Vous êtes sur la page 1sur 44

Lexique concernant la montagne

A
• abrupt(e) - escarpé, dont l’inclination est presque vericale. Flancs abrubts.
• accompagnateur (-trice) - personne qui accompagne, qui guide une autre personne, un
groupe.
• adret (un) - partie d'un versant exposée au soleil. Versant d’une vallée exposé au soleil.
• affluent (un) - cours d’eau qui se jette dans un autre.
• aiguille (une) - sommet pointu.
• alpage (un) - pâturage estival en haute montagne.
• alpinisme (un) - sport des ascensions en région montagneuse.
• altitude (une) - hauteur d'un point par rapport au niveau de la mer.
• aménager - organiser et installer des équipements sur un territoire.
• aménageur (un) - organisme ou groupe qui agit en équipant un territoire.
• arête(une) - séparation des deux versants d’une montagne. L’arête du mont Everest.
• arrondi (e) - de forme à peu près ronde. Un sommet arrondi.
• avalanche (une) - masse de neige et de glace, détachée d'une montagne, et qui se précipite
dans les vallées sous-jacentes.

B
• ballon (un) - forme de relief de montagne, lourde, massive liée à l’érosion d’un massif ancien
(Ballon des Vosges).
• barrage (un) - fermeture naturelle ou artificielle d’une vallée. Servent le plus souvent à
détourner un cours d’eau pour l’irrigation ou pour la force motrice qui permet de fabriquer de
l’électricité.
• berge (une) - Bord d’un cours d’eau.
• brèche(une) - ouverture, trouée.

C
• calcaire - qui contient du carbonate de calcium. Pierre calcaire. Eau calcaire. Terrain, relief
calcaire.
• col (un) - partie la moins élevée d’une crête montagneuse, qui sert de passage. Franchir un col
dans les Alpes.
• colline (une) - relief d’élévation modérée, au sommet arrondi, aux versants en pente douce.
• climat (un) - ensemble des phénomènes météorologiques qui caractérisent l’état moyen de
l’atmosphère en une région donnée. Ce pays jouit d’un climat sec et tempéré. Climat tropical,
océanique, continental.
• cirque (un) - vallée de montagnes qui s'élargit et prend une forme arrondie. Le cirque de
Gavarnie dans les Pyrénées.
• cime (une) - le haut pointu d'une montagne.
• chalet (un) - maison en bois, généralement dans les régions montagneuses pour abriter les
familles lors de l’estivage et pour la fabrication des fromages.
• cascade (une) - chute d'eau.
• combe(une) - petite vallée, pli de terrain, lieu bas entouré de collines.
• crevasse (une) - ouverture naturelle
• crête (une) - cime, sommet. La crête d'une montagne.
• cours d’eau (un) - écoulement permanent de type différent en fonction du débit : torrent,
ruisseau, rivière ou fleuve.
• coteau (un) - petite colline. étroite et profonde) dans un glacier.

D
• dénivellation (une) - différence d’altitude entre deux points.

E
• entaille(une) - marque faite en enlevant une partie de la matière.
• épaisseur (une) - caractère de ce qui est épais, dense.
• érosion (une) - usure et transformation du relief par les agents atmosphériques. Érosion
fluviale, éolienne, glaciaire. Érosion aréolaire; latérale.
• éruption (une) - jaillissement des matières volcaniques à la surface de la Terre. Éruption
volcanique.
• escarpé(e) - à-pic, raide, abrupt
• estivage (un) - le fait de passer l’été dans les pâturages de montagne, en parlant des
troupeaux.
• étagement (un) - modification de la végétation selon l'altitude.

F
• falaise (une) - escarpement du littoral avec une paroi verticale.
• faille (une) - rupture dans l'écorce terrestre accompagnée d'une dénivellation, entaille
• faune (une) - ensemble des animaux qui vivent à un endroit.
• fertilité (une) - capacité pour un sol ou une population de produire et se reproduire.
• fixation de ski
• flore (une) - ensemble des espèces végétales.
• fleuve (un) - très grand cours d’eau qui se jette dans la mer.

G
• glacier (un) - champ de glace éternelle, formé par l’accumulation de la neige et animé de
mouvements très lents. Glacier polaire. Glacier de vallée, de montagne. Fonte, recul d’un
glacier.
• glacis (un) - pente douce et unie qui constitue une surface d’érosion.
• gorge (une) - vallée étroite, encaissée, très profonde. Les gorges du Tarn.
• gouffre (un) - cavité profonde et abrupte creusée par les eaux dans un terrain calcaire. Gouffre
de Padirac.
• grotte (une) - cavité profonde dans la roche.

L
• lac (un) - grande nappe d’eau naturelle, généralement douce, entourée de terre. Lac Saint-
Jean, lac Saint-Pierre.
• luge (une) - petit traîneau utilisé pour glisser sur la neige.

M
• maquis (un) - végétation touffue des régions méditerranéennes, poussant sur un sol siliceux.
• massif (un) - ensemble de montagnes formant une masse. Massif montagneux, de montagnes.
Le Massif central.
• méridional(e) - qui se trouve au sud. Partie méridionale.
• mont (un) - grande masse de terre et de roche, élevée au-dessus du terrain qui l'environne.
• montagne (une) - suite de monts qui tiennent l'un à l'autre. Montagne jeune, ancienne.

P
• paroi(une) - roc, terrain à pic, proche de la verticale, abrupt et sans aspérités. Escalader une
paroi. Une paroi rocheuse.
• paysage (un) - aspect de ce site, de cette étendue de pays. Paysage montagneux, urbain.
• pente (une) - inclinaison d'un lieu haut vers un lieu bas.
• pic (un) - montagne isolée au sommet très pointu.
• pied (un) - partie inférieure d’une chose. Le pied d’une montagne, d’un édifice, d’une tour,
d’une falaise, d’une échelle. Au pied de la montagne.
• piémont (un) - glacis alluvial de pente assez forte, situé au pied d’un ensemble montagneux.
• piste (une) - pente balisée, destinée aux descentes à ski. Les pistes d’une station de ski. Des
pistes enneigées.
• piton(un) - sommet pointu d’une montagne isolée. Piton volcanique. Un piton rocheux.
• plaine (une) - étendue plate ou faiblement ondulée, généralement assez vaste. Plaine
d’érosion. Plaine alluviale.
• plateau (un) - étendue de pays assez plate, plus ou moins surélevée, entaillée de vallées
encaissées.
• plissement (un) - déformation des couches géologiques par pression latérale, liée à
l’orogénèse.
• point (un) culminant - le plus haut point.
• prairie (une) - terrain couvert d’herbe qui fournit du fourrage au bétail. Prairie artificielle,
naturelle. Prairie d’élevage. Prairie temporaire. Prairie sèche, humide. Prairie de montagne.
• précipice (un) - gouffre très profond.
• profondeur (une) - l'étendue d'une chose considérée depuis la superficie ou l'entrée jusqu'au
fond. Profondeur d’un fossé, d’une grotte. Profondeur d’une mer, d’un lac. La profondeur d’une
plaie.

R
• raide - qui est difficile à monter, à gravir. Une pente raide.
• randonneur (un) – personne qui fait une randonnée, qui pratique la randonnée.
• ravin (un) – petite vallée très étroite, aux versants abrupts.
• reculée (une) - Vallée jurassienne profonde, en cul-de-sac et aux parois verticales abruptes.
• refuge (un) - abri pour les randonneurs et alpinistes.
• relais (un) - dispositif destiné à recevoir et à retransmettre un signal radioélectrique en
l’amplifiant. Relais électromagnétique.
• relief (un) - forme de la surface du sol, propre à une région, un pays.
• retenue (une) - quantité d'eau retenue par un barrage.
• ruisseau (un) - petit cours d’eau naturel.
• roche (une) - matière minérale qui constitue l’écorce terrestre. Roche dure, tendre. Roche
compacte, meuble. Roche poreuse, sédimentaire, ignée, plutonique, volcanique,
métamorphique, alcaline, basaltique, cristalline, éruptive, mixte, ponceuse, schisteuse,
sédimentaire, siliceuse.
• rocher (un) - masse de pierre, ordinairement élevée et escarpée.

S
• sécheresse (une) - manque de précipitations. Une région qui souffre de la sécheresse.
• sentier (un) - chemin étroit destiné aux personnes et aux bêtes. Sentier praticable, tortueux.
Sentier piéton, piétonnier. Sentier muletier.
• sommet (un) - partie la plus haute d’une montagne. Sommet pointu, arrondi.
• station (une) - lieu servant de base pour la pratique d’activités physiques. Station de sports
d’hiver. Station hivernale, estivale, de ski, de montagne.

T
• téléphérique (un) - moyen de transport des personnes par cabines suspendues à un ou
plusieurs câbles aériens.
• télésiège (un) - téléphérique à câble unique sans fin, le long duquel sont répartis des sièges à
une ou deux places, généralement à l’usage des skieurs.
• torrent (un) - cours d’eau de montagne, à débit rapide et irrégulier, de faible longueur.
• troupeau (un) - groupe d’animaux domestiques de grande ou moyenne taille. Troupeau de
moutons, de vaches, de chèvres.

U
• Ubac (un) - versant d’une vallée le moins bien exposé au soleil, opposé à adret ; plus froid, plus
humide et généralement plus boisé.

V
• vallée (une) - dans les régions montagneuses, partie moins élevée, par opposition au sommet.
• vaste - très grand, en parlant d’une surface. Une vaste plaine.
• végétation (une) - collectivement. Les arbres et les plantes.
• versant (un) – chacune des pentes d’une montagne, d’une vallée. Le versant nord, le versant
sud.
• volcan (un) - gouffre ouvert, le plus souvent dans les montagnes, et d'où sortent des
tourbillons de feu et des matières en fusion.
• volcanisme (un) - ensemble des manifestations volcaniques. Une région où le volcanisme est
intense.

montagneux =montañoso
l'altitude=la altura
le sommet =una cumbra
un versant =una landera
une roche =una roca
une pierre=una piedra
un précipice =un precipicio
un glacier=un glaciar
un ravin =una quebrada / un barranco
une avalanche =una avalancha
l'alpinisme=el alpinismo
grimper =trepar
l'ascension =la ascensión
la descente =el descenso
la cordée =una cordada
une chute =una caída
une randonnée =una caminata
le sac à dos =la mochila
les chaussures de marches =botas de montaña
un refuge =un refugio
les sports d'hiver =los deportes de invierno
une station de ski=una estación de esquí
un chalet=un chalet
faire du ski=practicar el esquí
les skis=los esquíes
du ski de fond =esquí de fondo
du ski de descente =esquí de descenso
un télésiège =un telesilla
un téléphérique =un teleférico
le patinage=el patinaje
une patinoire=una pista de patinaje
un traîneau =un trineo
une luge=un pequeño trineo
un bonhomme de neige=un muñeco de nieve
la poudreuse =la nieve en polvo
L'ORIENTATION
IGN: L'Institut National de l'Information Géographique et Forestière a pour mission d'étudier la
surface du territoire national et d'en fournir une représentation, notamment au travers des fameuses
"cartes IGN" indispensables guides topographiques de nos randonnées. Découvrez comment lire une
carte IGN ?

GR: Cet acronyme désigne les chemins de Grande Randonnée. Ces sentiers ont été créés par la
Fédération Française de Randonnée Pédestre afin de développer la pratique. Découvrez comment
interpréter le balisage en montagne.

Cairn: Pyramide de rochers de taille variable qui servent à baliser un chemin pour aider les
randonneurs à s'orienter.

LA TOPOGRAPHIE
Dénivelé(e): Ce terme désigne la différence d'altitude entre 2 points. Il faut savoir que son genre a fait
couler beaucoup d'encre... Historiquement féminin, le mot dénivelé(e) à été utilisé de manière
"fautive" au masculin. C'est cet usage non conventionnel qui est désormais le plus utilisé.

