Vous êtes sur la page 1sur 24
 
MÉTÉO 18° : ALGER 25° : TAMANRASSET p. 2
MÉTÉO
18°
: ALGER
25° : TAMANRASSET
p. 2

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

Jeudi 10 novembre 2016 - 10 Safar 1438 - N° 1451 - 4 e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

 
PRÉSIDENTIELLE AUX ÉTATS-UNIS
 

PRÉSIDENTIELLE AUX ÉTATS-UNIS

PRÉSIDENTIELLE AUX ÉTATS-UNIS

M. MESSAHEL À PARTIR D’ADDIS-ABEBA

« L'Algérie appelle à un accompagnement "loyal et franc" des Libyens pour sortir de la crise »

P . 6

Donald Trump élu à la Maison- Blanche, la communauté internationale s'interroge sur l'avenir des relations

internationales

P . 1 5

HABITAT
HABITAT

TIPASA

Distribution

de 13.000 logements

  • 4 Entame des enquêtes sociales

Les commissions de daïra de la wilaya de Tipasa ont entamé, durant cette semaine, des enquêtes sociales relatives à la distribution de 13.000 logements publics locatifs (LPL), en vue de leur distribution durant le premier semestre 2017, a-t-on appris, hier, auprès des services de la wilaya. Cette mesure a été dictée par le wali Moussa Ghelai, qui a signé les décisions relatives au travail des commissions de daïra, habituées dans le passé au lancement des enquêtes sociales, après réception des logements.

P . 5

MÉTÉO 18° : ALGER 25° : TAMANRASSET p. 2 DK NEWS QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Jeudi 10

RENCONTRE GOUVERNEMENT-WALIS SAMEDI ET DIMANCHE AU PALAIS DES NATIONS :

Promotion de l'investissement et modernisation du service public au menu

P . 3

ALGÉRIE POSTE

La Grande Poste d'Oran rouvre ses portes aux usagers

P . 4

SANTÉ - OUARGLA

900 femmes bénéficient d'opérations de dépistage précoce du cancer du sein

P . 5

SANTÉ C U LT U R E F TBALL L'état NIGERIA – ALGÉRIE QU'EST-CE QUE LE
SANTÉ
C U LT U R E
F
TBALL
L'état
NIGERIA – ALGÉRIE
QU'EST-CE
QUE LE
(QUALIFICATION MONDIAL 2018)
des salles
Les Verts
obscures,
PNEUMO-
THORAX ?
un sérieux écueil
à la relance
du cinéma
aujourd'hui
au Nigeria
P . 20
P .p 1 2 -13
P . 1 6
MDN
MDN

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

L’ANP

maintient la pression

P .3

MÉTÉO 18° : ALGER 25° : TAMANRASSET p. 2 DK NEWS QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Jeudi 10

CLIN

CLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 D’ EIL Horaires des prières Jeudi 10
  • 2 DK NEWS

Jeudi 10 novembre 2016

D’ EIL

Horaires des prières

Jeudi 10 Safar Fajr 05:46 Dohr 12:32 Asr 15:21 Maghreb 17:48 Isha 19:09
Jeudi 10 Safar
Fajr
05:46
Dohr
12:32
Asr
15:21
Maghreb
17:48
Isha
19:09

LES 11 ET 12 NOVEMBRE À L’HÔTEL RIADH

4 e Forum sur les droits de l’Enfant

des droits de l'en- fant «Nada», or- ganise les 11 et 12 novembre 2016 à l’hôtel El Riadh de Sidi Fredj, le 4e Forum sur les droits de l’En- fant.

En collabora- tion avec le mi- nistère de la Soli- darité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, le Réseau algérien pour la défense

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 D’ EIL Horaires des prières Jeudi 10

CE MATIN AU SIÈGE DE L’AMBASSADE

Remise du Prix national de la presse d'information extérieure du Vietnam

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 D’ EIL Horaires des prières Jeudi 10

L'ambassade de la République socialiste du Vietnam en Algérie, organise ce matin à partir de 10h30, une cérémonie de remise du prix national de la presse d'in- formation extérieure du Viet- nam.

LI AMNIKOUM

Comment éviter les angles morts ?

L’émission radio de la Sûreté nationale «Li Amnikoum», présentera cet après-midi de 16h à 17h, sur les ondes de la Chaîne 1, des conseils de sécurité pour les angles morts.

DEMAIN À LA SALLE IBN KHALDOUN

Hamidou en concert

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 D’ EIL Horaires des prières Jeudi 10

Dans le cadre de son programme artis- tique, l’établissement Arts et culture de la wilaya d’Alger orga- nise demain vendredi 11 novembre à partir de 16h à la salle Ibn Khaldoun, un concert musical avec «l'éter- nel jeune» : Hamidou.

  • 4 OPÉRATION DON DU SANG Le personnel de Mobilis à SANG % Perpétuant la tradition- nelle initiative humani- taire de «Don du Sang», les employés de Mobilis ont répondu favorable- ment à l’appel de l’Agence nationale du sang (ANS), en se mobilisant, encore une fois, mardi 9 novem- bre 2016, pour une col- lecte de sang, organisée au niveau du siège de la Direction générale de l’entreprise et en simultané au niveau de toute ses Directions régionales. En présence du Directeur général de Mobilis M. Mohamed Ha- bib et de tous les employés, qui ont répondu massivement à cet appel, Mobilis a fait montre d’une grande mobilisation et un engagement indéfectible en organisant cette action cari- tative en donnant l’exemple d’une citoyenneté sincère, en s’im- pliquant dans cette noble action humanitaire désormais an- crée dans les mœurs de Mobilis. Durant cette journée de so- lidarité, les employés de Mobilis, ont illustré toute leur géné- rosité en soutenant cette démarche civique et cette action de générosité, de partage et de combat pour la vie. C’est parce que nous sommes plus que de simples employés, des citoyens im- pliqués et soucieux d’aider leur prochain.

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 D’ EIL Horaires des prières Jeudi 10
CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 D’ EIL Horaires des prières Jeudi 10
LE 15 NOVEMBRE AU FCE Conférence sur le rôle de l’université dans le développement économique Dans
LE 15 NOVEMBRE AU FCE
Conférence sur le rôle
de l’université dans
le développement
économique
Dans le cadre de son
cycle de conférences «Les
Débats du FCE», le Fo-
rum des chefs d’entre-
prise reçoit mardi 15 no-
vembre, le Directeur de la
formation supérieure au
ministère de l'Enseigne-
ment supérieur et de la
Recherche scientifique
Djamel Boukezzata et le
Pr. Amar Boudela, vice-
recteur de la post gradua-
tion à l’université des
sciences et technologies
Houari-Boumediene
(USTHB). Cette rencontre
sera une occasion pour
revenir sur le rôle pri-
mordial de l’université
dans le développement
économique et les actions
menées par les pouvoirs
publics afin qu’elle puisse
répondre aux besoins des
entreprises en matière de
formation.
Météo
Max
Min
Alger
18°
11°
Oran
19°
12°
Annaba
20°
12°
Béjaïa
21°
11°
Tamanrasset
25°
12°
LES 22 ET 23 NOVEMBRE
À L’ESAA
4
Séminaire-atelier sur
« Le recouvrement des
créances»
La Chambre algé-
rienne de commerce et
d'industrie organise, les
22 et 23 novembre, à
l'Ecole supérieure algé-
rienne des affaires
(ESAA) Mohammadia
(pins maritimes), Alger,
un séminaire-atelier sur
le : « Le recouvrement
des créances». Ce sémi-
naire-atelier a pour ob-
jectif d'enseigner aux
participants les techniques comportementales du
recouvrement des créances, en passant par l'ap-
prentissage des moyens de paiement et des mo-
tifs de non-paiement liés entre autres aux litiges,
aux faux litiges et à leur résolution ainsi qu'aux
dysfonctionnements internes et externes de l'en-
treprise. L'entreprise évolue aujourd'hui dans un
environnement économique où les enjeux finan-
ciers de l'impayé se révèlent importants face
aux défaillances des clients (entreprises et par-
ticuliers).

LE 10 NOVEMBRE À ZÉRALDA

5 e congrès de l’ANR

Le secrétaire général de l’Al- liance nationale républicaine (ANR), Dr Belkacem Sahli, prési- dera les 10, 11 et 12 novembre 2016, à la salle des conférences de la mu- tuelle des travailleurs de la construction de Zéralda, les tra- vaux du 5e congrès du parti.

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 D’ EIL Horaires des prières Jeudi 10

LE 12 NOVEMBRE AU SOFITEL

Création de la Fédération algérienne du médicament

Le Syndicat national algérien des pharmaciens d’officines (SNAPO), l’Association des distributeurs pharmaceutiques (ADPHA) et l’Union des opérateurs de la pharmacie (UNOP), organisent samedi 12 novembre à partir de 9h à l’hôtel So- fitel, une conférence de presse pour annoncer la création de la Fédération algérienne du médicament (FAM), qui re- groupera ces trois associations.

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 D’ EIL Horaires des prières Jeudi 10

CE SOIR AU TNA

Soirée andalous

avec Lila Borsali

La musi- cienne de nouba et d'an- dalous, Lila Borsali, se pro- duira sur la scène du Théâ- tre national al- gérien (TNA), ce soir à partir de 19h30.

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 D’ EIL Horaires des prières Jeudi 10

85 E AG D’INTERPOL

Un expert de la police algérienne élu au sein du comité des Fichiers

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 D’ EIL Horaires des prières Jeudi 10

La 85e session de l’Assemblée générale d’Interpol qui a ouvert ses travaux le 7 novembre 2016 à Bali (Indoné- sie), a poursuivi l’examen des points inscrits à l’ordre du jour, parmi lesquels, l’élection des membres du co- mité des Fichiers d’Interpol. Cette opération qui s’est dé- roulée en présence des membres des 164 pays représen- tant cette organisation, a permis l’élection du candidat algérien, un commissaire de police de la Direction gé- nérale de la Sûreté nationale, en qualité d’expert en trai- tement de données informatiques. Ce succès obtenu sur une longue liste d’importants candidats potentiels, est une reconnaissance de la communauté policière inter- nationale aux efforts consentis par le Directeur général de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Ha- mel. A la suite de cette élection, plusieurs délégations de police ont exprimé leurs témoignages de satisfaction qualifiant ce succès de mérité.

Jeudi 10 novembre 2016

ACTUALITÉ

DK NEWS

3

RENCONTRE ANNONCÉE GOUVERNEMENT-WALIS:

Promotion de l'investissement et modernisation du service public au menu

La rencontre gouvernement-walis, qui se tiendra samedi et dimanche au Palais des Nations à Alger, sera axée sur le rôle des collectivités locales dans la promotion de l'investissement et la modernisation du service public.

Le Premier ministre, Ab- delmalek Sellal, et le ministre de l'Intérieur et des Collectivi- tés locales,
Le Premier ministre, Ab-
delmalek Sellal, et le ministre
de l'Intérieur et des Collectivi-
tés locales, Noureddine Be-
doui, prononceront des allocu-
tions à l'ouverture de cette ren-
contre.
Plusieurs interventions de
membres du gouvernement
sur divers sujets liés à leurs
secteurs respectifs sont ins-
crites durant la matinée du sa-
medi. Il s'agit notamment de
l'intervention du ministre de
l'Habitat, de l'Urbanisme et de
la ville, Abdelmadjid Tebboune,
sur le thème: "Les instruments
d'urbanisme, outil de planifica-
tion stratégique au service du
développement local".
Le ministre de l'Agriculture
et du Développement rural et
de la Pêche, Abdesselam Chel-
ghoum, et la ministre de la
Poste et des Technologies de
l'information et de la commu-
nication, Imane-Houda Fa-
raoun, interviendront, quant à
eux, respectivement sur l'inves-
tissement agricole et l'admi-
nistration électronique.
Dans l'après-midi, trois ate-
liers seront organisés sur diffé-
rents thèmes dont le premier
sera axé sur "le rôle des collec-
tivités locales dans la promotion
de l'investissement". Les parti-
cipants à cet atelier examine-
ront les possibilités d'accroître
l'offre foncière, de simplifier les
procédures administratives et
de replacer le tourisme au
coeur des dynamiques du déve-
loppement local.
Ils se pencheront aussi sur le
rôle des collectivités locales
dans l'accompagnement des
entreprises et dans la promo-
tion de l'agriculture. Le
deuxième atelier sur le thème
de "la réforme des finances et de
la fiscalité locales pour dévelop-
pement pérenne" examinera
notamment "une nouvelle ap-
proche en matière de fiscalité
locale (implication des collec-
tivités locales dans le recou-
vrement des taxes et impôts)".
Le troisième atelier relatif
sur la modernisation du ser-
vice public traitera, de son
côté, de "l'administration élec-
tronique comme vecteur de
la modernisation du service
public" et mettra en exergue
"une approche économique
dans la gestion des services
publics".
La deuxième journée sera
consacrée à la lecture, en plé-
nière, des recommandations
issues des trois ateliers.

IMPORTATIONS:

225 licences délivrées pour les véhicules, ciment et rond à béton

Un total de 225 licences d'importation de véhicules, de ciment et de rond à béton a été attribué par la commission interminis- térielle chargée de délivrance de ces docu- ments au titre de l'année 2016, a appris hier l'APS auprès de responsables du ministère du Commerce. Concernant les véhicules, 40 licences ont été délivrées mais avec un relèvement du contingent qui a été finalement augmenté à 98.374 unités pour l'année en cours, in- dique la même source. Pour rappel, le contingent initial d'im- portation des véhicules avait été fixé à 152.000 unités pour l'année 2016 avant d'être réduit à 83.000 unités pour une va- leur de moins d'un (1) milliard de dollars. Mais en répondant aux recours intro-

duits par des opérateurs, la commission a avalisé l'augmentation du contingent de 15.374 unités supplémentaires pour le por- ter à 98.374 unités, expliquent les mêmes responsables. Le contingent quantitatif concerne les véhicules automobiles pour le transport de dix personnes ou plus (chauffeur inclus), les véhicules de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport des personnes (y compris les voitures de type "break" et les voitures de course) et les véhicules automobiles pour le transport de marchandises. Le nombre des véhicules importés en 2015 avait été de 265.523 unités pour une va- leur 3,14 milliards de dollars (contre 417.913 unités en 2014 d'une valeur de 5,7 mil-

liards de dollars). Avec le nouveau contin- gent, le nombre des véhicules importés a diminué de 63% en 2016 comparative- ment à 2015. Concernant le ciment portland gris, 93 licences d'importation ont été attribuées pour un contingent de 2,75 millions de tonnes sur l'année 2016 alors qu'il avait été fixé initialement à 1,5 million de tonnes. Quant au rond à béton, 92 licences d'importation ont été délivrées pour un contingent de 2,6 millions de tonnes alors que le contingent avait été fixé à 2 millions de tonnes. Les importations de véhicules, du ci- ment et du rond à béton sont soumis depuis janvier 2016 au régime des licences d'im- portation.

AÏN DEFLA

Cérémonie d'honneur aux chefs de daïra mis en retraite

Dans une cérémonie organisée par la wi- laya d'Ain Defla a l'honneur des chefs de daï- ras mis en retraite, le wali Benyoucef Aziz a félicité les efforts déployés par les chefs des daïras de Khemis Miliana, Ain Defla, Be- thia, et El Attaf. Par ailleurs, il a honoré les chefs de daïras qui ont été transférés vers d'autres wilayas, il s'agit des chefs de daïra de Hammam Righa, Ain Lechiekh et Djen- del. Le wali a tenu à féliciter aussi deux ca- dres de la wilaya appelés pour accomplir d'autres mission, il s'agit de Mr Moussa Alili, nommé DAL dans la wilaya de Saida et Mr Mohammed Kelkouli, nommé inspecteur général dans la wilaya de Naâma. La céré- monie a été tenue au siège de la wilaya, en présence des autorités civiles et militaires et la presse locale.

Salim Ben

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

Quatre éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés à Batna (MDN)

Quatre éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés mardi à Batna par un détachement de l'Armée nationale po- pulaire (ANP), a indiqué hier un commu- niqué du ministère de la Défense nationale. "Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l'ANP a arrêté à Batna/5°RM, le 08 novembre 2016, quatre (04) éléments de soutien aux groupes ter- roristes", précise le MDN. Par ailleurs, et "dans le cadre de la sécu- risation des frontières et de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des éléments de la Gendarmerie natio- nale de Aïn Témouchent/2°Région militaire, Djanet et Ouargla/4°RM ont saisi une quan- tité de 453,9 kilogrammes de kif traité". Des détachements combinés ont, quant à eux, saisi, lors des opérations distinctes, "369 bouteilles de différentes boissons, 30 quintaux de tabac, ainsi que 28800 unités de produits pyrotechniques à Biskra, Ghar- daïa et El Oued/4°RM". Dans le même cadre, des détachements de l'ANP ont également appréhendé à In Guezzam/6°RM et El Oued/4°RM, "trois (03) contrebandiers en possession de 3360 litres de carburant et saisi deux (02) véhicules tout-terrain et un téléphone satellitaire". Concernant en ou- tre, la lutte contre l'immigration clandes- tine, des détachements de l'ANP et des éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté "51 immigrants clandestins de diffé- rentes nationalités à In Amenas, Hassi Messaoud, Ilizi/4°RM et Adrar/6°RM".

Lancement prochain de l'activité des assistantes sociales pour les non salariés (CASNOS)

La Caisse nationale des assu- rances sociales des non salariés (CASNOS) lancera, au courant de ce mois de novembre, l'activité des assistantes sociales pour une meilleure prise en charge des non salariés, a indiqué mardi à Tlem- cen le directeur général de cette Caisse, Chawki Acheuk-Youcef. "Nous allons lancer l'activité des as- sistantes sociale, à partir de ce mois de novembre, pour assurer un accompagnement social et ad- ministratif des non salariés et améliorer la prise en charge de cette catégorie d'assurés sociaux", a précisé M. Acheuk-Youcef lors d'une session de formation orga-

nisée au profit des journalistes. Il a également mis en exergue les mesures d'allégement des pro- cédures administratives destinées à cette catégorie d'assurés, no- tamment par l'affiliation systéma- tique des personnes inscrites au re- gistre de commerce et l'allége- ment du système déclaratif. Dans le cadre de l'améliora- tion de la qualité des prestation, la CASNOS a mis en place une plate- forme dans le cadre du renforce- ment de la stratégie de communi- cation et d'information, à travers l'utilisation des nouvelles techno- logies. Dans un autre contexte, la CASNOS a renforcé l'affiliation

d'office des non salariés par l'uti- lisation d'un nouveau système mo- bile de consultation qui a été mis à la disposition des agents de contrôle de la Caisse depuis le 1er octobre 2016. Dans ce sens, le même respon- sable a rappelé que des opéra- tions de contrôle seront lancées prochainement à l'encontre des en- seignants qui prodiguent des cours de soutien. S'agissant des résultats de la mise en £uvre des mesures ex- ceptionnelles de la loi de finances complémentaire (LFC 2015), M. Acheuk-Youcef a révélé que plus de 900.000 travailleurs non salariés

débiteurs de cotisations ont ré- gularisé leur situation auprès de la CASNOS et que 66 milliards de dinars ont été recouvrés, enregis- trant ainsi une augmentation des recettes de plus de 70 %. Il a précisé que la Caisse compte actuellement 1,8 million d'affiliés dont plus de 165.000 agriculteurs. En se référant à des études effec- tuées par la CASNOS, avec une projection à l'horizon 2030, M. Acheuk-Youcef a relevé que la prise en charge de la retraite des non salariés "ne pose aucun pro- blème". Il a expliqué qu'actuellement, la CASNOS qui est à quatre (4) coti-

sants pour un (1) retraité, passera en 2017 à cinq (5) cotisants pour un (1) retraité, ce qui place cet orga- nisme dans les "normes internatio- nales", a-t-il précisé. Quant à l'âge minimum de dé- part à la retraite des non salariés qui est de 65 ans pour les hommes, il a relevé que 16% de cette catégo- rie d'assurés préfère partir à la retraite à l'âge de 70 ans et plus. Par ailleurs, le DG de la CASNOS a indiqué que le projet de la nou- velle loi de la santé a introduit la notion de contractualisation entre le secteur public de la santé et la sé- curité sociale.

APS

4 DK NEWS

ACTUALITÉ

Jeudi 10 novembre 2016

Prochain Congrès international sur l'environnement, la biodiversité et le développement durable à Oran

ment durable se tien- dra les 16 et 17 novembre à Oran, avec la participa- tion de quelque 200 chercheurs, a-t-on ap- pris des organisateurs. Organisé par l'Asso- ciation nationale des en- seignants et des cher- cheurs algériens (ANECA), en partena- riat avec l'Université des

Le 1er Congrès sur l'environnement, la bio- diversité et le développe-

ment durable se tien- dra les 16 et 17 novembre à Oran, avec la participa- tion

sciences et de la techno- logie d'Oran (USTO), ce congrès verra la partici- pation de chercheurs de plusieurs pays méditer- ranéens et africains dont la France, la Tunisie, le Maroc, la République centrafricaine, la Côte d'Ivoire et le pays orga- nisateur. Quatre thématiques seront au menu de cette rencontre scientifique. Le premier thème "Protection de l'environ- nement et applications" abordera plusieurs su- jets en rapport avec la gestion des déchets (mé- nagers, industriels, spé-

l'impact des change- ments climatiques sur la biodiversité, la conser- vation de cette dernière, les ressources step- piques et la désertifica- tion et dressera un in- ventaire des écosys- tèmes terrestres et aqua- tiques. Le troisième thème "Développement dura- ble et énergies renouve- lables" s'intéressera à plusieurs sujets comme les procédés, le coût et l'impact environnemen- tal des énergies nou- velles, le gaz de schiste, la pollution et les

les stratégies et les pers- pectives de l'environne- ment. Selon les organisa- teurs, ce congrès vise à mobiliser les différentes disciplines scientifiques concernées par l'envi- ronnement, la biodiver- sité et le développement durable. Il s'agira égale- ment de valoriser les ré- sultats de la recherche appliquée dans le do- maine des matériaux et de l'environnement. L'autre objectif de cette rencontre est la promotion des échanges d'expériences, de

ciaux etc

),

la gestion

risques environnemen- taux ainsi que les pra-

connaissances et d'in- formations sur l'état

des matériaux et traite- ment des eaux ainsi que la conception des ou- vrages hydrauliques. Le deuxième thème "Conservation et valo- risation de la biodiver- sité" traitera, quant à lui, des questions liées à

tiques sociales et cultu- relles durables. Enfin, le quatrième et dernier thème "Droit, économie et manage- ment environnemental" fera état de la législa- tion au service de l'envi- ronnement, les enjeux,

d'avancement des tra- vaux de recherche dans ce domaine et la défini- tion des cadres de parte- nariat et consolidation de la collaboration en encourageant des pro- jets initiés en commun.

