Vous êtes sur la page 1sur 1

ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

Ce sujet comporte deux documents.

THÈME DU PROGRAMME :
Division du travail et extension des marchés, Adam Smith

DOCUMENT 1
Il ne faut pas oublier que le perfectionnement de l'activité artisanale et manufacturière
repose entièrement sur la division du travail et que c'est l'étendue du marché, ainsi qu'on l'a
montré, qui fixe le degré de division du travail et que l'on peut introduire dans quelque
fabrication que ce soit. Or l'immensité de l'Empire de Chine, la multitude de ses habitants, la
variété de ses climats, et donc de ses cultures dans ses différentes provinces, la facilité des
transports par voies d'eau reliant la plupart d'entre elles, donnent au marché intérieur de la Chine
une étendue telle qu'il offre à lui seul un soutien suffisant à de très grandes manufactures et
autorise donc une division du travail très poussée. Il se pourrait bien que le marché intérieur
chinois fût presque aussi vaste que le marché de tous les pays européens réunis. Cependant, un
commerce avec l'étranger plus étendu (surtout s'il utilisait pour une part substantielle des navires
chinois), en ajoutant à ce vaste marché intérieur les marchés extérieurs de tous les autres pays du
monde, ne manquerait pas de stimuler considérablement les manufactures chinoises et d'en
améliorer grandement la puissance productive manufacturière.
Source : A. SMITH, Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations, 1ère éd. 1776, Économica, 2002.

DOCUMENT 2
Peu de nations ont changé aussi vite - et de façon aussi spectaculaire - que la Chine depuis
les années 1970. Libéralisant radicalement son économie, le pays le plus peuplé au monde a
abandonné l'exportation de produits de bas de gamme au profit de produits de haute technologie,
tout en favorisant un secteur privé dynamique et en ayant attiré plus de 53 milliards de dollars
d'investissements direct à l'étranger. Le pays s'est transformé en une véritable machine à
exporter: le total des exportations du pays a été multiplié par huit entre 1990 et 2003 [...]. La part
de la Chine dans les exportations mondiales a atteint 6 % en 2003 contre 3,9 en 2000. En 2003, la
Chine représentait 16 % de la croissance économique mondiale, se classant deuxième derrière les
États-Unis.
Source : D. HALE et L. HUGHES HALE, «Le formidable essor économique de la Chine»,
Problèmes économiques, La Documentation française, n° 2.846, 3 mars 2004.

Questions
1. À partir de vos connaissances et du document 1, vous expliquerez les conséquences de la
division du travail selon Adam Smith. (9 points)
2. Pourquoi, selon Adam Smith, la division du travail est-elle très poussée en Chine ?
(document 1) (6 points)
3. En quoi l'évolution récente de l'économie chinoise présentée dans le document 2 confirme-t-
elle l'analyse d'Adam Smith ? (5 points)