Vous êtes sur la page 1sur 10

Budget de trésorerie

Licence 3 de gestion, ESAA Alger 2019 - David VERSTRAETE

Application : le plan de financement

Une entreprise envisage de réaliser le programme d’investissement suivant :


• achat d’un terrain en cours d’année n : 300 000 €
• construction d’un bâtiment en n+1 : 1 400 000 €
• achat de machines en n+1 : 500 000 €, en N+2 : 200 000 €
• Les CAF prévisionnelles sont les suivantes :
• 450 000 € en n et n+1
• 650 000 € à partir de n+2
• Ces CAF sont calculées avant prise en compte de nouveaux financements et sans les cessions
prévues.
• Une cession d’immobilisation est prévue en n pour un montant de 100 000 € nets d’impôts.
• Le BFRE prévisionnel représente 50 jours de CA HT ; celui-ci passera de 6 000 000 € en n et n+1 à
8 500 000 € en n+2 et à 10 000 000 € les années suivantes.
• L’entreprise dispose initialement d’une trésorerie de 160 000 € avant financement du BFRE.
Les financements envisageables sont :
• une augmentation de capital pour 500 000 €
• un endettement sur 6 ans contracté à la fin de l’année n+1, remboursable par fractions constantes au
taux de 10% (taux de l’IS est de 40%).

Application du BFR normatif

Une société étudie un projet concernant un nouveau produit qui sera vendu à 350 € pièce.
Les prévisions concernant le coût de production d'une unité du produit nouveau sont les suivants :
Matières premières : 49 €
Salaires nets : 140 €
Cotisations sociales : 70 €
Dotations aux amortissements : 35 €
Soit un coût de production total de 294 €
Le coût d'un article en-cours de production est estimé comme suit :
Matières premières : 49 €
Salaires et cotisations sociales : 105 €
Dotations aux amortissements : 17,5 €
Soit un coût de production des en-cours de fabrication : 171,5 €
On considère que le taux de TVA est unique et de 20 %.

Les différents services de l'entreprise vous fournissent les délais d'écoulement prévisionnels suivants :
Durée prévue Origine de l'information
Stockage des matières premières 30 jours Service des approvisionnements
stockage de produits finis 10 jours services des ventes
cycle de production 2 jours service des études techniques
crédits clients 45 jours service des ventes
crédits fournisseurs 90 jours Service des approvisionnements

On estime également que la TVA est payée le 21 de chaque mois, les salaires sont payés le dernier jour du
mois et les cotisations sociales sont payées le 15 du mois d'après.

Calculez le BFRE normatif.

1
Cas COOKIE (estimation du BFR en partie variable)

La société Cookie est une grande société cotée. Elle a décidé de filialiser la production et la commercialisation d'un
produit nouveau, appelé à connaître un succès immédiat et relativement considérable.

Le rapport sur les conditions d'exploitation du produit nouveau regroupe les informations suivantes :

- chiffre d'affaires hors taxes (CA HT) annuel prévu : 162 millions d’euros;
- stocks : ils représenteront en moyenne 12 jours de CA HT; coefficient de pondération = 0,4;
- clients : 50 % régleront au comptant , 40 % à 30 jours fin de mois, 10 % à 60 jours;
- fournisseurs : ils accorderont un crédit moyen de 30 jours. Coefficient de pondération = 0,4;
- salaires nets : payés à la fin de chaque mois. Montant annuel prévu : 24 millions d’euros;
- charges sociales : payés le 10 du mois. Montant annuel prévu : 16 millions d’euros;
- TVA : taux normal. Règlement le 24 de chaque mois.
n TVA déductible : coefficient de pondération : 0,08;
n TVA collectée : toutes les ventes seront soumises à la TVA.

Sur base de ces informations, estimez le BFR en fonction du chiffre d’affaires.

Cas MORIS (BFR normatif et plan de financement)


Afin d’établir le plan de financement relatif à une extension de l'entreprise Moris, on a relevé les éléments
suivants en vue de calculer le besoin en fonds de roulement d’exploitation de cette nouvelle activité.

