Vous êtes sur la page 1sur 27

.

G3 : COMPTABILITE NATIONALE

PLAN DU COURS

Introduction : Champs d’application, agent et opérations économique

Chapitre 1 : Principe d’enregistrement des opérations économique et des méthodes de présentation

Chapitre 2 : La comptabilité nationale et l’activité économique

Chapitre 3 : Tableau d’entré sortie (TES) équilibre des opérations par produits

Chapitre 4 : Les séquences des comptes

INTRODUCTION

Champs d’application, agent et opérations économique

1. Agents économique

Les agents économiques sont des unités institutionnelles. On en distingue 2 types :

- Unité institutionnelle résidente : Une unité institutionnelle est considérée comme résidente si elle a un centre
d’intérêt économique sur un territoire économique du pays relevant d’une administration centrale

- Unité institutionnelle non résidente : Les unités non résidente c’est le reste du monde

2. Les différents agents économique ou institutionnel

- SNF (Société Non Financière) : Ce sont des unités institutionnelle dont la fonction principale consiste a produire des
biens et services non financier marchand (ONATRA, UPIC)

- SF (Société Financière) : Ce sont des unités institutionnelles dont la fonction principale consiste à fournir des services
d’intermédiation financière (La banque, elle joue le rôle d’intermédiaire financier entre l’emprunteur et le préteur)

- APU (Administration Public) : Ce sont des unités institutionnelle dont la fonction principale consiste à fournir des biens
non marchands destiné a la consommation individuelle ou collective et qui redistribue le revenu et la richesse d’un pays
(Etat : les routes, l’éclairage public)

- Les ménages : Ce sont des personnes physique ou morale dont les fonctions principale sont : La fourniture de main
d’œuvres, la consommation finale et en qualité d’entrepreneur la production des biens et services non financier et
financier marchand

- ISBLSN ou ASBLSN (Institution ou Association Sans But Lucrative au Service des Ménages) : Ce sont des entités
juridique dont la fonction principale consiste a produire des services non marchand destiné au ménages et dont
l’essentiel de ressource proviennent de cotisation versé volontairement par les membres

- RDM (Le Reste Du Monde)


3. Opérations économique

Les opérations économiques représentent les activités économiques opérées par des agents économiques

. Opérations des biens et services Opérations de répartition du revenu

- Achats de b & s, consommation de b & s (c) (menage) - Cotisations et prestations sociale

- La production de b & s (agent SNF) - Impôts sur le revenu ou bénéfice

- Investissement - Transfert courant net de revenu

Formation brute du capital f x e (FBCD) -> Invest durable - Revenu de propriété


La variation de stock (c) Investissement non durable - Autres transfert courants

- Les impôts sur la production de b & s (APU) Ti = impôts

- L’exportation des b & s (RDM) -> X = Exportations

- Les importations des b & s (RDM) -> M = Importations


CHAPITRE 1. PRINCIPE D’ENREGISTREMENT DES OPERATIONS ECONOMIQUE ET DES METHODES DE PRESENTATION

I = FBCF +/- AS

1. Principe d’enregistrement des opérations économiques

1e Principe : La comptabilité nationale est une comptabilité en partie double c.à.d qu’elle décompose l’opération qui fait
l’objet d’enregistrement en une prestation et une contre prestation. La prestation indique comment l’agent
(bénéficiaire) se procure une ressource tandis que la contre prestation montre l’utilisation faite par cet agent
économique. La contre prestation représente les emplois

Emploi SNF Ressource

Ce que l’agent paye Ce que l’agent reçoit


. (sortie) (entrée)

Ex : Vente des b & s 3.000 Fr aux ménages

E SNF R E Ménage R

. Vente de b & s Achat de b & s


. 3.000 $ 3.000 $

. (Agent bénéficiaire) (Agent payeur)

2e Principe : L’équilibre d’un compte est de rigueur c.à.d il doit avoir l’égalité entre les emplois et les ressources. Si
l’équilibre n’est pas immédiat il sera chaque fois assurer ou on inscrira la différence du coté le plus faible (Les E = R)

E SNF R E Ménage R

. Vente de b & s Achat de b & s


CF : 3.000 3.000 3.000 BF : 3.000

CF : Capacité de financement  R > E


BF : Besoin de financement  E < R

3e Principe : Chaque agents économique ou secteur institutionnelle donnée peut accuser selon le cas un excédent de
ressource ou un excédent des emplois mais globalement le total de ressource est tjr égale au total des emplois

E SNF R

Impôt payé Vente de b & s


. 2.000 3.000
CF : 1.000
. 3.000 3.000

4e Principe : Le principe d’équilibre a comme caractère la somme de capacité de financement est tjr égal a la somme de
besoin de financement. Donc ∑CF = ∑BF
2. Méthode de présentation des opérations économique

Les éléments essentiels pour tenir une comptabilité nationale à savoir sont :

- Identifier les agents économiques


- Identifier les opérations économiques
- Identifier le règlement monétaire associé aux opérations économique

Ex : Achat de b & s 3.000

- Ménage et SNF
- Opérations de b & s
- 3.000

Il y a 4 paramètres caractérisant normalement le règlement monétaire au plan comptable :

