Vous êtes sur la page 1sur 161

THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

MÉDECINES
ÉNERGÉTIQUE :
LA « CLÉ » MANQUANTE
Les médecines énergétiques, magnétiques, auriques,
vibratoires, quantiques, informationnelles sont des
thérapies basées sur la circulation des énergies. Leur
objectif commun : rétablir l’équilibre dans l’organisme.
Elles apportent des clés essentielles, voire manquante,
à la compréhension bio-électrique des processus de
guérisson.

Miriam Gablier : Qu’est-ce que la médecine énergétique ?


Quelles sont les thérapies englobées par ce terme ?

James Oschman : La médecine énergétique regroupe toutes les


approches thérapeutiques qui ont en commun de dialoguer avec
l’organisme en lui apportant différentes formes d’énergies. Ces
énergies sont détectables par des moyens scientifiques ou par des
thérapeutes sensibles. Cette famille thérapeutique inclut les techniques

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

manuelles, les passes énergétiques, l’acupuncture et de nombreux


systèmes traditionnels de médecine, l’homéopathie. Il faut aussi
compter les approches qui utilisent les huiles essentielles, les extraits
de plantes, les cristaux, la couleur, la lumière, le son et les machines
électromagnétiques à visée thérapeutique. En comprenant que le corps
est composé de systèmes d’énergie, la médecine énergétique s’occupe
de tout un pan que la médecine conventionnelle occidentale a laissé de
côté. Il est d’ailleurs stupéfiant de constater que de nombreux
médecins pensent encore qu’il n’existe pas de systèmes énergétiques
au cœur des organismes vivants, que tout n’est que biochimique.

M.G : La réalité énergétique du corps humain est donc


reconnue par la science ?

J.O : Oui. Aujourd’hui, il est totalement et scientifiquement admis que


le corps possède de nombreux champs d’énergie. Ces champs sont
identifiés par des technologies de pointe telles que
l’électrocardiogramme, l’électroencéphalogramme,
l’électromyogramme, l’IRM ou encore le SQUID, etc. Les champs les
mieux documentés sont les flux électriques produits par le cœur, le
cerveau et les muscles. La physique ayant démontré qu’un flux de
charges électriques dans le corps génère forcément des champs

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

magnétiques, nous comprenons que le corps créé des champs


magnétiques, qui peuvent aller au-delà du corps. L’activité électrique
du cœur produit par exemple un champ magnétique mesuré à plus de
45 cm autour de l’organe. Il pourrait même parfois atteindre plusieurs
mètres. Ces données scientifiques rejoignent la description des corps
subtiles, telles que les méridiens d’acupuncture, les couches de l’aura.

M.G : Ainsi, lorsque nous sommes proches de quelqu’un,


nos champs énergétiques pourraient s’interpénétrer ?

J.O : Absolument, nos champs peuvent même s’influencer. Lorsqu’un


masseur, un guérisseur, un praticien de Reiki ou autre, travaille sur ou
près du corps de quelqu’un, les champs qui émanent de lui peuvent
induire de nombreuses réactions parfaitement mesurables dans les
tissus du patient. Ces réactions énergétiques peuvent, à leur tour,
interagir avec les processus biologiques. C’est le principe même des
soins énergétiques. L’intention thérapeutique a d’ailleurs été mesurée.

M.G : Comment une intention peut-elle influencer les


champs énergétiques ?

J.O : Les pensées donnent naissance à des schémas spécifiques


d’activité électrique et magnétique dans le système nerveux du

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

thérapeute. Ceux-ci peuvent se diffuser à travers ses champs vers la


personne sur laquelle il travaille. L’ajout d’une intention thérapeutique
provoquent alors des échanges subtils, mais mesurables. Les
scientifiques décrivent d’une part la manière dont nos sentiments, nos
pensées, nos paroles peuvent provoquer de profondes modifications
dans notre propre biochimie. Ils expliquent également comment, via
les champs, notre activité psychique et émotionnelle a un impact sur
l’organisme des personnes avec qui nous sommes en contact. Ces
signaux ne sont ni mystérieux, ni mystiques : il s’agit des mêmes
énergies que celles mesurées par les physiciens. Nous parlons
simplement de biomagnétisme au lieu de magnétisme, ou de
bioélectricité au lieu d’électricité. Ces champs sont particulièrement
importants. Les cellules organisent par exemple, leur communauté par
un « chuchotement » énergétique.

M.G : Il y aurait une sorte de « murmure » cellulaire ?

J.O : Pas seulement un. Il y en a plusieurs. Les cellules et les tissus


vivants sont conçus pour s’adapter à différents types de forces et pour
utiliser différents niveaux de communication. Ainsi, de nombreux
systèmes dans le corps émettent, captent, stockent, libèrent,
conduisent et utilisent des énergies. Il y a bien sûr le réseau

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

biochimique, mais aussi les signaux électromagnétiques, électroniques,


thermiques, photoniques (lumière) et phoniques (sons). Certains
chercheurs évoquent également les ondes scalaires et les ondes de
torsion – qui pourraient correspondre à des formes d’énergies plus
« subtiles ». Et un grand nombre de scientifiques a même conclu que la
« matière » en tant que telle n’existe pas, que c’est une condensation
locale d’énergies. Notre corps « parle » ainsi un langage énergétique
fondamental. Il y excelle même. Pour vous donner une idée : une seule
cellule humaine est 10 000 fois plus efficace, énergétiquement parlant,
que le moindre transistor - composant de base des puces
électroniques et des circuits intégrés.

M.G : Des signaux énergétiques peuvent-il aussi être


défavorables ?

J.O : Le corps humain est incroyablement sensible. De très bas niveaux


d’énergie venant des mains d’un thérapeute, d’une huile essentielle,
d’un appareil de médecine énergétique peuvent être bénéfiques.
Toutefois, des signaux émis par une tour relais pour téléphone
cellulaire ou quelque autre technologie sans fil, peuvent avoir des effets
délétères sur les fonctions cellulaires. Tous nos sens sont des capteurs
d’énergie. Nos yeux détectent la lumière, nos oreilles les ondes

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

sonores, nos mains, quand elles touchent une surface, détectent ses
vibrations etc. Je suis assis là et toute ma perception de mon
environnement est basée sur l’énergie. Le corps est un expert en
détection de l’énergie.

M.G : Mais comment le corps s’y retrouve-t-il au milieu de


tous ces signaux ? Comment les cellules reconnaissent-
elles les messages dont elles ont besoin ?

J.O : Les fréquences sont un peu comme le langage du corps. Chaque


atome, chaque molécule, chaque cellule, chaque tissu, chaque organe a
une fréquence spécifique. Ce n’est pas la force du signal qui compte. Si
vous avez la bonne fréquence au bon endroit, ça communique. C’est la
raison pour laquelle l’aiguille spiralée d’acupuncture, le granule
d’homéopathie, une lumière ou un son, a un effet thérapeutique
considérable. Le corps répond à ces très faibles champs d’énergie qui
vibrent à la fréquence appropriée. Des personnes sévèrement brûlées
ont eu recours à la luminothérapie, des patients souffrant d’allergies
chroniques à l’homéopathie, des malades souffrant de diabète à des
dispositifs électronique, avec des résultats surprenants.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

M.G : Comment des fréquences extérieures communiquent-


elles avec les fréquences du corps ?

J.O : Par résonance. Quand des fréquences se ressemblent, elles se


mettent à résonner ensemble. Si par exemple, une fréquence
lumineuse correspond à la fréquence d’une fonction cellulaire, elles
résonnent ensemble et peuvent se transmettre de l’énergie. Le
concept de résonnance explique non seulement comment deux objets
peuvent s’entrainer, mais aussi comment ils peuvent interagir à
distance. On a démontré par exemple que des molécules peuvent
communiquer alors qu’elles sont séparées par des barrières physiques
bloquant tous signaux chimiques ou électriques. Les conséquences de
ces expériences sont majeures. Des molécules similaires et pourtant
distantes peuvent s’envoyer des signaux d’un bout à l’autre du corps.
Des molécules similaires et pourtant distantes peuvent absorber les
mêmes fréquences en provenance de l’environnement. Enfin, des
molécules similaires et pourtant distantes peuvent bénéficier de
signaux thérapeutiques même distants.

M.G : Ainsi, l’approche énergétique expliquerait les soins à


distance ?

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

J.O : J’ai toujours été fasciné par les soins à distance. Des guérisseurs
reconnus pour leurs prouesses thérapeutiques, trouvent qu’il est
parfois plus facile de travailler à distance que de visu. La résonnance
expliquerait une partie de ce phénomène. L’intrication quantique nous
donne une seconde explication. La physique quantique nous dit que
lorsque des particules élémentaires sont enchevêtrées, leurs
propriétés physiques sont liées l’une à l’autre. C’est l’histoire, assez
connue maintenant, des deux électrons jumeaux qui s’éloignent l’un de
l’autre à la vitesse de la lumière. Si nous changeons le « spin » (la
nature) du premier, cela impacte le « spin » du deuxième. Pourtant,
selon Einstein, aucune information n’est censée voyager plus vite que la
vitesse de la lumière. Comment communiquent-ils ? Cette question
n’est pas encore résolue. Toujours est-il qu’ils communiquent, c’est
prouvé. Et ce que la physique quantique implique, c’est qu’au final
notre réalité serait intriquée. Il a donc été mainte fois suggéré que
l’intention, la prière, ou la guérison à distance, actionnent cette
intrication quantique.

M.G : Mais n’y a-t-il pas au final, une sorte de cacophonie


dans le corps entre ces fréquences, ces résonances, ces
intrications ?

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

J.O : Je dirais plutôt que le corps est un orchestre symphonique. Nous


avons vu que des éléments intracellulaires ou cellulaires peuvent avoir
la même fréquence et résonner ensemble. Maintenant, ce que nous
savons aussi, c’est que des résonances peuvent créer des harmoniques
complexes avec d’autres résonances. Et nous pouvons mesurer et
analyser ces harmoniques. Voyez, c’est comme avec la musique.
Certains instruments, mettons des violons, vont résonner ensemble. Si
les violoncelles résonnent sur une autre fréquence, qui est un multiple
de la fréquence des violons, cela créé des harmoniques. D’une part, les
harmoniques produisent des échanges d’énergie et d’informations.
D’autre part, elles forment des ensembles cohérents et permettent à
différents systèmes de se synchroniser. Ces vibrations cohérentes ne
se limitent pas à la surface d’une molécule, d’une cellule ou d’un
organisme. Elles sont les propriétés collectives ou coopérative de
l’être entier. Du coup, en tant que telles, elles sont susceptibles de
servir de signaux coordinateurs. Elles pourraient coordonner les
processus de croissance, de fonctionnement, de réparation et de
défenses de l’organisme.

M.G : Vous voulez dire que rétablir une cohérence globale


permettrait de recouvrer la santé ?

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

J.O : Oui. Le corps s’ajuste de manière extrêmement rapide aux


changements. La guérison des blessures et le rétablissement d’une
maladie comptent parmi les processus les plus remarquables de la vie.
Ils impliquent les activités de nombreux systèmes régulateurs à travers
tout le corps. La plus petite piqûre modifie le comportement de
millions de cellules, de billions de molécules, de trillions d’atomes. Or,
la science médicale dominante propose que ce soient les nerfs et les
messagers chimiques qui assurent cette communication. Mais, le
traitement nerveux et la diffusion de molécules chimiques dans le
corps, sont trop lents. S’ils étaient responsables du métabolisme
cellulaire, il nous faudrait 10 000 ans pour digérer notre petit
déjeuner ! D’autres mécanismes plus rapides sont donc
nécessairement impliqués. De nombreux chercheurs soutiennent,
qu’au vu des données scientifiques actuelles, nous pouvons avancer
que le biochamp est un système de communication ultrarapide.

M.G : Nous serions dotés d’un système de communication,


qui ne serait pas de nature nerveuse, capable de prendre
des décisions ?

J.O : Oui. Et il semblerait que cette « matrice vivante », sorte de toile


continue qui s’étend de l’ADN vers tous les recoins du corps, capable

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

de stocker et transporter l’information, est un système bien plus


ancien, sur le plan évolutif, que le système nerveux. Cela veut dire que
des organismes primaires dépourvus de systèmes nerveux, pourraient
avoir recours à ce système de traitement de l’information. Par ailleurs,
autre fait surprenant, la matrice vivante n’a pas d’unité centrale ou
fondamentale. Il n’y a pas une partie qui soit primaire ou plus
importante, qui centraliserait l’information et qui serait en quelque
sorte le « cerveau » de la matrice. Nous faisons donc face à encore
beaucoup de questions. Nous ne savons pas, par exemple, comment à
partir d’une simple cellule, un organisme peut s’organiser et devenir
adulte. Nous ne connaissons toujours pas la source du « plan » qui
permet au corps de se rétablir vers la normale après une blessure ou
une maladie.

M.G : Ces informations ne sont-elles pas inscrites dans


l’ADN ?

J.O : On nous apprend en effet que l’ADN détient le schéma directeur


de la vie et que cette question est résolue. En réalité, l’ADN détient le
code pour l’assemblage des acides aminés en protéines mais la manière
dont les parties s’assemblent, pour donner un individu demeure
mystérieuse. Par exemple, alors que deux individus ont le même

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

ensemble d’organes, le processus formateur de ces organes n’est pas


similaire pour l’un et pour l’autre. Cela veut dire que des informations
concernant le « système entier » futur opèrent dès le départ.

M.G : Donc les scientifiques pensent qu’il y a un schéma


directeur qui indique comment la réparation doit se faire,
mais ils n’en connaissent pas la nature ?

J.O : C’est cela. Dans le cas d’une blessure, il a été remarqué qu’un
flux électrique appelé « courant de blessure » se produit depuis le lieu
du traumatisme. Ce courant semble responsable de la coordination
des réponses nécessaires au retour à la normale. Des chercheurs ont
ainsi suggéré que les champs de la peau guident le mouvement des
cellules qui referment les blessures. Donc les champs énergétiques
auraient quelque chose à voir avec le schéma directeur. Harold Saxton
Burr, anatomiste à l’université de Yale et chercheur en bio-
électronique, était convaincu que toute chose vivante, de la graine à
l’arbre, de la souris à l’homme, est formée et contrôlée par des
champs d’énergie porteur de mémoire et d’informations. Selon moi,
les champs informationnels sont le domaine de recherche le plus
important à l’heure actuelle, avec l’étude des biophotons, ces
particules de lumière à l’intérieur de nos organismes.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

COUPEURS DE FEU,
PANSEURS DE
SECRETS : LEUR
CAPACITE DE GUÉRISON
ILLIMITÉE
Ils seraient près de 6 000 en France. C’est très peu au
regard de leur nombre il y a encore un siècle, quand la
médecine en ville était difficilement accessible. Qu’on
appelle coupeurs de feu, panseurs de secret ou leveurs
de maux, le mystère qui les entoure génère une véritable
fascination. Jean-Luc Caradeau, auteur d’une trentaine
d’ouvrages sur les sciences occultes, est lui-même

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

coupeur de feu. Il lève le voile sur quelques-uns de leurs


secrets.

« Nous avons tous accès à une capacité de guérison pratiquement infinie, autant
sur nous-même que sur les autres. »

Miriam Gablier : Comment devient-on coupeur de feu ?

Jean-Luc Caradeau : Traditionnellement, les panseurs de secrets,


l’autre nom qu’on donne aux coupeurs de feu, sont des personnes qui
ont reçu un ou des secret(s) de quelqu’un. Il n’y a pas de « don » en tant
que tel. Au final, tout le monde peut couper un mal. Par contre, il y a
une transmission. La plupart du temps, cela vient d’un membre de la
famille, d’un oncle, d’une grand-mère, d’une arrière grande tante, d’un
cousin. Toutefois, cela peut aussi venir de quelqu’un de complètement
étranger. Par exemple, certaines personnes ont reçu des secrets d’un
voyageur qu’elles avaient hébergé. Le voyageur a estimé qu’il lui était
possible de leur donner afin de les remercier pour leur accueil. Par
ailleurs, Ernest Sevrin, dans son livre Croyances populaires et médecine
supranaturelle en Eure-et-Loire au XIXe siècle, rapporte qu’en Normandie
un père a acheté dans une fête foraine une formule contre les foulures.
Il l’a ensuite offert à sa fille qui l’aurait utilisé avec succès. Donc,

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

contrairement à ce que nous avons tendance à penser, il y a toute sorte


de transmissions, ce n’est pas juste un héritage familial. Et lorsque cette
transmission est familiale, la cérémonie est généralement très simple.
Par exemple, un ami m’a rapporté que, toujours en Normandie,
lorsqu’un « vieux gars » - c’est comme cela que les faiseurs de secret
sont appelés là-bas – veut transmettre son secret, il convoque le jeune
qu’il a choisi pour boire un verre. Là, il lui dit ou lui montre son secret.
S’il a un cahier sur lequel est écrite une prière ou une formule, il le lui
donne aussi. Et c’est tout.

M.G : Une fois acquis, quel usage fait-on du secret ?

J-L. C : Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe de nombreux secrets. La


liste est longue et pourrait même être illimitée ! Les secrets les plus
connus s’appliquent aux brûlures, aux douleurs, aux coupures et aux
plaies. Mais aussi aux entorses, œdèmes, hémorragies, zonas, dartres,
éruptions en tout genre, piqûres, verrues, à la jaunisse, la fièvre etc.…
Si les panseurs détiennent souvent plusieurs secrets, ils ont en général
une spécificité. Il y en a même qui ne soignent que les humains, d’autres
que les animaux.

Je pense vraiment que nous avons tous accès à une capacité de guérison
pratiquement infinie, autant sur nous-même que sur les autres. Le

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

problème est d’arriver à la déclencher, l’utiliser et l’assumer. Surtout


que le pansage est une transmission qui se perd. J’ai une amie coupeuse
de feu qui me disait que lorsqu’elle était petite, elle connaissait au moins
une dizaine de personnes qui avaient des secrets dans son village.
Aujourd’hui, elle est la seule. Dans ce temps-là, le médecin et le
vétérinaire habitaient loin et il fallait aller les chercher souvent en
voiture à cheval. Donc c’était plus rapide d’aller voir le guérisseur ou la
guérisseuse qui arrêtait le sang, faisait dégonfler un œdème ou coupait
la douleur. Maintenant on a plus facilement recours au corps médical,
mais en contrepartie nous perdons peu à peu l’art des pansages.

M.G : Vous êtes vous-même coupeur de feu. La façon dont


vous l’avez découvert est plutôt surprenante.

J-L. C : En effet, alors que j’étais journaliste-pigiste pour de nombreux


magazines sur les sujets ésotériques - comme Nostra , Le Monde de
l’Inconnu, L’Autre monde, Le Monde invisible etc. -, il m’a été demandé
d’écrire un article sur la guérison des brûlures par les remèdes de
grands-mères et les médecines naturelles. Consciencieux de bien faire
mon travail, je me suis d’abord tourné vers la faculté de médecine pour
savoir ce qui était enseigné sur le sujet. J’ai alors appris avec stupeur que
lors d’une brûlure au premier degré, la douleur est censée durer environ

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

2 jours. Moi, j’aurais écrit plus ou moins 20 minutes ! C’est là que j’ai
compris que j’avais moi-même acquis un procédé pour agir sur la
douleur des brûlures. Cela m’a ramené à un épisode ancien de ma vie.
Je devais avoir 12 ans.

Nous avions une maison dans un village et j’avais trouvé une masse en
fer dont le manche s’était cassé. Il était impossible d’extraire le bois. J’ai
alors mis la masse en fer dans un feu pour brûler le bout du manche.
Plusieurs heures plus tard, je vois que les cendres sont à peine tièdes, je
prends la masse à pleine main mais je me brûle sévèrement. Évidemment
j’ai immédiatement eu une énorme cloque sur toute la paume et ressenti
une douleur intense. Manque de chance, nous étions un 15 août. Il n’y
avait pas de médecin ni de pharmacien joignable. Ma mère décida de me
mettre du Nestosyl, un puissant anesthésique, sur la main. Et elle me
dit : « Essaie de lire pour détourner ton attention ». Et parce que j’ai réussi
à détourner l’attention, par la pensée et par l’anesthésie, j’ai pu
constater dans les jours qui ont suivi que la brûlure guérissait nettement
plus vite que mes brûlures précédentes. J’ai donc compris qu’il est
possible d’agir mentalement sur nos maux et j’ai pris l’habitude, chaque
fois que je me faisais mal, de détourner l’attention.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

M.G : Détourner son attention de la douleur peut permettre de


se guérir soi-même. Mais il en faut plus pour soigner les
autres, n’est-ce pas ?

J-L. G : Après avoir réalisé que je savais détourner l’attention de ma


douleur, j’ai effectivement trouvé des formules pour couper le feu dans
un livre de magie des campagnes. Et lorsqu’un jour l’un de mes amis s’est
brûlé en cuisine, plongeant accidentellement sa main dans de l’eau
chaude, j’ai fait le secret sur lui en récitant une formule. Et ça a marché !
La douleur a disparu. Visiblement, j’avais appris comment couper le feu
sans qu’on me le montre directement. Mais ce n’est pas tout, j’ai soulagé
quelque temps plus tard un homme qui s’était brûlé avec un barbecue.
Je me suis concentré, cette fois sans réciter la prière, et ça a fonctionné
aussi. Il y a bel et bien un mystère autour de ces guérisons, mais rien ne
permet d’affirmer que ce soit le rituel en lui-même, ou les saints qui sont
souvent évoqués, qui coupent le mal. Peut-être que le rituel permet
juste au panseur de se mettre dans un état particulier.

M.G : Concrètement, comment se déroule le rituel du barrage


de feu ?

J-L. C : C’est généralement simple. La plupart du temps, les panseurs


récitent en se concentrant la prière ou la formule dont ils ont hérité.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Parce que nous sommes dans une culture majoritairement chrétienne,


on retrouve dans toutes les formules une référence religieuse. Voici une
formule assez classique : « Feu, feu, perd de ta couleur et de ta chaleur,
comme Judas a perdu sa couleur, lorsqu’il a trahi notre seigneur, au jardin
des Oliviers ». Parfois les panseurs font aussi des gestes, souvent des
signes de croix, d’autres touchent la partie du corps qui est affectée avec
un doigt enduit de salive. Cette pratique est universelle, nous la
retrouvons partout. Le coupeur de feu chrétien invoque les saints, mais
le protestant qui ne croient pas aux saints, invoque Dieu. Et puis le
guérisseur hindouiste appelle les devas, le musulman les djinns, le taoïste
utilise la puissance du chi, etc. Nous ne pouvons donc pas relier ce
phénomène a des saints ou des dieux particuliers, comme ceux de la
Bible.

M.G : La récitation d’une formule est-elle indispensable ?

