Vous êtes sur la page 1sur 17

1

Ministère des Enseignements Secondaires Année scolaire 2017-2018


Délégation Régionale du Sud P ere F2 − F3 − F4 -MA
Lycée Technique d’Ambam Mars 2018
Département de mathématiques proposé par : Kam Tsémo Patrick

÷Fiche de travaux dirigés pour les congés de Pacque .

-Partie A : Fonctions numériques d’une variable réelle



+Fonctions numériques d’une variable réelle définies de façon explicites


Exercice 1 :
Le plan est muni d’un repère orthonormé (O;~i, ~j)
3x + 5
1) Soit h la fonction définie de R\{4} vers R\{3} par : h(x) := .
x−4
1-a) Montrer que le point Ω(4; 3) est centre de symétrie de la courbe (Ch ).
1-b) Montrer que h est une bijection, puis déterminer sa bijection réciproque h−1 .
1-c) Expliquer comment on peut faire pour construire la courbe de h−1 à partir de la courbe de h.
1-d) Si la courbe de h est croissante sur un intervalle, la courbe de h−1 est-elle croissante sur le
même intervalle ?
1-e) Comment varie la courbe de h si la courbe de h−1 est décroissante sur un intervalle ?
b
1-f ) Déterminer deux nombres réels a et b tel que pour tout x ∈ Dh on a : h(x) = a + .
x−4
2) On considère la fonction g définie sur R par : g(x) = 3x2 − 6x.
2-a) Étudier la parité de la fonction g.
2-b) Montrer que la droite (∆) d’équation x = 1 est axe de symétrie à (Cg ).
3) Soit f la fonction définie sur R par : f (x) := 3x2 .
3-a) Montrer que pour tout x ∈ R, g(x) = f (x − 1) − 3.
3-b) En déduire que (Cg ) est l’image de (Cf ) par une transformation que l’on précisera.
3-d) Construire (Cf ), puis (Cg) dans le même repère du plan.
4) Construire dans un nouveau repère les courbes des fonctions u et v définies par :
u(x) = f (−x) et v(x) = −f (x) .
Exercice 2 :
3x2 + 5x − 1
1) Soient u et v deux fonctions définies par : u(x) := , v(x) := x2 .
x−4
1-a) Déterminer Du et Dv .
1-b) Déterminer Duov .
1-c) Calculer (uov)(x) en fonction de x.
−2x2 + 3x − 5
2) Soient f une fonction définie par : , et (Cf ) sa courbe représentative.
−x + 1
2-a) Déterminer Df .
c
2-b) Déterminer trois nombres réels a, b et c tel que : ∀x ∈ Df , f (x) = ax + b + .
−x + 1
2-c) Étudier les positions relatives de (Cf ) par rapport à la droite (D) d’équation y = 2x − 1.
Exercice 3 : (
3x2 + x + 1 si x ≤ 0
Soit f la fonction de la variable réelle x définie par : f (x) = √
x+1 si x > 0

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


2

1) Étudier la continuité de f en 0.
2) Montrer que f est dérivable à gauche de 0.
3) Montrer que f est dérivable à droite de 0.
4) f est-elle dérivable en 0 ?
5) Donner alors une équation de chacune des deux demi-tangentes à la courbe de f au point
d’abscisse 0.
Exercice 4 :
x2 + sinx
Soit h la fonction d’une variable réelle x définie par : h(x) := .
x
x2 − 1 x2 + 1
1-a) Montrer que pour tout x > 0, ≤ h(x) ≤
x x
1-b) En déduire lim h(x)
x7→+∞
2-a) On suppose maintenant que x < 0. Donner alors un autre encadrement de h(x).
2-b) En déduire alors lim h(x).
x7→−∞
Exercice 5 :
x2 − 3x + 6
Soit g la fonction de la variable réelle x définie par : g(x) := .
x+2
(C) est sa courbe représentative dans un plan rapporté au repère orthonormé (O, I, J).
1-a) Déterminer Dg .
1-b) Calculer les limites de g aux bornes de Dg .
1-c) En déduire l’équation d’une asymptote à (C).
2) Étudier les variations de g, puis dresser le tableau de variation de g sur Dg .
c
3-a) Déterminer trois nombres réels a, b et c tels que : ∀x ∈ Dg , g(x) = ax + b + .
x+2
3-b) Déterminer en justifiant, l’équation d’une autre asymptote à (C).
4) Déterminer un point de la courbe de g en lequel la tangente est parallèle à la droite
d’équation y = x − 1.
5) Montrer que le point I(−2; −7) est centre de symétrie de (C).
6) Écrire une équation cartésienne de la tangente (T ) à (C) au point d’abscisse x0 = 1.
7) Construire (C), sa tangente (T ), ainsi que toutes ses asymptotes dans un même repère du plan.
Exercice 6 :
2x
Soit f la fonction de la variable réelle x définie par : f (x) := .
x+1
(C) est sa courbe représentative dans un plan rapporté au repère orthonormé (O, I, J).
1-a) Déterminer Df et l’écrire sous forme de réunion d’intervalles.
1-b) Calculer les limites de f aux bornes de Df .
1-c) En déduire, en justifiant, que la courbe (C) admet deux asymptotes dont on précisera les équa-
tions cartésiennes.
2) Étudier les variations de f et dresser son tableau de variation.
b
3) Déterminer deux nombres réels a et b tel que : ∀x ∈ Df , f (x) = a + .
x+1
4) Montrer que le point I(−1; 2) est centre de symétrie à la courbe (C).
5-a) Déterminer les coordonnées de deux points A et B de (C) où la tangente est parallèle à la
première bissectrice.
5-b) Donner les équations cartésiennes de ces deux tangentes.
6) Construire (C), ses asymptotes, ainsi que ses tangentes dans le même repère du plan.
−x − 3
7) Soit g la fonction définie par : g(x) := ; et (C 0 ) sa représentation graphique.
x+1