1Dévers: À ne pas confondre avec le dénivelé. Le dévers représente l'inclinaison d'une paroi verticale.
On parle de dévers quand l'angle entre le sol et la paroi est un angle aigu.
Adret et Ubac: L'adret désigne le versant d'une vallée bénéficiant de la plus longue exposition au
soleil. A contrario l'Ubac désigne le versant opposé.

Amont et Aval: Les termes amont et aval sont très utiles pour s'orienter. Sur un chemin entre un col et
la vallée par exemple, l'aMONT désigne désigne le côté qui est vers la MONTagne tandis que l'aVAL
désigne celui qui est vers la VALlée.

Névé: Un névé est une zone de neige isolée persistante (on peut trouver des névés même en été). Les
névés s'expliquent souvent par une localisation faiblement ensoleillée. Ne pas les confondre avec les
neiges éternelles.

Neiges éternelles: (Ou "étage nival") il s'agit des cîmes montagneuses qui ont une période
d'enneigement supérieure à la période d'absence de neige. Du fait de plusieurs facteurs
(ensoleillement, pression athmosphérique...) les précipitations au niveau de cette zone sont
majoritairement sous forme de neige ce qui entretient l'enneigement des sommets... Ces neiges ne
sont donc pas vraiment "éternelles" mais renouvelées !

Glacier: A mas de glace résultant de l'accumulation de couches de neige. Le glacier se compose de


plusieurs parties : la rimaye, la moraine, les séracs...

Rimaye (prononcé "rimai") ou roture: C'est la crevasse qui se forme sur les bords du glacier et le
sépare de l'environnement où il s'est installé. Entre le glacier et une pente de neige (ou de glace) on
parle de rimaye ; entre le glacier et une paroi rocheuse on parle de roture. Ils résultent des
mouvements du glacier.

Moraine: La moraine est l'ensemble des débris rocheux transportés par les mouvements du glacier.

Sérac: Bloc de glace de grande taille, partiellement détaché du glacier. Les séracs sont formés par la
fissuration d'un glacier.

Goulotte: Couloir de neige ou de glace très étroit, encaissé, qui se forme souvent dans les dièdres (on
appelle dièdre la zone où 2 pans de roche se rejoignent pour former un angle aigu).

Cirque: Nom donné à une montagne présentant une forme circulaire ou semi-circulaire (comme des
arênes). Cette forme peut résulter de l'érosion, ou indiquer la présence d'un ancien glacier ou volcan à
cet emplacement.

Corniche: Formation de neige accumulée par le vent sur une arête. Cet amas forme souvent un balcon
de neige autoporté dépassant de l'arête, dont la chute représente donc un danger.

Écaille: Parcelle de rocher qui se détache d'une paroi.

Lapiaz: Formation géologique spécifique aux roches calcaires, qui se forme lorsque le ruissellement
des eaux de pluie creuse la roche. Ces formations peuvent s'avérer dangereuses en randonnée car on
marche alors sur des plateaux de roches à la surface hétérogène (de surcroît souvent aiguisée). En
hiver, les trous de la roche sont recouverts de neige et donc invisibles, il vaut alors mieux éviter ce
type de terrain.

PRATIQUES
Varappe
Escalade de parois rocheuses. En randonnée on peut parler de passages de "varappe" lorsqu'on est
amené à s'aider de ses mains dans certaines portions escarpées de l'ascension.

Bivouac: Campement provisoire en plein air. Le bivouac consiste à installer son campement le soir et à
le démonter le lendemain (au lever du soleil). Ainsi les parcs naturels ne se transforment pas en zones
de camping encombrées de tentes durant la journée. Découvrez nos conseils pour bivouaquer.

Trekking: Randonnées itinérantes de plusieurs jours (avec nuits en bivouac ou en refuge).

SANTÉ
Mal des Montagnes: Etat dû à l'acclimatation incomplète à l'altitude. Il peut se manifester par
différents symptômes tels que maux de tête, nausées, insomnie, voire oedèmes (selon son intensité).
Comment l'éviter ?

ÉLÉMENTS
Foehn: Vent sec et chaud caractéristique des Alpes (françaises, suisses, autrichiennes).

Gaz: Désigne le "vide". Ce mot est utilisé pour dire par exemple qu'un sentier est très aérien : "par là il
y a beaucoup de gaz". Il est très employé par nos voisins Suisses.

Vocabulaire de Montagne

A
À doigts
« À doigts » est une expression de grimpeur pour désigner une escalade ou un passage qui nécessite
d'avoir de la force dans les doigts.

Affuté(ée)
Expression populaire pour désigner un sportif qui dispose d'un physique très athlétique.

AFNOR
Sigle pour Association Française de Normalisation.

Agence de voyages
Une agence de voyages est une entreprise qui commercialise des offres de voyages. La profession
d'agent de voyages est réglementée. Il existe de nombreuses agences spécialisées dans les voyages
sportifs tels que trekking, randonnée, trail, ski de randonnée, raquettes à neige ou bien encore
Kayak...

Alpin (e)
Alpin est un adjectif utilisé pour parler d'un élément en rapport avec les Alpes ou l'alpinisme.

Arthrose
L'arthrose est une atteinte chronique des articulations entrainant peu à peu la destruction du
cartilage. Les articulations sont soumises à des forces de tension et de compression importantes au
cours de la vie et ce processus dégénératif augmente avec l'âge, touchant généralement les personnes
à partir de 40-50 ans. L'arthrose attaque le cartilage et le détruit sans inflammation ou infection au
contraire de l'arthrite, puis crée la formation d'excroissances osseuses.

Assurage
L'assurage est l'ensemble des techniques qui permettent de garantir les protections des grimpeurs.
Sont notamment utilisés pour l'assurage cordes, dégaines, baudriers, coinceurs…

Assureur
L' assureur est celui qui assure le grimpeur.

Avaler
On parle d'avaler la corde dans les sports de grimpe pour désigner l'action qui consiste à tirer le mou
de la corde pour la tendre.

A-vue
« À-vue » est une expression de grimpeur qui signifie réussir sa voie dès la première tentative et sans
difficulté.

Adret
L'adret est le versant le plus ensoleillé d'une montagne. L'adret s'oppose à l'ubac.

Alpinisme
L'alpinisme est une activité sportive qui consiste à gravir les montagnes par ses propres moyens. Pour
réaliser ses ascensions, l'alpiniste dispose d'un matériel spécifique, piolet, crampons, baudriers et
matériels d'assurage et hardshell font partie de sa panoplie. Pour des raisons de sécurité, cette activité
est généralement pratiquée à plusieurs et encordé.

Alpiniste
L'alpiniste est le sportif qui pratique l'alpinisme.

Altimètre L'altimètre est un instrument qui permet de mesurer l'altitude.

Altimètre barométrique Un altimètre barométrique est un instrument de mesure de l'altitude qui


fonctionne grâce à la pression atmosphérique. La pression diminue avec l'altidude, il est donc possible
d'estimer son altitude à l'aide de cette dernière. Cette donnée n'est toutefois pas parfaitement fiable
car la pression atmosphérique évolue avec la météo.

Altitude
L'altitude est la hauteur entre un point et le niveau de la mer.
Amont
L'amont est la partie d'un cours d'eau qui se situe entre un point donné et la source.

Ampoule
Une ampoule est une cloque cutanée remplie de liquide. Elle se forme sous la peau en raison de
frottements répétés.

Antécime
En alpinisme, l'antécime est le sommet qui se trouve juste avant le sommet principal.

Appareil de Recherche de Victimes d'Avalanche


L'appareil de recherche de victimes d'avalanche est un équipement de secours qui est utilisé par les
sportifs en montagne. Fortement préconisé dans la pratique du hors piste, ces appareils émettent un
son de plus en plus fort lorsque l'on s'apporche des victimes d'avalanches que l'on recherche. Un fois
la victime localisée, on utilise une sonde pour vérifier sa présence et un pelle à neige permettra de
l'extraire au plus vite.

Arête
Une arête est une ligne saillante qui sépare deux versants d'une montagne.

ARVA
ARVA est l'acronyme pour Appareil de Recherche de Victimes d'Avalanche. C'est également une
marque française de référence pour la sécurité en montagne.

Aurore boréale
Une aurore boréale est un phénomène lumineux qui présente, dans le ciel nocture, des voiles
extrêmement colorés. Les aurore boréales naissent de l'interaction entre les particules chargées du
vent solaire et la haute atmosphère. C'est pourquoi, les aurores boréales ont, principalement, lieu à
proximité des pôles magnétiques, dans une zone appelée « zone aurorale » qui se situe (entre 65 et
75° de latitude).

Aval
L'aval est la partie d'un cours d'eau qui se situe entre un point donné et son embouchure.

Avalanche
L'avalanche est la chute, en direction de la vallée, d'une importante masse de neige qui s'est détachée
de la montagne.

Azimut
Il s'agit de la coordonnée horizontale que l'on obtient à l'aide d'une boussole.

B
Balaclava
Balaclava est le mot utilisé dans de nombreux pays pour désigner une cagoule. Ce terme fait référence
à la bataille de Balaclava, pendant la guerre de Crimée, lors de laquelle les forces britanniques ont
reçu des cagoules tricotées pour lutter contre le froid.

Balisage
Le balisage est la signalisation qui nous indique la direction à suivre et nous alerte sur les éventuels
dangers que nous pourrions croiser.

Bâtons de marche
Les bâtons de marche sont destinés à vos randonnées et vous permettront notamment de mieux gérer
vos descentes, garder votre équilibre dans les passages difficiles et soulager vos articulations.

Baudrier
Le baudrier est un équipement individuel qui permet de s'attacher et de s'encorder pour assurer sa
sécurité en cas de chute. Le baudrier permet également de redescendre en étant suspendu.

Bivouac
Le bivouac est un campement relativement rudimentaire sous une tente légère voire à la belle étoile.

Broche à glace
Une broche à glace est un matériel de point d'ancrage utilisé pour l'alpinisme et l'escalade glaciaire.
En forme de tige, elle se visse dans la glace et permet de s'assurer en y attachant un mousqueton.

C
Cabestan
Le casbestan est un nœud qui bloque une corde d'escalade sur un mousqueton.

Cacolet
Le cacolet est le mot utilisé en montagne pour désigner un dispositif qui permet de transporter un
blessé sur son dos.

Caker
Le terme « Caker » est utilisé par les grimpeurs pour désigner l'action qui consiste à s'assécher les
mains en les plongeant dans son sac à magnésie.

Campeur
Le campeur est la personne qui pratique le camping.

Camping
Le camping est l'activité touristique qui consiste à s'installer en pleine nature en dormant sous une
tente. C'est également le nom du type d'hébergement touristique utilisé pendant les vacances. Il
existe de multiples formes de pratique du camping, du plus haut de gamme avec tout le confort dans
de l'hôtellerie de plein air au plus sauvage à la belle étoile en pleine nature.

Centre sportif
Un centre sportif est un lieu de restauration et d'hébergement mais également un lieu où sont
pratiquées les activités sportives. Un centre sportif détient un agrément du Ministère de la Jeunesse
et des Sports.

Chambre hypoxique
La chambre hypoxique permet de simuler le manque d'oxygène lié à l'altitude. Les sportifs peuvent
ainsi s'entraîner et s'acclimater ainsi plus facilement aux conditions extrêmes qu'ils vont rencontrer.

Chamois
Le chamois, appelé » isard » dans les Pyrénées, est un mammifère ruminant des montagnes d'Europe.
Les mâles et les femelles possèdent de petites cornes en forme de crochet. Ils vivent en hardes de
petite taille dans les alpages et les forêts d'altitude.

Clipper
Clipper consiste à passer sa corde dans un mousqueton pour sécuriser son ascension.

Club
Un club est un cercle d'individus qui se réunit régulièrement autour d'un sujet donné. C'est le terme
utilisé par de nombreuses associations sportives.

Club Alpin Suisse


Fondé en 1863, le Club Alpin Suisse (CAS) est organisé en 111 sections régionales sous la forme
d'associations. Le Club Alpin Suisse oeuvre à la promotion et au développement de l'environnement
alpin et des sports de montagne avec un souci permanent de respect de l'environnement naturel. Il
participe égalemement activement aux actions de sécurité en montagne.