La Grande Poste d'Oran rouvre ses portes aux usagers

La recette principale d'Algérie Poste, commu- nément appelée la Grande Poste, a rouvert hier ses portes au public après plusieurs mois de travaux de restauration et de rénovation, a-t-on constaté sur place. "L'établissement a rouvert ce mercredi ses portes public, après des travaux visant à amélio-

La recette principale d'Algérie Poste, commu- nément appelée la Grande Poste, a rouvert hier ses portes

rer les conditions de tra- vail de notre personnel et assurer de meilleures prestations de services aux usagers", a indiqué à l'APS le directeur de l'unité postale d'Oran, Belkacem Bensmira. L'opération de restau- ration, relancée en mars 2016 après plusieurs ar- rêts de travaux, a permis surtout d'aménager un nouvel espace pour des opérations de retrait ou de dépôt de fonds au pro- fit des gros comptes, a souligné, pour sa part, un responsable chargé de la gestion des bureaux de poste, Mohamed Ben- nacer. "La Grande Poste, qui a procédé, récemment, au renouvellement de 13

guichets automatiques de billets (GAB) vient de bénéficier de 6 autres équipements similaires", a ajouté le même res- ponsable, assurant que ce bâtiment, édifié en 1903, sera livré entière- ment avec toutes ses an- nexes en mars 2017. Plus qu'une infra- structure assurant un service public, la recette principale d'Oran est un édifice ayant une valeur historique non négligea- ble. Elle a fait l'objet d'une action héroique, le 5 avril 1949, d'un com- mando de l'Organisation secrète (OS), composé notamment d'Ahmed Ben Bella, Hocine Aït Ah- med, Hamou Boutlélis,Boudjemaa

Souidani, Belhadj Bou- chaïb, Bekhti Nemmiche et d'autres, qui s'est em- paré d'une importante somme d'argent ayant servi à l'acquisition d'armes devant être uti- lisées lors du déclenche- ment de la guerre de Li- bération nationale. L'ancien coffre qui a fait l'objet de l'attaque, est actuellement exposé dans le hall de la Grande poste. Le parc postal de la wilaya d'Oran est consti- tué actuellement de 127 bureaux de poste. Il est prévu la réception pro- chaine de sept nouveaux bureaux, notamment à Oued Tlélat, Gdyel, Aïn El Bia et Aïn El Turck, a-t- on ajouté.

LE MINISTRE DES RESSOURCES EN EAU ET DE L’ENVIRONEMENT M. ABDELKADER OUALI À CHLEF

Impératif de la maîtrise de la gestion technique des infrastructures pour garantir la ressource hydrique

Le ministre des Ressources en eau et de l'Environnement, Abdelkader Ouali a souligné, mardi à Chlef,
Le ministre des
Ressources en eau et
de l'Environnement,
Abdelkader Ouali a
souligné, mardi à
Chlef, l'impératif de la
maîtrise de la gestion
technique des sta-
tions de déssalement
d'eau de mer et de
pompage des eaux,
afin de garantir la
préservation des
acquis de la wilaya en
matière de ressource
hydrique.
"La garantie de l'alimen-
tation de la wilaya en eau
potable et eau dessalée
passe par la maîtrise des
équipements techniques
et de la technologie", a as-
suré le ministre à la faveur
d'une visite de travail dans
la wilaya, estimant que l'Al-
gérie est en phase de deve-
nir leader en la matière,
en disposant de 11 stations
de dessalement d'eau de
mer.
Par ailleurs, M. Ouali a
souligné le renforcement
du secteur de l'eau dans la
wilaya, par de nombreux
acquis, au titre du pro-
gramme présidentiel, dont
la Station de pompage des
eaux de Ténés.
"Le projet de la station
de dessalement d'eau de
mer de Beni Haoua est un
autre acquis de dimension
socioéconomique, visant
la garantie de l'eau potable
au citoyen, tout en partici-
pant à la diversification
des revenus de l'économie
nationale, par l'exploita-
tion des eaux dessalées
dans le secteur agricole"
a, encore, estimé le minis-
tre. Le projet vise le rem-
placement d'un volume de
50.000 m3 d'eau (en prove-
nance de barrages et puits)
utilisé dans l'irrigation
agricole, par des eaux des-
salées, dans un objectif
d'exploiter cette eau dans
l'alimentation des citoyens
en eau potable.
M. Ouali n'a pas manqué
d'insister sur l'impératif
de lutte contre les raccor-
dements illicites et les vols
d'eau, en vue d'une meil-
leure exploitation de cette
ressource vitale, tout en
plaidant, en outre, pour la
fédération des efforts en
la matière entre les autori-
tés locales et l'algérienne
des eaux (ADE).
L'opportunité a donné
lieu à la mise en exploita-
tion d'un réseau d'irriga-
tion d'un périmètre agri-
cole de 1.500 ha à El Kari-
mia, outre une visite du
projet du Centre d'enfouis-
sement technique (CET)
de la commune d'Oum
Droue, et du Parc urbain de
la ville de Chlef.

INVESTISSEMENTS À SKIKDA :

Attribution de 12 actes de concession

Douze (12) actes de concession ont été at- tribués à Skikda au profit d'autant d'inves- tisseurs activant dans les domaines de l'in- dustrie, de tourisme et des services, a-t-on constaté. Ces investissements dont les actes de concession ont été attribués mardi soir da ns une cérémonie présidée par le chef de l'exécutif local concernent, entre autres, l'in- dustrie pharmaceutique, celle de trans- formation dans l'agro-alimentaire, la me- nuiserie et l'ouverture de cliniques médi- cales. Au cours de la même cérémonie, tenue au siège de la wilaya, Il a été également pro- cédé à la remise de dix (10) permis de construction pour d'autres investisseurs ac- tivant des les créneaux de l'industrie et les services, en plus de onze (11) décisions d'affectations attribués à des investisseurs dans l'industrie de la transformation et l'agriculture. La rencontre à laquelle ont pris part 170 investisseurs de la wilaya de Skikda était l'oc- casion de débattre de certaines "entraves" auxquelles font face les investisseurs dont

l'absence d'accès pour certains lots de ter- rains attribués dans les zones d'activités. Le wali Abdelhakim Chater a précisé que ses services, conformément aux instructions du gouvernement, £uvrent à accompa- gner tout porteur de projet et à "réduire" la bureaucratie en facilitant les procédures liées à la concrétisation des projets d'inves- tissements. Il a, dans ce contexte, ajouté que les services de la wilaya vont doubler d'efforts pour raccorder, dans les brefs délais, les lots de terrains attribués aux réseaux d'électri- cité et d'eau potable. L'objectif de cette rencontre est d'encou- rager les investisseurs notamment ceux qui contribuent au développement de l'écono- mie nationale, a-t-on encore noté, souli- gnant que la wilaya assurera l'accompagne- ment tout au long de la réalisation de leurs projets. Vingt Six (26) mises en demeure ont été adressées à des investisseurs qui n'ont pas concrétisé leurs projets validés, a-t-on indiqué lors de cette rencontre alors que six (6) autres projet approuvés ont été annulés.

APS

Jeudi 10 novembre 2016

ACTUALITÉ

DK NEWS 5

DROITS D'AUTEUR

Le verdict de l'affaire des chaînes privées sous huitaine

Le verdict dans l'affaire des chaînes de télévision privées, poursuivies en justice pour "atteinte" aux droits d'auteurs, sera rendu le 14 du mois en cours, a indiqué hier à Alger le Directeur général de l'Office national des droits d'auteur et droits voisins (Onda).

L'Onda avait engagé en mai dernier au- près de la Cour d'Alger des poursuites ju- diciaires contre 13 chaînes de télévision privées émettant en Algérie pour "ex- ploitation illégale" des œuvres artistiques protégées, notamment musicales et ciné- matographiques. M. , Sami Bencheikh El Hocine qui in- tervenait lors d'un forum de la Radio al- gérienne, a rappelé que le recours à la jus- tice faisait suite au "refus" de certaines chaînes privées dont "El Bilad", "Echorouk" et "KBC" de payer les redevances liées à l'utilisation de contenus artistiques pro- tégés. Huit des chaînes poursuivies ont dû verser à l'Onda, sous peine de saisine de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi), des redevances au titre des droits sur les œuvres exploitées, a précisé M.Bencheikh qui a déploré un préjudice estimé à 40 millions DA. Le DG de l'Onda a souligné à ce propos que des chaînes privées telles que "Dzair TV", "Ennahar TV" et "Djazairia" ont signé dernièrement avec l'Onda des conventions leur donnant le droit d'exploiter des £uvres protégées.

Jeudi 10 novembre 2016 ACTUALITÉ DK NEWS DROITS D'AUTEUR Le verdict de l'affaire des chaînes privées

L'Office avait sommé en janvier dernier les chaînes privées à payer des droits sur les contenus artistiques, de surcroît pro- tégés, diffusés "sans autorisation" de l'Of- fice. Evoquant les droits versés aux artistes membres de l'Onda, l'invité du forum a fait savoir que "272 auteurs" algériens et étran- gers dont le chanteur marocain Abdelwa-

hab Doukali, percevaient des allocations mensuelles de 45.000 DA, relevées de 50% suite une majora- tion décidée par l'Office. Le DG de l'Onda a annoncé, par ailleurs, que l'Office devra, en 2017, changer d'adresse pour un nou- veau siège situé dans un quartier d'Alger- Centre.

OUARGLA

900 femmes bénéficient d'opérations de dépistage précoce du cancer du sein

Pas moins de 900 femmes ont bénéficié de consulta- tions gratuites de dépistage précoce du cancer du sein menées par une caravane mé- dicale itinérante entre fin oc- tobre et début novembre cou- rant à travers la wilaya de Ouargla, a-t-on appris hier de la direction de la Santé. Près de 200 femmes âgées de la quarantiane et dont les cas ont été jugés suspects, ont été orientées vers les ser- vices de l’hôpital "Slimane Amirat" de Touggourt et vers d'autres praticiens spécia- listes privés pour effectuer de plus profondes consulta- tions radiologiques et s’as- surer de leur état de santé, a

précisé à l’APS le chef de ser- vice de la prévention à la di- rection de
précisé à l’APS le chef de ser-
vice de la prévention à la di-
rection de la Santé, Djamel
Mâamri. La caravane de dé-
pistage précoce du cancer du
sein qui a fait profité aux

femmes des communes de Mégarine (wilaya déléguée de Touggourt) et de Hassi-Be- nabdallah, périphérie de Ouargla, avant de rallier les villes de Hassi-Messaoud et El-Hejira, avait suscité un en- gouement certains auprès des femmes de la région, a re- levé le même responsable. Première du genre dans la wilaya de Ouargla, l'opé- ration a été accompagnée de la projection de documen- taires explicatifs sur le cancer du sein et les voies et moyens de s'en prémunir, en plus de la distribution de dépliants ayant trait à la sensibilisation sur les risques de la maladie.

ALGÉRIE-CORÉE DU SUD

Une délégation d'experts sud-coréens visite des structures de pêche à Tlemcen

Une délégation d'experts de l'ins- titut marin de Corée du Sud a effec- tué une visite à un nombre de structures de la pêche à Tlemcen, a indiqué mardi un communiqué de la cellule d'information de la di- rection de la pêche et des res- sources halieutiques de la wilaya. Accompagnée de cadres du mi- nistère de l'Agriculture, du Déve- loppement rural et de la Pêche, cette délégation a visité, lundi, l'unité de production des filets de pêche située dans la zone indus- trielle de Chetouane. Cette visite s'inscrit dans le ca- dre de la coopération algéro-co- réenne pour le développement de la pêche et de l'aquaculture, a-t-on indiqué. La délégation sud-coréenne s'est rendue ensuite au port de Gha- zaouet, le quatrième au niveau na- tional s'étendant sur une superfi- cie de 28 hectares dont 1.100 mètres carrés ont été transformés en entre- pôts et autres structures et dispo- sant de quais sur 1.800 mètres. Des explications sur cette in- frastructure portuaire de trans- port et de pêche ont été fournies à la délégation hôte. Les experts sud-coréens se sont informés également des condi- tions de travail des professionnels de la mer, de leur formation et des richesses halieutiques dans cette région côtière. Une séance de travail a réuni les membres de la délégation sud-co- réenne et les cadres locaux et natio- naux de la pêche pour discuter des modalités de bénéficier de l'expé- rience coréenne.

DISTRIBUTION DE 13.000 LOGEMENTS À TIPASA

Entame des enquêtes sociales

Les commissions de daïra de la wilaya de Ti- pasa ont entamé, durant cette semaine, des en- quêtes sociales relatives à la distribution de 13.000 logements publics locatifs (LPL), en vue de leur distribution durant le premier semestre 2017, a-t-on appris, hier des services de la wilaya. Cette mesure a été dictée par le wali Moussa Ghelai, qui a signé les décisions relatives au travail des commissions de daïra, habituées dans le passé au lancement des enquêtes sociales, après réception des logements. "La démarche vise l’accélération des procé- dures administratives en vue d’être au rendez- vous avec la plus grande opération de distribu- tion de logements jamais réalisée à Tipasa", a-t- on ajouté de même source. Outre le fait de disposer d’un salaire mensuel de 24.000 da, les enquêtes sociales (dont la du- rée peut aller de 6 à 12 mois) font partie des plus importantes conditions requises dans les dossiers des demandeurs de logements publics locatifs. La même source a, également, fait part de la décision d’attribuer aux bénéficiaires des décisions de pré affec- tation, dans le cas du parachèvement du travail des com- missions, dans l’attente de la fin des travaux d’aména-

Jeudi 10 novembre 2016 ACTUALITÉ DK NEWS DROITS D'AUTEUR Le verdict de l'affaire des chaînes privées

gement de leurs logements. C’est dans cette perspective que le wali a entamé une série de visites d’inspection au niveau de nombreux chan- tiers de logements "livrés depuis plusieurs années" mais sans travaux d’aménagement. Un problème à

l’origine de leur non distribution à ce jour. Outre l’existence de ces 13.000 unités de loge- ments demeurées sans travaux d’aménagement, la wilaya de Tipasa enregistrait jusqu'à fin septembre 2015, le non lancement de 19.000 unités de logements de différents types , sur un programme de 76.000 unités destinées à la wilaya, au titre des deux (2) der- niers quinquennaux, soit un taux de retard estimé à 25 %. Selon les données fournies par la direction du Lo- gement, le programme enregistre un taux de réa- lisation de 49%, soit 32.239 logements réalisés. Au titre des procédures engagées pour faire avancer ce programme de logement, la wilaya a pro- cédé à la conversion de nombreuses terres agricoles en foncier constructible. Des centaines de citoyens de Tipasa, relevant de catégories sociales à revenus modestes, fondent de grands espoirs sur cette opération de distribution prochaine, pointant du doigt les conseils commu- naux et les services de daïra, à l’origine, selon eux, des retards accusés dans les opérations de distribution de logements.

APS

6 DK NEWS

COOPÉRATION

Jeudi 10 novembre 2016

ALGÉRIE - ÉTHIOPIE

Création prochaine d'un Conseil d'affaires pour booster le partenariat

Un Conseil d'affaires algéro-éthiopien sera créé début 2017 afin de dynamiser les échanges économiques et le partenariat dans divers domaines, a indiqué mardi à Alger un responsable à la Chambre algérienne de com- merce et d'industrie (CACI). La création de ce conseil est prévue en vertu d'un mémorandum qui sera signé à l'issue d'une visite d'une d'hommes d'affaires algériens en Ethiopie à l'initiative de la CACI et ce au cours du premier trimestre 2017, a précisé M. Hadef Abderrahmane lors d'une journée d'information sur le marché éthiopien. "Nous visant à élever les échanges économiques à la hauteur des relations politiques et diplomatiques liant nos deux pays", ajoute le représentant de la CACI égale- ment président de la chambre de commerce et d'indus- trie Titteri (Médéa), notant que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays est infime car ne dépassant pas les 2 millions de dollar. Plusieurs secteurs dont l'agroalimentaire, l'industrie mécanique, l'énergie et les matériaux de construction seront au coeur du déplacement de la délégation d'opé- rateurs algériens qui devront examiner les opportunités d'investissement et d'affaires dans ce pays. L'ambassadeur d'Ethiopie en Algérie Soloman Abbe a appelé, de son côté, les hommes d'affaires algériens à venir investir en Ethiopie vu les avantages et autres faci- lités d'ordre fiscales dans ce pays, ajoutant que "l'écono- mie éthiopienne a enregistré un taux de croissance moyen de 10,2% pour les 12 dernières années". Selon lui, l'Ethiopie offre un énorme potentiel de production de cuirs et dérivés, de textile et de produits pharmaceu- tiques. M. Abbe a vivement invité les opérateurs algériens à saisir les opportunités d'investissement agricoles en Ethiopie, grand producteur et exportateur de café et sucre. Interrogé sur les opportunité de partenariat avec l'Algérie dans le domaine de l'énergie, le diplomate a indiqué que "les Algériens sont sollicités dans ce domaines aussi. Ils sont les bienvenus pour former des sociétés mixtes pour l'exportation de gaz naturel", rele- vant les possibilités de partenariat bilatéral dans les pro- jets d'électrification de son pays.

ALGÉRIE - TCHAD

Le Tchad aspire à renforcer la coopération avec l'Algérie dans le domaine de la Protection civile

Le ministre tchadien de la Sécurité publique et de l'Immigration, Ahmat Mahamat Bachir, a affirmé mardi à Alger la volonté de son pays de "renforcer la dyna- mique de la coopération" avec l'Algérie dans le domaine de la Protection civile. Lors d'une visite au siège de l'unité nationale d'ins- truction et d'intervention de la Protection civile de Dar El Beida (Alger), le ministre tchadien a déclaré que "le corps de la Protection civile en Algérie est solide" et qu'il existe "une coopération entre la Protection civile algé- rienne et son homologue du Tchad", ajoutant que l'Algérie "a formé un nombre considérable de cadres de la protection civile tchadienne et nous aspirons à renfor- cer la dynamique de la coopération dans ce domaine". Aprés avoir assisté aux exhibitions présentées par les différentes équipes d'intervention et de secours de la Protection civile en présence du Directeur général de la Protection civile, le colonel Mustapha Lahbiri, le minis- tre tchadien a exprimé son "admiration pour la capacité de la protection civile algérienne à s'acquitter de sa mis- sion avec un niveau de performance élevé, en cas de catastrophes naturelles, d'incendies ou d'accidents de la circulation" tout en soulignant, que cette visite lui a per- mis de s'enquérir des "efforts énormes consentis par l'Algérie dans le domaine de la Protection civile". De son côté, M. Lahbiri, a affirmé que l'unité natio- nale d'instruction et d'intervention ''est de renommée internationale dans le domaine de la formation", indi- quant que l'Algérie entretient "un partenariat solide" dans ce domaine avec plusieurs pays africains à l'instar de la Tunisie, du Maroc, du Mali et du Tchad. Par la même occasion, le ministre a révélé que " le système de formation de la Protection civile sera ren- forcé par de nouvelles structures dont l'école de plongée sous-marine qui ouvrira prochainement ses portes dans la wilaya de Tipasa.

M. MESSAHEL À PARTIR D’ADDIS-ABEBA

« L'Algérie appelle à un accompagnement "loyal et franc" des Libyens pour sortir de la crise »

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel a réitéré, mardi à Addis-Abeba, l'appel de l'Algérie, au respect de la volonté du peuple libyen dans le processus de règlement de la crise qui secoue son pays, invitant la communauté internationale à un accompagnement "loyal et franc" pour l'aider à sortir de cette crise.

