Vous êtes sur la page 1sur 49

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Université des Sciences et de la technologie Houari Boumediene

Faculté d’Electronique et d’Informatique


Département Informatique

Mémoire de licence
Option : Informatique Académique

Thème :

Application web pour l’orientation des lycéens en deuxième


année

Sujet proposé et encadré par : Présenté par :

MAZOUZ AZZOUNI Belkiss Houda

ZAOUCHE CHAMMA Sarah

Devant le jury composé de :

. BOUYAKOUB…………………….…………..……Présidente

. MOSTEGHANEMI………………..……………….Membre

Binôme N° : 134/2017
Résumé RESUME

« Résumé »

Le présent mémoire qui a pour intitulé « Gestion de l’orientation des élèves au lycée ». Ce
projet a pour objectif d’informatiser, automatiser cette gestion et de minimiser les
problématiques du système.

Notre projet a débuté par une étude de l’existant qui est l’une des étapes les plus importantes
au développement des logiciels et des systèmes d’information, par la suite nous avons suivi
une phase conceptuelle qui nous a permis d’interpréter et de décrire les nécessités du système
et ce en utilisant le langage UML.

Enfin afin de réaliser l’outil, différents langages ont été utilisés : HTML5, CSS3, PHP5,
Javascript, MYSQL.

Mots clés : Processus d’orientation, Spécialité, Tronc commun , Affectation ,Fiche de vœux.
Remerciements

Tout d’abord nous tenons à remercier le bon Dieu de nous avoir


donné la force et le courage de le mener à terme.

Nous voudrions présenter nos remerciements à nos promotrices


«MADAME MAZOUZ», «MADAME ZAOUCHE».
Nous voudrions également leur témoigner notre gratitude pour leur
patience et leur soutien qui nous a été précieux afin de mener notre
travail à bon port.

Enfin, nous tenons à remercier tous les membres du jury d’avoir pris
le temps de lire notre mémoire.
Dédicaces

Je dédie ce travail à mes très chers parents, que je remercie


profondément d’avoir été là pour moi, de m’avoir soutenue,
encouragée et guidée à tout instant.

Sarah et Houda.
TABLE DES MATIERS

Introduction Générale .............................................................................................................1


Chapitre I: Etude de l’existant
I.1-Introduction………………………………………………………………………………...2
I.1.1-Présentation du cycle secondaire …………………………………………………....2
I.1.2-Description de la procédure d’orientation……………………………………….......2
I.2- Documents utilisés ………………………………………………………………………3
I.3- Diagramme de flux ……………………………………………………………………..6
I.3- 1. Définition des acteurs internes et externes……………………………………..6
I.4- Problématique……………………………………………………………………………..7
I.5- Résolution des problématiques …………………………………………………………...8

I.6-Conclusion…………………………………………………………………………………8
Chapitre II : Conception
II.1 Introduction……………………………………………………………………………..9

II.2. Identification des acteurs du système……………………………………………………9

II.2.1 Définition d’un acteur…………………………………………………………9

II.3. Diagramme de cas d’utilisation……………………………………………………….9

II.3.1 Diagramme Espace-Responsable-Administratif………………………………..10

II.3.2 Diagramme Espace-Responsable d’orientation………………………………..11

II.3.3 Diagramme Espace-Lycéen………………………………………………………12

II.3.4 Diagramme Espace-Responsable de classe……………………………………..12

II.3.5 Diagramme de gestion des comptes …………………………………………..13

II.4. Diagramme de séquence……………………………………………………………..13

II.4.1 Diagramme de séquence de l’ajout d’un tronc commun……………………..14

II.4.2 Diagramme de séquence « Ajout spécialité à un tronc commun»………………..14

II.4.3 Diagramme de séquence « Supprimer troncs communs»………………………...15

II.4.4 Diagramme de séquence « Ajout d’un élève»…………………………………16

II.5 Diagramme de classes…………………………………………………………………16


II.5.1 Définitions des attributs du diagramme de classes…………………………….17

II.5.2 Règles de gestion……………………………………………………………….18

II.5.3 Les règles de passage du diagramme de classes vers le modèle relationnel….19

II.6 Le schéma relationnel…………………………………………………………………20

II.7 Diagramme d’activité…………………………………………………………………21

II.7.1 Diagrammes d’activités «Gestion de l’orientation »…………………………..21

II.8 Conclusion……………………………………………………………………………..23

Chapitre III : Implémentation


III.1. Introduction………………………………………………………………………….24

III.1.1 Environnement de travail ……………………………………………………..24

III.1.1.1 Outils………………………………………………………………………..24

III.1.1.2 Langages de développement………………………………………………24

III.1.2 Architecture adoptée : Modèle_Vue_Contrôleur………………………………25

III.2. Interfaces de l’application……………………………………………………………25

III.2.1 Espace Lycéen…………………………………………………………………25

III.2.1.1 Accueil lycéen…………………………………………………………25

III.2.1.2 Interface Fiche de vœux………………………………………………26

III.2.1.3 Consulter/imprimer affectation………………………………………27

III.2.2 Espace Responsable de l’orientation………………………………………….28

III.2.2.1 Gestion des recours……………………………………………………28

III.2.2.2 Statistique……………………………………………………………..28

III.2.3 Espace Responsable administratif…………………………………………….29

III.2.3.1 Ajout élève……………………………………………………………..29

III.2.3.2 Choisir les matières essentielles d’une spécialité……………………..30

III.2.4 Espace Responsable de classe…………………………………………………31

III.2.4.1 Ajout notes…………………………………………………………….31

III.2.4.2 Consulter les affectations……………………………………………..32


III.2.5 Espace Administrateur……………………………………………………….32

III.2.5.1 Ajout compte responsable administratif……………………………..32

III.3. Conclusion……………………………………………………………………………33

Conclusion Générale………………………………………………………………………...34
TABLE DES FIGURES

Figure I.1 : Fiche de vœux, tronc commun : Littéraire………………………………………3


Figure I.2.1 : Fiche de suivi, tronc commun : Littéraire……………………………………..4
Figure I.2.2 : Fiche de suivi, tronc commun : Littéraire……………………………………..5
Figure I.3 : Bulletin de troisième trimestre de première année scientifique…………………6
Figure I.4 : Diagramme de flux………………………………………………………………7
Figure II.1 : Diagramme « Espace-Responsable-Administratif »…………………………..10