- La période de temps sur laquelle sur laquelle ce règlement porte (T)


- La nature de l’opération effectuée (o)
- L’agent payeur ou verseur (B)
- L’agent bénéficiaire ou receveur (B)

NB : Nous avons 2 méthodes d’enregistrement des opérations économiques

- Méthode des comptes en forme de T on méthode de compte unique


- La méthode de tableau croisé en double entrée

1. Méthode de compte unique

Comme en comptabilité d’entreprise chaque compte relatif a un sujet ou un groupe de sujet économique est divisé en 2
colonne d’où l’appellation de compte sous forme de T

. Emploi Ressource

- Ce que l’agent verse - Ce que l’agent reçoit


- Le paiement - Les encaissements
- Payeur (P) - Bénéficiaire (B)

2. Méthode de tableau croisé en double entrée

Dans cette méthode, il y a 2 sous-méthodes qui peuvent être utilisé ainsi :

- 1e méthode : Consiste a croisé les agents payeurs et les agents receveur. Elle consiste à décrire les liaisons directe qui
existe entre les agents économique (P x B) l’on peut l’appelé tableau croisé agents par agents (A x A)

. SNF Ménage APU Total R Solde

. SNF

. Ménage

. APU

. Total E

- 2e méthode : Consiste a croisé les agents et les opérations d’où l’appellation tableau croisé agent par opérations
EXERCICE 1

Soit une économie composée de 3 agents :

- Les entreprises non financière


- Les ménages
- Les administrations publiques

Les opérations de b & s et celles de répartition sont reprise ci-dessous :

- Les entreprise vendent des b & s au ménages et a l’état pour un montant de 7 $ et 9 $ respectivement. Elle verse des
traitements aux ménages pour 17$ et des impôts directs à l’état pour 7 $

- Les ménages reçoivent des administrations de salaire pour 32 $ et paie un impôt pour 22 $

TD : En utilisant un tableau croisé agent-agent (A x A), montrez que la capacité de financement des uns correspond au
besoin de financement des autres

RESOLUTION

Agents SNF Ménage APU Total R Solde

SNF - 7 9 16 -8 BF

Ménage 17 - 32 49 20 CF

APU 7 22 - 29 - 12 BF

Total E 24 29 41 94 0

Total Emploi = Total Ressource

BF = 8 + 12 = 20
CF = 20

Conclusion : Comme le solde total est nul, c.à.d qu’il y a équilibre entre les emplois et les ressources d’où ∑CF = ∑BF
EXERCICE 2

Soit une économie composée de 4 agents : 1) Les SNF 2) Les ménages 3) Les admn publiques 4) Le reste du monde

Les opérations de b & s et celles de répartition sont reprise ci-dessous :

- Les SNF vendent des b & s au ménages pour 90$, aux APU pour 11$ et au RDM pour 17$. Elles achètent les biens
d’équipement a l’extérieur pour 16$ et versent le salaire aux ménages pour 74$ ainsi que les impôts aux APU pour 31$

- Les ménages achètent des b & s aux APU pour 1$, reçoivent de cette dernière des transferts de revenu pour 19$ ainsi
que des salaires pour 8$ et paie des impôts aux APU pour 4$

- Les Administration versent les transferts aux reste du monde pour 2$

TD : Utilisez :

a) La méthode de présentation des comptes sous forme de T


b) La méthode de tableau croisé (A x A)
c) La méthode de tableau croisé agent par opérations (P x O) et (B x O)

RESOLUTION

a) La méthode de présentation des comptes sous forme de T :

E SNF R E Ménages R E APU R E RDM R

Achat bien d’eq Vente b&s Achat b&s Salaire recu Achat b&s Impôt recu 31 Achat b&s Vente bien d’eq
. 16 90+11+17 90+1 74 11 vente b&s 1 17 16
Salaire versé 74 Impôt versé 4 Tran recu 19 Tr versé 19+2 Impôt recu 4 Transf recu 2
Impôt versé 31 BF = 3 CF = 6 Salaire recu 8 Salair versé 8 BF = 4 CF = 1

. 121 121 101 101 40 40 18 18

∑BF = 3 + 4 = 7
∑CF = 1 + 6 = 7

c) La méthode de tableau croisé agent – opérations

. Agent payeurs (P x O) OPERATIONS Agent bénéficiaire (B x O)

. SNF Men APU RDM SNF Men APU RDM

. 16 90+1 11 17 B&S 90+16+17 - 9 16

. 74 - 8 - Salaire - 74+8 - -

. 31 4 - - Impôts - - 31+4 -

. - - 19+2 - Transfert - 19 - 2

. - 6 - 1 CF ou BF 3 - 4 -

. 121 101 40 18 TOTAL 121 101 40 18


EXERCICE 3

1) Enoncez brièvement les 4 principes de comptabilisation en usage en comptabilité nationale

2) Dans le pays A, n’ayant pas de relation avec le reste du monde, en relève les opérations suivantes :