"L'Algérie est convaincue que les Libyens ont la capacité de pouvoir dépasser leurs divergences. C'est pourquoi mon pays appelle, de nouveau, au respect de la volonté des Libyens qui doivent s'approprier le processus de règlement de la crise et invite la communauté internatio- nale à un accompagnement loyal, franc et sans équivoque pour les aider à sortir définitivement leur pays de la crise qui perdure et des dangers qui le guettent", a déclaré M. Messahel à la réunion au sommet du Comite de haut niveau de l'UA sur la Libye. Il a rappelé, à ce propos, que "l'Algérie n'a cessé depuis le début de la crise en Libye d'attirer l'attention sur les dangers d'une impasse dans ce pays et a appelé à l'urgence et à l'impératif d'inclure, à l'exclusion des groupes terroristes listés comme tels par les Nations unies, toutes les parties libyennes politiques, sécuri- taires, culturelles, cultuelles, repré- sentants de tribus et de la société civile, à s'engager dans le processus politique et à £uvrer dans le sens du rétablissement de la stabilité et de la sécurité en Libye". Il a souligné que l'Algérie "a défendu cette position depuis sep- tembre 2012 auprès Nations unies, de tous les frères libyens avec lesquels elle entretient du reste des relations suivies et empreintes de respect et d'amitié, ainsi qu'auprès de tous les partenaires étrangers". Il a assuré, à cet effet, que l'Algérie "continuera d'appuyer les efforts des Libyens, des Nations unies, de l'Union africaine, des pays voisins, de la Communauté internationale et de tous ceux qui s'inscrivent résolu- ment dans le processus de recouvre- ment de la paix dans ce pays frère pour mettre fin aux souffrances incommensurables du peuple libyen qui n'aspire qu'à vivre dans des conditions de quiétude, de sérénité et de développement". Cette réunion se tient à un moment "crucial du processus de règlement de la crise en Libye dont l'impact et les conséquences sur nos pays sont avérés", a relevé le minis- tre. "Elle nous offre l'occasion d'éva- luer ensemble les efforts en cours sur la voie du retour à la paix, à la sécu- rité et à la stabilité en Libye meurtrie par plus de cinq années d'affronte- ments et participe aussi, de cet enga- gement renouvelé de notre organisa- tion continentale à accompagner les parties libyennes à mener à son terme ultime le projet de rétablisse- ment définitif et durable de la paix qu'elles ont scellé en signant l'Accord politique le 17 décembre 2015", a-t-il expliqué. Il a rappelé, aussi, que "depuis le début des évènements que connaît ce pays voisin et frère, l'Algérie s'est

DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 ALGÉRIE - ÉTHIOPIE Création prochaine d'un Conseil d'affaires pour

investie fortement pour le règlement de la crise en Libye et a largement contribué à la conclusion de l'Accord politique libyen de manière discrète et décisive en abritant de nom- breuses rencontres de partis poli- tiques et d'activistes libyens, en encourageant le rapprochement des parties libyennes et en privilégiant la voie du dialogue et de la réconcilia- tion, seuls garants d'une paix durable et définitive dans ce pays". "C'est cette position que l'Algérie a constamment portée pour une Libye unie, apaisée, prospère et réconciliée avec elle-même", a-t-il indiqué. Ainsi, "la solution politique fondée sur le dialogue inclusif entre toutes les parties libyennes qui rejettent la violence est l'alternative pour la sor- tie de la crise en Libye. Toute démarche différente et non consensuelle risque de prolonger indéfiniment cette grave situation". L'Accord politique signé sous l'égide de l'ONU par parties libyennes, "malgré les obstacles mis à sa mise en £uvre dans les délais et règles impartis, constitue le cadre de règlement de la crise dans ce pays", a- t-il précisé. Cet accord "représente un com- promis consensuel de négociations qui ne peut, en aucun cas, satisfaire toutes les parties ou répondre à l'en- semble de leurs préoccupations. Etant entendu que cet Accord doit gérer une période de transition, sa mise en œuvre nécessite un soutien total et loyal de la communauté inter- nationale, à travers un agenda unique celui du rétablissement de la paix et de la stabilité dans ce pays voi- sin et frère". Il s'agit, également, de "l'impératif pour les trois institutions issues de l'Accord politique libyen (Conseil Présidentiel du Gouvernement d'en- tente nationale, Chambre des Représentants et Conseil d'Etat), de travailler ensemble et de fédérer leurs efforts pour sortir de l'impasse et de dépasser les contingences actuelles". La position de l'Algérie porte, en outre, sur "l'importance pour les Libyens de s'approprier le processus politique et trouver des solutions à leurs différends dans le cadre du dia- logue inclusif afin de préserver l'unité et l'intégrité territoriale de leur pays, de sa souveraineté et de sa cohésion nationale". L'Algérie souli- gné, aussi, "la nécessité d'encourager et d'élargir les bases du dialogue national inter-libyen pour inclure toutes les parties notamment celles influentes aux plans politique, sécu- ritaire, culturel, religieux, écono- mique, social et ce, en vue d'aboutir au consensus le plus large possible et d'obtenir une plus grande adhésion populaire". L'Algérie qui a défendu cette approche, depuis le début du proces-

sus onusien, demeure convaincue que "c'est la seule voie, à même d'ac- célérer la sortie de crise", a affirmé le ministre. Pour l'Algérie, "le dialogue et la réconciliation nationale, sans exclu- sion aucune, et sans ingérence exté- rieure sont garants du règlement définitif de la crise pour éviter à la Libye les périls de division et de déstabilisation", a-t-il insisté. "L'urgence de la formation par le Conseil Présidentiel, qui bénéficie de notre soutien, d'un Gouvernement d'entente nationale et son approba- tion dans les meilleurs délais possi- bles par la Chambre des Représentants, conformément aux dispositions de l'Accord politique du 17 décembre 2015, sans aucune ingé- rence extérieure, ni pressions et menaces de quelle que partie que ce soit, pour permettre à ce Gouvernement d'assumer souverai- nement et pleinement ses missions multiples aux plans politique, écono- mique et sécuritaire", a-t-il précisé. "La construction de la Libye de demain nécessite la mise en place d'institutions fortes, unies, justes et équitables chargées de servir indis- tinctement tous les Libyens", a ajouté le ministre. L'Algérie "salue les victoires rem- portées par les forces libyennes dans leur lutte contre le terrorisme, à Syrte, à Benghazi et dans d'autres localités du pays", a indiqué M. Messahel, soulignant que "toutefois, cette lutte contre le terrorisme et ses connexions ne peut être efficace que dans la mise en place d'institutions justes, crédibles et solides, seules capables d'éradiquer le terrorisme qui a déjà fait jonction avec le crime organisé et qui constitue une menace pour la sécurité et la stabilité des pays voisins". Pour l'Algérie, "le gel des fonds et autres ressources de la Libye doit être levé pour permettre aux autorités légitimes et reconnues de répondre aux besoins immédiats de la popula- tion, notamment en termes de four- niture d'électricité et d'eau et dans les domaines de la santé, de l'éducation et de l'amélioration des conditions de vie". L'Algérie insiste à ce que "l'UA, qui a tout entrepris en 2011 pour éviter à ce pays frère et voisin, les affres de l'intervention militaire, doit s'impli- quer davantage aux côtés des Nations Unies pour amener les parties libyennes, la communauté interna- tionale à soutenir le processus poli- tique actuellement engagé pour le recouvrement de la paix, de la stabi- lité et de la sécurité dans ce pays et à travailler avec les Etats voisins en rai- son de conséquences directes de cette crise sur leur propre sécurité", a indiqué le ministre.

APS

Jeudi 10 novembre 2016

ÉCONOMIE

DK NEWS 7

FINANCES - AGRICULTURE M. Abdessalam Chelghoum devant l’APN :

La suppression de la subvention de l'orge était une revendication des éleveurs pour contrer la spéculation

La suppression de la subvention de l'orge, une mesure introduite par le projet de loi de finances (PLF2017), répond à une demande émanant des éleveurs qui estiment qu'ils ne tiraient pas profit de ce soutien à cause de la spéculation, a indiqué mardi le ministre de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdessalam Chelghoum.

"Nous avons supprimé la sub- vention de l'orge suite à la demande des éleveurs qui nous disaient que ce soutien ne leur parvenait pas à cause des spéculateurs", a expliqué le ministre devant les membres de la commission des finances et du budget de l'Assemblé populaire nationale (APN) lors d'une réunion sur le PLF2017, et présidée par Mahdjoub Bedda. Cette mesure a été proposée par le ministère au gouvernement qu'il a endossée en l'inscrivant dans le PLF 2017. "En tant que responsable poli- tique j'assume pleinement cette responsabilité", a affirmé M. Chelghoum en estimant que cette mesure allait mettre fin aux spécu- lateurs qui se sont enrichis grâce au soutien de l'Etat. L'orge qui sert à l'engraissement du bétail notamment le cheptel ovin est subventionné par l'Etat depuis une dizaine d'années. Les pouvoirs publics cédaient le quintal d'orge à 1.500 DA, mais les éleveurs n'en tiraient pas profit puisqu'ils l'achètent à 3.000 DA chez les spéculateurs. "C'est les spéculateurs qui béné- ficient de la subvention. C'est inad- missible", a martelé le ministre. Ce dernier a souligné, par ail- leurs, que le ministère met à la dis- position des éleveurs qui se consti- tuent en coopératives, les moyens et l'expertise de l'Office algérien inter- professionnel des céréales (OAIC) pour faire des achats à des prix avantageux sur le marché interna- tional. Outre la suppression de la sub- vention de l'orge à destination des éleveurs, le projet de loi de finances 2017 a augmenté la taxe sur les importations de l'orge qui passe de 3% à 5%. "Ce projet de loi a été préparé selon la conjoncture économique du pays en prenant en compte la

Jeudi 10 novembre 2016 ÉCONOMIE DK NEWS FINANCES - AGRICULTURE M. Abdessalam Chelghoum devant l’APN :

réduction des ressources finan- cières suite à la chute des prix du pétrole", a rappelé le ministre. Le secteur a vu ainsi son budget diminuer à 250 milliards DA contre 310 milliards DA en 2016. "La réduction du budget concerne tous les secteurs dont celui de l'agriculture, mais il y a lieu de souligner qu'il y a une orienta- tion vers l'investissement réel", a ajouté M. Chelghoum. Il a cité, dans ce contexte, l'attri- bution de près de 550.000 hectares aux grands investisseurs dont les projets touchent à la filière lait, les cultures fourragères et les céréales. Le ministre a indiqué également qu'il existe une réflexion au niveau du gouvernement pour lier l'amont et l'aval agricole grâce à l'industrie de transformation. Dans sa stratégie de diversifica- tion de l'économie nationale, le gouvernement compte sur le sec- teur agricole pour augmenter la production nationale et exporter vers des marchés extérieurs notam- ment africains, et ce, en soutenant l'investissement privé.

Des chiffres qui parlent

D'après les chiffres du ministre, le secteur a enregistré une avancée

entre 2000-2015 avec un taux de croissance 7,6% en 2015 contre -15% avant 2000. Sa valeur ajoutée est passée de

323 milliards DA en 2000 à 1.936 en

  • 2015. La valeur de la production

agricole est passée de 359 mds DA à

  • 2.900 DA en 2015, alors que le sec-

teur compte environ 2,5 millions d'emplois. A l'horizon 2019, le secteur vise une croissance annuelle de 5% et arriver à une superficie agricole utile de 9 millions ha contre 8,5 mls ha actuellement dont deux millions ha irrigués. Le gouvernement compte aussi arriver à une valeur de production agricole de 4.300 milliards DA et le doublement de la production halieutique à 200.000 tonnes. Il s'agit aussi de porter le taux de boisement à 13% contre 11% actuellement et la création de 1,5 million d'emplois dont 80.000 dans le secteur de la pêche et l'aquacul- ture. L'Etat veut à travers les diffé- rents programmes de développe- ment du secteur arriver à la réduc- tion de la facture alimentaire de 2 milliards de dollars et l'augmenta- tion des exportations à 1,1 milliard dollars contre 792 millions dollars actuellement, selon le ministère.

RUSSIE - BM

La BM revoit à la baisse sa prévision de contraction du PIB russe pour 2016

Jeudi 10 novembre 2016 ÉCONOMIE DK NEWS FINANCES - AGRICULTURE M. Abdessalam Chelghoum devant l’APN :

Le Produit intérieur brut de la Russie devrait se contracter de 0,6% en 2016, selon les nouvelles prévi- sions de la Banque mondiale qui tablait auparavant sur 1,2%, selon le rapport de cette institution publié hier. La BM précise prévoir un retour à la croissance de 1,5% en 2017 et de 1,7% en 2018. Elle souligne que ce

pronostic reste très dépendant des prix des hydrocar- bures car cette reprise a peu de chances de contri- buer à "construire une économie plus diversifiée". L'économie russe est plongée depuis près de deux ans par sa plus longue récession à cause de l'effon- drement des prix du pétrole et des sanctions impo-

sées par les Occidentaux à la suite de la crise ukrai- nienne.

Le PIB a plongé de 3,7% en 2015

"En raison des mesures prises par le gouverne- ment, le rythme de la récession s'est désormais modéré de manière significative", estime la Banque mondiale. Après une baisse de 1,2% sur un an au premier tri- mestre puis de 0,6% au deuxième, le PIB s'est réduit de 0,4% au troisième et devrait revenir à une dyna- mique positive au quatrième, a indiqué mercredi le ministre de l'Economie Alexeï Oulioukaïev, cité par l'agence Interfax. La Banque mondiale estime que la Russie doit "améliorer la confiance des investisseurs en rédui- sant l'incertitude politique" mais aussi à s'attaquer "aux questions socio-économiques complexes liées à sa population vieillissante".

SELON UNE ÉTUDE

Les subventions publiques à près de 28 milliards de dollars en 2016

SELON UNE ÉTUDE Les subventions publiques à près de 28 milliards de dollars en 2016 Le

Le montant des subventions publiques pour l'année 2016 devrait s'élever à 27,7 mil- liards de dollars (mds usd) dont plus de la moitié représente des subventions indirectes, selon une étude réalisée par l'expert Abdelmadjid Attar. Par catégories, l'enveloppe allouée aux sub- ventions indirectes devrait atteindre 15,3 mds usd à la fin de l'année en cours (55,23% de l'en- semble des subventions), alors que le secteur de l'habitat aura bénéficié de 4,7 mds usd (16,96%), contre 4,5 mds usd pour les familles

et les produits de base (16,24%) et 3,2 mds usd pour le santé (11,55%), indique cette étude

présentée lors d'une rencontre organisée mardi par le Forum des chefs d'entreprises

(FCE) sur la transition énergétique en Algérie. Ces chiffres prévisionnels ont été calculés sur la base d'un prix moyen de baril de 48 dol- lars pour 2016, a précisé M. Attar, ancien P-dg de Sonatrach et ex. ministre des Ressources en eau. En outre, les recettes des exportations des hydrocarbures devraient chuter à 27,1 mds usd, contre 33,1 mds usd en 2015, 58,4 mds usd en 2014 et 63,5 mds usd en 2013. Selon la même étude, les exportations hors hydrocarbures devraient se situer autour de 1,2 milliard usd (contre 1,9 milliard usd en

2015).

Parallèlement, l'exercice en cours devrait se solder avec des importations de l'ordre de 47 mds usd contre 51,7 mds usd en 2015, 58,6 mds usd en 2014 et 65,8 mds usd en 2013. S'agissant des recettes budgétaires prévi- sionnelles, elles devraient atteindre 42 mds usd dont 15 mds usd provenant de la fiscalité pétrolière, alors que les dépenses s'élèveront à 72 mds usd, d'après les mêmes projections. De leur côté, les réserves de changes devraient se contracter à 114 mds usd à fin

2016.

Selon M. Attar, ces données "ont mis en évi- dence la fragilité de l'économie algérienne du fait de sa dépendance pétrolière". =Energie: les ménages se taillent plus de 42% de la consommation globale= D'autre part, les ménages et autres ainsi que les trans- ports ont représenté à eux seuls plus de 79% de la consommations interne globale avec une part de 42,7% pour les ménages et autres (dont seulement 1% pour l'agriculture) et 36,5% pour les transports. Le secteur industrie et BTP n'a, quant à lui, représenté que 20,8%, a fait savoir M. Attar. Concernant, par ailleurs, les prévisions de consommation nationale en énergie à moyen et long terme, les besoins en gaz naturels devraient atteindre 42 milliards de m3 en 2019, 47 mds m3 en 2023 et 75 mds m3 en 2030, a pronostiqué M. Attar se référant à des projections faites par le ministère de l'Energie et le groupe Sonelgaz. La consommation des carburants devrait passer de 16 millions de tonnes en 2015 à 30 millions de tonnes en 2030. Pour ce qui est de l'électricité, la capacité de production est estimée à 17.000 MW en 2015 et devrait atteindre 60.000 MW en 2030 dont 37% proviendrait du renouvelable.

APS

8 DK NEWS

RÉGIONS

Mercredi 9 novembre 2016

SOUK AHARS

Production de 350 litres d'huile de graines de figue de Barbarie

Une production de 350 litres d'huile de graines de figue de Barbarie a été réalisée par l'unité de transformation de ce fruit de la commune fron- talière de Sidi Fredj (Souk Ahars), a indiqué mardi à l'APS le président de la coopérative agri- cole "El-Hendi algérien moderne", Mohamed M'hamedi. Cette unité de transformation érigée sur une surface de 5.000 m2, d'une capacité de traitement de 20 quintaux de figue/ heure, est la première du genre à l'échelle nationale, a précisé le responsa- ble. Cette production a été réalisée après le traite- ment de 14.000 caisses d'un poids de 25 kg pour chacun acquis auprès des agriculteurs de plusieurs communes de la wilaya dont les régions de Drea, de Taoura, de Merahna, de Ouillen, de Khedara et de Sidi Fredj, selon le responsable, soulignant que l'exploitation de ce fruit dont les graines étaient délaissées par l'agriculteur a permis la créa- tion de nouveaux postes d'emploi et d'une valeur ajoutée à cette production. Des efforts sont déployés pour commercialiser, l'huile de graines de l'huile de figue de barbarie, sur le marché international, a-t-on encore noté soulignant que des démarches ont été entretenues pour l'établissement d'un certificat de qualité pour ce produit. Afin de diversifier leur production, la même unité a produit un volume de 15.000 litres de vi- naigre naturel à partir de la figue de barbarie, se- lon les services de cette usine de transformation qui ambitionne l'augmentation de la production d'huile de graines de ce fruit et du vinaigre et l'ex- ploitation de la fleur sèche du figuier de barbarie. Fruit d'un investissement privé de la coopérative agricole ôEl-Hendi algérien moderneö, cette unité dont la spécialisation est d'assurer l'embal- lage du fruit de l'opuntia, la production d'huiles essentielles et de prod its pharmaceutiques, de jus, de confiture et d'aliment de bétail, a indiqué de son côté le directeur de la chambre de l'agriculture de la wilaya Mohamed Yazid Hambeli. Cette réalisa- tion £uvre à contribuer à la valorisation de la cul- ture de la figue de Barbarie tout en améliorant les revenus des habitants des campagnes, selon la même source qui a relevé que la figue de Barba- rie est considérée comme une culture alternative dans les régions arides et semi-arides de la wilaya de Souk Ahras, où 10 000 hectares sont réservés pour la culture de ce fruit, dont 4 .200 hectares dans la localité frontalière de Sidi Fredj.

ILLIZI

Plus de 2.200 logements publics locatifs réceptionnés

Au total 2.215 logements de type public locatif (LPL) ont été réceptionnés à travers les com- munes de la wilaya d' Illizi, a appris hier l'APS du directeur du secteur de l'habitat. Ce quota fait partie d'un programme global de 19.716 unités retenu en faveur de la wilaya d' Illizi, au titre de divers programmes de l'habitat, a pré- cisé Omar Titaouine. Les autres unités du même programme en cours de construction à travers les six communes de la wilaya, sont actuellement à différents taux d'avancement dans leurs chantiers, a indiqué ce responsable, ajoutant que 900 unités similaires non pas été encore lancées . Il s'agit de 500 LPL projetés à In-Aménas, dont 353 logements en cours d'inscription auprès du ministère de tutelle, alors que 147 autres sont en phase des procédures d'appel d'offres, selon la même source, signalant que le reste de loge- ments non lancés pour diverses raisons, sont répartis sur les communes d' Illizi, Bordj Omar Driss, Djanet, Debdeb. Ces projets contribue- ront à l'éradication de l'habitat précaire et les constructions anarchiques dans cette wilaya située à l'extrême Sud-est du pays, a-t-on souligné. Le parc immobilier de la wilaya d' Illizi dispose de plus de 19.290 logements, toutes formules confondues.

APS

L'AÉROPORT AHMED-BEN BELLA D'ORAN :

Le grand décollage

Les travaux de réalisation de la nouvelle aérogare de l'aéroport international d'Oran Ahmed-Ben Bella connaissent un rythme jugé soutenu et devront permettre, une fois achevés, de doter la capitale de l'ouest du pays d'une infrastructure à la hauteur de son ambition de devenir l'une des plus importantes métropoles du Bassin méditerranéen.

Ce projet structurant pour lequel l'Etat, représenté par l'Etablissement de gestion de services aéroportuaires d'Oran (EGSA), a consacré d'importants moyens financiers et techniques, sera la vitrine d'Oran qui abritera en 2021, la 19ème édition des Jeux Méditerranéens. Les travaux de réalisation de cette in- frastructure, lancés début 2013, ont pris ces derniers temps une vitesse de croi- sière, a-t-on constaté lors d'une récente visite de ce chantier. Plusieurs disposi- tions ont été prises afin d'accélérer la ca- dence des travaux, a souligné à l'APS le DG de l'Entreprise qui table sur la récep-

tion de l'aérogare avant la fin de l'année

2017.

La mise en service de la nouvelle aé- rogare se fera en mars 2018 après l'achè- vement d'autres opérations annexes du projet, a précisé Abdelkader Kessal, sou- lignant que cette nouvelle aérogare, dé- diée au trafic aérien international, sera réalisée selon les standards internatio- naux et des avancées technologiques en matière de gestion des grands aéro- ports. Les travaux ont atteint un taux de 55 % avec l'achèvement des gros £uvres, à savoir la structure de béton de cette aé- rogare, s'étalant sur une superficie glo- bale de plus de 43.000 m2 dont 15.000 m2 bâtis. Des avis d'appel d'offres nationaux et internationaux relatifs à la réalisation des travaux annexes ont été lancés récem- ment. Il s'agit, entre autres, des équipe- ments techniques aéroportuaires, de l'éclairage, des caméras de télésurveil- lance, des matériels nécessaires pour les pistes d'atterrissages et autres. Abdelkader Kessal a noté, à l'occasion, que la construction de la tour de contrôle de cette nouvelle aérogare, confiée à l'Etablissement national de navigation aéronautique (ENNA), se déroule dans de "bonnes conditions".

Objectif : 3,4 millions passagers par an

Ce projet a bénéficié récemment d'une extension qui permettra le traite- ment de 3,4 millions de passagers par an dès la mise en service de cette nouvelle aérogare en 2018 au lieu de 2,5 millions de passagers prévus initialement. L'étude préliminaire du projet avait fixé à 3,4 mil- lions de passagers à traiter à l'horizon

2035.

Cette extension en voie de réalisation permettra d'ajouter deux autres mo- dules qui offriront la possibilité d'at- teindre à l'avenir les 6 millions de pas- sagers/an. Cette nouvelle infrastructure per- mettra de traiter simultanément six vols grâce à six trains d'embarquements di- rects depuis et vers l'avion. Par ailleurs, 33 boxes d'enregistrement seront ré-

DK NEWS Mercredi 9 novembre 2016 SOUK AHARS Production de 350 litres d'huile de graines

servés aux différentes compagnies aé- riennes. Les responsables de l'EGSA d'Oran comptent donner un "look" par- ticulier à la nouvelle aérogare en l'éri- geant en bâtiment intelligent avec une haute performance énergétique. En ef- fet, une entreprise nationale spécialisée dans le domaine a été désignée pour la fourniture et la pose des panneaux so- laires tout en préservant une certaine harmonie avec le futur édifice sur le plan architectural. Dans ce cadre, il est prévu la pose de panneaux solaires de haute technologie en matière de produc- tion de l'énergie, sur une surface-plafond de 13.000 m2 sur un total de 15.000 m2 de superficie bâtie. Ces panneaux assu- reront 25% des besoins de cette aérogare en électricité. Le reste de la surface bâ- tie sera aménagé en espaces verts à titre décoratif. La pose de ces panneaux sera lancée février prochain pour s'achever en juil- let, selon les prévisions de l'EGSA. Il est prévu également la mise en place d'un systeme de récupération des eaux plu- viales pour être réutilisées à d'autres fins. Ce grand structurant comprendra aussi d'autres opérations, à savoir la réhabili- tation et la modernisation de l'ancienne structure de l'aéroport, consacrée actuel- lement au trafic international. Cet espace sera dédié au trafic domestique, a indi- qué le DG de l'EGSAO. Pour l'activité fret, un bâtiment est en cours de construction au niveau du même aéro- port. La direction de l'EGSAO mise beau- coup sur cette activité pour booster son

chiffre d'affaires et créer de l'emploi. Ce projet de fret enregistre un taux d'avan- cement de 60%. Il comprend également la réhabilitation des hangars de stockage et le traitement des marchandises, a in- diqué Abdelkader Kessal. Le volume du fret devra passer de 2.000 tonnes/an ac- tuellement à 15.000 tonnes/an, après l'achèvement de toutes les opérations de modernisation de l'aéroport interna- tional. Pour l'ancienne aérogare de l'aé-

roport d'Oran, plusieurs opérations de modernisation y seront concrétisées afin d'offrir aux usagers des vols do- mestiques un cadre agréable et des ser- vices de qualité, a indiqué le même res- ponsable. Il a également rappelé que l'es- pace destiné actuellement au trafic inter- national a été renforcé par plusieurs opérations de réhabilitation visant l'amé- lioration des prestations telles que l'élar- gissement du hall d'arrivée avec la mise en service d'un troisième tapis roulant des bagages permettant de traiter trois vols d'arrivée en même temps. Par ailleurs, les capacités de station- nement des véhicules au sein des par- kings atteindront les 5.400 places, notam- ment avec la réalisation d'un parking à étages près de la nouvelle aérogare et l'ex- tension des capacités d'accueil du par- king, côté chapiteau qui assure les vols domestiques actuellement. Cet espace sera destiné exclusivement aux vols spé- ciaux Hadj et Omra. Pour le renforcement de la sécurité de cet aéroport, il a été procédé à l'édifica- tion d'une ceinture de mur d'une lon- gueur de 11 Km, doté de moyens d'éclai- rage performants, dont l'énergie est produite par les panneaux solaires ins- tallés tout au long de ce sillage. Par ailleurs, l'automatisation du sta- tionnement aux parkings de l'aéroport international d'Oran sera élargie et mo- dernisée, selon Abdelkader Kessal qui a mis l'accent, à cette occasion, sur l'impor- tance du projet d'extension du réseau du tramway d'Oran vers les terminaux na-

tional et international. Une réflexion a été enfi lancée pour la réalisation d'une aérogare annexe pour les jets privés et autres aéronefs as- surant des vols non réguliers, a confié M. Kessal, qui a aussi annoncé la création d'un centre de formation spécialisé dans le recyclage des personnels chargés de la gestion aéroportuaire ainsi que la réa- lisation d'un salon d'honneur de haut standing.