Figure II.2 : Diagramme « Gérer d’un tronc commun »…………………………………….10

Figure II.3 : Diagramme « Espace-Responsable d’orientation »…………………………....11

Figure II.4 : Diagramme « Gérer de l’orientation »…………………………………………11

Figure II.5: Diagramme « Espace-Lycéen »…………………………………………………12

Figure II.6 : Diagramme « Espace responsable de classe »………………………………….13

Figure II.7 : Diagramme « Espace de gestion des comptes»………………………………...13

Figure II.8 : Diagramme « Ajout tronc commun »…………………………………………..14

Figure II.9 : Diagramme « Ajout spécialité_tronc commun »……………………………….15

Figure10 : Diagramme «Supprimer tronc commun »………………………………………..15

Figure II.11 : Diagramme «Ajout d’un élève»……………………………………………….16

Figure II.12: Diagramme de classes………………………………………………………….17

Figure II.13 : Diagramme d’activité «Calcul des moyennes d’orientation»…………………23

Figure II.14: Diagramme d’activité «Processus d’orientation»………………………………22

Figure III.1 : Modèle MVC…………………………………………………………………...25

Figure III.2 : Accueil lycéen………………………………………………………………….26

Figure III.3 : Interface fiche de vœux………………………………………………………..26

Figure III.4 : Consulter/imprimer affectation………………………………………………..27

Figure III.5 : Gestion des recours…………………………………………………………….28

Figure III.6 : Statistiques…………………………………………………………………….29

Figure III.7 : Ajout élève……………………………………………………………………..30

Figure III.8 : Choisir les matières essentielles d’une spécialité………………………………30


Figure III.9 : Ajout notes……………………………………………………………………..31

Figure III.10 : Consulter les affectations……………………………………………………..32

Figure III.11 : Ajout compte responsable administratif………………………………………33


Introduction Générale INTRODUCTION GENERALE

« Introduction Générale »

Actuellement, le monde connaît une avance technologique considérable dans tous les secteurs
et cela grâce à l'informatique qui est une science qui étudie les techniques du traitement
automatique de l'information. Elle joue un rôle important dans le développement de
l'entreprise et d'autres établissements.

Les lycées font partie intégrante des établissements que l'informatique pourra beaucoup aidés.
En effet, la croissance de la population des élèves nécessite la mise en place d'une gestion
rationnelle et rapide, or et jusqu'à ce jour, la manière de gérer manuellement est encore
dominante d'où la nécessité d'introduire l'informatique dans les administrations des lycées.

La première année secondaire du lycée est considérée décisionnelle pour un élève. En effet,
au cours de cette année, il doit faire un choix de la spécialité qu’il voudrait poursuivre ce qui
va tracer sa vie universitaire et professionnelle. Il s’agit du processus d’orientation.

L'orientation a pour objectif de donner du sens aux apprentissages. Elle fait partie intégrante
du parcours de l'élève, elle prend en compte un certain nombre d’éléments : le niveau général
de l’élève, sa motivation pour une spécialité particulière et ses chances de réussite dans les
matières dominantes.

Dans la plupart des lycées, l’orientation se fait d’une manière manuelle ce qui engendre un
certain nombre de problèmes tels que la perte du temps, masse de stockage importante,
fiabilité..etc. Afin de palier à ces problèmes, ce présent projet permet d’offrir une solution qui
consiste à concevoir et implémenter une application web permettant d’automatiser la
procédure d’orientation.

Notre document est structuré de la manière suivante :

Chapitre 1: Dans ce chapitre « Etude de l’Existant », on présente la procédure de


l’orientation actuelle qui se fait aux lycées et on citera ses inconvénients pour éventuellement
proposer des solutions.

Chapitre 2 : Dans le chapitre « Conception » on présente la conception qui a été mise en


œuvre tout au long de la réalisation de ce projet et qui répond aux besoins de la gestion de
l’opération d’orientation.
Chapitre 3 : Le dernier chapitre « Réalisation » présente l’environnement de travail ainsi que
les outils et les langages de programmation utilisés, qui nous ont permis de réaliser notre
système.

1
CHAPITRE 1 :
ETUDE DE L’EXISTANT
Chapitre 1 ETUDE DE L’EXISTANT

I.1-Introduction:
L’étude de l’existant est le point de départ d’un projet dans notre vie courante, elle consiste à
analyser l’état actuel d’un système et déceler ses inconvénients pour pouvoir les améliorer.
Dans ce chapitre nous allons décrire le déroulement actuel du processus de l’orientation qui se
fait aux lycées, déceler ses problèmes et insuffisances, décrire les interactions entre différents
acteurs au moyen du flux de données et proposer une solution informatique qui permet de
répondre aux exigences.
I.1.2-Présentation du cycle secondaire :
Le cycle secondaire est organisé en troncs communs en première année et chaque tronc
commun offre plusieurs spécialités ou filières dès la deuxième année.
Actuellement, le ministère de l’éducation nationale Algérien propose le tronc commun Lettre
et le tronc commun Sciences et Technologie. Le tronc commun Lettre regroupe deux
spécialités : la spécialité Lettres et philosophie et la spécialité Lettres et Langues étrangères.
Alors que le tronc commun Sciences et Technologie regroupe les spécialités suivantes :
Sciences Naturelles, Gestion, Mathématique, Mathématique Technique. Cette dernière se
divise en sous spécialités : Génie électrique, Génie mécanique, …etc.
Chaque lycée offre les troncs communs et les spécialités selon ses capacités d’accueil et
d’encadrement. Par ailleurs, l’élève pourra s’orienter vers la formation professionnelle s’il le
désire.
L’orientation des lycéens des troncs communs de la première année vers les spécialités se fait
en fin d’année par un conseil d’orientation selon les résultats et les souhaits des lycéens et en
tenant compte des capacités d’encadrement du lycée. Ainsi, la première année du lycée
marque un changement important dans la scolarité de l’élève et engage ses deux prochaines
années au lycée et par conséquent sa carrière professionnelle.
I.1.3-Description de la procédure d’orientation:
La procédure d’orientation se réalise dans la majorité des lycées d’une manière manuelle et
passe par plusieurs étapes.
Les acteurs principaux de la phase d’orientation sont le responsable du conseil d’orientation,
le proviseur (directeur du lycée), les enseignants, élèves, l’académie et l’administration,
d’autres acteurs secondaires interviennent tels que les parents.
A chaque trimestre, l’administration remet une fiche de vœux à chaque élève. Les deux
premières fiches de vœux ne sont pas décisives contrairement à la dernière qui sera prise en
considération et qui doit être signée par les parents (Figure I.1).
Deux parcours sont proposés à l’élève : la poursuite du cycle secondaire ou un cursus
d’enseignement professionnel. L’élève et ses parents doivent classer les différentes options en
les numérotant dans l’ordre choisi. Les fiches de vœux doivent être déposées au secrétariat
avant une date fixée par l’administration.
A la fin du troisième trimestre, le conseil de classe évalue le parcours de chaque élève de la
classe et émet une recommandation pour son orientation. Une fiche de suivi est associée à
chacun élève (Figure I.2) et regroupe différentes informations le concernant : informations
personnelles, les choix de l’élève, les résultats de la première année secondaire et ses
résultats selon les différentes spécialités d’orientation. En effet, en plus de la moyenne
générale, une moyenne d’orientation est calculée pour chaque spécialité du tronc commun

