Vous êtes sur la page 1sur 3

Benjamin BRITTEN - A CEREMONY OF CAROLS Candelmesse (-mass), Quene (queen) of bliss, Purification de la Vierge (la Chandeleur), Reine

Équivalent phonétique en anglais moderne pour le chant æ @ a kwî Ov i de béatitude,


Wolcum bothe to more and lesse. Bienvenue, les grands et les petits,
prononciation des signes particuliers : oT ou ô æ è
& = entre a très ouvert et è @ = e ouvert de "œuf" Wolcum be ye that are here Bienvenue, ceux qui sont ici
V = entre o très ouvert et a O = o ouvert de "hotte" i i Dæ â hi@
T = "th" sourd D = "th" sonore Wolcum alle and make good cheer. Bienvenus à tous, et réjouissez-vous.
diphtongues : "aou" signifie que la note est tenue sur "a" ô æ éï ou tchi@
Wolcum alle another yere, Bienvenue à tous en la nouvelle année,
il est entendu que tout ce qui n'est pas précisé se prononce "à la française" ô @nVD@ yi@
Il faut se rappeler qu'en anglais, beaucoup de voyelles étant médiocrement Wolcum Yole ! Wolcum ! Bienvenue à Noël ! Bienvenue !
marquées, il ne faut pas exagérer ouvertures ni fermetures au-delà du raisonnable.
3. There is no rose (anon. 14ème s.) Il n’y a nulle rose
1. Procession Procession
There is no rose of such vertu (virtue) Il n’y a nulle rose égale en vertu
Hodie Christus natus est Aujourd’hui le Christ est né Dè@ iz o o Ov Vtch eu tyou
hodie Salvator apparuit aujourd’hui le Sauveur est apparu As is the rose that bare (bore) Jesu. À la rose qui porta Jésus.
hodie in terra canunt angeli aujourd’hui sur Terre les anges chantent æz iz D@ o Dæ ô yézou
laetantur archangeli les archanges se réjouissent Alleluia, Alleluia Alléluia, Alléluia.
hodie exsultant justi dicentes : aujourd’hui les justes exultent en disant : For in this rose conteinèd (contained) was Car dans cette rose contenus étaient
gloria in excelsis Deo, gloire à Dieu au plus haut, ô i D o @ éï é wOz
Alleluia! Alleluia! Alleluia! Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Heaven and earth in litel (little) space, Le ciel et la Terre en peu d’espace,
hèv@ æ eu T i @ éï
Res miranda, Res miranda, Chose admirable,
2. Wolcum, Yole! (14ème s.) (Welcome, Yule) Bienvenue à Noël By that rose we may well see Par cette rose nous voyons bien
aï Dæ o i éï è î
Wolcum be thou hevenè (heavenly) king, Bienvenu sois-tu, roi des cieux, There be one God in persons three, Qu’il y a un Dieu en trois personnes
O ou i Daou hèvné Dè i wVn O i eu @nz T î
Wolcum Yole! Bienvenue à Noël ! Pares forma, pares forma. De même nature,
O ou ô The aungels (angels) sungen the shepherds to : Les anges chantent aux bergers
Wolcum, born in one morning, Bienvenue à toi né ce matin, Di éïndj@lz V gu@ D@ chèp@ dz ou
ô wVn ô Gloria in excelsis, Gloria in excelsis Deo! Gloire au plus haut, Gloire à Dieu au plus haut !
Wolcum for whom we sall (shall) sing! Bienvenue à toi pour qui nous allons chanter ! Gaudeamus, Gaudeamus, Réjouissons-nous,
ô houm i chæl s Leave we all this werldly (worldly) mirth, Laissons cette joie profane,
î i ô D eu eu T
Wolcum, Thomas marter (martyr) one, Bienvenue, Thomas le martyr, and follow we this joyful birth, Et suivons cette heureuse naissance,
tOm@s â @ wVn æ Olo i D djOï @ eu T
Wolcum, seintes (saints) lefe (lief) and dere (dear) Bienvenue, saints aimés et chers, Transeamus, transeamus. Avançons.