- Les dividendes versés par les agents institutionnels sont de 20 par les IF, de 100 par les SNF, de 10 par les IPSBL
- Les dividendes reçu par les SNF s’élève a 30, par les IF a 70, par les ISBL a 20, et par les ménages a 10
- L’impôt direct est payé par les SNF par 50, par les IF pour 30, par les IPSBL pour 5, et par les ménages pour 40
- Prestations social versé par les employeurs sont à 12 pour les SNF, à 11 pour les IF, à 2 pour les IPSBL, à 0 pour les APU
- Les impôts directs sont reçus par les administrations publiques et les prestations sociales pour les ménages

TD : Au regard des 4 principes de comptabilisation, procédez a l’enregistrement de ces opérations dans un compte
unique pour chaque secteur institutionnelle concerné

RESOLUTION

2)

E IF ou SF R E SNF R E Menage R E APU R E ISPBL R

D versé 20 D reçu 70 D versé 100 D reçu 30 I versé 40 D reçu 10 Prest soc 10 Impôt d versé 10 div 20

I versé 30 I versé 50 P soc reçu CF = 115 30+50+10+5 Imp versé 5

Pres soc 11 Prést soc 12 BF = 132 CF = 5 11+12+10+2 125 125 Prest soc 2

. CF = 9 162 162 45 45 CF = 3

. 70 70 20 20

∑BF = 132
∑CF = 9 + 5 + 115 + 2 = 132
∑BF = ∑CF
CHAPITRE 2. COMPTABILITE NATIONALE ET L’ACTIVITE ECONOMIQUE

Circuit économique

La comptabilité nationale ne représente pas l’économie national comme un ensemble de marché mais comme un
circuit. La production est a l’origine de l’activité économique, elle est source de biens et service mais aussi de revenu
(salaire, profit…) dont la dépense doit permettre l’achat des produits

1. LE PIB (Produit Intérieur Brut)

Le PIB mesure en terme monétaire, le niveau de production réalisé dans un pays par toutes les unités résidente quel que
soit leur nationalité. Le PIB est un agrégat économique qui est mesure en tenant compte des critères de territorialité

Le PIB  La richesse crée par tous les agents économiques dans un pays, unité résidente

Les 3 approches ou optique du PIB

a. Approche de production ou de transformation

PIB = ∑VA

VA = Q – CI

VA = Valeur Ajouté
Q = Production
CI = Consommation intermédiaire (charge)

PIB = ∑VA + TVA (Impôt sur le produit) – subvention sur le produit + Droit de douane

(Dans le cas ou on donne ces éléments)

b. Approche de demande ou de dépense

PIB = C + I + X – M

C = Consommation
I = Investissement
X = Exportation
M = Importation

C = Cm et C apu

I = FBCF +/- ∆S

FBCF = Formation brute du capitale fixe (Investissement durable)

+/- ∆S = Variation de stock: (Stockage +∆S) (Destockage - ∆S)

PIB = (Cm + C apu) + (FBCF +/- ∆S) + X – M

X – M = Exportation nette ou le solde de la balance commercial


c. Approche de revenu

PIB = RS + EBE + Ip – Subv

RS = Rémunération des salariés


EBE = Excédent Brut d’Exploitation (profit réalisé par les entreprises)
Ip = Impôt indirect sur la production et les importations
Ip – sub = Impôt indirect net de subvention

NB : Toutes les 3 approches aboutissent à la même réponse

VA = RS + EBE + Ip

EBE = VA – RS – Ip

2. LE PNB (Produit National Brut)

Le PNB mesure en terme monétaire le niveau de production réalisé par les ressortissants d’un pays quel que soit leur
lieu ou pays de résidence

PNB = PIBpm
. + RS provenant du RDM
. - RS versé au RDM
. + Subvention reçu du RDM
. – Subvention versé au RDM
. + Impôt reçu du RDM
. – Impôt sur la production versant au RDM
. + Revenu de propriété reçu du RDM
. – Revenu de propriété versé au RDM

RS reçu du RDM – RS versé au RDM = RS net à recevoir


Subvention reçu du RDM – Subvention versé au RDM = Subvention net à recevoir

3. LE PNN (Produit National Net ou Revenu National Net)

PNN ou RNN = PNBpm – CCF

PNBpm = PNB au prix du marché = PNB


CCF = Consommation du capital fixe ou amortissement

4. LE RNDN (Revenu National Disponible Net)

RNDN = RNN
. + Impôts courants sur le revenu, le patrimoine net à recevoir du RDM
. + Cotisation et présentation sociale et autres transferts courants nets à recevoir du RDM

RNDN = Dépense de consommation finale


. + Ajustement pour variation de droits des ménages sur le fonds de penser net a recevoir du RDM
. + Epargne net

PIBcf = PIB au cout de facteur / PIBpm = PIB au prix du marché


PIB cf = PIBpm – Impôts Indirects + Subvention

Le PIBcf est un PIB valorisé au niveau du producteur tandis que le PIBpm est valorisé au niveau de la consommation
EXERCICE 1 EXERCICE 2

Soit les principaux agrégats : Soit les données suivantes relatives à cette économie :

