Vous êtes sur la page 1sur 8

Compilation des devoirs de Mécanique des fluides de 2018-2019 de l’INSTI

Question à Choix Multiple


NB : S’abstenir en cas de doute, une fausse réponse entraine moins un.

Exercice1
Un liquide de masse m= 10,0 kg est placé dans un récipient cylindrique de
section s=100cm2 dans le champ de pesanteur g=10N/kg. Sa surface libre se
trouve à une hauteur h= 7,353 cm au-dessus du fond du récipient.

1.) La masse volumique de ce liquide est


𝜌0 = 13600𝑘𝑔𝑚−3(𝑎) 𝜌0 = 1000𝑘𝑔𝑚−3 (b) 𝜌0 =700 𝑘𝑔𝑚−3 (c)

2.) Le liquide est


de l’eau (a) du mercure (b) de l’essence (c)

3.) La pression partielle du liquide sur le fond du récipient est


𝑃0 = 104 𝑃𝑎 (a) 𝑃0 = 0.1𝑏𝑎𝑟 (b) 𝑃0 = 1.1𝑏𝑎𝑟 (c)

On verse le fluide de la consigne (1) dans un tube en U, dans l’une des branches
on version de l’eau de masse volumique 𝞺e =1000kg/m3 et dans l’autre un
liquide x dont on veut connaitre la masse volumique, de sorte que les surfaces
libres de l’eau et du liquide x soient dans le même plan horizontal. L’eau
occupe alors une hauteur he =18cm et le liquide x une hauteur hx=20.2cm.

4.) La masse volumique de ce liquide x est


𝜌𝑥 = 13600𝑘𝑔𝑚−3(𝑎) 𝜌𝑥 = 700𝑘𝑔𝑚−3 (b) 𝜌𝑥 =2373 𝑘𝑔𝑚−3 (c)

Exercice2

Un piston de vérin a un diamètre d=2R=60mm. Il règne au centre de surface G


du piston une pression de 80bar. L’huile contenue dans le vérin a un poids
volumique 𝜔̅ =104N /m3.

Dr (MA) Laurent A. HINVI Page 1


1.) L’intensité de la force résultante 𝑅⃗ qui s’exerce au centre de la
surface G est donnée par
𝑅 = 7200𝜋 𝑁 (a) 𝑅 = 22619,470 𝑁 (b) 𝑅 = 22619,47𝑏𝑎𝑟 (c)

2.) Le moment quadratique I (G,z) de la surface S est


𝜋𝑑4 𝜋𝑅 4 𝑅𝑑3
I (G,z) = (a) 𝐼 (𝐺, 𝑧) = (b) 𝐼 (𝐺, 𝑧) = (c)
64 4 16

⃗⃗ 𝐺 est
3.) L’intensité du moment résultant 𝑀
𝑀𝐺 = 0.006𝑁. 𝑚 (a) 𝑀𝐺 = 0.006𝑁/𝑚 (b) 𝑀𝐺 = 6. 106 N.m (c)
.
4.) La position y0 du centre de poussée G0 est
Y0=-2.810−7 m(a) Y0 =2.8 10−7 m(b) 𝒀𝟎 = −4.4 10−7𝑚(c)

Exercice3
On considère un réservoir remplit d’eau à une hauteur H=3m, muni d’un petit
orifice à sa base de diamètre d= 10 mm. On suppose que g=9,81 m/s2. On désire
déterminer le débit massique de sa vidange.
1.) La vitesse 𝑉2 d’écoulement d’eau est
𝑉2 = 1.5𝑚/𝑠 (a) 𝑉2 = 7,67𝑚/𝑠 (b) 𝑉2 =2m/s (c)

2.) Son débit massique de vidange Q est :


𝑄 = 1.2𝑘𝑔/𝑠 (a) 𝑄 = 1.2𝐿/𝑠 (b) 𝑄 =1200g/s (c)

Exercice4
1.) La viscosité cinématique d’un fluide de densité d=0.95 et de viscosité
dynamique 𝞵=95.10-3 Pa.s est :

Dr (MA) Laurent A. HINVI Page 2


𝞶= 10-4m2s-1 (a) 𝞶= 1 st (b) 𝞶= 1ms -2 (c)

2.) Le poids d’un volume V=3L d’huile d’olive ayant une densité d=0.918 est :
𝑃0 = 50𝑁 (a) 𝑃0 = 20𝑁 (b) 𝑃0 = 28𝑁 (c)

Exercice5
On considère le système suivant, appelé Venturi, composé d'un rétrécissement
suivi d'un élargissement. Les points 1 et 2 sont branchés sur un tube en U
contenant du mercure. Un fluide de masse volumique 𝞺e traverse le système
avec un débit Q. On désire déterminer le débit de l’écoulement.

On rappelle que dans la direction transverse à un écoulement parallèle, la


pression varie de façon hydrostatique. On donne : 𝞺e = 1000 kg/m3, 𝞺 Hg=
13600 kg/m3, h=10 cm, D1 =2D2 =1 cm, g=10m/s2.