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


3

7-a) Montrer que pour tout nombre réel x différent de −1, g(x) − f (x) = −3..
7-b) En déduire comment faire pour construire (C 0 ) à partir de (C).
7-c) Construire alors (C 0 ) dans le même repère précédent.
8) Construire la courbe (C”) représentative de la fonction h définie par : h(x) + f (−x) = 0
Exercice 7 :
x2 + 4x + 7
Soit f la fonction de la variable réelle x définie par : f (x) := ;
2(x + 1)
(C) est sa courbe représentative dans un plan rapporté au repère orthonormé (O,~i, ~j).
1-a) Déterminer Df et l’écrire sous forme de réunion d’intervalles.
1-b) Calculer les limites de f aux bornes de Df .
1-c) En déduire, en justifiant, que la courbe (C) admet une asymptote dont on précisera une équa-
tion cartésienne.
2) Étudier les variations de f et dresser son tableau de variation.
3) La courbe (C) rencontre-t-elle l’axe (O,~i) ?
c
4-a) Déterminer trois nombres réels a, b et c tel que : ∀x ∈ Df , f (x) = ax + b + .
x+1
4-b) En déduire, en justifiant, que la courbe (C) admet une autre asymptote (D) dont on précisera
une équation cartésienne.
5) Déterminer les coordonnées de Ω point de rencontre des deux asymptotes ainsi obtenus.
6) Montrer alors que Ω est centre de symétrie à la courbe (C).
7) Construire (C), ainsi que ses asymptotes dans le même repère du plan.
8) Déterminer graphiquement, suivant les valeurs du paramètre réel m, le nombre et le signe des
solutions de l’équation : (E) : x2 − (2m − 4)x − 2m + 7 = 0.
9) À partir de la courbe (C), construire dans le même repère la courbe (C 0 ) représentative de la
fonction g = |f |.
Exercice 8 : (Étude d’une fonction à partir de sa fonction dérivée.)
x2 − 4
Soit g la fonction définie par : g(x) := .
x2
On suppose que la fonction g ainsi définie est la dérivée d’une fonction rationnelle f qui est telle
que f (2) = 9. On note (Cf ) la courbe représentative de la fonction f dans le plan muni du repère
orthogonal (O, I, J).
1-a) Résoudre dans R l’équation x2 − 4 = 0.
1-b) Dresser alors le tableau de signe de g(x).
4
2) Montrer que g(x) = 1 − 2 .
x
c
3) En effet, la fonction f est de la forme : f (x) := ax + b + .
x
3-a) Calculer f 0 (x) en fonction de a et c.
3-b) En déduire alors les valeurs de a, b et c.
3-c) Donner l’expression de f (x).
4) Dresser le tableau de variation de f .
5-a) Résoudre dans R l’équation f (x) = 0.
5-b) Écrire les équations des tangentes à (Cf ) en ses points d’ordonnées nulles.
6-a) Montrer que la droite (D) : y = x + 5 est asymptote oblique à (Cf ).
6-b) Préciser l’équation de l’autre asymptote à (Cf ).
7) Étudier les positions relatives de (Cf ) et de (D).
8) Construire (Cf ), ses asymptotes, ainsi que ses tangentes dans le même repère du plan.

