Vous êtes sur la page 1sur 3

1-XP Papier 12/08/02 10:29 Page 1

Le papier très à la page Depuis le début du siècle, le papier


s’impose comme un produit de grande
consommation. La production s’est accrûe grâce à la modernisation des machines
et à l’utilisation du bois en tant que matière première. A l’heure actuelle
la France se situe au 8e rang mondial de la production.

+ 20 % en 10 ans
Depuis 10 ans le Français consomme
de plus en plus de papier (183,8 kg/an),
même si l’on note un léger inversement
de tendance ces deux dernières années.
En 2000, 314,1 millions de tonnes de papiers et
cartons ont été consommées sur notre planète.
Loin de diminuer l'utilisation du papier,
l'informatique encourage l’impression et
la photocopie. La consommation de papier
pour photocopieur augmente de 6 % par an.
Le courrier enregistre 6 fois plus
de trafic qu'il y a 40 ans.

24 000 salariés
La France au top 10 des pays L'industrie papetière s'agrandit et se modernise.
La dernière machine à papier mise en service
Le recyclé gagne du terrain producteurs de papier en France mesure près de 120 mètres de long
La France se place au 2e rang mondial dans le domaine En 2001, 10 millions de tonnes de papiers et cartons et produit 330 000 tonnes de papier par an.
du recyclage du papier. En 1998, les collectes ont permis ont été produites en France ; un peu plus de 300 millions Elle tourne à 110 km de papier par heure.
de recycler 4,9 millions de tonnes de papiers et cartons, dans le monde. La France se situe au 8e rang mondial. Sa production équivaut à une bande
soit 10 % de plus que l'année précédente. L'industrie Elle est devancée par de gros consommateurs (Etats-Unis) de papier tirée tous les jours de Paris à Varsovie
papetière française utilise, pour sa production, ou par des pays possédant une grande superficie boisée aller-retour.
plus de 57,8 % de papier et cartons récupérés. (Canada, Scandinavie).
Les chiffres clés de l'Industrie papetière
% de papier 57,7 57,8 française en 2001 :
recyclé en France 53,8 55 60 Etats-Unis 85,49
48,9 CONSOMMATION 49,2
Japon 31,83 24 000 personnes.
Chine 30,9
46
46,1 46,5 50 Canada 20,69 134 usines de papier, carton, cellulose.
40,7
43,2 Allemagne
Finlande
18,18
13,51 Pays producteurs
1 milliard d’euros de chiffre d'affaires.
34,3
PRODUCTION 40 Suède 10,79
de papiers et cartons
en 2001, en millions
49,96 % de la production française
France 10 est exportée.
de tonnes
30
Corée
Italie
9,31
9
56,05 % de la consommation
française est importée.
1991 1997 1998 1999 2000 2001
Source : COPACEL

le journal de Carrefour - septembre 2002 - n o 88


Le bois se métamorphose Jusqu’au début du siècle, le papier coûtait
très cher en raison de sa production feuille
à feuille et de la rareté de la matière première.
Papiers ? Vos papiers !
• L’eau de soude et le sulfure
de sodium : ce procédé alcalin
L'utilisation du bois et l'élaboration de machines plus perfectionnées ont entraîné une chute améliore la résistance mécanique
(rigidité, écrasement, déchirure).
des coûts et une augmentation de la production. Voici le processus de fabrication du papier. CANAL FLUVIAL
7 % des livraisons de l'usine se font • Le carbonate blanchit la pâte.
par voie fluviale, soit une péniche
de 300 tonnes par jour. • Les agents de rétention retiennent les fibrilles,
les antimousses ou les colles.
LE BOIS
Grâce à une politique de reboisement, • Les charges minérales (carbonate de calcium,
la forêt française s'agrandit talc, kaolin) augmentent l’opacité du papier