J-L. C : Absolument pas ! Certains panseurs de secret ne font que se


concentrer, sans formule. Moi par exemple ! Si la première fois, j’ai
récité la prière que j’avais apprise, j’ai rapidement compris qu’elle ne
m’était pas nécessaire. Pour les gestes, disons que je fais à l’intuition. Si
je pense que le geste va aider l’opération, parce que la personne en le
voyant va savoir que je pratique quelque chose, je le fais. Voyez, c’est

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

une question de communication profonde avec la personne. Elle peut


s’établir par simple concentration avec ou sans prière, avec ou sans ou
gestes. Si je coupe le feu à quelqu’un qui est croyant, je couperais le feu
éventuellement avec une prière. Quelque part il percevra que j’ai dit la
prière et ça l’aidera. Ce que je pense surtout, c’est qu’un rituel très
simple et souvent personnalisé, ou une concentration, permet au
panseur de se mettre dans un état où il est détaché de son individualité.
Là, il peut alors agir dans l’invisible.

M.G : Pourrait-on rapprocher ces guérisons extraordinaires


d’une sorte d’effet placebo ?

J-L. C : Les études ont montré que l’effet placébo compte pour 30%
des réussites de toutes actions médicales confondues. Il y a donc aussi
forcément un effet placébo dans le pansage de secret. Cependant, l’effet
placébo ne peut pas voir d’effet sur quelqu’un qui n’est pas au courant
qu’on lui a coupé le feu ou qu’on lui a pansé un secret. Or, des
témoignages attestent que la douleur de grands brûlés a
considérablement baissé, alors que le patient était dans le coma ou qu’ils
ne savaient pas que des proches avaient fait appel à un coupeur de feu.
Parfois, ce sont même les infirmières des services qui appellent les

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

coupeurs de feu. Et certains médecins attestent que cela fait effet.


Comment expliquer enfin l’effet placébo sur les animaux ? Comment un
secret, effectué à distance, peut arrêter l’hémorragie d’une vache ? Il y a
des effets réellement tangibles. Dans mon livre, je cite aussi l’exemple
d’un chien, à qui on a fait un pansage de secret sur l’emplacement d’une
vieille brûlure. Ses poils se sont mis à repousser là où il n’y en avait plus
depuis longtemps.

M.G : Le milieu médical serait donc désormais réceptif aux


panseurs de secrets ?

J-L.C : Certains médecins et certains services, dans certaines régions,


le sont. Bien sûr, dans son ensemble le milieu médical reste sceptique.
Toutefois, un médecin, Nicolas Perret, a soutenu à la faculté de
médecine de Grenoble une thèse sur le sujet. Elle s’intitule : Place des
coupeurs de feu dans la prise en charge ambulatoire et hospitalière des
brûlures en Haute-Savoie. Il met en évidence, au travers d’une étude de
terrain dans 3 établissements, que cette pratique est relativement
admise par les médecins. 117 soignants, dont 25 médecins, ont accepté
de répondre à ses questions. 63 % pensent que l’efficacité des coupeurs
de feu sur la douleur des brûlures est forte. 61 % estiment que la

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

collaboration est souhaitable. Dans cette région, il y a même des


médecins qui sont eux-mêmes coupeurs de feu !

M.G : Quelle est la relation entre panseurs de secret et


magnétiseurs ?

J-L.C : Certains coupeurs de feu sont magnétiseurs, mais pas tous. Ce


n’est pas le même travail, si j’ose dire. J’ai moi-même beaucoup travaillé
avec l’hypnose – c’est d’ailleurs ce sujet qui m’a amené à l’ésotérisme et
aux sciences occultes. Par la suite, j’ai aussi travaillé avec le magnétisme.
Je connais donc ces deux pratiques et les sensations qu’elles
provoquent. Quand je coupe le feu, ce n’est pas du tout la même
posture, ce n’est pas la même expérience. Je n’ai pas de sensation
magnétique par exemple. Par ailleurs, l’intervention ne prend que
quelques minutes et peut se faire à distance, par téléphone. Quand en
Savoie, dans le Jura, dans certaines parties de la Suisse, les hôpitaux
sollicitent les coupeurs de feu, on leur téléphone et ils font leur rituel
ou concentration devant le combiné. Cela ne prend pas plus de 3
minutes, et les résultats sont parfois immédiats.

M.G : Comment ça marche ? Peut-on expliquer ce qui se


passe lorsque les panseurs de feu interviennent ?

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

J-L. C : C’est difficile à dire. Nous avons des hypothèses et beaucoup


d’explications superstitieuses ! Comme je vous le disais, je pense que le
petit rituel ou la concentration permettent d’abord au panseur de se
détacher de son individualité. Il se met dans un état depuis lequel il peut
agir dans l’invisible. Donc évidemment, nous sommes en droit de nous
demander : quel est cet invisible sur lequel il semble agir ?
Personnellement, je pense que tout le monde physique est sous-tendu
par des lois invisibles. C’est ce qu’explique la mécanique quantique : que
la matière c’est de l’énergie organisée par des champs. Et c’est ce que
les travaux sur les champs morphogénétiques du chercheur en biologie,
Rupert Sheldrake, mettent aussi en avant. Pour lui, à chaque être vivant,
correspondent des champs de forme avec lesquels il communique
constamment. Ces champs constitueraient une sorte de schéma
structurel invisible. Donc, je pense que le panseur de secret sait se
mettre dans un état qui lui permet d’appuyer au bon endroit, d’agir sur
cette structure-là.

M.G : Est-il finalement question d’énergies ?

J-L. C : Non justement. Le panseur agirait plutôt sur un monde


informationnel. Il n’y a pas d’énergie transmise. Le grand avantage : l’effet
peut être immédiat car il n’y a pas de force d’inertie. Je me souviens

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

qu’enfant, nous étions allés avec mes parents et mon grand-oncle chez
des producteurs de champagne. À un moment, mon grand-oncle, un de
ses amis et moi, sommes partis à la chasse à la vipère. À l’époque, à
chaque fois qu’une vipère était ramenée à la mairie, il y avait une prime.
Elles servaient à faire un sérum. En sautant par-dessus un fossé, je me
suis fait une entorse. J’avais mal, je me souviens bien. L’ami de mon père
a fait trois signes de croix sur ma cheville et l’entorse est passée au bout
de quelques secondes.

M.G : Est-ce alors une question d’entités invisibles qui


échapperaient au plus grand nombre mais que quelques
individus parviendraient à saisir ?

J-C. L : Je pense en effet qu’il y a des entités dans le monde invisible.


Mais comme elles sont invisibles, nous ne pouvons les concevoir qu’à
travers des images que nous nous faisons d’elles. La description de
l’invisible pour un hindouiste par exemple donnera les devas, la
description de l’invisible pour un chrétien ou un juif passent par les anges
etc. Et pour moi, ces entités qui ne se ressemblent pas forcément,
représentent surtout des lois. Les lois de l’invisible qui sous-tendent le
monde visible. Je pense que tout ça, c’est surtout de l’information, un
monde d’idées. Donc nous rejoignons ici le pythagorisme, le platonisme.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

C’est peut-être pour ça que faire un secret ne marche pas à tous les
coups. Ce n’est pas évident pour tout le monde d’arriver à se mettre
dans l’état de pouvoir panser. Il y a des tas de choses qui peuvent faire
obstacle, surtout les peurs et les idées rationnelles. Notre esprit est
puissant mais il est conditionné. Donc si nous pensons quelque chose
comme : « je suis blessé c’est normal que je perde du sang », c’est
certainement ce qui va se produire. Un bon panseur pourrait couper
cette information, mais la résistance, parfois, est trop importante. Par
leurs logiques, le patient, mais aussi d’ailleurs le panseur, peuvent limiter
l’action. Au point que certains coupeurs de feu disent que s’ils doivent
travailler sur un patient malade mais rationaliste, le mieux est de ne pas
lui dire pour pas déclencher sa résistance.

M.G. : Les panseurs de secret sont-ils au service de quelque


chose de plus grand qu’eux ?

J-C. L : Le panseur de secret se dit généralement serviteur du don qui


lui a été fait. Il est au service du secret. Il n’est rien, si ce n’est la personne
qui fait « ce qu’il faut ». Et c’est parce que le pansage de secret est
quelque chose qu’il a reçu gratuitement qu’en principe un coupeur de
feu ne se fait pas payer. Il y en a même un certain nombre qui font taire
leur secret pour ne pas être constamment dérangés. Même les

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

magnétiseurs ne se font généralement pas faire payer quand ils pansent.


J’ai un ami cultivateur qui s’était fait mal en faisant un mauvais
mouvement. Le magnétiseur qu’il était allé voir lui a dit de regarder le
mur devant lui. Il a fait quelque chose dans son dos et lui a dit : « voilà,
c’est fini ». Et effectivement c’était fini, mon ami n’avait plus mal au dos.
Le magnétiseur ne l’a pas fait payer car là, il était au service du secret.

M.G : Accéder à ce niveau informationnel offrirait donc une


capacité de guérison quasi-illimitée ?

J-C. L : Oui, je le pense. Cette capacité de guérison appartient à


l’humanité dans son ensemble, et certainement à tous les êtres vivants.
Il est possible que votre chat ou votre chien aient aussi la capacité de
guérir des choses. Des personnes qui étaient malades, ont rapporté
avoir été guéries par leurs animaux. Il y a des exemples, comme un chat
qui vient s’allonger sur la jambe douloureuse de sa maîtresse alors qu’il
n’a pas pour habitude de s’allonger là, ou un chien qui vient au pied du
lit de son maître malade, alors qu’il fait une crise. Et les personnes se
sentent mieux après. Est-ce un effet placébo, du magnétisme, du
pansage ? Nous ne pouvons pas le savoir. Nous pouvons seulement
constater qu’il se passe des choses, et que même si nous ne savons pas
les expliquer, elles fonctionnent.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

L’EFT : UNE TECHNIQUE


PSYCHO-ÉNERGÉTIQUE
AUX MILLES VERTUS
Stress, traumatismes, phobies, addictions (tabac,
alcool…), douleurs chroniques, insomnies, et même
allergies ou troubles sexuels… Sur tous ces problèmes,
et d’autres encore, l’EFT (Emotionnal Freedom
Technique) donne d’excellents résultats. Voici comment
la pratiquer, seul ou avec un thérapeute.

« La cause de toutes les émotions négatives est une perturbation


du système énergétique corporel. »

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Par un joli paradoxe, l’EFT a été mise au point par un ingénieur américain
de l’université de Stanford aux Etats-Unis (Gary Craig). Pourtant, cette
technique « énergétique » peut surprendre les esprits « carrés » et
scientifiques.

Car l’EFT créer un pont entre l’Orient et l’Occident : elle lie les
méridiens énergétiques de la médecine chinoise aux notions de la
psychologie occidentale. En pratique, elle consiste à « tapoter » avec les
doigts sur certains endroits du corps, en y associant les pensées qui vous
minent.

Et les résultats sont impressionnants pour juguler le stress ou vaincre


des traumatismes qui se sont imprimés dans votre corps.

Il faut d’abord identifier avec précision votre problème (émotion


négative, douleur physique, blocages…). Il est important de vous
approcher au plus près de l’origine de l’émotion ou du blocage. Puis,
vous effectuez plusieurs séries de tapotements sur une dizaine de
points situés sur votre main et sur votre corps (tête et buste) en
répétant des phrases et en allant au cœur de l’explication du problème
pour le libérer.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Comment ça marche, concrètement ?

Ce sur quoi vous « tapotez », ce sont les points stimulés en


acuponcture. En y associant la parole, vous ouvrez des chemins d’auto-
guérison. Pourquoi ? Parce que les émotions négatives, attribuées à un
événement ou une pensée particulière, sont réduites considérablement
ou disparaissent grâce à l’amélioration du flot d’énergie dans le corps.

La stimulation des points « énergétiques » envoie un message au


système nerveux : « on se calme » ! Selon l’image de Jean-Michel
Gurret, c’est comme si vous appuyez en même temps sur
l’accélérateur (en pensant au problème) et au frein (en stimulant les
méridiens).

Cela permet d’associer une réponse de « calme » à un signal qui


déclenchait du stress. C’est une sorte de reprogrammation de votre
cerveau… et donc de libération émotionnelle !

Pourquoi on tapote ?

Les tapotements permettent d’envoyer de micro-impulsions au cerveau


(limbique) capables de modifier et de dissoudre les perturbations qui se
sont formées dans notre système énergétique. Il en résulte une

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

amélioration de la circulation de l'énergie aussi bien dans le corps que


dans l'esprit.

Les points sont situés à la surface de votre corps, sur la peau. L'EFT
utilise 14 points, chacun étant lié à un méridien. Hormis deux points,
tous les points se retrouvent symétriquement des deux côtés du corps.

Comment tapoter ?

Chaque point est tapoté doucement et


continuellement avec le bout des doigts. Les
points que l'on retrouve symétriquement des
deux côtés du corps peuvent être tapotés
simultanément avec les deux mains. Selon la
localisation et la sensibilité de la zone, il est
préférable de tapoter avec le bout d'un, deux
ou trois doigts. Le nombre exact importe peu.
Chaque point est tapoté au moins le temps
d’énoncer une fois votre problème à haute
voix ou intérieurement avant de passer au suivant.

Sur quoi se concentrer ?

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Il faut se concentrer sur les images et pensées éveillant en vous les


émotions et sensations physiques indésirables, ou sur l'émotion ou la
sensation elle-même jusqu'à ce que la stimulation fasse surgir les pensées
et images associées. L'attention permet de cibler les informations à
transformer par la stimulation du système énergétique. Pour
transformer un état émotionnel spécifique il est indispensable d'avoir sa
raison d'être à l'esprit - sans quoi le « tapping » ne produit qu'un effet
non-spécifique et temporaire.

L'attention doit rester centrée sur le problème le temps de la séquence


de tapotements et ce jusqu'à ce qu'il n'ait plus aucune intensité
émotionnelle. Il est naturellement possible de faire des pauses.

A-t-on besoin d’un thérapeute pour pratiquer l’EFT ?

Oui et non. Il est intéressant de travailler avec un facilitateur qui saura


nous guider et mettre en lumière les nœuds émotionnels à libérer, il
est formé pour ça ! Mais vous pouvez aussi la pratique seule : il suffit
de maîtriser les points à tapoter et les différentes étapes, et c’est un
chemin vers l’autonomie émotionnelle ! Cela dit, si vous avez souffert
de maltraitance répétée pendant l’enfance, ou si vous souffrez de
traumas complexes, il sera pertinent de vous faire accompagner.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

« PANSEMENT
SCHUBERT » : LES
PETITS MIRACLES D’UN
SIMPLE VIOLONCELLE
Une concertiste jouant Schubert ou Mozart dans une
chambre d’hôpital ? La scène peut surprendre, elle est
pourtant réelle. Elle se déroule au service de soins
palliatifs de l’hôpital Sainte-Périne à Paris. Depuis 2011,
Claire Oppert, musicienne et arthérapeute, vient y jouer
du violoncelle pour apaiser les douleurs des patients en
fin de vie.

« Un jour, alors que j’étais dans le couloir d’un établissement


d’hébergement pour personnes dépendantes, j’ai entendu une patiente
hurler tandis que l’on essayait de lui faire un soin, explique Claire
Oppert, musicienne et arthérapeute. Intuitivement, je me suis

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

approchée d’elle avec mon violoncelle et j’ai joué le mouvement lent du


deuxième trio de Schubert. Elle s’est aussitôt calmée et l’infirmière a pu
réaliser sa ponction sans difficulté ». Les semaines suivantes, la
violoncelliste est revenue jouer le même morceau dans la chambre de
la patiente à chaque fois qu’elle devait subir un acte douloureux. Et, à
chaque fois, le miracle s’est reproduit : fini les cris, la vieille dame se
laissait faire. L’idée du « pansement Schubert » était née.

Dispenser de la musique vivante au chevet du malade

Son originalité par rapport aux autres démarches de musicothérapie ?


Dispenser de la musique vivante au chevet du malade.

« Faire écouter des morceaux enregistrés aux patients en leur mettant


un casque sur les oreilles n’a pas le même impact que la présence d’une
musicienne qui joue en live à côté d’eux », souligne le Dr Jean-Marie
Gomas, coordinateur de l’unité de soins palliatifs à l’hôpital Sainte-
Perrine. Pour le médecin, l’expérience est encore plus probante avec le
violoncelle dont le son est proche de la voix humaine : « Il suscite de
l’émotion quel que soit l’état cognitif de la personne. Et il n’est pas
besoin d’être mélomane pour ressentir ses vibrations ».

Les interventions menées par Claire Oppert ont lieu une fois par
semaine dans la chambre du malade au moment du geste à effectuer
(prise de sang, pose de sonde, pansement, etc.). Elles durent entre 15
mn et une heure. « Je demande au patient ce qu’il a envie d’entendre.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Quand il ne sait pas, je choisis en fonction de la situation et de l’objectif


thérapeutique visé. La majorité souhaite écouter des musiques gaies ou
douces mais certains veulent aussi du Claude François. J’ai appris à
adapter mon répertoire », raconte l’arthérapeute.

Après une séance de violoncelle, la douleur diminue de 10 à


50%

Pour évaluer l’efficacité de cette expérience sur la douleur, une étude a


été menée auprès de 104 patients en soins palliatifs dont 80% étaient
atteints d’un cancer. Des séances de soins classiques ont été comparées,
à un jour d’intervalle, à des séances avec le « Pansement Schubert ». Les
résultats indiquent que, en présence de la violoncelliste, la douleur
diminue de 10 à 50%, l’anxiété baisse dans 95% des cas et la fréquence
respiratoire est plus stable chez un tiers des patients. L’expression du
regard, les mains, le corps se détendent également. La musique ne
remplace pas les médicaments mais elle provoque une sorte de «
contre-stimulation sensorielle », qui estompe le ressenti douloureux.
L’effet est visible y compris chez des patients à l’approche de la mort ou
dans le coma : « Leur respiration s’amplifie puis ralentit de manière
spectaculaire. On le voit à leur thorax qui se soulève sous les draps,
explique Claire Oppert. C’est comme si la musique touchait le noyau
des personnes et entrainait une revitalisation, un bien-être profond
d’ordre existentiel ».

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

L’anxiété baisse de 95 %, et la respiration s’harmonise chez


un tiers des patients

Il n’y a pas que sur les malades que le « Pansement Schubert » exerce
ses bienfaits : selon l’étude menée à l’hôpital Sainte-Périne, 100% des
soignants sont satisfaits. « Ils ont le sentiment de mieux faire leur travail,
note l’arthérapeute. Le patient étant apaisé, ils se concentrent davantage
sur le soin à prodiguer. Ils sont moins écrasés par la souffrance de l’autre
car le soignant souffre de faire souffrir ». Pionnier en France en matière
de soins palliatifs, le Dr Gomaz précise : « On est dans l’humain ici. Mais
cela ne peut fonctionner que si les médecins et l’équipe médicale sont
impliqués dans la démarche ». Si Claire Oppert doit s’adapter à la
stratégie de soins mis en place pour chaque patient, elle enrichit aussi
les informations des soignants. « Elle reçoit des confidences des malades
que nous n’avons pas avec nos blouses blanches et qui peuvent nous
aider », pointe le médecin. C’est pareil avec les familles : « J’ai vu des
frères et sœurs qui ne se parlaient plus depuis longtemps se serrer dans
les bras après que j’ai joué du violoncelle pour leur proche », affirme
Claire Oppert. Une autre vertu du « Pansement Schubert ».

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

CHAMANISME : UNE
CLÉ VERS L’ÉTERNITÉ ?
Le chamanisme pourrait avoir beaucoup à nous
apprendre. Entre autres choses, il déploie des
techniques nous permettant d’élargir notre conscience
afin d’accéder à un vaste champ de potentialités. Ainsi,
en questionnant notre idée de la réalité, il pourrait ouvrir
de nouvelles voies de guérison et d’évolution.

MG : Comment en êtes-vous arrivé au chamanisme et quelles


sont les traditions auprès desquelles vous avez été initié ?

Paul Degryse : Tout a commencé lorsque j’avais 44 ans. Je vivais en


Espagne et je travaillais dans le cinéma. Je ne m’intéressais absolument
pas au chamanisme. Les événements de la vie m’ont projeté dans une
crise existentielle qui m’a profondément remis en question. Là, par un
heureux hasard, j’ai rencontré un professeur de tai chi chuan dans un
parc et j’ai travaillé avec lui pendant un an. Voyant que j’étais très

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

demandeur, il m’a orienté vers son maître à Taïwan. J’y suis allé et j’y ai
rencontré un chamane chinois d’origine hmong. Les Hmong forment une
tribu qui chevauche la frontière entre le Vietnam et la Chine. J’ai été
formé par ce chamane, pendant un an, dans la jungle de cette région
montagneuse. C’est en revenant en Europe, en 1985, que j’ai découvert
l’œuvre de Carlos Castaneda – un anthropologue américain qui a été
initié au chamanisme par un sorcier yaqui du Mexique, Don Juan. J’ai
fortement adhéré à cette version du chamanisme. J’ai décrypté pendant
quinze ans les neuf volumes de son œuvre pour en extraire une
démarche de développement personnel qui n’apparaît pas clairement au
premier abord. J’ai aussi effectué de nombreux séjours dans des pays où
l’on trouve encore des chamanes traditionnels : Mexique, Finlande,
Pologne, Mongolie. Ensuite, je me suis mis à écrire des livres, puis à
enseigner. Actuellement, j’anime des stages et fais des coachings
chamaniques individuels.

MG : Des formes de chamanisme pourraient donc être


accessibles à tout un chacun ?

P.D : Oui, certaines approches chamaniques sont adaptées à la


population occidentale, mais il convient de faire la part des choses. Nous
entendons parfois parler de néo-chamanisme. Cette appellation ne me
concerne pas car c’est une approche qui a fait beaucoup trop de
concessions à la mentalité occidentale pour s’y adapter.
Personnellement, je reste très fidèle au travail des chamanes avec

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

lesquels j’ai travaillé. J’initie ainsi les personnes à la possibilité d’utiliser


les états de conscience élargie dans leur vie pour s’équilibrer,
éventuellement se guérir et surtout évoluer. Ce qui me paraît important
est que le chamanisme est avant tout un art de vivre. Il propose une
variété de pratiques quotidiennes et d’initiations accessibles, qui
permettent notamment d’entretenir une hygiène de vie, d’acquérir une
maîtrise des énergies complexes du corps et de l’esprit et de développer
de nouvelles capacités permettant d’évoluer. Pour moi, c’est la base du
travail.

MG : Vous indiquez dans vos ouvrages qu’il convient tout


d’abord de travailler sur l’« anneau de pouvoir ». Qu’est-ce
que c’est ?

P.D : Découvrir et expérimenter le rôle de l’anneau de pouvoir est


extrêmement important pour s’autoguérir, pour guérir les autres et
pour évoluer. L’anneau de pouvoir, c’est en fait le fonctionnement
circulaire de la conscience. Voilà comment ça marche : nos sens
perçoivent les signaux que leur envoie l’environnement et à partir de là,
notre conscience élabore une interprétation de la réalité. Cela est
nécessaire car nous avons besoin d’avoir des repères. Cependant,
comme le dit Don Juan, l’image que nos sens et notre conscience nous
donnent du monde n’est qu’une description parmi tant d’autres ! Nous
savons par exemple que les animaux perçoivent des signaux que nous
ne percevons pas du tout – comme, par exemple, certaines ondes

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

électromagnétiques. Cela veut dire que l’être humain est bombardé par
un flux d’informations mais qu’il les filtre et n’en garde qu’une toute
petite partie. Il y a notamment trois niveaux de filtrage : le filtre de
l’espèce, le filtre culturel et le filtre individuel – qui se divise lui-même
en trois sous-filtrages : le sensoriel, l’émotionnel-affectif et l’intellectuel.
Et la petite partie d’information filtrée, que l’être humain va garder, va
assurer sa survie. C’est précisément ça, son anneau de pouvoir. L’anneau
de pouvoir, c’est le connu, les habitudes, les mémoires, qui permettent
d’identifier des choses puis de les reconnaître.

