Livre Blanc

100 #PortraitDeStartuper – Saison 2
Les startupers sous toutes les coutures
Par Sébastien Bourguignon
© 2017 – sebastienbourguignon.com – Tous droits réservés - 978-2-9554467-1-3 / 9782955446713
SOMMAIRE 2

CHAPITRE 1 – Le Livre Blanc 4 BPI France – Paul-François Fournier 61 ClozMe – Céline Brondel 144
Publié avec le soutien 5 CapHorn Invet – Guillaume Dupont 65 Fluicity – Julie de Pimodan 146
Avant-propos 7 Breega Capital – Ben Marrel 68 Cadette – Capucine Fabié 148
Remerciements 8 EQT Ventures – Bartosz Jakubowski 70 dokBody – Laurène Corbière 150
18 Experts 9 CHAPITRE 4 – Les portraits 76 LogoStudio – Camilla Masetti 153
100 Startups 10 Hesus – Emmanuel Cazeneuve 77 NU! – Aude Camus 155
112 Startupers 11 MyFeelBack – Stéphane Contrepois 79 Carion – Marie-Pierre Desbons 157
Introduction 12 Fractabole – Richard Nuadi 81 Morning – Eric Charpentier 159
CHAPITRE 2 – Les infographies 14 France Barter – Samuel Cohen 83 Deepki – Vincent Bryant 161
Étudiants MBA MCI Promotion 2017 15 Souscritoo – Philippe de la Chevasnerie 86 WorkUp – Anissa Bennai & Charlotte Cady 163
Le monde des startups en France 17 Lunii – Maëlle Chassard 88 CompareLend – Adrien Lhabouz 165
Qui sont les startupers de #PortraitDeStartuper 18 DigitaleBox – Vincent Moncenis 91 Sharepay – David Finel 167
La startupeuse – Portrait de 30 Startupeuses 21 Myyaam – Drisse Mechiche Alami & Winefing – Livia Gonzalves & Julie Dolon
Les secteurs d’activité des startupers 22 Elisabeth Smeyesters 93 & Lisa Marie Heuty 169
Les TOP des #PortraitDeStartuper 23 Short Edition – Christophe Sibieude 95 TAO Services – Laurence Rimbeuf 172
Quelle est la localisation des startupers ? 24 Axiome – Mathieu Noiville 97 WeAssur – Olivier Torres 175
Nuage de mots clés #PortraitDeStartuper 25 The Keys – Arnaud Decherf 99 ideXlab – Jean-Louis Liévin 177
Quels types de financement ? 26 YOUR DATA Consulting – Simon Pioche 101 Les Joyeux Recycleurs – Fabien de Castilla 179
Conseils et difficultés rencontrées 27 Captain Contrat – Philippe Wagner 103 Whask – Edouard Tzipine & Nicolas Tzipine
CHAPITRE 3 – Les contributions des experts 28 OptiMiam – Raodath Aminou 106 & Jérôme Gangneux 181
Social Builder – Emmanuelle Larroque 29 Umanlife – Alexandre Plé 108 WeFoot – Armand d’Harcourt 183
Paris Pionnières – Caroline Ramade 33 Mooky Skills – Sarah Nafaa 110 DigiFood – Ronald Gautruche 185
Axeleo – Eric Burdier 34 VitOnJob - Yannick Vinay 113 Or Du Monde – Sacha Pavan 187
EDHEC Young Entrepreneurs – Jean-Michel Ledru 35 Squad Runner – Brice Chapignac 117 Hello Artisan – François Sorbier 189
Paris&CO – Loïc Dosseur 41 Sir Cookie – Aurélien Aubert 121 WiBulle – Charlotte Lasou 193
Matthieu Somekh 43 Netatmo – Fred Potter 123 Barefoot Studio – Augstin van Rijckevorsel 195
Université Paris Dauphine – Laurent Batsch 45 Kantox – Philippe Gelis 126 Collock – Clément Sério 197
In Veritas Silico, LLC - Aurélie Jean, PhD 47 Provide Up – Alexis Blanvillain 128 WeTask – Benjamin Schafier 199
SNCF Développement – Cyril Garnier 49 En Mode Up – Nicolas Antonini 130 Mobi rider – Cécile Morel 201
Alban Jarry 51 Archive Valley – Melanie Rozencwajg 133 MyRezapp – Maëlla Degras & Romain Hilairet 203
Monkey tie – Jérémy Lamri 53 SociallyMap – Florent Hernandez 135 Custom My Art – Léo Péna 206
PriceMinister Rakuten – Olivier Mathiot 55 MyTroc – Célia Dulac 138 Adopte Um Bureau – Christophe Cote 208
Hub Institute – Emmanuel Vivier 57 Soondy – Monika Maho 140 Le Taximètre – Fabien Conreaux 210
AssurDeal – Guillaume Rovère 60 Thaïs – Estelle S. Andrin 142 BeeShary – Calara Baglione & Houda Behidji 212

#PortraitDeStartuper
SOMMAIRE 3

M-Cador – Rodolph Vogt 215 Talentsoft – Jean-Stéphane Arcis 288
SEAir – Richard Forest 217 BestNounou – Marc Auroy 291
Drag’n Survey – Florian Stec 219 FlyOff – Clément Garrigue 293
Particeep – Steve Fogue 222 HomeToGo – Rachel Tabellion 295
Kidsplanner – Kevin Rainfray 224 WiSEED – Stéphanie Savel 297
Brie et ses amis – Clarisse Teixeira 226 Smart Tribune – Jérémy Gallemard 299
FailitaTrip – Amaury Trémouille 228 CHAPITRE 5 – Les articles 301
Linka International – Natalia Fernandez 230 En France l’entreprenariat irait (un peu) mieux 302
SalesBuilder – Denis Chaville & Thomas Garnier 233 Du management à l’ère des startups 304
Meetrip – Ralph Guyot-Jeannin 236 Startups et grands groupes, le mariage impossible ? 305
Click & Boat – Jérémy Bismuth 238 Soyez agile qu’ils disaient 307
Amundo Music Event – Luc Olivier 240 Réseaux sociaux vers un retour au réel 308
MonHotesse – Alexandre Berland 242 CHAPITRE 6 – Et Après 309
Lengow – Mickael Froger 244 Conclusion 310
Kyump – Louis-Gabriel de Causans 247 À propos de l’auteur 311
NovaBricks – Christophe Batilliot 249
My-Pressing – Sébastien Deslandes 252
MyWeekEndForYou - Benoit Fahy 254
AssoConnect – Arnaud de La Taille & Pierre Grateau
& Sylvain Fabre 256
GOV – Pierre-Alexandre Teulié 258
Wittycircle – Olivier Hamelin 260
Wired-Beauty – Stanislas Vandier 262
Hibox – Spencer Coon 264
1Year1Book – Hubert Dalstein 266
Oulah – Franck Valayer 268
PayinTech – Bertrand Sylvestre-Boncheval 270
Muchroom – Edouard Duforest 272
Dreamquark – Nicolas Meric 274
MaSuccession – Olivier Noël 278
Wantmore.Work – David Melki 280
Care Labs – Vincent Daffourd 283
Carlili – Vincent Moindrot 286

#PortraitDeStartuper
4

Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi.

Stephen King

CHAPITRE 1
Le Livre Blanc
Par Sébastien Bourguignon
Publié avec le soutien 5

#PortraitDeStartuper
Publié avec le soutien 6

#PortraitDeStartuper
Avant-propos 7

Cela fait maintenant un peu plus de deux ans que j’ai ainsi que quelques uns de mes textes publiés dans les Ce nouveau livre blanc est donc l’occasion pour
lancé le projet #PortraitDeStartuper. De ce projet sont derniers mois sur différents supports et relatifs aux l’entrepreneur qui sommeille en vous de trouver de
sortis près de 300 portraits, 280 pour être exact, 80 en startups et à l’entreprenariat en général. Bref un bonnes idées, de mieux comprendre les tenants et
2015 pour la saison 1, 100 en 2016 pour la saison 2 et concentré de ce qu’il ne fallait pas manquer des aboutissants qui font le succès ou l’échec de certaines
100 à nouveau en 2017 pour la saison 3. En 2015 sortait #PortraitDeStartuper saison 2. entreprises, peut-être même qu’il vous permettra de
le livre blanc #80PortraitDeStartuper qui depuis a été vu trouver le courage nécessaire à vous lancer. En tout cas,
près de 500 000 fois, un vrai succès quand on sait au Alors oui, vous allez me dire que la saison 3 vient de se une chose est sûre, ce livre blanc est le moyen pour toute
départ qu’il s’agissait d’une envie personnelle de mieux terminer et que vous auriez voulu voir un livre blanc personne intéressée par l’univers des startups, par
comprendre les réussites et les échecs des startupers, et portant sur cette saison, je vous rassure il y aura bien un l’innovation, par l’entreprenariat d’en apprendre un peu
aussi un moyen de prendre du feedback pour moi-même livre blanc portant sur les portraits de cette année, même plus sur les startupers qui font le terreau de l’économie
me lancer dans une aventure entrepreneuriale. si je n’ai pas encore de date à annoncer quant à sa numérique de la France et qui sait de découvrir l’histoire
publication, c’est encore pour le moment une autre d’un peut-être futur Google ou Facebook à la française,
2017 aura aussi été l’année de la publication de mon histoire à raconter, et un autre projet. rien n’est moins sûr…
premier livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux
éditions Maxima. Car avec le succès du livre blanc, Toujours est-il que vous allez pouvoir retrouver des
Maxima est venu vers moi pour me proposer de sortir ce portraits d’entrepreneurs qui se sont déjà faits un nom
ouvrage en librairie, ce qui est chose faite depuis le 5 connu et reconnu dans l’écosystème comme par exemple
janvier de cette année. Ce livre reprend un partie des Fred Potter le patron de Netatmo un des fleurons
portraits réalisés en 2015, une autre partie de ceux technologiques français, ou encore celui de Stéphanie
réalisés en 2016 ainsi que des contributions des experts Savel Présidente du Directoire de WiSEED la célèbre
du livre blanc et une dizaine de nouvelles contributions plateforme française de crowdfunding. Mais vous y
obtenues spécifiquement pour la version papier. trouverez aussi des startupers en construction, bourrés
de bonnes idées et porteurs de projets dont on parle
Et finalement, je n’ai pas eu l’occasion de reprendre beaucoup dans les médias comme celui de Raodath
l’ensemble des portraits réalisés en 2016 à l’instar de ce Aminou qui aide les commerces de proximité à liquider
qui avait été fait en 2015, c’est chose faite avec ce nouvel leurs surplus de stocks alimentaires et limite ainsi le
opus des livres blancs #PortraitDeStartuper. Vous allez gaspillage ou encore le projet de Yannick Vinay avec
ainsi pouvoir retrouver les 100 portraits de la saison 2, les VitOnJob qui cherche à uberiser Pôle Emploi et se
10 contributions des experts du digital, de l’innovation et positionne comme le Blablacar de l’emploi de proximité.
des startups publiés dans le livre sorti en début d’année

#PortraitDeStartuper
Remerciements 8

Il s’agit de mon deuxième livre blanc, et de mon troisième Chabanne, Cédric Biart, Salim Joudad, Anthony Courtat, avec ces jeunes pendant plusieurs semaines, je ne peux
livre avec « Portraits de startupers – édition 2017 » publié Estelle Basquin, Xavier Milin, Céline Brondel, Monika que les recommander, ils sont bourrés de talents et la
en janvier 2017 aux éditions 2017. Et comme à chaque Maho, Thomas Sarragot, Laetitia Geneyton, Romain formation qui leur est dispensée leurs donne les
fois c’est une nouvelle aventure, un nouveau projet et Becker, Fabien de Castilla, Clément Sério, Christophe connaissance et les compétences à l’état de l’art, les
beaucoup d’énergie et de temps consacrés pour aboutir à Cote, Clara Baglione, Houda Behidji, Alexandre Berland, armant ainsi parfaitement pour se confronter aux
ce résultat. La réalisation des 100 portraits de la saison 2, Camille Vézerian. contextes de transformation digitale des entreprises qui
les échanges avec tous les experts, les partenaires, bref vont les accueillir.
sans toutes les parties-prenantes impliquées dans ce livre Et forcément un grand merci à toutes les startupeuses et
blanc, rien n’aurait pu se faire. #PortraitDeStartuper et ce tous les startupers qui ont accepté de participer à ce
livre blanc sont des projets collaboratifs qui prennent vie projet.
grâce à l’envie et la motivation d’une communauté
d’acteurs passionnés par l’entreprenariat, pour la plupart Enfin, un énorme merci à tous les experts du monde de
entrepreneurs dans l’âme ou dans les faits et qui l’innovation, du numérique et des startups qui ont accepté
souhaitent mettre en avant un projet, une idée ou équipe de contribuer à la préface de ce livre blanc : Loïc
en les faisant participer cette aventure. Dosseur, Aurélie Jean, Caroline Ramade, Paul-François
Fournier, Emmanuel Vivier, Olivier Mathiot, Laurent
Alors pour commencer, je tiens en premier lieu à Batsch, Emmanuelle Larroque, Guillaume Rovère, Alban
remercier ma femme et ma famille qui ont su me laisser Jarry, Jérémy Lamri, Matthieu Somekh, Bartosz
prendre le temps nécessaire à la réalisation de ce projet Jakubowski, Cyril Garnier.
et qui m’ont apporté leur soutien moral et matériel pour
que ce projet puisse aboutir. Et un merci tout particulier à Alexandre Stopnicki
Directeur pédagogique du MBA MCI du Pôle Universitaire
Je tiens à remercier aussi tous ceux qui m’ont apporté de Léonard de Vinci et surtout à ses étudiants de la
l’aide ou du support dans la réalisation de ce projet, aussi promotion 2017 qui ont fait un travail extrêmement
bien pour m’avoir ouvert leur carnet d’adresses que pour professionnel et remarquable sur les infographies que
le temps qu’ils m’ont consacrés dans la construction de la vous trouverez dans ce livre blanc et qui viendront
démarche : Joëlle Durieux, Laure Kepes, Hélène enrichir la communication à sa sortie. Ils ont aussi
Campourcy, Frédérique Cintrat, Caroline Ramade, travaillé sur le sourcing de certains experts et ont monté
Vincent Auriac, Stéphane Wojewoda, Philippe Fraysse, un dossier pour traiter du sujet de la viralité de la
Eric Burdier, Gwendal Resnais, Frédéric Hatet, Alain publication sur les réseaux sociaux. Après avoir travaillé

#PortraitDeStartuper
18 Experts 9

#PortraitDeStartuper
100 Startups 10

#PortraitDeStartuper
112 Startupers 11

#PortraitDeStartuper
Introduction 12

Malgré un taux d’échec élevé, 90% en moyenne des la success story est érigée en exemple sont de plus en conseil, un des fameux « big five » ou une grande
startups échouent, l’engouement n’a jamais été aussi plus nombreux. Que l’on parle de Critéo, Blablacar ou entreprise française de préférence faisant partie du CAC
important pour l’entreprenariat et en particulier pour se encore Vente-privée, toutes ces belles entreprises sont 40. Aujourd’hui, le rêve de ces mêmes étudiants est de
lancer dans l’aventure startup. Il faut dire que le sujet est entrées dans le cercle très fermé des licornes, ces plus en plus de devenir un startuper, d’après une étude
devenu majeur dans les médias, dans les entreprises et fameuses entreprises dont la valorisation a dépassé le menée par le cabinet Universum fin 2015, ils seraient
dans les écoles. La preuve en est avec la création de plus milliard de dollars. Ces réussites à la française 9,3% à vouloir créer leur startup ou à vouloir travailler
de 10 000 de startups sur les 5 dernières années. Nous médiatisées avec des patrons à leur tête tout aussi pour l’une d’entre elles.
sommes entrés dans une nouvelle ère depuis maintenant médiatisés font pousser des ailes à tous les
2 ans, une ère qui accompagne le mouvement de la entrepreneurs en herbe qui se disent que demain cela En parlant d’accompagnement, il n’y a jamais eu autant
transformation digitale de notre société. Ce mouvement pourrait être eux les prochains Jean-Baptiste Rudelle, de possibilité de se faire accompagner dans la création
de fond est en train d’exploser et le paradigme du salariat Frédéric Mazzella ou Jacques-Antoine Granjon. Le de son entreprise qu’à l’heure actuelle. Les incubateurs,
traditionnel est en train de changer, tout le monde veut startuper est vu aujourd’hui comme un super-héros, libre pépinières, accélérateurs fleurissent depuis un moment
être un startuper ! de ses choix, de l’organisation de son temps, de sa avec des offres de services complètes pour héberger et
manière de travailler, ou en tout cas c’est l’idée que se coacher une équipe dans le développement de son projet.
Une partie de l’explication provient du fait que la French font tous ceux qui n’ont pas encore sauté le pas. Si on ne prend que l’exemple de Paris, il existe
Tech a joué un rôle important dans la promotion faite aujourd’hui 36 incubateurs différents des plus gros et
autour des entrepreneurs et de cette nouvelle forme de Alors même s’il n’est pas question d’idéaliser et qu’il faut connus comme le Numa, Paris&Co ou Paris Pionnières
vie professionnelle. Cette French Tech a fait des émules revenir à une vision plus pragmatique de la situation, la en passant par les structures d’incubation de grands
depuis sa création fin 2014. Les objectifs de cette réalité est tout même celle-ci, les ambitions sont là et les groupes français comme le Village By CA, ceux des
initiative sont en passe d’être atteint, qu’il s’agisse de faire conditions n’ont jamais été aussi bonnes qu’aujourd’hui. grandes écoles comme D-Incubator de Paris Dauphine ou
connaître l’écosystème, de le valoriser, de l’aider à se Commençons tout d’abord par la formation. En effet, que l’incubateur d’HEC. Et ce n’est que la partie émergée de
développer notamment par le financement ou encore de cela soit les grandes écoles de commerces ou encore les l’iceberg, en effet il existe pléthore de structures de
lui faciliter le développement à l’international, toutes les écoles d’ingénieurs, et même certaines universités, elles conseil, d’indépendants ou d'entrepreneurs qui mettent
actions entreprises ont permis globalement à nos jeunes ont toute développé des cursus pour devenir leur savoir à disposition des jeunes entrepreneurs qui en
pousses de faire avancer leurs projets sous les meilleurs entrepreneur. Ces mêmes institutions ont maintenant ont besoin.
hospices. La France serait donc devenu le pays où il fait toutes un ou plusieurs incubateurs pour accompagner
bon créer sa petite entreprise, cela engage a fortiori leurs étudiants ou leurs alumni dans le développement de
d’autant plus les français à créer la leur. leur projet. Il n’y a pas si longtemps que cela, les
étudiants français n’avaient qu’une seule ambition une
Par ailleurs, les startups ayant transformé l’essai et dont fois diplômé, se faire embaucher par un grand cabinet de

#PortraitDeStartuper
Introduction 13

Il reste tout de même un point de vigilance aujourd’hui, accélérer encore le rythme en particulier sur le
les difficultés qui existent concernent le financement, financement, et là encore les pistes existent mais il ne
même si la situation n’est pas totalement noir. Par faut pas se laisser dépasser au risque de perdre tous les
exemple, à la fin du premier semestre 2016, la France est bénéfices des travaux engager depuis plusieurs mois
le pays qui a reçu le plus de fonds en Europe, loin devant pour favoriser l’écosystème en France. Mais une chose
le Royaume-Unis et l’Allemagne. Mais un rapport remis, est sûre, tout le retard accumulé depuis le début des
par le prix Nobel d’économie Jean Tirole en juillet 2016 au années 2000 et l’éclatement de la bulle Internet est en
premier ministre relevait le manque d’attractivité de la train d’être rattrapé à vitesse grand V, il faut absolument
France pour les investisseurs étrangers. Même si nous garder le rythme. Nous n’en sommes bien sûr pas encore
disposons d’un tissu de capital risqueurs capables au niveau d’avancement des États-Unis mais le chemin à
d’investir dans les premiers tours de table dans le cadre parcourir n’est plus aussi long que ce que ça n’a été. Et
d’une levée de fonds, il reste que les montants dont on vous ? Voulez-vous aussi devenir un startuper ?
parle sont de moindre importance que ceux investis par
les fonds ou business angels étrangers. C’est bien là que
le bât blesse. Car pour continuer leur développement et
atteindre rapidement la taille critique à l’international, les
startups françaises sont obligées d’aller voir ailleurs si
l’herbe n’est pas plus verte, et malheureusement pour la
France c’est le cas. De fait de nouvelles initiatives comme
The Refiners se développent pour accélérer le
développement des startupers français directement dans
la Silicon Valley. Et dans ce cas il y a fort à parier qu’ils ne
reviendront pas tout de suite, voir même jamais, en
France. C’est ainsi que la France perd une grande partir
de la valeur créée par les entreprises innovantes qu’elle
n’a pas su aider à se développer à l’international.

En conclusion, tous les paramètres sont présents pour
qu’une nouvelle génération d’entreprises se développe en
France. Il reste quelques problématiques à régler pour

#PortraitDeStartuper
14

Il est plus nécessaire d’étudier les hommes que
les livres.
François de La Rochefoucauld

CHAPITRE 2
Les infographies
Par Sébastien Bourguignon
Étudiants MBA MCI Promotion 2017 15

Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
Étudiants MBA MCI Promotion 2017 16

Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
Le monde des startups en France 17

Par les étudiants du MBA MCI 2017 du Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
Qui sont les startupers de #PortraitDeStartuper ? 18

Par les étudiants du MBA MCI 2017 du Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
Qui sont les startupers de #PortraitDeStartuper ? 19

Par les étudiants du MBA MCI 2017 du Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
Qui sont les startupers de #PortraitDeStartuper ? 20

Par les étudiants du MBA MCI 2017 du Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
La startupeuse – Portrait de 30 startupeuses 21

Par les étudiants du MBA MCI 2017 du Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
Les secteurs d’activité des startupers 22

Par les étudiants du MBA MCI 2017 du Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
Le TOP des #PortraitDeStartuper 23

Par les étudiants du MBA MCI 2017 du Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
Quelle est la localisaton des startupers ? 24

Par les étudiants du MBA MCI 2017 du Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
Nuage de mots clés à propos de #PortraitDeStartuper 25

Par les étudiants du MBA MCI 2017 du Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
Quels types de financement ? 26

Par les étudiants du MBA MCI 2017 du Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
Conseils et difficultés rencontrées 27

Par les étudiants du MBA MCI 2017 du Pôle Universitaire Léonard de Vinci

#PortraitDeStartuper
28

Un expert, c'est un homme ordinaire qui donne
son avis... quand il n'est pas à la maison.
Oscar Wilde

CHAPITRE 3
Les contributions des experts
Par Sébastien Bourguignon
Emmanuelle Larroque 29

Social Builder

Emmanuelle LARROQUE, Directrice de Social Builder, startup sociale dédiée à la
concrétisation de l'égalité et la mixité femmes-hommes

Emmanuelle a fondé la startup sociale Social Builder en 2011 qui développe des démarches
innovantes dédiées à concrétiser l'égalité et la mixité femmes-hommes dans le monde
économique.

Parmi ses actions, Social Builder développe le programme Jeunes Femmes et Numérique, un
accélérateur de carrières pour 100 000 talents féminins et startupeuses du digital.

Sociologue des organisations et de l'innovation, spécialisée sur la construction de la mixité
femmes-hommes dans les sphères de pouvoir, elle est diplômée de l’Université Dauphine,
titulaire du Master Grandes Ecoles de NEOMA Business School. Elle a exercé des
responsabilités aussi variées que Consultante en management, Responsable RSE,
Responsable d'un incubateur d'entreprises sociales et formatrice en Leadership.

Emmanuelle est fellow 2013 du programme entrepreneurs sociaux Ariane de Rothschild
2013.

Site internet : http://www.socialbuilder.org
LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/emmanuelle-larroque-2aa382
Twitter : https://twitter.com/emmalarroque
Expert #1 30

Social Builder – Emmanuelle Larroque
Vous vous demandez si vous avez le profil pour créer l’engagement dans l’action de créer. Non, la pensée n’a Ai-je un désir profond de vivre en interdépendance ?
votre startup ? Si vous serez un.e entrepreneur.e à pas de pouvoir concret en elle-même, c’est l’association
succès si vous tentez votre chance ? Si cela vous de la pensée, d’une énergie créative et de la conscience L’entrepreneuriat est un processus créatif collectif. La
rendra heureux.se ? de la réalité qui catalyse le processus créatif. Si j’ai starification des startupeurs.ses pourrait laisser croire que
conscience, énergie et idée, est-ce la garantie que la voie de l’idée d’une personne visionnaire naît une machine
Voici 4 préceptes clés qui expliquent le succès des du succès s’ouvre à moi ? Et bien tout dépend de la bien huilée, si et seulement si, la personne en question
startupeurs.ses, non seulement à concrétiser une qualité de l’idée et de votre capacité à l’exécuter. Puis-je développe la constellation de compétences attendues et
idée nouvelle en business rentable mais surtout, à savoir en avance si mon idée est la bonne alors ? Non. tient les rênes de ladite startup, garante unique de sa
prendre du plaisir à vivre cette aventure. Lorsque nous sommes convaincus d’avoir LA bonne idée, prospérité. Il n’en est rien. De toutes les expériences
nous filtrons les informations avec le filtre de cette entrepreneuriales que j’ai pu observer, sans oublier mon
Les moteurs des individus pour la création d’entreprise croyance et pouvons donc passer à côté d’importants vécu d’entrepreneure, je constate que l’entrepreneuriat
sont pluriels (sécurité matérielle, reconnaissance, impact, faits et feedbacks. Même les professionnel.le.s de notre est l’aventure créative collective par excellence. De l’idée,
enrichissement personnel, autonomie…), certaines secteur (investisseurs.ses, expert.e.s etc.) peuvent se à la prospérité jusqu’à la mort d’une startup, toutes les
expériences par lesquelles ils passent lorsqu’ils créent fourvoyer sur le potentiel d’une nouvelle idée, eux.elles- étapes sont collectives. L’idée, elle est déjà dans l’air,
une startup sont identiques. Si vous pensez que vivre ces mêmes ancrés dans les certitudes issues de leurs issue d’une combinaison, d’une mutation d’autres idées
expériences vous apportera l’épanouissement attendu, expériences passées. Bien des recherches témoignent qu’un individu prend au vol pour en faire une réalité.
foncez ! que pour générer une idée disruptive, cents autres Maintenant même si l’entrepreneur.e croit en l’idée
doivent être passées à l’épreuve de la réalité. La qualité suffisamment pour en faire un héritage de son époque,
Ai-je le désir réel de m’adonner à un processus créatif des idées dépend de la quantité. Souvent une idée donne bien en amont, l’idée doit être enrichie, mise à l’épreuve
infini ? naissance à une seconde jusqu’à aboutir à de nouvelles d’autres idées, expériences mais surtout besoins. C’est
plus puissantes. Et quand L’idée est enfin apparue, pour bien dans cette perspective que les entrepreneur.e.s sont
Pour qu’une idée originale devienne réalité, il faut y croire, qu’une idée originale rencontre le succès attendu, elle invités à parler de leur idée dès l’émergence pour qu’elle
vraiment ! L’entrepreneur.e n’est rien d‘autre qu’un.e doit combiner nouveauté ET praticité. Pour résumer, pour commence à se confronter au monde. Quand l’idée
rêveur.se qui s’ignore, un.e artiste qui fait d’une chimère, créer une startup innovante, je dois vouloir dédier mon devient produit ou service, elle n’existe que comme
la vie. Formidable pouvoir de la pensée humaine, qui peut énergie à concrétiser une idée, qui pourrait certainement réponse à un besoin. Et avant même que l’idée devenue
créer la réalité à partir d’une vision ou d’une croyance. ne pas être la bonne ou tout du moins, son exécution et service / produit ait rencontré son marché, tout ceci n’a
Pour qu’une idée folle devienne une création dans le réel, sa rencontre avec le marché doit passer par un processus été possible que si l’entrepreneur.e a convaincu d’autres
trois ingrédients sont nécessaires à l’entrepreneur.e : la d’adaptation continue… Alors, la vraie question à me personnes qui ont donné une chance à cette idée pour la
pensée, l’énergie, la conscience. La pensée, l’idée, est la poser tient à : serais-je épanoui dans une incertitude concrétiser à mes côtés. La mort est tout autant une
force créative. L’énergie est la matière première qui va permanente ? Si ma réponse est OUI, alors je peux me affaire de collectif, que ce soit la mort de l’idée ou la mort
générer l’action nécessaire à la concrétisation de la confronter au second précepte… de l’empire.
pensée. Enfin la conscience permet la présence et

#PortraitDeStartuper
Expert #1 31

Social Builder – Emmanuelle Larroque
L’offre ne rencontre plus de besoin, de promoteur, tout le monde qui a un moment de leur vie prennent un Am I ready to work my ass off – notion bien plus explicite
d‘envie… elle est inutile. De cette règle, un autre enjeu pari. Contrairement aux idées reçues, ils/elles n’ont que en anglais !
crucial émerge : je choisis une équipe, des partenaires rarement pris des risques inconsidérés. Ils/elles peuvent
voire des clients qui seront alignés avec cette même véhiculer une image d’assurance et d’audace inédite en Ce qu’on ne dit que trop rarement et qui pourtant me
exigence. Quand on demande aux investisseur.se.s le surface. Mais au tréfonds, comme vous et moi, ils/elles parait essentiel : créer une startup innovante et
critère déterminant pour parier sur un projet, ils/elles ont plein de doutes et de peurs. Ce qui souvent leur ambitieuse est un parcours qui ne se fait pas sans une
répondent en cœur : l’humilité de l’équipe, sa capacité à donne la liberté de s’abandonner à l’aventure certaine dose d’effort. Chacun.e place le curseur où il/elle
re.connaître les zones d’incertitudes ou les points faibles entrepreneuriale, c’est leur capacité à sécuriser d’autres veut bien sûr mais tout projet d’envergure implique une
du projet, se remettre en question suffisamment pour piliers essentiels par ailleurs (un revenu minimum par un forme de détermination. Oui, les entrepreneur.e.s se
grandir dans la durée et s’entourer pour surmonter les boulot alimentaire, des relations personnelles stables réveillent la nuit pour des problèmes de trésorerie, oui
difficultés. etc.). La sécurité dans un domaine nous donne la liberté ils/elles finalisent des dossiers les weekends et répondent
de prendre des risques dans d’autres. Les à des emails en vacances… personne n’y coupe. Après,
Etre entrepreneur.e, c’est souhaiter que son devenir startupeurs.ses à succès limitent le risque de prendre des chacun se fixe ses objectifs. Mais c’est une réalité à ne
professionnel dépende à 100% de sa capacité à créer risques ! Les études témoignent du fait que les pas négliger surtout quand vos relations personnelles
des relations positives avec les autres, investisseurs.ses, entrepreneurs qui ont tout quitté pour commencer leur n’ont pas d’expérience de l’entrepreneuriat. Parce que ce
partenaires, salarié.e.s, client.e.s, fournisseur.e.s... Ce qui entreprise ne sont pas plus couronnés de succès que type d’engagement ne s’explique pas à des personnes
signifie, ajuster, refondre, développer sa startups selon ceux qui gardent un travail alimentaire et que les premiers qui n’ont pas les mêmes objectifs que vous. Vous devrez
les attentes divergentes de centaines de personnes tout à lancer une idée innovante ne sont pas ceux qui s‘en accepter qu’ils ne comprennent pas votre choix et ses
en restant le/la garant.e de la direction du projet. Un des sortent le mieux sur le long terme. Au contraire, les implications. Il faut beaucoup de pédagogie pour rassurer
moteurs de l’entrepreneuriat peut être la liberté… Oui entrepreneur.e.s qui mitigent les risques voire prennent le sur ses choix et ne pas se sentir déstabilisé ou
mais une liberté née de l’interdépendance. La seconde temps de consolider un projet tout en s’assurant de la culpabilisé ; être responsable de ses choix jusqu’au bout.
question à me poser avant de passer au troisième maturité d’un marché, construisent des entreprises plus Autre corollaire, lorsque l’entreprise décolle et que des
précepte : suis-je prêt.e à la jouer collectif tout en gardant solides sur le long terme. Donc si je suis une personne personnes vous rejoignent, à un moment notamment où
la vision de la direction pour franchir la ligne d’arrivée rationnelle qui comprend mes besoins essentiels, je sais le risque voire l’investissement attendu est plus limité,
dans les meilleures conditions ? comment construire les bases dont j’ai besoin pour me elles n’ont aucune idée du travail que cela a nécessité
sentir libre de créer. Mais je dois tout de même prendre pour en arriver là.
Non je ne suis pas fou.folle mais prêt à prendre un pari ? un pari !

Les startupeurs.ses de géni ou de renom n’ont rien de Ah oui, dernière chose à savoir…
plus que vous ou moi, ils/elles sont monsieur et madame

#PortraitDeStartuper
Expert #1 32

Social Builder – Emmanuelle Larroque
Elles attendront que les projets soient sur des rails, que
ça se développe gentiment afin d’en tirer un réel
accomplissement professionnel... Les personnes que
j’appellerais des salarié.e.s entrepreneur.e.s, prêts à
prendre un risque pour soutenir le développement d’une
entreprise, de s’impliquer pour construire et pas
seulement pour prendre le ici maintenant le plus vite
possible et s’envoler très vite dès la première difficulté,
ces personnes sont plus que précieuses. Choyez-les !
Elles sont rares, n’en tirent pas la gloriole que les
fondateurs.trices peuvent en tirer surtout lorsque le
succès est là, pourtant elles sont les piliers du devenir de
l’entreprise. Donnez-leur l’espace de compter dans
l’histoire de la startup.

Je souhaite m’abandonner à l’incertain de la création, être
à l’écoute des autres et ajuster en continue à chaque
étape du projet, prendre un risque professionnel sans
garantie de reconnaissance financière ou sociale, le tout
avec effort et détermination motivés par un sentiment
d’accomplissement que seul.e je saurai nourrir. Voilà le
profil de l’entrepreneur.e épanoui…

A bon.ne entendeur.se !

#PortraitDeStartuper
Caroline Ramade 33

Paris Pionnières

Déléguée Générale de Paris Pionnières, Caroline Ramade agit pour favoriser
l'émergence des femmes entrepreneurs dans la Tech.

Experte en stratégie digitale, elle était auparavant Responsable adjointe du
département numérique de la Mairie de Paris.

Site internet : http://www.pionnieres.paris/
LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/carolineramade
Twitter : https://twitter.com/ParisPionnieres
Expert #2 34

Paris Pionnières – Caroline Ramade
Plus de startupeuses, c’est excellent pour la grands stéréotypes de genre : la blonde parfaite plus Il est urgent d’avoir plus de femmes investisseurs
croissance ! réputée pour sa beauté que pour son intelligence. On parle souvent des freins qui existeraient uniquement
dans la tête des femmes. C’est faux, les femmes sont
Le chiffre a de quoi choquer : La France ne compte que Plutôt que d’attendre d’avoir suffisamment de modèles prêtes à prendre part à l’aventure entrepreneuriale. La
9% de femmes fondatrices de startup . pour inspirer, il faut aujourd’hui favoriser le question des financements est souvent éludée alors
développement de la culture entrepreneuriale et insuffler qu’elle est cruciale.
Paris offre un écosystème plus propice avec 21% l’esprit startup aux femmes de tout âge pour changer la
d’entrepreneures , hissant la capitale à la première place donne. C’est le sens de notre action chez Paris Avec 95% d’hommes chez les Business Angels et les
européenne et à la 6ème mondiale derrière les Etats-Unis. Pionnières. Nous proposons des programmes investisseurs, l’argent reste une histoire d’hommes qui
Si la statistique semble bien faible pour ce secteur de d’accompagnement concrets du stade de l’idée jusqu'à la investissent majoritairement dans des projets d’hommes.
l’économie numérique qui pèse plusieurs milliards, au validation du premier concept pour se lancer, puis de Lors de leur levée de fonds, combien d’entrepreneures
regard de l’histoire, l’entrepreneuriat féminin a connu en partir à la conquête de son marché. Nous avons doivent encore répondre de leur capacité à gérer leurs
réalité une croissance assez rapide. Rappelons qu’il y a également lancé Possible, un Boot Camp d’empowerment enfants et leur business ?
seulement 50 ans, les femmes devaient demander pour révéler l’entrepreneure qui est en elles.
l’autorisation à leur mari pour avoir un chéquier. Un article fascinant publié dans la Harvard Business
Aujourd’hui elles lèvent des millions sans rien demander L’esprit startup : une thérapie de choc contre le Review par Sahil Raina démontre grâce à l’analyse de la
à personne. Pour accélérer le mouvement, nous devons syndrome de la perfection data de Crunchbase que les fonds de capital-risque
entrer dans l’ère d’une fabrique de solutions très Tant que le produit n’est pas parfait, certaines comptant au moins une femme dans leur équipe
concrètes. entrepreneures ont parfois du mal à parler de leur projet favorisent la réussite des startups dirigées par les
et à en partager la vision. Ce fameux syndrome de la femmes . Dans le cas où il n’y a que des hommes leurs
Développons la culture entrepreneuriale perfection, qui remonte à loin dans l’éducation des petites performances sont nettement moins bonnes. Il ne suffit
Les femmes ayant eu une mère active gagnent plus filles, connaît aujourd’hui sa thérapie de choc : l’esprit donc pas d’encourager les femmes à entreprendre. Pour
d’argent que la génération précédente, mais peu d’entre- startup. Fait mieux vaut que parfait ! Apprendre à tester à les voir réussir il faut aussi encourager les femmes à
elles ont eu une mère, une tante ou une proche à la tête petite échelle, à rencontrer au plus vite ses clients tout en rejoindre des fonds capital-risque.
d’une entreprise. Ce manque de roles models dans leur dépensant peu et surtout ne pas tomber amoureuse de
histoire personnelle est également à observer sur le reste son idée, tous ces enseignements issus du Lean startup
de la scène startup et ce jusque sur le web. Essayez de expliquent en partie que le numérique permette à plus de
taper sur Google les mots « femmes et CEO ». La femmes de se lancer plus facilement dans
première image est Barbie CEO. Aucun visage, aucune l’entrepreneuriat.
histoire, mais une poupée qui véhicule l’un des plus

#PortraitDeStartuper
Expert #2 35

Paris Pionnières – Caroline Ramade
Les startupeuses inventent de nouveaux business
Ce changement de culture est d’autant plus urgent que
notre croissance économique en dépend. Parce que les
startupeuses représentent une nouvelle opportunité
économique, qu'elles inventent de nouveaux business,
qu’elles répondent à des besoins jusqu’ici inexploités et
questionnent les pratiques managériales traditionnelles
en redéfinissant l’exercice du leadership, elles portent non
seulement la révolution digitale mais également sociétale.

Certains fonds d’investissement l’ont bien compris,
comme le fonds early stage First Round. En analysant sa
data de 10 ans d’investissement auprès de 300 startups
et 600 fondateurs, le premier constat est que les startups
comptant une femme parmi les fondateurs sont plus
performantes de 63% .

La mixité et la diversité dans la Tech sont aujourd’hui plus
que jamais un enjeu pour la croissance.

Œuvrons ensemble pour faire émerger les futures
championnes européennes de la Tech !

#PortraitDeStartuper
Eric Burdier 36

Axeleo

Diplômé de l'EISTI et de Grenoble Ecole de Management, Eric Burdier intervient depuis près
de 15 ans dans le conseil, l’accompagnement et le financement de l’innovation en France et
en Europe.

Eric co-fonde, aux cotés de Christophe Dumoulin (Business & Décision) et de Laurent Fiard
(Visiativ), Axeleo en novembre 2013. Axeleo est le 1er accélérateur dédié à
l’accompagnement de startups tech BtoB et fédère plus de 40 entrepreneurs à succès.
Axeleo est le 1er investissement du Fonds French Tech Accélération opéré par Bpifrance
(www.axeleo.com).

Membre actif de différentes initiatives pro-startups, Eric est vice-président de l’association
Lyon French Tech et il est aussi impliqué sur BigBooster, 1er programme d’accélération entre
Lyon et Boston.

Site : http://www.axeleo.com
Twitter : https://twitter.com/EBurdier
LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/eric-burdier-7047b23/
Expert #3 37

Axeleo – Eric Burdier
La tech française n’a jamais été aussi rayonnante. détrôné Londres et Berlin en nombre de levées, Les opportunités sont là, sous nos yeux, à portée de
réunissant 590 levées de fonds (contre 560 au UK et 384 main. Les fondamentaux sont en place, le marché
Et quelque chose a changé. en Allemagne) et pourrait bientôt rattraper sa consœur mature, le climat favorable, la liberté d’entreprendre en
anglaise en valeur de capitaux investis (2,75 milliards étendard.
Dans l’attitude, la perception, la posture. contre 3,18 milliards en 2016).
Si tout ou presque a été dit ou écrit sur l’entrepreneuriat,
Dans la course internationale à la digitalisation, la qualité Les fonds d’investissements ne sont pas en reste et sont la marche n’a pourtant jamais été aussi haute, la
de nos entrepreneurs, de nos ingénieurs et de nos eux aussi très actifs à l’échelle européenne (Atomico) compétition agressive et mondiale, les cycles de plus en
technologies sont aujourd’hui unanimement reconnues et comme en France où les acteurs en place lèvent une plus courts. Le fossé entre ceux qui veulent entreprendre
portées tant médiatiquement sous la bannière fédératrice nouvelle génération de fonds (Elaia Partners, Serena et ceux qui ont entrepris est abyssale (et c’est salutaire !)
de la FrenchTech que par une hausse importante des Capital, Partech Venture, etc) et de nouveaux entrants se
investissements dans le domaine. développent en apportant leurs lots de spécialisation à La qualité d’exécution comme seul mot d’ordre
l’image des fonds d’accélération Axeleo Capital
Les ingrédients ne sont pas nouveaux et ont été égrenés (entreprise technology) ou NewAlpha (fintech). Tout a changé
à de maintes reprises : qualité de la formation Rien n’a changé
académique, centres de R&D, soutien public à Les structures d’accompagnement se sont développées
l’innovation, maillage public / privé, excellence et professionnalisés à grande échelle. Leur compétition et Et ce sont ces multiples expériences collectives ou
scientifique, etc. le marché arrivent à maturité notamment avec le individuelles que vous découvrirez tout au long de cette
développement de Techstars à Paris ou la nouvelle ouvrage comme autant de pierres blanches dans cet
Mais l’état d’esprit a changé : le succès est possible. Il a monture de Plug And Play dédiée aux fintech. univers de l’entrepreneuriat.
été répété à de si nombreuses reprises que l’ambition est
devenue contagieuse. La France devient une scène tech qui compte et qui
s’incarne à l’image du campus mondial Station F qui joue
Business Objects avait ouvert la voie il y a 20 ans, sur un contexte politique favorable :
d’autres générations, Criteo, Neolane, Talend, Blablacar, § En France, un nouveau quinquennat pro-entrepeneur
Captain Train, Sigfox, Teads ou encore OVH ont pro-startup et pro-investissement
démocratisé la croissance. § En Europe, le Brexit qui modifie l’échiquier d’influence
et qui rend la France et l’Allemagne on ne peut plus
Selon une étude européenne récemment émise par le attractives.
fonds d’investissement Atomico, Paris a aujourd’hui

#PortraitDeStartuper
Jean-Michel Ledru 38

EDHEC Young Entrepreneurs

Jean-Michel Ledru a travaillé chez Burger King en tant que : Adjoint de Direction / Directeur
Restaurant / Responsable Formation France / DRH France / DRH UK & Ireland / Ops
Director Germany / Director Training and HR Europe

Il a par ailleurs été CEO de Bridor South Africa 4 ans et CEO de Amarine Restaurants 5 ans.

Il a été entrepreneur pendant 4 ans de GuitarXperts qu’il a fondé (Vente d'instruments de
musique en ligne et en magasin).

Il est Créateur et Directeur d'Edhec Young Entrepreneurs, l'incubateur d'EDHEC Business
School, Co-Directeur du MSc in Entrepreneurship & Innovation.

Site : http://www.edhec-
entrepreneurs.com/entrepreneurs/edhecyoungentrepreneurs/
LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/jean-michel-ledru-7a839b4/
Expert #4 39

EDHEC Young Entrepreneurs – Jean-Michel Ledru
J’ai eu la chance de créer puis d’animer l’incubateur Ainsi la gestion de son temps et la façon dont on se gère semaines, nos vies… Pour nous réapproprier le temps on
d’EDHEC Business School depuis 2011 après une soi-même sont pour moi un facteur primordial de la peut remplir le sablier par le bas par des blocs de travail
expérience de création d’entreprise de 4 ans et la gestion réussite. Dans sa dernière année avant les JO un athlète structurants. Nos journées ne sont plus subies mais
de deux entreprises comme Directeur Général pendant va tout faire pour un entrainement optimal mais aussi un vécues selon notre volonté…On se réapproprie son
10 ans en France et à l’international. Dans le cadre repos optimal pour maximiser ses performances. C’est temps et on va pourvoir l’optimiser pour la performance et
d’EDHEC Young Entrepreneurs, j’ai vu passer des dans cet état d’esprit que va s’inscrire l’entrepreneur ! l’atteinte des objectifs souhaités. Pour un athlète de haut
centaines de projets et accompagné plus de 150 Mais c’est un sacré challenge ! niveau planifier le repos permet la surcompensation, pour
créations de Startups. un entrepreneur planifier aussi des temps de recherches,
La gestion de son temps : la première chose qui nous de loisirs, de self développement permet de continuer à
On me demande souvent : Mais c’est quoi arrive quand on devient entrepreneur, surtout après une vivre son projet comme un enchantement permanent !
accompagner ? Le latin : Ad Cum Panis que l’on traduit expérience professionnelle, c’est que l’on est libre de son
par : Celui qui mange le pain avec en dit déjà beaucoup temps. C’est aussi pour cela que l’on entreprend ! Cette Une fois les objectifs clairement exprimés et la
sur le sens de la démarche… Un mélange de coaching et liberté c’est un double piège ! Le premier et c’est humain planification des actions effectuée il n’y aurait plus qu’à
de mentoring toujours dans la bienveillance ! est que quand on dispose d’une ressource abondante, on suivre le plan. Ce n’est pas si facile que cela ! Des
la dépense sans compter ! Je suis surpris de voir des sollicitations de toute part vont venir perturber voire
Grace à ces expériences j’ai pu de façon empirique entrepreneurs en phase de lancement prendre une parfois annihiler les volontés. Pour résister et rester
trouver et recouper des tendances de ce qui fait ou non le semaine de vacances, papillonner dans tout un tas maitre de son temps je propose de se poser de façon
succès d’une Start-Up. Beaucoup a déjà été dit ou écrit d’activités non stratégiques (Conférences, Meetup etc…) permanente les questions suivantes :
sur l’idée, l’équipe, l’écoute client / utilisateur, l’application Imaginez un athlète dire à 4 mois des JO qu’il prend une Que se passerai-il si j’arrêtais de faire ce que je fais
du Lean Start-Up etc… semaine de vacances !!! Le deuxième piège en maintenant… Si rien : Arrêtez de le faire !
contrepoint c’est « l’overwork » ou chaque moment non
Un des aspects largement sous-estimé à mon sens est la travaillé est vécu comme un moment perdu ce qui Le matin demandez-vous : Que vais-je faire aujourd’hui ?
façon dont l’entrepreneur lui-même s’organise et vit son engendre de la culpabilité, des problèmes avec Est-ce que cela va contribuer à l’atteinte des objectifs
projet. La gestion du temps est en effet primordiale. Le l’entourage et finalement beaucoup de stress. fixés…Si non recentrez-vous sur des actions qui y
plus souvent il y a un temps limité pour réussir : celui contribuent… Poser vous la même question pour la
nécessaire à générer un premier salaire, le « Time to C’est un sujet qui me passionne et sur lequel j’ai fait semaine et le mois !
Market ». Pendant cette « fenêtre de tir » tout doit être fait beaucoup de recherches et d’essais sur moi-même tout
pour réussir, faute de quoi on risque de voir passer le au cours des années. Nous vivons le temps comme un
train de l’opportunité sans être monté dedans ! sablier dont le sable s’écoule à part nous
irrémédiablement. C’est valable pour nos jours, nos

#PortraitDeStartuper
Expert #4 40

EDHEC Young Entrepreneurs – Jean-Michel Ledru
C’est un vrai état d’esprit ! Souvenez-vous que chaque mieux gérer ses émotions, voire de les choisir, de trouver venons d’évoquer ? Quand ? Mais… maintenant !
moment passé peut être un moment gagné… ou perdu ! une paix et une sérénité qui permet l’action. Une pratique
sportive même light, une alimentation saine… On n’est à
Il y a un cartoon que j’adore où l’on voit Winnie l’Ourson nouveau pas loin du sportif de haut niveau en matière
demander à Porcinet : On est quel jour ? L’autre lui d’hygiène de vie ! Ce qui est remarquable dans l’humain
répond : Aujourd’hui… Ce à quoi Winnie en Philosophe c’est que bien sûr il va exister des exemples de
averti lui rétorque : c’est mon jour préféré… Sans tomber personnes qui ne font rien de tout cela et qui connaissent
dans un monde idéalisé je pense que l’état d’esprit de de magnifiques réussites ! Mais on retrouve dans la
l’entrepreneur au sens large est celui-là : chaque jour est majorité des cas ce besoin de réappropriation du temps,
son jour préféré ! Aux personnes qui me demandent de se donner du temps à soi-même pour garder
gentiment : alors ces vacances après une période de l’enchantement dont nous parlions plus haut.
congés… Je leur dis : ma vie c’est les vacances, au
travail ou non chaque jour est un jour de vacances et mon Pour prendre mon exemple personnel. Je me lève à
jour préféré… C’est un choix ! Il permet de regarder les 4h45. Je fais quelques exercices de Yoga, prends un petit
obstacles et les affronter avec sans doute beaucoup plus déjeuner, pratique mon violoncelle et ma guitare, lis 10
de sérénité : ils font partie du chemin ! minutes un livre, fais 7 minutes d’exercices physiques,
médite 10 minutes prends une douche m’habille et pars
Quand on s’est inscrit dans la démarche d’optimiser son travailler à 6h40… Le soir 3 fois par semaine je fais du
temps, de l’essentialiser il semble primordial de savoir jogging. Je me couche vers 23h / 23h30. C’est un chemin
s’occuper de soi aussi. Beaucoup de livres récent de se réapproprier du temps à soi qui va donner une base
évoquent cet aspect : « Miracle morning » d’Hal Elrod par solide sur laquelle s’appuyer pour travailler de façon ultra
exemple. Je ne vais pas résumer ni paraphraser son livre efficace.
mais en tout cas pour bon nombres d’entrepreneurs, de
chefs d’entreprises, de dirigeants (y compris politiques) la Gérer son temps, se le réapproprier, faire des plans, se
notion de développement personnel et de se donner du donner des objectifs clairs, s’occuper de soi et être
temps à soi dans un agenda ultra rempli est au cœur bienveillant envers soi-même sont pour moi des clés
même de leurs préoccupations. essentielles à la réussite d’un projet entrepreneurial. Il
faut 21 jours pour ancrer de nouvelles habitudes dans
La pratique de la pleine conscience, de la méditation est notre cerveau. Et si vous commenciez une nouvelle
pour moi une clé qui permet de prendre de la distance, de approche de vous-même dans les dimensions que nous

#PortraitDeStartuper
Loïc Dosseur 41

Paris&CO

De formation économique, Loïc Dosseur a créé et développé différents outils de
financement alternatif destinés aux entreprises. Dans différentes régions et
dans des champs aussi variés que la création de TPE en zone urbaine sensible,
la transmission de PME ou l’appui à l’innovation.

De 2010 à 2014, après avoir dirigé Scientipole Initiative, fonds de prêts
d’honneur dédié à l’innovation, il a rejoint Jean-Louis Missika, adjoint au maire
de Paris en charge de l’innovation, de la recherche et des universités comme
chef de cabinet et conseiller en innovation. Il est intervenu en particulier dans le
renforcement de la dynamique d’innovation à Paris et dans la réalisation du
programme immobilier de 100.000M² à destination des startups.

Depuis juin 2014, il est co-directeur général de Paris&Co, agence de
développement économique et d’innovation de Paris. Développement de
plateformes d’innovation ouverte en lien avec plus de 50 grandes entreprises,
incubation de startups, conduite de programmes d’expérimentation, création de
grands événements sont ses principaux champs d’action.

Site internet : http://www.parisandco.paris
LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/loïc-dosseur-82609b10/
Twitter : https://twitter.com/loicdos
Expert #5 42

Paris&CO – Loïc Dosseur
Le signal le plus positif nous semble être celui de la vision applications dont la dimension économique reste bien crédibilité. Il est une startup en lui-même et le marché
portée par la société sur l’univers startup. floue. La disqualification qui en suivra sera brutale. sera impitoyable pour détruire ce qu’il adore aujourd’hui si
les résultats ne sont pas au rendez-vous à court terme.
Il est désormais autorisé, voire bien vu, d’envisager d’être La dynamique dite d’Open Innovation vient réduire ce L’écosystème startups doit devenir un écosystème de
entrepreneur, quel que soit son âge. Jeune diplômé plus risque en rappelant les enjeux cruciaux de business qui business ou il disparaitra.
attiré par la création d’une startup que par une carrière de sont à la clé, la volonté entrepreneuriale des fondateurs
cadre sup, cadre sup souhaitant vivre son projet et de startups. Rares sont ceux qui peuvent se permettre de
trouver une nouvelle forme de liberté, chacun peut tenter faire ça juste pour s’amuser. Leur objectif est
l’aventure et le revendiquer. Être startupeur est tendance, économique, ce sont avant tout des entrepreneurs, le
ce n’est plus un sujet réservé à quelques-uns. chiffre d’affaire leur obsession.

Les lieux se multiplient, les approches se diversifient, Le second est corrélé avec cet engouement en hyper
s’internationalisent, autant d’éco systèmes spécifiques croissance pour cet univers dynamique. Le sujet startup
dans l’Eco système global de l’innovation. Ce n’est plus est tendance, il devient alors pain béni pour les
un système unique mais une multiplicité riche en communicants et autres as du marketing ou du
opportunités où chaque individu est libre d’aller puiser. Le consulting. Vous voulez de la startup, alors vous aurez
système n’est plus territorial et propriétaire, il est apatride droit à des séminaires, des salons, de la publicité
et d’une certaine façon uberisé. startups.
Si la startup fait vendre en donnant de la grande
Dans cet enthousiasme général, il nous semble entreprise une image d’innovation, pourquoi se priver.
néanmoins intéressant de regarder de près deux signaux,
potentiellement à risque. L’enjeu de business, de croissance économique, doit à
nouveau l’emporter sur les enjeux de pure
Le premier vient paradoxalement du terme « startup ». communication.
Au-delà de notre petit cercle professionnel parlant un
même langage, ce terme continue très majoritairement de L’écosystème startups est un mouvement global, multiple
renvoyer à l’image de quelque chose de fragile, et en croissance. Il est porteur d’une responsabilité forte
d’éphémère, voire de passe-temps récréatif. Le danger pour lui-même et pour ceux qu’il prétend vouloir
serait que l’écosystème ne réussisse à envoyer autre accompagner, celle de passer de l’âge de l’émergence à
chose qu’un message de geeks s’amusant à créer des celle de la maturité, celle de la création à celle de la

#PortraitDeStartuper
Matthieu Somekh 43

École Polytechnique

Après avoir lancé et développé la Business Unit "Laser à Fibre" (R&D et
management produits) d'une start-up, Matthieu est en charge du
développement de l’entrepreneuriat et de l'innovation à l'Ecole Polytechnique.
En tant que Directeur de l'Entrepreneuriat et de l'Innovation, il est en charge de
la définition, de la proposition et de la mise en œuvre du programme de l’Ecole
Polytechnique dans ce domaine. Il s’agit tout d’abord de sensibiliser les
étudiants, les chercheurs et les jeunes diplômés à l’entrepreneuriat et de
stimuler les initiatives entrepreneuriales ; il s'agit également de créer des outils
: d’une part pour favoriser la circulation des idées et l’attraction des
projets comme des entrepreneurs doués, et d'autre part pour guider et soutenir
les entrepreneurs. C’est à ce titre que Matthieu a créé, lancé et dirige désormais
l’accélérateur de startups X-UP et l’incubateur X-Tech de l’Ecole Polytechnique ;
il est également Président de X-Creation, filiale de l’Ecole Polytechnique
destinée à porter les participations de cette dernière dans des startups.
Dynamique et autonome, Matthieu est engagé dans le développement
d’activités très innovantes, mettant à profit sa formation scientifique, technique
et entrepreneuriale ainsi que ses expériences de la recherche et du
management de l’innovation.

Site internet : www.polytechnique.edu
LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/msomekh
Twitter :https://twitter.com/m_somekh
Expert #6 44

École Polytechnique – Matthieu Somekh
L’économie traditionnelle se trouve actuellement France des opportunités et challenges à très forts plusieurs dizaines de projets et startups qui en émergent
complètement révolutionnée par l’automatisation, la potentiels. C’est un support très important à et y sont accompagnés ; ils seront sources de création de
décentralisation ainsi que la vitesse de circulation de l’internationalisation des équipes et des cultures. valeur et d’emplois.
l’information. L’organisation traditionnelle telle que nous la
connaissions s’en trouve profondément modifiée : de Dans le contexte de la mondialisation et de Les projets toujours plus complexes se font à l’interface
nouveaux métiers éclosent, des besoins liés à des l’augmentation de la complexité des projets et donc des de sciences et technologies très diverses ; ils nécessitent
usages nouveaux voient le jour. Une organisation du moyens à mettre en œuvre, le besoin est vital pour une la coopération d’équipes pluridisciplinaires tant du point
travail très décentralisée se met en place ; elle très grande majorité des startups d’adresser un marché de vue technique et design que management et approche
révolutionne les modes de création, de production et de mondial. Les efforts de la FrenchTech et autres structures du marché. Ces entrepreneurs – de plus en plus jeunes –
distribution. Tout ceci se révèle source d’opportunités françaises de soutien à l’international contribuent se montrent capables de constituer ces équipes avec
entrepreneuriales fantastiques pour ceux qui savent et fortement à répondre à ce besoin ; preuve en est le très lesquelles ils partagent leur vision et leur volonté de
sauront les saisir et les petits groupes se trouvent en haut niveau de participation des startups françaises au construire l’avenir à travers l‘impact sociétal et
situation très privilégiée pour les appréhender avec agilité CES Las Vegas depuis quelques années. économique généralement fort de leur projet : ce sont les
et audace. inventeurs de l’économie de demain fondée sur la
La dynamique entrepreneuriale est très dépendante du technologie comme base de nouveaux usages. Ils
De plus, le contexte social et économique accentue le cadre de développement offert aux projets et startups. A démontrent l’efficacité de la collaboration entre des
besoin en entrepreneurs et renforce leur statut dans la titre d’illustration, l’écosystème de Paris-Saclay au cœur acteurs de plus en plus décentralisés et générateurs
société. L’économie nouvelle reposant en bonne part sur duquel se trouve l’Ecole polytechnique réunit sur un petit d’idées nouvelles, permettant de raccourcir les cycles
la technologie, l’entrepreneuriat technologique revêt une territoire un ensemble d’universités et de grandes écoles d’innovation.
importance toute particulière. – donc d’étudiants –, de laboratoires – donc de
chercheurs et d’experts – et d’entreprises – donc de Pour accompagner ces entrepreneurs, outre la poursuite
La tendance est au soutien marqué à la création problématiques marché et ressources business –. Ces du développement de l’écosystème de soutien, il est
d’entreprises en particulier dans les premières phases de populations trouvent l’occasion de se rencontrer et indispensable de penser à leur formation amont.
leur développement, à travers les moyens mis en œuvre - d’interagir au sein de lieux dédiés, animés et regroupant L’entrepreneur étant amené à embrasser les problèmes
de manière assez unique à l’échelle internationale - par des ressources mutualisées de prototypage dans leur totalité – technique, économique, marché,
l’état et les collectivités territoriales, et l’éclosion indispensables à la concrétisation des projets high-tech – financement, aspect sociétal – il faut envisager de lui
d’incubateurs et accélérateurs privés. hardware et/ou software – qui naissent de cette donner très tôt les bases sur chacun de ces
effervescence. C’est ainsi que nous avons réuni en un aspects, idéalement dès l’école primaire, que ce soit dans
Le développement de l’entrepreneuriat technologique se même bâtiment, La Fibre Entrepreneur – Drahi-X le cadre d’activités scolaires ou extra-scolaires.
trouve grandement facilité par le haut niveau des Novation Center, un accélérateur de startup early-stage
ingénieurs, scientifiques et techniciens formés en France. X-UP, un incubateur X-Tech, un espace de prototypage Le caractère protéiforme de l’entrepreneur moderne
Souvent débauchés par la concurrence internationale, high-tech et des espaces d’enseignement, de rencontre, trouve des illustrations variées et remarquables dans les
ces profils trouvent dans les startups qui voient le jour en d’évènements et de co-working. Chaque année ce sont #PortraitDeStartuper de Sébastien Bourguignon.
#PortraitDeStartuper
Laurent Batsch 45

Université Paris-Dauphine

Président de l'Université Paris-Dauphine
Ancien élève de l’ENS Cachan, docteur en sciences de gestion de l’Université Paris-Dauphine, Laurent Batsch
est professeur des universités. Il est président de Paris-Dauphine depuis mai 2007.

Il enseigne l’analyse financière, l’évaluation d'entreprise, l’ingénierie financière et la finance immobilière. Son
principal thème de recherche a porté sur le recentrage stratégique et la "financiarisation" des stratégies des
groupes.

Sous sa présidence, Paris-Dauphine a conduit des projets tels que la création de la Fondation partenariale
Dauphine en 2008, l’installation de l’Institut Tunis Dauphine en 2009, l’accréditation EQUIS en 2009, l’ouverture
des Masters de grand établissement en 2010, la sélection de « Paris Sciences et Lettres – research university »
comme Initiative d’excellence en 2011, l’alliance avec Singapore Management University (SMU) en 2013, ainsi
que le lancement du Global Bachelor Dauphine à Londres en 2014 et à Madrid en 2016. Les priorités
stratégiques de Laurent Batsch portent sur l’internationalisation de Paris-Dauphine, la diversification des
ressources, l’amélioration continue de la qualité des services à tous les publics, et la transformation numérique
et urbaine du campus de Paris.

Laurent Batsch est membre de l’Association française de finance (AFFI), de la Société française des analystes
financiers (SFAF) et de la Société française de management (SFM). Il est président de l’Institut d’Epargne
immobilière et Foncière (IEIF).
Il a publié notamment :
Paris-Dauphine, Quand l’Université fait école, éditions PUF, janvier 2014.
Le Capitalisme financier, éditions La Découverte, Repères, 2002.
Temps et sciences de gestion, éditions Economica, 2002.
Finance et stratégie, éditions Economica, 1999.

Laurent Batsch est Chevalier de la Légion d'honneur

Site internet :
http://www.dauphine.fr/fr/index.html
LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/laurent-batsch-9b116b5
Expert #7 46

Université Paris-Dauphine – Laurent Batsch
Prolonger les résultats de la recherche par des Aux étudiants plus jeunes, qui ont besoin de tester leur monde de boxe thaï nous a convaincu d’organiser, en
innovations, et valoriser les innovations par la création idée de création d’entreprise, nous proposons un première mondiale, un championnat du monde de
d’entreprise : cette chaîne de création de valeur dispositif de pré-incubation « D-Start ». De ce « bac à kickboxing dans le grand amphithéâtre de l’université. A
rapproche les mondes de la recherche et de l’entreprise. sable », sont déjà sorties de belles réalisations : l’occasion de cette manifestation, Cyril a lancé son
Des chercheurs se découvrent une vocation Youshould (réservation dans les bars), Never Eat Alone entreprise d’événements sportifs.
d’entrepreneur, et revendiquent pour eux-mêmes une part (pour ne jamais déjeuner seul en entreprise) ou encore
du bénéfice économique des résultats de leur travail. Avekapeti (permettre à des salariés ne disposant pas de Prendre des risques, c’est la première qualité des
En outre, les générations montantes, à l’aube de carrières restauration collective de déguster des plats mitonnés par entrepreneurs. C’est aussi l’exemple que doit donner un
professionnelles longues, privilégient la diversité et la des habitants) sont quelques résultats de l’activité de D- établissement qui a l’ambition de les former, comme
richesse des expériences professionnelles tout au long de Start. Paris-Dauphine.
la vie. La création d’entreprise mobilise leur passion et
leur créativité. Elle exige beaucoup d’investissement Encore plus en amont, les très jeunes entrepreneurs,
personnel mais elle laisse espérer un retour à la hauteur candidats à Paris-Dauphine après le bac, bénéficient
des efforts fournis. Elle préserve l’intérêt attaché à la désormais d’un aménagement de leur cursus dès les
polyvalence des fonctions exercées, et protège des deux premières années de la Licence. Ils sont regroupés
lourdeurs hiérarchiques propres aux grandes structures. dans la même promotion que des jeunes artistes et
sportifs semi-professionnels.
Paris-Dauphine a toujours compté beaucoup
d’entrepreneurs parmi ses diplômés. Mais il lui fallait Mais il ne suffit pas d’avoir un bon projet d’entreprise, il
intégrer l’entrepreneuriat aux parcours d’études et faut pouvoir le financer. Les entrepreneurs peinent encore
accompagner les projets des étudiants sans attendre leur à trouver des financements sans mise de fonds initiale.
sortie, en construisant une chaîne entrepreneuriale. C’est pourquoi, Paris-Dauphine et sa Fondation ont mis
en place, avec le soutien actif de la CDC, un fonds de
Pour les start-upers dont le projet est mûr, notre prêt d’honneur qui finance les startups de dauphinois à
incubateur est disponible dans les locaux mêmes de hauteur de 40 000 euros par projet.
Paris-Dauphine. Depuis la création de « D-Incubator », en
2012, une trentaine de start-ups ont grandi à Paris- L’entrepreneuriat est un état d’esprit, que l’université
Dauphine, dont certaines sont devenues leaders sur leur Paris-Dauphine cultive en innovant. Ainsi, en novembre
marché (Click & Boat, Le Closet, Teezily…). 2015, Cyril Benzaquen, un étudiant en Master
Entrepreneuriat de Paris-Dauphine, et champion du

#PortraitDeStartuper
Aurélie Jean, PhD 47

In Silico Veritas, LLC

Founder et CEO de In Silico Veritas, LLC

Installée aux US depuis 2009, après 7 années de recherche en simulation
numérique dans le milieu médical dont 5 années au MIT, Aurélie est à présent
scientifique et programmeuse à Bloomberg (NYC). Aurélie envisage les
mathématiques et la programmation informatique comme un moyen
d’émancipation pour les femmes. En « rôle model » elle inspire et encourage la
gente féminine à la suivre dans sa vision.

Site internet : http://aureliejean.wixsite.com/in-silico-veritas
LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/aurelie-jean-phd-aa045932
Twitter : https://twitter.com/Aurelie_JEAN / https://twitter.com/InSilicoVeritas
Expert #8 48

In Silico Veritas, LLC – Aurélie Jean, PhD
Programmation informatique et Entreprenariat - Un professionnelle principale, pour des activités de d’organisation du temps de travail qui permet aux femmes
enjeu évident pour les femmes ! consulting. Le programmeur devient un entrepreneur, se d’équilibrer leurs vies personnelles et professionnelles.
lançant dans une activité libérale, voir dans la création Enfin, les femmes ont l’opportunité de modeler la société
La programmation informatique deviendra le socle des d’entreprises. Le code devient une activité de service et de demain à leur image en participant activement à cette
innovations futures et les femmes ont un rôle évident à son externalisation offre aux entreprises la flexibilité de révolution numérique dans le but de créer un monde
jouer dans cette transformation numérique. L’économie a tester des nouveaux axes d’innovation numérique. On meilleur pour tous. Les femmes ont des qualités
besoin plus que jamais des femmes, de tous les talents parle d’innovation par l’exploration. Cette transformation intrinsèques : un sens de la précision et de l’organisation,
nécessaires à la réussite de cette mutation. Nos sociétés numérique est rapide et attire l'intérêt de tous les acteurs une compréhension des autres, ou encore une analyse
bénéficieront de l’empreinte de ces femmes codeuses qui du monde économique. Cet engouement est une critique affinée, qui en font de bonnes programmeuses et
modèlent le monde technologique de demain à leur opportunité pour les développeurs d’élargir leur zone de bonnes entrepreneuses. La programmation et
image. Un enjeu majeur actuellement sous-estimé est d’influence en tant qu’entrepreneurs. l’entreprenariat sont une combinaison idéale pour
l’étroite dynamique existant entre le code et diminuer le gender gap en permettant aux femmes d’avoir
l’entreprenariat, ainsi que ses bénéfices pour les femmes. Une opportunité pour les femmes. le premier rôle dans l’économie du futur qui démarre
L'entrepreneuriat comme la programmation informatique maintenant.
Le code encourage l’entreprenariat. restent des disciplines à dominance masculine encore
Parmi les startups ayant réussi une levée de fonds en peu envisagées par les femmes. Pourtant, le code offre What’s next ? Apprenons à coder !
2015, nombreuses sont celles qui se classent dans les de nombreuses opportunités d’émancipation pour les Nous avons besoin de programmeuses de tous niveaux
technologies numériques. Savoir coder devient une valeur femmes au sein de notre société. Avant tout, une et bientôt dans la plupart des disciplines. Le code peut
ajoutée forte, et les programmeurs sont actuellement des demande toujours grandissante de développeurs dans s’apprendre à tout moment : durant ses études mais de
gold commodities pour les startups, et plus généralement des domaines de plus en plus variés, garantit aux manière plus surprenante, bien plus tard. Ils existent de
pour les entreprises qui souhaitent innover par le digital. femmes une carrière professionnelle pérenne. Les nombreuses formations internes aux entreprises, de
L’abondance des produits et services high tech toujours rémunérations toujours plus compétitives de ce milieu nombreuses organisations d’entraide et de sites internet
plus innovants témoignent d’une révolution technologique professionnel assurent également aux femmes une qui accompagnent quiconque dans cette démarche
en marche. Cette révolution est une chance à saisir pour indépendance financière. Indépendance qui reste courageuse et ambitieuse ! L’audace, l’envie de liberté, la
les entrepreneurs désireux et capables de soutenir cet fondamentale pour leur développement personnel. A cela provocation peut-être, ou encore l’envie d’un monde
élan. La demande en développement de logiciels grandit s’ajoute une forte stimulation intellectuelle qui contribue à meilleur pour tous, sont autant de facteurs qui motivent
plus vite que la capacité d’exécution par le manque développer leur libre arbitre. les femmes qui codent. Rejoignez le mouvement !
critique de programmeurs. Les conséquences de cet état
de fait sont déjà visibles : nombreux sont les Idée toute aussi intéressante, la programmation
programmeurs sollicités en plus de leur activité informatique, comme l’entreprenariat, offre une flexibilité

#PortraitDeStartuper
Cyril Garnier 49

SNCF Développement

Cyril Garnier est le fondateur et directeur général de SNCF Développement, la
filiale de développement économique et de soutien à l'entreprenariat de SNCF.
Depuis bientôt 7 ans, SNCF Développement a accompagné 450 entreprises,
créatrices de 2000 emplois. Cet écosystème d’affaires à impact social créera
1000 emplois par an.

Parmi ces entreprises, 200 start-ups remarquables réinventent l'économie par
le digital : Mésagraph, Simplon, Centimeo, Onecub, Bulldozair, RogerVoice, Be-
Bound, Copsonic, Wattmobile, Faciligo font partie des pépites du portefeuille
de SNCF Développement, « le radar à startup du groupe SNCF ». (Les Echos)

Membre du Conseil du Numérique de Seine Saint-Denis, Cyril Garnier est
l’auteur de « Pas à Pas Marketing » (Vuibert), chroniqueur dans Maddyness,
BonjourIdée et Entreprendre.fr, et a reçu le Grand Prix Le Monde Informatique
en 2006. Il est l’initiateur de l’ouvrage collaboratif « Génération French Tech, les
1000 qui font l’économie de demain ». Un regard avisé sur la révolution digitale
et ses impacts sur l’entreprise et les territoires.