1. La différence de pression entre les points 1 et 2 en utilisant la relation


fondamentale de l’hydrostatique s’exprime par :
𝑃1 − 𝑃2 = 𝑔ℎ(𝜌𝑒 + 𝜌𝐻𝑔 ) (a) 𝑃1 − 𝑃2 = 𝑔ℎ(𝜌𝑒 − 𝜌𝐻𝑔 ) (b) 𝑃1 − 𝑃2 = 𝑔ℎ(𝜌𝐻𝑔 − 𝜌𝑒 ) (c)

2. La différence de pression entre les points 1 et 2 peut aussi s’exprimer en


utilisation le théorème de Bernoulli par :
120ρ𝑒 𝑄2 8ρ𝑒 𝑄2 1 1 15ρ𝑒 𝑄2
𝑃1 − 𝑃2 = (a) 𝑃1 − 𝑃2 = ( − 4 ) (b) 𝑃1 − 𝑃2 = (c)
𝐷1 4 𝜋 2 𝜋2 𝐷24 𝐷1 2𝐷2 4 𝜋 2

3. Des résultats (1) et (2) on en déduire l’expression du débit volumique Q


𝜋 2 𝑔ℎ(𝜌𝐻𝑔 −ρ𝑒 ) 𝑔ℎ(𝜌𝐻𝑔 −ρ𝑒 )𝐷1 4 𝜋2 2𝑔ℎ(𝜌𝐻𝑔 −ρ𝑒 )𝐷2 4 𝜋2
𝑄=√ (a) 𝑄=√ (b) 𝑄=√ (c)
1 1 120ρ𝑒 15ρ𝑒
8ρ𝑒 ( − 4)
𝐷4
2 𝐷1

4. Application numérique
𝑄 = 0.1𝐿/𝑠 (a) 𝑄 = 10−4𝑚3/𝑠 (b) 𝑄 = 1𝐿/𝑠 (c). (c)

Dr (MA) Laurent A. HINVI Page 3


Exercice6

On considère une face latérale d’un récipient de forme parallélépipédique de


largeur b=2 m, ouvert à l’air libre et rempli jusqu’à une hauteur h=1,5 m avec du
mercure de masse volumique ρ=13600 kg/m3.

On désigne par : G le centre de gravité de la surface mouille S, (G, ⃗X, ⃗Y, ⃗Z) un
R.O.D. où ⃗X, est orthogonal à S et ⃗Y est vertical. On donne l’accélération de la
pesanteur g=9,81 m/s2. On désire déterminer la pression PG au centre de surface
G, l’intensité de la résultante ⃗R des forces de pression agissant sur S, le moment
quadratique I (G,z) de la surface S et la coordonnée Y0 de son centre de
poussée G0.

1.) La pression PG au centre de gravité de la surface mouillée est donnée par :


𝑃𝐺 = 𝜌𝑔ℎ +𝑃𝑎𝑡𝑚 (a) 𝜌𝑔ℎ
𝑃𝐺 = + 𝑃𝑎𝑡𝑚 (b) 𝑃𝐺 = 𝜌𝑔ℎ (c)
2

2.) L’intensité de la résultante 𝑅⃗ des forces de pression agissant sur S est


𝜌𝑔ℎ 2
𝑅=( + 𝑃 ) 𝑏ℎ (a) 𝑅 = (𝜌𝑔ℎ + 𝑃𝑎𝑡𝑚 )𝑏ℎ (b) 𝑅 = 𝜌𝑔𝑏ℎ (c)
𝑎𝑡𝑚
2

3.) Le moment quadratique I (G,z) de la surface S est


𝑏ℎ ℎ𝑏3 𝑏ℎ3
I (G,z) = (a) 𝐼 (𝐺, 𝑧) = (b) 𝐼 (𝐺, 𝑧) = (c)
12 12 12

4.) La position Y0 du centre de poussée G0 est :


𝜌𝑔𝐼(𝐺,𝑧) 𝜌𝑔𝐼(𝐺,𝑧) 𝜌𝑔ℎ2
Y0 = (a) Y0 = − (𝜌𝑔ℎ+𝑃 (b) 𝒀𝟎 = − (c)
𝑅 𝑎𝑡𝑚 )ℎ𝑏 12(𝜌𝑔ℎ+𝑃𝑎𝑡𝑚 )

Exercice7
On considère le tube de la figure1. La pression au niveau du point E est la
pression atmosphérique. Les densités des différents fluides sont indiquées sur la
figure. Toutes les densités sont données par rapport à l’eau.

1. Exprimez la différence de pression PA - Patm en fonction de la masse


volumique 𝞺 de l'eau, de l’intensité de pesanteur g, des densités et des
différentes hauteurs indiquées sur la figure.
2. Application numérique : h = 45 cm, h1 = 30 cm, h2 = 15 cm, h3 = 40 cm.

Dr (MA) Laurent A. HINVI Page 4


Exercice8
Du pétrole de viscosité 𝞵=0.11 Pa.s et de densité d=0.9 circule dans une
conduite horizontale de longueur L= 1650m et de diamètre D=25cm à un débit
volumique Qv =19.7 L/s.