MG : Pourquoi faut-il travailler sur nos habitudes et nos


mémoires ?

P.D : Le problème, c’est que nous avons tendance à ne percevoir la


réalité qu’à travers notre anneau de pouvoir, c’est-à-dire à travers nos
filtres, nos habitudes et nos mémoires. C’est pour cela que c’est
circulaire, parce que les filtres finissent par se renforcer mutuellement.
C’est le serpent qui se mord la queue. Le sujet finit par prendre ses
filtres comme étant sa réalité personnelle. Les chamanes disent que,
quand nous sommes enfermés dans notre anneau de pouvoir, nous ne
rêvons que d’une seule des nombreuses possibilités d’interprétation de
la vie. D’où l’utilité des états de conscience élargie pour accéder aux
autres possibilités. Il faut donc être prêt à se remettre en question pour
entrer dans l’art de vivre des chamanes. Il faut ouvrir ce qu’ils appellent
notre « tonal » – tout ce qui est connu –, pour aller en état élargi de

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

conscience dans notre « nagual » – le champ de potentialités où se


trouve l’information de tout l’univers et ainsi toutes les alternatives de
scénarios à vie. Cela fait que, pour les chamanes, il y a trois champs de
conscience. Le tonal ou l’anneau de pouvoir, qui est l’interprétation que
nous avons tendance à renforcer. Le nagual, qui est un champ
d’informations et d’énergie contenant toutes les potentialités de
l’univers. Et, enfin, le corps lumineux, qui est aussi notre âme.

MG : Notre perception de la réalité serait conditionnée mais


nous pourrions en sortir en travaillant sur ces trois champs ?

P.D : Oui. La « réalité » que nous percevons comme étant extérieure,


tangible et objective est, en fait, fabriquée par notre conscience. Et
l’attachement à l’illusion qu’il y a « une » vérité extérieure est une
grande calamité pour la conscience humaine. Cela crée comme une
hypnose de l’attention qui nous empêche d’être libres et de percevoir
que chaque instant est unique, qu’il est une opportunité d’accéder à
d’autres « réalités ». Vous voyez, l’anneau est à la fois une nécessité mais
aussi un conditionnement. La plupart du temps, nous ne faisons que
reconnaître ce qui est déjà connu. Alors que nous pourrions percevoir
tout à fait autre chose. Mais notre conscience, notre anneau de pouvoir,
tend à demeurer dans la réalité habituelle – plus précisément, à la rêver.
C’est donc là que les états élargis de conscience sont importants. Ils
nous sortent de nos habitudes et nous donnent accès à de nouveaux

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

signaux. Ces informations inconnues nous permettent de percevoir et


de faire les choses autrement. Il faut donc apprendre à faire la différence
entre la reconnaissance et la connaissance. La connaissance, c’est quand
la conscience habituelle s’élargit et que nous nous ouvrons au nagual, à
cette matrice informationnelle d’où nous tirons de nouvelles trames
énergétiques et de nouvelles compréhensions.

MG : Mais, si nous interagissons avec d’autres personnes


dans un monde commun, tout ne peut pas être subjectif ?

P.D : Le plus mystérieux à admettre dans ce « faire le monde », c’est


que ce monde commun est le produit de toutes les consciences qui,
depuis toujours, l’ont fait ou, plutôt, l’ont rêvé. Tous les humains rêvent
ensemble le rêve humain. Et tous les représentants de chaque espèce
vivante rêvent ensemble le monde consensuel de leur espèce. C’est le
langage en tant que description consensuelle du monde qui nous donne
l’illusion de l’objectivité. Bien que la description soit la même, le vécu
intérieur de chaque individu est différent. Ainsi, chaque conscience a
contribué à fabriquer, inlassablement, perception après perception,
instant après instant, une mémoire collective, un rêve commun, du
monde. Cependant, ce n’est pas pour cela que ce monde est « réel ».
Pour les chamanes, il n’en reste pas moins un rêve. Ils disent que nous
vivons dans un rêve collectif. Et, dans ce rêve, toutes les mémoires
collectives engrangées sont connectées à chaque conscience
individuelle. D’une certaine manière, chaque individu est un hologramme

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

en modèle réduit de tout ce qui a été créé dans le rêve. Donc nous
fabriquons le rêve et nous sommes nourris par le rêve. Cependant,
chacun peut potentiellement, s’il sort de l’hypnose perceptive de son
anneau de pouvoir, accéder à la potentialité incommensurable du nagual
et, ainsi, modifier son rêve et, dans une moindre mesure, modifier le
rêve collectif.

MG : Les chamanes ont donc vocation à modifier notre


tonal ?

P.D : Oui, les chamanes pensent que, pour guérir, pour évoluer, un
individu doit agrandir son tonal, ou son anneau de pouvoir. Un guerrier
de l’esprit, un chamane, est effectivement quelqu’un qui est notamment
capable d’entrer dans un état de conscience élargi, de s’ouvrir au nagual
et là, il peut créer ou rêver d’autres réalités. Il peut modifier une
mémoire. C’est comme cela qu’il peut s’autoguérir ou guérir quelqu’un
d’autre. Dans le nagual, le chamane peut par exemple recréer la trame
énergétique d’un organe malade pour la rendre saine. À la suite de cela,
l’organe malade va s’ajuster biologiquement au changement et guérir. En
effet, il est pensé que le comportement de la matière découle du
comportement de la trame énergétique qui la structure. Pour les
chamanes, la guérison vient de l’énergie subtile. Pour guérir un corps
physique, ils sont obligés d’aller guérir d’abord le corps lumineux du
malade, son âme. Et, en guérissant le corps lumineux ou l’âme, ils
guérissent automatiquement le corps physique.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

MG : Faut-il quitter le tonal pour aller dans le nagual ?

P.D : Absolument pas. Si le chamane doit, en effet, être prêt à ne plus


s’attacher à ses mémoires pour aller rencontrer les énergies chaotiques
du nagual, il ne doit pas lâcher son tonal. Cela le rendrait sûrement fou,
car établir une relation chamanique avec le nagal est une pratique très
exigeante. Cela demande, au contraire, de fortifier son tonal pour rester
connecté avec le monde de la matière. Cela peut paraître paradoxal,
mais il faut un tonal fort pour aller rencontrer le nagual. Il faut que le
tonal puisse s’ouvrir au nagual de manière constructive. Ainsi, il convient
de nettoyer son tonal, de le débarrasser de toutes les dépenses
énergétiques superficielles par lesquelles il est absorbé par lui-même. Il
se trouve que, généralement, nous sommes saturés de futilités : dialogue
intérieur quasi permanent, bavardages extérieurs égocentriques,
émotions parasites, etc. Ils sont inutiles et prennent beaucoup d’énergie.
Nous ne considérons, par exemple, pas assez le fait que penser sans
arrêt, être dans un hyper-cérébralisme, est une pathologie. Le
chamanisme propose donc de très nombreux exercices et pratiques afin
de discipliner l’esprit et de fortifier le corps lumineux et le corps
physique. Parmi tant d’autres choses, je propose par exemple la pratique
des gestes conscients toltèques. C’est une approche énergétique
intense. Et, au fil d’un travail assidu et sérieux, le tonal peut devenir plus
perméable au nagual. Il peut s’habituer à y aller pour créer de nouvelles
réalités et réaliser des guérisons sans être perturbé. Il peut en faire un
territoire dans lequel il sera accueilli et aidé par les esprits qui s’y

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

trouvent. Car dans le nagual se trouvent les esprits de chaque chose,


mais aussi les âmes qui ne se sont pas réincarnées – les chamanes croient
à la réincarnation.

MG : Vous différenciez également la démarche du traqueur de


celle du rêveur. Quelles sont ces démarches ?

P.D : Le traqueur correspond à l’attitude qui agit dans le tonal, afin de


le nettoyer (par le silence intérieur, la sobriété heureuse et l’équilibre
émotionnel). Il va donc traquer ce qui a besoin d’être changé. Notons
qu’il arrive un moment où la traque se dépasse elle-même, car plus le
tonal est sain, plus il va vivre naturellement des états de conscience
élargie. Cela permet à la personne d’acquérir des pouvoirs de guérison,
de voyance, de précognition, etc. Le rêveur, c’est celui qui va plus
spécifiquement agir sur les rêves. Il va faire ce que nous appelons parfois
des rêves lucides : c’est-à-dire qu’il va apprendre à s’éveiller dans ses
rêves, tout en continuant à dormir. Cela lui permet d’interagir avec ses
rêves, de les diriger et donc de « faire du rêve ». En effet, lorsque nous
rêvons, nous sommes dans le nagual. Nous pouvons donc apprendre des
choses en rêve et acquérir de nouvelles compétences. Ainsi, le traqueur
travaille plus dans le tonal et le rêveur plus dans le nagual. Mais il est
quand même prudent de nettoyer son tonal avant de faire du rêve.

MG : D’après vous, qu’est-ce que le chamanisme peut nous


apporter ?

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

P.D : Je pense que nous sommes en train de quitter la modernité, que


nous sommes en train de vivre une bascule, encore imperceptible pour
certains, vers un monde plus humain. Car le genre humain est loin
d’avoir atteint tout son potentiel, il est encore dans l’adolescence
collective. Il n’a pas connu la vraie spiritualité parce que les religions se
sont substituées à la spiritualité. Il est donc possible que le chamanisme
nous ramène à une sorte de spiritualité des origines. Une spiritualité
vivante dont chacun peut explorer personnellement l’immense
territoire. Une spiritualité qui rend libre car elle nous débarrasse de nos
conditionnements pour faire de nous les créateurs de notre vie. Une
spiritualité qui peut même potentiellement nous rendre éternels – car
les grands chamanes sont libérés de l’illusion de la vie et de la mort.
Ainsi, le chamanisme pourrait être un outil de renaissance de l’humanité.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

LA GÉNIALE INVENTION
REVITALISANTE DE
GEORGES LAKHOVSKY
Mais quel est cet engin : une succession de cercles
concentriques métalliques, faits d’un cuivre rougeoyant,
se présentant souvent par paire, l’un en face de l’autre,
avec, au centre, une chaise en bois et parfois entourés
d’une guirlande de câbles mystérieux ? Un oscillateur à
ondes multiples est toujours impressionnant, et pas
seulement visuellement : il ouvre la porte d’un nouveau
monde, celui des pionniers de la médecine vibratoire.

À l’origine de cette machine, un chercheur et un inventeur visionnaire :


Georges Lakhovsky. D’origine biélorusse, Georges Lakhovsky arrive en
France à l’âge de 25 ans, en 1894, son diplôme d’ingénieur en poche.
Naturalisé français en 1907, il s’intéresse aux ondes hertziennes de la
TSF et à leurs effets sur la santé. Il commence à travailler avec Arsène

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

d’Arsonval, un brillant homme de science, fondateur de l’École


supérieure d’électricité de Paris, titulaire de la chaire de médecine au
Collège de France et précurseur de l’électrothérapie par courant haute
fréquence, également président de l’Académie des sciences en 1907 et
de diverses sociétés savantes. Soutenu par l’amitié de cet éminent
scientifique, véritable Tesla français, Lakhovsky formule en 1923 son
idée d’« oscillation cellulaire », qui transpose le concept d’émetteur-
récepteur de la TSF à l’échelle de nos cellules.

Pour lui, les filaments conducteurs présents dans les noyaux de nos
cellules sont comme les antennes utilisées par la radiodiffusion, ce qui
permet à toute cellule vivante d’être traversée par des courants,
d’entrer en résonance, de vibrer à sa propre fréquence
électromagnétique et d’interagir avec les champs d’énergie ambiants. Sa
théorie, méconnue de la science officielle bien que validée par les
nombreuses découvertes et progrès dans le domaine du bio-
électromagnétisme et des nanotechnologies, va faire l’objet, jusqu’en
1939, de nombreuses communications scientifiques.

Premiers traitements de cancers de la peau

En 1923 encore, l’inventeur met au point ses premiers « radio-cellulo-


oscillateurs » et commence ses expérimentations avec les « colliers
oscillants ». Ses résultats, obtenus auprès de patients de la Pitié-
Salpêtrière, mais aussi de géraniums touchés par des tumeurs végétales,

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

stupéfient les observateurs. Sa communication à l’Académie des


sciences, le 25 février 1929, « Explication des effets thérapeutiques des
circuits oscillants ouverts sur l’organisme des êtres vivants », est
présentée par d’Arsonval.

En parallèle des nombreux livres qu’il écrit pour exposer sa pensée,


Lakhovsky développe en 1931 un appareil qu’il veut plus performant. Ce
sera l’oscillateur à ondes multiples : un appareil générateur de champs
électriques hautes fréquences à longueurs d’onde multiples, « susceptible
d’émettre simultanément des ondes de diverses longueurs, de telle sorte, que
parmi ces ondes ou leurs harmoniques, il s’en trouve presque toujours une
ou plusieurs susceptibles de produire l’effet optimum cherché pour toute
application », ainsi que le présentent les brevets enregistrés en France et
en Suisse en 1932 et 1933.

Lakhovsky continue de fréquenter les hôpitaux parisiens, notamment


Saint-Louis et la Salpêtrière jusqu’en 1939, où l’oscillateur est utilisé
pour traiter des cancers de la peau. Son invention, ses vues, sa
renommée et son succès croissant à l’étranger suscitent autant
l’admiration que l’hostilité du monde médical. Avec la Seconde Guerre
mondiale, Lakhovsky fuit la France et part aux États-Unis en 1940. Il y
décédera deux ans plus tard, à l’âge de 73 ans, après avoir été renversé
par une voiture*.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Aujourd’hui, il est difficile de se procurer des oscillateurs d’époque. Mais


des répliques existent. Notamment celles réalisées par Guy Thieux qui,
depuis les années 1980 et le décès du dernier fils de Georges Lakhovsky,
garde vivant le savoir-faire de la fabrication et du réglage des oscillateurs
Lakhovsky.

Un apport énergétique revitalisant

« L’utilisation de l’oscillateur Lakhovsky ne contre-indique aucunement les


méthodes thérapeutiques actuelles, mais pourrait intervenir avant
l’utilisation de méthodes plus agressives vis-à-vis du système immunitaire du
sujet, notamment en préopératoire », explique le professeur Bernard
Herzog. Ancien chef de service au CHU de Nantes, spécialiste de
biophysique et des applications de l’électroradiologie en médecine,
Bernard Herzog a réalisé l’une des seules études cliniques sur cet outil.
« Dans tous les cas, quel que soit le stade des tumeurs, l’action positive
revitalisante par apport énergétique de l’oscillateur à ondes multiples est à
signaler. Nous n’avons jamais observé d’effets négatifs**. »

« Dans les stades 3 et 4, poursuit Bernard Herzog, l’action de l’oscillateur


à ondes multiples donne une amélioration de l’état général très substantielle,
améliore la fin de ces sujets et prolonge peut-être leur vie dans un certain
nombre de cas. » Dans l’ensemble, rapporte ce spécialiste, l’oscillateur à
ondes multiples améliore l’état général, diminue les symptômes
douloureux ainsi que tous les phénomènes rhumatologiques

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

inflammatoires associés. L’utilisation de l’appareil en postopératoire


améliore également la vitesse de cicatrisation des plaies et permettrait
de différer la chimiothérapie – si les ganglions ne sont pas envahis,
précise Bernard Herzog.

« Son utilisation dans toute une série de pathologies humaines,


rhumatologie notamment, hypertension, hypotension, permet d’affirmer que
ces résonances vibratoires sur l’ensemble des noyaux des cellules humaines
apportent au thérapeute de nouvelles armes en harmonie avec la nature
même du corps des patients ».

Dix minutes d’oscillateur qui optimisent la chimiothérapie

D’autres témoignages soulignent l’utilité de l’oscillateur Lakhovsky


comme machine d’appoint dans le cas d’un traitement cancéreux.
« Personnellement, à un moment donné, j’ai estimé qu’il n’y avait aucun
risque avéré à insérer l’oscillateur Lakhovsky dans ma pratique
professionnelle », témoigne le docteur et oncologue Philippe Lagarde.

Ce cancérologue expatrié en Italie et pionnier d’une approche


intégrative, conjuguant notamment nutrithérapie, biorésonance et
traitements conventionnels, est responsable à San Marin d’un centre de
soins anticancers. Il a découvert l’oscillateur Lakhovsky aux côtés de
Guy Thieux et de Bernard Herzog, il y a plus de quarante ans. Des tests

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

systématiques avec différents temps d’exposition, menés sur lui-même


et certains de ses malades, lui indiquent la durée d’exposition optimale.

« Quinze minutes après leur chimiothérapie, j’expose mes malades à une


séance de dix minutes d’oscillateur à ondes multiples. Ce produit de
traitement classique du cancer reste dans le corps au moins une heure. Ce
protocole de soins de quatre ou cinq séances d’oscillateur Lakhovsky, après
chaque chimiothérapie, a une action spécifique d’optimisation ou de
potentialisation sur la tumeur ou la cellule cancéreuse. (…) Je place mes
patients sur une chaise en bois installée entre les deux antennes de
l’oscillateur. Puis je suis les instructions données par les ouvrages de
Lakhovsky. On branche l’électrode. On règle l’intensité qui semble la mieux
adaptée à chaque sujet. Les deux antennes sont espacées de
84 centimètres***. »

Les résultats de l’oscillateur Lakhovsky diffèrent aussi en fonction des


conditions ambiantes, souligne Philippe Lagarde. En fonction de
conditions précises d’orientation par rapport au champ magnétique
terrestre, de conductivité du sous-sol, des murs, de passage des ondes
cosmiques à travers la charpente et les opérateurs… Des conditions qui
ne sont pas forcément remplies dans les immeubles récents, en
présence de mobilier métallique et en situation de pollution
électromagnétique sans fil. « Lakhovsky nous signalait d’ailleurs que,
suivant l’hôpital où il utilisait sa machine, il obtenait des résultats plus ou
moins bons. »

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

La version prêt-à-porter de l’oscillateur

Une version portative et miniature de l’oscillateur existe. Il s’agit de


colliers et de ceintures oscillants combinant plusieurs fils métalliques
tressés. Ces circuits passifs de cinq ou six métaux entrelacés avec des
fils de soie – colliers, bandeaux, bracelets, brassards, chevillières – sont
d’ailleurs les premières applications commercialisées par Georges
Lakhovsky, après qu’il les eut testés sur sa propre fille dès 1931. Remis
au goût du jour, ces produits à porter sur soi sont généralement fait
d’un seul métal : du cuivre. J’ai découvert leur existence en 2010 lorsque
Guy Thieux, avec un sourire jubilatoire, m’a montré le ceinturon gainé
de plastique qui tenait son pantalon… Depuis, cette ceinture oscillante
ne me quitte plus non plus.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

L’INTUITION, CETTE
PETITE VOIX AU FOND
DE VOUS, QUI DIT VRAI
Au quotidien, l’intuition nous aide à prendre les bonnes
décisions. Mais elle peut faire beaucoup plus :
développer des capacités insoupçonnées de notre esprit
par exemple ! En servant de base aux prémonitions et
aux visions à distance, elle est une porte d’entrée vers
l’inconscient. Elle a même été utilisée par les services
d’espionnage pendant la guerre froide…

Quelle a été la genèse de ce livre et comment s’inscrit-il dans


votre parcours ?

Fabrice Bonvin : Ce livre est pour moi l’occasion de présenter une


autre facette de mes recherches sur la conscience, qui a toujours été le

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

fil conducteur de mon intérêt pour différents thèmes. La vision à


distance et l’intuition en font partie. J’ai étudié la psychologie à
l’université de Genève et j’ai exercé en tant que responsable des
ressources humaines et formateur. J’ai toujours inscrit ma pratique de
responsable des ressources humaines dans une vision de développement
du potentiel des collaborateurs. Je pense en effet que nous sommes tous
doués pour quelque chose et que l’on découvre souvent cela au cours
de sa vie, comme une éclosion. Mais, pour révéler son talent, il faut être
accompagné. Or l’intuition, comme le disait Bergson, c’est la conscience
dans ce qu’elle a de plus lumineux. C’est formidable de pouvoir amener
les gens à être plus intuitifs, à être davantage reliés à eux-mêmes. C’est
pourquoi je pense que l’intuition est aussi un outil de développement
personnel, pour aller à la rencontre de soi.

De quelle(s) façon(s) ?

F.B. : L’évolution actuelle de la société est dominée par le


développement de l’intelligence artificielle. Pour l’instant, on peut voir
cela comme une énorme machine, faite de big data, qui collecte de
l’information et la traite à l’aide d’algorithmes, de sorte que l’intelligence
devient de moins en moins chère et de plus en plus accessible. Mais
finalement, ce qui va nous distinguer des machines et nous permettre
de survivre, si on envisage un scénario à la Terminator, ce sera ce qui
nous définit en tant qu’êtres humains : le leadership, la capacité à
travailler en équipe, à collaborer, la créativité et aussi l’intuition qui

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

nourrit cette créativité. C’est ce qui fait de nous des êtres nobles, par
rapport à la force brute de calcul des machines, et c’est cela qui
conditionne l’avenir de l’homme, à mon sens.

Comment définissez-vous l’intuition ?

F.B. : L’intuition est une forme de compréhension directe et spontanée,


complètement indépendante de la raison. Il ne s’agit donc pas d’analyse,
de déduction, de pensée ou de calcul. On peut dire aussi que l’intuition
court-circuite le mental. Étymologiquement, le mot signifie « regarder
attentivement à l’intérieur de soi ». Il y a donc une forme
d’introspection dans la démarche intuitive, qui ne se base pas sur
l’expérience, sur le passé, mais sur ce qui est à l’intérieur de nous. C’est
pourquoi cette démarche est aussi liée à la spiritualité.

En effet, si l’on adopte par exemple la grille de lecture jungienne, il s’agit


de connecter le moi au Soi, le Soi étant l’équivalent de l’âme. Se
connecter à son intuition, c’est donc se connecter à cette partie noble
de soi-même, à cette partie lumineuse de la conscience que l’on peut
assimiler à notre âme. Il est difficile au début de distinguer ce qui relève
de l’intuition et ce qui relève du mental. Par exemple, on peut prendre
des peurs, des désirs ou des émotions pour des intuitions. Finalement,
je pense que trois éléments clés permettent de reconnaître l’intuition :
d’abord, elle est fulgurante, c’est-à-dire qu’elle surgit ; en second lieu,
elle est spontanée ; et enfin, il y a une sensation de justesse. Ces trois

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

éléments signent le fait qu’il s’agit d’une intuition et non d’un mécanisme
qui relève du mental.

