Vous êtes sur la page 1sur 39

Dossier pédagogique

Les Maths à portée de mains

Dossier pédagogique
SOMMAIRE

1. Présentation de l’exposition………………………………………………………..p.1

2. Contenu de l’exposition…………………………………………………………….p. 2 - 4

3. Atelier boulier………………………………………………………………………..p. 5

4. Liens avec les programmes ……..………………………………………………..p. 6 - 17

5. Le boulier……………………………………………………………………………p.18 - 19

6. Tour de Hanoï………………………………………………………………………p. 20

7. Les maths, l'allemand et la culture à portée de mains…………………………p. 21 - 24

8. Activités à faire en classe

a. Jeu des gommettes…….……………………………………….…………p. 25 - 27

b. Une surface, deux polygones……………..……………………………...p. 28 - 30

c. Le yum yum……….………………………………………………………..p. 31 – 32

d. Le théorème de Pythagore ………………………………………………p. 33 - 35

9. Bibliographie et webographie…………………………………………………….p. 36 -37


Les Maths à portée de mains 1

Dossier pédagogique
Les Maths à portée de mains 2

Dossier pédagogique
Le contenu de l’exposition

Pour faire des maths en s’amusant, cette exposition met en scène de manière ludique,
plusieurs concepts mathématiques : géométrie 2D et 3D, mécanique du solide, optique,
probabilités, pavage, algorithme… Voici quelques exemples de manipulations qui raviront
petits et grands.

Tous les triangles sont identiques !


On peut maintenir différents triangles dans un
faisceau lumineux de telle façon que leurs
ombres s’adaptent exactement aux triangles de
l’affiche. N’importe quel triangle peut se dessiner
sur l’un des triangles équilatéraux sur le mur.

Cuboïdes emboîtant
Il y trois structures différentes. Vous pouvez faire
passer chaque cuboïde par les deux autres. Mais
lequel s’adapte auquel ?

Le puzzle à kangourous
Les kangourous s'accordent si bien ensemble
qu'ils forment un grand modèle géométrique.
L'ensemble de la figure est composée d'un
agencement de paires de kangourous. Ces
derniers se tiennent l'un sur l'autre et peuvent
être déplacés vers la droite et vers la gauche
ainsi que vers le bas.
Des motifs semblables ont été imaginés par
l'artiste néerlandais M. C. Escher (1898-1972).

Le pont de Léonard
Ce pont tient sans
corde, ni clou, ni
colle. Commencez
par construire un
Polydrons petit pont et essayez
Les visiteurs ensuite de le
pourront construire
prolonger. Le
différentes formes principe de ce pont a
géométriques et été imaginé par
lâcher la bride à Léonard de Vinci..
leur imagination
grâce à des objets
en plastique appelés
Polydrons.
Les Maths à portée de mains 3

Dossier pédagogique
Qui trouve le
poisson ?
Grâce à un gabarit, il
s’agit de trouver la
forme d’un poisson à
l’intérieur d’un dispositif Des films de savon
carrelé non périodique, fantastiques
appelé le carrelage de Plongez une des montures
Penrose. Il n’y a qu’un dans un seau.
endroit où l’image Ressortez la monture avec
correspond à 100% à la précaution et admirez la
forme du poisson. figure fantastique qui s’est
formée.
Attention, ne remuez surtout
pas, sinon la mousse détruit
le miracle!

Pythagore
Disposez le triangle sur les extrémités des carrés
correspondants à celui-ci. Que remarquez-vous ?
Les Indiens connaissaient déjà cette preuve pour la
théorie de Pythagore au IXème siècle.

Le kaléidoscope géant
Entrez dans le kaléidoscope géant. Sous
combien d’angles pouvez-vous vous voir ?
Observez les bords du haut et du bas des
miroirs, ainsi que leurs reflets.

La tour de Ionah
C’est une version « retournée » du jeu la tour de
Hanoï, connu dans le monde entier.
Tous les disques sont dans le même trou. Le but
du jeu est de tous les déplacer vers un autre trou.
Pour effectuer cela, il faut respecter les règles
suivantes :
(1) Déplacer juste un disque à la fois.
(2) Et impossible de poser un disque plus petit
sur un plus grand.
Les pros y arrivent en 31 fois.
Les Maths à portée de mains 4

Dossier pédagogique
Tout entre dans le cube
Chacun de ces solides de différentes couleurs
peut être introduit dans le cube.
Il faut une astuce différente pour chaque forme !
Combien de façons différentes y a-t-il pour
introduire la pyramide ? Quelle est la relation
entre l’étoile et la pyramide ?

Qui fait dépasser le plus les pièces ?


C’est un jeu de puzzle où vous êtes supposé empiler
des morceaux sur une plate-forme de manière à ce
qu’un de ces morceaux soit complètement en train
de surplomber l’abîme.
Vous pourrez essayer cela à l’aide des carrés ou des
triangles.
C’est déjà faisable avec quatre carrés.
Combien de triangles te faut-il ?

Quelle piste est la plus rapide ?


Trois pistes, une droite et deux incurvées.
Engagez la course des balles.
Laquelle arrive la première en bas ?
Quand vous jetez deux balles en même temps, vous
constatez que celle sur la piste incurvée va plus vite
bien que vous ayez attendu un résultat différent !!
Les Maths à portée de mains 5

Dossier pédagogique
Atelier

LE BOULIER

Niveau : CP à Lycée

Thème : Découverte et utilisation d’un instrument de calcul

Durée : 30 minutes

Objectifs pédagogiques

- Familiariser les enfants avec un autre système de comptage.

- Apprendre le principe de fonctionnement du boulier et effectuer des calculs (addition,

soustraction, multiplication et division).

Descriptif de l’activité

Le principe de fonctionnement du boulier est relativement simple et permet de faire des

additions, soustractions, multiplications, divisions et calculs de racines carrées.

L’animateur explique le mode de fonctionnement du boulier en faisant une démonstration.

Une fois que les données de base sont bien intégrées il passe aux différents types de calculs

selon le niveau des enfants.

Pour faire une addition on écrit un seul des nombres à additionner puis on ajoute les autres

nombres, chiffre par chiffre et colonne par colonne en pensant à reporter les retenues s'il y

en a. Inversement pour la soustraction. Pour faire une multiplication, on agit comme si

l'opération devait se faire sur papier en n'oubliant pas de décaler d'une colonne à chaque fois

que l'on change de chiffre.


Les Maths à portée de mains 6

Dossier pédagogique
CYCLE DES APPRENTISSAGES FONDAMENTAUX – CP, CE1

BO hors série n°3 du 19 juin 2008.

