Vous êtes sur la page 1sur 30

Bouguerba Azzouz (TECNITAS/CACESM)

(A la mémoire de mon fils Omar et Monsieur ACHARHABI)

!
" # $
% !
" & ' ( )
"# !

" $ % * * * *
+ # % , - # #

&' & ( )*+,(&)

* & !& # # #
#
. + & #
" )

/! & '
/ 0
/
/ !& #
/ &

& # ( # & !&


#

&&' +(&) *- -./-" - (

1 # 2 & ! # !

!& ! & '


! #
/ &
" 0
34 5 6& /
# 733

- 8 9 :
!
# .7
< 6 ; .7
3 "
= 0 > # >.
> 6- < % >* .7
<* 6- - #
4 ? - A
4 - - 3 ' # 5
@ >& 0 >.
= '

@ 5 - >5" ) & &


@ , >.7
& 11 #
A >7-@
> 6B -

&&&' -./-" - ( (&) 1 -2)/+(&) *- / )(-,(&) & " &3+-

'/
'* $

/ C * )
?
1 4 & C
5 & D"'A C ! 6 EF
Fig 1 : Carte isoséistes

' 1 $

F"' C
& )
%
= '
= '
= !
>

F%

/ * & )
> '
& ,
"' G &

9F7 )
%& *
<& ' '
<& * /
H 3
:& C * * "8I

c) Calcul :

F8 ! )

8 #
< A ?;/J
? A ) ?KJ 3

F% #

1 )

FL * ' 0 )

Fn = a.b.P (1)
) ** ! &
) ** *
.) M9 N ' C

c-2-b) Une force verticale

Fr = 0.1b.P (2)

" ** )

: &
. ! & D F
@ 6 ' 6 93
5 @ O
5 @ 6- 4

" ** )

:
7 &
= ' C' O3
= ! 3

!' / 1
'& $

/ .7 , !
** #
' 0 0

4'

/ # (* *# ! & )

< # $
# ! ! *
< # ! # ( # ( &

4!'

< *C D:F
< )
L * ! C
= * #! A **

. * !** grave.

45' ,0

" ' C ! ! )
/ P ! &
/ #! ! (
&

'6

"' C !
<&
<& !
/ * &

',

4 ' -7

/ ' (! ** # & '


#

4!' 8

1 # & C
*

45' &

. (*
!** *Q /
$
5 ! * 0
# 9 &
. +
* * βD=F

49' -88

1 ! !**

4:' , 7

1 + # & & )

L + * ' 0 ) 0
L + * & ) 7
L + )
& )
Sh = σ h .W (3)
Sv = ±σ v .W (4)
St = (d + e).Sh (5)

) C
) C

4:4 ' / 88 0 ;

σ h = α .β .δ .γ (6)

4:4 4 ' , 88 <α'

iN − 8
α =2 (7)

<' R11 R111 1S S S1


- #
<'
3 O3 3 3

6 ! 7 ! 8 ! 9 ! 10 10.5

4:4 4!' , 88

" ** !

0.065
β= (8)
3
Τ
& )
3JKβJK 3 )
3JKβJK )

- =

0.085
β= (9)
3
Τ

& )
3JKβJK ) 3JKβJK 9 )
- 8

0.105
β= (10)
4
Τ

& )
O3JKβJK O3 )
O3JKβJK )

4:4 45' , 88 8

7
@ " 8
- * " " - 0 / &
> ' - + * !

7 * 3 3 ;

7 3 ;

> ;

4:4 49' , 88

" ** #

4:4 ' , 88 7
1
σ v= σ h (11)
α

& ) α'K ** # ' 0 D& F


4:4 '

. * )
Σ = Σι2 + λ 2 Σ 22 + λ 3 Σ 32 (12)
& )
Σ ) *& (σ' σ&
Σ Σ99 ) 9

λ K 4= 6 D9F
λ9K 4= 69 D4F

4:4 ' * 8 <'

/ * & & C # )

σ
∆r = (15)
1000
&
∆ K #

7 & 9 9 .7 # ( )

>: & - 6& 6


>5 &
7
1.15∆re < α / 1000 (16)

1.30∆re < α / 1000 (17)

/ D 3F D 9 F & D4F D F =
* *

5' * ?! < !45 94!'


54 '

9 F> #

F.