Données d'exploitation

Ø Prix de vente unitaire hors taxe. : 45 € (T.V.A. : taux normal)

Ø Production :
• Coût proportionnel unitaire :
- Matières : 10 € (T.V.A. au taux normal)
- Main-d’œuvre directe : 5 €,
- Frais divers : 5 € (T.V.A. au taux normal),
• Coût fixe de production : 1 000 000 € se décomposant en :
- Charges de personnel : 200 000 €
- Autres charges décaissables : 200 000 € : (soumises pour 60% à une T.V.A. au taux
normal)
- Dotations aux amortissements : 600 000 €

Ø Distribution
• Coût proportionnel unitaire
- Main-d’œuvre directe : 1 €,
- Matières consommables et fournitures diverses : 4 € ( T.V.A. au taux normal ).
• Coût fixe de distribution : 100 000 € se décomposant en :
- Charges de personnel : 50 000 €
- Autres charges décaissables : 40 000 € (T.V.A au taux normal)
- Dotations aux amortissements : 10 000 €(

Ø Quantités fabriquées et vendues prévues : 100 000 unités pour la première année et 120 000 unités pour
les années suivantes réparties sur 11 mois, l’entreprise est fermée au mois d’août.

2
Durées

Les temps d'écoulement calculés à partir des conditions normales d'exploitation sont les suivants :

Ø Date limite de paiement de la T.V.A. : le 20


Ø Stock de matières premières : 20 jours
Ø Durée du cycle de fabrication : 10 jours
Ø Fournisseurs de matières premières : 30 jours
Ø Crédit sur autres achats et frais divers : 20 jours
Ø Stock de produits finis : 30 jours
Ø Crédit clients : 45 jours
Ø Stock de matières consommables : négligeable
Ø Salaires versés le 28 du mois
Un acompte peut être versé le 10 du mois représentant 1/3 du salaire net mensuel. 30% des salariés en
demande le paiement
Ø Organismes sociaux : le 15 du mois suivant

Informations complémentaires

Ø Les stocks de produits en cours sont valorisés en supposant que :


• 50% des matières premières seront incorporées au début du cycle de production et le solde lorsque
le produit est à 50% de taux d’avancement.
• les autres charges sont incorporées régulièrement tout au long du cycle de production.
Ø Charges de personnel : les salaires nets représentent 60% des charges de personnel.
Ø L’entreprise cotise à une caisse de congés payés et ne verse donc pas de rémunérations durant le mois de
fermeture, les autres congés sont individuels, répartis régulièrement sur l’année, et ne remettent pas en
cause l’activité de l’entreprise.
Ø Les charges de structure sont supposées réparties sur 11 mois.

1- Exprimer le besoin en fonds de roulement d’exploitation correspondant à la période normale


d’activité en jours de chiffre d’affaires hors taxe pour la partie proportionnelle et euros pour la partie
fixe.
2- Valoriser ce besoin pour les deux premières années. Comment ce besoin évolue-t-il par rapport au chiffre
d’affaires ?
3- Si les investissements nécessaires au projet sont estimés à 7 000 000 € (la première année), quels
financements externes sont envisageables (montant, type, date) ?

Cas VUILLIN (Prévision du BFR)

Pour l’exercice 2019, Vuillin Emballages projette le lancement d’un produit nouveau, Servipack : plateau repas pour
self-service. Une étude préalable a permis d’établir les prévisions suivantes (hors TVA) :

- coûts proportionnels unitaires de production :


* matières et fournitures : 8 € ;
* main-d’œuvre directe : 6,50 € ;
* charges diverses : 6 €.
- coûts fixes de production :
* amortissements linéaires : 800 000 € ;
* autres coûts fixes décaissables : 360 000 €.
- coûts proportionnels unitaires de distribution :
* fournitures diverses : 5,5 € ;
* main-d’œuvre directe : 2,5 €.
- coûts fixes de distribution :
* amortissements linéaires : 30 000 € ;
* autres coûts fixes décaissables : 54 000 €.

3
La production et les ventes sont supposées régulières sur une année de 360 jours. Le taux de TVA de 20% s’applique
à toutes les opérations (les coûts fixes ne sont pas soumis à la TVA). La TVA à décaisser est versée le 20 du mois.