éï é î æ i@ Alleluia, Res miranda, Pares forma, Alléluia, Chose admirable, De même forme,
Wolcum Yole ! Bienvenue à Noël ! Gaudeamus, Transeamus. Réjouissons-nous, Avançons.
Wolcum, Innocentes every one, Bienvenue, chacun des Innocents,
@ @nnt@s è @ i wVn 4a. That yongë (young) child (anon. 14ème s.) Ce jeune enfant
Wolcum, Twelfthe Day both in fere (fare), Bienvenue, Epiphanie (12e jour) en même temps,
èlfT éï oT i è@ That yongë child when it gan weep Ce jeune enfant lorsqu’il pleurait
Wolcum Yole ! Bienvenue à Noël ! Dæ yV @ tchaï è ænn î
Wolcum be ye, Stevene and Jon, Bienvenus soyez-vous, Etienne et Jean, With song she lulled him asleep : Par son chant elle le berçait et l’endormait :
i i i @ æ djOnn T O i Vé h @ î
Wolcum be ye good New Yere (year), Bienvenue soyez-vous, bonne et nouvelle année, That was so sweet a melody C’était une si douce mélodie
ou nyou yi@ Dæ wOz so î @ è@ i
O good New Yere, Wolcum Yole ! O bonne et nouvelle année, bienvenue à Noël ! It passed alle minstrelsy. Qu’elle outrepassait tout l’art des ménestrels.
â é ô@ i @ i
The nightingale sang also, Le rossignol chantait aussi :
D@ aïtinn éï æ ô o 6. This little Babe (R. Southwell 1561-1595) Ce petit enfant
Her song is hoarse and noght (naught) thereto : Son chant est rauque et faible en comparaison ;
heu O z hô æ ôt Dè ou This little Babe so few days old, Ce petit être de quelques jours,
Whoso attendeth (attends) to her song Quiconque écoute son chant (celui du rossignol) D t@l éï so fyou éïz o
houzo @ è éT ou heu O Is come to rifle Satan’s fold: Est venu s’emparer du repaire de Satan :
And leaveth the first then doth (does) he wrong. Et se détache du premier (celui de la Vierge), alors iz V ou aïf@l éï @ o
æ î éT D@ eu Dèn VT hî (r)O il agit mal. All hell doth (does) at his presence quake, Tout l’enfer en sa présence tremble,
ô hè Vz æt hiz è @nns kwéïk
4b. Balulalow (Wedderburn 1548-1561) Berceuse Though he himself for cold do shake ; Bien que lui-même tremble de froid ;
To hi h è ô o ou éï
O my deare hert,(heart) young Jesu sweit (sweet), Ô mon cher cœur, jeune Jésus doux, For in this weak unarmed wise Car par sa sagesse faible et désarmée
aï i@ hâ V yézou î ô i D wîk V â é waïz
Prepare thy credil (cradle) in my spreit (spirit), Dresse ton berceau dans mon âme, The gates of hell he will surprise. Les portes de l’enfer il va forcer.
i è Daï éï @ i aï i D@ éïts Ov hè hi @ aïz
And I sall (shall) rock thee to my hert ; Et je te bercerai sur mon cœur ; With tears he fights and wins the field, Par ses larmes il se bat et vainc,
æ aï chæl O Dî ou aï hâ T îrz hi aïts æ i D@ î
And never mair (more) from thee depart. Et plus jamais loin de toi n’irai. His naked breast stands for a shield, Sa poitrine nue pour bouclier,
æ è@ ô O Dî i â hiz éï é è æ dz ô @ î
But I sall praise thee evermoir (-more) Mais je te louerai toujours His battering shot are babish cries, Pour projectile ses cris d’enfants,
V aï chæ éï Dî è @ ô hiz æ O â éï aïz
with sanges (songs) sweit unto thy gloir (glory) ; Par de doux chants à ta gloire ; His arrows looks of weeping eyes Pour flèches le regard de ses yeux en pleurs,
T O é î V ou Daï ô(r) hiz æ oz ou Ov î aïz
The knees of my hert sall I bow, Les genoux de tout mon cœur je plierai, His martial ensigns Cold and Need, Pour étendards le Froid et la Faim,
D@ nîz Ov aï hâ chæ aï aou hiz âch@l èns@nz o æ î
And sing that richt (right) Balulalow, Et chanterai cette juste berceuse ! And feeble Flesh his warrior’s steed. Et la Chair faible pour destrier.