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


4

x2 + 5|x| + 4
9) On veut construire la courbe (Ch ) de la fonction h définie par : h(x) := .
|x|
9-a) Vérifier que pour tout nombre réel non nul x, on a : h(x) = f (|x|).
9-b) Montrer que h est une fonction paire.
9-c) Montrer que les restrictions de h et f à l’intervalle ]0; +∞[ sont égales.
9-d) En déduire la construction de (Ch ) dans le repère (O, I, J).
Exercice 9 :
x2 − 5x + 22
Soit f la fonction rationnelle définie par : f (x) := .
3−x
On désigne par (Cf ) la courbe représentative de f dans un repère orthonormé (O, I, J) du plan,
d’unité graphique 1cm.
1) Déterminer l’ensemble de définition Df de la fonction f .
2) Déterminer les images par f des nombres 7 et -1.
Déterminer le(s) antécédent(s) de 11 par f.
3) Déterminer les limites de la fonction f lorsque x tend vers 3.
Donner une interprétation graphique du résultat obtenu.
4) Déterminer les limites de la fonction f lorsque x tend vers +∞, puis vers −∞.
c
5) Déterminer trois réels a, b et c tels que pour tout réel x ∈ Df , f (x) = ax + b + .
x−3
6) Démontrer que la courbe représentative (Cf ) de la fonction f admet en +∞ et en −∞ une
asymptote oblique (∆) dont-on précisera l’équation réduite.
7) Étudier la position relative de la courbe (Cf ) et de son asymptote (∆).
8) Montrer que le point A(3; −1) est centre de symétrie à (Cf ).
9) Calculer f 0 (x), et étudier les variations de la fonction f sur son ensemble de définition.
10) Déterminer l’équation réduite de la tangente (T ) à la courbe (Cf ) au point d’abscisse x0 = 1.
11) Construire dans un même repère graphique, la courbe (Cf ) de la fonction f , ainsi que ses deux
asymptotes et la tangente (T ).
Exercice 10 :
2x
Soit f la fonction de la variable réelle x définie par : f (x) := x − 1 + 2 .
x +1
(C) est sa courbe représentative dans un plan rapporté au repère orthonormé (O, I, J).
1-a) Déterminer Df .
1-b) Calculer les limites de f aux bornes de Df .
0 x4 + 3
1-c) Montrer que f est dérivable sur R, et que pour tout réel x, on a : f (x) = 2 .
(x + 1)2
2) En déduire le sens de variation de f , puis dresser le tableau de variation de f sur R.
3) Vérifier que la droite (D) d’équation y = x − 1 est asymptote à (C) en +∞ et en −∞.
4) Montrer qu’il existe deux points dont on déterminera les coordonnées, en lesquels la tangente à
(C) est parallèle à la droite (D).
5) Montrer que le point I(0; −1) est centre de symétrie de (C).
6-a) Écrire une équation cartésienne de la tangente (T ) à (C) au point I.
6-b) Déterminer la position relative de (T ) par rapport à (C).
6-c) Répondre par vrai ou faux en justifiant :
i). I est un maximum ;
ii) I est un minimum ;
iii) I est un point d’inflexion ;
iv) I est un point anguleux.

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


5

7) Construire (T ), (D) et (C) dans un même repère du plan.


Exercice 11 :
Le plan est muni d’un repère orthonormé (O,I,J). Soit f la fonction numérique d’une variable réelle
x2 − 5x + 7
définie par : f (x) := . On désigne par (Cf ) la courbe représentative de la fonction f .
x−2
1-a) Déterminer l’ensemble de définition Df de la fonction f .
1-b) Calculer les limites de f aux bornes de Df .
1-c) En déduire que (Cf ) admet une asymptote verticale dont on précisera une équation cartésienne.
2-a) Calculer f 0 (x).
2-b) Étudier le signe de f 0 (x) et en déduire les variations de f .
2-c) Dresser le tableau des variations de f .
c
3) Déterminer trois nombres réels a, b et c tels que pour tout x ∈ Df : f (x) = ax + b + .
x−2
4) Montrer que la droite (D) d’équation y = x − 3 est une asymptote oblique à la courbe (Cf ).
5) Étudier la position relative de (Cf ) par rapport à (D).
6) Déterminer les coordonnées des points d’intersection de (Cf ) avec les axes du repère.
7) Construire la courbe (Cf ).
8) Construire dans le repère précédent la courbe (Cg) de la fonction g définie par g(x) = f (−x),
après avoir donné le programme de construction de (Cg ) à partir de (Cf ).
9) Déterminer graphiquement et suivant les valeurs du paramètre réel m, l’existence et le signe des
solutions de l’équation suivante : x2 − (m + 5)x + 2m + 7 = 0.
Exercice 12 :
x3 − 1
Soit f la fonction numérique d’une variable réelle définie par : f (x) := 2 .
x −1
1) Déterminer l’ensemble de définition de f .
2-a) Peut-on dire que les droite d’équation x = 1 et x = −1 sont asymptotes à la courbe représen-
tative (Cf ) de f ? Justifier votre réponse.
2-b) Montrer que la droite (∆) d’équation y = x est asymptote à la courbe représentative (Cf ) de
la fonction f .
3) Dresser le tableau de variation de f et tracer la courbe représentative (Cf ) de la fonction f .
Exercice 13 :
Le repère (O, I, J) est orthonormé. Soit f la fonction définie par : f (x) := 4sin2 x.cos2x.
On désigne par (C) sa courbe représentative.
1-a) Démontrer que f est périodique de période π.
π
1-b) Démontrer que la droite d’équation x = est axe de symétrie à la courbe (C).
2
2-a) Démontrer que : ∀x ∈ R, f 0 (x) = 4sin2x(1 − 4sin2 x)
π
2-b) Dresser le tableau de variation de f sur [0; ].
2
3π 3π
3) Tracer (C) sur [− ; ].
2 2
Exercice 14 :
1
Le repère (O, I, J) est orthonormé. Soit f la fonction définie par : f (x) := −2cosx − cos2x
2
On désigne par (C) sa courbe représentative.
1) Démontrer que f est paire et 2π-périodique.
2) Démontrer que : ∀x ∈ R, f 0 (x) = 2sinx(1 + cosx).
3) Dresser le tableau de variation de f sur [0; π].