Français
Langage oral - S’exprimer avec précision pour se faire comprendre dans les activités
scolaires.
- Présenter à la classe un travail individuel ou collectif.
- Participer à un échange : questionner, apporter des réponses, écouter et
donner un point de vue en respectant les règles de la communication.
Lecture - Lire silencieusement un énoncé, une consigne, et comprendre ce qui est
attendu.
Vocabulaire - Utiliser des mots précis pour s’exprimer.
Mathématiques
Nombres - Ecrire, nommer les nombres entiers naturels inférieurs à 1 000.
et calcul - Connaître et utiliser les techniques opératoires : addition, soustraction,
multiplication (par un nombre à un chiffre).
- Diviser par 2 et par 5 des nombres entiers inférieurs à 100 (dans le cas où
le quotient exact est entier).
- Utiliser les tables d’addition et de multiplication par 2, 3, 4 et 5.
- Calculer mentalement en utilisant des additions, des soustractions et des
multiplications simples.
- Résoudre des problèmes relevant de l’addition, de la soustraction et de la
multiplication.
- Approcher la division de deux nombres entiers à partir d’un problème de
partage ou de groupements.
Géométrie - Décrire, reproduire un carré, un rectangle, un triangle rectangle.
- Percevoir et reconnaître quelques relations et propriétés géométriques :
alignement, angle droit, axe de symétrie, égalité de longueurs.
- Connaître et utiliser un vocabulaire géométrique élémentaire approprié.
- Reconnaître, décrire, nommer quelques solides droits : cube, pavé…
Grandeurs - Résoudre des problèmes de longueur.
et mesures
Culture scientifique et technologique
Observer et décrire pour mener des investigations.
Compétences sociales et civiques
- Respecter les autres et les règles de la vie collective.
- Pratiquer un jeu en en respectant les règles.
- Appliquer les codes de la politesse dans ses relations avec ses camarades, avec les
adultes à l’école et hors de l’école, avec le maître au sein de la classe.
- Participer à un échange verbal en respectant les règles de la communication.
Autonomie et l’initiative
- Ecouter pour comprendre, interroger, répéter, réaliser un travail ou une activité.
- Echanger, questionner, justifier un point de vue.
- Travailler en groupe.
Les Maths à portée de mains 7

Dossier pédagogique
CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS – CE2, CM1, CM2
BO hors série n°3 du 19 juin 2008.
Français
Langage oral Échanger, débattre
- Participer aux échanges de manière constructive : rester dans le sujet,
situer son propos par rapport aux autres, apporter des arguments,
mobiliser des connaissances, respecter les règles habituelles de la
communication.
Lecture - Lire sans aide les consignes du travail scolaire, les énoncés de
problèmes.
Vocabulaire Maîtrise du sens des mots
- Définir un mot connu en utilisant un terme générique adéquat et en y
ajoutant les précisions spécifiques à l’objet défini.
Mathématiques
Nombres et - Connaître et nommer les nombres entiers ( les principes de la
calcul numération décimale de position : la valeur des chiffres en fonction de leur
position dans l’écriture des nombres).
- Connaître les tables d’addition et de multiplication.
- Résoudre des problèmes.
Géométrie Dans le plan
- Vérifier la nature d’une figure en ayant recours aux instruments.
- Reproduire un triangle à l’aide d’instruments.
Dans l’espace
- Reconnaître, décrire et nommer les solides droits : cube, pavé, cylindre,
prisme.
Grandeurs Angles
et mesure - Reproduire un angle donné en utilisant un gabarit.
Organisation - Résoudre des problèmes relevant de la proportionnalité et notamment
et gestion des problèmes relatifs aux échelles, en utilisant des procédures variées.
de données
Culture scientifique et technologique
- Pratiquer une démarche d’investigation : savoir observer, questionner.
- Manipuler et expérimenter, formuler une hypothèse et la tester, argumenter.
- Mettre à l’essai plusieurs pistes de solutions.
- Maîtriser des connaissances dans divers domaines scientifiques.
- Mobiliser ses connaissances dans des contextes scientifiques différents.
- Exercer des habiletés manuelles, réaliser certains gestes techniques.
Compétences sociales et civiques
- Respecter les autres et les règles de la vie collective.
- Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les autres, écouter autrui, formuler
et justifier un point de vue.
- Coopérer avec un ou plusieurs camarades.
Autonomie et l’initiative
- Respecter des consignes simples en autonomie.
- Montrer une certaine persévérance dans toutes les activités.
- Commencer à savoir s’auto-évaluer dans des situations simples.
- S’impliquer dans un projet individuel ou collectif.
Les Maths à portée de mains 8

Dossier pédagogique
Classe de Sixième
Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008
La démarche d’investigation
La formulation de - Formulation orale de conjectures ou d’hypothèses par les
conjectures, élèves (ou les groupes).
d’hypothèses - Elaboration éventuelle d’expériences, destinées à tester ces
explicatives, de hypothèses ou conjectures.
protocoles - Communication à la classe des conjectures ou des hypothèses
possibles et des éventuels protocoles expérimentaux proposés.
L’investigation ou - Moments de débat interne au groupe d’élèves.
la résolution du - Description et réalisation de l’expérience.
problème conduite - Description et exploitation des méthodes et des résultats.
par les - Recherche d’éléments de justification et de preuve,
élèves confrontation avec les conjectures et les hypothèses formulées
précédemment.
L’échange - Communication au sein de la classe des solutions élaborées,
argumenté autour des réponses apportées, des résultats obtenus, des
des propositions interrogations qui demeurent.
élaborées - Confrontation des propositions, débat autour de leur validité,
recherche d’arguments ; en mathématiques, cet échange peut
se terminer par le constat qu’il existe plusieurs voies pour
parvenir au résultat attendu et par l’élaboration collective de
preuves.
L’acquisition et la - Mise en évidence, avec l’aide de l’enseignant, de nouveaux
structuration des éléments de savoir (notion, technique, méthode) utilisés au
connaissances cours de la résolution.
- Confrontation avec le savoir établi, en respectant des niveaux
de formulation accessibles aux élèves.
- Recherche des causes d’un éventuel désaccord, analyse
critique des expériences faites et proposition d’expériences
complémentaires.
La mobilisation des - Mise en oeuvre des connaissances acquises dans de
connaissances nouveaux contextes (réinvestissement).
Mathématiques
Organisation et Organisation et représentation de données
gestion de - Lire, utiliser et interpréter des données à partir d’un tableau.
données. Fonctions - Lire, utiliser et interpréter des informations à partir d’une
représentation graphique simple.
Nombres et Calculs Opérations
Techniques élémentaires de calcul.
- Savoir effectuer ces opérations sous les diverses formes de
calcul : mental, à la main ou instrumenté.
- Connaître la signification du vocabulaire associé : somme,
différence, produit, terme, facteur, dividende, diviseur, quotient,
reste.
Les Maths à portée de mains 9