- PIB non marchand : 84,6 I = 12.262


- Revenu du travail en provenance du RDM : 4.3 X = 6.140
- Consommation du capital fixe : 74,4 RS = 11.395
- Impôts lié a la production : 133,6 M = 11.347
- Le PIB marchand : 697,9 Consommation privé = 37.744
- Subvention d’exploitation accordée : 30 Consommation publique = 7.684
EBE = 28.542
TD : Calculez le PIB pm, PNB pm, PNNpm, PIBcf
TD : Calculez les impôts indirects nets
RESOLUTION
RESOLUTION
PIBpm = PIB marchand + PIB non marchand
PIBpm = 697,9 + 84,6 Approche de revenu
PIBpm = 782,5
PIB = W + EBE + Ip – Subv
PNBpm = PIBpm + Revenu du travail reçu du RDM PIB = W + EBE + Ip net
PNBpm = 782,5 + 4,3
PNBpm = 786,8 Ipn = ?
Ipn = PIB – W – EBE
PNNpm = PNBpm – CCF Ipn = ? – 11.395 – 28.542
PNNpm = 786,8 – 74,4
PNNpm = 712,4 Approche de dépense ou de demande

PIBcf = PIBpm – Impôts indirects + Subvention PIB = C + I + X – M


PIBcf = 782,5 – 133,6 + 30 PIB = (37.744 + 7.684) + 12.262 + 6.140 – 11.347
PIBcf = 678,9 PIB = 40.221

Ipn = 52.483 – 11.395 – 28.542


Ipn = 12.546
EXERCICE 3

Les comptes nationaux de la RDC pour l’année 1999 renseignent pour l’ensemble des branches économiques les
opérations suivantes :

a. Production : 73.970.000
b. Rémunération des salariés : 7.454.400
c. Impôts liés à la production : 1.511.300
d. Excédent brut d’exploitation : 42.758.400

TD : Quelle est leur contribution au PIB ? A combien s’élèvent leurs consommations intermédiaires ?

RESOLUTION

Q = 73.970.000
W = 7.454.400
Ip = 1.511.300
EBE = 42.758.400

PIB = ? CI = ?

Approche de la production

PIB = ∑VA or VA = Q – CI

PIB = Q – CI

CI = Q – PIB

Approche de revenu

PIB = W + EBE + Ip – Subv


PIB = 7.454.000 + 42.758.400 + 1.511.300 – 0
PIB = 51.724.100

CI = 73.970.000 – 51.724.100
CI = 22.245.900
EXERCICE 4

Soit une économie comprenant 3 sortes d’entreprises :

1) Des entreprises qui produisent des biens de consommation finale (QC)


2) Des entreprises qui produisent des biens d’équipement (QF)
3) Des entreprises qui produisent des biens de consommation intermédiaires (QI)

- La production des biens QI est de 690 et est vendu à raison de 330 aux entreprises QC et de 360 aux entreprises QF

- La production des biens QC est de 1.180 et celle des biens QF à 653,5. Elles sont écoulées sur le marché intérieur

- Les seules importations de cette économie qui s’élèvent à 470 sont utilisées comme biens de consommation
intermédiaire uniquement par les entreprises QI

TD :

a) Dégagez les comptes de production respectifs de ces entreprises


b) Calculez le PIB de cette économie selon l’optique de production et selon l’optique de dépense
c) Quel serait le PIB au cout des facteurs si les impôts net des subventions sur les produits se chiffraient a 157,3 ?

RESOLUTION

Entreprise Production (Q) CI VA Vente

. QC 1.180 330 250 1.180


. QF 653,5 360 293,5 653,5
. QI 690 470 220

. TOTAL 2.523,5 1.160 1.363,5

a) Dégager les comptes de production respectifs de ces entreprise

E Xo QC R E Xo QF R E Xo QI R

CI 330 Q 1.180 CI 360 Q 653,5 CI 470 Q 690


VA 850 VA 293,5 VA 220

. 1.180 1.180 653,5 653,5 690 690

b)

PIB selon l’optique de production :


PIB = ∑VA (c.à.d selon l’approche de production)
PIB = 1.363,5

PIB selon l’optique de demande :


PIB = C + I + X – M
PIB = (1.180 + 653.5) + 0 + 0 – 470
PIB = 1.363,5

c) PIBcf = PIBpm – Impôt indirect - Subvention


. = PIBpm – Impôt net de subvention
. = 1.363,5 – 157,3
EXERCICE 5

Soit une économie ouverte comprenant les secteurs institutionnels suivants : ENF, Ménage, APU, RDM

Les opérations comptables explicites connues sont les suivants :

- Production des biens et services : 510


- Rémunérations des salariés : 200
- Excédent brut d’exploitation : 107
- Impôts indirects nets de subventions d’exploitation : 15
- Consommation finale des administrations publiques : 30
- Consommation finale privé : 230
- Consommation intermédiaire : 188
- Variations de stocks des entreprises : 10
- Formation brute de capital fixe : 50
- Exportations 60
- Importations : 5
- Rémunérations nettes des ménages reçues du reste du monde : 5
- Solde des revenus de la propriété et de l’entreprise en provenance du reste du monde : 5
- Solde des autres transferts courants extérieurs en faveur des administrations publiques 2