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


6

7π 7π
4) Tracer (C) sur [− ; ].
3 3

+Fonctions numériques d’une variable réelle définies par sa courbe représentative


Exercice 15 :

On considère une fonction f dont la courbe repré-


sentative est donnée ci-contre. Utiliser le graphique
pour répondre aux questions suivantes :
1) Déterminer f (−4), f (0), f (8).
2) Déterminer les antécédents de 5 ; -3 ; et 0.
3) La fonction f est définie d’un ensemble A vers un
ensemble B. Préciser A et B.
4) Déterminer le maximum et le minimum de f .
5) Donner les images directes de chacun des inter-
valles suivants : [−4; 0], [−4; 3] , [−3; 5] , [8; 10].
6) Donner l’image réciproque de l’intervalle [−8; −3].
7) Donner le signe de f (x) suivant les valeurs de x
sur Df .
8) Dresser le tableau de variation de f sur Df .
9) Résoudre graphiquement chacune des équations et inéquations suivantes : f (x) = 0 ; f (x) > 0 ;
f (x) ≤ 0 ; f (x) ≤ −3 ; f (x) = 2.
10) Dire en justifiant dans chaque cas si f est : injective, surjective ou bijective sur Df .
11) On considère la restriction de f sur l’intervalle [−4; 0]. f est-elle injective, surjective ou bijective ?
Exercice 16 :
Une entreprise fabrique un produit. Le coût total pour la production de x articles est f (x) et est
exprimé en franc CFA. La recette total de la vente des x articles est g(x) et est également exprimé
en franc CFA. Les courbes (Cf ) et (Cg) des fonctions f et g sont représentées ci-après.
N.B : Utiliser ces courbes pour ré-
pondre aux questions.

1-a) Résoudre graphiquement l’équation et


les inéquations suivantes :
f (x) = g(x) ; f (x) < g(x) et f (x) > g(x).
1-b) Pour quels nombres d’articles produits
la production est-elle rentable ? Justifie ta ré-
ponse.
1-c) Avec un montant de 105 000 francs, com-
bien d’articles peut-on produire ?
Dans ce cas, la production sera-t-elle ren-
table ?
2-a) La recette total de la vente des x articles
est-elle proportionnelle aux nombres d’articles ?
Justifie ta réponse.

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


7

2-b) Déterminer une formule pour g(x).


2-c) Déterminer le prix de vente d’un article.
Exercice 17 :
La courbe ci-après est celle d’une fonction f dans un repère orthonormé (O, I, J) du plan.
.
1-a) On suppose que f s’écrit sous la forme :
a
f (x) = , où a est un nombre réel.
x
Déterminer la valeur de a, en utilisant les infor-
mations de la courbe de f ci-dessous.
1-b) Déterminer l’ensemble de définition Df de
la fonction f .
1-c) Dresser le tableau de variation de f sur son
ensemble de définition.
2) En utilisant la courbe de la fonction f , en dé-
duire le tracé de la courbe de chacune des fonc-
tions u, r, k et t, respectivement définies par :
u(x) = −f (x), r(x) = f (−x), k(x) = −f (−x)
et t(x) = f (|x|).
3) Soit g une fonction dont la courbe se déduit de la courbe de la fonction f ci-dessous par une
−→ −→
translation de vecteur ~u = 2OI + OJ. Tracer la courbe de g dans le même repère que celle de f .
x−3
4) Montrer que g(x) = .
x−2
5-a) Déterminer l’ensemble de définition Dg de la fonction g.
5-b) Montrer que g est une bijection de R\{2} sur R\{1}.
5-c) Déterminer la fonction réciproque g −1 de g.
5-d) Tracer la courbe de cette réciproque g −1 .
6) Montrer que le point Ω(2; 1) est centre de symétrie de la courbe de g.
7) Dresser le tableau de variation de g sur son ensemble de définition.
8) Étudier la position de la courbe de f par rapport à celle de g.
9) Déduire du tracé de la courbe de g , le tracé de la courbe (C) d’équation : y = |g(x)|.
Exercice 18 :
Voici la représentation graphique d’une fonction f , répondre aux questions suivantes :

a) Quel est l’ensemble de définition de f ?

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


8

b) Quelles sont les images de 4, 0, 7 et -2 ?


c) Donner une valeur approchée de f (−3), f (−1)etf (2).
d) Quels sont les antécédents de 0, 1, -3 et -4 ?
e) Sur quels intervalles f est-t-elle croissante ? décroissante ?
f ) Dresser le tableau de variation de f .
g) Quels sont les extrémum de f ? Pour quelles valeurs sont-ils atteints ?
h) Résoudre graphiquement les équations : f (x) = −2, f (x) = −1 et f (x) = −4.
i) Résoudre graphiquement les inéquations : f (x) ≤ 0 et f (x) ≤ −2.
j) Dresser le tableau de signes de f .
Exercice 19 :
Les fonctions dont voici une représentation graphique sont-elles paires ou impaires ?

Compléter les représentations graphiques suivantes pour qu’elles définissent des fonctions paires ou
impaires.

Exercice 20 :
La courbe ci-contre est la représentation gra-
phique d’une fonction f dans un repère ortho-
normé (O, I, J).
On précise que la courbe de f coupe l’axe des
1
ordonnées au point d’ordonnée .
2
1) Donner l’ensemble de définition Df de la
fonction f sous la forme de réunion d’intervalles.
2) Déterminer les limites de f en +∞, en −∞,
à gauche de 2 et à droite de 2.
3) Donner deux équations cartésiennes respec-
tives des asymptotes à la courbe de f .
4) Déterminer suivant les valeurs du paramètre
réel m le nombre et le signe des solutions de
l’équation f (x) = m.
5) Dresser le tableau de variation de f .

