques, je pas exactement au foyer, nous
n'ai pas pu utiliser ma caméra pouvons observer la figure
dans ce sens. Aussi, les vidéos suivante :
seront "tronquées" sur les bords

cliquer sur l'image pour visualiser la vidéo

Dans l'état du miroir, quasi sphérique, les différentes zones se retrouvent dans un "mouchoir de poche". Il est difficile de les
différencier. Essayez donc les vidéos suivantes:

zone 1 zone2 zone3 zone 4

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/mesurepratique1.html (1 of 2)03/05/2004 20:49:50


Telescope amateur / tailler le miroir principal

hors
champ de
la caméra

Tailler le miroir principal Le Masque de Couder illustré Page 1/1

| Page précédente| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/mesurepratique1.html (2 of 2)03/05/2004 20:49:50


Telescope amateur / déroulement des retouches

Le déroulement des retouches : des Mesures étranges

YL> Le miroir étant quasiment sphérique, j'ai décidé d'appliquer la théorie et de faire quelques mesures pour "se faire la main" et
avoir une idée de la progression de l'état de surface tout au long de la parabolisation

Mais c'est justement là dessus que je patauge ! en fait 2 cas de figures, qui me paraissent contradictoires. soit je part d'une position du
couteau non au foyer et j'avance dans 1 seul sens. ca m'a donné les mesures suivantes:

zone 1 / 5,60 / 3,35 / 4,12 / 4,76 / 3,90


zone 2 / 3,62 / 3,20 / 4,01 / 3,90 / 4,35
zone 3 / 3,36 / 2,95 / 3,85 / 3,75 / 4,70
zone 4 / 4 / 4,1 / 2,75 ! / 3,55 / 4,80

il y a manifestement des mesures non valables. Il est difficile de distinguer les changements d'états des différentes fenêtres, très
progressifs: si je part d'une position très proche du foyer (la quasi teinte plate) alors là, je mesure plus rien du tout:

zone 1, 2, 3 identiques: 3,15 / 2,90


zone 4 4,93 / 3,10

cela me parait plus logique, vu que le miroir s'eteint d'un seul coup. j'ai l'impression que je me fais avoir avec la "profondeur de
champ" surtout pour la zone centrale, et par l'anneau de diffraction pour la zone 4. je pense faire une retouche de 3 minutes (vue la
vitesse à laquelle la bosse a été "mangée)et retenter des mesures.

JMB> C'est effectivement très dispersé... Plusieurs hypothèses. Ton installation n'est pas stable en dimensions.
Foucaultoir trop léger, coups de doigts intempestifs, manque de rigidité du porte couteau, mauvais calage de ton comparateur, etc... La
profondeur de champ, s'il ne reste qu'elle en cause, est liée à une fente trop large. Il faut bien voir les franges de diffraction quand on
regarde à travers une source lumineuse.

Tailler le miroir principal le déroulement des retouches Page 1/3

| Page précédente| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/parabolepratique1.html03/05/2004 20:49:54
Telescope amateur / la décision de fin de travail

La décision de fin du travail

JMB> Il n'est pas facile de savoir quand s'arrêter.On sait que la règle du jeu consiste à réexpédier un rayon lumineux provenant de
l'infini dans un petit cercle de quelques microns de diamètre au foyer de l'instrument. . Reprenons un dessin:

J'ai représenté le cercle de diffraction par lequel doivent passer les rayons formant l'image pour que l'optique soit réputée parfaite. On
voit facilement que pour des rayons provenant de la partie centrale du miroir, ils peuvent se couper très en avant ou très en arrière du
centre de courbure, tout en continuant à passer par ce cercle. Par contre, pour les rayons abordant le cercle de diffraction selon une
incidence plus grande, la marge de tolérance est bien plus étroite. Un calcul géométrique finalement simple permet de savoir, pour une
hauteur déterminée et pour un écart donné par rapport aux mesures théoriques si les rayons repassent bien dans ce cercle. Si une zone
centrale est 3 dixièmes trop courte, ça passe. Si un bord est deux dixièmes trop long, ça ne passe pas. On voit que la précision requise
est de plus en plus sévère au fur et à mesure qu'on s'éloigne de l'axe. Et, pour simplifier la vie tout en étant rigoureux, on peut se fixer
une règle simple. En ajustant finement la constante qu'on ajoute ou retranche au mesures, on va placer notre couteau virtuel de telle
sorte qu'on s'approche au mieux de la zone extérieure, la moins tolérante. On la met, pour notre 200, entre plus et moins un dixième,
tout en voyant ce que ça donne sur les autres zones. On pourra s'arrêter si la zone 1 rentre alors dans plus ou moins trois dixièmes, la
zone 2 dans plus ou moins deux; zone 3 et zone 4 dans le bon dixième en plus ou en moins. Ca va donner du lambda/8, terme un peu
barbare qui dit en fait que le plus fort écart à la parabole est inférieur au 8ème de la longueur d'onde de la lumière. C'est la condition
nécessaire et suffisante pour qu'une optique soit réputée parfaite.
Pour faire mieux, il fat arriver à diviser par deux cette marge de tolérance. aller au delà n'apporterait plus rien, l'image n'étant plus
améliorable quelle que soit la précision. On atteint là la notion de miroir parfait. Il est quand même bon de savoir que personne ne
pourra faire un meilleur miroir, et donc obtenir de meilleures images, avec un autre objectif du même diamètre. pour faire mieux, il
faudrait faire plus gros.
Cela peut ensuite faire l'objet d'un bulletin de contrôle, que de nombreux programmes informatiques actuels permettent d'établir
facilement, nettement plus commodes à manier que le graphique manuel classique. Le bulletin de contrôle permettra d'authentifier la
qualité de la parabole, pour peu que les mesures aient été faites de façon sincère.
note YL: voir page liens dans le sommaire