Site : http://sncf-developpement.fr/
Twitter : https://twitter.com/cygal01
LinkedIn : http://www.linkedin.com/in/cyril-garnier-89697b1
Expert #9 50

SNCF Développement – Cyril Garnier
Les startupers : de nouveaux regards sur le monde Comme le font les startupers interviewés dans ce livre, Ils contribuent à la transformation d’espace vacant en
regardons quelques instants dans le retro, pourquoi une gare en lieu de coworking. Ils contribuent à nourrir l’open
Comme de nombreux lecteurs, j’ai rencontré Sébastien grande maison comme SNCF a lancé cette filiale. La crise innovation du groupe, ils contribuent à améliorer l’offre
Bourguignon sur Twitter en 2016, lors d’un tweet sur un des années 2008 et 2009, amène une rupture dans nos trains, nos drones, notre système
des startupers que nous avions en commun… Etait-ce à économique sans précédent en France qui impacte toute informatique…
propos de Francois Brancilhon, l’auvergnat fondateur de l’industrie, et donc la logistique associée, induisant des
C-Radar, , ou des parisiens Jean Benedetti de Jobbers et restructurations, des conflits sociaux, touchant des IOT, ESS, Economie collaborative, Big data, robotique,
David Cousquer de Trendeo ou de la Bordelaise Laure territoires, comme la Haute Marne, la Lorraine, le Pas de Foodtech, … L’écosystème SNCF Développement est
Courty de Jestocke.com ? Je ne sais plus… Peu importe, Calais et d’autres. Notre mission : accompagner les varié, riche, divers, bienveillant et généreux.
nous découvrions par la magie de Twitter que 4 startups territoires touchés en les aidant à développer les
du réseau des Jeunes Pousses SNCF Développement, entreprises et donc de l’emploi, venant ainsi compenser Tous ces entrepreneurs ont un point commun, et c’est
avaient été repérées et mises en valeur dans la première les inévitables restructurations. Notre job « révéler comme ça que nous les recrutons. Ils ont un même
édition de 80#PortraitDeStartuper. Nos regards s’étaient aujourd’hui les réussites de demain », consiste à regard sur le monde. Ils veulent le transformer,
donc portés sur les mêmes personnes … découvrir un entrepreneur porteur d’une vision et d’un l’améliorer, le rendre meilleur, plus juste. Ils ont une
projet capable de recréer de l’activité, et de le soutenir vision, ils ont une foi inébranlable, ils ont des convictions,
De tweets, en retweets et MP une rencontre IRL a eu lieu, avec tous les moyens que nous pouvons mobiliser ils ont des valeurs. Ils n’ont pas de tabous technologiques
comme il se doit autours d’un bon plat … pour découvrir (financement, mentorat, coaching, formation, mise en ni économiques, ils ne connaissent pas les frontières…
combien nous partagions le même regard fasciné par ces relation, … ). En 2010, la chance du débutant nous fait mais aiment leur territoire.
entrepreneurs brillants, courageux, téméraires même, et travailler avec Le Camping (qui deviendra Numa), et nous
que nous avions le même objectif, révéler au monde, les finançons un des lauréats, le Lorrain Sébastien Lefebvre, Ce sont des enfants précoces, certains seront prodiges,
startupers les plus remarquables. Lui le fait de façon dont la startup Mesagraph reste à ce jour la seule startup qui ont tous les mêmes étoiles dans les yeux.
désintéressée, bénévole, en plus de son travail, moi ai je française rachetée par Twitter. Depuis ce coup d’essai, de
la chance, à défaut d’être entrepreneur, d’avoir réussi à territoire en territoire, la famille SNCF Développement a Et toutes ces étoiles, que Sébastien révèle dans ces
en faire mon propre job, en créant il y a quelques années fortement grandi, constituée aujourd’hui de plus de 400 portraits , nous rappellent s’il en était besoin, que
SNCF Développement, filiale de développement entrepreneurs : 100 sont des cheminots créateurs l’entreprenariat, la startup, l’économie en général , sont
économique du groupe SNCF qui soutient les d’entreprises,100 sont des patrons de PME, 200 sont des des histoires d’hommes et de femmes.
entrepreneurs créateurs des emplois de demain. Lorsque startupers.
Sébastien m’a proposé de participer à la préface de la Uniquement d’hommes et de femmes.
version 2017, j’ai bien entendu accepté avec plaisir, et Cette communauté, créée à l’origine pour stimuler de Et de nouveaux regards sur le monde.
avec une certaine fierté … l’emploi, génère de nombreuses externalités positives … A votre tour, regardez les ici.

#PortraitDeStartuper
Alban Jarry 51

Spécialiste du numérique

Alban Jarry, spécialiste du numérique, des stratégies de marques, de la
communication, de l’influence et des réseaux sociaux. Président Délégué et
membre du comité scientifique sur le numérique et le big data de l’Ecole
Polytechnique d’Assurances. Intervenant à HEC.

Site : http://albanjarry.com
Twitter : https://twitter.com/Alban_Jarry
LinkedIn : http://www.linkedin.com/in/albanjarry
Expert #10 52

Alban Jarry
Pourquoi une start-up devrait utiliser le système de Pourquoi mettre en place un advisory board ? board se révèle parfois être une mine d’or. Certains de
l’advisory board ? Quand une entreprise commence à émerger, elle doit ses membres facilitent l’accès aux investisseurs et
Les créateurs d’une start-up sont souvent confrontés à un faire face à un nombre croissant de problématiques. En élargissent les cercles de relations de l’entrepreneur.
manque de ressources à la fois financières et humaines. mettant en place des réunions régulières avec son
Portés par l’idée de développer leur idée initiale, ils advisory board, le dirigeant pourra se doter d’une Pourquoi ne faut-il pas sur solliciter ou sous solliciter
manquent parfois de recul pour la transformer en un structure complémentaire à celle habituellement mise en les membres de l’advisory board ?
business rentable ou pour faire face à des problématiques place avec ses éventuels actionnaires. En anticipant les Les membres d’un advisory board ont souvent des
récurrentes. Savoir s’entourer, et surtout savoir se faire sujets auxquels il sera confronté, le dirigeant peut emplois du temps particulièrement chargés. Ils sont une
conseiller, devient un des enjeux de la réussite. Venu des sélectionner de nouveaux experts qui l’aideront. ressource précieuse qu’il faut pérenniser. L’entrepreneur
Etats Unis, le système de l’advisory board est un L’advisory board doit être vu comme une ressource doit donc à la fois choisir les thèmes et les moments où il
technique assez simple pour renforcer la force collective additionnelle quel le dirigeant pourra utiliser selon ses va solliciter ce réseau bienveillant. En maintenant un lien
qui permet d’aller plus loin. besoins. Afin qu’il soit efficace, il faudra dès le départ régulier, il va ainsi faire fonctionner ce comité. En
définir clairement les règles du jeu afin que chaque partie montrant que l’apport est réciproque, il entrediendra la
Qu’est-ce qu’un advisory board ? puisse en appréhender les bénéfices. Ce concept qui a flamme qui guide souvent les membres de ce conseil.
Un advisory board est une sorte de « conseil des sages » fait ses preuves aux Etats Unis reste pourtant
composé de personnes qui acceptent d’aider les embryonnaire en France. Un modèle collaboratif
fondateurs d’une société en leur apportant Il est acquis que les modèles collaboratifs sont des
ponctuellement leurs expertises. Pour qu’il soit efficace, Quand l’advisory board est-il efficace ? accélérateurs d’innovations et des réservoirs de nouvelles
l’entrepreneur doit, de préférence, sélectionner des Dans les périodes de surcharges ou de difficultés, au idées. Tout au long de la vie de son entreprise, un
personnes qui sont complémentaires par rapport à ses moment où la vie de l’entreprise s’accélère et qu’elle entrepreneur doit trouver la méthode la plus équilibrée
propres compétences et qui vont l’aider par leurs conseils traverse des épreuves, le dirigeant a souvent des possible qui va lui permettre de passer les obstacles et
à combler ses lacunes. Qu’ils soient des spécialistes du difficultés à trouver les idées qui vont lui permettre de d’éviter les pièges qui peuvent survenir à n’importe quel
droit, de la communication, de la vente, par des réunions pérenniser son activité. L’aide d’un advisory board permet moment dans la vie de son entreprise. En France, plus de
régulières avec le dirigeant, ils vont lui apporter un regard dans le cadre d’une réflexion collective de sortir de bien 40% des startup ne parviennent pas à survivre plus de 3
externe et différent pour l’éclairer sur le chemin à prendre. des impasses et d’ouvrir de nouveaux horizons. ans. En se dotant des nouveaux atouts et de nouvelles
Souvent, une start-up n’a pas les moyens financiers de Bénéficier de retours d’expérience est primordial dans la compétences, l’entrepreneur augmente ses chances de
recruter ces spécialistes. Elle doit donc les associer par réussite d’une entreprise. passer ce cap fatidique et dans ce cadre la mise en place
un contrat clair au développement de l’entreprise. Cette d’un advisory board est souvent source d’opportunités.
formalisation les motivera à participer à l’aventure. De même, lorsqu’une entreprise a besoin de lever des
fonds propres, le réseau des membres de son advisory

#PortraitDeStartuper
Jérémy Lamri 53

Monkey tie

Jérémy Lamri est le fondateur et PDG de Monkey tie, leader des logiciels RH de
matching affinitaire. Il est avec Boris Sirbey à l’origine du Lab RH, l’association
française de promotion de l’innovation RH. Basé à Paris, Jérémy consacre
également du temps à l’enseignement universitaire, sur la transformation des
organisatons, et intervient régulièrement en tant que conférencier auprès de
grandes entreprises sur le futur du travail et des RH.

Jérémy possède près de 10 ans d’expérience en optimisation de la
performance industrielle, en conseil en stratégie, et en analyse financière. Il a
un passé de joueur semi-professionnel de rugby et sert sous le rang d'Officier
de Réserve de la Marine Nationale depuis plusieurs années. Depuis 2011, en
tant que membre à l’ONU du Groupe Majeur pour la Jeunesse, et Ambassadeur
Européen pour le collectif mondial One Young World, Jérémy a contribué à la
sensibilisation et à l’éveil de la jeunesse lors d’événements majeurs dans une
quinzaine de grandes villes dans le monde entier.

Jérémy est également doctorant en sciences cognitives au LATI de Paris
Descartes, et notamment diplômé de HEC Paris et de l’Université d’Oxford.

Site : https://twitter.com/cygal01
Twitter : https://twitter.com/JeremyLamri
LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/jeremylamri/
Expert #11 54

Monkey tie – Jérémy Lamri
Après l'économie industrielle et l'économie de la sur son passage. Le digital n'est pas la première de ces aujourd'hui d'autant d'influence que le Président des
connaissance, nous voici dans l'économie des vagues. Par le passé, plusieurs ont fait et défait des Etats-Unis n'en avait il y a 20 ans. Autre exemple : le plus
plateformes. Je me souviens d'un cours de marketing il y civilisations entières. Le digital a cette particularité qu'il simple des smartphones est plus puissant que les
a une dizaine d'années, où le professeur nous expliquait représente le plus puissant levier de productivité jamais ordinateurs de la NASA ayant servi à envoyer des
que le produit était mort, et que l'avenir était au service. créé par l'Homme. Avec 1 tracteur fonctionnant à Hommes sur la Lune. Nous nous en servons pour
Nous avions alors beaucoup de mal à comprendre le l'essence, nous avons vu une machine faire en 1 heure le envoyer des oiseaux sur des cochons. Evidemment, et
sens de ses propos. Dans une économie de plateformes travail de 400 hommes. Avec le digital, il n'y a simplement heureusement, pas seulement. De nombreux secteurs ont
où règne le service sur-mesure délivré juste à temps, je pas de limite à la scalabilité qu'il est possible de donner, vu leur rôle et leurs perspectives revenir sur le devant de
pense qu'il existe désormais suffisamment d'exemples tant il est possible d'automatiser et reproduire des suites la scène grâce aux nouvelles technologies : la santé, la
pour se projeter ! d'opérations à l'infini. finance (si elle a un jour été ailleurs que sur le devant de
la scène), les ressources humaines, le droit.
En France, avec plus de 10 000 startups et une centaine Derrière toutes ces innovations qui déferlent dans notre
d'incubateurs, la volonté d'innover est forte. L'esprit quotidien, il existe des invariants, qui sont autant de N'importe qui a le pouvoir d'innover, et le pouvoir de
d'entreprendre semble gagner du terrain, et avec lui forces poussant inexorablement le progrès technique diffuser son innovation. C'est une responsabilité qui doit
l'envie de réformer, voire révolutionner tout ou partie de dans un sens presque défini à l'avance. Ces 5 forces mener à se poser la question de l'éthique et du bon sens.
notre modèle de société. C'est d'ailleurs, selon concernent la circulation de l'information, la mise en J'ai la conviction que ce n'est pas parce que la
Schumpeter, le rôle de l'entrepreneur que de repenser les réseau des individus, la suppression des tâches technologie permet quelque chose, que nous devons
routines de production en innovant. Pourtant, la route vers parasites, la standardisation des langages et codes, et nous précipiter dessus et l'adopter en masse. En trame
le succès est jonchée de cadavres. Quand on sait que 9 l'existentialisme. Sans entrer trop dans le détail, ces de fond, il est important de se rappeler que les choix que
startups sur 10 ne dépasseront pas les 18 mois, on peut forces sont à l'origine même de l'émergence de nous faisons aujourd'hui en tant qu'individus déterminent
rester perplexe quant au bien fondé de la démarche. Et l'économie de plateformes que nous vivons actuellement, directement la société dans laquelle nos enfants vivront
pourtant, les BlaBlaCar, Uber, AirBnB, Deliveroo et autres Et elles détermineront le sens de l'Histoire. Ainsi, même si demain. Alors oui, que l'innovation déferle, chamboule,
licornes existent bien, et ont déjà changé nos modes de l'innovation pourra se perdre en chemin et parfois se révolutionne, et même dérange. Mais surtout, qu'elle soit
vie à jamais. fourvoyer, j'ai l'intime conviction qu'elle retrouvera pensée et gérée de manière aussi responsable que
toujours ce fil rouge, qui guidera la transition de nos possible.
Aujourd'hui, plus que jamais, nous vivons une époque où modes de vie.
Schumpeter et Kanagawa se rejoignent et prennent forme
ensemble. Alors que les startups représentent La technologie nous offre des opportunités sans
l'innovation, et, dans un certain sens, le progrès, elles précédent. Et avec elles des responsabilités immenses. A
agissent également telle une grande vague qui balaie tout travers un smartphone, n'importe qui sur Terre dispose

#PortraitDeStartuper
Olivier Mathiot 55

PriceMinister

Olivier Mathiot est le co-fondateur de PriceMinister, place de marché sur
Internet lancée en 2001 puis vendu au groupe japonais Rakuten en 2010.
PriceMinister emploie aujourd’hui 250 salariés en France et Olivier en est le
Président depuis 2014. Il est également un Business Angel, accompagnant une
quinzaine de start-up innovantes. En 2012, il a été l’un des porte-paroles du
mouvement des Pigeons, puis a participé en 2013 au Assises de
l’Entrepreneuriat organisées par le Gouvernement.

Site internet : http://www.priceminister.com
LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/olivier-mathiot-9b9109
Twitter : https://twitter.com/oliviermathiot
Expert #12 56

PriceMinister – Olivier Mathiot
« La France est la nouvelle nation start-up » s’émerveillait peu de culot et la capacité à manger des spaghettis au au fil des siècles. Les exemples les plus emblématiques
récemment un grand ponte de l’économie américaine. Il a beurre pendant plusieurs semaines. La crise financière de sont aujourd'hui ceux des places de marché ou
fallu qu’un Américain l’exprime haut et fort pour que les 2008 a durablement marqué les mentalités des jeunes plateformes dont le dénominateur commun consiste à
Français le réalisent eux-mêmes : les start-up françaises générations et façonné une autre vision de mettre en relation directe l'offre et la demande sur
ont du talent. l’entrepreneuriat. La figure de l’entrepreneur, créateur de presque tous les marchés historiques. A titre d'illustration
richesses, générateur de « bon » risque, a remplacé la citons Blablacar dont l'offre de covoiturage concurrence
Il a fallu qu’un Américain parle de l’Ile de France comme figure du trader, destructeur de richesses, générateur de les transports longue distance; ou encore Airbnb, dont la
d’une « nouvelle Silicon Valley », pour que l’on « mauvais » risque. Diplômées ou non, les jeunes plateforme a fait vaciller des groupes hôteliers longtemps
s’aperçoive que non, la France n’est pas un générations n’ont jamais connu que des taux de chômage considérés comme les valeurs boursières les plus sures
environnement hostile aux entrepreneurs. Dans notre à deux chiffres et savent que la forme la plus certaine de de la planète. L’accès à cette data, souvent réglementé,
pays, il suffit de quelques heures pour créer son protection sociale, c’est de créer son propre emploi. Les pose à terme la question du modèle de société que nous
entreprise. Les têtes pensantes, bien formées, y sont têtes pensantes des Grandes Ecoles françaises ont réduit voulons pour demain.
nombreuses. La fiscalité sur la R&D est l’une des plus leur engouement pour les cabinets de conseil en stratégie
favorables au Monde. Et depuis quelques années, il et les salles des marchés des grandes banques. « It’s the community, stupid. » Les start-up font émerger
existe même une association, France Digitale de nouveaux modes de production et de consommation.
(www.francedigitale.org), que j’ai l’honneur de co-présider, La data, nerf de la guerre. Lors des précédentes Ces modes de production et de consommation sont
pour mieux faire porter leur voix. Depuis ce poste révolutions industrielles, le moteur fut l’accumulation du basées sur l’interaction, formant désormais une économie
d’observation, c’est tout un continent que l’on aperçoit. capital. Nous vivons une révolution industrielle dont le dite « collaborative » ou « participative ». La relation entre
Dans la nation start-up française, la croissance est de moteur n’est plus l’accumulation du capital mais le consommateur et le producteur est brouillée : le
50% par an, les emplois se créent par milliers et 93% de l’accumulation de la data, de l’information. Quand consommateur livre des informations personnelles en
ces embauches se font en CDI (Baromètre EY – France PriceMinister fut lancé, en 2001, il n’y avait ni Internet échange d’un service et ces informations servent ensuite
Digitale). Ce sont donc des dizaines de success stories à Haut Débit, ni Facebook et l’ordinateur portable tout à offrir un autre service. L’usage devient plus fort que la
la française que l’on peut relater. Cet ouvrage reviendra comme le téléphone mobile étaient encore considérés possession (comme nous l'avions pressenti en lançant la
sur quelques-unes. Pour ma part, je me suis dit qu’il comme des produits élitistes. En 15 ans, la digitalisation place de marché PriceMinister il y a 15 ans !), mettant
serait plus enrichissant de parler de notre écosystème et de notre Monde a généré des flux considérables ainsi fin à un autre pilier de la Première Révolution
de partager quelques pensées sur la façon dont il a d’information et de « data », notamment grâce à la Industrielle. Dans cette nouvelle Révolution Industrielle du
évolué depuis 15 ans (déjà ?!), par rapport à l’époque où progression de la puissance informatique explicitée par la numerique, les start-up inventent de nouvelles formes de
je lançais avec une quatre associes ce qui allait devenir fameuse « loi de Moore ». La puissance des start-up travail et de revenu, elles offrent un nouveau modèle de
PriceMinister. réside désormais dans leur capacité à générer, acquérir société, plus agile. Pour la génération de start-up à venir,
et exploiter les data. N’importe quelle start-up avec un les nouvelles organisations, les nouveaux modes de
La start-up, c’est chic. En 2001, l’entrepreneur du web bon algorithme peut détrôner un géant de son secteur, production et de consommation ouvrent des perspectives
avait pour principales qualités beaucoup de courage, un solidement installé sur une masse de capital accumulée folles er inspirantes : altius, citius, fortius.

#PortraitDeStartuper
Emmanuel Vivier 57

Hub Institute

Emmanuel est reconnu comme l’un des experts internationaux du marketing et
de la transformation. Emmanuel est le cofondateur du HUB Institute, un « think
thank » international dédié à la digitalisation et la formation des grandes
marques. Emmanuel a animé et est intervenu à plus de 700 conférences et
séminaires ces 7 dernières années au niveau mondial. Il a formé plus de 7.000
cadres pour de grandes marques comme L’Oréal, Orange, Nestlé, Celine,
Hermès, Chanel, Michelin, … Il partage régulièrement son expertise sur son
blog www.emmanuelvivier.com ou Twitter (@emmanuelvivier) quand il n’est pas
en train de voyager entre Paris, Moscou et New-York.

Site internet : http://www.hubinstitute.com/
Twitter : https://twitter.com/emmanuelvivier
LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/emmanuelvivier
Expert #13 58

Hub Institute – Emmanuel Vivier
La France et la fête foraine des startups construire sur des infrastructures robustes grâce au cloud business model, une équipe au top et souvent déjà un
ou aux APIs. prototype ou même une activité lancée. Avec le nombre
Depuis la première vague de startups et l’éclatement de de français à New York et dans la Silicon Valley, la
la bulle internet des années 2000, l’hexagone a fait bien Les nouvelles écoles de l’entreprenariat visibilité croissante de nos startups aux Etats-Unis
du chemin. En quasiment 20 ans d’Internet, la France a (comme au CES par exemple), les passerelles avec les
définitivement enterré le minitel. Ces 4 à 5 dernières On assiste aussi à une multiplication des structures fonds américains se développent aussi. Si le nombre de
années, on peut même parler d’un véritable engouement d’accompagnement des startups : incubateurs, structures de financement liées au « capital-risque » s’est
grand public pour le numérique et les startups. accélérateurs, mentoring, coworking… Si certains multiplié, le métier est plus mûr aussi. Et le niveau
tiennent plus du gadget opportuniste, on pourra d’exigence aussi sur la qualité des projets.
Un vent de Silicon Valley souffle sur la France cependant se réjouir de voir un partage d’expérience et
d’expertise d’entrepreneurs qui ont déjà réussis. En effet, Small is beautiful, même pour les grands groupes
Les réussites de la Silicon Valley, que ce soient le succès les bonnes pratiques spécifiques au lancement d’une
des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon), des startup (levée de fonds, business model, MVP, ab/testing ; Après des années à ignorer les PME considérées comme
NATU (Netflix, Airbnb, Tesla, Uber) ou de centaines de growth hacking, monétisation…) sont rarement risquées, les grands groupes se découvrent aussi
startups prometteuses, font rêver toute une nouvelle enseignées en école. Et vu la complexité et la difficulté de subitement une passion sans limite pour les startups et
génération d’entrepreneurs. Les media français ont enfin ce type d’activité, autant profiter au maximum des erreurs les entrepreneurs. Quasiment toutes les entreprises du
arrêter de snober les sujets technologiques. Grâce à leur passées des deux premières générations de startupeurs. CAC40 ont lancé un incubateur ces 12 à 36 derniers
couverture médiatique massive des levées de fonds ou Que ce soit le NUMA ou The Family, les salariés y mois. Incapables de faire face à la vague numérique,
des valorisations parfois stratosphériques (qui font trop trouveront des conseils très concrets et pratiques pour se pénalisés par leur manque d’agilité, les grands groupes
souvent oublier le nombre bien plus grand des fails), le lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Mais aussi et deviennent des apôtres de l’open innovation. Ils
grand public se découvre une âme d’entrepreneur. A surtout un écosystème pour échanger, trouver des talents proposent d’héberger des startups, de les financer, de
l’heure où les jeunes sont confrontés au chômage massif, avec qui collaborer et s’entraider. Bref un joli filet pour se collaborer et plus rarement de les racheter. Certes une
et les cadres expérimentés se font licencier brutalement lancer. grande partie de ces initiatives sont souvent lancées dans
même dans les grands groupes, le grand saut ne semble un certain désordre avec comme priorité l’aspect
plus si risqué. Et un lancement en France est désormais Take my money and run communication afin de montrer que « chez nous, on
bien moins cher qu’à San Francisco, où les salaires innove, la preuve on travaille avec des jeunes pousses ».
indexés sur ceux de Facebook ou Google deviennent Le marché du financement est aussi devenu très mature Pas certain que la majorité des incubateurs ou
inaccessibles aux plus petites startups. Le prix du en France. Des business angels, en passant par les accélérateurs aboutissent à de vraies innovations, mais
lancement d’une startup s’est aussi réduit grâce aux nombreux fonds chacun adaptés à certaines tailles on pourra se réjouir que les mentalités des grandes
logiciels en SAAS, au cloud et aux APIs. Les coûts d’un d’investissements, les investissements de grands groupes entreprises évoluent et deviennent enfin ouvertes aux
outil deviennent ainsi accessibles pour quelques euros et d’industriels, ou même la BPI, il n’a jamais été aussi petites entreprises agiles.
par mois à une petite structure. Ou il est possible de simple de lever des fonds, enfin si vous avez un vrai

#PortraitDeStartuper
Expert #13 59

Hub Institute – Emmanuel Vivier
On ne devient un vrai capitaine que dans la tempête palier à ce problème. La technologie avance très vite et suffisamment levé, celles qui n’auront pas démontré leur
chaque mois qui passe ce seront des startups capacité réelle à devenir rapidement rentable (au-delà de
Pourtant si de nombreux indicateurs ont été au beau fixe européennes qui seront mis sur le carreau par leurs la croissance rapide, cette « traction » qui était encore
ces derniers mois, attention aux prochaines vagues ou à concurrents américains. Et c’est sans compter sur les l’alpha et l’oméga ces derniers mois) ou celles dont les
la prochaine tempête. La vie d’une startup est loin d’être acteurs digitaux asiatiques qui commencent déjà à équipes ne sauront pas résister à la pression quand il
un long fleuve tranquille et il faut bien comprendre que la poindre le bout de leur nez. faudra affronter de vraies difficultés (licencier, revoir ses
grande majorité sera amenée à échouer. Un certain coûts…), vont dans le mur. Et même celles qui ont levé
nombre de nuages commencent à s’amonceler et Quand les Etats-Unis et l’Asie s’enrhument beaucoup d’argent vont devoir faire bien attention.
présagent de certaines difficultés à venir. L’argent est souvent mauvais conseiller et pousse
Depuis quelques mois, les valorisations américaines souvent à multiplier les erreurs.
L’Europe, quelle Europe ? semblent connaître une certaine correction. On est loin de
parler d’un éclatement de la bulle mais le nombre de
L’Europe et la France ont toujours énormément de mal à levées et la taille des montants tend à se réduire. En
simplifier la vie des startups malgré de nombreux effets France cet été, on a pu assister à une multiplication des
d’annonces. En effet le marché unique est bien théorique. annonces de startups en difficultés comme Take It easy,
Multiplicité et complexité des langues, des règlements, ChicTypes, Save… On ne parle pas de mauvaises
des taxes... on est bien loin d’un grand marché sociétés, mais juste de startups qui n’ont pas réussi leur
unifié. Les états cherchent constamment à imposer de nouveau tour de table, faute de générer une marge
nouvelles régulations, et de nouvelles taxes qui suffisante, d’avoir atteint leur seuil de rentabilité ou même
ralentissent un peu plus les nouvelles jeunes pousses de promettre un multiple suffisamment alléchant à leurs
face à la concurrence mondiale. investisseurs. La croissance économique européenne fait
toujours du surplace, alors que l’Asie ralentit et que le
Et pourtant le temps presse, les acteurs américains déjà contexte du terrorisme impacte déjà de nombreux
très performants et innovants bénéficient d’un avantage secteurs.
presque déloyal avec leur maitrise de l’optimisation
fiscale. Comment vous battre à armes égales si votre Avis de grain sur les startups
concurrent déjà plus grand, mieux financés et très
innovant est d’office 20% plus rentable que vous ! Cette Attention donc, les startups ont définitivement un bel
optimisation fiscale est rendue possible à cause du avenir mais nous allons assister à un vrai tri dans les
législateur. C’est à lui qu’incombe l’urgente nécessité de prochains mois. Les startups qui n’auront pas

#PortraitDeStartuper
Guillaume Rovère 60

AssurDeal

52 ans passés à imaginer le futur avec, notamment, la participation à 52 projets d’entreprise.
Un parcours professionnel et personnel qui a eu des effets positifs sur ma compréhension
des autres, de leurs attentes, des miennes et des évolutions sociétales.

Une vie professionnelle axée sur l’appropriation de la technologie avec toujours en tête,
l’objectif d’améliorer les processus de production et d’augmenter les capacités
d’épanouissement des opérants dans leur quotidien, ce que l’on nomme le « Human centric »
et aussi le « Consumer centric ».

Ma question sera éternellement, « où est la place de l’humain », dans la compréhension
d’une société en pleine transformation numérique #TransfoNum ? Et comment lui donner tout
son sens avec les révolutions technologiques qui modifient notre mode de vie en profondeur.

C’est en ce sens que j’ai imaginé AssurDeal. Cette plateforme a pour mission d’accompagner
les courtiers d’assurance, qui sont des entrepreneurs de proximité, audacieux et innovant,
dans l’évolution rapide de leur métier. AssurDeal a pour vocation d’éclairer avec bienveillance
ces entrepreneurs et pour certains, startupeurs au travers des Insurtech, dans leur réflexion
sur les différents aspects de ce que devraient être leurs actions à mener pour faire partie des
solutions de demain, en anticipant et accompagnant la métamorphose des attentes de leurs
clients.

Avide d’échanges, n’hésitez pas à me contacter sur @GuillaumeRovere et sur Linkedin

Site : https://www.assurdeal.pro
Twitter : https://twitter.com/GuillaumeRovere
LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/guillaumerovere/
Expert #14 61

AssurDeal – Guillaume Rovère
Startup, le nouveau Graal des Grands Groupes ? aller s’écraser prêt du riz long, comme les sujets liés à la cette mutation. Alors ils se prennent à imaginer vendre à
toujours « prochaine » levée de fonds, des contacts avec leur conseil d’administration que si changer de modèle
Ce qui était une jeune entreprise au XXème siècle, est des fonds qui opportunément voudraient absolument d’organisation est lourd car il nécessite l’adhésion de
devenu une sorte de quête existentielle des nouvelles investir dans notre projet à prix d’or, du NDA que l’on vient tous, peut-être qu’en rachetant des startups, ils pourraient
générations, savamment inspirées par des années de de signer avec un « ENORme » groupe et enfin, les analyser puis dupliquer leur modèle qui fonctionne (à 25)
matraquage médiatique sur les vertus de devenir « son coefficients de valorisation dont on a presque de la gêne sur un groupe de milliers de personnes… Le plus
patron ». à les annoncer, tellement ils sont « drôle », c’est que certains administrateurs sont
monstrueusement…mensongers. Devant Papy, on n’a emballés par cette vision « moderne » de faire changer la
Comme pour bousculer l’inamovible structure ankylosée pas envie de dire que l’on bosse sur un coin de table sans structure et la démarche d’un éléphant sur la base de la
d’inspiration « gauchisante » post-soixante-huitarde, les être payé, car un jour et on y croit dur comme fer, on sera colonne vertébrale d’un lapin. Cela va occuper un temps
politiques, les médias, les écoles et même les parents ont le prochain Bill Gates. Alors autant commencer à les les équipes financières, juridiques, commerciales,
trouvé LE filon qui allait « enfin » remplacer le « tu seras habituer à cette idée en distillant des mots creux qui font marketing, pour étudier précisément les implications,
fonctionnaire, mon enfant ! ». s’ouvrir les yeux de la tablée, persuadée d’avoir un petit avant de stopper net le projet car une fusion est devenue
génie à ses côtés. prioritaire, avec un autre éléphant. Et les mois passés à
Les mêmes catégories de parents qui, il y a 20 ans dépenser des sommes folles dans cette étude parfois
rêvaient de voir leurs enfants « mettre à l’abri » leur plan Enfin, pas tous. Les jeunes qui sortent des meilleures saugrenue sont des tortures pour le startuper cible, qui
retraite, fantasment aujourd’hui avec la même ardeur, à écoles et surtout, aux meilleures places eux, hésitent plus attend comme un Graal, l’annonce de la signature
inciter leur progéniture à se lancer dans l’entreprenariat. souvent à lancer leur activité « front scratch » car ils définitive car il vient déjà de se passer huit mois depuis la
Que dis-je, à devenir Startuper ! Des parents qui bien savent qu’ils doivent rembourser leur prêt étudiant ou signature du NDA et de la réception fière, de la lettre de
souvent n’ont que peu de culture de cette démarche et de alors, ce sont les parents qui font tinter la cloche du principe. Qui n’a pour seul principe, que de fixer un cadre
l’écosystème. montant de l’investissement réalisé pour arriver à leur si large, qu’un Airbus A380 pourrait atterrir sans risque
diplôme. Ainsi, les meilleurs des meilleures écoles sont-ils avec le pilote les yeux bandés, la nuit, sous une pluie
Donc, on se retrouve avec des bataillons de jeunes des candidats pour la création, peut-être, mais plutôt battante… Le pauvre startuper qui avait embauché et
motivés pour lancer une activité codifiée sous une batterie après une dizaine d’années car les portes des grands poursuivi ses investissements sur l’espérance de cette
de termes très valorisants comme Pitch, Scrum, Agile, groupes leur sont grandes ouvertes. arrivée d’un acteur solide, va déchanter encore un
DevOps, Entreprise libérée, Télé dans le réfectoire, ah moment. Car il va tarder encore un peu à recevoir le « no
non, sorry, dans l’espace détente. Mais aussi, moins drôle Ces grands groupes qui, après des années de discours, go » définitif. D’ici là, certains auront usés leurs dernières
car beaucoup moins léger bien que tout aussi gloriole au de colloques, de forums, de salons, d’articles sur cartouches et le voile de l’agilité fermera les yeux emplis
repas de famille du dimanche à l’heure où la semoule va l’impérieuse nécessité d’aller enfin vers une société plus d’espoirs de nos jeunes entrepreneurs. Le temps pour
être recouverte des légumes à couscous, au moment où ouverte par la transformation agile de leur organisation une startup est une course effrénée et chaque jour est un
le veau a terminé de mariner dans la sauce blanche pour ont parfois connu des déconvenues dans l’application de enjeu pour sa solvabilité.

#PortraitDeStartuper
Expert #14 62

AssurDeal – Guillaume Rovère
Les grands groupes ont une vision du temps qui n’a rien à du grand groupe dans sa petite entreprise qui ne connait référence, MAIF. Dans cette histoire, comme souvent
voir avec la dure réalité du compte de trésorerie de la rien d’autre que les crises. Il s’aperçoit que beaucoup de dans ce type de configuration, le fondateur, celui qui a
cible. Il arrive même que la startup use sa trésorerie à se clauses semblent protéger les intérêts de l’investisseur et pris tous les risques et qui a porté une idée jusqu’à
faire belle pour plaire à son acheteur ou futur associé et que la totalité des apports, ne verra le jour qu’à la l’embryon d’une création de valeur, souvent trop axée sur
que cela vide les caisses à tel point que l’intéressé finisse condition de respecter l’atteinte d’objectifs précis et celle d’un outil technologique, se retrouve évincé et la
par renoncer car il a la sensation d’investir dans une horodatés. Pour le startuper, ce papier signifie la fin de gouvernance tombe alors dans un schéma redevenu
structure peu viable économiquement. Amusant, non ? longs mois de sacrifices familiaux, personnels et « traditionnel » avec le positionnement de cadres dudit
Enfin, pas pour celui qui a fait espérer à son équipe que professionnels. La préservation des sommes investies par grand groupe pour donner à la startup, l’organisation de
l’avenir allait être rayonnant car la douche est bien froide sa famille et ses amis et qui sont le fruit du labeur de ceux sa « maison mère », faisant fi des projets initiaux qui
ensuite pour relever l’enthousiasme ainsi claqué. C’est qui ont eu foi en lui et qu’il ne veut pas décevoir. Alors à étaient d’apporter de l’agilité au groupe par l’absorption
souvent le moment de démotivation non pas du startuper ce moment-là, pas qu’il ne sache pas lire un contrat ou d’une startup agile mais tellement fragile.
mais des éléments clés de son équipe. Et voilà un frêle écouter son avocat, mais la signature est quasiment la
édifice qui tangue dangereusement, juste parce que le seule alternative qui lui reste avant de stopper son
temps est une donnée relative, à savoir apprécier à sa ambitieux projet d’émancipation sociale. Il signe. Il le fait
juste mesure. C’est comme une forte houle qui n’aura pas en considérant qu’il protège aussi le job des
la même incidence sur un catboat Optimist que sur la collaborateurs qui ont donné leur confiance à un moment
coque d’un supertanker. Le temps agit comme la houle, où la société était plus souvent dans les fonds sous-
capable de couler comme de porter. marins que sous la lumière des projecteurs.

Soyons positifs et admettons que tout ne s’est pas arrêté. Parfois, cette étape, si elle sauve le projet, fragilise le
Le startuper motivé a su passer les nombreuses étapes startuper agile qui voit arriver avec résistance les
qui ressemblent aux astuces de la file d’attente d’une méthodes d’organisation et de contrôle du grand groupe.
attraction de Disney. A chaque étape « finale », on vous (A lire, l’article avec l’étude du cas Morning, de Stéphane
annonce que vous avez brillamment remporté l’étape Girardot, Consultant et #612Rencontres émérite). Depuis,
mais qu’ils ont besoin d’un peu plus d’analyse pour les choses se sont accélérées pour le patron de Morning,
s’engager « à fond » derrière vous… écarté de sa Fintech pourtant citée comme prometteuse
mais épinglée par l’ACPR en décembre pour des
Donc, le startuper, épuisé mais encore debout sur son problèmes réglementaires. Cette jeune pousse qui voulait
esquif tanguant de plus en plus, voit au loin, le rivage des « réveiller la banque » a dû se résoudre à laisser les
documents mentionnant les conditions d’investissement commandes à la banque Edel et à son actionnaire de

#PortraitDeStartuper
Paul-François Fournier 63

BPI France

Paul-François Fournier est, depuis avril 2013, Directeur de l’Innovation et membre du Comité Exécutif de la
Banque Publique d’Investissement (Bpifrance). La Direction de l’Innovation de Bpifrance rassemble, d’une part,
l’activité de financement de projets innovants portés par des start-ups ou des PME ainsi que le soutien financier
à des projets collaboratifs de développement ou d’acquisition de technologies, permettant à de grandes et
moyennes entreprises de gagner en productivité ou d’ouvrir de nouveaux marchés ; et d’autre part,
l’investissement direct en fonds propres et quasi-fonds propres au capital d’entreprises innovantes pour leur
fournir les capacités financières de leur développement en France ou à l’international, sous la formes de fonds
thématiques autour du numérique, des biotech et des technologies de l’environnement. Le pôle Innovation est
ainsi positionné à la fois comme un partenaire privilégié de l’écosystème du capital-risque et un acteur clé de
l’accompagnement aux entrepreneurs innovants tout au long de la vie de leur projet.

Paul-François Fournier, 47 ans, X-Télécom, a rejoint le Groupe France Télécom Orange en 1994 en tant
qu'ingénieur d’affaires sur le segment Entreprises France. Après un parcours de sept ans dédié au
développement des services aux Entreprises, il devient, en 2001, directeur du Business Haut-Débit de
Wanadoo, où il a assuré le décollage en France des offres ADSL qui sont passées de quelques milliers de
clients en 2001 à 3 millions fin 2004, puis à l'international en tant que membre du Comité Exécutif du Groupe
Wanadoo. Il a ainsi mené des projets stratégiques comme le lancement de la Livebox, et de la voix sur IP, en
partenariat avec Inventel et Netcentrex, des start-up Françaises.

Au-delà de son expérience dans le domaine des services Internet et des partenariats (il a notamment été
l’artisan de l'acquisition de Dailymotion et de Cityvox par Orange, ainsi que des partenariats avec Microsoft,
Google et Facebook), Paul-François Fournier a une excellente connaissance opérationnelle du marketing de
l’innovation. Il a été, à partir de 2011, le Directeur Exécutif du Technocentre d’Orange, en charge de l’innovation
produit (Boxs, Cloud, …), ou il a profondément transformé l’organisation dans une approche plus régionale et
décentralisée (Création du Technocentre d’Amman et d’Abidjan).

Site internet : http://www.bpifrance.fr
LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/paulfrancoisfournier/en
Twitter : https://twitter.com/Paul_F_Fournier
Expert #15 64

BPI France – Paul-François Fournier
Depuis sa création, Bpifrance se mobilise pour C’est pour répondre à ce défi que nous avons créé un
accompagner et accélérer la transformation de notre pays L’innovation ne se résume plus aux seules véhicule d’investissement dédié au Large Venture et que
en une véritable ‘’Startup Nation’’. L’entrepreneur doit être problématiques technologiques. Marketing, produit, nous finançons également des fonds comme Partech,
le héros du XXIe siècle. C’est notre objectif et c’est organisationnelle ou sociale, une approche Sofinnova ou encore Idinvest. Nous encourageons
pourquoi nous mettons à disposition des entrepreneurs multidimensionnelle de l’innovation est désormais également la création de grands fonds d’investissement
un panel d’outils de financement et d’accompagnement primordiale. Je prends comme exemple l’une de nos paneuropéens pour mieux rivaliser avec la concurrence
adaptés à toutes les étapes de développement de leur licornes françaises, Blablacar, dont le concept repose sur mondiale et notamment américaine.
projet. une innovation d’usage basée sur le partage et la
convivialité. De plus en plus de champions ne naîtront J’ajouterais enfin la nécessité de décloisonner l’innovation
La mobilisation sans précédent de tous les acteurs de pas d’innovations exclusivement technologiques. Forts et de rapprocher les start-ups et les grandes entreprises
l’écosystème français de l’innovation, a permis à la de ce constat nous avons identifié six formes françaises. Aux États-Unis, Google a racheté 70 start-up
France de rattraper son retard pour devenir aujourd’hui d'innovations : l'innovation marketing et commerciale, de ces dernières années, pour seulement 40, dans le même
l’une des scènes start-up les plus dynamiques au monde. produit, de service et d'usage, de procédé et temps, pour l’ensemble du SBF 120. Or, en intégrant ou
d'organisation de modèle d'affaires ou encore sociale, et en se rapprochant de ces start-up et donc en adoptant
Certains signent ne trompent pas. Près de 3000 jeunes évidemment l'innovation technologique. Ce nouveau une véritable démarche d’open innovation, les grands
pousses sont implantées dans la capitale et 9000 sont référentiel nous permet d’identifier et de mieux financer groupes français peuvent acquérir des technologies, mais
réparties dans toute la France, selon l'observatoire des entreprises innovantes à fort potentiel qui s’inscrivent aussi des compétences, des savoir-faire d’entrepreneurs
MyFrenchStartup. En 2016, les start-ups françaises sur un marché souvent nouveau et mondialisé. qu’ils n’arrivent pas à développer en interne. C’est dans
occupaient pas moins de 30% de la présence mondiale cet esprit que Bpifrance a créé le Hub, une plateforme de
dans l'Eureka Park du CES, le rendez-vous Pour contribuer à faire émerger toujours plus mise en relation entre start-ups et grands groupes, pour
incontournable de la tech mondiale, faisant ainsi de la d’innovations et leur assurer un succès durable sur son accompagner les démarches d’open innovation des
France la deuxième nation la plus représentée après les marché d’abord, puis le marché mondial, la France doit entreprises françaises.
Etats-Unis. L’année dernière encore, John Chambers, également disposer d’un écosystème de financement plus
Patron de Cisco, s’enthousiasmait pour la French Tech et robuste encore et capable d’accompagner les start-ups D’autres défis encore nous attendent mais je suis
annonçait au passage doubler son investissement en qui souhaitent consolider leur développement et lever aujourd’hui convaincu que nous avons toutes les cartes
France. plusieurs dizaines de millions d’euros. Bien que notre en main pour réussir et assurer une place de choix à la
écosystème soit de plus en plus dynamique - il y a eu par scène start-up française sur le plan mondial. Bpifrance y
Les atouts de l’écosystème entrepreneurial français sont exemple 6 fois plus de levées de fonds de plus de 100 consacre toute son énergie.
aujourd’hui indéniables et sont de plus en plus reconnus millions d’euros en 2015 qu’en 2013 - nous
mais de nouveaux enjeux apparaissent. manquons encore de grands fonds de venture capital.

#PortraitDeStartuper
Guillaume Dupont 65

CapHorn Invest

Guillaume est fondateur et partner de CapHorn Invest. Il est administrateur des sociétés :
Adents, Avob, Deolan, Intercloud, Milibris et Wizbii.

Guillaume est diplômé de l’Ecole Polytechnique et Stanford et a débuté sa carrière dans
l’équipe capital risque du Crédit Agricole Private Equity avant de rejoindre Schneider Electric
Ventures.

CapHorn Invest est un fonds de capital-risque indépendant qui a pour investisseurs plus de
250 dirigeants d’entreprise et membres de familles industrielles activement mis à contribution
et gère actuellement 180M€.

Site : http://www.caphorninvest.fr
Twitter : https://twitter.com/dupont_gu
LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/guillaume-dupont-98a619/
Expert #16 66

CapHorn Invest – Guillaume Dupont
Le capital risque (« venture capital ») en France investisseurs dans les startups (c’est ce qu’on appelle le Au-delà du traditionnel support apporté aux
« corporate venture ») que ce soit en direct comme Axa, participations sur la stratégie et la gestion de moments
Une niche en pleine mutation ! Maif ou Norauto avec ViaID ou bien via des fonds. Et critiques (Cessions, Acquisitions, évolution des équipes
Tout l’environnement « tech » et « startup » français enfin plusieurs structures d’accompagnements ou de direction), les VCs fournissent de plus en plus de
évolue à grande vitesse. Les investisseurs spécialisés accélérateurs tels qu’Axeleo créent ou s’adossent à des support aux entrepreneurs qu’ils accompagnent. Sur ce
(les VCs ou « venture capitalists ») n’échappent pas à ce fonds. Certains fonds historiques (Partech, Iris, ou point on passe du discours et du marketing à la réalité
mouvement. Cathay par exemple) lèvent aussi des gros fonds (300M€) opérationnelle. Plusieurs VCs se sont constitués en
investissant dans des sociétés plus matures (« late rassemblant ou en s’appuyant sur de puissants réseaux
Nous sommes peu d’acteurs. Une cinquantaine (en stage »). qu’ils mettent à disposition de leurs participations. Isai
comptant large) de sociétés environ sont actives avec des avec les entrepreneurs de l’internet et CapHorn Invest
fonds de plus de 100M€ investis en Série A/B en capital C’est l’effervescence. avec les dirigeants de l’industrie traditionnelle en sont les
risque en France. Elles ont des équipes de 5 à 10 exemples les plus marquants. Dans la lignée de ce que
investisseurs. Cette niche vit depuis quelques années des Ces mouvements et nouveaux venus obligent tout le peuvent pratiquer de manière massive aux Etats Unis des
profonds et multiples changements et c’est passionnant à système à se remettre en question et à évoluer. Il y a une acteurs comme Andreessen Horowitz, de plus en plus de
suivre de l’intérieur ! prise en main collective avec des initiatives comme VCs intègrent dans leurs équipes des personnes qui
France Digitale qui permettent au métier d’être plus viennent en support de leurs participations sur divers
De plus en plus d’acteurs financent l’innovation visible et plus représenté aux côtés des entrepreneurs. sujets : les ressources humaines (Comme chez Breega
française par exemple), le business development (chez CapHorn
De vraies différences se créent entre les fonds de VC Invest par exemple), ou encore la finance (chez Serena
De nouveaux acteurs spécialisés ont émergé sur les Les équipes sont renouvelées et notamment rajeunies notamment). Ces offres complémentaires aux
dernières années (Isai, CapHorn Invest, Hi Innov, Daphni, et féminisées (il y a encore du chemin à faire en matière entrepreneurs financés semblent très appréciées et vont
One Ragtime…) et ce mouvement s’accélère. De de diversité), elles accueillent des profils aux parcours continuer à se développer.
multiples nouveaux projets avec chacun leurs plus opérationnels.
particularités et approches se lancent. Les business Les VCs affirment de plus en plus des positionnements
angels, notamment des entrepreneurs ayant réussi et Les VCs historiquement plutôt discrets se sont lancés stratégiques (Orienté usage (Daphni), Internet (Isai),
investissant des montants de plus de 50k€, sont de plus dans la communication et le branding. Beaucoup B2B (CapHorn), Deeptech (Omnes), …) et vont jusqu’à
en plus actifs, tout comme les plateformes de d’entre eux annoncent qu’ils sont « un fonds pas comme lever des fonds spécialisés sur des thématiques (DATA
crowdfunding (Anaxago ou Fundme). Les fonds les autres », expliquant leurs particularités, intervenant comme Serena) ou verticaux pour canaliser les intérêts
étrangers tels que Runa, Accel ou Point 9 se joignent au dans les médias ou produisant du contenu ouvert (comme des industriels du secteur (FinTech, Insurtech…). C’est
mouvement et s’intéressent de plus en plus aux pépites je le fais là). un point intéressant !
françaises. Les industriels sont de retour comme

#PortraitDeStartuper
Expert #16 67

CapHorn Invest – Guillaume Dupont
Dernier élément, l’ouverture internationale est de plus cours qui ne sont pas forcément encore toutes visibles…
en plus marquée chez l’ensemble des acteurs. Certains
vont encore plus loin et en font un élément de Il y a donc beaucoup de mouvements récents et rapides
différentiation soit du point de vue de l’investissement en dans un métier aux cycles longs (un fonds de capital-
apportant une diversification géographique soit pour leurs risque dure traditionnellement 10 ans). C’est un marqueur
participations en ouvrant d’autres réseaux à l’étranger de plus de la maturation de l’écosystème entrepreneurial
que ce soit business, de relais de financement ou M&A. A français et on peut espérer qu’il verra émerger des
titre d’illustration sur la démarche internationale, on peut succès de plus en plus fréquents et de plus en plus gros.
citer des acteurs comme Cathay vers l’Asie, Ventech (en C’est la tendance et elle ne demande qu’à être
Allemagne, Chine et en Turquie), Iris (sur le marché confirmée !
allemand en partenariat), ou plus récemment Korelya qui
ouvre un nouveau lien avec la Corée.

Une ambition renforcée chez les entrepreneurs et les
VCs

Les stratégies évoluent. La taille des tours et les
ambitions (tous stades confondus) ont tendance à
augmenter. Ce mouvement se justifie par des équipes
d’entrepreneurs plus solides, une capacité des startups à
recruter des talents et à se déployer à l’international, qui
s’est considérablement améliorée, une capacité à
refinancer des sociétés aux stratégies agressives et très
ambitieuses facilitée (notamment par l’arrivée des acteurs
étrangers) et enfin un environnement de cession de ces
sociétés qui bouge lui aussi beaucoup et qui est marqué
par de plus en plus de très belles opérations d’acquisition
(Compte Nickel, Captain Train, Zenly…) ou introduction
en bourse (Talentsoft par exemple). Il y a bien sûr
quelques accidents mais aussi de très belles histoires en

#PortraitDeStartuper
Ben Marrel 68

Breega Capital

Ben a débuté sa carrière à Paris au sein du département de marketing stratégique d’Orange
en charge du business planning pour les nouveaux produits et services broadband en Europe
ainsi que pour les partenariats startups. Il rejoint ensuite l’équipe de fusion-acquisition de
Macquarie Bank à Londres puis Sydney où il intervient sur des transactions cross-border de
plus de 100M Eur dans l’industrie Tech/Media/Telecom. De retour en France, il fonde sa
propre société de conseil haut-de-bilan spécialisée dans la levée de fonds pour jeunes
sociétés innovantes des secteurs Digital, Cleantech et Sport. Dans ce cadre, il co-fonde deux
startups dont il est toujours actionnaire et administrateur : FiftyFor, toute première plateforme
de notation financière et extra-financière pour les TPEs en Afrique et Rugby Division, marque
innovante et décalée dans l’univers du Rugby.

Il est aujourd’hui l’un des associés fondateur et Managing Partner de Breega Capital, fonds
de capital risque doté de 150M Eur et spécialisé dans l’investissement Seed/Series A à
destination de startups innovantes recherchant des tours de financement jusqu’à 10M Eur.
Fondé et soutenu par des entrepreneurs du Digital, Breega accompagne les fondateurs
français et européens, tant au sujet du financement qu’au niveau opérationnel, avec une
équipe des spécialistes recrutement et business développement dédiée, assurant la
croissance des pépites digitales de demain.

Ben est diplômé de l’ESSEC et Ingénieur Télécom.

Site : http://www.breega.com
Twitter : https://twitter.com/BenMarrel
LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/benmarrel/
Expert #17 69

Breega Capital – Ben Marrel
Aujourd’hui plus que jamais, quelle chance incroyable dédiés à la tech.
d’entreprendre dans le secteur de la tech ! Les Enfin le financement, qui selon les business models peut
promesses de la fin du siècle précédent ont pris le temps Mais ne nous y trompons pas : entreprendre et atteindre provenir aussi bien du revenu que du capital. Là encore
de la maturation mais sont enfin réalité. Dans une logique le succès (définition qui pourrait faire l’objet d’un autre ne succombons pas aux effets de mode : les clients
égalitaire, presque républicaine, soutenue par le progrès long débat) n’est en rien et n’a jamais été une sinécure. doivent tant que possible rester la solution privilégiée,
technologique, Internet et smartphone permettent à tout Qui plus est dans l’économie numérique où encore plus permettant d’éviter la dilution et de mieux comprendre son
être humain de changer le monde depuis n’importe quel qu’ailleurs, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se marché donc sa croissance future. Mais il est parfois
coin de la planète (charge à nous tous, acteurs du digital, transforme : ce que le digital simplifie, il le complique nécessaire de préfinancer certains développements et
qu’il n’y ait pas de laissés pour compte). Salvador Dali instantanément. Internet fait de la planète un marché l’ouverture de son capital s’impose alors, le système
ironisait en son temps sur le géocentrisme de la gare de unique, ce qui est vrai pour les clients mais l’est tout bancaire n’étant pas structuré pour soutenir des projets
Perpignan ; cet incroyable visionnaire avait finalement autant pour les concurrents. Ainsi comme le picon bière aussi risqués. Cet investissement vient néanmoins avec
raison. de Pagnol, le startuper doit tel un surhomme faire preuve certaines contraintes qu’il faut bien mesurer et n’est pas
d’un tiers de vision, d’un tiers d’agilité, d’un troisième une fin en soi. Telle l’atteinte d’un camp de base de
Le numérique transforme tout. De l’économie « d’ambition et d’un dernier de résilience. On ne change l’Everest, tout ce qui vient ensuite est encore plus dur que
traditionnelle » à la politique, le succès des Davids sur les pas la face du monde et le quotidien des gens sans ce qui précède, les investisseurs attendant des retours
Goliaths semble de plus en plus facile. En moins d’une énormément de travail, une incroyable équipe et un peu conséquents synonymes d’objectifs ambitieux.
décennie, Airbnb a construit une offre hôtelière mondiale d’argent !
plus importante que des chaînes centenaires comme Vous l’aurez compris entreprendre n’est en rien un long
Marriott ou Hilton. Tandis que Donald Trump abuse de Le travail acharné, car sans lui l’entrepreneur n’a aucune fleuve tranquille mais apporte ce quelque chose
Twitter, notre nouveau Président a conquis le pouvoir telle chance de réussir. Dans le sport et les arts, le talent brut d’indéfinissable. Chapeau donc à toutes celles et ceux
une startup fait chavirer un corporate poussiéreux et veut ne vaut rien sans abnégation (« plus je m’entraine, plus qui, conscients des difficultés que cela comporte, sont
faire de notre pays une référence en matière d’innovation j’ai de la chance » - Arnold Palmer, «The King » of golf). assez fous pour vouloir changer le statu quo en faisant
! Idem dans l’entrepreneuriat où les 1% d’idée ne valent grandir la tribu des entrepreneurs. Qu’ils gardent à l’esprit
rien sans les 99% d’exécution. que l’exercice n’est jamais garanti de succès et rajoutons
Le titre de dirigeant de PME n’a jamais fait vibrer aucun donc un dernier tiers au picon : l’humilité.
jeune diplômé des plus prestigieuses formations de notre Les ressources humaines, qui participent à parfaire ces
pays, préférant alors les carrières toutes tracées au sein réalisations. L’entrepreneur doit redoubler d’efforts pour Ps : la langue française ayant son charme incomparable
de sociétés pensionnaires indélogeables du CAC40. Tous attirer les meilleur(e)s, la guerre des talents faisant rage à mâtiné de légers travers, vous pourrez évidemment lire
se battent désormais pour être fondateur de leur propre l’échelle mondiale. Et c’est uniquement en formant une entrepreneuse à chacune des lignes ci-dessus.
(a)venture. On voit fleurir ainsi espaces de coworking, équipe hors du commun qu’ils arriveront tous ensemble à
levées de fonds en première page des journaux et salons transformer notre quotidien.

#PortraitDeStartuper
Bartosz Jakubowski 70

EQT Ventures

Bartosz Jakubowski a commencé sa carrière dans l’investissement non-coté au
sein de l’équipe Private Equity de Goldman Sachs à Londres. De retour à Paris,
il décide de suivre sa passion pour les nouvelles technologies et internet en
travaillant pour l’agence data Fifty-Five. Il rejoint ensuite le fonds de Venture
Capital XAnge en 2014 afin de concilier sa fibre d’investisseur avec son
domaine de prédilection : internet. Il décide en 2017 de rejoindre le fonds de VC
EQT Ventures, très entrepreneurial, afin de couvrir plusieurs marchés
européens. Il est en charge de nombreux investissement dans le domaine du
logiciel et des places de marché, mais il s'intéresse aussi de près aux
technologies blockchain et machine learning.

Bartosz est diplômé d’HEC Paris et d’un master en Economie Quantitative et
Finance de l’Ecole Polytechnique, et titulaire d’une licence en droit.

Site internet : https://eqtventures.com
LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/bartosz-jakubowski-20978b26
Twitter : https://twitter.com/bartjjj
Expert #18 71

EQT Ventures – Bartosz Jakubowski
Pourquoi vous avez sans doute manqué la meilleure sur lesquels se fonde la cathédrale de l’écosystème scène « VC » (Venture Capital) en France est en train
nouvelle récente pour la FrenchTech startup français : de se structurer et de se professionnaliser. La
croissance du nombre de recrutements de juniors
Ces derniers mois, j’ai lu quelques articles très 1. Le vivier de talent. Comme l’a bien décrit Liam dans les fonds de VC, alors que le métier était
intéressants sur la manière dont l’écosystème startup Boogar de Rude Baguette , la France produit chaque jusqu’ici réservé aux financiers et entrepreneurs
européen, et en particulier français, est en train d’arriver à année de nouvelles cohortes de développeurs et ayant de la bouteille est la preuve de ce besoin de
maturité, alors même que la frénésie de l’écosystème d’ingénieurs doués et ambitieux. Outre les grandes petites mains pour couvrir et analyser un écosystème
américain est en train de retourner à la normale (sans écoles et universités classiques, des écoles d’un français de plus en plus vaste et complexe. La très
pour autant parler « d’éclatement d’une bulle »). nouveau genre, comme l’Ecole42, initiative de Xavier utile stratégie de contenu mise en œuvre par
Niel, ou Simplon.co, avec en plus une visée quelques protagonistes, des structures
Des gens brillants du monde startup se sont penchés sur d’insertion sociale, s’attèlent à « produire » des d’investissement et d’accompagnement (Nicolas
la question, du Venture Capitalist new-yorkais Fred développeurs directement mis dans le bain du code. Colin et Oussama Ammar de TheFamily), aux fonds
Wilson à Emmanuel Macron en passant par le fondateur Des startups tricolores comme Talent.io, Breaz.io de Venture (Ventech, XAnge, Daphni) en passant par
de Criteo Jean-Baptiste Rudelle , le journaliste pour (récemment acquise par l’américain Hired.com) et les fonds d’amorçage (Kima) aide de son côté les
VentureBeat Chris O’Brien , ou encore The Family et Codingame prennent ensuite le relais en essayant de investisseurs et les entrepreneurs à prendre du recul
l’investisseur Martin Mignot . Ceux-là, entre autres, ont structurer et de faciliter le recrutement de ce type et à réfléchir à ce qui se passe dans l’environnement.
abondamment écrit, parlé et tweeté sur cette évolution d’employés très particulier pour les startups. En D’autre part, certains VCs commencent à se rendre
positive de l’environnement startup français. dehors de ces profils techniques, il est aussi compte de la nécessité de se retrousser les manches
important de noter que de plus en plus de « profils et d’aider leurs startups à bénéficier d’avantages
Les briques d’un écosystème startup dynamique en business », envisagent de fonder ou de travailler pour concurrentiels, que ce soit en accentuant
France sont effectivement en train de s’assembler une startup directement après leur diplôme au lieu l’accompagnement opérationnel (Kerala Ventures,
d’aller chasser des logos prestigieux en banque / Otium Venture) ou en les organisant en communauté
Mon objectif n’est pas ici de revenir sur tout ce qui a été conseil / audit / grand groupe (rayer la mention (Kima, Alven, Isai). Comme certains observateurs
dit sur les piliers d’un écosystème startup, ce qui a été inutile). HEC Paris l’a par exemple constaté dans son l’ont déjà souligné, il manque encore en France des
brillamment décrit par Nicolas Colin de The Family , ni sur dernier rapport de placement . Il ne se passe pas une acteurs capable de déployer de « gros » tickets
la manière dont la France est en train de commencer à semaine sans que des amis ou amis d’amis (supérieurs à €12-€15m), qui sont généralement pris
s’illustrer dans chacun de ces piliers, ce qui a été décrit m’appellent pour les aider à « trouver un job sympa en charge par des investisseurs étrangers, mais
par Romain Serman, de bpifrance . dans une startup » après avoir éprouvé une certains acteurs comme Idinvest, Serena, BPIFrance
frustration dans une des voies traditionnelles. ou Partech Growth commencent à pouvoir les
Pour résumer brièvement, voici les quatre arcs-boutants 2. La structuration du financement des startups. La déployer.

#PortraitDeStartuper
Expert #18 72

EQT Ventures – Bartosz Jakubowski
3. La mise en réseau de l’écosytème. Le financement vient récompenser les succès de ces quatre phénomènes pour des raisons fiscales (merci Bercy !) ou pour « pay
n’est qu’une petite partie de ce qui fait un écosystème et témoigner de la bonne santé de l’écosystème, que it forward », c’est-à-dire rendre à l’écosystème ce qu’il
entrepreneurial. Nicolas Colin, de TheFamily, dresse vous n’avez peut-être pas remarquée …. a donné. Ainsi, les fondateurs de Criteo, Pierre
un portrait des piliers d’un écosystème dans son Kosciusko-Morizet de Price Minister, Thibaud Elzière
excellent article What Makes an Entrepreneurial … les acquisitions de startups. Ces acquisitions, plus et Oleg Tscheltzoff de Fotolia, ou encore Marc
Ecosystem? . Pour ma part, j’ai essayé de placer sur nombreuses, plus importantes, plus « locales » sont la clé Simoncini de Meetic sont certains noms que vous
un mapping les acteurs de cet environnement en de voûte d’un écosystème qui prospère et peut se verrez souvent en regardant l’actionnariat de startups
France. De ce côté-là, les différents acteurs sont renouveler. françaises.
également en train d’émerger, de combler les § Elles permettent aux VCs de générer des retours
manques d’accompagnement et de se structurer. Les Comme le souligne le rapport de France Digitale Web sur investissement et promeuvent donc cette
incubateurs, d’initiative privée ou publique, se Investors Forum , la principale faiblesse de l’écosystème classe d’actifs. Il est important de garder en tête que
multiplient, et le projet le plus gargantuesque dans ce startups européen (et français) réside dans le manque de tous les logos connus sur la page « participations » du
secteur est peut-être la Station F (Halle Freyssinet), marché M&A (c’est-à-dire de fusions et d’acquisitions des site web d’un fonds, les mises en avant dans les
projet de Xavier Niel. Ces initiatives aident à résoudre startups européennes). conférences spécialisées ou encore la couverture
les problèmes-clé des startups, que ce soit l’accès à médiatique sont un très, très mauvais indicateur des
des espaces de travail ou la fertilisation croisée des Pourquoi les acquisitions sont-elles si importantes ? résultats d’un VC. Le jugement dernier est toujours
idées grâce à une proximité accrue. La couverture l’argent que les VCs retournent à leurs souscripteurs
médiatique, qu’elle soit spécialisée ou généraliste § Elles créent des role models pour les (ou LPs) qui leur ont confié leur argent pour qu’il leur
(BFM, Les Echos), contribue à évangéliser le marché entrepreneurs. Certains entrepreneurs aiment décrire soit rendu avec un retour suffisamment élevé pour
en dehors du microcosme startup, même si c’est leur activité comme « le Uber de X » ou le « Tinder de compenser le risque élevé et la faible liquidité de ce
parfois fait avec maladresse. Y ». Derrière cette habitude que je trouve type d’investissement. Le mécanisme est simple :
4. L’ambition. L’idée n’est pas ici de répéter tout ce qui personnellement simplificatrice et servant à se (grosses) acquisitions è souscripteurs heureux è
a été dit à ce sujet, mais il est clair que les rassurer se cache un comportement bien plus naturel plus d’argent pour les VCs à l’avenir è plus d’argent
entrepreneurs français commencent à penser et positif : se trouver des mentors et des modèles à pour financer les startups.
« global » (ou au moins européen) dès leurs débuts. suivre. Plus il y a de succès en France, plus l’idée que
Ce nouvel état d’esprit, lorsqu’il émane d’une réelle le succès est possible devient tangible. Et ceci Que peut-on observer du côté des acquisitions ?
exécution et d’un travail acharné et non d’une d’autant plus que les cessions sont le signe le plus
certaine arrogance, est un rafraichissement bienvenu reconnu de succès d’une startup (même s’il n’est peut- Le but de ce papier est de mettre en lumière ce qui se
dans un pays mondialement connu pour son self- être pas parfait). passe sur la scène des acquisitions de startups
bashing. § Elles créent des « mafias » de business angels. Les françaises, thème moins couvert par les media que les
fondateurs de startups à succès connaissent souvent levées de fonds alors qu’il est au moins aussi important.
Ces quatre piliers sont fondamentaux. Cependant, il y a un enrichissement conséquent, leur permettant de
une autre dynamique, moins visible, plus transversale, qui réinvestir massivement dans des startups, que ce soit
#PortraitDeStartuper
Expert #18 73

EQT Ventures – Bartosz Jakubowski
Le tableau ci-contre recense donc les « sorties » startups tech (à la différence de la Biotech et de la
françaises depuis début 2015. Les cessions d’actifs ainsi Cleantech par exemple). Showroomprivé a ainsi levé
que les entreprises ayant un business model de services un montant un peu plus faible que prévu alors que
(agences, etc.) en ont été exclues. Ces opérations ont été Deezer a dû repousser son introduction du fait des
classées en cinq catégories : énorme, importante, « conditions de marché défavorables ».
moyenne, modeste, petite. Dans la plupart des cas (66%), 2. L’apparition d’acquisitions importantes par des
le montant de l’opération n’a pas été divulgué, et je ne acteurs européens. C’est d’ailleurs ce fait d’actualité
communique pas d’informations confidentielles, donc je qui m’a poussé à me pencher sur la question. Les
ne vais pas dévoiler les fourchettes de prix auxquelles deux meilleurs exemples sont évidemment
correspondent ces opérations. Je suis conscient des l’acquisition de Captain Train par son concurrent
limites d’un travail dans lequel le lecteur n’a pas accès à anglais Trainline en Mars 2016 pour environ €150m et
toute la méthodologie sous-jacente, mais la confidentialité le rachat du fabricant d’objets connectés liés à la
est clé dans mon métier. santé Withings par Nokia Technologies (la partie qui
n’appartient pas à Microsoft) pour €170m. Ces deux
Quelques leçons à retenir acteurs européens ont donc osé débourser une
somme importante pour racheter des entreprises
Ce tableau, même incomplet, permet de tirer quelques françaises. Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est
conclusions intéressantes sur les sorties récentes de que lorsqu’on considère les sorties de taille moyenne
startups françaises. à énorme, 4 des 6 acquisitions ayant eu lieu entre
janvier et mai 2015 sont le fait d’entreprises
1. Plus de sorties, peu d’introductions en bourse. En américaines, puis seulement 2 sur 13 entre juin 2015
un an et demi, pas moins de 35 acquisitions ont eu et mi-2016 (voir tableau ci-dessous). Si, évidemment,
lieu, et j’en ai certainement oublié quelques-unes. il continuera je l’espère à y avoir de nombreuses
Même les données ne remontent pas (encore) assez acquisitions de startups françaises par les sociétés
loin, il y a une accélération claire du nombre américaines, les acheteurs européens prennent de
d’opérations (20 sur tout 2015, 15 sur les six premiers plus en plus de poids. Le récent rapport de Tech.eu
mois de 2016). Un autre point important : il n’y a eu sur les sorties européennes semble d’ailleurs
qu’une seule introduction en bourse. Le marché confirmer ce point « 21% des sorties tech
« IPO » français est donc encore très faible pour les européennes ont impliqué un acteur américain au
premier trimestre 2016, le taux le plus bas depuis
deux ans » .

#PortraitDeStartuper
Expert #18 74

EQT Ventures – Bartosz Jakubowski
Sorties récentes de startups françaises (@bartjjj) aussi avec plus de risques). C’est un signe clair de récemment ils sont restés à l’écart du marché M&A
Montant maturité de l’écosystème français : les acheteurs tech français. Je suis convaincu que la combinaison
Taille de Pays
Startup Date annoncé Acquéreur
(€m)
l'opération d'origine américains considèrent qu’elles sont assez d’immenses moyens financiers, d’une avance locale
News Republic août-16 ? moyenne Cheetah Mobile Chine intéressantes, même jeunes, pour valoir le coup. dans le mobile et les paiements (WeChat est loin
Moodstocks juin-16 ? moyenne Google US devant Whatsapp en Chine, Alipay a trois fois plus
Sorties récentes de startups françaises (@bartjjj)
StickyAdsTV avr.-16 87+ importante Comcast US
Montant
d’utilisateurs que Paypal), et de l’intérêt grandissant
Withings avr.-16 170 enorme Nokia Finlande Taille de Pays
Captain Train mars-16 160 enorme Trainline UK
Startup Date annoncé
l'opération
Acquéreur
d'origine
pour la diversification de leurs relations commerciales
(€m)
LeCab mars-16 ? moyenne SNCF FR conduira à l’augmentation du nombre de startups
ePawn juin-16 5,5 petite Starbreeze Suède
Radionomy janv.-16 ? moyenne Vivendi FR
Conexance juil.-16 ? modeste WPP UK
européennes rachetées par un acteur asiatique.
Deezer oct.-15 X (cancelled) enorme IPO FR Monsieur Drive juil.-16 ? modeste Criteo FR
Showroomprive oct.-15 660 enorme IPO FR Splendia avr.-16 ? modeste VoyagePrivé FR
Multiposting oct.-15 ? moyenne SAP Allemagne
Il apparait donc bien qu’au-delà de toutes les bonnes
Finsquare avr.-16 ? petite Lendix FR
BIME Analytics oct.-15 39 moyenne Zendesk Suède/US Sensorly févr.-16 ? petite Mosaik Solutions US nouvelles de l’écosystème startup français qui est en
Leetchi sept.-15 50 moyenne CM-Arkéa FR Breaz févr.-16 ? modeste Hired US train de se structurer une tendance de fond émerge
OuiCar juin-15 37,5 moyenne SNCF FR AlephD janv.-16 ? modeste AOL US
Shopmium nov.-15 ? modeste Coupons.com US
aussi, moins médiatisée, qui est l’apparition de
PriceMatch mai-15 ? moyenne Booking US
Stupeflix avr.-15 ? moyenne GoPro US Geer.io sept.-15 ? petite Sarbacane Software FR sorties plus nombreuses et plus importantes pour les
Fiduceo avr.-15 ? petite Boursorama FR
MobPartner mars-15 55 moyenne Cheetah Mobile Chine startups françaises. Et c’est une très bonne nouvelle,
Buzzcar avr.-15 ? petite Drivy FR
Appsfire févr.-15 ? moyenne Mobile Network Group FR car les sorties sont le point d’entrée d’une nouvelle
Kolor avr.-15 ? petite GoPro US
Sunrise févr.-15 100 importante Microsoft US
Wit.ai janv.-15 ? moyenne Facebook US
MakeMeReach févr.-15 13 petite Perion Israël cohorte de startups à succès.
SocialMoov févr.-15 17 modeste Marin Software US
Ubeeqo janv.-15 ? petite Europcar FR
3. Les acteurs américains osent racheter des
startups plus jeunes. Si l’on ne garde au contraire 4. L’Asie devient un vivier d’acquéreurs de startups
que les plus petits deals, « US » apparaît à de françaises. Avez-vous remarqué ? il n’y a qu’un nom
nombreuses occurrences. Si le prix d’acquisition plus dans cette liste qui ne soit ni européen ni américain,
faible ne veut pas nécessairement dire que la société mais chinois. Il s’agit de géant mobile Cheetah
est plus jeune, il est en revanche indéniable que les Mobile, qui a acquis la startup de publicité mobile
américains sont de plus en plus enclins à faire l’effort MobPartners et, plus récemment l’agrégateur de
de regarder ce qui se passe outre-Atlantique, même news News Republic. Les acteurs chinois sont
pour une plus petite opération. Dans certains cas, ils connus comme de grands acquéreurs d’actifs à
n’hésitent pas à racheter des société plus jeunes pour l’étranger, qu’il s’agisse d’infrastructures en Afrique ou
saisir des opportunités à un prix plus attrayant (mais encore de vignobles en France, mais jusqu’à

#PortraitDeStartuper
Expert #18 75

EQT Ventures – Bartosz Jakubowski

#PortraitDeStartuper
76

Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10000
façons ne pas y arriver.
Thomas Edison

CHAPITRE 4
Les portraits
Par Sébastien Bourguignon
Portrait #1 77

Hesus – Emmanuel Cazeneuve
Comment décririez-vous votre entreprise ? la seconde c’est qu’en tant qu’entrepreneur il vaut mieux se
Hesus est une entreprise pionnière, éthique et axée sur le lancer dans un domaine qui a trait avec son propre savoir-
service. faire.

Pour nous décrire, j’aime utiliser le terme de « disruption » Aujourd’hui, tout le monde a envie de créer sa start-up et
parce que nous cassons les codes, c’est à la fois ce qui cherche l’« idée du siècle », mais peu sont ceux qui
nous a permis d’exister et de nous affirmer. essayent de tirer profit de ce qu’il savent faire pour innover
dans leur secteur. C’est ce que nous avons essayé de faire,
Avant notre arrivée le secteur du BTP était installé dans notre idée n’est pas révolutionnaire mais elle répond à un
une certaine routine que nous avons brisée en répondant, réel besoin. Nous innovons dans son application et son
pourtant, à des besoins basiques puisqu’il s’agit d’évacuer évolution.
les déchets de chantier.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
Pour gérer ces déchets, nous apportons à nos clients la entreprise ?
meilleure solution, à la fois économique et logistique. Devenir le leader européen des places de marché du BTP.

Aussi, quand cela est possible, nous leur proposons de Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
valoriser certains de leurs déchets. Une démarche qui a le ?
double avantage de faire faire des économies à nos clients Entreprenant ! Je dis toujours "La prochaine idée sera la
et de pousser les acteurs du BTP à envisager des meilleure". C’est bien de solidifier ses acquis mais il ne faut
processus d’activité plus durables. pas se reposer dessus.

Aujourd’hui, les déchets du BTP sont 5 fois supérieurs aux Quelle est votre formation initiale ?
déchets ménagers. La question de la gestion doit selon Msc Environmental Sciences au Trinity College de Dublin
nous se poser en amont et c’est ce que nous essayons de
faire, par exemple avec le Grand Paris. Qu’est-ce qui vous passionne ?
L'équipe. La particularité de la mienne c'est qu'elle est en
Pourquoi ce choix de produit / service ? majeure partie composée de femmes. Je pense que c'est
Parce-que je suis persuadé de deux choses : la première un atout, dans un milieu très masculin comme celui du BTP,
c’est que le service est l’alpha et l’oméga d’une entreprise ; elles apportent un regard différent. C'est très enrichissant.