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


9

6) On désigne par g la fonction définie par : g(x) = f (x + 2) − 1.


6-a) Donner le programme de construction de la courbe de g à partir de la courbe de f .
6-b) Construire alors la courbe de la fonction g.
6-c) Dresser le tableau de variation de la fonction g.
7) On suppose que la fonction f s’écrit sous la forme :
αx2 + βx + γ
f (x) = pour tout x distinct de 2.
x−2
Déterminer α, β et γ à l’aide des informations de la représentation graphique de f .
x2 − x − 1
8) On définit la fonction h pour tout x distinct de 2 par : h(x) := .
x−2
c
8-a) Déterminer trois nombres réels a, b et c tels que : h(x) = ax + b + .
x−2
8-b) Montrer que le point Ω(2; 3) est centre de symétrie pour la courbe représentative de h.
Exercice 21 :

La courbe ci-contre est celle d’une fonction numérique f


de la variable réelle x, dérivable sur [−4; −2[ et sur ] − 2; 5].
Par lecture et à l’aide de vos connaissances :
1) Déterminer l’ensemble de définition de f .
2) Déterminer les abscisses des points de la courbe de f où
la tangente est parallèle à l’axe des abscisses.
3) Résoudre l’équation f (x) = 0.
4) f est-elle continue en -2 ? justifier votre réponse.
5) Déterminer les limites de f aux bornes de son domaine
de définition.
6) Soit f 0 la fonction dérivée de f . Déterminer le signe de
f 0 (x) pour x ∈ [−4; −2[∪] − 2; 5].
7) Dresser le tableau de variation de f sur [−4; 5].
8) Reproduire sur votre feuille de composition la courbe de
f et construire dans le même repère la courbe de la fonction
g définie par g(x) = −f (x).

+Fonctions numériques définies par la courbe représentative de sa dérivée


Exercice 22 :
On donne ci-contre la courbe représentative de la dérivée f 0 d’une fonction f dérivable sur R.
Utiliser ce graphique pour répondre aux questions ci-dessous :
1) Montrer que f admet en -2 et en 2 des extrémums dont on précisera
la nature.
2-a) Dresser le tableau de signe de f 0 .
2-b) En déduire le sens de variation de f sur R.
3) On suppose que f est une fonction impaire telle que :
16
f (2) = et lim f (x) = +∞.
3 x7→−∞
3-a) Déterminer f (−2) et la limite de f en +∞.
3-b) Dresser le tableau de variation de f.

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


10

3-c) Montrer que f (0) = 0.


4) En effet, la fonction f est définie par : f (x) = ax3 + bx + c. Déterminer les réels a, b et c.
5) Construire la courbe de f dans un repère orthonormé du plan.
Exercice 23 :

On donne ci-contre la courbe représentative de la


dérivée f 0 d’une fonction f dérivable sur son ensemble
de définition. Utiliser ce graphique pour répondre aux
questions ci-dessous :
1) Déterminer l’ensemble de dérivabilité de f .
2) Montrer que f admet en 0 et en 4 des extrémums
relatifs dont on précisera la nature.
3-a) Dresser le tableau de signe de f 0 (x).
3-b) En déduire le sens de variation de f .
4) On admet que la fonction f est définie par :
ax2 + bx + c
f (x) :=
x−2
4-a) Exprimer f 0 (x) en fonction de a, b et c.
4-b) En déduire les valeurs de a, b et c sachant que f (0) = −2 et f (1) = −3.
5-a) Déterminer Df , puis calculer les limites de f aux bornes de Df .
5-b) En déduire l’équation d’une asymptote à (Cf ).
5-c) Dresser le tableau de variation de f .
6-a) Donner une décomposition canonique de f (x).
6-b) En déduire que la première bissectrice est une autre asymptote à (Cf ) en −∞ et en +∞
7) Construire la courbe de f dans un repère orthonormé du plan.
Exercice 24 :
Voici ci-contre la courbe représentative (Cf ) de la fonction f défi-
nie sur R.
Parmi les deux courbes (Fig 1 et Fig 2) suivantes, l’une d’elles est la
courbe représentative de sa dérivée f 0 .
Trouver cette courbe

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


11

Exercice 25 :

f est une fonction rationnelle dont la courbe de


la fonction dérivée donnée ci-contre admet la droite
d’équation x = −1 comme axe de symétrie.
1) Déduire de ce graphique :
1-a) Le domaine de définition de f .
1-b) Le sens de variations de f sur chacun des inter-
valles où elle est définie.
1-c) Les abscisses des points de la courbe de f où la
tangente est parallèle à l’axe des abscisses.
2) Démontrer que les tangentes à la courbe de f aux
points d’abscisse α et −α − 2 sont parallèles, α étant
un réel distinct de -1.
c
3) On suppose dans la suite que f (x) = ax + b + où a, b et c sont des nombres réels.
x+1
3-a) Déterminer a, b et c sachant que la courbe de f admet en 1 un extremum égal à 0.
3-b) Calculer les limites de f aux bornes de son ensemble de définition.
3-c) Dresser le tableau de variations de f .