Dossier pédagogique
Géométrie Figures planes
- Reporter une longueur.
- Reproduire un angle.
Propriétés des quadrilatères usuels.
- Connaître les propriétés relatives aux côtés, aux angles, aux
diagonales pour le rectangle, le carré et le losange.
Propriétés et construction des triangles usuels.
- Connaître les propriétés relatives aux côtés et aux angles des
triangles suivants : triangle isocèle, triangle équilatéral, triangle
rectangle.
- Utiliser ces propriétés pour reproduire ou construire des figures
simples.
Constructions géométriques.
- Reproduction, construction de figures complexes.
Symétrie orthogonale par rapport à une droite (symétrie axiale)
- Construire ou compléter la figure symétrique d'une figure
donnée ou de figures possédant un axe de symétrie.
Grandeurs et Comparer des angles sans avoir recours à leur mesure.
mesures
Les Maths à portée de mains 10

Dossier pédagogique
Classe de Cinquième
Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008
La démarche d’investigation
La formulation de - Formulation orale de conjectures ou d’hypothèses par les
conjectures, élèves (ou les groupes).
d’hypothèses - Elaboration éventuelle d’expériences, destinées à tester ces
explicatives, de hypothèses ou conjectures.
protocoles - Communication à la classe des conjectures ou des hypothèses
possibles et des éventuels protocoles expérimentaux proposés.
L’investigation ou - Moments de débat interne au groupe d’élèves.
la résolution du - Description et réalisation de l’expérience.
problème conduite - Description et exploitation des méthodes et des résultats.
par les - Recherche d’éléments de justification et de preuve,
élèves confrontation avec les conjectures et les hypothèses formulées
précédemment.
L’échange - Communication au sein de la classe des solutions élaborées,
argumenté autour des réponses apportées, des résultats obtenus, des
des propositions interrogations qui demeurent.
élaborées - Confrontation des propositions, débat autour de leur validité,
recherche d’arguments ; en mathématiques, cet échange peut
se terminer par le constat qu’il existe plusieurs voies pour
parvenir au résultat attendu et par l’élaboration collective de
preuves.
L’acquisition et la - Mise en évidence, avec l’aide de l’enseignant, de nouveaux
structuration des éléments de savoir (notion, technique, méthode) utilisés au
connaissances cours de la résolution.
- Confrontation avec le savoir établi, en respectant des niveaux
de formulation accessibles aux élèves.
- Recherche des causes d’un éventuel désaccord, analyse
critique des expériences faites et proposition d’expériences
complémentaires.
La mobilisation des - Mise en oeuvre des connaissances acquises dans de
connaissances nouveaux contextes (réinvestissement).
Physique
La lumière : - Savoir que la lumière se propage de façon rectiligne et que le
sources et trajet rectiligne de la lumière est modélisé par le rayon
propagation lumineux.
rectiligne
Mathématiques
Organisation et Activités graphiques
gestion de Repérage dans le plan.
données. Fonctions Dans le plan muni d’un repère orthogonal :
- Lire les coordonnées d’un point donné,
- Placer un point de coordonnées données,
- Connaître et utiliser le vocabulaire : origine, coordonnées,
abscisse, ordonnée.
Les Maths à portée de mains 11

Dossier pédagogique
Nombres entiers et - Effectuer une succession d’opérations donnée sous diverses
décimaux positifs : formes (par calcul mental, à la main ou instrumenté),
calcul, uniquement sur des exemples numériques.
divisibilité sur les
entiers
Géométrie Angles.
- Reproduire un angle.
Propriétés des triangles usuels.
- Connaître les propriétés relatives aux angles des triangles
suivants : triangle isocèle, triangle équilatéral, triangle
rectangle.
Symétrie axiale
- Construire ou compléter à l’aide des instruments usuels la
figure symétrique d’une figure donnée.
Familiariser les élèves avec les représentations de figures de l’espace.
Les Maths à portée de mains 12

Dossier pédagogique
Classe de Quatrième

Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008

La démarche d’investigation
La formulation de Formulation orale de conjectures ou d’hypothèses par les
-
conjectures, élèves (ou les groupes).
d’hypothèses - Elaboration éventuelle d’expériences, destinées à tester ces
explicatives, de hypothèses ou conjectures.
protocoles - Communication à la classe des conjectures ou des hypothèses
possibles et des éventuels protocoles expérimentaux proposés.
L’investigation ou - Moments de débat interne au groupe d’élèves.
la résolution du - Description et réalisation de l’expérience.
problème conduite - Description et exploitation des méthodes et des résultats ;
par les recherche d’éléments de justification et de preuve,
élèves confrontation avec les conjectures et les hypothèses formulées
précédemment.
L’échange - Communication au sein de la classe des solutions élaborées,
argumenté autour des réponses apportées, des résultats obtenus, des
des propositions interrogations qui demeurent.
élaborées - Confrontation des propositions, débat autour de leur validité,
recherche d’arguments ; en mathématiques, cet échange peut
se terminer par le constat qu’il existe plusieurs voies pour
parvenir au résultat attendu et par l’élaboration collective de
preuves.
L’acquisition et la - Mise en évidence, avec l’aide de l’enseignant, de nouveaux
structuration des éléments de savoir (notion, technique, méthode) utilisés au
connaissances cours de la résolution.
- Confrontation avec le savoir établi, en respectant des niveaux
de formulation accessibles aux élèves.
- Recherche des causes d’un éventuel désaccord, analyse
critique des expériences faites et proposition d’expériences
complémentaires.
La mobilisation des - Mise en oeuvre des connaissances acquises dans de
connaissances nouveaux contextes (réinvestissement).
Mathématiques
Nombres et calcul Entretenir le calcul mental, le calcul à la main.
Les Maths à portée de mains 13

