Vous êtes sur la page 1sur 7

CHARLOTTE DE D.

FOENKINOS

1.-
 Fiche du livre :
 Titre:
 Auteur:
 Maison d’édition:
 Date de parution :
 Prix littéraires :
 Biographie de l’auteur :
…………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………

2.- COMPLÉTEZ LA BIOGRAPHIE DE CHARLOTTE SALOMON:

Charlotte Salomon est une artiste de nationalité……………………


………………………, elle est née à………………………. en 1917 et décédée à
Auschwitz en …………………………. Profondément influencée par les atrocités de
son temps, elle est connue par son oeuvre autobiographique
………………………….
À l’aide de trois couleurs primaires (…………………….., ………………….,
……………………….) elle peint environ …………………. qui mettent en scène
tantôt sa mère, son père, Alfred Wolfsohn, ………………………………, tantôt
l’épisode tragique de la Nuit de Cristal et son exil en ……………..
La particularité de son œuvre picturale tient au fait qu’elle est accompagnée
…………………. , ………………………, et ………………………………….
Charlotte confie son oeuvre à sa protectrice américaine …………………….
Celle-ci la transmet aux parents de l’artiste et ce n’est qu’en 1961 que les
tableaux de Charlotte sont exposés pour la première fois à Amsterdam.
Passionné par l’oeuvre de Charlotte Salomon, …………………. relate de manière
romancée la vie de l’artiste dans son livre intitulé Charlotte.
3.- ASSOCIEZ LES ÉNONCÉS ET LES PERSONNAGES:
Albert Salomon, Alexander Nagler , Alfred Wolfsohn, Docteur Moridis,
Barbara, Charlotte, Franziska, Grands-parents, Ottilie Moore, Paula.

1. Brillant, dévoué à son travail, enseignant à l’université.


2. Cantatrice de renommée, discrète et attentionnée.
3. De nature silencieuse, protectrice et maladroite.
4. Discrète et attentionnée.
5. Elle semble lutter pour ne pas se laisser mourir mais un jour la démence
prend le dessus.
6. Généreuse, elle est un grand soutien pour la jeune artiste.
7. Ils vont lui transmettre leur goût pour l’art.
8. Jeune bruyante et excentrique.
9. Nature silencieuse, réservée, observatrice et solitaire.
10. Personne taciturne vivant à l’écart.
11. Premier dépositaire de l’oeuvre de Charlotte
12. Renfermée et morose.
13. Sa seule et véritable passion est la musique.

4.- DITES SI LES AFFIRMATIONS SUIVANTES SONT VRAIES OU FAUSSES.

A. Le récit porte sur un personnage principal existant, connu et décédé.


B. La trame narrative est construite sur base d’éléments avérés, tels que des
correspondances, des enquêtes, des documents de référence ou encore des
évènements historiques.
C. L’imagination de l’auteur ne joue pas de rôle dans ce type de biographie
romancée.
D. L’auteur reste à l’écart du récit .
E. L’écriture en vers libres ne présente aucune structure particulière.
F. Les phrases sont organisées sous la forme de strophes.
G. Pour D. Foenkinos, ce type de structure semble mieux correspondre à
l’originalité de l’oeuvre de Charlotte.
H. L’auteur a organisé son texte à la manière d’un poème: des parties
numérotées qui comportent un poème en vers libre visuel, des retours à la
ligne et des espacements.
I. Avant de découvrir notre héroïne, l’auteur ne s’était jamais senti attiré par
l’Allemagne ou son art.
J. On pourrait définir cette découverte comme “coup de foudre” et véritable
obsession.
K. Foenkinos réalise une sorte de pèlerinage afin de mieux connaître Charlotte
et pouvoir lui rendre hommage.

5.- LISEZ LES CRITIQUES SUIVANTES ET COMPLÉTEZ CE TABLEAU :

CRITIQUE 1 2 3 4
A. le lecteur a aimé le sujet.
B. le lecteur a aimé l’écriture.
C. le lecteur a aimé les incursions de l’auteur.
D. le lecteur a aimé les motivations de l’auteur.

CRITIQUE 1
En général, je ne suis pas très attirée par les romans qui ont suscité un
enthousiasme médiatique hors norme. J'ai même plutôt tendance à m'en
méfier. Autant dire que je n'étais pas vraiment destinée à lire ce "Charlotte",
énorme succès et bénéficiaire de plusieurs prix. En fait, c'est une collègue qui
me l'a prêtée.