Les ventes prévues pour le premier exercice s’élèvent à 120 000 unités ; pour le second exercice, elles s’élèvent à 138
000 unités.

Les conditions d’exploitation prévues sont résumées dans le tableau qui suit :
Eléments Délai de rotation en jours
Stocks de matières et fournitures de production 30 jours
Stock de fournitures diverses de distribution 18 jours
Stock de produits finis 20 jours
Crédit fournisseurs matières et fournitures 40 jours
Crédits sur charges diverses 25 jours
Crédit clients 45 jours
Crédit sur autres coûts fixes 15 jours

La durée du cycle de fabrication est de 5 jours. Les produits en cours sont estimés à 100% pour les matières
premières et à 50% pour la main-d’œuvre et les charges diverses proportionnelles de production.

Le prix de vente unitaire prévu est de 44 € hors TVA.

Travail à faire :

1° Déterminer le besoin en fonds de roulement en jours de vente hors taxes en distinguant la partie variable et la
partie fixe.
2° Evaluer le besoin en fonds de roulement d’exploitation prévisionnel

4
Application du budget de trésorerie mensuel

On souhaite établir le budget de trésorerie de l’entreprise pour les 6 premiers mois de l’année.
On a extrait du bilan des éléments suivants :
Actif Passif
Créances clients 2300 (1) Résultat net 1050
Dettes financières 900 (2)
Dettes fournisseurs 1000
Disponibilités 50 Etat, TVA à payer 200
Compte de régularisation 300 (3)
(1) dont 300 pour l’étranger
(2) remboursement de 150 en mars chaque année
(3) charges à payer en janvier

Par ailleurs, on vous donne les renseignements suivants (les sommes sont hors taxes)

CA prévisionnel annuel (uniformément réparti sur l’année) :


Ventes en France : 21 600 (crédit : 30% 30 jours fin de mois et 70% 60 jours fin de mois).
Ventes à l’étranger : 12 000 (crédit 60 jours)
Achats de marchandises : Application du budget de trésorerie.doc Application du budget de trésorerie.doc
Livraison de 900 tous les deux mois (la première début janvier)
Crédit fournisseurs : 60 jours
Charges annuelles (uniformément réparties sur l’année)
Frais de personnel : 7560 dont 1/3 de charges sociales. Les salaires sont réglés en fin de mois. Les cotisations
sont réglées le 10 du mois suivant.
Charges externes : 3600 (soumis à TVA)
Charges financières : 900
Impôts et taxes : 600
Dotations aux amortissements : 1200
TVA à 20% : règlement le 22 de chaque mois

Cas Trois rivières


Leader du marché depuis quelques années, la société Trois Rivières fabrique un produit unique.
Son activité a beaucoup déclinée. Début 2018, elle envisage de lancer une grande campagne de
publicité axée sur les performances technologiques de ce produit. Les ventes sont soumises à
des variations saisonnières. Pour l’exercice 2018, les prévisions sont données dans l’annexe 1.

Travail demandé :
1. Etablir pour les 3 premiers mois de l’exercice 2018 :
a. le budget de TVA ;
b. le budget des encaissements ;
c. le budget des décaissements.
2. En déduire le budget général de trésorerie et conclure.

Annexe 1 : Renseignements sur l’activité.

1. Ventes annuelles de 1 800 produits au prix unitaire de 5 000 hors taxes, avec les coefficients saisonniers mensuels
suivants :

Janvier....................... 0,9 Février ...................... 0,7 Mars........................... 1,5


Avril ........................... 1,3 Mai ............................. 1,2 Juin ............................ 0,9
Juillet ........................ 1,2 Août ........................... 1,3 Septembre ................ 0,8
Octobre ..................... 0,8 Novembre ................. 0,8 Décembre .................. 0,6

Le taux de TVA est de 20% ;

