Vous êtes sur la page 1sur 2

FLE / CPU                                                                                   Les 

modes des verbes

Observons les quatre phrases françaises suivantes :

1 ­ Tu VAS chez le médecin
2 ­ Il faut que tu AILLES chez le médecin
3 ­VA chez le médecin !
4­ Si tu étais malade, tu IRAIS chez le médecin. 

Nous avons là quatre formes différentes du verbe ALLER, à la deuxième personne du
singulier (VAS / AILLES / VA / IRAIS ).
Cette   différence   de   forme   ne   s'explique   pas   par   une   différence   de   personne   (il   s'agit
chaque fois de la deuxième personne du singulier) ni par une différence de temps ( les
quatre phrases indiquent une action PRÉSENTE).
Il s'agit en fait d'une différence de MODES. En effet, les temps des verbes français sont
répartis   en   quatre   séries   qu'on   appelle   des   « modes »,  dont   l'emploi   dépend
théoriquement   de   la   situation   de   l'action   ou   de   l'état   désigné   par   le   verbe   par
rapport à la réalité.
Voici, pour le présent du verbe aller, le, tableau des quatre modes :

Mode indicatif Mode subjonctif Mode impératif Mode conditionnel


1 Je vais Que j'aille j'irais
S
2 Tu vas Que tu ailles va Tu irais
S
3 Il va Qu'il aille Il irait
S
1 Nous allons Que nous allions Allons Nous irions
P
2 Vous allez Que vous alliez Allez Vous iriez
P
3 Ils vont Qu'ils aillent Ils iraient
P

Théoriquement ces quatre modes correspondent aux situations suivantes, ce qui en effet
est bien le cas dans les quatre phrases étudiées :
L'INDICATIF désigne une action réelle  ou un état réel  (tu vas chez le médecin : on décrit
une action réelle)
LE SUBJONCTIF désigne  une action ou un état qui est seulement dans la pensée (il faut
que tu ailles chez le médecin : il s'agit là d'une idée, d'un conseil, qui reste au niveau de la
parole et n'implique pas un fait réel)
L'IMPÉRATIF désigne un ordre que l'on donne à quelqu'un (Va  chez le médecin! : c'est
un ordre!)
LE CONDITIONNEL désigne une action ou un état qui dépend d'une condition  (Si tu étais
malade,   tu   irais   chez   le   médecin :   la   phrase   ne   parle   pas   d'un   fait   réel,   mais   d'une
supposition)

Mais   en   pratique   il   y   a   beaucoup   d'emplois   du   subjonctif   et   du   conditionnel   qui   ne   correspondent   pas


vraiment aux situations indiquées ci­dessus.  Si dans la phrase 2 (il faut que tu ailles chez le médecin), le
subjonctif indique bien une action seulement pensée, on trouve en français d'autres phrases où le subjonctif
indique un fait bien réel (je suis content que tu ailles mieux). De même, si dans la phrase 4 (Si tu étais
malade tu irais chefz le mécecin) le conditionnel indique bien une action dépendant d'une condition, on
trouve en français d'autres phrases où le conditionnel n'indique pas une action dépendant d'une condition (Il
a dit qu'il irait demain au cinéma).
Le plus simple est donc d'apprendre dans quel cas la phrase utilise obligatoirement le
subjonctif ou le conditionnel : ces différents emplois font l'objet des sept premières leçons
de ce cours de grammaire.