Je commencerai par évoquer ce qui ne m'a pas emballée. Je n'ai pas été
séduite par l'écriture de l'auteur. Même si je m'y suis habituée, je n'ai jamais
pleinement adhéré au parti-pris stylistique de Foenkinos. Narration au présent,
phrases très, très courtes... je trouve ces procédés finalement peu littéraires et
cela m'est apparu comme artificiel. Et je n'ai pas aimé non plus la façon dont
l'auteur s'inclut parfois dans le récit. Entre simplement raconter l'histoire de
Charlotte et raconter son enquête, l'auteur semble hésiter et ces incursions
tombent comme un cheveu sur la soupe et me semblent dénoter d'une forme
d'égocentrisme qui colle mal à son sujet.

Si le style ne m'a pas séduite, j'ai été bouleversée par le sujet. Charlotte a eu
un destin terrible, incroyable, inimaginable. Son histoire est poignante, de
celles qui marquent le coeur et l'âme. Le sort semble s'acharner sur elle,
d'abord le désespoir qui est comme une maladie familiale et qui s'abat
régulièrement avec violence sur cette famille, puis l'horreur absolue de la
grande Histoire qui rejoint le drame personnel. Charlotte Salomon, c'est donc
un destin tragique mais aussi une personnalité marquante. Entière, passionnée,
elle vit chaque émotion avec une intensité exacerbée, que ce soit la tristesse
ou l'amour. On s'attache énormément à elle, à la fois touchante jeune femme
et artiste exaltée.

Je pense que je ne lirai pas d'autres romans de Foenkinos mais son "Charlotte"
m'a permis de découvrir Charlotte Salomon, m'a donné envie d'en savoir plus
sur son oeuvre. Rien que pour ça, cette lecture valait la peine.
CRITIQUE 2
(…) Voilà c'est la vie, dramatique, que celle de Charlotte Salomon.
David Foenkinos est parti sur ses traces.
Il nous raconte en phrases brèves, hachées toute cette douleur
toute cette horreur.
220 pages haletantes
à un moment on se dit - ah non pas encore.
Trop de larmes, trop de drames
Trop de haine.
Un peu de lumière malgré tout... mais la guerre rattrape Charlotte.
David Foenkinos la fait revivre le temps d'un livre.
Émouvant hommage
Poignant hommage
Un livre très fort que l'on referme secouée.
Parce que les mots ne sont pas édulcorés.
Parce que ce sont des années bien noires.
Parce que Charlotte n'avait aucune chance de s'en sortir.

CRITIQUE 3
Désolée, je n'y arrive pas. Ce livre me tombe des mains. Il n'est pas écrit en
vers libres (mais comment peut-on dire qu'aller à la ligne après chaque phrase
suffit à écrire un poème ?
Personne n'a lu Rimbaud, Char ou Cendrars?).
Il n'apprend rien de l'œuvre de Charlotte Salomon (Le peu que j'ai vu de sa
peinture autobiographique me fait paradoxalement penser à l'art brut).
Il n'apprend rien sur rien, d'ailleurs. On ne saura pas grand chose de cette
famille dysfonctionnelle, et encore moins de ce que pouvait signifier être un
artiste sous le 3° Reich.
En revanche, on a bien compris que Foenkinos était très ému de sa découverte.
Je suis contente pour lui mais ça ne fait pas un livre. Il ne suffit pas de ressentir
une émotion pour être un écrivain. Ni de se déplacer devant l'école fréquentée
par son personnage pour comprendre.

CRITIQUE 4
Une bien belle découverte (j'ose dire que c'est mon premier livre de l'auteur).
Un gros coup de coeur aussi.
Au-delà de l'histoire, (…) c'est l'écriture qui m'a particulièrement accrochée.
Des phrases courtes, non pas télégraphiques, mais brèves pour rendre le texte
plus incisif et lui donner un rythme plus véloce et d'une ineffable poésie,
malgré l'horreur. Enfin, c'est comme cela que je l'ai ressenti.

J'ai beaucoup aimé également les incursions de l'auteur dans son histoire pour
nous faire réaliser que c'est la biographie d'un personnage bien réel qu'il nous
racontait, car il fond ces incursions de manière très subtile et plaisante.

En conclusion, du fort bel ouvrage.


CORRIGÉ

2.- COMPLÉTEZ LA BIOGRAPHIE DE CHARLOTTE SALOMON:

Charlotte Salomon est une artiste de nationalité ALLEMANDE JUIVE ,


elle est née à BERLIN en 1917 et décédée à Auschwitz en 1943.
Profondément influencée par les atrocités de son temps, elle est connue
par son oeuvre autobiographique VIE OU THÉÂTRE.
À l’aide de trois couleurs primaires (ROUGE, BLEU ET JAUNE) elle peint
environ 800 TABLEAUX qui mettent en scène tantôt sa mère, son père,
Alfred Wolfsohn, SON GRAND AMOUR, tantôt l’épisode tragique de la Nuit
de Cristal et son exil en FRANCE.
La particularité de son oeuvre picturale tient au fait qu’elle est
accompagnée de TEXTES DESCRIPTIFS, CITATIONS LITTÉRAIRES ET
RÉFÉRENCES MUSICALES .
Charlotte confie son oeuvre à sa protectrice américaine OTTILIE
MOORE. Celle-ci la transmet aux parents de l’artiste et ce n’est qu’en
1961 que les tableaux de Charlotte sont exposés pour la première fois à
Amsterdam.
Passionné par l’oeuvre de Charlotte Salomon, DAVID FOENKINOS relate
de manière romancée la vie de l’artiste dans son livre intitulé Charlotte .