æ s Dæ aït @ ou @ ou æ îb@l è hiz wO y@z î
and sing lulalow lulalow! His camp is pitchèd in a stall, Son camp est dressé dans une étable,
hiz æ iz é i @ ô
5. As dew in Aprille (vers 1400) Comme rosée en avril His bulwark but a broken wall, Son rempart n’est qu’un mur écroulé,
hiz ou @ V @ o @ ô
I sing of a maiden That is makèles (mateless) : Je chante une vierge Qui est sans époux : The crib his trench, haystalks his stakes, La mangeoire son fossé, les brins de foin ses
aï Ov @ éï @ Dæ iz méït@lès D@ i hiz èntch héïstôks hiz stéïks piques,
King of all kings To her son she ches (chose). Le Roi des Rois Pour fils elle choisit. Of shepherds he his musters makes, Des bergers il forme ses troupes,
Ov ô z ou heu V i tchoz Ov chèp@ dz hi hiz V @ z éïks
He came also stille There his moder (mother) was Il vint tout doucement Là où sa mère se tenait And thus, as sure his foe to wound, Et ainsi, certaines de blesser l’ennemi,
hi éï ô o stil Dè hiz VD@ wOz æ DVs æz chô hiz fo ou ou
As dew in Aprille That falleth (falls) on the grass. Comme rosée en avril Qui tombe sur l’herbe. The angels trumps alarum sound. Les trompettes des anges sonnent l’alarme.
æz dyou éï Dæ ô éT O D@ â Di éïndj@lz V @ â ou aou
He came also stille To his moder bour (bower), Il vint tout doucement Dans la chambre de sa My soul, with Christ join thou in fight, Mon âme, joins-toi au Christ dans ce combat,
hi éï ô o stil ou hiz VD@ aou mère, aï o T aï djOïn Daou aït
As dew in Aprille That falleth on the flour (flower) Comme rosée en avril Qui tombe sur les fleurs. Stick to the tents that he hath pight (has pitched), Occupe les tentes qu’il a dressées,
æz you éï Dæ ô éT O D@ aou ou D@ è Dæ hi hæz aït
He came also stille There his moder lay, Il vint tout doucement Là où sa mère reposait, Within his crib is surest ward; Dans sa mangeoire est l’abri le plus sûr ;
hi éï ô o stil Dè hiz VD@ éï iDi hiz i iz chô @ ô
As dew in Aprille That falleth on the spray. Comme rosée en avril Qui tombe sur la ramure. This little Babe will be thy guard. Ce petit être sera ton gardien.
æz you éï Dæ ô éT O D@ éï D t@l éï i Daï gâ
Moder and mayden Was never none but she: Mère et vierge (en même temps) N’y eut jamais If thou wilt foil thy foes with joy, Si tu veux défaire tes ennemis dans la joie,
VD@ æ éï @ wOz è @ V V i d’autre qu’elle : Daou Oï Daï ôz D djOï
Well may such a lady Goddes moder be. Une telle dame peut vraiment Être la mère de Then flit not from this heavenly Boy. Alors ne déserte pas ce divin Enfant.
è éï Vtch @ éï i O @ VD@ î Dieu. Dè i O O D hè @ i Oï
7. Interlude (harpe solo) 9. Spring Carol (William Cornish 16ème siècle) Chant de printemps

Pleasure it is To hear iwis (y-wis), C’est grand plaisir D’entendre en vérité


èj@ iz ou hi@ iwis
8. In Freezing Winter Night (R. Southwell) Dans la glaciale nuit d’hiver The Birdès sing, The deer in the dale, Les oiseaux chanter, Le cerf dans le vallon,
D@ eu é i D@ i@ i D@ éï
Behold, a silly tender babe, Regardez, un tendre enfant débile (faible), The sheep in the vale, The corn springing. Les moutons dans la vallée, Le blé qui pousse.