TD :

a) Calculez le PIB de cette économie en indiquant clairement la méthode utilisée


b) Dressez le tableau économique d’ensemble correspondant
c) Dégagez clairement les capacités et besoins de financement correspondants

RESOLUTION

a)

Optique de production

PIB = ∑VA = Q – CI
PIB = 510 – 188
PIB = 322

Optique de demande

PIB = (Cm + Capu) + (FBCF +/- ∆S) + X – M


PIB = (230 + 30) + (50 + 10) +60 – 58
PIB = 322

Optique de revenu

PIB = W + EBE + Ip – Subv


PIB = 200 + 107 + 15 – 0
PIB = 322

b) & c) (pas encore vu)


EXERCICE 6

Considérons une économie hypothétique ou toute la production est réalisée par 3 entreprises : L’entreprise A s’occupe
de la transformation du caoutchouc, importe le brut pour 35, le traite et le vend pour 100 a l’entreprise B qui fabrique
les pneus. L’entreprise B vend un partie de sa production sur le marché local pour un montant de 30 et les 120 restants
sont vendus a l’entreprise C qui fabrique les automobiles dont la production totale est de 1.100 et est écoulé dans le
pays dont 100, achetés par les ménages et 1.000 par l’administration publique

Sachant que l’entreprise A verse le salaire pour 30, paie l’impôt lié a la production de 30, l’impôt sur le revenu de 5 et
réalise un bénéfice brut de 5 tandis que l’entreprise B traite les agents pour un montant total de 20 (Rémunération du
personnel), l’état lui retire l’impôt lié a la production de 20, l’impôt sur le revenu de 3 et elle garde 10. Alors que pour
l’entreprise C, le salaire, l’impôt lié a la production, l’import sur le revenu et le bénéfice sont respectivement de l’ordre
de 450, 450, 75 et 80

TD : a) Etablir la séquence de comptes de cette économie (pas encore vu)


. b) Chiffrer la production intérieure de cette économie suivant les 3 approches de la comptabilité nationale

RESOLUTION

Approche de la production

E Produits Q CI VA
A Caoutchouc 100 35
B Pneus 150 100
C Automobile 1.100 120
. TOTAL

Approche de revenu

. Produits Versement
. Caoutch A Pneus B Autom C Total
. W 30 20 450 500
. IP 30 20 450 500
. EBE 5 10 80 95
. TOTAL 1.095

Approche de demande

M = 35
C = 30
Cm = 100 } C = 1.130
Capu = 1.000

b) Chiffrer la production intérieure de cette économie suivant les 3 approches de la comptabilité nationale

Approche de production

PIB = ∑VA = 1.095

Approche de demande

PIB = C + I + X – M
PIB = (1.130) + 0 + 0 – 35 = 1.095
EXERCICE 7

Les comptes de la nation de la République de BULANKAY fournissent les renseignements suivants en millions d’unité de
compte pour l’année écoulé :

a. Consommation finale privé : 43.120,5


b. Autres transferts courants en provenance du reste du monde : 4.925,4
c. Formation brute de capital fixe : 10.234,2
d. Subvention d’exploitation : 317,0
e. Revenus nets de la propriété provenant du reste du monde : 328,5
f. Variation des engagements de la nation : 1.566,2
g. Exportations des biens et services : 21.907,1
h. Variation de stocks : 619,9
i. Revenu de la propriété versé au reste du monde : 1.128,6
j. Consommation du capital fixe : 3.587,1
k. Transferts courants au reste du monde : 384,5
l. Impôts indirects : 8.153,9
m. Rémunération des salariés payé au reste du monde : 175,5
n. Consommation finale publique : 9.830,1
o. Rémunération des salariés payé au reste du monde : 72,1
p. Transfert en capital reçus du reste du monde : 3.620,8

TD : Calculez les agrégats suivants, en indiquant clairement votre démarche :

- Le PIB au prix du marché


- Le PNB au prix du marché

RESOLUTION

Approche de demande

PIBpm = C + I + X – M
PIBpm = Cm + Capu + FBCF + ∆S + X – M
PIBpm = (43.120,5 = 9.830,1) + (10.234,2 + 619,9) + 21.907,1 – 0
PIBpm = 85.711,8

PNBpm = PIBpm + RS reçu du RDM – RS versé au RDM + Revenu de prop reçu du RDM – Revenu de prop versé au RDM
PNBpm = 85.711,8 (175,5 – 72,1) + (328,5 – 1.128,6)
PNBpm = 85.014,3

RNN = PNBpm – CCF


RNN = 85.014,3 – 3.587,1
RNN = 81.427,2

RNDN = RNN + Transfert (si on demandait)


EXERCICE 8

Les données suivantes sont tirées de l’INS de la république de Kivunda :

- Le secteur industriel produit du caoutchouc (60), des pneus (139), de la peinture (63) et des voitures (150), tandis que
certains des ménages produisent du mais (66)

- La consommation finale des ménages s’élève a 166 dont : Les pneus (34), la peinture (14), les voitures (45), le mais (73)