1 Réceptionner. Des
rondins et des copeaux de
bois arrivent par camions.
de 20 000 hectares chaque année. FUMEE BLANCHE
Elle est constituée
de vapeur d'eau. L'ÉLECTRICITÉ
et parfois sa blancheur. Ils améliorent sa stabilité
dimensionnelle, sa structure et son état de surface
et diminuent le prix de revient de la pâte.
Leur qualité (couleur, den- La consommation annuelle • Les pigments ont la même fonction
sité, humidité) fait l’objet de d'électricité de l’usine L'EAU que les charges minérales.
contrôles. Les rondins dits correspond à celle d'une En 1970, la production
• Les liants (latex...) font office de barrière
“ d'éclaircie ” proviennent de ville de 700 000 habitants. d’une tonne de papier
contre l'eau et les gaz.
forêts gérées : sur une surface La centrale électrique de nécessitait 100 m3 d’eau
boisée donnée, un arbre sur l'usine produit une grande contre 5 à 15 m3 en 2001. • L’amidon améliore la solidité du papier.
cinq voire sur trois seulement partie de cette énergie.
est exploité. Le reste de
la matière première, les
copeaux, se compose de déchets de scieries. Les écorces,
trop sombres pour la production du papier, sont vendues
comme engrais agricole.

7 Contrôler et bobiner.
Tout au long du processus,
des scanners contrôlent les
VOIES FERRÉES caractéristiques physiques du
Débiter.
2 Les rondins
passent 45 min dans un
tambour écorceur de 30 x 5 m
8 % des livraisons
se font par voie
ferrée.
papier. A chaque défaut, une
marque de couleur spécifique
est appliquée sur les bords de
afin de séparer l’écorce du reste la bobine. Le papier s’enroule
du bois, par friction. Lavés, ensuite sur des bobines mères
ils sont débités en copeaux qui peuvent peser jusqu'à
de 4 cm. Ces derniers passent 40 tonnes. Une supercalandre
au tamis pour être mis en tas écrase le papier afin d’en dimi-
en fonction de l’origine des nuer de 30 % l’épaisseur, la rigueur et d’augmenter la brillan-
arbres : feuillus ou résineux. ce. Un laboratoire vérifie les propriétés mécaniques (rigidité,
déchirure), optiques (opacité, blancheur, brillance…)
et de surface (lissé). Enfin, ces bobines sont calibrées
au format public.

3 Cuire. Dans un triturateur


ou une défibreuse, les
copeaux sont cuits à 130 voire
6 Coucher. Cette étape vise à
boucher la surface du papier,
rugueuse et macroporeuse, et à
180°C afin de les ramollir et de améliorer sa blancheur et son
les défibrer. La pâte obtenue,
nommée pâte de bois, est lavée
et blanchie.
4 Mélanger. Pour que les
fibres se lient, la pâte est
diluée dans 99,5 % d’eau. Celle-
5 Extraire. La machine à
papier dissocie l’eau de la
pâte. Un jet de pâte est projeté
aspect. Au contraire du papier uti-
lisé pour les magazines, le papier
journal n’est pas un papier couché.
ci provient de la rivière voisine. sur une toile en rotation, avant Un rouleau métallique lisse légère-
Elle est débarrassée de son cal- d’être aspiré et étalé par quatre ment le papier. Une fine couche de
caire et traitée dans les cuves presses successives qui rejettent sauce de couchage est appliquée
de l’usine. A ce stade, la pâte des milliers de litres d’eau. sur les deux faces de la feuille.
est broyée pour être raffinée. La sécherie à cylindres sécheurs Elle est ensuite séchée.
Des produits chimiques y sont élimine le restant d’eau par éva-
incorporés, afin d’améliorer poration. La teneur en eau de la
les qualités du futur papier. pâte devenue papier est passée
de 99,5 % à 4 %.

Méthode de recyclage Collecte Tri Défibrage Désencrage Lavage


Les papiers et cartons sont récupérés Les produits récupérés sont triés Afin de produire une pâte, La pâte obtenue est Cette étape permet d’éliminer
En 2000, 41 millions de tonnes de papiers par les bennes des centres de tri. en fonction de leur couleur et de les papiers et les cartons rejoignent nettoyée afin d’y enlever toutes les charges minérales
et cartons récupérés ont été recyclés La collecte sélective effectuée leur format. Les matières indésirables, un triturateur. Mélangées à de l’eau toutes les impuretés contenues dans le papier. Elle
en Europe. La France se situe au 2e rang par les consommateurs a permis agrafes, matières plastiques et à 60°C, les fibres sont séparées les telles que l’encre est suivie par le blanchiment
européen avec 5,8 millions de tonnes. de séparer les matériaux recyclables. cerclages métalliques, sont enlevées. unes des autres ainsi que des additifs. et la colle. effectué avec du carbonate.

le journal de Carrefour - septembre 2002 - n o 8


Conception et réalisation : Verbe et Art Presse
4-XP Papier 12/08/02 10:41 Page 2

A chaque papier son usage Le papier et le carton


se présentent sous différents
aspects en fonction de leur utilité : papier de bureau, d’emballage, sanitaire
et industriel. Produits en plus petite quantité, les papiers les plus élaborés
(billets de banque) nécessitent une méthode de production complexe.