@
/
6 !$

" # & ()
p M M

6 5$ = 1 4
/ ! + DF )

pL3
θp= (17)
24EI

/ ! + D-F
ML
θM= (18)
2EI

/ (! + DF )

pL3 ML pL2
+ = 0 → MA = −
24EI 2EI 12

- (! )

pL2
MA = −
12

- C &

pL2 pL2
Mt = -
8 12

pL2
Mt =
24
4 /@A ! 4 /@A !

/@A!9

6 9$, 1

MA
= 2 (19)
Mt
/ (! * # & /
* & C

/ (! & *
& & & !& ' D F, # !
(!
* &

+ &
" , #!
(
! & *
/ * # -
& !
$

"
"
* 8

8 "8 * 8

6 :$

4!'

7 # ' & R & '


' 0 ? $
V
H
3 5 4
h

1 2
L

Fig 6 : portique encastré

V =α H
h=β L

Pour cet exemple il y a 5 sections critiques et on peut supposer 3 mécanismes possibles.

Cas I : rotules aux sections 3-4-5


f
3 4

Fig 7 : mécanisme I
Théorème des travaux virtuels
L
θ Vu = θ Mu + 2θ Mu + θ Mu
2

L
θ α Hu = 4θ Mu
2

8Mu
Hu = (20)
α L

Cas II : rotules aux sections 1-2-3-4

h
3 4

1 2

Fig 8 : mécanisme II

θ h.Hu = θ Mu + θ Mu + θ Mu + θ Mu

θβ L.Hu = 4θ Mu
4Mu
Hu = (21)
βL

Cas III : Rotules aux sections 1-2-4-5

3 4

5 2

1 2
Fig 9 : Mécanisme III
(β + α /2)θ L.Hu = 6θ Mu

12 Mu
Hu = (22)
(2 β + α )L
Soit :
Mu
k= (23)
L

8k
Cas I : H u1 = (24)
α

4k
Cas II : H uII = (25)
β

12k
Cas III : H uIII = (26)
2β + α

Relation Mu/α = V/Hu

K(Mu) Cas I( =1)

Cas II( =1)

Cas III( =1)

Fig 10 : relation Mu/α = Vu/Hu

3.2) Moments résistants au noeud

Articulation plastique :

MRs

MRe
MRw

MRi
ig 11 : Moments au nœud
Cet article recommande d’avoir :

MRs + MRi ≥ MRw + MRe (27)

Cette disposition tend à faire en sorte que les articulations plastiques se forment dans
les éléments horizontaux, les poutres et non dans les éléments verticaux, les poteaux.

En effet :

Cas (a) : Système stable Cas(b) : Système instable

Figure 12 : Formation de rotules

Conclusion 1

D’après les courbes de la figure 9 , si on a :

α = 0.50 , β=1.00 :

HuI = 16k
HuII = 4k
HuIII = 8k

Dans ce cas,le mécanisme (II) a la plus faible valeur et les rotules plastiques se forment
dans les poteaux.

α = 1.00 , β=1.00 :

HuI = 8k
HuII = 4k
HuIII = 4k

Ce sont les mécanismes II et III qui atteignent les moments ultimes et les rotules se
forment encore dans les éléments verticaux.

α = 4.00 , β=1.00 :

HuI = 2k
HuII = 4k
HuIII = 2k

Rotules pour les mécanismes I et III


Le mécanisme I est stable et non le mécanisme III.
3.3) Largeur du joint

3-3-a) largeur du joint PS69

Le règlement PS69 fixe la largeur du joint à 2.00 cm


L’AD82 porte la largeur du joint à 4.00 cm.

Selon le PS le déplacement est :

gT 2σ x
d1 = d 2 = (28)
4π 2

D’où la largeur du joint est

ePS69 = 1.30(d 1 + d 2 ) : contreventement par ossature

1.30g 2
ePS69 = (T1 σ x 1 + T22 σ x 2 )
4π 2

ePS69 = 64.60 T 2σ (29)


si T1 = T2 , σ x1 = σ x 2

gT σ x
d= Q (30)
4π 2

3-3-b) largeur du joint AD82

Q = 4 : CV par ossature

d1 = d 2 = 24.87 * 4 T 2 σ

eAD82 = d12 + d 22

eAD82 = 140.7 T 2 σ

eAD82 140.7
= = 2.20 (31)
ePS 69 64.60

eAD82 = 2.20 * 2 = 4.40 cm


. d1 d2

B1
B1 B2

Figure 13 : Largeur joint

4) REGLES PARASISMIQUES PS92


4-1) Niveau de protection visé

Même objectif de sauvegarde des vies et des biens


Incursion dans le domaine plastique
Eviter les risques de rupture fragile au voisinage de l’accélération nominale

4-2) Prévention du risque sismique

La prévention du risque sismique est plus élaborée par rapport au règlement PS69/AD82.