- Les dépenses des APU ne portent que sur l’acquisition des véhicules (60)

- Les sociétés financières ont acquis des véhicules (28). Il est établis que ces entreprises ont l’habitude de repartir leur
VA a raison de 50% au profit des salariés, 30% en faveur de l’état au titre d’impôts et 20% comme EBE qui leur revient

- La branche « véhicules » achète des pneus pour un montant de 80 et de la peinture pour 49, tandis que la branche
« pneus » achète du caoutchouc pour 45

- Les exportations de Kivunda s’élèvent a 58 et se repartissent comme suit : pneus (25), véhicules (21) et mais (12)

- Les importations se chiffrent à 34

TD : - Calculez le PIB selon les approches vues


. – Etablir le TES de ce pays

RESOLUTION

Produit Q CI VA VA = 304
W = 304 x 0,5 = 152
Caoutch 60 0 60 Ip = 304 x 0,3 = 91,2
Pneus 139 45 94 EBE = 304 x 0,2 = 60,8
Peinture 63 0 63
Voiture 150 129 21 Approche de production
Mais 60 0 60
PIB = ∑VA = 304
TOTAL 478 174 ∑va = 304
Approche de demande
Produit RS Ip EBE
PIB = C + I + X – M
TOTAL 152 91,2 60,8 PIB = (254) + (I) + 58 – 34
304 = 254 + I + 58 – 34
CFm = 166 I = 204 – 254 – 58 + 34 = 26
CFapu = 60 PIB = 254 + 26 + 58 – 34
CFsnf = 28 PIB = 304
X = 58
M = 34 Approche de revenue
VA = Q – CI
VA = W + EBE + Ip PIB = W + EBE + Imp – Sub
CF = 166 + 60 +28 PIB = 152 + 60,8 + 91,2 – 0
CF = 254 PIB = 304
CHAPITRE 3. TABLEAU D’ENTRÉE – SORTIE (TES)

1. Equilibre des opérations par produit

Les TES repose sur une décomposition de l’activité économique en produit et en branche pour une période donnée. Il
fait apparaitre par produit l’équilibre des ressources et des emplois grâce à la décomposition de consommation
intermédiaire par produit et par branche. Le TES permet également une analyse de structure productive et de technique
de production

Les branches regroupent les unités de production homogène exercent leur activité productive sur un même produit ou
un même groupe de produit

2. Articulation du TES

Le TES s’articule autour de 5 tableau :

- TRP (Tableau de Ressource en Produit)


- TCI ou TEI (Tableau de consommation intermédiaire) ou (Tableau des Echanges Intermédiaires)
- TEF (Tableau des Emplois Final)
- CPB (Compte de Production par Branche)
- CEB (Compte d’Exploitation par Branche)

3. Présentation de TES

1e Modèle

. TRP TCI TEF CPB CEB

Qi M Total R C I G X Yi QY RS

. EBE

. IP

. VA

Qi + M = Total Resource

2e Modèle

. Secteur 1 Secteur 2 CIi C I X M Yi ou DF QI

Secteur 1 X11 X12

Secteur 2 X21 X22

. CIy

. VA

. QJ
CIi = Total consommation intermédiaire en ligne

CIj = Total consommation en colonne

i = Les ventes (en lignes)

j = Les achats (en colonne)

Qi = La production en ligne ou output (vente)

Qj = La production en colonne (Input)

Yi = Demande finale (Yi)

Qi + M = Total ressource

Yi = DF = C + I + G + X

Qj = CI + DFF

VA = RS + EBE + Ip

VA = Qj – CI

Qj = VA + CI
EXERCICE 1

L’économie d’un pays est composée de 2 secteurs : Secteur 1, le tourisme et secteur 2, les services financiers. Voici les
données dont dispose ces pays concernant les tableaux de échanges interproches

. Secteur 1 Secteur 2 C I X M Prod Total

Secteur 1 10 100 200 10 a 60 10


Secteur 2 C 50 100 75 125 60 30
Salaires d e
Profits 100 f

Prod Total b 300

TD : 1) Sachant que le solde de la balance commerciale de ce pays est de + 20 et que la valeur ajouté du secteur 2 est
reparti entre les salaires et les profits d’une proportion de 2/3 et 1/3 respectivement. Quels sont les valeurs de a b c d f ?

2) Calculez PIB selon les 3 approches

RESOLUTION

. Secteur 1 Secteur 2 CI C I X M DF Qi

Secteur 1 10 100 110 200 10 159 60 165 275

Secteur 2 10 8 50 60 7 100 75 125 60 240 6 300

CIY 150 170 13 300 14 85 15 140 2 120 1 405 16 375 17

Salaires 155 10 100 11 255 18

Profit 100 50 12 150 19

VA 255 9 150 5 405 20

QJ 275 3 300 575 21

Trouvons A Trouvons B

X – M = Solde balance commerciale Qc = CTi + DF


X > M = Excedantaire DF = C + I + Xn or xn = X – M
X < M = Deficitaire CTi = 110

(a + 125) – 120 = 20 DF = 200 + 10 + 15 -60 =165


a = 20 – 125 + 20 = 15 Q1 = 110 + 165
Q1 et B = 275
Trouvons C Trouvons D

Qi = Qj comme Qi = 275 Qj = VA + CIy


Qj = 275 VA = QJ – Cij
Qj CIj + VA (5) VA = 275 – 20 = 225 (9)

