Vous êtes sur la page 1sur 7

Sage Serveur

Sage Serveur est une application s’installant sur le poste serveur et les postes clients dans le cadre
de l’exploitation des bases de données Sage Propriétaires en multi-utilisateurs.

L’installation de la partie serveur créée le service Sage Serveur (C:\Windows\system32 ou


SysWOW64\CBASE.EXE) et l’icône Sage Serveur dans le Panneau de configuration (C:\Program
Files (x86)\ntmaes\CBase.cpl).

Sage Serveur Partie Serveur


Architecture Réseau
Sage Paie

Répertoire de stockage partagé


contenant les données Sage
(mae, gcm, imo, mdp, prh)

Poste Serveur
Sage Serveur Partie Client

Sage Paie Partie Client

Applications Sage

Poste Client Poste client Poste Client

Important : comme pour toute installation Sage, l’installation de Sage Serveur doit être
effectuée avec un compte Administrateur ou disposant des privilèges Administrateur et le
contrôle des comptes utilisateurs (UAC) doit être désactivé ou positionné au niveau le plus
bas.

page 1
Impossible de passer en accès Multi-Utilisateurs

Sur le poste serveur :

- Les fichiers doivent être stockés physiquement sur le poste où la partie du serveur Sage est
installé
- Le service Sage Serveur doit être démarré sur le poste serveur
- Si un pare feu est actif sur le pose serveur, il convient de s’assurer qu’une exception est bien
créée pour le port 4867. Si le pare feu Windows est utilisé, l’exception est automatiquement
proposée lors de la première installation de Sage Serveur :

- Il est possible de vérifier la disponibilité du port en exécutant la commande DOS suivante :

Netstat –ano | find ":4867"

 Le port doit afficher l’état « LISTENING » afin de confirmer qu’il est bien en écoute. Si
le port est occupé par un autre service, il est possible de vérifier le processus associé en
utilisant la commande tasklist et l’identifiant renvoyé par la commande précédente en
dernière position (3812 dans cet exemple) :

tasklist | find "XXXX"

page 2
- Le répertoire de stockage doit être partagé aux utilisateurs Sage et doit également disposer
dans les sécurités du compte Système en contrôle total (compte de démarrage par défaut du
service Sage Serveur) :

- Privilégier un chemin d’accès court et sans caractères spéciaux sur le serveur pour stocker les
fichiers.

Sur le poste client :

- Vérifier que le mode d’accès est bien sur Accès avec Sage Serveur Windows TCP/IP ou sur
Accès avec Sage Serveur Windows. Si l’icône Sage Installation n’est pas présent dans le
Panneau de configuration, il est possible de le lancer par C:\Program Files\Common
Files\Sage\CBInst32.cpl
 Le mode d’accès est dépendant des dll installées dans C:\Windows\Winsxs. Si le mode
d’accès n’est pas disponible, il convient de réinstaller les applications. Ne surtout pas
renommer des fichiers du répertoire Winsxs !
- L’accès aux fichiers doit se faire via un lecteur réseau (Z:\) et non via le voisinage réseau
(\\Nom du serveur\...).

page 3
- Si la problématique de passage en multi est consécutive à un plantage et une déconnexion via
la Maintenance, il peut être nécessaire de passer les fichiers en mono puis les repasser en
multi afin de réactiver l’option dans les fichiers liés.
- La clé utilisée doit bien faire mention d’un nombre de poste (A Propos de / Bouton Clé)
- Afin de vérifier si la connexion se fait bien en TCP/IP, il convient de vérifier à partir du serveur
dans l’icône Sage Serveur si le mode d’accès indiqué est bien TCP/IP lorsque l’utilisateur est
connecté à la base.

« Erreur d’accès » en ouverture de fichier

Ce message signifie que Sage Serveur n’est pas capable d’authentifier correctement l’utilisateur ou
que le service n’a pas les droits pour ouvrir le fichier.

 Vérifier que l’accès se fait bien à partir d’un lecteur réseau. Attention, Sage Serveur est
sensible aux normes DOS, il faut donc s’assurer que le lecteur réseau est lié à un chemin
simple : pas trop long, sans caractères spéciaux, éviter les chemins « cachés » ($)
 Vérifier que le compte Système est bien associé en contrôle total au répertoire de stockage
des fichiers.
 Vérifier qu’un antivirus ou un firewall ne bloque pas les connexions de Sage Serveur, les
désactiver provisoirement pour tester.
 Vérifier à partir de la base de registre si les remarques associées aux partages n’affichent
pas des noms trop longs :
o Aller dans la clé
HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\services\LanmanServer\Shares
pour visualiser tous les répertoires partagés.
o Pour chaque clé, vérifier la valeur se trouvant sur la ligne Remark. Si le nom est
trop long, il faut vider la valeur.