4-2-a) La prévention des risques

De liquéfaction des sols


D’instabilité des pentes
D’amplification liée à la topographie

4-2-b) D’autre part sont signalés par le PS92

La prise en compte de l’interaction sol-structure


Dispositions constructives plus exigentes
Prise en compte de la ductilité en fonction du matériaux et du type de structure par
le coefficient de comportement
Raffinement pour le choix des méthodes de calcul. Le calcul statique équivalent
est plus distillé.
Traite des murs porteurs en BA
Prise en compte de l’effet du 2e ordre
Murs de souténement plus développé
Introduction du BP,CM,CB,façades legères

4-3) Niveau minimale réglementaire de protection

Le niveau d’agression sismique est spécifié de façon plus « sismiques » au moyen de


l’accélération nominale AN que le coefficient sans dimension.
Pour l’application des règles à la catégorie d’ouvrage, réputé à risque normal :

Le territoire est divisé en zone de seismicité


Les ouvrages sont repartis en classes
Valeurs de AN (m/s²)

Zone Classes d’ouvrages


A B C D
0 / / / /
Ia / 1.0 ( α =0.5) 1.5 (0.5) 2.0 (0.75)
Ib / 1.5 (0.5) 2.0 (0.75) 2.5 (1.0)
II / 2.5 (1.0) 3.0 (1.2) 3.5 (1.5)
III / 3.5 (1.5) 4.0 (1.7) 4.5 (2.0)

Les chiffres entre parenthèses représentent les valeurs correspondantes de ( α )

4-4) Définition de l’action sismique

4-4-a) Position du projet par rapport aux considérations géotechniques et


topographiques

# ,

0 8 . .B(

Figure 14 : Sites
G : élément géotechnique
T : élément topographique

4-4-b)Action sismique
0.4
5
ρ= (32 - 1)
ξ
R(T) = a N .ρ . τ . R D (T) (32)

a N : Accélération nominale
τ : coefficient topographique
ρ : coefficient correctif d’amortissement
RD(T) : Ordonnée du spectre de dimensionnement

4-4-c) Spectres de dimensionnement


6 :$ < 0 ; '
r
6 $ < 7 '

4-4-d) Liaison avec le sol

L’aspect interaction sol – structure est intégré en considérant le type de sol et l’ancrage de
la structure.
H0

H
Ht

H1

6 C$ / 7

Sol Type a Type b Type c


H0 1 1 1
H1 0 1/2 1
Hcalcul H H0+H1/2<1.50H0 H0+H1<2H0

4-4-e) Forces statiques équivalentes

α
α Σmi z i R(T )
fr = ρ 0 mr z r * (33)
Σm z 2 α q
i i
q : coefficient de comportement
R(T) : spectre de réponse
4-4-f) Déplacement par rapport à la base

α 2
α Σmi z i T
fr = ρ 0 z r * * R(T ) (34)
Σmi z i 2α 2π

4-4-g) Effets du 2e ordre


δr P
θr = * r ≤ 0.10 (34 - 1)
he f r

he = z r − z r −1

δ r = d r − d r −1

n
fr = fi
i=r
Pr : Poids des masses au dessus du niveau ®
Si :
θr>0.10 : Tenir compte des effets du second ordre

Cependant si θ<0.25 il est admis de procéder à une majoration des moments dus à la
déformation latérale dans un rapport de :
1
Kmr = (35)
1−θ r

4-4-h) Limite des déformations

La déformabilité admissible est fixée à :


En tête du bâtiment à :
H
dglobal = (36)
250

Entre 2 niveaux
hr
dr = (37)
250

6 ?$ * 8
4-4-i) Largeur du joint entre les blocs

La largeur du joint doit être telle que :

Lj = 4cm (zones Ia et Ib)


Lj = 6cm (zones II et III)

Pour le calcul de la largeur du joint les déplacements doivent tenir compte des
déplacements dus à la torsion et éventuellement à la rotation de la fondation.

4-5) Poteaux

Il est à noter quelques poteaux particuliers concernant les poteaux de la structure.

4-5-a) cheminement des efforts aux fondations

Pour le CV par ossature, la structure de CV ne doit pas comporter d’éléments porteur


vertical dont la charge ne se transmette pas en ligne dureté aux fondations.
Ce qui élimine les poteaux en charge concentrée sur une poutre.