Dans quelle mesure l’intuition joue-t-elle un rôle dans notre


vie ?

F.B. : L’intuition joue un rôle au quotidien dans de nombreux domaines


liés à la prise de décision ou à la créativité, mais elle joue surtout un rôle
très important dans les professions dans lesquelles il s’agit de prendre
des décisions très rapidement et avec des enjeux forts. Je donne
l’exemple des pompiers, des chirurgiens et des pilotes de ligne. Ce sont
des professionnels qui, dans certaines circonstances, n’ont pas le temps
de réfléchir : le mental n’intervient pas dans la prise de décision. Et ces
gens-là n’ont pas forcément non plus l’expérience d’une situation
similaire pour prendre les bonnes décisions. C’est là que l’intuition
intervient. Donc, c’est un sujet très concret puisque, dans les cas
mentionnés, l’intuition peut sauver des vies si elle est bien utilisée.

On peut mentionner, plus généralement, plusieurs domaines dans


lesquels l’intuition joue un rôle important. Dans le monde des affaires,
l’intuition permet une meilleure prise de décision. Par exemple, Tim
Cook, le PDG d’Apple, dit : « Laissez à l’intuition les décisions
importantes. » Souvent, les dirigeants des grandes entreprises écoutent
d’abord leur intuition avant de la valider, dans un deuxième temps, avec
des analyses.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Dans le domaine des sciences, il est connu que de nombreuses


découvertes sont dues à de grandes intuitions, comme chez Poincaré,
Einstein et d’autres. Ensuite, elle joue bien sûr un rôle de premier plan
dans les arts et la création en général. Platon disait déjà que l’intuition
est la saisie immédiate de la vérité et de l’idée par l’âme,
indépendamment du corps.

Enfin, dans les relations interpersonnelles, l’intuition permet de mieux


« sentir » les gens. Je l’ai utilisée quasi quotidiennement dans mes
activités de recrutement, de gestion de conflit, etc. Il faut se poser la
question : ce que je ressens est-il en résonance avec ce que me dit la
personne ?

Quelle est la relation entre l’intuition et la vision à distance ?

F.B. : La vision à distance est un outil pour développer l’intuition, car


celle-ci est comme un muscle qui se développe à mesure qu’on l’utilise.
La vision à distance repose sur des protocoles et, en ce sens, ce n’est
pas de la divination. Elle a fait l’objet de recherches civiles et surtout
d’applications militaires, ce qui est aujourd’hui connu grâce à de
nombreux documents déclassifiés. Il s’agissait, pour les véritables
« espions psychiques », d’aller observer des cibles à distance, par
exemple, uniquement à partir de coordonnées géographiques. Les
protocoles offrent une structure, une marche à suivre, qui permet de se
connecter à son intuition et de ressentir les choses. C’est un processus

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

en six étapes pour aller du général au spécifique. Cette notion de


« ressentir » est très importante car l’intuition passe par le corps.

En fait, je distingue deux types d’intuitions. D’abord une intuition locale,


qui se base sur l’expertise et l’expérience, comme dans les professions
à risque mentionnées précédemment. Et il y a un autre type d’intuition,
qui est non locale. C’est elle qui s’exprime dans la vision à distance. Un
protocole de vision à distance va mettre à contribution tous les
mécanismes et toutes les attitudes mentales pour développer et exercer
son intuition. Celle-ci va ensuite se manifester de plus en plus
naturellement dans la vie car, fondamentalement, l’intuition nous veut
du bien !

Comment peut-on développer ses capacités intuitives ?

F.B. : Il s’agit de développer son ressenti corporel inconscient, en étant


plus attentif à son corps. Par exemple, on peut faire l’exercice de se
concentrer sur la différence de ressenti qui intervient lorsqu’on se
trouve dans une pièce puis dans une autre. On peut avoir des sensations
au niveau de la gorge, du ventre, etc. Nous sommes tous différents de
ce point de vue, il faut donc apprendre à écouter et interpréter ces
ressentis.

L’intuition est également liée au mouvement, on peut même dire que le


mouvement libère l’intuition. C’est le cas avec des activités comme la

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

marche, le jardinage ou autre. Il est difficile de dire si l’efficacité vient du


fait que cela bloque le mental ou s’il s’agit d’un mécanisme physiologique.

Pour apprendre à reconnaître l’intuition, on peut utiliser un cahier et


noter ses ressentis physiques, émotionnels ou même des perceptions
visuelles de type flashs, puis voir à quelle décision cela nous a conduit et
quel en a été le résultat.

L’intuition consiste à faire remonter une information à la surface depuis


l’inconscient, comme pour le rêve. Mais la vision à distance dépasse le
cadre de l’inconscient car elle permet d’accéder à de l’information par
des modalités non locales, selon des principes qui se rapprochent
analogiquement de la physique quantique.

Comment expliquez-vous ce lien avec la physique


quantique ?

F.B. : Au bout du compte, l’essence de la réalité est conscience et


information, selon l’interprétation qu’en font de nombreux physiciens
et chercheurs aujourd’hui. Avec l’intuition, nous sommes au carrefour
de la psychologie et de la physique quantique. Par exemple, le
phénomène d’intrication, ou de lien non local entre deux particules
éloignées, fournit au moins une analogie à ces phénomènes, sinon un
véritable support physique, car il suggère qu’au niveau fondamental
l’univers tout entier est interconnecté. Dès lors, il n’y a pas de limite à
ce qu’il est possible de faire en vision à distance, aussi bien en termes

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

d’échelle qu’en termes de distance et même de temps. Des sessions ont


consisté à observer l’infiniment petit et d’autres à se rendre quelque
part dans le cosmos. Tout se passe comme si un réservoir
d’informations se trouvait accessible, comme un « cloud » 1 . Certains
chercheurs ont parlé d’un univers holographique. Pour ma part, je suis
sensible à la notion du vide quantique, qui est, en réalité, plein d’énergie
et d’information. L’information est aujourd’hui définie comme une
grandeur physique, au même titre que la masse ou l’énergie. La matière
est essentiellement composée de vide et la réalité se réduit à un champ
d’informations à partir duquel se projette la réalité que nous percevons
par l’intermédiaire de nos sens. Le temps lui-même n’a pas d’existence
propre et reste une grande énigme pour la physique actuelle. C’est
pourquoi des sessions de vision à distance ont permis d’explorer le
passé et même le futur, mais avec des cibles « indirectes » dans le sens
où, pour le subconscient, tout se passe dans le présent. Bien sûr, on
entre là dans des domaines très spéculatifs et qui sont à la frontière de
la science-fiction. Mais c’est aussi pour cela qu’ils sont passionnants.

Que disent les neurosciences de l’intuition ?

F.B. : Les neurosciences distinguent plusieurs catégories d’intuitions :


experte, adaptative, émotionnelle, créative, etc. Mais cette conception

1 Espace de stockage virtuel

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

se limite au premier type d’intuition que j’ai évoqué et repose sur l’idée
que le cerveau va enregistrer toutes sortes d’informations qui
alimentent une base de données sensorielles. L’intuition va alors
consister à puiser dans ce vaste réservoir d’expériences par un
mécanisme inconscient qui court-circuite les réseaux neuronaux de
l’analyse pour faire émerger un ressenti, lequel va ensuite être
conscientisé sous la forme d’une intuition. Pour les neurosciences,
l’intuition est donc une tête chercheuse qui scanne de façon ultra-rapide
cette base de données d’expériences enfouies dans l’inconscient pour
proposer une réponse à une situation donnée. C’est un phénomène
inconscient mais rationnel. Cette intuition repose donc sur l’expertise
et l’expérience. Par conséquent, un enfant serait dépourvu de ce type
d’intuition. Mais les résultats obtenus par la vision à distance montrent
que l’on peut parler d’un continuum de manifestations de l’intuition,
depuis un traitement local, consistant par exemple à « sentir » une
personne, jusqu’à un traitement non local, qui relève de la prémonition
ou de la vision à distance. Un exemple du premier type d’intuition est la
décision prise par le pilote Sully (Chesley Sullenberger), qui a posé son
avion sur l’Hudson River suite à une avarie grave au lieu de retourner à
l’aéroport de La Guardia comme l’indiquait le protocole. C’est une
intuition basée sur l’expertise et l’expérience. Mais ce type de
mécanisme n’explique pas les intuitions non locales, comme le cas du
passager d’un avion qui avait demandé à être déplacé juste avant le
décollage pour changer de côté. L’avion s’était abîmé après le décollage
et ce changement de place lui avait sauvé la vie. Le passager a expliqué

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

qu’il avait ressenti une sensation de malaise qu’il ne comprenait pas mais
il fallait qu’il change de côté. Cette information est de nature
extrasensorielle et on peut parler ici de sixième sens.

Quels ont été les résultats des recherches scientifiques sur


ce phénomène ?

F.B. : Les recherches ont montré que le corps est capable d’anticiper
l’apparition de stimuli, entre une et dix secondes avant qu’ils
n’apparaissent. On mesure des variations de paramètres physiologiques
comme l’activité électrique du cerveau, la conductivité de la peau ou la
dilatation de la pupille de l’œil. Ces réactions sont donc inconscientes,
mais le corps sait ; c’est de la précognition intuitive. La vision à distance
consiste donc à faire dialoguer le subconscient avec le conscient, à
convertir l’information en mouvement musculaire réflexe, puis à
interroger et décoder l’information pour la conscientiser. Nous sommes
constamment reliés à notre intuition mais nous ne l’écoutons pas car
toute cette information est masquée par les pensées que le cerveau
produit en masse, à raison de 60 000 à 70 000 pensées par jour. Il faut
donc apprendre à calmer le mental, par la méditation par exemple. La
vision à distance est également un très bon outil pour apprendre à poser
une intention car il faut être capable de faire une requête claire, comme
lorsqu’on fait une recherche sur Google. L’intention est créatrice, elle
permet de poser une balise pour aller chercher de l’information. Un bon
« remote viewer » – quelqu’un qui fait de la vision à distance – est une

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

personne qui arrive à se connecter à son intuition et qui est ensuite


capable de décoder, de traduire l’information transmise.

En savoir plus : www.acadintuition.com

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

ELLE SAUVE SA VIE ET


CELLE DE SON BEBE
GRACE A SES
PRÉMONITIONS
Alors qu’elle porte la vie en elle, Stephanie Arnold
commence à avoir de fortes prémonitions durant sa
grossesse. Loin d’être encourageantes, ces visions lui
donnent la certitude qu’elle va mourir pendant
l’accouchement ! À tel point qu’elle écrit des lettres
d’adieu à ses proches… Et en effet la mort la frôle…
pendant 37 secondes.

Après plusieurs tentatives de fécondation in vitro, Stephanie Arnold est


tombée enceinte de son deuxième enfant en octobre 2012, à Chicago.
Tout allait bien jusqu’à l’échographie de la vingtième semaine de

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

grossesse. À partir de ce moment, elle s’est alors mise à avoir des


prémonitions de sa propre mort. Elle a décrit son ressenti comme si
chaque cellule de son corps était une bombe à retardement.

Sa première fille, Adina, était née deux ans et demi plus tôt par
césarienne et elle s’attendait à ce qu’une situation semblable se
reproduise pour son deuxième enfant. Un diagnostic de placenta praevia
avait été posé, c’est-à-dire une localisation anormale du placenta
pouvant, bien que rarement, être responsable d’hémorragies sévères
lors du troisième trimestre de grossesse. D’autres facteurs de risque
nécessitaient une surveillance accrue de sa grossesse… Mais ce sont
surtout les prémonitions funestes la concernant qui l’alarmaient le plus.

Malgré les examens rassurants, l’imprévisible se produit. Ses visions sont


de plus en plus nettes mais le personnel soignant ne prend pas ces
avertissements au sérieux, mettant cela sur le compte du stress. Elle a
fourni pourtant des détails précis de ce qui allait se passer : elle voyait
l’utérus fusionné au placenta (une condition appelée placenta accreta ),
une hémorragie, la nécessité d’une hystérectomie, et son fils vivant alors
qu’elle-même ne survivait pas à l’accouchement.

L’entourage médical tente alors vainement de la rassurer, en pratiquant


un certain nombre d’examens, dont une IRM, pour lui prouver que rien
d’anormal n’apparaît. Rien n’y fait : elle va jusqu’à poster des messages

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

d’adieu sur Facebook et envoyer des lettres à ses proches, convaincue


que sa fin est proche.

Le 30 mai 2013 au matin, ce qui restait de l’ordre de l’impensable pour


le corps médical se produit : une hémorragie se déclenche.

Une mort clinique de 37 secondes

Les médecins prennent directement en charge Stephanie et tout de


suite entreprennent de faire une césarienne. En plein milieu de la
procédure, le cœur de Stephanie s’arrête : elle reste en état de mort
clinique pendant 37 secondes (cela deviendra le titre de son livre), puis
dans un coma artificiel pendant six jours.

Son médecin obstétricien et son anesthésiste ont diagnostiqué une


embolie amniotique, qui se traduit par le passage du liquide amniotique
dans le sang maternel. Mais, en plus, elle a fait une réaction allergique à
cette embolie, c’est-à-dire un choc anaphylactique qui a provoqué l’arrêt
cardiaque !

Aux États-Unis, la prévalence de l’embolie amniotique est de 1/15 200


grossesses, mais c’est la deuxième cause de décès maternel. La maman
et le bébé ont été sauvés et ne souffrent d’aucune séquelle, ce qui
constitue un véritable miracle aux yeux du corps médical. Il a, certes,
fallu dialyser longuement Stephanie pour traiter l’œdème qui s’était
formé suite à la réaction allergique. Mais la plus grande difficulté fut de

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

stopper l’hémorragie car la présence de liquide amniotique dans le sang


empêche celui-ci de coaguler.

En réalité, la fusion du myomètre de l’utérus (la partie musculeuse) et


du placenta était avérée mais invisible au moment de l’IRM car
microscopique ; seules les prémonitions de Stephanie faisaient état de
cette situation.

Des esprits l’encouragent à vivre

Pourtant Stephanie a bel et bien été sauvée par ses prémonitions. En


effet, à force de l’avoir entendue Stephanie parler de ses visions funestes,
son anesthésiste avait tout de même eu un doute, une sorte d’intuition,
et avait prévu des doses de sang supplémentaires, un deuxième kit de
réanimation ainsi que des surveillances spécifiques qui ne sont jamais
utilisées lors d’accouchement (classique ou par césarienne). « C’est à
100 % ce qui m’a sauvée. » Stephanie

Cette histoire tire sa force d’un autre élément : l’expérience de mort


imminente que Stephanie a vécue pendant ces 37 secondes de mort
clinique. En fait, elle a assisté à toute la scène de sa mort clinique depuis
l’extérieur de son corps, en a rapporté des détails précis et confirmés,
et s’est ensuite trouvée en présence « d’esprits » qui l’ont accueillie et
ont encouragé son retour : « Tu as toujours fait tout ce qu’il fallait pour
vivre, continue ! »

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

ÉLIXIRS
ÉNERGÉTIQUES : DES
POTIONS « MAGIQUES »
ENTRE ORIENT ET
OCCIDENT
Ces onguents font vibrer vos énergies de façon subtile.
En combinant les principes de la médecine chinoise
ancestrale et les bienfaits de la pharmacopée
occidentale, les élixirs énergétiques promettent le
meilleur des deux mondes pour vous soigner tant sur le
plan physique que psychologique.

Composés d’extraits liquides de plantes, d’huiles essentielles et d’élixirs


floraux principalement, ces substances végétales sont issues de la

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

pharmacopée occidentale, mais analysées selon les principes de


l’énergétique chinoise, basée sur la notion de saveurs et d’énergies. Ces
élixirs, qui ont vu le jour il y a plus de vingt ans, agissent à la fois sur le
plan physique et sur le plan émotionnel.

Chaque ingrédient potentialise l’effet de ses alliés

Les plantes utilisées pour les extraits sont issues de l’agriculture


biologique. Elles appartiennent à la flore européenne mais sont choisies
en fonction des critères de l’énergétique chinoise, de façon à pouvoir
stimuler ou, au contraire, apaiser l’énergie de chaque organe selon les
besoins de chacun.

Les huiles essentielles, ajoutées à dose infinitésimale, augmentent le


niveau vibratoire de l’extrait végétal et intensifient l’action des plantes
sur le plan énergétique. De leur côté, les eaux florales exercent une
action d’harmonisation sur l’énergie et favorisent une meilleure diffusion
des principes actifs dans le corps.

Les élixirs floraux, enfin, ajoutent leur touche en agissant sur le plan
subtil émotionnel et psychique. Leur présence complète et amplifie
l’action des plantes sur le plan énergétique, de même que l’action
énergétique des plantes complète et renforce l’action des élixirs floraux
sur les troubles émotionnels passagers ou durables.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

La sève d’érable (de provenance biologique, label Écocert) entre aussi


dans la composition des élixirs énergétiques. Elle majore l’apport
d’oligoéléments et de minéraux en s’ajoutant à ceux déjà contenus dans
les plantes et les eaux florales. Cependant, la quantité réelle
d’oligoéléments reste infinitésimale, surtout aux doses conseillées.

Dix formules thérapeutiques qui équilibrent vos organes

Selon la saison, selon votre état émotionnel et selon les


dysfonctionnements de votre corps, vous pouvez changer d’élixir
énergétique et bénéficier de la formule la plus adaptée. Voici dix
formules qui recouvrent à elles seules tous les déséquilibres
énergétiques que vous pouvez rencontrer dans la vie courante.

Les plantes sont choisies selon leurs propriétés et associées entre elles
sous forme de formule pour créer une synergie virtuelle.

Par exemple, le romarin, le pissenlit, le chardon-marie et le cyprès sont


ainsi sélectionnés pour, ensemble, équilibrer le foie.

Les différentes formules d’extraction de la plante sont exploitées aussi


dans le but de créer une synergie : le romarin en extrait liquide seul aura
ainsi moins d’effet énergétique que s’il est associé à une dose
infinitésimale d’huile essentielle de romarin, à la présence d’eau florale
de romarin, et même à l’élixir de romarin.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Ces dix formules répondent aux principes de l’énergétique chinoise,


identiques à ceux de l’acupuncture pour équilibrer les cinq organes
principaux : le foie, le cœur, la rate-pancréas, le poumon et le rein.

Ces cinq organes sont positionnés selon les cinq éléments de la


médecine chinoise que sont le Bois, le Feu, la Terre, le Métal et l’Eau et
selon les cinq saisons : printemps, été, fin de l’été, automne, hiver.

D’où leur classification sur le cercle des cinq éléments.

Pour chaque organe, il existe une formule qui le stimule et une qui
l’apaise.

En voici la liste :

Elément Bois, printemps :

Elixir n° 1 Yang du foie Stimulant

Elixir n° 2 Yin du foie Apaisant

Elément Feu, été :

Elixir n° 3 Yang du cœur Stimulant

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Elixir n° 4 Yin du cœur Apaisant

Elément Terre, fin de l’été :

Elixir n° 5 Yang de rate-pancréas Stimulant

Elixir n° 6 Yin de rate-pancréas Apaisant

Elément Métal, automne :

Elixir n° 7 Yang du poumon Stimulant

Elixir n° 8 Yin du poumon Apaisant

Elément Eau, hiver :

Elixir n° 9 Yang du rein Stimulant

Elixir n° 10 Yin du rein Apaisant

Quand on travaille avec une aiguille d’acupuncture le point Tai Chong


(3 F), le troisième point du méridien du foie, entre le gros orteil et le
second orteil, on peut en effet constater, instantanément parfois, que le
nez se débouche ou bien que la personne se relaxe si elle était irritée,
excitée, ou même les deux. C’est de façon analogue qu’agira l’élixir n° 2,

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

yin du foie, élaboré pour apaiser le foie, et que vous pouvez aussi utiliser
aussi en cure au printemps

Choisir son élixir selon son caractère et la saison

Choisissez votre élixir en fonction de la saison, pour aider votre


organisme et votre structure énergétique à passer harmonieusement le
changement de saison et à les soutenir, le cas échéant, pendant toute la
période saisonnière.

Sélectionnez également l’élixir énergétique selon votre déséquilibre


personnel, passager ou durable, ressenti, qui s’exprime par des
dysfonctionnements : crises de foie au moindre écart, fragilité
respiratoire au moindre froid, douleur des muscles ou des articulations.

Il s’agit aussi de choisir l’élixir adéquat permettant d’équilibrer vos


émotions : colère, excitabilité, tristesse, peur, idées fixes selon ce que
vous connaissez de vous, avec l’aide d’un thérapeute qui connaît bien
l’énergétique chinoise ou par vous-même en consultant la roue des
constellations émotionnelles.

Pour identifier l’élixir qui vous correspond le mieux sur le plan de la


personnalité et du caractère, et en vue de vous harmoniser, vous
pouvez avoir recours au test en 40 questions proposé, entre autres,
dans Le Guide du bien-être selon la médecine chinoise. Le caractère qui

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

sort avec le score le plus haut révèle l’élixir qui vous sera le plus
profitable.

Au total, il existe quatre manières de vous approprier les élixirs


énergétiques selon la stratégie choisie.

Cependant, celle qui consiste à consommer l’élixir correspondant à la


saison reste une des plus belles façons de s’équilibrer, de même que l’on
va chez l’acupuncteur pour équilibrer les énergies lors des changements
de saison.

Cinq cures annuelles peuvent être suivies pour optimiser votre santé :
Printemps : n° 1 et 2
Eté : n° 4
Fin de l’été : n° 5 et 6
Automne : n° 7
Hiver : n° 9

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Laissez la signature énergétique de l’élixir s’exprimer

Pour profiter des vertus des élixirs énergétiques, secouez le flacon dans
une main pour le dynamiser.

Versez 20 gouttes de l’élixir dans un verre.

Ajoutez très peu d’eau, la quantité que vous prendriez pour déguster un
bon vin.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Buvez par petites gorgées en gardant l’élixir dans la bouche quelques


secondes.

Restez cinq à dix minutes sans rien absorber d’autre.

Chaque élixir a sa propre vibration ou signature énergétique.

Sachez qu’il n’est pas conseillé de les mélanger entre eux. Si vous devez
en consommer deux dans la journée, alternez les moments de prise :
matin, midi, soir et coucher.

Ne mélangez rien dans le verre avec l’élixir, ni huile essentielle, ni autre


plante. Seuls les élixirs floraux peuvent y être ajoutés, mais les élixirs
énergétiques en contiennent déjà.

La posologie moyenne la plus efficace est de 20 gouttes par prise, deux


fois par jour.

Sachez que la sève d’érable et l’eau florale entrent pour un tiers dans la
composition, le reste étant constitué d’extraits hydroalcooliques
glycérinés des plantes, de traces d’huiles essentielles et d’une quantité
infinitésimale d’élixirs floraux.

Les élixirs énergétiques agissent de façon qualitative et non quantitative


comme vous aurez pu le comprendre. C’est un peu comme si leur mode
d’action passait par les méridiens en influençant le Qi, l’énergie des

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

réseaux et des organes correspondants. L’effet est souvent rapide et se


note entre quelques heures et deux ou trois jours. La durée de la cure
est en général de vingt jours, ce qui correspond à un flacon, à renouveler
selon les cas.