Tissemsilt dotée prochainement de 117 hectares urbanisables

La ville de Tissemsilt sera dotée prochainement de 117 hectares urbanisables, a-t- on appris mardi de la direc- tion de l'urbanisme et de la construction. Le représentant de la di- rection, Abdelkader Bou- cherba a indiqué, lors d'une réunion de l'exécutif, que ces assiettes foncières ont été dégagées du plan d'occu- pation du sol (POS) "Es-sa- fah" à l'est de Tissemsilt. Il s'agit de terrains agricoles rocheux qui pourront être réservés à des projets d'ha- bitat et d'équipements pu- blics. Le dossier sera trans-

mis prochainement au mi- nistère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche pour approbation. La plupart des assiettes foncières estimées à 270 ha dans quatre POS dont dis- pose Tissemsilt ont été consommés dans le cadre de la réalisation de projets d'habitat et d'équipements publics et il ne reste qu'une partie du POS "Es-safah" ju- gée insuffisante pour concrétiser différents pro- grammes de développement. Le wali de Tissemsilt, Ab- delkader Benmessaoud a in- sisté sur la révision du plan

directeur d'aménagement urbain (PDAU) de la com- mune de Tissemsilt pour dégager de nouvelles as- siettes afin de satisfaire la de- mande sur des projets d'ha- bitat et d'équipements pu- blics. Le chef de l'exécutif a donné un délai jusqu'à la fin de l'année en cours pour l'achèvement des études por- tant sur 39 POS à travers les 22 communes de la wilaya. Il a annoncé que 30% des vieux bâtis ont été démolis sur un total de 9.000 habita- tions précaires, jugeant ce taux insuffisant. M. Benmes-

saoud a également sommé les chefs de dairas et prési- dents d'APC de lutter contre les constructions illicites et donner un nouveau look aux villes de la wilaya. Il a indiqué aussi qu'il a instruit dernièrement les chefs de dairas et présidents d'APC sur la création de mini zones d'activités destinées aux jeunes entrepreneurs bénéficiant des dispositifs de soutien à l'emploi, tout en annonçant l'organisation prochaine d'une rencontre sur la situation de l'habitat rural dans la wilaya.

Jeudi 10 novembre 2016

SOCIÉTÉ

DK NEWS 9

CADRES DE LA SÛRETÉ

Coordonner les efforts pour le signalement des cas de consommation de stupéfiants en milieu juvénile

La consommation de drogues qui a pris de l'ampleur en milieu juvénile, exige l'unification des efforts et une coordination pour trouver de mécanismes de signalement à même de resserer l'étau autours des réseaux de trafic de stupéfiants, ont indiqué des cadres de la Sûreté.

Les directeurs d'établissements sco- laires et conseillers éducatifs doivent être conscients de l'importance du signale- ment des cas de consommation de la drogue, a souligné Tarek Ghellab, chef de brigade de lutte contre les stupé- fiants de la Sûreté de wilaya d'Alger dans une intervention lors des "Journées de lutte contre les fléaux sociaux" orga- nisées du 6 au 8 novembre au Théâtre national algérien (TNA). Pour Marouk Karima Slimani, directrice du CEM Benchneb à la Haute-Casbah a précisé que les quartiers démunis deviennent des fiefs du trafic de drogue et que le staff éducatif avait besoin de cycles de forma- tion tout au long de l'année pour appren-

Jeudi 10 novembre 2016 SOCIÉTÉ DK NEWS CADRES DE LA SÛRETÉ Coordonner les efforts pour le

dre à communiquer avec les mineurs. Dans ce cadre, le lieutenant Ibaaza- ten Mouloud, chargé de la communica- tion de la Sûreté d'Alger a fait savoir que 13 cellules d'écoutes sont à la disposition des citoyens et des établissements sco- laires et suivent de près la situation dans les espaces éducatifs. La Direction de la Sûreté d'Alger a in- troduit de nouvelles méthodes pour sensibiliser contre les dangers de la drogue, en recourant au théâtre pour faire passer le message. De son côté, le commandant Derradji Abdelmalek a indiqué que des brigades pour mineurs font régulièrement des tournées dans les établissements sco-

laires, soulignant qu'une coordination permanente s'imposait pour évaluer ce phénomène qui a pris de l'ampleur au sein de la société algérienne. Durant les neuf premiers mois de 2016, 2.784 affaires impliquant 4.238 in- dividus ont été recensées, contre 6.518 in- dividus impliqués en 2015, a fait savoir le commandant Derradji. Pour les consommateurs de tous types de drogue, le responsable a précisé que 63 % d'entre étaient sont âgés entre 18 et 30 ans, dont 1,21 % de filles, ajoutant que 75% des personnes impliquées dans ces affaires étaient célibataires, 57% d'entre eux étaient d'un niveau intellec- tuel moyen et 33% sans emploi.

ACCIDENTS DE LA ROUTE:

Baisse du nombre de décès durant le 3 e trimestre 2016

Le nombre de décès dé- plorés suite à des acci- dents de la route a baissé de 15,28 % durant le troi- sième trimestre de cette année par rapport à la même période de l'année passée. En effet 194 personnes ont trouvé la mort dans des accidents de la circu- lation routière durant le troisième trimestre 2016 contre 229 décès durant la même période de l'an- née 2015, a indiqué la di- rection générale de la sû- reté nationale (DGSN) dans son dernier bilan pu- blié mardi.

Jeudi 10 novembre 2016 SOCIÉTÉ DK NEWS CADRES DE LA SÛRETÉ Coordonner les efforts pour le

Par ailleurs, le bilan fait état d'une augmentation du nombre de blessés (5297) durant le troisième trimestre 2016, contre 5141

à la même période de l'an- née 2015. Le nombre des accidents a augmenté éga- lement de 4194 à 4327 ac- cidents. La baisse du nom-

bre de décès s'explique notamment par l'organisa- tion"de campagnes de sen- sibilisation et de préven- tion en direction des usa- gers de la route, indique la DGSN. Mettant en avant la baisse de 15,28% de morts soit 35 personnes, la DGSN appelle les usagers de la route au respect du code de la route et à davan- tage de vigilance pour la sécurité de tous. La DGSN rappelle que "le numéro vert 1548 est mis à la dispo- sition des citoyens 24h/24h notamment lors des situa- tions météorologiques spéciales".

Saisie de plus d'un kilo de kif à Tlemcen et Mostaganem

Les services de la Gendarmerie natio- nale ont opéré, mardi, la saisie de plus d'un kilo de kif traité, lors de deux opé- rations distinctes à Tlemcen et Mostaga- nem, a-t-on appris hier de ce corps de sé- curité. Au cours d'un contrôle sur l'auto- route Est-Ouest, au niveau de la com- mune de Hennaya (Tlemcen), les gen- darmes du peloton de sécurité routière ont arrêté deux personnes se dirigeant, à bord d'un taxi vers la wilaya de Sidi Bel- Abbès, en possession de 981 grammes de kif traité et une quantité de psycho- tropes. D'autre part, les gendarmes de la compagnie territoriale d'Achaâcha ont ar- rêté 8 personnes dont deux femmes, à bord de deux véhicules, en possession de 100 grammes de kif traité. Des enquêtes ont été ouvertes pour élucider ces deux affaires.

M'SILA :

Saisie de 2,5 quintaux de viande blanche impropre à la consommation

Une quantité de 2,5 quintaux de viande blanche impropre à la consommation a été saisie ces der- nières 24 heures à M'sila par les ser- vices de police des daïras de Sidi Aïssa et Ain El Hadjel dans deux abattoirs clandestins de volailles, a- t-on appris mardi auprès des ser- vices de la Sûreté de wilaya. Cette sai- sie de quantité de viande blanche avariée s'inscrit dans le cadre de la lutte contre la prolifération du com- merce illicite, a précisé la même source. Agissant sur informations, les élé- ments de la Sûreté des daïras de Sidi- Aïssa et d'Ain El Hadjel ont opéré une descente dans les domiciles de ci- toyens ciblés par leur enquête, et qui ont converti les garages de leur de- meures en abattoirs clandestins de volailles.

La perquisition a permis la saisie de 2,5 qx de viande, a ajouté la même source, précisant que cette quantité qui devrait être acheminée vers les marchés de la wilaya pour y être commercialisée, était "impropre à la consommation", suite à l'expertise effectuée par le vétérinaire de la dé- légation agricole de Sidi-Aïssa. La quantité de viande impropre à la consommation a été détruite, au ni- veau de la décharge publique, tandis qu'un dossier concernant cette affaire a été transmis au procureur de la Ré- publique près le tribunal de Sidi- Aïssa, a-t-on noté. L'insuffisance d'abattoirs à M'sila est à l'origine de la prolifération de l'abattage illicite du bétail et du vo- laille qui prend de l'ampleur dans cette région, ont estimé les services de sécurité.

PROTECTION CIVILE

2289 interventions en 24h

Durant la période du 08 au 09 novembre 2016 ar- rêté ce matin à 08 heures (les dernières 24 heures) les unités de la Protection civile ont enregistré 2289 interventions pour répondre aux appels de secours, suite à des accidents de la circulation, accidents do- mestiques, évacuations sanitaires, extinction d’incendies et dispositifs de sécurité etc. Plusieurs accidents de la circulation ont été en- registré durant cette période dont 03 ayant causé 04 personnes décédées sur les lieux d’accidents et 05 autres blessées, traitées sur place puis évacuées vers les structures hospitalières par les éléments de la Pro- tection civile, le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Mostaganem avec 02 personnes dé- cédées, suite à une collision entre un camion et un véhicule léger, survenu RN 17, commune d’El Has- sanine. Concernant les interventions liées aux fortes chutes de pluies qui se sont abattues sur plusieurs wilayas, les unités de la Protection civile de la wilaya d’Alger sont intervenues plusieurs fois afin d’effec- tuée des opérations d’épuisement d’eaux pluviales infiltrées dans quelques habitations à travers les com- mune d’El Biar, Alger centre, Zéralda, Bordj El Kif- fan, Cheraga et Bab El Oued, ainsi que suite à des ef- fondrements partiels de mur de clôture ou des faux plafonds des habitations à El Biar, boulevard Bougara, Alger centre, rue Mouzaoui Abdelaziz, commune de la Casbah rue Amar El Kamza, et rue Rabah Riyah. Par contre, les secours de la wilaya de Tizi Ouzou ont procédé au sauvetage et dégagement de 06 per- sonnes bloquées par la neige à bord de 03 véhicules légers, dans la commune d’Ait Boumahdi.

MOSTAGANEM:

Deux morts dans un accident de la circulation à Hassiane

Deux personnes sont mortes dans un accident de la circulation, survenu mardi à Hassiane (Mostaga- nem), a-t-on appris des services de la Protection ci- vile de la wilaya. L'accident s'est produit au niveau de la RN 17 AB, suite à une collision entre un camion et un véhicule touristique, à son bord les deux victimes mortes sur place, signale-t-on. Les deux corps ont été transfé- rés vers la morgue à l'hôpital Che-Guévara au chef- lieu de wilaya. Les services de la Gendarmerie nationale ont ou- vert une enquête sur les circonstances de l'accident.

SBA:

Incendie au service gastro-entérologie du CHU Abdelkader- Hassani

Un incendie s'est déclaré au niveau du service gastro-entérologie du CHU "Abdelkader-Has- sani" de Sidi Bel-Abbès causant des dégâts maté- riels, a-t-on appris, hier, de la cellule de commu- nication de la Protection civile. L'incendie, enre- gistré mardi en début de soirée, s'est propagé de la salle d'examens endoscopiques vers celle des soins et le bureau du secrétariat du service. Les agents de la Protection civile sont intervenus pour évacuer onze malades, hospitalisés dans ce ser- vice. L'intervention rapide des agents de la Protec- tion civile a permis de circonscrire le sinistre et éviter sa propagation à d'autres services limi- trophes. Quelque 70 agents et des moyens matériels im- portants ont été mobilisés pour venir à bout des flammes. Le wali de Sidi Bel-Abbès Mohamed Hat- tab s'est rendu, dans la soirée, sur les lieux pour s'enquérir de cet incident. Contactée hier, la Direction du CHU de SBA a indiqué que les dégâts sont en cours d'estimation et que la police scientifique a entamé ses inves- tigations pour déterminer les causes exactes de l'incendie.

APS

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Jeudi 10 novembre 2016

RD CONGO :

Deux journalistes libérés après un jour de détention

DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 RD CONGO : Deux journalistes libérés après un jour

Deux journalistes arrêtés à Kolwezi, dans le sud-est de la Ré- publique démocratique du Congo, pour avoir diffusé l'interview d'un opposant au président congolais Joseph Kabila, ont été libérés mardi après 24 heures de déten- tion, a rapporté la presse citant l'un des journalistes. Karton Kasong, directeur des programmes de la radio-télévision Manika dit avoir été libéré mardi en même temps que le directeur de cette chaîne, Gaston Mushid, après avoir été entendus par des agents de l'Agence nationale de renseigne- ments de Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba. Ces agents "nous ont menacé verbalement" et ont donné l'ordre de ne plus diffuser d'interview de l'opposant Moïse Katumbi sur les ondes de la radio Manika. Les deux hommes ont été inter- pellés lundi pour avoir diffusé, la veille, une interview téléphonique de M. Katumbi, propriétaire du

BLÉ :

club congolais de football TP Ma- zembe, quelques heures avant la retransmission de la finale de la Coupe de la confédération afri- caine de football remportée par le TP Mazembe face au club algérien Mouloudia Bejaia à Lubumbashi. Richissime homme d'affaires et candidat déclaré à la présiden- tielle qui devait se tenir cette an- née mais a été reportée à avril 2018, M. Katumbi est un ex-allié de poids du président Kabila. Il a rejoint l'opposition en sep- tembre 2015 après avoir démis- sionné de son poste de gouverneur de la province du Katanga (ré- gion grande comme l'Espagne, morcelée en 2015 en quatre pro- vinces, dont le Lualaba) et a quitté le parti présidentiel. La RDC est minée par une crise politique liée au report de la pré- sidentielle à la suite d'un accord conclu en octobre entre la majo- rité et une frange minoritaire de l'opposition.

La Russie restera le premier exportateur mondial pour 2016-2017

DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 RD CONGO : Deux journalistes libérés après un jour

La Russie se maintiendra en pole-position des pays exporta- teurs de blé durant l'année agri- cole en cours (1er juillet 2016-30 juin 2017) a déclaré mardi le mi- nistre russe de l'Agriculture russe Alexander Tkachev. "En 2016, la ré- colte de céréales en Russie dé- passera les 117 millions de tonnes dont près de 35 millions de tonnes, selon nos prévisions, seront expor- tées. La Russie conservera le lea- dership mondial dans l'exporta- tion de blé et dépassera les expor- tateurs tels l'Union européenne et les Etats-Unis", a-t-il dit. Aupara- vant, le ministère russe de l'Agri- culture avait abaissé les prévi- sions d'exportation de céréales pour cette campagne agricole de 5 millions de tonnes, à 35 mil- lions de tonnes. En 2015, la récolte de céréales en Russie avait atteint 104,8 mil- lions de tonnes, dont 33,9 mil- lions de tonnes ont été exportées.

La plus grande récolte jamais réa- lisée soit 108,1 millions de tonnes, a été enregistrée en Russie en 2008. Par ailleurs, la Russie s'ap- prête à organiser les 18 et 19 no- vembre à Sotchi le 2e Forum mon- dial céréalier considéré comme le plus grand événement d'affaires sur le marché des céréales. Le Forum se veut, selon ses organisateurs, une plate-forme pour l'élaboration de proposi- tions et recommandations en vue de la poursuite du développe- ment de l'industrie du secteur et l'examen de questions liées à la sé- curité alimentaire mondiale. Cette rencontre permettra éga- lement d'évoquer les change- ments et les opportunités enregis- trées à l'échelle mondiale, au ni- veau du marché des céréales, le fi- nancement de l'industrie céréa- lière, les tendances à long terme et les prévisions pour le marché mondial des céréales.

APS

Les singes bonobos,

comme les humains, deviennent presbytes avec l'âge

Les bonobos souffrent comme les humains de presbytie en vieillissant, révèle une étude mardi. "Nous avons observé que les bonobos montrent des symptômes de presbytie vers l'âge de 40 ans", explique Heungjin Ryu, de l'Institut de recherche sur les primates à l'Université de Kyoto au Japon, le principal auteur de ces travaux publiés mardi dans la revue scientifique Current Biology.

Ces chercheurs ont constaté que les bonobos âgés regardent à une distance plus importante pour apparemment mieux voir quand ils font la toilette de leurs congé- nères, qui consiste à chercher des parasites. Ils ont pu calculer les diffé- rentes distances pour effectuer le toilettage de 14 bonobos vivant à l'état sauvage, âgés de 11 à 45 ans, à l'aide de photos numériques. Ils ont examiné la variation des distances en fonction de l'âge et du sexe de ces primates, et les ont comparées avec les distances de fo- calisation chez les humains. Ils en ont conclu que les bonobos sont aussi presbytes. La distance à laquelle les bono- bos toilettent leurs congénères augmente exponentiellement avec l'âge. Une ancienne vidéo d'un de ces bonobos a permis aux scienti- fiques d'établir que sa vision s'était dégradée au cours des années. "Nous avons été surpris de voir que les problèmes de vue affectant les bonobos sont très similaires chez les humains modernes", poursuit M. Ryu. Selon ces scientifiques, cela laisse penser que la sénescence oculaire n'a pas beaucoup changé depuis le dernier ancêtre com-

DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 RD CONGO : Deux journalistes libérés après un jour

mun aux hommes et aux bonobos, il y a huit à neuf millions d'années, même si la longévité des humains modernes est nettement plus longue que celle des bonobos. L'espérance de vie de ces grands singes est d'environ 40 ans dans la nature et 60 ans en captivité. En comparaison, les humains peu- vent espérer vivre plusde 80 ans dans les pays développés. "Quand j'ai commencé à re- cueillir les données je ne m'atten- dais pas à ce que l'âge joue un rôle aussi important dans la pres- bytie", relève le professeur Ryu. Selon lui ce problème de vi- sion paraît affecter la vie sociale de ces primates et explique pourquoi les bonobos les plus âgés sont les derniers choix parmi leurs sembla-

bles quand il s'agit de choisir un partenaire de toilettage. Cette étude suggère également pour les hu- mains que la presbytie ne résulte pas de la vie moderne et du temps passé à lire ou devant un écran. Mais il s'agit plutôt d'un effet de l'âge qui remonte loin dans notre héritage génétique, pointe le pro- fesseur Ryu. Celui-ci prévoit de continuer à étudier les différents aspects du vieillissement chez les bonobos pour en apprendre davantage sur ces singes et les humains. La re- cherche a déjà montré que les bo- nobos et les hommes divergent aussi dans le vieillissement. Ainsi, contrairement aux humains, les oreilles des bonobos ne grandis- sent pas avec l'âge par exemple.

Les enfants italiens devraient pouvoir porter aussi le nom de leur mère

Les enfants italiens issus de couples mariés de- vraient pouvoir aussi porter le nom de leur mère et non pas automatiquement celui de leur père, selon une décision de la Cour constitutionnelle rendue pu- blique mardi. "La Cour déclare illégales les règles stipulant d'automatiquement attribuer le nom du père pour la reconnaissance des enfants, si les parents le souhai- tent autrement", souligne l'institution dans une dé- claration. La Cour avait été saisie par une cour d'appel de Gênes (nord) sur le cas d'un couple italo-brésilien, des parents qui souhaitaient donner à leur fils leurs deux noms de famille, comme c'est la coutume en Es- pagne et dans la plupart des pays d'Amérique latine et comme cela devient de plus en plus fréquent chez les jeunes couples en Europe du Nord et en Amérique du Nord. Les avocats du couple faisaient valoir que l'impos- sibilité pour l'enfant d'avoir les noms de ses deux pa- rents enfreignait le principe de l'égalité des sexes. La décision de la Cour a été saluée par tous ceux qui militent en faveur de la suppression de ces pra- tiques relevant à leurs yeux d'idées patriarcales. Une incertitude planait toutefois mardi sur le fait

NIGERIA:

de savoir si la décision de la Cour permet désormais aux parents italiens de donner un double nom à leurs enfants ou si le principe de l'égalité entre les sexes ne donne que le droit de choisir entre le nom du père et celui de la mère. La Cour n'a pas rendu public pour le moment le texte de sa décision. Quoi qu'il en soit, les partisans d'un changement considèrent qu'il est aujourd'hui urgent de mettre en place une législation claire, après des décennies de blocage au parlement sur le sujet. Une loi dans ce sens avait été proposée il y a quarante ans pour la première fois. Un projet de loi avait même été voté par la Chambre des députés avant d'être bloqué au Sénat des années durant. "La Cour constitutionnelle a pris une décision d'une grande importance pour notre société", s'est félicitée la députée Fabrizia Giuliani, du Parti démocrate (PD, centre gauche), la formation du chef du gouver- nement italien Matteo Renzi. "Le Sénat n'a plus aucune excuse pour ne pas abo- lir cet anachronisme et accorder aux femmes leur droit en la matière", a-t-elle ajouté. Reste à voir si les choses changeront rapidement. La Cour constitutionnelle avait estimé dès 2006 que l'attribution automatique du nom du père était contraire au principe de l'égalité entre les sexes.