6 $ 8

4-5-b) Formation des rotules dans les éléments horizontaux

La relation des moments r2sistant énoncée par l’art 2.314-2 AD82 est remplacée par la
relation de l’art 11-813 PS92 :
Mn + Ms ≥ 1.25 Mw + Me (38)

Mn

Me
Mw

Ms
6 ! $"

Soit une majoration de 25%


5) REGLEMENT SISMIQUE MAROCAIN DU BATIMENT RSMB 2000

5-1) But du RSMB 2000

Le but du règlement est de fournir :

5-1-a) les prescriptions et les exigences minimales nécessaires à la conception et au


calcul des constructions devant résister aux séismes

5-1-b) les paramètres et les méthodes d’évaluation de l’action résultant de l’agression


sismique.

5-2) La protection du risque sismique

La protection est fonction de l’importance du séisme contre lequel on veut se


prémunir.

5-2-a) Séisme de faible intensité

Limiter les déformations


Eviter les désordres dans les éléments structuraux ou non structuraux

5-2-b) Séisme moyen

Limiter les déformations


Résistance nécessaire pour rester dans le domaine élastique sans dommages
importants.

5-2-c) séisme très violent

Résistance et rigidité suffisantes


Ductilité nécessaire pour absorber l’énergie
Ne pas s’effondrer
Ouvrages de nécessité publique doivent rester fonctionnels

5-3) Zone sismique au Maroc – Accélération nominale

Il a été retenu trois zones

Zone 1 2 3

Accélération 0.01 g 0.08 g 0.16 g


coefficient A
6 ! $D

5-4) Classes des constructions – Facteur de priorité (I)

Ouvrages Classe Facteur (I)


Hôpitaux – protection civiles
Grands réservoirs / château eau
Centrales électrique / télécommunication I 1.30
Constructions scolaires – sport
Habitation – bureaux – commerces II 1.00

5-5) Facteur de comportement

Système de CV Ductilité
Niv 1 = DL 1 Niv 2 = DL 2 Niv 3 = DL 3
Portiques 2 3.5 5
Murs et refends 2 3 4
Refends 1.4 2.6 2.8

La ductilité d’un système structural est sa capacité à dissiper une grande part de
l’énergie déformations inélastiques.
Les 3 niveaux de ductilité retenus sont définis tel que :
5-5-a) Niveau 1 – DL1

Evolution dans le domaine élastique


Respect des dispositions constructives

Ce niveau correspond aux structures de la classe II de hauteur moyenne dans une


zone de séismicité moyenne.

5-5-b) Niveau 2- DL2

Niveau à retenir pour les structures pourvues de dispositions spécifiques leur


permettant d’évoluer dans le domaine inélastique sans endommagement prématuré.

5-5-c) Niveau 3 – DL3

Ce domaine est réservé pour des structures devant avoir une grande capacité de
dissipation de l’énergie et un calcul approprié pour l’évaluation de l’action sismique.

5-6) Intervention du site – coefficient de site (S)

Ce coefficient tient compte de l’amplification dynamique dû au sol du site

Site Nature Coefficient (S)

S1 - Rocher toute profondeur 1.00


- Sols fermes épaisseur < 15m
S2 - Sols fermes épaisseur > 15 m 1.20
- Sols moyennement ferme épaisseur < 15 m
- Sols mous épaisseur < 10 m
- Sols moyennement ferme > 15m 1.50
S3 - Sols mous épaisseur > 10 m

5-7) Spectre de réponse – Facteur d’amplification (D)

Ce facteur (D) est fonction du site et de la période (T)

% )%
* + #
5-8 ) Calcul sismique – Evaluation de la force sismique à la base
ASDIW
V = (39)
K

Paramètres Désignation Voir

A Coefficient d’accélération de zone (6-3)

S Coefficient de site (6-6)

D Facteur d’amplification (6-7)


I Facteur de priorité (6-4)

K Facteur de comportement (6-5)

W Masse de la structure /

L’effort tranchant (V) à la base est distribué sur la hauteur du bâtiment :

Ft : appliquée au sommet du bâtiment telle que :


Wi hi
Fi = (40)
n
Wi hi
i =1
Ft : appliqué au sommet du bâtiment telle que
Ft = 0 i T =<0.70s
Dans le cas contraire :
TV
Ft = (41)
100
6 B6

6!
0

6 9

6 !5 $ "
5-9) Déformabilité admissible

Les déplacements latéraux entre étages sont limités à :