Si on veut un 200 à F/4, la précision requise sera deux fois plus serrée, c'est compréhensible parce que les rayons provenant de la
couronne extérieure prennent une forte incidence. Si on veut de plus un miroir de grand diamètre et très ouvert pour diminuer
l'encombrement, on a vite fait de se retrouver devant des problèmes difficiles...
A l'inverse, un miroir très long, et qui plus est de faible diamètre, demandera une grande subtilité dans la retouche, parce que des

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/findetravail.html (1 of 2)03/05/2004 20:50:05


Telescope amateur / la décision de fin de travail

pentes faibles par rapport à la sphère bougent très vite au polissage. Il faut se méfier énormément de ceux qui prétendent qu'une
sphère longue et de petit diamètre permet de s'affranchir de la parabolisation. Ce sont en fait des miroirs très difficiles à corriger pour
en faire de vraies sphères, et l'entreprise est plus que périlleuse.
Yves a montré qu'en travaillant correctement, il était arrivé finalement très facilement au résultat final. Trop facilement à mon goût,
pour la pédagogie de la chose. Mais je n'allais quand même pas lui demander de faire quelques erreurs exprès, juste pour le plaisir de
lui faire tout recommencer. J'espère que ce site donnera envie à quelques uns de se lancer dans cette belle aventure à laquelle on a vite
fait de prendre goût.

Il sera enrichi et modifié selon les échanges qu'on pourra avoir avec ceux qui voudront bien prendre la peine de poser leurs questions.
Aucun miroir n'est déclaré irrécupérable tant qu'il n'a pas fait des petits sur le carrelage. Si vous en avez un qui traîne au fond
d'un tiroir, pour votre plus grand désespoir, reprenez le, vous pouvez et devez le mener à terme. Il ne faut pas perdre de vue que la
seule optique dont on soit sûr, c'est celle qu'on a taillé et mesuré soi même.

Tailler le miroir principal la décision de fin de travail Page 1/1

| Page précédente| Page suivante |

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/parabolisation/findetravail.html (2 of 2)03/05/2004 20:50:05


Telescope Amateur / Ebauchage / Video

Réunissage et doucis / Travaux Pratiques


(à dérouler vers le bas)

Courses en 8 pour le réunissage

Test du réunissage

On trace avec un feutre des lignes sur le miroir puis on effectue quelques aller-retour (5 ou 6)
avec des courses en W. Constatons le résultat : pratiquement toutes les lignes ont été effacées
sauf sur l'extrème bord. Dans le cas présenté, le réunissage est pratiquement terminé.

La "tartouille"

Une autre manière d'étaler l'abrasif pendant le réunissage et le doucis

Je ne peux plus vous faire entendre le bruit du verre graté et pour cause... au fil du douci, la
taille est devenue silencieuse !

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/doucisvideo.html (1 of 2)03/05/2004 20:50:14


Telescope Amateur / Ebauchage / Video

page précédente

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/doucisvideo.html (2 of 2)03/05/2004 20:50:14


Telescope amateur / les comptes

Combien ca coute ?

Fournitures

● kit miroir Astam: 1757 FF


● poste de taille: 86 FF
● un lot d'éponge
● 2 cuvettes 25 FF
● Vénilia: 40 FF
● plastique à recouvrir les livres: 20 FF
● scotch: 5 FF
● patins feutre: 24 FF

Les comptes combien ca coute ? Page 1/1

Pour retourner à la page précédente, utilisez la


commande de votre navigateur

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/les%20comptes.html03/05/2004 20:50:21
Telescope amateur / liens

Pour en savoir plus ...

http://perso.libertysurf.fr/lecleire

le site perso de JM Lecleire: plein d'idées, de conseils, expériences en optique, références d'ouvrages

une page particulière extraite de son livre, au sujet des Fournisseurs: http://perso.libertysurf.fr/lecleire/rvt/fournis.htm

http://serge.
http://
bertorello.free.
www.
fr
astrosurf.
com/altaz
site
d'association
Le Site des
marseillaise
Dobsons
d'astronomie
français.
(AMAS) et de
Des
S.Bertorello.
conseils,
Bourré
des
d'explications...
expériences
une section
pour aller
consacré à la
plus loin et
métalisation
construire
des miroirs par
de gros
des amateurs
diamètres.
(outillés)

http://www.astrosurf.com/telescopeamateur/liens.html03/05/2004 20:50:29