36 personnes tuées par des voleurs de bétail présumés

Trente-six personnes ont été abattues par balles dans l'Etat de Zamfara, dans le nord du Nigeria, par des voleurs de bétail présumés, ont annoncé mardi le gouvernement et des habitants. Les assaillants à bord de motos ont envahi lundi soir une mine d'or à proximité du village de Bindin, tuant trente-six personnes, dont des mineurs et des vendeurs d'or, a-t-on précisé de mêmes sources. Le gouverneur de l'Etat de Zamfara a condamné cette attaque "dans les termes les plus fermes", la qualifiant d'"acte de terrorisme", a in-

diqué le gouvernement nigerian dans une déclaration. Celui-ci a éga- lement annoncé qu'une enquête avait été ouverte. Des habitants ont confirmé l'agression, la dernière dans une série de raids mortels commis dans l'Etat par des voleurs de bétail contre des communautés pastorales. "Nous ne doutons pas un instant que des voleurs de trou- peaux qui sèment la terreur étaient derrière cette attaque", a assuré un habitant, Lawwali Usmanu. Selon un responsable local, les assaillants ont pénétré dans les tunnels de la mine,

ouvrant le feu contre les mineurs après avoir tué des vendeurs d'or qui se tenaient à l'entrée des galeries. L'Etat de Zamfara est réputé pour ses ressources aurifères considérables et ses mines exploitées par des mé- thodes traditionnelles. Les habi- tants de la région pratiquent cette ac- tivité pour augmenter leurs revenus issus de l'élevage et de l'agriculture de subsistance. Ces communautés rurales sont régulièrement victimes d'attaques de voleurs de bétail, qui tuent les villageois, pillent et mettent le feu aux habitations.

Jeudi 10 novembre 2016

SOCIÉTÉ

DK NEWS 11

PORTUGAL:

Un mort et neuf blessés dans une collision entre un train et un camion

Jeudi 10 novembre 2016 SOCIÉTÉ DK NEWS PORTUGAL: Un mort et neuf blessés dans une collision

Une collision mardi soir entre un train régional et un camion à un passage à niveau près de San- tarem dans le centre du Portugal a fait un mort et neuf blessés lé- gers, ont annoncé les services de secours. "Le chauffeur du ca- mion est mort et neuf passagers (du train) ont été légèrement blessés, dont sept ont été hospi-

CÔTE D'IVOIRE:

talisés", a précisé la même source. "Un train régional a heurté un camion à un passage à niveau près de Santarem", a dé- claré à la presse une porte-parole des chemins de fer portugais. Le train régional reliait Lisbonne à Tomar, a-t-elle ajouté. La cir- culation ferroviaire a été inter- rompue dans les deux sens.

Grève des fonctionnaires pour dénoncer une réforme des retraites

Jeudi 10 novembre 2016 SOCIÉTÉ DK NEWS PORTUGAL: Un mort et neuf blessés dans une collision

Les fonctionnaires ivoiriens ont entamé mardi un mouve- ment de grève de 72 heures, largement suivi dans le secteur de l'éducation, en vue de dénon- cer une réforme des retraites en Côte d'Ivoire qui baisse les pen- sions de 30 à 50%. "Nous sommes satisfaits car l'éducation nationale, l'univer- sité qui représentent le plus gros effectif, est en grève", a déclaré un responsable du mouvement, Théodore Gnagna Zadi, cité par l'AFP. En revanche, la grève a été moyennement suivie dans l'ad- ministration générale, dans les régies financières et l'adminis- tration territoriale, a précisé M. Zadi, président d'une plate- forme regroupant 50 syndicats de la fonction publique. "Nous attendons que le gou- vernement sorte de son mu- tisme pour qu'on discute", a-t- il souhaité, rappelant que c'est une "grève d'avertissement qui

va se durcir si nos revendica- tions ne sont pas satisfaites". La réforme fait passer l'âge de la retraite de 55 à 60 ans, voire 65 ans pour les catégories les plus élevées. Les cotisations aug- mentent de 6 à8,33% du salaire, alors que les pensions ont été réduites de 30 à 50% selon les catégories. La réforme est inter- venue en 2012 mais les pre- miers effets se sont faits vérita- blement ressentir cette année avec la mise à la retraite de fonctionnaires touchés par la loi. "Un professeur d'univer- sité de grade A7 (le plus élevé dans la fonction publique) tou- chait 950.000 francs CFA (envi- ron 1.450 euros) comme pen- sion de retraite. Avec la ré- forme, il est à 450.000 francs CFA (687 euros)", a déploré M. Zadi. L'administration ivoirienne compte plus de 200.000 fonc- tionnaires, selon les chiffres officiels.

CHINE:

Une explosion fait un mort et 11 disparus dans l'est du pays

Jeudi 10 novembre 2016 SOCIÉTÉ DK NEWS PORTUGAL: Un mort et neuf blessés dans une collision

Une personne a été tuée, et trois autres blessées à la suite d'une ex- plosion survenue mardi dans une usine de la province chinoise de l'An- hui (est). Selon un bilan établi tôt hier, quatre personnes ont été secourues, et 11 autres restent portées disparues. L'explosion s'est produite mardi après-midi dans une usine d'un parc industriel du bourg de Tangshu, dans le district de Shucheng. La police a bouclé le lieu de l'accident, et les ambulances ont commencé à arriver. Les sapeurs-pompiers s'efforcent de maîtriser les flammes.Une enquête sur la cause de l'accident est en cours.

IRAN:

26 morts dans un accident d'autocar

Jeudi 10 novembre 2016 SOCIÉTÉ DK NEWS PORTUGAL: Un mort et neuf blessés dans une collision

Au moins vingt-six personnes ont été tuées et vingt-deux autres blessées dans un accident d'auto- car survenu dans le sud de l'Iran, ont rapporté hier des médias. L'accident s'est produit mardi soir lorsque l'autocar, qui a eu une panne de freins, s'est ren- versé. Il emmenait en Irak des fi- dèles pour participer au pèleri- nage de Kerbala, dans le centre de l'Irak. En juillet, un accident de car avait fait 16 morts sur une route montagneuse entre les côtes de la mer Caspienne (nord) et Téhé- ran.

Le non-respect du code de la route est l'une des principales causes d'accidents sur les routes iraniennes. Durant la dernière année ira- nienne (mars 2015 - mars 2016) quelque 16.000 personnes ont été tuées dans des accidents de la route, selon des chiffres officiels. Un progrès par rapport à il y a dix ans où les routes tuaient en moyenne 28.000 personnes chaque année, parallèlement à une hausse importante du nombre de véhicules.

Un mort et 50 blessés dans le déraillement d'un tramway près de Londres

Jeudi 10 novembre 2016 SOCIÉTÉ DK NEWS PORTUGAL: Un mort et neuf blessés dans une collision

Plus de cinquante personnes ont été blessées et au moins une autre est décédée lorsqu'un tramway a déraillé dans un tunnel à Croydon, au sud de Londres, a annoncé la police britannique. "Des pertes de vie sont à déplorer", a déclaré un porte-parole de la po- lice des transports lors d'un point-presse sur les lieux de l'accident, en ajoutant qu'il était "trop tôt" pour confirmer le nombre exact de victimes. Le service d'ambulance de Londres a indiqué de son côté que plus de cinquante personnes avaient été hospitalisées, dont plusieurs dans un état "grave".

  • 12 DK NEWS

SAN

Jeudi 10 nove

QU'EST-CE QUE LE PNEUMOTHORAX ?

Dans l'épisode de Nina diffusé mercredi 12 octobre, Ali, ouvrier sur un chantier, a de violentes quintes de toux et se plaint de douleurs à la poitrine. Le Dr Costa Antonakis diagnostique rapidement un pneumothorax, consécutif à une exposition à des produits chimiques. Qu'est-ce qu'un pneumothorax ? Le point sur cette pathologie avec le Dr Eric Ozanne*, médecin conseils sur la série.

Le pneumothorax est une pa- thologie des poumons , localisée au niveau de la plèvre. La plèvre est une membrane constituée de deux feuillets qui glissent l'un sur l'autre afin de permettre au pou- mon de suivre les mouvements respiratoires, générés par les muscles du thorax et du dia- phragme. La présence d'air entre ces deux feuillets est ce que l'on appelle le pneumothorax. Cette poche d'air a plusieurs effets importants : le poumon n'est plus relié à la cage thoracique et donc ne « respire » plus. Le risque majeur est celui d'étouf- fement. Mais de plus, comme la bulle d'air repousse le poumon, elle peut également repousser le cœur, ce qui engendre de graves conséquences sur son fonction- nement. Heureusement, la plu- part des pneumothorax ne vont pas jusqu'à ces extrêmes.

Plusieurs types de pneumothorax

Le pneumothorax le plus fré- quent, est celui de l'homme jeune en bonne santé : c'est ce que l'on appelle le pneumothorax spon- tané. Il est rarement grave, et est généralement dû à la rupture d'une bulle d'air dans le poumon. Mais il existe le pneumothorax secondaire, qui survient sur un poumon malade. C'est par exemple un emphy- sème (qui est une grosse bulle dans le poumon), une fibrose pul- monaire (par exemple dans le ca- dre de la silicose, maladie pro- fessionnelle reconnue), de l' asthme (pouvant être exacerbé par des produits irritants), ou une broncho-pneumopathie chro-

nique obstructive (suite à des inhalations de gaz, de fumées, et bien sûr augmentées par le tabac ).

Parfois, en cas d'origine trau- matique, il peut également y avoir du sang en plus de l'air : c'est ce que l'on appelle un hémo-pneu- mothorax (exemple : plaie par arme blanche, ou fracture de cotes qui perfore la plèvre et le pou- mon)

Quels sont les fac- teurs de risque ?

Si le tabac est un des facteur de risque des plus important, le travail en milieu hyperbare (plon- geur professionnel), en altitude, et l'utilisation d'ARI (Appareil Res- piratoire Isolant), utilisé sur cer- tains chantiers peuvent êtres pros- cris par le médecin du travail chez les personnes ayant déjà fait un pneumothorax.

Quels sont les symp- tômes du pneumo- thorax ?

Une douleur localisée au ni- veau de la cage thoracique, allant d'une simple gêne à une douleur violente, souvent accompagnée par une gêne respiratoire, une toux sèche, qui inquiète. Les signes de gravité sont la tachy- cardie, et la cyanose (blancheur, puis coloration bleue de la peau).

Comment est-il diag- nostiqué ?

Le diagnostic est avant tout cli- nique, avec une asymétrie du son à la percussion, à l'auscultation et à la transmission des ondes (le médecin demande au patient de

dire 33, ce qui fait vibrer la cage thoracique : le médecin analyse alors les ondes induites). Le diagnostic est confirmé par échographie et la radiographie de poumons permet d'en quan- tifier l'étendue.

Quels sont les traitements du pneumothorax ?

Le traitement dans le petit pneumothorax est le repos avec des antalgiques, pendant quelques dizaines de jours. Mais si le pneumothorax est invalidant, le traitement de choix est la pose d'un drain, afin de faire sortir l'air situé entre les deux feuillets

de la plèvre, associé à une valve anti-retour (valve de Heimlich), permettant à l'air de sortir, mais pas de rentrer. En quelques jours ou quelques semaines, il y à nouveau accole- ment des deux feuillets de la plè- vre, et tout retourne à la normale. Mais il n'est pas rare de voir des récidives, et dans ce cas, les médecines procèdent à une opé- ration chirurgicale, qui consiste à « talquer » la plèvre, de façon à créer une réaction qui va faire que les deux feuillets vont se coller l'un à l'autre. Dans tous les cas, on retiendra que tout ce qui fait augmenter la pression dans les poumons, ou ce qui les irrite, comme certaines

vapeurs, ou la silice, augmente les risques de pneumothorax, comme le fait d'en avoir déjà fait un (x5 du risque), ou le tabac (x20 du risque). * Ancien médecin urgentiste, le Dr Eric Ozanne est depuis de- venu l'expert médical du petit et grand écran. Avec sa société Care On Set, il intervient aussi bien sur les tournages pour assurer la sécurité des acteurs et cascadeurs qu'en prévention auprès des pro- fessionnels du cinéma. Suivez les aventures de Nina chaque mercredi à partir de 20h55 sur France 2 et dans l' espace dédié à la série sur Topsante.com , partenaire de la série événe- ment.

Fibrose pulmonaire idiopathique, une maladie rare mais grave

La fibrose pulmonaire idiopathique est une maladie respi ratoire mal connue mais extrêmement grave. Pour favoriser un diagnostic plus précoce, le labo ratoire pharmaceutique Roche a développé un site d'informations, EnsembleContreFPI.fr. A l'occasion de la Semaine mondiale de la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) du 19 au 25 Septembre 2016, le labo ratoire Roche lance d'une nouvelle plateforme d'informations sur cette maladie rare mais grave, EnsembleContreFPI.fr , selon un communiqué du labo ratoire . Le but de cette campagne de sensibilisation : une prise en charge précoce de la maladie. La fibrose pulmonaire idiopathique est difficile à diagnostiquer du fait de la similitude des symptômes avec d'autres pathologies comme l' asthme (toux sèche, essoufflement) et

l'obligation de consulter plusieurs médecins spécialistes pour comprendre chaque cas clinique (radiologue, pneumologue et histopathologiste). « La F.P.I. est une maladie pulmonaire chronique caractérisée par une modification progressive irréversible de la structure des poumons. La prolifération des cellules produisant de la fibrose (constituée principalement de collagène) empêche le bon fonctionnement du poumon dont les alvéoles sont devenues rigides et se rétractent », explique dans un communiqué l'association Pierre Enjalran FPI (APEFPI). Faire connaître la fibrose pulmonaire idiopathique pour un meilleur diagnostic précoce En France, 4 000 nouveaux patients sont diagnostiqués chaque année. Il n'existe aujourd'hui pas de traitement curatif de la fibrose pulmonaire idiopathique permettant de

guérir les lésions pulmonaires constituées. Ce pourquoi un diagnostic précoce est indispensable pour une prise en charge thérapeutique efficace, une réduction de la progression de la maladie et l'amélioration de la vie des patients. "Il est essentiel de faire connaître cette maladie auprès du grand public, mais aussi des médecins, pneumologues et radiologues. Nous nous battons pour un diagnostic précoce, réalisé aussi tôt que possible, dans l'intérêt des malades et de leur entourage. Notre association porte ce message dans les lieux où l'on peut toucher un maximum de personnes en France, mais aussi au niveau européen, pour faire connaître cette maladie et en améliorer la prise en charge" rappelle Françoise Enjalran, présidente de l'association Pierre Enjalran FPI (APEFPI).

In topsanté.fr

mbre 2016

DK NEWS 13

L'endurance augmente la qualité et la puissance des muscles

L'endurance augmente la qualité et la puissance des muscles La qualité vaut souvent mieux que la

La qualité vaut souvent mieux que la quantité. Cela est valable aussi pour les muscles. Une équipe de chercheurs de l'uni- versité du Danemark du Sud a comparé les muscles des sportifs endurants par rapport aux non sportifs. Et ils sont de meilleure qualité, grâce notamment à l'en- traînement. L' étude parue dans Journal of Physiology a concerné 15 athlètes et 29 personnes qui ne prati- quent pas d'exercice ou de ma- nière modérée. Tous ont subi une biopsie musculaire, c'est-à- dire un petit prélèvement de cel- lules musculaires, dont la structure a été analysée sous mi- croscope. Les sportifs n'ont pas la même que les inactifs.

Augmenter

les capacités

énergétiques des

muscles

Notre capacité à pratiquer un ef- fort sur la durée est conditionnée en partie par la « plasticité éner- gétique » de nos cellules, qui augmente avec l'entraînement. Ainsi, les exercices physiques d' endurance répétés régulière- ment augmentent le nombre de mitochondries dans les muscles. Ces petits composants souvent comparés à des usines fournis- sent de l'énergie aux muscles. Jusqu'à 25% en plus pour les athlètes par rapport aux non- sportifs. Les premiers ont donc une meilleure endurance et plus de puissance musculaire que les seconds. Mais l'entraînement change aussi la structure des mitochon- dries. Reste à savoir si l' hérédité pourrait aussi jouer un rôle. Les grands sportifs deviennent-ils des champions parce qu'ils y sont prédisposés, ou parce que leur entraînement intensif développe leur capacité musculaire ? Les études sont encore en cours, mais ces premiers résultats sont une piste à suivre dans la prise en charge de certaines maladies des mitochondries, qui provoquent des baisses du fonctionnement musculaire.

BIENTÔT UN VACCIN CONTRE LE RHUME ?

Une étape est-elle bientôt franchie par les scientifiques pour trouver un vaccin efficace contre le rhume ? Les résultats de cette étude semblent affirmer que des chercheurs améri- cains ont trouvé un composé efficace sur les singes et les souris.

Un vaccin combinant plu- sieurs variétés de rhinovirus s'est montré efficace sur le singe et la souris, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médi- cale Nature Communication . Trouver un vaccin contre le rhume pourrait sembler une mis- sion impossible car il existe dans le monde plus de 100 souches de virus qui circulent. Les rhinovi- rus sont la cause la plus fréquente du rhume. Ils exacerbent aussi les

crises d'asthme. Ce nouveau vac-

cin pourrait donc aussi atténuer les crises d' asthme et de Bron- cho-Pneumophatie Chronique Obstructive (BPCO) et réduire les hospitalisations pour la pneumo- nie . Cibler un maximum de souches de rhinovirus pour trou- ver le vaccin efficace "Nous pensons que la création d'un vaccin contre le rhume ré- side surtout dans les défis tech- niques", explique Matin Moore, professeur agrégé de pédiatrie à l'école de médecine de l'Univer- sité Emory. « En effet, il faut cibler un maximum de souches de virus pour que le vaccin soit vraiment efficace ». Les chercheurs de l'université d'Emory (Géorgie,

In topsanté.fr TÉ mbre 2016 DK NEWS L'endurance augmente la qualité et la puissance des muscles

Etats-Unis) ont sélectionné 50 souches différentes de rhinovirus et ont composé un vaccin avec ce mélange. Testée sur des souris et des singes, leur préparation s'est montrée efficace dans la lutte contre le virus du rhume . "Il est surprenant que per- sonne n'ait essayé une telle solu-

tion au cours des 50 dernières an- nées. Nous avons juste pris 50 types de rhinovirus et les avons mélan- gés ensemble dans notre vaccin», explique Martin Moore. Si les résultats de cette étude se sont montrés concluants, les scientifiques doivent lancer un

essai clinique sur les humains pour tester leur vaccin contre le rhume. "La prochaine étape serait d'expérimenter notre découverte sur les humains avec des béné- voles. Un défi réalisable parce que le virus est peu pathogène", ex- plique le professeur Martin Moore.

RHUME, GRIPPE : MESURES EFFICACES CONTRE LES VIRUS

Mieux faire barrière aux virus qui nous met- tent à plat pendant des jours, c’est possible. Pio- chez, parmi ces solutions naturelles celles qui vous concernent.

Assainissez l'air ambiant

Au bureau ou à la maison, il faut aérer au moins dix minutes par jour. Bien aussi, purifier l’air en utilisant un mélange d’huiles essentielles tout prêt (Puressentiel Spray assainissant aux 41 huiles essentielles ; Assaini’spray Naturactive). Ou en associant du ravintsara, immunostimu- lant, et du citron assainissant, à l’odeur rafraî- chissante. Pour une surface de 30 à 60 m2, comptez 8 gouttes de chaque, puis faites fonctionner votre diffuseur pendant une heure, deux fois par jour. Dehors, respirez régulièrement un mouchoir en tissu après l’avoir imbibé d’une dizaine de gouttes de ravintsara.

Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour

Les virus du rhume ou de la grippe se trans- mettent par les gouttelettes de salive que l’on projette en éternuant. Mais ils voyagent aussi par les mains, que l’on met devant sa bouche, puis sur les poignées de porte, les rampes d’escalier… Il est donc important de vous laver les mains ré- gulièrement et de conserver dans votre sac à mains un petit flacon de gel antiseptique sans rinçage.

Baissez le chauffage

Comme la pollution, les allergènes ou le tabac, la chaleur et l’air sec modifient la qualité

des sécrétions des voies respiratoires, première barrière contre les microbes. C’est pourquoi la température de votre logement ne doit pas excé- der 19-20 °C. Si vous avez des radiateurs élec- triques, pensez à installer des humidificateurs.

Vous travaillez au contact d’enfants en bas âge ou il y en a chez vous ? Vous êtes exposée aux virus… Par précaution, faites pendant tout l’hiver une cure de Manganèse-Cuivre (1 ampoule par jour, deux semaines par mois).

Bougez suffisamment

Les lymphocytes, cellules sentinelles de notre système immunitaire, circulent davantage dans le sang pendant et après une activité physique. Si vous manquez de temps pour vous adonner à votre sport préféré, essayez tout de même de marcher une demi-heure tous les jours. Vous pouvez également rester au chaud et suivre notre programme vidéo de remise en forme pour vous muscler en douceur et booster vos lymphocytes.

Chouchoutez votre flore intestinale

Quelque 70 % de nos cellules immunitaires se trouvent dans notre système digestif. Il est donc utile de chouchouter notre flore intestinale en mangeant au moins deux yaourts aux probio- tiques par jour. Mais aussi des fromages, comme le camembert, le brie ou le munster, dont la croûte renferme de "bonnes" bactéries qui vont nous aider à combattre les "mauvaises".

Faites une cure d'oligo- éléments

Vous vous sentez fatiguée ? Vous êtes donc plus vulnérable aux infections. C'est le bon mo- ment pour faire une cure d'oligo-éléments . Pre- nez un mélange Cuivre-Or-Argent (Oligosol) (1 cuillère-mesure le matin, pendant un mois).

Protégez-vous avec des huiles essentielles

Tout au long de l’hiver, faites confiance aux huiles essentielles et prenez 1 goutte d’origan sur un demi-sucre à la fin de chaque repas. Parallèlement, frictionnez chaque matin la plante de vos pieds avec 4-5 gouttes de ravintsara. À diluer au préalable dans de l’huile végétale si vous êtes enceinte ou que vous avez la peau sen- sible. Pour faire barrière aux virus, vous pouvez aussi vous masser la poitrine tous les jours avec 4 cuillères à café d’huile végétale mélangées à 4 gouttes d’huile essentielle de thym à linalol, 4 de cardamome plus 2 de bergamote.

Faites confiance à l'échinacée

Cette fleur originaire d’Amérique du Nord aux faux airs de marguerite est réputée pour son action sur les virus. L 'échinacée agit un peu comme un vaccin et, en simulant une invasion virale, elle « obligerait » notre organisme à mo- biliser ses défenses. D’où l’intérêt d’en faire des cures durant l’hiver, sous forme de teinture- mère, de gélules ou d’infusion (15 jours par mois d’octobre à mars). Mais il ne faut pas en abuser :

prise toute l’année, l’échinacée risquerait de fa- tiguer et d’affaiblir le système de défense. D’ail- leurs, elle est déconseillée en cas de maladie du système immunitaire. Prudence aussi en cas d’ asthme ou d’allergies.