Des potions sans contre-indication

Certains peuvent s’inquiéter de la présence d’alcool dans les élixirs


énergétiques mais une telle crainte n’a pas lieu d’être. Les extraits
hydroalcooliques glycérinés sont, en effet, titrés à 21° mais l’élixir
énergétique en est composé seulement des deux tiers. Autrement dit,
l’élixir énergétique titre à 14°.

Et on en absorbe 20 gouttes deux fois par jour, ce qui revient à absorber


20 gouttes de vin à 14° dans de l’eau deux fois par jour, ce qui est
négligeable.

C’est la raison pour laquelle les élixirs énergétiques ne présentent


aucune contre-indication.

La posologie conseillée chez l’enfant est de 5 gouttes jusqu’à 5 ans et de


10 gouttes jusqu’à 10 ans. Ensuite, la posologie devient la même que
pour un adulte.

Ce très long hiver qui affaiblit votre Jing

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

L’hiver est la saison en correspondance avec l’élément Eau, un des cinq


éléments de la médecine chinoise. Bien entendu son climat est froid. À
l’élément Eau correspondent les méridiens du rein et de la vessie et la
fonction urinaire.

On éprouve le besoin d’uriner l’hiver lorsqu’on sort dans le froid. En


hiver plus que dans toute autre saison, ces besoins d’uriner s’accentuent,
se rapprochent, surtout si l’on a une faiblesse du Qi (l’énergie) des reins,
dont c’est l’une des manifestations cliniques en énergétique chinoise.
Physiologique ou pathologique, cette faiblesse du rein va augmenter en
hiver. C’est aussi une conséquence possible de l’âge, qui consiste à
uriner une à plusieurs fois la nuit et à avoir des envies impérieuses le
jour.

En énergétique chinoise, on dit que le rein stocke l’essence, le Jing,


l’énergie vitale, celle dont on a besoin pour récupérer après une journée
de travail, pendant la nuit ou pendant les vacances. Il s’agit aussi de celle
que l’on dépense pour récupérer quand on est malade. L’émotion du
rein, c’est la peur, quand le rein est en baisse d’énergie, et la témérité
ou l’audace, quand le rein est florissant.

Si vous sentez à l’entrée de l’hiver que vous avez une baisse de vitalité,
que naturellement vous vous recroquevillez et que vous craignez plus
qu’à l’ordinaire le froid, cela signifie qu’il faut impérativement fortifier
l’énergie Jing, l’essence.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

L’énergie Jing nourrit aussi le cerveau, les os, la moelle osseuse et les
articulations. Aussi, une baisse de vitalité, une attaque par le froid en
hiver créent une recrudescence des rhumatismes, des douleurs
lombaires et des lombo-sciatiques. Les rhumatologues comme les
acupuncteurs le savent tous, d’où encore l’utilité de renforcer l’énergie
vitale.

Enfin, l’énergie Jing, en nourrissant le cerveau, agit aussi sur le moral, car
la baisse de cette énergie est associée à la dépression pour les Chinois.
C’est sans doute en raison de l’influence sur la dopamine : la personne
a une plus grande motivation à vivre, à entreprendre, et ne connaît pas,
ou moins, la baisse de moral, les peurs et les appréhensions.

Dès les premiers signes de l’hiver, stimuler son rein

Les médecins chinois prescrivent le ginseng en hiver, certes. Mais cette


plante à elle seule ne va pas répondre à toutes les spécificités de cette
saison, d’où les formules spéciales dans leur pharmacopée.

En phytothérapie occidentale, on peut identifier plusieurs plantes qui


vont travailler au rétablissement de cette fonction du rein. On peut citer
le pin sylvestre, le fenouil, la verge d’or, l’achillée, l’hysope, le girofle et
le ginseng lui-même.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Toutes ces plantes constituent la formule de l’élixir énergétique yang du


rein (n° 9) : 20 gouttes, matin et soir, de cette préparation ont des effets
bénéfiques sur la restauration de la vitalité et du Qi du rein.

Une cure d’un mois à l’entrée de l’hiver, quand la température


extérieure chute brutalement, et à renouveler le cas échéant deux ou
trois fois, est susceptible de procurer un meilleur tonus et permet de
passer un bon hiver, avec un bon moral.

En cas de nécessité, vous pouvez y associer la prise d’huile essentielle


de Pinus sylvestris, 2 gouttes deux fois par jour pour un effet plus puissant
sur la sensation de tonus général et d’optimisme.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

TRENEZ TÊTE AUX IDÉES


REÇUES : VOTRE
CERVEAU NE DÉCLINE
PAS AVEC L’AGE
Notre monde est cerné de dates de péremption : l’amour
dure trois ans, un téléphone portable ne dépasse pas
quatre ans et notre cerveau décline à 24 ans… C’est ce
qu’on vous fait croire car, en réalité, notre capital
neurologique est heureusement bien plus résistant
qu’un ordinateur puisque nous sommes capables de
créer sans cesse de nouveaux neurones et donc de
garder toute notre tête… même passé le quart de siècle !

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Embarquez pour un voyage au pays des neurones et de leur histoire.


Vous avez peut-être cru, comme moi pendant près de 50 ans, voire plus
suivant votre âge, que nous perdions des neurones à partir de l’âge de
25 ans. Combien de fois ai-je entendu cette litanie, comme un immense
paradigme de notre société : stupeur, nous commençons à vieillir, à
mourir même, dès 24 ans 2 et la suite ne serait qu’une lente et longue
descente aux enfers.

Ce point de vue ne serait-il pas le moyen le plus habile d’exclure très


tôt les aînés de la société alors qu’ils détiennent pourtant la sagesse de
notre monde, la mémoire de notre histoire et qu’ils pourraient être
valorisés en tenant le rôle de transmetteurs auprès des plus jeunes. Ne
laisse-t-on pas entendre qu’un un être humain, au-delà de 45 ans, ne vaut
plus rien au travail ?

Cette rengaine devient si régulière que vous finissez par en être


convaincu, montrant que les croyances scientifiques sont si prégnantes
qu’elles pourraient même influencer notre faculté à nous régénérer, à
nous renouveler, à nous sentir en pleine santé ?

2J. J. Thompson et al., « Over the Hill at 24: Persistent Age-Related Cognitive-Motor Decline in Reaction Times in
an Ecologically Valid Video Game Task Begins in Early Adulthood », Plos One, avril 2014,
https://doi.org/10.1371/journal.pone.0094215

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Quand la science fait marche arrière (pour notre plus grand


bien)

Mais voilà que la science nous apprend qu’elle s’est trompée, et que
nous nous renouvelons à chaque instant. Plus précisément, nos
neurones peuvent se recréer toute notre vie durant. À certaines
conditions.

Et ceci grâce à une protéine générée par l’hippocampe, les bulbes


olfactifs et le cerveau préfrontal : le facteur neurotrophique issu du
cerveau (FNIC ou BDNF en anglais pour Brain-Derived Neurotrophic
Factor).

Ce facteur de croissance assure la survie, la croissance et la


différenciation de nouveaux neurones. C’est lui qui permet à nos cellules
souches (ces cellules neutres capables de se transformer en n’importe
quelle cellule spécialisée) de régénérer des neurones, facilitant ainsi nos
processus de neuroplasticité.

Comme l’écrit le célèbre neurologue américain David Perlmutter :


« Selon la loi de Donald Hebb, les neurones qui travaillent
ensemble se lient ensemble. Le facteur neurotrophique dérivé du
cerveau favorise ces unions et transforme ce qui pourrait être une
étreinte fugace entre deux neurones en un lien impérissable. Il faut

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

garder vivaces les pensées et les activités associées à des réseaux


neuronaux précis, si l’on veut que ceux-ci demeurent actifs. Ou, en
d’autres termes plus simples : les neurones qui ne travaillent pas
ensemble ne demeurent pas liés. »
Ainsi, de nouvelles connexions neurologiques peuvent se créer, se
renouveler, se pérenniser par la présence des nouveaux neurones.

Il existe certaines conditions favorables qui activent et stimulent le gène


responsable de notre facteur neurotrophique. John B. Arden les énonce
dans Les 5 Clés du cerveau :

• L’activité physique (exercices type « cardio » plus de


20 minutes/jour),
• La réduction calorique (30 % de moins environ),
• La stimulation intellectuelle et la curiosité intellectuelle,
• La méditation (pour diminuer le stress),
• Les liens sociaux positifs,
• La qualité du sommeil,
• La curcumine,
• La consommation d’oméga-3.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Des études récentes ont également mis en évidence qu’une flore


intestinale « en bonne santé » avait un impact tangible sur la création de
neurones. Notamment, que la consommation de sucre diminue cette
création et que le jeûne l’accélère. En d’autres termes, consommer du
sucre raffiné, présent dans l’ensemble de notre nourriture industrielle,
diminue l’espérance de vie de nos neurones et aggrave la
dégénérescence mentale.

Du sport pour conserver un cerveau de jeune homme

Parmi tous ces facteurs d’impact neurologique, l’exercice physique est


le facteur le plus influent.

Voilà une piste intéressante pour notre médecine de demain…


Soyez toutefois conscient que, si le sport consolide nos nouvelles
connexions neurologiques, les sportifs qui pratiquent le sport à haute
dose, sans travailler sur eux, consolident paradoxalement leurs
croyances et leur rigidité de penser…

Quand les scientifiques américains évoquent les exercices aérobies, ils


font référence à des exercices qui activent la pompe cardio-pulmonaire :
la course à pied, la marche soutenue par exemple. Faire du sport recrée
nos neurones et soutient notre processus de transformation.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Imaginez-vous le matin pratiquer des exercices de


visualisation émotionnelle et neurologique pour recréer de
nouveaux circuits neurologiques liés à la joie et à
l’enthousiasme par exemple, et le soir courir ou marcher
activement pour asseoir durablement votre travail de
transformation. C’est exactement ainsi qu’il vous faut procéder.

Le soir, selon certaines études récentes, est plus propice à la création


du facteur neurotrophique de croissance, sous peine de saturer
d’informations le cerveau de la tête, si l’exercice physique est pratiqué
dans la foulée de votre pratique quotidienne de méditation ou de
visualisation. Pensez à le laisser souffler.

Faites pousser vos neurones en les arrosant de nouvelles


pensées

Ce facteur neurotrophique issu du cerveau (FNIC) est tiré des études


de la célèbre neurologue Rita Levi-Montalcini, à qui l’on doit la
découverte de plusieurs autres facteurs de croissance du nerf. Il joue un
rôle crucial dans la consolidation des changements plastiques qui
affectent le cerveau jusqu’à l’âge de 7 ans, la période durant laquelle la
neurogénèse est particulièrement active. Ce facteur va permettre à
l’enfant de se développer, au niveau neurologique, à un rythme
démultiplié.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Là où la vie est surprenante, c’est que ce facteur est aussi généré par les
connexions neurologiques toutes nouvelles, qu’il va ensuite consolider
par sa présence. Comme si la vie était capable de s’auto-régénérer
naturellement, pour sa propre subsistance. C’est ce que précise le
neuroplasticien Norman Doidge :

« Lorsque nous exerçons une activité qui fait réagir ensemble des
neurones spécifiques, ceux-ci libèrent un médiateur chimique, le
FNIC, qui raffermit les connexions entre ces neurones et garantit la
simultanéité de leurs réactions. Le FNIC favorise aussi la croissance
de la mince couche graisseuse qui entoure les neurones (la gaine de
myéline) et accélère la transmission des signaux électriques. »

Les neurones ont donc prévu dans leur union la « colle » qui leur permet
de rester unis. Cela permet au cerveau de réduire l’énergie nécessaire
pour recréer sans cesse de nouveaux chemins neurologiques, facteur
d’épuisement. Le cerveau de la tête exploite en moyenne 20 % de notre
énergie nerveuse et est de manière surprenante plutôt fainéant. Il met
en place les stratégies qui lui évitent de consommer trop d’énergie pour
le métabolisme de base, afin d’être en mesure de mobiliser toute
l’énergie nerveuse en cas d’urgence.

La présence de ce facteur neurotrophique de croissance a un impact sur


d’autres fonctions du cerveau à travers son influence sur le noyau basal,
comme nous l’explique également le même Norman Doidge : « Au cours

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

de la période critique, le FNIC excite le nucleus basalis, ou noyau basal, la


partie du cerveau qui nous permet de fixer notre attention, et le maintient
en vigilance pendant toute la durée de cette période. L’activité du noyau
basal nous aide également à mémoriser les événements que nous vivons. Elle
permet à la diversification des aires et aux changements afférents d’avoir
lieu sans effort. »

Tous ces mécanismes neurologiques ont un lien direct avec notre faculté
à mémoriser ce que nous apprenons tout jeune ou à l’âge adulte, et ainsi
avec notre capacité à nous transformer, à transformer nos pensées, nos
émotions, nos sentiments, nos sensations.

Dès que vous transformez ces chemins dans votre corps et votre tête,
vous changez de personnalité et votre façon de voir le monde, de
regarder l’histoire de votre vie, de regarder vos proches : vous devenez
un autre être.

Commencez (enfin) votre révolution et passez à l’acte

Pour cela, il faut accepter de changer ses habitudes quotidiennes. Pensez


à vous d’abord et privilégiez votre pratique d’exercices de chaque jour,
avant d’être totalement disponible à vos proches. Question
d’organisation du temps. Mais tout devient possible si vous en trouvez
le moteur.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

S’accorder 30 minutes par jour pour soi représente seulement 2 % de


notre temps. Il suffit juste de commencer. Pour ma part, savoir que le
sport recréait des neurones dans mes trois cerveaux (ventre, cœur,
tête) et consolidait mes nouvelles connexions neurologiques comme
une colle m’a donné la motivation suprême pour aller courir. Et pour
donner le meilleur de moi-même aux miens, ainsi qu’à ceux qui viennent
me voir.

Et vous ? Recréer nos neurones du cœur, pour reconnecter nos


connexions neurologiques de l’empathie, de la compassion et de la
gratitude. Être, construire des relations paisibles avec notre entourage.
N’est-ce pas suffisamment enthousiasmant ?

La répétition quotidienne est la clé du changement, comme l’évoque le


psychiatre Christophe André :
« La base de tout changement psychique et émotionnel durable et
autoproduit, c’est la neuroplasticité : la survenue de modifications
fonctionnelles des voies neurales. Et la base de la neuroplasticité, c’est
la notion d’expériences et d’exercices inlassablement répétés. »

Nous avons déjà évoqué ce principe essentiel de la répétition, qui doit


remettre en question le ciment fondateur de beaucoup de thérapies
fondées sur le principe de la mono-séance sans suite et de la non-
responsabilisation du patient, voire de son infantilisation.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Dans un siècle qui s’annonce quantique, où nous sommes


coresponsables de tout ce que nous créons par nos pensées, nos désirs
et nos émotions, l’heure est venue de devenir responsables de notre
avenir pour nous et pour les nôtres, en commençant par nos enfants.
Une personne qui sort de mon cabinet repart forcément avec des
exercices neuro-émotionnels et neuro-corporels à répéter chez elle en
lien avec les sujets qu’elle souhaite dépasser. Je sais que notre cerveau
est habitué à tout recevoir tout cru dans le bec en tapant un mot-clé
sur internet. Mais ce n’est pas la voie choisie par la nature pour nous
développer, nous faire grandir. Elle nous demande un effort journalier
et constant.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

10 minutes de méditation par jour pour favoriser la


neurogénèse

1. Trouvez le morceau Chant d’unification sur internet (il est


disponible sur YouTube) ou restez dans le silence.

2. Asseyez-vous en position de tailleur.

3. Posez vos mains sur vos genoux.

4. Fermez les yeux.

5. Concentrez-vous sur trois points en même temps : le nombril,


le cœur, le front.

6. Restez concentré le plus longtemps possible sur ces trois points


en cessant toute pensée.

7. Restez dans cette concentration sur trois points pendant au


moins 5 minutes.

8. Puis concentrez-vous sur cinq points en même temps : le


nombril, le cœur, le front, et ajoutez un point sur chaque épaule,
comme une croix.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

9. Restez concentré le plus longtemps possible sur ces cinq points


en cessant toute pensée.

10. Restez dans cette concentration sur cinq points pendant au


moins 5 minutes.

11. Pratiquez une fois par jour, en augmentant le temps de


méditation chaque jour.

Anne, métamorphosée par ses exercices

Anne vient me voir, elle ressent un profond désespoir face à sa vie, un


grand sentiment de solitude. Au travail, elle est acariâtre, s’en prend à
ses collègues pour un oui, pour un non. Elle est régulièrement dans le
combat face à ses employeurs, qu’elle accuse de tous les maux. Elle
s’épuise dans ce combat journalier. Pendant près d’un an, chaque matin,
Anne va répéter respiration cardiaque, méditation, exercice physique,
libération neurosensorielle des mémoires du corps, celles de son
enfance. Un an plus tard, Anne est face à son responsable en entretien
d’évaluation annuel. Il ouvre les yeux tout ronds et lui pose la question :
« Anne, qu’avez-vous fait, on ne vous reconnaît plus, vous êtes
métamorphosée, on vous voit sourire chaque jour, être calme et posée,
comment avez-vous fait ? »

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

ALZHEIMER,
PARKINSON : DES
MALADIES DU KARMA ?
Les maladies neurodégénératives, qu’il s’agisse
d’Alzheimer, de Parkinson ou de la sclérose en plaques,
sont toutes des atteintes du système nerveux central ou
périphérique. Elles touchent près d’un milliard de
personnes dans le monde en affectant les fonctions
musculaires, les sens, le sommeil, la conscience et les
fonctions mentales. Tous ces dysfonctionnements sont
des problèmes fondamentaux de Vata ! Pour les
accompagner, la médecine ayurvédique propose une
panoplie de soins adaptés qui vont des massages aux
mantras en passant par les panchakarma ou les
aoushadhi.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Il existe une vallée, dans les Himalayas, à plus de 4 500 mètres d’altitude
au-delà de Gomukh, la source du Gange : Tapovan.

Tapovan n’est pas une simple prairie mais un lieu exceptionnel de


méditation. Dès qu’on l’atteint, les pensées s’arrêtent instantanément et
on entre en état de méditation sans aucun effort. C’est ce que racontait
un sanyasin (un moine) à mon père, qui l’écoutait avec beaucoup
d’attention. Moi, alors âgé de 9 ans, assis à côté de lui, j’enregistrais tout
dans mon cerveau.

Toute ma jeunesse, j’ai rêvé de ce lieu presque magique où nul n’a besoin
de faire ni postures, ni respirations, ni contrôle de pensée ou suggestions
psychologiques pour entrer en méditation.

Ce n’est que vers l’âge de 30 ans que j’entrepris ce voyage à l’aide de


guides et de toute une équipe de sherpas. Ce fut un voyage
extraordinaire ! Nous avions déjà fait une semaine de marche pour
arriver à Gomukh, la source du Gange, où l’eau sortait du glacier
Gangotri, et, comme c’est la coutume, nous nous baignâmes dans cette
eau glacée pour nous purifier avant de traverser le glacier et d’attaquer
la grande montée des derniers mille mètres. Nous arrivâmes enfin, dans
la deuxième partie de l’après-midi, mais la fatigue, l’altitude et le manque
d’oxygène nous donnèrent un léger mal de tête et je dois bien avouer
que nous n’avions aucune envie de penser !

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

À peine le dîner terminé, un sommeil sans rêves et sans pensées


m’envahit. Le lendemain matin, je me levai comme d’habitude avant le
lever du soleil avec un mental calme et apaisé. C’est là que je découvris
que nous étions à Tapovan, entourés de sommets de plus de
8 000 mètres. Une beauté insaisissable, une sérénité, une joie, un silence
et un calme intérieur s’imposèrent à mon esprit.

J’avais aussi entendu dire qu’il y avait des sages qui méditaient toute
l’année à Tapovan et qui se cachaient dans des grottes. Je partis alors à
la recherche d’un de ces sanyasin. Au bout d’une demi-heure de marche,
juste derrière une petite colline, je trouvai un sentier qui m’amena vers
une grotte. J’y entrai avec hésitation et y découvris le magnifique visage
d’un homme auquel on ne pouvait pas donner d’âge. Il était assis en lotus
devant un petit feu, vêtu tout simplement de cendres. Je m’approchai de
lui tout doucement.

Il ouvrit les yeux et me fit signe de m’asseoir. La première question qui


me vint était de savoir comment il faisait pour n’être vêtu que de
cendres dans ce froid (entre zéro et deux degrés), alors que moi,
emmitouflé dans un bonnet de laine et deux pulls à col roulé en
cachemire, je continuais à sentir ce froid glacial.

Au bout de quelques minutes de silence, j’osai lui demander s’il pouvait


me donner quelques conseils pour ma vie spirituelle. Il me répondit :
« Mais toi, tu sais lire et écrire ! Tout est écrit dans les livres, pourquoi

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

me le demandes-tu ? » Je lui dis aussitôt : « Oui, il y a bien des choses


dans les livres, mais ce qui me manque, c’est quelqu’un qui a l’expérience,
quelqu’un qui a eu la réalisation, quelqu’un qui a vraiment vécu cela. »
Un long moment de silence s’ensuivit, puis il me dit : « Toi, tu es un
homme intelligent. Réponds-moi. Quelle est la cellule du corps humain
la plus intelligente ? » Je ne savais vraiment pas quoi répondre. Est-ce
qu’il y a une intelligence dans les cellules ? Mais j’ai saisi l’intonation du
sage et je lui répondis : « C’est la cellule nerveuse. » Il me dit ensuite :
« Et où se trouvent-elles ? » Je lui répondis : « Partout dans le corps. »
« Oui, mais où principalement ? », dit-il. « Dans la tête, dans le crâne. »
« Oui, mais où encore, ailleurs ? », demanda-t-il. Je répondis : « Dans la
colonne vertébrale. » Alors il me dit : « Voilà la réponse ! » J’avais beau
regarder tour à tour le néant devant moi, son feu, son visage, sa grotte,
je ne comprenais rien. Je le lui avouai en lui disant que je ne comprenais
rien. À ce moment-là, un de ses disciples entra dans la grotte, il se tenait
debout de profil, à contre-jour. Le maître yogi me demanda de
l’observer, puis il me dit : « Regarde, tu as dit le crâne. » Alors il dessina
avec ses doigts la forme d’un crâne. « Après, tu as dit la colonne
vertébrale, puis il y a le coccyx. » Je répondis : « Oui. » Il me posa
ensuite cette question : « Quel signe cela dessine-t-il ? » Je lui répondis
aussitôt : « Ah oui, cela fait un point d‘interrogation. » Il me dit : « Oui,
c’est tout ce que l’on pourra obtenir de l’être humain. Même avec
l’intelligence la plus merveilleuse, on n’arrivera jamais qu’à avoir un point
d’interrogation. Mais si tu veux aller plus loin, il faudra développer une
autre énergie, une autre science, celle de l’énergie spirituelle. »

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Comme dans cette histoire, les maladies neurodégénératives sont un


grand point d’interrogation. Elles sont directement liées au cerveau : aux
neurones et à leur destruction, qui nous amène vers des maladies graves,
des maladies presque inguérissables, souvent un chemin sans retour.