DF sect2 = C + I + X – M =240 (6) Or VA = W + EVE + IP


. 100+75+125-60 . salaire profit

QI = CIi + DF 255 = d + 100


300 240 d = 255 – 100 = 155 (10)
CIi = 60 (7)
Trouvons E et F
Pour C :
150 ×2
e = Salaire = 3
= 100
CI2 = 60 DF = 240
C + 50 = 60 150 ×1
e = Profit = = 50
C = 10 (8) 3

1. Approche de production

NB : La valeur ajouté doit tjr = La demande finale


VA = DF

PIB = ∑VA = 405

2. Approche de demande

PIB = C + I + X – M
PIB = 300 + 85 + 140 – 120 = 405

3. Approche de revenue

PIB = 255 + 150 = 405


EXERCICE 2

Soit une économie avec 3 branches d’activité : 1) Agriculture 2) Industrie 3) Service

. TRP TEI TEF CEB

Pi Mc M Total 1 2 3 Total CF FBCF X DF Total VA 400

. 40 1 60 0 360 540 0 1.000 PJ 800 8.000 5.000

. 160 2 200 4.000 800 3.600 200 9.600

. 3 1.300 0 60

. 7.000 15.800

TD : a) Complétez le TES ci-dessous


. b) Calculez le PIB de cette économie selon au moins 2 approches et précisez au moins celles-ci

RESOLUTION

. TRP TEI TEF CEB

Pi Mc M Total 1 2 3 Total CF FBCF X DF Total VA 400 280032 290033 610034

800 4 40 60 7 10001 1 60 200 16 0 360 540 0 10026 640 24 1000 PJ 800 8000 5000 1380035

80005 160 1440 8 9600 2 2 200 4000 800 500018 3.600 80027 200 460024 9600

50006 -20013 400 14 5200 10 3 4020 100022 1300 234021 280028 0 60 280025 5200 3

1380011 012 200015 158009 40019 520023 210017 7000 694029 80030 36031 810026 15800

MC = Marge commerciale
Pi = Produit en ligne
Pj = Produit en colonne
TEI = Tableau des échanges intermédiaire

(1) Pcq Total Emploi = Total Ressource


Pi = Pj Pi est tjr = Pj (4) (5) (6)

Pi + MC + M = Total
800 40 ?(7) 1000 (7) (8) (9)

NB : Les marges commerciales sont comprises dans la production des b&s commerciaux

Par élimination : (10) (13) (14) (15) (16) (20) (21) (22) (23) (27) (28)
Par addition : (17) (18) (29) (30) (31) (34) (35)

(12) 0 pcq le 3e n’a pas de MC

(19) Pj = VA + CIj
. 800 400
. CIj = Pj – VA
. 800 400
(24) Total Emploi = CI + DF
Donc 1000 – 360 = 640 24

(25) aussi 9600 – 5000 = 4600 (24) (25)

(26) DF = C + I + X
. 640 540 FBCF 0 ?

(32) 8000 – (23) = 2.800


(33) 5000 – (17) = 2.900

VA = DF
DF = C + I + X – M
M = 2000 (15)
DF = 8100 – 2000 = 6100
. (26) (15) (34)

b) Calcul du PIB

1. Approche de production

PIB = ∑VA = 6.100

2. Approche de dépense

PIB = DF = C + I + X – M
. = 6940 + 800 + 360 – 2000 = 6100
. (29) (30) (31) (15)
CHAPITRE 4. LES SEQUENCES DE COMPTE

1. La présentation schématique des comptes intégrés

Les comptes économique intégré fournissent une vue d’ensemble d’une économie donnée, articulé autour de
phénomènes essentiels qui constituent la vie économique à savoir :

- La production
- L’affectation et la distribution des revenus
- L’accumulation
- Les opérations courantes avec l’extérieur

2. La séquence des comptes courants

La séquence des comptes courants retrace les opérations de :

- Production
- Répartition
- Rétribution
- Utilisation du revenu

3. Schémas des comptes séquentiels

1) E Compte de Production R 4) E La redistribution secondaire de revenu R

. CI Q (la prod est une R) - Impôt sur le benef versé - SRP


. VA - Impôt sur le revenu versé - Impôt sur le benef recu
- La taxe fonciere versé - Impôt sur le revnu recu
. Total E Total R - Autre trans courant versé - Autr transf courant reçu
Prestat & cot social versé Pre & cotisation soc recu
Si Q = 10.000 CI = 7000 VA = 3000 - Impôt sur patrim versé - La Taxe fonciere recu
- Solde de revnu dispo SRD
2) E Compte d’Exploitation R
. Total E Total R
RSW (salaire) versé VA
Imp indir/prod versé 5) E Compte d’utilisation du revenu R
Solde EBE
CF privé (menage) SRD
. Total E Total R CF APU
Solde Epargne S
3) E Cpte d’aff du rev ou repart prim de revnu R
. Total E Total R
Revenu d propriété versé EBE
Solde d repartit primair SRP RS ou W reçu 6) E Compte du capital R
. IP sur prod reçu
. Rev de prop reçu - FBCF - Epargne
+/- ∆S - Transf en capit
. Total E Total R - CCF (-) a recevoir
- Acquisition moin cession R>E = CF (+)
. d’objet de valeur R<E = CF (-)
- Acquisition moins cession
d’actif non fin non produit
- Transfer en capital pyee
+ CF
EXERCICE 1