2
Chapitre 1 ETUDE DE L’EXISTANT

selon une formule prédéfinie. Par exemple, la moyenne d’orientation pour la spécialité
Gestion= (Mathématiques*4+ Histoire et Géographie *4+ Arabe*2+ Informatique*1)/11.
Par la suite, le conseil d’orientation, formé des responsables de classe ainsi que le responsable
du conseil d’orientation, se réunit et réévalue le parcours de tous les élèves du lycée.
Les 5% premiers admis seront orientés selon leur premier choix de spécialité et le reste des
élèves seront orientés selon les critères suivants :
- Les moyennes d’orientations.
- Les fiches de vœux des élèves.
- Le nombre de places maximal pour chaque spécialité.
- Chaque élève admis aura sa place pédagogique répartie entre les différents troncs
communs.
- La recommandation du conseil de classe.
Le résultat de l’orientation est mentionné dans le bulletin du troisième trimestre (Figure I.3)
qui sera remis aux parents durant la journée de réception. Si les parents ne se présentent pas
le bulletin sera envoyé par poste.
Après que l’élève consulte son affectation, il a le droit de faire un recours dans un délai
précis.
Les traitements des recours sont pris en charge par l’académie. Après avoir traité les recours,
l’académie envoie une copie de la liste des recours à l’administration du lycée qui affichera le
résultat au début de l’année.
I.2- Documents utilisés :
Fiche de vœux: Elle comprend les spécialités que l’élève peut étudier selon le tronc commun.
L’élève indique les spécialités qu’il désire par priorité (choix 1 jusqu’au choix n) (Figure I.1).

Figure I.1 : Fiche de vœux, tronc commun : Littéraire

3
Chapitre 1 ETUDE DE L’EXISTANT

Fiche de suivi : Elle contient les informations personnelles de l’élève, ses choix, ses notes
trimestrielles, sa moyenne annuelle, ses moyennes d’orientation, une case de recommandation
et son affectation (Figure I.2.1 et I.2.2).

Figure I.2.1 : Fiche de suivi, tronc commun : Littéraire

4
Chapitre 1 ETUDE DE L’EXISTANT

Figure I.2.2 : Fiche de suivi, tronc commun : Littéraire

Bulletin : Il comprend les notes du troisième trimestre, la moyenne annuelle, celle du


troisième trimestre et la décision du conseil d’orientation (Figure I.3).

5
Chapitre 1 ETUDE DE L’EXISTANT

Figure I.3 : Bulletin de troisième trimestre de première année scientifique.

I.3- Diagramme de flux :


Les flux d’informations sont un échange d’informations (message) entre des acteurs (externes
ou internes au système étudié) et le domaine étudié. On appelle Diagramme des flux (DFD),
une modélisation qui représente uniquement ces flux échangés, sans chronologie et sans
description des activités associées (en entrée ou en sortie) à ces flux [WEB0].

I.3- 1. Définition des acteurs internes et externes :


Acteur interne : L’acteur interne est celui qui appartient au domaine étudié, il y participe
activement en effectuant des tâches, et en prenant des décisions importantes.
Acteur externe : L’acteur externe quant à lui appartient à l’environnement du système, son
activité est considérée comme éphémère et limitée.
Le diagramme de flux de notre système est représenté dans la figure ci-dessous (Figure I.4).

6
Chapitre 1 ETUDE DE L’EXISTANT

Figure I.4 : Diagramme de flux


- (1) : Renseigner sur les spécialités.
- (2) : Remettre fiche de vœux du troisième trimestre(1).
- (3) : Montrer fiche de vœux et discuter des différents choix.
- (4) : Rendre fiche de vœux signée.
- (5) : Remettre fiche de vœux remplie et signée.
- (6) : Transmettre les notes des élèves.
- (7) : Transmettre les notes et recommandations des élèves.
- (8) : Envoyer fiches de vœux des élèves, leur fiche de suivi et leurs notes.
- (9) : Fiche de suivi remplie après orientation.
- (10) : Fiche de suivi signée.
- (11) : Bulletin du 3ème trimestre rempli avec affectation.
- (12) : Bulletin du 3ème trimestre signé.
- (13) : Remettre bulletin avec affectation.
- (14) : Demande de recours.
- (15) : Liste des recours.
- (16) : Résultat des recours.
- (17) : Afficher résultat recours.
I.4- Problématique :
La critique de l’existant doit mettre en évidence les activités fondamentales et les
informations associées, ainsi que les principaux dysfonctionnements du système actuel,
autrement dit, de l’orientation manuelle. Après avoir consulté les deux lycées «SEDIK
ABDELLAH » et « ZAHOUAL AMAR » nous avons trouvé qu’elle présente plusieurs
anomalies lors de l’analyse de la procédure d’orientation :
 Les élèves doivent chercher les informations détaillés des spécialités comme les
matières concernées dans le calcul de la moyenne d’orientation et leurs coefficients.
 L’élève n’a pas la possibilité de modifier sa fiche de vœux une fois déposée à
l’administration.
 La perte éventuelle des fiches de vœux.
 Certaines fiches de vœux peuvent être mal remplies.