L’ayurvéda a-t-il une solution ? Oui, non, peut-être, peut-être pas…

Maladies du karma ou de Vata ?

La culture indienne dit que ce sont des maladies karmiques, le résultat


de mauvais karmas, ou encore que ce sont des maladies génétiques et
que l’on ne peut rien faire pour la personne atteinte. Mais les sages
ayurvédiques ne baissent pas les bras et essayent de traiter ces questions
avec une approche holistique. Quel que soit le nom de ces maladies,
chacune d’elles, que ce soit la maladie de Parkinson, la sclérose en
plaques, la maladie d’Alzheimer, l’épilepsie, ou bien d’autres, même si
chacune d’elles a sa spécificité, leur point commun est qu’elles ont
toutes des effets sur le cerveau et le système nerveux mais surtout
qu’elles sont dues à un grand déséquilibre de Vata.

Qu’entend-on par un déséquilibre de Vata ? Vata est défini selon


l’ayurvéda comme une énergie invisible qui combine les éléments Air et
Ether. C’est une énergie de mobilité, qui aide à la respiration, une
énergie qui aide à l’élimination des besoins naturels, qui participe à la
transformation des tissus, qui permet la fonction de motricité, qui est
présente dans toutes les fonctions sensorielles, les sécrétions, les

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

excrétions, les mouvements du cytoplasme, les membranes cellulaires


et aussi dans tout ce qui est impulsion des cellules nerveuses, la douleur,
les tremblements, les spasmes.

Mais l’énergie de Vata ne se cantonne pas uniquement au domaine


physique. On la retrouve dans tout ce qui est émotionnel : le stress, la
nervosité, l’anxiété, l’angoisse, la peur, les phobies, la tristesse et tout
ce qui est du domaine de la douleur, qu’elle soit physique ou
émotionnelle.

Ces maladies neurologiques sont des maladies du système nerveux


central ou périphérique. Elles impliquent toutes formes de douleur et
peuvent impacter les fonctions musculaires, les sensations, les sens (la
vision, le goût, l’odorat, l’ouïe), le sommeil, la conscience et les fonctions
mentales et cognitives.

Tout cela, selon l’ayurvéda, ce sont des problèmes fondamentaux de


Vata.

Pour gérer les troubles neurologiques, l’ayurvéda propose toute une


panoplie de soins comme les massages, la détox (les panchakarma ), la
diététique et les aoushadhi (les médicaments), les plantes, le yoga, les
mantras et la méditation.

Des massages pour stimuler le chemin nerveux

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

La peau est le plus grand organe du corps. Sa surface s’étend sur près
de 2 m2.

En général, on commence par des soins doux et agréables comme les


massages à base d’huile. La peau imprégnée d’huile ayurvédique stimule
d’abord les terminaisons nerveuses et la route entière du nerf jusqu’au
cerveau. D’autre part, les massages touchent les 72 000 nadis, les
méridiens, et stimulent ces énergies subtiles. Le massage devient alors
une vraie thérapie efficace et dépasse de loin la détente et le bien-être
qu’il procure au premier abord.

L’huile est appelée snehana, qui signifie oléation (huile sur le corps) et
qui permet de diminuer le Vata en excès chez la personne.

Après le massage à l’huile, le soin ayurvédique se poursuit par svedana,


la sudation complète du corps. La chaleur de l’huile accélère l’activité du
système nerveux et le travail des méridiens.

2 orteils et 4 mains

La science ayurvédique recommande aussi le massage des deux gros


orteils et des deux pouces à quatre mains, c’est un massage très puissant
pour les troubles neurologiques.

Les deux pouces et les deux gros orteils sont les quatre extrémités les
plus importantes du corps. Elles sont bien petites en taille mais le

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

cerveau leur réserve un espace assez grand pour recevoir tous leurs
stimuli.

Vient ensuite parishek. C’est une décoction de plantes versée sur le


corps entier, qui suit certains méridiens. C’est un bain exceptionnel où
deux ou quatre thérapeutes versent sur le corps au moins une vingtaine
de litres de cette eau.

Shirodhara est le soin par excellence conseillé pour tous les troubles
neurologiques. Un petit filet d’huile ayurvédique tiède est versé sur le
front à une certaine hauteur avec plusieurs sortes de mouvements
pendant 24 à 48 minutes. Ce soin est beaucoup pratiqué en Inde dans
les hôpitaux ayurvédiques.

Shirchampi est un massage de la tête pratiqué avec des huiles


ayurvédiques comme brahmi ou bhringaraj par exemple.

Shiropitchu est l’application sur la fontanelle pendant 12 à 24 minutes


d’une pâte composée de plantes, qui permet de stimuler l’hypophyse.
Elle améliore les troubles neurologiques.

Un autre soin couramment pratiqué dans les hôpitaux ayurvédiques


s’appelle shirobasti. C’est un traitement ayurvédique qui consiste à
maintenir une certaine quantité d’huile ayurvédique sur la tête dans une
sorte de chapeau en cuir ouvert sur le dessus pour une durée allant de
12 à 48 minutes.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Le panchakarma : le grand nettoyage interne

Le panchakarma est un vaste processus pratiqué en ayurvéda. Il


comprend cinq actions de nettoyage interne : vamana, virechana , deux
sortes de basti et nasya .

Nous insisterons particulièrement sur deux de ces actions : basti et


nasya , qui sont les soins par excellence pour diminuer les problèmes de
Vata. Bien sûr, les autres actions ne sont pas à négliger car elles jouent
toutes un rôle important.

Basti est un lavement pratiqué soit avec de l’huile, soit avec un liquide
médicinal. On introduit dans le côlon une certaine quantité de liquide
(ou d’huile) pendant 3, 8 ou 16 jours, selon les indications du médecin
ayurvédique. Ce traitement agit comme un nettoyage du côlon et un
peu aussi comme un suppositoire où le principe actif des plantes est
absorbé par la membrane du côlon. C’est un traitement très efficace.

Nasya est un traitement qui se fait par le nez, et ses effets se font sentir
directement au niveau du cerveau. Quelques gouttes de ghee médicinal
(ghee mélangé à des plantes ayurvédiques comme brahmi ou triphala par
exemple) ou d’huile tiède versées dans les narines après un massage du
nez et une sudation sont très bénéfiques.

La diététique indienne au service de vos neurones

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

L’ayurvéda recommande de suivre une diététique stricte et appropriée :


pas de sucre ni de farine blanche, pas de laitages ni de gluten, aucun
produit industriel. La nourriture doit être complètement végétarienne
(aucune viande) et être accompagnée de fruits à toujours manger en
dehors des repas, quitte à sauter un repas. Pas de crudités le soir, les
différents repas seront composés de légumes, de légumineuses et de
céréales associés aux épices comme :

- le curcuma. Sa couleur jaune lui vaut le nom de safran indien. La


médecine ayurvédique – comme la médecine naturelle – lui reconnaît
de puissantes propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires. Le
curcuma nettoie la peau, tue les germes dans la gorge et purifie le sang.
Il est digestif, excellent pour le foie, dénoue le plexus solaire et renforce
l’immunité. Les études montrent une incidence des maladies
neurodégénératives 4,4 fois plus faible dans les pays d’Asie du Sud-Est
où le curcuma est couramment utilisé comme épice diététique !

- le cumin. Digestif, carminatif, sudorifique, il est bénéfique pour le


cœur et équilibre les éléments Air et Feu.

- le fenugrec. Émollient, laxatif, tonique, il combat l’anémie et le


diabète. Il équilibre le poids et se révèle excellent pour les douleurs
articulaires. Il équilibre l’élément Air.

- le fenouil. Antifièvre, antidiarrhée.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

- le gingembre. Il combat le rhume, la grippe. Il est stomachique,


digestif et énergétique.

- l’ail. C’est un merveilleux anti-inflammatoire. Il agit contre la fièvre, le


hoquet, l’asthme, les coliques, l’arthrite. Il fortifie le cœur, éloigne le
diabète… et les désordres neurologiques !

- la coriandre. Calmante, digestive, elle combat la constipation et est


excellente pour les yeux et la vision.

- le poivre. On l’utilise en cas de problèmes de peau, contre la toux,


pour stimuler tous les systèmes du corps : digestif, respiratoire, contre
l’indigestion, les problèmes de voix ou d’immunité.

- la muscade. Elle lutte contre la diarrhée. C’est un sédatif naturel qui


calme le cerveau et donne un bon sommeil.

- la cardamome. Astringente, stimulante, antidiarrhée, elle calme le


système nerveux.

- le safran. Il est excellent pour combattre le rhume et les problèmes


respiratoires, contre les vomissements, l’acné, la rétention d’urine, le
mal de tête. Il nourrit les neurones.

Toutes ces saveurs doivent être consommées selon l’appétit, le pays, la


saison. Il faut favoriser les céréales complètes (hors gluten), les légumes,

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

les légumineuses, les fruits, les graines oléagineuses, les huiles, les
herbes, les épices.

La nourriture doit être biologique car une des causes principales de


nombreuses maladies est la présence dans les aliments de pesticides et
de métaux lourds. Les paysans qui utilisent des pesticides sont d’ailleurs
souvent atteints par des maladies neurologiques. La vie moderne, les
surcharges de toxines présentes dans l’environnement sont des
contributeurs importants à ce type de maladies.

Trous de mémoire ? Pensez aux « nervines »

Les textes ayurvédiques expliquent depuis longtemps l’utilisation de


plusieurs plantes, leurs qualités et leurs propriétés énergétiques pour
les troubles du système nerveux, y compris pour la perte de mémoire
généralement observée chez les personnes âgées.

Ce n’est pourtant que récemment que des études ont été menées sur
le rôle de ces plantes dans les troubles du système nerveux, y compris
la démence. En effet, plusieurs études scientifiques ont décrit les effets
de l’utilisation de diverses plantes médicinales ayurvédiques appelées
« nervines » et de leurs constituants pour renforcer l’activité
fonctionnelle du système nerveux et la restauration de la mémoire.

Des études phytochimiques ont montré la présence dans ces plantes de


nombreux composés précieux, tels que les lignanes, les flavonoïdes, les

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

tanins, les polyphénols, les triterpènes, les stérols et les alcaloïdes, qui
présentent un large spectre d’activités pharmacologiques, notamment
anti-inflammatoires et antioxydantes.

6 plantes ayurvédiques qui restaurent votre mémoire

Des plantes ayurvédiques sont communément utilisées en ayurvéda


pour traiter les troubles neurologiques : ashwaganda, brahmi, gotu kola
(Centella asiatica), shankhpushpi (Convolvulus pluricaulis), jyotishmati,
jatamansi.

L’ashwagandha est largement utilisé dans l’ayurvéda en tant que


tonique nerveux, aphrodisiaque et « adaptogène » et il aide le corps à
s’adapter au stress. L’ashwagandha est un membre de la famille des
solanacées, et sa racine est la partie qui est la plus utilisée. Il est classé
comme rasayana (rajeunissant) et on pense qu’il possède une activité
antioxydante, qu’il piège les radicaux libres et est capable de soutenir un
système immunitaire sain. Contrairement aux autres adaptogènes, qui
ont tendance à être stimulants, l’ashwagandha a un effet calmant et peut
donc être particulièrement indiqué chez les personnes atteintes de ces
maladies. Il réduit également le stress et l’incapacité de se concentrer.

Dans le système nerveux central, l’ashwagandha augmente la mémoire


et facilite l’apprentissage. Des rapports récents ont fourni des

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

informations intéressantes sur la capacité de cette plante à stimuler la


croissance des neurites et la croissance neuronale.

Le brahmi (Bacopa monnieri) est également connu sous le nom de


bacopa. C’est une plante au goût amer, présente dans les zones humides
et marécageuses. Elle est couramment utilisée en médecine ayurvédique
comme tonique nerveux, diurétique et cardiotonique, ainsi que comme
agent thérapeutique contre l’épilepsie, l’insomnie, l’asthme et les
rhumatismes. Traditionnellement, elle était utilisée pour améliorer la
mémoire et la fonction cognitive.

Le gotu kola (Centella asiatica), dans le système de médecine


ayurvédique, est l’une des herbes rajeunissantes importantes pour les
cellules nerveuses et cérébrales. Il est supposé pouvoir augmenter
l’intelligence, la longévité et la mémoire.

Le shankhpushpi (Convolvulus pluricaulis) est une plante commune


en Inde, où elle est utilisée dans diverses formules comme tonique
nervine pour améliorer la mémoire et la fonction cognitive. Le
shankhpushpi calme les nerfs en régulant la production par le corps des
hormones du stress, de l’adrénaline et du cortisol. Il est également
recommandé pour les troubles nerveux tels que le stress, l’anxiété, la
fatigue mentale et l’insomnie. Il améliore la mémoire en augmentant la
croissance fonctionnelle des neurones.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Le jyotishmati est une plante médicinale précieuse, réputée pour ses


effets sur le cerveau et utilisée depuis des siècles dans l’ayurvéda pour
affûter la mémoire et améliorer la concentration et la fonction cognitive.

Le jatamansi (Nardostachys jatamansi) a une riche histoire


d’utilisation médicinale et est hautement considéré dans le système de
médecine ayurvédique. Les rhizomes et les racines de la plante ont une
valeur médicinale et ont donc fait l’objet d’études chimiques. Ils
contiennent une variété de composants qui se trouvent également dans
la valériane et qui atténuent les symptômes du syndrome de fatigue
chronique. Ils améliorent l’apprentissage et la mémoire.

Travailler chaque jour votre corps et votre esprit

L’ayurvéda recommande la pratique quotidienne du yoga et des


mouvements du corps.

Entre toutes, la pratique des suksma vyayama est de loin la plus


importante pour tous les problèmes neurologiques. Il s’agit de pratiquer
des mouvements doux et légers accompagnés et parfaitement
synchronisés avec la respiration.

- Respiration synchronisée avec le mouvement des bras : en position


assise, en inspirant, levez le bras gauche à la verticale. Dès que
l’inspiration est terminée, restez immobile. Puis, en expirant, descendez
le bras sur le côté. Inspirez, levez le bras droit vers le haut. Restez

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

immobile puis expirez et descendez le bras. Répétez plusieurs fois, les


bras en alternance.

- Respiration synchronisée avec le mouvement de la tête : en inspirant,


on reste immobile, en expirant, on bouge la tête à droite. En inspirant,
on reste immobile, en expirant, la tête revient dans sa position initiale.
Faire la même chose en tournant la tête de l’autre côté puis revenir dans
l’axe.

- Respiration synchronisée avec le mouvement des bras et des jambes :


allongez-vous sur le dos, rapprochez les deux jambes et inspirez
profondément. Expirez et levez en même temps les deux bras et la
jambe gauche à la verticale, sans forcer. Les deux bras se posent derrière
vous à la fin de votre expiration. Inspiration, restez immobile. Expirez
en ramenant tranquillement les deux bras et la jambe au sol dans un
mouvement bien synchronisé. Continuez en faisant la même chose avec
la jambe droite, puis répétez plusieurs fois ce cycle.

- Respiration synchronisée avec le mouvement des bras et du bassin :


vous êtes sur le dos, les jambes repliées, plantes des pieds au sol
écartées de la largeur de votre bassin. Inspiration profonde, soulevez
simultanément les deux bras vers le haut et vers l’arrière de votre tête
ainsi que le bassin et le bas du dos puis, en expirant, ramenez le plus
consciemment possible votre dos et vos bras vers le sol. Répétez
plusieurs fois sans forcer.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Dans le cas de troubles neurologiques, il est nécessaire en cas de


surpoids et de problèmes de dos de commencer à perdre du poids car
cela empêche le système nerveux de travailler correctement. En effet,
une personne obèse n’aura pas envie de bouger. Or, si on réduit le
mouvement, ces maladies se développent plus rapidement. Il est donc
primordial d’accomplir quotidiennement certaines postures de yoga qui
vont aider à maigrir. De même, le mal de dos est un cas classique qui
nous impose l’inertie, le manque d’activité, le manque de mouvements
physiques.

Les asanas suivants sont conseillés : utkatasana, la posture de la chaise,


paripurna navasana, la posture de la barque, pavanmuktasana , la posture
du fœtus, bhujangasana, la posture du cobra, trikonasana, la posture du
triangle.

Yoga des doigts… pour stimuler la tête

La pratique de mouvements faits avec les mains et les doigts est


également recommandée. En Inde, on conseille aux personnes
commençant à développer la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson de
manger avec leurs doigts. Ces micro-mouvements des doigts vont
stimuler le travail du cerveau.

Chanter pour régénérer le mental

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

L’ayurvéda conseille de chanter des mantras en sanskrit. Prononcer des


mantras fait travailler la bouche, la langue et toute la gorge. Cela produit
une énergie positive qui va calmer le mental et donc avoir une action
directe sur le cerveau. Il y a maintenant des études modernes faites à
l’aide d’images IRM, où l’on voit directement les effets du chant de
mantras en sanskrit sur le cerveau, qui le stimulent grandement et
l’aident à se régénérer. Il ne reste plus qu’à apprendre le sanskrit !

Chasser la cause-racine : l’objectif de la médecine


ayurvédique

Chaque trouble neurodégénératif est unique et demande une étude


particulière des experts en ayurvéda. Ce que je précise ici, ce sont les
conseils généraux donnés par l’ayurvéda. Ils passent notamment par
l’aide précieuse de la méditation, qui va s’attacher à rechercher la cause
profonde du trouble neurologique.

Pour illustrer cela, je veux vous parler de deux personnes ayant pratiqué
une partie de ces conseils généraux.

Madame M. avait une sclérose en plaques. Elle a suivi scrupuleusement


toute la prescription donnée par son médecin ayurvédique. Aujourd’hui,
elle vit presque normalement. Elle a un sourire jusqu’aux oreilles et
inspire les autres patients par son exemple en les incitant à vivre
normalement. En fait, elle est devenue complètement végétarienne, ne
consomme aucun laitage, pas de gluten, etc.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Elle pratique quotidiennement automassages, yoga, pranayama,


méditation et, en fonction de son budget, reçoit régulièrement des
shirodhara, des massages abhyanga et suit régulièrement un cours de
pranayama, yoga et méditation.

En fait, dans ce cas-là, on n’a pas soigné la maladie, mais on a juste essayé
d’augmenter son immunité, sa propre énergie de guérison, tous les
éléments favorables ont été mis en place pour augmenter son énergie
d’immunité. Car, si la maladie se manifeste par des symptômes, c’est
tout ce qui est intérieur, la cause, les racines, que l’ayurvéda va essayer
de faire partir.

Quant à monsieur B., il avait contracté la maladie de Parkinson et était


venu consulter un médecin ayurvédique. Les plantes ayurvédiques
comme brahmi et mucuna lui avaient été prescrites.

La première consultation a permis de déterminer les massages à


recevoir et de prescrire une diète appropriée (en fait, une diète
alcalinisante). La seconde consultation lui a permis d’apprendre deux
pranayamas à effectuer régulièrement (anulom vilom et bramari
pranayama) pour devenir autonome et pratiquer avec une autodiscipline
rigoureuse. Car cela ne sert à rien d’aller d’un médecin à l’autre pour
tenter de guérir sans se prendre en charge. Il est nécessaire que la
personne malade soit autonome pour gérer elle-même sa maladie.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Tout cela a été suivi d’une cure de détox physique en commençant par
un jeûne intermittent (de 16 heures par jour) et en éliminant de son
alimentation tout ce qui était acidifiant, comme les aliments transformés,
évidemment les laitages, la viande, le gluten, et en consommant
beaucoup de curcuma. Après cette détox, des probiotiques ont été
prescrits, suivis d’une cure de détoxification du foie avec de l’aloe vera,
associé à snehan, les massages, et swedan, la sudation (sauna ou
hammam) en faisant bien attention qu’il n’y ait pas de hausse de tension.
Ensuite est venue la détox émotionnelle avec pranayama. Une plante
ayurvédique lui a été prescrite en sus : le brahmi.

Il a continué bien sûr de prendre ses propres médicaments et il s’est


senti beaucoup plus apaisé. Cette maladie l’avait beaucoup diminué, il
retrouvait enfin des moments de calme et, quand il faisait ses propres
activités artistiques, il n’avait plus du tout de tremblements et ne se
sentait plus malade.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

CANCER : LA MÉDECINE
CHINOISE EN RENFORT
Malgré de véritables prouesses médicales, le cancer
continue à tuer, toujours plus… Et si la science passait
à côté de quelque chose de central dans notre rapport à
cette maladie ? La médecine chinoise l’a compris depuis
bien longtemps : derrière le cancer, il y a souvent des
émotions toxiques, mais aussi des aspects énergétiques
et nutritionnels.

En 1986, ma mère, Dr Maniso, première femme médecin laotienne


diplômée de France, meurt d’un cancer du pancréas métastasé en
l’espace de 6 mois. Cet évènement tragique fut le plus dévastateur de
ma vie en tant que fille, en tant que femme et en tant que médecin. Ma
confiance incontestée en la médecine scientifique a commencé à se
fissurer, mes certitudes à s’effondrer. Pourquoi le cancer l’avait-il tué ?

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Pourquoi la médecine occidentale n’avait-elle pas réussi à la sauver ?


Cette question obsessionnelle me poursuit depuis 30 ans….

C’est pour y répondre que j’ai commencé à interroger le lien entre


cancer et émotion. Ma mère a eu une hygiène de vie exemplaire, mais
sa vie émotionnelle a été tourmentée. Pour être pertinente, je devais
traiter la question non seulement du point de vue de la médecine
conventionnelle, mais aussi à travers le prisme de la médecine chinoise.

Un pont entre deux rives

La médecine chinoise et la médecine occidentale sont différentes mais


elles sont complémentaires et synergiques.

La chimiothérapie est puissante, mais ses effets secondaires sont


destructeurs à long terme : elle fait la GUERRE au cancer. La médecine
chinoise s’attache quant à elle, à régler les aspects plus profonds du
cancer qui sont de nature ENERGETIQUE, EMOTIONNELLE et
NUTRITIONNELLE : elle est capable de restaurer la PAIX après la
bataille, ouvrant le chemin pour une rémission durable. Cette paix
émotionnelle est essentielle pour la compréhension de la maladie, pour
l’engagement dans le traitement et la résilience à la souffrance. Ce sont
les trois conditions nécessaires à la guérison du cancer.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Alors, entre guerre et paix, quel est le meilleur choix ? Le meilleur choix
est sans aucun doute le pont entre les deux médecines, un pont entre la
science de l’occident et la sagesse de l’orient. Ce pont est possible grâce
à l’ENERGIE. C’est le concept « de la graine et du sol ». Je l’ai compris
après de longues années de pratique et d’enseignement de la médecine
chinoise : la graine, c’est le cancer ; le sol ou le terrain, c’est le malade.
Les émotions toxiques empoisonnent le sol et favorisent l’implantation
de la mauvaise graine du cancer. Ça correspond à l’expression des gènes
du cancer cachés dans l’ADN (voir encadré).

