Vous êtes sur la page 1sur 8

Correction de CNC TSI 2010

Génie Électrique

Partie A : Dimensionnement de la batterie de stockage


2500
A.1 t =  4,8h soit 4h 48min (2 points)
520
A.2 3,15  4,8=15,12 Ah. (2 points)
100
A.3 15,12   94,5 Ah .(2 points)
16
A.4 Deux STECO 3000 12v C100 = 105 Ah en série. (3 points)
A.5 Durée d’utilisation du groupe moto – pompe sur 5 jours : 5  4,8= 24h. (2 points)
A.6 24  3,15 = 75,6 Ah. (3 points)
A.7 La décharge profonde 80% de C 20 0,8  95 = 76 Ah choix correct. (2 points)

Partie B : Étude des panneaux solaires


B.1 η = 0,95  0,75 = 0,71 soit 71%.(1 point)
B.2 24  12 = 288 Wh. (1 point)
W 288 51
B.3 P nécessaire =   51 w, alors :P crête =  68 Wc. (3 points)
t  8  0, 71 0, 75
B.4 Deux panneaux Photowatt PWX500 12v/50Wc couplés en série. (2 points)

Partie C : Optimisation de puissance max

Vcc
R3  R4V
 1 2  R2V1
RV  2
C.1. V  ; V  ;
R1  R2 R3  R4
Vcc
R3  R4V
1 2  R2V1
RV
 V V  R1  R2  R3  R4 (2 points)
  2

Vcc R R
R3  R4V 1 1 1 1
RV  R2V1 R2 Vcc R2 R
C.2.   0  1 2  2  V1   V  1 V2
R1  R2 R3  R4 R
1 4 2 1 3
R R2
R3 R4
R R
1 1 1 1
R2 Vcc R2 R
Si V2  Vcc alors : V1b   V  1 VCC (1 point)
R R
1 4 2 1 3 R2
R3 R4
R R
1 1 1 1
R2 Vcc R2
Si V2  0 alors : V1h   V (1 point)
R4 2 R3
1 1
R3 R4

CNC 2010 – Filère TSI 1


R1 R
1 1 1
V1b  V1h R2 Vcc R2 R V
C.3.   V  1 CC ; (1 point)
2 R R
1 4 2 1 3 R2 2
R3 R4
R R V V
si 1  3 alors: 1b 1h  V (1 point)
R2 R4 2
C.4.
V2

VCC
(2 points)

V1
V1b V V1h

R1 R 1
C.5. L  V1h  V1b  VCC , si L  1v,  1  et R2  R4  10k  (1 point)
R2 R2 5
C.6. fonctionne en régime linéaire ; Intégrateur
Vcc
V2 
C.7. V2  Ri 
Vcc
0i  2  C dV1
2 R dt
Vcc
V2 
1 2 dt   Vcc t  Vcc (2 points)
V1  t    
RC R 2 RC 2
Vcc
C.8. V2  0  V1  t    t  t0   V1b (2 points)
2 RC
L
C.9. V1 atteint V1h  V 
2
Vcc L L L2RC
V1  t1    t1  t0   V   V   t1  t0 
2 RC 2 2 Vcc
Vcc L Vcc
V1  t     t  t1   V     t  t1   V1h (3 points)
2 RC 2 2 RC
C.10.

CNC 2010 – Filère TSI 2


V2
(3 points)
Vcc

t
V1

V+L/2

V-L/2 t
t0 t1

4 LRC Vcc
C.11. T  f  , V1  V ; f  104,167 Hz (3 points)
Vcc 4 LRC
C.12.
Sortie du comparateur
(2 points)

Signal triangulaire
+Vcc
Up

t1

Up 2t1 U p
t1  T ; r=  (1 point)
2Vcc T Vcc
C.13.

Sortie du commutateur
(1 point)
Ip=+Vcc/2

R’C’ filtre passe-bas qui donne juste la valeur moyenne (1 point)


U p .I p
Vm = r.Ip = (1 point)
Vcc
C.14.

CNC 2010 – Filère TSI 3


VC1

VC2
(3 points)

Vo
+Vcc

td

Vcc .td t
C.15. Vdc   2Vcc . d (2 points)
T T
2
Vdc

+Vcc

td
T/2

Partie D : étude du convertisseur continu – continu


D.1. Ne jamais court-circuiter une source de tension ;
Ne jamais ouvrir une source de courant ;
Ne jamais connecter entre elles deux sources de même nature. (2 points)
D.2. (K1 et K2) ; (K3 et K4) ; (K1 et K4) ; (K2 et K3). (2 points)
D.3.

CNC 2010 – Filère TSI 4


i
A.C K1 Alors l’interrupteur K1 est unidirectionnel en
1 courant et tension, et il est à amorçage et blocage
B.C commandé ; par conséquent K1 sera un
v transistor.

i
K2 i=0;v≠0

Circuit ouvert
1 v
2

i
Toujours existence d’un courant et une
K4 tension nulle.
1 2 Court-circuit
v

i
1 v
K3 (2 points)

D.4. a/ 0  t  T  T saturé ;
VAK  30v<0  D bloquée, ID = 0 (1 point)
di
b/ Uc  L ' L '  EB (1 point)
dt
Uc  EB
c/ iL '  t  Im in (1 point)
L'
di
D.5. a/ L ' L '  EB  0 (1 point)
dt
E
b/ iL '  t    B  t  T   Im ax (1 point)
L'
c/ I T  0; I D  iL ' (t ) (1 point)
D.6. a/ voir doc réponse
E 24
b/ EB  Uc    B   0,8 (1 point)
Uc 30
Uc  EB  . 1   
c/ i  Im ax  Im in  T ; i  Uc (1 point)
L' L' f
d/ ITmoy   I L ' moy (1 point)
e/ I Dmoy  1    I L ' moy (1 point)

CNC 2010 – Filère TSI 5


Uc
D.7. a/ i max pour  =0,5 ; i max  (2 points)
4L ' f
Uc 30
b/ L '   3
 7,5mH (1 point)
4 f i max 50.10 .4.20.103
c/ L '  ou f  (1 point)
Hacheur série entrelacé (hors programme)
D.8. Pour la diode : (courant direct moyen, tension inverse maximale, courant de pointe
non répétitif, puissance maximale dissipée, prix…) (1 point)
Pour le transistor : (courant direct moyen, puissance maximale dissipée, temps de
recouvrement, fréquence d’utilisation, prix…) (1 point)
Partie E : Détection de niveau et génération du signal de commande de la pompe
I. Élaboration du système logique de détection de niveau
E.1. Voir doc réponse
E.2. Y  E1E2  Y  E1  E2 (1 point)
E.3.

E1 E2 (1 point)

II. Élaboration du signal de commande de la pompe

CNC 2010 – Filère TSI 6


Document réponse 1

ID Question E1

Imax
(1 point)

Imin

UAK
(1 point)

-30v

IT
Imax

Imin (0,5 point)

VT
+30v (0,5 point)

IL’

Imax
(1 point)
Imin

αT T (1+α) T 2T

CNC 2010 – Filère TSI 7


Document réponse 2

Question E1
E1 E2 Y Y
0 0 1 0
(1 point) 0 1 0 1
1 1 1 0

Question E4
N
N2

N1

E1
1
(0,5 point)
0
E2
1
(0,5 point)
0
Y
1
(0,5 point)
0
Q
1
(0,5 point)
0

L'instant d'origine correspond à une remise en service de l'installation :


Q est initialement forcée à 1.

CNC 2010 – Filère TSI 8