5
Les clients règlent en moyenne 20% de leurs achats au comptant, et 80% à 30 jours.
2. Achats de matières premières : 4 000 kg à 60 hors taxes le kg, tous les trois mois, le premier achat ayant lieu en janvier.
Le taux de TVA est là aussi de 20%. Les fournisseurs sont payés au comptant.
3. Production : 160 produits par mois.
4. Frais de fabrication :
Ø Variables : (proportionnels à la production) 1 800 hors taxes par produit. Ils sont réglés le mois même de leur
apparition. La moitié de ces charges supportent un taux de TVA de 20%.
Ø Fixes : montant annuel 440 000. Ils comprennent 80 000 d’amortissements et supportent un taux de TVA de 20%.
Ils se répartissent uniformément sur les douze mois de l’année et sont réglés le mois même.
5. Frais administratifs :
Ils s’élèvent annuellement à 260 000 et peuvent être considérés comme fixes. Ils sont réglés le mois même. Ils comprennent
20 000 d’amortissements. Ces frais ne sont pas soumis à la TVA.
6. Frais de distribution :
Les représentants sont rémunérés à la commission. Ils perçoivent leur dû le mois suivant celui des ventes correspondantes,
soit 10% du Chiffre d’affaires hors taxe.
7. Emprunt :
La société Trois Rivières doit rembourser en mars un emprunt pour un montant de 200 000. Les intérêts sont compris dans
les frais administratifs.
8. Un matériel de production doit être acheté en mars. Sa valeur est de 400 000 hors taxes (Taux de TVA : 20%). Il est
envisagé de le payer en juin.
9. Le stock final de matière première est égal au stock initial.
10. Il n’y a pas d’acomptes d’impôt sur les sociétés, compte tenu du résultat déficitaire de l’exercice 2017. par contre,
l’imposition forfaitaire annuelle sera négligée.

Annexe 2 : Bilan simplifié de la société Trois Rivières au 31/12/2017

Brut Amortis. et Net


provisions
Actif immobilisé Capitaux propres
Immobilisations Corporelles 1 000 000 300 000 700 000 Capital 900 000
Réserves 103 000
Résultat -235 280
Total I 1 000 000 300 000 700 000 Total I 767 720
Actif circulant Emprunt 200 000
Stock matières premières 720 720 Concours bancaires 550 000
Stock produit finis 300 000 300 000 Dettes diverses 153 000
Clients & comptes rattachés 500 000 500 000
Créances diverses 120 000 120 000
Disponibilités 50 000 50 000
Total II 970 720 0 970 720 Total II 903 000
Total Actif 1 970 720 300 000 1 670 720 Total Passif 1 670 720

Les clients régleront en janvier 2018.


Les créances diverses seront encaissées en janvier 2018.
Les dettes diverses concernent la TVA à décaisser pour 78 000 et les commissions des représentants pour
75 000. Elles feront l’objet d’un règlement en janvier 2018.