Déformabilité relative Classe I Classe II

K∆el/h<= 7/1000 10/1000

4H
Le déplacement global ∆g = (42)
1000

(H = hauteur total du bâtiment)

5-10) Stabilité au renversement

Stabilité satisfaite si :
∆el W
K * ≤ 0.10 (43)
h V

Si on a :
∆el W
0.20 ≥ K * ≥ 0.10 (44)
h V

Dans ce cas l’effet du 2e ordre est pris en considération.

d) La stabilité est non satisfaite


∆el W
K * 0.20 (45)
h V

5-11) Largeur du joint entre blocs

/
E

H2

6 F!9 $ / G < " #'

Largeur Structure béton Structure acier


Lj>= 3*H2/1000 5*H2/1000
6) RPA 88 – (Règlement parasismique Algérien)
6-1) Domaine d’application

Règlement applicable à toutes les catégories de constructions courantes de


configuration simple et régulière

6-2) Protection – Sécurité

6-2-a) Secousse sismique majeure

Probabilité d’occurence très faible dans un site de construction pendant la vie de la


construction pour éviter son effondrement.

6-2-b) Secousse sismique modérée

Occurrence raisonnable impliquant une résistance et rigidité nécessaires à une


protection acceptable. Désordres non structuraux réparables.

6-3) Zones sismiques – Accélération de zone (A)

Groupe Zones
d’usage O I II III
1 / 0.12 0.25 0.35

2 / 0.008 0.15 0.25


3 / 0.005 0.10 0.15

6-4) Facteur d’amplification dynamique (D)

6 F!: $ 6 8 = < ??'


6-5) Facteur de comportement (B)

Catégorie Type de structure B


1 Ossature BA CV par voile avec interaction 1/5
Portiques -voiles
2 Ossature métallique autostable 1/5
3 Portique autostable BA ¼
4 Ossature BA ou métallique CV par ¼
Voiles ou palées
5 Structure murs porteurs 1/3
6 Structure murs porteurs chaînes 2/3
7 Châteaux d’eau sur pilotis 2/3
8 Autres structures 1/2

6-6) Facteur de qualité

N° Critère q Pénalité pq

Critère observé Non


observé
1 Conditions minimales des files porteuses 0 0.05
2 Surabondance en plan 0 0.05
3 Symétrie en plan 0 0.05
4 Régularité en élévation 0 0.05
5 Contrôle qualité des matériaux 0 0.05
6 Contrôle qualité de la construction 0 0.10

6-7) Effort tranchant à la base (V)


V = ADBQW (46)

7-7-a) Distribution verticale de V


n
V = Ft + Fi (47)
i =1
Ft = au sommet du bâtiment avec

a) Ft = 0 si T =<0.70
b) Ft = 0.07 TV si T > 0.70 s

D’ou par niveau

W k hk
Fk = (V − Ft ) * (48)
n
Wi hi
i =1
7) EFFORT SISMIQUE SUIVANT LES DIFFERENTS REGLEMENTS

Exemple :

Bâtiment à 3 niveaux contreventé par voile .La hauteur d’étage de 4.00m et de


masse telle que :

m3=150t

4.00
4.00 m2=140t

m1=135t
4.00

6 ! $-
Par le méthode de Rayleigh les périodes des 3 premiers modes sont :

T1 = 0.313 s
T2 = 0.0465 s
T3= 0.0171 s

7-1) Effort sismique suivant PS92 :

a N = 3.00 m/s 2 (Voir Tableau de a N )


τ = 1.00 (art 5.24 )

Site : S2 – Classe C
0.4
5
Amortissement 4% ρ= = 1.093 (Voir (32 - 1 ) )
4

La période du 1er mode : T =0.313 s < 0.60 s

Pour le type S2 : (Voir Fig : 15)


R D = 2.25

L’accélération spectrale est :

R(T) = ρ . a N . τ . R D (Voir (32))


R(T) = 1.093 * 3.00 * 1.00 * 2.25
R(T) = 7.378
Coefficient de comportement :

q = 3.50 (CV par voile)


Facteur de distribution :

Σm i z α
i
∆d =
Σm i z i2α
∆d = 0.03087659

Les forces latérales par niveaux sont :

R(T)
f r = ρ . m r . zαr . ∆d. [Voir (33)]
q

f1 = 70.0 KN
f 2 = 205.5 KN
f 3 = 404.5 KN

L’effort tranchant à la base est : VPS92 = 680.0 KN

7-2) Effort sismique suivant PS69 :