+Fonctions numériques définies par son tableau de variation


Exercice 26 :
Le plan est muni d’un repère orthonormé (O, I, J). On donne ci-dessous le tableau de variation
d’une fonction h dont la courbe représentative est notée (C). Utiliser ce tableau pour répondre aux
questions posées :

1-a) Déterminer Dh .
1-b) Donner les limites de h aux bornes de son ensemble de définition.
2) Justifier que (C) admet une asymptote parallèle à l’axe (OJ) et en donner une équation.
3) Écrire les équations des tangentes à (C) aux points d’abscisses respectives -1 et 1.
4) Déterminer suivant les valeurs du paramètre réel m, le nombre et le signe des solutions de l’équa-
tion : h(x) = m.
5) Résoudre dans R chacune des équations et inéquations suivantes :

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


12

h(x) < 0 ; h(x) < −2 ; h(x) ≤ 0 ; h0 (x) = 0.


c
6) On admet que la fonction h est définie sur R∗ par : h(x) = ax + b +
x
6-a) Déterminer les réels a, b et c en utilisant les informations du tableau précédent.
6-b) Montrer que la droite d’équation y = x − 2 est une asymptote oblique à (C).
6-c) Montrer que le point B(0; −2) est un centre de symétrie de la courbe (C).
6-d) Tracer (C) dans le repère (O, I, J).
7) On note g la fonction impaire définie sur R∗ telle que les restrictions de g et h à l’intervalle
]0; +∞[ soient égales. Dresser le tableau de variation de g.
8) On note f la fonction paire définie sur R∗ telle que les restrictions de f et h à l’intervalle ] − ∞; 0[
soient égales. Dresser le tableau de variation de f
Exercice 27 :
Le tableau de variation ci-dessous est celui d’une fonction numérique d’une variable réelle f .

1-a) Recopier, puis compléter le tableau précédent par les signes convenables de f 0 (x).
1-b) Donner le domaine de définition de f .
1-c) Donner les limites de f aux bornes de ce domaine de définition.
2) On désigne par (Cf ) la courbe représentative de f dans un repère orthonormé du plan.
Donner, en justifiant, une équation cartésienne de l’asymptote à la courbe (Cf ).
ax + 2
3) On suppose que f (x) peut se mettre sous la forme f (x) = , où a et c sont des nombres
cx − 1
réels. En utilisant la question précédente, montrer que a = −1 et c = 1.
−x + 2
4) On suppose dans la suite du problème que : f (x) =
x−1
4-a) Déterminer une équation cartésienne de la tangente (T) à la courbe de f au point
d’abscisse x0 = 2.
4-b) Placer dans le repère les points A(2; 0), B(0; −2) et C(0; 1).
4-c) Tracer (Cf ) et (T ) dans le repère précédent.
5) Déterminer les coordonnées du point D tel que le quadrilatère ABCD soit un parallélogramme.

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


13

-Partie B : Suites numériques



+Généralités sur les suites numériques


Exercice 28 :
Calculer les 5 premiers termes ainsi que les termes d’indice 5 et 6 des suites suivantes :
1) un := 2n2 − 3n + 1 pour tout n ∈ N.
1
2) un := 2 pour tout n ∈ N.
n +1
3) u0 := 1 et un+1 := un − 4 pour tout n ∈ N.
1
4) u1 := −2 et un+1 := un un pour tout n ∈ N∗ .
2
Exercice 29 :
2
Soit la suite définie par u0 = 1 et un = un−1 + 2
3
a) Calculer les cinq premiers termes de cette suite.
2
b) Tracer les droites d’équation y = x + 2 et y = x.
3
c) Représenter graphiquement les termes de la suites (un ).
d) Quel semble être le sens de variation de cette suite ? et sa limite ?
Exercice 30 :
2n + 1
Soit (un ) la suite de terme général un := .
n+3
1) Calculer un pour 0 ≤ n ≤ 5.
2) Montrer que (un ) est strictement croissante.
3) Montrer que (un ) est majorée par 2.
Exercice 31 : 
U 0 = 1
(Un ) est la suite numérique définie par : 3Un + 4 (∀n ≥ 0)
Un+1 =
Un + 3
1-a) Calculer U1 ; U2 et U3 .
1-b) Que pouvez vous conjecturer sur le sens de variation de la suite numérique (Un ).
2) On admet que : pour tout n ∈ N, 0 < Un < 2.
4 − Un2
2-a) Montrer que Un+1 − Un =
3 + Un
2-b) En déduire le sens de variation de la suite (Un ).
Exercice 32 :
1
On considère la suite (wn ) définie par w0 = et wn+1 = wn (1 − wn ).
2
a) Calculer w1 , w2 et w3 .
b) S’agit-il d’une suite arithmétique ou d’une suite géométrique ?
c) Quelle conjecture peut-on faire sur le sens de variation de cette suite ? Démontrer cette conjecture.

+Suites arithmétiques


Exercice 33 :
2n + 1
On considère la suite (un ) définie par : un := .
3
a) Calculer u0 , u1 , u2 et u3 .
b) Démontrer que la suite (un ) est une suite arithmétique.