6
Cas ARMOR SA

ARMOR SA est une société anonyme au capital de 4 800 000 € entièrement libéré (4 800 000 actions d’un
nominal de 1€). Cette entreprise fabrique un GPS étanche à l’usage des randonneurs, des navigateurs, des
cyclistes … des automobilistes. L’entreprise est assujettie à la TVA au taux normal de 20 % sur l’ensemble de
ses activités. L’entreprise exporte 20 % de sa production dans la zone euro. Les ventes prévues pour le prochain
exercice sont de 198 000 unités au prix unitaire de 350 €. Ce prix inclut de nombreux services proposés à titre
gratuit aux acquéreurs du produit. L’activité est saisonnière et les services commerciaux de l’entreprise ont pu
établir des cœfficients saisonniers suivants :
Janvier à mars : 0,9,
Avril à juin : 1,4,
Juillet à octobre : 0,9,
Novembre à décembre : 0,75. La clientèle se répartit en trois groupes avec les conditions de règlement suivantes
:
25 % du CA HT : au comptant,
50 % du CA HT : à 30 jours,
25 % du CA HT : à 60 jours.
La commercialisation est assurée par un réseau de représentants qui perçoivent une commission de 5 % du CA
HT dont le règlement intervient le mois suivant. L’activité de production relativement régulière s’étale sur 11
mois. La fermeture annuelle couvre le mois d’août. Les achats mensuels s’élèvent à 1 440 000 € HT. Ils sont
réglés à hauteur de 40 % au comptant et pour 60 % à 60 jours. La rémunération annuelle du personnel est prévue
à 18 000 000 € et les charges sociales à 7 200 000 €. Les salaires sont réglés en fin de mois par virements. Le
paiement des charges sociales s’effectue le mois suivant par chèque. Les autres charges, réglées au comptant,
comprennent les achats de matières consommables et de services externes. Elles sont estimées à 14 982 000 €
HT pour l’année dont un montant de 1 782 000 € relatif aux dotations aux amortissements. Le solde est réparti
sur 11 mois. La TVA grevant les achats assujettis est en moyenne de 127 200 € par mois. Pour répondre à la
demande et améliorer la productivité, l’entreprise envisage de faire l’acquisition d’une nouvelle ligne de
production pour un prix HT de 2 280 000 €. Le matériel doit être livré courant janvier. Le règlement se fait comme
suit : 566 880 € TTC à la livraison, le solde en 6 versements égaux à partir de février. Au cours de l’année
précédente, l’entreprise avait obtenu de sa banque un crédit à moyen terme d’un montant de 3 600 000 €
remboursable en 5 amortissements constants en capital le 30 juin de chaque année. Le premier remboursement
intervient au cours de l’exercice N+1. Le taux d’intérêt est de 6 % sur le capital restant dû. Comme les années
précédente, l’assemblée générale des actionnaires a décidé de mettre en paiement, le 30 avril, un dividende de
720 000 €. Au cours de cette assemblée, il a été décidé de porter le capital à 10 000 000 € par incorporation de
réserves. En matière d’impôt sur les sociétés, l’entreprise est soumise à un taux de 33 1/3 (prendre un tiers). Elle
verse les acomptes provisionnels en mars (223 200 €) juin (279 000 €) septembre (279 000 €) et décembre (223
200 €). Le solde de l’impôt est versé le 15 avril. La provision pour congés payés (N+1) est estimée à 2 940 000
€. Les stocks finaux (N+1) de matières premières et de produits finis sont estimés respectivement à 863 010 € et
à 717 000 €.

7
Bilan au 31-12-N

Clients 4 831 680 : à 30 j 3 612 480, à 60 j 1 219 200


État : 337 920 : crédit de TVA
Emprunt 3 708 000 : emprunt 3 600 000,
ICNE 108 000
Fournisseurs : à 30 j 1 152 780, à 60 j 1 124 340
Dettes fiscales et sociales : provisions pour congés payés et commissions 1 584 000 (dont 420 000 pour les commissions), sécurité sociale 720 000,
TVA à décaisser 349 440, solde impôt sur les bénéfices 241 680

Questions
1) Afin d’établir le budget de trésorerie, construisez le budget des ventes, le budget des achats, le budget de TVA.
2) En prenant en compte l’ensemble des informations disponibles, établissez le plan de trésorerie.
3) En considérant que l’entreprise peut se financer en ayant recours à un découvert mobilisable remboursable
chaque mois au taux de 9 % l’an, équilibrez le plan de trésorerie. Commentez la situation ainsi obtenue.
4) Établissez le compte de résultat prévisionnel (annexe 3).
5) Construisez le bilan prévisionnel (annexe 4)

8
Annexe 1 : Répartition de l’activité

Utilisation des cœfficients saisonniers


0,9 x 3 = 2,7 1,4 x 3 = 4,2 0,9 x 4 = 3,6 0,75 x 2 = 1,5
∑ 12 La somme de douze est équivalente à l’activité annuelle soit 198 000 unités.

Annexe 2 Tableau d’amortissement de l’emprunt

Années Capital restant Amortissement Intérêts sur le Annuités


dû constant capital restant

N
N+1 3 600 000 720 000 216 000 936 000
N+2 2 880 000 720 000 172 800 892 800
N+3 2 160 000 720 000 129 600 849 600
N+4 1 440 000 720 000 86 400 806 400
L’emprunt est contracté le 30-06-N
L’annuité est décaissée le 30 juin de chaque année à partir du 30-06-N+1

Années Intérêts payés pendant Intérêts courus et non


l’exercice échus
N 108 000 108 000
N+1 194 400 86 400
N+2 151 200 64 800
N+3 108 000 43 200
N+4 64 800 21 600
N+5 21 600
648 000

9
Annexe 3 Compte de résultat

(présentation analytique) HT

10