#PortraitDeStartuper
Portrait #1 78

Hesus – Emmanuel Cazeneuve
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis travaillons en permanence. Il faut être présents là où on Compte Twitter :
quand êtes-vous entrepreneur ? ne nous attend pas. https://twitter.com/EmmanuelCazeneu
Je suis tombé dedans quand j'étais petit ! Mes parents
sont entrepreneurs. Mon père est à la tête d'une société Quel mode de financement avez-vous retenu pour Compte Linkedin :
d'expertise comptable qui emploie 150 personnes, ce qui lancer votre société ? https://fr.linkedin.com/in/emmanuel-cazeneuve-
m'a appris à avoir une vision entrepreneuriale ; ma mère, Fonds propres. Une cagnotte de 1000 euros. baab8632/en
gère un vignoble dans le bordelais, ce qui m'a appris à
chercher, une, voire plusieurs, bonnes raisons de trinquer S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention Blog ou sites :
! à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans http://www.hesus.eu
l’aventure startup ?
J'ai lancé Hesus en 2008 et depuis je n'ai jamais regretté Le next step : où je serai demain ? Il ne faut pas se
d'avoir levé mon verre à cette occasion. Merci maman... mentir, aujourd'hui peu de start-ups peuvent se vanter de
durer, je pense, en effet, qu'il existe une obsolescence
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette programmée qu'il faut arriver à conjurer.
aventure ?
Comme tout le monde : la peur, le doute. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Il y a aussi ce que j'appelle "la tentation de la PME", vous Chercher l'idée en soi et pas en dehors de soi ; miser sur
savez c'est le petit diable perché sur votre épaule, qui son propre savoir-faire. Le meilleur conseil que je peux
vous dit d'arrêter d'investir, de surveiller votre trésorerie, donner c'est bien entendu de se lancer, même si ça tout
de limiter l'audace et qui vous détourne doucement de s'arrête demain, vous aurez vécu une superbe expérience
votre idée de départ. C'est aussi en quelque sorte un !
dérivé du doute.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Le travail, la chance, la passion, le doute... Ne pas bruler
les étapes et paradoxalement aller vite. Vous ne savez
pas combien de temps vous réussirez à garder votre
avantage concurrentiel. C'est là-dessus que nous

#PortraitDeStartuper
Portrait #2 79

MyFeelBack – Stéphane Contrepois
Comment décririez-vous votre entreprise ? commerce.
Créée en décembre 2011, MyFeelBack est un logiciel SaaS
de connaissance client en multicanal, via des 70% des visiteurs abandonnent leur achat après une mise
questionnaires intelligents et ultra-ciblés. Une levée de en panier d’un article ! Il existe 8 raisons majeures. Dans
fonds de 1,3 millions de dollars, plus de 38 000 utilisateurs cette situation, un élément déclencheur permet de favoriser
à travers le monde, 60 clients grands comptes et l’ouverture l’acte d’achat, si on a identifié préalablement les raisons
d’une filiale à New York en 2014, MyFeelBack est reconnue réelles de l’abandon. Ce processus d’analyse temps réels
par les experts du secteur comme la référence de la permet d’identifier le bon moment et la bonne action pour
connaissance clients avec ses questionnaires intelligents. proposer l’événement qui aura la plus forte probabilité
d’inciter le client à valider son panier.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
Les entreprises ont besoin d’une base de données client à Dès 2016 MyFeelBack proposera une offre très innovante
jour pour adapter une offre ciblée, au moment opportun. et robuste pour le marché mondial du e-commerce, en
Les actions de mise à jour des bases de données sont ayant une expertise de l’analyse des données CRM,
souvent complexes, ponctuelles et uniformes. MyFeelBack situationnelles (comportementales & contextuelles) et
est un acteur majeur de la connaissance client depuis déclaratives en s’appuyant sur l'apprentissage automatique
2012, dans un marché en pleine mutation où la croissance afin d’exécuter des tâches complexes pour des algorithmes
des données est exponentielle dans un marché mondial classiques.
atomisé. Pour répondre à cet enjeu majeur, la stratégie
s’oriente vers l’analyse prédictive. Nous appliquons le Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
principe de déclencher la bonne action, au bon moment, ?
sur le bon support et à la bonne personne. Audacieux, aime travailler en équipe et se remettant en
question en permanence.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ? Quelle est votre formation initiale ?
L’objectif est de travailler sur l’analyse des données ESC Toulouse.
situationnelles (comportementales et contextuelles) ainsi
que les données déclaratives en s’appuyant sur une Qu’est-ce qui vous passionne ?
technologie d'apprentissage automatique afin d’obtenir la A part l’entreprenariat, la famille, la photo, les sports de
bonne information dans une situation décisive, par exemple combat et le sport mécanique.
lors de la mise en panier d’un produit sur un site de e-

#PortraitDeStartuper
Portrait #2 80

MyFeelBack – Stéphane Contrepois
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis Time To Market ! Très attentif aux besoins du marché en
quand êtes-vous entrepreneur ? général et du client en particulier.
Je suis entrepreneur depuis 1997 :
§ Co-fondateur CEO MyFeelBack en 2011 Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
§ Fondateur de PCKADO SA en 2002, Ex CEO, 20 M€ voudrait lancer sa propre startup ?
de chiffre d’affaires Lance toi :-)
§ Exit OTC AM Venture Co-fondateur
§ Co-fondateur et VP de l’association La Melée en 2000 Compte Twitter :
- 850 K€ de revenus https://twitter.com/Stef_Tlse
§ Fondateur d’une web agency en 1997
Compte Linkedin :
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette https://fr.linkedin.com/in/stephanecontrepois
aventure ?
Le temps et parfois les finances pour embaucher plus Blog ou sites :
vite. http://www.myfeelback.com/fr
http://www.myfeelback.com/en
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès http://www.myfeelback.com/fr/blog
pour réussir dans l’entrepreunariat ? http://www.myfeelback.com/en/blog
Voir grand dès le départ, une vision du marché juste et
une grande vitesse d’exécution.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Financement personnel en année 1, autofinancement et
rentabilité en années 2 et 3, puis levée de fonds pour
installation aux US.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?

#PortraitDeStartuper
Portrait #3 81

Fractabole – Richard Nuadi
Comment décririez-vous votre entreprise ? l’outil mathématique qui explique ou modélise un
Notre entreprise est spécialisée en modélisation phénomène naturel. Et implémenter l’algorithme
mathématique utilisant les fractales pour comprendre les correspondant.
situations physiques complexes et anticiper leurs
comportements futures. Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
quand êtes-vous entrepreneur ?
Pourquoi ce choix de produit / service ? Je suis entrepreneur depuis 2010. Je n’ai jamais pensé à
La complexité des instruments financiers et la multiplicité devenir entrepreneur. Mais mon aptitude à trouver des
des risques ont des propriétés communes avec l’évolution solutions mathématiques aux phénomènes complexes m’a
des situations complexes naturelles. rendu opérationnel face aux besoins de plus en plus
nombreux. Après mon DEA de Maths Méca, un Professeur
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre d’Econométrie m’avait proposé un sujet de thèse sur la
entreprise ? construction de la courbe des taux qui n’existait pas. Mais
Le prototypage en finance de marché donne des résultats j’ai préféré un sujet plus complexe en Maths sans savoir
satisfaisants. Une fois que la méthodologie est adoptée par que plus tard il me permettrait de dénoncer un modèle de
certains acteurs, notre objectif est de pouvoir l’utiliser dans valorisation d’un produit complexe dans une grande
l’industrie aéronautique et le domaine médical pour banque. Mes responsables de la direction des risques ne
comprendre l’évolution des phénomènes naturelles et leur m’avaient pas cru et le produit a causé d’énormes pertes
dépendance. quelques mois plus tard. C’est alors que j’ai décidé de créer
une entreprise pour mettre le modèle fractal au service de
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur la compréhension des risques et des situations complexes.
?
Rigoureux et pragmatique.

Quelle est votre formation initiale ?
Doctorat en Mathématiques appliquées à la mécanique des
fluides, Mastère en Finance Actuariat.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Les mathématiques. Pouvoir retrouver instantanément

#PortraitDeStartuper
Portrait #3 82

Fractabole – Richard Nuadi
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette que la technologie est quasiment reléguée au second
aventure ? plan, du moins elle doit être dans la mouvance de la
Je suis confronté à d’énormes difficultés très tôt. Malgré mode.
mes précautions à trouver 2 clients potentiels avant la
création de la société, ceux-ci n’ont pas voulu signer de Compte Linkedin :
contrat. La raison est simple : « ce qui compte en finance https://fr.linkedin.com/in/richard-nuadi-3a47542
de marché ce n’est pas l’efficacité, mais l’audience ». La
méthodologie fractale n’est pas connue et personne n’est Blog ou sites :
intéressée pour l’utiliser. C’est la loi normale qui compte. http://www.fractabole.com/
Notre adhésion à certaines institutions de Société de
gestion n’a rien changé. Le Pôle est un endroit de
réflexion, de rencontre et de partage des connaissances.
Ceci est indispensable à la construction des projets de
développement.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Il faut avoir un outil irréprochable (ce qui est notre cas) et
la chance d’être identifié par la bonne personne d’un
Grand Groupe (ce qui nous manque).

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
J’ai choisi l’autofinancement pour des raisons personnels.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
L’assurance d’avoir un client durable est une condition
nécessaire pour la création d’entreprise. J’ai l’impression

#PortraitDeStartuper
Portrait #4 83

France Barter – Samuel Cohen
Comment décririez-vous votre entreprise ? marchandises ou des services avec leurs propres cœur de
B2B EN-TRADE et FRANCE BARTER sont deux métier sans sortie de trésorerie. Juridiquement et
marketplaces qui organisent un mode de commerce fiscalement cela s'appelle du paiement par compensation
innovant et collaboratif pour les entreprises : l'échange de de facture.
marchandises et de services sans sortie de trésorerie.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
Créée en 2010, avant même que l'on parle de l'économie Parce que c'est une solution dans l'ère du temps et d'une
collaborative B2B EN-TRADE (www.b2b-en-trade.com) efficacité redoutable. Cette place de marché permet
compte aujourd'hui plus de 2300 entreprises qui d'interconnecter les entreprises et de faciliter les
renseignent sur la plateforme online leurs offres et leurs transactions puisque la contrainte budgétaire est limitée. En
besoins. Notre équipe de courtiers cherche alors les intégrant le réseau les sociétés de toutes tailles et de tous
complémentarités et les réciprocités possibles pour secteurs d'activité ont accès à un vrai outil de
organiser des mises en relation afin que les entreprises développement pour les entreprises. Les échangent leur
échangent de façon bilatérale. permettent :
- de trouver facilement des clients entreprises additionnels
C'est simple et efficace. Un cabinet de comptable qui a (ventes BtoB)
besoin d'un site web va ainsi rencontrer une agence web - d'accéder à des prestations ou marchandises sans sortie
qui a besoin de comptabilité, ils vont valoriser leurs de trésorerie
prestations et émettre des factures qui vont être payées par - d'utiliser leurs actifs disponibles, stocks ou invendus
compensation. comme mode de paiement et donc d'optimiser leur(s)
outil(s) de production
Avec France Barter www.francebarter.coop créée en 2014, - de participer à un réseau dynamique et collaboratif
les possibilités d'échange deviennent infinies car les composé d'entreprises 'agiles' !
entreprises peuvent acheter et vendre à des moments
différents, pour des montants différents et à des entreprises Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
différentes grâce à une unité de compte : Le Bart€r. entreprise ?
Agrandir le réseau, démocratiser ce mode de commerce et
Nous proposons donc des réseaux d'affaires disposant d'un permettre une meilleure collaboration entre les TPEs/PMEs
mode de paiement alternatif mais tout à fait légal : le du réseau et certains grands groupes qui rejoignent la
paiement en nature. Les entreprises financent ainsi des plateforme d'échanges inter-entreprises (hot).

#PortraitDeStartuper
Portrait #4 84

France Barter – Samuel Cohen
L'échange inter-entreprises permet par ailleurs de d'importer un modèle pour mon retour en France.
dynamiser économiquement un territoire car il s'ancre La musique occupe une place importante au rang de
aussi dans l'économie de proximité. Dès lors nous celles-ci tout comme la moto et les voyages, le cinéma Vivre à l'étranger est une bonne source d'inspiration
développons sur l'offre France Barter un réseau de indépendant, les amis et le sport. Je pratique boxe et entrepreneuriale...
franchises avec des entrepreneurs locaux et la vente de basketball et je supporte fièrement le XV de France
marques blanches à des collectivités ou réseaux depuis mes plus jeunes jours... Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
d'entreprises. aventure ?
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis Le secteur du BtoB en France est assez résilient aux
Comment vous décririez-vous en tant quand êtes-vous entrepreneur ? innovations. Il a fallu donc développer sans trop de
qu'entrepreneur ? Je suis entrepreneur depuis mon retour en France fin budget au départ de bonnes méthodes de ventes,
Déterminé et rigoureux. En méthode agile pour être au 2009 et la création en 2010 de la 1ère plateforme online rassurez les entreprises sur notre capacité en tant que
maximum en contact avec les clients/membres du réseau d'échanges inter-entreprises avec un site moche au début startup à leur délivrer un service optimal et leur apporter
et adapter les services à leurs attentes tout en gardant mais en pleine période de l'émergence des réseaux des opportunités de grande qualité... Les rassurer
une feuille de route précise des développements à sociaux professionnels comme Viadeo ou Linkedin qui également (et c'est toujours le cas) sur notre capacité à
réaliser : partenaires, financement, stratégie de sont de beaux modèles à suivre (au même titre que des survivre en tant que startup...
communication... places de marche comme l'acteur français Companeo qui
a été à cette époque une vraie success story...) C'est en cela l'inverse des Etats-Unis, en France il faut
Quelle est votre formation initiale ? d'abord acquérir la confiance avant de montrer l'intérêt de
J'ai un double cursus Droit et école de commerce avec J'ai été assez jeune dans mes expériences de stage l'innovation !
une spécialisation entrepreneuriat. balancé dans des petites équipes où tout était à faire et
une grande autonomie m'a été conférée. Passionné de L'autre grande barrière assez liée à cette défiance très
En ayant connu la faculté avec des bons professeurs musique j'étais chez Universal Music en pleine période de caractéristique est l'inertie de certains grands groupes qui
mais une pédagogie très théorique nécessitant d'être très mutation du secteur (la musique a été un des tout obligent un long travail de référencement pour envisager
autonome et passionné puis l'école de commerce avec premiers secteurs à se digitaliser avec l'arrivée de une collaboration.
son enseignement très pragmatique et encadré j'ai acquis Napster en 2004 !)
des compétences sans doute complémentaires.
J'ai par la suite travaillé en tant qu'analyste financier chez
Qu’est-ce qui vous passionne ? Coface aux Etats-Unis durant 3 années en pleine période
Les passions sont nombreuses et il est important de les de crise économique, j'étais en veille sur les innovations
cultiver pour ne pas être que un entrepreneur. et les succès de création d'entreprises dans l'idée

#PortraitDeStartuper
Portrait #4 85

France Barter – Samuel Cohen
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès 2014. avec l'appui de réseaux solides...
pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Il faut parvenir à être visionnaire afin d'arriver avec une De plus, nous sommes actuellement en train d'ouvrir Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
offre dans le "bon timing" ce qui est très dur. Avec B2B notre capital par le crowdfunding. voudrait lancer sa propre startup ?
EN-TRADE nous étions un peu en avance en 2010 car D'y croire fort au-delà parfois de la subjectivité et d'être
les entreprises n’étaient pas réellement prêtes pour Vous pouvez allez voir la campagne sur la fin 2015 sur le téméraire car l'aventure est par définition éreintante. De
travailler autrement. Depuis les nouveaux usages site WISEED ne pas trop écouter les français qui ont tendance à être
développés notamment dans la sphère CtoC avec (http://www.wiseed.com/fr/cooperatives/france-barter). très négatifs et de confronter ses idées au-delà des
l'émergence de l'économie collaborative ont donné plus frontières pour avoir des avis très différents.
de légitimité aux services nouveaux proposés par l'ère Cela est une bonne expérience car nous sommes
numérique (nouveaux usages). Il faut donc avant tout être challengés par la foule et les réactions sont très bonnes De chercher des partenaires solides mais qui apportent
tenace, trouver les bons partenaires pour être parfois inattendues... de la créativité ou du moins l'apprécient.
accompagné et parvenir à engager les futurs clients en
leur proposant un service le plus simple qui corresponde S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention Compte Twitter :
à leurs attentes ou du moins suscite leur curiosité. à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans https://twitter.com/FranceBarter
l’aventure startup ?
Dans le web le modèle freemium / premium est assez Dans le lancement comme par la suite dans le pilotage Compte Linkedin :
adapté. B2B EN-TRADE est aujourd'hui notre offre d'une entreprise, une des grandes règles à surveiller en https://fr.linkedin.com/in/samuel-cohen-190a87a0/en
freemium , inscription gratuite et confidentielle (peu priorité : La trésorerie.
engageante) sur le réseau tandis que France Barter (frais Blog ou sites :
d'inscription 235€/an pour les entreprises) constitue notre C'est pourquoi il est fortement conseillé lors de ses https://www.francebarter.coop/
offre premium avec plus de services et plus d'opportunités débuts d'avoir recours à l'échanges inter-entreprises pour
à la clef... trouver ses premiers clients entreprises et financer
certaines dépenses et/ou investissement sans sortie de
Quel mode de financement avez-vous retenu pour trésorerie grâce à ce mode de financement.
lancer votre société ?
Longtemps sur fond propre nous sommes parvenu a Le crowdfunfing peut aider pour le haut de bilan mais le
trouver un partenaire financier qui n'est autre qu'une Barter reste une solution très efficace pour le BFR.
banque : le Crédit coopératif qui s'est intéressé de très
près à notre activité et nous supporte depuis maintenant Les deux sont complémentaire pour un bon lancement

#PortraitDeStartuper
Portrait #5 86

Souscritoo – Philippe de La Chevasnerie
Comment décririez-vous votre entreprise ? chaque jour des pans entiers du web, des métiers qu’il faut
Souscritoo est un site web destiné aux particuliers, qui leur maitriser au moins un peu en quelques jours, c’est un
permet de souscrire en une seule fois leurs abonnements challenge de tous les jours.
box, assurance et énergie, ceci gratuitement et sans papier.
Souscritoo effectue toutes ces démarches par téléphone ! Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
Un appel de 20 minutes suffit à souscrire l’ensemble des quand êtes-vous entrepreneur ?
contrats et résilier les anciens abonnements. Souscritoo est J’ai travaillé deux ans chez McKinsey et Goldman Sachs.
opérationnel sur l’ensemble du territoire français. Souscritoo a vu le jour il y a presque un an.

Pourquoi ce choix de produit / service ? Mon associé et moi avons démissionné en Février dernier
Pour faciliter la vie des particuliers en leur offrant un service pour lancer Souscritoo. Au bout d’un moi la plateforme était
gratuit et qui leur permet de gagner un temps fou. en beta et permettait de souscrire les contrats d’électricité
et de box internet auprès d’un unique fournisseur. Nous
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre permettons désormais d’ouvrir un compteur d’électricité et
entreprise ? de gaz chez plusieurs fournisseurs, de prendre une box et
Nous souhaitons multiplier nos partenariats avec les des assurances chez de multiples opérateurs.
fournisseurs et attirer de plus en plus de clients.
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur aventure ?
? Lorsque l’on entreprend pour la première fois, tout est à
Nous essayons d’apprendre le plus vite possible ! Pour découvrir : les aspects juridiques, RH, financiers, les
nous entrepreneuriat, c’est une série de tests et de retour négociations.
d’expérience.
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
Quelle est votre formation initiale ? pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Je suis diplômé de l’Ecole Polytechnique et d’HEC. Je suis adepte du livre “The lean startup”. Je pense qu’il
faut savoir mettre de coté au tout début l’envie de créer un
Qu’est-ce qui vous passionne ? produit parfait et se forcer à lancer aussi vite que possible
Découvrir l’univers du web, de la croissance et des startup : pour aller à la rencontre de son marché et faire évoluer en
c’est une expérience très enrichissante, on découvre conséquence son produit.

#PortraitDeStartuper
Portrait #5 87

Souscritoo – Philippe de La Chevasnerie
Quel mode de financement avez-vous retenu pour Site internet :
lancer votre société ? http://www.souscritoo.com/
Nous nous finançons sur nos fonds, des prêts et des
subventions. LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/delachevasneriephilippe/en
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans Twitter :
l’aventure startup ? https://twitter.com/Souscritoo
Toujours en lien avec “The lean startup” : prendre son
courage à deux mains et se lancer aussi vite que
possible, même avec un produit imparfait.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
De le faire ! Lancer sa startup est une entreprise excitante
sans pareil dans le monde du travail, et il est surprenant
de constater que pour les petites startups la France est
un écosystème très porteur : les professionnels de tous
les horizons aident ces jeunes entreprises et l’état
subventionne l’innovation.

#PortraitDeStartuper
Portrait #6 88

Lunii – Maëlle Chassard
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Lunii est une startup qui s’inspire du vécu De plus, ce n’est pas une grande nouvelle, tous les
pour innover afin de parler à toutes les générations. Nous enfants adorent les histoires : de nouvelles histoires, des
imaginons et concevons des objets connectés techno- histoires sur un même thème ou leur histoire préférée, il est
retro pour la famille. L’ensemble de nos offres encourage difficile de les arrêter lorsque l’on commence à leur en
la découverte et l'éveil au monde en faisant travailler raconter. Cependant, 42% des parents manquent de
l'imagination, seul ou à plusieurs. temps pour leur lire autant d’histoires et 71% préfèrent
faire des activités plus dynamiques comme des activités
Notre première innovation est une fabuleuse fabrique à en plein air.
histoires pour les 3-7 ans sous forme de petit transistor
coloré. Elle permet à l'enfant de construire son aventure en Comment répondre à ces deux problématique ? Notre
choisissant un héros, un univers, un personnage fabrique à histoire ludique, tangible, interactive et
secondaire et un objet. Une fois les quatre choix validés, connectée !
l'histoire audio commence (parmi les 48 possibilités). Nous
développons également la Luniithèque : un store sous Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
forme d’application pc/mac contenant des packs de 18 ou entreprise ?
36 nouvelles histoires à fabriquer. Facile, il suffit Nous souhaitons faire vivre notre communauté et la
de connecter la fabrique à l’ordinateur et d’y faire glisser réunir dans un même endroit : le Phonolab. Le Phonolab
son nouveau pack ! est une plateforme collaborative de création et de
partage d’histoires jeunesses.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
Il a été reconnu par de nombreux psychologues et Le principe est simple : j’écris et j’enregistre une histoire
scientifiques que l’imaginaire de l’enfant se développe avec ma voix pour qu’elle soit écoutée sur la fabrique.
entre 3 et 7 ans et qu’il joue une place très importante En mode privé : je la transfert uniquement sur celle de
dans sa construction en tant que personne et futur adulte. mon enfant. En mode public : mon histoire pourra être
Aujourd’hui, l’imaginaire des enfants est de plus en plus téléchargé par les luniiens. C’est notre ambition : faire de
bridé. Leur imagination est moins sollicitée s’expliquant cette plateforme un lieu de création qui fera vivre dans le
par une surconsommation d’écrans (télévision, jeux temps notre fabrique à histoires.
vidéo, tablettes…). Le résultat s’observe dans une baisse
de la créativité et un manque de pro-activité de l’enfant.

#PortraitDeStartuper
Portrait #6 89

Lunii – Maëlle Chassard
Comment vous décririez-vous en tant récréation avec des dessins représentant des Portes. Et décernant le Prix du Public à Futur en Seine 2014 et le
qu'entrepreneur ? moi je ne comprenais pas pourquoi c’était mal. Ces Prix Innovation Famille de l’année 2015 à Marketing with
Être entrepreneur signifie permettre d'étendre le champs Portes m’envoyaient dans des Mondes incroyables, Mums !
de vision de nos utilisateurs. Nous souhaitons leur pourquoi m’en empêcher ? Impossible d’y arriver depuis
faire découvrir d'autres univers et les éveiller au ce jour. Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
monde qui les entoure. Être entrepreneur c’est aventure ?
aussi relever des défis de plus en plus grands mais Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis La phase finale d'industrialisation est une phase très
toujours plus stimulants. Être entrepreneur, c’est quand êtes-vous entrepreneur ? compliqué à gérer. Nous devons nous assurer que le
être passionné. Je suis entrepreneuse depuis Avril 2013 dans les faits, produit corresponde bien à ce que nous avons imaginé.
depuis toujours dans ma tête ! Pour cela, il faut savoir communiquer avec les acteurs et
Quelle est votre formation initiale ? prestataires industriels, ce qui n'est pas toujours
Je suis designer d’interactions et conceptrice En septembre 2012, avec mes trois associés et amis évident.
d’innovation. J’ai suivi 5 ans de formation à Strate, Thomas, Éric et Igor, nous discutions de monter un projet
école de design, en me spécialisant dans les systèmes de startup ensemble. En avril 2013, nous avons décidé de De plus, nous souhaitons agrandir l'équipe et lancer
et produits interactifs. J’ai ensuite complété mes études profiter de Lunii : mon projet de diplôme (alors une phase de R&D de notre plateforme de création
par une formation à la Chaire entrepreneuriat de l’ESCP appelé Storii) pour se lancer. Soutenu par Strate et le d'histoires jeunesse. Nous sommes à la recherche de
Europe. Cela m’a permet d’aborder des Cube (Centre de création numérique), nous avons obtenu financement et avons entamé les démarches pour une
problématiques business, que j’avais trop peu une subvention de la région Île de France qui nous a levée de fonds. Nous devons réussir à convaincre les
appréhendé auparavant. permit de réaliser les premiers prototypes. investisseurs de la scalabilité de notre projet.

Qu’est-ce qui vous passionne ? Depuis janvier 2014, nous avons fait testé notre fabrique D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
Je suis passionnée d'imaginaire. Quand j’étais petite, je à histoires à plus de 3000 enfants en événements. Cela pour réussir dans l’entrepreunariat ?
me construisais quotidiennement des mondes nous a permit de récolter des feedbacks d’apporter des Être passionné, croire à 3000% en son projet, savoir
imaginaires. Seule, avec mon frère, ma soeur ou mes itérations au produit afin de mieux convenir à nos petits rebondir, bien définir sa stratégie et son business modèle.
camarades, je ne pouvais pas vivre une journée sans être utilisateurs.
l’héroïne d’aventures extraordinaires.
Grâce à cela, nous créons une communauté active autour
A cinq ans, avec une amie, je me suis fais convoquer de Lunii. Une communauté d’ambassadeurs, de
dans le bureau de la directrice de la maternelle. Le motif : particuliers et de professionnels qui nous ont fait
avoir volé des craies et tagué tous les murs de la cour de comprendre qu’ils étaient derrière nous en nous

#PortraitDeStartuper
Portrait #6 90

Lunii – Maëlle Chassard
Quel mode de financement avez-vous retenu pour Site internet :
lancer votre société ? http://lunii.strikingly.com
Nous avons bénéficié de la subvention de l’appel à
prototypes technologique de Futur en Seine 2014 LinkedIn :
organisé par la Région île de France et Cap Digital. Nos https://fr.linkedin.com/in/maellechassard/en
proches nous ont également soutenu pour lancer la R&D
du produit et nous avons également fait appel à notre Twitter :
communauté lors d’un crowdfunding sur Ulule où l’on https://twitter.com/maellechassard
pouvait pré-commandé notre fabrique à histoires !
Le crowdfunding equity nous intéresse aussi pour notre
prochaine levée de fonds.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
La stratégie et l’ambition de la startup.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Je conseillerais de vous lancer en étant passionné : cela
rend l’aventure magique et c’est aussi primordiale pour
garder le cap lors des périodes plus difficiles. Lancez-
vous dans un projet qui a du sens et qui peut améliorer, à
son échelle, quelque chose dans notre monde.

#PortraitDeStartuper
Portrait #7 91

DigitaleBox – Vincent Moncenis
Comment décririez-vous votre entreprise ? apprendre. J'ai eu la chance de vivre et travailler dans 3
DigitaleBox est une startup innovante, éditeur du logiciel de pays différents, Etats Unis, Canada et France. C'est un vrai
gestion des réseaux sociaux & d'organisation de avantage qui m'a permit de me forger une vision globale
communautés. des produits et des différents marchés, cela m'aide au
quotidien et m'évite bien des erreurs d'analyse.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
Paradoxalement au moment ou tout le monde parle de Quelle est votre formation initiale ?
données, que la plupart des entreprises sont actives sur les Je suis diplômé de L'ESG Paris et CLU Thousand Oaks,
réseaux sociaux et réalisent leur transformation digitale il Californie en marketing et commerce international.
n'existait aucun outil permettant aux clients de rassembler
et utiliser simplement les données. Nous avons voulu créer Qu’est-ce qui vous passionne ?
cet outil simple et accessible à tous pour la gestion des Il n'y a rien de plus beau ou plus excitant qu'une idée
données et l'organisation des communautés en ligne. nouvelle, un nouveau produit ou service qui peut tout
changer, ce qui me passionne le plus dans ce métier c'est
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre la possibilité de trouver.
entreprise ?
Notre ambition est de devenir le leader français de notre Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
marché et de nous étendre sur le marché européen, trop quand êtes-vous entrepreneur ?
d'outils ont été construits sur le format nord-américain, le J'ai toujours travaillé dans des startups, dans 3 pays
marché européen a besoin d'alternative pour le traitement différents aux Etats Unis, au Canada et en France, travailler
de ses données. en direct avec les fondateurs a été très formateur, c'est la
meilleure école possible. Cela m'a aidé à fonder ma
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur première startup à 26 ans, Fash-art un réseau social de la
? mode au Canada, puis DigitaleBox en 2013.
Je pense avoir les traits de caractère que beaucoup
d'entrepreneurs décrivent souvent, la détermination, l'envie
de sauter les barrières ou de les contourner, l'enthousiasme
nécessaire pour comprendre et accepter les nouvelles
idées et réalités, une certaine curiosité intellectuelle
nécessaire dans notre milieu ou il faut constamment

#PortraitDeStartuper
Portrait #7 92

DigitaleBox – Vincent Moncenis
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette (Minimum Viable Product) en un minimum de temps avec
aventure ? un minimum d'argent tout en apportant la première valeur
La principale difficulté est l'accès aux financements, je ajoutée aux clients.
pense que tout entrepreneur et fondateur de startup en
France fera le même constat, il est très difficile d'accéder Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
aux mêmes fonds que lèvent nos concurrents à l'étranger. voudrait lancer sa propre startup ?
Pour exemple notre concurrent direct américain a déjà Ouvrez votre capital tout de suite à un co-fondateur qui
levée 15 millions de $ en 3 fois, il y a un écart énorme vous complètera, ouvrez le également à des advisors
entre ce que l'on peut lever en France et aux Etats Unis pour 0,5 ou 1% en vesting (parts distribuées au fil du
ou même en Angleterre. temps selon résultat). Ouvrez également votre capital à
vos salariés, un salarié actionnaire de startup vaut 4
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès salariés de grands groupes, faites en des associés et
pour réussir dans l’entrepreunariat ? vous aurez un commando de choc. Si un candidat refuse
La personnalité. Il faut être déterminé, persévérer, ne rien le principe d'actionnaire-salarié peut être qu'il se trompe
lâcher. Une bonne analyse de votre marché, de projet et vous de candidat. Il vaut mieux pour vous
l'environnement dans lequel vous allez transformer votre posséder une plus petite part d'une startup qui vaut
idée en produit. Créer sa propre chance, provoquer des beaucoup plutôt qu'une grande part d'une startup qui ne
rencontres. vaut rien.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour Site internet :
lancer votre société ? http://digitalebox.fr/
Bootstrapping, nous nous sommes auto financés jusqu'à
la rentabilité. Nous avons également été financés par la LinkedIn :
BPI. https://fr.linkedin.com/in/vincentmoncenis

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention Twitter :
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans https://twitter.com/vmoncenis
l’aventure startup ?
La version Béta du produit, c'est la pierre fondatrice du
projet. Il faut pouvoir arriver très rapidement au MVP

#PortraitDeStartuper
Portrait #8 93

Myyaam – Driss Mechiche Alami & Elisabeth Smeysters
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Myyaam est un service de sélection et de livraison de DAM : Je suis à la fois diplômé du Master 2 MIAGE
menus sains, destiné à ceux qui prennent soin d'eux ; que spécialité science de la décision et du MBA MCI (Marketing
ce soit pour associé sa pratique sportive à une alimentation et Commerce sur Internet).
saine, pour réinitialiser sa balance naturelle en se focalisant
sur le goût ou simplement pour réajuster le niveau d'énergie ES : Je suis diplômée en Publicité et Graphisme. Et
de son corps. excepté une petite formation en événementiel, le reste,
c'est de l'autodidacte.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
DAM : Quand tu prends soins de toi, de ton corps et de ton Qu’est-ce qui vous passionne ?
esprit, tu n'es pas prêt à avaler n'importe quoi. Nos menus DAM : Je suis passionné de digital, de sports extrêmes, et
équilibrés sont préparés par des cuistots passionnés, et j'aime les bons plats.
validés par notre naturopathe, pour convenir à ceux qui
prennent soin d'eux, à leur style de vie. Te reconnecter ES : Pour ma part, je suis passionnée de cuisine et de
avec la nourriture, c'est te reconnecter avec ton corps. "You musique. Et d'entrepreunariat.
Driss Mechiche Alami Elisabeth Smeysters are what you eat."
Co-founder Co-founder & CEO Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre quand êtes-vous entrepreneur ?
entreprise ? DAM : Myyaam est ma première expérience
DAM : Devenir le réflexe des healthy adopters et permettre d'entrepreneur, mis à part la création d'une junior entreprise
à ceux qui prennent soin d'eux et de leur corps de manger et en tant que président du BDE (Bureau des Etudiants).
équilibré en toutes circonstances. ES : J'ai déjà réalisé plusieurs projets d’entrepreunariats,
dans la musique et le graphisme. Entre 2009 et 2011, j'ai
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur organisé plusieurs éditions d'un festival de musique et des
? concerts itinérants. J'ai également créé un webzine
DAM : Nous sommes passionnés et déterminés. Et puis, musical, We Are Emotions. Et l'histoire de Myyaam a
nous sommes curieux et désireux d'apprendre tous les débuté cette année.
jours.

Quelle est votre formation initiale ?

#PortraitDeStartuper
Portrait #8 94

Myyaam – Driss Mechiche Alami & Elisabeth Smeysters
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette DAM : N'hésitez pas, foncez ! Et amusez-vous !
aventure ? Apprenez beaucoup, dès que vous pouvez. Formez-vous.
DAM : On est tenté d'aller vite, trop vite parfois. On croit Rencontrez d'autres startups. Echangez.
avoir trouvé la solution à un vrai besoin et, en fait, il faut
tout recommencer, pivoter. Ensuite, il ne faut pas se Site internet :
laisser impressionner par la concurrence mais s'en servir. http://www.myyaam.com
Etre entrepreneur, c'est se mettre de nouveaux défis tous
les jours. LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/elisabeth-smeysters-64922b58
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès https://fr.linkedin.com/in/drissalamimechiche
pour réussir dans l’entrepreunariat ?
DAM : Se remettre continuellement en question, être à Twitter :
l'écoute de son marché, innover, avoir sa propre identité, https://twitter.com/Driss
sa propre histoire, un goût d'apprendre tous les jours, et https://twitter.com/EliSmeysters
avancer, toujours !

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
DAM : Nous lancerons bientôt une campagne de
crowdfunding. Et nous comptons lever des fonds auprès
des investisseurs.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
DAM : Répondre à un vrai besoin du marché et valider
votre market-fit avant d'aller trop loin dans le déploiement.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?

#PortraitDeStartuper
Portrait #9 95

Short Edition – Christophe Sibieude
Comment décririez-vous votre entreprise ? Qu’est-ce qui vous passionne ?
Short Edition est l'éditeur communautaire de la littérature Construire, essayer, imaginer, m'amuser...
courte.
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
Notre vision : Sauver la lecture en ouvrant l'écriture à tous... quand êtes-vous entrepreneur ?
et en proposant des contenus courts adaptés aux nouveaux Création d'entreprise, conseil en indépendant, startup,
modes de vie et aux nouveaux petits écrans nomades. collectivité territoriale en chargé de projet à temps partiel,
Notre mission : Faire gagner la littérature courte et les startup 2.
nouveaux talents !
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
Par tous les moyens : le numérique sédentaire (le bon aventure ?
vieux PC pas tellement portable), le numérique nomade Rien de nouveau... Peut-être cette fois-ci la difficulté de
(téléphone, tablette, liseuse) et le papier. porter un nouvel usage, la lecture de littérature courte en
mobilité, dans un pays qui préfère l'innovation techno !
Et par la force de la communauté des lecteurs et des
auteurs qui osent aimer les histoires courtes, tout ce qui se D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
lit d'un trait, en moins de 20 minutes... qui peut être aussi pour réussir dans l’entrepreunariat ?
goûtu qu'un bon verre de vin ou qu'un bon plat ! De la patience, un bon sommeil, de la ténacité et un peu de
chance.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
Parce que j'aime lire et écrire depuis toujours... !

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ?
Adapter la littérature au monde moderne par la conjugaison
du court, de la communauté et de la technologie.

Quelle est votre formation initiale ?
Ecole de commerce et de gestion + un peu d'Histoire.

#PortraitDeStartuper
Portrait #9 96

Short Edition – Christophe Sibieude
Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
La levée de fonds.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
La stratégie de financement (par étape).

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Y aller, surtout y aller...

Site internet :
http://short-edition.com/

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/christophe-sibieude-97414a47/en

Twitter :
https://twitter.com/short_edition

#PortraitDeStartuper
Portrait #10 97

Axiome – Mathieu Noiville
Comment décririez-vous votre entreprise ? Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
Nous proposons Metod, un outil de gestion de projet dédié entreprise ?
aux entreprises du numérique permettant à tous les Notre ambition est de proposer une solution permettant de
collaborateurs d'une entreprise de suivre et collaborer sur réunir l'ensemble des corps de métier du numérique,
l'avancement d'un projet de A à Z. En effet, via un système adaptée à chacun, afin d'avoir une unique plate-forme de
de vues, chacun a ainsi la même information sous une gestion de projet. Pour cela, nous travaillons à rendre
forme adaptée aux spécificités de son métier. Metod agréable au quotidien, afin notamment de casser la
réticence à l'utilisation de ce type d'outil, que certains ont
Au-delà de cette différenciation, les côtés ergonomique et construit en travaillant sur des solutions qui n'étaient pas
intuitif ont été très travaillés. Cela permet à Metod de pensées pour eux.
proposer une interface familière au plus grand monde,
grâce à des influences comme Google ou Facebook, mais En plus de simplifier la vie du chef de projet, cela permet
également une réduction jusqu'à 3 fois du nombre de clics d'accélérer la communication au sein de l'équipe et donc
pour les actions courantes. d'économiser beaucoup de temps !

Pourquoi ce choix de produit / service ? Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
Nous sommes 3 co-fondateurs, ayant partagé une ?
expérience de plus de 4 ans dans le jeu vidéo. Et à travers Difficile de le dire si rapidement, il s'agit encore d'une
celle-ci, nous avons constaté qu'aucun outil de gestion ne nouveauté à laquelle je dois encore adapter ma
pouvait être réellement adapté à la fois aux designers et personnalité et mon comportement.
aux développeurs par exemple. De notre côté, nous
devions ainsi utiliser deux plates-formes différentes, Quelle est votre formation initiale ?
contraignant pour le chef de projet. Prépa physique-chimie et école d'ingénieur généraliste.

Dans notre réseau proche, certaines entreprises ont pris le
parti de n'en utiliser qu'un, mais ils rencontrent une
réticence à son utilisation de la part de certains
collaborateurs. Et d'autres ont tout simplement décidé de
revenir aux fichier Excel pour leur gestion de projet.

#PortraitDeStartuper
Portrait #10 98

Axiome – Mathieu Noiville
Qu’est-ce qui vous passionne ? sortie d'école, je me suis lancé dans le développement de Quel mode de financement avez-vous retenu pour
Je me doutais qu'entreprendre était relativement différent l'outil avec 2 autres co-fondateurs, avec qui j'ai partagé lancer votre société ?
de la position d'employé. Mais il s'agit tout simplement cette première expérience pro. Nous sommes alors entrés Apports personnels, prêt d'honneur et subventions
d'autre chose, c'est une manière incomparable de voir les dans l'incubateur du cluster dont fait partie notre publiques.
choses, de penser. précédente entreprise : la Plaine Images près de Lille. La
rupture n'a donc pas été très brutale, nous avions déjà S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
C'est une expérience qui change totalement ma vision de nos marques ! à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l'entreprise et je suis ravi d'avoir eu l'occasion de m'y l’aventure startup ?
lancer pour la découvrir. S'en est suivi un an d'incubation dont 7 mois de bêta La validation du Business Plan auprès d'un entrepreneur
fermée pour Metod, l'intégration des réseaux « classiques du domaine dans lequel vous vous lancez, au plus tôt
Découvrir comment fonctionne une entreprise en » de la région et une entrée dans l'accélérateur de ce dans le processus de création. Si vous êtes dans
profondeur et créer de nombreuses relations même cluster pour la commercialisation de l'outil. Un l'innovation par exemple, il y a de grandes chances que
professionnelles, de tous aspects, est très enrichissant, début sans vague donc ! vous soyez réticent à le faire, mais il y a toujours une
aussi bien pour la création que personnellement. possibilité d'avoir un avis très éclairé avec un
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette entrepreneur dont le produit a été un échec et dont la
Et les échanges avec d'autres entrepreneurs sont aventure ? société est maintenant un bureau d'études par exemple.
maintenant totalement différents. Au-delà d'une Une difficulté très classique dans ce domaine, la peur du
interprétation en lien avec de quelconques besoins changement. Être habitué à un processus qui fonctionne Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
d'appartenance à un groupe, le microcosme des plus ou moins ne rend pas son changement prioritaire, voudrait lancer sa propre startup ?
fondateurs de sociétés innovantes du Nord-Pas-de-Calais même pour une solution qui permettrait un gain de temps Échanger avec un maximum d'entrepreneurs sur les
– celui où nous sommes le plus impliqué - est très axé sur substantiel, sauf s'il a été prouvé par des sociétés en qui contraintes et autre stress du lancement d'une société. Et
le partage. Et pour trouver une réponse pertinente, le plus nous avons confiance que le changement est simple et dans un second temps, sur tous les aspects positifs !
simple est bien souvent de demander à quelqu'un qui se efficace. Nous sommes ainsi dans la phase de recherche
l'est déjà posé ! d'early adopters, indispensable pour « cross the chasm ». Site internet :
http://www.metod.io/fr/
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
quand êtes-vous entrepreneur ? pour réussir dans l’entrepreunariat ? LinkedIn :
Notre entrée en incubation était en octobre 2014 et Savoir prendre du recul pour avoir un regard critique https://www.linkedin.com/in/mathieu-noiville-157a6a21
création de la société ainsi que lancement de la permettant d'améliorer et agrémenter chacune de nos
commercialisation de l'outil en novembre 2015. actions. Être persévérant. Twitter :
Après plus de 4 ans dans une entreprise de jeu vidéo à la https://twitter.com/MNoiville

#PortraitDeStartuper
Portrait #11 99

The Keys – Arnaud Decherf
Comment décririez-vous votre entreprise ? améliorer le confort à domicile.
The Keys est d’une part une start-up dans l’air du temps,
car nous travaillons sur des technologies innovantes et des Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
objets connectés. Nous développons une solution de entreprise ?
partage d’accès composée d’une poignée de porte Les projets avec les industriels ont démarré très tôt. En
intégrant un système d’ouverture connecté et d’une parallèle, nous avons commencé par fabriquer nous-
application pour smartphone. Celle-ci permet d’ouvrir la mêmes nos premiers prototypes de poignée connectée,
porte à distance grâce à une clé numérique, et aussi de avec nos propres outils, dans nos locaux parisiens. The
programmer des autorisations d’accès et de les partager Keys n’est pas un bureau d’étude mais plutôt une unité de
avec d’autres personnes : colocataire, nounou, femme de conception et de production. Nous réalisons généralement
ménage, plombier, etc. Mais nous sommes également une un proof of concept pour nos clients avant de produire les
entreprise durable, parce que sommes ancrés dans le séries en interne (pour la partie électronique). Nous avons
monde de l’industrie via nos projets et partenariats avec de une unité de production dans Paris pour l’assemblage des
grands groupes. circuits.

Pourquoi ce choix de produit / service ? Aujourd’hui le principe et la solution sont validés et nous
Nous avons réalisé de nombreux projets dans le domaine envisageons de passer à l’étape de l’industrialisation pour
de l’accès pour des industriels. Nous venons par exemple la poignée connectée. En outre, notre ambition est de
de développer un module connecté pour les portails FAAC. positionner The Keys dans le paysage de l’accès connecté
Notre spécificité tient à l’utilisation du smartphone comme « global, notamment avec les projets pour les industriels :
clé intelligente ». Une serrure traditionnelle de porte est serrure de porte, serrure de casier, portail, barrière, etc.
probablement ce qu’il y a de plus complexe en termes
techniques quand on traite la problématique de la gestion
des accès : on ne sait pas à l’avance combien de tours il
faut faire pour ouvrir, on peut ouvrir de l’intérieur et de
l’extérieur, de plusieurs manières différentes, c’est à dire
avec la poignée ou la clef, etc. C’est un défi que nous
avons voulu relever avec Butagaz. En effet, le groupe nous
soutient depuis nos débuts dans le cadre de son start-up
program Zagatub dont la vocation est de contribuer à

#PortraitDeStartuper
Portrait #11 100

The Keys – Arnaud Decherf
Comment vous décririez-vous en tant En 2005 je me suis mis à mon compte comme prestataire des financiers. En effet, nous aurions pu, comme
qu'entrepreneur ? Web. beaucoup d’autres l’ont fait, tenter l’aventure du
Je viens de la technique (je suis ingénieur UTC) et la crowdfunding. Mais nous avons préféré l’association avec
technique me passionne. cela explique sans doute En 2010, nous avons co-fondé boceto (qui existe les industriels. Cela nous semblait plus cohérent avec
pourquoi nous tenons tant à fabriquer nos propres toujours). notre parcours et le produit que nous envisagions.
prototypes. Même si je continue à participer à la
conception de nos produits, je privilégie aujourd’hui la Et au 1er Janvier 2015, avec le soutien de Butagaz, nous S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
relation client. Ce sont eux qui nous ont portés. avons créé The Keys. à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
L’innovation s’est imposée à nous naturellement. Nous l’aventure startup ?
avons toujours joui d'une grande liberté dans la Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Avoir de l’énergie en grosse quantité !
conception. Nous ne sommes pas prisonniers de modèles aventure ?
définis, si bien que nous trouvons parfois des solutions là Concernant The Keys, il a fallu opérer un changement de Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
où d’autres voient une approche naïve ou sans culture. Nous nous lançons dans le produit et le service voudrait lancer sa propre startup ?
lendemain. grand public alors que l'on vient de la prestation pour les Des conseils il y en auraient beaucoup. Mais en réalité il
entreprises. L’approche est totalement différente. Cela n’y a pas de modèle. Tout le monde peut réussir. Il faut
Quelle est votre formation initiale ? demande beaucoup de souplesse, mais surtout du sang donc « se lancer ».
Ingénieur de l’Université de Technologie de Compiègne. froid. Pour faire les choses « bien » et ne pas proposer un
nième gadget connecté, nous avons muri le projet, Site internet :
Qu’est-ce qui vous passionne ? partagé nos expériences, écouté les consommateurs. http://www.the-keys.fr/
Les systèmes mécaniques et la production. Nous sommes notamment très attentifs aux questions et
remarques de nos premiers souscripteurs et bêta- LinkedIn :
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis testeurs. https://fr.linkedin.com/in/jembe/en
quand êtes-vous entrepreneur ?
Mes parents ont toujours eu leur entreprise. Je ne me D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
voyais pas faire comme eux, et pourtant... pour réussir dans l’entrepreunariat ?
La persévérance, probablement.
En l’an 2000, à 22 ans, j’ai co-fondé ma première société
en Argentine, Todacom, alors que j’étais en échange Quel mode de financement avez-vous retenu pour
universitaire. lancer votre société ?
Nous nous sommes tournés vers des industriels, et pas

#PortraitDeStartuper
Portrait #12 101

YOUR DATA Consulting – Simon Pioche
Comment décririez-vous votre entreprise ? Qu’est-ce qui vous passionne ?
Your Data est une entreprise spécialisée dans la data et La co-construction d’un projet avec les associés,
plus particulièrement dans l’analyse des interactions clients partenaires, salariés et clients. Aujourd’hui on ne peut rien
avec une entreprise. Nous voulons analyser et modéliser ce faire seul et j’adore cette aventure humaine et financière.
qui s’appelle aujourd’hui un « parcours client ».
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
Pourquoi ce choix de produit / service ? quand êtes-vous entrepreneur ?
Le nombre de données recueillies à travers des outils CRM Je suis entrepreneur depuis 16 ans maintenant, c’est-à-dire
est en croissance exponentielle, notamment grâce à des depuis la fin de mes études. J’ai créé ma première société
acteurs CRM de type salesforce.com qui propose des avec mon associé de toujours à 24 ans. Puis j’ai rejoint des
solutions à prix très compétitifs. Nous sommes face à une sociétés en tant que partenaire avant d’aller développer un
problématique très simple : les données de ces interactions modèle statistique aux US pour un grand groupe. J’ai
sont exploitées à « plat », non en une vision dynamique et ensuite dirigé une société d’étude marketing. J’ai donc
modélisable. toujours été dans cet état d’esprit. Par contre c’est la
première fois que je « pense start-up ». Le lancement est
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre un peu différent.
entreprise ?
Nous voulons devenir le leader de la modélisation des Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
parcours clients. aventure ?
Il y a toujours les doutes et les peurs mais les difficultés font
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur avancer, il est donc important d’en rencontrer.
?
Stratégique et Innovant avec les qualités et défauts que D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
cela comporte. pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Qu’il serait extraordinaire d’avoir la réponse à cette
Quelle est votre formation initiale ? question. S’il agissait seulement de fonds, d’équipe, d’idées
Je suis passé par un parcours universitaire à l’UPMC, ou de charge de travail cela serait simple. C’est un équilibre
Masters II Statistiques. La meilleure formation reste instable qu’il faut sans cesse surveiller. Je dirais donc une
cependant de diriger une entreprise. vision et certainement pas un plan. Il faut une vision de là
où on veut aller, ensuite il y a plusieurs chemins.

#PortraitDeStartuper
Portrait #12 102

YOUR DATA Consulting – Simon Pioche
Quel mode de financement avez-vous retenu pour Site internet :
lancer votre société ? http://www.yourdata.fr/
Pour l’instant nous sommes dans la phase de démarrage
donc uniquement des fonds propres. LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/simon-pioche-75a5b3
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans Twitter :
l’aventure startup ? https://twitter.com/SimonPioche
Vos associés. Les fonds peuvent se trouver, une idée
peut évoluer mais la personnalité de vos associés ne
changera pas. C’est la clé pour cette aventure.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Se faire confiance, ne pas craindre l’échec, ne pas trop
écouter les conseils des uns et des autres, y mettre toute
son énergie et surtout aller vite.

#PortraitDeStartuper
Portrait #13 103

Captain Contrat – Philippe Wagner
Comment décririez-vous votre entreprise ? marché, mais pas n’importe comment ou à n’importe quel
Captain Contrat est un site web qui propose des documents prix. On ne remplace pas les acteurs existants = les
juridiques pour la création et le développement de start avocats, on leur apporte des technologies et des processus
up/TPE/PME. Notre mission est de faciliter l’accès au droit qui leur permettent de révolutionner leur façon de travailler,
à tous les entrepreneurs et l’obtention des documents et ainsi mieux répondre aux attentes de millions de
juridiques rédigés par des avocats à des prix 3 à 4 fois TPE/PME.
moins chers.
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
Pourquoi ce choix de produit / service ? ?
Quand nous étions plus jeunes, mon frère Maxime et moi Je crois que j’ai toujours été intéressé par le monde des
avons monté notre première entreprise. Lorsque nous nous affaires. Dès mon plus jeune âge, j’ai cherché à monter des
sommes lancés dans les démarches juridiques et sites web, j’ai appris à coder et j’ai voulu passer à l’étape
administratives pour créer notre société, nous avons connu supérieure en créant ma société 10 ans plus tard.
toutes les galères. Cette expérience a été déterminante car L’entrepreneuriat pour moi ce n’est pas un choix de vie,
c’est ce qui nous a donné l’idée de creuser et voir comment c’est beaucoup plus que cela, c’est une raison d’être. Au
nous pouvions rendre ces démarches juridiques et quotidien, je regarde toujours la prochaine étape, je sais
administratives plus facile d’accès aux entrepreneurs que pour y arriver, il faut savoir se prendre des portes,
comme nous. tomber mais surtout se relever. Beaucoup d’entrepreneurs
sont des fonceurs, et parfois ils prennent des décisions en
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre perdant leur sang froid. Pour ma part, je considère qu’il ne
entreprise ? faut pas confondre vitesse et précipitation, nous privilégions
Notre vision est de devenir le Airbnb de la relation la stratégie de long terme et construisons notre entreprise
entreprises-avocats. Nous voulons favoriser l’émergence et en tâchant de maîtriser ce que nous faisons.
le développement de l’entrepreneuriat en France et en
Europe, en faisant tomber la barrière du juridique. Nous Quelle est votre formation initiale ?
visons 100 000 entreprises clientes sur la France avant de J’ai fait le cursus grande école à HEC Paris avec une
dupliquer le modèle et être présent dans 10 pays dernière année dans le programme HEC Entrepreneurs.
européens sous 3 ans. C’est une formation très complète car elle permet
d’appréhender les différentes facettes de l’entrepreneuriat
Nous pensons que le marché du juridique est poussiéreux (création, croissance rapide, reprise d’entreprises et même
et suscite la défiance de bon nombre d’entrepreneurs et redressement d’entreprises en difficultés…)
chefs d’entreprises. Nous sommes là pour disrupter ce
#PortraitDeStartuper
Portrait #13 104

Captain Contrat – Philippe Wagner
Qu’est-ce qui vous passionne ? première qui est le conseil juridique. Tout cela faisait C’est ce même logiciel qui nous permet de proposer des
Je suis passionné par les enjeux de transition numérique, partie des difficultés au lancement de Captain Contrat. documents juridiques de qualité 3 à 4 fois moins chers
ou comment l’internet ne vient pas toujours remplacer des Désormais, les avocats sont de plus en plus nombreux à qu’un avocat traditionnel.
acteurs par des algorithmes mais plutôt les aider à nous contacter pour rejoindre la plateforme.
transformer leur métier en leur permettant de se S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
repositionner sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. D’après vous quels sont les facteurs clés de succès à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
C’est d’ailleurs ce qui nous motive au quotidien avec pour réussir dans l’entrepreunariat ? l’aventure startup ?
Captain Contrat et notre action auprès des avocats. Selon moi, avant toutes choses, il convient de bien définir Une fois la startup lancée, il y a beaucoup d’opportunités
les bases du projet. Bon nombre d’entrepreneurs ont pour se développer. La difficulté est de savoir refuser des
Dans ma vie perso, je pratique le triathlon et la natation tendance à se précipiter pour lancer leur produit/service propositions, car faute de pouvoir tout faire, vous ferez les
en compétition avec autant d’assiduité que possible mais avant de se poser la question : « est ce que les gens choses à moitié. Une fois que vous maitrisez les
conjuguer sport et entrepreneuriat c’est souvent seront prêts à payer la valeur de mon produit/service ? ». domaines de compétences liés à votre activité et les
compliqué. Il faut sonder les personnes autour de soi, famille, amis, ressources nécessaires (financières et humaines), vous
entrepreneurs etc… Un des autres facteurs est justement pouvez alors penser à saisir d’autres opportunités, voire
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis d’échanger avec d’autres entrepreneurs et investisseurs développer d’autres projets.
quand êtes-vous entrepreneur ? qui sont passés par la réussite ou par l’échec et qui
J’ai monté une première entreprise à 15 ans dont l’objet sauront vous guider pour bien débuter votre projet. Ces
était d’éditer des sites de jeux en ligne. Puis après mêmes personnes joueront un rôle plus ou moins
plusieurs années d’études et d’expériences important tout au long du processus de création et de
professionnelles diverses au contact de startups, développement de la société au travers de leurs conseils
notamment en tant que bras droit de Gilles Babinet en et de leur réseau.
2011, c’est en 2012 que l’aventure de Captain Contrat
commence avec mes deux associés Maxime Wagner et Quel mode de financement avez-vous retenu pour
Pierre Gielen. lancer votre société ?
Nous avons mis très peu d’argent dans la société et
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette avons compté dès le départ sur le premier mode de
aventure ? financement d’une entreprise : le chiffre d’affaires. Avec le
Faire comprendre aux avocats qu’il existe une autre logiciel que nous avons développé, nous sommes
manière de travailler, les aider à travailler plus capables de faire gagner beaucoup de temps aux
efficacement et à se concentrer sur leur valeur ajoutée avocats, et de leur facturer son utilisation en contrepartie.

#PortraitDeStartuper
Portrait #13 105

Captain Contrat – Philippe Wagner
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui Site internet :
voudrait lancer sa propre startup ? https://captaincontrat.com/
Bien établir les bases de son projet et par là j’entends
passer beaucoup de temps à faire son étude de marché. LinkedIn :
La valeur que je propose à mes futurs clients est-elle https://fr.linkedin.com/in/philippe-wagner-0b810413/en
suffisante pour permettre à l’entreprise de faire du chiffre https://www.linkedin.com/company/captaincontrat
d’affaires et de rémunérer l’équipe ? Aujourd’hui, trop
d’études de marché se cantonnent à des discussions de Twitter :
salons et ne débouchent pas sur des vraies réponses https://twitter.com/phwagner
chiffrées et mesurées. A côté de cela, il faut bien entendu https://twitter.com/captaincontrat
savoir s’entourer des bonnes personnes (associé,
entrepreneurs, investisseurs qui ont l’expérience de
l’entrepreneuriat).

#PortraitDeStartuper
Portrait #14 106

OptiMiam – Raodath Aminou
Comment décririez-vous votre entreprise ? pilotes à l'International en partenariat avec les chaînes et
OptiMiam est une start-up à impact social. Nous avons pour supermarchés ayant validés le service en France.
mission d'aider les commerces de proximité citadins à
vendre à temps leurs excédents alimentaires. Pour cela, Nous voulons que notre service soit utilisé par tous les
nous utilisons une application mobile pour connecter en commerces alimentaires soucieux de jeter moins, pour
temps réel les commerces de proximité aux gagner plus et tous les consommateurs souhaitant manger
consommateurs autour d'eux afin de vendre à temps leurs moins cher tout en protégeant la planète.
excédents alimentaire sous forme de promotions flash.
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
OptiMiam, c'est l'appli gourmande, bonne pour le ?
portefeuille, bonne pour la planète ! Je me décrirai comme un entrepreneur souhaitant apporter
une solution à un problème concret de tous les jours. J'ai
Pourquoi ce choix de produit / service ? décidé de créer mon entreprise afin de créer une solution
Nous avons à cœur de créer un service utile qui réponde à qui fasse du sens, qui est utilisée par mes proches et par
un besoin concret. Constatant l'ampleur du gaspillage Mr tout le monde, une solution utile.
alimentaire, nous avons fait le choix de proposer une
solution technologique couplée à une communauté de Quelle est votre formation initiale ?
consommateurs pour réduire le gaspillage alimentaire. De J'ai un double diplôme d'ingénieurs. J'ai été diplômé en
part nos attraits pour le digital et la technologie, mes 2006 en Management des Systèmes d'informations à
associés et moi nous sommes naturellement orientés vers l'ISEP (Institut Supérieur d'Electronique de Paris), puis
une solution digitale, complémentaire aux différents après 2 ans en tant que chef de projet chez Edmond de
services et alternatives existants pour réduire le gaspillage. Rothschild Asset Management, j'ai repris mes études en
suivant un Master Innovation et Economie Numérique
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre (Parcours Entrepreneuriat) à l'Ecole Polytechnique.
entreprise ?
Nous avons pour objectif d'aider les commerces de Qu’est-ce qui vous passionne ?
proximité à vendre à temps leurs excédents alimentaires. Les voyages, la nourriture avec un penchant pour le
D'ici 2018, nous comptons collaborer avec 2500 piment, le digital comme support pour l'économie
commerces (métiers de bouche, chaines de restauration, collaborative et les thrillers.
supérettes/supermarché) en France tout en lançant des

#PortraitDeStartuper
Portrait #14 107

OptiMiam – Raodath Aminou
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis nous a donné la recette secrète d'AirBnB pour résoudre Testez votre idée avec un budget ZERO (oui, c'est
quand êtes-vous entrepreneur ? ce problème ! possible !), puis FONCEZ !
Je suis entrepreneure depuis le 09 Mars 2014, date à
laquelle nous avons été lauréat du Startup Weekend D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Site internet :
Polytechnique et que j'ai rencontré mon associé ! pour réussir dans l’entrepreunariat ? http://www.optimiam.com/index.html
La persévérance, l'audace et encore la persévérance !
C'est dans le cadre de mon Master à l'Ecole LinkedIn :
Polytechnique, que j'ai eu l'idée d'OptiMiam que j'ai pu Quel mode de financement avez-vous retenu pour https://fr.linkedin.com/in/raodath-aminou-669b7533/en
développer à plein temps durant mon stage de fin d'étude lancer votre société ?
en Mars 2014. Très vite, j'ai participé au premier Startup Nous avons participé à plusieurs concours et subventions Twitter :
Weekend de l'Ecole Polytechnique où j'ai rencontré mon que nous avons tous remportés (avec plus de 100k€ de https://twitter.com/olaaminou
associé Alexandre Bellage. Lauréat de ce startup cash !), ce qui nous a permis de nous financer pendant 1
weekend, nous avons ensuite intégré l'incubateur HEC, an. Nous sommes actuellement en train de boucler notre
tout en étant soutenu par le Pole Entrepreneuriat et première levée de fonds entre 500k€ et 800k€ afin
Innovation de l'Ecole Polytechique. 6 mois après, nous d’accélérer notre développement.
avons lancé notre application OptiMiam avec l'aide
d'étudiants développeurs de l'Epitech et avons intégré Nous avons bouclé courant Janvier 2016 notre levée de
l'accélérateur Startup42 en Octobre 2014 qui nous a fonds de 600k€ afin d’accélérer notre développement.
accompagné dans les premiers mois de notre lancement.
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
aventure ? l’aventure startup ?
Nous rencontrons les difficultés classiques d'une place de Bien s'associer et recruter son équipe. Avoir une idée
marché : le problème de la poule et de l'œuf. Avoir assez aussi brillante soit-elle c'est bien, mais tout réside dans la
d'offres pour intéresser les consommateurs, avoir assez capacité à bien l'exécuter. Pour cela, il faut s'assurer
de consommateurs pour attirer les commerçants ! qu'on possède les compétences nécessaires dans son
équipe.
Mais nous nous faisons accompagner sur ces
problématiques et nous recevons des conseils auprès des Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
meilleurs comme le CEO d'AirBnB, Bryan Chesky qui voudrait lancer sa propre startup ?

#PortraitDeStartuper
Portrait #15 108

Umanlife – Alexandre Plé
Comment décririez-vous votre entreprise ? Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
Umanlife est une startup dans la esanté. entreprise ?
L’ambition de Umanlife est de responsabiliser un utilisateur
Nous avons 2 activités : par rapport à sa santé et devenir un acteur de référence.
Pour le grand public : une solution digitale
d’accompagnement santé et bien-être pour toute la famille. Nous avons 3 objectifs pour cette nouvelle année :
Avec : Sortir une application mobile intuitive et novatrice,
§ Un carnet de santé digital intuitif. Lever des fonds pour accélérer notre développement,
§ Des conseils personnalisés & du coaching sur mesure Ouvrir un bureau à San Francisco pour se lancer sur le
autour de l’hygiène de vie. marché américain.
§ Un partage d’informations et du monitoring à distance.
§ Un carnet vétérinaire. Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
?
Pour les entreprises : la mise à disposition de notre solution Passionné et tenace.
digitale et plus précisément une plateforme multimodale de
services autour de la prévention permettant aux utilisateurs Quelle est votre formation initiale ?
finaux d’améliorer leur qualité de vie. Diplômé de l’ISG et d’un master à HEC j’ai débuté en tant
qu’analyste financier en salle de marché. Ensuite, j’ai fait du
Ces deux activités sont indissociables et cohérentes contrôle de gestion au sein d’une clinique privée avant de
puisque notre offre B2C nous a permis d’acquérir une devenir directeur adjoint d’établissement en 2005.
certaine visibilité ainsi qu’une réelle légitimité aux yeux des Quelques temps après, j’ai été nommé responsable du
entreprises. système d’informations à Paris pour le groupe Générale de
santé.
Umanlife signifie You Manage Your Life / prenez votre vie
en main. Qu’est-ce qui vous passionne ?
Le monde du digital et être au fait de toutes les dernières
Pourquoi ce choix de produit / service ? technologies.
Selon moi, le suivi de la santé et du bien-être peut
nettement être amélioré grâce au digital. C’est pourquoi en Je reste toujours admiratif de ce qui se développe sur le
2012, j’ai lancé Umanlife. marché, notamment dans le domaine de la santé
connectée.

#PortraitDeStartuper
Portrait #15 109

Umanlife – Alexandre Plé
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
quand êtes-vous entrepreneur ? à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
Je suis entrepreneur depuis 5 ans maintenant, date à l’aventure startup ?
laquelle j’ai créé Umanlife. À quel besoin répond votre produit.

Umanlife est ma première création d’entreprise. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette NE RIEN LACHER !
aventure ?
Comme tout startupeur, la principale difficulté a été de Site internet :
trouver des fonds. http://fr.umanlife.com/

Ensuite il faut s’assurer du bien-fondé de son LinkedIn :
produit/service. https://fr.linkedin.com/in/alexandre-plé-1abb1518/en

Et enfin savoir s’entourer des bonnes personnes pour Twitter :
avancer. https://twitter.com/alexandreple

Le marché de la santé n’est pas un marché simple
d’accès.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
pour réussir dans l’entrepreunariat ?
La patience et la cordialité sont, selon moi, les deux
atouts essentiels pour réussir.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Au lancement je me suis autofinancé puis j’ai fait appel
rapidement à un premier cercle : « friends & family ».

#PortraitDeStartuper
Portrait #16 110

Mooky Skills – Sarah Nafaa
Comment décririez-vous votre entreprise ? ancrer le savoir du fait de sa disponibilité en ligne et c’est
Mooky Skills est une startup spécialisée dans la formation dommage. A court terme nous voulons pouvoir déployer
continue par les MOOC qui sont des cours en ligne massif notre solution sur le territoire français et africain en effet
ouvert à tous. Nous avons développé une plateforme nous avons des ouvertures prévues sur le Cameroun et
permettant selon le niveau des salariés de leurs proposer l’Algérie pour 2016. A long terme, ouvrir la plateforme aux
un parcours composé de différentes parties de différents particuliers avec de nouveaux services : moteur de
mooc, ce qui permet d’adapter l’apprentissage à chacun. recherche de connaissance qui non seulement vous
Mais comme chez Mooky Skills il n’y a pas de technologie donnes la théorie mais vous fait pratiquer, des objets
sans humain, chacun de nos parcours sont accompagnés connectés aux services de l’ancrage mémoriel. Enfin,
de cours pratiques en salle avec un formateur. Quand vous Mooky Skills a une vocation très sociale que nous
travaillez avec Mooky Skills vos salariés accèdent souhaiterions mettre en place au plus vite, le but étant
directement à au moins trois sujets de formations grâce à d’inonder le monde grâce aux savoirs. Il faut aller vers le
nos packs ce qui permet de ne pas les restreindre à une monde du 3.0 où la technologie collabore pour l’humain
formation par an. sans que celui-ci n’en soit dépendant, on stock toutes les
données humaines dans la technologie qui aujourd’hui
Pourquoi ce choix de produit / service ? détient plus de savoir que nous, il est temps d’inverser la
Connaissez-vous quelqu’un qui n’a pas besoin d’apprendre donne et de reprendre la connaissance en nous.
? La formation et plus généralement l’éducation dans sa
globalité est une vraie passion que Christophe et moi- Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
même partageons. Nous croyons dur comme fer que ?
l’éducation est une arme de reconstruction massive. Le Ce serait compliqué de me décrire en tant qu’entrepreneur
choix d’utiliser des mooc a été une évidence du fait que puisque je n’ai qu’un an et des brouettes ! Mais je peux me
c’est une ressource au potentiel grandissant qui n’a pas décrire en tant qu’humain puisque ça fais 22 ans que je le
encore livré tous ses secrets. suis.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ?
Nous voulons pouvoir changer la façon dont les gens
apprennent et assimilent la connaissance. Aujourd’hui
grâce aux moteurs de recherche nous ne cherchons plus à

#PortraitDeStartuper
Portrait #16 111

Mooky Skills – Sarah Nafaa
Je suis quelqu’un qui marche au cœur, je suis déterminée parachute en arrêtant les cours et en me lançant. Donc 1 votre titre.
et ambitieuse. Je pense que le monde appartient à ceux ans et quelque mois.
qui rêvent trop, alors que je suis très optimiste mais aussi D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
réaliste. On a du mal à me suivre parfois parce que je Mooky Skills est ma première expérience pour réussir dans l’entrepreunariat ?
parle trop vite et peut être un peu trop, et je pose entrepreneuriale au sens strict du terme, elle ne sera Dans un premier temps avoir une bonne équipe c’est la
beaucoup trop de questions. Je suis du genre à dire oui surement pas la dernière ! Mais étant plus jeune (enfin y’a base. Puis une idée qui répond à un vrai besoin.
devant une opportunité et apprendre ensuite comment y quelque années) je savais que je le ferai un jour, j’ai donc Finalement au risque de me répéter par la suite, il faut
arriver. Mais avant tout je pense être quelqu’un de commencé à le préparer grâce à un conseil de ma mère absolument avoir les épaules solides et être ouvert à
différents, je ne veux pas rentrer dans des cases ce serait qui m’as dit à 14 ans « ma fille le réseau ça vaut de l’or, toutes critiques car c’est elles qui vous feront avancer.
restreindre mes capacités. alors fais toi un réseau dès maintenant ». Je me suis
donc présenté au conseil municipale des jeunes de Rueil Quel mode de financement avez-vous retenu pour
Quelle est votre formation initiale ? ou j’ai fait 4 ans d’exercices qui m’ont enseigné un tas de lancer votre société ?
Ce sera ma réponse la plus courte, sortie d’un bac S j’ai choses que je réutilise aujourd’hui. En vérité si je suis là On a eu beaucoup de chance car au moment de créer
fait un BTS en alternance. aujourd’hui c’est bien grâce à ma mère et à son juridiquement l’entreprise nous avons eu notre premier
association, elle m’a fait voir les côtés les plus tristes de client la SCOR (entreprise française de réassurance) ce
Qu’est-ce qui vous passionne ? l’humanité étant enfant alors quand on grandit avec ça on qui nous a permis de développer notre produit. Puis 6
L’humain me passionne, sa complexité d’ailleurs étant a forcément envie de changer les choses. mois plus tard un investisseur privé nous a rejoint. Mais
jeune je voulais devenir neurologue pour comprendre ce on préfère se concentrer sur ramener des clients avant
qui se passait dans nos petites têtes. L’éducation c’est ma Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette d’aller chercher d’autre source de financement.
grande passion, je suis intimement convaincue que c’est aventure ?
la solution à tout ! J’aime apprendre, et partager, Je pense que la bonne question à poser (et je n’en suis Quel mode de financement avez-vous retenu pour
découvrir et m’émerveiller de la richesse de l’univers en pour ma part qu’au début de ces difficultés) est : Quelles lancer votre société ?
terme de savoir. J’aime aider les autres que ce soit par difficultés n’avez-vous pas rencontré ? On dit que créer On a eu beaucoup de chance car au moment de créer
des conseils, ou par des actes, de la mise en relation ou une startup c’est comme les montagnes russes, c’est juridiquement l’entreprise nous avons eu notre premier
juste un sourire, j’aime ça ! exactement cela. On passe par la solitude, le manque client la SCOR (entreprise française de réassurance) ce
d’accompagnement, les problèmes de santé parce qu’on qui nous a permis de développer notre produit. Puis 6
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis dort mal à trop réfléchir. Mais je crois que le plus gros mois plus tard un investisseur privé nous a rejoint. Mais
quand êtes-vous entrepreneur ? problème reste le financement, n’ont pas parce qu’il on préfère se concentrer sur ramener des clients avant
On a commencé Mooky Skills le 23 Novembre 2013. Mais n’existe pas mais parce qu’il est dur à atteindre. Au final, d’aller chercher d’autre source de financement.
je dirai que je suis entrepreneur depuis Août 2014, quand ces difficultés sont un peu le test de passage pour être
j’ai vraiment décidé de sauter du 100ème étage sans entrepreneur si vous passez les trois ans vous méritez

#PortraitDeStartuper
Portrait #16 112

Mooky Skills – Sarah Nafaa
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention Site internet :
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans http://mookyskills.com/
l’aventure startup ? http://mookyskills.blogspot.com
Je dirais que le point à surveiller c’est soit même. C’est
très important d’être bien dans ses baskets et si ce n’est LinkedIn :
pas le cas de travailler à l’être. Il faut se créer un https://fr.linkedin.com/in/sarah-nafaa-918ab176/en
environnement propice à la réussite. C’est un marathon, il
faut donc bien s’entraîner avant de se lancer, que ce soit Twitter :
physiquement ou mentalement. Mais attention il ne faut https://twitter.com/Sarahnafaa
pas attendre d’être prêt car on ne l’est jamais
entièrement. Facebook :
https://www.facebook.com/Mooky-Skills-
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui 549417578475047/
voudrait lancer sa propre startup ?
Déjà de se demander pourquoi vous le faîtes. Si c’est par
effet de mode alors laissez tomber, si c’est par conviction
que vous tenez une super idée alors foncez. Soyez sûr
que si vous avez une idée quelqu’un d’autre peut l’avoir et
le faire mieux et plus vite que vous, alors ne restez pas
sur vos acquis et soyez ouvert aux savoirs, apprenez des
autres qui sont passez par là avant vous. J’ai eu la
chance de rencontrer de supers entrepreneurs qui m’ont
donné de supers conseils. Enfin sachez, vous entourer
des bonnes personnes, ne croyez jamais que vous y
arriverez seul et c’est plus sympa à plusieurs.

