Vous êtes sur la page 1sur 4

Colle d’Electronique

Eléments de circuits linéaires


en régime continu ou quasi-permanent
Exercice 1 :
1. On doit effectuer une association en parallèle de sources : le Il suffit alors d’écrire une loi des mailles pour obtenir le courant
modèle de Norton étant le plus adapté, on transforme les deux Req Ieq
circulant dans la résistance R soit i = soit en simpli-
modèles de Thévenin (E1 , R1 ) et (E3 , R3 ) en modèles de Nor- R + Req
ton : fiant
R2 R4 (R3 E1 − R1 R3 I2 − R1 E3 + R1 R3 I4 )
i=
i R 1 R2 R3 + R1 R2 R4 + R1 R3 R4 + R2 R3 R4 ) + R1 R2 R3 R4
(R
R1 R2 R3 R4
2. On choisit de prendre la masse en M et on applique le théo-
R
E3 rème de Millman en A :
E1 I2 I4
R3 E1 0 E3 0
R1 + − I2 − + + I4
R1 R2 R3 R4
VA =
1 1 1 1 1
On doit faire attention à bien conserver le sens des sources. + + + +
R1 R2 R3 R4 R
On associe alors les quatre résistances R1 , R2 , R3 et R4 en pa- VA
rallèle pour obtenir une résistance équivalente Req telle que L’intensité cherchée est alors i = et on retrouve bien l’ex-
R
1 1 1 1 1 pression trouvée par la méthode précédente.
= + + + soit
Req R1 R2 R3 R4

R1 R2 R3 R4 A
Req =
R1 R2 R3 + R1 R2 R4 + R1 R3 R4 + R2 R3 R4

De même, les quatre sources idéales de courant s’associent en


E1 E3 R1 R3
une seule dont le courant de court-circuit Ieq = −I2 − +I4 .
R1 R3
On obtient le schéma équivalent suivant : R2 I2 R4 I4 R
E3
1
i

Req Ieq R
M

qu’on peut transformer en revenant au modèle de Thévenin


soit :
Req Ieq

Req R
Exercice 2 :

1. On commence par transformer le générateur de Norton en On peut alors revenir au modèle de Thévenin :
générateur de Thévenin : Req Ieq
A

i
R2 i
R1 Req R

R 2 I2
R

E1
M
R2
Req Ieq
et en écrivant une loi des mailles, on obtient i = soit
Req + R
 
R2 + R2 E1 + R1 R2 I2
On associe les deux résistances R2 et R2 en série soit une résis- i=    
tance équivalente R2 + R2 . R R1 + R2 + R2 + R1 R2 + R2

On transforme alors les deux modèles de Thévenin en modèles


de Norton : 2. On fixe la masse M sur la ligne du bas et on définit les
points A et B comme indiqué sur la figure suivante :
B

i
R1 R2 I2
i
E1 R 2 I2 A
R1 R2 +R2 R R
R1 R2 +R2
E1
R2

On applique alors le théorème de Millman successivement en


On peut alors facilement les associer et obtenir le schéma équi-
A et en B soit :
valent suivant :
VB 0
− I2 + 
R2 R2
VA =
1 1
+
R2 R2
i
et
E1 VA 0
+ I2 + +
R1 R2 R
Req Ieq R VB =
1 1 1
+ +
R1 R R2
R2 (V B − R2 I2 )
De la première relation, on déduit VA =
R2 + R2
qu’on reporte
 dans laseconde pourdéduire après simplification
R R2 + R2 E1 + R1 R2 I2
  VB = .
RR1 + RR2 + R1 R2 + R2 (R + R1 )
R1 R2 + R2 E1 R 2 I2
avec Req = et Ieq = + . VB
R1 + R2 + R2 R1 R2 + R2 On en déduit le courant cherché i = et on retrouve l’expres-
R
sion obtenue par la méthode précédente.
Exercice 3 :

1. On utilise une transformation entre les modèles de Thévenin 2. On fixe la masse comme indiqué ci-après :
et de Norton pour chacun des générateurs du circuit et on re- R I B
A
groupe les deux résistances en parallèle en une résistance équi-
R.R R
valente de valeur Req = = :
R+R 2 R
R I R R I0
E
R
E R
R C
R R
RI0 On applique le théorème de Millman en A puis B puis C :