14 DK NEWS

AFRIQUE

Jeudi 10 novermbre 2016

CÔTE D'IVOIRE:

Le président Ouattara promulgue la nouvelle Constitution

CÔTE D'IVOIRE: Le président Ouattara promulgue la nouvelle Constitution Le Président ivoirien Alassane Ouattara a promulgué

Le Président ivoirien Alassane Ouattara a promulgué lundi, lors d'une cérémonie au palais présidentiel d'Abidjan, la nouvelle Constitution, approuvée par référendum le 30 octobre (avec 93,42% de oui), ont rap- porté des médias. Devant le gouvernement et des repré- sentants de l'Etat, le président ivoirien a signé le texte de promulgation "consacrant l'entrée en vigueur de la nouvelle Constitution". La Constitution, qui "donne naissance à la IIIe République", selon le président Ouattara, a pour but de permet- tre de tourner la page d'une décennie de crise politico-militaire, notamment en éli- minant le concept d'"ivoirité" et en clari- fiant les conditions d'éligibilité du prési- dent. "Le vent de la démocratie a de nouveau soufflé sur la Côte d'Ivoire", a lancé le prési- dent lors d'un discours à la Nation après la signature. "Les promesses de la IIIe République sont des promesses de paix, de stabilité, d'égalité et de modernité", a-t-il dit, esti- mant qu'elle allait "permettre de renforcer la cohésion sociale". "Elle se veut un contrat social pour de nombreuses générations", a-t-il ajouté, promettant "d'accélérer les réformes" pour "le "bonheur" des Ivoiriens. La Constitution avait été approuvée par référendum le 30 octobre, le oui recueillant 93,42% des voix. La participation au scrutin, boycotté par l'opposition qui parle de "fraude massive" et de "résultats truqués", a officiellement été de 42,42%. Le concept d'"ivoirité", qui visait les étrangers, notamment ceux originaires du Burkina Faso présents parfois depuis plu- sieurs générations, a miné la stabilité du pays pendant plus de dix ans. Pendant dix ans, la Côte d'Ivoire a été coupée en deux entre un Nord rebelle et un Sud favorable au président Laurent Gbagbo. La Constitution crée un poste de vice- président qui alimente les polémiques. Selon le dispositions transitoires, le prési- dent doit nommer le vice-président dans les prochains jours, voire les prochaines heures. En outre, ce texte crée un Sénat, institu- tionnalise la chambre des rois et chefs tra- ditionnels et étend le domaine de compé- tence du Conseil économique et social à l'environnement. L'opposition qui juge le texte "rétro- grade" et "monarchique" a rappelé à maintes reprises qu'elle n'avait pas été consultée, et a accusé le pouvoir de "clienté- lisme" et d'organiser la succession d'Alassane Ouattara.

SAHARA OCCIDENTAL-MAROC

Les prisonniers sahraouis imputent au Maroc la responsabilité des crimes commis durant le démantèlement du camp de Gdeim Izik

Les prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik ont imputé mardi à l'Etat d'occu- pation marocaine toute la responsabilité des crimes contre l'humanité commis durant le démantèlement par la force du camp de Gdeim Izik, réclamant la liberté immédiate et sans condition de tous les prisonniers.

"Nous réaffirmons notre attachement à nos droits à la résistance, la liberté, l'autodétermination, ainsi qu'au Front Polisario, en tant que seul et unique représentant légitime du peuple sahraoui", a souli- gné un communiqué à l'oc- casion du 7e anniversaire de démantèlement du camp de protestation paci- fique de Gdeim Izik par les forces d'occupation maro- caines, cité par l'Agence

familles des récentes inon- grande épique du peuple croyant à son droit à la liberté et

familles des récentes inon-

grande épique du peuple

croyant à son droit à la liberté et la dignité sur son pays." Ils ont affirmé qu'après sept ans de démantèle- ment de Gdeim Izik, "l'Etat d'occupation poursuit tou- jours ses tentatives par tous les moyens et astuces pour cacher les signes de ses crimes contre l'huma- nité commis contre le peu- ple sahraoui." "Aujourd'hui, après six ans de notre enlèvement et

sahraouie SPS. Les prisonniers poli- tiques sahraouis ont salué "la résistance pacifique des populations sahraouies dans les territoires occu- pés malgré la répression et l'état de siège imposé au territoire", exprimant "leurs condoléances aux

dations dans la partie occupée du Sahara occi- dental qui ont mis à nu les allégations de l'occupant marocain de développer la région." Le communiqué a souli- gné que "les protestations de Gdeim Izik est une

sahraoui durant laquelle il a donné les meilleurs formes de protestation et de résistance pacifique et perturbé le colonisateur qui n'a pas trouvé aucune solution que la répression et le harcèlement d'un peuple sans défense

torture, et malgré toutes les pressions internatio- nales, nous sommes déte- nus loin de nos familles et notre patrie et souffrons des conditions très dures et difficiles, surtout après notre transfert à la prison marocaine d'El Arjat", a conclu le communiqué.

Le Soudan du Sud se félicite de ses relations avec l'Ethiopie et le Kenya

Le Soudan du Sud a affirmé lundi que le Kenya et l'Ethiopie, pays voisins d'Afrique de l'Est, étaient des garants de première importance de l'accord de paix signé pour mettre un terme à plus de deux ans de conflit. Le porte-parole du ministère sud- soudanais des Affaires étrangères, Mawien Makol Arik, a déclaré à Juba que la visite du Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn le 28 octobre, et le rôle important du Kenya dans les efforts de construction de la paix ainsi que dans le soutien à la construction de capacités du service civil, étaient essentiels pour bâtir des relations solides avec ces pays.

Ces propos surviennent après que l'Ethiopie et le Kenya ont tous deux menacé d'expulsion les hauts respon- sables rebelles sud-soudanais alliés à l'ex-premier vice-président limogé Riek Machar de leur capitale respec- tive, Addis Abeba et Nairobi. Le Kenya a récemment donné suite à ses menaces en expulsant à Juba la semaine dernière le porte-parole de M. Machar, James Gatdet Dak, un retournement de situation qui a sou- levé l'indignation des responsables de l'Armée populaire de libération du Soudan - En opposition (APLS-IO). "La décision (de congédier M. Ondieki) a été prise aux Nations unies

et non au Soudan du Sud. Nous conti- nuerons de travailler avec le Kenya car nous ne pouvons pas nous passer d'eux", a ajouté M. Arik. A la suite du limogeage du général Ondieki, le Kenya a menacé de retirer ses 1.300 soldats de maintien de la paix et de se retirer entièrement de l'accord de paix signé en 2015, qu'il a contribué à négocier avec l'Autorité intergouver- nementale pour le développement (IGAD) pour mettre fin à plus de deux années de combat entre l'APLS-IO de M. Machar et les troupes du président Salva Kiir. "Ils (les Kenyans) doivent participer et être impliqués dans ce processus de paix", a déclaré M. Arik.

OCI-MALI

L'OCI condamne les attaques dans le centre du Mali

L'Organisation de la Coopération islamique (OCI) a vivement condamné mardi les attaques san- glantes perpétrées contre un camp de l'armée malienne à Tombouctou (nord du Mali) et un convoi logistique de la Mission multidimensionnelle inté- grée des Nations unies (Minusma) dans le centre du pays, appelant à l'appli- cation rapide de l'accord de paix et de réconciliation,

explosé au passage du Dans un communiqué Mali contre les militaires qui accomplissent leur mis- sion

explosé au passage du

Dans un communiqué

Mali contre les militaires qui accomplissent leur mis- sion dans des conditions difficiles afin d'aider les parties maliennes à mettre en œuvre l'Accord de paix et de réconciliation", issu du processus d'Alger, pour mettre fin aux violences dans ce pays. L'organisation a, en outre, exprimé ses sincères condoléances aux gouver- nement malien et togolais et aux familles des victimes

issu du processus d'Alger. Dimanche, un convoi logistique de la Minusma a été la cible d'une attaque complexe à 45km au nord de Douentza, dans la région de Mopti. Un engin explosif improvisé ou une mine a

convoi suivi de tirs directs par les assaillants. Un Casque bleu togolais et deux civils maliens ont péri lors de l'attaque. Sept autres Casques bleus togo- lais ont été blessés.

publié mardi, l'OCI, basée à Djeddah en Arabie saou- dite, a fait part de son "indi- gnation"à la suite de ces attentats qu'elle a qualifiés de "crimes de guerre" com- mis par "les ennemis du

de ces attaques. Elle a, par ailleurs, réaffirmé "son engagement à poursuivre sa contribution aux efforts de paix au Mali et au déve- loppement dans le nord du pays", selon le communi- qué.

Le chef du gouvernement tunisien depuis hier en France

Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a entamé hier en France une visite officielle lors de laquelle il ren- contrera notamment le président François Hollande. M. Chahed, 41 ans, à la tête d'un gouver- nement dit d'union nationale depuis fin août, rencontrera son homologue français Manuel Valls mercredi puis le président Hollande jeudi. Cette visite "stratégique" à Paris a aussi "une vocation économique", car elle inter-

vient avant une grande conférence des

investisseurs qui aura lieu les 29 et 30 novembre en Tunisie, a déclaré M. Chahed dans un entretien à l'AFP mardi. "Cinq ans après la révolution, nous avons réussi la transition démocratique

(

...

).

Aujourd'hui nous abordons un chal-

lenge économique important pour conso- lider l'expérience démocratique tuni- sienne et ancrer définitivement la Tunisie dans le rang des pays démocratiques", a-t- il ajouté. "Nous comptons bien évidem-

ment sur la France pour aider la Tunisie

dans (

...

)

ce tournant crucial", a-t-il pour-

suivi. En octobre 2015, la Tunisie et la France avaient signé une "feuille de route" prévoyant le renforcement de la coopéra- tion militaire dans le cadre de la lutte anti- terroriste, Paris s'engageant à y consacrer 20 millions d'euros sur deux ans. M. Chahed s'est en outre dit "très opti- miste" sur la conférence internationale des investisseurs prévue fin novembre.

APS

DK NEWS Jeudi 10 novermbre 2016 CÔTE D'IVOIRE: Le président Ouattara promulgue la nouvelle Constitution
Jeudi 10 novembre 2016 MONDE DK NEWS 15
Jeudi 10 novembre 2016
MONDE
DK NEWS
15

PRÉSIDENTIELLE ÉTATS-UNIS

Donald Trump élu à la Maison-Blanche, la communauté internationale s'interroge sur l'avenir des relations internationales

La communauté internationale s'in- terrogeait hier sur l'avenir des rela- tions internationales quant au choix des Américains d'élire le républicain, Donald Trump, à la tête de la Maison-Blanche.

Jeudi 10 novembre 2016 MONDE DK NEWS 15 PRÉSIDENTIELLE ÉTATS-UNIS Donald Trump élu à la Maison-Blanche,

Le puissant homme d'affaires a été élu 45e président des Etats-Unis en battant la démocrate Hillary Clinton, qui a reconnu sa défaite dans un appel téléphonique à son rival. Sans aucune expérience politique, le programme de M. Trump suscite de très nombreuses interrogations, notamment sur la scène internatio- nale, en dépit de l'engagement du magnat de l'immobilier à entretenir de bonnes relations avec les autres pays. En attendant l'arrivée au pou- voir de Donald Trump, qui sera effec- tive fin janvier, les dirigeants du monde entier expriment la volonté de poursuivre ou approfondir les rela- tions qui les lient avec les Etats-Unis. Plus de 200 millions d'Américains avaient été appelés aux urnes mardi pour choisir le successeur de Barack Obama, extrêmement populaire dans le pays, qui quittera la Maison- Blanche après huit années au pouvoir.

Appels à des efforts conjoints avec Donald Trump

La chef de la diplomatie euro- péenne, Federica Mogherini, a assuré que l'Union européenne (UE) "allait continuer à travailler" avec les Etats- Unis après la victoire de Donald Trump. "Les liens UE-USA sont plus profonds que n'importe quel change- ment politique", a-t-elle souligné. Or pour Berlin, des temps "plus diffi- ciles" sont à attendre en Europe avec Donald Trump au pouvoir. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le président du Conseil, Donald Tusk, ont invité M. Trump à un sommet UE- Etats-Unis en Europe "dès que cela lui sera possible". Le Président du

Parlement européen, Martin Schulz a exprimé, quant à lui, son espoir de «trouver un créneau pour coopérer avec le nouveau président des Etats- Unis, élu démocratiquement». Pour sa part, le Président russe, Vladimir Poutine, a félicité M. Trump pour son élection à la Maison- Blanche, espérant une amélioration des relations russo-américaines, qui connaissent de graves tensions en rai- sons de l'opposition des deux grandes puissances notamment dans les dos- siers syrien et ukrainien. Le chef d'Etat russe a "exprimé l'es- poir que soit mené) un travail mutuel pour sortir les relations entre la Russie et les Etats-Unis de leur situa- tion critique", révèle un communiqué du Kremlin. De même, Pékin souhaite des efforts conjoints avec le milliar- daire de l'immobilier Donald Trump pour maintenir un développement durable des relations sino-améri- caines. De son côté l'Iran, qui s'interroge sur le sort de l'accord sur le pro- gramme nucléaire iranien, a appelé le républicain à "respecter les accords" internationaux conclus par son pays. "Le plus important est que le futur président des Etats-Unis respecte les accords, les engagements pris non pas à un niveau bilatéral mais à un niveau multilatéral", à déclaré le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, en visite à Bucarest. Quant à la Turquie, qui désire que son alliance avec les Etats-Unis se poursuive, a appelé "le nouveau prési- dent américain" à livrer à la Turquie "le plus rapidement possible" le prédi- cateur Fethullah Gülen, accusé d'avoir ourdi le putsch manqué en

juillet et qui vit en exil aux Etats-Unis. La Première ministre britannique, Theresa May, a félicité le nouveau pré- sident des Etats-Unis, mettant en exergue la relation "durable et spé- ciale" entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a lui rappelé à Donald Trump que "le Japon et les Etats-Unis sont des alliés inébranlables", notant que "la stabilité de la région Asie- Pacifique, qui est la force vive de l'éco- nomie mondiale, apporte paix et pros- périté aux Etats-Unis".

Monde arabe

... Donald Trump ?

que prévoit

Alors que les pays occidentaux semblent vouloir œuvrer pour appro- fondir leurs relations avec les Etats- Unis après l'élection de Donald Trump, le Monde arabe, théâtre de profonds conflits, s'interroge sur la politique qui sera adoptée par le nou- veau président dans la région. Le roi Salmane d'Arabie saoudite a souhaité dans un télégramme de féli- citations au président élu des Etats- Unis, que ce dernier apporte "la stabi- lité" au Moyen-Orient. Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a éga- lement appelé au "renforcement de la paix, de la stabilité et du développe- ment au Moyen-Orient, en particulier à la lumière des défis importants qui pèsent sur la région". Saisissant le nouveau président américain sur les risques encourus s'il négligeait la question palesti- nienne, la présidence palestinienne a appelé de son côté Donald Trump à œuvrer à l'établissement d'un "Etat palestinien sur les frontières de 1967".

LITUANIE

Accord pour former une coalition gouvernementale

Le parti lituanien qui a remporté les législatives, l'Union des paysans et des Verts, a annoncé mardi avoir trouvé un accord pour former une coalition gouvernementale avec le parti social-démocrate du Premier ministre sortant Algirdas Butkevicius. "Nous avons trouvé un accord sur la formation d'une coalition et sur notre programme. Nous nous sommes entendus sur un accord de coalition", a annoncé le chef du parti Ramunas Karbauskis à l'issue d'une nouvelle réunion de négociation, selon l'agence BNS. La nouvelle coalition disposera d'une majorité de 73 sièges au Parlement, qui en compte 141. Forte de 56 mem- bres, l'Union des Paysans et des Verts disposera de la frac- tion parlementaire la plus importante depuis les élections de 1996. Quant aux sociaux-démocrates et leurs 17 élus, ils reste- ront finalement au gouvernement après avoir pourtant subi un important revers électoral. Le code du travail très libéral

adopté durant l'été, à l'origine du mécontentement de nom- breux électeurs, a été l'un des points clés de la négociation. "Son adoption sera repoussée de six mois. Il devra entrer en vigueur quand la commission tripartite (réunissant syndi- cats, représentants des employeurs et du gouvernement) se mettra d'accord", a annoncé Ramunas Karbauskis. Les sociaux-démocrates auront trois ministres dans le nouveau gouvernement. "C'est notre quota", a laconiquement déclaré M. Butkevicius. Il s'agit de portefeuilles importants : la Justice, l'Economie et les Affaires étrangères. Les partenaires se sont également mis d'accord sur d'au- tres mesures, comme celles consistant à réduire le nombre des vice-présidents du Parlement, de réduire à terme le nombre des parlementaires et de renoncer à certains privi- lèges des députés. Le nom du futur Premier ministre reste encore inconnu, même si celui de Saulius Skvernelis, ancien ministre de l'Intérieur très apprécié, circule avec insistance.

SYRIE

Les forces russes s'apprêtent à frapper les rebelles autour d'Alep

Les forces armées russes s'apprêtent à lan- cer dans les prochaines heures une série de frappes contre les rebelles retranchés autour de la ville syrienne d'Alep, a rapporté mardi l'agence de presse Interfax. "Des appareils du porte-avions Amiral Kouznetsov et des navires de la marine russe équipés de canons de précision se préparent à frapper les militants dans les faubourgs d'Alep au cours des prochaines heures. Les frappes seront dirigées contre la périphérie de la zone urbaine", a indiqué une source du ministère russe de la Défense citée par la presse. La Russie avait mis fin à ses frappes aériennes contre les zones tenues par les rebelles dans l'est d'Alep depuis le 18 octobre. Une trêve humanitaire supplémentaire de dix heures a également été mise en place ven- dredi sur l'ordre du président russe Vladimir Poutine. Le porte-parole du Kremlin Dimitri Peskov a affirmé lundi que les forces aériennes russes ne lanceraient pas de frappes sur l'est d'Alep tant que les rebelles s'abstiendraient de toute attaque.

UE

La Turquie « chaque jour s'éloigne de l'Europe », déplore Jean-Claude Juncker

Le président de la Commission euro- péenne Jean-Claude Juncker a indiqué mardi avoir constaté "avec amertume" que la Turquie "chaque jour s'éloigne de l'Europe". Cette déclaration intervient après l'appel lancé mardi par les 28 pays membres de l'UE, exhortant la Turquie à "sauvegarder sa démo- cratie parlementaire", au lendemain d'une protestation officielle d'Ankara contre les cri- tiques européennes. "Je constate avec amertume, moi qui suis un ami de la Turquie, que la Turquie chaque jour s'éloigne de l'Europe", a déclaré M. Juncker lors d'un discours devant le Collège de Bruges, un établissement d'enseignement dédié aux matières européennes. Il faut que "la Turquie nous dise si oui ou non elle veut véritablement devenir membre de l'UE", a-t-il ajouté, car "tout ce que font les autorités turques aujourd'hui me fait croire que finalement la Turquie ne veut pas" res- pecter les conditions requises. "Si demain nous refusions la libéralisation des visas à la Turquie, la faute n'en revien- drait pas à l'Europe mais aux autorités turques", a-t-il aussi dit, rappelant que le pays ne respectait toujours pas les conditions de l'UE pour obtenir cette mesure à court terme. "L'UE et ses Etats membres suivent les plus récents développements en Turquie avec une grave inquiétude", ont indiqué plus tôt mardi les 28 dans un texte publié par la chef de la diplomatie de l'UE, Federica Mogherini. Les Etats membres y mentionnent la réin- troduction à nouveau envisagée de la peine de mort, la "poursuite des restrictions à la liberté d'expression", "la fermeture de médias et les mandats d'arrêt contre les journalistes", les arrestations de députés prokurdes. Le Européens appellent la Turquie au "retour à un processus politique crédible et à un véritable dialogue politique", le jugeant "essentiel pour la démocratie du pays et la sta- bilité de la région". Cette nouvelle mise au point intervient au lendemain d'une protestation du gouverne- ment turc contre les critiques récurrentes des Européens, transmise lundi aux ambas- sadeurs des 28 à Ankara, en raison notam- ment de la purge inédite déclenchée par Ankara après le coup d'Etat manqué du 15 juillet. La Commission européenne devait publier hier un nouveau rapport d'étape de l'UE sur le processus d'adhésion de la Turquie.

APS

16 DK NEWS

CULTURE

Jeudi 10 novembre 2016

CONSTANTINE :

L'opérette

Enfants de la

paix des élèves de l'école Adoui- Bachir subjugue le public

L'opérette "Enfants de la paix" interprétée par les élèves de l'école "Adoui Bachir" de la ville de Constantine a subjugué mardi après- midi le public présent à la maison de la culture "Malek Haddad" par la spontanéité émouvante de leur interprétation. Initié conjointement par les deux direc- tions de la culture et de l'éducation à l'occasion de la journée mondiale de la science au service de la paix et du développement (10 novembre), le spectacle qui a remporté mars passé le 3ème prix de la 13ème édition du festival national des opérettes scolaires à Bordj Bou Arreridj a été rehaussée par les paroles chantant l'amour de la vie, la paix, la patrie et sa défense. L'assistance conquise s'est a plusieurs fois levée pour applaudir chaudement les 15 écoliers de cet établisse- ment d'Ain El Bey (Constantine) conduits par Mouna Grine et Didine Bendhib sur fond d'une musique de violon et synthétiseur. L'ensemble vocal a également interprété durant la même soirée plusieurs chants dont celui de "Ya aziz el djazaïr" dédié au président de la République Abdelaziz Bouteflika, "Ana houlm saghir" ( je suis un petit rêve) et "oui à la paix, non à la guerre". Auteure des paroles et de la composition musicale des chants, l'enseignante à l'école "Adoui Bachir", Nadia Bouzid fut ravie del'in- terprétation de ses élèves et la réaction du public. Elle a également considéré que cette opé- rette un cri de l'innocence en faveur de la paix et de la sécurité dans le monde. Le petit Mohamed Aymène âgé de 8 ans a déclaré à l'APS à la fin du spectacle avoir insisté à assister à l'opérette de ses camarades d'école dont il se sent "fier". Son père Nacer a estimé de son côté que ces écoliers ont un talent et une fierté patriotique "dignes des grands".

RELIZANE:

Exposition d'artisanat avec une quarantaine de participants

Une exposition de wilaya d'artisanat et des métiers s'est ouverte mardi à Relizane, avec la participation d'une quarantaine d'ex- posants locaux. Cette exposition, organisée par la Chambre d'artisanat et des métiers de la wilaya, met en exergue une gamme de produits d'artisanat dont des couvertures, des habits traditionnels et des produits de cuivre et de bois. Certains stands de cette foire de trois jours exposent des objets d'art, des bijoux en argent et des produits de menuiserie artistique. Cette manifestation, qui a drainé à son ouverture un public assez nombreux, étale aussi des variétés de plats et gâteaux tradi- tionnels dont baklawa, makrout, mehadjeb, couscous et autres plats culinaires de l'ouest du pays. Cette exposition, organisée à l'occasion de la Journée nationale de l'artisan célébrée le 9 novembre, vise à faire découvrir des po- tentialités que recèle la wilaya et valoriser le rôle de la maison d'artisanat dans le déve- loppement économique local, a souligné le directeur de la chambre d'artisanat et des métiers, Abdelkader Mehadni. Cette chambre compte 7.724 artisans ins- crits jusqu'à août dernier, a-t-on indiqué.