3.- ASSOCIEZ LES ÉNONCÉS ET LES PERSONNAGES:


Albert Salomon, Alexander Nagler , Alfred Wolfsohn, Docteur Moridis,
Barbara, Charlotte, Franziska, Grands-parents, Ottilie Moore, Paula.

Albert Salomon : Brillant, dévoué à son travail, enseignant à l’université.


Paula : Cantatrice de renommée, discrète et attentionnée.
Alexander Nagler : De nature silencieuse, protectrice et maladroite.
Paula : Discrète et attentionnée.
La grand-mère / Franziska : Elle semble lutter pour ne pas se laisser mourir
mais un jour la démence prend le dessus.
Ottilie Moore : Généreuse, elle est un grand soutien pour la jeune artiste.
Les grands-parents : Ils vont lui transmettre leur goût pour l’art.
Barbara: Jeune bruyante et excentrique.
Charlotte : Nature silencieuse, réservée, observatrice et solitaire.
Le grand-père : Personne taciturne vivant à l’écart.
Docteur Moridis : Premier dépositaire de l’oeuvre de Charlotte
Franziska: Renfermée et morose.
Alfred Wolfshon / Paula : Sa seule et véritable passion est la musique.

4.- DITES SI LES AFFIRMATIONS SUIVANTES SONT VRAIES OU FAUSSES.

A) Le récit porte sur un personnage principal existant, connu et


décédé. V
B) La trame narrative est construite sur base d’éléments avérés, tels
que des correspondances, des enquêtes, des documents de
référence ou encore des évènements historiques. V
C) L’imagination de l’auteur ne joue pas de rôle dans ce type de
biographie romancée. F
D) L’auteur reste à l’écart du récit . F
E) L’écriture en vers libres ne présente aucune structure particulière.
V
F) Les phrases sont organisées sous la forme de strophes. F
G) Pour D. Foenkinos, ce type de structure semble mieux correspondre
à l’originalité de l’oeuvre de Charlotte. V
H) L’auteur a organisé son texte à la manière d’un poème: des parties
numérotées qui comportent un poème en vers libre visuel, des
retours à la ligne et des espacements. V
I) Avant de découvrir notre héroïne, l’auteur ne s’était jamais senti
attiré par l’Allemagne ou son art. F
J) On pourrait définir cette découverte comme “coup de foudre” et
véritable obsession. V
K) Foenkinos réalise une sorte de pèlerinage afin de mieux connaître
Charlotte et pouvoir lui rendre hommage. V

ANNEXE
Une artiste au destin maudit. Deux films.

Charlotte Salomon, née en 1917 à Berlin, réfugiée en France avant d'être


déportée à Auschwitz où elle mourra en 1943, est désormais une personnalité
très convoitée depuis que David Foenkinos en a fait un roman, Charlotte, primé
par le Renaudot et le Goncourt des lycéens. De ce best-seller sont nés des
expositions, des débats, et aussi la réédition de Vie ou théâtre?
l'autobiographie de la peintre.
Foenkinos avait annoncé sur RTL fin mars qu'Olivier Dahan allait réaliser
l'adaptation de Charlotte. L'écrivain a rappelé que le cinéaste de La Môme "a
étudié aux Beaux-Arts" et qu'il "a une sensibilité artistique".

Par ailleurs, à l'occasion du festival du film d'animation d'Annecy, lancé


aujourd'hui, on apprend que le réalisateur de Gang de requins (DreamWorks) et
d'Un monstre à Paris (Europacorp), Eric Bergeron (dit Bibo Bergeron) réalisera
de son côté un film d’animation inspiré de la vie et de l’œuvre de la peintre
allemande.

Cette production canadienne, scénarisée par deux auteurs canadiens, sera


l'adaptation de l'autobiographie illustrée Vie ou théâtre? Il s'agit d'un roman
illustré, créé durant la seconde guerre mondiale, avant sa déportation, par des
centaines de gouaches, et qui mélange plusieurs genres, de la fiction aux
citations musicales, de la pièce de théâtre au journal intime. Le style du film
reprendra celui de la peintre.
Aucun des deux films ne devrait sortir avant 2018.