(1) Nous n’avons pas considéré les fiches de vœux du 1er et 2ème trimestre.
7
Chapitre 1 ETUDE DE L’EXISTANT

 Le dépôt des fiches de vœux au niveau de l’administration engendre une tâche


manuelle supplémentaire. En effet, les fiches de vœux doivent être vérifiées et
classées par tronc commun et éventuellement par classe.
 L’orientation est une opération délicate nécessite beaucoup d’attention et de précision.
Comme elle se fait manuellement, des erreurs dans les affectations des élèves
peuvent se glisser. En effet, un élève peut prendre la place d’un autre élève.
I.5- Résolution des problématiques :
Le projet vise à mettre en place une application web qui offrira plusieurs fonctionnalités pour
le responsable administratif, les responsables de classe et les élèves. Cette application doit
prendre en charge les différentes opérations nécessaires à la gestion de la procédure
d’orientation du lycée. Elle vise à apporter les solutions suivantes :
 Simplifier la procédure de l’affectation en implémentant un algorithme d’orientation
qui fait tout le traitement.
 Une liste des spécialités sera mise à la disposition des élèves pour qu’ils puissent avoir
des informations sur ces dernières (matières essentielles et les coefficients associés).
 La fiche de vœux sera mise en ligne à la disposition des élèves, après que le
responsable ait activé celle-ci, ce qui évitera à l’administration la gestion des fiches de
vœux.
 La fiche de suivi peut être générée automatiquement après la fin de l’orientation.
 Envoyer des alertes aux élèves par exemple : l’ouverture de la première phase
d’orientation indiquant à l’élève qu’il peut remplir sa fiche de vœux.
 L’élève aura droit un délai pour modifier sa fiche de vœux.
 L’élève pourra consulter ses notes et son affectation.
 La fiche de vœux des élèves pourra être consultée par le responsable du conseil
d’orientation et le responsable de classe.
 Les affectations des élèves pourront être modifiées par le responsable du conseil
d’orientation soit pour tenir compte de la recommandation du conseil de classe soit
suite à un recours validé par l’académie par exemple.
 L’élève pourra faire un recours après l’affichage des affectations.
 Les responsables de classe pourront saisir les notes nécessaires pour la procédure
d’orientation et consulter les affectations.

I.6-Conclusion :
Dans ce chapitre, nous avons étudié la manière dont le système actuel de la gestion de
l’opération d’orientation des élèves d’un lycée fonctionne.
La partie Analyse et critiques de ce chapitre nous a permis d’avoir une vision informatisée de
cette gestion qui minimisera certaines problématiques de la gestion manuelle. Dans le chapitre
suivant « Conception » nous allons présenter la conception qui répondra aux besoins de la
gestion de l’opération d’orientation.

8
CHAPITRE 2:
CONCEPTION
Chapitre 2 CONCEPTION

II.1 Introduction :
La phase de conception est importante et indispensable dans le cycle de vie d’une
application, elle a pour but d’expliquer le déroulement de notre application ainsi qu’assurer
une bonne compréhension des besoins des utilisateurs.

Pour mieux présenter l’architecture de notre application, on a choisi le langage de


modélisation le plus adopté UML car il facilite la compréhension de représentations abstraites
complexes.

La conception de notre application se base sur :

· Les diagrammes des cas d'utilisation.


· Les diagrammes de séquences.
· Les diagrammes de classes.
· Les diagrammes d’activité.

Afin de pouvoir réaliser la conception nous devrons recenser les acteurs du système ainsi que
leurs interactions avec celui-ci et qui seront représentés dans les diagrammes des cas
d’utilisation. Nous allons aussi donner les évènements du système de manière chronologique
qui seront établies dans les diagrammes de séquences, enfin nous décrirons la structure interne
du système dans le diagramme de classes.

II.2. Identification des acteurs du système :

II.2.1 Définition d’un acteur :


Un acteur représente un rôle joué par une entité externe (utilisateur humain ou autre système)
qui interagit directement avec le système étudié. Un acteur peut consulter et/ou modifier
directement l’état du système, en émettant et/ou recevant des messages susceptibles d’être
porteurs de données [PAS,06].

Les acteurs recensés dans notre système sont :

· Elève : tout élève de première année au lycée doit être en mesure de gérer sa fiche
de vœux.
· Responsable de classe : personne chargée principalement de la saisie des notes et
recommandation de chaque élève des classes dont il est responsable.
· Responsable administratif : c’est la personne qui s’occupe de la gestion des troncs
communs, spécialités, classes, élèves et responsables de classe.
· Responsable d’orientation : c’est la personne chargée de la gestion de l’orientation,
affectation et recours.
· Administrateur : personne chargé de la gestion des comptes utilisateurs.

II.3. Diagramme de cas d’utilisation :


Le diagramme de cas d’utilisation décrit l’interdépendance entre le système et l’acteur en
déterminant les besoins de l’utilisateur et tout ce que doit faire le système pour l’acteur.

9
Chapitre 2 CONCEPTION

NB : Avant d’accéder au site, les acteurs doivent s’authentifier (insérer leurs username et mot
de passe).Nous n’avons pas représenté cette étape dans nos diagrammes afin de ne pas les
encombrer.

II.3.1 Diagramme Espace-Responsable-Administratif :


Le responsable administratif a plusieurs fonctions à sa charge : la gestion des élèves, des
classes, des troncs communs, matières, spécialités et la gestion des responsables de classe
(Figure II.1).

La fonctionnalité « Gérer tronc commun » est décrite séparément (figure II.2).

Figure II.1 : Diagramme « Espace-Responsable-Administratif ».

Figure II.2 : Diagramme « Gérer d’un tronc commun ».

10
Chapitre 2 CONCEPTION

II.3.2 Diagramme Espace-Responsable d’orientation :


Le responsable d’orientation a plusieurs fonctions à sa charge : gérer l’orientation, modifier
les affectations des élèves après recours, rappelons que la liste des recours est envoyée à
l’académie qui est chargée de les traiter. Une fois le résultat envoyé au lycée, le responsable
met à jour les affectations et informe les élèves. (Figure II.3).

La fonctionnalité « Gérer l’orientation » est décrite séparément (figure II.4).

Figure II.3 : Diagramme « Espace-Responsable d’orientation ».

Le responsable d’orientation se charge de la gestion de l’orientation en activant l’accès à la


fiche de vœux ou en le désactivant, envoyer des alertes à l’approche du délai de la
confirmation de la fiche de vœux, lancer l’opération d’orientation. Le responsable
d’orientation pourra consulter les fiches de vœux des élèves et envoyer les affectations aux
élèves avec la possibilité d’imprimer la liste des affectations. Après que la phase d’orientation
soit terminée (Figure II.4).

Figure II.4 : Diagramme « Gérer l’orientation ».


11
Chapitre 2 CONCEPTION

II.3.3 Diagramme Espace-Lycéen :


Le lycéen a pour fonctionnalité principale la gestion de sa fiche de vœux. Il doit la remplir en
fixant ses choix sur les spécialités qu’il désire étudier. Le système permettra au lycéen de
modifier ses choix avant une date limite fixée par le responsable d’orientation. Le lycéen
pourra consulter son affectation, l’imprimer et éventuellement envoyer un recours s’il n’est
pas satisfait de son affectation. Il pourra consulter les informations des différentes spécialités
de son tronc commun telles que les matières essentielles et leurs coefficients (Figure II.5).