Le cancer : une maladie génétique ?

Pour le Professeur Robert Weinberg du Massachusset institute of


technology (MIT), « le cancer est dans nos gènes ». Pour le Professeur
Michael Stratton de la fondation Wellcome Trust, « l’accumulation des
mutations génétiques non réparées libère les dimensions cachées du
cancer, qui peut être considéré comme la maladie génétique la plus
fréquente ».

Le caryotype humain contient 22.000 gènes, parmi lesquels 2.000 gènes


susceptibles de coder pour le cancer. Dans l’état actuel des recherches
scientifiques, seulement 350 gènes du cancer ont été identifiés. Ils ont
été référencés et enregistrés dans une énorme base de données
connectée à un programme ambitieux de recherche génétique
« International Cancer Genome Consortium ICGC ». L’ADN recèle

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

donc les secrets de la division et de la multiplication des cellules,


parfaitement orchestrées par les gènes.

Parmi ces gènes, on trouve :

• 70 « promoteurs des tumeurs » ou proto oncogènes qui codent la


croissance des cellules. Leurs mutations acquises après la
naissance accélèrent la croissance incontrôlée des cellules qui
deviendront des cellules cancéreuses.

• Les « gènes suppresseurs des tumeurs » s’opposent à la


prolifération des cellules cancéreuses, ce sont des freins qui
contrôlent leur croissance excessive. Leurs mutations sont
héréditaires et peuvent être transmises à la descendance.

• Les gènes réparateurs de l’ADN : notre corps est constitué d’un


million de milliard de cellules, chaque jour de notre vie, 200
millions cellules se divisent, une cellule mère donnant naissance
à deux cellules filles identiques entre elles et à leur mère. A
chaque division cellulaire, il y a 10.000 mutations de l’ADN qui
seront immédiatement réparées par une puissante machine
enzymatique. Ces enzymes de réparation de l’ADN sont codés
par des gènes par exemple, les gènes BRCA1 BRCA2
responsables du cancer du sein. C’est pourquoi, les mutations

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

génétiques non réparées favorisent « l’expression des gènes du


cancer »

• Les gènes responsables pour la mort programmée de la cellule


(apoptose). Chaque cellule à une durée de vie déterminée, une
date de péremption. La mort d’une vieille cellule laisse la place
libre pour la naissance d’une cellule jeune. Les cellules
cancéreuses échappent au contrôle naturel de la vie par la mort,
elles « oublient de mourir » et se multiplient d’une manière
anarchique et incontrôlable.

Les émotions ou l’émergence du cancer en médecine


chinoise

Les émotions sont considérées par la médecine chinoise comme une


forme raffinée d’énergie. Elles peuvent déstabiliser le fonctionnement
des « 5 Organes énergétiques internes » que sont les Reins, le Foie, le
Cœur, la Rate et les Poumons. Chacun de ces 5 organes est sensible à
une forme particulière d’émotion. Le Foie par exemple porte l’énergie
de la colère, les Reins sont épuisés par l’énergie de la peur ou de la
frayeur, le Cœur porte la passion des sentiments extrêmes comme
l’amour ou la haine, la Rate est usée par la rumination et l’obsession de
la pensée, les Poumons sont affaiblis par la tristesse ou par la mélancolie.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Selon la médecine chinoise, les reins sont considérés comme « la bougie


de la vie ». Ils contiennent « l’essence vitale innée, le Jing ». Cette
Essence vitale est une substance noble héritée des parents dès la
naissance, elle est transmise à la descendance de génération en
génération. Le Jing des Reins est le coffre-fort de la vie, il thésaurise
l’Energie ancestrale (Yuan Qi), le sang (Xue), les liquides nutritifs (Jin
Ye). Les Reins sont aussi les fondements de la sexualité, de la fertilité,
de la procréation, de la transmission de l’espèce, de la longévité, de
l’immunité innée, de la bonne santé mais aussi de la probabilité de « faire
un cancer ». Le Jing des Reins gouverne aussi la qualité des dents, des
cheveux, des os, et de la moëlle osseuse qui est selon la médecine
occidentale le berceau des cellules souches de l’immunité innée (les
globules blancs, les globules rouges, les plaquettes). Les Reins sont
parfois appelés « chaudron de la vie » ; ils sont la chaudière de notre
corps, dépositaires de l’Eau yin et du Feu yang originels, hérités à notre
naissance. Le Feu des Reins transforme l’Eau des Reins en énergie innée.
L’équilibre entre le yin (Eau) et le yang (Feu) sont les fondations d’une
bonne santé énergétique et d’une immunité solide.

L’Essence vitale des Reins peut donc être comparée à l’ADN qui est
aussi le livre de la vie écrit au cœur de nos chromosomes. Dans la
majorité des cas, le cancer est souvent révélé après une longue période
d’épuisement émotionnel, physique ou psychologique que la médecine
occidentale appelle le « burn out », un terme très évocateur de la
« bougie de la vie qui brûle par les deux bouts ». La première porte

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

d’entrée du cancer dans le système énergétique est souvent


l’épuisement des réserves vitales innées des Reins, ce qui correspond en
médecine occidentale aux mutations de l’ADN qui favorisent le
décodage des gènes du cancer cachés au cœur de nos chromosomes.

L’ADN correspond au Jing inné des Reins, les mutations délétères de


l’ADN traduisent donc l’épuisement du Jing des Reins. Notre ADN
contient les graines enfouies du cancer, ces graines invisibles peuvent
éclore sous forme de tumeur quand il y a une mauvaise régulation de la
division des cellules : division cellulaire excessive, absence de freinage
des multiplications cellulaires, mauvaise réparation des erreurs
génétiques, le cancer ressemble donc à un accident de voiture au cœur
de l’ADN…La question est donc la suivante : comment prévenir cet
accident génétique ?

Un engrenage du vide qui laisse la place au cancer

Les gènes ne sont pas les seuls responsables dans la survenue du cancer,
car l’environnement émotionnel, énergétique, nutritionnel toxique crée
les conditions favorables à l’engrenage de cette guerre silencieuse.

Comment la médecine chinoise peut-elle pacifier le terrain du conflit


pour empêcher cette guerre de se déclarer ? Selon mon expérience
clinique, le cancer est le plus souvent révélé à la suite d’évènements
tragiques de la vie comme le décès inattendu du conjoint, un divorce

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

conflictuel, le harcèlement moral au travail ou bien au sein du couple,


après un licenciement, un accouchement traumatique hémorragique,
une intervention chirurgicale lourde.

Plus sournoises encore, les émotions invisibles enfouies dans le non-dit,


dans le sentiment de culpabilité, le manque d’estime de soi, une rébellion
non exprimée, réprimée dans la peur des représailles, un attachement
excessif à l’égo ancré dans le passé, dans la résistance au changement,
ou dans le déni de la réalité, la passion amoureuse qui se transforme en
haine pour s’accrocher au pouvoir, au statut social, à la fausse image de
soi, au sexe, à la richesse matérielle…. Les émotions excessives sont des
énergies très négatives qui vont entrainer le déséquilibre dans le
fonctionnement des 5 Organes internes aboutissant à « l’engrenage du
vide » puis à l’épuisement des réserves vitales innées des Reins.

Le FOIE en médecine chinoise est le meilleur allié de la médecine


occidentale dans la gestion des patients cancéreux en cours de
chimiothérapie car son rôle essentiel est le « drainage » des émotions,
de l’énergie (le Qi) des 5 Organes internes, du sang, des liquides nutritifs,
de la bile, de la détoxification des déchets de la digestion autant que des
déchets chimiques. Ce Foie est un organe puissant, rempli d’une énergie
naturellement ascendante, explosive mais c’est un « géant aux pieds
d’argile » car il est très vulnérable face aux frustrations émotionnelles.
Le Foie ne supporte ni les contraintes ni les contrariétés. Son énergie a
besoin de circuler sans entrave, en toute liberté. En cas de stress

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

émotionnel, l’énergie du Foie se met facilement en stagnation et elle


« explose » de colère et de rage. Comme une voiture qui roule à grande
vitesse avec le frein à main levé, le Qi du Foie surchauffe et se transforme
en Feu, en « feu toxique » qui est l’expression même de la tumeur
cancéreuse. Drainer l’énergie du Foie en médecine chinoise est donc
essentiel pour diminuer la toxicité de la chimiothérapie en allégeant
leurs effets secondaires, cela favorise une meilleure adhésion au
traitement par le patient.

Ces feux émotionnels d’où nait la maladie

La médecine chinoise compare la production d’énergie par les 5 Organes


internes comme un cycle d’engendrement de l’énergie dans la nature, le
cycle des 5 Eléments. Les Reins représentent l’élément de l’Eau qui
nourrit le Foie-Bois, le Bois devient le Feu-Cœur, le Feu réchauffe la
Terre-Rate, la Terre deviendra le Métal-Poumon. L’excès de production
d’énergie d’un organe se déversera dans l’organe suivant dans le cycle.
Ainsi le feu du Foie se transformera en feu du Cœur ; la colère,
l’attachement excessif à l’amour deviendra une passion destructrice que
le Cœur aura bien du mal à maitriser.

Les « feux émotionnels pathologiques » vont épuiser les réserves d’Eau


des Reins. La chaudière de la vie « brûle sur le feu ». C’est un feu
sournois et silencieux qui va consumer les réserves vitales des Reins à

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

« petit feu » comme le feu sous la cendre d’une forêt insuffisamment


humidifiée.

Ces 3 feux s’enflamment l’un après l’autre, le feu de stagnation de la


colère du Foie va embraser le feu des passions volcaniques du Cœur,
tandis que le feu sous la cendre des Reins continuera d’entretenir la
menace permanente d’un incendie de forêts dès que jaillira la moindre
étincelle d’un conflit émotionnel mis sous pression de la rancœur, de la
rancune, de la haine.

L’équilibre naturel entre l’eau et le feu est une nécessité absolue pour
le maintien de la vie au cœur des systèmes de régulation biologique,
métabolique, endocrinien des milliards de cellules qui composent notre
corps ; la paix dans l’environnement émotionnel, énergétique et
nutritionnel est une condition incontournable pour la croissance de la
vie. La rupture de l’équilibre entre l’eau et le feu ressemble étrangement
au réchauffement de notre planète à l’échelle de l’univers…

Éteindre le feu : l’objectif commun des deux médecines

Le pont entre les deux médecines concernant les 3 feux pathologiques :


ce sont les émotions excessives qui augmentent la demande d’énergie
pour la cellule vivante. Selon la médecine occidentale, l’énergie de nos
cellules est produite par la destruction des molécules de la vie apportées
par notre alimentation comme les protéines, les glucides, les lipides.
L’oxydation de ces nutriments (acides aminés, glucose, acides gras)

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

apporte l’énergie aux cellules mais libère également des « radicaux ou


des électrons libres » semblables à des torches de feu capables
d’endommager la structure de l’ADN, ce qui favorisera des mutations
géniques potentiellement cancérigènes à long terme. Les cellules se
trouvent ainsi en « stress oxydant », leur besoin énergétique augmente
d’une manière exponentielle et les radicaux libres s’accumulent. Par ce
biais, les émotions toxiques ouvrent directement les portes au cancer
au cœur même du centre de commandement de la division cellulaire.

Heureusement, Dame nature a prévu des « pompiers » capables


d’éteindre ce feu de l’oxydation agressif pour l’ADN. Les pompiers sont
des enzymes mitochondriaux capables de recycler les boules de feu des
radicaux libres en une forme d’énergie mieux utilisable, plus facilement
distribuable qui est l’ATP. Ces enzymes sont des moteurs énergétiques,
ils ont besoin de clés pour bien fonctionner. Ces clés, ce sont des
« nutriments anti-oxydants » comme le magnésium, le sélénium, les
vitamines ABCDE, le coenzymeQ10, acide lipoïque, NAC, gluthation,
les phytophénols des végétaux, essentiels pour « rafraichir le feu
métabolique de la cellule ».

Nous pouvons concevoir que ces radicaux libres sont l’expression du


feu énergétique du Foie, du Cœur et des Reins en médecine chinoise.
Les nutriments anti oxydant correspondent à la « fraicheur de l’Eau
originelle des Reins ». Il est donc facile de comprendre que le cancer
n’est que la « partie émergée de l’iceberg », le cancer n’est que la

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

manifestation, la branche extériorisée d’une guerre plus intime dont les


racines plus profondes sont les désordres émotionnels et les mutations
silencieuses de l’ADN, la bibliothèque de la vie qui thésaurise la
programmation de l’identité de nos cellules. Le cancer est en fait la
« perte de l’identité de soi ».

Ces éléments qui nourrissent le cancer

Le stress oxydant est le terreau propice au maintien d’une inflammation


chronique qui entretient un climat d’insécurité mettant en alerte
permanente le système de surveillance immunitaire. Cette inflammation
chronique se manifeste par un épuisement extrême, des douleurs
articulaires et musculaires aggravées par la fatigue mise sous le compte
de la fibromyalgie, des troubles digestifs comme le ballonnement
abdominal, alternance diarrhée-constipation, douleur de l’hypochondre,
des infections urinaires fréquentes, une prise de poids inhabituelle, chez
la femme un syndrome prémenstruel, avec règles irrégulières et
instabilité émotionnelle. Le stress oxydant et l’inflammation chronique
alimentent tous les deux le terreau d’une guerre métabolique larvée qui
stimule en permanence les gènes codant pour la production de
médiateurs hautement inflammatoires, agressifs qui iront à leur tour
altérer l’ADN. Ainsi un environnement métabolique, énergétique,
émotionnel et nutritionnel de la guerre inflammatoire contribuera au
décodage des gènes du cancer.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Et le système de défense immunitaire face au cancer ? Quel est son


rôle ?

En médecine chinoise, l’immunité est un système énergétique qui repose


sur 3 Organes clé qui sont les Reins, la Rate et les Poumons. Les Reins
produisent l’énergie immunitaire innée (Yuan Qi) à partir de l’Essence
vitale héritée des parents à la naissance, tandis que la Rate produit à
partir des aliments l’énergie nutritive (Ying Qi, une forme énergie
immunitaire acquise. Les Poumons protègent la couche superficielle de
défense du corps (la peau, les pores et les poils) contre la pénétration
des énergies « perverses » climatiques grâce à leur énergie défensive
(Wei Qi). La Rate appartient à l’élément Terre, elle travaille comme
l’intestin grêle en médecine occidentale, grâce à son Qi-énergie, elle
transforme « les graines et les boissons, les aliments » en « essences
nutritives, les nutriments ».

En ce qui concerne le cancer, tant dans la racine de la maladie que dans


son traitement, la Rate est la plupart du temps la première victime du
déséquilibre énergétique des 5 organes internes ; le cancer est souvent
révélé par une immense fatigue et des problèmes digestifs, de même que
la chimiothérapie attaque en premier lieu la digestion avec perte
d’appétit, nausée, perte de poids, diarrhée, bouche amère ou pâteuse
qui sont les symptômes initiaux de la déficience de l’énergie de la Rate.

Notre arsenal de défenses intérieures

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Les conflits émotionnels ouvrent les portes du cancer par la stagnation


du Qi du Foie qui affaiblit fonctionnement de la Rate qui n’arrive plus à
produire assez de nutriments, d’énergie post natale, de sang, de liquides
nutritifs qui seront normalement mis en réserve dans une Essence vitale
acquise après la naissance, appelée le « Jing acquis » en opposition au
« Jing inné des Reins » Quand l’énergie de la Rate est forte, elle produira
la richesse qui alimente votre compte courant à la banque. Cet excès de
richesse sera thésaurisé dans le compte épargne du Jing inné des Reins,
destiné à faire face aux moments difficiles de privation. En outre la Rate
gouverne aussi la solidité de la barrière intestinale qui est une frontière
intérieure de défense contre les ennemis internes qui sont les aliments
mal digérés devenus allergéniques, les toxines environnementales, les
bactéries pathogènes, les métaux lourds, les autoanticorps.

La barrière intestinale est un filtre possédant une perméabilité sélective


car elle sépare les nutriments bénéfiques à la santé qui seront absorbés
depuis la lumière intestinale vers le sang, des déchets toxiques qui seront
expulsés par le gros intestin dans les selles. L’affaiblissement du Qi de la
Rate se traduit chez les patients cancéreux par le « syndrome de
l’intestin perméable », les fissures de la muqueuse intestinale laisseront
passer dans le territoire immunitaire les ennemis de l’intérieur qui
viendront perpétuer, entretenir le climat d’insécurité d’une guerre
silencieuse propice au déclenchement de la guerre au niveau de l’ADN,
celle du cancer.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Les Poumons sont le bouclier de défense immunitaire en première


ligne, car ils font circuler sous la peau et les muqueuses respiratoires
l’énergie défensive, le Wei Qi. La Rate et les Poumons travaillent en
coordination dans le système des frontières de défense. Le Poumon
gouverne la défense extérieure, il fait circuler les petits soldats de
l’énergie défensive sur les remparts extérieurs de la peau tandis que la
Rate consolide les frontières intérieures de la barrière intestinale et elle
produit l’énergie nutritive le Ying Qi nécessaire à nourrir les vaillants
soldats du Wei Qi.

Les outils de la prévention du cancer en médecine chinoise

Le cancer est une maladie sérieuse. Le diagnostic et les prescriptions par


un praticien de médecine chinoise expérimenté adaptés à chaque cas
individuel est incontournable. Ces informations sont donc données à
titre indicatif et ne sont aucunement une prescription médicale.

La médecine chinoise propose plusieurs remèdes très efficaces pour


nous aider à gérer, dans une optique de prévention du cancer, nos
émotions et nos énergies. Ils incluent autant l’acupuncture que la
diététique ou la phytothérapie.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

1. Nourrir l’Essence vitale innée des Reins

o Points d’acupuncture : V23+VG4 réchauffent le yang

o Plantes médicinales : GOU QI ZI nourrit le yin des


Reins. TUSI ZI tiédit le yang des Reins.

o Diététique : clou de girofle, étoiles d’anis, écorces de


cannelle, gingembre séché, graines de fenugrec, poivre
noir, pistache, noix, noisette, viande de bœuf de
mouton, moules seront privilégiés.

2. Drainer le Qi du Foie et nourrir le sang

o Points d’acupuncture : F3 + RP6. F3 libère les


stagnations du Qi du Foie. RP6 nourrit le yin et le sang
du Foie

o Plantes médicinales : CHAI HU draine le Qi du Foie.


DANG GUI nourrit le sang. Ils travaillent en couple yin
et yang. Le Qi mobilise le sang et le sang assouplit
l’organe du Foie.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

o Diététique : Elle passe par de nouvelles (bonnes)


habitudes :
 Manger à des horaires réguliers,
 Mastiquer plus,
 Préférer les aliments cuits à la vapeur,
 Supprimer le sucre, les fritures et plats en sauce,
les grillades.

3. Préserver le cœur, l’empereur des émotions

o Points d’acupuncture : MC6 + C7 associés apaisent


l’esprit pour restaurer un sommeil réparateur.

o Plantes médicinales : ZHI ZI clarifie le feu du Cœur. HE


HUAN PI est la plante maitresse pour lutter contre la
dépression.

o Diététique :
 Rafraichir le feu du Cœur par des légumes frais et
des salades,
 Cuire les légumes au wok,
 Boire abondamment des jus de fruits frais en
smoothies.

4. Tonifier la rate, la mère nourricière

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

o Points d’acupuncture :
 E36+VC12 : ce couple de points tonifie l’énergie
de la digestion.
 E40 dissout les mucosités qui encombre l’esprit.
o Plantes médicinales : DANG SHEN et BAI ZHU
tonifient la fonction digestive de la RATE.

o Diététique :
 Préférer des aliments cuits longtemps en soupe de
légumes (les légumes crus sont difficiles à digérer
par une rate affaiblie)
 Augmenter les glucides lents : le riz, les pommes
de terre, le potiron
 Réduire les rations et mastiquer longtemps
 Adopter des horaires de repas réguliers.

5. Faire de ses poumons une vraie barrière

o Points d’acupuncture : P7 + V13. Ensemble, ils tonifient


l’énergie défensive et renforcent l’immunité.

o Plantes médicinales : HUANG Qi est la plante


maitresse pour renforcer l’immunité si elle est associée

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

à BAI ZHU dans une prescription appelée « le paravent


de jade ».

o Diététique : Comme pour la rate, on recommandera


les légumes cuits et les souple, les féculents, de petites
portions mastiquées longtemps et des repas à horaires
réguliers.

Les conseils en micronutrition sont importants pour limiter l’installation


de l’intestin perméable ; on peut donc associer à ces conseils
diététiques, les probiotiques qui regroupent des bactéries
« symbiotiques » capables de transformer les déchets de la digestion :

- La L-glutamine, un acide aminé, sera le carburant des cellules


intestinales, les entérocytes. Elle ira nourrir et renouveler la
muqueuse intestinale qui se renouvelle tous les deux jours
comme une « peau intérieure » très active.

- La spiruline. Cette algue d’eau douce, en plus d’être


« détoxifiante », elle est aussi très nourrissante. Elle contient
18 acides aminés dits « essentiels », du sélénium qui est un
cofacteur important dans le système anti oxydant de la cellule.

La médecine chinoise apparait comme la meilleure alliée de la médecine


occidentale dans la gestion énergétique, émotionnelle et nutritionnelle

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

du cancer. Pourquoi ? Parce que le cancer est un ennemi sérieux. Le


bombardement chimique est une nécessité incontournable, mais cette
guerre fait des victimes innocentes que sont les cellules saines, l’énergie,
les réserves nutritives et les défenses immunitaires affaiblies dans le
combat pour la survie ; la médecine chinoise peut reconstruire les
réserves des essences vitales innée des Reins et acquise de la Rate afin
de réduire les effets secondaires des médicaments chimiques, donc
augmenter leur tolérance surtout digestive et énergétique afin de
permettre aux patients cancéreux de continuer à se battre jusqu’au
bout.

Le Maitre de Tai Ji Chung Liang Al Huang déclare : « Quand vous


intégrez les opposés, vous gagnez du pouvoir, de l’équilibre et de la
cohérence à l’intérieur de vous-même ».

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine Harben


THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

AU-DELA DE LA
MAGIE LA
LITHOTHERAPIE
THERAPEUTIQUE
Le courant de la lithothérapie est balayé de vents
contraires : certains y croient dur comme fer
quand d’autres rejettent en bloc cette pratique de
doux « illuminés ». Au centre, on accepte
éventuellement de lui attribuer un effet placebo…
Pourtant, il est possible d’utiliser les pierres
comme un outil, de manière raisonnée,
scientifique et thérapeutique. Mise au point avec
un expert.

Selon la racine grecque, le mot « lithothérapie » est composé


de deux mots : lithos (pierre) et therapia (soins médicaux).

Si l’on s’en tient à cette étymologie, la lithothérapie serait donc

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

une méthode de soins par les pierres.

Cependant, différents courants de pensée ont entraîné la


lithothérapie contemporaine sur des voies qui s’éloignent des
buts thérapeutiques de cette technique de soins alternatifs.
Elles ne manquent pas de susciter des controverses.