Dossier pédagogique
Géométrie - Connaître les objets usuels du plan et de l’espace et d’utiliser
leurs propriétés géométriques et les relations métriques
associées.
- Développer les capacités heuristiques et de conduire sans
formalisme des raisonnements géométriques simples utilisant
les propriétés des figures usuelles, les symétries, les relations
métriques, les angles ou les aires.
- Entretenir en l’enrichissant la pratique des constructions
géométriques et des raisonnements sous-jacents.
- Initier les élèves à la démonstration.
- Poursuivre la familiarisation avec les représentations planes
des solides de l’espace.
Triangle rectangle : théorème de Pythagore.
- Caractériser le triangle rectangle par l’égalité de Pythagore ou
de sa réciproque.
Les Maths à portée de mains 14

Dossier pédagogique
Classe de Troisième
Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008
La démarche d’investigation
La formulation de - Formulation orale de conjectures ou d’hypothèses par les
conjectures, élèves (ou les groupes).
d’hypothèses - Elaboration éventuelle d’expériences, destinées à tester ces
explicatives, de hypothèses ou conjectures.
protocoles - Communication à la classe des conjectures ou des hypothèses
possibles et des éventuels protocoles expérimentaux proposés.
L’investigation ou - Moments de débat interne au groupe d’élèves.
la résolution du - Description et réalisation de l’expérience.
problème conduite - Description et exploitation des méthodes et des résultats.
par les - Recherche d’éléments de justification et de preuve,
élèves confrontation avec les conjectures et les hypothèses formulées
précédemment.
L’échange - Communication au sein de la classe des solutions élaborées,
argumenté autour des réponses apportées, des résultats obtenus, des
des propositions interrogations qui demeurent.
élaborées - Confrontation des propositions, débat autour de leur validité,
recherche d’arguments ; en mathématiques, cet échange peut
se terminer par le constat qu’il existe plusieurs voies pour
parvenir au résultat attendu et par l’élaboration collective de
preuves.
L’acquisition et la - Mise en évidence, avec l’aide de l’enseignant, de nouveaux
structuration des éléments de savoir (notion, technique, méthode) utilisés au
connaissances cours de la résolution.
- Confrontation avec le savoir établi, en respectant des niveaux
de formulation accessibles aux élèves.
- Recherche des causes d’un éventuel désaccord, analyse
critique des expériences faites et proposition d’expériences
complémentaires.
La mobilisation des - Mise en oeuvre des connaissances acquises dans de
connaissances nouveaux contextes (réinvestissement).
Mathématiques
Nombres et calcul - Entretenir le calcul mental, le calcul à la main.
- Assurer la maîtrise des calculs sur les nombres rationnels.
- Familiariser les élèves aux raisonnements arithmétiques.
Géométrie - Connaître les objets usuels du plan et de l’espace.
- Développer les capacités heuristiques, les capacités de
raisonnement et les capacités relatives à la formalisation d’une
démonstration.
- Entretenir la pratique des constructions géométriques et des
raisonnements sous-jacents qu’elles mobilisent.
- Solliciter dans les raisonnements les propriétés géométriques
et les relations métriques associées vues dans les classes
antérieures.
- Familiariser les élèves aux sections de solides de l’espace.
Les Maths à portée de mains 15

Dossier pédagogique
Classe de Seconde

Bulletin officiel spécial n° 30 du 23 juillet 2009

Mathématiques
- S’engager dans une activité de recherche.
- Conduire un raisonnement, une démonstration.
- Pratiquer une activité expérimentale.
- Faire une analyse critique d’un résultat, d’une démarche.
Géométrie Configurations du plan : Triangles, quadrilatères, cercles.
Pour résoudre des problèmes :
- Utiliser les propriétés des triangles, des quadrilatères, des
cercles.
- Utiliser les propriétés des symétries axiale ou centrale.
Géométrie dans l’espace
Les solides usuels étudiés au collège : parallélépipède rectangle,
pyramides, cône et cylindre de révolution, sphère.
- Manipuler, construire des solides.
Probabilité sur un Probabilité d’un événement.
ensemble fini - Déterminer la probabilité d’événements dans des situations
d’équiprobabilité.
Les Maths à portée de mains 16

Dossier pédagogique
Classe de Première

Mathématiques
Consolider les bases avec l'expérience.
1èreL – B.O. hors-série n°5 du 9 septembre 2004
Géométrie Perspective parallèle
- Projection sur un plan parallèlement à une droite.
- Propriétés conservées ou non par cette projection.
- Construction de la section d’un polyèdre simple (cube, prisme,
pyramide) par un plan.
Probabilités - Notion d’expérience aléatoire. Ensemble des éventualités et
vocabulaire des événements.
- Loi de probabilité sur un ensemble fini. Probabilité d’un
événement.
- L’équiprobabilité : une hypothèse parmi d’autres pour proposer
un modèle. Modèles issus d’une observation expérimentale.
ère
1 S – B.O. hors-série n°7 du 31 août 2000
Géométrie - Transformations et configurations dans le plan : Translations
dans le plan et l'espace, rotations, homothéties et réflexions.
- Sections planes : Sections planes d'un cube, d'un tétraèdre.
Probabilités - Définition d’une loi de probabilité sur ensemble fini. Probabilité
d’un événement. Cas de l’équiprobabilité.
- Modélisation d’expériences aléatoires de référence (lancers
d’un ou plusieurs dés ou choix de chiffres au hasard, etc.).
ère
1 ES – B.O. hors-série n°8 du 31 août 2000
Probabilités - Définition d’une loi de probabilité sur un ensemble fini.
- Probabilité d’un événement.
Physique
ère
1 S - B.O. hors-série n°7 du 31 août 2000
Optique - Images formées par les systèmes optiques : Images
données par un miroir plan. Observation et localisation de
l’image d’un objet donnée par un miroir plan.
ère
1 L - B.O. hors-série n°7 du 31 août 2000
Représentation - Formation des images optiques
visuelle du monde Un objet ne peut être vu que s'il émet de la lumière et que celle-ci
pénètre dans l'œil. Le cerveau interprète la lumière comme se
propageant en ligne droite. Les milieux transparents permettent la
propagation de la lumière.
Les Maths à portée de mains 17