1. Déterminer la viscosité cinématique du pétrole dans le système SI.


2. Calculer la vitesse de l’écoulement et son débit massique.
3. Calculer le nombre de Reynolds et en déduire la nature de l’écoulement.
4. Déterminer le coefficient de perte de charge linéaire et calculer la perte de
charge dans la conduite.

Exercice9

Le schéma de la figure2 est une vue de dessus d’un élément de conduite rétrécie
et horizontale. On suppose l’écoulement du liquide de masse volumique ρ
stationnaire et on néglige le poids de ce système ouvert. La section d’entrée Se
et celle de sortie Ss sont telle que Se = 4Ss . On désigne par ⃗⃗⃗
Ve et ⃗⃗⃗
𝑉𝑠 les vecteurs
vitesses respectivement dans les sections 𝑆𝑒 et 𝑆𝑠 et par P𝑒 , Ps les pressions
correspondantes.

1. Montrer que 4𝑉𝑒 = 𝑉𝑠 .


2. Etablir expression de la force ⃗FL−C exercée par le liquide sur la conduite
en fonction de Ps , Pe , Ve , ρ et 𝑆𝑒 et du débit massique.

Figure1

Dr (MA) Laurent A. HINVI Page 5


………………………………………………………………………………………………………………………

Figure2

Exercice10

Un jet d’eau est alimenté à parti d’un réservoir de grandes dimensions au moyen
d’une pompe centrifuge de débit volumique de Q v =2L.s-1 , à travers une
conduite de longueur L=15m et de diamètre intérieur D= 3cm. La conduite
présente un coude de 90°C (Kc=0.3), 𝞵eau = 10-3 Pa.s. On néglige la différence
d’altitudes entre les deux surfaces libres.

1. Calculer le nombre de Reynolds et préciser la nature de l’écoulement.


2. Calculer le coefficient de perte de charge.
3. Calculer la perte de charge totale dans le circuit.
4. Calculer la puissance nette de la pompe.
5. En déduire la puissance absorbée (Pa) par la pompe sachant que son
rendement η est de 75%.

Exercice11

Le schéma de la figure3 est une vue de dessus d’un élément de conduite coudée
horizontale. On suppose l’écoulement de l’eau stationnaire et on néglige le
poids de ce système ouvert. La section d’entrée 𝑆𝑒 est identique à la section de
sortie Ss (Se = Ss = S ). On désigne par 𝑉 ⃗⃗⃗𝑒 et 𝑉
⃗⃗⃗𝑠 les vecteurs vitesses
respectivement dans les sections 𝑆𝑒 et 𝑆𝑠 et par Pe , Ps les pressions
correspondantes (Pe = Ps = P).

Dr (MA) Laurent A. HINVI Page 6


1. Justifier que Ve = Vs = V.
2. Etablir expression de la force F ⃗ L−C exercée par le liquide sur la conduite
en fonction de P , V , α, ρ et S.
π
3. Application numérique α = , ρ = 103 kg𝑚−3, P = 1bar, V = 3m/s,
6
𝑆 = 10𝑐𝑚.

………………………………………………………………………………………………………………………

Figure3

Exercice12

L’azote est comprimé dans une bouteille dans laquelle règne une pression
d’arrêt Pi = 3 bar. Il s’échappe à travers un orifice vers l’extérieur ou la pression
ambiante est P= 1 bar. On donne γ =1,4. Déterminer le nombre de Mach M et
préciser la nature de l’écoulement.

Exercice13
Le frottement sur un prototype sonde doit être estimé en utilisant les données
obtenues avec un modèle dans le tunnel à vent. Les données et les
caractéristiques du prototype sont montrées dans la table suivante. Déterminez
la vitesse expérimentale Vm nécessaire pour avoir la similitude et le frottement
sur le prototype Fp.

Dr (MA) Laurent A. HINVI Page 7


Paramètres Prototype Modèle
D 0.4m 0.2m
V 3m/s ……………………..
F …………………….. 25N
𝞺 1000 kg/m3 1.2 kg/m3
𝞶 1,307.10-6m2/s 1,510-5 m2/s

Exercice14

1. En quelles unités est défini le coefficient de Chézy ?


2. Que vaut le coefficient de rugosité de Chézy pour un canal rectangulaire
(l=10m, h=3m) en terre, dont le coefficient de Bazin vaut 1,3 m1/2.
3. Que vaut le coefficient de Chézy d'un canal rectangulaire (l=8m et h=2m)
en empierrement dont le coefficient de rugosité de Manning est estimé à
n=0,025 m-1/3s.

Exercice15

De l’air comprimé contenu dans un grand réservoir s’échappe vers l’extérieur à


travers un orifice à un nombre de Mach M=0,77. La détente se produit dans
l’atmosphère où règne une pression P=1,014 bar. On donne le rapport des
chaleurs massiques : γ =1,4.
1. Déterminer la pression Pi (en bar) à l’intérieur du réservoir.
2. A partir de quelle pression Pi, l’écoulement devient supersonique ?

Dr (MA) Laurent A. HINVI Page 8