C’est pourquoi je vais tenter de clarifier certains principes que


je considère comme fondamentaux et incontournables pour
pratiquer correctement une lithothérapie raisonnable et
raisonnée, cultivée et savante, méthodique et efficace, morale
et éthique, dont la finalité devrait être strictement
thérapeutique.

Au commencement : l’outil et la pierre philosophale

On peut considérer que la lithothérapie trouve ses sources aux


origines de l’humanité, dès l’instant où nos ancêtres ont
commencé à entretenir des rapports synergiques entre le
monde minéral (les pierres), réputé inerte, et le monde du
vivant (l’humanité naissante). Ce sont les outils en pierre qui
ont permis à ces premiers hommes de développer leurs
connaissances et leur savoir-faire, lesquels ont développé leur
habileté à concevoir de nouveaux outils qui, à leur tour, leur
ont permis de développer des connaissances et un savoir-faire

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

plus performant, et ainsi de suite jusqu’à nos jours.

Il s’agit bien d’une amorce de développement technologique.

Mais ce n’est pas tout : dès les prémices du chamanisme, les


pierres comme les plantes ont participé à des rituels magiques
bien avant que les hommes puissent faire la différence entre
médecine et magie.

Ce n’est qu’au début du premier millénaire qu’un auteur, Pline


l’Ancien (13-79 apr. J.-C.), tente de codifier les propriétés
thérapeutiques des pierres dans son Historia Naturalis.

S’ensuivent, pendant tout le premier millénaire, de multiples


travaux d’alchimistes, arabes, chinois et européens, qui tentent
de comprendre la composition de la matière dans le but de
découvrir le Grand Œuvre (la pierre philosophale) et les secrets
de l’immortalité.

C’est au VIIIe siècle que l’alchimiste arabe Jabir Ibn Hayyan tente
une première approche scientifique de classification des corps
en fonction de leur teneur en eau, de leur provenance et de
leurs réactions par rapport à la chaleur et au froid.

Au XIIe siècle apparaît une religieuse mystique et visionnaire, la

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

célèbre Hildegarde von Bingen. On lui attribue de multiples


savoirs, dont les soins thérapeutiques par les pierres. Des
études scientifiques des années 1990 sur la vie et l’œuvre
d’Hildegarde démontrent clairement qu’il ne s’agit que de
légendes et de rumeurs populaires. Pourtant, les récits que
certains auteurs contemporains lui attribuent trouvent encore
un écho dans un public friand de superstitions.

Les premiers remèdes : entre sciences et croyances

À partir du XVIe siècle, nombre d’alchimistes dont le célèbre


Paracelse (1493-1541), lassés de leurs recherches
improductives dans la quête du Grand Œuvre et de
l’immortalité, tentent d’orienter leurs recherches vers la
préparation de potions thérapeutiques. Si les remèdes de
Paracelse, essentiellement à base de mercure, ont provoqué des
ravages, d’autres chymistes ou spagyristes du XVIIe siècle ont
tenté une démarche plus scientifique mais encore bien trop
empirique.

On peut citer :
• Nicolas Le Fèvre avec son Traité de la chimie (1660),
• Nicolas Lémery avec son Dictionnaire des drogues
(1676),
• Antoine Lavoisier et bien d’autres, qui ont fait progresser

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

la chimie vers une approche incontestablement


scientifique.

C’est au XVIIIe siècle que l’abbé René Just Haüy (1743-1822)


fait faire à la minéralogie scientifique un bond considérable en
proposant une première classification systématique des
minéraux dont la version la plus récente est celle de Strunz, qui
fait référence depuis 2001.

Il va de soi que des millénaires de pratiques magiques et plus de


vingt siècles de croyances populaires, de théories ésotériques
et d’imprécisions dans les travaux de recherche ont laissé des
traces indélébiles dans les approches de la lithothérapie
contemporaine, notamment sous l’impulsion du New Age
américain dans les années1970.

Les différents courants de la lithothérapie


contemporaine

Ce n’est donc pas un hasard si, sous l’influence du New Age, la


lithothérapie a été cataloguée comme une pratique ésotérique.

J’avoue que, lorsque j’ai commencé à m’intéresser au sujet, j’ai


été très influencé par le New Age lors de rencontres faites en
Californie en 1979, bien que ma culture soit essentiellement

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

scientifique.

C’est ainsi qu’après plus de dix ans d’études, j’ai publié en 1992
mon premier livre, qui décrit les propriétés énergétiques des
pierres et leur influence sur les plans physiologique,
psychologique et spirituel. Il s’agissait donc d’une approche
strictement énergéticienne liée à une sensibilité intuitive.

J’ai dû immédiatement faire face à de nombreuses objections de


scientifiques, notamment sur l’effet placebo et le principe de
l’objet transitionnel cher aux psychanalystes.

Il est absolument certain que les soins par les pierres, dans une
approche énergéticienne, répondent à ces deux principes, mais
pas uniquement. Je reste persuadé que ces fameuses énergies
subtiles des cristaux, pour lesquelles nous ne disposons pas
d’unités de mesure, pas d’instruments de mesure et encore
moins de protocoles de mesure, qui sont la pierre angulaire de
toute approche scientifique, sont perceptibles et influent sur la
santé et le bien-être des humains.

Lithothérapie spectacle et lithothérapie spiritualiste :


les deux ecueils

Il y aurait, en ce sens, probablement une piste à développer à

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

partir des déclarations de Max Planck, physicien allemand,


fondateur de la physique quantique : « Toute matière peut
émettre de petites quantités d’énergie de façon discontinue. »
Pourquoi pas les pierres alors ? Hélas, des nuées
d’opportunistes se sont rués dans la brèche en prétendant
exercer une médecine quantique, sans rien connaître aux
multiples principes complexes de la physique quantique. La
prudence s’impose donc.

On retrouve ces excès dans la lithothérapie avec ce que


j’appelle la lithothérapie spectacle, génératrice d’un gros
commerce de produits dérivés tous plus irréalistes les uns que
les autres, parmi lesquels on trouve pêle-mêle :

• des pierres traitées par des procédés physico-chimiques,


• des fausses pierres,
• des pierres à la traçabilité douteuse,
• d’étranges objets censés purifier et recharger les pierres
en énergies,
• des flacons de transfert énergétique pour produire des
élixirs ou des eaux de cristaux supposées bienfaisantes,
• des bricolages complexes et délirants pour charger
l’environnement en énergies,
• etc.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Il va de soi que je n’hésite jamais à dénoncer un tel commerce,


qui abuse de la naïveté de amateurs de lithothérapie.

On trouve aussi une variante plus paisible, que l’on peut appeler
la lithothérapie spiritualiste, souvent pratiquée par des
personnes déçues des religions traditionnelles. Ces dernières
sont en recherche d’autres supports de méditation. C’est très
bien ainsi : j’approuve totalement la pratique de la méditation
et nous verrons plus tard à quel point elle est utile en
lithothérapie à but thérapeutique. Mais est-il nécessaire de prier
devant un petit autel sur lequel une collection de pierres
entoure une statuette de Bouddha, ou une statuette de dieu
égyptien, ou africain, ou maya, ou tout autre ? Si nous sommes
loin d’une pratique méthodique de la lithothérapie
thérapeutique, cela reste une pratique innocente. La foi ne
peut-elle pas déplacer des montagnes ?

La lithothérapie a but thérapeutique

Maintenant, il existe une autre forme de lithothérapie, que je


nomme la lithothérapie ésotéricienne, essentiellement basée
sur des croyances, qu’elles soient issues de textes anciens
réputés inopérants depuis longtemps ou de délires plus récents,
trop souvent tributaires de pratiques commerciales à l’éthique
douteuse.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Si les pratiques ésotériques préconisent certaines formes de


ritualisation, elles sont aux antipodes des pratiques de la
lithothérapie à but thérapeutique, qui mettent en œuvre des
protocoles de soins ainsi que le font les praticiens de la
médecine officielle en se basant sur des critères objectifs.

Je reconnais cependant que, dans la plupart des thérapies


alternatives, une part de mystère subsiste lorsqu’on parle
d’énergies sans que cette notion puisse être assimilée à des
pratiques ésotériques.

J’aurai l’occasion dans mes prochains articles de développer plus


précisément ces notions et ces protocoles qui prennent en
compte des données purement scientifiques aussi bien que des
thèses énergéticiennes. Je travaille depuis plus de trente-cinq
ans à réaliser une synthèse de ces principes avec une rigueur
morale très stricte. C’est de cette synthèse que dépend
l’exercice d’une lithothérapie moderne et efficace.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

PRIER POUR SES


PROCHES : UNE
AIDE A LA
GUERISON
(PROUVEE
SCIENTIFIQUEMENT
)
La « Love Study » n’est pas la dernière émission
de téléréalité, mais bien une étude scientifique qui
a révélé tout le potentiel thérapeutique de l’amour
et de la prière. Selon les chercheurs, c’est
certain : la bienveillance que l’on porte à nos

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

proches influence leur santé, même à distance.


État des lieux avec un pionnier des sciences
« paranormales », Dean Radin.

Miriam Gablier (pour Médecines extraordinaires) :


Nous entendons souvent dire que l’amour peut guérir.
Vous avez voulu en savoir plus. Qu’est-ce qui a motivé
vos recherches ?

Dean Radin : Nous nous sommes intéressés, avec mon équipe


de recherche, au fait que beaucoup de gens prient ou posent
une intention de guérison pour leurs proches qui sont malades.
À partir de là, il est légitime de se demander si prier ou poser
une intention pour quelqu’un fait réellement une différence. Il
y a alors plusieurs aspects à questionner. D’une part, prier peut-
il aider la personne saine à faire face à la maladie de la personne
qu’elle aime ? D’autre part, si le malade est au courant que
quelqu’un prie pour lui, cela peut-il l’aider de se savoir soutenu ?
Cependant, une question importante est aussi de voir si
l’intention de la prière a un effet tangible, même à distance, sur
la physiologie de la personne malade. De nombreuses études,
menées notamment dans des hôpitaux, ont justement pris pour
objet l’effet de la prière à distance. Nous avons donc commencé
par faire une analyse de ces études. Les résultats sont plutôt

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

bons, certains suggèrent même que la prière peut avoir une


influence importante. Cependant, les résultats ne sont pas
toujours positifs. Au final, l’évaluation générale indique que
l’intervention à distance n’est pas entièrement concluante. Or
nous avons repéré un biais dans ces études : il est difficile, dans
le cadre d’un hôpital, de s’assurer que tous les critères
nécessaires à une recherche scientifique ont bien été respectés.
Par exemple, vous avez besoin d’un groupe de contrôle pour
comparer vos résultats, c’est-à-dire que vous avez besoin d’un
groupe de patients pour qui personne ne prie. Et il est, en fait,
très difficile d’être sûr que personne ne prie pour les patients
qui sont dans le groupe de contrôle.

M.G. : Comment faire alors pour étudier l’effet de la


prière ou de l’intention de manière scientifique ?

D.R. : Nous avons mis en place un protocole en laboratoire,


ce qui nous a permis de contrôler les paramètres en jeu. Pour
commencer, nous sommes partis de recherches, déjà
existantes en parapsychologie, qui montrent que, lorsqu’une
personne observe une autre personne sans que celle-ci le
sache, cela peut générer des réactions physiologiques chez la
personne observée. Non seulement celle-ci peut souvent

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

sentir consciemment à quel moment elle est observée, mais,


surtout, son organisme produit des changements
physiologiques lorsqu’elle est observée, que nous pouvons
mesurer avec des appareils. C’est donc en nous basant sur des
mesures scientifiques et objectives que nous avons cherché à
mesurer l’effet de l’amour sur la physiologie de personnes
malades. Notre étude s’est ainsi appelée la « Love Study ».

M.G. : Comment vous-y êtes-vous pris ?

D.R. : Nous avons sollicité une trentaine de « couples ». Il


s’agissait soit de couples au sens traditionnel, soit de membres
d’une même famille, comme des frères et sœurs ou encore
des amis proches. Dans ces couples, l’une des deux personnes
souffrait d’un cancer. Nous avons placé la personne saine, que
nous allons appeler « le guérisseur », dans une pièce à part et
devant un écran de télévision. Sur son écran, elle pouvait voir
par intermittence la personne malade qui, elle, était filmée par
une caméra depuis une autre pièce totalement isolée,
notamment au niveau électromagnétique. Les deux sujets
étaient également branchés à un certain nombre d’appareils
permettant de prendre la mesure de leur rythme cardiaque,
de leur rythme respiratoire et de la conductivité de leur peau.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

Il était alors demandé au « guérisseur » d’orienter son


attention vers la personne aimée lorsque son image
apparaissait, de manière aléatoire, sur son écran. De son côté,
la personne malade ne savait pas quand elle recevait de
l’attention ou pas.

M.G. : Vous avez donc pu mesurer les réactions


physiologiques de l’intention du guérisseur sur le
malade ?

D.R. : Oui, nous avons pu voir qu’il y a des réactions


physiologiques au moment où le guérisseur porte son
attention. Nous avons également pu repérer que les mesures
fluctuent entre les moments où une intention est émise et
ceux durant lesquels il n’y a pas d’intention. Enfin, nous avons
pu vérifier qu’il y a une forme de synchronisation entre les
mesures prises sur le guérisseur et celles prises sur le malade.
Un autre point important à souligner est que nos résultats,
comparés à ceux produits par les études sur la sensation
d’être juste observé à distance, montrent que le lien affectif
entre deux personnes produit des effets plus importants. Cela
ne dit pas que cet effet est guérissant en tant que tel, mais
cela signifie qu’il existe. Ce que nous pouvons dire, c’est
qu’une intention d’amour produit un effet sur la physiologie

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

de la personne aimée et que celle-ci se sent généralement


mieux à ce moment-là. Pour résumer : de manière générale,
une intention semble pouvoir produire des effets et cela est
particulièrement le cas lorsqu’une personne se soucie de
quelqu’un qu’elle aime. La personne aimée ne le sent pas
toujours consciemment, mais le fait est que son organisme
réagit.

M.G. : Pourquoi était-il important de placer la


personne malade dans une pièce hermétique sur le
plan électromagnétique ?

D.R. : Les parapsychologues cherchent à comprendre quelle


est la nature de l’influence psi à distance. S’agit-il d’une énergie
et donc d’une force de type électromagnétique ? S’agit-il d’une
sorte d’action informationnelle, qui ne serait donc pas une
force à proprement parler ?
L’utilisation de ces pièces isolées électromagnétiquement,
mais aussi les protocoles effectués sur des distances extrêmes
– des dizaines de milliers de kilomètres –, ou encore les
protocoles effectués avec des sous-marins profondément
immergés – l’eau est une excellente barrière
électromagnétique –, montrent qu’il ne semble pas s’agir d’une

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

force. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de force


électromagnétique à l’œuvre à un moment donné ou à un
autre dans le phénomène de l’influence à distance. Cela veut
dire que l’électromagnétisme ne peut pas, à lui seul, expliquer
cette influence et qu’il n’en est pas la composante principale.
Le psi semble relever davantage de l’action d’une information
et non d’une énergie. Ainsi, notre Love Study a de nouveau
montré que, lorsque les membres d’un couple sont au même
endroit, mais aussi lorsqu’ils sont à distance, l’intention
d’amour et non l’énergie d’amour qu’ils éprouvent l’un pour
l’autre peut avoir un effet tangible sur leur physiologie. Dans
ce cas, nous parlons d’un effet de bio-psychokinèse, c’est-à-
dire d’une aptitude à influencer le comportement du vivant à
distance.

M.G. : Avez-vous pu voir s’il est possible d’amplifier


cette capacité d’aider à distance les personnes que
nous aimons ?

D.R. : Ce qui est intéressant est que nous avons divisé les
couples qui ont participé à notre étude en trois groupes. Les
guérisseurs du premier groupe ont suivi une formation à la
méditation Tonglen – une pratique bouddhiste qui consiste à

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

développer la compassion – avant les mesures en laboratoire.


Les guérisseurs du deuxième groupe ont reçu la formation
après les mesures, de manière à les motiver à faire
l’expérience. Et nous avions un groupe contrôle de personnes
qui n’avaient pas de lien particulier entre elles et dont les
guérisseurs n’ont reçu aucune formation. Les résultats que
nous avons eus étaient prévisibles. Il y avait des effets plus
rapides et plus forts dans le groupe où le guérisseur avait été
formé à la pratique de la compassion, un effet moins
important dans le groupe où le guérisseur n’avait pas encore
été formé, et, enfin, un effet nettement plus faible dans le
dernier groupe. Donc, ce que nos résultats suggèrent est qu’il
y a bien un effet en général, qu’il est plus important lorsqu’il y
a un lien émotionnel et encore plus fort lorsque l’émetteur de
l’intention est entraîné à la diriger avec compassion. Notons
également que l’entraînement à la méditation Tonglen était
donné dans un atelier en groupe de huit heures, ce qui n’est
pas énorme. Quel serait l’effet produit par des personnes
entraînées sur des années ? Nous avons mené d’autres études
sur les capacités psi de grands méditants. Elles mettent en
évidence des effets accrus par rapport à la moyenne de la
population.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

M.G. : Qu’en est-il de l’éventuelle possibilité de


détecter des maladies par des moyens
paranormaux ?

D.R. : Un certain nombre de voyants, qui ont pour spécialité


de faire des « diagnostiques psychiques », font preuve de
capacités à scanner l’organisme et à indiquer ce qui
dysfonctionne. Notons que nous ne savons pas réellement
comment ils font ce qu’ils font. Toujours est-il que leurs
diagnostics ont parfois pu être objectivés en vérifiant les
dossiers médicaux des personnes scannées, ou encore en leur
faisant passer des tests médicaux. En effet, il arrive aussi que
ces voyants détectent des tendances pathologiques qui ne
sont pas encore déclarées et donc pas encore documentées
médicalement. Est-ce que les voyants « voient » le futur de
leurs consultants ou est-ce qu’ils voient seulement des
tendances latentes déjà présentes ? À l’heure actuelle, les
résultats des études sur le phénomène de précognition sont
suffisamment solides pour dire que c’est un effet réel.
Néanmoins, dans le cas des diagnostics psi, il est difficile de
savoir s’ils sont bel et bien de nature précognitive. Il semble
plus probable que les voyants perçoivent des tendances qui
sont déjà latentes chez la personne.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

M.G. : Est-ce qu’il arrive qu’une personne détecte par


elle-même qu’elle souffre d’une pathologie non
déclarée ?

D.R. : Il existe des cas de rêves ayant permis au rêveur de


prendre connaissance d’une pathologie latente. Je pense au cas
d’une femme qui a fait un rêve très intense, lui indiquant que
quelque chose n’allait pas dans sa poitrine. Elle a alors été voir
son médecin. Celui-ci lui a fait faire des tests, mais qui n’ont
rien révélé. Comme son rêve lui avait laissé une sensation très
puissante, la femme a insisté pour que de nouveaux examens
soient fait. Finalement, les résultats ont montré qu’il y avait
bien une petite tumeur au niveau de la poitrine, qui aurait pu
devenir cancéreuse. Elle a donc pu prendre les mesures
nécessaires. Encore une fois, avec ces cas de « rêves
diagnostics », il est difficile de savoir s’il s’agissait de rêves
prémonitoires ou s’il s’agissait de la détection, en rêve, d’un
processus qui était latent dans l’organisme du rêveur. Il
semblerait que cela soit plutôt une détection subconsciente
de quelque chose de latent. Cela implique tout de même que
le corps est capable de reconnaître que quelque chose ne va
pas, avant que les moyens médicaux l’aient diagnostiqué.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

M.G. : Vous venez de dire que les parapsychologues


ont réussi à objectiver le phénomène de précognition.
Cela veut-il dire que le psi est un effet reconnu par la
science ?

D.R. : L’effet « psi » est maintenant mis en évidence par des


dizaines de milliers d’études, des méta-analyses et des méta-
analyses de méta-analyses – certaines menées par moi-même
–, publiées dans des revues scientifiques à comité de lecture.
Bien que le monde des sciences orthodoxes oppose encore
de solides résistances à nos recherches, ils ne peuvent en
réalité plus faire faire l’économie de ces résultats. Par contre,
nous ne savons toujours pas quelle est la nature du psi. La
science commence à peine à comprendre le concept
« d’action fantomatique à distance » suggéré par Einstein
lorsqu’il parlait des phénomènes quantiques. Et elle joue
prudemment avec l’idée que certains effets non locaux
pourraient intervenir dans des systèmes vivants. Donc vous
imaginez bien que l’idée que des connexions non locales
puissent être utilisées de façon pragmatique et thérapeutique
provoque généralement du mépris de la part des scientifiques
orthodoxes.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

M.G. : Le psi a-t-il quelque chose à voir avec la


conscience ?

D.R. : La question est déjà de savoir ce qu’est la conscience.


Nous pouvons dire qu’il y a deux grands modèles. Il y a tout
d’abord le modèle matérialiste, qui stipule qu’il n’y a dans le
monde que de la matière ou, tout du moins, que des
phénomènes physiques. Pour ce paradigme, la conscience est
donc produite par le cerveau, par l’activité neuronale. Puis il y
a le modèle idéaliste, pour lequel la conscience est une
donnée fondamentale. Ici, la conscience n’est pas produite par
le cerveau, elle est en quelque sorte pré-existante au cerveau.
Pour le dire un peu rapidement, le cerveau manifeste une
conscience qui est plus vaste que lui. L’idéalisme ne nie pas
qu’il y ait un monde physique avec des lois que nous pouvons
étudier. Il ne nie pas que le cerveau ait un rôle à jouer dans
l’expression de la conscience individuelle. Mais il dit que le
monde physique émerge d’un niveau encore plus fondamental,
qui est au-delà de l’espace et du temps, qui est informationnel,
et que nous pouvons rapporter à la notion de conscience. Or
ce qui est propre au psi est justement qu’il transcende l’espace
et le temps, qu’il défie la scission matière-esprit. Cela fait qu’il
est plus facile d’expliquer le psi en termes idéalistes qu’en

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

termes matérialistes. Dans ce cadre idéaliste, le psi a


forcément quelque chose à voir avec l’expression d’un niveau
que nous pouvons rapporter à la notion de conscience.

M.G. : Il me semble que, dans votre dernier livre, Real


Magic, qui n’a pas encore été traduit en français, vous
déclarez être idéaliste.

D.R. : Tout à fait. Lorsque j’ai commencé la recherche, j’étais


un matérialiste pur et dur. Néanmoins, après des années
passées à chercher à comprendre comment le psi fonctionne,
j’en suis arrivé à être idéaliste. Je pense que nous sommes en
présence d’une accumulation de données qui indique que
notre monde physique émerge d’un niveau informationnel
sous-jacent, qui est en dehors de l’espace-temps et qui semble
se rapporter à la notion de conscience. Cela étant dit, la
beauté de la recherche est que nous avons encore beaucoup
de choses à découvrir.

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben
THÉRAPIES X – LES THÉRAPIES INTERDITES PAR BIG PHARMA

THERAPIES X - Les thérapies interdites par Big Pharma – Antoine


Harben