Dossier pédagogique
Classe de Terminale

Mathématiques
- S’engager dans une activité de recherche.
- Conduire un raisonnement, une démonstration.
- Pratiquer une activité expérimentale.
- Faire une analyse critique d’un résultat, d’une démarche.
Terminale L – B.O. hors-série n°7 du 1er septembre 2005
Arithmétique - Initiation au raisonnement par récurrence : propriété héréditaire
et principe de récurrence.
Analyse - La fonction exponentielle.
Probabilités - Représentation d’un modèle probabiliste attaché à une épreuve
aléatoire et conditionnement par un événement de probabilité
non nulle.
Géométrie Perspective centrale :
- Etude préliminaire de « l’ombre au flambeau », ombre portée
sur un plan par une source lumineuse ponctuelle à distance
finie.
- Propriétés conservées : alignement, formes dans les plans
frontaux.
Terminale ES – B.O. hors-série n°4 du 30 août 2001
Analyse Fonctions numériques
Fonction exponentielle : Propriétés caractéristiques, représentation
graphique.
Terminale S – B.O. hors-série n°4 du 30 août 2001
Analyse - Introduction de la fonction exponentielle
- Raisonnement par récurrence : On choisira des exemples
permettant d’introduire le vocabulaire usuel des suites et
nécessitant l’utilisation de raisonnements par récurrence.
Statistique et - Expériences indépendantes
modélisation - Cas de la répétition d’expériences identiques et indépendantes.
Physique
Terminale S – B.O. hors-série n°4 du 30 août 2001
Compétences expérimentales
- Formuler une hypothèse sur un événement susceptible de se produire ou sur un
paramètre pouvant influencer un phénomène.
- Proposer une expérience susceptible de valider ou d’invalider une hypothèse ou
répondant à un objectif précis.
Enseignement de spécialité
Produire des - Présentation d’instruments d’optique d’observation (miroirs).
images et observer
Les Maths à portée de mains 18

Dossier pédagogique
LE BOULIER
Les origines du boulier Et, comme au judo, il y a six degrés, puis
Boulier se dit abacus en anglais et vient dix « dans ». Avoir le dixième dan
du grec abax qui désigne une table de équivaut à avoir atteint une maîtrise du
comptage recouverte de poussière ou de boulier et une dextérité dans sa
sable sur laquelle on y dessinait des manipulation quasiment parfaites.
figures à l’aide d’une pointe.
Une Association internationale de
Les divers noms du boulier maîtrise du boulier a été créée en 1975.
 Leo-kid (boules à penser) : Chaque année se déroulent en Asie des
Thaïlande « Olympiques » de calcul mécanique (on
 Suan-pan (en mandarin) : Chine y utilise le soroban). On y compte plus de
 Soo-pan : sud de la Chine 300 participants provenant de 12 pays
 Soroban : Japon d’Asie.
Au Japon, il y a près de 30 000
académies qui enseignent l’art du boulier.

Vocabulaire
La première colonne de droite représente
les unités, la deuxième les dizaines, la
 Schioty : Russie (boulier importé des troisième les centaines...
régions musulmanes du sud de la Le nombre représenté est indiqué par les
Russie) boules rapprochées de la barre
 Choreb : Arménie, certaines transversale. Les boules situées en
contrées iraniennes dessous de cette barre transversale
 Coulba : Turquie représentent les puissances de dix : elles
sont appelées unaires, décadaires. Les
Le boulier sous toutes ses formes boules situées au-dessus de la barre
Il existe plus de 400 bouliers de formes transversale représentent les puissances
mais aussi de matières diffèrentes : or, de dix multipliées par cinq : elles sont
argent, jade, porcelaine, marbre, bois, appelées quinaires.
plastique. On trouve même des variantes On a donc :
spécialement conçues pour la  cinq unaires = une quinaire ;
multiplication et la division. Le plus long  deux quinaires = une décadaire.
fait un mètre de long, le plus petit un
centimètre. Les formes sont « Activer une boule » signifie déplacer
rectangulaires, carrées, circulaires. Les cette boule contre la barre transversale, «
bouliers peuvent être des bijoux : désactiver une boule » signifie l’en
pendentifs, bagues, bracelets. éloigner. Les nombres s’écrivent
Le boulier de tous les jours – en bois – habituellement de gauche à droite.
est de deux types : boules noires ou
rouges. Les boules rouges sont en bois
compressé venant du Japon, alors que
les noires sont en bois pur.

Le boulier est un art


La maîtrise du boulier est considérée
dans les pays d’Asie comme un art.
Les Maths à portée de mains 19

Dossier pédagogique
Utilisation du boulier Puis on fait successivement le produit de
chacun des chiffres du multiplicateur
Le principe de fonctionnement du boulier (second membre de la multiplication) par
est relativement simple et permet de faire chacun des chiffres du multiplicande
des additions, des soustractions, (premier membre de la multiplication) en
multiplications, des divisions et des les additionnant dans la partie droite du
calculs de racines carrées. boulier (ce nombre est 0 au départ ). Ne
Pour mettre le boulier à zéro il faut que pas oublier de décaler d'une colonne à
les boules soient écartées de l’axe central chaque fois que l'on change de chiffre. Le
horizontal. résultat final est alors le dernier nombre
obtenu à droite après la multiplication du
Pour compter jusqu'à 5, on soulève les dernier chiffre du multiplicande et son
unes après les autres les boules du bas. addition au résultat précédent.
Arrivé à 5, on remet ces boules à zéro et
on en descend une du haut. Pour aller de La division
6 à 10 on laisse la boule du haut en bas La division est un exercice très délicat sur
et on recommence à monter celle du bas. le boulier. Elle nécessite de bien maîtriser
Arrivé à 10, on remet la colonne des les trois autres opérations et obéit à des
unités à zéro et on soulève une boule règles qui découlent directement de la
dans la colonne des dizaines. Le division euclidienne.
comptage se fait de la même façon pour On inscrit chacun des deux nombres à
les autres colonnes. diviser dans la partie gauche du boulier
(en les séparant suffisamment pour ne
L’addition pas les confondre). Puis on fait le
Opération élémentaire sur le boulier. On quotient des parties du dividende par
inscrit le plus grand des deux nombres chacun des chiffres du diviseur ; et l’on
sur le boulier, à droite puis on lui ajoute le additionne les quotients partiels obtenus,
second nombre en partant de la gauche. au fur et à mesure, à droite du boulier. Le
résultat final est le dernier nombre obtenu
La soustraction à droite.
Opération inverse de l’addition, la
soustraction à l’aide du boulier consiste à
poser le premier membre de la
soustraction et à retirer les boules
correspondant au second membre de
l’opération. La soustraction s’effectue en
partant de la gauche du boulier, sur le
plus grand des deux nombres.