Le Club Alpin Suisse détient et exploite plus de 150 Cabanes (dénomination Helvétique du refuge) au
coeur des Alpes Suisse et de nombreuses stations de secours.

CNSNMM
Sigle pour Centre National de Ski Nordique et de Moyenne Montagne. Le CNSMM est un
établissement public national qui dépend du Ministère des Sports, il participe à la mise en oeuvre des
missions qui lui sont affectées :
- formations aux métiers du sport et de l'animation,
- haut-niveau et recherche,
- accueil de stages.

Colophane
La colophane est une substance utilisée par les grimpeurs en substitution de la magnésie pour
absorber la transpiration des mains. La colophane est d'origine végétale (résine de pins). Elle est
composée de 10 % d'esters et de 90 % d'acides résiniques. La colophane est biodégradable.

Cordée
Une cordée est un groupe d'alpinistes qui, pour réaliser une ascension en sécurité, se relie par une
même corde.
Cordura®
Le Cordura est un tissu en polyamide particulièrement résistant à l'abrasion de l'entreprise de DuPont.
Il est fréquemment utilisé comme matériau de renfort pour protéger les endroits très sollicités tels
que les coudes, les genoux et les épaules.

Couloir
Un couloir est une dépression plus ou moins profonde de la paroi d'une montagne. C'est une voie
fréquemment utilisée pour les ascensions et les descentes et qui compte tenu de son encaissement
préserve bien la neige. Un couloir peut toutefois se révéler très dangereux car il concentre les débris
et les avalanches.

Course
Une course est synomyme d'ascension en montagne.

Crampe
Une crampe est une contraction musculaire spontannée, désagréable et intense. Très souvent
bénignes, les douleurs provoquées par les crampes sont toutefois très génantes durant une activité
sportive.

Crampons
Les crampons sont des armatures métalliques équipées de pointes que l'on fixe sous ses chaussures
pour progresser sur la glace ou la neige.

Crash pad
Un crash pad est un tapis portable de petite taille utilisé par les grimpeurs pour amortir les chutes
lorsqu'ils pratiquent l'escalade de bloc. Les crash pads sont généralement conçus avec des poignées
et/ou bretelles pour être transportés facilement par les grimpeurs.

Crevasse
Une crevasse est une ouveture naturelle, plus ou moins étroite et profonde, à la surface d'un glacier.

Cross triathlon
Le cross triathlon est la version nature du triathlon. L'épreuve de nage a lieu en eau vive, le vélo est un
vélo tout terrain et la course à pied est un trail. Dépassement de soi et pleine nature, le cross triathlon
a de beaux jours devant lui. Il existe plusieurs distances :
- Distance XS : 250m - 5.5km - 2km
- Distance S : 500m - 11km - 4km
- Distance M : 1km - 22km - 8km
- Distance L : 2km - 44km - 16km
- Distance XL : 3km - 66km - 24km.

Crux
Le crux désigne le passage le plus délicat d'une voie d'escalade.

Cuin
Le cuin est l'abréviation de "Cubic Inch" qui est une unité de mesure anglosaxonne de volume. Le cuin
est l'unité de mesure du Fill Power d'un duvet (pouvoir gonflant). Il est calculé pour un volume de
16,39 cm³ pour une once de duvet (28.35 g).

D
Dahut
Le dahut est un animal de montagne imaginaire qui fait pleinement partie du folklore des sports
d'hiver.

Descendeur
Un descendeur est un système mécanique qui permet de freiner le passage de la corde d'escalade.

Dévers
Le dévers est la paroi qui est plus que verticale et qui repousse le grimpeur.

Dénivelé
Un dénivelé est la différence d'altitude qui existe entre deux points.

Déperlance
La déperlance est la propriété pour un tissu d'être imperméable jsuqu'à un certain niveau. Le produit
déperlant a bénéficié d'un traitement, ce n'est donc pas une propriété intrinsèque du tissu. La
déperlance d'un tissu est donc limitée dans le temps et ce tissu déperlant perdra son imperméabilité à
partir d'un niveau de contact avec l'eau trop important. En raison du traitement reçu en surface, l'eau
glissera sur le tissu. Plus un tissu sera fin meilleur sera l'effet d'un traitement qui vise à le rendre
déperlant.

Déshydratation
La déshydratation est le manque d'eau que subit l'organisme lors d'une activité intense ou de fortes
chaleurs.

Diastole
La diastole caractérise le relachement du muscle cardiaque. C'est la phase du processus cardiaque qui
permet aux cavités de se remplir et qui succède à la contraction du cœur. La diastole succède la
systole.

Dôme
Un dôme est le terme utilisé pour parler d'un sommet arrondi.

Dore (monts)
Les Monts Dore sont un magnifique massif volcanique qui culmine au Puy de Sancy à 1886 mètres.
Situé dans le Massif central en Auvergne, on y pratique, été comme hiver, de très nombreuses
activités sportives en pleine nature. La station de ski du Mont-Dore est la plus importante du Massif
central et dispose d'un téléphérique pour le Puy de Sancy.

Dragonne
Une dragonne est une sangle que l'on relie à son poignet. Les bâtons de ski, de randonnée ou bien
encore certains piolets disposent de dragonnes.

Drop
Le drop exprime en millimètres l'écart de hauteur entre le talon et l'avant de votre chaussure. Plus le
drop est élevé, plus la différence d'épaisseur entre l'arrière et l'avant de votre semelle est important.

Dryedge™
Dryedge™ est une technologie de membrane qui permet d'apporter imperméabilité et respirabilité
aux textiles techniques utilisés dans la pratique des sports de plein air. Les coutures des vêtements qui
utilisent cette technologie sont thermosoudées. Il existe plusieurs versions de cette membrane dont le
couple imperméabilité / respirabilité varie en fonction du besoin. Certaines versions detiennent
également des propriété élastiques (Stretch) apportant au sportif un confort optimum.

E
Edelweiss
L'edelweiss est une petite fleur de montagne composée de capitules regroupés et entourés par des
feuilles blanches et duvetées. L'edelweiss est également appelée étoile des neiges.

Effet coupe-vent
Il s'agit de la capacité d'un produit de stopper tout ou partie de l'effet provoqué par le vent sur la
température ressentie par le corps. L'objectif est de maintenir la couche d'air que nous créons entre
notre corps et nos vêtements et qui a un rôle d'isolant thermique. Plus la température extérieure est
basse et plus le vent aura un impact important sur la température ressentie par notre corps. Par
exemple, lorsque la température extérieure s'élève à 5°C et que le vent souffle à 30 km/h la
température que nous ressentons est de 0°C soit 5°C d'écart mais si la tempréature extérieure est de
-10°C notre ressenti passe à -20°C pour la même vitesse de vent soit 10°C d'écart.

EMHM
EMHM est le sigle de l'Ecole Militaire de Haute Montagne. L'EMHM a été fondée en 1932 à Chamonix
et a pour objectif de former des cadres stagiaires pour leur permettre d'exercer leur commandement
et de remplir leurs missions en montagne. C'est une formation militaire d'excellence.

Encordement
L'encordement est la liaison entre la corde et le baudrier grâce à un nœud.

ENSA
Sigle pour Ecole Nationale de Ski et d'Alpinisme. Située à Chamonix, l'ENSA a pour mission de :
- Former des éducateurs sportifs dans la pratique de la montagne et du ski et des professionnels de la
sécurité,
- Gérer l'entraînement des athlètes et l'amélioration des techniques en lien avec les fédérations,
- Gérer la recherche et la diffusion des connaissances relatives aux pratiques sportives en montagne,
- Développer les relations internationales afin de permettre la promotion du savoir-faire français.

ENSM
Sigle pour Ecole Nationale des Sports de Montagne. L'ENSM est l'établissement public qui regroupe les
sites de l'Ecole Nationale de Ski et d'Alpinisme (ENSA) à Chamonix et du Centre National de Ski
Nordique et de Moyenne Montagne (CNSNMM) à Prémanon. Les domaines d'intervention et missions
de l'ENSM sont fixés par la loi. Ses priorités sont :
- La formation professionnelle,
- Le sport de haut niveau.

Épaule
Une épaule est un replat situé avant le dernier ressaut sous un sommet.

F
Fast Hiking
Le Fast Hiking est à mi-chemin entre la randonnée et le trail. Il s'agit d'une randonnée à laquelle on
ajoute un objectif de temps. Plus rapide qu'une randonnée traditionnel, le fast Hiking est une version
plus active (sportive) de la randonnée. Cette pratique nécessite un matériel de randonnée adapté plus
souple, léger et respirant.

Fédération
Une fédération sportive est un regroupement d'associations sportives (loi 1901), dont l'objectif est de
réunir les groupements sportifs qui y sont affiliés ainsi que les licenciés pour organiser, notamment à
travers les compétitions, la pratique sportive.

FFCAM
Sigle pour Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne.

FFRP
Sigle pour Fédération Française de Randonnée Pédestre.

FFTRI
FFTRI est le sigle de la Fédération Française de Triathlon.

Flicklock
Le Flicklock est un sytème de verrouillage de bâtons. Technologie développée par Black Diamond,
facile à utiliser, ce système permet de bénéficier d'une grande résistance et sécurité. L'entreprise Black
Diamond a également lancé le FlickLock Pro qui est dorénavant conçu en acier inoxydable et allège le
mécanisme de 20 %.

Fill Power
Le Fill Power (FP) est le pouvoir gonflant d'un duvet. Il exprime le volume (en cube inches ou cuin soit
16,39 cm³) occupé par une once de duvet (28,25 g). Plus le gonflant du duvet est important, plus il
occupe d'espace et plus il isole. Un duvet de 800 Cuin occupe 800 inches³. La valeur cuin est parfois
suivie d'un + qui signifie que c'est le niveau minimum certifié. Le Fill Power est généralement compris
entre 300 et 900 inches³/once et l'on considère qu'à parftir de 750, il s'agit d'un duvet avec un
excellent pouvoir isolant.

Freeride
Le freeride est, à l'origine, la pratique d'un sport extrême en pleine nature en dehors de tout cadre
organisé. Liberté, dépassement de soi, sensations fortes et grands espaces naturels sont les piliers des
adeptes de freeride qui pratiquent des sports tels que le ski, le snowbard ou bien encore le VTT. Le
développement de cette activité a conduit à la création de compétitions mais les freeriders n'ont pas
pour autant abandonné la philosophie qui est à son origine et les piliers sur lesquels repose cette
pratique.

FRMN
FRMN est le sigle de la Fédération des Raids Multisports de nature.

Frontale
La frontale est une petite lampe, plus ou moins puissante, que l'on fixe sur un casque ou directement
sur son front.

G
Genépi
Le genépi est une plante alpine qui peut pousser jusqu'à 3 500 mètres d'altitude. C'est également le
nom d'une liqueur fabriquée à partir de cette plante.

Géomorphologie
La géomorphologie est l'étude scientifique du relief terrestre.

Goulotte
Une goulotte est un couloir de glace encaissé et très étroit.

GPX
GPX est le sigle pour GPS eXchange Format. Le GPX est un format de fichier qui permet d'échanger des
coordonnées GPS. Le fichier GPX est un format ouvert qui regroupe un ensemble de points qui
forment un itinéraire.

Grenouillage
Le grenouillage est une technique d'escalade. Le grimpeur a les deux jambes fléchies et pousse
simultanément sur celles-ci pour atteindre la prise suivante.

Gri-gri
Un gri-gri est un appareil d'escalade qui est utilisé pour assurer un grimpeur. Le gri-gri fonctionne de la
même manière qu'un descendeur automatique.

Guêtre
Une guêtre est un morceau de tissu qui sert à couvrir et protéger le bas de la jambe, au-dessus du
pied. Les guêtres sont utilisées pour se protéger notamment du sable, de la boue, de la neige et de la
pluie. Elles sont donc un accessoire de protection et de confort pour de nombreux sports nature tels
que les raids, la randonnée, le trail...