iho @ ili è @ éï D@ î i D@ éï D@ ô i
In freezing winter night, Dans la glaciale nuit d’hiver, God’s purvayance For sustenance C’est la providence divine Comme nourriture,
i î i @ aït O z p@véï@nns ô sVstin@nns
In homely manger trembling lies, Dans une simple mangeoire est étendu tremblant, It is for man. Elle est destinée à l’homme.
i ho i éïndj@ è aïz z ô æ
Alas, a piteous sight! Hélas quelle triste vue ! Then we always To him give praise Aussi toujours nous Lui rendons grâces
@ æ @ piti@s aït Dè i ô éïz ou hi guiv éïz
The inns are full; no man will yield Les auberges sont pleines ; nul ne veut céder And thank him than (then). Et l’en remercions.
Di i â ou o æ yîld æ Tæ hi Dè
This little pilgrim bed. De lit à ce petit pèlerin.
D t@l è
But forced he is with silly beasts Il est forcé de demeurer avec des bêtes stupides 10. Deo Gracias (anonyme 15ème s.) Rendons grâces à Dieu
V ôst hi iz T ili î (qui ne parlent pas)
In crib to shroud his head. Dans une mangeoire, de blottir sa tête. Deo gracias ! Deo gracias ! Rendons grâces à Dieu !
i i ou aoud hiz hèd Adam lay ibounden (y-bound), bounden in a Adam se trouvait lié, lié par un lien ;
bond;
This stable is a Prince’s court, Cette étable est la cour d’un Prince, æd@m éï ibaou @ aou @ i @ O Quatre mille hivers ne lui parurent pas si longs.
D éïb@l z @ innséz ô Four thousand winter thought he not to (too) long.
This crib his chair of State; Cette mangeoire son Trône, ô Taouz@nd i @ Tôt hi O ou O Rendons grâces à Dieu !
D i hiz tchè Ov éï Deo gracias ! Deo gracias ! Et tout était à cause d’une pomme qu’il cueillit.
The beasts are parcel of his pomp. Les bêtes font partie de sa suite. And all was for an appil (apple) that he tok (took).
D@ î â â @ Ov hiz O æ ô wOz ô æn æp@l Dæt hi ou Ainsi que les savants le trouvent écrit dans leur
This/The wooden dish his plate. Ce plat en bois est tout son service. As clerkès finden written in their book. livre.
D D@ ou @ i hiz éï æz â é aï @ (r)it@n i Dè@ ou Rendons grâces à Dieu !
The persons in that poor attire Les gens habillés pauvrement Deo gracias ! Deo gracias ! Si cette pomme n’avait été cueillie,
D@ eu @nz i Dæ ô @ aï@ Ne (nay) had the appil takè ben (taken been),
His royal liveries wear; Portent sa livrée royale ; éï hæ Di æp@l éï @n î Jamais n’aurait notre Dame
hiz Oy@ i @ îz wè@ Ne haddè never our lady
The Prince himself is come from heaven; Ce Prince est descendu du ciel en personne, éï hæ @ è @ aou éï i eu été reine du ciel.
D@ inns h è iz V O hè @ A ben (have been) hevenè quene (heavenly queen)
This pomp is prizèd there. Cette suite-là y est prisée. hæv bîn hèvné kwîn Béni soit l’instant Où la pomme fut cueillie,
D O iz aï é Dè Blessèd be the time That appil takè (taken) was,
è é i D@ aï Dæt æp@l éï @n wOz C’est pourquoi nous pouvons chanter :
With joy approach, O Christian wight, Approche avec joie, Ô homme chrétien, Therefore we moun (may) singen,
D djOï @ otch istch@ waït Dè@fô i méï s gu@n Rendons grâces à Dieu !
Do homage to thy King ; Rend hommage à ton Roi ; Deo gracias ! Deo gracias !
ou hO idj ou Daï
And highly praise his humble pomp, Et loue au plus haut son humble compagnie,
æ haïli éïz hiz hVmb@l O
wich he from Heav’n doth bring. Qu’il amène avec lui du ciel. 11. Recession Récession
witch hi O hèvn VT
Hodie Christus natus est… Aujourd’hui le Christ est né…
D. SOURISSE