« Accès refusé » en ouverture de fichier

Ce message signifie que l’utilisateur ne dispose pas de droits suffisants sur le répertoire partagé.

 Vérifier que l’utilisateur concerné soit bien référencé dans les utilisateurs du partage et
qu’il dispose bien des droits en lecture / écriture à cet emplacement.

page 4
« La mappage entre les nom et les ID de sécurité n’a pas été
effectué » en ouverture de fichier

Ce message apparaît dans l’exploitation d’un réseau en Workgroup (voir annexes). Dans ce cas,
les utilisateurs ne sont pas automatiquement authentifiés sur le poste serveur comme dans une
gestion de domaine.

 Créer le compte utilisateur du poste client directement sur le poste serveur. Attention, il
est impératif de respecter scrupuleusement les informations saisies sur le poste client et ce
pour les zones Nom, Nom Complet et Mot de passe.

« La version de Sage Serveur n’est pas à jour » en ouverture de


fichier

La version de la partie serveur est inférieure à la version des applications utilisées.

 Mettre à jour la partie serveur de Sage Serveur


o Il est possible de vérifier la version de la partie serveur à partir de l’icône Sage
Serveur dans le Panneau de configuration ou dans Programmes et Fonctionnalités
de Windows en affichant la colonne Version.
o La version dans la partie client est visible dans Sage Installation. Ci-dessous la
correspondance des versions :

V16.05
Applications V16.01 V7.01 V7.02 V7.10 V7.11 V7.50 V7.70
V16.50
Client 11.10 11.20 12.01 12.02 12.04 12.05 12.10 13.00

page 5
Annexes :

Sage Serveur et IP v6 :

Pour les versions Sage 100 Windows, sur une architecture de type IP v6 pur (sur le poste client ou
sur le poste serveur), seul le protocole NetBeui permet d’accéder aux bases de données en mode
Multi-Utilisateurs. En effet, Sage Serveur i7 n’est à l’écoute que sur des adressages IP v4.
Ainsi, pour les versions Sage 100 Windows, il n’est pas possible de se connecter en Multi-
utilisateurs en utilisant le protocole TCP/IP lorsque le poste client et/ou le poste serveur, est en
configuration réseau IP v6 pur.

Tableau récapitulatif Sage 100 Windows


Ci-dessous, le récapitulatif des protocoles supportés par le Sage Serveur i7 pour accéder aux bases
de données en mode Multi-utilisateurs suivant le type d’architecture IP mise en place :

REMARQUE
Pour les applications Sage 100 Windows, les protocoles utilisés sont représentés par :
 NetBeui : Accès avec Sage Serveur Windows

 TCP/IP : Accès avec Sage Serveur Windows TCP/IP

Les différences entre un Workgroup (Groupe de travail) et un domaine :

- Dans un Workgroup
o Tous les ordinateurs sont des homologues, aucun ordinateur n’en contrôle d’autres.

o Chaque ordinateur a un ensemble de comptes d’utilisateur. Pour ouvrir une session sur
un ordinateur d’un groupe de travail, vous devez disposer d’un compte sur cet
ordinateur.

o Il n’y a en général pas plus de vingt ordinateurs.

o Un groupe de travail n’est pas protégé par un mot de passe.

page 6
o Tous les ordinateurs doivent se trouver sur le même réseau local ou le même sous-
réseau.

o Il existe aussi une notion de Groupe résidentiel dans lequel le partage d’images, de
musique, de vidéos, de documents et d’imprimantes avec d’autres personnes sur un
réseau domestique est facilité. Un groupe résidentiel est protégé par un mot de passe,
mais vous ne devez entrer le mot de passe qu’une seule fois, lorsque vous ajoutez
votre ordinateur au groupe résidentiel.

- Dans un Domaine :
o Un ou plusieurs ordinateurs sont des serveurs. Les administrateurs réseau utilisent les
serveurs pour contrôler la sécurité et les autorisations sur tous les ordinateurs du
domaine. Cela permet de réaliser plus facilement des changements, car ils sont
automatiquement appliqués sur tous les ordinateurs. Les utilisateurs d’un domaine
doivent fournir un mot de passe ou d’autres informations d’identification chaque fois
qu’ils accèdent au domaine.

o Si vous possédez un compte d’utilisateur sur le domaine, vous pouvez vous connecter à
tout ordinateur du domaine, sans nécessiter de compte sur cet ordinateur.

o Vous ne pouvez généralement apporter que des modifications limitées aux paramètres
d’un ordinateur car les administrateurs réseau veulent souvent s’assurer d’une certaine
cohérence entre les ordinateurs.

o Un domaine peut être constitué de milliers d’ordinateurs.

o Les ordinateurs peuvent se trouver sur des réseaux locaux différents.

page 7