Global Positioning System


Le Global Positioning System ( GPS) est un sytème de géolocalisation qui s'appuie sur la réception des
signaux satellites et permet d'obtenir les coordonnées géographiques d'un point précis.

Godet
Le godet est l'élément qui est fixé à l'extrémité du manche des pelles utilisées lors des recherches
suite aux avanlanches.

Gore-Tex®
Les tissus Gore-Tex® sont issus de la combinaison de la membrane Gore-Tex® et de textiles hautes
performances. Cette technologie brevetée permet une totale imperméabilité. La maille est habilement
tissée afin que les pores soient trop étroits pour laisser passer les gouttes de pluie mais suffisamment
larges pour laisser la transpiration s'évaporer.

GPR®
GPR® est le sigle utilisé pour les sentiers de Grande Randonnée de Pays. Les GPR® sont balisés avec un
trait jaune et un trait rouge. Un itinéraire GPR est une boucle que vous pourrez réaliser en plusieurs
jours.

GPS
Sigle pour Global Positioning System.

Gué
Un gué est un point de cours d'eau que l'on peu traverser à pied, dos d'animal ou véhicule sans avoir à
nager.

GR®
GR® est le sigle utilisé pour les sentiers de Grande Randonnée. Les GR® sont balisés avec 2 traits, un
blanc et un rouge.

H
Harde
Une harde est un troupeau d'animaux sauvages.

Héliski
L'héliski est la pratique qui consiste à se faire déposer par un hélicoptère en haut de pentes de neige
vierge avant de les descendre en ski.

Hardshell
La Hardshell également appelée veste imper-respirante est la veste créée pour vous protéger des
éléments. Parfaitement imperméable et coupe-vent, la Hardshell n'a pas pour fonction d'apporter de
la chaleur. C'est une troisième couche. Pour mémoire, c'est votre seconde couche qui a pour fonction
de vous apporter de la chaleur. Réalisée avec des membranes d'une grandes technicités (Gore-Tex®,
Defender® ,...) les Hardshell seront vos alliés face à une météo déchaînée.

Hypothermie
L'hypothermie a lieu lorsque la température corporelle descend sous les 35°C. Les symptômes que l'on
observe sont les frissons, les engelures, la peau froide et une baisse du rythme cardiaque.

Hypoxie
L'hypoxie est la diminution de la quantité d'oxygène apportée par le sang dans les organes. L'altitude
en raison de la pression athmosphérique peut entraîner l'hypoxie.

Igloo
L'igloo est une contruction en forme de coupole réalisée à l'aide de blocs de neige compacte. Les
esquimaux se servent de ce type d'abri pour s'isoler du vent et bénéficier d'une température plus
acceptable pour dormir.

IGN
"IGN est le sigle del'Institut Géographique National. L'IGN est un établissement public ayant pour
mission de réaliser d'un point de vue géométrique et physique, la surface du territoire national et
l'occupation de son sol ainsi que d'élaborer et de mettre à jour l'inventaire permanent des ressources
forestières.
L'Institut a été fondé en 1940. Il intervient, aujourd'hui, dans des secteurs aussi divers que la géodésie,
le nivellement, les photographies aériennes, la cartographie et les bases de données géographiques."

Imper-respirant
On utilise le terme imper-respirant pour désigner un tissu qui est imperméable et qui permet
d'évacuer la transpiration (respirant).

Imperméable
On qualifie d'imperméable un tissu ou un textile qui, par nature ou par traitement, n'est pas
perméable, c'est à dire qu'il empêche l'eau de pénétrer. Pour mesurer l'imperméabilité d'un tissu, on
place celui-ci sous une colonne remplie d'eau et on mesure ensuite la hauteur d'eau nécessaire pour
que les premières gouttes traverses. Ainsi, plus la hauteur d'eau est important plus le tissu sera
imperméable. La mesure de l'imperméabilité est le Schmerber. 1 Schmerber = 1 colonne d'eau de 1
mm. Un vêtement qui a une valeur de 5 000 Schmerber résistera à 5 000 mm soit 5 mêtres d'eau. On
considère qu'à 20 000 Schmerber, un produit est parfaitement imperméable.

Insolation
L'insolation définit l'ensemble des symptômes qui apparaîssent après une trop longue exposition aux
rayons du soleil. On parle parfois de coup de chaleur. Notre organisme est réglé pour maintenir notre
température interne aux alentours de 37°C. En cas d'effort musculaire important, ou d'une longue
exposition à d'importantes chaleurs, notre température corporelle augmente. Ce phénomène,
nommée hyperthermie, peut entraîner des symptômes, comme ceux de l'insolation. On ressent alors
des maux de tête et vertiges et peuvent apparaître des rougeurs et lésions cutanées.

J
Jumelles
Les jumelles sont un instrument d'optique qui agrandit l'image de ce que l'on observe au loin.

K
Kilomètre vertical
Le Kilomètre vertical est une épreuve sportive qui consiste à courir, le plus rapidement possible, 1 000
mètres de dénivelé positif sur une très courte courte distance qui se situe généralement autour des 5
km.

L
Laminé
Un laminé est un assemblage (appelé aussi laminage) plusieurs épaisseurs de tissus, ou de mousses,
ou membranes, afin de bénéficier des différentes qualités des composants. On obtient ainsi des
textiles techniques et performants qui peuvent par exemple être à la fois imperméables, coupe-vent,
résistants et respirants. Ils sont particulièrement adaptés aux sports nature.

Latitude
La latitude est la coordonnée géographique que l'on obtient grâce à un angle formé entre un point
donné sur terre et le plan de l'équateur.

L'escalade libre
L'escalade libre consiste à réaliser une ascension en utilisant uniquemement les prises du rocher et
sans aide de matériel. Les points d'assurance ne servant qu'à assurer la sécurité du grimpeur. Le terme
anglais de free climbing est également souvent utilisé.

Ligue
Une ligue est une union motivitée par plusieurs acteurs qui ont des intérêts communs. C'est le nom
qu'utilise parfois des asscociations sportives.

Lover
"Lover" signifie enrouler sa corde sur elle-même. L'expression "lover" sa corde est notamment utilisée
par les grimpeurs.

Lumen
Le lumen est l'unité de mesure d'un flux lumineux. Son symbole physique est "lm".

M
Magnésie
La magnésie est de l'oxyde de magnésium (MgO) se présentant sous la forme d'une poudre légère,
peu solubre et blanche. Cette poudre est notamment utilisée par les grimpeurs pour absorber la
transpiration des mains.

Marche d'approche
La marche d'approche est la marche que l'on réalise pour rejoindre le pied des grandes voies
rocheuses et des falaises. C'est souvent la marche préalable à la pratique de l'escalade en montagne.
C'est une marche technique qui nécessite des chaussures précises, dynamiques et ultra résistantes.

Marche nordique
La marche nordique est une marche plus active que la randonnée qui repose sur une accentuation du
mouvement naturel de balancier des bras et la propulsion du corps vers l'avant à l'aide de deux
bâtons. La marche nordique (nordic walking en anglais) est un sport qui provient des pays scandinaves
et plus précisément de Finlande.
A l'origine, dans les années 70, cette technique de marche était utilisée par les skieurs de fond qui
voulaient maintenir leur condition physique pendant l'été. On dénombre aujourd'hui plus de 8
millions de pratiquants à travers le monde et ce chiffre ne fait qu'augmenter en raisons des nombreux
avantages de la marche nordique.
En effet, c'est un sport complet qui permet de :
- renforcer sa masse musculaire (la marche nordique sollicite 80% des muscles du corps),
- faciliter la perte de poids,
- protéger les articulations grâce à l'utilisation des bâtons,
- améliorer ses capacités respiratoires.

Membrane
Une membrane est un film ultrafin et imper-respirant qui contrecollé à un tissu lui apporte
imperméabilité et effet coupe-vent tout en maintenant sa respirabilité. Cette performance est rendue
possible par la présences d'une multitude de pores dont le diamètre est plus petit qu'une molécule
d'eau et plus grand qu'une molécule de vapeur d'eau (transpiration).

Membrane 2 couches
Dans le cadre d'une construction 2 couches, la membrane est placée entre une couche de tissu
extérieur et un filet ou une doublure intérieure. On obtient ainsi un vêtement Imperméable et
respirant qui bénéficie d'un poids plume. Très souple et facile à enfiler, une protection 2 couches sera
idéale pour les pratiquants de ski de randonnée.

Membranes 3 couches
Dans le cadre d'une construction 3 couches, la membrane de protection est placée entre deux
couches de tissu (intérieur et extérieur). On obtient ainsi un vêtement respirant, imperméable et
résistant. Il est parfois un peu rigide et perd en légereté. Cette construction est parfaitemet adaptée
aux vêtements de haute montagne et d'alpinisme.

N
Negative split
Le negative split est une technique de course consistant à réaliser la deuxième partie plus rapidement
que la première.

Nivellement
Le nivellement est l'ensemble des opérations topographiques réalisées qui permettent de déterminer
les dénivelés.

O
Orographie
L'orographie est la description du relief terreste.

Orthèse
Une orthèse est un appareil orthopédique qui permet de soutenir un muscle ou une articulation
présentant une faiblesse. Elle peut aller jusqu'à bloquer entièrement une partie du corps pour aider à
son rétablissement.

Ostéoporose
L'osptéoporose est une maladie osseuse qui se caractérise par une diminution de la densité des os
engendrant des modifications de leur achitecture interne. Les os deviennent plus fragiles et le risque
de fractures augmente.

PGHM
PGHM est le sigle de Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne.

Pierra Menta
La Pierra Menta est un sommet célèbre du massif du Beaufortain (Alpes). Il culmine à 2 714 mètres et
est prisé pour la randonné pédestre et le ski de randonnée. La Pierra Menta est également le nom de
la mythique course de ski de randonnée qui se déroule au mois de mars. En 4 jours, les participants
réalisent un parcours de 10 000 mètres de dénivelé positif et négatif.

Piolet
Un piolet est un matériel de grimpe utilisé par les alpinistes lors de leurs courses sur neige ou glace.

Podologue
Le podologue ou pédicure-podologue est un professionnel du secteur paramédical spécialisé dans le
diagnostic et le traitement des différentes pathologies du pied et de la cheville. Les podologues sont
fréquemment consultés par les sportifs pour lesquels ils réalisent, après un bilan podologique, des
semelles orthopédiques sur mesure. Ces semelles tiennent compte de la posture statique et
dynamique et permettent notamment d'améliorer le confort de la pratique sportive et de diminuer le
risque de blessure.

Polaire
Le polaire est un textile conçu avec une fibre émerisée, à base de polyester. Utilisé pour la confection
de vêtements chauds et respirants nécessaire dans le cadre des sports d'hiver. C'est en 1979 que
l'entreprise Malden Mills, aujourd'hui dénommée Polartec, a fabriqué un des premiers textiles
polaires. Il s'agissait d'un textile très innovant, résistant et extrèmement léger qui avait pour vocation
de dépasser les performances de la laine. Les vêtements en fibres polaires bénéficient de nombreux
avantages : légers, chauds, confortables et respirants.

Premier de cordée
Le premier de cordée est le grimpeur qui se trouve en tête. Son rôle est de trouver le bon itinéraire et
de mettre en place les points d'assurage. C'est le grimpeur qui prend le plus de risque, c'est pourquoi,
c'est généralement le plus expérimenté et très souvent un guide de haute montagne qui est premier
de cordé.
Raideur (Raideuse)
Le raideur est un sportif qui pratique le raid multisport.

Rapport Duvet / Plumettes


Le rapport Duvet / Plumettes exprime le pourcentage de duvet et de plumettes présent dans un
produit. Un rapport 70 / 30 signifie que le produit contient 70 % de duvet et 30 % du plumettes. Plus
le pourcentage de duvet est important plus le garnissage est qualitatif. Les plumettes sont toutefois
importante pour assurer la bonne cohésion du produit.