Soit une économie caractérisée par des données suivantes :

- Rémunérations des salariés versés par les entreprises : 143


- Excédent Brut d’Exploitation des entreprises : 166
- Impôts sur la production : 80
- Impôts sur les bénéfices des entreprises : 70
- Consommation finale publique : 105
- Consommation finale privée : 247
- Exportations des biens et services : 33
- Consommation intermédiaire importée : 86
- Solde des revenus de la propriété reçus par les ménages en provenance de l’extérieur : 27
- Formation Brute de Capital Fixe des entreprises : 90

TD : a) Dressez la séquence des comptes pertinents des ENF, des AP, des Ménages et le compte du RDM correspondant
. b) A combien s’élèvent les capacités de financement et les besoins de financement dans cette économie ?

RESOLUTION

Le compte du RDM

1) E Compte extérieur des opérations de b&s R

. Exportation (X) Importation (M)


Solde des échg extér de b&s

. Total E Total R

2) E Compte extérieur de revenu primaire et de transfert courant R

. - Solde des échanges extérieurs de b&s


- RS versé - RS reçu
- Imp sur la prod & importation versé - Impôt sur la prod & importation reçus
- Revenu de propriété versé - Revenu de propriété reçu
- Impôt sur le revenu benef versé - Impôt sur le revenu benef reçu
- Cotisation et prestation versé - Cotisation et prestation reçu
- Autres transfert courants versé - Autres transfert courant reçu
- Solde des op courant avec l’exte

Dans l’exercice on parle de :


EXERCICE 2

Secteur Q de b&s CI FBCF


Institution

. SNF 5.000 2.500 400


. SF 400 150 40
. APU 1.050 270 150
. Ménage 1.100 200 250

- Dépense de consommation finale des ménages 2.790, celle des APU 100
- Exportations : 1.200
- Importations : 1.000
- Les Impôts net de subvention sur le produit : 400
- Les rémunérations des salariés versé par les différents secteur sont les suivant : SNF 1400, SF 200, APU 650, Men 150
- Le montant des cotisations social versé aux organismes de sécurité social équivaut à 40% des rémun reçu par les salarié
- Les APU ont versé pour 1.000 des prestations sociales aux ménages
- Les SNF ont versé pour 300 d’intérêt et des dividendes aux SF et pour 250 au ménages
- Les ménages ont versé pour 100 d’intérêt au SF
- Le RDM a versé des intérêts et des dividendes pour 150 aux SNF et 50 aux SF
- Les APU ont versé des intérêts pour 150 aux SF et pour 50 aux RDM
- Les SF ont versé pour 500 d’intérêt aux ménages et pour 100 aux RDM
- Les SNF ont payé les prime d’assurance pour 20 et les ménages pour 70
- La fiscalité se présente comme suit :

Secteurs Imp/prod d subv Imp/revnu & patrimoine

. SNF 110 100


. SF 20 50
. APU 30 400

TD :

a) Etablir la séquence des comptes pour les différents secteurs institutionnels pertinent et pour le RDM en faisant
apparaitre clairement leur enchainement

b) Analyser l’équilibre de capacité et besoin de financement. Que peut-on déduire sur le solde de compte capitale de
différents secteurs institutionnels ?

c) Etablissez l’équilibre des opérations sur les b&s

RESOLUTION
EXERCICE 3

Soit les données suivantes relatives a un pays :

Evolution du PNB par habitant en unité monétaire

Année 1995 1996 1997 1998

PNB/hab 1815 1986 2153 2315

TD :

a) Calculez les taux de croissance annuel du PNB par habitant


b) Comment a évoluer le niveau de vie dans ce pays

RESOLUTION

a) gt = Le taux de croissance (PIB ou PNB)


𝑃𝑁𝐵𝑡−𝑃𝑁𝐵𝑏
gt = 𝑃𝑁𝐵𝑏
x 100

t = L’année courante ou du moment


b = L’année de base ou de référence
𝑃𝑁𝐵1996−𝑃𝑁𝐵1995
En 1996 : g(1996) = x 100
𝑃𝑁𝐵1995

1986−1815
. g(1996) = x 100 = 9,42%
1815

2153−1986
En 1997 : g(1997) = 1986
x 100 = 8,4%

2315−2153
En 1998 : g(1998) = x 100 = 7,52%
2153

b)

- Entre 1995 et 1996 le niveau de vie a augmenté de 9,42%

- Entre 1996 et 1997 le niveau de vie a augmenté de 8,4%

- Entre 1997 et 1998 le niveau de vie a augmenté de 7,52%