La multiplication
Pour faire une multiplication on agit
comme si l'opération devait se faire sur
papier. Attention, il faut connaître les
tables de multiplication des nombres
inférieurs à 10.
On inscrit chacun des deux nombres à
multiplier dans la partie gauche du boulier
(en les séparant suffisamment pour ne
pas les mélanger).
Les Maths à portée de mains 20

Dossier pédagogique
LA TOUR DE HANOÏ

Inventée par Édouard Lucas (1842-1891), Solution


arithméticien français, il y a près de 125
ans. On démontre par récurrence que
On connaît dans le monde entier ce jeu

Si xN est le nombre de déplacements


de réflexion dans lequel le joueur doit
répartir sur trois tiges, en ordre croissant
de taille, des disques en bois de
pour N disques,
diamètres différents. Il est composé d'une
planchette horizontale et de trois chevilles
pour tout N > 1
verticales.
xN =2N –1.
Le but du jeu
Bouger tous les disques de la première à
la troisième tige, en faisant le moins de
déplacements possible.
Principe de récurrence

Règle du jeu Soit P(n) une proposition qui dépend


d'un entier naturel n.
 On ne peut déplacer qu'un disque
à la fois.  Si P(n0) est vraie (initialisation)
 Et si P(n) vraie entraîne
 On ne peut déplacer un disque qui P(n+1) vraie (hérédité)
se trouve sous un autre.
alors la propriété P(n) est vraie pour
 Un disque ne peut être déposé sur tout entier n n0 .
un disque plus petit.

Problème
Quel est le nombre de coups nécessaires
pour déplacer une pile de disques ?
Les Maths à portée de mains 21

Dossier pédagogique
LES MATHS, L'ALLEMAND ET LA CULTURE A PORTEE DE MAINS

Les maths, c'est partout! Peut-être que vous partagez maintenant


l'opinion du professeur allemand Albrecht
C'est fascinant à quel point les maths Beutelspacher* que les maths sont plutôt
sont présents dans notre quotidien. faciles ?
L'informatique, la technologie médicale et
le développement de matériaux, les * Professeur de géométrie et
nouvelles technologies de l'information et mathématiques discrètes à l’institut de
des communications, tout est aussi des mathématiques de l’Université Justus-
maths. Liebig de Giessen (Allemagne). Directeur
du centre Mathematikum de Giessen.
Mais, même des disciplines comme l'art,
la littérature, les films, la danse ou la
musique ont un lien plus ou moins visible
avec les mathématiques.

En France comme en Allemagne, les


acteurs culturels se sont toujours servis
des mathématiques pour créer leurs
œuvres.

Prenons par exemple les


compositeurs allemands qui ont fait de
l’Allemagne une vraie nation musicienne.
Dans la musique baroque, Jean
Sébastien Bach composait ses fugues en
jonglant avec des chiffres, des règles, des
intervalles et des corrélations.

Après la visite de l’exposition

Le but de l’exposition « Les maths à


portée de mains » est d'une part de faire
découvrir les maths d'une façon
inhabituelle et d'autre part de montrer une
facette inconnue de l'Allemagne.
Les Maths à portée de mains 22

Dossier pédagogique
Niveau : Cycle 2 et 3

Thème: L’allemand et les mathématiques

Durée : 15 minutes

Matériel : la liste des mots en allemand (annexe) et la traduction en français pour les plus

petits.

Objectif pédagogique

- Découvrir quelques éléments culturels d’un autre pays : la langue allemande.

Descriptif

Durant votre visite, vous avez certainement découvert des mots allemands qui sont faciles à

comprendre. Pourquoi ? Parce qu’il y en a beaucoup qui ressemblent aux mots français.

Déroulement

1. Distribuer les mots en allemand. Laissez les élèves les lire silencieusement.

2. Consigne : « A quoi vous font penser ces mots ? Est-ce que vous en reconnaissez

certains ? Ecrivez leurs signification en français. Ce n’est pas si difficile que ça, n’est-

ce pas ?»

Remarque : Donner les étiquettes des mots en français pour les cycle 2.
Les Maths à portée de mains 23

Dossier pédagogique
Annexe

QUADRAT RUND FORM


FILM

PYRAMIDE THEATER GEOMETRIE


MODELL

SYMMETRIE ZIFFER KUBUS

FUNKTION LINIE KULTUR

BALLETT KINO

KONSTRUIEREN TANZ

LA GEOMETRIE
LE MODELE
LA DANSE

FORME

CINEMA
LIGNE
LE CHIFFRE

LE CARRE
SYMETRIE

DES THEATRES CULTURE


ROND

PYRAMIDE

FONCTION
CUBE

CONSTRUISENT

BALLET
FILM (PELLICULE)
Les Maths à portée de mains 24

Dossier pédagogique
Pour aller plus loin

 Cela vous donne envie de savoir plus sur la langue et la culture allemandes ? Rendez-

vous au Goethe-Institut de Bordeaux :

35 cours de Verdun, 33000 Bordeaux,

Tél.: 05 56 48 42 60,

info@bordeaux.goethe.org,

ou allez sur son site: www.goethe.de/bordeaux (Bibliothèque franco-allemande, Ciné

enfant, Ciné Club, rencontres littéraires, expositions, etc.).

 Si vous êtes enseignant, avez-vous déjà pensé à inviter le DeutschMobil dans votre

école? www.deutschmobil.fr / deutschmobil@bordeaux.goethe.org

 Vous trouverez des informations supplémentaires sur les maths, l’allemand et la culture

sur le lien suivant: http://www.tatsachen-ueber-deutschland.de/fr

 2008 était l'année des mathématiques en Allemagne. Ce lien en allemand donne toutes

les informations: http://www.du-kannst-mathe.de/

 Jeu-concours :

Vous avez envie d'organiser et / ou de participer à un concours de maths ? Renseignez-

vous sur l’olympiade des maths: http://www.mathematik-olympiaden.de/

Ou dans votre langue : http://www.imo-official.org/?language=fr

 Maths et musique :

Découvrez les techniques de composition sur ce lien en allemand :

http://lernarchiv.bildung.hessen.de/hr/hr2008/klm08/edu_1231759441.html?show_details=1
Les Maths à portée de mains 25

Dossier pédagogique
JEU DES GOMMETTES

Niveau : Cycle 3 / Collège / Lycée


Thème: Résoudre un problème mathématique
Durée : 45 minutes

Objectif pédagogique :
- Résoudre un problème.
- Organiser les informations d’un énoncé.

Remarque : Pour les collégiens et les lycéens, le problème peut-être posé et non pas joué.

Descriptif :
Le professeur colle des gommettes, soit blanches, soit rouges, sur le front des élèves. Les
élèves ne connaissent pas le nombre total de gommettes rouges mais savent qu'au moins
une des gommettes est rouge. Ils ne doivent pas communiquer (ni parler, ni faire de gestes)
et ne peuvent donc pas savoir à priori s'ils ont une gommette rouge ou blanche sur le front.
Par contre, ils voient parmi leurs camarades, qui a une gommette rouge et qui a une
gommette blanche.