Reblochon
Le Reblochon est un fromage, au lait de vache cru et entier, produit en Savoie et en Haute-Savoie. Il se
caractérise par son crémeux et sa croute de couleur jaune safranée. La pâte du Reblochon est
onctueuse et laisse une tonalité de noisette en bouche. Ce fromage peut être utilisé pour réaliser de
succulentes tartiflettes. Le Reblochon est une Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) depuis 1958. Il
provient du mot savoyard "reblocher" qui signifie "traire une vache".

Refuge
Un refuge est un hébergement destiné aux randonneurs et alpinistes principalement situé en haute
montagne.

Replat
Un replat désigne un passage plus horizontal entre deux pentes raides.

Ressaut
Un ressaut est une zone escarpée qui interrompt brutalement deux passages plus horizontaux.

Respirabilité
"La respirabilité est la propriété, pour un vêtement, de laisser s'échapper la transpiration. Il existe 2
unités de mesure fréquemment utilisées, le MVTR et le RET. Le MVTR (Moisture Vapour Transmission
Rate) ou taux de transfert de vapeur d'eau correspond à la quantité d'eau (mesurée en grammes) qui
s'évapore d'un m² de tissu en 24 heures. Plus ce taux est élevé, plus un textile est respirant

MTVR 30 000 g/m² /24h = extrêment respirant,


MTVR 20 000 g/m² /24h = très bonne respirabilité,
MTVR 10 000 g/m² /24h = respirant,
MTVR 5 000 g/m² /24h = peu respirant.
Le MVTR est utilisé par de nombreuses marques françaises.

PR
PR est le sigle utilisé pour les circuits de Promenade et de Randonnée. Les PR sont généralement
balisés en jaune par des associations ou des collectivités. Un circuit de PR est souvent une boucle que
vous pourrez réaliser en moins d'une journée.

RET (indice)
(Resistance Evaporative Transfert) plutôt utilisé par les marques américaines dont Gore-Tex® mesure la
résistance qu'oppose le textile à l'évacuation de l'humidité. Plus cet indice est faible, plus le vêtement
est respirant. L'unité de résistance évaporative est le m2.Pa/W (mètre carré Pascal par Watt), beau
sujet pour le baccalauréat en physique-chimie !

RET Inférieur à 6 : extrêment respirant,


RET entre 6 et 12 : très bonne respirabilité,
RET entre 12 et 20 : respirant,
RETsupérieur à 20 : peu respirant."

lettre-S

S
SAE
SAE est le sigle pour Structure Artificielle d'Escalade. C'est le nom de toutes les contructions
artificielle, intérieures ou extérieures, destinées à la pratique de l'escalade.

Second de cordée
Le seconde de cordée a pour rôle essentiel d'assurer le premier de cordé. C'est en général le grimpeur
le moins expérimenté. Le permier de cordée est très souvent un guide de haute montagne.

Septentrionale
Septentrionale est un adjectif qui sert à désigner ce qui est situé au Nord.

Sérac
Un sérac est un bloc de glace important qui se forme sur un glacier lorsque la pente s'accentue. Les
séracs sont par nature instables et donc dangereux.

Sherpa
Un Sherpa appartient à une éthnie tibétaine adepte du bouddhisme, originaire des hautes vallées du
Népal et qui vit au pied de l'Everest, dans le Khumbu. Outre de nombreuses qualités humaines, les
Sherpas sont dôtés d'une grande résistance à l'altitude. Ainsi, lorsque les expéditions vers les hauts
sommets himalayens se sont développées, ils ont trouvé une nouvelle source de revenus en devenant
porteurs. Avec le temps, leur parfaite connaissance du milieu montagnard a permis à un certain
nombre d'entre eux de devenir de véritables guides. Le mot "sherpa" est ainsi passé dans le langage
courant pour désigner un porteur ou un guide lors des ascensions en haute montagne dans
l'Himalaya. Tous les sherpas n'appartiennent pas au peuple Sherpa.

Skeleton
Le skeleton est une sorte de luge que le sportif pilote, allongé à plat ventre, en descendant un couloir
de glace. C'est également le nom de ce sport d'hiver.

Ski pass
« Ski pass » est le terme anglais qui signifie forfait de ski.

Slackline
La slackline (ou slack) est une activité sportive qui se pratique sur une sangle souple en polyester. Il se
rapproche du funanbulisme mais n'utilise pas un câble rigide en acier mais une sangle également
dénommée slackline. La slakline est tendue entre deux points fixes (Arbres, points d'escalade,
poteaux...) à l'aide d'un système mécanique. Facile à mettre en place, la slackline donne l'occasion de
s'amuser rapidement dans de multiples environnements qu'ils soient urbains ou en pleine nature. La
slackline est une activité sportive qui repose sur l'équilibre et est également un excellent moyen de
faire progresser sa concentration. La recherche permanente d'équilibre permet d'améliorer
sensiblement son mantien musculaire.

Spaciocarte
Une spaciocarte est une carte réalisée à l'aide d'informations recueillies par des satellites
d'observation de la terre.

Schmerber
Le Schmerber est l'unité de mesure de l'imperméabilité d'un textile. L'industriel du textile Charles
Edouard Schmerber (1894-1958) est à l'origine de cette unité de mesure. Pour mesurer
l'imperméabilité d'un tissu, on place celui-ci sous une colonne remplie d'eau et on mesure ensuite la
hauteur d'eau nécessaire pour que les premières gouttes traverses. Ainsi, plus la hauteur d'eau est
importante plus le tissu sera imperméable. La mesure de l'imperméabilité est le Schmerber. 1
Schmerber = 1 colonne d'eau de 1 mm. Un vêtement qui a une valeur de 5 000 Schmerber résistera à
5 000 mm soit 5 mètres d'eau. On considère qu'à 20 000 Schmerber, un produit est parfaitement
imperméable.

Ski extrême
"Le ski extrême est une discipline du ski qui se rapproche du ski de randonnée et de l'alpinisme mais
avec des pentes vertigineuses - au-delà de 50°. Une piste noire de station est ""simplement"" inclinée
à 30° maximum. Le ski extrême est également appelé ski de pente raide."
Skiman Le skiman est l'employé qui loue et vend du matériel de ski en magasin. Il s'occupe également
de la préparation, de la réparation et de gestion du matériel notamment pour assurer la sécurité des
pratiquants.

SkinNodor™
SkinNodor est une fibre qui contient une substance bactériostatique active qui ne se tranfert pas à la
peau et qui réduit les bactéries. Cela permet, à long terme, une protection contre les mauvaises
odeurs.

Snowboard
"Le snowboard traduit par ""planche à neige"", est un sport de glisse sur neige. Equipés d'un planche,
d'une paire de fixation et de bottes adaptées, les snowboarders (pratiquants de snowboard) dévallent
les pistes de profil, les pieds posés de travers et l'un derrière l'autre sur la planche."

Snowpark
Un snowpark est une zone enneigée aménagée pour pratiquer le snowboard et le ski freestyle.

Softshell
La Softshell est une veste apparue récemment et qui a pour objectif de réunir les qualités de votre
seconde (apport de chaleur) et troisième couche (protection contre les éléments). Elle est
généralement dérivée d'une base en polaire à laquelle on ajoute un tissu exterieur coupe-vent et
déperlant. Contrairement à la Hardshell qui est parfaitement coupe-vent et imperméable mais qui
n'apporte pas de chaleur, la softshell peut bénéficier d'une isolation thermique en fonction de
l'utilisation à laquelle elle est destinée. Elle n'est pas 100 % imperméable mais sa déperlance permet
de faire face aux pluies courtes et lègères. La softshell est beaucoup plus souple et respirante qu'une
Hardshell. Elle est idéale pour les activités sportives engagées à la journée et de nombreux modèles
ont été créés pour que chaque sportif trouve celle qui convient à sa pratique.

Sonde
La sonde est une longue tige servant à sonder la neige notamment suite aux avanlaches.

Stretch
Le stretch est un procédé destiné à rendre les tissus élatiques et ainsi plus confortables pour les
activités de sports nature.

Systole
La systole caractérise la contraction du muscle cardiaque. C'est la phase du processus cardiaque qui
permet d'envoyer le sang en dehors du coeur. La dystole précède la diastole.

lettre-T

T
Tartiflette
La tartiflette est un gratin de pommes de terre, de lardons et d'oignons sur lequel on fait fondre le
fameux fromage savoyard, le Reblochon.

Triathlon
Le triathlon est une activité sportive qui consiste à enchaîner trois épreuves d'endurance : la natation,
le cyclisme et la course à pied. Les trois épreuves d'un triathlon se déroulent dans l'ordre suivant :
natation, cyclisme, course à pied. L'épreuve M (dite courte distance) est l'épreuve olympique. Il existe
toutefois de nombreux autres formats de compétitions.
- Distance XS : 400m - 10km - 2.5km
- Distance S : 750m - 20km- 5km
- Distance M : 1.5km - 40km - 10km
- Distance L : 3km - 80km -20km
- Distance 70.3 (half) : 1.9km - 90km - 21.1km
- Distance XL : 4km - 120km - 30km
- Distance XXL ou Ironman : 3.8km - 180km - 42.195km
Le triathlon existe également dans une version pleine nature, on parle alors de cross trialthlon.

Télémark
Le télémark est une technique de virage de ski de descente. Elle est dérivée d'un ensemble de
techniques de ski nordique adapté au ski de descente. En télémark, le talon n'est pas fixé au ski et
reste libre afin de pouvoir réaliser des virages harmonieux tout en gardant une grande liberté de
mouvement. Le virage télémark s'effectue avec un fléchissement de la jambe intérieure. Inventée par
un menuisier du comté de Telemark en Norvège, Sondre Norheim en 1868, le télémark est à l'honneur
tous les 2 ans grâce à l'organisation de championnats du monde. On appelle également, par extension,
télémark, l'activité sportive qui utilise le matériel adapté à la réalisation de ce ski de descente élégant.

Thermostretch®
Matière qui apporte de la chaleur et du confort grâce à un stretch bi-extensible. La matière offre
également une importante respirabilité.

Topo
Le mot topo est l'abrévation utilisée pour parler d'un croquis topographique. Utilisée par les
randonneurs, le topo est un éléments précieux pour une randonnée réussie. C'est également un
élément qui permet de partager son expérience et de faire découvrir de nouveaux sentiers aux
passionnés.

Topographie
La topographie est la technique de représentation sur un plan des formes du terrain, avec les détails
des éléments naturels tels que les reliefs et ou artificiels tels que les routes et chemin qu'il porte.
L'objectif de la topographie est de permettre de déterminer la position et l'altitude de n'importe quel
point situé dans une zone donné.

Trail
"Le trail ou course nature est une course à pied de longue distance sur un chemin ou un sentier
accidenté très souvent pratiquée en montagne. La Trail-Running Association (ITRA) créée en 2013
définie le trail comme une compétition pédestre ouverte à tous, dans un environnement naturel
(montagne, désert, forêt, plaine…) avec le minimum possible de routes cimentées ou goudronnées
(maximum 20% de la distance totale). Elle classifie les courses de trail comme suit :
- Moins de 42km : Trail,
- De 42 km à 69 km :Trail Ultra Medium (M),
- De 70 km à 99 km : Trail Ultra Long (L),
- Plus de 100 km : Trail Ultra XLong (XL)."

Trekking
Le trekking ou trek est une randonnée pédestre, en région montagneuse qui se situe à mi-chemin
entre le tourisme et l'alpinisme. Le mot Trek provient du verbe néerlandais trekken qui signifie
(marcher, cheminer…) et qui a donner le mot Trek qui signifie migration. On parle généralement d'un
trek pour évoquer une randonnée itinérante de plusieurs jours. Accessible physiquement par le plus
grand nombre, c'est un merveilleux moyen de voyager et de découvrir le monde à son rythme.

V
Vibram®
Vibram® est une marque italienne de semelles de chaussures de montagne. Fondée en 1934 par Vitale
Bramani, la société propose des produits techniques de grandes performances en terme d'adhérence,
résistance et imperméabilité.

Vol
Le vol désigne la chute d'un grimpeur de tête.