#PortraitDeStartuper
Portrait #17 113

VitOnJob – Yannick Vinay
Comment décririez-vous votre entreprise ? pragmatiques et responsables à la problématique de
Notre entreprise est avant tout une équipe vivant une l’emploi et aux besoins de flexibilité des entreprises.
aventure formidable. Nous sommes très complémentaires, Seule une rupture dans le mode de pensée actuelle peut
collectivement engagés sur un même chemin et apporter une réponse à ces enjeux. Et nous le comprenons,
grandissons tous ensemble en apprenant de nos premières cela peut difficilement provenir d’un gouvernement, quel
victoires mais également des difficultés rencontrées. qu’il soit, ou d’acteurs publics qui supportent un champ de
contraintes rendant très difficile l’émergence de pensée
Nous nous inscrivons également dans un environnement divergente.
entrepreneurial très favorable pour réussir. Nous sommes
« made in Hubstart », une pépinière dynamique basée à Par ailleurs, les dernières tentatives comme celle d’Uber ne
Roissy CDG et profitons actuellement d’un coup de booster s’intègrent que difficilement dans le paysage social
dans le cadre de l’accélérateur X-UP de l’Ecole français, même si elles tentent d’apporter de nouvelles
Polytechnique. réponses.

Il y a encore un an, je n’aurai jamais imaginé ce que nous Il est donc grand temps de sortir de cette impasse avec des
vivons actuellement. VitOnJob n’était alors qu’un concept. solutions plus concrètes que celles proposées actuellement
Maintenant, nous sommes proches du lancement. Nous et surtout qui respectent des valeurs auxquelles les français
avons organisé un plan teasing et c’est pourquoi je n’en sont attachés. C’est ce que nous souhaitons proposer.
dirai pas beaucoup sur notre solution. Les informations
seront bientôt disponibles sur www.vitonjob.com et sur Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
plusieurs médias sociaux. entreprise ?
Nous travaillons sur des problématiques majeures de notre
Je peux préciser par contre que notre concept trouve sa société et de notre économie. C’est à dire l’emploi, le
source dans des principes visant à réconcilier la pouvoir d’achat et la flexibilité des entreprises. Cela nous
performance économique et le progrès social. Ce sont des oblige à avoir de l’ambition !
valeurs qui nous rassemblent et font notre force tant à
l’interne qu’à l’externe. Notre marché est vaste. Nous savons que nous sommes
attendus et le « time to market » est vraiment favorable.
Pourquoi ce choix de produit / service ? Nos soutiens nous laissent envisager un contexte favorable
Comme son nom l’indique, « VitOnJob » a pour objectif de pour réussir : Hubstart, l’accélérateur X-UP, des acteurs
dynamiser le marché du travail en apportant des réponses publics et institutionnels, …

#PortraitDeStartuper
Portrait #17 114

VitOnJob – Yannick Vinay
Nos objectifs sont donc ambitieux, mais réalistes. Nous court et moyen termes. Au cours de mon parcours, les
signons d’ailleurs actuellement nos premiers partenariats. ressources s’ajoutent et permettent de construire de Je suis également passionné par l’idée de pouvoir mettre
Chuuuuut, ne le répétez pas… C’est un secret…. Nous nouveaux objectifs. Ainsi par exemple, quand j’ai ma pierre dans la construction de ce qui pourrait être un
nous sommes fixés l’objectif de rendre possibles plusieurs rencontré Jamal, celui qui allait devenir mon associé, j’ai nouveau monde, fort en valeur positive… et sortir de cette
dizaines de milliers d’emplois d’ici la fin de l’année 2016. pu passer du concept à l’aventure entrepreneuriale. Cette logique prédominante franco-française où l’on passe trop
Le sommet de notre montagne est tellement plaisant que méthode très agile nous permet d’être proche de la réalité de temps à railler, critiquer et détruire toutes les bonnes
notre cordée a décidé de relever le défi. Nous comptons tout en pouvant rêver d’un avenir ambitieux. initiatives.
bien y arriver !
Enfin j’ai appris de mon expérience qu’il n’y a que dans le L’aventure entrepreneuriale implique de toute façon la
Comment vous décririez-vous en tant dictionnaire que « réussite » arrive avant « travail ». J’en passion. C’est le cas chaque matin, quand je retrouve
qu'entrepreneur ? ai tiré les conclusions sur mes heures de sommeil, et mon équipe qui partage le même objectif, un rêve né un
Avant d’être entrepreneur, je suis avant tout un mari et un Jamal encore plus que moi. jour dans un coin de ma tête et qui pourrait peut-être
père. Je souhaite ne jamais l’oublier car je travaille avant contribuer à répondre à des problématiques majeures de
tout pour que ma femme et mes enfants puissent être Quelle est votre formation initiale ? notre société.
fiers de ce que j’ai entrepris. Je dispose d’une double formation : RH (IGS + Mastère
Spécialisé à l’ESC Clermont) et Management (Executive C’est aussi une sacrée responsabilité et je n’ai que peu
Sur le plan professionnel, je fonctionne selon les Mastère Spécialisé à HEC). de droit à l’erreur vis à vis de mes collaborateurs,
principes de la sérendipité, c’est à dire l’art de savoir associés et actionnaires. Mais j’ai confiance, les éléments
saisir les opportunités qui s’offrent à nous. Pasteur Qu’est-ce qui vous passionne ? sont favorables, il faut savoir sortir la bonne voile au bon
disait : « les hasards heureux ne sourient qu’aux esprits On le voit bien, la société actuelle ne fonctionne pas. Elle moment.
bien préparés. » Sans rentrer dans les détails, la genèse se fractionne et laisse de plus en plus d’exclus sur le
de mon entreprise est née d’un fait totalement anodin qui chemin d’une autoroute à sens unique. Des révolutions Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
aurait pu être oublié très vite. Heureusement, mon sont en marche dans de nombreux domaines, le quand êtes-vous entrepreneur ?
formatage cognitif m’a contraint à ne pas me satisfaire de numérique, l’énergie, l’environnement, … Je ne connais J’ai d’abord vécu ou survécu 20 ans dans des groupes. A
la situation et à imaginer ce qui est devenu VitOnJob. pas un secteur qui ne sera pas touché par les partir d’un certain niveau de responsabilité, les
changements souvent brutaux que nous vivons compétences que je déployais pour l’innovation
Par ailleurs, je travaille toujours en pénurie de ressources actuellement. Certains trouvent dans les extrémismes, devenaient gênantes pour ma hiérarchie. Il y a toujours
selon les principes de l’effectuation. C’est à dire, j’utilise quels qu’ils soient, leur moyen de résister. Je préfère une part de risque dans l’innovation, il faut savoir déroger
les moyens dont je dispose à un instant T - qu’il s’agisse mener un autre combat avec mes propres armes, en aux règles établies, remettre en question des équilibres…
de ressources financières, des compétences, de mon apportant des solutions fortes en valeur, et essayer
réseau professionnel - pour construire mes objectifs à d’éviter le chaos qui pointe à l’horizon.

#PortraitDeStartuper
Portrait #17 115

VitOnJob – Yannick Vinay
Et les grands chefs à plume sont rarement formatés pour que j’étais tout seul. J’ai ressenti un gros coup de blues surtout un business model clair et compréhensible pour
cela. J’avais donc le choix entre devenir un marginal en réalisant que pendant 20 ans, toutes les bonnes séduire les investisseurs.
sécant, placardisé, sans doute aigri et qui se serait nouvelles m’avait été transmises par ma hiérarchie et que
lamenté le restant de sa vie sur son sort en accusant là maintenant, j’étais seul dans le navire. Mais il faut aussi comprendre que dans l’entrepreneuriat,
l’incompétence de ses dirigeants, ou alors me prendre en on perd seul ou on réussit à plusieurs. Il est donc
main. J’ai ensuite dû multiplier les erreurs comme tout débutant important de s’ouvrir aux réseaux, savoir demander de
dans un métier : on ne passe d’un statut cadre d’un l’aide, … et cela dès l’émergence du concept.
J’ai donc décidé de créer ma première entreprise, dans le groupe à celui de petit entrepreneur sans prendre
conseil, en 2014. Pourquoi le conseil ? C’est sans doute quelques claques. Mais le système est bien fait, un Quel mode de financement avez-vous retenu pour
ce que je savais faire le mieux et une bonne transition certain nombre d’acteurs bienveillants sont toujours là : lancer votre société ?
vers le monde de l’entrepreneuriat qui m’était alors les amis, la pépinière Hubstart, le réseau, l’association Love Money, prêt d’honneur, soutien de ma banque et
encore peu familier. Et puis, un jour, il y a 1 an, l’idée de d’anciens cadres dirigeants EGEE qui fait du coaching, … aides à l’innovation… L’argent ne manque pas en France
VitOnJob m’est venue à l’entrée d’un restaurant. Je l’ai Je profite également de conseils efficaces d’advisors, pour créer une entreprise même si les dossiers sont longs
incubée dans ma tête avec les méthodes que je vendais notamment 2 professeurs d’HEC que je sollicite de temps à construire. Le plus dur ensuite est de faire vivre sa
en conseil à mes clients. La rencontre de mon associé, un en temps sur des sujets précis, ils nous challengent et startup dans la durée.
génie de l’informatique m’a permis de passer du concept leur prise de recul nous est fort utile.
à la réalité entrepreneuriale. Nous travaillons jour et nuit S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
pour être au rendez-vous de notre réussite. Enfin depuis octobre, notre intégration à l’accélérateur X- à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
UP de l’Ecole Polytechnique nous offre un l’aventure startup ?
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette accompagnement très professionnel et nous permet de Le plus dur est de se focaliser sur 1 objectif précis, ce qui
aventure ? trouver des solutions basées sur une expérience n’est pas ma qualité première. En tant qu’innovateur, j’ai
On ne nait pas entrepreneur, on le devient, et j’ai encore éprouvée ou de la mise en réseau. plus d’une idée à la minute et cela est déroutant pour
beaucoup de chemin à parcourir. ceux qui nous entourent : au début ça impressionne,
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès après ça stresse ou ça fait peur et cela peut devenir très
J’aime raconter cette histoire qui m’est arrivé à mes pour réussir dans l’entrepreunariat ? coûteux. Il faut donc savoir se fixer une trajectoire et ne
débuts. Un jour, la secrétaire de la pépinière m’a déposé C’est une recette qui est sans doute propre à chaque pas s’en détourner, sinon la chaussée est glissante…
une enveloppe. Je l’ai ouverte et constaté qu’il s’agissait entreprise mais certains ingrédients sont déterminants :
de mon extrait K-Bis. Je me remplissais alors de joie en l’équipe et sa complémentarité compte pour beaucoup
constatant la réalité de mon entreprise. Lorsque j’ai levé ainsi que les ressources dont on dispose, un produit qui
la tête pour partager la bonne nouvelle, je me suis aperçu répond aux besoins d’un marché que l’on connaît et

#PortraitDeStartuper
Portrait #17 116

VitOnJob – Yannick Vinay
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Il me semble que la citation de Joel Barker répond
pleinement à cet objectif : “Une vision sans action n’est
qu’un rêve. L’action sans vision ne fait que passer le
temps. Une vision avec l’action peut changer le monde.”
Je n’en dirai pas plus, tout y est.

Site internet :
www.vitonjob.com

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/yannick-vinay-74594615/en

Twitter :
https://twitter.com/VinayYannick

#PortraitDeStartuper
Portrait #18 117

Squad Runner – Brice Chapignac
Comment décririez-vous votre entreprise ?
A titre personnel, mon bébé ;-). Cette entreprise a été la Pourquoi ce choix de produit / service ?
source d'un changement radical dans ma vie, tant sur mes Nous proposons deux services :
objectifs court terme que long terme, sur ma manière de SquadRunner est la première compétition internationale et
considérer la pression, l'envie, la réussite comme l'échec, gamifiée de course à pied en équipe. Il s'agit d'une
sur la construction de ma journée, mon heure de levée, ma plateforme web+mobile pour grand public. Elle est
nutrition... Elle a été le déclencheur, je pense vertueux, actuellement utilisée dans 83 pays.
d'une réflexion profonde sur ce qui est essentiel dans une
vie. Cette réflexion est arrivée à mes 33ans, elle aurait pu Voici la face visible de l'iceberg. La face cachée représente
arriver plus tôt, elle est arrivée à ce moment là. plus d'un an d'analyse de papiers de recherche sur la
motivation, d'analyse des services existants, d'élaboration
A titre professionnel, mon entreprise est portée par 3 d'une recette permettant de maximiser la motivation à se
valeurs, dont on pourrait dire qu'elles sont le socle de notre dépenser physiquement pour être en meilleure santé, de
stratégie : technologie, fun, design (désolé pour les construction d'un moteur intelligent catégorisant les profils
anglicismes). Mon entreprise a pour objectif de motiver les psychologiques...Les leviers motivationnels sont orchestrés
gens à faire des choses bénéfiques pour leur santé, grâce autour de 2 piliers de la psychologie humaine : l'amour pour
à des services innovants, technologiques, ludiques et le jeu, le besoin des autres.
design, mettant en application les théories scientifiques sur
la motivation. Mon entreprise est créée fin 2014, alors que Pourquoi sous cette forme : nous sommes les premiers à
les services de sport et de santé sont nombreux et tous offrir une compétition mondiale de course à pied où des
plus novateurs les uns que les autres. Pourtant, il y a un équipes du Brésil affrontent virtuellement des équipes du
vide, il manque quelque chose. En effet, la science a Japon, d'Afrique du Sud, de France... Nous proposons cette
beaucoup écrit sur la motivation, et lorsqu'on regarde les compétition grâce à une plateforme concentrée de
services, notamment connectés, autour du sport, de la technologie car nous sommes des ingénieurs et que nous
santé, méditation yoga, on réalise que tous négligent ce aimons l'innovation technologique.
qu'il y a de plus important : l'homme, avec toute sa
complexité, ce qui l'anime, ce qui l'ennuie.... SquadR est un service innovant d'activité physique et
teambuilding en entreprise. Il s'agit d'une plateforme
Le nom de mon entreprise est LiveHappier : ce nom n'est web+mobile proposée en marque blanche. Chaque
bien entendu pas anodin. Il y une vraie démarche de se entreprise peut offrir à ses employés un challenge de sport
réaliser à travers LiveHappier, et ainsi s'approcher du ludique et collaboratif.
bonheur.
#PortraitDeStartuper
Portrait #18 118

Squad Runner – Brice Chapignac
SquadR est une adaptation de SquadRunner au monde Mon objectif est de dépasser 1 millions d'utilisateurs actifs le tout est de les connaître et les appréhender le mieux
de l'entreprise. La France a un retard certain dans la prise à fin 2017. possible.
de conscience qu'investir sur le bien-être des salariés est
nécessairement rentable. Il y a encore quelques années, Nous sommes également approchés par des Quelle est votre formation initiale ?
il était mal vu d'aller faire un footing à la pause déjeuner équipementiers et grandes marques, nous étudions divers Je suis passé par Math Supérieures (PCSI) et Math
au travail, alors même que cette pratique était largement rapprochements possibles. Spéciales (PC*) au lycée Massena à Nice, puis une école
encouragée aux Etats-Unis. d'ingénieur : Supélec.
Quant à SquadR, notre ambition est de devenir une
SquadR favorise cette prise de conscience grâce à une marque reconnue dans le bien-être en entreprise : course Comme j'étais issu d'une famille très modeste et n'avais
solution connectée, qui assure une cohésion sociale entre à pied, vélo, teambuilding, yoga... Notre objectif est pas les moyens d'étudier, manger et me loger en même
tous les collaborateurs de l'entreprise et encourage d'avoir 100000 salariés utilisant SquadR à horizon fin temps, j'ai eu la chance d'être sélectionné comme lauréat
l'esprit d'équipe à travers un challenge de sport. 2017. Notre projet est viable, notre stratégie écrite, nous de la fondation George Besse. Leur soutien financier a
L'entreprise y gagne en productivité, rentabilité, réputation déroulons désormais. été déterminant.
et sentiment d'appartenance des collaborateurs.
Comment vous décririez-vous en tant A noter qu'à ce jour, l'essentiel de ma carrière s'est fait
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre qu'entrepreneur ? dans l'univers bancaire entre 2005 et 2014, notamment
entreprise ? Je ne suis pas le plus compétent techniquement, loin de en Risk Management sur les produits dérivés d'une
SquadRunner a un atout certain : elle est la première à là ;-). Je ne suis pas le plus curieux qui soit. banque d'investissement.
faire ce qu'elle fait.
En revanche, je comprends bien l'homme, j'ai un sens Qu’est-ce qui vous passionne ?
SquadRunner a un autre atout : elle innove en aigu du design, et une plume "correcte". C'est une question plus difficile qui n'y paraît. J'ai eu
permanence de manière à accroître son avance plusieurs activités prenantes dans ma vie. Je répondrai
technologique. Comme je suis ingénieur de formation, je parviens à faire plus facilement à une question de type "Qu'est-ce qui
le pont entre du marketing, du technique et du graphisme. vous a passionné au cours de votre vie ?".
Mon ambition est que SquadRunner parvienne à A part cela, de nature anxieuse, je prône la bonne humeur
concurrencer les applications "star" du marché, telles que et le fun, et je travaille beaucoup mieux avec les gens qui Je ne peux imaginer ma vie sans musique, sport, ni
Runtastic, Runkeeper, Nike plus et Strava. Et si la s'éclatent et positivent en tout circonstance. méditation. Mais je ne peux pas dire que ce soient des
première "vraie" application de course à pied "made in passions, ce sont plutôt des besoins sous-jacents à ma
France" faisait vaciller les géants (américains pour la J'entreprends avec les mêmes yeux qu'un bébé qui fait vie.
plupart) ? son premier château de sable, la différence étant qu'il y a
des contraintes plus lourdes dans mon château de sable,

#PortraitDeStartuper
Portrait #18 119

Squad Runner – Brice Chapignac
On définit la passion comme un sentiment vif et exclusif ne prendre que peu de vacances pendant plusieurs Etonnamment, notre première levée de fonds a été très
envers quelqu'un ou quelque chose. Je peux donc vous années pour peindre, à faire de belles rencontres, à facile.
répondre que : apprendre sur moi, et à exposer dans 3 galeries (Paris et
§ de 12ans à 17ans j'étais passionné par le kayak Eze), ainsi que dans un château des pays de la Loire J'ai dû apprendre plusieurs métiers en même temps : un
slalom pendant 3 mois. entrepreneur au départ est à la fois graphiste, comptable,
§ de 2002 à 2012 j'étais passionné par la peinture, je VRP, financier, développeur...
suis d'ailleurs plasticien sous le nom Brice Thevenot, En 2007, j'entreprends avec un ami d'acheter une maison
et j'ai exposé dans plusieurs galeries et suis attaché à à Courbevoie, de la raser et d'y faire construire une Une difficulté notable a été ma séparation avec mon
la galerie Mauber maison originale. Avec du recul, ce fut une vraie principal associé. Etant amis, nous avions prévu le départ
§ début 2016, je suis passionné par le projet de terminer entreprise. de l'un de nous, mais pas de manière aussi poussée que
l'ironman France, premier triathlon pour ma part nous aurions dû. Heureusement, il y avait consensus sur
§ depuis 2014, SquadRunner occupe quasiment tout En 2014, débute SquadRunner, qui est l'entreprise la plus le fait que la priorité était l'entreprise, nous avons donc pu
mon esprit audacieuse de ma vie à ce jour. nous séparer de manière intelligente.

J'ai également un sentiment vif et exclusif envers mon Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Ma plus grande difficulté, de très très loin, a été de réussir
chien, une passion donc ;-). aventure ? à déconnecter. La première année de ma startup, les
Tout d'abord il faut se décider à se lancer. Il n'y a pas une jours calendaires où je n’ai pas travaillé se sont comptés
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis personne que je ne connaisse qui n'a pas une idée sur les doigts d’une main. Cela a été un vrai souci,
quand êtes-vous entrepreneur ? géniale d'entreprise. Mais l'idée n'a aucune valeur. notamment dans mon couple, il est essentiel de prendre
Je suis entrepreneur depuis toujours. J'ai déposé les Absolument aucune à mes yeux. Pour deux raisons : tout du recul, de décrocher pour ne pas être submergé par les
statuts de LiveHappier (commercialisant SquadRunner et d'abord parce que la vraie valeur ajoutée est le travail tâches, même si ce n'est pas évident dans le lancement
SquadR) à 33 ans. pour faire que cette idée ne s'évanouisse pas. Enfin, de sa startup. Entrant dans la deuxième année de
parce qu'il est fort probable (euphémisme) que le produit SquadRunner et maintenant que les fondations sont
J'ai entrepris depuis très tôt : fini diverge fortement de l'idée de base. faites, je peux souffler davantage et déconnecter quand il
A 12 ans, je commence le kayak et j'entreprends d'être le faut.
dans les meilleurs français, je termine 4e aux Une fois avoir décidé de se lancer, j'ai souvent eu des
championnats de France 1996. périodes de doutes avec des questions de type "ai-je bien
fait?" "dans quoi je me suis embarqué?". Le charme de la
En 2002, je découvre un besoin de peindre, et vie !
j'entreprends une démarche artistique qui me conduira à

#PortraitDeStartuper
Portrait #18 120

Squad Runner – Brice Chapignac
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Il y a un facteur essentiel, indépendant de chacun de
pour réussir dans l’entrepreunariat ? nous : la chance. Ceci dit il n'est pas tout à fait Le deuxième conseil le plus important : certains diront de
Il y a plusieurs facteurs nécessaires (non suffisants) : indépendant dans la mesure où la chance se provoque. prendre son temps pour bien appréhender le potentiel du
§ une capacité hors du commun à rebondir ou pivoter projet, moi je dirais de foncer car le monde d'aujourd'hui
dans les moments difficiles. La qualité première d'un Quel mode de financement avez-vous retenu pour va très vite.
entrepreneur est la résilience. lancer votre société ?
§ ne pas être un "rêveur" : un entrepreneur est avant Nous avons réalisé une première levée de fonds, de type Le troisième conseil ; toujours agir avec bienveillance. La
tout un "faiseur". love money, dès la création de l'entreprise. bienveillance est vertueuse dans la vie privé et la vie
§ comprendre son client : l'empathie est absolument professionnelle, car elle est source de bonheur pour
nécessaire. Nous avons également obtenu des subventions de la BPI l'homme. Entreprendre avec bienveillance, c'est comme
§ une bonne estime de soi, surtout dans les moments et région Ile de France. courir avec de bonnes chaussures : Vous n'irez pas
difficiles. nécessairement plus vite, mais vous éviterez davantage
§ être capable de prendre plusieurs décisions par jours S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention les blessures, donc vous irez plus loin.
et accepter que certaines soient mauvaises. à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
§ une capacité à fédérer : on n'arrive à rien seul. l’aventure startup ? Site internet :
§ Ne pas négliger l'aspect RH : vos collaborateurs et L'association au début de l'aventure, et tout à long de https://www.squadrunner.co/app/fr/home
associés sont la richesse de votre entreprise. l'aventure. La majorité des échecs d'entreprise sont dus à
§ Accepter de faire des choses qui ne vous plaisent pas. des conflits entre associés. On a coutume de dire "Quand LinkedIn :
Un entrepreneur qui ne fait que ce qui lui plait est voué on aime, on ne compte pas". Pour un entrepreneur, c'est https://fr.linkedin.com/in/brice-chapignac-5962a49a/en
à l'échec. tout le contraire.
§ Garder à l'esprit que l'entreprenariat reste du Twitter :
professionnel, essayer de préserver du mieux possible Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui https://twitter.com/squadrcorporate
votre vie privée. voudrait lancer sa propre startup ?
Le conseil le plus important : Ne pas avoir peur d'en
Encore une fois, l'idée pour moi n'est pas un facteur clé parler autour de soi, et même de "divulger" son idée, sa
de succès. Si vous arrivez sur un secteur porteur sans stratégie... La probabilité que quelqu'un vous vole votre
véritable idée et grâce à de l'opportunisme et du travail, idée et crée son entreprise est epsilonesque. En
vous vous différencierez habilement de la concurrence et revanche, la probabilité que vous preniez la mauvaise
vous pourrez faire de belles choses. direction à vouloir tout garder pour vous est, elle, très
grande.

#PortraitDeStartuper
Portrait #19 121

Sir Cookie – Aurélien Aubert
Comment décririez-vous votre entreprise ? Quelle est votre formation initiale ?
Sir Cookie est une plateforme de stockage et de services Je suis en formation ingénieur à Grenoble INP (cycle
en ligne. Il vous permet de stocker vos documents en ligne préparatoire).
et de les partager.
Qu’est-ce qui vous passionne ?
Pourquoi ce choix de produit / service ? Toujours plein d’idées, j’aime transformer mes idées en
Le cloud se répand de plus en plus dans nos vies. réalité. Chose pas toujours facile lorsque vous vous rendez
Cependant, aucuns des clouds actuels ne permettent compte que vous ne possédez pas la moitié des
facilement de partager ses documents. Les documents sont compétences requises. Fort heureusement je possède
faits pour rester privés. Avec Sir Cookie, nous voulons aussi une grande soif de savoir, j’apprends donc beaucoup
proposer un service à la frontière du réseau social et du de façon autonome pour mener à bien mes projets.
cloud.
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre quand êtes-vous entrepreneur ?
entreprise ? Entrepreneur depuis assez récemment, j’ai commencé par
Notre ambition est de devenir un acteur majeur du cloud développer Sir Cookie tout seul dans ma chambre. Mais au
social et sur le long terme devenir un espace de travail, de fur et à mesure du développement, je me suis rendu
divertissement mais aussi d’assistance (grâce notamment compte que ce n’était pas un projet que je pouvais mener
aux objets connectés). Nous voulons que Sir Cookie tout seul.
devienne un vrai assistant en vous suivant dans toutes vos
tâches du quotidien. Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
aventure ?
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur Etant un projet vraiment tout récent, je n’ai pas encore
? réellement rencontré de difficultés. Cependant, je vois les
Je suis avant tout quelqu’un de créatif, rêveur et passionné. échecs comme des étapes permettant d’accéder à la
Je travaille uniquement sur des choses en lesquelles je réussite. En effet, c’est durant ces moments que nous
crois. Je pense que c’est l’une des professions qui me apprenons le plus.
correspond le plus car c’est celle qui offre le plus de liberté,
de diversité, d’inattendu et de challenge.

#PortraitDeStartuper
Portrait #19 122

Sir Cookie – Aurélien Aubert
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Site internet :
pour réussir dans l’entrepreunariat ? http://sircookie.com
Ne pas avoir froid au ventre et penser sans cesse que
son idée peut changer/révolutionner la vie des gens, la LinkedIn :
rendre meilleure. https://fr.linkedin.com/in/aureeaubert

Quel mode de financement avez-vous retenu pour Twitter :
lancer votre société ? https://twitter.com/SirCookieOff
Tous les moyens sont bons pour être financé.
Facebook :
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention https://www.facebook.com/SirCookieOfficial/
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Savoir toujours où aller en restant focus sur sa vision. Il
faut rester concentré sur ses priorités et ne pas essayer
de trop se disperser.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Ne pas foncer tout droit entre 2 murs et se remettre sans
cesse en question. Agir vite et prendre des décisions
rapidement pour ne jamais faiblir face à la concurrence et
rester dans la course.

#PortraitDeStartuper
Portrait #20 123

Netatmo – Fred Potter
Comment décririez-vous votre entreprise ? consommateurs. Nos produits s’inscrivent dans les
Créée en 2011, Netatmo est une société française thématiques d’amélioration du confort chez soi, de
innovante spécialiste des objets connectés pour la maison. l’énergie et de la sécurité.
La société conçoit des objets simples à utiliser pour le
consommateur même s’ils recèlent des technologies très Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
avancées. Netatmo développe chaque pièce de ses entreprise ?
produits, aussi bien mécaniques, qu’électroniques ou Notre objectif est de continuer à développer des produits
logicielles, et crée les applications web et mobiles qui leur pour la maison dans l’univers du confort chez soi, de
insufflent tout leur potentiel. L’entreprise se différencie sur l’énergie et de la sécurité.
le marché convoité de la maison connectée par sa
démarche d’innovation perpétuelle. Lors du CES 2016 en janvier, nous avons dévoilé Presence
la caméra d’extérieur qui détecte et signale les personnes,
Netatmo choisit des segments de marché sur lesquels elle les voitures et les animaux.
peut se hisser rapidement au rang de leader. Elle les
attaque rapidement en mode "blitzkrieg'' avant que les Nous souhaitons poursuivre notre déploiement à
marques traditionnelles ne réagissent. l’international et conquérir les territoires où ne sommes pas
encore ou peu implantés.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
La société a pris le parti de développer une fonction Depuis sa création, l’entreprise double de taille tous les ans
principale par produit, pour assurer une valeur ajoutée et connait une croissance rentable. Nous voulons continuer
claire aux utilisateurs. Netatmo s’emploie à intégrer des sur cette tendance.
fonctionnalités et des technologies uniques à ses produits,
que ses concurrents ne proposent pas et qui améliorent le Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
quotidien des utilisateurs. ?
Je considère que la base du management est la délégation.
Nos objectifs sont les suivants :
1. Concevoir des produits qui simplifient la vie des Quelle est votre formation initiale ?
utilisateurs et Je suis ingénieur de Telecom ParisTech et titulaire d'un
2. Concevoir des produits connectés pour la maison qui doctorat en micro-électronique.
répondent aux principales attentes des

#PortraitDeStartuper
Portrait #20 124

Netatmo – Fred Potter
Qu’est-ce qui vous passionne ? a 20 ans. Quel mode de financement avez-vous retenu pour
Je suis passionné par la dimension humaine de mon lancer votre société ?
travail : concevoir et développer en équipe des produits Il y a 20 ans trouver des sources de financement était J’ai créé l’entreprise avec 2 millions d’euros de fonds
technologiques qui rentrent dans la vie des gens et qui plus compliqué, il n’a jamais été aussi simple de trouver personnels. En 2013, Netatmo a réalisé une première
seront utilisés par le plus grand nombre. de l’argent qu’aujourd’hui. levée de fonds de 4,5 millions d’euros auprès d’Iris
Capital, de Bpifrance et de C4 Ventures (Fondé par
Notre Station Météo par exemple est aujourd’hui présente Il y a 20 ans, il était également particulièrement difficile de Pascal Cagni VP & DG Apple Europe Moyen Orient Inde
dans 175 pays du monde. Notre Thermostat pour recruter des collaborateurs de qualité : les jeunes et Afrique).
Smartphone est le thermostat intelligent le plus vendu en ingénieurs préféraient rejoindre des grands groupes plutôt
France depuis septembre 2014. que des petites structures. Ce n’est plus le cas En 2015, la société a levé 30 millions d’euros et a réalisé
actuellement. la plus importante levée de fonds de l’année 2015 en
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis France dans le secteur des objets connectés. Cette
quand êtes-vous entrepreneur ? D’après vous quels sont les facteurs clés de succès opération a été réalisée auprès de Legrand, spécialiste
Je suis devenu patron en 1998. pour réussir dans l’entreprenariat ? des infrastructures électriques et numériques du bâtiment,
Pour réussir dans l’entreprenariat, je pense qu’il faut se ainsi que des investisseurs historiques de Netatmo : Iris
Etre patron n’était pas mon but premier. Avant de me concentrer sur 4 points suivants : Capital, Bpifrance et C4 Ventures.
lancer dans l’entrepreneuriat, je souhaitais faire de la 1. Recruter les bonnes personnes pour l’entreprise.
recherche publique. Mon but était de travailler dans un L’entreprise n’est rien si elle n’est pas composée des Les actionnaires fondateurs et moi-même sommes restés
environnement dans lequel je pouvais être libre d’avancer meilleurs éléments possibles. majoritaires.
comme je le désirais sur mes projets, mes produits. 2. Savoir se séparer des personnes qui n’ont pas leur
place au sein de l’entreprise. S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
En 1998 j’ai co-fondé Cirpack, société à l’origine des 3. Trouver les financements nécessaires pour financer à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
systèmes qui sont au cœur des plus grands réseaux de les projets. Sans cela, même les meilleures équipes l’aventure startup ?
téléphonie sur ADSL au monde. Après l’acquisition de du monde ne peuvent pas travailler. La réputation Il est important d’avoir le sens du détail.
Cirpack par Technicolor en 2008, j’ai co-fondé la société personnelle du dirigeant est importante dans ce
Withings. Puis Netatmo en 2011. processus. Les investisseurs sont attentifs à
l’honnêteté et à la transparence dont a fait preuve le
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette dirigeant dans le passé.
aventure ? 4. Puis enfin fixer la direction stratégique de l’entreprise.
Créer une société aujourd’hui est bien plus simple qu’il y

#PortraitDeStartuper
Portrait #20 125

Netatmo – Fred Potter
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Ne pas avoir peur de l’échec. Lorsqu’une personne
souhaite créer sa propre entreprise, il doit bien définir
pourquoi. Créer son entreprise n’est pas une obligation.
Cependant, il faut savoir prendre du recul, faire un travail
personnel et identifier les raisons pour lesquelles on
désire devenir entrepreneur. Les associés doivent
également faire ce même travail. Il est important de
s’assurer qu’ils ont bien les mêmes objectifs.

Site internet :
https://www.netatmo.com/fr-FR/site

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/frpotter

Twitter :
https://twitter.com/netatmo

#PortraitDeStartuper
Portrait #21 126

Kantox – Philippe Gelis
Comment décririez-vous votre entreprise ? nous ne tarderons pas à nous développer globalement.
Kantox développe des solutions de gestion du change pour
les entreprises. En d'autres termes, nous offrons aux PMEs Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
et ETIs des outils pour gérer le risque de change, réaliser ?
des transactions en devises ou des paiements Voilà une question compliquée. Pour faire simple et pour
internationaux de manière massive. Notre valeur ajoutée reprendre la déclaration d'un entrepreneur célèbre, je dirais
est donc fondamentalement axée sur les technologies que que j'aime bien l'idée de faire partie du bateau pirate face à
nous développons mais nous avons également une la Navy. En tous cas, je n'étais vraiment pas fait pour
approche très différente des banques dans la mesure où bosser dans un grand groupe, c'était la mort à petit feu
nos tarifs sont complètement transparents et jusqu'à 10 fois assurée...
inférieurs aux leurs.
Quelle est votre formation initiale ?
Pourquoi ce choix de produit / service ? Un pur produit du système Français : Bac ES, classe
Tout simplement parce que les solutions de gestion du préparatoire au Lycée Ozenne puis Toulouse Business
change n'existaient jusqu'à présent que pour les grands School. Je n'ai pas été très innovant de ce côté-là !
groupes. Et encore, il s'agissait d'une gamme de solutions
qu'il fallait assembler à la manière d'un puzzle avec toutes Qu’est-ce qui vous passionne ?
les complications et les coûts exorbitants que cela La gastronomie et le vin. Je viens des Corbières, ma famille
impliquait. Les PMEs et les ETIs étaient complètement et beaucoup de mes amis sont dans le vin, je suis donc
démunies, elles utilisaient les plateformes archaïques des tombé dedans quand j'étais petit. J'avais d'ailleurs relancé
banques en ligne, il y avait donc une place à prendre. l'association d'œnologie de Toulouse Business School
avec un groupe d'amis. Barcelone, le meilleur endroit pour
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre vivre en Europe... peut-être même dans le monde. Et foutre
entreprise ? le bordel dans le secteur bancaire.
Nous sommes sur un segment très porteur et sur lequel les
banques n'ont pas l'agilité et la flexibilité nécessaire pour
développer des solutions similaires. Nous sommes le
leader et il n'y a aucun acteur similaire à Kantox aux US.
Nous avons donc forcément une ambition de leadership
global. Pour l'instant nous nous renforçons en Europe mais

#PortraitDeStartuper
Portrait #21 127

Kantox – Philippe Gelis
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis Il y en a 3 indispensables : ambition, prise de risque et Persévérance, persévérance et persévérance. Ne soyez
quand êtes-vous entrepreneur ? persévérance. Comme dit Macron, la Tech c'est un pas focalisé sur l'argent et le succès à court terme.
D'une certaine manière je suis entrepreneur depuis business de rockstars, il y a beaucoup de prétendants et Construisez un business solide à long terme.
toujours. Je voulais être pompier, policier, cosmonaute, peu d'élus, il faut donc de l'ambition, penser grand dès le
batman ou superman jusqu'à environ 10 ans, ensuite j'ai début. Il faut être prêt à prendre des risques, à galérer et Site internet :
voulu devenir entrepreneur. Être joueur de foot ou star de à l'assumer. Pendant que les copains touchent de bons http://kantox.com/fr
cinéma j'ai toujours trouvé ça naze ;-) salaires dans des grands groupes on doit être prêt à avoir http://blog.kantox.com/
une vie lean, à avoir des fins de mois difficile et peu de
J'avais fait une tentative rapidement avortée une fois visibilité sur l'avenir. C'est quelque chose que beaucoup LinkedIn :
diplômé, c'était en 2003, dans le textile. Après ça je suis n'acceptent pas, ils ont un problème avec l'image que https://uk.linkedin.com/in/philippegelis
parti dans le conseil mais en sachant très bien que je cela renvoi d'eux-mêmes.
retenterais ma chance plus tard. Je dévorais la presse Twitter :
spécialisée et les bio d'entrepreneurs depuis que j'avais Quel mode de financement avez-vous retenu pour https://twitter.com/Pgelis
18 ans, il était donc impensable de rester sur ce premier lancer votre société ?
échec. Je ne voulais pas décevoir le petit garçon qui avait Au départ on a fait les fonds de tiroir avec les amis, les
rêvé un jour d'être entrepreneur. connaissances et la famille plus quelques business
angels. On a levé 150K EUR. On a ensuite fait une levée
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette seed avec un petit fond espagnol avant de passer à
aventure ? l'étape supérieure avec Partech Ventures et IDinvest
Soyons honnête, la tech / Web c'est extrêmement Partners pour les Series A et B. Au total on a levé près de
compliqué, surtout pour les profils commerciaux comme 20M EUR.
moi. Il faut une idée, une team, de l'ambition, des
financements, un bon timing, de la chance. C'est un mix S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
très difficile à mettre en place. Mais au final c'est toujours à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
une question de persévérance, les difficultés on fini l’aventure startup ?
toujours par les surmonter même s'il peut y avoir des Ne vous focalisez pas sur les levées de fonds et sur
échecs par moment. votre valorisation. Pensez clients et traction.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
pour réussir dans l’entreprenariat ? voudrait lancer sa propre startup ?

#PortraitDeStartuper
Portrait #22 128

Provide Up – Alexis Blanvillain
Comment décririez-vous votre entreprise ? ProvideUP sur ses réseaux sociaux (LinkedIN
ProvideUP est une plateforme qui permet d’automatiser la essentiellement) ce qui entraîne des nouveaux inscrits sur
totalité du process de recrutement. Les entreprises peuvent ProvideUP. Ces nouveaux inscrits deviennent alors ses
poster une annonce et recevoir en un temps record une cooptés sur ProvideUP. Dès qu’un de ses cooptés est
liste de candidats disponibles, intéressés par leur demande, recruté, le diffuseur (coopteur) touche une commission.
avec des éléments qui leur permettent d’économiser leurs
premiers tours d’entretien (réponses à leurs questions par Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
écrit ou vidéo, tests en ligne, ..). ?
Passionné et heureux de travailler pour ce projet qui grandit
Les entreprises viennent recruter leurs collaborateurs (CDI, et s’améliore chaque jour. Forcément un peu impatient
CDD, stagiaires) ou trouver des petits prestataires aussi !
(freelances, microagences) dans les domaines suivants :
marketing, commercial, communication, design, digital, Quelle est votre formation initiale ?
informatique. J’ai fait une classe préparatoire puis l’EMLYON.

Pourquoi ce choix de produit / service ? Qu’est-ce qui vous passionne ?
Nous avons constaté que grâce à la viralité des réseaux Je suis passionné par le fait de faire progresser la qualité
comme LinkedIN ainsi qu’aux technologies à disposition, du fonctionnement de notre plateforme, de trouver à
chaque étape clé du recrutement pouvait aujourd’hui être chaque fois de nouvelles idées. L’idée que la progression
automatisée : de la prise du besoin au choix final, en ne peut pas s’arrêter est assez grisant.
passant par le sourcing et la pré-sélection d’une shortlist de
candidats. Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
quand êtes-vous entrepreneur ?
Nous avons également constaté que personne n’avait Je me suis mis à 100% sur le lancement de ProvideUP en
jusqu’à présent industrialisé le principe de la cooptation janvier 2015.
rémunérée.
ProvideUP est la première startup que je monte. J’ai eu
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre l’idée de lancer cette entreprise 3 ans avant de me lancer,
entreprise ? donc le fait de pouvoir se lancer à 100% a été assez long et
Notre ambition est de créer le plus gros réseau de délicat. Je dirais donc que le lancement dans la vie
diffuseurs d’annonces au monde. Qu’est-ce qu’un d’entrepreneur a été plutôt difficile.
diffuseur ? Une personne qui partage les annonces
#PortraitDeStartuper
Portrait #22 129

Provide Up – Alexis Blanvillain
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Avoir de quoi voir venir plusieurs mois sans se rémunérer,
aventure ? bien choisir une équipe complémentaire, bien étudier le
Nous avons mis du temps à comprendre réellement le marché, et vendre le plus tôt possible pour tester la valeur
marché et la bonne approche à avoir. La construction de réelle de son service ou produit.
la plateforme a été longue avant que celle-ci nous
permette de dégager des revenus. Site internet :
https://provideup.com/project/new
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès http://blog.provideup.com/
pour réussir dans l’entreprenariat ?
L’équipe est primordiale, il faut une grande solidarité et LinkedIn :
une forte complémentarité entre les associés. Il est https://fr.linkedin.com/in/alexis-blanvillain-14b95b23/en
important aussi d’écouter beaucoup les acteurs de son
marché et savoir se remettre en question, et enfin bien Twitter :
connaître les attentes de ses utilisateurs. https://twitter.com/AlexBlanv

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Nous nous sommes lancés uniquement sur nos fonds
propres et générons des revenus depuis janvier 2016.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Je pense que l’équipe est primordiale, car s’il y a erreur
sur le produit ou la solution à apporter au cours de
l’aventure, les associés auront plus l’énergie et l’envie de
s’adapter plutôt que d’abandonner.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?

#PortraitDeStartuper
Portrait #23 130

En Mode Up – Nicolas Antonini
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Face à une économie en pleine mutation les Dirigeants, En Mode UP ! plonge ses participants en prise directe avec
leurs Entreprises et l’Éducation sont obligés de se la réalité.
transformer et de prendre conscience qu'il est vital
d’accélérer, d’innover. L’action provoque la Découverte,

En Mode UP ! les interpelle sans détour : et toi, quelle l'action mobilise l'Énergie,
aventure as-tu envie de vivre tous les jours, quel monde
rêves-tu d'inventer, quel voyage rêves-tu de faire vivre à tes l'action accélère l’Apprentissage,
collaborateurs, à tes clients ?
l'action favorise la prise de Conscience et permet
En Mode UP ! propose le premier "Vis ma Vie" de l'Innovation.
StartUP !
En Mode UP ! est une expérience unique, une aventure
En Mode UP ! est un Accélérateur de Dirigeants, hors du cadre qui combine acculturation au monde des
un Propulseur d'Innovations pour les Entreprises et StartUP, éloge de la disruption, formation par l’action,
un Booster de Réussites pour les Étudiants. antidote contre l’Ubérisation et booster d’idées...

En Mode UP ! confie aux participants une véritable StartUP Il faut du souffle pour changer d'état d'esprit et transformer
afin, qu'en équipe, ils brainstorment, creusent, testent le le Monde. C’est en embrassant l’univers et le quotidien des
model business, la proposition de valeur et définissent StartUP que l’on fait taire ses incertitudes et que l’on
ensemble de nouvelles opportunités de croissance. répond à l'angoisse de l'inconnu par l'action

En Mode UP ! n'est pas une simulation, pas un exercice, Pourquoi ce choix de produit / service ?
pas un jeu de rôle, c'est en devenant réellement StartUPer Parce que je suis un boulimique d’informations et un
que la transformation s'opère. Le participant se connecte à insatiable curieux j’ai donc un appétit d’ogre en matière
ses réelles aspirations, renoue avec l'étincelle de d’innovations et de nouveautés.
l'entrepreneuriat et réalise qu'AGIR est le seul moteur de
l'Innovation ! Mais ce que j'aime pardessus tout c'est mettre en relation,
provoquer les rencontres et propulser les personnes vers
Le Learning by Doing est ainsi l’ADN d’ En Mode UP ! l'inconnu.

#PortraitDeStartuper
Portrait #23 131

En Mode Up – Nicolas Antonini
L'idée de la création d'En Mode UP ! est simple : je crois Comment vous décririez-vous en tant digitale voici 5 ans, un échec.
profondément que les grands groupes, ces belles qu'entrepreneur ?
endormies, ont besoin qu’on leur secoue la pulpe de la Créatif, digital naïf et flibustier de l'innovation. Résultat : pas de regrets mais la volonté de
façon la plus bienveillante possible. Encore peu recommencer, de réaliser un rêve, d’aller au bout d’un
perméables à «l'open innovation» ces entreprises ont Je me nourris de ce que les autres m’apportent. J’accepte projet, de le voir fonctionner et grandir.
besoin d’actions concrètes, de regards candides et d’une autant leurs richesses que leurs faiblesses et j’essaye de
bonne dose de fun pour lier le tout. les entrainer avec moi dans une spirale de positivisme et En Mode UP ! vient d'avoir un an, c’est une bébé startup
d’audace acharné sans peur de prendre des risques. et j’apprends un peu plus chaque jour, je sens que
En Mode UP ! s’appuie sur l’ingéniosité des StartUP et la j’avance. RDV dans quelques mois pour voir le bébé
fraîcheur des étudiants pour bousculer nos fleurons Et par plaisir je citerai Cyrille de Lasteyrie alias Vinvin : marcher !
économiques. « Il n’y aucun risque à prendre des risques, aucun ! ».
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre Quelle est votre formation initiale ? aventure ?
entreprise ? Mes prédestinations sont désormais lointaines : un Que souvent En Mode UP ! ne soit pas considérée
Qu'En Mode UP ! soit d'une part un point de passage étrange double cursus École du Louvre et Maîtrise de comme une véritable Startup.
incontournable pour un Dirigeant qui désire accélérer son Droit des Affaires.
business, innover ou s’investir dans la vie d’une StartUP. Ne fabriquant pour l’instant aucun objet connecté, et
Que l'action soit le nouveau leitmotiv de tout grand Qu’est-ce qui vous passionne ? n'étant pas BtoC, le regard de potentiels investisseurs et
groupe qui désire innover. Vivre. Etre étonné, vibrer souvent et intensément. de la presse me semble parfois très difficile à attirer.

D'autre part pour les StartUP, En Mode UP ! doit être ce Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
lieu unique et accessible où elles peuvent venir tester ou quand êtes-vous entrepreneur ? pour réussir dans l’entreprenariat ?
remettre en cause leurs modèles face à des Dirigeants ou On ne naît pas entrepreneur certes mais on peut naître Les qualités d’un bon entrepreneur me semble
face à des Étudiants qui ont tout intérêt à les faire avec beaucoup d'envies et de rêves. Alors humblement je fonctionner en binôme jamais l’une sans l’autre :
avancer. dirais que je suis tombé dans la marmite étant petit. Mes Tenace mais pas Tétu,
parents étaient des entrepreneurs un peu fous. Ils ont Audacieux mais pas Irrespectueux,
Pour les Étudiants, En Mode UP ! doit être reconnu innovés fortement en leur temps. Cela laisse des traces. Rapide mais pas Irréaliste,
comme un booster de réalité associé à une nouvelle Je dois être un enfant de la balle, entreprendre c'est une Fier mais pas prétentieux,
pédagogie, le tout fortement ancrée dans la réalité. Une aventure d'artiste. Rapide mais pas précipité,
Do School. Rêveur mais pas professeur maboul !
J'ai d'abord crée un cabinet de conseil en évangélisation

#PortraitDeStartuper
Portrait #23 132

En Mode Up – Nicolas Antonini
Quel mode de financement avez-vous retenu pour une idée simple, une belle réalisation, un travail d'équipe,
lancer votre société ? l'envie de donner du plaisir et la volonté de perdurer.
L’autofinancement dans un premier temps puis
prochainement une levée de fonds... Savoir aussi s'accorder plein de moments spéciaux : ne
rien faire mais le faire bien.
D’ailleurs En Mode UP ! travaille aussi sur sa capacité à
aider les startup dans la véritable phase d’amorçage, la Enfin, si c’est si difficile ? c’est certainement que votre
phase 1, celle où il faut manger et faire grandir sa société idée vaut bien plus que vous ne l'aviez imaginé !
dans le même temps avec très peu, voire aucune aide
extérieure. Site internet :
www.enmodeup.com
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans LinkedIn :
l’aventure startup ? https://www.linkedin.com/in/nicolasantonini
Ne rien faire seul, même dans un garage. https://www.linkedin.com/company/en-mode-up-?trk=prof-
exp-company-name
Savoir s’entourer.
Twitter :
Mais surtout découvrir rapidement que séparer vie privée https://twitter.com/nicolasantonini
et vie professionnelle est totalement impossible : la
startup c'est la vie et la vie... Facebook :
https://www.facebook.com/enmodeup/
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ? Youtube :
Etre prêt à tomber, à chuter violemment pour mieux https://youtu.be/W2tPjAh5FgQ
réussir.

Faire, refaire, faire encore, défaire puis refaire.

Une bonne Startup pour moi c'est une recette de chef :

#PortraitDeStartuper
Portrait #24 133

Archive Valley – Melanie Rozencwajg
Comment décririez-vous votre entreprise ? exclusivement à propulser les archives dans un langage
ARCHIVE VALLEY est une plateforme qui met en relation contemporain. Nous avons travaillé avec une trentaine de
les chercheurs d’images d’archives du monde et les clients internationaux : musées et marques à forte héritage
exploitants de fonds internationaux. Portée par la vague du historique. Nous avons également participé à une vingtaine
digital la demande d’images vidéos a explosé dans le de conférences en Europe, Asie et Moyen Orient sur le
secteur des médias : production TV, films documentaires, sujet des archives et de l’innovation.
cinéma, news, publicité, édition numérique. Plus que jamais
les créateurs de contenus vidéos recherchent des images Ces 7 ans d’expérience et d’aventure extraordinaire nous a
d’archives uniques, génératrices d’histoires incroyables ou naturellement emmenée vers la création d’ARCHIVE
d’habillages visuels inédits. Seulement la connexion entre VALLEY une start up, répondant a un réel besoin aux
les chercheurs d’images d’archives et les exploitants enjeux plus ambitieux.
internationaux est aujourd’hui complexe et chaotique. C’est
pour cette raison précise que nous avons créée ARCHIVE Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
VALLEY une plateforme innovante qui vise à rendre la entreprise ?
recherche d’images d'archives simple, rapide et fluide. Devenir la plateforme de référence internationale pour
Comment ? en mettant en relation la première communauté l’achat d’images (et vidéos) uniques d’archives.
internationale de chercheurs (et acheteurs) d’images
d’archives et les exploitants de fonds internationaux. Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
?
Cette mise en relation se faire au travers d’un système de Curieuse, multiculturelle, rapide, sportive et emphatique.
recommandation innovant ; “matchant” intelligemment offre
et demande. Quelle est votre formation initiale ?
Film, photographie (Royal College of Art, Londres) et
Pourquoi ce choix de produit / service ? Histoire (EHESS, Paris). Tout cela allié à une passion
Par passion au départ, Cela fait en effet 7 ans que nous constante : la tech et le design.
travaillons dans le secteur des archives et de l’innovation.
A travers toutes ces études j’ai toujours travaillé autour de
C’est au départ via le design et la technologie que nous la notion du digital et j’ai passé de nombreuses heures
avons adressé ce marché. Nous avons co-fondé en 2010 devant mes logiciels.
ARTCHIVIUMlab, un studio tech et design dédié

#PortraitDeStartuper
Portrait #24 134

Archive Valley – Melanie Rozencwajg
Qu’est-ce qui vous passionne ? été de répondre au problème le plus commun et celui qui prendre les bonnes décisions à temps. Ecoutez les gens,
Propulser le passé vers le futur ! touche le plus de gens. mais pas tout le monde !

Adapter le sens des choses au présent Ensuite c’est une bataille constante pour trouver au début Site internet :
les fonds nécessaires tout en réalisant du CA et www.archivevalley.com
Conceptualiser, analyser, décortiquer des données pour en développant la techno.
les transformer (grâce à la tech) en quelque chose de LinkedIn :
nouveau. D’après vous quels sont les facteurs clés de succès https://fr.linkedin.com/in/melanie-rozencwajg-11972233
pour réussir dans l’entreprenariat ?
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis La passion, une bonne association, beaucoup de sport, Twitter :
quand êtes-vous entrepreneur ? un bon entourage (réseau) et un peu de chance ! https://twitter.com/archivevalley
Depuis 11 ans, j’ai toujours travaillé en tant
qu’indépendante avant de monter une première structure Quel mode de financement avez-vous retenu pour
en 2010. lancer votre société ?
Investissement fonds propre, PIA, subvention (prêt
Création en 2010 d’ARTCHVIUMlab, puis creation fin d’honneur à taux 0) puis levée (on espère pour bientôt)
2015 d’ARCHIVE VALLEY.
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
Nous avons réussi le pari avec ARTCHIVIUMlab de faire à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
vivre une structure à partir d’une idée innovante. En plus l’aventure startup ?
dans le domaine du tech & design en signant de Le temps, chaque décision a une conséquence
nombreux contrats avec plusieurs acteurs importants. fondamentale : le temps, et celui-ci peut devenir son pire
ennemie. Faut être super stratégique et avoir un bon
Ce fut un beau challenge et il était temps de pivoter afin calendrier (même s’il change toutes les semaines au
d’adresser un véritable problème avec un enjeu début).
plus ambitieux et mondial.
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette voudrait lancer sa propre startup ?
aventure ? Faites un bon planning, essayez de voir si il y’a un
De nombreuses et ce n’est que le début ! Le plus dur a marché et un besoin. Testez tout cela rapidement pour

#PortraitDeStartuper
Portrait #25 135

SociallyMap – Florent Hernandez
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Aujourd’hui je décris mon entreprise comme étant une Aujourd’hui nous répondons à un réel besoin de nos
jeune start-up innovante. Comme beaucoup vous me clients : gagner du temps sur des tâches à faible valeur
direz… L’entreprise fête ses 5 ans en Mars, le terme start- ajoutée. Nous permettons de faire rayonner nos clients sur
up n’est peut-être plus approprié à ce niveau là, même s’il le web grâce à des schémas d’automatisation plus ou
n’y a pas réellement de définition de ce qu’est une start-up. moins complexes. Grâce à Sociallymap, nos clients
Littéralement, cela signifie « Commencer », mais dans les peuvent envisager des stratégies digitales jusqu’alors
faits, cela correspond plutôt à un type d’entreprise flexible, compliquées à mettre en place car trop complexes ou trop
à forte croissance, jeune, avec un certain état d’esprit. C’est chronophages, comme notre programme ambassadeurs
plutôt dans cette seconde définition que je reconnais mon par exemple (Employee Advocacy).
entreprise.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
Au quotidien, je pense que mon entreprise est accueillante, entreprise ?
il fait bon y travailler et il y règne une bonne ambiance. Aujourd’hui la plateforme n’est que francophone. Or, notre
Nous développons un service qui plaît, notre croissance est marché est mondial. C’est là un de principal défi auquel
bonne, il n’y a donc pas de raison que cela soit autrement ! nous allons nous confronter à courts termes. Par ailleurs,
nous allons faire évoluer la plateforme d’un point de vue
Pourquoi ce choix de produit / service ? fonctionnel. Beaucoup de fonctionnalités vont être rajoutées
Sociallymap est un logiciel d’automation marketing dédié petit à petit dans la solution, un des enjeux va être de
aux réseaux sociaux. L’idée de développer ce logiciel n’est conserver cette simplicité d’utilisation qui nous caractérise.
pas venue toute seule, elle est venue du terrain. Lorsque L’expérience utilisateur est très importante pour nous.
j’ai créé mon agence web il y a 5 ans, l’automatisation
faisait partie des offres que je proposais à mes clients. Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
J’utilisais pour cela une dizaine de logiciels que je mettais ?
bouts à bouts, afin de procurer à mes clients la prestation. Je pense être un entrepreneur ambitieux et prudent à la
Mon offre est rapidement devenue bancale devant tant de fois. J’ai de grandes ambitions pour ma société, mais
dépendances à divers outils (la fameuse dépendance aux j’avance pas à pas, en essayant à chaque choix de penser
fournisseurs). J’ai donc pris le risque de recruter pour aux conséquences de celui-ci. Bien sûr il y a beaucoup de
développer ma propre solution : Sociallymap. « feeling » dans l’entrepreneuriat, mais j’essaye de ne pas
trop agir « à chaud ».
C’est donc d’un besoin terrain qu’est venue l’idée.

#PortraitDeStartuper
Portrait #25 136

SociallyMap – Florent Hernandez
Lorsque je me suis lancé, directement à la sortie des change littéralement des vies. Ils créé des emplois, il Par la suite, une fois que la société se développe, rien
études, je ne connaissais pas grand chose, dans pas mal permet à chacun d’avoir accès à la connaissance de n’est plus simple en réalité, mais ce sont d’autres
de domaine. Je pensais maîtriser le web et être le king du l’humanité entière… qui l’aurait cru il y a 20 ans ? Ce problèmes, plus intellectuels, mais pas moins dur. Au fur
digital, je pensais qu’il serait simple de trouver des clients, monde évolue à une vitesse vertigineuse, il faut sans et à mesure que la société grandit, de nouvelles
je pensais que la communication n’avait pas de secret cesse se tenir au courant des évolutions technologiques compétences sont nécessaires : Finance, Management,
pour moi…et bien d’autres choses dans le même genre. et de services. Il ne se passe pas un matin sans qu’au RH… autant de choses qu’il faut apprendre et appliquer
De la même manière, je ne me suis pas trop attardé à réveil on découvre une nouvelle application, un nouveau immédiatement. Evidemment des conseils peuvent être
regarder la concurrence, étant persuadé de faire mieux… service, un nouveau site web… Ce monde est cherchés, mais les décisions se prennent seul, et cela est
Et finalement, ces vilains défauts s’avèrent être une force passionnant de rebondissement et d’avancée. Mon boulot particulièrement difficile. La société réussit ? C’est grâce
parfois. Si j’avais trop réfléchis, et trop analysé ces points, est donc ma passion, ce qui est plutôt sympa pour vivre à vous. Elle se noie ? C’est de votre faute… Il faut
je pense que je ne me serais jamais lancé. au quotidien. assumer tout cela au quotidien. En ce qui me concerne,
L’entrepreneuriat fait peur, le risque fait peur, mais mon tempérament et mon côté un peu « insensible »
l’insouciance (l’inconscience ?) est la solution ! Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis parfois son des alliés. Chaque défaut est utile !
quand êtes-vous entrepreneur ?
Quelle est votre formation initiale ? Ma société a été créée en 2011. Cette société est ma D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
J’ai eu un parcours plutôt scientifique, avec un Bac S, une première. Peut être pas la dernière, l’avenir le dira ! pour réussir dans l’entrepreunariat ?
classe prepa maths sup/spé, puis 3 années à l’Ecole Personne ne peut tout savoir. Je pense que la principale
Nationale Supérieure des Mines de Saint Etienne, ou j’ai Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette qualité d’un entrepreneur doit être de savoir s’entourer.
appris l’informatique et la microélectronique. Enfin, ne aventure ? L’entrepreneur doit pouvoir s’appuyer sur des personnes
désirant pas vraiment devenir ingénieur, j’ai réalisé un Les premières années sont particulièrement difficiles. On de confiance, doit savoir observer, et apprendre.
mastère spécialisé en management et marketing de part de zéro, sans client, sans savoir-faire, et sans argent.
l’innovation à l’EM Lyon Business School. C’est à l’issue Pendant 2 ans cela a été compliqué. Le RSA ne suffisant Aujourd’hui si ma société fonctionne, c’est parce que j’ai
de tout cela que j’ai créé la société. pas à vivre, j’ai du trouvé des petits boulots à côté, tout en eu de bons conseils en finance, mais je ne suis pas
essayant de faire décoller la société. Pas mal de monde financier. C’est également parce que j’ai une super
Qu’est-ce qui vous passionne ? n’y croyait pas, même des gens très proches. Mais l’envie équipe, or, je ne suis pas RH. C’est également parce que
Le web, évidemment… Internet est la révolution la plus et la motivation étaient plus fortes ! Et le travail a finit par mon produit répond à un besoin concret de mes clients,
impressionnante que le monde a vécu. Nous ne nous en payer… Durant cette période, tout le monde donne or, ce n’était pas exactement le produit que j’avais
rendons pas vraiment compte car nous sommes en train évidemment son avis, mais il suffit de ne rien écouter ou imaginé à la base. Et je pourrais continuer ainsi pendant
de le vivre. Le réseau Internet bouleverse nos habitudes, presque et de foncer tête baissée ;) longtemps.
nos envies, nos modes de consommations… Internet

#PortraitDeStartuper
Portrait #25 137

SociallyMap – Florent Hernandez
Au delà de ça, l’entrepreneur doit évidemment avoir je Site internet :
pense une capacité de travail importante, une capacité à www.sociallymap.com
prendre du recul, et une motivation à toute épreuve. Il ne www.automationmkg.com
s’agit pas de se démonter à la moindre difficulté. La liste
des qualités à avoir est très longue, je pourrais aussi citer LinkedIn :
l’empathie, la capacité à convaincre, le dynamisme, https://fr.linkedin.com/in/florenthernandez/en
l’esprit « business »… etc… évidemment personne ne
peut tout avoir, moi le premier, c’est pourquoi on en Twitter :
revient à mon premier point : savoir s’entourer. https://twitter.com/Flo__Hernandez

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
La société a été créée grâce a un chèque de ma grand-
mère et mes parents m’ont soutenu lors du démarrage.
Heureusement car sans cela je serai salarié frustré dans
une entreprise, frustré de n’avoir pas entrepris.

Par la suite, ma société s’est autofinancée pendant
longtemps, avant de faire appel à des organismes
régionaux publics et privés pour accélérer sa croissance.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Sa santé.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
N’écoute personne, mais prends leurs avis, et fait le tiens.

#PortraitDeStartuper
Portrait #26 138

MyTroc – Célia Dulac
Comment décririez-vous votre entreprise ? Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
Avec MyTroc tout peut s'échanger, services, prêts, entreprise ?
produits... Que MyTroc deviennent un réflexe pour tous.

Le contexte économique est de en plus difficile pour une Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
grande partie de la population et faire appel à des ?
professionnels coûte souvent très cher. La TVA est sans Polyvalente dynamique et pleine d'idées.
cesse en augmentation, les prix sont souvent exagérés, et
les arnaques de "professionnels" fréquentes. « L'argent est Quelle est votre formation initiale ?
trop cher » d'après les français. M2 Droit.

La crise écologique que nous traversons est aussi Qu’est-ce qui vous passionne ?
préoccupante, surconsommation, suremballage, gaspillage, Protéger la Planète.
transport des marchandises... produisent 354 kg de
déchets par an et par habitant (source Ademe), et Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
contribuent à l'épuisement des ressources naturelles, à quand êtes-vous entrepreneur ?
l'augmentation des gaz à effet de serre et au réchauffement Je suis entrepreneure depuis 1 ans, Juste après mes
climatique. études je me suis lancée dans l'aventure d'entreprendre de
créer.
La Solution, Le Troc Et La Monnaie Complémentaire.
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
Remède anti-crise, développement du système D ou aventure ?
réponse à des aspirations plus profondes des Le regard de certains professionnels qui te regardent de
consommateurs, le troc fait aujourd'hui de plus en plus haut en pensant ou même en te le disant clairement que tu
d'adeptes et il devient une mode ! Le troc a toujours existé ne vas jamais réussir !
et nous le pratiquons parfois même sans nous en rendre
compte. D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Pourquoi ce choix de produit / service ? Toujours y croire avancer et sauter les obstacles. Ne croire
Pour recycler et recréer du lien social. qu'en soit son associée et son projet !

#PortraitDeStartuper
Portrait #26 139

MyTroc – Célia Dulac
Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Fonds propres et subvention.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
A la rédaction des statuts ou du pacte d'associés.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Se donner les moyens de le faire. Lancez vous ! Créer
rend libre !

Site internet :
https://www.mytroc.fr

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/célia-dulac-4141b082/en

Twitter :
https://twitter.com/CeliaDulac

#PortraitDeStartuper
Portrait #27 140

Soondy – Monika Maho
Comment décririez-vous votre entreprise ? Quelle est votre formation initiale ?
Soondy est un projet assez fou, celui de réussir à offrir aux Docteur en pharmacie et diplômée du Master Intelligence
gens un vrai DJ professionnel qui va mixer à distance et en Marketing, j'ai travaillé pendant 15 ans dans l'Industrie
direct depuis chez lui ! Pharmaceutique, essentiellement dans les ventes et le
médical.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
Le concept de DJ online est né d'un besoin personnel. En Qu’est-ce qui vous passionne ?
effet, depuis que je suis maman, je privilégie les soirées à L'écosystème des startups me passionne. Mais plus que
la maison et la gestion de la musique est toujours un vrai tout, nous vivons une aventure très enrichissante
problème. Quand on a envie de danser, je n'ai jamais le humainement et professionnellement, nous rencontrons
bon morceau au bon moment et très souvent l'ambiance chaque jour des entrepreneurs passionnés et passionnants.
retombe ! Je redécouvre un monde d'entraide et d'échanges dont je
m'étais coupée dans mes précédentes fonctions.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ? Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
Dès le début, j'ai eu une vision internationale du service. quand êtes-vous entrepreneur ?
Notre ambition est de devenir le site de référence pour A bientôt 40 ans, je mesure l'étendue des qualités
l'animation de soirées et d'évènements festifs. Nous nécessaires pour recruter, fédérer et diriger une équipe et
souhaitons proposer, à moyen terme, une sélection de DJs concrétiser une vision. Chaque jour apporte son lot de
européens et internationaux et exporter la fameuse "French contrariétés ainsi que de très belles satisfactions.
Touch" à l'international.
J'ai toujours eu en moi cette envie de réussir, de me
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur dépasser, d'entreprendre. En tant que salariée, je mettais
? toute mon énergie à la réussite des projets de l'entreprise
Je crois en la force de l'équipe et du projet, c'est pourquoi qui m'embauchais, maintenant je la mets au service de la
je me suis entourée de personnes compétentes et expertes mienne ! Le jour où j'ai reçu le Kbis de Soondy a vraiment
dans leur domaine, bien conscientes de l'aventure dans marqué le début de l'aventure !
laquelle nous nous sommes lancés et prêtes à relever les
nombreux challenges qui nous attendent !

#PortraitDeStartuper
Portrait #27 141

Soondy – Monika Maho
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette précieux, va m'aider à monter des dossiers de
aventure ? financements.
La constitution de l'équipe constitue, selon moi, l'enjeu
majeur. Comme je l'ai déjà dit, "à chaque jour sa peine", S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
maintenant nous relativisons beaucoup plus et "à chaque à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
problème sa solution". C'est ça "l'esprit startup", ne pas l’aventure startup ?
se décourager, faire beaucoup avec peu, être créatif, Connaitre ses forces, ses faiblesses et sa capacité à
imaginatif, se remettre en question et ne pas perdre de pivoter dans le temps !
vue que c'est le marché qui a le dernier mot !
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès voudrait lancer sa propre startup ?
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? Prendre le temps de la réflexion (idée, équipe, concept,
L'équipe avant toute chose, la curiosité, la volonté, la compétences,...), mais pas trop longtemps non plus ! Et
ténacité, la stratégie, le concept, l'accompagnement et le être accompagné le plus tôt possible !
financement !
Merci pour cet exercice qui, à chaque fois, me permet de
Quel mode de financement avez-vous retenu pour faire le point sur tout ce qui a été fait et ce qui reste à
lancer votre société ? faire. Tout va très vite et il faut de temps en temps se
Jusqu'à présent, SOONDY est financé sur mes fonds poser pour mieux repartir ensuite !
propres, nous venons de réussir une campagne de
crowdfunding sur Ulule qui va nous apporter un peu Site internet :
d'oxygène. Nous avons sorti la version BETA il y a une https://www.soondy.com
semaine et avons déjà reçu plus de 60 demandes
d'inscriptions de DJs. Ensuite nous allons tester différents LinkedIn :
axes de communication et analyser les retours de nos https://fr.linkedin.com/in/monika-maho-mehlem-
marchés-cibles. Je finalise un BP pour rentrer très 67416041/en
prochainement dans un processus de levée de fonds. En
parallèle, nous allons être incubés à partir de mi-mars au Twitter :
sein de l'incubateur féminin Paris Pionnières qui, en plus https://twitter.com/monikamaho
de nous apporter un mentoring et un réseau très

#PortraitDeStartuper
Portrait #28 142

Thaïs – Estelle S. Andrin
Comment décririez-vous votre entreprise ? significativement ses complications. Ensuite favoriser la
Thaïs, c'est un concept de clinique virtuelle, c'est-à-dire diffusion la plus large du service via les acteurs de
sans les murs et sur le web. l'assurance santé et le corps médical.

Mais dedans, les professionnels de santé sont bien réels : Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
diététicien(ne)s, coaches sportifs (dans un rôle ?
d'éducateurs médico-sportifs), ... Innovatrice, marketeuse de rupture.

Les prises en charge faites par ces professionnels sont Quelle est votre formation initiale ?
donc réellement personnalisées, toujours en équipe, ... X-Ensta-MIT.
mais simplement à distance, via des communications
téléphoniques et mail avec vous. Leur formation à l'exercice Qu’est-ce qui vous passionne ?
du coaching santé est réalisée par le comité scientifique et La Santé.
l'équipe interne de Thaïs.
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
Enfin, l'objectif de nos équipes est de soutenir votre quand êtes-vous entrepreneur ?
motivation à changer de mode de vie et de vous rendre Je suis entrepreneuse depuis Octobre 2012. Entrepreneuse
autonome, acteur de votre santé. de milieu de carrière (40 ans), après 14 ans de salariat
(conseil en stratégie puis industrie pharmaceutique). Mieux
Pourquoi ce choix de produit / service ? qu'une crise de la quarantaine, une entrée dans la maturité
Bien manger-bouger, 1er service de Thaïs, est un service ?
nomade de coaching santé, pour aider à régler les
problèmes de poids en changeant de mode de vie, et Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
améliorer la santé. Le design spécifique du service vise à aventure ?
réduire de 50% le risque de diabète de type 2. Choix des partenaires stratégiques du projet,
Commercialisation.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ?
D'abord, faire la preuve de l'impact du service sur la santé :
prévenir le diabète, en retarder la survenue, réduire

#PortraitDeStartuper
Portrait #28 143

Thaïs – Estelle S. Andrin
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Site internet :
pour réussir dans l’entrepreunariat ? http://www.thais.fr/
La rapidité de confrontation au marché (typiquement< 2
ans), "l'agilité" ( = la capacité créative et opérationnelle à LinkedIn :
modifier son offre/approche Marketing-commerciale si https://fr.linkedin.com/in/estelle-s-andrin-619548
besoin : "le pivot"), la ténacité (= prendre tout échec pour
apprentissage et vivre d'optimisme), la capacité à Twitter :
s'entourer, l'équilibre de vie (pour ne pas s'épuiser). https://twitter.com/ThaisSolutions

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Fonds propres et quasi-propres (prêt d'honneur et prêt
bancaire).

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Aller au marché le plus "lean" possible … pour tester
l'approche Marketing-commerciale au plus vite.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
De foncer.

#PortraitDeStartuper
Portrait #29 144

ClozMe – Céline Brondel
Comment décririez-vous votre entreprise ? garder la foi et la persévérance est une des clés pour
ClozMe est une marketplace qui met en relation des atteindre nos objectifs.
femmes souhaitant vendre/acheter facilement des
vêtements d'occasion à côté de chez elles. La Quelle est votre formation initiale ?
géolocalisation est au cœur des recherches, on peut Je suis diplômée d'une école de commerce (ISEG Paris en
seulement voir les produits à 50km max. On privilégie les 2004) puis un MBA en marketing et commerce sur Internet
remises en mains propres, on veut voir le produit avant à l'Institut Léonard de Vinci en 2012.
d’acheter, surtout quand c est de l’occasion ! On veut aussi
éviter toutes les contraintes logistiques comme les colis à la Qu’est-ce qui vous passionne ?
poste, les retours, les délais et frais d’envoi….) On Les projets en règle générale, le challenge, les nouveautés,
encourage donc les rencontres et le lien social dans son les défis, les nouvelles technologies, les voyages...
quartier autour de la mode. On propose aussi la
personnalisation : on propose un flux de produits qui Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
correspond à notre utilisatrice. quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis entrepreneuse depuis toujours. Avec ma sœur
Pourquoi ce choix de produit / service ? jumelle, nous avons déjà lancé un site e-commerce
Notre objectif est de consommer différemment, en évitant le spécialisé dans la décoration en 2007. Puis nous retentons
gaspillage et en créant du lien social autour de la mode. l'aventure avec notre nouveau projet ClozMe.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
entreprise ? aventure ?
Nous souhaitons développer la mode enfantine et Les difficultés rencontrées se situent plus au niveau des
masculine à court terme. Nous souhaitons également nous financements, long parcours du combattant. De plus la
développer au Royaume-Uni ainsi qu'en Allemagne. capacité à trouver les bons collaborateurs, bien s'entourer
est essentiel.
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
? D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
Je suis une porteuse de projet avec une grande pour réussir dans l’entrepreunariat ?
détermination et l'envie de mettre en œuvre tous les La persévérance, la flexibilité, l'optimisme, le pragmatisme
moyens nécessaires pour faire décoller ClozMe. Il faut et l'humilité.