But du jeu : Trouver combien il y a de gommettes rouges dans la classe.

Règle du jeu : Tous ceux qui ont une gommette rouge doivent quitter la salle de classe.
Le jeu se déroule en plusieurs tours : à chaque tour, si un ou des élèves ont deviné qu’ils ont
une gommette rouge, de façon certaine, ils quittent la pièce. Mais comment le savent-ils ?

Problématique :
Sachant que le nombre de gommettes est n, en combien de tours le jeu se terminera ?

Réponse :
Le jeu se termine en n tours.
Au n-1 premiers tours, personne ne quitte la pièce, au nième tour, tous les élèves avec une
gommette rouge quittent la pièce.
Remarque : Pour trouver cette solution, plusieurs simulations peuvent-être faites.
Par exemple avec 1 gommette rouge, puis 3, puis 8…
Les Maths à portée de mains 26

Dossier pédagogique
Explication :

- Si un seul élève a une gommette rouge, il regarde ses camarades et voit qu'aucun
d'entre eux n'a de gommette rouge. Il sait qu'au moins une des gommettes est rouge,
il en conclut donc que, nécessairement, sa gommette est rouge et quitte la pièce.

- Si deux élèves ont une gommette rouge, ils regardent leurs camarades et voient un
autre élève avec une gommette rouge. Au premier tour, ils ne peuvent donc pas savoir
qu'ils ont une gommette rouge : il est possible qu'il n'y ait qu'une seule gommette
rouge. Ainsi, personne ne quitte la pièce au premier tour. Au deuxième tour, les deux
élèves avec une gommette rouge se rendent compte qu'ils ont chacun une gommette
rouge : s'il y avait eu une seule gommette rouge, l'autre élève aurait quitté la pièce dès
le premier tour, puisqu'il aurait vu autour de lui que des gommettes blanches et en
aurait déduit que nécessairement sa gommette est rouge. Le nombre de gommettes
est donc supérieur ou égale à deux. Ils voient qu'un seul de leur camarade a une
gommette rouge et en déduisent donc que leur propre gommette est rouge et quittent
la pièce.

- Si trois élèves ont une gommette rouge, au premier tour rien ne se passe (ils voient
deux gommettes rouges autour d'eux). Au deuxième tour, rien ne se passe non plus :
ils peuvent encore croire qu'il y a seulement deux gommettes rouges, celles de leurs
camarades. Mais au troisième tour, puisqu'au deuxième tour personne n'est sorti, ils
comprennent qu'il y a au moins trois gommettes rouges et, puisqu'ils n'en voient que
deux autour d'eux, en déduisent que leur gommette est rouge. Les trois élèves quittent
donc la pièce au troisième tour.

- Si n élèves ont une gommette rouge, au n-1 premiers tours, personne ne quitte la
pièce, les élèves avec une gommette rouge ne peuvent pas encore savoir que leur
gommette est rouge. Au nième tour, sachant que personne n'est sorti aux tours
précédents, ils comprennent que le nombre de gommette rouge est au moins égal à n
et que nécessairement leur gommette est rouge, puisqu'ils voient seulement n-1
gommettes rouge autour d'eux : tous les élèves avec une gommette rouge quittent la
pièce.
Les Maths à portée de mains 27

Dossier pédagogique
Point de vue mathématique :
Le problème peut se résoudre par récurrence. Rappelons tout d'abord ce qu'est le principe
de récurrence.

Principe de récurrence
Soient m un entier naturel et P(n) une propriété portant sur un entier n tel que n est
supérieur ou égal à m. Pour que P(n) soit vraie pour tout entier naturel n supérieur ou égal à
m, il faut et il suffit qu'on ait :
- P(m) est vraie (« initialisation de la récurrence »).
- Pour tout entier naturel n supérieur ou égal à m, si P(n) est vraie, alors P(n+1) est
vraie.

Résolvons maintenant par récurrence le problème qui nous intéresse.


 Hypothèse de récurrence P(n) :
« Si le nombre de gommettes rouges est n, le jeu se termine en n tours (les élèves avec des
gommettes rouges quittent la pièce au plus tard au nième tour) »
Initialisation de la récurrence : P(1) est vraie
Ici m = 1, le plus petit nombre de gommettes possible est 1.
Si une seule gommette est rouge, l'élève avec une gommette rouge voit que personne n'a de
gommette rouge autour de lui, il comprend donc que nécessairement sa gommette est rouge,
puisqu'il sait qu'au moins une gommette est rouge, et quitte la pièce au premier tour. Le jeu
se termine en 1 tour : P(1) est vraie.
Si P(n) est vraie, P(n+1) est vraie
On suppose que la propriété est vraie pour un entier n supérieur ou égal à 1, montrons
qu'elle est alors vraie pour n+1. On suppose que le nombre de gommettes est n+1. Chaque
élève avec une gommette rouge voit autour de lui n gommettes rouges et ne sait donc pas si
le nombre total de gommette est n+1 (sa gommette est rouge) ou n (sa gommette est
blanche). Rien ne se passe au n premiers tours, le nombre de gommettes ne peut donc pas
être égal à n, d'après l'hypothèse de récurrence P(n). Au (n+1)ième tour, les élèves
comprennent donc qu'ils ont nécessairement une gommette rouge et quittent tous la pièce.
Le jeu se termine donc en n+1 tours, la propriété P(n+1) est donc vraie.

 Conclusion
On a donc prouvé que pour tout entier n supérieur ou égal à 1, la propriété P(n) est vraie :
quelque soit le nombre de gommettes n supérieur ou égal à 1, le jeu se termine en n tours.
Les Maths à portée de mains 28

Dossier pédagogique
1 SURFACE, 2 POLYGONES

Niveau : Cycle 2 et 3

Thème: Résoudre un problème mathématique

Durée : 20 minutes

Matériel : La croix et le carré avec les formes à découper dessinées à l’intérieur.

Remarque : Pour les cycles 3 il est possible de leur proposer un programme de

construction pour ces deux formes-là.

Objectif pédagogique :

- Tracer une figure (sur papier uni, quadrillé ou pointé), à partir d’un programme de

construction.

- Résoudre un problème.

- Reconnaître et reproduire des figures géométriques simples : un carré, un triangle.

Descriptif :

Pour calculer une aire, les grecs découpaient les surfaces polygonales afin de pouvoir

reconstituer un carré.