Via-Ferrata
La via ferrata est un itinéraire sportif, situé sur une paroi rocheuse qui a été équipée avec des câbles,
échelles, rampes etc. destinés à guider et faciliter la progression des sportifs qui l'empruntent tout en
assurant leur sécurité. Via ferrata provient du latin et signifie « voie ferrée ». Activité sportive à mi-
chemin entre la randonnée et l'escalade, la via ferrata nécessite l'utilisation d'un équipement adapté :
une longe, un baudrier et un casque sont le minimum pour partir dans de bonnes conditions de
sécurité. Une bonne paire de chaussures de type chaussures d'appoche, des gants et un sac à dos
confortable rendront l'expérience encore plus agréable. Comme pour toute activité sportive de
montagne, n'hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel qui garantira votre sécurité et
vous permettra de profiter pleinement du chemin

VTT
VTT est le sigle pour Vélo Tout Terrain.

lettre-W

W
WindStopper® Soft Shell
Les vêtements WindStopper® Soft Shells apportent une grande respirabilité et une totale protection
contre le vent. La couche intérmédiaire des vêtements en WindStopper® Soft Shells est douce et
l'extérieur a reçu un traitement déperlance pour une protection accrue contre les intempéries.

WindStopper® Soft Shell Storm 3L


Le WindStopper® Soft Shell Storm 3L est une structure 3 couches qui permet d'obtenir une protection
d'exception. Totalement coupe-vent, extrèmement respirante et parfaitement déperlante, elle
bénéficie également d'une grande résistante à l'abrasion.Elle sera parfaite pour les vêtements utilisés
pour des activités de montagne engagées.

Z
Zipper
Le terme « zipper » est utilisé en escalade pour désigner une glisse du pied que l'on a rattrapée ou
pas.
LE LEXIQUE DU GRIMPEUR !!!

A doigts : une escalade ou un passage qui nécessite de la force dans les doigts.

A la rue (être) : dépassé par le niveau de la voie ou n'ayant pas trouvé les bonnes méthodes, le
grimpeur à la rue ou à l'envers est un candidat potentiel au plomb.

A-vue : réussir à enchaîner une voie dès le premier essai, sans connaître les difficultés. Cet exercice
requiert une bonne lecture du rocher et sert de référence pour le niveau maximum d'un grimpeur.

Acide lactique : ou lactate, ses molécules donnent une belle forme de bouteille a vos avant-bras.

Adhérence : technique qui utilise la poussée du chausson à plat sur une dalle pour supporter le
grimpeur là où il n'y a pas de prises de pieds.

Affuté(ée) : se dit d'un sportif en général et d'un grimpeur en particulier en grande forme physique.

Aile de poulet : allure caractéristique du grimpeur qui ne tient plus les prises : juste avant la chute ses
bras remontent et les doigts s'ouvrent…

Aléatoire : état d'un mouvement ou d'une voie qui ne peut se réaliser de manière certaine :
mouvements dynamiques ou de jetés.

Allonge : une qualité pour aller chercher des prises éloignées, mais aussi un qualificatif pour un
grimpeur ou une voie : " une voie d'allonge " , c'est-à-dire où les prises sont éloignées les unes des
autres.

Ambiance : contexte extérieur qui caractérise une voie : beauté du site, vide, .etc.

Anneau : de sangle ou de corde(lette), indispensable au falaisiste.

Après travail : sert à préciser la performance dans le cadre de l'enchaînement d'une voie. Ici, on
connaît les mouvements, on a déjà travaillé la voie ; on peut également préciser le nombre d'essais et
si les dégaines étaient en place ou non. Voir également " à-vue " et "flash ".

Arquer : c'est remonter les doigts en arc de cercle au- dessus de la prise (généralement une réglette),
afin de mieux la tenir. Ce mouvement est utilisé principalement dans des voies difficiles sur des petites
prises ou sur pan, lorsque tenir la prise en " tendu " ne suffit plus.

Artificielle (escalade) : en l'absence de prises sur le rocher, la progression du grimpeur est facilitée par
des points d'aide artificiels (pitons, spits, coinceurs) utilisés en tire-clous ou pour poser des étriers ou
des échelles.
L'artif. a un système de cotation qui lui est propre : de A0 à A5 selon la difficulté et l'engagement.

Aseptisé(e) : une voie ( ou un secteur) équipée abondamment qui enlève tout piquant à l'escalade.

Avaler : reprendre le surplus de corde dans les manœuvres d'assurage

Aplat : prise horizontale à prendre avec le plat de la main. = plat, platasse

Appui : …du pied ou de la main, l'escalade c'est progresser sur des appuis.

Aseptisée : voie dont l'équipement trop généreux enlève tout engagement et une grande partie de
l'intérêt.

Assurage : techniques qui consistent à assurer la protection du grimpeur dans son ascension avec des
points d'ancrage ou des protections mobiles (coinceurs, friends), et des dégaines, cordes, baudriers et
freins…

Athlétique : style d'escalade ou voie qui fait la part belle à l'utilisation des muscles # finesse

Avaler (la corde) : c'est tirer le mou de la corde jusqu'à ce qu'elle soit tendue.

Baffer : jeter la main sur une prise située très haut. On emploiera également claquer : " Tu vas mettre
une claquette sur la boule, ça te permet de relancer jusqu'à la réglette main gauche … "

Banzaï : une voie particulièrement engagée ou un style d'escalade " marche ou crève "…

Bartasser : errer, galérer sur un chemin d'accès. " On a bartassé une demi-heure dans les buis avant
d'arriver au pied de la voie "

Baquet, Bac : prise large et profonde, facile à tenir. Syn. " boîte aux lettres "

Bidouille, bidouiller : pouvoir se sortir de toutes les situations, en utilisant les ressources du rocher,
mais aussi " les ficelles du métier ". Les rois de la bidouille sont très à l'aise en terrain d'aventure.
trafiquer une voie, en la sikatant par exemple (voir aussi larciner).

Biscuit, biscuiter : prise confortable (on ne va pas biscuiter sur une réglette) où l'on peut se reposer,
c'est parfois aussi une prise qui n'était pas prévue par l'ouvreur, que l'on va chercher à droite ou à
gauche de la ligne.
Les rois du biscuit (aussi appelés les " p'tits lus ") sont passés maître dans l'art de ruser : " t'as biscuité
un pied sur le spit, on ne validera pas ton essai ! " (voir aussi shunter).

Bitte : prise proéminente facile à tenir.

Bleau(sard) : abréviation de Fontainebleau, désigne un spécialiste du bloc.


Bloc : …de pierre ou de résine sur lequel on réalise des pas d'escalade sans assurance (si ce n'est des
amis pour vous parer), courts et intenses. Le système de cotation en tient compte, puisqu'il baisse le
niveau d'une ou deux lettres.

Blocage : mouvement qui consiste à se tenir d'une main sur une prise, le temps pour l'autre d'aller
chercher la prise suivante.

Bombé : configuration du rocher qui repousse le grimpeur vers le vide.

Bosse, bossette : relief du rocher

Bourrin, bourriner : grimpeur qui se sert exclusivement de sa force musculaire pour progresser

Bouse : terme utilisé pour qualifier une voie de peu d'intérêt # majeure

Bouteilles (avoir les) : Avant-bras détruits par l'acide lactique.

Brouter (se) : terme utilisé pour un rocher particulièrement agressif qui va attaquer la pulpe des
doigts.

But : échec à une tentative, mais aussi par déduction vol dans une voie.

Cachou : nom donné à une prise minuscule pour les doigts ou pour les pieds.

Cafiste : adhérent du CAF, à l'éthique Montagne très affirmée.

Caisse (avoir la) : période de grande forme, qui permet de réaliser des perfs.

Caker (recaker) : plonger ses mains dans son sac à magnésie.

Cancan : mouvement où la jambe passe en drapeau devant le grimpeur, reproduisant une figure
célèbre du music-hall (frou-frous non obligatoires…)

Carre (interne ou externe) : bord gauche ou droit du chausson qui détermine un placement du corps
en conséquence…

Challenge : défi que l'on lance aux autres ou à soi-même par rapport une voie.
Ex : " challenge ! je saute le prochain point… " nécessite un gros moral !

Charger : porter tout son poids sur une prise pour éviter de zipper.
Chataîgne : secousse peu agréable dans un bras ou une épaule due à un pas particuliérement violent,
un jeté par exemple.

Cheminée : fissure large dans laquelle on peut introduire le corps, et que l'on remonte en utilisant des
techniques d'opposition.

Chiquette : prise minuscule, certaines sont célèbres " la chiquette du Graal " à Buoux

Circuit : sur un pan, c'est une succession de mouvements à enchaîner.

Clipper : passer la corde dans le mousqueton pour assurer sa progression.

Clogage, cloguer : francisation de l'anglais clog / crochet : crochetage, crocheter mais en plus
tendance…

Clou (tirer au) : piton, mais aussi par extension, d'autres points d'assurage (golots, spits) qui
permettent de franchir un pas dur que l'on ne peut pas réaliser en libre.

Colonne, colonnette (colo) : type de prise verticale que l'on rencontre plus particulièrement dans les
dévers calcaires, qui sont le fruit de résurgences.

Coller : on dit que le rocher colle quand il fait suffisamment froid pour que la peau des doigts du
grimpeur adhère avec un effort moindre : c'est le bon moment pour réaliser des performances…

Se la coller, c'est prendre un but, voler.

Coincement, coincer : outre les coinceurs à placer le long de la voie, le grimpeur peut coincer des
doigts, des mains, des pieds, voire une jambe pourquoi pas une tête, dans des trous ou fissure prévus
à cet effet.

Combat : se mettre un combat, c'est se battre pour réussir une voie, syn. : engatze

Continu, continuité (conti.) : escalade soutenue, sans véritable repos, qu'il faut gérer grâce au rythme
et à la respiration.

Cordée :équipe de deux ou trois grimpeurs réunis par une corde. Au-delà du lien matériel, les
grimpeurs fonctionnent en un tandem très unis, presque en couple, réunis par une même éthique, par
de mêmes objectifs

Cotation, coter (décoter) : indication de la difficulté d'une escalade selon une échelle reconnue par
tous : coter une voie, c'est proposer une difficulté, il faudra attendre plusieurs répétiteurs pour
pouvoir la confirmer… ou la décoter ! une voie peut être également sur ou sous-cotée suivant les
endroits et les personnes, inutile de préciser que la cotation est un sujet sensible chez les grimpeurs.

Couenne : voie courte et teigneuse où le grimpeur doit déployer toute son énergie.
Couiner : …dans un passage ou dans une voie , par opposition à randonner.

Crochet, crocheter : un crochet sert à équilibrer son corps dans des positions déversantes. On peut se
servir de la pointe ou du talon de son chausson, et de leurs variantes : crochet-contre-crochet, pointe-
contre-pointe…

Croisé, croiser : mouvement qui oblige le grimpeur à passer une main (ou un pied) par-dessus l'autre
pour aller chercher la prise suivante. Logiquement, le mouvement qui suit s'appelle un décroisé.

Croix : voie que l'on a réussi à enchainer en bon style et que l'on peut cocher sur son topo.

Crux : passage clef d'une longueur ou d'une voie.

Cupule : petit trou très sculpté (proche de la goutte d'eau) que l'on rencontre sur le calcaire.

Dalle : paroi généralement lisse de faible inclinaison …dalleux, style en perte de vitesse depuis la fin
des années 80.

Daubé, dauber (se) : Se farcir les avant-bras d'acide lactique, signifie qu'on ne va pas tarder à prendre
les bouteilles et lâcher les prises.

Décomposer : …une voie en travaillant les mouvements séparément.

Dégaine : deux mousquetons joints par une sangle, permettant de relier les points d'ancrages de la
voie à la corde.

Délayer : se reposer les bras dans une voie en passant d'un appui sur l'autre ou d'un bras sur l'autre.
On ne délaye en général que sur un repos…

Délité(ée) : voie ou rocher qui présente des risques de par son instabilité.