Figure II.5: Diagramme « Espace-Lycéen ».

II.3.4 Diagramme Espace-Responsable de classe :


Le responsable de classe a pour fonctionnalité principale la gestion des notes des lycéens des
classes dont il est responsable. Il pourra ajouter, modifier ou afficher les notes et choisir une
recommandation à partir des spécialités disponibles pour chaque élève, et consulter leurs
affectations (Figure II.6).

12
Chapitre 2 CONCEPTION

Figure II.6 : Diagramme « Espace responsable de classe ».

II.3.5 Diagramme de gestion des comptes :


L’administrateur peut gérer les comptes des utilisateurs, soit en ajoutant, en modifiant ou en le
supprimant (Figure II.7).

Figure II.7 : Diagramme « Espace de gestion des comptes».

II.4. Diagramme de séquence :


Les diagrammes de séquences décrivent les interactions des acteurs avec le site web que nous
voulons spécifier et concevoir. Lors de ces interactions, les acteurs produisent des messages
qui affectent le système informatique et appellent généralement une réponse de celui-ci. Nous
allons isoler ces messages et les représenter graphiquement sur des diagrammes de séquence
UML. Pour les messages propres à un cas d’utilisation, les DSS (diagrammes de séquence
système) montrent non seulement les acteurs externes qui interagissent directement avec le
système, mais également ce système (en tant que boîte noire) et les évènements système
déclenchés par les acteurs. L’ordre chronologique se déroule vers le bas et l’ordre des
messages doit suivre la séquence décrite dans le cas d’utilisation. Nous allons représenter le
DSS d’un scénario représentatif de chacun de certains cas d’utilisation que nous avons décrits.

13
Chapitre 2 CONCEPTION

II.4.1 Diagramme de séquence de l’ajout d’un tronc commun :


Le responsable administratif gère l’ajout d’un tronc commun en saisissant les informations
nécessaires et en choisissant les éléments suivants :

· Ses matières essentielles pour délimiter la liste des matières essentielles de ses
spécialités.
· Ses spécialités.

Les matières essentielles d’une spécialité servent à calculer les moyennes d’orientation et
sont choisies à partir des matières essentielles de son tronc commun (Figure II.8).

Figure II.8 : Diagramme « Ajout tronc commun ».

II.4.2 Diagramme de séquence « Ajout spécialité à un tronc commun» :


A l’ajout d’une spécialité, on doit saisir ses informations et choisir des matières essentielles à
partir des matières essentielles du tronc commun de cette spécialité et introduire leur
coefficient. (Figure II.9).

14
Chapitre 2 CONCEPTION

Figure II.9 : Diagramme « Ajout spécialité_tronc commun ».

II.4.3 Diagramme de séquence « Supprimer troncs communs» :


La suppression d’un tronc commun engendre la suppression du lien entre le tronc commun et
ses matières essentielles, la suppression de ses spécialités ainsi que ses classes. (Figure
II.10).

Figure10 : Diagramme «Supprimer tronc commun ».

15
Chapitre 2 CONCEPTION

II.4.4 Diagramme de séquence « Ajout d’un élève» :


A l’ajout d’un élève, on doit vérifier l’unicité de l’identifiant de ce dernier. (Figure 11).

Figure II.11 : Diagramme «Ajout d’un élève».

Les comptes des lycéens sont créés automatiquement lors de l’opération d’ajout par le
responsable administratif.

II.5 Diagramme de classes :


Le diagramme de classes est le point central dans un développement orienté objet. Pour cela,
il faut identifier les classes ainsi que les associations pertinentes entre celles-ci. Les
cardinalités (ou multiplicités) fournissent une indication sur le nombre d’objets d’une même
classe participant à l’association. Elles sont extraites des règles de gestion du système étudié
données ci-dessous (Figure II.12).La notation des cardinalités est la suivante :

§ 1 : Obligatoire (un et un seul).


§ 0..1 : Optionnel (0 ou 1).
§ 0..* ou * : Quelconque.
§ N..* : Au moins N.
§ N..M : Entre N et M.

16
Chapitre 2 CONCEPTION

Figure II.12: Diagramme de classes.

II.5.1 Définitions des attributs du diagramme de classes :


Attribut Signification

Matricule L’identifiant de l’élève.

Moy_Gérénale La moyenne générale de l’élève.

Rôle Le rôle de l’utilisateur par exemple : responsable


d’orientation, lycéen, responsable administratif, responsable
de classe.

Code_Classe Le code de la classe par exemple : 1S1 (1 pour première


année, S pour scientifique, 1 pour le numéro de la classe).

Nb_élèves Le nombre d’élèves de la classe.

17
Chapitre 2 CONCEPTION

Nom_Spécialité Le nom d’une spécialité qui est associée à un seul tronc


commun.

Capacité Le nombre maximum d’élèves que peut supporter la


spécialité.

Moy_Min (1)
La moyenne d’orientation minimale de la spécialité .

Nom_Matière Le nom d’une matière enseignée en première année.

Num_Choix Un numéro séquentiel permettant d’ordonner les choix de la


fiche de vœux.

Moyenne La moyenne d’orientation d’un élève pour chaque spécialité.

Id_Recours L’identifiant du recours.

Objet Sujet du recours (changer affectation par exemple).

Contenu C’est le contenu de la demande de recours (nom de la


spécialité).

Status Recours traité ou non traité.

II.5.2 Règles de gestion :


Les règles de gestion du système étudié sont :

· Un lycée comprend un ou plusieurs utilisateurs, un qui joue le rôle du responsable


d’orientation et il y a plusieurs lycéens, plusieurs responsables de classe, et on peut
avoir plusieurs responsables administratif. Un utilisateur est rattaché à un seul lycée.
· Un lycée offre zéro ou plusieurs troncs communs, un tronc commun concerne un ou
plusieurs lycées.
· Un tronc commun est composé d’une ou plusieurs spécialités, une spécialité concerne
une ou plusieurs matières essentielles, une matière essentielle concerne une ou
plusieurs spécialités. Un coefficient est associé à une seule matière et une seule
spécialité.
· Un lycée est composé d’une ou plusieurs classes. Un lycéen est associé à une seule
classe mais une classe est composée d’un ou plusieurs lycéens. Une classe concerne
un seul tronc commun.
· Un lycéen a plusieurs choix et un choix concerne un seul lycéen. Un choix concerne
une spécialité mais une spécialité concerne un ou plusieurs choix.
· Un lycéen fait au plus un recours et un recours concerne un seul lycéen.
· Un lycéen est orienté vers une seule spécialité et une spécialité est affectée à zéro ou
plusieurs lycéens.
· Un lycéen est recommandé pour une seule spécialité mais une spécialité peut être
recommandée pour plusieurs lycéens.
· Une note est associée à un seul lycéen et une matière essentielle.