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


14

c) Calculer S10 := u0 + u1 + u2 + .... + u10 .


Exercice 34 :
Une compagnie minière effectue un forage. Les crédits débloqués sont de 46 800 euros. L’étude du
devis montre que le coût du premier mètre de forage est de 100 euros, que celui du second mètre est
de 140 euros, celui du troisième mètre 180 euros etc.
Jusqu’à quelle profondeur peut-on creuser en utilisant les crédits alloués ?
Exercice 35 :
On considère la suite (xn ) des entiers naturels dont le dernier chiffre est égal à 3 :
x0 = 3, x1 = 13, x2 = 23, etc.
a) Quelle est la nature de cette suite ? Exprimer xn en fonction de n.
b) Calculer la somme de tous les entiers naturels inférieurs à 1000 dont le chiffre des unités est 3.
Exercice 36 :
1 un
On considère la suite (un ) définie par u0 = et un+1 = .
7 1 − 2un
1) Calculer u1 et u2 . La suite (un ) peut-elle être arithmétique ? géométrique ?
1
2) On définit la suite (vn ) par vn := . Calculer v0 , v1 et v2 .
un
3) Montrer que vn+1 − vn est une constante. En déduire que (vn ) est une suite arithmétique, puis
donner une expression de vn en fonction de n.
4) Calculer u50 .
Exercice 37 : (
d0 := 1
La suite (dn ) est définie par : p
dn+1 := 1 + (dn )2
1) Calculer les trois premiers termes de la suite.
2) Vérifier que tous les termes dn sont positifs.
3) Vérifier que la suite (dn ) n’est ni géométrique ni arithmétique.
4) On pose un := (dn)2 . Montrer que la suite (un ) est arithmétique.
5) En déduire l’expression de dn en fonction de n.

6) Vérifier que pour tout entier naturel n on a : n ≤ dn ≤ n. En déduire la limite de la suite (dn ).

+Suites géométriques


Exercice 38 :
La suite (vn ) est une suite géométrique de raison positive telle que v10 = 384 et v14 = 6144.
a) Déterminer la raison q de cette suite et son premier terme v0 .
b) Calculer S7 = v0 + v1 + v2 + .... + v7 .
Exercice 39 : 
U0 = 2
Soit (Un )n∈N une suite définie par :
Un+1 = 1 Un + 4
2
Le plan est muni du repère (O, I, J).
1) Tracer les droites (D) et (∆) d’équations respectives y = 12 x + 4 et y = x.
2 Construire les 4 premiers termes de la suite sur l’axe des abscisses.
3) Utiliser la construction pour conjecturer le sens de variation de (Un ).
Soit (Vn )n∈N la suite définie par Vn = Un − 8, ∀n ∈ N.
4) Démontrer que (Vn ) est une suite géométrique.

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


15

5) Exprimer (Vn ) puis (Un ) en fonction de n


6) En déduire la limite de la suite (Vn ) puis celle de (Un ).
Exercice 40 :
On considère la suite (Un )n∈N définie par U0 = 1 et pour tout entier naturel n Un+1 = 0, 5Un + 0, 25.
1) Calculer U1 , U2 et U3 .
2) On définit la suite (Wn ) par : Wn = Un − 0, 5.
2-a) Démontrer que (W n) est une suite géométrique dont on précisera la raison et le premier terme.
2-b) En déduire en fonction de n les expressions de Wn puis de Un .
3) Préciser le sens de variation des suites (Wn ) et (Un ).
Xn
4) On pose Sn := Wk = W0 + W1 + ...... + Wn Exprimer Sn en fonction de n.
k=0
Exercice 41 :
Soient a, b et c trois nombres réels.
1) Traduis chacune des expressions suivantes ;
s a, b et c sont tous non nuls.
s a, b et c sont non tous nuls.
2) On suppose à présent que a, b et c sont non tous nuls.
Soient
( (Un )n∈N et (Vn )n∈N les suites numériques définies par :
U0 := 1
(∀n ≥ 0) et Vn := Un − c. ∀n ≥ 0
Un+1 := aUn + b
3) Établir une relation entre a, b et c tel que (Vn ) soit une suite géométrique.
4) En déduire un triplet (a; b; c) de nombres entiers relatifs tous non nuls de sorte que (Vn ) soit une
suite géométrique.
Exercice 42 : 
U0 := 1
Soit (Un ) la suite numérique définie par : 5Un + 3 (∀n ≥ 0)
Un+1 :=
Un + 3
Un − 3
Et soit la suite (Vn ) définie par Vn := .
Un + 1
1) Calculer U1 , U2 .
2) Démontrer que (Vn ) est une suite géométrique dont on précisera la raison et le premier terme.
3) Exprimer Vn et Un en fonction de n. quelle est la nature de la suite (Un )
4) On pose Sn := V0 + V1 + V2 + ... + Vn . Exprimer Sn en fonction de n et en déduire la nature de
la suite (Sn ).
Exercice 43 :
 considère deux suites numériques (Un ) et (Vn ) définies de la manière suivante :
On
U1 := 1