E 0 VB
+ +
R
VA = R R R = E + VB
R I 1 1 1 3
+ +
R R R
R VA VC
E R + + I0 VA + VC + RI0
R 2 VB = R R =
1 1 2
RI0 +
R R
Remarque : s’il y avait une résistance en série avec le généra-
R teur de courant, le résultat serait inchangé car le générateur de
courant impose le courant dans sa branche.
On rebascule en générateur de Thévenin le générateur de droite
et on se retrouve avec une maille parcourue par l’intensité I VB 0
+ − I0 V B − RI0
dans laquelle on ajoute les résistances en série et les généra- VC = R R =
teurs de Thévenin en prenant garde que même si les flèches 1 1 2
+
semblent dans le même sens sur le schéma, la loi des mailles R R
donne bien comme force électromotrice résultante la différence
Pour déterminer I, on utilise la loi d’Ohm : VA − V B = RI. Or,
des deux quand on oriente la maille dans un sens.
en utilisant les expressions de VA et VC en fonction de V B :
R I I VA + VC + RI0 E + V B V B − RI0 RI0
E VB = = + +
−RI0 2 6 4 2
R R 2
7 soit
2 R
2 12 E RI0 2 3
E VB = + =⇒ V B = E + RI0
RI0 7 6 4 7 7
2 et :

R E + VB E 2 1 2
RI = VA − V B = − V B = − V B = E − RI0
La loi des mailles dans le dernier schéma donne facilement : 3 3 3 7 7
E 7 E 2 donc
− RI0 = RI =⇒ I = − I0 E 2
2 2 7R 7 I= − I0
7R 7
Exercice 4 :
On va procéder à des équivalences successives entre les mo- Puis on ajoute les générateurs de Norton en parallèle en un seul
dèles de Thévenin et de Norton en prenant garde de ne jamais E
de courant de court-circuit η = + I0 :
inclure la branche où on veut calculer i ! On transforme le gé- 2R
nérateur de Thévenin en générateur de Norton de courant de E
2E E R
court-circuit η = = .
2R R
E i
R R I0
η 2R 4R R
i 4
2R
η I0
2R I0 4R R R
4
R
6E

6E I0
On repasse le générateur de Norton de gauche en générateur de
I0
Thévenin de force électromotrice E  = 2Rη = 2RI0 + E et
Puis on regroupe les résistances en parallèle en une résistance
2R.2R celui du bas en générateur de Thévenin de force électromotrice
équivalente de valeur Req = = R. E0 = RI0 :
2R + 2R
E
E R
R R
i
2R
i I0
E I0 4R R
R I0 R 4
R 4R E 
4
R
R

6E RI0
6E
On ajoute les résistances en série ce qui donne une résis-
I0 tance 4R ainsi que les générateurs de Thévenin qui se réduisent
On rebascule en générateur de Thévenin de force électromo- à un seul de force électromotrice E1 :
trice E  = Rη = E : E1 = 2RI0 + E + 6E − E − RI0 = RI0 + 6E
E
R R i
4R
i I0
R 4R R
I0 4
I0 4R R E1
4
E
R
Enfin on rebascule en générateur de Norton de courant de court-
E1 I0 3E
6E circuit η1 = = + et on ajoute les générateurs de
4R 4 2R
I0 Norton en parallèle ce qui en donne un seul de courant de court-
I0 3E
On ajoute les deux résistances en série : circuit η2 = η1 − = .
4 2R
E
R
i i
i 4R I0 η2
2R η1 4R R 2R R
I0 4
I0 4R R
4
E
R
On peut alors trouver l’intensité i soit en retransformant le gé-
6E nérateur de Norton en générateur de Thévenin et en se ramenant
à une maille, trouver l’intensité par une simple loi des mailles,
I0 soit en utilisant la formule des ponts diviseurs de courant :
On passe le générateur de Thévenin en générateur de Norton de
E 2R 2 E
courant de court-circuit η = : i= η2 = η 2 =
2R 2R + R 3 R
E
R
i
 I0
η 2R I0 4R R
4
R

6E

I0