Derviche : croisé de très grande amplitude qui forçe le grimpeur à aller chercher la prise suivante en
passant sous son bras, position qui le met dos à la paroi.

Descendeur : accessoire permettant de freiner ou de stopper un grimpeur en rappel sur une corde, on
s'en sert également pour assurer lors de l'escalade.

Désescalade : descendre une voie par le chemin où l'on est monté. Discipline pratiquée pour
l'échauffement dans des voies faciles ou par les amateurs de solo qui ne peuvent redescendre avec la
corde.

Développer : s'étirer, aller chercher très loin d'autres prises.


Dévers : ou paroi déversante, au-delà de la verticale.

Dièdre : passage où les parois de la falaise se rapprochent pour former un angle que les grimpeurs
utilisent dans leur progression, en opposant les pieds et les mains alternativement.

Drapeau : placer une jambe (de manière esthétique) sur un côté sans appui, pour équilibrer son
mouvement.

Dry-tooling : discipline qui mélange escalade sur glace et sur rocher, crampons aux pieds et engins aux
mains. De nombreux grimpeurs la pratique à des fins d'entraînement pour l'aspect physique de cette
technique.

Dülfer : (dudulle pour les anciens) alpiniste allemand qui a donné son nom à une technique
d'opposition permettant de remonter les fissures, les écailles.

Dynamique : un assurage dynamique est un assurage qui accompagne la chute pour amortir celle-ci.
Un mouvement dynamique est réalisé avec un élan (ou encore " dans le mouvement " )sans avoir à
tenir la position de manière statique.

Ecaille : lame de rocher plutôt importante (pour une petite prise on parlera plus volontiers de
verticale) décollée de la paroi que l'on peut utiliser pour la remonter en Dülfer.

Eliminante : discipline où le grimpeur s'interdit certaines prises de la voie pour la rendre plus dure,
très répandue sur pan.

Enchaîner, enchaînement : L'enchaînement d'une voie à vue ou après travail implique plusieurs règles
selon l'éthique personnelle ou locale : pas de repos autres que naturels, pas de biscuits sur les points
d'ancrages (pied sur un spit) ou dans la voie d'à côté, paires en place ou à poser, autant d'éléments qui
définissent la performance et alimentent les conversations. En grande voie ou en montagne, ces
considérations sont vite pondérées par l'impératif de rester en vie dans des itinéraires ou
l'équipement peut être beaucoup plus aéré ou bien vieillissant.

Engager, engagement : au-dessus des points d'assurage quand tout retour en arrière devient
impossible, on dit aussi grimper entre les clous. Une voie engagée, équipée " aérée " est généralement
une voie qui laisse des souvenirs.

En-tête : se dit du premier de cordée, qui place les dégaines et reconnaît l'itinéraire.

Epaule : mouvement où le grimpeur pousse dans l'axe de son épaule en se reposant sur celle-ci. Par
extension, ce nom est donné à toute prise que l'on doit prendre de la sorte.

Equipement : matériel installé à demeure sur une falaise.


Equipeur, équiper : personne qui, sacrifiant ses loisirs, pose les spits dans les voies, au risque d'être
critiqué sur ses réalisations.

Essai (taper un) : C'est essayer d'enchaîner une voie, généralement après reconnaissance, voire travail
des pas.
On donne le nombre d'essais quand on parle d'une voie dure que l'on a enchaîné après-travail. (les
grimpeurs les plus branchés parleront de taper un run).

Ethique : Ensemble de règles tacites ou édictées qui définissent l'activité, la pratique.

Exposé : La voie( ou le passage) de par son équipement obsolète ou mal placé est rendue
potentiellement dangereuse lors d'une chute sur une vire, une arête ou au sol.

Exploser : lâcher les prises soudainement, parce qu'on ne peut plus rien tenir sous l'effet de la fatigue.

Facteur de chute : le rapport entre la hauteur de la chute et la longueur de la corde qui dissipe le choc.

Fil d'araignée : rappel très impressionnant puisque le grimpeur qui le pratique ne touche pas le rocher,
attention à la longueur de la corde !

Fin, finesse : caractérise l'escalade d'équilibre sur petites prises, principalement en dalle.

Fissure : fente dans laquelle le corps ne peut pas rentrer utilisée pour la progression et parfois pour
l'assurage, en plaçant des coinceurs en terrain d'aventure.

Flash, flasher : Flasher une voie, c'est l'enchaîner sans l'avoir travaillée, mais sans être totalement à-
vue, parce que l'on connaît les mouvements que l'on a pu lire du sol (sur structure artificielle) ou que
l'on a vu d'autres grimpeurs dedans qui vous ont donné les méthodes.

Flèche (grimper en) : dans le cas d'une cordée de 3 où les deux seconds grimpent en même temps à
quelques mètres d'intervalle.

Force pure : une des filières énergétiques (avec la résistance et la continuité) qui est exploitée dans les
mouvements explosifs, en bloc particulièrement, sur des périodes de temps très courtes.

Gainage, gainer : se servir de sa ceinture abdominale, non pas pour faire une promotion de la bière,
mais pour résister à l'attraction terrestre notamment dans les dévers ou les toits. Voir aussi porte de
grange.

Gaz, gazeux : c'est le vide, le vrai, celui des grandes voies ou de la montagne, celui qui donne de
l'ambiance à votre escalade…
Glauque : falaise ou prise peu attirante par son aspect, patinée ou grasse

Goutte d'eau : trou formé dans le calcaire par l'action répétée de l'eau, a donné son nom au crochet
qui sert à se sortir de situations délicates…

Gras (sur-gras) : prise ou rocher sale et abondamment garni de magnésie, désagréable au toucher.

Gratton : prise minuscule dont on se sert pour progresser, induit une escalade très fine, toute en
équilibre : on en rencontre beaucoup sur les dalles de grés ou de granit.

Grenouille, grenouiller : ce mouvement de repos qui consiste à coller pieds et bassin au rocher en
étant accroupi fut popularisé par l'escalade en dalle verticale dans les années 80. La souplesse requise
et la prédominance du dévers l'ont depuis relégué aux oubliettes de la grimpe.

Griser : éviter de prendre une prise, voir éliminante.

Hamster : surnom amical ( ?) du grimpeur de pan qui tourne en rond à l'intérieur sans jamais voir le
jour et les falaises.

Influx : c'est la forçe explosive, celle qui fait que l'on a le power.

Inversée : Prise que l'on attrape par dessous, et qu'il faut valoriser au maximum pour aller chercher
plus loin.

Jaunir : expression datant des origines de l'escalade libre (en Belgique), désigne le franchissement
d'un passage sans l'aide du piton ou du spit pour la progression, ce terme est tombé en désuétude
depuis lors.

Jeté, jeter : mouvement (très) dynamique qui consiste à aller chercher une prise hors de portée en
décollant une ou deux mains, et un ou deux pieds. On rencontre peu de jeté obligatoires en dehors de
l'escalade sur résine, et ils se trouvent généralement dans des voies de haute difficulté.

Jump : gros jeté, dans lequel les deux pieds quittent le rocher où la résine (c'est plutôt un mouvement
de bloc).

Kiffer : passer la corde dans une dégaine.

L
Larcin(er) : un larcin est une prise collée au rocher, un trou agrandi, ou une prise taillée. Larciner, c'est
le fait de créer des prises artificiellement.

Lecture : une manière de découvrir sa voie soit depuis le bas de la voie, soit pendant la progression.
Avoir une bonne lecture permet de ne pas se fourvoyer dans des impasses..a noter que la lecture en
rocher ou en structure artificielle est complétement différente.

Lèvre : à l'instar de quelque prothèse siliconée, c'est une protubérance de rocher suffisamment
grande pour pouvoir se suspendre.

Libérer, libre : enchaîner une voie qui passait en artif. sans les points d'aide, juste avec les prises
naturelles.
Avec l'augmentation du niveau des grimpeurs et l'amélioration de la sécurité grâce à de nouveaux
matériels, de nombreuses voies classiques ont ainsi été libérées ces derniéres années en montagne
mais aussi en falaise.

Ligne : terme utilisé pour désigner le trajet d'une voie, son esthétique générale.

Lolotte, lolotter : mouvement inventé par Laurent Jacob dit-on (d'où son nom), qui consiste à rentrer
un genou vers l'intérieur en continuant à pousser sur le pied. Ce placement, abondamment utilisé en
dévers, permet de s'économiser… ou de se faire refaire les ligaments, si l'on en abuse !

Longueur : …de corde et par extension de rocher parcourue ou à parcourir dans une grande voie : une
longueur mesure entre 30 et 50 mètres (moitié d'un rappel) suivant le trajet de la voie et les obstacles
qui pourraient s'opposer au bon tirage de la corde (toit, vegetation,traversée…)

Lover : action de plier la corde en de belles brassées régulières, pour ne pas y trouver de nœuds ou de
torons à la prochaine sortie. En perte de vitesse depuis l'apparition des sacs à corde.

Lunule : bracelet de pierre dans lequel on passe une sangle ou un anneau de corde pour s'assurer
quand il n'y a pas d'équipement en place.

Machine à coudre (faire la) : les jambes qui tremblent sous l'action conjuguée de l'effort et de la peur
du vol produisent un effet comique (vu du bas) qui a donné naissance à cette expression imagée.

Magnésie : poudre pour éviter d'avoir les mains moites, permet de décorer les vêtements à peu de
frais.

Majeur, (re) : qualificatif pour une voie (surtout si l'on enchaîne et que les potes prennent un but)

Martien(ne) : un pas (ou une voie) si dur qu'il est réservé aux mutants, martiens et autres
extraterrestres
Méthode : en escalade, à de rares exceptions (les pas morphologiques) il n'existe pas qu'une manière
de réaliser un pas ou une voie. Chacun peut imaginer des méthodes qu'il se fera une joie de faire
partager aux autres (la mienne est meilleure que la tienne…)

Morphologique : c'est un pas ou un mouvement adapté à un certain type d'anatomie, favorisant


généralement les grands, c'est pourquoi les petits se vengent sur structures artificielles en imaginant
des rétas ou autres regroupements féroces.

Motivation : c'est ce qui fait grimper tous les jours les plus acharnés, la condition indispensable à la
progression et à la performance.

Mou : c'est la corde non tendue entre l'assureur et le grimpeur. On peut envoyer du mou pour
permettre au grimpeur de clipper, reprendre le mou pour qu'il se repose…(ou bien laisser du mou
pédagogique si on est joueur !).

Moulinette (moule) : technique qui permet d'assurer un grimpeur depuis le sol en ayant au préalable
passé une corde dans un point d'ancrage au sommet de la voie, très utilisée à la fois par les
grimpeurss débutants et par les
confirmés pour travailler des voies difficiles.

Mousqueton (mousquif), mousquetonner : fabriqué en alliage léger, le mousqueton est un des


maillons essentiel de la chaîne d'assurage du grimpeur, l'intermédiaire direct entre lui et la corde.

Mouvement (mouv.) : c'est un placement de corps qui permet de réaliser un pas d'escalade, on lui
adjoint généralement un qualificatif : majeur, top beau, bourrin…

Mule, mulet : un grimpeur qui fait bien plus appel à la puissance de ses bras qu'à la précision de ses
placements ou la finesse de sa technique. Le terme a donné naissance au barbarisme suivant : t'as vu
comme il a muletisé le pas ?

Mur : structure artificielle, généralement en salle, destinée à l'entraînement et aux compétitions. Si les
premiers murs étaient en béton, puis en bois, la tendance actuelle est à la résine.

Murir : Un grimpeur restant trop longtemps au même endroit ou sur une prise inconfortable et
finissant bien sûr par tomber.

Mutant, muter : fruit d'une génération de hamsters, le mutant se fait remarquer par une progression
hors normes, très rapide.

Mystifié, mystifier (se faire) : se faire donner la leçon par un pote qui randonne dans une voie où l'on
s'est traîné.

Niaque (avoir la) : être en forme, avoir le péchon.


No foot : en français dans le texte, sans les pieds. Mouvement inventé sur pan que l'on retrouve assez
peu en falaise, destiné a économiser un gainage surpuissant ou à pallier à un manque de prises (ou de
technique) de pieds.

