Vous êtes sur la page 1sur 5

1.

Introduction
Dans la plupart des cas, les fonctions analytiques, du fait de leurs complexités, ne sont pas
intégrables analytiquement. Dans d'autres cas, on a des fonctions qui sont évaluées
numériquement en différents points de l’intervalle où ces dernières sont données, et l’intégrale de
ces types de fonctions ne peut être obtenue que par des approches numériques. Dans ce chapitre,
on s’intéresse aux méthodes utilisées fréquemment ; à savoir la méthode des trapèzes, la méthode
de Simpson, les formules de Newton-Cotes et la méthode de Gauss. Nous étudierons également
les méthodes de calcul d’intégrales doubles et les intégrales des fonctions non définies sur leurs
bornes.

1. Méthode des trapèzes


Soit 𝑓(𝑥) la fonction à intégrer sur[a,b] . L’intégrale de 𝑓(𝑥) s’écrit en utilisant la méthode
des trapèzes :
En utilisant les programmes 'trapez_n.m' et 'trapez_g.m' listés ci-après, on peut calculer aussi
l'intégrale I.
>>I=trapez_n('fonction_f',a,b,n)
ou
>>I=trapez_g('fonction_f',a,b,n)
Liste du programme 'trapez_n.m'

𝑓(𝑥)function I=trapeze(a,b,n)
h=(b-a)/n;
I =0;
xi=a;
for i=1:n
xf=xi+h;
I = I+(f(xi)+f(xf));
xi=xf;
end
I=h/2*I
On peut également faire un programme pour calculer l'intégrale .
Celui-ci appelé 'trapez_v.m' par exemple, est listé ci-dessous :

Exemple 1:

>> x=[1:1/4:2];

>> Y=3*x.^2+2*x;

>> I=trapz(x,Y)

I=

10.03125000000000

Exemple 2:

>> x=[3:1/4:4];

>> Y=4*x.^3+5*x;
>> I=trapz(x,Y)

I=

192.9375

Exemple 3:

>> x=[4:1/7:5];

>> Y=6*x.^5+10*x;

>> I=trapz(x,Y)

I=

1.1593e+004

2. Méthode de Simpson
Soit I l'intégrale de 𝑓(𝑥) sur l'intervalle . Par la méthode de Simpson, I s'écrit :
function I=Simpson(a,b,n)
h=(b-a)/n;
x=[a:h:b];
f=3*x.^2+2*x;
I=f(1)+f(n+1);
for i=2:2:n
I=I+4*f(i);
end
for i=3:2:n
I=I+2*f(i);
end
I=h/3*I;
Les résultats de cet algorithme sont donnés ci-dessous :
Méthode de Simpson
Exemple 1:

En exécutant le programme simp.m, on trouve l'intégrale par la méthode de Simpson.:

>> I=Simpson(1,2,8)

I=

10
Exemple 2 :

En exécutant le programme simp.m, on trouve l'intégrale par la méthode de Simpson.:

>> I=Simpson(2,5,10)

I=

138

Exemple 3 :

En exécutant le programme simp.m, on trouve l'intégrale par la méthode de Simpson.:

>> I=Simpson(4,7,6)

I=

312

function I=Simpson(a,b,n)
h=(b-a)/n;
x=[a:h:b];
f=4*x.^6+11*x;
I=f(1)+f(n+1);
for i=2:2:n
I=I+4*f(i);
end
for i=3:2:n
I=I+2*f(i);
end
I=h/3*I;
Exemple 4:

En exécutant le programme simp.m, on trouve l'intégrale par la méthode de Simpson.:

>> I=Simpson(4,7,6)

I=

4.6146e+005

Exemple 5:

En exécutant le programme simp.m, on trouve l'intégrale par la méthode de Simpson.:

>> I=Simpson(6,8,7)

I=

9.4937e+005
Interpolation de Lagrange

Exemple 1:
%****************************************
% Interpolation polynomiale de Lagrange *
%****************************************
clc;
clear;
T=[94 205 371];
R=[929 902 860];
Ti=[251 305 800];
Ri=lag(T,R,Ti)

%***************************
% Sous-programme Lagran_.m *
%***************************
function Ri=lag(T,R,Ti)
Ri=zeros(size(Ti)); % Initialisation des Ti
n=length(R); % Nombre de points
for i=1:n
y=ones(size(Ti));
for j=1:n
if i~=j
y=y.*(Ti-T(j))/(T(i)-T(j));
end
Ri=Ri+y*R(i)
end
end
return
Il suffit maintenant ecrire Ri sur windews comande puis cliqué boton entrer

En exécutant le programme Interpolation de Lagrange on trouve l'intégrale par la méthode de


Lagrange

>> Ri

Ri =

1.0e+04 *

0.4609 0.5448 1.8214

Exemple 2:
%****************************************
% Interpolation polynomiale de Lagrange *
%****************************************
clc;
clear;
T=[100 300 600];
R=[200 421 754];
Ti=[199 421 694];
Ri=lag(T,R,Ti)

%***************************
% Sous-programme Lagran_.m *
%***************************
function Ri=lag(T,R,Ti)
Ri=zeros(size(Ti)); % Initialisation des Ti
n=length(R); % Nombre de points
for i=1:n
y=ones(size(Ti));
for j=1:n
if i~=j
y=y.*(Ti-T(j))/(T(i)-T(j));
end
Ri=Ri+y*R(i)
end
end
return

En exécutant le programme Interpolation de Lagrange on trouve l'intégrale par la méthode de


Lagrange

>> Ri

Ri =

1.0e+03 *

1.1261 2.6648 5.2376

CONCLISION
Lorsqu’il s’agit d’une formule simple d’une fonction f(x), cet intégrale peut se fait
analytiquement
et nous n’avons pas besoin d’utiliser les méthodes numériques. Alors que dans les
cas où la formule de f(x) est compliquée ou lorsque nous avons juste des mesures
discrètes et
aucune formule mathématique qui relie ces mesures, on fait recours aux méthodes
numériques.