(1)
Elle correspond à la moyenne d’orientation la plus basse des élèves de la spécialité.
18
Chapitre 2 CONCEPTION

· Une moyenne d’orientation est associée à un seul lycéen et une seule spécialité.
· Un seul administrateur qui gère tous les comptes.

II.5.3 Les règles de passage du diagramme de classes vers le modèle


relationnel :
Un des grands avantages du modèle relationnel est sa très grande simplicité. Il n’existe en
effet qu’une seule structure, la relation (ou table). Une relation a donc un nom et se compose
d’un ensemble d’attributs.

Le modèle relationnel inclut deux propriétés d’intégrité générales :

1. les clés primaires : une clé primaire d’une relation est simplement un identificateur
unique de cette relation.

2. les clés étrangères : ce sont les attributs qui font référence à une ligne dans une autre
table.

3. les clés composées : ce sont la combinaison des clés des classes participantes.

Pour traduire un diagramme de classe en un schéma relationnel équivalent, on a utilisé ces


règles de transformation: [SOU,12]

Règle1 : Classes

Chaque classe du diagramme UML devient une relation dans laquelle les attributs de la
relation ou de la table traduisent les attributs de la classe. Il faut choisir un attribut de la classe
pouvant jouer le rôle d’identifiant. Si aucun attribut ne convient en tant qu’identifiant, il faut
en ajouter un de telle sorte que la relation dispose d’une clé primaire.

Règle2 : Association avec cardinalité plusieurs à plusieurs

Ajouter une troisième table qui aura comme attributs les clés des deux classes liées par
l’association et dont la clé primaire est composée de ces dernières.

Règle3 : Association avec cardinalité un à plusieurs

Ajouter la clé primaire de la relation dérivée de la classe (qui a la cardinalité 1) comme clé
étrangère dans la relation fils dérivée de la classe (qui a la cardinalité plusieurs).

Règle4 : Association avec cardinalité zéro_un-un

Ajouter la clé primaire de la classe qui a une cardinalité minimale à 1 comme clé
étrangère dans l’autre classe.

Règle5 : Héritage

Décomposition par distinction : La clé primaire de la surclasse migre dans les relations
issues des sous-classes et devient à la fois clé primaire et clé étrangère.

19
Chapitre 2 CONCEPTION

Règle6 : Composition/Agrégation

La clé primaire des relations déduites des classes composantes doit contenir la clé primaire de
la classe composite.

II.6 Le schéma relationnel :


En appliquant les règles de passages, nous avons recensé les relations suivantes :

-Utilisateur ( Username, Password,Nom,Prénom, Rôle,Email,#Code_Lycée)

-Matière (Nom_Matière)

-Spécialité (Nom_Spécialité,#Nom_Tronc,Capacité,Moy_Min)

-Choix (Num_Choix,#Matricule,#Nom_Spécialité)

-Lycéen (Matricule,#Code_Classe,Moy_Générale, #Nom_Spécialité_Recommndation,

#Nom_Spécialité_Affectation, #Username)

-Classe (Code_Classe,#Code_Lycée,Nb_Elèves, #Username_Responsable,#Nom_Tronc)

-Recours (Id_Recours,#Matricule,Contenu,Objet,Status)

-Tronc commun (Nom_Tronc)

-Lycée (Code_Lycée, Nom, Année_Scolaire)

-Matière essentielle - Tronc commun (#Nom_Tronc,#Nom_Matière)

-Lycée – Tronc commun (#Code_Lycée,#Nom_Tronc)

-Coefficient (#Nom_Matière,#Nom_Spécialité, Coefficient)

-Note (#Nom_Matière,#Matricule, Note)

-Moyenne orientation (#Nom_Spécialité,#Matricule, Moyenne)

Notation : Nous avons choisi de :

- Les clés primaires sont en gras.


- Les clés étrangères sont en gras et précédées par #.
- Les clés composées sont en rouge et soulignées.

20
Chapitre 2 CONCEPTION

II.7 Diagramme d’activité:


Le diagramme d’activité est l’un des diagrammes dynamiques d’UML. Il ressemble
fondamentalement à un organigramme, montrant le séquençage des comportements que peut
subir le système pendant son exécution d’action en action, nous allons faire appel à ce
diagramme pour modéliser l’algorithme de l’orientation.

II.7.1 Diagrammes d’activités «Gestion de l’orientation » :


La gestion de l’orientation nécessite deux tâches : la première consiste à calculer les
moyennes d’orientation de tous les élèves et la seconde concerne le processus de l’orientation
qui permet d’affecter les élèves aux spécialités selon leur tronc commun.

Pour cela, nous présentons ce processus à travers deux diagrammes d’activité, le premier
résume le calcul des moyennes d’orientation (Figure II.13) et le second sert à décrire le
fonctionnement de l’algorithme d’orientation (Figure II.14). Ce dernier est non déterministe
et trois critères doivent être pris en compte : les moyennes d’orientation, les choix des élèves
et les capacités des spécialités. L’affectation des élèves se fait dans l’ordre décroissant de
leurs moyennes générales. Les 5% premiers sont systématiquement orientés vers la spécialité
de leur premier choix. Quant aux autres, ils seront traités de manière itérative.

Pour chaque élève, on lui associe un choix courant, initialisé à son premier choix. Etant
donné un élève E, on dénote respectivement par spCourant(E) et moyCourant(E) la spécialité
du choix courant de E et sa moyenne d’orientation pour cette spécialité.

A l’itération i, on nomme E l’élève, tête de la liste des élèves non orientés. E fera l’objet soit :

ü D’une orientation vers spCourant(E). Ce cas est réalisée si :


1. Il existe, à cette étape de l’algorithme, des places pédagogiques pour
la spécialité spCourant(E).
2. Il n’existe pas des places pédagogiques pour la spécialité
spCourant(E) et moyCourant(E) est supérieure à la moyenne
minimale d’orientation de spCourant(E).

Dans les cas 1 et 2, la moyenne minimale d’orientation de spCourant(E) est mise à jour en
tenant compte de moyCourant(E). Pour le deuxième point, un élève E’, affectée à
spCourant(E), tel que moyCourant(E’) soit la plus basse, est choisi. E’ perd son affectation
pour spCourant(E), il sera réinjecté dans la liste des élèves non orientés. Le choix courant de
E’ est décalé à son choix suivant.