APS

L'état des salles obscures,

un sérieux écueil à la relance du cinéma

Fermées ou détournées de leur vocation, les salles de cinéma que compte Alger se sont vu, au fil des années, réduites à des espaces de projection de films en DVD, de diffusion de matchs de football, quand elles ne servent pas à accueillir de petites cérémonies et autres spectacles pour enfants. Vétustes ou carrément fermées, elles sont pourtant une trentaine, ces salles de cinéma à Alger que les professionnels jugent "potentiellement récupérables".

"El Hilal" (ex Le triomphe) "El Hayet" (ex Midi-Minuit) ou encore "Chihab" (Olympia), toutes situées sur les grandes artères algéroises, accusent un état de délabrement avancé et ne survi- vent que grâce à la projection de DVD. Le quartier populaire le plus célèbre d'Alger, Bab el Oued, affiche le constat le plus accablant avec des salles expo- sées à l'usure du temps, comme "Le Ma- ghreb" (ex-Marignan) ou "Le Variété", dans un quartier qui comptait onze salles à lui seul. Bien que restaurées par la commune d'Alger-centre, les salles comme "Echabbab" (ex-Casino), "L'Al- geria", "Et'Takafa"(ex-ABC) et "El Khayam", "Le Débussy" anciennement, se limitent à la projection de DVD, quel- quefois à présenter des spectacles pour enfants, alors que la salle "Afrique" (Sidi M'hammed), dont l'ouverture après ré- fection était prévue pour juin 2012, reste toujours fermée. Le président de l'APC, Naceredine Zinasseni, dit attendre un "distributeur sérieux pour son exploitation" tout en estimant "impérative" la collaboration des communes avec des professionnels du cinéma, dans la gestion des salles. A Kouba, El Harrach ou Bab El Oued, des salles de cinéma ont été, tout sim- plement, transformées en locaux admi- nistratifs ou en de dépôts pour les archives. Refusant de céder devant cette situation de fait, les quelques distribu- teurs ou organisateurs d'événements cinématographiques sont, eux, contraints de se rabattent sur les salles conçues pour le spectacle. Il en est ainsi de la salle Ibn Khal- doun qui abrite depuis plus d'une année les sorties du cinéma mondial, alors que la salle El Mouggar accueille les deux seuls événements cinémato- graphiques de la capitale, le Festival in- ternational du cinéma d'Alger (Fica) et les Journées cinématographiques d'Al- ger ( Jca).

Multiplexes et/ou réhabilitation comme solution

L'Algérie comptait 432 salles de ci- néma, en 1962. A cette époque, il se ven- dait annuellement "30 millions de tickets pour une population de 9 mil- lions d'habitants", rappelle Boukhalfa Amazit, scénariste et ancien membre

du Fdatic (Fonds de développement de l'art, de la technique et de l'industrie du cinéma. Mais, depuis les années 1980, la ges-

DK NEWS Jeudi 10 novembre 2016 CONSTANTINE : L'opérette Enfants de la paix des élèves

tion des salles relève des collectivités lo- cales dont plusieurs APC en ont cédé l'exploitation au privé. Ce premier acte qui a signé le dé- tournement des salles de cinéma de leur vocation, s'est aggravé par la déser- tion des cinéphiles, durant les années de terrorisme et le tarissement des re- cettes: un processus qu'incriminent les professionnels du cinéma, indignés de la détérioration "accélérée" des salles sombres. Avec juste quelque 80 salles opéra- tionnelles, le "principal handicap" à la distribution et à la "relance" de la pro- duction de films, aujourd'hui, reste l' "absence de salles et un équipement de projection dépassé", s'accordent à dire ces professionnels. L'actuel parc de salles étant "obso- lète", certains professionnels dont le distributeur Malik Ali Yahia et le cri- tique Ahmed Bedjaoui, plaident depuis plus d'une décennie pour l'option "multiplexes" et des salles mises aux "normes internationales". Cet avis est partagé par des nom- breux cinéastes pour qui l'existence de ces infrastructures pourrait "contri- buer à relancer la culture du cinéma" en Algérie" et au retour du public dans les salles, grâce à des conditions d'ac- cueil et de projection optimales. Bou- khalfa Amazit qui défend une vision plus globale est d'avis que la réhabilita- tion et l'exploitation des salles devrait "aller de pair" avec l'ouverture de mul- tiplexes et de "salles de proximité dans

les nouvelles cités", en partenariat avec le secteur privé. Cependant, l'implication du privé ne peut réussir, selon lui, qu'une fois que les pouvoirs publics auront "prouvé" que la culture est un créneau "renta- ble", en encourageant, entre autres, ex- ploitants de salles et distributeursde films à s'installer à travers des appels d'offre et des cahiers de charge "stricts", insiste-t-il. Le ministre de la Culture, Azzeddine Mihoubi, avait annoncé en septembre dernier un "plan d'aménagement des salles de cinéma" qui devraient être gé- rées à l'avenir par l'Office national de la culture et de l'information (Onci), a-t-il dit sans plus de détails sur le contenu de ce plan et les salles concernées. Des élus de communes, dont Alger- Centre et Sidi Mhammed, qui ont en- gagé des budgets "considérables" dans la réhabilitation des salles, ainsi qu'il l'affirment, préfèrent, "conserver" la gestion des salles réhabilitées et les "ex- ploiter en partenariat avec des profes- sionnels" du cinéma, proposent-ils. Pour leur part, des gestionnaires pri- vés -dont certains en charge de ces salles depuis près de 30 ans- privilé- gient la "collaboration avec des distri- buteurs", afin de sauver de la déshérence, assurent-ils, des salles de cinéma qui n'ont désormais d'existence que par le souvenir qu'entretiennent les cinéphiles de plus de cinquante ans.

Le cinéma "L'Afrique", toujours fermé quatre ans après sa réhabilitation Inaugurée en 2012 après une opération
Le cinéma "L'Afrique", toujours fermé
quatre ans après sa réhabilitation
Inaugurée en 2012 après
une opération de restaura-
tion et de mise à niveau qui
aura coûté la bagatelle de
170 millions de dinars, la
salle de cinéma "L'Afrique",
à Alger, est toujours fermée
au public. D'une capacité de
1500 places, sa rénovation
visait à encourager la la pro-
duction d'un cinéma local
et à inciter les cinéphiles al-
gérois à renouer avec les
salles sombres après de
nombreuses années de rup-
ture.
Depuis son inauguration,
les portes de cette salle sont
restées fermées en raison
de l'absence de distributeurs
et d'entreprises spécialisées
pour son exploitation, ex-
plique le président de l'APC
de Sidi M'hamed, Nacere-
dine Zinasseni qui confie
"manquer" des moyens hu-
mains, techniques et finan-
ciers "nécessaires" à son ex-
ploitation.
Le souhait de Naceredine
Zinasseni est de "trouver un
terrain d'entente avec des
professionnels" pour l'ex-
ploitation "effective" de la
salle, afin que ce "joyau", dit-
il, ne soit pas un espace voué
aux petits spectacles pour
enfants ou à la projection
de vieux DVD. En 2012, le
dramaturge et metteur en
scène de théâtre, Slimane
Benaïssa avait proposé, un
programme d'exploitation
de "L'Afrique" avec, essen-
tiellement, des spectacles de
théâtre et de danse, et des
concerts de musique. Il af-
firme que la proposition est
restée à ce jour sans réponse
et qu'il avait été contraint,
au final, d' "abandonner le
projet", ainsi qu'il l'a confié.
Propriété de la même com-
mune d'Alger depuis 2008
en vertu du programme de
réappropriation des salles
de cinéma, "L'Ouarsenis" (ex
Le Français), dont le début
des travaux de réhabilitation
étaient annoncés pour 2011,
est également fermée, of-
frant aux passants du quar-
tier une façade des plus dés-
olantes.

Jeudi 10 novembre 2016

CULTURE

DK NEWS 17

EL TARF :

Signature d'une convention-cadre de coopération algéro-tunisienne dans le secteur de l’artisanat

Une convention cadre de coopération entre la chambre d'artisanat et des métiers (CAM) d'El Tarf et son homologue du gouvernorat de Jendouba (Tunisie) a été signée hier.

Cette convention conclue entre la CAM d'El Tarf et l'union tunisienne de l'industrie de commerce et de l'artisanat (UTICA), vise l'échange des expériences entre les artisans et la formation dans certaines acti- vités artisanales, à l'image de la tapisserie et la céramique artis- tique, a indiqué le président de l'UTICA, Nabil Inoubli. En marge de la cérémonie, organisée à la maison des jeunes Ahmed Betchine du chef lieu de wilaya, le directeur de la CAM, Messaoud Benzaid a, pour sa part, souligné l'importance des échanges entre artisans algé- riens et tunisiens en vue de leur permettre d'acquérir de nou- velles techniques destinées à la

Jeudi 10 novembre 2016 CULTURE DK NEWS EL TARF : Signature d'une convention-cadre de coopération algéro-tunisienne

promotion du produit artisanal. Première du genre, cette ini- tiative vise à renforcer le savoir faire des artisans exerçant au niveau de ces deux wilayas, a ajouté la même source, invitant, à cette occasion, les artisans à profiter de cette opportunité pour promouvoir le métier arti- sanal et contribuer au dévelop- pement de l'économie du pays. Une exposition de produits arti- sanaux divers à laquelle ont pris part des artisans tunisiens et algériens a été, à cette occasion, inaugurée, en présence de nom- breux visiteurs venus découvrir une panoplie de produits faits

main. Des communications consa- crées notamment aux méca- nismes d'exportation du produit artisanal ainsi qu'à l'expérience tunisenne dans le développe- ment du produit artisanal ont été animées par des experts éco- nomiques et un représentant des services des Douanes algé- riennes. Plus d'une vingtaine de lau- réats dont des artisans aux besoins spécifiques ayant béné- ficié de sessions de stage de for- mation et de qualification ont été, pour la circonstance, hono- rés.

FESTIVAL INTERNATIONAL DU SAMAÂ SOUFI À SÉTIF

L'exposition "des âmes

éprises du paradis" éblouit le public

L'exposition de calli- graphie moderne intitulée "édens de l'extase, âmes éprises du paradis"' te- nue en marge de la 6ème édition du festival culturel international du samaâ soufi au hall de la maison de la culture Houari Bou- mediene de Sétif a trans- porté les visiteurs vers l'univers de la perfection vers lequel tend toute mystique. L'exposition qui re-

groupe 60 £uvres étale la profonde esthétique et spiritualité propres aux arts visuels islamiques, a noté l'animateur de l'ex- position et directeur de la maison des arts plas- tiques de Sétif, Abdelhafid Kadri. L'exposition réu- nit des plasticiens de plu- sieurs wilayas dont Yazid Kheloufi de Meghnia, Mostefa Boussena de Bordj Bou Arreridj, Ab- delhafid Djelab d'Oum El

Bouaghi et Abdelhafid Ka- dri de Sétif. Toutes les ex- positions organisées en marge du festival ont tou- jours eu un rapport avec la dimension et l'expérience soufies, a souligné la même source qui a relevé la présence lors de cette édition du grand artiste Abdelwahb Kheninif qui a calligraphié plusieurs édi- tions du saint Coran ainsi que de le célèbre miniatu- riste algérien Ahmed Khe-

lili. Une fresque collec- tive a été réalisée par les artistes exposant et a été paraphée lors de la céré- monie d'ouverture du fes- tival par le ministre de la Culture Azzedine Mi- houbi. La 6ème édition du festival culturel interna- tional du samaâ soufi se tient au hall de la maison de la culture Houari Bou- mediene du 7 au 12 no- vembre.

"Doctor Strange" s'empare de la tête du box office américain

"Doctor Strange", avec Benedict Cumberbatch en super-héros aux pouvoirs occultes, s'est emparé de la tête du box office nord-améri- cain dès sa première semaine à l'affiche, selon les chiffres défini- tifs publiés lundi par la société Exhibitor Relations. Ce nouveau succès des studios Disney/Marvel, qui a amassé de spectaculaires recettes de 85 mil- lions de dollars en un week-end, raconte l'histoire d'un neurochi- rurgien réputé dont la vie bascule à cause d'un horrible accident de voiture qui le prive de l'usage de ses mains. Face à l'impuissance de la mé- decine occidentale, il voyage vers Katmandou où il découvre un centre de soins qui se trouve aussi être la ligne de front d'une bataille

contre des forces obscures. Il est suivi par "Les Trolls", nouveau film d'animation des studios DreamWorks, une comé- die musicale survitaminée, qui a encaissé 46,6 millions de dollars en trois jours. Elle met en scène une ribam- belle de poupées miniatures mul- ticolores, pailletées et chevelues qui ne conçoivent la vie que dans la fête et la bonne humeur. En troisième position, "Tu ne tueras point", un film de guerre australo-américain qui marque le retour de Mel Gibson derrière la caméra, n'a récolté que 15,2 mil- lions de dollars en un week-end. Il relate l'histoire d'un engagé volontaire pendant la Seconde Guerre mondiale qui a refusé de tuer ou de porter une arme au

combat en raison de ses croyances personnelles. La comédie loufoque "Boo! A Madea Halloween" - sur l'étrange Halloween de Madea, le person- nage de matrone noire améri- caine forte tête incarné par Tyler Perry - est quatrième avec 7,7 mil- lions de dollars (64,9 millions en 3 semaines). Elle est suivie par "Inferno", thriller inspiré de l'oeuvre de Dan Brown ("Da Vinci Code") et boudé par la critique comme le public. Malgré la présence de Tom Hanks, qui reprend le rôle du professeur de symbologie Robert Langdon, le film fait flop et ne gagne que 6,2 millions de dol- lars en deuxième semaine (26 millions au total).

APS

ARTISANAT TRADITIONNEL :

La commercialisation des produits, le casse- tête des artisans

La commercialisation des produits artisanaux consti- tue le véritable casse-tête des artisans, ont relevé ces der- niers mercredi en marge des expositions organisées de- puis lundi à Bouira, Lakhdaria et Sour El-Ghozlane, à l’oc- casion de la Journée nationale de l’artisan. "L’absence de structures et espaces pouvant nous permettre de commercialiser nos différents produits ar- tisanaux constitue un véritable casse-tête, et nous sou- haitons que ce problème soit pris en charge par les res- ponsables du secteur afin de préserver et promouvoir l’ar- tisanat dans notre wilaya", ont- ils confié. Selon eux, les artisans comptent beaucoup sur ces ex- positions pour vendre leurs produits notamment dans les grandes villes, comme Bouira, Lakhdaria et Sour El-Ghoz- lane ainsi que Bechloul et M’chedallah. Certains des artisans ont saisi cette occasion pour ex- primer leur mécontentement face au manque flagrant de commodités comme le gaz, électricité ainsi que l'aména- gement des locaux qui leur ont été attribués dans le ca- dre du dispositif de l’Etat visant la promotion du secteur. Par ailleurs, d’autres artisans se sont plaints de la ra- reté de la matière première, ce qui, selon eux, freine le développement de certains produits locaux, comme la po- terie notamment. "Nos doléances doivent être écoutées par le ministère de tutelle, ce dernier doit nous apporter de vrais solutions pour pouvoir donner une impulsion à ces activités et les transmettre aux autres générations fu- tures", a insisté un groupe d’artisans, rencontré au siège

des galeries De la ville de Bouira, où se tient une exposi- tion dédiées aux différents produits artisanaux (bijoux traditionnels, couture, habits traditionnels, tapisserie,

gâteaux traditionnels, poterie, sculpture

...

).

L’exposition

qui se poursuivra jusqu’au 12 de ce mois, regroupe quarante (40) artisans de la wilaya de Bouira, ainsi que des différents partenaires et dispositifs d’aide de l’Etat comme l’Agence de l’emploi (Anem) et l’Angem (agence de gestion de micro-crédit), a précisé à l’APS, le directeur de la chambre de l’artisanat traditionnel, organisatrice de l’évènement, Abdous Azzedine.

Le TNA s'implique dans la lutte contre la toxicomanie en milieu scolaire

4 Un plan de lutte et de sensibilisation par le théâtre contre la toxicomanie et l'usage
4 Un plan de lutte et de
sensibilisation par le théâtre
contre la toxicomanie et
l'usage des stupéfiants en
milieu scolaire a éte exposé
mardi à Alger lors de la clô-
ture des Journées de lutte
contre le fléau de la drogue.
Des propositions sur l'uti-
lisation du 4e art comme
moyen pédagogique de lutte
contre ce fléau, par l'intro-
duction de cours de théâtre
dans les écoles et lycées ont
été soumises lors de ces
Journées intitulées "Je kiffe
le Théâtre", ouvertes di-
manche au Théâtre national
Mahieddine Bachtarzi (TNA)
Le comédien, metteur en
scène, coordonnateur de
ces Journées, Djamel
Guermi, a préconisé la for-
mation d'animateurs par
l'organisation d'ateliers pour
la pratique du 4e art dans les
établissements scolaires, en
s'appuyant sur des théma-
tiques de prévention contre
le fléau de la drogue.
"Des réunions avec la di-
rection culturelle du minis-
tère de l'Education natio-
nale sont prévues ultérieu-
rement, pour définir les mo-
dalités de mise en pratique
de ce projet", a-t-il dit.
Des interventions de ca-
dres de la Sûreté et de la
Gendarmerie nationales
ainsi que des témoignages
de chefs d'établissements
scolaires ont montré une
recrudescence inquiétante
de l'usage des stupéfiants,
notamment parmi les
jeunes.
Selon des chiffres fournis
par la Direction de sûreté
d'Alger, 4.238 personnes im-
pliquées dans le trafic de
stupéfiants, tous types de
drogue confondus, ont été
recensées durant les neuf
premiers mois de 2016. 63 %
d'entre elles, ajoute-t-on,
sont âgés entre 18 et 30 ans,
dont 1,21 % de filles.
Les Journées de lutte
contre le fléau de la drogue
ont été organisées par le
Tna en collaboration avec les
directions de la Sûreté et la
de Gendarmerie nationales.

Verticalement :

Horizontalement:

18 DK NEWS

DÉTENTE

Jeudi 10 novembre 2016

Programme de la soirée

20:55 Danse avec les stars
20:55
Danse avec les
stars

EPISODE 5 : LA SOIRÉE DES JUGES

Verticalement : Horizontalement: 18 DK NEWS DÉTENTE Jeudi 10 novembre 2016 Programme de la soirée 20:55

Après l'élimination de Sylvie Tellier lors du dernier direct, ne restent plus en lice que huit stars, Laurent Maistret, Camille Lou, Florent Mothe, Caroline Receveur, Artus, Karine Ferri, Valérie Damidot et Julien Le- pers. Ce soir, Marie-Claude Pie- tragalla, exceptionnellement absente, est remplacée par Shy'm. Les huit célébrités doi- vent présenter deux danses afin d'obtenir les meilleures notes

possibles. Elles seront jugées comme d'habitude sur l'aspect à la fois technique et artistique de leurs prestations. Lors de la première, chaque duo doit inté- grer à sa chorégraphie une fi- gure imposée par les juges. Pour la seconde, des équipes formées de deux couples sont composées et coachées par un membre du jury, qui choisit alors la danse qu'ils doivent exécuter ensem- ble. Celle-ci est ensuite soumise au verdict des trois autres jurés.

Jeux

  • 21:00

Verticalement : Horizontalement: 18 DK NEWS DÉTENTE Jeudi 10 novembre 2016 Programme de la soirée 20:55
  • 19:55

Verticalement : Horizontalement: 18 DK NEWS DÉTENTE Jeudi 10 novembre 2016 Programme de la soirée 20:55
Verticalement : Horizontalement: 18 DK NEWS DÉTENTE Jeudi 10 novembre 2016 Programme de la soirée 20:55
21:00 The People v. O.J. Simpson :
21:00
The People v.
O.J. Simpson :

American

Crime Story

Créée par : Ryan Murphy Avec : Cuba Gooding Jr, Sarah

Paulson

Verticalement : Horizontalement: 18 DK NEWS DÉTENTE Jeudi 10 novembre 2016 Programme de la soirée 20:55

Juin 1994. Nicole Brown Simp- son et Ronald Goldman sont re- trouvés sauvagement assassi- nés dans un quartier chic de Los Angeles. Les soupçons de la police se portent rapidement sur O.J. Simpson, ex-mari de Ni- cole, acteur et ancien champion de football américain. La pro- cueure Marcia Clark s'empare de l'affaire et met tout en œuvre pour le faire accuser. De son côté, Simpson fait appel à Ro-

bert Shapiro, un avocat de re-

  • 21:00

Verticalement : Horizontalement: 18 DK NEWS DÉTENTE Jeudi 10 novembre 2016 Programme de la soirée 20:55

Nanny McPhee et le Big Bang

Réalisateur : Susanna White Avec : Emma Thompson, Ralph Fiennes

Date de sortie : Mer. 31 mars

2010

Verticalement : Horizontalement: 18 DK NEWS DÉTENTE Jeudi 10 novembre 2016 Programme de la soirée 20:55

Pendant la Seconde Guerre mondiale. Son mari étant mo- bilisé, Isabel Green gère seule la ferme familiale. Elle accueille bientôt ses petits neveux Cyril et Celia Gray. Mais ces derniers, snobs et mal élevés, se disputent constamment avec ses enfants Norman, Vincent et Megsie. Dé- bordée, Mme Green engage Nanny, une gouvernante pas comme les autres, afin de met- tre les affreux garnements au

  • pas.

L'émission

politique

MAGAZINE POLITIQUE - 1 saison

Verticalement : Horizontalement: 18 DK NEWS DÉTENTE Jeudi 10 novembre 2016 Programme de la soirée 20:55

Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, chargée des Rela- tions internationales sur le cli- mat est l'invitée de cette nou- velle livraison de «L'Emission politique». David Pujadas, Léa

Salamé et Karim Rissouli inter-

rogent l'ex-candidate : quelle place entend-elle tenir dans la course à la présidentielle ? Peut-elle représenter un espoir pour une gauche qui semble en plein désarroi ? Elle défend le bilan du quinquennat de Fran- çois Hollande et répond aux questions économiques soule- vées par François Lenglet. Charline Vanhoenacker conclut pour sa part l'émission par son billet d'humeur et d'hu-

  • mour.