Pour T = 0.313 s

0.065
β= [Voir (8)]
3
0.313
β = 0.096
σ h3 = 1.20 * 0.096 * 1.15 * 1.286 [Voir (6)]
σ h3 = 0.13248 * 1.286 = .017036928

σ h2 = 0.13248 * 0.857 = 0.11353536

σ h1 = 0.13248 * 0.429 = 0.05683392

f 3 = 0.17036928 * 150 0 : f 3 = 255.5 KN

f 2 = 0.11353536 * 140 0 : f 2 = 159.0 KN

f1 = 0.05683392 * 1350 : f1 = 77.0 KN

Effort tranchant à la base : VPS69 = 491.5 KN


7.3) Effort sismique suivant RSMB 2000 :

Facteur de priorité : I = 1.00 [Voir (5-4)]

Facteur de comportement : k = 3 (Niveau 2) [Voir (5-5)]

Zone de sismicité 3 : A = 0.16 [Voir (5-3)]

Site S2 : S = 1.20 [Voir (5-6)]

T = 0.313 s < 0.40 s D = 2.50 [Voir Fig : 22]

W = 150 + 140 + 135 = 425 t = 4250 KN

0.16 *1.20 * 2.50 * 1.00 * 4250


V= [Voir (39)]
3

Effort tranchant à la base : VRSMB2000 = 680 KN

7-4) Effort sismique suivant RPA 88 :

Groupe d’usage : 2

Sol ferme : ( T =0.313 s > 0.30 s )

0.896
D= [Voir Fig : 25)]
3 T2

D = 1.944

A = 0.25 [Voir (6.3)]

B=¼ [Voir (6.5)] ( CV par voile)

Q = 1.05 [Voir (6.6)]


1
V = 0.25 * 1.944 * * 1.05 * 4250
4

Effort tranchant à la base : VRPA = 542.0 KN

7-5) Effort sismique suivant CNB : (Canada)

VCNB = 596.0 KN
EFFORT TRANCHANT A LA BASE

800

700

600

500
V(KN)

400 Effort tranchant a la base

300

200

100

0
PS92 PS69 RSMB2000 RPA CNB
REGLEMENT

Figure 27 : Effort tranchant à la base

7-6 Remarque :

La comparaison de l’effort tranchant à la base, suivant les différents codes, n’est pas à
faire seulement sur les valeurs,qui,forcément seront différentes suivant les coefficients
propres à chaque règlement,mais surtout à la formulation de la définition de l’effort
sismique.

V) BIBLIOGRAPHIE :

[1] Normes d’Agadir 1960


[2] DTU - Règles parasismiques PS69/AD82 – Editions Eyrolles
[3] DTU - Règles de construction parasismique PS92 – Editions Eyrolles
[4] DTR B-C 2-48 - Règles parasismiques Algériennes RPA88 – C.G.S Alger
[5] Règlement sismique Marocain du batiment RSMB 2000 – Ministère Habitat
[6] CODE CNB - Code national du batiment Canada 1995 – CNRC Canada
[7] Notes et mémoires du service géologique n° 154 (Séisme d’Agadir 29.02.1960)
[8] Connaissance géophysique du Maroc –Etude sismique du Maroc : Driss BEN SARI –
Centre National de Coordination et de Planification de la Recherche Scientifique et Technique
[9] Eléments de génie parasismique et de calcul dynamique des structures :A FILIATRAULT –
Editions de l’Ecole Polytechnique de Montreal
[10] La construction en zone sismique : V DAVIDOVICI – Edition Moniteur
[11] Génie parasismique : A DAVIDOVICI – Editions Eyrolles
[12] Point de vue réglementaire du PS69 :Déformabilité admissible : A BOUGUERBA –
Revue RMGC n° 75 Juin-Juillet 1998
[13] Protection contre le risque sismique-Règlement et construction parasismique : A
BOUGUERBA. – Workshop sur la sismicité et la gestion du risque sismique dans la région
Euro-Méditerraneenne – Agadir 18-19 Juin 2001
[14] Tremblement de terre d’Agadir-40 ans après (Page Web : Agadir . Le tremblement de terre
du 29 Février 1960-Liens ) A BOUGUERBA
[15] Comportement des moments sur appui et réaction : A BOUGUERBA – Revue RMGC n°
44 Avril 1993.
[16] Calcul plastique des structures : TICHY/RAKOSNIK – Editions Eyrolles