ü D’un refus pour la spécialité spCourant(E) si moyCourant(E) est strictement


inférieure à la moyenne minimale d’orientation de spCourant(E) et il n’existe plus de
places pédagogiques pour spCourant(E). Le choix courant de l’élève ne pourra
malheureusement pas être satisfait. Il est décalé à son choix suivant.

L’algorithme se termine quand tous les élèves sont orientés. Cette condition est assurée
puisque le nombre de places pédagogiques des différentes spécialités est égal au nombre des
élèves.

21
Chapitre 2 CONCEPTION

NB : On n’a pas pris en compte de manière automatique la recommandation du conseil de


classe dans l’algorithme, mais la fonctionnalité « Gérer affectation individuelle » permet
éventuellement de modifier une affectation en fonction de la recommandation du conseil de
classe.

Figure II.14: Diagramme d’activité «Processus d’orientation».

22
Chapitre 2 CONCEPTION

Figure II.13 : Diagramme d’activité «Calcul des moyennes d’orientation».

II.8 Conclusion :
Au cours de ce chapitre, nous avons présenté les diagrammes qui décrivent les fonctionnalités
de notre application à travers les diagrammes de cas d’utilisation, les diagrammes de
séquence, les diagrammes de classes, et les diagrammes d’activité. Dans le chapitre suivant
« Réalisation » nous allons implémenter ce qu’on vient de décrire au cours de ce chapitre
« Conception ».

23
CHAPITRE 3:
Réalisation
Chapitre3 REALISATION

III.1. Introduction :
Dans ce chapitre, nous exposerons l’environnement de travail ainsi que les outils, les
langages de programmation utilisés ainsi que l’architecture logicielle, qui nous ont permis de
réaliser et de présenter notre système.

III.1.1 Environnement de travail :

III.1.1.1 Outils :
SublimeText3 : est un éditeur de texte générique codé en C++ et Python, disponible
sur Windows, Mac et Linux. Il prend en charge un certain nombre de langages de
programmation comme :CSS,PHP, JavaScript… etc [WEB1].

EasyPHP : Il s'agit d'une plate-forme de développement Web, permettant de faire fonctionner


localement (sans se connecter à un serveur externe) des scripts PHP.C’est un environnement
comprenant deux serveurs (un serveur web Apache et un serveur de bases de
données MySQL), un interpréteur de script (PHP), ainsi qu'une administration
SQL phpMyAdmin [WEB2].

Bootstrap : est une collection d'outils utile à la création du design (graphisme, animation et
interactions avec la page dans le navigateur ... etc. ...) de sites et d'applications web. C'est un
ensemble qui contient des codes HTML et CSS, des formulaires, boutons, outils de navigation
et autres éléments interactifs, ainsi que des extensions JavaScript en option [WEB3].

III.1.1.2 Langages de développement :


HTML5(HyperText MarkupLanguage) :C’est le format de données conçu pour représenter
les pages web. C’est un langage de balisage permettant d’écrire de l’hypertexte, il permet
également de structurer, et de mettre en forme le contenu des pages, d’inclure
des ressources multimédias dont des images [WEB4].

CSS3 (Cascading Style Sheets, aussi appelées Feuilles de style en cascade): Le rôle du
CSS est de gérer l'apparence de la page web (agencement, positionnement, décoration,
couleurs, taille du texte…). Ce langage est venu compléter le HTML [WEB5].

PHP5(HypertextPreprocessor) : est un langage de programmation libre principalement


utilisé pour produire des pages Web dynamiques via un serveur HTTP, mais pouvant
également fonctionner comme n'importe quel langage interprété de façon locale. [WEB6].

SQL (sigle de Structured Query Language, en français langage de requête structurée) :


est un langage informatique normalisé servant à exploiter des bases de données. La
partie langage de manipulation des données de SQL permet de rechercher, d'ajouter, de
modifier ou de supprimer des données dans les bases de données [WEB7].

JAVASCRIPT : est un langage de programmation de scripts principalement employé dans


les pages web interactives et dynamiques. Ce dernier est actuellement le langage le plus utilisé
pour les applications côté client, c'est-à-dire sur le navigateur [WEB8].

24
Chapitre3 REALISATION

III.1.2 Architecture adoptée : Modèle_Vue_Contrôleur :


Le modèle Vue_Contrôleur (MVC) décrit une manière d’architecturer une application
informatique en la décomposant en trois sous-parties [WEB9]:

· La partie Modèle : contient la représentation et l’accès des données couche métier


· La partie Vue : contient la présentation de l'interface utilisateur.
· La partie Contrôleur : contient la logique concernant les actions effectuées par
l'utilisateur, elle fait le lien entre l’utilisateur et le reste de l’application.

Le diagramme ci-dessous résume les relations entre les composants d’une architecture MVC
(Figure III.1) [WEB10].

Figure III.1 : Modèle MVC.

On a adopté le modèle MVC pour concevoir notre site web de manière claire et efficace grâce
à la séparation des intentions. Les opérations de maintenance et de mises à jour sont fortement
simplifiées.

III.2. Interfaces de l’application :


Dans cette partie, nous allons présenter les interfaces les plus pertinentes de l’outil d’aide à la
gestion de l’orientation.

III.2.1 Espace Lycéen :

III.2.1.1 Accueil Lycéen :


Le menu principal de la page d’accueil « Espace Lycéen » est constitué (Figure III.2) :
Accueil, Gérer fiche de vœux, Consulter spécialité, Consulter les notes, Consulter affectation,
Gérer recours et une messagerie.

25
Chapitre3 REALISATION

Figure III.2 : Accueil lycéen.

III.2.1.2 Interface Fiche de vœux :


La figure ci-dessous illustre l’interface permettant de remplir la fiche de vœux du lycéen
(Figure III.3).

Figure III.3 : Interface fiche de vœux.

26
Chapitre3 REALISATION

III.2.1.3 Consulter/imprimer affectation :


Le lycéen peut consulter son affectation et l’imprimer (Figure III.4).

Figure III.4 : Consulter/imprimer affectation.

Nous avons affiché :

En vert : la spécialité vers laquelle l’élève est admis.

En bleu : la spécialité vers laquelle l’élève pouvait être orienté (sa moyenne d’orientation
est supérieure à la moyenne minimale de la spécialité).

En rouge : la spécialité vers laquelle l’élève n’a aucune chance d’être orienté (sa moyenne
d’orientation est inférieure à la moyenne minimale de la spécialité).