Tout polygone peut être découpé en pièces qui permettront de reconstituer un autre

polygone de même aire.

Consigne :

Reconstitue un carré avec la croix et un triangle avec le carré.


Les Maths à portée de mains 29

Dossier pédagogique
Annexe
Les Maths à portée de mains 30

Dossier pédagogique
Solution :
Les Maths à portée de mains 31

Dossier pédagogique
YUM YUM

Niveau : Cycle 2 et 3

Thème: Résoudre un problème mathématique

Durée : 20 minutes

Matériel : le carré prédécoupé en 12 pièces.

Objectif pédagogique :

- Résoudre un problème.

- Reconnaître et reproduire des figures géométriques simples : un carré, un triangle.

Descriptif :

Le Yum Yum est la version suédoise du Tangram.

Consigne :

Reconstitue un carré avec ces 12 pièces.


Les Maths à portée de mains 32

Dossier pédagogique
Les Maths à portée de mains 33

Dossier pédagogique
LE THEOREME DE PYTHAGORE

Niveau : Collège
Thème: Résoudre un problème mathématique
Durée : 20 minutes

Matériel : les carrés rouge et jaune de l’annexe.

Objectif pédagogique :
- Résoudre un problème.
- Vérifier l’égalité du théorème de Pythagore.

Descriptif :
Pythagore est un grand philosophe mathématicien de la Grèce Antique.
Il est né dans la première moitié du VIème siècle avant Jésus-Christ, dans l'île de Samos en
Ionie et est mort aux environs de 500 avant Jésus-Christ à Metapontom.
Pythagore est célèbre pour avoir démontré une relation dans le triangle rectangle, le fameux
théorème de Pythagore :

Dans tout triangle rectangle, la somme des carrés des longueurs des côtés de l'angle
droit est égale au carré de la longueur de l'hypoténuse et réciproquement.

Le carré de l'hypoténuse est égale à la somme des carrés des cotés de l'angle droit.
a2 + b2 = c2.

a2 + b2 = c2. On pourrait traduire cela en disant que la somme des aires des petits carrés (a2
et b2) est égale à l’aire du grand carré (c2).

Consigne
« Découpe les carrés rouge et jaune comme indiqué puis reconstitue un grand carré avec
toutes ces pièces. Quelle est la longueur du côté de ce grand carré ? L’égalité de Pythagore
est-elle vérifiée ?»
Les Maths à portée de mains 34

Dossier pédagogique
Annexe
Les Maths à portée de mains 35

Dossier pédagogique
Solution
Les Maths à portée de mains 36

Dossier pédagogique
BIBLIOGRAPHIE

JEUNESSE

- Grand-mère et son nombre de Stéphane Favre-Bulle, Ellipses, Maths en bulle, 2008.

- 100 Enigmes mathématiques, 8-10 ans de Eurêka, Broché, Bernard Giovanangeli


Editeur, Collection Jeux, 2008.

- Mat et Ma Tic et compagnie de Daniel Gostain et Marion Puech, Broché, Bayard


Jeunesse, Mode d’emploi, 2007.

- De Toutes Les Formes ! Les Formes Dans L'Art de Béatrice Fontanel et Héloïse
Bertrand, Mon Premier Musée, Edition Palette, à partir de 4 ans, 2007.

- 100 Enigmes mathématiques, 10-12 ans de Eurêka(Broché), Bernard Giovanangeli


Editeur, Collection Jeux, 2006.

- Les maths c'est magique ! de Johnny Ball (Auteur), Eve Spanjaard (Traduction),
Fernand Nathan, Broché, dès l'âge de 10 ans, 2006.

- Thalès Pythagore Euclide Archimède de Stéphane Favre-Bulle, Ellipses, Maths en


bulle, 2004.

- 100 Enigmes de géométrie de Eurêka (Broché), Bernard Giovanangeli Editeur,


Collection Jeux, 2004.

- 39 mystères mathématiques de Sciences et Vie Junior : La géométrie de la


chambre à air de Jean-Pierre Boudine, Broché, Edition Vuibert, Collection Maths,
1998.

TOUT PUBLIC

- Vous avez dit hasard de Nicolas Gauvrit, Editions Belin, 2009.

- Pourquoi j’ai toujours été nul(le) en Maths de Albrecht Beutelspacher, Editions


Belin, 2007.

- Mathémagique, balades mathématiques de David Acheson, Editions Belin, 2006.

- 100 Enigmes probabilités de Eurêka, Broché, Bernard Giovanangeli Editeur,


Collection Jeux, 2005.

- Faut-il avoir peur des maths de Benoît Rittaud, Editions le Pommier, 2003.

- Voulez-vous jouer avec les maths de Gilles Dowek, Editions le Pommier, 2002.

- Espaces et dimensions de Benoît Rittaud, Broché, Edition Le Pommier,


Collection Quatre à quatre, 2002.
Les Maths à portée de mains 37

Dossier pédagogique
- Hasard et probabilités de Benoît Rittaud, Broché, Edition Le Pommier,
Collection Quatre à quatre, 2002.

- La géométrie classique : objets, transformations de Benoît Rittaud, Broché,


Edition Le Pommier, Collection Quatre à quatre, 1999.

- Jeux mathématiques et mathématiques de jeux de Jean-Paul Delahaye, Editions


Belin – Pour la science, 1998.

- Visions mathématiques de Ian Stewart, Editions Belin, 1994.

SITES INTERNET

- Site du Mathematikum
http://www.mathematikum-unterwegs.de/

- Site sur les mathématiques de l’Académie de Bordeaux


http://mathematiques.ac-bordeaux.fr/index.html

- Site sur les mathématiques, l’enseignement et la recherche


http://educmath.inrp.fr/Educmath

- Comite International des Jeux Mathématiques


http://www.cijm.org/

- Ressources pour les enseignants de mathématiques


Site expert des Ecoles Normales Supérieures et du Ministère de l'Education Nationale
http://www.dma.ens.fr/culturemath/

- « Images des Mathématiques » a pour but de présenter la recherche mathématique


http://images.math.cnrs.fr/

- Maths et malices
http://www.mathkang.org/default.html

- Site sur les mathématiques « magiques »


http://pagesperso-orange.fr/therese.eveilleau/

- Les transformations géométriques dans l’art : Escher.


http://rtsq.qc.ca/aiguillart/projet/rech/artmath/escher/escher.htm

- Présentation de casse-tête et de leur solution


http://collection.cassetete.free.fr/cat_1_bois.htm

- Utilisation du boulier
http://users.hol.gr/~helen/index.files/LE%20BOULIER.htm