Le papier à usages graphiques Papiers et cartons d'emballage et de conditionnement


Ce papier se présente sous deux aspects. Non couché, il s’utilise Cette catégorie regroupe les papiers et cartons de moindre
pour les journaux (45 g/m2), les livres de poche, l'impression, qualité écrus ou blanchis. Les cartons plats, le papier kraft
les enveloppes et autres usages bureautiques. et les étuis en tous genres appartiennent à ce secteur.
Les beaux livres et les magazines se fabriquent avec du papier Les emballages utilisent le plus fort taux de vieux papiers.
couché (couche de talc ou de kaolin) de meilleure qualité.
44,9 % 45,3 %

C'est la
4,331 MT production qui a 4,361 MT
le plus ralenti

– 3,2 % –5%

6,1 % 3,7 %

0,592 MT 0,346 MT

+ 2,4 % C'est le seul – 2,1 %


secteur où la
production a
augmenté depuis

% de la production totale
Papiers à usages sanitaires de papiers et cartons Papiers industriels et spéciaux
La technique de fabrication de pointe de ces papiers garantit
et domestiques Production en 2001 l'authenticité et l'inviolabilité des documents officiels.
Le papier crêpé s’utilise pour le papier toilette
et les essuie-tout. Les serviettes de tables
en millions de tonnes Ils s’utilisent en premier lieu pour des usages fiduciaires
(billets de banque, chèques, billets du loto…). Les papiers
se composent de papier mousseline. Evolution de la production à cigarettes se classent aussi dans cette catégorie ainsi que
en un an (2001/2000) les papiers à usages industriels (papiers ignifugés ou abrasifs).

Du papyrus au bois Carrefour à l’écoute


Vers 2500 av. J.-C. : le papyrus devient
un support d’écriture en Egypte. Sa tige
de l’an 105 après J.-C. et attribuée à Tsaï-Lun, ministre
de l'agriculture.
de l’environnement
Afin de garantir l’origine du papier
s’utilise pour la confection des feuilles. X e siècle : premiers moulins à papier en Europe près qu’il utilise, Carrefour travaille depuis
IIIe siècle av. J.-C. : en Asie Mineur, de Valence (Espagne). un an avec le WWF - World Wildlife
des tanneurs obtiennent des peaux très fines 1799 : invention de la première machine à papier en Fundation - dans le but d’encourager
sur lesquelles ils écrivent : c'est le parchemin. continu par le Français Louis Nicolas Robert, inspecteur les papetiers à demander le label FSC
Vers 200-100 av. J.-C. : la Chine découvre qu’il est à la papeterie d'Essonnes. qui certifie l’équilibre de la faune et
possible de réaliser du papier à partir de vieux chiffons en 1839 : le chimiste français Payen découvre la cellulose de la flore, la viabilité économique de
chanvre et d’écorces de bambou et de mûrier écrasées. sous forme de fibres dans le bois : pour la première fois, l’exploitation et le respect des droits
Pourtant, officiellement, cette invention est datée ce dernier est utilisé comme matière première. des travailleurs.

Pour en savoir plus


Confédération de l'industrie française des papiers, cartons et celluloses (COPACEL) : 154, bd Haussmann 75008 Paris (01 53 89 24 00 – www.copacel.fr)
Livres : Le papier : une aventure au quotidien, Découvertes Gallimard ; La saga du papier, éditions Arte Internet : www.copacel.fr; www.moulinduverger.com
Sources : REVIPAP (Groupement français des papetiers utilisateurs de papiers recyclables), COPACEL (Confédération française
de l'industrie des papiers, cartons et celluloses), Usine de papier STORA ENSO à Corbehem (Nord)

Retrouvez les infographies animées sur www.carrefour.fr (rubrique : consommer malin)