27
Chapitre3 REALISATION

III.2.2 Espace Responsable de l’orientation :


III.2.2.1 Gestion des recours :
Le menu Gérer recours permet au responsable de l’orientation d’imprimer la liste des recours
une fois le délai des cours est atteint et de modifier les affectations des élèves après qu’il
recevra La réponse de l’académie sur les recours. Pour chaque élève il peut consulter la fiche
de vœux ainsi que les moyennes minimales des spécialités du tronc commun de l’élève
(Figure III.5).

Figure III.5 : Gestion des recours.

III.2.2.2 Statistiques :
Le menu Statistiques permet au responsable de l’orientation de consulter les moyennes
minimales et le nombre d’élèves de chaque spécialité (Figure III.6).

28
Chapitre3 REALISATION

Figure III.6 : Statistiques.

III.2.3 Espace Responsable administratif :


Le menu principal de la page d’accueil « Espace Responsable administratif » est constitué
(Figure III.7) : Accueil, Gérer matières, Gérer troncs communs, Gérer classes, Gérer élèves
et responsables de classes.

III.2.3.1 Ajout élève :


Le responsable administratif saisit les informations des élèves (Figure III.7).

Les comptes des lycéens sont créés automatiquement lors de l’opération d’ajout par le
responsable administratif.

29
Chapitre3 REALISATION

Figure III.7 : Ajout élève.

III.2.3.2 Choisir les matières essentielles d’une spécialité :


Le responsable administratif peut choisir les matières essentielles d’une spécialité et saisir
leur coefficient (Figure III.8).

Figure III.8 : Choisir les matières essentielles d’une spécialité.

30
Chapitre3 REALISATION

III.2.4 Espace Responsable de classe :


Le menu principal de la page d’accueil « Espace Responsable de classe » (Figure III.9) offre
les fonctionnalités principales : gérer note et consulter les affectations.

III.2.4.1 Ajout notes :


Le responsable de classe peut consulter les fiches de vœux de l’élève, ajouter les notes des
matières essentielles selon le tronc commun de l’élève, la moyenne générale ainsi que la
recommandation (Figure III.9).

Figure III.9 : Ajout notes

31
Chapitre3 REALISATION

III.2.4.2 Consulter les affectations :


Le responsable de classe peut consulter les affectations des élèves des classes dont il est
responsable (Figure III.10).

Figure III.10 : Consulter les affectations

III.2.5 Espace Administrateur :


L’administrateur a pour fonctionnalité la gestion des comptes des différents utilisateurs, il
peut ajouter, modifier ou supprimer un compte (Figure III.11).

III.2.5.1 Ajout compte responsable administratif :


L’administrateur peut ajouter les informations des responsables administratifs et du
responsable de l’orientation, leurs comptes sont créés automatiquement après l’ajout de leurs
informations (Figure III.11).

32
Chapitre3 REALISATION

Figure III.11 : Ajout compte responsable administratif.

Les comptes des élèves et des responsables de classes sont créés automatiquement lors de
l’opération d’ajout par le responsable administratif.

III.3. Conclusion :
Dans ce chapitre nous avons exposé l’environnement, les langages et les outils utilisés afin de
réaliser l’implémentation de l’outil d’aide à la gestion de l’orientation.

33
Conclusion Générale CONCLUSION GENERALE

« Conclusion Générale »

L'objectif de notre projet était de créer une application web pour l’orientation des élèves en
première année du lycée, offrant un ensemble de services tels que l'accès à la fiche de vœux et
aux informations sur les différentes spécialités, la consultation des affectations et des notes.
L'application offre aussi un service collaboratif, une messagerie, permettant une interactivité
entre les différents acteurs du lycée.

Notons que notre application est générique et dynamique, en effet, elle peut être adaptée à
n’importe quel lycée et peut supporter n’importe quel changement au niveau des structures du
lycée par exemple : ajout de troncs communs, spécialités..etc.

Plusieurs technologies ont été nécessaires pour la réalisation de notre projet, on citera donc le
langage HTML pour la réalisation des pages statiques, le langage PHP pour la partie
dynamique, Javascript pour les différents contrôles, MySQL pour l'élaboration des requêtes
d'interrogation de la base de donnée, et enfin le logiciel Sublime Text pour l'écriture du code.

Le présent travail nous a permis d'acquérir des connaissances dans le domaine de la


programmation web, et de conforter nos connaissances en conception logicielle.

L’application réalisée a atteint globalement les objectifs fixés. Cependant, tout travail est
perfectible, plusieurs perspectives peuvent être envisagées, telles que :

· Réaliser une étude plus raffinée, pour l’affectation d’un élève, dans le cas d’égalité
d’un ensemble de moyennes d’orientation en introduisant d’autres critères de
sélection.
· Etablir des statistiques pour déterminer les spécialités fortement et faiblement
demandées, ceci pourrait aider les gérants du lycée à mieux déterminer les capacités
des spécialités adéquates.
· Offrir plus d’informations, à l’élève, des différentes spécialités et leurs issues dans le
milieu universitaire et professionnel afin de l’aider à faire un choix convenable.
· Etablir des statistiques pour déterminer le nombre d’élèves satisfaits et non satisfaits.

34
BIBLIOGRAPHIE

[PAS,06] PASCAL Roques. UML2 par la pratique 5e édition. Edition Eyrolles, 2006.

[SOU,12] SOUTOU Christian. UML2 pour les bases de données. Edition Eyrolles, 2012.
WEBOGRAPHIE

[WEB0]: https://merise.developpez.com/faq/?page=Diagramme-des-flux
Date de consultation : 9Mai 2017.

[WEB1] : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sublime_Text
Date de consultation : 10 Mai 2017.

[WEB2] : https://fr.wikipedia.org/wiki/EasyPHP
Date de consultation: 10 Mai 2017.

[WEB3] : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bootstrap_(framework)
Date de consultation: 11 Mai 2017.

[WEB4] : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypertext_Markup_Language
Date de consultation: 10 Mai 2017.

[WEB5] : https://openclassrooms.com/
Date de consultation : 10 Mai 2017.

[WEB6] : https://fr.wikipedia.org/wiki/PHP
Date de consultation : 10 Mai 2017.

[WEB7] : https://fr.wikipedia.org/wiki/Structured_Query_Language
Date de consultation : 10 Mai 2017.

[WEB8] : https://fr.wikipedia.org/wiki/Structured_Query_Language
Date de consultation : 10 Mai 2017.

[WEB9]: https://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le-vue-contr%C3%B4leur
Date de consultation : 11 Mai 2017.

[WEB10] : https://user.oc-static.com/files/386001_387000/386515.png
Date de consultation : 14 Mai 2017.