Un
3 (∀n ≥ 1) et Vn := (∀n ≥ 1)
n+1 n
Un+1 :=
 Un
3n
1) Calculer U2 , U3 et U4 .
2) Démontrer que (Vn ) est une suite géométrique, en préciser le premier terme et la raison.
3) En déduire les expressions de Vn et Un en fonction de n.
1 1 1 1
4) Calculer S := + + + ... +
3 9 27 59049

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


16

Exercice 44 :
On considère la suite numérique (πn )n≥1 définie par :
π1 := 0, 3 ; π2 := 0, 33 ; π3 := 0, 333 ; ... ; πn := 0, 333...3 (n fois le chiffre 3).
1-a) Calculer π2 − π1 et π3 − π2 .
1-b) Montrer que la suite (πn )n≥1 est monotone(et préciser sa monotonie.
δ1 = π1
2) Soit (δn )n≥1 la suite numérique définie par : (n ≥ 2)
δn = πn − πn−1
2-a) Montrer que (δn )n≥1 est une suite géométrique.
2-b) On pose : τn := δ1 + δ2 + δ3 + ... + δn . Exprimer τn en fonction de πn .
En déduire la limite et la nature de la suite numérique (πn )n≥1 .
Exercice 45 : (le nombre d’or) 
U0 = 1
On considère la suite (Un )n∈N définit par : 1
Un+1 = 1 +
Un
1) Résoudre dans R l’équation (E) : x2 = x + 1
2) Soient α, β les racines de l’équation (E) tels (α > β).
Un − α
On donne Tn := . Montrer que (Tn ) est une suite géométrique à caractériser.
Un − β
3) Exprimer Tn et Un en fonction de n.
4) En déduire que (Un ) converge, puis déterminer sa limite l (l est le nombre d’or)

+Suites arithmétiques et géométriques combinées


Exercice 46 :
1
a) Soit (un ) une suite arithmétique de premier terme u0 = 5 et de raison .
2
Calculer u1 , u2 et u10 . puis u0 + u1 + u2 + ... + u10 .
1
b) Soit (vn ) une suite géométrique de premier terme v0 = 5 et de raison .
2
Calculer v1 , v2 et v10 . puis v0 + v1 + v2 + ... + v10 .
Exercice 47 :
a) Soit (un ) une suite arithmétique telle que u4 = 35 et u2 = 15.
Calculer la raison r et le premier terme u0 .
b) Soit (vn ) une suite géométrique telle que v2 = 5 et v4 = 7, 2.
Calculer v0 + v1 + v2 + v3 + v4 .
Exercice 48 :
Une personne loue une maison à partir du 1er janvier 2000. Elle a le choix entre deux formules de
contrat. Le loyer initial est de 1000 euros et le locataire s’engage à occuper la maison six années
complètes.
Contrat 1 : Augmentation annuelle de 10%. On note u0 le loyer annuel pour 2000, un le loyer annuel
pour l’année (2000 + n).
a) Calculer un+1 en fonction de un .
b) En déduire un en fonction de n.
c) Calculer u5 (arrondi au centième).
d) Calculer la somme payée à l’issue des six années.
Contrat 2 : Augmentation annuelle de 110 euros.

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr


17

On note v0 le loyer annuel pour 2000, vn le loyer annuel pour l’année (2000 + n).
a) Calculer vn+1 en fonction de vn .
b) En déduire vn en fonction de n.
c) Calculer v5 (arrondi au centième).
d) Calculer la somme payée à l’issue des six années.
Quel est le contrat le plus avantageux pour le locataire ?
Exercice 49 :
Harpagon place un capital de 10 000 euros au taux annuel de 10% en intérêts simples. Oncle Picsou
place aussi 10 000 euros à 10% mais avec intérêts composés et capitalisation annuelle. Soient hn et
pn les avoirs respectifs d’Arpagon et d’oncle Picsou après n années d’épargne.
a) Calculer h1 , h2 , h3 et p1 , p2 , p3 .
b) Montrer que la suite (hn ) est arithmétique. En déduire hn en fonction de n. Calculer h10 .
c) Montrer que la suite (pn ) est géométrique. En déduire pn en fonction de n. Calculer h10 .
d) Comparer les deux systèmes d’épargne.
Exercice 50 : Suites mêlées
On considère les suites(mêlées (un ) et (vn ) définies par :
un+1 = 0, 7un + 0, 8vn
u0 = −10, v0 = 20 et (n ≥ 0)
vn+1 = 0, 8un + 0, 7vn
1-a) Calculer u1 , v1 , u2 et v2 .
1-b) Les suites (un ) et (vn ) sont-elles arithmétiques ? géométriques ?
2-a) Montrer que la suite (an ) définie pour tout n ∈ N par an = un + vn est géométrique.
2-b) En déduire le terme général de (an ) puis lim an .
n7→+∞
3-a) Montrer que la suite (bn ) définie pour tout n ∈ N par bn = un − vn est géométrique.
3-b) En déduire le terme général de (bn ) puis lim bn .
n7→+∞
3-c) Les suites (un ) et (vn ) sont-elles convergentes ?
4) Déduire des questions précédentes les termes généraux de (un ) et (vn ).
Xn
5) Déterminer lim uk .
n7→+∞
k=0

+237696445986 ; +237673414635 kamtsemo@gmail.com ; kam.noel@yahoo.fr