#PortraitDeStartuper
Portrait #29 145

ClozMe – Céline Brondel
Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Nous avons privilégié pour le moment le love money.
Nous envisageons le crowdfunding et les Business
Angels à moyen terme.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Quand on se lance dans l'aventure startup il faut être
certain d'avoir la capacité à gérer les imprévus et ne pas
avoir peur de l'inconnu.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
C'est une aventure passionnante et enrichissante à tout
point de vue mais il faut savoir être patient et toujours
croire en son projet.

Site internet :
http://www.clozme.com/

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/celine-brondel-a0565844/en

Twitter :
https://twitter.com/CelineBrondel

#PortraitDeStartuper
Portrait #30 146

Fluicity – Julie de Pimodan
Comment décririez-vous votre entreprise ? Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
Fluicity est né d’une synthèse entre mes expériences des ?
médias et des nouvelles technologies. Après plus de quatre Ambitieuse, persévérante, humaine.
ans chez Google, baignée dans le monde de l’innovation et
de la Big data, j’ai été choquée par le résultat des Quelle est votre formation initiale ?
municipales 2014 en France. Plus de 40% d’entre nous J’ai suivi des études de Journalisme à l’Université Libre de
n’avions pas été voter, et cela dans un contexte de défiance Bruxelles. Pendant mon Master, je me suis particulièrement
et de croissance des partis extrémistes en Europe. intéressée à deux types de sujets: la place des femmes
Comment pouvions nous être si peu concernés par la dans la société et l’actualité au Moyen Orient. Sans m’en
gestion de notre commune, pourtant la cellule de base de rendre compte à l’époque, je choisis un sujet de mémoire
notre démocratie ? Comment au 21ème siècle, un Maire qui allait fortement influencer ma jeune carrière (je n’ai que
pouvait-il gouverner sans avoir un accès en temps réel à sa 31 ans). Le sujet me passionnait et traitait du rôle des
donnée la plus fiable : l’avis de ces citoyens ? L’idée était médias dans les processus démocratiques à travers
de mettre les méthodes efficaces de communications l’analyse de 15 ans d’archives d’une revue féministe et de
utilisée dans le secteur public au service de la démocratie son impact sur la révision du code de la famille au Maroc.
locale. Fluicity est une plateforme numérique dont l’objectif
est de favoriser les échanges entre les collectivités locales Qu’est-ce qui vous passionne ?
et les citoyens. Notre mission est de rétablir le lien distendu La technologie, l'alpinisme, le yoga, le monde en devenir.
entre élus locaux et citoyens dans les villes françaises et
européennes dans une logique de co-construction de Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
l’espace public. quand êtes-vous entrepreneur ?
En 2007, avec deux partenaires tunisiennes, nous avons
Pourquoi ce choix de produit / service ? créé un magazine d’art et de mode pour les femmes du
Le besoin : éloignement entre citoyens et politiques, envie Moyen-Orient, Unfair Magazine. Basé à Abu Dhabi et
des citoyens de participer, marre des réseaux sociaux qui distribué dans toute la région, il s’adressait à la femme
créent du vide. arabe moderne, une femme éduquée, polyglotte, curieuse
et résolument fière de ses racines. Cette expérience fût à la
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre fois la plus difficile et la plus formatrice de ma carrière.
entreprise ? Elle m’a permis d’appréhender la méthode de création
Transformer les modes de gouvernance, devenir la d’entreprise de A à Z dans une région spécialement peu
première plateforme de participation citoyenne de l'UE. réceptive à l’entreprenariat féminin, tout en bénéficiant -

#PortraitDeStartuper
Portrait #30 147

Fluicity – Julie de Pimodan
- d’une popularité hors du commun grâce à notre statut quatre années qui suivirent; j’ai oscillé entre un rôle de lancer votre société ?
“d’ovni”. C’est en 2010 que j’ai rejoint Google, en charge journaliste - pour Yémen Today mais également en tant J'ai fondé la société seule, créé de la valeur puis proposé
du développement des ventes de solutions de gestion de que freelance pour la BBC et Al Jazeera - et un rôle de à mes associés d'acheter leurs parts. Aujourd'hui nous
campagnes en ligne, « DoubleClick », dans la zone des manager avec des responsabilités de croissance et un amorçons notre première levée de fonds.
pays Émergents. J’y ai passé 4 ans dont 1 an et demi en impact mesurable. C’est au cours de cette période que j’ai
mission à Istanbul. Travailler chez Google Turquie en solidifié ma fibre d’entrepreneuse. Ces expériences m’ont S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
2013-2014 fut une expérience particulièrement passionnée car elle m’ont donné l’impression d’utiliser les à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
intéressante. La ville était figée par des manifestations médias pour créer des ponts, rapprocher des peuples l’aventure startup ?
politiques, l’accès à l’information était très limité avec des étrangers, permettre une meilleure compréhension des Avoir des piliers solides : familiaux, amoureux,
coupures fréquentes de Twitter et Youtube. Considérant la cultures, et surtout de casser les préjugés. intellectuels pour équilibrer sa vie et éviter le burnout.
baisse de l’activité chez Google, j’ai commencé à
travailler en parallèle en tant que volontaire pour le Hello- Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
Tomorrow, un concours mondial de création d’entreprise aventure ? voudrait lancer sa propre startup ?
qui m’a ouvert les yeux sur les innovations fascinantes Je crois que les préjugés les plus dangereux s’expriment En tant qu’entrepreneur on est souvent plus seul, plus
dans le domaine des “Smart-Cities” et de la “Civic Tech”. plus dans nos craintes en tant que femmes que dans la stressé et moins équilibré que dans une situation
véritable perception de notre entourage. Un salariale. Cette condition s’applique autant aux hommes
Après mon mémoire je suis partie au Moyen Orient - en préjugé arrive parfois aussi vite qu’il s’efface, il peut qu’aux femmes, et je crois qu’il appartient a chaque
tant que reporter dans une agence indépendante - ou j’ai s’appliquer à toute chose et à toute personne et ne doit individu d’équilibrer sa relation au travail en s’imposant
passé un an à produire des reportages économiques sur en aucun cas bloquer nos action, notre enthousiasme ou des règles, une culture d’entreprise, et une mesure de la
la région pour le NYT et le Daily Telegraph. J’ai ensuite notre passion. performance durable.
décidé de quitter mon premier job pour réaliser l’un de
mes rêves: apprendre l’arabe. J’ai choisi le Yémen pour D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Site internet :
sa beauté, son authenticité et sa culture ancestrale. Au pour réussir dans l’entrepreneuriat ? http://www.flui.city/
bout de deux mois de cours intensifs, j’ai rencontré un J’ai toujours été encouragée à faire ce que j’aimais. Ce
entrepreneur local qui n’était autre que l’attaché de goût pour la liberté c’est le plus beau cadeau que mes LinkedIn :
presse du Président Ali Abdallah Saleh. Son projet était parents m’ont offert et pour lequel je me sens privilégiée. https://fr.linkedin.com/in/judepim
de créer le premier magazine du pays en langue Car choisir ce qu’on aime le plus revient à faire
Anglaise: Yemen Today. Il me proposa d’en prendre la l’expérience de la persévérance, qui est je crois la qualité Twitter :
direction! J’avais 23 ans, c’était l’opportunité de ma vie, ultime pour le succès d’une aventure entrepreneuriale. https://twitter.com/Judepim
j’ai donc décidé de rester au Yémen pour me lancer dans
ma première aventure entrepreneuriale. Pendant les Quel mode de financement avez-vous retenu pour

#PortraitDeStartuper
Portrait #31 148

Cadette – Capucine Fabié
Comment décririez-vous votre entreprise ? modèle. Il nous faut repenser notre modèle et proposer
Cadette propose aux femmes des collections de vêtements une manière plus responsable et plus durable de
haut de gamme exclusivement composées de vêtements consommer. Dans le secteur de la mode, il y encore trop
d’occasion. L’offre de Cadette s’articule autour de 2 peu d’initiatives… La demande textile est même de plus en
services : En amont, Cadette s’adresse aux femmes plus effrénée : Les modes passent de plus en plus vite, les
souhaitant vider leur armoire des vêtements haut de vêtements ont une durée de vie de plus en plus courte et
gamme et en très bon état qu’elles ne mettent plus. Cadette les créateurs sont mis sous pression pour suivre cette
leur propose de collecter ces vêtements et de se charger course à la nouveauté et au renouvellement. Avec Cadette,
de les revendre. Prise de photos, description des produits, j’ai eu envie d’appuyer sur pause et de m’inscrire dans la
gestion de la vente, Cadette s’occupe de tout. Cadette durée : ralentir le rythme de renouvellement des vêtements,
récupère également les vêtements moyen de gamme ou en allonger leur durée de vie, faire du « beau » avec du «
moins bon état de ces clientes et se charge de les donner vieux » et prouver que la nouveauté n’est pas l’unique
de leur part à des associations partenaires. En aval, synonyme de qualité et d’élégance.
Cadette s’adresse aux femmes cherchant la possibilité de
consommer la mode de manière plus responsable sans Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
renoncer aux coups de cœur. Cadette leur propose une entreprise ?
offre de vêtements d’occasion haut de gamme, en excellent Amener toutes les femmes sur le marché de l’occasion et
état et à petits prix. Ces pièces sont présentées en être LA référence qualitative et désirable de ce marché.
silhouette sous forme de collections. Des looks qui donnent
envie, portés par une mannequin et photographiés par un Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
professionnel. On en oublie que ces vêtements ont déjà eu ?
une première vie… Ces collections sont présentées sur le Fonceur à la tête froide. Si cela veut dire quelque chose !
site www.cadette.fr et lors de ventes éphémères en pop-up
store. Quelle est votre formation initiale ?
EM LYON, spécialisation Marketing.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
Nous commençons à atteindre les limites de notre modèle Qu’est-ce qui vous passionne ?
de consommation basé sur l’industrialisation, le Les pages blanches et les défis que cela suppose.
consumérisme et la mondialisation. Nous devons faire face
aux conséquences sociales et environnementales de ce

#PortraitDeStartuper
Portrait #31 149

Fluicity – Julie de Pimodan
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis lancer votre société ? Site internet :
quand êtes-vous entrepreneur ? Apport personnel et Love Money dans un premier temps. http://www.cadette.fr/
Je entrepreneuse à 100%, corps et âme depuis février Recherche de subventions et d’investisseurs dans un
2015. Suite à un excellent programme entrepreneurial deuxième temps. LinkedIn :
suivi en première année d’école, j’ai su qu’un jour, je https://fr.linkedin.com/in/capucine-join-lambert-
lancerai ma start-up. A la fin de mes études, j’ai souhaité S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention 35b84413/en
commencer par faire mes armes en entreprise. Dans un à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
cabinet de conseil d’abord, puis au sein de Maisons de l’aventure startup ? Twitter :
mode, Christian Dior Couture, Comptoir des Cotonniers, Y a-t-il des clients pour mon offre et cette clientèle est-elle https://twitter.com/Capucinefabie
Aigle à des postes de Business Analyst et en Marketing démultipliable.
Produit. Courant 2014, j’ai eu l’idée de créer Cadette. Je
me suis lancée à 100% dans l’aventure début 2015. 2 Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
mois plus tard, j’avais la chance de rejoindre l’incubateur voudrait lancer sa propre startup ?
Paris Pionnière. Commencer à tester son idée auprès de cibles
potentielles avant « de tout lâcher ». Sécuriser le
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette financement de sa vie personnelle pour se consacrer
aventure ? pleinement à sa start-up et ne pas être obligé de repartir
Le départ de mon associé au bout de 3 mois. Les doutes en entreprise alors que l’on n’est pas allé au bout de son
permanents sur le concept et ma capacité à l’exécuter idée…
avec succès. Et je pense avoir fait toutes les erreurs
classiques de l’entrepreneur « débutant » ! Enfin, j’espère que toutes les femmes qui auront lu ce
portrait iront sur http://www.cadette.fr/ pour découvrir les
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès collections et surtout qu’elles me donneront leur feedback
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? après !
Le caractère et la personnalité des fondateurs. Optimiste
et persévérant : il faut y croire et continuer à y croire
malgré les embûches. La capacité à être un « homme
orchestre » et savoir être à l’écoute.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour

#PortraitDeStartuper
Portrait #32 150

dokBody – Laurène Corbière
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Il s’agit d’une startup dans le domaine de la santé, à Quelle est votre formation initiale ?
l’origine de l’application dokBody : le premier service de J’ai à la base une formation plutôt littéraire, en ayant fait
recommandation et de partage de médecins, pharmacies et Hypokhâgne et Khâgne. Je me suis ensuite dirigée vers un
centres de soins. Master en Communication et Financement de projets, qui
m’a véritablement donné la soif d’entreprendre. Pourtant à
Pourquoi ce choix de produit / service ? cette époque, la création d’entreprise n’était pas autant
La santé est une véritable préoccupation pour les Français. initiée par la nouvelle génération qu’aujourd’hui, qui parfois
Une préoccupation qui nous a tous poussés un jour à poser même monte des projets sans même être sorti d’école…
cette fameuse question : « tu n’aurais pas un bon médecin
à me recommander ? ». C’est précisément à cette Qu’est-ce qui vous passionne ?
problématique que répond aujourd’hui dokBody. Les sensations fortes, quelles qu’elles soient ! L’adrénaline
est pour moi un moteur d’évasion et d’inspiration à la fois -
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre et pas uniquement dans le sport. Tenir une présentation
entreprise ? devant un parterre de sceptiques à convaincre est un
Notre ambition est de faire de dokBody un leader en challenge passionnant même si passablement rude !
matière de recommandation et de partage de
professionnels de santé. La force du modèle dokBody Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
réside dans sa capacité à être « International Ready », à la quand êtes-vous entrepreneur ?
fois en termes de besoins comme de technologie. J’ai été pendant 5 ans co-fondatrice d’une galerie de
photographie contemporaine à Boulogne Billancourt.
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur Parallèlement j’ai développé un concept d’expositions «
? clés-en-main » à l’attention des collectivités territoriales. J’ai
J’aime faire bouger les lignes, avancer, essayer, me ainsi fait mes premiers pas sur les Champs-Élysées, à
tromper aussi, pour mieux apprendre, plus vite aussi. Et je Paris Plages ou encore dans une vingtaine de grandes
sais qu’au fond de moi, que les choses marchent ou non, villes d’IDF. Puis j’ai totalement changé d’univers en 2013
on en ressort toujours grandi. Nous avons la chance en rejoignant ma première aventure entrepreneuriale
d’évoluer dans un univers professionnel où il est plus facile numérique : Sport-Booking, un projet de compétition
qu’autrefois de se lancer, de tenter des choses. Nous sportive en ligne. Loin de la culture, mais au cœur de la
n’avons aujourd’hui plus à rougir de quelque complexe que rigueur et de la gestion de projet. On doit toujours se poser
ce soit vis-à-vis de notre écosystème startups. Et après les mêmes questions, quels que soient les thèmes !
tout, nous aussi on a des Licornes ;)
#PortraitDeStartuper
Portrait #32 151

dokBody – Laurène Corbière
Ce projet m’a permis de faire mes armes sur le digital et autant de vie sociale en moins, c’est dur. Vraiment dur. A soudée. Je dirais que s’il fallait s’assurer d’une chose en
j’ai beaucoup appris, notamment que l’univers du côté de ça, il y a aussi beaucoup de soutiens qui vous permanence, c’est que l’équipe soit à 200%, en toute
numérique me plaisait énormément. Parallèlement j’ai eu disent que ça ferra un carton et que l’idée est géniale, circonstance.
la chance de participer au lancement du programme nécessaire. Il faut arriver à n’écouter que ceux-là car c’est
#ReviensLéon qui m’a permis de découvrir tout un votre énergie. Votre sève. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
écosystème de startups françaises. C’est là que j’ai voudrait lancer sa propre startup ?
définitivement attrapé le virus ! D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Mon premier conseil, si vous voulez lancer votre propre
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? startup, c’est de ne jamais cesser d’y croire. Si vous avez
Depuis quand je suis entrepreneuse ? Tout dépend de la La persévérance, la force de conviction et la capacité à une idée en tête, si vous ressentez qu’il y a une possibilité
définition qu’on donne. On peut être entrepreneur toute sa apprendre de ses erreurs sont des attributs nécessaires que ça puisse marcher ou plaire ne serait-ce qu’à une
vie sans être à la tête de sa société ; « entrepreneur » est pour l’entrepreneur. Plus encore, sa capacité à décider, seule personne, ne serait-ce qu’à vous, alors foncez.
un état d’esprit, une façon d’être et de penser. C’est pour arbitrer, faire des choix. Le plus vite possible. Car s’il y a C’est votre conviction qui fera tout le reste. Les
moi une manière de faire avancer les choses. Alors dans bien une leçon à retenir pour réussir, c’est se lancer au innovations prédestinées à une mort rapide ne manquent
ce sens, je crois que l’ai toujours été ! plus vite – quand bien même tout n’est pas 100% abouti. pas (la montre bracelet, le walkman de Sony, la Game
Le « time to market » est essentiel dans notre univers Boy de Nintendo etc.), pourtant l’endurance et la
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette ultra concurrentiel, et celui qui frappe en premier reste persévérance de leurs inventeurs a donné tort aux
aventure ? souvent debout le dernier. critiques. Ensuite, et c’est encore plus important, c’est de
Il faut se planter pour ne pas refaire les mêmes erreurs. sortir vite. Le défaut de l’entrepreneur est aussi d’avoir
C’est important d’écouter les conseils des uns et des Quel mode de financement avez-vous retenu pour parfois un voire deux métros d’avance. On peut donc
autres, mais je reste convaincue qu’il faut passer par ses lancer votre société ? parfois être tenté de repousser l’échéance pour rajouter
propres erreurs. Un peu comme le ferait un adolescent en Nous nous autofinançons depuis le début. Nous telle ou telle fonctionnalité. Le « time to market » est
fait ! Peut-être que cela prendra plus de temps pour souhaitions mettre sur pied notre proof of concept par nos crucial, il faut donc sortir tôt même si c’est perfectible. De
aboutir à l’idée de départ, mais ce sera le chemin que l’on propres moyens, fédérer une communauté significative toutes les façons, les consommateurs participeront à
aura tracé. Et avec nos erreurs. Plantez-vous. Mais pour ensuite mettre à l’épreuve notre business modèle. apporter des idées d’amélioration, ce qui constitue un
relevez-vous. Étudiez un autre chemin. Pivotez, excellent feedback de marché.
retournez, recommencez jusqu’à trouver la bonne S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
solution. Selon moi la principale difficulté rencontrée reste à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
le rapport aux autres. Entre les personnes qui n’y croient l’aventure startup ?
pas et qui ne se cachent pas de le montrer, le temps Ce qui est critique (et vital) c’est l’équipe. Sa
qu’on y passe, avec des journées de plus de 12H et complémentarité, sa capacité à endurer les épreuves,

#PortraitDeStartuper
Portrait #32 152

dokBody – Laurène Corbière
Ne jamais hésiter à aller vers les autres. Au pire on vous
dit non et vous n’avez rien perdu. Au mieux, vous obtenez
quelque chose de positif, une rencontre, une piste, une
nouvelle suite. Alors n’hésitez pas à me contacter pour
discuter autour d’un verre ou d’un tweet
(@laurenecorbiere).

Site internet :
http://www.dokbody.com/

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/laurenecorbiere/en

Twitter :
https://twitter.com/laurenecorbiere

#PortraitDeStartuper
Portrait #33 153

LogoStudio – Camilla Masetti
Comment décririez-vous votre entreprise ? Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
LogoStudio est un site web qui permet aux porteurs de ?
projets et entrepreneurs de générer rapidement un logo de Originale. Je pense avoir une grande capacité d'empathie
bonne qualité pour moins de 30 euros. Grâce à une série ce qui permet d'analyser les faits de plusieurs angles et de
de questions, LogoStudio propose une identité graphique prendre des décisions parfois improbables mais toujours
cohérente avec les besoins et goûts du porteur de projet. lucides.
Ce dernier peut alors immédiatement télécharger son logo
ainsi qu'un kit clé-en-main pour communiquer son projet Quelle est votre formation initiale ?
comme des cartes de visite, du papier à en-tête et des Ingénieur de l'ESTP avec un double diplôme à l'école
bannières de réseaux sociaux. Polytechnique de l'Université de Sao Paulo.

Pourquoi ce choix de produit / service ? Qu’est-ce qui vous passionne ?
Les entrepreneurs ont besoin de communiquer leur projet Plaire et surprendre. Et les Lego. Et les dinosaures. Et les
très tôt afin de trouver des partenaires, financements ou gifs de chats.
clients. Nous avons justement décidé de lancer LogoStudio
pour leur donner les moyens de le faire, même avec des Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
budgets serrés. En effet le logo est, pour nous, le point quand êtes-vous entrepreneur ?
crucial de la communication d'un projet. D'ailleurs une fois Si l'on considère entreprendre dans le sens de "prendre la
que LogoStudio sera lancé, nous comptons proposer résolution de faire quelque chose " et bien je dirais que
d'autres produits complémentaires. j'entreprends depuis toujours car c'est avant tout un état
d'esprit, une façon de voir le monde et d'interagir avec lui.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre Si c'est dans un sens business alors j'ai ouvert une
entreprise ? première entreprise quand j'avais 23 ans et LogoStudio il y
L'objectif à moyen terme est de construire une équipe de 10 a 8 mois.
personnes douées et passionnées avec qui construire une
multitudes de projets. Notre objectif à plus grande échelle À 23 ans j'ai lancé une marque de vêtements pour chiens
est de rendre le design et la communication accessibles au pour découvrir l'entreprenariat pendant 6 mois. Après 4 ans
plus grand nombre par la création d'outils intuitifs et de conseil en stratégie, je suis revenue dans le monde
abordables. entrepreunarial en tant que Directrice Marketing d'une
startup française.

#PortraitDeStartuper
Portrait #33 154

LogoStudio – Camilla Masetti
Pendant mes 3 derniers mois j'ai ouvert ma boîte en tant
que autoentrepreneur et une fois que mon projet a prit de S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
l'ampleur j'ai quitté mon boulot pour me dédier à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
entièrement. J'ai ouvert l'entreprise en avril 2015 avec l’aventure startup ?
Agathe Machavoine et aujourd'hui nous avons déjà 2 Il faut être sûr de vouloir se lancer à fond dedans. Il faut
employés. avoir le cœur net pour ne pas avoir envie de tout lâcher
quand ça deviendra difficile. Et à un moment ou un autre
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette ça sera difficile.
aventure ?
Le point de pivot de toute petite entreprise est la première Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
embauche : cela introduit pas mal de nouveaux éléments, voudrait lancer sa propre startup ?
financiers et administratifs d'abord mais aussi dans la Commencez immédiatement ! Plus d'excuses : il y a
dynamique de groupe qui change énormément. Ça a été toujours du temps à dénicher pour développer son projet.
un cap assez difficile à passer pour nous. Puis testez, testez, testez ! Et une fois que vous sentez la
traction, consacrez-y vous entièrement.
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? Site internet :
Le trio gagnant est : écoute, proactivité et persévérance. http://www.logostudio.fr/
Si vous êtes à l'écoute du marché et proactif dans votre
activité et vos décisions alors il ne vous reste plus qu'à LinkedIn :
persister suffisamment et le succès viendra à coup sur. https://fr.linkedin.com/in/camilamasetti

Quel mode de financement avez-vous retenu pour Twitter :
lancer votre société ? https://twitter.com/CamilaMasetti
Nous avons entièrement auto-financé le développement
de LogoStudio. Il n' y a que des avantages à ce système :
ça nous a permis de garder une grande liberté dans nos
choix, d'orienter le projet comme bon nous semblait et,
plus stratégiquement, de faire valider constamment le
projet par le marché.

#PortraitDeStartuper
Portrait #34 155

NU! – Aude Camus
Comment décririez-vous votre entreprise ? Je suis entrepreneuse depuis 2014. J’ai été intrapreneuse
Nu, c'est la Halle alimentaire connectée et sans emballage pendant 7 ans de 2004 à 2011 en Chine pour monter la
jetable, avec un système de paiement innovant, des filiale Chine de Legris Industries (un groupe au CAC).
récipients consignés, des produits sélectionnés, et surtout
… du plaisir en faisant ses courses. Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
aventure ?
Pourquoi ce choix de produit / service ? Avoir les bonnes personnes au bon moment (pas simple de
Pour éveiller les consciences de manière pratique sur quitter tout quand on plus de 35 ans).
l'urgence environnementale de la gestion des déchets.
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
entreprise ? Persévérance, pugnacité, ouverture d'esprit, patience,
Une 1ere Halle Alimentaire de 300 m2 dans Paris en 2017 capacité à se remettre en question.
et des ouvertures de magasins rapides sur les années
suivantes à Paris ou toute ville Internationale avec Quel mode de financement avez-vous retenu pour
sensibilité environnementale ( San Francisco, lancer votre société ?
Berlin, Londres, Oslo, New york, ...). SAS à capital de 24 KE, nous avons recus le PIA (30 KE).
En recherche de Business Angels pour compléter le
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur financement + Banques.
?
Passionnée, authentique. S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à
surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure
Quelle est votre formation initiale ? startup ?
Ingénieur INSA. La complémentarité et l'alignement des valeurs avec ses
associés.
Qu’est-ce qui vous passionne ?
Monter des projets.

Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
quand êtes-vous entrepreneur ?

#PortraitDeStartuper
Portrait #34 156

NU! – Aude Camus
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
D'y croire, d'y aller, car c'est une superbe expérience.

Cela fait 2 ans que je suis porteuse du projet et je le ferais
encore maintenant ; j'ai pu mettre à profit toutes mes
compétences acquises dans un grand groupe pour un
projet personnel avec des valeurs éthiques fortes, sans
jeu politique et avec des vraies réalisations concrètes.

Site internet :
http://projet-nu.fr/fr/

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/camus-aude-8a91471

Twitter :
https://twitter.com/ProjetNU

#PortraitDeStartuper
Portrait #35 157

Carion – Marie-Pierre Desbons
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Carion propose un modèle inédit de services d’assistance Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
personnalisée qui s’appuie sur des offres packagées ?
ciblées « utilité client », opérées par un réseau de En apprentissage.
prestataires qualifiés et sélectionnés, les Carioneurs.
Quelle est votre formation initiale ?
Carion est né d’un constat simple. L’offre de services aux Economie et sciences politiques.
particuliers est peu lisible et souvent aléatoire dans son
exécution. Qu’est-ce qui vous passionne ?
J'aime bien apprendre.
Que pensez-vous des plombiers ou des serruriers ? Êtes-
vous pleinement satisfait de votre femme de ménage ? En Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
quel prestataire pouvez-vous réellement faire confiance quand êtes-vous entrepreneur ?
lorsque votre « chez vous » est directement concerné ? Je suis entrepreneuse depuis longtemps. Mon parcours
passe par la création d'associations, de la direction de
Dans la vie, trouver les bonnes personnes nécessite projets innovants puis la création d'entreprise.
beaucoup de temps ou beaucoup de chance. A travers
Carion, nous voulons recréer cette confiance et vous Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
redonner l’assurance d’être vraiment épaulé au quotidien. aventure ?
L'adaptation à la solitude.
Le service est proposé via une plateforme web et mobile de
réservation, de paiement sécurisé et d’évaluation des D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
prestations. pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
La confiance en soi, la persévérance, la rigueur et l'audace.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
Besoins croissants. Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre Personnel.
entreprise ?
Croissance et rentabilité.

#PortraitDeStartuper
Portrait #35 158

Carion – Marie-Pierre Desbons
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Accepter l'échec.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Ne pas se décourager. Créer son entreprise est une très
bonne école.

Site internet :
http://www.e-carion.com/

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/marie-pierre-desbons-
1aa7b92a/en

Twitter :
https://twitter.com/MPDesbons

#PortraitDeStartuper
Portrait #36 159

Morning – Eric Charpentier
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Morning, c’est l’alternative à la banque, simple, Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
transparente et plus collaborative. La volonté est de revenir entreprise ?
à la banque originelle tout en apportant des innovations qui Nos ambitions sont élevées et affichées : nous souhaitons
répondent aux nouveaux usages numériques et devenir, dès cette année, le 1er acteur de la banque en ligne
collaboratifs. Cette année, avec le lancement de la carte de indépendant, non issu du secteur de la banque, à lancer un
paiement, nous allons concrètement nous positionner face nouveau modèle réellement innovant.
aux banques en ligne et neo-banques.
Avec une équipe qui a plus que triplé en 2015, après notre
Pourquoi ce choix de produit / service ? 4ème levée de fonds, nous recruterons un talent
Au départ, Morning proposait une plateforme pour simplifier supplémentaire par semaine pour arriver à 100 en 2017.
et sécuriser les paiements de services à la personne. Le Fin 2016, l’objectif est d’atteindre les 100 000 utilisateurs et
site s’est ensuite enrichi pour offrir la possibilité de réaliser d’émettre 15 000 cartes de paiement.
tous types de paiement entre particuliers dans la mouvance
de l’économie collaborative : cagnotte, achat d’objets Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
d’occasion, remboursement entre amis, … En parallèle, ?
nous avons développé une page de paiement Entrepreneur depuis plus de 10 ans, je me décrirais comme
personnalisable et clé-en-main pour les small business, les pragmatique, conscient des enjeux sociétaux, qui souhaite
associations et les collectivités. porter haut et fort les couleurs d’une entreprise libérée où
les collaborateurs s’engagent avec autonomie et
2016 sera l’année du lancement de la néo-banque, à la fois transparence. J’ai beaucoup appris des mes dernières
pour les particuliers et les professionnels, avec boites, j’ai gagné en confiance et en maturité ce qui me
l’introduction d’un compte de paiement, de la carte de permet d’entrainer talents, investisseurs, collectivités
paiement (modulable) et de moyens d’encaissement. Notre locales et partenaires dans un projet ambitieux comme
objectif est de proposer une offre bancaire alternative, Morning.
apportant des solutions adaptées aux nouveaux usages
peer-to-peer, aux associations, à l’évolution du statut de Quelle est votre formation initiale ?
travailleur indépendants ou encore à la croissance du e- Chimiste de formation, j’ai complété mon parcours par un
commerce et l’augmentation du nombre de petites Master en sociologie.
boutiques en ligne.

#PortraitDeStartuper
Portrait #36 160

Morning – Eric Charpentier
Qu’est-ce qui vous passionne ? secteur bancaire. En passant du paiement de service à la Se donner les moyens!
Je suis un passionné quand je m’engage sur des projets personne entre particuliers, à la banque en ligne, j’ai
qui aujourd’hui vont au delà d’une entreprise pour découvert les agréments bancaires. Et bien plus que les Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
s’engager dans le développement territorial (Campus agréments bancaires, c’est la construction d’un modèle voudrait lancer sa propre startup ?
Morning) ou bien encore la création d’une équipe cycliste. original et ambitieux qui nécessite des moyens colossaux. Aucun ! Il y a déjà bien assez de donneurs de conseils
On aura réussi à construire une néo banque en ligne en autour des startups. Plutôt que des conseils, là aussi je
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis moins de deux ans avec besoins financiers et humains suis pragmatique auprès de jeunes entrepreneurs en
quand êtes-vous entrepreneur ? très importants. En deux ans, nous aurons obtenu un apportant tout simplement de l’aide et du temps.
Je suis entrepreneur depuis plus de 10 ans, notamment agrément bancaire, construit un Campus, et créé une
dans les secteurs du service à la personne et de équipe de 50 personnes. Finalement, je n’ai pas le Site internet :
l’économie collaborative. Lancé à 26 ans dans le bain de sentiment d’avoir rencontré de grandes difficultés, mais https://morning.com
l'entrepreneuriat, j’ai créé avec enthousiasme l'agence de plutôt une série de challenges et de défis.
services à la personne Vitali à Muret, au sud de Toulouse. LinkedIn :
En 2007, je commence une nouvelle aventure avec D’après vous quels sont les facteurs clés de succès https://fr.linkedin.com/in/charpentiereric/en
Dwého, une place de marché numérique, toujours autour pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
du service à la personne. En 2009, le site se recentre sur Une idée qui tue – du bon sens – bien s’entourer – le Twitter :
la recherche de personnel de ménage et réalise alors un timing – la vision – l’ambition – l’équipe. https://twitter.com/EricCharpentier
chiffre d'affaires de 3 millions d'euros. Un an plus tard,
après une mésaventure avec des investisseurs peu en Quel mode de financement avez-vous retenu pour
phase avec mon projet, je quitte mon entreprise fin 2011. lancer votre société ?
A partir de là, je passe deux années à définir un nouveau Je peux dire que l’on suit le parcours idéal en matière de
projet, ajusté par itérations, qui aboutira à la création de financement avec des business agnels au démarrage, du
Morning pour passer des besoins très concrets de crowdfunding, un industriel, du média for equity et des
paiement entre particuliers sur internet au développement aides publiques comme pour le financement de notre
d’une nouvelle banque en ligne. Campus.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
aventure ? à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
Ce projet est original en ce sens, que j’ai mis les pieds, l’aventure startup ?
par hasard, dans un environnement régulé qu’est le

#PortraitDeStartuper
Portrait #37 161

Deepki – Vincent Bryant
Comment décririez-vous votre entreprise ? Quelle est votre formation initiale ?
Deepki est une jeune entreprise innovante, positionnée sur Ingénieur Informatique de l'INSA de Lyon puis Executive
le marché de la Transition Énergétique, qui utilise les MBA à la London Business School.
données existantes de ses clients pour détecter et vérifier
des économies d'énergie sur un parc de bâtiments, sans Qu’est-ce qui vous passionne ?
installer de compteur et sans réaliser d'audit des sites. L'énergie, la politique, la philosophie.

Pourquoi ce choix de produit / service ? Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
La Transition Énergétique ne va pas assez vite. On en parle quand êtes-vous entrepreneur ?
plus que l'on agit réellement. Les entreprises et collectivités Formation d'ingénieur en 2006.
locales les plus motivées dépensent de l'argent pour Consultant dans un cabinet spécialisé pendant 2 ans en
recréer de la donnée sans se poser la question de la valeur France et en Espagne.
des données qu'elles ont déjà. Avec mon associé, Différents postes commerciaux ou de direction dans les
Emmanuel Blanchet, nous avons la conviction que les filiales services de ENGIE pour développer l'Efficacité
statistiques modernes et l'informatique permettent d'extraire Énergétique.
de la valeur des données existantes pour accélérer la Executive MBA en 2013.
Transition Énergétique. Lancement de Deepki avec Emmanuel Blanchet.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
entreprise ? aventure ?
(Essaye de) Devenir le Google de l'Efficacité Énergétique. Les doutes sur le bon chemin à suivre au début.
Détenir les algorithmes et proposer les services
incontournables pour détecter et vérifier massivement des Apprendre à se focaliser ensuite.
économies d'énergie sur des bâtiments en Europe et dans
le Monde quelque soit leur usage. Maintenant gérer des ambitions importantes avec des
ressources limitées.
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
? D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
Trépidant, ambitieux, pragmatique. pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
L'envie, le travail, l'écoute.

#PortraitDeStartuper
Portrait #37 162

Deepki – Vincent Bryant
Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Fonds propres (capital des fondateurs) puis revenus issus
des premiers clients.

Après les 18 premiers mois, nous venons de lancer une
levée de fonds pour accélérer notre développement.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Jusqu'à maintenant, je dirais le cash. Cash Is king !

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Coluche disait : "Tu ne sais pas nager, et bien jette-toi à
l'eau ».

Se jeter à l'eau. Il faut se faire confiance et rester à
l'écoute des signaux faibles.

Site internet :
www.deepki.com

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/vincentbryant1

Twitter :
https://twitter.com/VB0

#PortraitDeStartuper
Portrait #38 163

WorkUp – Anissa Bennai & Charlotte Cady
Comment décririez-vous votre entreprise ? Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
Anissa Bennai : WorkUp est né d'un besoin personnel, entreprise ?
trouver ou créer un job dans lequel nous pouvions nous ABE : Créer des synergies avec les acteurs que nous
épanouir au quotidien, puis d'un constat : 70 % des 18 – 35 rencontrons et que nous mettons en avant sur la plateforme
ans ne se reconnaissent pas dans leur travail. pour co-construire les façons de travailler de demain. Nous
souhaitons fédérer ces derniers autour d’un projet commun
Charlotte Cady : Nous avons fait la démarche de nous afin de faire valoir la parole du terrain auprès des
poser les bonnes questions, essayer de comprendre d'où institutions privées, publiques et politiques.
vient ce mal-être au travail qui nous touche tous à un CCA : Notre ambition est de regrouper les acteurs
moment de notre vie professionnelle : la quête de sens ? Le innovants de l'emploi et de la transition professionnelle
métier qui ne nous convient pas ? Ou l'environnement de dans un lieu partagé. Proposer des espaces d'accueil
travail ? Un besoin de liberté ? Etc. Nous avons cherché de chaleureux et bienveillant pour le grand public, créer un
l'inspiration à travers des livres, magazines, des vidéos, des parcours intelligent en fonction de la situation de chacun et
témoignages, des études, nous sommes parties à la les diriger vers les nouvelles structures qui peuvent
rencontre des acteurs qui pouvaient nous aider dans notre réellement les accompagner.
Anissa Bennai Charlotte Cady transition professionnelle.
Co-fondatrice Co-fondatrice Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
ABE : Finalement, nous voulons que WorkUp devienne un ?
accélérateur de l'emploi pour les personnes qui se posent CCA : Pragmatique, persévérante, curieuse et
toutes ces questions. Nous voulons leur faire gagner du débrouillarde.
temps, en mettant à disposition sur notre plateforme web ABE : Créative, Instinctive, Fonceuse et Optimiste.
les meilleurs outils et initiatives dédiées à la transition
professionnelle. WorkUp, c'est surtout montrer le champs Quelle est votre formation initiale ?
des possibles et encourager les personnes à construire leur CCA : Nous avons toutes les deux fait une licence à
propre chemin. l'Université, Anissa dans la communication à Angers et moi
en Biologie Moléculaire à Nantes.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
CCA : Il nous paraissait évident de rendre accessible au Puis, nous nous sommes rencontrées à l'IEMN-IAE de
plus grand nombre toutes les recherches que nous avions Nantes où nous avons suivi le Master « Projets Innovants
faites pendant notre transition. Nous avons découvert des et Entrepreneuriat » qui nous a fait découvrir un univers qui
initiatives superbes qui proposent des services à forte nous était totalement inconnu et qui nous a immédiatement
valeur ajoutée, nous voulons leur donner plus de visibilité. séduit : l'entrepreneuriat.
#PortraitDeStartuper
Portrait #38 164

WorkUp – Anissa Bennai & Charlotte Cady
Qu’est-ce qui vous passionne ? proche de dirigeant de PME ce qui m’a fortement motivé transparent quoi qu'il arrive.
CCA : J'adore faire de la veille, découvrir de nouvelles à me lancer.
choses, des nouveaux concepts ou de nouveaux acteurs, ABE : Ne pas avoir peur de changer son produit, ou son
j'aime aussi le design, le web et les nouvelles Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette idée pour répondre non pas à ses besoins mais au besoin
technologies. aventure ? de sa cible.
ABE : Pour ma part, ce sont les gens qui me passionnent ABE : En étant en poste, j’avais peur de perdre en qualité
le plus, les rencontres, échanger, partager, avancer de vie (financièrement), et de me retrouver seule. J’ai très Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
ensemble. rapidement sollicité l’ensemble de mon entourage pour voudrait lancer sa propre startup ?
faire avancer le projet. Le fait que Charlotte s’engage CCA : Rencontrer un maximum de personnes, parler de
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis auprès de moi a enlevé ces doutes. son projet, écouter attentivement les retours positifs et
quand êtes-vous entrepreneur ? aussi négatifs, les questions et problématiques soulevées
ABE : Je suis entrepreneuse depuis toujours! Pour moi D’après vous quels sont les facteurs clés de succès et surtout faire le tri dans tout ce que l'on vous dit. Tous
être « entrepreneur » est plus un trait de caractère qu’un pour réussir dans l’entrepreneuriat ? les conseils ne sont pas bon à prendre :)
statut. CCA : Construire son réseau le plus tôt possible, être ABE : Commencer petit, tester rapidement, et en parler
curieux, organisé, ne pas baisser les bras trop vite, tester au plus grand nombre. Mais surtout sortir de sa zone de
CCA : J'ai fait plusieurs petits boulots en sortant d'étude constamment de nouveaux modèles et fêter chaque petite confort pour créer un réseau et confronter son idée à des
puis j'ai travaillé pour un ami qui avait monté sa startup victoire. futurs utilisateurs.
dans le e-commerce. C'est là que je découvre le quotidien ABE : Se faire confiance, ne pas tout planifier, s’entourer
de l'entrepreneur et le monde des startups. Après cette des bonnes personnes et créer les opportunités. Site internet :
expérience, j'ai eu la chance de travailler avec Margaux www.workuper.com
Derhy, la fondatrice de La Petite Etoile, où nous avons Quel mode de financement avez-vous retenu pour
accompagné des entrepreneurs dans leur stratégie de lancer votre société ? LinkedIn :
financement. Une expérience incroyable et très Pour le moment nous nous autofinançons avec https://fr.linkedin.com/in/anissa-bennai-75146620
formatrice. Puis j'ai suivi la formation de 9 semaines du notamment des missions de conseil en attendant https://fr.linkedin.com/in/charlottecady
Wagon pour apprendre à coder et lancer une application d'identifier le business model qui nous convient le mieux.
web de A à Z. Twitter :
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention https://twitter.com/AnissaVannai
ABE : J’ai été salarié pendant 5 ans avant de me lancer, à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans https://twitter.com/CharlotteCady
mais j’ai toujours gardé un oeil ouvert sur l’aventure startup ?
l’entrepreneuriat. J’ai suivi de loin les projets des CCA : La relation avec son ou ses associés est très Facebook :
«copains», j’ai aussi toujours été a des postes « clés » importante, il faut réussir à bien communiquer et rester https://www.facebook.com/workuper

#PortraitDeStartuper
Portrait #39 165

CompareLend – Adrien Lhabouz
Comment décririez-vous votre entreprise ? nouveau partenaires européens et américains.
CompareLend est le 1er comparateur international et global
dédié au crowdlending (P2P lending). On a lancé notre site Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
en janvier 2016 simultanément sur les marchés français, ?
américain et britannique. Notre objectif est de faciliter à nos Je suis un entrepreneur qui croit à la destruction créatrice.
utilisateurs l'accès aux meilleurs opportunités de prêts et Je suis constamment en train d'analyser mon projet et
d'investissements disponibles sur les plateformes de chercher une opportunité pour l'améliorer et l'emmener plus
crowdlending en un instant donné. Nous sommes un acteur loin. Par ailleurs, je crois profondément à l'échange et au
indépendant et notre service est entièrement gratuit et travail d'équipe, qui me nourrissent au quotidien.
impartial.
Quelle est votre formation initiale ?
Notre société est constamment à l'écoute du marché, de Je suis autodidacte et j’évolue chaque jour grâce à l'énergie
ses évolutions et des innovations. On recherche la que m’apporte la dynamique entrepreneuriale. J’ai préféré
performance dans un secteur particulièrement dynamique me former sur le terrain, j’avais besoin de concret et très
et qui est en pleine structuration. vite je n’ai pu m’empêcher d’entreprendre. Mes premières
expériences professionnelles m’ont permis de découvrir,
Pourquoi ce choix de produit / service ? internet et ses rouages notamment auprès de Jean-Marc
Je suis partis d’un constat simple : l’utilisateur a besoin Rudelle; puis je me suis tourné vers la finance.
d’être accompagné dans ses démarches sur un marché de
plus en plus complexe. Il est à la recherche de l'efficacité et Qu’est-ce qui vous passionne ?
du gain de temps, il veut éviter les intermédiaires, c'est ce Professionnellement : développer de nouveaux projets,
que CompareLend lui offre à un niveau individuel. Au innover, faire grandir.
niveau global, notre comparateur participe au quotidien à la
structuration du marché et à la coordination de son Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
évolution. quand êtes-vous entrepreneur ?
J'ai fondé ma première société en 2009, PCS Mastercard,
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre le 1er concept de carte prépayée sans compte bancaire. En
entreprise ? 2011, je me suis associé avec ma sœur, Alice Lhabouz,
Notre objectif est de créer le 1er réseau d'acteurs de prêts pour fonder Trecento AM une société de gestion
participatifs dans le monde. C'est pourquoi nous allons dès d’actifs. CompareLend.com est ma 3e aventure
2016 élargir notre présence à l'international en intégrant de entrepreneuriale.

#PortraitDeStartuper
Portrait #39 166

CompareLend – Adrien Lhabouz
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
aventure ? voudrait lancer sa propre startup ?
En France où le marché est peu mature, fédérer les N’ayez pas peur de suivre vos instincts ! Ecoutez-vous !
acteurs n'était pas forcément évident. Sinon, le véritable
défi dans ce projet était de convaincre les plateformes Site internet :
américaines, britanniques et françaises de l'utilité de la https://www.comparelend.com/fr_fr
comparaison. Aux Etats Unis et Grande Bretagne l'arrivée
d'un acteur étranger a été accueillie avec méfiance, mais LinkedIn :
nous avons réussi à fédérer une trentaine de plateformes https://fr.linkedin.com/in/adrienlhabouz/en
avant le lancement de notre site, ce qui prouve la
pertinence de notre modèle. Twitter :
https://twitter.com/ADRIENLHABOUZ
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
Oser et persévérer mais avant tout : bien s’entourer
autant au niveau du board que des équipes.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
CompareLend a profité du soutien des investisseurs
privés proches qui ont déjà soutenu d'autres de mes
projets.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Le plus difficile est de rester objectif vis-à-vis de son
projet. Il faut apprendre à accepter les critiques et les
utiliser pour avancer.

#PortraitDeStartuper
Portrait #40 167

Sharepay – David Finel
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Sharepay est une solution de paiement qui permet de Quelle est votre formation initiale ?
partager et de gérer ses dépenses communes simplement J’ai un Master de Mathématiques Appliquées et un Master
et sans compte commun. La carte Sharepay partage d’Ingénierie Statistique Financière.
instantanément les paiements réalisés en ligne ou en
magasin en débitant directement les comptes bancaires qui Qu’est-ce qui vous passionne ?
lui sont attachés. J’ai toujours été quelqu’un d’observateur et de curieux...
J’aime analyser les choses et comprendre comment elles
Sharepay est porté par 3 co-fondateurs complémentaires : fonctionnent.
Jonas Braoudé, Armenak Mayalian et moi-même.
A par cela j’aime la musique (en faire et en écouter) et l’art
Pourquoi ce choix de produit / service ? en général.
Il y a quelques années, lors d’un voyage entre copains à
Barcelone nous nous sommes rendu compte qu’il était Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
impossible de payer à plusieurs sur internet. Quelqu’un quand êtes-vous entrepreneur ?
devait payer et avancer l’argent pour les autres. Nous L’histoire de Sharepay, qui est ma première aventure
avons donc imaginé Sharepay, une solution pour partager entrepreneuriale, a commencé avec le concours 101
et gérer ses dépenses facilement. projets organisé par Niel, Simonien et Granjon en 2013.
Sharepay a fais parti des lauréats et a reçu 25 000 euros.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre L’occasion était alors idéale pour se lancer à 100% dans
entreprise ? l’aventure !
Notre ambition est de créer la première marque de partage
de paiement universelle. Notre objectif est de devenir Nous avons ensuite intégré l’accélérateur le Camping et
leader mondial sur ce marché. l’incubateur Paris&Co.

Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur Depuis sa genèse, le projet a bien évolué !
?
De manière générale chez Sharepay, nous n’acceptons pas
“ce n’est pas possible” comme réponse. Nous trouvons
toujours une solution. Nous sommes tenaces et ambitieux.

#PortraitDeStartuper
Portrait #40 168

Sharepay – David Finel
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette l’aventure startup ?
aventure ? Le plus difficile est de rester objectif vis-à-vis de son
Tout d’abord, il a fallu se familiariser avec l’univers du projet. Il faut apprendre à accepter les critiques et les
paiement et comprendre les différents acteurs qui sont utiliser pour avancer.
impliqués dans une transaction.
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
Ensuite, lorsque nous avons commencé à travailler sur voudrait lancer sa propre startup ?
l’idée d’un partage instantané des dépenses, les gens D’abord, il faut se lancer ! Autrement travailler sur son
nous disaient que ce n’était pas possible. projet pour comprendre son industrie, ses concurrents et
son marché. Après cela, il faut très rapidement mesurer
Enfin, il a fallu trouver des partenaires qui étaient d’accord les retours sur le projet. Tout d’abord en parlant de son
pour travailler avec une startup et de petits volumes. Il a idée autour de soi et en convaincant d’autres personnes
aussi fallu agréger différents acteurs qui n’ont pas de rejoindre l’aventure (ses cofondateurs). Ensuite, en
l’habitude de travailler ensemble et de se parler. voyant comment réagissent les utilisateurs (avec un
prototype), l’écosystème entrepreneurial (concours de
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pitch, meetups, candidatures à des
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? incubateurs/accélérateurs) et les investisseurs (banques,
Il faut être tenace et avoir une bonne équipe sur qui BPI, régions, associations).
s’appuyer.
Site internet :
Il faut aussi être conscient des risques et pouvoir http://sharepay.fr
pleinement les assumer.
LinkedIn :
Quel mode de financement avez-vous retenu pour https://fr.linkedin.com/in/davidfinel
lancer votre société ?
Nous avons eu l’argent du concours, des prêts et des Twitter :
subventions. https://twitter.com/davidfinel

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans

#PortraitDeStartuper
Portrait #41 169

Winefing – Livia Gonzalves & Julie Dolon & Lisa Marie Heuty
Comment décririez-vous votre entreprise ? nous voulons pouvoir faire entièrement confiance à nos
WINEFING est un site de réservation en ligne ambassadeurs.
d’hébergement dans le vignoble.
Notre crédo : ouvrir grand la porte à l’oenotourisme et
C’est à la fois une réponse à un besoin de structuration de surtout proposer une expérience de qualité aux visiteurs,
l’offre d’hébergement oenotouristique et une envie de comme aux viticulteurs.
démocratiser l’accès aux propriétés viticoles.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
Le but est de faire quelque chose de communautaire, Toutes trois passionnées par le milieu du vin, nous avons
d’actuel, simple d’utilisation et beau. Nous voulons que les constaté que l’offre oenotouristique française n’était pas
Livia Gonzalves Julie Dolon
gens aient envie de naviguer dans notre univers mais aussi bien structurée, qu’elle manquait de visibilité et de lisibilité.
Co-fondatrice Co-fondatrice que les viticulteurs aient envie d’y être représentés.
L’Etat a commencé à s’intéresser de près à ce secteur à
Winefing est bien dédié à l’hébergement oenotouristique partir dans les années 2010-2011. Plusieurs opérateurs
mais il ne s’agit pas d’un simple annuaire. L’esprit du site privés ont vu le jour entre temps et tentent, tant bien que
n’est pas de pouvoir scanner toutes les offres possibles et mal, d’organiser le marché et de centraliser les offres des
de les mettre en concurrence. En effet, celles-ci figurent vignerons pour les proposer aux touristes, français comme
bien les unes à côté des autres mais nous considérons que étrangers.
chacune doit être prise pour elle-même et doit pouvoir
mettre en avant les caractéristiques qui lui sont propres. L’oenotourisme est donc en pleine expansion et on
comprend aisément pourquoi. Les gens en ont assez d’aller
Nous sommes en contact direct avec les premiers s’entasser sur la côte et d’être noyés au milieu des autres
domaines inscrits et prenons le temps de les rencontrer, de vacanciers. A l’inverse, les régions viticoles semblent aptes
Lisa Marie Heuty discuter avec eux de leur activité, de leur vin, de l’état à offrir des expériences authentiques, où il est possible de
Co-fondatrice actuel de leur offre ooenotouristique et de leurs envies, rencontrer le vigneron, de déguster ses vins, de participer à
leurs projets, ce qu’ils attendent de Winefing. des activités de plain air en famille, de découvrir la culture
de la région et de se faire conseiller un restaurant, un lieu à
Ce rapport nous semble très important car nous souhaitons visiter ; bref, d’avoir un vrai échange.
valoriser des offres de qualité proposées par des
personnes dont nous partageons l’état d’esprit. Or, l’hébergement à proprement parler dans le vignoble
Evidemment, un tel suivi sera difficile à tenir à terme mais n’avait pas de site web dédié. C’est maintenant le cas.

#PortraitDeStartuper
Portrait #41 170

Winefing – Livia Gonzalves & Julie Dolon & Lisa Marie Heuty
Le choix de nous centrer sur l’hébergement n’est pas rencontrons beaucoup de jeunes startups et avons été 2015. Notre société va voir le jour en Février 2016.
anodin. Nous voulons pousser cette logique jusqu’au bout sensibilisées au « lean startup », auquel nous adhérons
et faire rester les visiteurs dans la région de production entièrement. Nous avons fait le choix de l’entrepreneuriat à la fin de
plus d’une demi-journée. Cela permet d’intensifier nos études de droit, soit en octobre dernier. Nous avons
l’expérience oenotouristique et de développer les Nous sommes motivées par le fait de défendre et mener à eu l’idée de ce projet et nous sommes dit que c’était le
territoires en zone rurale ainsi que l’économie locale. bien une conception que nous avons de l’oenotourisme moment où jamais ! Nous avions toutes envie de nous
via la création d’une entreprise qui nous ressemble, qui lancer dans cette aventure, de créer quelque chose et de
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre est à notre image. Nous sommes entrées dans le monde travailler à un projet dans lequel nous croyons.
entreprise ? de l’entrepreunariat sans a priori, très motivées par
Nous voyons cette année 2016 comme une phase de l’accomplissement de notre projet. Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
test. Nous voulons bien faire les choses et ne pas nous aventure ?
tromper. Aussi nous employons tous nos moyens à Quelle est votre formation initiale ? Le plus difficile pour nous a certainement été de changer
accompagner au mieux nos viticulteurs et resterons Nous sommes toutes trois juristes diplômées de de mode de pensée, de se lancer, accepter que les
attentives aux retours d’expériences pour pouvoir coller l'Université de Bordeaux. Julie est spécialisée en droit du choses ne soient pas parfaitement structurées, ne pas
au maximum aux attentes des uns et des autres. travail et suit actuellement un Master 2 en création avoir d’emploi du temps quadrillé, prendre des risques.
entrepreneuriale. Lisa et Livia sont quant à elles Passer d’un enseignement universitaire à une dynamique
Pour la suite, nous comptons nous développer dans la spécialisées en droit de la vigne et du vin. entrepreneuriale n’a pas été aisé.
totalité des grandes régions viticoles françaises et
européennes, en débutant par l’Espagne et l’Italie. Qu’est-ce qui vous passionne ? D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
Le partage, les rencontres, les différents savoir-faire, pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
Enfin, à terme, nous souhaiterions pouvoir proposer des l’œnologie. Nous pensons qu’il est tout aussi intéressant Beaucoup de motivation, de ressort, d’optimisme, une
hébergements dans les vignobles des pays « du nouveau de déguster un vin que d’en connaître le processus grande force de travail. Il faut savoir aller au delà de ses
monde » tels que la Nouvelle-Zélande, l’Australie, d’élaboration, ainsi que les personnes qui les façonnent. appréhensions. Identifier et exploiter ses qualités
l’Afrique du Sud, les Etats-Unis ou encore les pays Nous nous intéressons énormément aux nouveaux personnelles. Il faut accepter de confronter son idée, son
d’Amérique du Sud. modes de consommation, mais aussi aux nouvelles projet, le mettre à l’épreuve pour l’améliorer. Il ne faut pas
façons de voyager, et de combiner différents centres voir peur de se remettre en question.
Comment vous décririez-vous en tant d’intérêt à travers le voyage.
qu'entrepreneur ? Quel mode de financement avez-vous retenu pour
Nous sommes trois jeunes entrepreneuses qui débutons Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis lancer votre société ?
dans ce milieu. Winefing est notre premier projet. Nous quand êtes-vous entrepreneur ? Nous avons lancé une campagne de crowfunding qui
nous formons nous-mêmes à l’esprit de l’entrepreneuriat, Nous sommes entrepreneuses depuis le mois d’octobre nous permet de couvrir nos premiers frais.

#PortraitDeStartuper
Portrait #41 171

Winefing – Livia Gonzalves & Julie Dolon & Lisa Marie Heuty
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Ce qui nous semble décisif est de bien communiquer dès
le départ son idée, être clair, utiliser des termes clés qui
seront réutilisés. Il faut que le public puisse adhérer
immédiatement à une idée, un concept.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
De ne jamais baisser les bras, aller au delà de « la bonne
idée » et la mettre en pratique. Il faut accepter les
critiques, les analyser et en extraire une dynamique
positive.

Site internet :
http://www.winefing.com
https://winefing.wordpress.com/

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/livia-gonzalves-01888493/en
https://fr.linkedin.com/in/julie-dolon-620387a8/en
https://fr.linkedin.com/in/lisa-marie-heuty-096a2787/en

Twitter :
https://twitter.com/GonzalvesLivia

#PortraitDeStartuper
Portrait #42 172

TAO Services – Laurence Rimbeuf
Comment décririez-vous votre entreprise ? positionnés sur le temps et les accompagnons au quotidien.
TAO est une société de Conciergerie Privée. Nous sommes Redonner du temps à nos membres en leur permettant de
au service de nos membres, partout dans le monde, pour déléguer certaines tâches, en prenant en charge
prendre en charge toute demande personnelle et envie, l’organisation d’un week-end ou d’un séjour, réalisant une
leur faire gagner du temps et réduire leur stress. Du course, recrutant une nourrice ou prenant en charge leurs
quotidien à l’exceptionnel, du confort à l’urgence, nous urgences, nous permet de contribuer à cet équilibre de vie.
intervenons dans la plus pure tradition de la Conciergerie Le positionnement « Prestige » ou « luxe » et surtout BtoB
avec une exigence absolue en matière de qualité de de TAO provient plus d’une réalité du marché. La
service, de sur-mesure et de satisfaction. Conciergerie est née dans les Palaces avec la promesse
de réaliser l’impossible pour ses clients. Ne pas tenir cette
Avec des abonnements annuels en illimité et un service promesse ou « industrialiser » un tel service irait à
accessible 7j/7 et 24h/24, nos services sont réservés aux l’encontre de la profession et de son histoire. Enfin, en
particuliers VIP, diplomates, dirigeants et personnalités France ou en Europe encore, peu de particuliers ont créé
internationales ou intégrés, de manière personnalisée par une habitude autour du fait de disposer d’un Concierge
les grands groupes et marques de luxe, pour fidéliser leurs Privé à son service et ne sont pas encore prêt à s’offrir un
clients privilégiés, dirigeants ou collaborateurs, conquérir de abonnement à un service de Conciergerie. Le fait que celui-
nouvelles cibles et atteindre leurs ambitions stratégiques. ci leur soit offert par les marques ou par leur employeur
permet de palier à ce travers du marché.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
Pour deux principales raisons. Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ?
Tout d’abord, je suis convaincue que le temps est devenu Mon ambition est de faire de TAO un acteur de référence
une valeur rare, un vrai luxe de nos jours. Mener une du marché de la Conciergerie Privée, en France puis à
carrière professionnelle, conserver des moments forts pour l’international. Pour cela, nous avons 3 objectifs majeurs :
son épouse ou son mari et ses enfants, avoir du temps développer, développer et développer encore !
pour soi, pour ses loisirs, voir ses amis, peut s’avérer
complexe. Néanmoins, c’est dans cet équilibre que réside, Sans oublier de prendre plaisir à mener ce projet, à
en partie, le bonheur. Au-delà des demandes construire et innover. Aller travailler avec le sourire est un
exceptionnelles ou insolites pour lesquelles nos membres privilège qu’il faut préserver.
nous mobilisent, nous sommes fondamentalement

#PortraitDeStartuper
Portrait #42 173

TAO Services – Laurence Rimbeuf
Comment vous décririez-vous en tant Et je me suis lancé dans la création de TAO.
qu'entrepreneur ? L’aventure humaine, les personnes qui vous font
Beaucoup de travail, de motivation et de passion sont les confiance et qui vous suivent. Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
caractéristiques premières. Quand on parle aventure ?
entrepreneuriat, on oublie parfois de parler de la quantité Et enfin apprendre et découvrir sont également des Elles sont si nombreuses que je ne les compte plus. Au
de travail et d’énergie déployée. Et même si le talent est passions. Autant dans la vie professionnelle que départ, on pense que créer une entreprise est un
un plus, rien n’arrive pas hasard. La réussite est souvent personnelle d’ailleurs. parcours du combattant et que les premières années vont
le fruit d’un travail acharné. J’ai la chance d’avoir une être une succession d’obstacles. C’est effectivement le
capacité de travail élevée. Je peux travailler jusqu’à plus Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis cas. Mais ce n’est que le début. Il faut conquérir des
de 12h par jour et quand je n’ai pas de déjeuner quand êtes-vous entrepreneur ? clients, gagner leur confiance dans la durée, puis être
professionnel, je déjeune en travaillant. TAO est ma première création d’entreprise. Créée plus fort que la concurrence, innover, se réinventer, rester
administrativement en 2007, notre premier contrat a à l’écoute du marché, s’adapter, être agile. Sans parler du
L’impatience est aussi une de mes caractéristiques. démarré en avril 2008. Cela fait maintenant 7 ans que je passage de « créateur » à « dirigeant ». Au fur et à
J’aimerais toujours que le développement soit plus rapide. vis cette aventure. Un jour, une personne de mon mesure du développement, l’équipe s’étoffe. Il faut savoir
Je me rassure en pensant à Confucius – « une petite entourage m’a dit que la première création n’était pas mobiliser ses équipes, les faire adhérer à sa vision,
impatience ruine un grand projet » - il faut savoir agir avec toujours la meilleure. Que l’on apprenait de ses erreurs et motiver, partager et créer une aventure humaine et une
patience, donner du temps au temps et éviter une crise que la seconde création était souvent une réussite encore réussite collective.
de trop forte croissance, qui peut être dangereuse. plus belle. TAO ne sera peut-être pas la première et la
dernière L’aventure ne fait que commencer. D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
Quelle est votre formation initiale ? pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
J’ai commencé par des études de Pharmacie à Paris XI Après HEC Entrepreneurs, j’ai rejoint un cabinet de Reid Hoffman, le co-fondateur de LinkedIn a déclaré un
puis intégré ensuite HEC Paris pour suivre enfin la conseil. Non pas par peur d’entreprendre mais par envie jour : « un entrepreneur est quelqu’un qui se jette d’une
Majeure Entrepreneurs, dirigée alors par Robert Papin. d’apprendre encore. Après plusieurs années d’étude, falaise et construit un avion sur le chemin de la
Une dernière année incroyable qui instille le virus de aussi longues soient-elles, on ne connaît que très peu de descente. »
l’audace et de la création d’entreprise. choses sur le monde professionnel. J’ai appris, j’ai
observé. Les réflexions des dirigeants, la manière dont ils Je pense qu’il faut posséder un grain de folie ou
Qu’est-ce qui vous passionne ? prenaient leurs décisions, dont ils définissaient leurs d’inconscience. Du moins, il faut oser, ne pas avoir peur
J’adore le challenge, la difficulté, les défis à relever. Plus stratégies, dont ils emmenaient leurs équipes. J’ai passé des difficultés et des barrages qui vont survenir, lutter
les choses sont difficiles à réaliser, plus le plaisir de les 10 ans dans le conseil, des années riches et formidables. pour ses convictions. D’autant plus si l’on est porteur d’un
avoir réalisées va être grand. En 2007, le virus de la création d’entreprise s’est réactivé. business model disruptif.

#PortraitDeStartuper
Portrait #42 174

TAO Services – Laurence Rimbeuf
Savoir s’entourer est également crucial. Tout entrepreneur Site internet :
que l’on soit, on ne peut pas être bon sur tous les S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention http://taoprestige.fr
domaines. Il est important de connaître ses forces et ses à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
faiblesses et aller chercher les bonnes compétences pour l’aventure startup ? LinkedIn :
palier à ses faiblesses. Difficile de ne retenir qu’un seul point d’attention. Le https://fr.linkedin.com/in/laurence-rimbeuf-2677393
financement peut-être, qui est un volet toujours délicat
Enfin, être et rester constamment à l’écoute du marché, lors du lancement. Trouver des sources de financement Twitter :
des attentes et des évolutions. Pour le comprendre et est de plus en plus complexe. D’autant qu’un créateur a https://twitter.com/TAOPRESTIGE
savoir s’y adapter. Un entrepreneur est par définition tendance à sous-estimer son besoin en financement.
convaincu de son concept ; une conviction telle qu’elle Mais je n’ai pas envie de terminer sur cette note de
peut parfois virer à l’entêtement. Rester à l’écoute du vigilance. Créer une startup est une formidable aventure,
marché est un véritable facteur clé de succès. qui nous fait vivre à tous des hauts et des bas, des
succès, des déceptions, et dans tous les cas, beaucoup
Quel mode de financement avez-vous retenu pour d’émotion, de passion et de plaisir.
lancer votre société ?
Un des seuls financements accessibles en amorçage : Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
une levée de fonds auprès de business angels. voudrait lancer sa propre startup ?
Les 5 conseils à un entrepreneur :
Les fonds et autres types de financement étant réservés, 1. Ecoutez votre marché et pensez mondial. Un
à mon sens, aux développements futurs. développement international est, de nos jours,
Pour autant, il y a une véritable énergie dans le fait de incontournable.
démarrer avec des business angels. Ils connaissent la 2. Définissez une vision, une stratégie, des objectifs à
difficulté des premières années, vous font confiance, vous atteindre.
soutiennent, vous conseillent et participent, quand ils le 3. Travaillez votre plan de financement et préservez la
peuvent, au développement. Il est d’ailleurs judicieux de trésorerie, le nerf de la guerre au démarrage.
les choisir en fonction de l’activité de l’entreprise que l’on 4. Entourez-vous des bonnes personnes et des bonnes
créé. En veillant à ce qu’ils possèdent, eux même, une compétences.
expérience et un parcours qui ait du sens par rapport à 5. Soyez audacieux, foncez et accélérez dans les
son activité. Ils peuvent apporter beaucoup plus qu’un virages.
simple financement.

#PortraitDeStartuper
Portrait #43 175

WeAssur – Olivier Torres
Comment décririez-vous votre entreprise ? carnet d’adresse ainsi que ses relations sur les réseaux
WeAssur est une application saas qui permet aux Agents et sociaux. Les clients sont nos meilleurs ambassadeurs !
Courtiers d’assurance indépendants de digitaliser leur
relation client. Cet outil permet à l'assureur de prendre le contrôle de sa
relation client et de son image, et ainsi développer
Pourquoi ce choix de produit / service ? l'acquisition de prospects et d'augmenter le taux de
Parce que je suis moi même Agent Général d'assurance et rétention des clients existants.
qu'un assureur indépendant n’a de contact qu’avec une
minorité de sa clientèle chaque année, la grande majorité Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
restante n’a de relation avec leur assureur qu’à la réception entreprise ?
de l’appel de cotisation. De plus les clients sont de plus en Aujourd'hui le marché Français est composé de 32000
plus volatiles (concurrence exacerbée) et souhaitent que indépendants d'assurance, nous souhaitons d'ici 1 à 2 ans
leurs demandes soient traités de manière très rapide, quasi équiper 10% d'entre eux.
instantanément et avec de la qualité.
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
WeAssur permet de communiquer avec 100% de sa ?
clientèle de manière simple et instantanée. Autodidacte, créatif et passionné d’innovation. Ça c'est pour
la partie bullshit ;)
L’application présente 2 fonctionnalités principales :
La 1ère est une messagerie instantanée qui permet au Pour le reste je pense être comme tous les entrepreneurs,
client de contacter directement son conseiller en temps réel ambitieux, travailleur, résilient. On tombe, on se relève, on
(conseiller qu'il connait et avec qui il a l'habitude de traiter se trompe, on a du succès. C'est ça la vie d'un
ses demandes physiquement en agence). À l’issue du chat entrepreneur. C'est l'ascenseur émotionnel ! Je suis
il peut noter et commenter son conseiller sur la qualité du également très curieux et observateur, à mon sens c'est
traitement de sa demande (cela augmente naturellement la mon point fort, en tant qu'autodidacte je part du principe
qualité de service). que la formation est continue, alors j'apprend, j'apprend,
j'apprend. Je suis boulimique du savoir.
La 2nd c’est la gamification. Le client est récompenser par
des points (qu’il peut transformer en argent) s’il utilise Quelle est votre formation initiale ?
l’application et particulièrement s’il invite son entourage à Autodidacte.
rejoindre la plateforme. D’un simple clic le client invite son

#PortraitDeStartuper
Portrait #43 176

WeAssur – Olivier Torres
Qu’est-ce qui vous passionne ? pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
Tout, je suis un "passionné", mon entourage peut en La détermination, le courage, la résilience et la learning
témoigner... curve.

Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis Quel mode de financement avez-vous retenu pour
quand êtes-vous entrepreneur ? lancer votre société ?
Je suis entrepreneur depuis 2008. Je suis devenu Mon découvert autorisé ainsi que celui de mes 2 co-
entrepreneur lorsque j'ai racheté l'entreprise familiale fondateurs. (Laurent Torres CSO et Thibaut Fatus CTO).
avec mon frère en 2008, j'avais 23 ans. J'ai ensuite
réalisé plusieurs projets (e-commerce, réseau social S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
d'entreprise, immobilier etc.). Tous ne m'ont pas rendu à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
riche et célèbre (lol). Je suis un "touche à tout", je pense l’aventure startup ?
que c'est un trait commun à tous les entrepreneurs. L'exécution.
Depuis 2015, je me concentre à 200% sur WeAssur ("the
project") parce qu'on sent qu'il y a une véritable traction, Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
le product market fit est bien là et trop peu d'outils sont à voudrait lancer sa propre startup ?
disposition des assureurs indépendants. Fais le et exécute.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Site internet :
aventure ? http://weassur.com
Les difficultés sont nombreuses mais finalement quand on
essaye de sortir de son corp et d'analyser objectivement LinkedIn :
les difficultés d'un entrepreneur alors on se rend compte https://fr.linkedin.com/in/oliviertorres/en
que bien souvent ces dernières auraient pu être traités si
on avait abordé les choses différemment. La principale Twitter :
difficulté est donc nous même ! C'est parfois difficile à https://twitter.com/Olivier_TORRES
admettre mais je préfère endosser les responsabilités
plutôt que de chercher dans des éléments extérieurs.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès

#PortraitDeStartuper
Portrait #45 177

ideXlab – Jean-Louis Liévin
Comment décririez-vous votre entreprise ? groupe en Grande Bretagne et je suis arrivé au constat que
ideXlab est le adopte1expert.com qui réunit les entreprises même les plus grandes entreprises ne peuvent pas suivre
innovantes en recherche d’expertise et les experts difficiles l’évolution technologique dans tous les domaines pouvant
à trouver. Nous sommes dans une approche « market- les impacter.
pull » vis-à-vis des experts et c’est ce qui leur plait, nous les
sollicitons pour valoriser concrètement leurs savoirs et/ou Cette réalité a des conséquences directes : elle leur fait
technologies. perdre des millions de pounds (dans le cadre de mon
histoire) et des jours voire des mois de travail de leurs
Les entreprises nous apprécient pour plusieurs choses : équipes. Aujourd’hui, je suis certain que, pour employer
§ notre approche proactive de l’Open Innovation et notre une image qui parle à tous, en ce moment même, des
rapidité d‘exécution : 8 semaines en moyenne pour une dizaines d’entreprises sont en train de réinventer la roue
mise en relation avec des experts aux compétences que nous connaissons aujourd’hui.
extrêmement pointues. C’est ce qui m’a convaincu de m’intéresser à l’Open
§ notre moteur de recherche qui simplifie Innovation.
considérablement les recherches bibliographiques.
§ notre solution de knowledge management : grâce à nos A la fin de cette expérience professionnelle, je suis revenu
algorithmes, nous pouvons réaliser une cartographie de en France et vu qu’aucune des solutions présentes alors
compétences grâce aux fichiers internes de nos clients, sur le marché ne correspondait à ma vision, j’ai décidé de
là où nous le faisons sur des bases de données me réaliser mon rêve d’entrepreneur.
externes pour notre offre classique. Nous avons donc développé́ une solution unique pour :
§ notre coût ! L’automatisation de tâches habituellement § trouver en quelques clics l’état actuel des technologies
manuelles permet de réduire la facture à la fois sur le qui nous impactent,
coût de nos abonnements ainsi que sur les prestations § en dénicher les meilleurs experts à travers le monde,
que nous proposons. Nous sommes entre 2 et 10 fois § proposer une mise en relation rapide entre l’entreprise et
moins chers que les autres acteurs de l’Open ces experts.
Innovation… Et toutes nos prestations et services sont
éligibles au Crédit Impôt Recherche (CIR). Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ?
Pourquoi ce choix de produit / service ? Nous sommes sur un marché qui a un potentiel de
L’histoire remonte à l’une de mes dernières expériences plusieurs Milliards d’€ !
professionnelles. J’étais directeur innovation dans un grand

#PortraitDeStartuper
Portrait #45 178

ideXlab – Jean-Louis Liévin
Nous sommes encore au début de notre aventure mais de moi j’ai toujours eu ce désir, mais les conditions avons utilisé les aides pertinentes pour notre projet
nous sommes sûrs que notre approche est bonne. Notre n’étaient pas forcement réunies avant mon passage à (BPIfrance, projets européens, Scientipole, etc.). Nous
ambition est donc de devenir la solution de référence pour l’acte à l’occasion de mon retour en France en 2010. sommes aujourd’hui toujours sur fonds propres.
trouver l’expertise technologique et scientifique, tout
d’abord en Europe qui possède un potentiel fantastique, Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Ensuite, les clients !!
puis dans le reste du monde. aventure ?
Je vais répondre : aucune ! Cela peut sembler utopiste ou S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
Comment vous décririez-vous en tant surréaliste mais c’est mon ressenti. à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
qu'entrepreneur ? l’aventure startup ?
Je suis quelqu’un de passionné mais pragmatique. Cette aventure est la réalisation de toute une vie et quand Le compte en banque...
on y consacre toute sa passion, sa ténacité, ses
Quelle est votre formation initiale ? convictions, au final on se rend compte que c’est certes Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
Je suis de double formation scientifique (Ingénieur de du temps et des efforts, mais que le soir quand on se voudrait lancer sa propre startup ?
l’ENSIEG, puis PhD à l’université de Paris XI) et en couche, on mesure la chance que l’on a. Les difficultés Fonce !!
économie (Université Paris I : Panthéon Sorbonne). que l’on rencontre ne sont rien à côté du bonheur que l’on
ressent de mener son rêve à bien ! Site internet :
Qu’est-ce qui vous passionne ? http://www.idexlab.com/fr/
Au risque de vous surprendre, l’innovation. J’ai bien sûr D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
d’autres intérêts comme le sport, la musique,… Mais pour réussir dans l’entrepreneuriat ? LinkedIn :
l’aventure dans laquelle je me suis lancée n’a fait que Il faut évidemment une idée qui puisse trouver son https://fr.linkedin.com/in/jean-louis-lievin-726576
confirmer ma flamme pour l’innovation au sens large ! A marché ! Si possible, qu’elle soit validée auprès de
chaque projet que nous réalisons avec nos partenaires je personnes de confiance ! Puis énormément de ténacité et Twitter :
sens mon sang bouillonner et les idées fourmiller, c’est de force de conviction. Que ce soit avec les éventuels https://twitter.com/jlouisatfram
vraiment quelque chose qui est dans mon ADN ! investisseurs, les prospects, les apporteurs d’affaires,… il
faut être convaincu pour être convainquant et passionné
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis pour être passionnant !
quand êtes-vous entrepreneur ?
ideXlab est la première entreprise que j’ai créée, donc Quel mode de financement avez-vous retenu pour
depuis 2010 dans les faits, depuis bien plus longtemps lancer votre société ?
dans la tête. Une maturation lente ! Je pense qu’au fond Nous sommes quatre actionnaires fondateurs, puis nous

#PortraitDeStartuper
Portrait #46 179

Les Joyeux Recycleurs – Fabien de Castilla
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Les joyeux recycleurs est une entreprise qui ambitionne Qu’est-ce qui vous passionne ?
d'apporter un (joyeux) choc de simplification dans le Les gens et les défis que notre société doit relever en
domaine du recyclage, en proposant notamment une matière sociétale (inégalités, risques écologiques, etc.)
solution de tri simple et ludique aux entreprises pour leurs
déchets. Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
quand êtes-vous entrepreneur ?
Pourquoi ce choix de produit / service ? A la tête d'une entreprise depuis 2 ans et demi... mais
En France, seul 1/3 des déchets sont recyclés car l'esprit d'entreprise est sans doute plus ancien. :)
seulement 1/3 sont triés. D'où l'idée de faciliter le tri, en
apportant des réponses simples, concrètes Nous avons créé les joyeux recycleurs en 2013 avec un
complémentaires : les box des joyeux recycleurs ami, Gilles Rouverand, tous deux de retour de l'étranger.
(http://www.lesjoyeuxrecycleurs.com/box-bureau) et le Après une petite phase d'analyse du marché, nous avons
mémento recyclage très vite démarrer en testant puis en agissant
(http://www.lesjoyeuxrecycleurs.com/memento-recyclage). opérationnellement (démarchage commercial, collecte en
camion, etc.). Puis nous avons agrandi l'équipe au fur et à
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre mesure que nous gagnions des clients. A ce jour, nous
entreprise ? intervenons dans près de 200 entreprises dont de belles
Équiper toutes les entreprises de solutions de recyclage boîtes (Blablacar, Orange, Leetchi, Le Slip Français,
colorées et positives, à Paris d'abord puis nous l'espérons Cerruti, etc.), avons déjà recyclé près de 60 tonnes de
en province. On estime à seulement 20% les sociétés déchets, reversé 5 000 euros à l'association Ares et créé 7
recyclant leurs papiers au bureau. emplois. Et on a envie de continuer :)

Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
? aventure ?
Engagé, joyeux et avec l'envie d'apporter des réponses, à La complexité administrative qui vous empoisonne à toutes
un enjeu environnemental en l’occurrence. les étapes : pour créer la structure, pour embaucher, etc.

Quelle est votre formation initiale ?
Dauphine puis Sciences Po.

#PortraitDeStartuper
Portrait #46 180

Les Joyeux Recycleurs – Fabien de Castilla
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Site internet :
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? http://www.lesjoyeuxrecycleurs.com/
La motivation (ou l'entêtement...) et l'ouverture (savoir
être à l'écoute des autres pour développer, découvrir, LinkedIn :
grandir dans tous les sens du terme) https://fr.linkedin.com/in/fabien-de-castilla-2772993

Quel mode de financement avez-vous retenu pour Twitter :
lancer votre société ? https://twitter.com/fdecastilla
Un joyeux mix : capital, investisseurs, subvention, prêt.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
L'existence de clients.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Allez-y, tout simplement, n'attendez pas.

#PortraitDeStartuper
Portrait #47 181

Whask – Edouard Tzipine & Nicolas Tzipine & Jérôme Gangneux
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Whask est une application mobile et un nouveau réseau Notre objectif est d’atteindre 806k€ de CA en FY17 et 3,6
social qui permet de sonder ses amis de façon instantanée. M€ de CA en FY18.
Start-up dynamique et innovante incubée au D-incubator à
Paris. Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
?
Pourquoi ce choix de produit / service ? L’équipe de Whask est très complémentaire. Trois
Whask répond à l’indécision constante des jeunes. cofondateurs se partagent les rôles de façon claire et
Quotidiennement, ils se posent des questions sur tout, tout réfléchie. Edouard, 27 ans, s’occupe de la croissance
le temps et pour n’importe quoi. Désormais, Whask les aide organique et de la communication dans tous ses aspects.
Edouard Tzipine Nicolas Tzipine
à choisir. Jérôme, 30 ans, est le CTO de l’équipe et développe
Co-fondateur Co-fondateur Whask sur toutes les plateformes. Nicolas, 25 ans,
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre commercialise et s’occupe de la stratégie/finance de la
entreprise ? marque.
Un an après sa création, Whask est sortie en bêta test sur
iOs et recense 2000 bêta testeurs. Passionnés, volontaires et ambitieux, nous sommes avant
tout dans l’humain et la compréhension de nos clients.
La nouvelle version sera disponible sur l’App store dans
quelques jours et la version Android suivra 2 semaines plus Quelle est votre formation initiale ?
tard. Edouard est diplômé de Dauphine et a ensuite travaillé
pendant 2 ans en production TV chez TF1.
De nombreux leaders d’opinion et influenceurs ont rejoint le
projet et sont prêts à utiliser Whask comme nouvel outil de Jérôme est diplômé de l’université Paris 11 en informatique
Jérôme Gangneux communication. et a ensuite développé plusieurs applications mobiles.
Co-fondateur
Nous attendons 400 000 téléchargements sur les 8 Nicolas est diplômé de l’Edhec et de son MSc
premiers mois. entrepreneuriat. Il a effectué son stage de fin d’étude chez
P&G en tant que chef de secteur.
Nous monétisons l’application via deux modèles : le
Premium et le Publicitaire.

#PortraitDeStartuper
Portrait #47 182

Whask – Edouard Tzipine & Nicolas Tzipine & Jérôme Gangneux
Qu’est-ce qui vous passionne ? à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
Les gens. Les comprendre, appréhender leurs l’aventure startup ?
personnalités et répondre à leurs besoins. Le timing.

Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
quand êtes-vous entrepreneur ? voudrait lancer sa propre startup ?
Je suis entrepreneur 1 an et demi (Nicolas). Whask est, De ne jamais rien lâcher.
pour Edouard et moi (Nicolas), notre première société.
Jérôme, quant à lui, s’est lancé dans l’entrepreneuriat il y Site internet :
a 8 ans. Passionné de nouvelles technologies, il a lancé http://whask.fr
plusieurs apps : Budeal, Ilovepromo et Mistersmartphone
avant de rejoindre l’équipe de Whask. LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/edouard-tzipine-9bb23258/en
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette https://fr.linkedin.com/in/nicolas-tzipine-b7076975
aventure ? https://www.linkedin.com/in/jeromegangneux
La difficulté majeure rencontrée a été la validation par
Apple. Nous avons mis 4 mois à présenter une Twitter :
application respectant de manière drastique toutes les https://twitter.com/edouardtzipine
guidelines Apple. Nous avons fini par y arriver ! https://twitter.com/jrmgx

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
La volonté, la passion, l’audace, l’envie… et le travail.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Investissement privé (Business Angel) et Investissement
public (BPI).

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention

#PortraitDeStartuper
Portrait #48 183

WeFoot – Armand d’Harcourt
Comment décririez-vous votre entreprise ? avec raison n’est pas forcément mon point fort…
WeFoot est une jeune startup qui a décidé de révolutionner
l’univers du foot à 5 en développant une application Quelle est votre formation initiale ?
permettant à la fois d’organiser sa partie de football, trouver Je suis diplômé d’une école de commerce, L’EDHEC où je
des joueurs et réserver son terrain. me suis spécialisé en entreprenariat.

Pourquoi ce choix de produit / service ? Qu’est-ce qui vous passionne ?
Tout d’abord, mes associés et moi-même sont tous des Le sport de manière général, je suis un vrai drogué ! J’en
fous de football. Le but lorsque l’on crée une startup est de fais au moins 2 heures par jour, que ce soit à la salle ou sur
répondre à un besoin. Or, depuis 5 ans maintenant il existe le terrain de rugby il faut que je me dépasse physiquement
un vrai problème pour organiser ses parties de foot. afin de m’évader des tracas du quotidien.
Plusieurs solutions sont apparues mais aucune ne s’est
vraiment imposée. WeFoot se différencie via la plateforme Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
que nous utilisons (nous serons la première application IOS quand êtes-vous entrepreneur ?
et Android) et via le service qui permet pour la première fois L’aventure a commencé il y a un an et demi. WeFoot est
d’organiser et de réserver un terrain. ma première expérience entrepreneuriale, je suis encore
étudiant.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ? Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
WeFoot a pour ambition de devenir le premier réseau social aventure ?
pour les joueurs de foot amateurs à travers le monde. La plus grosse difficulté a été de créer la bonne équipe.
Nous souhaitons en 1 an nous imposer comme la solution Dans un projet où le développement est au centre des
en France et très rapidement exporter notre produit à enjeux, il nous a fallut presque huit mois pour trouver un
l’international. CTO suffisamment motivé et à la hauteur de nos attentes.

Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
? pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
Je pense que je suis avant tout quelqu’un d’excessif qui n’a Avoir les bons associés et ne pas baisser les bras
pas peur de risquer beaucoup pour réaliser ses rêves. Je facilement sont les deux facteurs indispensables à la
pense que l’entrepreneur est parfois obligé d’avoir une réussite d’un projet de startup.
forme de détachement quant au risque qu’il prend. Agir

#PortraitDeStartuper
Portrait #48 184

WeFoot – Armand d’Harcourt
Quel mode de financement avez-vous retenu pour Site internet :
lancer votre société ? http://www.wefoot.co
En amorçage nous avons utilisé du love money et une
subvention de la BPI. LinkedIn :
https://www.linkedin.com/in/armand-d-harcourt-1957b15b
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans Twitter :
l’aventure startup ? https://twitter.com/adharcourt0704
Ecoutez les autres, leurs conseils et ne pas penser qu’on
sait déjà tout et qu’on a forcément raison.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Je lui donnerai deux conseils :
§ Avoir un projet avec un business model réel.
§ Prendre son temps pour créer la bonne équipe.

#PortraitDeStartuper
Portrait #49 185

DigiFood – Ronald Gautruche
Comment décririez-vous votre entreprise ? Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
Une startup avec des envies de refaire le monde. Nous ?
voulons changer la perception de la restauration rapide Simple, jeune avec une grande envie d’apprendre. La soif
dans les lieux à forte affluence et nous voulons surtout de connaissance et la capacité d’apprendre des personnes
apporter un service de qualité à tout nos utilisateurs sans qui nous entourent sont des qualités nécessaires pour
qu’ils aient un sentiment de frustration ou de mauvaise savoir se remettre en question ou prendre des décisions
expérience. clés à un moment précis.

Pourquoi ce choix de produit / service ? Quelle est votre formation initiale ?
Facebook ou smashât ont développé des solutions Profil scientifique, Ancien de dauphine, cursus classique en
incroyables sans répondre à une problématique ou à une Mathématiques appliquées à la finance (DUMI2E). Après
attente d'un marché. Ils ont su par la suite créer cette mon Master 1, j’ai décidé de repartir vers ma première
attente ou ce besoin. passion en faisant un MBA en Management du Sport.

Digifood a été développé simplement en considérant un Qu’est-ce qui vous passionne ?
manque énorme dans un marché de niche. L’opportunité Beaucoup de choses. Le sport, le spectacle, les sorties
d’apporter un service innovant avait déjà un sens. entre amis et les repas de famille.

Les spectateurs attendent des solutions comme la nôtre et Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
les restaurateurs ont besoin de notre service pour se quand êtes-vous entrepreneur ?
développer. Tout le monde est un peu entrepreneur. Petit, j’aimais
organiser, décider de qui faisait quoi pour les projets
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre scolaires et j’aimais surtout les présenter à l’oral à la fin.
entreprise ? Convaincre ou persuader des tierces personnes me
Nous voulons grandir encore et encore. Multiplier les plaisaient beaucoup.
partenariats et les lieux où nous proposons Digifood en
France mais également en Europe. Le constat est similaire Puis lors de mon alternance chez Visiware une société
dans chaque pays, les attentes et les besoins sont informatique, j’avais besoin d’une certaine liberté, j’étais
identiques. Il faut voir grand dans la vie. plein d’énergie et de nouvelles idées. J’étais force de
propositions que cela plaisent ou non.

#PortraitDeStartuper
Portrait #49 186

DigiFood – Ronald Gautruche
Je pense que je voulais devenir entrepreneur depuis bancaire. Site internet :
toujours mais sans forcément le savoir. Digifood.fr
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
J’ai eu une première expérience avec deux amis au cours à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans LinkedIn :
de mon parcours à Dauphine. Ça n’a duré qu’un an, mais l’aventure startup ? https://fr.linkedin.com/in/ronald-gautruche-32205695/en
nous avons appris énormément de choses. On n’y pense pas mais tous les aspects juridiques sont
des points essentiels qu’il faut traiter depuis le début. Twitter :
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette C’est évidemment très loin du produit et de la vente de https://twitter.com/DigiFood_App
aventure ? son produit, on a donc souvent tendance à l’oublier et à
L’aventure de Digifood comme toute aventure ne pas en tenir compte … Mais c’est nécessaire !
entrepreneuriale fut pleine de rebondissements et je suis
certain que ce n’est que le début. Une matinée joviale ou Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
l’on se sent invincible et l’après midi on prend un coup de voudrait lancer sa propre startup ?
marteau sur la tête qui remet tout en question. Les Lancez-vous, n’ayez crainte d’avoir des retours négatifs
montagnes russes sont difficiles à vivre ou jour le jour et ou de prendre des « claques », Il n’y a pas plus grand
parfois il était dur de prendre du recul sur le projet ou sur plaisir que de faire ce que l’on veut dans la vie.
soi-même.

Les difficultés financières sont difficiles à gérer aussi.
C’est pour cela qu’il faut savoir entourer de « faux amis »
qui vous disent de continuer même s’ils ne le pensent
pas.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
La patience et la persévérance !

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Jusqu’à aujourd’hui, nos fonds propres et un prêt

#PortraitDeStartuper
Portrait #50 187

Or Du Monde – Sacha Pavan
Comment décririez-vous votre entreprise ?
OR DU MONDE est la 1ère Green Joaillerie en ligne et à Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
Paris à : ?
§ Garantir la provenance éthique de ses diamants Optimiste avec le goût du risque, marathonien de
§ Recycler l'or pour un impact environnemental 0 l'entrepreneuriat sans jamais voir la ligne d'arrivée, c'est
§ Fabriquer à Paris pour soutenir et développer le savoir- quand on regarde en arrière qu'on s'aperçoit du travail
faire joaillier français accompli et de la distance parcourue.

Pourquoi ce choix de produit / service ? Quelle est votre formation initiale ?
Derrière l’éclat de l’or et des pierres précieuses, les Diplômé de l'ESIEA, Ingénieur en informatique.
pratiques de l’industrie joaillière sont en contradiction avec
les bijoux, symboles d’amour et d’engagement. Qu’est-ce qui vous passionne ?
§ 99% des diamants ne peuvent pas être certifiés Le monde fascinant des pierres précieuses et des
éthiques diamants, les voyages à la source pour identifier des mines
§ 864 tonnes de mercure sont déversés dans la nature partenaires aux pratiques éthiques et remonter les filières
chaque année pour l'extraction de l'or jusqu'aux tailleurs de pierres et lapidaires.
§ 50% des emplois en joaillerie ont disparu en France
ces 15 dernières années L'entrepreneuriat responsable qui a le pouvoir d'impacter
les industries et de transformer leurs pratiques.
En recyclant l’or et en produisant localement, OR DU
MONDE s’inscrit dans une démarche de circuit court, Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
écologiquement et socialement responsable quand êtes-vous entrepreneur ?
et révolutionne les pratiques du secteur en étant le seul Entrepreneur depuis 9 ans, 3 startups fondées, 2 vendues
joaillier à certifier le pays d’origine et la provenance et la dernière, OR DU MONDE, est la plus ambitieuse et
éthique de ses diamants. continue son croissance à 4 chiffres.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ?
Transformer l’industrie bijoutière afin de la rendre plus belle
et plus transparente, un bijou à la fois.

#PortraitDeStartuper
Portrait #50 188

Or Du Monde – Sacha Pavan
A l'âge de 23 ans j'ai quitté mon CDI de consultant en résilience, son mental et sa créativité. L'idée n'est que la Site internet :
informatique pour fonder ma 1ère startup dans le partie émergée de l'iceberg, le succès vient de son https://www.ordumonde.com
domaine de l'éducation, Bankexam.fr. Fort d'une large exécution et donc de l'entrepreneur et de son équipe,
audience de plus de 10M de visiteurs et d'une c'est ce qui fait la différence entre une startup qui échoue LinkedIn :
communauté de plus d'un million d'étudiant, Bankexam.fr et une startup qui réussi. https://fr.linkedin.com/in/sacha-pavan-1a181699/en
rejoint le groupe Studyrama - Vocatis en 2012. Je lance
alors une agence spécialisée dans le référencement Quel mode de financement avez-vous retenu pour Twitter :
naturel qui dès sa création séduit des clients prestigieux lancer votre société ? https://twitter.com/SachaODM
tels que Century21 ou Monabanq., agence qui intègre le L'autofinancement, la face Nord de l'ascension pour une
groupe media MyMedia 1 an après sa création et dont la startup mais la plus gratifiante en cas de succès, chaque
direction est reprise par Philippe Yonnet pour devenir réussite d'entrepreneur m'ayant permis de financer la
Search Foresight. Fin 2013 je lance OR DU MONDE, startup suivante.
1ère Green Joaillerie, sous la forme d'une startup
familiale. S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette l’aventure startup ?
aventure ? Son moral, mieux vaut ralentir que de se retrouver en
La question du financement, pour chacune de mes situation de burn-out qui signe généralement l'arrêt de
startups j'ai toujours fait le choix de l'autofinancement qui mort de l'aventure startup, l'entrepreneur est l'organe
force à davantage de créativité pour se développer mais vital de la startup surtout à son lancement, sans lui tout
qui rend le quotidien d'autant plus difficile à gérer. s'écroule.

Dans cette nouvelle aventure les fondateurs de la startup Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
sont de la même famille, ce qui présente le nouveau défi voudrait lancer sa propre startup ?
d'arriver à concilier professionnel et personnel au Un seul conseil, partir du postulat de départ qu'il a tout
quotidien. faux dans son analyse du marché, du produit, de l'équipe
à mettre en place, du temps nécessaire et de son
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès business plan... et se lancer quand même en espérant
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? faire les bonnes erreurs qui permettront de corriger les
L'entrepreneur avant tout, sa capacité de résistance et de variables jusqu'à trouver son équilibre.

#PortraitDeStartuper
Portrait #51 189

Hello Artisan – François Sorbier
Comment décririez-vous votre entreprise ? élargies. Plus nous disposons d’informations précises,
HelloArtisan est spécialisée dans la mise en relation entre mieux les choix peuvent être opérés. Ainsi le particulier qui
particuliers et professionnels. doit faire appel à un artisan, disposera d’un éventail plus
vaste, lui permettant d’arrêter sa préférence aux autres
Notre objectif est de valoriser l’image de l’artisanat du selon ses critères personnels.
bâtiment en France qui est un métier de savoir-faire et de
transmission qui a malheureusement été mis à mal ces Si notre objectif est donc d’offrir une plus grande diversité
dernières années. de choix auprès du particulier, il a pour but également
d’offrir une meilleure visibilité concernant les artisans,
Nous voulons faciliter les rencontres dans ce milieu grâce à faciliter la mise en relation entre professionnels et
la digitalisation. Pour cela nous faisons en sorte de particuliers.
décloisonner ce marché qui est fragmenté.
Par ailleurs, notre ambition est également d’accompagner
Contrairement aux sites concurrents nous ne vendons pas les artisans dans les démarches relatives aux coûts
de devis, nous créons des pages professionnelles pour les d’approvisionnement. En effet, les artisans ont souvent de
artisans de type « Advisor ». Les particuliers ont accès à fortes avances financières à faire en équipements et
plusieurs informations : nom de l’entreprise, numéro SIRET, matériaux pour se lancer ou pour débuter un chantier. C’est
assurance, label, téléphone, contacts, tarifs, avis… Nous pourquoi nous sommes en constantes recherches de
sommes convaincus que pour donner une importance fournisseurs qui seraient favorables à concéder des
accrue et améliorer les relations dans l’artisanat du réductions pour nos artisans membres.
bâtiment, le particulier doit avoir le choix de son prestataire.
Les solutions alternatives comme sur les autres sites web Pourquoi ce choix de produit / service ?
qui envoient 5 devis d’artisans au particulier sans que celui- J’ai eu l’idée de lancer ce projet lorsque j’étais en
ci ait les moyens d’accéder au préalable au profil de colocation avec Charles Coatalem, l’un de mes associés
l’artisan. Je fais souvent cette comparaison, ce serait actuels. Nous avons eu un gros dégât des eaux dans la
comme partir en vacances et être obligé de choisir entre 5 cuisine. Nous avions besoin d’appeler un artisan pour le
destinations sans avoir d’autre choix. faire venir en urgence. Nous nous sommes rendu compte
qu’aucun service n’existait pour cela, impossible de trouver
Les supports Internet, réseaux de communication, un artisan et d’avoir des échos/feedback consommateurs
permettent aujourd’hui d’accéder à des informations pour être certifiés de la qualité de son travail.

#PortraitDeStartuper
Portrait #51 190

Hello Artisan – François Sorbier
Nous avons alors décidé de lancer une plateforme web la gestion de la trésorerie etc… autour de nous et à l’étranger afin de se perfectionner et
pour faciliter la rencontre entre les particuliers et des faire grandir nos projets.
artisans de confiance. Nous voulons créer une communauté d’artisans de
confiances où le savoir-faire et la rencontre sera au Les idées ne viennent pas seules selon moi mais naissent
Notre service est en opposition à ce qui se fait dans le centre des prises de décisions. L’artisanat est un métier des rencontres avec des personnes expertes en leur
secteur du web/bâtiment. Nous ne vendons pas de lead. humain et relationnel. C’est pour cela que nous facilitons domaine (web, digital, journalistes, artisans…).
Selon nous, ce segment est source de frustration et la rencontre et la prise de contacts à travers une
restrictif que ce soit tant pour les particuliers que tant pour plateforme digitale qui met à disposition de multiples Quelle est votre formation initiale ?
les artisans. renseignements tels que les numéros de tel, avis, tarifs, Je dispose d’un Master 2 en entreprenariat et commerce
description.). Nous souhaitons décloisonner ce marché en international de l’ESCE (école supérieure du commerce
Néanmoins nous disposons d’un espace où les établissant une relation de confiance. extérieur).
particuliers peuvent publier leur demande de travaux.
Cependant ce service n’est qu’un extra pour les artisans. Nous espérons réunir plus de 10 000 artisans d’ici Qu’est-ce qui vous passionne ?
A l’inverse des concurrents la réponse y est illimitée pour décembre 2017 afin de disposer d’une communauté § Les nouvelles technologies, que ce soit dans
les artisans experts, nous l’appelons le Smart Lead. Après solide et compétente pour répondre aux demandes des l’équipement ou le domaine médical
inscription de l’artisan en qualité d’Expert moyennant clients. Par ailleurs, plus notre communauté aura § Le web
79,90€/an, il dispose d’un libre accès à l’ensemble des d’envergure, plus HelloArtisan sera capable d’obtenir des § Les nouveaux moyens de communication
fonctionnalités de notre plateforme chaque fois qu’il lui est partenariats pour simplifier la vie des professionnels et § L’écosystème des startups
nécessaire et sans surcoût. des particuliers.
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
HelloArtisan est une plateforme ouverte et Comment vous décririez-vous en tant quand êtes-vous entrepreneur ?
communautaire. qu'entrepreneur ? Cela fait maintenant plus de 7 mois que je travaille
Je répondrais créatif, imaginatif, travailleur et persévérant. activement sur HelloArtisan.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre J’ai souvent de nombreuses idées pour développer HelloArtisan a été crée en 2014 par Frédéric et Florent
entreprise ? HelloArtisan et/ou des idées pour développer d’autres Barthelemy. C’est au cours de recherches que nous
Notre objectif principal est de valoriser l’image de entreprises annexes. Cette créativité est aussi très faisions avec mon associé actuel, Charles Coatalem que
l’artisanat en France et de tirer vers le haut les artisans stimulante voire distrayante. Il est important d’être focus, nous avons découvert qu’une entreprise nommée
qui ont des compétences et un large/solide savoir-faire. ne pas s’éloigner des objectifs fixés et en même temps je HelloArtisan faisait à 80 % ce que nous souhaitions créer.
Nous souhaitons devenir plus que leur partenaire web, suis constamment à la recherche de nouvelles Cette société était gérée par ces deux entrepreneurs
mais leur partenaire de tous les jours en ce qui concerne technologies, fonctionnements qui amélioreraient notre ayant comme fonction développeur web et designer. Nous
les coûts d’approvisionnement, la gestion des paiements, service. Il est indispensable d’étudier ce qui est proposé les avons contactés.

#PortraitDeStartuper
Portrait #51 191

Hello Artisan – François Sorbier
De cette rencontre est née la volonté réciproque de nous m’ont fortement donné l’envie de lancer ma propre réalisation d’un business plan solide. Nous avons travaillé
associer pour mettre nos compétences complémentaires Startup d’où Hello Artisan aujourd’hui. plus de 6 mois à réaliser de nombreuses versions
en commun. différentes avant d’arrêter la version finale. Ce business
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette plan est la ligne de conduite et la ligne d’objectif que le
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis aventure ? projet doit suivre, il permet également de délimiter les
quand êtes-vous entrepreneur ? L’une des plus grandes difficultés fût de comprendre les besoins et la capacité financière. Un bon business plan
Cela fait maintenant plus de 7 mois que je travaille problématiques de chacun que ce soit côté artisan ou doit essentiellement analyser 3 aspects essentiels, le
activement sur HelloArtisan. côté particulier afin de créer un service fiable. marché/la cible, le plan de communication et le plan de
financement, ces 3 éléments sont liés et fonctionnent
HelloArtisan a été crée en 2014 par Frédéric et Florent Il a fallu recueillir de nombreux témoignages sous forme de vase communiquant où chacun a un
Barthelemy. C’est au cours de recherches que nous d’expériences afin de créer un service s’adaptant à la impact sur l’autre.
faisions avec mon associé actuel, Charles Coatalem que demande et surtout un service résolvant un problème.
nous avons découvert qu’une entreprise nommée Il est selon moi très important d’être persévérant. Nous
HelloArtisan faisait à 80 % ce que nous souhaitions créer. Par la suite la difficulté fut de créer le site internet avec devons savoir également retenir les critiques, conseils qui
Cette société était gérée par ces deux entrepreneurs les fonctionnalités adaptées, sachant que nous sommes peuvent nous être prodigués. Les avis de telle ou telle
ayant comme fonction développeur web et designer. Nous constamment dans une stratégie d’amélioration. personne sont-ils déterminés par sa formation, son âge,
les avons contactés. De cette rencontre est née la volonté ses expériences (échec, réussite, jalousie ?) ou son
réciproque de nous associer pour mettre nos D’après vous quels sont les facteurs clés de succès manque de connaissance du milieu. Sont-ils déterminés
compétences complémentaires en commun. pour réussir dans l’entrepreneuriat ? par des tendances ou des facteurs économiques ? De
Selon moi, il est très important initialement de penser son nombreux projets sont maintenant devenus des « suces
Ainsi que je l’ai précisé cela fait 7 mois que je travaille sur projet, d’étudier sa pertinence, sa viabilité. On ne peut story » alors que tout le monde en pensait le contraire.
HelloArtisan, cependant je dirais avoir la fibre et pas lancer un projet sans avoir fait une analyse du Selon moi il faut être sûr de son projet et de son idée
l’expérience entrepreneuriale depuis 3 ans, entre mon marché sur lequel il doit porter et sans savoir s’il répond à mais être capable de le remettre en question si
expérience en tant que sales manager d’une startup et la une nécessité. Il est aussi nécessaire d’analyser les nécessaire et de faire pivoter la société de façon adaptée.
formation en Master entrepreneurial que j’ai suivie. besoins pour trouver les solutions qui répondront aux
attentes et il est impératif en conséquence d’adapter son Quel mode de financement avez-vous retenu pour
Avant de me lancer dans HelloArtisan j’ai eu plusieurs offre d’autant que s’agissant d’une toute jeune création lancer votre société ?
expériences professionnelles, notamment au sein d’une d’entreprise les fonds sont précieux pour faire connaître Nous avons tout d’abord apporté nos fonds propres et du
startup de développement web. J’ai été sales manager de son entreprise. love money ;
cette startup pendant 1 an et demi sans être associé.
L’ambiance et l’énergie qui se dégageaient de ce projet Par ailleurs, il est très important de passer du temps à la

#PortraitDeStartuper
Portrait #51 192

Hello Artisan – François Sorbier
Nous sommes actuellement en plein processus de levée personnel et financier que le projet ne répond pas à une l’offre etc.
de fonds afin de financer l’aspect communication et demande.
développement commercial. Nous disposons d’ores et Site internet :
déjà de plusieurs accords d’acteurs clés du monde du Cela serait bien évidemment corrigeable en faisant http://www.helloartisan.com
bâtiment. Nous sommes sur un secteur très large, il y a pivoter l’offre, mais cela prendrait à nouveau du temps qui
456 000 entreprises artisanales en France. Il n’’n’est donc aurait pu être utilisé pour développer la startup. LinkedIn :
pas évident de toucher toutes ces personnes sans https://fr.linkedin.com/in/françois-sorbier-3b595652/en
consacrer un budget conséquent à la communication Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
surtout lorsqu’il faut également toucher 33 millions de voudrait lancer sa propre startup ? Twitter :
foyers. Il faut savoir être persévérant et patient, comme je le https://twitter.com/HelloArtisan
précisais la persévérance concernant l’établissement d’un
Il n’est pas évident de construire une connaissance de projet d’ampleur est fondamentale. De nombreuses
marque forte envers les particuliers. En effet, les entreprises ont dû se lancer « et pivoter » de nombreuses
particuliers ont une demande sporadique pour les fois avant de fonctionner, je pense notamment à Airbnb
travaux, tout au mieux une fois par an. Nous ne qui s’est lancée 5 fois avant de devenir ce qu’est Airbnb
disposons donc pas de l’avantage d’utilisation récurrente, aujourd’hui.
il est donc difficile de rester dans l’esprit des particuliers.
C’est pourquoi la levée de fonds est apparue comme la Il est rare de voir un projet qui génère plusieurs millions
solution la plus appropriée pour développer notre d’euros en moins d’1 an, c’est pourquoi il faut faire preuve
Enterprise de patience et se fixer des objectifs réalisables en
développant son entreprise étape par étape. Le danger
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention est de vouloir devenir trop gros trop vite ; beaucoup
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans d’entreprises notamment dans le secteur des produits
l’aventure startup ? sont victimes de leur croissance, ne disposant pas
Le marché et la demande. Il est plus qu’important de d’assez de fonds pour soutenir leur production.
s’assurer que le projet que l’on souhaite lancer aura de
l’intérêt auprès de sa cible. Surtout lorsqu’on connait Une étape doit correspondre à un développement, une
l’énergie et le temps déployé à développer une startup. Il fois que l’objectif a atteint maturité il est possible de viser
serait très décourageant de se rendre compte après une un autre objectif. Comme attaquer un nouveau marché
année de travail de développement, d’investissement étranger, lancer de nouvelles fonctionnalités, diversifier

#PortraitDeStartuper
Portrait #52 193

WiBulle – Charlotte Lasou
Comment décririez-vous votre entreprise ? besoins des gens avec les startups les plus pertinentes,
Internet bouillonne de créativité mais c'est aussi une jungle indépendamment de leurs moyens financiers,
pour l'internaute. § Proposer une alternative humaine aux moteurs de
recherche qui permette d’ouvrir une autre porte d'entrée
Wibulle.fr est le 1er guide critique des sites et applications sur Internet, non plus quantitative mais sélective et
qui facilitent la vie. qualitative
§ Faire de Wibulle le label indépendant qui permette de
Nous repérons, analysons et recommandons les meilleures créer de la confiance sur Internet
solutions pour guider l'internaute dans cette offre
foisonnante. Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
?
Pourquoi ce choix de produit / service ? Avant de me lancer dans l’entrepreneuriat, j’ai travaillé 10
J’ai décidé de créer Wibulle quand je me suis rendue ans, et j’ai eu la chance de faire du marketing et du
compte que les médias me faisaient découvrir de plus en commerce, de manager… ça me sert beaucoup
plus de nouveaux sites et d’applis aux concepts hyper aujourd’hui. Selon les jours et les sujets je suis marketing,
créatifs mais que je n’arrivais jamais à les (re)trouver au com’, manager ou commerciale… un vrai couteau suisse !
moment où j’en avais besoin.
Quelle est votre formation initiale ?
Les moteurs de recherche fonctionnent sur des critères J’ai fait une école de commerce.
quantitatifs qui mettent en avant les sites déjà connus.
Ceux qui ont le plus de traffic, et le plus de budget… alors Qu’est-ce qui vous passionne ?
que ce ne sont pas forcément les plus pertinents. La créativité des startups. Elles innovent beaucoup plus vite
que notre imagination !
Nous voulons donner de la visibilité aux vraies pépites du
net. Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
quand êtes-vous entrepreneur ?
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre Je me suis lancée à 34 ans, et c’est un changement de vie
entreprise ? total. On sort du cadre très confortable d’une vie salariée
Nous avons 3 ambitions avec Wibulle : pour se lancer sans filet dans une aventure dont on ne sait
§ Créer une plateforme qui permette de faire matcher les pas bien où elle va vous mener.

#PortraitDeStartuper
Portrait #52 194

WiBulle – Charlotte Lasou
Mais la satisfaction de se donner à 300% pour un projet bien peser l’impact de chaque euro dépensé. Du coup, j’ai utilisateurs !
auquel on croit profondément donne une énergie totalement gelé mon budget shopping ! Mais je n’ai pas
incroyable. On ose des choses qu’on aurait pas pensées de regrets, ce que j’entreprends me remplit d’autres Site internet :
possibles. choses. http://www.wibulle.fr

Je n’ai pas cherché à être entrepreneur, le salariat me S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention LinkedIn :
convenait tout à fait. Mais je fonctionne aux challenges, et à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans https://fr.linkedin.com/in/charlotte-filley-lasou-
quand j’ai eu l’idée de Wibulle un week end, cette idée l’aventure startup ? 0a05a676/en
m’a tellement enthousiasmée que je ne me voyais pas ne Bien valider le besoin et commencer le plus tôt possible à
pas la concrétiser. Une semaine plus tard je lançais le rassembler une communauté. Twitter :
projet. https://twitter.com/Wibulle
Je vois énormément de startups avec des concepts
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette geniaux, mais qui meurent malgré tout car ce sont des
aventure ? coquilles vides sans d’utilisateurs. Il ne faut pas
Faute de moyens on fait globalement tout par nous- surestimer le bouche à oreille. Construire une
même, alors on voudrait d’avoir beaucoup plus de bras communauté prend du temps.
pour faire les choses aussi bien et aussi vite qu’on
aimerait ! Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Ne pas hésiter à pousser les portes et à aller vers les
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? autres. Le monde des startups est un milieu bienveillant,
La persévérance, la force de conviction… et la capacité à en échangeant vous serez surpris de voir qu’on en ressort
se remettre en question. On passe par des moments de toujours quelque chose : un avis, un conseil, une reco,
grande euphorie et de grands doutes. Il faut rester lucide une idée… Tout le monde est en mode « spéléologie à la
pour évaluer le meilleur chemin à chaque carrefour de frontale». On a peu de moyens mais tous envie de
décision. changer le monde alors il y a un vrai esprit d’entraide !

Quel mode de financement avez-vous retenu pour Et puis, n’hésitez pas à envoyer un message à Wibulle
lancer votre société ? pour nous présenter votre site ou de votre appli. On fera
Pour l’instant nous avons tout auto-financé, ça permet de ce qu’il faut pour vous faire rencontrer vos futurs

#PortraitDeStartuper
Portrait #53 195

Barefoot Studio – Augustin van Rijckevorsel
Comment décririez-vous votre entreprise ? Quelle est votre formation initiale ?
Barefoot est un startup studio, une entreprise innovante J’ai suivi une formation universitaire en “International
venant bousculer le monde de la startup avec l’ambition de Business Management” à Bruxelles.
la professionnaliser : elle crée ses propres startups qui
délivrent des solutions b to b qui auront été validées par Qu’est-ce qui vous passionne ?
ses clients potentiels. Toute grande entreprise qui voudrait Un des traits de personnalité qui me caractérise est mon
en faire autant mettrait au moins le double de temps. envie d’apporter des solutions aux problèmes que peuvent
rencontrer les différents acteurs dans mon écosystème. Je
Pourquoi ce choix de produit / service ? ne me verrais pas faire autre chose.
Au fil du temps j’ai compris les problèmes auxquels
venaient se heurter les entrepreneurs et les investisseurs. Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
Pour les uns : le manque d’accompagnement, pour les quand êtes-vous entrepreneur ?
autres : le risque que représente les investissements dans Cela va faire dix ans que je suis dans l’entreprenariat.
les startups. Barefoot combine le meilleur des deux
mondes. J’ai commencé mes projets entrepreneuriaux assez jeune,
avec European Master Forum dont le but était de faciliter
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre les échanges de données européennes sur des sujets
entreprise ? citoyens, Bottlenecktie un projet innovant de
Voir naître de nouvelles structures basées sur le même personnalisation de bouteilles de vins, Talkin plateforme de
modèle, prouvant plus encore que les startups sont un vrai discussion entre décideurs sur des sujets sociétaux,
pôle de croissance. Barefoot Factory et Chilli Pinch des sociétés de conseils en
image de marque et en gestion.
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
? J’ai été à chaque fois fondateur et administrateur. J’ai
Se décrire est toujours un peu complexe, mais mes connu beaucoup de hauts et de bas, mais j’ai surtout à
collaborateurs me décrivent comme une pile survoltée, je chaque fois énormément appris.
fais souvent plusieurs choses à la fois, d’où cette envie de
mener plusieurs startups simultanément de front via
Barefoot.

#PortraitDeStartuper
Portrait #53 196

Barefoot Studio – Augustin van Rijckevorsel
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention Site internet :
aventure ? à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans http://barefoot-studio.be
Les principales difficultés que j’ai rencontrées sont en l’aventure startup ?
faite mes propres limites, mes capacités. C’est pour cela La passion est importante dans ce que l’ont fait. Il faut LinkedIn :
que s’entourer des meilleurs partenaires est juste faire attention à ne pas se laisser emporter par elle. https://be.linkedin.com/in/augustin-gus-van-rijckevorsel-
indispensable à tout entrepreneur. Il faut porter une vraie attention aux demandes des 3850b910
clients, le produit doit se conformer à leurs besoins.
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Twitter :
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui https://twitter.com/barefootbelgium
Identifier la bonne problématique que l’on vient résoudre, voudrait lancer sa propre startup ?
sans cela le marché n’acceptera jamais de payer une Il faut s’entourer de personnes vraiment compétentes. Il
forme de rémunération. ne faut jamais hésiter à demander des avis externes et
très vite se confronter aux professionnels et principaux
S’entourer des bonnes personnes, elles comblent vos acteurs du marché.
lacunes d’autant plus que tout va tellement vite et qu’il
faut être sur tous les fronts.

Ne pas hésiter à prendre des virages dans la conduite du
projet. C’est le marché qui détermine la solution qu’il
acceptera, l’entrepreneur doit donc admettre que la
définition de son produit soit modifiée en cours de route.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Barefoot à été capitalisée sur mon épargne et un petit
fond d’amorçage. Ensuite plusieurs associés sont entrés
en scène dans le cadre d’une augmentation de capital,
deux d’entre eux constituent avec moi le comité exécutif.
On prépare actuellement une levée de fond pour les mois
de mai ou juin.

#PortraitDeStartuper
Portrait #54 197

Collock – Clément Sério
Comment décririez-vous votre entreprise ? Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
Collock est une jeune entreprise dont la mission est de ?
faciliter la libération des richesses humaines grâce à des Je suis un passionné qui met le sens du projet au centre.
jeux innovants et sur-mesure. Collock prône le plaisir, la Cette passion me pousse à me transcender. Je suis
communication, la collégialité, l'exigence qualité et également à la recherche d'une aventure humaine.
l'authenticité.
Quelle est votre formation initiale ?
Avec Collock, l'Escape Game devient nomade. ESSEC.

L'Escape Game est un jeu en équipe où les joueurs doivent Qu’est-ce qui vous passionne ?
résoudre des énigmes en un temps limité pour s'échapper Le jeu, le sport, le cinéma, les voyages.
d'une pièce. Collock propose des scénarios de jeux en
version nomade pour s'adapter au mieux aux joueurs lors Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
d'événements de team building. quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis entrepreneur depuis Mars 2015.
Collock créé également des jeux sur-mesure pour les
événements de communication. Je me suis lancé dans la création de Collock en mars 2015
à la suite d'une expérience en start-up à Berlin. Auparavant,
Pourquoi ce choix de produit / service ? j'avais fait mes classes dans la division conseil d'Orange
Nous avons découvert l'Escape Game à Budapest il y a 5
ans. Ce jeu nous a séduit car il met la dynamique de Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
groupe et l'aspect ludique au cœur de sa proposition. Nous aventure ?
avons donc tout de suite accroché avec le concept. Les doutes au moment du lancement, la pression liée à
l'exigence qualité que Collock recherche.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ? D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
Nous souhaitons devenir la référence de la création ludique pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
pour révéler les richesses humaines, notamment en Patience, persévérance, humilité, énergie.
entreprise.

#PortraitDeStartuper
Portrait #54 198

Collock – Clément Sério
Quel mode de financement avez-vous retenu pour Site internet :
lancer votre société ? https://www.collock.com
Fonds propres.
LinkedIn :
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention https://de.linkedin.com/in/clserio/en
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ? Twitter :
L'idée est importante. Mais c'est la réalisation qui fera la https://twitter.com/serioclem
différence.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
S'assurer une sécurité financière personnelle à moyen
terme pour donner toutes les chances à son projet de
réussir sans obligation de résultats immédiats.

La priorité est le lancement de votre produit, même en
version Beta, afin de progresser et de l'améliorer en
permanence.

S'entourer au maximum, en externe et en interne, pour
donner de l'énergie au projet et éviter les erreurs.

#PortraitDeStartuper
Portrait #55 199

WeTask – Benjamin Schafier
Comment décririez-vous votre entreprise ? Quelle est votre formation initiale ?
WeTask est une plateforme qui permet aux étudiants de se Jeune diplômé d’un Master en Project Management, j’ai
forger des expériences professionnelles par le biais de surtout le profil Sales et business development. Je suis en
missions ponctuelles en entreprise. charge de trouver nos clients, les fidéliser et trouver de
nouveaux partenariats.
C’est grossièrement parlant un uber de la junior entreprise.
Qu’est-ce qui vous passionne ?
Pourquoi ce choix de produit / service ? Chaque rencontre avec les gens qui gravitent autour de
L’accès à l’emploi est de plus en plus en difficile pour les nous est unique et très spécial. Je suis passionné par les
jeunes diplômés, il est donc nécessaire d’accumuler les relations humaines. C’est pour ça que j’accorde une
expériences valorisantes pour pouvoir s’en sortir. importance toute particulière aux relations avec mes clients,
Parallèlement à cela, pour les entreprises, sous-traiter à qu’avec les étudiants et bien sûr avec mon équipe.
des étudiants à plusieurs avantages. Bénéficier d’une
bonne image de marque auprès des étudiants, dénicher les Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
futurs talents et pouvoir accomplir les nombreux projets quand êtes-vous entrepreneur ?
plus rapidement et pour un coût inférieur. J’ai tout d’abord pendant mes études, travaillé comme
négociant avec le statut auto-entrepreneur. Du vin bio aux
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre T-shirt, j’ai toujours souhaité accumulé mes expériences et
entreprise ? monter en compétence. Pendant ma dernière année
Aujourd’hui, nous nous sommes concentrés d’abord sur le d’études, j’ai co-fondé l’application AppiJob et je travaille
marché des startups et entreprise en croissance. Nous désormais sur le projet WeTask.
souhaitons désormais accroître notre présence sur le
marché des PME et travailler de plus en plus avec de Bien que je pense que l’on ne naît pas entrepreneur, on
grandes entreprises. peut tout du moins y être prédestiné. Mes premières
ventes remontent au collège lorsque j’achetais des figurines
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur Warhammer, que je faisais peindre par une amie et
? revendais beaucoup plus cher.
Je me décourage très rarement, et suis plutôt quelqu’un de
persévérant lorsque j’entreprends.

#PortraitDeStartuper
Portrait #55 200

WeTask – Benjamin Schafier
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette parler le plus tôt possible de son idée. J’entends encore Site internet :
aventure ? beaucoup trop souvent des jeunes entrepreneurs en http://www.wetask.co
Se lancer dans l’entrepreneuriat contient pour chaque devenir, ayant peur de se faire voler leur idée du siècle.
aventure son lot de difficultés. Pour ma part ce sont Le problème est qu’il est essentiel de ne pas être trop LinkedIn :
principalement les difficultés financières liées à une étroit d’esprit, savoir pivoter, changer d’idée en cours de https://fr.linkedin.com/in/benjamin-schafier-54a54864/en
activité non pécuniaire au démarrage et qui me poussent route peuvent souvent être la solution du succès.
à travailler en parallèle dans l’alimentaire. Pour être Twitter :
entrepreneur, il ne faut pas avoir peur de compter ses Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui https://twitter.com/getWeTask
heures, voire il vaut mieux ne pas les compter du tout ! voudrait lancer sa propre startup ?
Le conseil que je donnerais à toute personne qui souhaite
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès se lancer est simplement de s’entourer. Je remarque de
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? plus en plus dans mon travail que le réseau est primordial
Selon moi, un bon entrepreneur est quelqu’un qui doit et essentiel. Un entrepreneur doit savoir fédérer, et
avoir une personnalité, notamment en ce qui concerne la rassembler des gens autour de son projet.
relation avec ses clients. Ensuite, les qualificatifs que l’on
retrouve souvent mais qui selon moi sont bien réels :
persévérant, opportuniste et bien sûr un peu de chance !

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Pour démarrer notre activité, nous avons eu recours à du
love money. Juste ce qu’il fallait pour démarrer. Le reste
repose sur de la recherche sur internet concernant toutes
les techniques qui permettent de démarrer une activité
sans sous.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Je pense qu’avec le recul, je dirais qu’il est important de

#PortraitDeStartuper
Portrait #56 201

mobi rider – Cécile Morel
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Mobi rider est une startup IoT spécialisée dans le Smart Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
Retail. Notre métier est d’effacer les frontières entre la entreprise ?
boutique (le offline) et le numérique (le online). Mobi rider Notre ambition court terme est de fournir la seule
transforme les boutiques en machine de guerre digitale et plateforme de Marketing Retail qui englobe connaissance
mesure la transformation numérique des points de vente. et engagement client pour les réseaux de pointe de vente.
A terme, la vision est d’avoir une connaissance fine des
Pourquoi ce choix de produit / service ? parcours clients multi-marques multi-canal.
La solution mobi rider couple mobi one, un objet élégant et
intelligente et mobi web, plateforme de Retail Marketing afin Quelle est votre formation initiale ?
d’offrir une expérience phygitale simple, ludique, complète. Formation école de commerce (GEM), spécialisée (déjà à
l’époque !) en management de l’innovation et MBA en
Dans le point de vente, nous avons encore la chance Amérique du Nord en commerce international.
d’avoir des murs en dur, des humains qui nous conseillent
et des produits à essayer. Nous vivons une expérience Qu’est-ce qui vous passionne ?
riche d’interaction avec la marque. Nous avons ainsi eu Les verbes d’actions : S’amuser, Apprendre, Partager, Agir,
l’idée de rendre tangible et physique le digital dans la Avancer, Résister, Accélérer. La vie me passionne. Je
boutique d’où l’idée de mobi one, l’objet connecté comme pense qu’elle vaut la peine d’être vécue pour l’intensité des
stop digital du parcours client physique. Mobi one fait très relations avec les autres que ce soit les relations familiales,
simplement le lien entre la boutique et sa vitrine digitale en amicales ou professionnelles.
envoyant un sms à tout mobile qui passe par la boite.
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
Mobi one est la partie visible de l’offre de mobi rider quand êtes-vous entrepreneur ?
complétée par mobi web, la plateforme de marketing retail Dans ma famille, nous sommes entrepreneurEs de mère en
qui mesure en temps réel la transformation numérique des fille. Je pensais ne pas avoir attrapé le virus de mes ainés
points de vente. Mobi web mappe le réseau de points de et pourtant à 35ans, j’ai crée noema, ma société de
contact d’une marque, pilote les objets connectés et les conseils marketing à destination de secteur numérique.
campagnes digitales et surtout fournir en temps réel
connaissance et engagement client pour chaque point de
contact.

#PortraitDeStartuper
Portrait #55 202

mobi rider – Cécile Morel
Puis 5 ans plus tard, j’ai eu la chance de croiser mon pour réussir dans l’entrepreneuriat ? Site internet :
associé et nous avons eu une idée pour digitaliser les Il n’y a pas de recette magique j’imagine. Il y a de http://www.mobirider.com/fr/
points de vente. Et c’est passionnant d’avoir une idée, de multiples formes d’entreprenariat. Il faut tout simplement
la transformer en entreprise, de recruter une équipe au oser. Avoir confiance en soi. S’aimer. Ne pas lâcher. LinkedIn :
top, de signer les premiers clients et de progresser. Transformer la peur en un super héros. Apprendre des https://fr.linkedin.com/in/morelcecile
Chaque étape du parcours, aussi chaotique, soit-il est faux pas. Voir grand.
exaltante. Twitter :
Quel mode de financement avez-vous retenu pour https://twitter.com/cec_morel
10 ans déjà que je suis entrepreneure si je compte mon lancer votre société ?
entreprise de conseils en marketing avant mobi rider. Et je Nous avons financé mobi rider par levée de fonds auprès
n’ai pas vu passer les minutes passées. Je cours un de business angels et fonds d’investissement. Elaia
marathon à la vitesse d’un sprint et 10ans plus tard, je Partners, KIMA Ventures et Frédéric Potter sont
suis en pleine forme. actionnaires de mobi rider. Le financement est une étape
importante mais le principal atout est de savoir s’entourer
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette afin de pouvoir accélérer.
aventure ?
L’entreprenariat, c’est vivre à bord d’un grand 8 en S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
permanence. On passe par des moments d’exaltation et à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
de déception à grande vitesse, il faut bien savoir gérer l’aventure startup ?
ces pics. La principale difficulté est sans doute le La validation de la solution par le marché.
financement qui peut ralentir notre exécution. Le
financement d’une startup est un processus chronophage Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
qui nous éloigne du business. A 7 personnes et une levée voudrait lancer sa propre startup ?
d’amorçage, nous avons réussi à concevoir une solution Fonce ! Entoure-toi ! Exécute !
phygitale unique et engager à nos côtés des grands
comptes comme AXA, Crédit Mutuel, Française des Jeux, Go, go, go !
Renault, Orange… Pour cela, nous avons été très bien
entourés par nos mentors. Nous sommes en accélération.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès

#PortraitDeStartuper
Portrait #57 203

MyRezapp – Maëlla Degras & Romain Hillairet
Comment décririez-vous votre entreprise ? disponibilités, et d'autre part de disposer d'une interface de
C'est avant tout l'œuvre de deux entrepreneurs ultra réservation en ligne accessible 24h/24 7j/7, et ce depuis
motivés (Romain Hillairet et moi-même) qui ont eu envie de n'importe quel appareil (ordinateur, tablette ou mobile).
participer à la démocratisation du numérique dans les TPE C'est un véritable allié au quotidien, un vrai gain de temps
et PME, en mettant à disposition du plus grand nombre une pour nos utilisateurs comme pour leurs clients.
solution moderne et performante.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
Notre entreprise est spécialisée dans la réservation et la entreprise ?
prise de rendez-vous en ligne. Nous sommes l'éditeur de Nous pensons que notre solution apporte une réelle valeur
MyRezApp, une solution clé en main permettant d’ajouter à nos clients. Nous en avons la preuve tous les jours. Notre
un module de réservation à n’importe quel support digital ambition est de continuer de nous développer rapidement
(site web, média/réseau social, annuaire en ligne etc.). en France, jusqu'à devenir leader de notre domaine, pour
ensuite réitérer à l'échelle européenne puis mondiale. Nous
Pourquoi ce choix de produit / service ? voulons devenir un acteur majeur de la réservation en ligne.
Pour améliorer le quotidien de millions d'indépendants, TPE
Maëlla Degras Romain Hillairet et PME à travers le monde ! Elles sont encore nombreuses Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneurs
Co-fondatrice & CEO Co-fondateur à utiliser des outils qui ne sont plus adaptés à notre ?
époque. En matière de réservation ou prise de rendez- C'est difficile de dresser son propre portrait... Ce qui est sûr
vous, la plupart utilisent encore le papier et le crayon quant c'est que Romain et moi avons toujours eu l'envie de
70% de leurs clients plébiscitent la réservation en ligne. "créer", d'entreprendre. Tout ce qui touche à
C'est tellement pratique ! l'entrepreneuriat nous passionne et nous avons un goût
certain pour les défis. Nous aimons imaginer des produits,
Comme c'est une fonctionnalité souvent coûteuse et difficile trouver des solutions à des problèmes quotidiens... Du
à mettre en œuvre, notre volonté c'est de proposer une reste, nous croyons religieusement au travail d'équipe, la
solution simple et abordable. Nous voulons accompagner réussite d'une entreprise est forcément collective, et nous
les petites entreprises dans leur transition numérique et leur avons pour leitmotiv la satisfaction clients. Etre à leur
permettre de tirer profit des opportunités qu'offre Internet. écoute, comprendre leurs besoins (voire les anticiper !) est
Ainsi notre logiciel Saas a pour objectif de simplifier la vie essentiel. Après tout, c'est pour eux que nous arrivons au
de ces professionnels et de leurs clients dans ce domaine. bureau avec enthousiasme le matin !
Il leur permet d'une part de gérer leur planning et leurs

#PortraitDeStartuper
Portrait #57 204

MyRezapp – Maëlla Degras & Romain Hillairet
Quelle est votre formation initiale ? cours d'une discussion presque banale que notre projet a Quel mode de financement avez-vous retenu pour
Je suis diplômée de l’IFAG Lyon (Ecole Supérieure vu le jour. Il s'est concrétisé avec la négociation d'une lancer votre société ?
d’Entrepreneuriat) et me suis spécialisée très tôt dans le rupture conventionnelle avec nos employeurs respectifs. Nous avons démarré avec nos fonds propres et du "love
marketing digital. Romain, lui, est ingénieur informaticien. money". BPI France nous a également apporté son
Ancien Business Analyst, il a une grande expérience du Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette soutien en nous accordant la bourse French Tech, de
développement applicatif. MyRezApp n'est pas le premier aventure ? même que l'accélérateur Story Starter par lequel nous
logiciel qu'il crée. Monter une boîte n'est jamais facile. Il y a toujours des avons été sélectionnés.
surprises, des imprévus. Il faut faire avec et aller de
Qu’est-ce qui vous passionne ? l'avant. Cela fait partie du jeu ! Et surtout, il faut bien S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
Créer. Entreprendre. Cela sonne peut-être un peu cliché, s'entourer. A notre niveau, notre plus grande difficulté a à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
mais c'est vrai. Au-delà de ça nous sommes d'un naturel sans doute été de trouver les bons interlocuteurs pour l’aventure startup ?
curieux et nous intéressons à beaucoup de choses : notre projet. Ce n'est pas toujours évident de dissocier les Les clients (ou utilisateurs). C'est le plus important.
découvertes scientifiques, avancées technologiques, bons (comprendre "légitimes") des mauvais. Nous avons S'assurer qu'ils sont satisfaits, que le produit ou service
Histoire, écologie... De manière générale, nous sommes perdu pas mal de temps et d'énergie avec des gens qui proposé répond à leurs besoins et exigences. Adapter sa
fascinés par la capacité qu'a l'Homme d'inventer sans n'ont aucune idée de ce qu'est une startup, n'en démarche marketing et commerciale à leur
cesse des choses qui améliorent son quotidien, qui comprennent pas les mécanismes et tentent de vous comportement. Toutes les cibles ne sont pas réceptives
contribuent à un monde meilleur. L'idée d'y participer, à appliquer des schémas prédéfinis qui ne vous au même message, n'ont pas la même réaction face à
notre échelle, est une grande motivation pour nous. C'est conviennent pas. Nous ne nous sommes pas découragés une approche donnée... Comprendre leurs remarques, les
également une source de satisfaction ! pour autant. Aujourd'hui tout cela est bien loin ! objections et craintes qu'ils peuvent avoir, rationnelles ou
non, et en tenir compte. Bref, toujours avoir les clients en
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis D’après vous quels sont les facteurs clés de succès tête et bien les connaître c'est une grosse partie de la
quand êtes-vous entrepreneur ? pour réussir dans l’entrepreneuriat ? réussite d'une entreprise ! Il faut donc les impliquer autant
Cela fait deux ans que nous nous sommes lancés. En ce L'humilité et l'endurance sont essentielles. Il faut mettre que possible dans la conception du produit ou service.
qui me concerne, c'est la première boîte que je crée. son égo de côté, entendre les critiques, admettre que l'on
Avant cela j'ai été Chef d'Equipe et Responsable s'est trompé, accepter de changer certaines choses, se
WebMarketing chez des pures players. J'ai eu différentes montrer ouvert. C'est ce qui permet de "challenger" son
idées auparavant mais je ne suis jamais allée au bout. Je projet en permanence, de s'assurer que l'on va dans la
n'étais tout simplement pas prête. Romain, lui, avait déjà bonne direction. Et comme tout ne se fait pas en un
lancé un premier projet. Il avait créé BIshop, un logiciel de claquement de doigt, il faut persévérer. Tant que les
Business Intelligence dédié au e-commerce. C'est au voyants sont au vert en tout cas !

#PortraitDeStartuper
Portrait #57 205

MyRezapp – Maëlla Degras & Romain Hillairet
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui Site internet :
voudrait lancer sa propre startup ? http://myrezapp.com
Le premier : lancez-vous sans trop tarder. Acceptez de
présenter un produit qui n'est pas parfait. C'est loin d'être LinkedIn :
intuitif et pourtant cela permet de tester rapidement son https://fr.linkedin.com/in/romain-hillairet-68498184/en
idée, de la confronter au marché. Certaines choses https://fr.linkedin.com/in/maëlla-degras-4b344695/en
peuvent être ainsi confirmées, d'autres émergent alors
qu'on n'y avait pas pensé une seule seconde. Ce sont les Twitter :
feedbacks sur ce produit imparfait qui vous aideront par la https://twitter.com/Rom1Hill
suite à concevoir le bon produit. Dans la même logique, il
est important de tester toutes les facettes de son projet au
fil du temps et être capable de changer ce qui doit l'être
tout en gardant sa vision. Ce que je veux dire c'est que, si
l'objectif à atteindre doit être très clair, il faut savoir rester
ouvert et flexible quant à la façon de l'atteindre. Au final,
peu importe que l'on ait pris le chemin B plutôt que le A,
pourvu qu'on arrive à bon port !

#PortraitDeStartuper
Portrait #58 206

Custom My Art – Léo Péna
Comment décririez-vous votre entreprise ? fois l'offre et la demande.
Custom My Art est la 1ère plateforme consacrée
exclusivement à la création d'œuvres d'art urbain sur De plus, l'art urbain a un potentiel énorme dû à la
mesure et à la vente d'œuvres d'art urbain en ligne. Cette multiplicité de ses supports. Vous pouvez très bien
marketplace a pour ambition de faciliter la mise en relation demander de faire customiser un mur directement chez
des street artistes et des particuliers sensibles à l’art urbain. vous, une chaise, une table, une toile ou encore votre
Le fonctionnement est très simple : chaque artiste bénéficie instrument de musique ! C'est ainsi qu'un service d'"Art
gratuitement d'un profil présentant son univers ainsi qu'un urbain sur-mesure" prend tout son sens.
espace spécialement dédié à la mise en vente directe de
ses œuvres. Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ?
Un amateur d'art urbain a une idée, une envie, qu'il exprime La mission principale de Custom My Art est de promouvoir
directement sur la plateforme via un formulaire de l'art urbain et valoriser ses artistes, tout en répondant à une
commande et l'envoie à l'ensemble de la communauté demande majoritairement insatisfaite. Nous souhaitons
d'artiste ou vers un artiste qu'il aura pré choisi. Il reçoit alors répondre à ce double objectif en proposant un outil de mise
des propositions personnalisées, en discute avec les en relation le plus simple et le plus ergonomique possible.
artistes via notre messagerie interne, il choisit celui qui lui
correspond le mieux et la création de son œuvre Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneurs
commence ! ?
Créatif. Je suis vraiment porté sur la création et l'innovation.
Pourquoi ce choix de produit / service ? J'ai un besoin incessant de développer chaque jour de
nouvelles choses. Je m'inspire beaucoup de ce que je vois,
Il m'a toujours fasciné de voir ces artistes s'exprimer des gens que je rencontre afin de créer mon propre univers
pleinement, librement, en réalisant aussi bien une simple
signature stylisée que de véritables chef d'œuvres. Il y a Quelle est votre formation initiale ?
quelques années, j'ai commencé par m'intéresser de plus Je suis en 5ème année de l'ISEG, l'Institut Supérieur
près à ce secteur tout en réalisant mes premières œuvres. Européen de gestion.
Puis, voyant l'engouement énorme de cet art auprès des
publics et la difficulté pour ceux-ci à démarcher des artistes,
j'ai eu l'idée de développer cette activité : centraliser à la

#PortraitDeStartuper
Portrait #58 207

Custom My Art – Léo Péna
Qu’est-ce qui vous passionne ? D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
Au-delà de mes "hobbies" que sont le rugby et le street pour réussir dans l’entrepreneuriat ? voudrait lancer sa propre startup ?
art, je crois que je suis réellement passionné par la Je ne sais pas s'il existe vraiment des facteurs clés de De ne pas essayer de suivre à la lettre les
réalisation de projets personnels et professionnels. J'aime succès pour réussir dans l'entreprenariat. Je ne sais recommandations et les dires des créateurs d'entreprise.
à sentir que j'ai participé d'une manière ou d'une autre à même pas ce que signifie "réussir" dans l'entreprenariat. Il est important que sa startup porte l'identité du créateur.
l'élaboration, l'évolution et la concrétisation d'un projet. En fait, je pense simplement que l'aventure C'est le facteur de différenciation le plus simple à mettre
entrepreneuriale est une succession de réussites et en place !
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis d'échecs, et que ces deux entités vont de toute façon de
quand êtes-vous entrepreneur ? paire. Le véritable aboutissement est lorsque l'on arrive à Site internet :
Légalement je suis entrepreneur depuis Septembre 2015. tirer les leçons d'une expérience, bonne ou mauvaise. https://www.facebook.com/custommyart/
J'ai vraiment su que j'allais créer ma structure lorsque je
suis arrivé en école de commerce. A partir de ce moment, Quel mode de financement avez-vous retenu pour LinkedIn :
j'ai utilisé le temps réservé aux stages en entreprise pour lancer votre société ? https://fr.linkedin.com/in/léo-péna-19433aa2/en
réaliser des projets que j'avais en tête. Par exemple, j'ai Tout d'abord j'ai eu la chance de participer et d'être le
créé il y a maintenant 4 ans un parcours de flashcodes au lauréat d'un concours qui m'a financé mon projet à
sein de la Promenade du Paillon, le plus grand parc de la hauteur de 10 000€. Ensuite, un apport personnel et love
ville de Nice. Cela consiste à flasher des QR codes money ont comblé le budget pour la mise en ligne la
présents au pied des arbres exotiques du jardin afin de plateforme. Dans un second temps, je ferais appel à des
découvrir toutes les caractéristiques extra ordinaires de investisseurs, business agnels, etc.
ces espèces.
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
aventure ? l’aventure startup ?
Pour moi, les principales difficultés lorsqu'on lance son Il est très important, voire vital pour son entreprise, de
projet sont les doutes permanents sur le concept qui nous réussir à prendre du recul à chaque étape de la
hantent nuit et jour. Un jour on peut être très confiant sur réalisation de ses projets. Il y a trop de startupers qui se
le potentiel de notre idée et le lendemain être sur le point voient trop loin, trop vite. S'accorder du temps pour
de tout arrêté. C'est à ce moment là où les gens qui prendre un peu de distance par rapport à son business
croient en vous ont beaucoup d'importance. afin de rester bien les pieds sur terre me paraît
indispensable.

#PortraitDeStartuper
Portrait #59 208

Adopte Un Bureau – Christophe Cote
Comment décririez-vous votre entreprise ? révolution économique et écologique qui est en train de
Adopte Un Bureau a pour mission de réduire prendre place aux quatre coins du monde.
significativement le gaspillage de mobilier de bureau
généré par les entreprises (250 000 tonnes de mobilier de Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
bureau finissent en déchetterie chaque année). entreprise ?
Nous voulons faire décoller le marché de l’occasion et
Nous rachetons le mobilier des entreprises qui déménagent rendre ce type d’achat aussi naturel pour les entreprises
ou renouvellent leur mobilier et le revendons à prix réduit qu’il l’est devenu pour les particuliers. Nous souhaitons
aux startups et PMES via notre site de e- devenir la plateforme de référence pour le mobilier de
commerce adopteunbureau.fr. Nous évitons d’un côté que bureau d’occasion et devenir le réflexe de toutes les
du mobilier de qualité soit mis en déchetterie et de l’autre entreprises qui se lancent ou se développent avant de
évitons la fabrication de mobilier neuf à bas coût qui est s’orienter vers le neuf.
souvent la solution retenue par les structures avec des
moyens limités. Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneurs
?
Pourquoi ce choix de produit / service ? Je vois l’entrepreneuriat comme la possibilité de créer des
Après 8 années passées dans des entreprises choses, d’imaginer des solutions à des problèmes auxquels
« classiques » (conseil en stratégie au BCG, études de nous sommes confrontés. Je me décrirais comme un
marché grande conso chez Nielsen), je souhaitais entrepreneur social qui a pour vocation de trouver des
m’investir dans un projet qui fasse du sens. solutions business rentables (condition sine qua none pour
se développer et avoir de l’impact) à des problèmes de
Nous sommes à un tournant historique de l’histoire du société. J’aime aussi beaucoup l’esprit d’équipe qui anime
monde : soit nous arrivons à relever le défi du changement les startups et la possibilité d’aider les membres de l’équipe
climatique et d’un mode de vie plus tenable, soit les à se développer, à grandir sur le plan professionnel et
conséquences sur nos sociétés seront dramatiques personnel.
(guerres et conflits autour des ressources, migrations
climatiques et humanitaires d’une toute autre ampleur que Quelle est votre formation initiale ?
ce que nous voyons actuellement, etc.) Ecole de commerce (HEC Paris) et MBA aux Etats-Unis
(Thunderbird)
Je souhaite contribuer à mon échelle à cette formidable

#PortraitDeStartuper
Portrait #59 209

Adopte Un Bureau – Christophe Cote
Qu’est-ce qui vous passionne ? pas de parts dans les sociétés qu’ils accompagnent et tenir une bonne idée, lancez-vous. Les expériences en
L’éco-système du réemploi est fascinant car il crée de la dans lequel j’ai énormément appris, à la fois des cours, startup sont aujourd’hui très valorisées par les entreprises
valeur à partir d’éléments considérés à tort hors d’usage des mentors mais aussi des autres startupers du donc dans tous les cas, vous n’avez pas grand-chose à
ou sans valeur. Chaque fois que je vends un mobilier qui programme avec qui les échanges et le soutien sont très perdre. Et si vous vous lancez, allez-y en mode lean
était destiné à la benne, je transforme un coût en PIB, riches. startup pour valider à moindre coût votre concept le plus
c’est fascinant ! rapidement possible. Le temps est la ressource la plus
Quel mode de financement avez-vous retenu pour précieuse dont vous disposez.
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis lancer votre société ?
quand êtes-vous entrepreneur ? Auto-financement pour l’instant. Site internet :
J’ai soufflé en février 2016 ma première bougie www.adopteunbureau.fr
d'entrepreneur. S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans LinkedIn :
Adopte Un Bureau est ma première aventure l’aventure startup ? https://fr.linkedin.com/in/cotechristophe
entrepreneuriale mais j’adore cette liberté de pouvoir Ne pas trop attendre avant de se confronter au marché.
créer n’importe quelle solution à des sujets qui nous Vendre son idée, son concept le plus rapidement Twitter :
tiennent à cœur sans d’autre limite que son imagination et possible. Et s’il s’agit d’un produit qui prend du temps à https://twitter.com/chrisjcote
sa créativité. développer, des plateformes type Kickstarter permettent
de valider la pertinence du produit très rapidement. La vie
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette d’une startup consiste à évoluer jusqu’à trouver son
aventure ? modèle. On ne prend jamais directement le bon chemin
Faire la preuve du modèle, se faire connaître, développer donc il est vital de s’en rendre compte le plus tôt possible
un réseau de partenaires bienveillants, grandir tout en pour bifurquer à temps.
restant rentable.
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès voudrait lancer sa propre startup ?
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? On a la chance en France d’avoir Pole Emploi qui permet
Se faire accompagner, notamment par un incubateur me pour ceux qui ont déjà travaillé d’avoir ce formidable filet
parait indispensable lorsqu’il s’agit d’un premier projet. de sécurité qui permet d’avoir 2 ans devant soi pour
J’ai eu la chance d’être suivi par le Startup Leadership prouver que son idée a du potentiel. C’est aujourd’hui très
Program qui est un excellent programme qui ne prend facile en France de créer son entreprise. Si vous pensez

#PortraitDeStartuper
Portrait #60 210

Le Taximètre – Fabien Conreaux
Comment décririez-vous votre entreprise ? million d’utilisateurs.
Le Taximètre est le premier comparateur de VTC et de
taxis, pour trouver un chauffeur disponible au meilleur tarif ! La réplication de notre modèle à l’international sera
Nous comparons les tarifs et disponibilités des plus également un vecteur de réussite.
grandes enseignes de taxis et de VTC, afin de trouver pour
chaque course, en temps réel, la meilleure offre. Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneurs
?
Ce concept est une extension des comparateurs et J’aime partir de zéro pour créer des concepts et services
agrégateurs existant dans d’autres domaines d’activités, innovants. Le fait de porter un sujet depuis son origine
comme les trajets en avion, ou encore l’hôtellerie. jusqu’à son développement est l’une de mes plus grandes
motivations. Cela signifie aussi qu’il faut accepter l’échec
Pourquoi ce choix de produit / service ? car lorsque l’on défriche des parties inexplorées, on se
Avec l’ouverture du marché des taxis à la concurrence des heurte souvent à beaucoup d’avis contraires, mais cela fait
VTC, les utilisateurs se retrouvent face à un choix de plus aussi partie du challenge. Pour faire grandir ces projets, il
en plus large, et il devient difficile de s’y retrouver. faut réussir à s’entourer des meilleures compétences, le
Comment choisir le meilleur chauffeur ? Comment trouver meilleur chef d’orchestre n’est pas forcément bon
un chauffeur disponible ? Quelles sont les enseignes les violoniste.
plus fiables ?
Quelle est votre formation initiale ?
C’est pour répondre à toutes ces interrogations que Le J’ai fait une école de la CCIP, appelée aujourd’hui
Taximètre est né. Novancia, puis un master en marketing à l’INSEEC Paris.

De plus, avec un marché d’une valeur de plus d’un milliard Un profil assez classique, qui n’était pas dédié à
d’euros rien qu’à Paris, le potentiel est important ! l’entreprenariat à l’époque.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre Qu’est-ce qui vous passionne ?
entreprise ? La nouveauté ! Comme disait Barney Stinson, « New is
L’objectif est de devenir le premier moteur de recherche de always better ». J’applique ce concept au quotidien pour
chauffeurs en France, en nombre de chauffeurs et en me renouveler autant que possible et ne pas rester dans
nombre de clients ! une zone de confort.