Cheval de

guerre

Réalisateur : Steven Spielberg Avec : Jeremy Irvine, Peter Mullan

Date de sortie : Mer. 22 février

2012

Verticalement : Horizontalement: 18 DK NEWS DÉTENTE Jeudi 10 novembre 2016 Programme de la soirée 20:55

En 1914, dans le Devon, dans la campagne anglaise, le jeune Albert Narracott devient l'ami d'un cheval que son père Ted, un paysan pau- vre, a acquis aux enchères face au propriétaire de son champ, le riche Lyons. Si le cheval, impétueux, par- vient à être dressé par le jeune homme et à devenir un cheval de labour, Ted, criblé de dettes, doit bientôt le vendre au capitaine Ni- cholls, qui part très bientôt pour le front. Albert, catastrophé, ne peut

  • empêcher la transaction.

Citation

nom, pour le défendre.
nom, pour le défendre.

num

7.

Renseignements géné-

raux - Marque du dépit

8.

Qui est noble - Grosse

coquille univalve nacrée

9.

Actinium - École artis-

tique (peinture)

10.

Auteur du troisième

Évangile - Hôpital - Do

11.

Élaguer - Apogée

12.

Demanderesse

“Je fais du théâtre pour ressentir les sensations

Samouraï-Sudoku n°1434

que la vie ne m'apporte pas

...

* Jean Marais

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

Verticalement : Horizontalement: 18 DK NEWS DÉTENTE Jeudi 10 novembre 2016 Programme de la soirée 20:55

1.

2.

3.

Un peu fou

Remoulage - Vingt

Institut du monde

arabe - Général et

homme politique chilien

4.

Machine hydraulique

- Responsabilité

5.

Arbre d'Amérique tro-

picale - Lawrencium

6.

Coutumes - Boulette

de morue pilée - Lugdu-

Mots croisés n°1434

Verticalement : Horizontalement: 18 DK NEWS DÉTENTE Jeudi 10 novembre 2016 Programme de la soirée 20:55

1.

Osciller

2.

Va-et-vient -

Bouillonnement

3.

Héros de la mythologie

grecque - Dieu solaire -

Cuisinier

4.

Drame lyrique japonais

- Ville de Colombie - Lettre

de l'alphabet grec

5.

Compositeur français -

Engouement

6.

Mèche de cheveux -

Islamiser

7.

Ville de Bosnie-

Herzégovine - Extrémiste

8.

Virtuosité

9.

Registre paroissial conte-

nant les noms des morts

avec la date du décès - Astate

10.

Holmium - Unité moné-

taire principale de la Chine

- Pronom démonstratif

11.

Oppidum de la Gaule,

dans le pays des

Cadurques

12.

Qui vient du dehors -

Comm. du Morbihan

Verticalement : Horizontalement: 18 DK NEWS DÉTENTE Jeudi 10 novembre 2016 Programme de la soirée 20:55

Jeudi 10 novembre 2016

DÉTENTE

DK NEWS

19

Grille géante n°134

Jeudi 10 novembre 2016 DÉTENTE DK NEWS 19 Grille géante n°134 Solution Mots Croisés n°1433 SUBLIMINAIRE

Solution

Mots Croisés n°1433 SUBLIMINAIRE OBLIGATOIRES LAOnNIEVREnS AYTREnMAOnAI RETIENSnLIME InINnOnAOZOU GORGERINnEUn RInULMnTERRE ASnEnAVESNES PENTANEnSOUS HAUTnDnMORSE EUSEBEnGREEN Sudoku
Mots Croisés n°1433
SUBLIMINAIRE
OBLIGATOIRES
LAOnNIEVREnS
AYTREnMAOnAI
RETIENSnLIME
InINnOnAOZOU
GORGERINnEUn
RInULMnTERRE
ASnEnAVESNES
PENTANEnSOUS
HAUTnDnMORSE
EUSEBEnGREEN
Sudoku n°1433
Jeudi 10 novembre 2016 DÉTENTE DK NEWS 19 Grille géante n°134 Solution Mots Croisés n°1433 SUBLIMINAIRE

C’est arrivé un

10 novembre

1444

: bataille de Varna.

service de la paix et du développement1.

1567

: bataille de Saint-Denis.

-

Argentine : Día de la Tradición ( Jour

1630

: journée des Dupes.

de la tradition) célébrant la naissance

1808

: bataille de Burgos.

de José Hernández.

1859

: traité de Zurich.

-

Bolivie : Fête de Potosí.

1928

: intronisation de l'empereur du

-

Brésil : Jour du blé.

Japon Hirohito.

-

États-Unis : United States Marine

1937

: institution de l'Estado Novo au

Corps birthday ball (Bal anniversaire

Brésil.

du Corps des Marines américain).

1952

: démission du secrétaire général

-

France : Westhoek français : Fête de la

de l'ONU, Trygve Lie.

saint-Martin

Célébration :

-

Indonésie : Hari Pahlawan (en) ( Jour des héros).

- Journée mondiale de la science au

-

Lettonie : Mārtiņi (Saint-Martin) qui

20 DK NEWS

SPORTS

Jeudi 10 novembre 2016

NIGÉRIA –ALGÉRIE (QUALIFICATION MONDIAL 2018):

Les Verts s'envoleront aujourd'hui vers le Nigeria

Le sélection algérienne de football s'envolera aujourd'hui en direction du Nigeria et plus précisément de la ville d'Uyo où elle doit rencontrer son homologue nigeriane samedi à 17h30 pour le compte des qualifications du groupe « B » du Mondial 2018 prévu en Russie.

Saïd Ben

Le staff technique des Verts et à sa tête le sélectionneur belge, Georges Leekens disputera ce match en l'absence de pas moins de quatre joueurs qu'il a convo- qués et qui ont tous déclaré for- fait pour blessure. En effet, les joueurs Ryad Boudebouz (Montpellier/France), Hilal Sou- dani (Dynamo Zagreb/Croatie) et Rachid Ghezzal (Lyon/France), ont été rempla- cés par, respectivement, après Yassine Benzia (Lille/France), Ismail Benacer (Arsenal/Angle- terre) et Baghdad Bounedjah (Al-Sadd/Qatar) alors que Faouzi Ghoulam est incertain pour ce match. Et c'est poruquoi le staff technique a convoqué mardi soir le joueur du NA Hussein Dey, Sofiane Bendebka. La sélection algérienne pré- pare ce match important contre le Nigeria au Centre technique de Sidi Moussa depuis di- manche. Ils s'envoleront donc aujourd'hui en direction d'Uyo, où ils devront effectuer une der- nière séance d'entraînement la veille du match. Brahimi et ses compatriotes effectueront donc les dernières retouches demain à l'heure du match sur la même pelouse du stade où se déroulera le lendemain la rencontre

Jeudi 10 novembre 2016 NIGÉRIA –ALGÉRIE (QUALIFICATION MONDIAL 2018): Les Verts s'envoleront aujourd'hui vers le

comme prévue par la réglemen- tation. L'Algérie a fait match nul à domicile contre le Came- roun (1-1), tandis que le Nigeria l'avait emporté en Zambie (2-1), lors de la première journée des qualifications (Gr, B) du Mondial russe. A l'issue de la première journée des qualifications du mondial 2018, l'Algérie occupe la deuxième place du groupe B avec le Cameroun après leur nul (1-1), devancés par le Nige- ria, vainqueur en déplacement contre la Zambie (2-1). Le pre-

mier du groupe se qualifiera au mondial 2018 en Russie. Le staff technique et celui médical auront donc à bien gérer les 23 joueurs en déplacement afin de les mettre sur pied pour ce match où la défaite est interdite sous peine de se voir éliminé prématurément de la course au Mondial 2018. Les joueurs sont unanimes à déclarer qu'ils feront tout pour gagner cette rencontre et ainsi se reprendre pour le dernier semi- échec à Blida face au Cameroun

(1-1) lors de la première journée de ses éliminatoires. Et là, il faut dire aussi que la tâche des Verts est vraiment très difficile devant une équipe qui reste sur une victoire et qui, surtout vou- drait garder cette dynamique des victoires. De plus, les Nigé- rians auront le double avantage du public et du terrain. Quant aux Verts, ils n'auront que leur volonté et hargne pour tenter de revenir d'Uyo avec un bon résul- tat.

S.B.

Bentaleb : "Nous sommes capables d'obtenir un résultat à Uyo"

L'international algérien, Nabil Benta- leb, a assuré mardi à Alger, que la sélection nationale est "capable" de défier le Nigeria à Uyo pour le compte d la 2e journée des qua- lifications au Mondial-2018, en dépit de plusieurs absences dans les rangs des "Verts", tout en soulignant la "difficulté" de la tâche qui les attend. "C'est un match très difficile face au Ni- geria qui possède des joueurs de grande qua- lité. Nous n'avons pas droit à l'erreur, il faut être prêt le jour J et montrer de quoi nous sommes capables", a déclaré Bentaleb lors de la zone mixte organisée mardi au Centre technique national de la FAF à Sidi Moussa, dans des conditions lamentables et inaccep- tables et sous une pluie battante, empêchant les journalistes de faire leur travail correc- tement. Le joueur de Schalke 04, qui a inscrit son

quatrième but dimanche en Bundesliga contre Brême, est également revenu sur la cascade de blessures qui a frappé les rangs des "Verts" avant le déplacement à Uyo (Ni- geria), estimant que la richesse de l'effectif va palier à toutes les absences. "Au Niveau de l'effectif, nous n'avons rien à envier aux Ni- gérians, nous avons des joueurs de grande qualité dans notre équipe, et malgré les blessures nous sommes capables d'aller chercher un résultat au Nigeria", a-t-il sou- ligné. Interrogé sur les relations du groupe avec le nouveau sélectionneur, Georges Leekens, Bentaleb a indiqué qu'il y a eu des "échanges constructifs" avec le nouveau coach sans pour autant s'étaler sur le contenu des discussions. Absent pour suspension lors du précédent match de la sélection algé- rienne face au Cameroun (1-1) de la 1re journée des éliminatoires du Mondial-2018,

Jeudi 10 novembre 2016 NIGÉRIA –ALGÉRIE (QUALIFICATION MONDIAL 2018): Les Verts s'envoleront aujourd'hui vers le

Bentaleb est le joueur algérien le plus en forme, avant la deuxième sortie des Verts le 12 novembre face au Nigeria à Uyo.

Bendebka appelé en renfort en vue du déplacement du Nigeria

Jeudi 10 novembre 2016 NIGÉRIA –ALGÉRIE (QUALIFICATION MONDIAL 2018): Les Verts s'envoleront aujourd'hui vers le

Le joueur du NA Hussein Dey, Sofiane Bendebka, a été appelé en renfort par l'entraî- neur de la sélection algérienne de football George Leekens en vue du match face au Nigeria, sa- medi à Uyo dans le cadre de la 2e journée des éliminatoires du Mondial-2018 en Russie. Bendebka (25 ans) a rejoint mardi soir le stage des Verts qui se poursuit depuis dimanche au Centre technique de Sidi Moussa (Alger), indique le site officiel de la Fédération algé- rienne de football. Joueur poly-

valent, aussi bien en défense qu'en milieu de terrain, le capi- taine d'équipe du NAHD (Ligue 1, Algérie) est le quatrième joueur réserviste auquel Lee- kens a fait appel après Yassine Benzia (Lille/France), Ismail Be- nacer (Arsenal/Angleterre) et Baghdad Bounedjah (Al- Sadd/Qatar). Ces joueurs ont remplacé Ryad Boudebouz (Montpellier/France), Hilal Sou- dani (Dynamo Zagreb/Croatie) et Rachid Ghezzal (Lyon/France), tous les trois

blessés. Bendebka, qui a participé avec la sélection nationale des moins de 23 ans aux précédents Jeux olympiques à Rio de Ja- neiro ( JO-2016), compte une seule sélection avec l'équipe première lorsqu'il a participé aux dernières minutes du match en déplacement face aux Sey- chelles (victoire 2-0), en juin

dernier pour le compte de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations de

2017.

NIGERIA:

Trois joueurs

blessés

Trois joueurs de la sélection nigé- riane de football Ideye, Balogun et Ab- dullahi sont blessés à quelques jours du match face à l'Algérie prévu le sa- medi 132 novembre à Uyo pour le compte de la deuxième journée des qualifications de la Coupe du Monde 2018, rapporte mardi la presse lo- cale. Le défenseur de Mainz, Leon Balo- gun, le milieu de terrain Abdullahi Shehu (Chypre) et l'attaquant de l'Olympiakos, Brown Ideye, n'ont pas participé à la séance d'entraînement de mardi matin à Abuja. Balogun et Shehu ont pris des coups lors des matchs du week-end dernier avec leurs clubs respectifs, et Ideye lutte pour surmonter une bles- sure mineure, précise la même source. Les responsables de l'équipe du Ni- geria ont minimisé la crainte que le trio ne soit pas disponible pour le match contre l'Algérie. Parmi les trois joueurs blessés, seul Brown Ideye avait pris part à la victoire des Super Eagles sur la Zam- bie (2-1) le 9 octobre dernier à Ndola, lors de la première journée des qua- lifications du mondial russe. Le Nigeria a entamé lundi un stage à Abuja qui se poursuivra jusqu'à mercredi avant de se rendre à Uyo pour poursuivre la préparation en prévision du match de samedi pro- chain. A l'issue de la première journée des qualifications, le Nigeria est leader du groupe B grâce à sa victoire contre la Zambie (2-1) à Ndola, devançant l'Al- gérie et le Cameroun qui avaient fait match nul (1-1) à Blida.

QATAR/MONDIAL-

2022:

L'alcool interdit dans les espaces publics

L'alcool sera interdit dans les rues et les espaces publics du Qatar lors du Mondial-2022, a prévenu mardi le Comité d'organisation du tournoi, également opposé à sa consommation à l'intérieur des stades. "Il n'y aura pas de consommation d'alcool dans les rues, les parcs et les espaces publics, c'est définitif", a déclaré Hassan Al-Thawadi, le secré- taire général du Comité d'organisa- tion, dans un entretien au quotidien Al-Sharq. "Nous sommes contre la vente d'alcool dans les stades et leurs alen- tours", a-t-il également ajouté. Il n'y aura pas d'interdiction totale de boire de l'alcool, mais cela ne sera permis que dans des "endroits éloi- gnés", a précisé Al-Thawadi, sans livrer plus de détails. Au Qatar, pays musulman, l'alcool n'est pas interdit. Les expatriés peuvent s'en procu- rer à condition d'obtenir un permis spécial. Boire en public tombe toutefois sous le coup de la loi et apporter au Qa- tar des boissons alcoolisées est égale- ment banni. Les organisateurs crai- gnent que l'alcool ne contribue à fa- voriser la violence entre supporters. Pour le Mondial-2014, la Fifa avait obtenu du Brésil la suspension excep- tionnelle d'une loi interdisant la vente de boissons alcoolisées dans les en- ceintes sportives.

APS

Jeudi 10 novembre 2016

SPORTS

DK NEWS

21

LIGUE 1 MOBILIS (11E JOURNÉE) :

L'affiche à Oran, l'ES Sétif en péril à El-Harrach

RÉGIONALE UNE

(LIGUE DE

OUARGLA) :

Programme de la 6 e journée

Programme des rencontres de la 6e journée du championnat de football de division régionale Une (ligue de Ouargla), groupes (A) et (B), prévues ce week-end.

Groupe (A) E.S. Ouargla - O. Magrane N.R.B Mégarine - A.T.Hassi Mes- saoud E.S.Moggar - M.C.O. Gaada J.S.Sidi Bouaziz - A.S.C Ouargla C.R.B Djamaa - W.A.M Laghouat

Groupe (B) C.R.B Ksar-hirane - M.R. Jama- hirya H.B Ghardaïa -U.S .Souf O.S.B.Ouargla - C.R.B.Tebesbest A.S.B.M .Chaamba - I.R.B.Nezla I.R.B.Ain Baida - U.S.B. Hassi R’mel ES.B. El-Oued - J.S .Ksar Ouargla.

Le MC Oran accueille demain l'USM Alger dans l'affiche des co-leaders comptant pour la 11e journée du championnat de Ligue 1 algérienne de football, alors que leur troisième partenaire en tête du classement, l'ES Sétif sera en danger à El-Harrach.

Les Oranais, qui n'ont ja- mais réussi un aussi très bon début de sai- son depuis plusieurs an- nées, espèrent poursuivre sur leur lancée après avoir confirmé leurs bonnes inten- tions en reve- nant avec un nul de leur pé- rilleux dépla- cement à Sétif lors de la pré- cédente jour- née. Ce n'est pas le cas pour les Usmistes, dé- faits à trois re- prises depuis le début de cet exercice et qui sont dans l'obli- gation de se racheter de leur ''camouflet'' de samedi passé après avoir été piégés par l'USM El-Harrach dans le derby algé- rois (2-0). Cette défaite donnera sûre- ment matière à réfléchir à l'ESS lorsqu'elle rendra justement vi- site aux Harrachis. Ces derniers, revigorés par leur deuxième victoire de la sai- son, vont aborder la partie avec un ascendant psychologique, à même de leur permettre d'en- chaîner un nouveau succès pour s'extirper de la zone rouge. Le MC Alger (4e), et dont le match face au CS Constantine (6e) est décalé pour dimanche, suivra avec intérêt les sorties des co-leaders, tout en se prépa-

Jeudi 10 novembre 2016 SPORTS DK NEWS 21 LIGUE 1 MOBILIS (11E JOURNÉE) : L'affiche à

rant à guetter la moindre occa- sion pour s'offrir le fauteuil de leader en attendant son match en retard face au MO Béjaïa. Même ambition pour la JS Saoura (5e), auteur d'un retour tonitruant dans la course à une place au podium, mais qui aura cette fois-ci une mission difficile en affrontant le CA Batna (9e), une formation intraitable sur son terrain fétiche du stade Se- fouhi. La JS Kabylie et l'USM Bel-Ab- bès, qui partagent la 6e place avec le CSC, tenteront de profi- ter de leur match à domicile face respectivement au DRB Tadjenanet (9e) et au MOB (16e) pour améliorer davantage leur classement. Les Kabyles en particulier

seront sous forte pression, eux qui courent toujours derrière leur première victoire à domi- cile. Une pression que les deux clubs voisins à Alger, le CR Be- louizdad (13e) et le NA Hussein Dey (9e) ressentent depuis déjà quelques semaines en raison de l'enchaînement des mauvais résultats, et ce, avant de s'af- fronter vendredi au stade du 5- juillet. L'O Médéa (9e), qui tient tant bien que mal pour sa première saison parmi l'élite, aura une mission ardue face au RC Reli- zane (14e), très en verve depuis quelques semaines, surtout que les protégés de l'entraîneur Sid- Ahmed Slimani seront privés pour l'occasion de leurs sup- porters.

EL-OUED :

Une femme nommée

présidente d’honneur du club Tadamoun Soufi

Une femme a été nommée, contre toute attente, présidente d’honneur du club Nadi Tadamoun Soufi de football, a-t-on appris hier du chef du bureau de ce club sportif de la wilaya d'El Oued (Algérie, Sud). Les diri- geants du club ont proposé auparavant ce poste (président d’honneur) au richissime et homme d'affaires Djilali Mehri qui, en raison d'obliga- tions professionnelles, a confié cette tâche à sa fille Nadjat, a précisé à l’APS Djâafar Bourouba. Djilali Mehri a répondu "favorablement" à un appel lancé pour finan- cer le club Tadamoun Soufi qui occupe, actuellement, la tête du classe- ment général au championnat national inter-régions (Est), composé de 16 équipes, malgré sa crise financière, a-t-il fait savoir. Le contrat rela- tif au sponsoring sera signé, dans les prochains jours, entre Nadjet Mehri et le bureau du club, a indiqué M. Bourouba, signalant que le club a déjà bénéficié d’une première subvention de cinq millions de DA.

CHAMPIONNAT AMATEUR

GR. CENTRE - 9E JOURNÉE :

Programme des matchs

GR. OUEST-9E JOURNÉE :

Programme des rencontres

GR. EST :

Programme des rencontres

Programme des rencontres de la 9e journée du champion- nat d'Algérie amateur de football, groupe Centre, prévues vendredi et samedi.

Programme des matchs de la 9e journée du championnat d'Algérie amateur de football (groupe Ouest), prévus samedi

(14h00).

Programme des matchs de la 9e journée du championnat d'Algérie amateur de football (groupe Est), programmés de- main (15h00).

Demain (15h00) :

WA Tlemcen - SA Mohammadia

 

USM Khenchela - NRB Touggourt

 

CR Béni Thour - US Oued Amizour

HB Chelghoum Laïd - CR Village Moussa

Samedi (14h00) :

ES Mostaganem - SCM Oran CRB Ben Badis - US Remchi

AS Ain M'lila - US Tébessa (huis clos)

IB Khemis El Khechna - CRB Dar El Beïda

 

MB Hassasna - IRB Maghnia

AB Merouana - US Chaouia

MC Mekhadema - RC Boumerdès WR M'Sila - RC Kouba USM Chéraga - US Beni Douala JS Haï El Djabal - IB Lakhdaria

USMM Hadjout - RCB Oued Rhiou ASB Maghnia - CRB Sendjas SKAF Khemis - WA Mostaganem OM Arzew - ESM Koléa

Hamra Annaba - NC Magra USM Aïn Beïda - MO Constantine ES Guelma - AB Chelghoum Laid E. Collo - USM Annaba

JSD Jijel - NARB Réghaïa (huis clos) Exempt : MB Rouissat

Classement

Pts

J

Classement

Pts

J

 

1

.OM Arzew

17

8

1). USM Annaba

20

8

Classement

Pts

J

-

USMM Hadjout

17

8

2). AS Aïn M'lila

18

8

1). US Beni Douala

16

7

3

.ASB Maghnia

16

8

3). US Chaouia

15

8

--). WR M'Sila

16

7

4

.SCM Oran

14

8

4). Hamra Annaba

14

8

3). US Oued-Amizour

15

8

-

IRB Maghnia

14

8

--). MO Constantine

14

8

4). RC Kouba

14

7

6

.SKAF Khemis

12

8

6). NC Magra

13

8

5). MB Rouissat

12

8

-

WA Tlemcen

12

8

7). US Tébessa

12

8

6). NARB Réghaïa

10

7

-

ES Mostaganem

12

8

8). CR Village Moussa

11

8

7). JS Haï El Djabal

9

8

9

.SA Mohammadia

10

8

--). USM Khenchela

11

8

8). MC Mekhadema

8

7

10.US Rmechi

9

8

10). E Collo

9

8

--). CR Béni Thour

8

7

-

WA Mostaganem

9

8

11). HB Chelghoum Laïd

8

8

--).JSD Jijel

8

8

-

RCB Oued Rhiou

9

8

12). USM Aïn Beïda

7

8

--). IBK El Khechna

8

8

13.CRB Ben Badis

7

8

13). ES Guelma

6

8

12). IB Lakhdaria

7

7

14.ESM Koléa

6