Obligatoire : un passage d'escalade qui ne peut s'éviter en tirant au clou (ou autre " ficelle du métier
"), on le précisera dans le topo : ex, 6c max,6b obligatoire.

Opposition, s'opposer : mouvement qui permet de progresser en poussant dans des sens opposés
dans des configurations de rocher particulières : la cheminée, le dièdre, l'écaille

Optimiser : se placer au mieux sur une prise que ce soit avec la main ou le pied afin d'en tirer tout le
potentiel.

Ouverture, ouvrir : c'est repérer une ligne, la nettoyer et l'équiper pour un site naturel, c'est disposer
des prises sur un mur pour l'escalade en salle (on dit aussi visser des prises).

Paires (poser les) : mettre les dégaines dans une voie. On le fait généralement pour un autre grimpeur
qui va taper un essai.

Pan : structure artificielle de faible hauteur conçue pour répéter des mouvements, permet de
travailler des enchainements seul, les chutes étant amorties par un ou des matelas placés au sol.

Pas : composé d'un ou deux mouvements, un pas peut être défini plus précisément : " un pas de bloc "
; " un pas d'allonge "

Patiné(ée) : se dit d'un rocher ou d'une voie très usée, lustrée par des passages répétés.

Paumatoire : se dit d'un itinéraire (en grande voie généralement) peu lisible, qui prête à confusion :
voies qui se croisent, spits cachés...

Péchon : un grimpeur qui a de l'énergie à revendre… ou un mouvement qui en demande.

Pendule, penduler : manœuvre qui consiste à se balancer latéralement au bout d'un corde, afin de
rejoindre un endroit qui ne peut être atteint autrement. Attention, ne pas confondre avec pendouiller,
qui résulte d'une mauvaise gestion d'un dévers ou d'un toit pour un second de cordée. (voir aussi fil
d'araignée)

Performance (perf.), performer : c'est une réalisation à son niveau maximum (ou presque) à vue ou
après-travail, un enchaînement dont on est fier.

Pied-main : mouvement où le pied va prendre la place de la main sur la prise.


Pieds des mains (les) : discipline que l'on s'impose sur le pan, où les pieds ne peuvent employer que
les prises précédemment touchées par les mains.

Pince, pincette : type de préhension et donc, de prise.

Placement : position particulière du corps qui permet de réaliser un mouvement.

Plomb : autre terme pour désigner un vol important.

Pof : petit sac de toile rempli de résine ou de colophane que l'on utilise en bloc en tapotant sur les
prises pour améliorer l'adhérence.

Point (d'assurage) : en place de manière fixe (pitons, spits) ou amovibles (coinçeurs, anneaux de
cordes) ils permettent au grimpeur de s'assurer en cas de chute, et peuvent devenir des points d'aide
pour l'escalade artificielle.

Pomper : ...pour recoller au rocher quand on est pendu sous un toit ou dans un fort dévers. le
grimpeur se tire sur la corde et lâche brusquement celle-ci tandis que le poids de son assureur
suspendu dans son baudrier le remonte.

Porte (de grange, de garage, de hangar) : mouvement de déséquilibre dans lequel le grimpeur pivote,
de manière volontaire ou non, sur deux appuis (un bras et une jambe) pour aller chercher une prise
sur le côté opposé.

Poutre : instrument d'entraînement à suspendre comportant différentes préhensions pour travailler la


force.

Première : ascension selon un itinéraire qui n'a jamais été suivi auparavant.

Prémousquetonnage, prémousquetonner : pratique qui consiste à passer sa corde dans 1,2 voire 3
dégaines avant de redescendre et tenter l'enchaînement ; inventée pour s'économiser ou ne pas se
faire peur en cas de départ engagé, cette technique fait partie des biscuitages…pour ceux dont
l'éthique est irréprochable.

Prisu : voie qui comporte beaucoup de prises.

Projet : une voie, petite ou grande que l'on rêve de travailler, de réaliser.

Puissance, power : d' autres qualificatifs pour ce grand mythe de l'escalade qu'est la force…

Ramonage : opposition des membres (bras, jambes), du tronc, des fesses entre deux parois pour aider
à la progression.

Randonner : c'est courir ou se promener dans une voie, être facile quoi…
Récupération, récupérer : repos après un effort : on peut récupérer de manière " active ", en faisant
une séance de faible intensité associée à des étirements, ou de manière " passive ", grâce à des
massages ou au sauna, jacuzzi…

Réglette : petite prise horizontale plus ou moins crochetante que l'on peut optimiser en arquant
dessus.

Relance : mouvement dynamique qui permet de saisir avec la même main une prise meilleure située
plus loin.

Relais : c'est l'endroit où le grimpeur de tête s'arrête pour s'auto-assurer et faire grimper le second. Le
relais doit être installé sur deux points d'assurage relié par une chaîne ou la corde.

Renfougner, renfougne : passage en cheminée, plus rarement en dièdre ou l'on s'aide du corps et plus
généralement de tous ses membres, a remplacé " ramonage " dans le vocabulaire des grimpeurs

Répétition, répéter : enchaîner une voie qui a déjà été faite, de la même manière ou avec une
variante, certaines voies extrêmes ne connaissent que très peu de répétitions, ce qui peut poser un
problème pour leur cotation (ex : Akira de Fred Roulhing en 9b).

Repos : point d'assurage que l'on a utilisé pour se reposer avant de reprendre l'escalade.

Résistance (rési.) : c'est ce qui permet de tenir des petites prises pendant longtemps dans des voies
difficiles, sans point de repos.

Rétablissement (réta) : mouvement effectué pour sortir d'un surplomb ou prendre pied sur une vire

Réversible, reverse : action de grimper l'un après l'autre en premier de cordée dans une grande voie,
ce qui permet d'aller plus vite et d'économiser les manœuvres de corde.

Rythme : ne pas traîner dans les sections dures, ralentir pour se refaire dans les sections plus faciles,
c'est trouver le bon rythme dans la voie.

Saucissonner : Travailler une voie en moulinette, décomposer les pas un à un avant de tenter
l'enchaînement.

Sec : à l'origine "prends-moi sec ", c'est à dire ravale le mou de la corde, l'urgence des situations l'a
raccourci. On peut dire aussi prends-moi, suivant les circonstances…

Sécher : assurage non dynamique qui bloque net la chute du grimpeur au lieu de l'amortir.

-Section : c'est une partie de la voie, généralement quand on travaille ou quand on décrit une voie, on
la découpe en sections.
Secteur : une partie d'une falaise.

Shunter : …un pas, c'est l'éviter en passant à côté (ou en prenant d'autres prises sur structure
artificielle).

Sika, sikater : utiliser une colle artificielle pour consolider, voire confectionner des prises sur le rocher.
Cette pratique, communément appelée bidouille ou larcin, est plus ou moins bien appréciée selon
l'éthique des équipeurs et des grimpeurs.

Site : ensemble des secteurs d'une falaise.

Soldé(ée) : qualificatif employé pour désigner un bloc ou une voie sur-cotée.

Solo, soloer : grimper seul, sans assurage, une pratique à risques pour ceux qui ne craignent pas un
engagement total…

Spit, spiter : Plaquette en acier que l'on fixe pour pouvoir assurer la progression des grimpeurs. Ici le
nom du matériel est devenu si célèbre qu'il a dépassé la fonction : spiter une voie se comprend aussi
aisément qu'équiper.

Statique (stat.) : au contraire de dynamique, un mouvement statique se réalise en étant équilibré.


Une statique est également une corde qui sert à l'équipement des voies.

Steak, steaker (se) : blessure au doigt dans le genre " bout de peau qui pendouille… "

Taille, tailler : créer artificiellement des prises sur le rocher à l'aide d'outils soit parce que l'on trouve
les prises trop petites ou qu'il n'y en a pas du tout : ex, créer un bidoigt pour passer une section sans
prises.

Taquet (être au) : quand on est à fond, à la limite de ses forces, de ses possibilités, en clair pas loin du
plomb.

Technique : tout ce qui fait que l'escalade n'est pas qu'un sport où l'on tire sur les prises : placements,
ruses, rythme…

Terrain d'aventure : style de voie dans laquelle le grimpeur doit placer ses protections (coinceurs,
pitons, friends…) au fur et à mesure de sa progression.

Tirage : …de la corde dont le bon cheminement est freinée par des obstacles (passage en toit,
dégaines en angles aigus…) , et qui par conséquent gêne la progression du grimpeur.

Toit : relief perpendiculaire à une paroi que l'on franchit à grand renfort de muscles ou d'artifices…
Topo(graphique) : guide regroupant les informations nécessaires pour grimper et séjourner dans un
site : plan, adresses, liste des voies, cotations…

Toron, toronner : c'est une boucle qui se forme dans la corde due en particulier à l'usage du
descendeur en huit.

Travailler : …une voie au-dessus de son niveau pour progresser, c'est la décomposer en réalisant tous
les pas ou les sections individuellement avant de tenter l'enchaînement.

Traversée (trav.) : à l'origine, c'est une partie de l'ascension qui se déroule à l'horizontale ou en
oblique, mais les grimpeurs de bloc en ont fait une spécialité avec sa cotation propre.

Tricoter : …avec ses jambes sur le rocher

Trou : prise en creux que l'on rencontre dans certaines falaises calcaires. On les distingue au nombre
de doigts que l'on peut faire rentrer : monodoigt, bidoigt, tridoigt…

Vacher (se), vache : se vacher, c'est s'auto-assurer au relais avec une dégaine ou une sangle et un
mousqueton à vis (une vache).

Valoriser : profiter au maximum de la ou des prise(s) à sa disposition.

Variante : méthode ou itinéraire différent utilisé pour sortir une voie.

Vautrer (se) : quand on s'est trompé dans la lecture ou dans les méthodes, on tombe…

Ventre : forme arrondie et déversante dans une falaise, si vous avez de la peine à rentrer le vôtre,
évitez-le.
(on dit aussi un bombé, ou un bombement).

Vérin : le vérin c'est le cousin du power, l'ami du bourrin, c'est la force à l'état brute.

Verrou : coincement de doigts, de mains, de pieds, parfois de corps, voire de genou dans une fente ou
une fissure. Particulièrement utilisé dans les Big Walls aux Etats-Unis.

Verticale : prise verticale qui implique un placement en conséquence (généralement en carre externe).

Vert (se mettre) : image qui désigne une belle frayeur due la plupart du temps à l'éloignement des
points…

Vire : terrasse ou système de terrasses parfois très étroite, traversant une paroi (ex, la vire médiane à
Presles)
Vol, voler : c'est une chute d'un grimpeur qui grimpe en tête, qui se calcule a partir du point
d'assurage
dessous, multiplié par 2, plus la dynamique de la corde, augmenté du poids du grimpeur….

Volume (faire du) : enchaîner des voies faciles dans un but d'échauffement ou de récupération, on dit
aussi faire des séries.

W, X, Y, Z

Watts (laisser des): c'est de l'énergie. On parle de laisser des watts dans un mouvement ou dans une
section

Yaniro : mouvement inventé par le grimpeur Tony Yaniro, qui consiste à s'asseoir (en s'aidant du creux
du genou) sur un bras qui tient une bonne prise pour aller chercher très loin une autre prise (on ne
pratique pas tous les jours, ouf…).

Zipper : glisser du pied en se rattrapant ou non, peut conduire à la chute.

N'hésitez pas à nous écrire si vous connaissez des termes qui ne sont pas répertoriés dans ce
lexique
Voici les sources qui ont contribué à nourrir ce lexique :

le dictionnaire des termes d'escalade paru dans Grimper N°16 et 17

le glossaire paru dans Roc'and'Wall

le lexique réalisé par Yves Ghesquier paru dans Roc Infos

le " dictionnaire de la Montagne " établi par Sylvain Jouty et Hubert Odier (édition Arthaud, 1999).

et bien sûr traîner aux pieds des falaises


ACTIVITÉS ESTIVALES
Alpinisme