D’ici à 18 mois, nous visons un portefeuille de plus d’un
#PortraitDeStartuper
Portrait #60 211

Le Taximètre – Fabien Conreaux
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis pour réussir dans l’entrepreneuriat ? Etre lucide sur sa capacité à conquérir le marché. L’idée
quand êtes-vous entrepreneur ? Même si l’environnement des start-up est assez récent, il peut être géniale, mais encore faut il pouvoir la vendre à
Ma première expérience était en 2008, et je travaille sur a déjà ses codes, et mieux vaut les connaître lorsque l’on votre cible.
Le Taximètre depuis Aout 2014. veut lever des fonds.
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
J’ai eu plusieurs expériences d’abord avec des « side Pour exemple, l’équipe est probablement la première voudrait lancer sa propre startup ?
projects », c’est-à-dire que je travaillais sur des projets chose que regarde les investisseurs, alors entourez-vous Lancez-vous ! C’est comme pour le loto, 100% des
perso en plus de ma vie de salarié. bien ! gagnants ont tenté leur chance. Si vous hésitez trop
longtemps, il est probable que la raison prenne le dessus.
Mon premier saut dans l’aventure entrepreneuriale était Au niveau personnel, il faut être à la fois persistant et Et comme disait Oscar Wilde : « J'aime mieux avoir des
pour créer une nouvelle enseigne de restauration rapide. flexible. Persistant parce que vous aurez beaucoup plus remords que des regrets. »
Et Le Taximètre est le deuxième projet sur lequel je suis de portes fermées que de portes ouvertes, au moins au
dédié à 100%, en mettant de côté le confort de ma vie début. Site internet :
salariée. http://www.letaximetre.fr
Flexible parce que la limite entre persistant et borné est
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette parfois ténue…et adapter son service/produit aux LinkedIn :
aventure ? réactions du marché est souvent nécessaire. https://fr.linkedin.com/in/fabien-conreaux-a797648
La première difficulté quand vous avez une vie
confortable est de convaincre ses proches que vous faites Quel mode de financement avez-vous retenu pour Twitter :
le bon choix, en quelque sorte que le risque en vaut la lancer votre société ? https://twitter.com/LeTaximetre
chandelle. L’entreprise a été créé et le service développé grâce à
mes économies. Cela m’a permis de valider le concept et
Ensuite, j’ai mis du temps à m’entourer des bonnes le « market fit » sans diluer le capital.
personnes, ce qui est pourtant un facteur de succès
important. Ensuite, la levée de fonds est indispensable pour passer
à la vitesse supérieure.
Maintenant, la difficulté est de trouver les bons
financements pour accélérer notre croissance. S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès l’aventure startup ?

#PortraitDeStartuper
Portrait #61 212

BeeShary – Clara Baglione & Houda Behidji
Comment décririez-vous votre entreprise ? troc d’expérience 100% gratuite à échelle globale. C’est
S’il fallait comparer notre entreprise à quelque chose, c’est également d’utiliser BeeShary pour recréer du lien social,
sans aucun doute que nous la comparerions à une ruche et pour redécouvrir des savoir faire, explorer de nouvelles
c’est probablement pour cela que nous l’avons appelé cultures et faire éclore de nouvelles initiatives. C’est un
BeeShary, l’abeille qui partage. vaste programme, mais, si nous réussissons à fédérer
notre communauté, alors, il nous sera possible d’abattre
En effet, par le biais de notre startup, nous mettons en des montagnes.
place un large mouvement de troc d’expérience où chaque
personne inscrite sur Beeshary propose une expérience En ce qui concerne nos objectifs, ils sont un peu plus terre
liée à sa culture, à son savoir-faire, à sa passion en à terre. Dans un premier temps nous souhaitons nous
échange de laquelle il lui sera possible de découvrir une développer en région PACA et utiliser cette belle région
nouvelle expérience dispensée par une autre personne de comme “laboratoire”. En effet, nous avons tous les
notre communauté. Le tout gratuitement. éléments clés pour réussir notre implantation, il ne nous
reste plus qu’à être efficace sur la partie opérationnelle.
Pourquoi ce choix de produit / service ? D’ici septembre 2016 nous serons en mesure d’analyser
Clara Baglione Houda Behidji Parce qu’il donne du sens à nos vies. BeeShary, c’est notre phase teste pour nous développer sur toute la France
Co-fondatrice Co-fondatrice prendre le temps de partager sa passion avec une et en région Parisienne.
personne intéressée et en échange, découvrir d’autres
centres d’intérêts, d’autres personnes, d’autres cultures, Puis, en 2017 nous souhaitons mettre un pied en dehors de
d’autres savoir-faire, le tout gratuitement. la France et pousser les portes de nos voisins Européens.

BeeShary est une startup qui remet l’humain au centre des Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
préoccupations. Nous avons tous quelque chose à partager ?
susceptible d’intéresser une personne. De la même Nous sommes avant tout curieuses et passionnées. Nous
manière nous sommes tous curieux de faire de nouvelles sommes à l’écoute et nous ne prenons jamais rien pour
découvertes. acquis. Nous nous remettons continuellement en questions
pour toujours trouver des alternatives créatives à un
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre problème donné. Nous sommes surtout très ouvertes pour
entreprise ? échanger, discuter, et nous ouvrons toujours la porte à
Notre ambition est de développer la première plateforme de l’imprévus.

#PortraitDeStartuper
Portrait #61 213

BeeShary – Clara Baglione & Houda Behidji
Bien entendu nous sommes aussi leader de notre équipe trouver des solutions à un problème donné surtout BNParibas, EarlyAdpoter de l’EMLyon et
ce qui signifie que nous devons partager avec elle nos lorsque ce dernier est un problème social. C’est pour cela Baume&Mercier). Aujourd’hui, nous avons une version
valeurs et notre vision tout en favorisant une que l’entreprenariat est pour nous une évidence. bêta de notre site web qui est fonctionnel, 200 inscrits, et
communication fluide. nous avons une belle communauté qui nous suit sur les
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis réseaux sociaux. Enfin, de beaux partenariats ont été
Quelle est votre formation initiale ? quand êtes-vous entrepreneur ? signés et sont en cours de signature pour développer
Houda et moi (Clara) avons toutes deux fais l’école de Nous sommes entrepreneuses depuis peu, depuis 1 ans notre startup. Nous espérons en tout cas n’être qu’au
commerce Edhec. Houda s’est spécialisée en marketing et demis environs. Mais depuis toujours finalement nous début de ce parcours qui est riche en surprises et belles
et communication alors que je me suis tournée vers la aimons prendre des initiatives. Ce trait de caractère a en emmottions.
finance de marché. Après notre cursus, Houda a décidé faite toujours fait parti de nous.
de mettre ses compétences à profit. Elle a travaillé Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
quelque temps sur Monaco. Quant à moi, j’ai vite compris Notre parcours d’entrepreneur est vraiment tout petit et il aventure ?
que la finance de marché ne me correspondait pas du est difficile pour nous de pouvoir en parler. Nous n’avons pas rencontré de grosses difficultés, même
tout. J’ai donc décidé d’effectuer 6 mois de volontariat si tous les jours nous faisons face à de petits défis. En
dans une entreprise sociale au Bengladesh avant de Mais ce que l’on peu dire, c’est qu’il a été très naturel. effet, tous les jours nous apprenons, donc tous les jours
revenir avec Beeshary en tête. Comme mes compétences nous devenons un petit peu plus aguerrit au métier
en entreprenariat étaient un petit peu limitées, j’ai fait un L’entreprenariat s’est mit sur nos routes très d’entrepreneur qui est un métier où l’on doit savoir tout
MSC en Global Entrepreneurship à l’EMLYON qui a duré naturellement. Une fois que nous avons eu la conviction faire en même temps ce qui n’est pas évidement.
un an. que nous voulions apporter notre contribution à faire
changer les choses, et que cette contribution s’appelais Par exemple, un challenge que nous devons surmonter
C’est seulement en novembre 2015 qu’Houda et moi BeeShary, après avoir travailler sur la faisabilité d’une c’est de mettre en place une structure organisationnelle
nous nous sommes réunis pour débuter réellement telle idée, et que toutes les lumières se sont allumées, pour être le plus efficace et performant possible. Mettre
l’aventure BeeShary. alors, nous ne nous sommes pas posée plus de question. en place cette structure de manière non pyramidale où
tous les membres de l’équipe s’y retrouve et surtout ou la
Qu’est-ce qui vous passionne ? Nous avons réellement débuté Beeshary en Septembre communication entre nous tous est fluide. En effet, nous
Tout. Nous sommes curieuses, passionnées par les 2016, depuis nous avons levé 20 000 euros sur la partons d’un principe très simple : si tout le monde est
différentes cultures, les différentes opinions, les différents plateforme de crowdfunding Ulule, nous avons développé heureux de venir travailler pour BeeShary, alors nous
paysages. Nous aimons plus que tout voyager et notre équipe qui se compose de 3 web développeurs, et atteindrons nos objectifs plus rapidement et notre
apprendre enfin nous aimons l’Humain, il est fascinant ! de deux ambassadeurs (nous sommes donc 7), nous créativité n’en sera que boostée. Nous mettons donc un
avons été incubées à l’EDHEC pour une durée de 3 ans, point d’honneur à ce qu’il y est une bonne cohésion entre
Nous aimons être acteurs du changement. Nous aimons et gagnés deux concours (1 clic pour un projet de la nous.

#PortraitDeStartuper
Portrait #61 214

BeeShary – Clara Baglione & Houda Behidji
Aussi, nous avons du mal aujourd’hui à faire décoller obstacle insurmontable pour monter sa startup. Il existe Site internet :
notre communauté. Nous voudrions aller plus vite mais beaucoup de moyens pour en trouver. https://www.beeshary.com/fr/home
notre message n’est peut-être pas encore assez précis
pour faire adhérer nos cibles. Nous tâtonnons et nous S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention LinkedIn :
finirons bien par trouver. à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans https://fr.linkedin.com/in/clara-baglione-89879053/en
l’aventure startup ? https://fr.linkedin.com/in/houda-behidji-72562342/en
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Il faut faire attention à ne pas vouloir aller trop vite. En
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? effet, aujourd’hui on a tendance à vouloir tout faire tout Twitter :
Pour nous, il faut avoir une idée, un projet qui nous donne vite. Mais il faut être à l’écoute de son marché et pour https://twitter.com/BaglioneClara
du sens et dont on est convaincu. Car lorsque le sens et cela il faut essayer beaucoup de combinaisons possibles https://twitter.com/HoudaBehidji
la conviction sont trouvés, la motivation pour déplacer des avant d’avoir un écho favorable. Nous, nous en sommes
montagnes et tout donner pour y arriver n’en est que plus toujours à ce stade, après avoir planté beaucoup de
forte. petites graines, nous attendons de voir où est ce que
notre projet aura le plus de résonnance. Mais avant cela,
Il faut aussi savoir se créer ses propres opportunités, ne nous allons devoir patienter encore un petit peu.
pas avoir peur de parler de son projet et ouvrir toutes les
portes possibles. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Enfin, être bien entouré : Par nos proches au début Nous en sommes à un stade ou nous demandons encore
lorsque nous sommes que très peu à y croire, par des beaucoup de conseils nous-même mais, ce que nous
professionnels pour bénéficier de leurs conseils précieux, avons remarqué c’est qu’il ne faut pas avoir peur
par une équipe de choc et soudée qui croit dur comme fer d’échouer. Au contraire, plus on se trompe mieux c’est,
au projet. mais il faut le faire vite afin de pouvoir se corriger et
changer de route.
Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ? Et puis, personne ne nous attend, alors c’est à nous de
Pour lancer notre société, nous avons fait appel au nous créer nos opportunités en ouvrant toutes les portes
crowdfunding et nous avons levé les 20 000 euros possibles.
nécessaires pour lancer notre plateforme internet.
Aujourd’hui, ne pas avoir d’argent personnel n’est pas un

#PortraitDeStartuper
Portrait #62 215

M-Cador – Rodolph Vogt
Comment décririez-vous votre entreprise ? L’ambition est de faciliter l’extraction de valeur de la donnée
M-Cador est une entreprise qui valorise la donnée. Nous brute captée par ce nombre grandissant d'objets connectés.
transformons des données acquises par des objets Nous développons un “app store” de la data, une
connectés ou des drones en informations utiles et plateforme où des données pourront être déposées pour
actionnables. être analysées par des algorithmes, développés par nous
ou par des développeurs tiers.
Nous avons une double compétence. La première, c’est la
capacité de mettre en oeuvre le bon capteur pour récupérer Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
la bonne donnée. Pour cela, nous sommes aussi bien ?
capables d'utiliser un drone aérien que de planter une Je suis un entrepreneur plutôt créatif, toujours a la
sonde d’humidité dans un champ. recherche d’une solution ou d’une optimisation quand je
vois un problème. Je cherche encore le chemin pour
Notre seconde compétence, et c’est là notre cœur de matérialiser une idée le plus efficacement possible.
métier, c’est l’analyse de cette donnée par des algorithmes
de machine learning et de computer vision pour en extraire Quelle est votre formation initiale ?
une information utile. Développeur, je suis diplômée de l’Epitech. Elle m'a été très
utile pour apprendre une certaine façon de penser :
Pourquoi ce choix de produit / service ? apprendre à apprendre.
L’utilisation des objets connectés et des drones est
grandissante, mais le type de donnée capturée par ces Qu’est-ce qui vous passionne ?
objets est bien plus difficile à analyser que les données L’intelligence artificielle. Voir son propre algorithme faire
habituelles que l’on trouve sur internet. Ici, nous avons quelque chose que vous, être humain, pouvez difficilement
affaire à des données du monde réel, floues, pleine de faire, c’est passionnant. Et ceci nous porte vers de
“bruits”, déformées, bref imprévisibles. vertigineux champs d'application.

Les entreprises n’ont ni les ressources ni l’expertise pour Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
mettre en œuvre ces capteurs et tirer de la valeur de cette quand êtes-vous entrepreneur ?
donnée brute. C’est pour cela que nous avons développé Je suis entrepreneur depuis la sortie de mes études, avant
un service qui encapsule toute cette complexité. cela j’étais toujours resté dans le monde de l’idée et du
concept. Grâce à mes compétences en développement
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre informatique j'ai trouvé le moyen de concrétiser mes idées.
entreprise ? Mais j'ai aussi envie de vous répondre : depuis toujours.
#PortraitDeStartuper
Portrait #62 216

M-Cador – Rodolph Vogt
J'ai pu faire partie de différentes startups pendant mes Site internet :
études, une fois diplômé, j’avais le choix entre des postes S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention http://www.m-cador.com
intéressants et lancer ma startup, j’ai choisi de me lancer. à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ? LinkedIn :
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Le temps. Tomber à coté du besoin du client ou perdre de https://fr.linkedin.com/in/rodolphvogt/en
aventure ? l’argent, ça ne m’inquiète pas du tout, par contre perdre 2
Des difficultés administratives, la réglementation pour ans sur un sujet stérile m’inquiète beaucoup plus. Twitter :
obtenir des autorisations de vol avec des drones n'est pas Évidement on apprend beaucoup sur ses erreurs et sur https://twitter.com/M_Cador
une promenade de santé. soi, néanmoins il faut faire attention à ne pas perdre plus
de temps que nécessaire puisqu'on ne pourra pas le
L’aspect commercial a aussi été difficile, gagner la rattraper par la suite.
confiance des grands comptes prend beaucoup de temps,
surtout sur des sujets aussi pointus. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès Déjà de se lancer et de ne pas trop réfléchir, comme
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? dirait, Reid Hoffman, l’un des fondateurs de Linkedin :
Une bonne learning curve et la chance. créer une entreprise c’est un saut du haut d'une falaise
pendant lequel il faut apprendre à construire un avion ou
De toute façon on va faire des erreurs, je ne pense pas trouver d'autres solutions pour ne pas s'écraser au sol.
que beaucoup de startup successfull ont terminé avec le Donc déjà se lancer c’est la première étape.
business-modèle qu’elle avait pensé initialement. L’enjeu
c’est d’apprendre et de rebondir sur ces erreurs le plus Après pour ce qui est de choisir la bonne falaise, partir
rapidement possible. d’un problème proche de soi est peut-être plus facile que
de se lancer dans un domaine étranger. Mais quitte à
La chance, aussi, car sinon, comment expliquer les partir dans un domaine étranger, autant qu’il le soit
succès des gens que l’on n’aime pas ;) complètement pour que vous puissiez aborder les
problèmes d’un point de vue neuf et disruptif.
Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Fonds propres et business angels.

#PortraitDeStartuper
Portrait #63 217

SEAir – Richard Forest
Comment décririez-vous votre entreprise ? accélèrera.
Eric Tabarly a dit « un jour tous les bateaux voleront ». La
course au large est le seul secteur du nautisme a l’avoir Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
démontré avec l’adjonction de foils. Le foil a beau être entreprise ?
centenaire, ce n’est que depuis peu que l’homme a Devenir l’un des acteurs majeurs du monde des foils, et en
démontré l’efficience de ces drôles d’appendices qui particulier être reconnu comme un équipementier très
peuvent accélérer à plus de 200% les vitesses des innovant et facilitant l’accession au vol. Pour cela, nous
bateaux. C’est normal, certains verrous technologiques misons tout sur nos démonstrateurs et espérons réaliser
n’ont été levés que depuis peu. Notre startup conçoit une ou deux premières mondiales.
aujourd’hui des foils et des blocs de commandes et
asservissement, dans la volonté d’abaisser demain le Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
niveau nécessaire pour les maîtriser. Nous travaillons à ?
concevoir un bloc foil adaptable à plusieurs types de Passionné et débordant d’enthousiasme pour porter le
bateaux, tout en baissant les coûts de production. SEAir projet vis à vis des tiers. Très à l’écoute, collaboratif et
c’est donc un bureau d’étude qui mixte la passion de incitatif au sein de l’équipe, en donnant la priorité à la
chacun, l’ingéniosité collective et un brin de folie partagée ! créativité et aux idées.

Pourquoi ce choix de produit / service ? Quelle est votre formation initiale ?
Le monde de la voile que je ne connaissais pas plus que Ingénieur, avec une 1ère expérience géniale dans un centre
cela, m’a fasciné en 2014. J’ai ensuite rencontré un de recherche. SEAir est sûrement un rappel !
passionné et expert de foils, et de bateaux qui volent. Ma
passion de l’innovation, mon expérience du pilotage Qu’est-ce qui vous passionne ?
d’entreprises et la rencontre avec ce « professeur Bâtir des projets qui créent de la valeur en général. Une
Tournesol » m’ont fait intuiter qu’il y avait un marché. Les véritable sensation de quiétude du fait d’un monde
« early adapters » sont désormais convaincus. La voile qui totalement « aéré » dans lequel tout est à faire. Je viens
représente 20% du marché bascule vers le foil… Demain, du monde du conseil, assis dans un bureau sur Paris, alors
le secteur du moteur (donc 80% du marché !) ressortira des vous imaginez le changement maintenant que je n’ai plus
cartons les projets Foils tels qu’ils étaient déjà balbutiants de bureau attitré, que je suis parmi mon équipe et face à
dans les années 70. C’est aujourd’hui qu’il faut concevoir et l’océan !
acquérir l’expertise, car c’est en 2018/2020 que le marché

#PortraitDeStartuper
Portrait #63 218

SEAir – Richard Forest
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis un mixte Business Angels / BPI / Banque. Et comme un Site internet :
quand êtes-vous entrepreneur ? leader doit donner l’exemple, j’ai pris un important (mais www.seair.fr
Je suis entrepreneur depuis mes classes prépa. Je n’ose mesuré bien entendu) risque financier personnel.
mettre la date mais j’ai 46 ans, alors faites le calcul ! LinkedIn :
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention https://fr.linkedin.com/in/richard-forest-9033a815/en
J’ai créé et géré l’entreprise de mon épouse, revendue 20 à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
ans plus tard. C’est ensuite le cabinet de conseil ANEO l’aventure startup ? Twitter :
dont je suis co-fondateur qui m’a absorbé 13 ans durant. Est-on en avance sur son marché mais pas trop ?! Il est https://twitter.com/ForestRichard
Passer de rien à 200 collaborateurs, en traitant tous les toujours plus difficile d’être leader que suiveur ; être
sujets y compris le rachat d’entreprises, quand on est innovant et amener de la valeur est donc essentiel. Mais il
autodidacte est une aventure passionnante. faut que le marché soit « prêt ».

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
aventure ? voudrait lancer sa propre startup ?
Tellement ! L’important n’est pas de se rappeler lesquelles Prend conseil certes, mais oses ! Enfin, on sous-estime
sont plus éprouvantes que les autres, mais comment on trop la puissance de son réseau personnel, qu’il faut
les a gérées et comment les détecter plus tôt la fois exploiter.
prochaine.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
Avant toute chose, il faut avoir le bon produit ou la bonne
offre, et qu’ils soient en phase avec la demande du
marché ! Outre des aptitudes personnelles au risque, le
bon startupers doit anticiper ; s’assurer qu’il a du cash ; et
s’il est en avance, il doit conserver sa vitesse.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
SEAir nécessitant un important investissement, c’est donc

#PortraitDeStartuper
Portrait #64 219

Drag’n Survey – Florian Stec
Comment décririez-vous votre entreprise ? Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
Drag'n Survey est une jeune Startup de la French Tech. ?
Nous proposons à nos utilisateurs une solution innovante et C'est avec un capital quasi nul que tout à commencé. Il a
intuitive pour créer, diffuser et analyser les résultats de donc fallu que nous nous posions les bonnes questions et
questionnaires en ligne. Constamment à la recherche trouver des solutions en adéquation avec notre maigre
d'innovations pour aller plus loin dans notre offre et nous budget. Cette problématique a nécessité d'être
démarquer toujours plus de la concurrence, nous sommes particulièrement à l'affut des nouvelles tendances peu
particulièrement à l'écoute du marché et sensibles aux coûteuses et à créer de nombreux partenariats. Je suis
attentes de nos clients. donc un entrepreneur ouvert, prêt à créer des synergies
avec tous types de structures dans une logique de
Pourquoi ce choix de produit / service ? productivité, d'émulations positives et bien sûr de succès.
Lors d'une expérience en entreprise, nous avons pu Mon projet est en partage avec de nombreux acteurs.
constater que trois services distincts (marketing, ressources
humaines, commerce), utilisaient trois solutions différentes Quelle est votre formation initiale ?
de questionnaire en ligne. Diplômé d'un MBA en Ingénierie et Gestion de Patrimoine,
j'ai travaillé quelques temps sur une plateforme financière
Nous avons compris qu'il y avait une carte à jouer, un puis j'ai rejoint des éditeurs de logiciels dans la finance et
marché à prendre en proposant une solution qui l'immobilier.
corresponde au plus grand nombre par sa complétude, son
efficacité et surtout une ergonomie fluide et simple. Qu’est-ce qui vous passionne ?
Les voyages sont pour moi une grande passion.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre L'Amérique Latine m'a beaucoup plu, la diversité des
entreprise ? paysages m'a séduit. J'ai vu aussi l'Afrique, l'Asie et
En quelques mois, nous nous sommes imposés comme l'un l'Océanie et projette prochainement un parcours en
des acteurs majeurs du questionnaire en ligne sur le Transsibérien. Je pratique le saut en parachute, et suis
marché français où nous comptons plusieurs milliers séduit par l'aventure et les sensations fortes.
d'utilisateurs. Le marché international nous tend les bras, Pour conclure, j'aime le challenge, c'est la raison pour
forts de cette dynamique, nous avons l'ambition d'y laquelle je me suis lancé dans l'aventure Drag'n Survey.
exporter notre modèle et rencontrer le même engouement.

#PortraitDeStartuper
Portrait #64 220

Drga’n Survey – Florian Stec
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis Toutes ces étapes m'ont permis d'être un entrepreneur d'adaptabilité et avoir une vision à long terme.
quand êtes-vous entrepreneur ? obstiné, passionné et confiant en son projet, mais capable Ces différents comportements et stratégies permettront
Cela fait maintenant deux ans que je vis quotidiennement de se remettre en question et de peser, penser chaque d'asseoir sa légitimité et de générer du chiffre d'affaires.
ce challenge grisant de l'entreprenariat. J'avais action menée.
néanmoins tenté de lancer d'autres projets qui n'ont pas Enfin, la clé du succès est la persévérance. Les
aboutis, mais qui en revanche m'ont apportés les Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette occasions de baisser les bras peuvent être nombreuses,
connaissances et le recul nécessaire à la réussite de aventure ? mais à chaque problème il existe une solution. Il faut se
Drag'n Survey. Cela tant dans les erreurs à ne pas Les difficultés que j'ai pu rencontrer sont innombrables. Je donner les moyens de surmonter les déconvenues et
commettre, que les actions à mener. reconnais avoir été pris au dépourvu tant elles étaient ainsi gagner en performance et en professionnalisme.
importantes, notamment celles liées à la création même
Tout d'abord vient l'idée, on la tient, certains qu'elle est de l'entreprise. C'est notamment pour cela qu'il est plus Quel mode de financement avez-vous retenu pour
bonne. Mais il faut la tester, avec une étude de marché qu'utile de se faire accompagner par une couveuse lancer votre société ?
ainsi qu'un business plan. d'entreprises pour éviter un maximum de déconvenues. Nous avons obtenus de nombreuses aides en passant
par les banques, et notamment la BPI.
Une fois validée, il faut créer le produit, ce qui est parfois Lorsqu'on est une startup, il n'est pas évident d'être bien
long. On est persuadé de révolutionner le marché, mais il accompagné, d'être sûr des contacts et partenariats que S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
faut garder en tête que celui-ci évolue constamment et l'on noue. Aussi je recommande vivement de bien lire les à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
vite. Ce qui amène à se retrouver avec une innovation qui contrats que l'on vous propose et de ne pas hésiter à les l’aventure startup ?
n'en est plus une, donc il faut travailler sans relâche à soumettre à un avocat pour s'assurer de leur bonne Lorsqu’on obtient des aides, le montant collecté peut
l'amélioration de son produit. compréhension. parfois être relativement important. Je recommande aux
créateurs de startup de faire attention à leur trésorerie.
Puis il y a l'excitation du lancement. On s'attend à ce que Cette vigilance m'a permis d'éviter la signature de On peut très rapidement se retrouver en manque de
son produit atteigne rapidement des sommets. La réalité contrats qui auraient pu mettre ma société en péril. liquidité.
est souvent tout autre. Il faut savoir prendre du recul, faire
preuve de patience et prendre le temps de travailler sa D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
notoriété. En outre, ne pas se précipiter. pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
Pour réussir, il ne suffit pas d’avoir une bonne idée. Selon
Mais viendra le temps des premiers succès, avec tout le moi, il faut être pugnace et très attentif à sa stratégie
sentiment de satisfaction que cela peut procurer. commerciale et à la façon dont on va communiquer.
J'ajouterai qu'il faut faire preuve de créativité,

#PortraitDeStartuper
Portrait #64 221

Drga’n Survey – Florian Stec
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui Site internet :
voudrait lancer sa propre startup ? https://www.dragnsurvey.com
Etre tenace et ne pas avoir peur de briser les codes.
Il faut garder à l'esprit que les marchés évoluent en LinkedIn :
permanence, et qu'il est indispensable d'avoir "le petit truc https://fr.linkedin.com/in/florian-stec-72017342/en
en plus". Il ne s'agit pas de révolutionner entièrement les
façons de faire, mais de se démarquer des autres acteurs Twitter :
du marché, par de forts partis pris, des actions https://twitter.com/florianstec
commerciales et marketing innovantes, une façon de
communiquer différente et bien sûr en proposant
régulièrement des évolutions de son produit.

#PortraitDeStartuper
Portrait #65 222

Particeep – Steve Fogue
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Particeep édite la première solution SaaS disponible en Nous sommes déjà présents sur plusieurs pays dont les
marque blanche d’aide à la dématérialisation des Etats-Unis, la Grande Bretagne, les Emirats arabes unis, la
opérations de financement en ligne. Côte d’Ivoire, le Maroc... et avons fait du développement en
Europe et aux Etats-Unis une priorité pour les deux
Sa technologie permet aux organisations de créer leur prochaines années.
propre plateforme de distribution de produits financiers ou
de financement participatif de projets. Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
?
Spécialiste de la transformation digitale du secteur Pragmatique, pugnace et surtout à l'écoute des clients, des
financier, Particeep accompagne partout dans le monde les collaborateurs, du marché et même des concurrents :)
entreprises, banques, sociétés de gestion à opérer leur
transition digitale rapidement, avec agilité, à moindre coût Quelle est votre formation initiale ?
tout en conservant leur système d’information existant. Je suis ingénieur Financier, diplômé de l'école des ponts
paris Tech.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
D’ici 2020, plus de 1000mds de flux financiers en ligne liés Qu’est-ce qui vous passionne ?
au financement de projets selon Forbes, et plus de50% de Apprendre de nouvelles choses en permanence. Je suis en
la souscription aux produits financiers se fera en ligne selon quête perpétuelle de savoir.
BNP Paribas,
Les scénarios d’application de la blockchain à notre activité
Les acteurs financiers ont plus que jamais besoin d'une de dématérialisation des opérations de financement suscite
technologie clé en main, adapté à leurs méthodes de en ce moment un fort intérêt de ma part :)
travail, leur permettant d'opérer en ligne rapidement,
collecter, analyser et transformer l'information collectée en Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
ligne en opportunité business. quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis entrepreneur depuis toujours. En école, j'ai créé un
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre club d'investissement. Dès mon premier emploi, parti d'une
entreprise ? feuille blanche j'ai mis en place au sein d’une banque une
Devenir le numéro 1 mondial et le standard technologique architecture logicielle de valorisation et de suivi de risques
de la dématérialisation des activités financières liées au dans le cadre de la création d'une activité nouvelle de vente
financement de projets et à l'investissement en ligne. de produits financiers à l'échelle internationale.
#PortraitDeStartuper
Portrait #65 223

Particeep – Steve Fogue
Je me suis toujours épanoui dans un environnement où la Quel mode de financement avez-vous retenu pour Site internet :
compétition, la remise en cause perpétuelle et la culture lancer votre société ? https://www.particeep.com/
du résultat sont les maitres mots. Tous :) fonds propres, prêts d'honneur, avance http://blog.particeep.com/
remboursable, prêt d'amorçage, entrée au capital d'un
Mon parcours d'entrepreneur a débuté il y a 3 ans. investisseur institutionnel. La survie d'une société lors du LinkedIn :
lancement et surtout lorsque cette dernière ne génère pas https://fr.linkedin.com/in/stevefogue
En quelques chiffres, 1 startup créée, 1 chiffre d'affaires encore de chiffres d'affaires réside dans la capacité du
réalisé, 0 exit, 0 faillite, une dizaine de distinctions pour dirigeant à activer l'ensemble des leviers financiers mis à Twitter :
Particeep et une douzaine de collaborateurs passionnés sa disposition. https://twitter.com/SteveFogue
qui partagent la même vision.
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
aventure ? l’aventure startup ?
Beaucoup de difficultés… Accès au marché difficile, Le poste client au sens large. Plus précisément le couple
déploiement du produit pas assez rapide, erreurs de panier moyen, satisfaction. Pour une startup avoir un
jugement dans le choix des personnes, stratégie produit qui répond au besoin du client et qui génère des
inefficace à revoir …le quotidien de l'entrepreneur est fait revenus est essentiel.
de difficultés relativement diverses et le challenge est de
trouver des solutions rapidement et de minimiser leur Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
impact sur le développement de l'activité. voudrait lancer sa propre startup ?
§ Tester son idée au plus vite son produit / service
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès auprès de prospects identifiés. C’est la meilleure étude
pour réussir dans l’entrepreneuriat ? de marché qui soit et elle est gratuite :)
§ Avoir une vision § Réaliser son premier cas client qui valide le projet
§ Savoir travailler en équipe et s'entourer § Se faire accompagner et /ou créer une équipe
§ Etre à l'écoute et savoir se remettre en cause (pivoter
rapidement si nécessaire)
§ Etre en veille permanente pour analyser les signaux
environnementaux et idéalement les anticiper dans le
cadre de prises de décision.

#PortraitDeStartuper
Portrait #66 224

Kidsplanner – Kevin Rainfray
Comment décririez-vous votre entreprise ? Maitrise d’économie et gestion à l’Université Paris
Kidsplanner.fr est un site internet de réservation de loisirs Dauphine puis un MBA Marketing/communication/Média à
(anniversaires, stages vacances et activités du week-end) l’ISC Paris.
dédiés aux enfants (0 à 15 ans) et à la famille.
Qu’est-ce qui vous passionne ?
Kidsplanner est né avec l’ambition de simplifier la vie des La création. Créer de nouvelles choses en permanence. Je
parents et des grands-parents en leur proposant de trouver m’ennuie très vite dans le quotidien et la routine au niveau
et réserver en moins de 5 minutes des activités et professionnel.
animations originales sur Paris et l’Ile-de-France.
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
Pourquoi ce choix de produit / service ? quand êtes-vous entrepreneur ?
Ce choix est venu suite à un besoin personnel de mon Il est tout récent, je suis entrepreneur depuis 1 an. J’ai fait
associé, François-Olivier. Comme de nombreux parents 10 ans de salariat avant et en sortant d’école, je ne me
actifs et débordés, sa femme et lui étaient souvent sentais pas du tout l’âme d’un entrepreneur. J’ai travaillé
confrontés à la difficulté d’organiser une sortie avec leur dans un grand groupe (Havas) puis plutôt dans des TPE
petit garçon de 3 ans. Il nous est donc venu à l’idée de ensuite. J’ai eu envie de créer ma propre aventure et de me
créer une plateforme qui puisse permettre à tout parent de lancer dans le grand bain avec mon meilleur ami et je ne le
réserver une activité originale, disponible le jour voulu et regrette pas une seconde. La vie d’entrepreneur est dure
adaptée à l’âge de ses enfants. mais belle.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
entreprise ? aventure ?
Devenir un acteur majeur de la réservation de loisirs enfant Accepter les erreurs et les échecs, c’est très dur car on
en France dans un premier temps et rapidement à voudrait toujours avoir raison et tout réussir mais c’est loin
l’international d’ici 3 ans. d’être le cas.

Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur D’après vous quels sont les facteurs clés de succès
? pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
Dynamique et persévérant. Ne jamais rien lâcher car rien La capacité d’adaptation, d’écoute de son marché et de ses
n’est impossible, il suffit d’y croire. clients ainsi que la rapidité de prise de décision et
d’exécution.
Quelle est votre formation initiale ?
#PortraitDeStartuper
Portrait #66 225

Kidsplanner – Kevin Rainfray
Quel mode de financement avez-vous retenu pour Site internet :
lancer votre société ? https://www.kidsplanner.fr
On a lancé le projet avec un investissement personnel et
on a obtenu la subvention « French Tech » de la BPI. On LinkedIn :
cherche à accélérer notre développement cette année https://www.linkedin.com/in/kevin-rainfray-084b0425
avec éventuellement une levée de fonds auprès de
business angels. Twitter :
https://twitter.com/Larainf
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Tester son idée, faire une vraie analyse de marché pour
être sûr de la pertinence du projet.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Foncez, c’est génial mais si vous pouvez, partez à deux
car tout seul, c’est super dur.

#PortraitDeStartuper
Portrait #67 226

Brie et ses amis - Clarisse Teixeira
Comment décririez-vous votre entreprise ? sont la cinquième génération présente sur les marchés.
Notre entreprise est familiale. En effet, nous sommes 6 : Nous proposons environ 200 sortent de fromages
trois frères et sœurs avec leur conjoint. et produits laitiers. Ils affinent si besoin les fromages et
travaillent avec des producteurs et affineurs de toute la
Paula & Julius, travaillent depuis Berlin et se chargent de la France. Vous pouvez les rencontrer sur 9 marchés par
stratégie, de la communication et de la relation avec les semaine et y trouver bonne humeur, conseil, qualité de
clients. produit, fraicheur …..

Hélène & Mikael, travaillent en d’Eure-et-Loir et sont Notre fromagerie en ligne, Brie et ses Amis est venu tout
responsables de nos produits (achat, affinage et expédition naturellement en voulant proposer aux acheteurs d’internet
des fromages). notre savoir faire, notre choix de produits de qualité, avec
une rapidité d’expédition (en 24h chez vous même en
Louis & Clarisse, travaillent en d’Eure-et-Loir et sont Europe) le tout dans un site internet facile d’accès et
responsables de nos produits (achat, affinage et expédition d’utilisation, attractif et moderne.
des fromages).
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
La famille entière est à la base du projet. Nous voulions entreprise ?
faire évoluer le métier d’artisans fromagers de nos parents Paula et Julius vivent à Berlin avec leur fille de deux ans et
et de nos anciennes générations grâce à la vente en ligne. ont compris le besoin d’un service tel que le propose notre
Nous travaillons sur internet comme sur le marché. 80% de entreprise.
nos clients nous appellent ou nous demandent conseil par
courriel avant de passer leur commande. Nous sommes les Ainsi, notre principal objectif à la création de l’entreprise il y
premiers artisans fromagers 2.0. a un an et demi était d’envoyer nos colis en Allemagne.
Aujourd’hui le pari est réussi car les allemands sont nos
Pourquoi ce choix de produit / service ? principaux clients.
Pour mieux comprendre mes propos, je vous raconte notre
histoire… Aussi, notre volonté et de faire évoluer Brie et ses amis
dans l’Europe entière.
Helene, Mikael, Louis et Clarisse sont fromagers sur les
marchés d’Eure-et-Loir. Ils ont succédés à leurs parents et

#PortraitDeStartuper
Portrait #67 227

Brie et ses amis - Clarisse Teixeira
Comment vous décririez-vous en tant formation initiale ?
qu'entrepreneur ? J’ai fait une double licence de communication et lettres S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
Je ne sais pas si je suis un bon entrepreneur j’ai 25 ans et modernes à la Sorbonne à Paris pendant trois ans. A la à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
j’en apprends tous les jours depuis 5 ans. Néanmoins, fin de ma deuxième année, mon mari a acheté la l’aventure startup ?
une règle d’or guide ma vie professionnelle : montrer crémerie de ses parents sur le marché (ils faisaient les Je dirai qu’il faut bien se connaitre et bien connaitre son
l’exemple. Tant au niveau de l’attitude, du comportement, marchés depuis 30 ans). Moi, j’avais 20 ans. En troisième projet. Il faut être concentré avec une ligne de conduite et
de la présence, de la qualité du travail, du langage. Cette année j’avais la double étiquette de crémière et s’y tenir. Ne pas se disperser, savoir que les débuts sont
règle impose une rigueur indispensable pour bien gérer et d’étudiante car j’ai voulu finir les études que j’avais difficiles que le succès soit au rendez vous ou non. Savoir
comprendre ce que l’on demande. Il faut donc aussi être commencées. Alors je partageais ma semaine en deux. gérer la pression et ses collaborateurs.
courageux. Lundi, mardi, mercredi à la fac. Jeudi, vendredi, samedi
au marché. J’ai appris mon métier de beaucoup de En d’autres termes il faut s’être interrogé sur les propres
Qu’est-ce qui vous passionne ? manières (lecture, échanges entre professionnels). Mon capacités sur le projet, outre ses capacités techniques !
J’aime mon métier. J’ai la chance de le penser. Je me mari et mes beaux parents m’ont appris tout le savoir faire Cela est valable pour l’entreprenariat en général mais
lève tous les matins (très tôt) ravie de partir au travail. Le et les techniques de coupe. aussi pour les startups car la réactivité nécessaire dans
fromage est un produit passionnant à travailler. Avec une star up peut quelque fois mettre à rude épreuve.
beaucoup de travail on l’amène à l’excellence : c’est très Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
valorisant. D’autre part, au marché nous avons une très aventure ? Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
bonne ambiance de travail : nous échangeons discutons La mise en route d’une entreprise est un vrai parcours du voudrait lancer sa propre startup ?
beaucoup avec nos clients qui viennent de beaucoup combattant. Il a fallu trouver des partenaires et nous § Etre opiniâtre et toujours croire en son projet
d’horizons différents. Je suis ravie de faire la même chose remercions encore ceux qui nous ont fait confiance et qui § Demander conseil et aide, rester ouvert
avec les clients d’internet. ont cru en notre projet. Mais je pense que c’est le lot à § Se connaitre
chaque création d’entreprise. Outre ce lourd travail de § S’amuser et prendre du plaisir à faire vivre son projet.
Ce qui est aussi passionnant dans mon travail ce sont les création qui nous a pris 2 ans nous n’avons pas rencontré Vivre autant que l’on fait vivre le projet
visites que l’on rend à nos fournisseurs et affineurs de de difficulté particulière.
toute la France. Régulièrement nous allons les voir pour Site internet :
cibler, caractériser, déguster et découvrir leurs produits. Quel mode de financement avez-vous retenu pour https://brie-et-amis.com/fr/
Ce sont des séjours très enrichissants pendant lesquels lancer votre société ?
nous discutons entre passionnés. Nous avons voulu démarrer avec les investissements de Twitter :
base nécessaire, pas de superflu pour pouvoir évoluer et https://twitter.com/BRIEetsesAMIS
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis augmenter les budgets si nécessaire et ne pas avoir trop
quand êtes-vous entrepreneur ? Quelle est votre de perte si toutefois nous n’avions pas de succès.

#PortraitDeStartuper
Portrait #68 228

FacilitaTrip – Amaury Trémouille
Comment décririez-vous votre entreprise ?
FacilitaTrip est une plateforme au service du voyageur, qui Je me suis dit qu’il y avait un réel manque sur internet et
lui permet d'organiser et de réserver entièrement son que de nombreux voyageurs devaient rencontrer les
voyage. C'est une nouvelle expérience pour préparer ses mêmes difficultés que moi au moment de concevoir leur
vacances. Vous avez tous les outils en main pour construire voyage, seuls, rapidement et avec une information
votre programme à vous. complète.

C’est gratuit ! De même que l’on peut devenir son propre banquier,
pourquoi ne pas devenir sa propre agence de voyage ?
Pourquoi ce choix de produit / service ?
L’idée est née lors de la conception de mon voyage au Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
Vietnam. Je voulais m’occuper de tout, seul, pour construire entreprise ?
grâce à internet un voyage inoubliable, qui me ressemblait, Le secteur du tourisme et des loisirs n’est pas épargné par
tout en restant dans le budget que je m'étais fixé. la crise qui perdure, et comme dans les autres secteurs de
l’économie, ses acteurs scrutent avec intérêt, et une
Le constat fut simple : certaine anxiété, l’horizon conjoncturel.
§ Un budget limité ne me permettait pas de m’offrir les
services des agences de voyage sur mesure mais je Seul le tourisme dit « sur mesure » est en pleine
voulais maîtriser le choix des activités et des modes croissance. Ces nouveaux intervenants sur le marché du
d’hébergement tourisme proposent des prestations de qualité mais souvent
§ Une multiplicité de sites de voyages et d’acteurs devait à des prix très élevés.
être consultée pour trouver un itinéraire qui prenait en
compte toutes mes envies L’objectif de FacilitaTrip est de démocratiser le voyage sur
§ Les informations devaient être vérifiées pour éviter les mesure en donnant gratuitement aux utilisateurs tous les
mauvaises surprises sur place (recoupement avec des outils pour qu’ils construisent eux-mêmes leur voyage sur
agences en lignes, des agences locales, la maison du mesure, sans passer par des agences aux prestations très
Vietnam ainsi que d’autres outils) élevées. Notre ambition est que FacilitaTrip devienne le
§ Un parcours du combattant : il a fallu un mois et demi nouvel outil leader européen de la préparation de voyage
pour concevoir un voyage en réservant les prestations sur internet. Nous espérons que 73 000 voyages seront
auprès de plusieurs organismes. préparés avec FacilitaTrip en 2019.

#PortraitDeStartuper
Portrait #68 229

FacilitaTripe – Amaury Trémouille
Comment vous décririez-vous en tant finance d'entreprise. J'ai ensuite rejoint la SNCF, dans le l'innovation.
qu'entrepreneur ? pôle Transport Ferroviaire de Marchandises, toujours
Je suis passionné par mon projet. Je suis à l'écoute des dans une direction financière pour superviser le contrôle S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
écosystèmes qui m'entourent. Ils m'inspirent pour innover. de gestion dans 40 filiales européennes. à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Quelle est votre formation initiale ? Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Il faut vérifier très régulièrement que l'on a toujours foi en
Après des études d'économie et finance à la Sorbonne, aventure ? son projet car c'est ce qui porte lors de moments difficiles.
j'ai effectué un MBA en Management des Entreprises à J'avais décidé de sous-traiter les développements du site,
l'IAE de Paris. j'ai été complétement dépendant de mon prestataire, il Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
n'arrivait pas à avancer et m'a fait perdre un an et demi. voudrait lancer sa propre startup ?
Qu’est-ce qui vous passionne ? J'ai eu des difficultés à trouver des développeurs en Rencontrez le maximum de personne pour profitez de
Entreprendre, ce qui me permet de faire de belles interne. Attirer des ressources dans une start up qui leurs expériences.
rencontres humaines. démarre est vraiment un réel défit. Mais à force de
persévérance et de passion, les talents arrivent ! Je Site internet :
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis rencontre aussi les difficultés récurrentes de tout www.facilitatrip.com
quand êtes-vous entrepreneur ? entrepreneur : défi de financement, nécessité
J'ai toujours été entrepreneur, je crois, que ce soit pour d'adaptation face aux accrocs que l'on n'avait pas LinkedIn :
des projets personnels ou pour des projets en entreprise. anticipés... https://fr.linkedin.com/in/amaury-tremouille-b2851811/en
Je fonctionne en mode projet. En Belgique, j'étais en
charge de la mise en place du contrôle de gestion dans la D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p Twitter :
filiale Belge de Kuehne Nagel. A la SNCF, j'ai structuré le our réussir dans l’entreprenariat ? https://twitter.com/FacilitaTrip
contrôle de gestion de notre pôle et j'ai été à l'origine de Je pense que la passion et la persévérance sont
la mise en place d'un système informatique de Business indispensables pour entreprendre. Mais il faut également
Intelligence à dimension européenne. J'ai enfin décidé de accepter les remises en question.
me lancer dans ma propre aventure professionnelle,
FacilitaTrip. Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
J'ai commencé mon parcours professionnel en Belgique. J'ai lancé FacilitaTrip avec une levée de fonds Friends
Je suis resté 3 ans dans la filiale belge d'un grand groupe and Familier auprès d'une trentaine d'actionnaires. J'ai
mondial de logistique. Je travaillais sur des questions de ensuite bénéficié de plusieurs subventions d'aide à

#PortraitDeStartuper
Portrait #69 230

Linka International – Natalia Fernandez
Comment décririez-vous votre entreprise ? monde dans lequel on vit aujourd’hui. Un monde en plein
Linka International est une agence-conseil en de basculements, où l’on prend conscience de notre
communication, marketing et relations publiques, impact, où l’on veut consommer moins et mieux, où de
spécialisée dans les forces émergentes. Les forces nouvelles économies apparaissent, où les acteurs
émergentes sont ces nouveaux acteurs du changement, traditionnels sont souvent remis en question…
ces nouveaux marchés et secteurs, des start-ups, des
organismes publics, des entreprises privées qui se lancent Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
dans des nouvelles façons de faire… ce sont ces acteurs entreprise ?
économiques et sociaux qui basculent les règles du jeu Nous voulons bien sûr grandir, former une équipe solide et
existantes, qui veulent faire autrement et qui ont tous un solidaire et élargir notre portfolio de clients. Et surtout nous
besoin commun : ils doivent communiquer différemment rendre utiles pour ceux qui ont de vraies choses
pour pouvoir émerger, légitimer leur messages, devenir intéressantes à proposer, mais qui n’ont pas toujours les
crédibles et mobiliser leurs cibles autour de leurs projets. moyens de se faire entendre.

Nous les accompagnons dans la définition stratégique de Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
leur identité, leur image et leurs messages et nous mettons ?
en place des campagnes de communication et marketing Je pense que j’ai un coté rêveuse et un côté têtue… le coté
sur le plan opérationnel, pour leur permettre de dialoguer rêveuse me donne suffisamment d’énergie et d’ambition
avec leurs cibles de façon pertinente et efficace. pour oser prendre des risques, pour y croire, pour aller
taper aux portes et convaincre les bonnes personnes de
Pourquoi ce choix de produit / service ? me soutenir. Le côté têtu m’aide à m’accrocher à mes idées
Parce que notre expérience nous a permis d’identifier un et à y croire, à défendre mes arguments, à dépasser les
vrai besoin. Les agences « classiques » de communication, obstacles, à ne pas baisser les bras face aux difficultés que
évènementiel, RP, marketing, digitale, ont pour la plupart un l’on peut rencontrer.
mode de fonctionnement conçu pour des clients qui
connaissent très bien les règles de leur marché et qui ont Quelle est votre formation initiale ?
des besoins très précis. Nous nous sommes aperçu qu’il y J’ai fait un bac + 5 en Communication et Relations des
a souvent des communicants qui nécessitent un Entreprises à l’Université de Medellin, en Colombie, d’où je
accompagnement approfondi pour aborder leurs nouveaux suis originaire. Puis j’ai fait un second bac +5 en
marchés. Nous avons voulu réfléchir à une approche qui Management et Marketing dans une école de commerce à
favoriserais l’émergence de ces nouveaux acteurs dans le Paris.

#PortraitDeStartuper
Portrait #69 231

Linka International – Natalia Fernandez
Qu’est-ce qui vous passionne ? bac, je discutais beaucoup avec mes camarades qui se personnel…
Bien que je n’aie pas fait beaucoup d’études en demandaient quels étaient les métiers les mieux payés.
sociologie, c’est un sujet qui me passionne. J’adore J’ai eu une conversation avec mes parents qui m’ont Sinon, les deux situations difficiles qui m’ont le plus
observer les gens, leurs comportements, leurs incité à choisir ce qui me plaisait réellement. J’ai donc marqué jusqu’ici : faire face à un concurrent déloyal
interactions. J’adore essayer de comprendre « les petits décidé de faire des études de Communication. J’ai beaucoup plus gros que moi, puis devoir me séparer d’un
histoires » qui ont influencé nos sociétés d’aujourd’hui. ensuite commencé à travailler dans ce métier, dans deux membre de mon équipe à qui je tenais mais qui n’était
J’aime beaucoup analyser le comment du pourquoi des sociétés puis une agence. Après quelques années, j’ai eu pas fait pour notre structure.
différences culturelles. Cela passe par aller à l’encontre envie d’évoluer, j’avais soif de faire mieux, d’aller plus
de l’autre et par une remise en question de soi. Quand j’ai loin. Cela faisait quelques temps que j’étais persuadée D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p
un peu de temps, cela m’arrive de disserter sur les qu’il y avait quelque chose à faire, notamment avec les our réussir dans l’entreprenariat ?
tendances des populations de tel pays à agir de telle ou pays émergents, en termes d’offres de communication. Il n’y a pas de formule magique pour réussir. Ce serait
telle façon. J’écrirai tout cela un jour en le compilant pour J’ai réfléchi, en ai parlé autour de moi et quand c’est trop facile ! Chaque idée, chaque projet a besoin d’un
voir ce qu’il pourra en ressortir. Pour l’instant, cela devenu une évidence, nous avons décidé de créer la certain nombre de facteurs pour se mettre en place, puis
m’inspire et m’occupe bien le temps pendant mes longs société. pour grandir. C’est à chaque entrepreneur de définir ses
trajets en avion. besoins qui ne sont pas du tout les mêmes d’un projet à
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette un autre. Et il ne s’agit pas que de ressources matérielles,
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis aventure ? financières ou humaines, mais aussi de soutiens, de
quand êtes-vous entrepreneur ? Des difficultés on en rencontre tout le temps, certaines crédibilité, de recommandations… Une fois que tout est
L’aventure Linka International a commencé en 2013. Le plus graves que d’autres. Dès lors que l’on est identifié, il faut commencer étape par étape à réunir ces
temps de murir l’idée, puis créer la société. Cela est allé entrepreneur, on vit dans une sorte d’ascenseur ressources, sans perdre de vue l’objectif visé. Il y a
très vite. Quelque part je crois que j’ai toujours su que je émotionnel. Tout va très vite et on doit être sur tous les vraiment un équilibre à trouver entre avancer assez vite,
serai entrepreneuse. Fille des parents entrepreneurs, fronts. Dans une même journée on peut avoir la ne pas s’impatienter, ne pas s’éloigner du but et ne pas
petite-fille d’un grand-père entrepreneur, je savais que confirmation du contrat le plus important de l’année, puis sauter les étapes.
mon parcours professionnel passerait par l’entreprenariat. la démission d’un collaborateur sur qui on comptait pour
Mes expériences comme salarié devaient simplement me mettre en place ce contrat. Des situations où l’on ne sait Quel mode de financement avez-vous retenu pour
préparer dans ce parcours, puis dès que je me sentais pas si l’on doit en pleurer ou en rire. Rien que ça, c’est un lancer votre société ?
prête, il fallait me lancer. Cela fait partie de mon peu difficile à gérer psychologiquement parlant. Réussir à Nous avons décidé de nous financer sur fonds propres.
éducation. faire la part de choses, rester rassurant vis-à-vis des
clients et des collaborateurs, trouver rapidement des
Quand je devais choisir ce que j’allais étudier après le solutions et éviter de ramener le stress sur le plan

#PortraitDeStartuper
Portrait #69 232

Linka International – Natalia Fernandez
Quel mode de financement avez-vous retenu pour juste oser passer le cap, sortir de la zone de confort et se
lancer votre société ? lancer !
Nous avons décidé de nous financer sur fonds propres.
Site internet :
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention http://linka-int.com
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ? LinkedIn :
En tant qu’entrepreneur, il est fondamental de bien https://fr.linkedin.com/in/nfernandez1/en
s’entourer. Tout seul, on ne peut pas y arriver. On a
besoin de certaines compétences, de certains Twitter :
partenaires, d’un réseau et même de soutien personnel. https://twitter.com/linka_int
C’est une question qu’il ne faut surtout pas prendre à la
légère. Il faut savoir bien s’entourer et définir un cadre
optimal pour l’entourage proche. Que ce soit pour un
conseiller, un salarié, un associé ou un partenaire
commercial, les relations humaines sont compliquées par
nature, et je dirais que s’il y a le moindre doute au départ
il vaut mieux laisser tomber.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Avoir une bonne idée c’est facile, passer à l’acte est un
peu plus compliqué. Si on est sûr d’avoir la bonne idée, il
faut envisager le pire. Si ça ne marche pas, que se
passe-t-il ? Quel est le risque réel ? Jusqu’où peut-on
aller ? Ensuite il faut relativiser. Est-ce qu’un échec serait
vraiment grave ? Quelles conséquences ? Une fois qu’on
a répondu à tout cela, on doit finir par se rendre compte
que même un échec peut être une bonne expérience et
que l’on pourra toujours rebondir. Si on en arrive là, il faut

#PortraitDeStartuper
Portrait #70 233

SalesBuilder – Denis Deville & Thomas Garnier
Comment décririez-vous votre entreprise ? mettre en place, sans coûteux audit préalable par des
Une société au service de la croissance, de la structuration experts externes, les méthodes dont nous parlons. Faire les
commerciale et de l'amélioration des performances de ses deux, extrêmement rapidement et par conséquent avec un
clients. retour sur investissement rapide, est ce que nous savons
faire aujourd'hui. Nous sommes quelque part une société à
Grâce aux technologies Web et CRM, nous faisons le pari double cœur qui devient le chaînon manquant des projets
d’apporter de façon très opérationnelle, simple et rapide CRM.
des méthodes d'amélioration des performances, de
formation des vendeurs et managers et de définition de Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
stratégies d'accès aux marchés qui, dans les faits entreprise ?
aujourd'hui, restent très complexes à mettre en œuvre dans Franchir la première marche de l'acceptation de nos
l'entreprise. produits par le marché avec un rythme d'une dizaine de
nouveaux clients par mois en fin 2017. Après, compte tenu
Pourquoi ce choix de produit / service ? de la veille stratégique que nous faisons en permanence,
Même si aujourd'hui des livres comme "The Sales nous savons que nous rentrons sur un créneau très porteur
Denis Deville Thomas Garnier Acceleration Formula" de Mark Roberge qui tendent à et que nous sommes dans un domaine où les premiers
Co-fondateur & CEO Co-fondateur démontrer que le commerce est d'abord une affaire de succès raisonnables se chiffrent autour de la dizaine de
méthodes et d'outils sont des best sellers aux Etats-Unis, millions d'euros, avant de devenir des proies pour des plus
l'immense majorité des PME et ETI ne forment ni leurs gros. Mais il nous faudra passer par les Etats-Unis et ce, le
vendeurs, ni leurs managers à des méthodes éprouvées plus rapidement possible.
d'amélioration de la performance ou aux outils numériques
qui ont déjà révolutionné le comportement d'achat des Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
individus, même en BtoB. ?
Denis est obsédé par la valeur créée pour le client. Sincère.
Les PME et ETI en particulier car ce sont elles qui ont Détestant devoir lâcher prise quand il est convaincu que
actuellement la possibilité de faire d'une pierre deux coups nos apports permettraient une réelle accélération de leurs
dans la démarche de numérisation des entreprises qu'elles performances et de leur croissance. Moi (Thomas) ne suis
entament. D'ailleurs elles constituent le champ de bataille encore qu’un jeune entrepreneur évoluant dans cette
des leaders du CRM comme Salesforce ou Microsoft nouvelle jungle mais je cherche à m’affirmer face aux
Dynamics. Mais aucun acteur logiciel n'a comme cœur de nombreux seniors que je rencontre même si je reste malgré
métier l'expertise du management qui permettrait en même tout encore naïf.
temps que d'apporter des outils numériques, d'identifier et
#PortraitDeStartuper
Portrait #70 234

SalesBuilder – Denis Deville & Thomas Garnier
Quelle est votre formation initiale ? dirigeants et enfin SB&Cie que Thomas a rejoint lorsque Puis, cela a été dit tellement de fois, bien intégrer que le
Denis a un master de commerce international et licence je lui ai proposé. succès vient le plus souvent d'une succession longue et
de japonais à Langues'O Paris et plus tard formation douloureuse d'échecs et qu'il n'est pas le seul fruit du
Direction Commerciale de la CEGOS et Executive MBA Denis a commencé sa carrière d’entrepreneur suite au travail acharné. Mais cela, il faut le vivre pour le
d'HEC. Moi (Thomas) je possède un DUT Technique de rachat de la société de données satellitaires en 2004. comprendre. Donc soyez (un peu) fou, totalement obstiné
commercialisation suivi d’une licence professionnelle Quant à moi (Thomas) je suis entrepreneur depuis peu, et très lucide sur ce que disent vos clients.
banque assurance finance. avril 2016.
Quel mode de financement avez-vous retenu pour
Qu’est-ce qui vous passionne ? Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette lancer votre société ?
(Denis) La vie, les projets d'équipes, la mer (dessus et aventure ? Parce que nous sommes à la croisée du monde du
dessous), l'écologie lorsqu'elle porte des valeurs de Le temps et le momentum. Et encore aujourd'hui. conseil en management et du logiciel, nos parcours
progrès par l'innovation et de respect de la terre et de d'entrepreneurs seniors nous ont offerts des réseaux pour
l'Homme. (Thomas) Les sports collectifs, la mer Nous sommes à la croisée de deux mondes celui très à la développer sous forme de partenariat les beta-versions
également, découvrir des choses. mode des technologies au travers de la numérisation des de nos produits.
entreprises et celui très humain du management
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis opérationnel. Nous avons donc deux concepts assez La première source de financement sur laquelle nous
quand êtes-vous entrepreneur ? éloignés à expliquer et marier. De plus ce que nous nous focalisons aujourd'hui est celle de nos clients. C'est
(Denis) En dernière année de mes études de commerce faisons est réellement innovant car nous assemblons des un choix qui nous impose un travail immédiat et énorme
international j'ai créé une Junior Entreprise pour vendre méthodes de management et des technologies d'une sur la valeur que nous créons pour eux. Il nous maintient
des missions exports et suis parti ainsi quelques mois au manière très différente de nos concurrents dans ces deux éveillé. Lorsque nous nous jugerons prêts avec
Japon. J'ai ensuite intégré en tant que salarié deux start- mondes. Trouver le chemin d'accès le plus court pour suffisamment de fiabilité sur notre plan de développement
up en faisant activement partie des leurs aventures de appuyer sur le bouton "achat" du cerveau de nos clients nous aurons recours à des investisseurs.
développement international et de levées de fonds. Ces nous prend du temps (trop).
sociétés sont aujourd'hui intégrées à AIRBUS et BMC S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
Software. Mais je n'ai réellement franchi le pas qu'en D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
rachetant, restructurant et revendant une société de our réussir dans l’entreprenariat ? l’aventure startup ?
cartographie satellitaire pour l’ingénierie et le déploiement Etre lucide sur ce que l'on maîtrise, identifier rapidement L'humain : les savoir-faire maîtrisés certes, mais plus
des réseaux Telecom numériques, puis ce fut une et sans interprétation ce que l’on ne sait pas. Et son important les motivations et les capacités à se compléter
création pure dans un domaine à forte intensité de capital importance dans le projet. et se critiquer de façon constructive.
et de main d'œuvre, puis de l'accompagnement de

#PortraitDeStartuper
Portrait #70 235

SalesBuilder – Denis Deville & Thomas Garnier
Bien entendu et SURTOUT, au-delà de l'équipe, les Site internet :
prospects et clients : ce sont des femmes et hommes qui http://www.salesbuilder.online/
achètent les produits. Ils détiennent en eux tous les
facteurs clés de succès du projet. Aux équipes de savoir LinkedIn :
les écouter et décrypter les messages qu'ils nous https://fr.linkedin.com/in/denis-deville-a869648
donnent. https://fr.linkedin.com/in/thomas-garnier-1a5056b0/en

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Faites-vous incuber, car au-delà des réseaux cela vous
positionne d'emblée dans une analyse critique du projet,
même si aujourd'hui encore les apports critiques
commerciaux manquent trop souvent.

Surtout, structurez votre projet pour le confronter dès le
départ à la réalité du marché sans vous isoler dans une
bulle de développement produit.

Et bien sûr... utilisez les méthodes outillées SB&Cie ! Au-
delà du clin d'œil, les dirigeants de start-up
négligent malheureusement dans l'immense majorité des
cas la question d'un pilotage efficace de leur activité
commerciale en estimant que l'embauche d'un
commercial ou d'un senior comblera ce manque le
moment venu. C'est une erreur majeure, le dirigeant est
un des acteurs clé du succès commercial, et rappelez-
vous, tellement peu de vendeurs et managers sont
réellement formés à des méthodes de ventes efficaces...

#PortraitDeStartuper
Portrait #72 236

Meetrip – Ralph Guyot-Jeannin
Comment décririez-vous votre entreprise ? ?
Meetrip.com est une plateforme de réservation de guides Passionné, travailleur et persévérant.
conférenciers certifiés et de visites guidées.
Quelle est votre formation initiale ?
Nous proposons plus de 10.000 guides/visites guidées J’ai suivi une formation financière à l’Université Dauphine
dans 2.000 villes et 180 pays. puis un Master Entreprendre à l’ESCP Europe.

Pourquoi ce choix de produit / service ? Qu’est-ce qui vous passionne ?
L’idée de Meetrip est apparue lors d’un voyage en Italie, Le challenge, l’innovation, le digital, les voyages, ...et les
pays que je ne connaissais pas et dans lequel je me suis guides !
perdu! J’ai donc eu l’idée de répondre à ce problème en
créant une plate-forme permettant de rapprocher les guides Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
conférenciers des voyageurs qui souhaitent découvrir les quand êtes-vous entrepreneur ?
lieux des destinations choisies de façon un peu insolite. Je suis entrepreneur depuis 5 ans maintenant !

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre En décembre 2011, alors que nous étions toujours à
entreprise ? l'école, j’ai cofondé avec mon associé Benjamin Chemla
L'objectif est double : d'abord social en aidant les guides l’entreprise Citycake. C’était un site internet de vente à
conférenciers à commercialiser leurs prestations et leur distance et livraison de pâtisseries et chocolats haut de
donner plus de contrats / clients et en modernisant cette gamme. La société a fusionné en 2014 avec Resto-In. J'ai
profession qui n'a pas changé depuis 40 ans. profité de cette occasion pour créer Meetrip.com dans la
foulée en novembre 2014 !
Et le deuxième objectif est financier : nous voulons franchir
la barre du million d'euros de volume d'affaires dès 2016 Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
avec une accélération très forte attendue en 2017 où on aventure ?
table sur au moins 10 à 15 millions de volume d'affaires. La première est psychologique : il ne faut pas baisser les
Pour y arriver, nous allons travailler le marketing avec une bras dans des périodes de doute ou de trouble. Ces
grande campagne digitale et le BtoB. périodes arrivent tôt ou tard.

Ces deux objectifs sont indissociables. C'est dans ces périodes que se joue le succès futur ou non
du projet.
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
#PortraitDeStartuper
Portrait #72 237

Meetrip – Ralph Guyot-Jeannin
La seconde est financière : le plus dur quand on démarre Site internet :
"from scratch" c'est le niveau de ressource personnel et http://meetrip.fr
au niveau de l'entreprise au début de l'aventure.
LinkedIn :
Dans l'entreprise internet, l'entreprise n'a pas forcément https://fr.linkedin.com/in/ralphgj/en
encore trouvé son modèle et il faut tenir en surveillant
constamment sa tréso. Twitter :
https://twitter.com/ralphgj
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p
our réussir dans l’entreprenariat ?
Ne jamais abandonner, aimer ce que l'on fait et le secteur
dans lequel on travaille.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Nous avons bénéficié de l'appui et de soutiens d'une
dizaine de business angels, dont certains suivent depuis
le début de Citycake.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
La tréso ...!

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?

Arrêtez de réfléchir et lancez vous !

#PortraitDeStartuper
Portrait #73 238

Click & Boat – Jérémy Bismuth
Comment décririez-vous votre entreprise ? Je suis diplômé d’HEC Paris en 2003, avec spécialisation
Click & Boat est une jeune startup innovante de la en Financial and Corporatif Management. J’ai d’ailleurs
consommation collaborative, nous proposons un service de démarré ma carrière en finance d’entreprise, avant de me
location de bateaux entre particuliers. lancer dans l’entrepreneuriat.

Notre startup est à l’écoute d’un secteur très dynamique en Qu’est-ce qui vous passionne ?
France, celui de la plaisance. C’est un secteur qui change, Le challenge, l’innovation, le digital, les voyages, ...et les
et nous avons voulu accompagner ce changement. guides !

Pourquoi ce choix de produit / service ? Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
Un 15 aout, alors en vacances dans le sud, j’ai fait un quand êtes-vous entrepreneur ?
constat simple, les ports regorgent de bateaux, alors que Je suis entrepreneur depuis 5 ans maintenant !
tant de personnes aimeraient être sur l’eau à cette période
de l’année, que ce soit avec ou sans skipper. En décembre 2011, alors que nous étions toujours à
l'école, j’ai cofondé avec mon associé Benjamin Chemla
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre l’entreprise Citycake. C’était un site internet de vente à
entreprise ? distance et livraison de pâtisseries et chocolats haut de
Nous souhaitons confirmer notre position de leader sur le gamme. La société a fusionné en 2014 avec Resto-In. J'ai
marché français et européen en 2016. profité de cette occasion pour créer Meetrip.com dans la
foulée en novembre 2014!
Plus généralement nous souhaitons démocratiser la
plaisance, la simplifier avec notions de last minute, très Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
appréciée par les locataires. A long terme nous aimerions aventure ?
monter un groupe web exclusivement dédié à la plaisance, La première saison a été difficile, les propriétaires de
qui reste encore aujourd’hui un secteur ancien et peu bateaux étaient assez réticents à l’idée de louer leur
digitalisé. bateau. Il a fallu les convaincre, et changer les moeurs,
montrer aux marins que la location de bateaux entre
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur particuliers ça marche aussi. Aussi, nous avons du trouver
? une solution d’assurance pour couvrir les locations, c’était
Passionné, travailleur et persévérant. la première fois que les assureurs étaient confrontés à la
location officielle de bateau entre particuliers.
Quelle est votre formation initiale ?
#PortraitDeStartuper
Portrait #73 239

Click & Boat – Jérémy Bismuth
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui Site internet :
our réussir dans l’entreprenariat ? voudrait lancer sa propre startup ? https://www.clickandboat.com
Je vais vous donner ma recette : il faut une bonne dose « Done is better than perfect ». Ne perdez pas de temps www.blog.clickandboat.com
de détermination, car beaucoup de personnes autour de (et d’argent!) dans la premiers mois à vouloir peaufiner
vous essaieront de vous décourager, une capacité des détails. La belle animation 3D pour présenter le LinkedIn :
d’organisation hors norme car sauf si vous avez déjà service n’est absolument pas une priorité. Foncez, faites https://fr.linkedin.com/in/jeremy-bismuth-8757a855
revendu une licorne, vous serez certainement encore tester votre service ou produit au plus vite. Sans test vous
salarié dans une autre entreprise, ou bien étudiant, lors allez droit dans un mur. Soyez à l’écoute de vos premiers Twitter :
des balbutiements de votre entreprise. Il faudra alors clients qui seront riches de recommandations, https://twitter.com/ClickandBoat
arriver à jongler entre les deux, et beaucoup travailler. d’impressions. Nos premiers membres nous ont
beaucoup aidé, nous étions à l’écoute de leurs besoins et
Etre entouré de ses proches est aussi fondamental, et avons pris en compte leurs remarques. Nous avons
pour Edouard et moi-même de nos épouses respectives. énormément avancé avec et grâce à eux, et c’est encore
Lorsque j’ai monté Click & Boat avec Edouard j’étais déjà et toujours notre moyen de progression et d’amélioration,
Papa d’une petite fille, et la vie de famille prend du temps, nous sommes en permanence à l’écoute.
monter sa startup encore plus. C’est pourquoi être
appuyé de ses proches est essentiel.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Nous travaillions tous les deux dans le cabinet MAZARS.
Nous avons donc fonctionné les premiers mois avec nos
petites économies avant de lever des fonds pour un
montant de 700k€.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
La taille de son marché et particulièrement le coût
d’acquisition de chaque client.

#PortraitDeStartuper
Portrait #74 240

Amundo Music Event – Luc Olivier
Comment décririez-vous votre entreprise ? Pourquoi ce choix de produit / service ?
Amundo Music Event est une société d’entrepreneuriat Parce que nous sommes tous les deux passionnés par le
artistique qui évolue dans le domaine du chant. Nous chant et la création artistique ! De plus, nous sommes
proposons de mettre en musique des évènements et nous convaincus que ce secteur n’est pas suffisamment
mettons au point des Team Building de chant originaux développé et qu’il y a encore beaucoup à faire pour rendre
pour les collaborateurs d’entreprises. Part mise en plus accessible la combinaison du 4eme et du 6eme art aux
musique, je veux dire rendre accessible le chant - et par particuliers et collaborateurs d’entreprises.
extension la musique - à des événements et des
séminaires d’entreprise. Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ?
Par exemple, nous avons créé et animé un Team Building Nous souhaiterions qu’Amundo Music Event devienne la
pour les équipes du site Le Bon Coin : « La Broadway référence de la mise en musique d’événements et de team
Experience ». Ils se sont réunis une journée pour building.
apprendre et mettre au point un spectacle de comédie
musicale avec chant, danse et claquettes, animés par des L’entrepreneuriat artistique est très peu développé et c’est
chanteurs et chorégraphes professionnels du métier de la bien dommage, car il y a tellement à faire ! Mous
scène. souhaitons à terme qu’Amundo soit une clé de voute de la
création artistique pour les événements pour particuliers et
J’ai créé Amundo Music Event avec Michel d’Ottaviani un entreprises.
ancien ténor de l’Opéra de Paris. Il est actuellement
producteur et directeur artistique de nombreux spectacles Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
et enseigne le chant depuis 15 ans. Nous avons associé ?
nos compétences pour créer Amundo Music Event et notre Je suis passionné et dynamique, je ne lâche rien, et je me
collaboration marche très bien, nous sommes très fais plaisir en travaillant !
complémentaires !
Quelle est votre formation initiale ?
Nous avons aussi voulu que la société véhicule des valeurs Je suis actuellement étudiant à l’Edhec (il me reste encore
fortes car c’est sur ces bases qu’elle a été construite. Nous la dernière année de Msc Corporate Finance avant d’être
voulons notamment mettre la création artistique au cœur de diplômé) et je suis diplômé du Master Banque et Finance
nos prestations afin partager notre passion du chant et de de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. J’ai donc une
la musique auprès de nos clients. formation initiale pleinement orientée en finance.

#PortraitDeStartuper
Portrait #74 241

Amundo Music Event – Luc Olivier
Qu’est-ce qui vous passionne ? compétences et nos profils et avons décidé de nous recours à des financements externes.
Je suis passionné de chant d’opéra et je suis moi-même lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat après plus d’un
ténor … Et il y a aussi la finance et la gestion qui me an de réflexion, tout de même. S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
passionnent. Même si cela peut paraitre antagoniste, à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
j’aime à la fois chanter et gérer les comptes de la société. Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette l’aventure startup ?
Les deux me permettent de m’épanouir ! et Amundo aventure ? Je pense qu’avant tout c’est la motivation et la passion
Music Event me permet de le faire dans ces deux J’en ai rencontré beaucoup ! Mais j’ai essayé de voir cela qui guide l’entrepreneur, car au début, on travaille
domaines. comme un apprentissage. beaucoup, on n’est pas payé et on essuie pleins
d’échecs.
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis Il y a eu notamment la complexité des démarches
quand êtes-vous entrepreneur ? administratives, les éléments juridiques autour de Pour moi, il faut donc toujours veiller à ce que la
Si on se tient à la création d’Amundo Music Event, je l’embauche des chanteurs, les problèmes de trésorerie, la motivation soit présente au quotidien.
répondrai que je suis entrepreneur depuis quelques mois, façon de communiquer et de faire de la publicité, et savoir
mais sinon depuis tout petit. bien négocier aussi. Il doit en manquer pas mal … Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Ayant des parents entrepreneurs j’ai toujours été très D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p Soyez sur(e) de votre choix et de ses conséquences, puis
attiré par la création d’entreprise. Très jeune j’ai voulu our réussir dans l’entreprenariat ? foncez !
créer ma société. Je devais avoir 10 ans quand j’ai Je pense qu’avant tout c’est la passion qui guide
commencé à vendre sur des stands, j’ai rédigé des l’entrepreneur. C’est, pour moi, la condition sine qua non Site internet :
bandes dessinées, j’ai même créé un journal ; durant mes pour que la société puisse se lancer au départ. http://www.amundomusicevent.com
années à l’université j’ai aussi créé un club Ensuite, il faut être persévérant, bien s’entourer, se faire
d’investissement … Mais, j’attendais de trouver, non pas confiance, travailler dur et aussi prendre plaisir (comme LinkedIn :
l’idée révolutionnaire, mais celle qui me permettrait de dans tout à vrai dire …). https://fr.linkedin.com/in/luc-olivier-54036664/en
m’épanouir dans tous les domaines.
Quel mode de financement avez-vous retenu pour Twitter :
La rencontre avec Michel d’Ottaviani a été décisive. C’est lancer votre société ? https://twitter.com/Amundo_ME
une personne qui possède de profondes qualités Etant donné qu’il s’agit juste de chant, il nous fallait
humaines et qui a une grande expérience et expertise du simplement acheter du matériel son. C’est pour cela que
chant, de la scène et de la formation artistique. Nous nous avons mis tous les deux un peu d’argent au capital
avons trouvé une parfaite complémentarité dans nos et cela a été suffisant. Il n’a pas été nécessaire d’avoir

#PortraitDeStartuper
Portrait #75 242

MonHotesse – Alexandre Berland
Comment décririez-vous votre entreprise ? Quelle est votre formation initiale ?
MonHôtesse.fr est la première plateforme Web qui aide les Je suis diplômé d’une école de commerce - EDC Paris
entreprises à recruter directement leurs hôtes et hôtesses Business School - où je me suis spécialisé en
missions. entrepreneuriat.

Nous mettons en relation Recruteurs et Candidats.
Les Qu’est-ce qui vous passionne ?
recruteurs déposent gratuitement leurs offres sur le site et Les projets en règle générale. J’adore m’entourer de gens
consultent les profils détaillés des hôtes(ses) d’accueil passionnés et ambitieux, avec des rêves plein la tête.
avant de les contacter en direct.
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
Pourquoi ce choix de produit / service ? quand êtes-vous entrepreneur ?
Faire appel à une agence d’hôtesses d’accueil n’est pas Je vis l’entrepreneuriat comme un métier depuis un an et
adapté à toutes les entreprises : les prestations sont demi.
onéreuses (en moyenne 28€/heure par hôtesse) et certains
clients sont déçus de ne pas pouvoir choisir eux-mêmes J’ai eu la chance de gagner un concours startup (Digériez
leurs hôtesses. 

Nous avons alors pensé à créer une 2014) pour un projet de comparateur de VTC
solution adaptée aux entreprises qui souhaitent recruter (LeBonCab).
J’ai ensuite monté une agence de
directement leurs hôtesses d’accueil, sans passer par une communication digitale, récupéré un site d’annonces de
agence. casting (AgentCasting.fr), puis lancé MonHôtesse.fr en
Janvier 2016.
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ? Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
MonHôtesse.fr a pour ambition de devenir LA référence de aventure ?
l’aide au recrutement en direct des métiers de l’Accueil. Aucune ! Sans vouloir paraître trop “pompeux”, je pense
que les difficultés rencontrées au quotidien sont inhérentes
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur au métier d’entrepreneur.
?
Ce qui me passionne dans l’entrepreneuriat : analyser des Comme un nageur professionnel ne peut se plaindre de
problèmes et trouver des solutions. passer ses matinées dans une piscine, un entrepreneur doit
accepter de faire face aux imprévus, aux problèmes.

#PortraitDeStartuper
Portrait #75 243

MonHotesse – Alexandre Berland
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p Site internet :
our réussir dans l’entreprenariat ? http://www.monhotesse.fr
La persévérance, la vision et la capacité à apprendre (de
ses erreurs, de son marché, de nouveaux outils…). LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/alexandre-berland-7a740b85/en
Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ? Twitter :
MonHôtesse.fr a été autofinancé grâce aux revenus de https://twitter.com/NoirCapital
mon agence digitale.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans
l’aventure startup ?
Etre à l’écoute de ses clients. Rester focaliser sur les
problèmes que rencontrent vos utilisateurs.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Mon conseil : tester très vite son produit, son service ou
son idée. 
Ne pas hésiter à en parler et se confronter tout
de suite à ses clients types.

#PortraitDeStartuper
Portrait #76 244

Lengow – Mickael Froger
Comment décririez-vous votre entreprise ? Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
Lengow est une entreprise agile qui a conservé son ADN entreprise ?
de start-up et qui évolue sur le marché du e-commerce. Nous avons opéré une levée de fonds importante en
Nous éditons une solution SAAS d’e-commerce automation septembre dernier, c’est un exercice difficile et contraignant
répondant aux enjeux de performance, d’automatisation et qui nous force à nous projeter et avoir une vision à plus
d’internationalisation des marques et distributeurs sur long terme. Aujourd’hui mon ambition pour Lengow, c’est de
internet. Nous comptons plus de 1 800 partenaires intégrés porter l’entreprise au rang de leader européen et plus
depuis 2009, un écosystème puissant pour nos 3 500 largement sur les premières marches des leaders
clients marchands que nous accompagnons dans 45 pays mondiaux du feed management.
à travers le monde, de quoi assurer une forte visibilité et
rentabilité aux catalogues produits des e-commerçants, sur Une ambition que nous atteindrons par la mise en place
les places de marché, comparateurs de prix, régies d’une stratégie commerciale offensive à l'international et le
d’affiliation, display/retargeting, etc. renforcement de nos parts de marché en Europe avec
l’ouverture de bureaux de proximité aux UK et en
Lengow c’est aussi la diversité, à travers une équipe Allemagne. Ce déploiement s’accompagne d’une stratégie
incroyablement riche d’origines, de savoir-faire, de croissance externe visant des acteurs implantés dans
d’expériences, nous réunissons plus de 20 nationalités au les pays que nous ciblons, ou des sociétés dotées de
sein de notre staff. technologies complémentaires dans le but de renforcer
davantage nos ambitions de croissance et de relever les
Pourquoi ce choix de produit / service ? défis d’ordres technologiques et territoriaux.
En 2009, Jérémie Peiro (le co-fondateur de Lengow) et moi,
évoluions sur le marché du e-commerce. En partageant sur Au-delà du déploiement commercial, nous opérons
nos visions et nos idées, nous sommes partis du constat également un véritable virage technologique en faisant
qu’il n’existait que très peu d’outils pour les e-commerçants évoluer notre solution vers une plateforme d’e-commerce
souhaitant diffuser leurs produits sur les différents canaux automation répondant aux enjeux de performance,
de distribution, nous avions avec Jérémie Peiro, des d’automatisation et d'internationalisation des marques et
expertises et des compétences complémentaires et une distributeurs sur internet.
envie de travailler ensemble sur ce projet pour lequel nous
avions de grandes ambitions.

#PortraitDeStartuper
Portrait #76 245

Lengow – Mickael Froger
En effet, face aux nouveaux enjeux du e-commerce, France Digitale. Pour moi c’est enrichissant de contribuer prendre du recul face aux difficultés de la création
Lengow proposera une solution qui bénéficiera d’une à créer en France une terre d’innovation du digital. d’entreprise et contribuer à leur développement en
puissance, d’une intuitivité et d’une ergonomie accrue. La partageant mon expérience.
solution va devenir un véritable hub de référence qui Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
permettra à nos clients, non seulement de gérer leurs quand êtes-vous entrepreneur ? D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p
campagnes marketing mais surtout de connecter et Je suis entrepreneur depuis 2009. Avant Lengow, j’ai créé our réussir dans l’entreprenariat ?
centraliser automatiquement leurs outils e-commerce au une société de sites web en marque blanche mais Un marché en croissance et pérenne mêlé à une habileté
sein d’une seule et unique plateforme. l’aventure Lengow marque le début de cette incroyable du dirigeant pour se projeter et avoir une vision cohérente
expérience d’entrepreneur. et en adéquation avec ce marché. Des rencontres
Comment vous décririez-vous en tant J’ai démarré en autodidacte dans le développement enrichissantes pour partager les bonnes pratiques mais
qu'entrepreneur ? d’applications online, j’ai collaboré pendant une quinzaine aussi les doutes. Une équipe structurée et motivée pour
Je n’ai pas vraiment choisi d’être entrepreneur, mais j’ai d’années avec de grands acteurs du web et du e- avancer à plusieurs vers les objectifs fixés.
toujours aimé porter des projets et les amener le plus loin commerce tels que M6 Web, Europe2.fr, LeGuide.com,
possible avec la mobilisation de toute une équipe, c’est ce 2xMoinscher.com et Ad Fever/BuyFever, avant de me Etre bien entouré, que ce soit au niveau de son réseau,
qui m’anime au quotidien et défini ma vision de lancer en 2009, dans ma propre aventure. J’ai présidé 2 des partenaires et même de ses investisseurs.
l’entrepreneur ! Chez Lengow, l’aventure entrepreneuriale années l’association Atlantic 2.0 et je suis actuellement
se vit en équipe. J’ai appris à déléguer, à faire confiance à membre de France Digitale. Quel mode de financement avez-vous retenu pour
mon équipe, à valoriser l’expertise de chacun, c’est ainsi lancer votre société ?
que nous pouvons réellement partager les challenges, les Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Nous avons réalisé une première levée de fonds en 2010,
défis et les réussites en équipe. aventure ? un an après la création de Lengow.
Ils existent de nombreuses difficultés qui font partie
Quelle est votre formation initiale ? intégrante de l’aventure, l’approche commerciale, le Et plus récemment, 6 ans après la création, nous avons
Je suis un autodidacte ! J’ai démarré dans le financement, les recrutements, la gestion d’une opéré un nouveau tour de table de 10 millions d’euros
développement d’applications online, dès l'obtention de croissance rapide etc. Pour moi, c’est aussi une partie de auprès de Serena Capital, du Fonds ambition numérique
mon Baccalauréat en 1999. la richesse de la vie d’entrepreneur, les difficultés nous géré par BPI France et de Alven Capital.
poussent au dépassement de soi. Une fois surmontées,
Qu’est-ce qui vous passionne ? on ne peut qu'être plus motivé pour faire mieux. C’est
Je suis passionné par l’univers IT et très investi dans cet aussi pour ces raisons que j’ai souhaité ouvrir un
écosystème. J’essaie d’apporter une contribution à mon incubateur au sein même de Lengow. A travers
niveau à travers mon implication dans Atlantic 2 ou l’incubateur, je souhaite aider des jeunes entrepreneurs à

#PortraitDeStartuper
Portrait #76 246

Lengow – Mickael Froger
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui Site internet :
voudrait lancer sa propre startup ? http://www.lengow.com/fr/
Je dirais qu’il ne faut pas se précipiter sans une parfaite
maîtrise du marché, de ses capacités des moyens à LinkedIn :
mettre en œuvre. https://fr.linkedin.com/in/mickaelfroger

Ensuite, il est important de s’entourer : réseaux, Twitter :
échanges de bonnes pratiques, etc. Et puis essayer de se https://twitter.com/mickaelfroger
dégager du temps pour prendre du recul et développer
stratégie et vision à moyen, long terme.

#PortraitDeStartuper
Portrait #77 247

Kyump – Louis-Gabriel de Causans
Comment décririez-vous votre entreprise ? Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
Kyump est l’intermédiaire de confiance entre particuliers entreprise ?
vendant ou achetant une voiture d’occasion... L’objectif est Nous voulons avant tout offrir enfin aux particuliers un bon
de fournir aux acheteurs et aux vendeurs des services et moyen, simple, transparent et économique, d’acheter et de
des voitures de qualité, sans les prix habituellement vendre une voiture d’occasion.
pratiqués par les professionnels de l’automobile.
Nous souhaitons devenir un réflexe consommateur aussi
Pour un vendeur, cela signifie vendre sans effort, en 2-3 puissant que les sites de petites annonces ou l’achat/vente
semaine et en toute sécurité sa voiture, en touchant 20% en concession. Nous avons les capacités de devenir le
de plus qu’avec une reprise. Pour un acheteur, cela signifie numéro 1 de la voiture d’occasion. D’abord en France, puis
acheter une voiture de qualité car certifiée par un en Europe !
mécanicien expérimenté, en bénéficiant d’une garantie
mécanique de 6 mois, avec la livraison à domicile, pour 5- Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
10% de moins qu’en concession. ?
Je suis quelqu’un qui aime « exécuter » bien et
Pourquoi ce choix de produit / service ? efficacement, et insuffler du dynamisme à l’équipe. Mes
Parce que l’automobile est un domaine qui nous passionne, associés sont complémentaires, l’un étant plus créateur et
et parce que c’est celui où l’offre aux particuliers est la plus enthousiaste, l’autre plus concret et critique.
mauvaise. C’est d’ailleurs le marché reconnu par l’Union
Européenne comme étant le pire pour les consommateurs. Quelle est votre formation initiale ?
Nous sommes tous les 3 passés par l’Ecole Polytechnique
L’automobile est une préoccupation pour les gens (2ème que nous avons complétée avec 1 an de formation
budget des ménages), et pourtant toujours autant une spécialisée : Université Bocconi à Milan pour Guillaume-
source d’angoisse et d’insatisfaction : ce secteur fonctionne Henri, HEC Entrepreneurs pour Alexandre, London School
à peu de choses près comme il y a 50ans ! Au lieu of Economics pour ma part.
d’annonces papiers, on a aujourd’hui des annonces
internet, mais toujours les mêmes arnaques et les mêmes Qu’est-ce qui vous passionne ?
mauvaises expériences. Relever des défis chaque semaine est un véritable plaisir.
Et puis, la voiture fait partie de nos passions, évidemment !
Nous avons le désir de changer et d’améliorer les choses !

#PortraitDeStartuper
Portrait #77 248

Kyump – Louis-Gabriel de Causans
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis humaine. Le premier facteur est donc humain ; partir avec car les raisons trop légères s’effondrent lors des
quand êtes-vous entrepreneur ? la bonne équipe et réussir les premiers recrutements est premières grandes difficultés.
Après nos études nous avons tous les 3 travaillé dans clé.
des entreprises différentes pendant 3-4 ans, avant de Une entreprise à lancer, c’est un marathon à parcourir, il
nous lancer début 2015 sur le projet de Kyump. Ensuite, développer son entreprise c’est un peu de folie, faut donc partir bien équipé.
beaucoup de courage, de persévérance éclairée, et
Nous sommes donc entrepreneurs dans les faits depuis énormément de travail ! Site internet :
un an et demi, après avoir eu ça dans le giron pendant http://www.kyump.com/
quelques temps ! Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ? LinkedIn :
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Nous avons créé Kyump avec des fonds propres, puis https://fr.linkedin.com/in/lgdecausans/en
aventure ? l’avons développée avec des prix et prêts publiques. Une
Le parcours de création et de développement d’une levée de fonds sera bientôt à l’ordre du jour, non pas par Twitter :
entreprise est un mélange de joies et de difficultés… Ce principe, mais pour accélérer la croissance de la société. https://twitter.com/kyump
sont grâces à ces dernières qu’on éprouve les premières,
une fois surmontées. S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent
Ces difficultés sont multiples : se battre contre beaucoup ure startup ?
plus gros que soi (notamment en termes de marketing), La survie de votre société dépend de vos clients – gardez
avec des moyens bien inférieurs, exécuter son business donc toujours comme premier objectif leur satisfaction,
model tout en préparant en permanence l’étape de sinon vous ne réussirez pas. Parlez leur, rencontrez-les,
croissance d’après (et donc faire 10 choses à la fois). écoutez-les.

Heureusement la plupart de ces difficultés sont perçues Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
comme des défis, des challenges, et donc elles sont voudrait lancer sa propre startup ?
enthousiasmantes ! Bien réfléchir, s’assurer que l’on a les reins solides pour la
longue route sur laquelle on s’engage, qui est par
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p moment éprouvante, et à l’issue incertaine.
our réussir dans l’entreprenariat ?
La création d’entreprise est avant tout une aventure Cela suppose aussi de se lancer pour les bonnes raisons,

#PortraitDeStartuper
Portrait #78 249

NovaBricks – Christophe Batilliot
Comment décririez-vous votre entreprise ? Faute d’outils de développement agiles, il est très difficile
NOVABRICKS édite une plateforme aPaaS qui permet de de répondre facilement et rapidement aux besoins du
créer des applications métiers sans code, simplement en moment des utilisateurs finaux : le fameux Quickwin auquel
assemblant de manière graphique des briques visuelles et de nombreuses DSI aspirent. Les méthodes Agiles ne
fonctionnelles. suffisent pas à gommer la complexité des projets IT.

Nous sommes une petite équipe aux profils Je voulais apporter une réponse innovante et bousculer les
complémentaires tous issus du monde de l’IT : éditeur, habitudes en proposant un outil qui supprimerait toutes les
intégrateur, SSII ou sécurité. A notre niveau nous problématiques associées au code : limiter le recours aux
souhaitons participer à la révolution actuelle en permettant profils techniques, alléger les phases d’analyse et les écrits,
à tous les membres de l’entreprise d’être acteurs de la supprimer les tunnels de développement et favoriser
« transformation digitale ». l’itération, supprimer les délais liés au déploiement des
applications…
Notre plateforme s’adresse d’une part aux DSI qui, dans
leur souci d’aligner l’IT aux besoins des Métiers, Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
recherchent des solutions pour leur livrer plus vite et à entreprise ?
moindre coût des applications. D’autre part, elle s’adresse à Nous avons pour ambition que NOVABRICKS soit un outil
tous les acteurs de l’entreprise qui souhaitent des incontournable pour la création des applications IT en ligne.
applications pour répondre à leurs besoins quotidiens non Nous voulons que notre plateforme soit, au niveau mondial,
couverts par le SI traditionnel. identifiée comme la solution qui, quel que soit le cas métier,
permet de construire de manière itérative, seul ou avec
Après une formation, nos clients peuvent construire en l’appui de la DSI, son application métier pour collecter,
ligne eux-mêmes leurs applications, sans connaitre de gérer et partager ses données en ligne.
langage de programmation. Nous pouvons également créer
leurs solutions IT sur-mesure. Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
?
Pourquoi ce choix de produit / service ? Je suis quelqu’un qui remet en cause les choses établies
Dans ma carrière, j’ai fréquemment été confronté au fait notamment quand elles impliquent des contraintes fortes.
que les logiciels « standards » manquent de flexibilité alors Je suis visionnaire : je me projette facilement dans l’avenir
que les développements sur-mesure sont moins rigides et je cherche à bâtir un pont entre maintenant et le futur en
mais compliquent parfois les projets. inventant des solutions.

#PortraitDeStartuper
Portrait #78 250

NovaBricks – Christophe Batilliot
A côté de ce côté visionnaire, en tant qu’entrepreneur je une association sportive dédiée au Ninjustu qui est que prévu. Alors il faut constamment réévaluer la priorité
me dois d’être très pragmatique, car la réalité devenue un des plus gros clubs sportifs dans sa discipline donnée à chaque action.
économique d’une start-up me ramène très vite au en France.
concret du quotidien. Dans une start-up on a réussi quand on a su répondre à
Plus tard, en tant que manager dans différentes la question : « Comment construire et pérenniser quelque
Quelle est votre formation initiale ? entreprises, j’ai eu à construire de nouveaux services ou chose de complexe avec des moyens limités tout en
J’ai arrêté mes études universitaires et ai repris des nouvelles organisations. faisant face aux nombreuses surprises ou obstacles qui
années plus tard un cycle managérial à l’EDHEC (Ecole viennent bousculer les priorités ? »
de commerce). Puis il y a 5 ans, j’ai décidé de voler de mes propres ailes.
Avec mon associé, Olivier, nous avons mené presque 2 D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p
Qu’est-ce qui vous passionne ? ans de R&D sur notre plateforme avant de créer la our réussir dans l’entreprenariat ?
Dans mon métier, j’aime relever des défis et surmonter société NOVABRICKS. Le premier facteur clé de réussite est d’avoir une âme de
des obstacles jugés insurmontables. Je me plais à trouver bâtisseur. Il faut savoir partir d’une page blanche.
des solutions de contournement innovantes dès que je Aussi même si je n’ai la « casquette officielle
suis confronté à une difficulté. d’entrepreneur » que depuis 3 ans, j’ai le sentiment que Ensuite cela suppose d’être curieux car les domaines sur
mes précédentes expériences m’ont beaucoup appris. lesquels il faut intervenir sont très variés.
C’est une qualité indispensable que j’applique à une autre
passion : le Ninjustu, un art martial japonais qui, en Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette Puis il faut accepter de se remettre en question car bien
parallèle de techniques et de stratégies connues et aventure ? souvent nos habitudes, nos aprioris et nos certitudes sont
enseignées, incite à trouver des solutions créatives et Créer et pérenniser une entreprise qui a inventé une balayés par la réalité.
inédites dans le cadre de situations de combat, et ce dans solution innovante et unique oblige à relever de grands et
le respect de la philosophie de cet art martial, garante de nombreux défis. Comment concilier notre vision avec la Enfin, il faut constamment garder à l’esprit la notion de
la bonne utilisation de ces techniques. réalité ? Comment et avec qui avancer dans cette « business first » : la priorité doit être la vente, la capacité
entreprise ? Comment trouver les moyens financiers pour à séduire des clients. Car seul le chiffre d’affaire généré
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis se développer ? Que faut-il prioriser alors que tout est à permettra de poursuivre l’aventure.
quand êtes-vous entrepreneur ? inventer et à mettre en œuvre ?
Etre entrepreneur, c’est créer et construire au sens large
du terme, même à l’extérieur de l’entreprise. La difficulté est surtout de prioriser les actions en fonction
des moyens dont on dispose. Quand on arrive à lever des
Mon premier rôle d’entrepreneur a été de créer et piloter fonds au départ, ils sont souvent consommés plus vite

#PortraitDeStartuper
Portrait #78 251

NovaBricks – Christophe Batilliot
Quel mode de financement avez-vous retenu pour ». Les erreurs sont profitables si et seulement si elles Site internet :
lancer votre société ? permettent de rebondir rapidement et de repartir dans la http://www.novabricks.com
Olivier et moi avons mis des fonds personnels et nous quête du business model qui pérennisera la société ! LinkedIn :
avons également obtenu des prêts d’honneur, un prêt de https://fr.linkedin.com/in/christophebatilliot/en
circuit d’accompagnement, et un prêt bancaire. Cela nous Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui Twitter :
a permis de lancer l’entreprise dont notamment la R&D voudrait lancer sa propre startup ? https://twitter.com/Nova_Bricks
qui est le domaine le plus consommateur de ressources Plus le projet est innovant, plus il est difficile : il faut d’une
qu’elles soient financières ou humaines. part avoir de très grandes ressources personnelles et
d’autre part il est primordial d’avoir une vision juste de ses
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention forces et ses faiblesses. Il faut rester lucide sur ses
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent faiblesses et admettre qu’à tout vouloir gérer seul la
ure startup ? réussite du projet est compromise. Il faut donc accepter
Dans le cadre de NOVABRICKS, nous sommes sur une de déléguer auprès de profils experts et complémentaires
solution innovante qui n’a pas d’équivalent : difficile de à ses compétences.
déterminer par avance les points prioritaires à surveiller,
si ce n’est de trouver vite un business model scalable et Ensuite il faut savoir s’entourer de bons conseillers. Et les
profitable, ce qui multiplie à l’infini tous les points à bons conseillers ne sont pas toujours ce qu’on croit :
surveiller ! l’aventure start-up est différente des expériences menées
en entreprise par des personnes expertes par ailleurs
L’idée d’un produit, son développement est une chose, dans leur domaine. Il faut privilégier ceux qui ont vécu
définir sa cible, la stratégie commerciale, savoir cette expérience unique et qui ont passé un à un les
communiquer, définir les outils marketing et répartir les obstacles liés à la création d’entreprise, à la levée de
moyens à bon escient entre la R&D et le reste de fonds, à la recherche d’un business model… Certains
l’entreprise, c’est autre chose ! Aucun de vos concurrents auront peut-être échoué, peu importe, c’est ce partage
directs ou indirects ne peut servir de modèle. d’expériences qu’il faut privilégier.

Il faut prendre rapidement la mesure de tout ce qu’il y a à
accomplir afin de se mettre à la tâche pour pérenniser
l’entreprise et de ne pas avoir à se dire : « j’ai dû fermer
l’entreprise mais au moins je sais ce que j’aurais dû faire

#PortraitDeStartuper
Portrait #79 252

My-Pressing – Sébastien Deslandes
Comment décririez-vous votre entreprise ? quelques concurrents, mais souvent sur un model UBER,
My-Pressing.com est un service de pressing entièrement qui implique des tarifs plus importants.
en ligne, c'est la digitalisation du métier du pressing sans
passer par l’uberisation, ce qui nous permet de proposer Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
des tarifs parmi les plus bas du marché. entreprise ?
Révolutionner le monde du pressing. Plus besoin d'aller au
Le client commande sa prestation aussi simplement qu'il pressing et de dépendre des horaires d'ouverture, des files
commanderait des vêtements. d'attente, ou de chercher une place pour se garer. Tout se
passe sur Internet et notre service livraison s'occupe du
Il s’agit d’un concept innovant, pour gagner du temps et reste.
économiser de l’argent, en toute tranquillité.
Nous avons commencé sur Paris intra-muros puis, très
Notre service est disponible : rapidement, nous nous sommes étendues à toute l'Île de
§ en point relais (une trentaine en Île de France), France. Maintenant nous nous attaquons à la France
§ en point société (nous passons un contrat avec les entière.
entreprises qui souhaitent mettre en place un service
pressing au sein de leur société pour leurs salariés), Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
§ en enlèvement / livraison à domicile avec une ?
participation aux frais de livraison (8 euros). J'ai toujours été attiré par l’entrepreneuriat. J'aime l'idée de
construire, d'imaginer les services de demain, c'est ce qui
Pourquoi ce choix de produit / service ? me motive dans les projets que j'ai pu entreprendre. Tout en
Le service de pressing est un service très demandé par la gardant les pieds sur terre, je reste très pragmatique, la
population active, mais la règlementation environnementale notion de rentabilité doit être au cœur de l'entreprise : créer
étant de plus en plus draconienne, elle conduit à de une société, pour la planter un an après car il n'y avait pas
nombreuses fermetures de pressing qui cessent leur de marché, cela n'a aucun sens pour moi.
activité faute de moyens pour se mettre aux normes.
Par ailleurs, j'aime l'idée de construire un service sur le
L'idée est de pallier à ces fermetures en proposant un retour des utilisateurs. C'est exactement ce que nous
nouveau service de pressing en ligne. En 2013, nous étions faisons chez My-Pressing.
parmi les premiers à digitaliser ce service. Depuis il y a

#PortraitDeStartuper
Portrait #79 253

My-Pressing – Sébastien Deslandes
Quelle est votre formation initiale ? à jour ses tableaux de bord toutes les semaines.
Je suis issu d'une filière universitaire, DESS informatique D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p J'ajouterais qu'on ne gère pas une société, on vit juste un
et Telecom. our réussir dans l’entreprenariat ? rêve.
Ne jamais lâcher prise, être en perpétuelle évolution, se
Qu’est-ce qui vous passionne ? remettre en question. Ce n'est pas parce qu'on pense Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
Je suis passionné par les nouvelles technologies qui qu'une idée va fonctionner qu'elle fonctionne. Il faut être à voudrait lancer sa propre startup ?
changent notre monde à grande vitesse. J’aime l’idée l'écoute (active) de ses clients et de son marché. Je Avoir la foi, s'adapter et ne jamais lâcher.
d’être un acteur du changement. commence chaque journée par une demi-heure de veille
technologique et concurrentielle. Site internet :
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis http://www.my-pressing.com
quand êtes-vous entrepreneur ? Quel mode de financement avez-vous retenu pour LinkedIn :
J'ai créé ma première société à l'âge de 25 ans, dès que lancer votre société ? https://fr.linkedin.com/in/sébastien-deslandes-
je me suis retrouvé dans le monde du travail. C'est Pour le moment nous avons contracté b3b82417/en
devenu une évidence que je voulais pouvoir être libre de des prêts auprès de notre banque, mais uniquement pour Twitter :
lancer les projets que je voulais, et c'est beaucoup plus le matériel. Nous essayons de nous auto financer. Cela https://twitter.com/sdeslandes
facile lorsqu'on est son propre chef. va certes un peu moins vite, mais cela permet aussi de
rester pragmatique et de contrôler les dépenses. La
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette société My-Pressing est déjà rentable.
aventure ?
Dans ma dernière aventure, les difficultés rencontrées Il n'est pas exclu que nous fassions des levées de fonds
sont liées au marché du BtoC, c'est un nouveau domaine pour passer à la vitesse supérieure, notamment pour
pour moi, j'ai toujours été orienté BtoB. un déploiement au niveau national.

Le monde de BtoC demande beaucoup plus de travail de S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
finition. à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent
ure startup ?
Par ailleurs je ne suis pas issu du monde du pressing, il a Garder les pieds sur terre. Il est très facile de faire un
donc fallu bien comprendre ce métier pour mettre en fichier Excel avec de magnifiques simulations et de tabler
place une solution optimum à l’intersection de ce métier et sur une belle croissance. Mais si on pose des hypothèses
des nouvelles technologies. de croissance, il faut les valider très rapidement et mettre

#PortraitDeStartuper
Portrait #80 254

MyWeekEndForYou – Benoit Fahy
Comment décririez-vous votre entreprise ?
My wekeend for you est une plateforme collaborative Quelle est votre formation initiale ?
d’échanges de weekends entre passionnés. Chaque Sup de Co Toulouse Option Entrepreneur.
membre publie une invitation pour recevoir gratuitement
chez lui et faire découvrir sa ville ou sa région en Qu’est-ce qui vous passionne ?
partageant ses passions : activités sportives ou culturelles, Passer de l’idée au projet, fédérer une équipe, convaincre,
festival, œnotourisme, gastronomie…Le membre qui reçoit surmonter les obstacles.
gagne des points qui lui permettent de partir à son tour
chez son invité ou chez un autre membre, ce qui multiplie Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
les possibilités de rencontres. quand êtes-vous entrepreneur ?
C’est ma première expérience d’entrepreneur. Après plus
Pourquoi ce choix de produit / service ? de 15 ans dans la banque à accompagner des
Nous sommes partis du constat que nos plus beaux entrepreneurs en phase de cession, j’ai voulu me lancer à
voyages sont ceux que nous avions passés chez des mon tour dans l’aventure.
locaux, qui nous emmenaient visiter et partager leurs
passions. Nous avions envie de promouvoir ce type Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
d’activité qui n’existait pas encore sous cette forme, dans aventure ?
un contexte où la notion d’hébergement chez l’habitant se Repartir à zéro est passionnant mais aussi éprouvant.
développait rapidement. Nous avons donc rajouté cette L’expérimentation et la remise en question sont
dimension partage d’expérience en nous concentrant sur le permanentes et l’adaptation après de longues années dans
weekend et l’immense potentiel touristique de la France. un grand groupe est difficile.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre D’après vous quels sont les facteurs clés de succès po
entreprise ? ur réussir dans l’entreprenariat ?
Nous avons pour objectif de rassembler 500.000 membres S’entourer au maximum d’experts et d’entrepreneurs
à 5 ans, et de générer 100.000 weekends chaque année. expérimentés ; être tenace face aux difficultés qui doivent
être considérées comme autant d’étapes incontournables et
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur des accélérateurs de formation et d’expérience.
?
Passionné, tenace, créatif, adaptable.

#PortraitDeStartuper
Portrait #80 255

MyWeekEndForYou – Benoit Fahy
Quel mode de financement avez-vous retenu pour Site internet :
lancer votre société ? http://www.myweekendforyou.com
Nous nous sommes entourés d’entrepreneurs à succès LinkedIn :
pour nous accompagner et également pour rentrer au https://fr.linkedin.com/in/fahy-benoit-bb72b840/en
capital. Twitter :
https://twitter.com/BenoitFahy
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent
ure startup ?
Le lancement de startup est un exercice particulier qui
nécessite de fonctionner en permanence en mode test &
learn : il faut absolument l’avoir à l’esprit pour être tourné
uniquement vers l’utilisateur, apprendre des retours
clients et s’adapter.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Ne partez jamais seul, faîtes vous entourer et écoutez
d’abord vos clients.

#PortraitDeStartuper
Portrait #81 256

AssoConnect – Arnaud de La Taille & Pierre Grateau & Sylvain Fabre
Comment décririez-vous votre entreprise ? entreprise ?
L'objectif : aider les associations à changer le monde ! AssoConnect équipe déjà 1500 associations dans tous les
domaines. Notre objectif est d’accélérer notre
AssoConnect est une solution en ligne spécialement développement en France pour devenir la référence de la
conçue pour les associations qui rassemble sur une même gestion associative d’ici un an. La suite logique est
plateforme tous les outils pour faciliter la gestion des d’étendre notre service à l’international.
associations : paiement en ligne, suivi des membres,
comptabilité, emailing etc. Nous avons aussi la volonté de conserver notre approche
design afin de rendre notre logiciel aussi simple et intuitif
Les dirigeants associatifs peuvent ainsi concentrer leur que possible.
Arnaud de La Taille Pierre Grateau
énergie sur le développement de leur projet.
Co-fondateur Co-fondateur Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
Pourquoi ce choix de produit / service ? ?
Il y a 1,3 millions d’associations en France, 1 français sur 3 Arnaud de La Taille (ADT) : je dirais que je suis
est bénévole. Les associations ont un rôle capital dans la déterminé, endurant et exigeant. J’espère être à l’écoute et
cohésion de la société française. bienveillant… je ne suis pas juge sur ces points mais
j’essaye !
Mais elles ne disposent pas d’outils simples et adaptés à Pierre Grateau (PGR) : Je pense être un entrepreneur
leurs problématiques de gestion ! C’est le constat que nous humain qui valorise autant l’esprit d’équipe que la
avons fait lors de nos expériences associatives. croissance du business.
Sylvain Fabre (SFA) : Exigeant car une erreur sur le code
Avec AssoConnect, les associations retrouvent en un seul peut être lourde de conséquence, et j’espère disponible
endroit tous les outils pertinents. pour le reste de l’équipe.
Sylvain Fabre
Co-fondateur Grande force du service : tout est interconnecté. Par Quelle est votre formation initiale ?
exemple : lorsqu’une personne paye son adhésion, cette ADT : Ponts&Chaussées et UC Berkeley
dernière est automatiquement ajoutée au CRM et en PGR : Essec et UC Bangalore
comptabilité. SFA : Centrale Paris et Polytechnique Montréal

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre

#PortraitDeStartuper
Portrait #81 257

AssoConnect – Arnaud de La Taille & Pierre Grateau & Sylvain Fabre
Qu’est-ce qui vous passionne ? Une grande problématique : la difficulté qu’ont les français à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent
ADT : la diversité : je n’ai pas une passion figée. D’un à prendre des décisions et la phobie du risque. ure startup ?
point de vue sport j’adore les sports outdoor (voile, Les associés : sont-ils complémentaires, excellents et
escalade etc.). Côté business, l’approche « design first », Cette attitude se perçoit sans surprise lorsqu’on sollicite endurants ?
où l’empathie fait la différence. un prêt, mais de manière plus générale dans les relations
PGR : Le football, l’histoire et la bande dessinée. Côté commerciales. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
business, la construction : partir de 0 et voir son projet, voudrait lancer sa propre startup ?
son produit et ses équipes évoluer… D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p Trouve des associés exceptionnels.
SFA : L’évolution perpétuelle des nouvelles technologies, our réussir dans l’entreprenariat ?
et la nature qui permet de se changer les idées pour Avant tout construire une équipe exceptionnelle : L’argent n’est pas un problème pour se lancer, il existe de
revenir paré à faire avancer le projet le plus vite possible ! s’entourer de personnes qui sont meilleures que nous nombreuses aides pour les premiers 100k€.
dans leur domaine.
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis Concentre-toi sur les besoins clients et lance le plus vite
quand êtes-vous entrepreneur ? Ensuite, structurer cette équipe afin qu’elle soit efficace et possible : il ne faut pas perdre des mois en prototypes et
Nous avons créé AssoConnect pendant nos études, en partage les mêmes valeurs. modèles Excel.
découvrant les besoins des associations étudiantes.
Notre parcours est fait des expériences accumulées les Enfin, avoir l’obsession de créer le meilleur produit (ou Enfin : rencontre des entrepreneurs, ça te fera
dernières années, du paquet d’erreurs et des bons service) avec deux choses en tête : le besoin client et le économiser bien des erreurs.
moments que nous avons vécus. refus du spécifique.
Site internet :
Nous avons créé la société en dernière année d’études et Quel mode de financement avez-vous retenu pour https://www.assoconnect.com
nous sommes embauchés comme stagiaires. C’était il y a lancer votre société ? LinkedIn :
5 ans, début 2011. Quelques subventions et prêts (par exemple : Réseau https://fr.linkedin.com/in/arnauddlt/en
Entreprendre) pour lancer la machine. https://fr.linkedin.com/in/sylfabre/en
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette https://fr.linkedin.com/in/pierregrateau/en
aventure ? Depuis, nous sommes pour l’instant en autofinancement : Twitter :
Je pourrais remplir un cahier avec cette question ! les abonnements des associations financent notre https://twitter.com/ArnaudDLT
Entreprendre c’est des montagnes russes : un jour tout va croissance. https://twitter.com/pierregrateau
pour le mieux, le lendemain un imprévu surgit.
S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention

#PortraitDeStartuper
Portrait #82 258

GOV – Pierre-Alexandre Teulié
Comment décririez-vous votre entreprise ? n'a pas de limite ; notre objectif est simple ; remettre la
Née de l'utopie de réengager les gens dans la politique en confiance au cœur des rapports humains et devenir l'agora
leur donnant l'occasion de faire leurs propositions et de les du 21e siècle.
soumettre à la communauté pour peser sur les décisions
publiques, GOV est rapidement devenue une véritable Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
entreprise qui permet désormais de renouer les fils du ?
dialogue partout où cela est important. Ainsi de grandes Rêveurs, confiants. Et prêts à affronter l'impossible.
entreprises font appel à nous pour engager un dialogue
avec l'ensemble de leurs salariés, des collectivités pour se Quelle est votre formation initiale ?
rapprocher de leurs administrés ou des marques de leurs Bobby Demri (BDE) est un entrepreneur né qui a fait ses
consommateurs. Et accessoirement, c'est toute l'industrie études à l'université hébraïque de Jérusalem avant de
du sondage qui se trouve bousculée par ce nouveau mode lancer son premier site internet dans le luxe.
de remontée de l'opinion. Pierre-Alexandre Teulié (PAT) est diplômé de Sciences Po
et ancien élève de l’ENA, haut fonctionnaire (corps
Pourquoi ce choix de produit / service ? préfectoral et cabinets ministériels), cadre dirigeant de
Les enquêtes d'opinion annuelles nous montrent combien multinationales (Nestlé, Procter & Gamble, secrétaire
la confiance est aujourd'hui rompue entre les gens et tous général de Carrefour), passé par Harvard et désigné Young
ceux qui les représentent qu'ils soient dirigeants politiques, Global Leader par le World Economic Forum en 2011.
syndicats, médias, patrons.
Qu’est-ce qui vous passionne ?
Or, une société ne peut pas prospérer si ce lien de BDE : La Politique bien sûr !
confiance est rompu entre le peuple et ses élites. Nous PAT : Partir de rien et construire quelque chose de grand et
avons juste voulu œuvrer à retisser ce lien de confiance beau qui serve à tous.
partout où il s'est défait, en rendant les gens acteurs de leur
destin et en amenant leurs à leurs responsables des outils
pour les écouter et dialoguer avec eux.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
entreprise ?
Quand on conçoit une entreprise sur une utopie, l'ambition

#PortraitDeStartuper
Portrait #82 259

GOV – Pierre-Alexandre Teulié
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis 100% privé : fonds propres et investisseurs privés pour
quand êtes-vous entrepreneur ? l'amorçage.
BDE : première start up à 23 ans - une levée de fonds de
plusieurs centaines de milliers d'euros, un premier échec S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
qui fut la meilleure des écoles de formation pour la à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent
réussite de GOV. Je suis entrepreneur depuis toujours. ure startup ?
PAT : une première entreprise montée à 42 ans pour N’espérez pas vous payer trop vite !
aider les PME à accéder au développement durable et a
déjà permis la réalisation de 25.000 auto-évaluations Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
dans une douzaine de pays. Je suis entrepreneur depuis voudrait lancer sa propre startup ?
5 ans. De démarrer le plus vite possible. Si le concept est bon,
on le sent très vite. Mais si on attend trop le produit parfait
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette avant de se lancer…il y a fort à parier que la start-up sera
aventure ? à court de cash quand elle sera prête.
La tréso, la tréso, la tréso.... Une start-up c'est un an pour
se lancer et faire ses preuves et un an pour rentrer les Site internet :
contrats qui permettront de vraiment financer l'entreprise. http://www.gov-app.com
LinkedIn :
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p https://fr.linkedin.com/in/teulie
our réussir dans l’entreprenariat ? https://fr.linkedin.com/in/bobbydemri/en
La rencontre humaine avec Fred Raillart & Farid Mokart Twitter :
(FF Group) aux premiers mois de la start-up qui nous ont https://twitter.com/GOV_APP
accueillis, sont devenus nos partenaires et nous ont fait https://twitter.com/BobbyDemri
bénéficier de tout l'enthousiasme de l'agence sur notre
projet. Ainsi que deux investisseurs privés qui nous ont
permis de disposer des premières ressources financières
dont nous avions besoin.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?

#PortraitDeStartuper
Portrait #83 260

Wittycircle – Olivier Hamelin
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Une équipe de 3 personnes passionnées ayant créé une Qu’est-ce qui vous passionne ?
plate-forme de mise en relation pour porteurs de projets. Les rencontres. Celles permises par cette aventure sont
incroyables car elles se font de tous les pays. En
Si vous avez une idée, un produit, un service à développer, partageant ni la culture ni la langue, des personnes
mais qu’il vous manque des compétences, de feedback ou d’horizons différents vont se retrouver car une chose les
juste de la visibilité, Wittycircle vous permettra de trouver ce unit : la volonté de créer.
que vous cherchez. Réciproquement si vous voulez aider
un de nos projets ou simplement vous tenir au courant de Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
ce qu'il se passe dans le monde, Wittycircle sera votre quand êtes-vous entrepreneur ?
nouveau terrain de jeu. Je suis entrepreneur depuis toujours. J’ai commencé a
travaillé sur ce projet, avec Quentin, de nos années
Pourquoi ce choix de produit / service ? d'écoles. Par conséquent, j’ai assez peu d'expérience
De mes années d'écoles j’avais la volonté de créer une professionnelle. Certains pourraient voir cela comme un
entreprise avec mon associé Quentin, on a créé le produit handicap alors qu’au contraire je crois que cela me permet
dont on aurait eu besoin pour la créer. Notre objectif était de voir et vivre les problèmes avec un œil neuf.
de faire quelque chose d’utile aux entrepreneurs mais aussi
d’incitatif pour tous ceux qui n’osent pas encore franchir le En l'occurrence mon expérience la plus enrichissante avec
pas. Wittycircle fut un stage de 6 mois dans une start-up - sortie
de l’incubateur de science po et en pleine croissance - dont
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre j’étais le bras droit du fondateur.
entreprise ?
Question difficile. Notre équipe vise les 50 000 utilisateurs Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
et les 5 000 projets dans les 8 mois à venir. aventure ?
Etant deux sortis d’école de commerce nous savions tout
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur faire et rien faire en même temps. Notre plus grande
? difficulté a été de trouver un associé « développeur » qui
Volontaire, enthousiaste et heureux. partage notre vision et notre ambition. Ce fut une réelle
difficulté. Nous avons mis plus d’un an a trouvé Jay, un
Quelle est votre formation initiale ? élève de 42. On espère qu’avec Wittycircle les prochains
Je suis diplômé de l’ESCP Europe avec un passage avant mettront beaucoup moins de temps.
à la Sorbonne.
#PortraitDeStartuper
Portrait #83 261

Wittycircle – Olivier Hamelin
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p Site internet :
our réussir dans l’entreprenariat ? https://www.wittycircle.com/
3 clefs : LinkedIn :
§ Une bonne équipe https://www.linkedin.com/in/olivier-hamelin-a7114397/en
§ Un bon produit Twitter :
§ Une volonté à toute épreuve https://twitter.com/OliHamelin

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Les frais pour lancer notre plate-forme étaient assez
limités. On a donc préféré s’autofinancer. D’abord en
plaçant les quelques économies que nous avions mais
aussi en travaillant à côté. Cumuler des boulots n’est pas
simple et peut être très fatigant mais cela nous a permis
de rester libres, de minimiser les risques et de conduire
notre projet comme nous le souhaitions.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent
ure startup ?
D’abord je conseillerais de ne pas se lancer seul dans
l’aventure. Les enjeux et le travail exigés se supportent
difficilement dans la solitude. Surtout, mon conseille est
de veiller absolument à votre équipe. C’est le facteur de
réussite numéro 1.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Go !

#PortraitDeStartuper
Portrait #84 262

Wired-Beauty – Stanislas Vandier
Comment décririez-vous votre entreprise ?
Start-up disruptive sur le porché de la dermo-cosmétique. Qu’est-ce qui vous passionne ?
Le partage des valeurs, le challenge, le croisement et la
Pourquoi ce choix de produit / service ? richesse qui en découlent.
Les produits, hardware et software, développés sont au
service d’une authentique ‘consumer-centric innovation’ Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
que nous appelons La Clinique Digitale®. quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis entrepreneur depuis 11 ans.
Ce sont des produits designés à partir des routines beauté
quotidiennes que nous rendons plus intelligentes. C’est D’abord 12 ans au sein de L’Oréal, international puis
notre vision de la beauté connectée®, la Wired Beauty. France, puis première start-up créée il y a 11 ans,
MAPO, par exemple, est le premier masque de beauté revendue, puis seconde start-up créée et pas décollée, puis
connectée au monde. Wired Beauty.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
entreprise ? aventure ?
Ouvrir une nouvelle vague d’innovation au sein du marché Chaque jour on rencontre des challenges. Le pire sont les
de la dermo-cosmétique en créant un nouveau rôle, en ré- banques je crois et les blocages à l’emploi en France, alors
intermédiant un espace sur la chaîne de valeur. qu’on irait tellement plus vite en partageant les challenges
avec des équipes plus larges. Mais le cliquet à l’embauche
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur est vraiment élevé en France quand on veut décoller en
? mode start-up. Le vrai enjeu est sur notre métier la
Risk-prone, open to innovation, people lover. L’attitude plus résistance du système à de nouveaux acteurs apportant de
générale de l’entrepreneur est également fondamentale et nouveaux business modèles et l’enjeu de cash pour
structurante. Le citoyen est un entrepreneur qui a une atteindre la dimension suffisante. Le hardware est aussi un
responsabilité et vice-versa. L’entrepreneur a un rôle vrai sujet d’exigence, mais son croisement avec le software
politique fort. une source de richesse sans limites. Et c’est cela le plus
important. Car la force de la France, c’est vraiment sa
Quelle est votre formation initiale ? créativité. C’est encore un levier de croissance fort à
Business. l’international.

#PortraitDeStartuper
Portrait #84 263

Wired-Beauty – Stanislas Vandier
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p Site internet :
our réussir dans l’entreprenariat ? http://www.wired-beauty.com
Vision, vision, vision. Equipe. Gestion. LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/stanislas-vandier-1292a5
Quel mode de financement avez-vous retenu pour Twitter :
lancer votre société ? https://twitter.com/wired_beauty
Investissement propre, puis Friends, family et Business
Angels.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent
ure startup ?
Equipe.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Go! Léger, motricité, agilité et ambition. Et être au service
des autres, d’une cause, pas de soi.

#PortraitDeStartuper
Portrait #85 264

Hibox – Spencer Coon
Comment décririez-vous votre entreprise ? d'intégrations externes.
Je décrierais mon entreprise comme mes clients la
décrivent. Nous sommes une plateforme innovatrice de Moyen terme : Développer les fonctions que nous testons
communication interne et productivité, ayant pour but dans notre Lab. pour utiliser l'IA afin d'aider à automatiser
d'améliorer l'interaction entre équipes de travail et autant de processus possibles pour nos utilisateurs et les
l'échange d'information. Nous sommes également très aider à compléter leurs projets plus efficacement.
internationaux avec diverses nationalités, des bureaux au
Chili, Argentine, et Barcelone, et nous sommes les plus Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
grands critiques de notre produit, ce qui nous permet des ?
mises à jour et amélioration très rapides. Venant d'un background très finance, je tends à être très
analytique. Je suis toujours à la recherche de nouvelles
Pourquoi ce choix de produit / service ? idées à implémenter et est très curieux des nouvelles
Notre histoire démarre il y a 3 ans en Amérique Latine, où technologies. J'aime également travailler de manière
nous managions une équipe dispersée de 40 proche avec mes clients, qui sont nos principales sources
programmeurs travaillant sur une solution de banque en d'idées.
ligne pour BBVA et d'autres institutions financières. Nous
n'avions pas de bureau central et pas de manière facile de Quelle est votre formation initiale ?
communiquer ou partager l'information. Nous avions besoin J'ai étudié la Finance, Comptabilité et Linguistique à
d'un outil pour nous aider à collaborer et aider notre équipe l'University of Texas à Austin, Texas, US. J'ai commencé
à rester dans les délais clients strictes. ma carrière dans la banque d’investissement JP Morgan
dans le groupe de conseil Bergers en Acquisitions
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre concentrée sur l'Amérique Latine.
entreprise ?
Nous souhaitons devenir la première solution pour Qu’est-ce qui vous passionne ?
entreprise de communication et collaboration dans le Passionné par aider les gens à travailler plus efficacement
monde. par le biais de nouvelles solutions mais également leur
donner des outils plus sociaux et dynamiques à utiliser
Court terme : Offrir aux entreprises un produit qui a tous les avec leurs collègues.
outils nécessaires pour qu'elles puissent collaborer et
travailler sur des projets, créé en tout-en-un sans besoin

#PortraitDeStartuper
Portrait #85 265

Hibox – Spencer Coon
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis partenaire, ce qui a rapidement validé notre produit pour échouent. Il faut de la persévérance, l’expérience, la
quand êtes-vous entrepreneur ? d'autres clients. bonne idée, et la bonne équipe.
J'ai rencontré mon Co-Fondateur Mariano Rodriguez
Colombelli par le biais de sa femme avec qui je travaillais En troisième lieu, il a été couteux au début d'avoir une si Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
et qui m'a aiguillé vers lui lorsque j'ai voulu commencer petite équipe pour plusieurs entités et plusieurs pays. voudrait lancer sa propre startup ?
ma propre aventure. Nous avons donc commencé à Mais désormais c'est super et sans problème. Être sûr que c'est vraiment sur quoi ils souhaitent
analyser de nouvelles manières de communiquer en travailler et développer, car cela va représenter les
environnement B2B, et étudier ce dont les entreprises D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p prochaines années de leur vie. Également, voici une liste
avaient besoin en matière d'interaction et gestion de our réussir dans l’entreprenariat ? d'outils que nous utilisons et qui sont très adaptés aux
tâches. Persévérance. Essayer beaucoup de choses qui ne Start Ups : Intercom, Boomerang, Unbounce, Buffer,
marcheront pas. Avoir assez de passion et d'envie pour PipeDrive, et biensûr, Hibox :)
J'ai toujours eu la curiosité pour rendre les choses plus toujours essayer malgré les non. Et également trouver le
efficientes en passant par des moyens plus atypiques. bon business Partner. Site internet :
Pendant mon temps à JP Morgan, je challengeais https://hibox.co/fr/
toujours le moyen de travail traditionnel, ce qui était Quel mode de financement avez-vous retenu pour LinkedIn :
compliqué dans cet environnement si Corporate. C'est lancer votre société ? https://es.linkedin.com/in/spencer-coon-4bb81628
ainsi que j'ai décidé de me lancer dans ma propre Nous avons commencé via le programme pour Start Up Twitter :
expérience. de Telefonica et Wayra, de par leur structure et https://twitter.com/SCoonUT
ressources.
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
aventure ? Ensuite, nous avons rencontré des angels investors pour
En premier lieu, beaucoup d'entreprises restent très nous donner plus de flexibilité sur la définition du produit,
conservatrices dans l'adoption de nouvelles technologies, le management et l'expansion. Nous organiserons une
et il est nécessaire de trouver de nouveaux arguments Series A avec des VC dans les prochains 6 à 12 mois.
afin de les convaincre des efforts et investissements à
réaliser pour une migration vers une autre plate-forme. S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent
En deuxième lieu, il est difficile de trouver un premier ure startup ?
client payant sans vraies références. Nous avons eu la Ne pas être aveuglé par toutes ces Unicorns, Uber, et
chance de recevoir le support de Telefonica en tant que success stories. Pour chaque start up qui y arrive, 1000

#PortraitDeStartuper
Portrait #86 266

1Year1Book – Hubert Dalstein
Comment décririez-vous votre entreprise ? ?
Nous sommes spécialisés dans la création d'albums photos Je pense être un entrepreneur passionné. L'idée c'est de
communautaires, en B2B. L'idée c'est de faire des albums créer une entreprise dans laquelle tout le monde est
à la suite d'un moment passé tous ensemble. Pour ce faire, motivé, impliqué et avance dans la même direction.
nous mettons à la disposition d'une communauté (école, J'essaie d'être le plus motivant possible pour que tous les
entreprise, association) un réseau social salariés comprennent que c'est une aventure et qu'on est
qui génère automatiquement un album photo. tous impliqués et responsables.

Pourquoi ce choix de produit / service ? Quelle est votre formation initiale ?
A la fin de nos études, on souhaitait avoir un souvenir écrit J'ai fait une école de commerce, l'ISG (institut supérieur
de nos études. On s'est rendu compte qu'on avait de gestion) et mes associés ont fait une école d'ingénieur
beaucoup de contenu photo sur Facebook mais pas par (Ecole des mines). Ce qui était primordial est le fait qu'on
écrit. On a donc importé le concept de Yearbook des Etats- aient des profils complémentaires. L'un s'occupait de la
Unis mais de manière innovante en fournissant à chaque plateforme, l'autre des algorithmes et moi de la partie
établissement partenaire un réseau social sur lesquels les commerciale.
étudiants pourraient partager leurs meilleurs moments tout
au long de l'année. Qu’est-ce qui vous passionne ?
Je suis un passionné de sport ! J'adore également passer
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre de bons moments importants entre amis ou de famille. Il
entreprise ? faut savoir changer d'atmosphère après une rude journée
L'idée c'est d'aller le plus haut possible, on ne se fixe pas de travail.
de limite. De plus, après 5 ans en autofinancement on
aimerait lever des fonds d'ici à fin 2016. On Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
souhaiterait accélérer notre croissance car on essaie de quand êtes-vous entrepreneur ?
toucher de plus en plus de marchés et pas uniquement le Je suis entrepreneur depuis que j'ai lancé 1Year1Book, soit
secteur étudiant. Ce serait un moyen d'améliorer la à la fin de mes études. Ce qui fait près de 6 ans désormais.
technologie et d'avoir une plus grande force commerciale à
disposition.

Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur

#PortraitDeStartuper
Portrait #86 267

1Year1Book – Hubert Dalstein
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette complémentaires et bien cloisonner les taches de chacun. Site internet :
aventure ? Enfin, il ne faut pas manquer d'envie et de motivation. http://www.1year1book.com
Comme on s'est lancé très jeunes, la première difficulté LinkedIn :
était d'être crédible auprès de ses clients, ses Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui https://fr.linkedin.com/in/hubert-dalstein-67172943/en
fournisseurs mais aussi au niveau du recrutement voudrait lancer sa propre startup ? Twitter :
puisqu'on a dû recruter des gens du même âge voire Je dirais qu'il faut vraiment, si on a envie de se sentir libre https://twitter.com/HubertDalstein
plus âgés que nous. et de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale, il ne faut
pas hésiter. Surtout en étant jeune, car c'est une prise de
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p risque moins importante que lâcher son boulot à 40 ans.
our réussir dans l’entreprenariat ? Ça restera une expérience très formatrice. Donc je le
Avant tout, je pense qu'il faut être motivé et déterminé. recommanderai à n'importe qui.
Mais aussi rigoureux et réaliste en ne s'éparpillant pas sur
des rêves lointains. Il faut ensuite être assez diplomate et
conciliant pour gérer au mieux les situations difficiles avec
ses clients et son équipe.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Pour lancer notre Startup on a opté pour
l'autofinancement, même si on se projette sur une levée
de fonds pour fin 2016. Mais à l'heure actuelle, notre
business model nous a toujours permis de fonctionner
avec les apports initiaux.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent
ure startup ?
Je dirais qu'il faut bien réfléchir si son business plan est
réaliste. Ensuite je dirais qu'il faut bien s'entourer avec
des associés ou des collaborateurs qui ont sont

#PortraitDeStartuper
Portrait #87 268

Oulah – Franck Valayer
Comment décririez-vous votre entreprise ? Je gère ce projet seul depuis le début cd qui beaucoup plus
Oulah !, est une application gratuite sur téléphone mobile. simple. Je reste motivé même si parfois c'est un peu
Première et unique application de ce type, consacrée aux compliqué.
avis de rappel de produits, disponible sur les différentes
plateformes de téléchargement (App Store et Google play). Quelle est votre formation initiale ?
Entre les “sagas sanitaires” telles que celles des barres Je suis directeur artistique dans une agence de
chocolatées Mars, de la viande de Cheval, du Bisphénol A, communication. J'ai également un statut
les différentes épidémies bovines et aviaires, les d'autoentrepreneur. Tout ça avec un BTS dans le
interdictions pharmaceutiques soudaines ou mieux encore, graphisme et la com.
les failles techniques dont « les moteurs pollueurs » de
certains constructeurs, le consommateur se sent de plus en Qu’est-ce qui vous passionne ?
plus trompé, voire perdu. Ce qui me pousse c'est le fait d'être le seul à proposer ce
concept et de rendre service aux consommateurs.
Pourquoi ce choix de produit / service ?
Dans sa version mobile avec des alertes auprès des Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis
utilisateurs de l'appli, aucune institution ou autre ne quand êtes-vous entrepreneur ?
propose ce type de service. Pouvoir trouver facilement la Je suis entrepreneur depuis 2014. De salarié, que je suis
liste de ces produits mis sur le marché et rappelés pour des toujours dans une agence de communication, je me suis
raisons parfois troublantes semble donc essentiel… Et c’est lancé dans l'auto-entreprenariat afin de voler de mes
ce que propose l’application mobile Oulah !, une nouvelle propres ailes. Mon vie d'entrepreneur est tellement récente
alternative pour rester informé sur les produits signalés que l'on ne peut pas vraiment parler de parcours.
comme défectueux ou dangereux.
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre aventure ?
entreprise ? Le financement est toujours compliqué : dossiers, rdv
Toucher le plus de consommateurs possible. Pouvoir faire banque, recherche de réseaux.
évoluer l'application et pourquoi pas dupliquer le concept
pour d'autres pays. Les relations presse sont également compliqués, écrire aux
bonnes personnes dans les médias pour avoir un papier
Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur c'est un véritable parcours du combattant.
?

#PortraitDeStartuper
Portrait #87 269

Oulah – Franck Valayer
D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p Site internet :
our réussir dans l’entreprenariat ? http://www.oulah.fr
La volonté et la patience sont à mon avis deux facteurs LinkedIn :
clé à avoir. On veut toujours que cela aille très vite mais https://fr.linkedin.com/in/franckvalayer
on risque souvent d'aller dans le mur. Et puis il faut être Twitter :
un minimum visionnaire, trop de projets lancés n'ont pas http://twitter.com/OulahApp
eu de vision réaliste avant leur conception. Est-ce
vraiment utile ? Est-ce que cela me sert ou est-ce que
cela sert les autres ? etc...

Quel mode de financement avez-vous retenu pour
lancer votre société ?
Crédit personnel à la banque.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent
ure startup ?
L'utilité réelle du projet.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
voudrait lancer sa propre startup ?
Qui ne tente rien n'a rien.... Et mettez-vous dans la peau
de l'utilisateur de façon objective.

#PortraitDeStartuper
Portrait #88 270

PayinTech – Bertrand Sylvestre-Boncheval
Comment décririez-vous votre entreprise ? entreprise ?
PayinTech propose à tous les opérateurs publics et privés Nous souhaitons devenir le principal opérateur
qui exercent leurs activités dans le tourisme, les loisirs, la technologique européen de cette industrie, en développant
culture et le sport, des services de paiement sans contact notre offre afin de rassembler tous les acteurs de
autour d’un objet « NFC ». Ces services optimisent leur l’entertainment : organisateurs, consommateurs, et tous les
gestion commerciale, technique et financière tout en bénéficiaires de cette industrie autour d’un même objet
simplifiant et en renouvelant l’expérience client. fédérateur et d’une même technologie.

Agissant comme une marketplace physique de Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
l’entertainment, PayinTech est une société mi-logicielle et ?
mi-servicielle, à la fois intégrateur de solutions Je pense être quelqu’un de calme, de résilient, et toujours à
technologiques et accompagnateur marketing. la recherche de solutions.

Pourquoi ce choix de produit / service ? Quelle est votre formation initiale ?
Le marché de l’entertainment a toujours utilisé des modes Je suis diplômé d’HEC Paris. Toutefois, je pense que
de paiement que l’on pourrait qualifier d’alternatifs, dans j’aurais beaucoup aimé suivre une formation plus
l’objectif de simplifier et d’enchanter l’expérience utilisateur, technique, soit en école d’ingénieur soit en université. J’ai
ainsi que dans celui de répondre aux besoins des comblé cela en devenant un autodidacte sur les aspects
gestionnaires de faciliter la gestion des transactions. Ainsi, techniques des technologies sans contact.
les colliers à boules, les jetons, les tickets consommation
ou encore les systèmes prépayés sont des exemples de Qu’est-ce qui vous passionne ?
solutions historiques que l’on trouve depuis longtemps dans Trouver un usage applicatif aux nouvelles technologies.
cette industrie. C’est ce que je fais pour PayinTech depuis sa création avec
la technologie sans contact (NFC, RFID).
Aujourd’hui, grâce aux technologies sans contact, il est
possible de proposer une solution qui réponde parfaitement
aux besoins du secteur, tout en proposant de nombreux
services supplémentaires.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre

#PortraitDeStartuper
Portrait #88 271

PayinTech – Bertrand Sylvestre-Boncheval
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis Par la suite, mes envies ont évolué et, comme expliqué
quand êtes-vous entrepreneur ? précédemment, j’ai créé mon premier site web, « Aide En mai 2015, nous avons effectué une première levée de
Très jeune, je me suis intéressé au web. J’ai commencé à Français ». Enfin, c’est en 2010 que j’ai créé PayinTech, fonds de 1,1 M € afin de saturer le marché.
apprendre à coder et j’ai créé mon premier site internet à lors de mes études.
l’âge de 15 ans. Après avoir ajouté quelques pubs Une nouvelle levée de fonds est prévue pour fin 2016.
Adsense, j’étais très fier de recevoir un jour un chèque Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette
CitiBank de Google Inc. aventure ? S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
Réussir à évangéliser un marché avec un produit à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent
Arrivé en école de commerce, la fièvre entrepreneuriale innovant et disrupteur, et trouver les arguments ure startup ?
est montée, et j’ai rencontré Jean-Rémi Kouchakji qui est technologiques et marketing pour convaincre les acteurs Le principal point d’attention est de trouver une utilité à la
aujourd’hui mon associé. Avec un groupe d’amis, nous de mener cette transition vers le sans contact. technologie ou au service proposé par votre start-up. Il
avons monté notre société pendant nos études, qui faut constamment se concentrer sur l’usage final, sur
proposait des solutions de paiement dématérialisées pour D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p l’expérience utilisateur afin que le projet, produit ou
les soirées étudiantes. our réussir dans l’entreprenariat ? service développé ait une fin en soi.
Je pense qu’il est important de savoir se remettre en
Une fois diplômés, nous avons décidé avec Jean-Rémi de question lorsque l’on devient entrepreneur. S’il y a un Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
poursuivre l’aventure et d’emmener l’entreprise sur les facteur clé, c’est l’obstination. Lorsque l’on a son projet en voudrait lancer sa propre startup ?
marchés de l’entertainment. Sa vision marketing alliée tête, on y pense bien évidemment jour et nuit, on est Il est certes essentiel d’avoir une bonne idée, mais le plus
avec mes connaissances techniques nous ont permis persuadé qu’il révolutionnera le marché. Toutefois, il faut important est de savoir comment l’exécuter.
d’améliorer notre offre et de développer les solutions savoir de temps en temps s’arrêter et prendre du recul sur
aujourd’hui proposées par PayinTech. ce que l’on est en train d’accomplir, afin de pouvoir Site internet :
corriger le tir si nécessaire et adapter la stratégie en http://www.payintech.com
Déjà enfant, je surveillais les bateaux au bord du lac conséquence. LinkedIn :
d’Annecy avec d’autres enfants de mon âge, en échange https://fr.linkedin.com/in/bertrandsylvestre/en
de quelques francs payés par la propriétaire. Je restais Quel mode de financement avez-vous retenu pour Twitter :
toujours le dernier et poursuivais le rangement des lancer votre société ? https://twitter.com/BertrandSyl
bateaux afin de récolter quelques francs supplémentaires. PayinTech est resté autofinancée pendant 4 ans avec 1
C’est là qu’est né mon premier désir entrepreneurial : je 000 € de capital social. La société présentait 320 000 €
voulais créer une société de location de bateaux ! de chiffre d’affaires et était à l’équilibre lors de notre sortie
d’école.

#PortraitDeStartuper
Portrait #89 272

Muchroom – Edouard Duforest
Comment décririez-vous votre entreprise ?
A ce jour, chez Muchroom nous sommes 12 collaborateurs Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre
et chacun d’entre nous a sa propre définition. Bosser en entreprise ?
start-up c’est créer sa propre mission et avoir une liberté Les ambitions et objectifs sont multiples.
d’action nous permettant d’atteindre les objectifs communs.
Muchroom a été pensé avant tout pour faciliter la recherche Je souhaiterai que Muchroom devienne la première
du logement. C’est de l’humain derrière le digital, parce que plateforme de réservation de logement étudiant à
c’est ce qui manque parfois cruellement. l'international.

Avec cette nouvelle plateforme les locataires trouvent l’offre A l’heure des premières recherches de logement nous
la plus complète du marché : réservation de logement voulons faire de cette expérience un moment serein. Le
certifiés et la possibilité de le meubler. Le futur locataire grand saut est déjà bien assez stressant, autant faciliter la
s’occupe de l’intégralité des démarches depuis son vie aux étudiants qui prennent leur indépendance.
canapé ! Une offre clef en main pour un gain de temps et
d’argent. Plus largement je souhaiterai améliorer l'expérience de
recherche de logement étudiant actuel afin de faciliter les
Pourquoi ce choix de produit / service ? échanges internationaux.
C'est une expérience vécue ! Lors de mes études, je devais
réaliser un stage dans une entreprise lyonnaise et j'ai dû Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur
rechercher un appartement. ?
Attentif à tout ce qu'il se passe sur le marché mais surtout
En passant par les sites de petites annonces traditionnels posé et très ouvert aux propositions de mon équipe.
et après plusieurs appels, j'ai organisé un "Week-end de
visites". Arrivé sur place, j'ai été très déçu car sur 10 visites, Quelle est votre formation initiale ?
4 propriétaires avaient loué leur appartement et n’avaient Je suis diplômé d’une licence Management Organisation de
pas pris la peine de me prévenir, 3 ne sont pas venus et les L'IAE de Lille. C’est en m’impliquant dans la vie associative
3 derniers appartements étaient très sales. étudiante que s’est développé mon goût pour
l’entreprenariat. J’ai toujours aimé organiser, planifier,
Conclusion : j'ai perdu du temps et de l'argent et je n’avais mener à bien un projet.
toujours pas d’appartement…

#PortraitDeStartuper
Portrait #89 273

Muchroom – Edouard Duforest
Qu’est-ce qui vous passionne ? face aux changements des comportements et réagir chefs d'entreprises sont prêts à vous donner des conseils
L'aventure ! Chaque jour est différent, nous sommes rapidement pour modifier mon concept afin de me et à partager leurs propres réseaux avec vous.
constamment en train de créer ou de résoudre des rapprocher au plus près de l’attente des consommateurs.
problématiques car OUI, des problématiques nous en Comme toute startup nous avons dû faire beaucoup avec Quel mode de financement avez-vous retenu pour
rencontrons beaucoup. peu de moyens. Mais à force de persévérance nous lancer votre société ?
avons rassembler l’offre et la demande. J’ai financé tout le lancement en love money. Ce n’est un
Mais derrière ces problématiques se trouvent le secret pour personne trouver des investisseurs n’est pas
challenge, l’envie d’aller toujours plus loin, d’améliorer le - Nous n'avons ni l'offre ni la demande, comment la chose la plus facile. Maintenant que le projet est bien
projet. Et au final la satisfaction de ne pas avoir baissé les procéder de façon stratégique ? lancé je suis en recherche de fonds pour accélérer la
bras et d’être arrivé là où on l’on souhaitait aller. - La levée de fonds : Un processus très long pour une croissance de l'entreprise.
croissance très rapide = un frein pour l'entreprise
Quel a été votre parcours d'entrepreneur ? Depuis - Le changement du business model avec l'évolution du S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention
quand êtes-vous entrepreneur ? marché à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’avent
Ma vie d’entrepreneur a débuté à 24 ans. C’est avec mes ure startup ?
frères que j'ai fondé izyloc.com en 2011, la première D’après vous quels sont les facteurs clés de succès p Savoir se remettre en question. C’est essentiel ! Il faut
version du site de petites annonces réservés aux our réussir dans l’entreprenariat ? savoir reconnaître quand quelque chose ne fonctionne
étudiants. Ameublea.fr en 2013 qui permet de louer des L'équipe et le réseau ! Sans aucun doute. pas, l’identifier et y remédier. C’est comme ça que l’on
meubles pour étudiants (Livraison, installation et reprise : avance.
tout est inclus) et muchroom.com en 2016 qui est Les fondateurs : il est généralement conseillé d'être 2 ou
l'ensemble des solutions izyloc et ameublea : réserver et 3 et d'avoir des profils différents orienté tech, marketing et Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui
meubler son appartement directement en ligne. commerce pour lancer le concept sans investir beaucoup. voudrait lancer sa propre startup ?
L'équipe : Tout le monde doit être dans le même esprit "Entourez-vous", s'entourer d'expert dans son domaine
Cela fait 4 ans. J’avais 24 ans quand tout a commencé. "startup" en ayant conscience que la charge de travail nous permet de gagner beaucoup de temps.
J’ai grandi avec mon entreprise et appris sur le terrain. Et sera lourde surtout en phase de croissance.
depuis j'ai toujours la même passion et la même envie Site internet :
d’entreprendre ! L'expérience de chacun dans un domaine bien spécifique https://www.muchroom.com/fr/
apporte une réelle valeur ajoutée. LinkedIn :
Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette https://fr.linkedin.com/in/edouard-duforest-5a397667/en
aventure ? Le réseau : Trouver des spécialistes dans son domaine Twitter :
Dans le domaine du digital tout va très vite ! J’ai dû faire permet de gagner un temps considérable. Beaucoup de https://twitter.com/duforestedouard

#PortraitDeStartuper
Portrait #90 274

Dreamquark – Nicolas Meric
Comment décririez-vous votre entreprise ? entre les problématiques métier et le développement de ces
Je dirais que DreamQuark est une entreprise tournée vers nouvelles technologies. Nous sommes en cela assez à
l'avenir et en même temps qui cherche à résoudre les l'encontre des pratiques du marché, qui consistent d'un
problèmes de ses clients à l'instant présent. Ce qui nous côté à fournir des briques technologiques, soit des briques
intéresse véritablement chez DreamQuark, c'est d'avoir un métiers mais en utilisant des développements déjà réalisés
impact le plus positif possible pour nos clients et d'être un soit pour beaucoup d'entreprises de fournir des solutions
partenaire stratégique de long terme qui s'intéresse génériques en se disant qu'après tout on peut tout faire
véritablement à l'apport que nous pouvons avoir à leur avec ces technologies émergentes. Nous pensons de notre
égard. Nous ne sommes pas une entreprise B2C et nous côté qu'on ne peut pas tout faire et que nous apportons une
ne le seront probablement jamais mais au travers nos valeur supérieure en allant au cœur des choses à la fois du
développements, nous cherchons à faciliter la vie du point de vue métier et du point de vue technologique. Donc
bénéficiaire final qui peut être un client ou un patient. Nous nous faisons assez peu de choses, sommes sur des
avons pour cela placé la recherche au cœur de notre marchés ciblés mais cherchons à le faire très bien.
stratégie et nous cherchons à proposer aujourd'hui les
solutions de demain. Nous sommes une entreprise Pourquoi ce choix de produit / service ?
verticalisée qui maîtrise toute la chaîne de développement C'est un mélange d'histoire et d'opportunités et d'un peu
de ses produits connaît très bien les problématiques de ses d'opportunisme donc. J'ai fait une thèse en physique des
clients et en même temps sait très bien faire ce qu’ils ne particules et durant cette thèse j'ai commencé à
seraient pas en mesure de faire. Nous avons très tôt perçu m'intéresser à ces technologies de deep-learning pour
que l'intelligence artificielle offrirait un avantage majeur et résoudre des problèmes que je rencontrais. Je me suis
que les développements autour du deep-learning posé pas mal de questions quant à la possibilité de mieux
permettrait de créer des solutions que nous ne faisions les utiliser et de rendre ces