Vous êtes sur la page 1sur 40

RAPPORT ANNUEL

RAPPORT ANNUEL

Imprimerie et révision
Impressions Inc.

Ce rapport annuel du Réseau de développement


économique et d’employabilité de l’Ontario
Juin 2008 (RDÉE Ontario) a été tiré à 1 500 exemplaires.

La réalisation de ce document a été Ce produit est imprimé sur du papier ChorusArt,


rendue possible grâce à l’appui financier provenant des forêts exploitées dans le respect
du Gouvernement du Canada. de standards environnementaux élevés.
Sa production a lieu sur la base de critères
de gestion environnementale certifiés
conformément aux normes internationales.
Mot du président

Les pages qui suivent vont vous démontrer les faits saillants des activités
du RDÉE Ontario pour l’année 2007-2008. Comme vous le constaterez,
les résultats visés étaient conséquents. Les objectifs ont été atteints avec
brio.

Alors que je termine mon deuxième mandat en tant que président, je n’ai
cessé, tout au long de l’année écoulée, de constater l’ampleur du travail
entrepris et accompli avec succès par le RDÉE Ontario. La communauté
francophone est vibrante et dynamique. Elle ne cesse de se renforcer.

Autant de travail n’aurait pu être accompli sans le dévouement, l’exper-


tise et la formidable énergie du personnel du RDÉE Ontario. Le RDÉE
Ontario est grandement redevable à cette équipe gagnante. Je tiens à
remercier notre directrice générale, madame Nicole Sauvé, pour son
excellent travail. La capacité d’insuffler ardeur et énergie à tous les gens
qui la côtoient est une qualité rare et précieuse. Je remercie aussi toutes
nos employées et tous nos employés, sans qui rien de tout ceci ne serait
possible.

Je tiens également à remercier tous les membres du conseil d’administra-


tion du RDÉE Ontario. C’est grâce à leur engagement continuel et à leur
participation active que le RDÉE Ontario a été capable de mener à bien
sa mission envers la communauté francophone. Je ne peux que me réjouir
d’avoir pu présider un conseil d’administration aussi représentatif de la
force de la francophonie en Ontario.

Enfin, je tiens à souligner l’importance de tous nos partenaires et de leur


soutien continu au RDÉE Ontario. Merci à notre partenaire principal,
Service Canada, pour sa confiance et son appui financier. Merci à tous nos
autres nombreux partenaires pour leur ouverture et leur appui. Les parte-
naires sont l’essence même de notre organisme, ceux grâce à qui le RDÉE
Ontario est capable d’assumer son mandat.

Je suis fier d’avoir pu travailler avec une équipe aussi formidable et aussi
investie dans sa mission qu’est le développement économique commu-
nautaire. J’ai énormément apprécié de pouvoir participer à la création et
au renforcement de nouveaux partenariats stratégiques et économiques,
notamment avec Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) (dont le Sous-
comité directeur sur l’immigration francophone de Citoyenneté et Immi-
gration Canada) ainsi qu’avec l’Office des affaires francophones et encore
bien d’autres partenaires des gouvernements fédéral et provincial. Toutes
ces initiatives répondent aux nouveaux objectifs fixés dans la planification
stratégique quinquennale du RDÉE Ontario. Elles renforceront le rôle et
la visibilité du RDÉE Ontario, tant au niveau national qu’international.
La prochaine année est pleine de promesses et de défis à relever. Je suis
intimement convaincu que le RDÉE Ontario les réalisera avec succès.

Ernest Vaillancourt
Président du conseil d’administration
RDÉE Ontario

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 3


Comme vous allez vous en apercevoir au fil des
pages de ce rapport annuel, l’année écoulée a été
riche et intense. Le rôle du RDÉE Ontario comme
organisme incontournable en développement
économique francophone en Ontario n’a fait que
se confirmer. Le rapport d’analyse réalisé par
Ronald Bisson et Associé.e.s.inc., sur les activités
de l’ensemble des RDÉE du Canada, ainsi que
la reconnaissance de l’apport du RDÉE Ontario
par le gouvernement (notamment dans le rapport
de Bernard Lord consécutif aux consultations
gouvernementales sur la dualité linguistique et les
langues officielles) confirment l’importance de
notre réseau au sein de la francophonie ontarienne
et canadienne.

Fort de ce constat, le RDÉE Ontario s’est doté


d’une nouvelle planification stratégique pour les
cinq années à venir et a mis sur pied un nouveau
plan de communication. La planification straté-
Mot de la directrice générale gique quinquennale prévoit un élargissement des
services offerts par le RDÉE Ontario. En effet,
Une nouvelle année se termine pour le RDÉE
depuis plusieurs années, le RDÉE Ontario travaille
Ontario. C’est avec une grande fierté que je vous
au développement des capacités humaines. Le
invite à prendre connaissance des activités de
RDÉE Ontario appuie les individus, les organismes
2007-2008 du réseau.
et les communautés dans les deux axes que sont
l’employabilité et le renforcement des capacités
Je tiens à remercier tous les partenaires avec les-
communautaires. Comme indiqué dans la nouvelle
quels nous avons travaillé durant la dernière année
planification stratégique, le RDÉE Ontario prévoit
et sans le soutien desquels autant de travail n’aurait
également offrir de l’appui au développement des
pu être accompli. C’est grâce à leur contribution
capacités économiques. Les deux axes établis sont
et à leur implication que le RDÉE Ontario est
l’appui aux entreprises en démarrage et existantes,
capable de mener à bien son mandat auprès de nos
ainsi que l’appui aux industries et aux secteurs
communautés. Il est primordial que ce réseau de
économiques. Afin d’atteindre les objectifs visés
partenariats continue de se renforcer et de s’enri-
par la création de ce nouveau champ d’action, le
chir de nouveaux apports. C’est grâce à la force
RDÉE Ontario continuera à créer et à consolider
de ce réseau que nos communautés francophones
de nouveaux partenariats stratégiques et économi-
pourront se donner un développement économique
ques.
viable et de longue durée.
Dans cette optique, il est à noter qu’on est à explo-
J’aimerais remercier notre président, Ernest
rer des pistes de réflexion en vue de créer une po-
Vaillancourt, qui a continué, lors de son deuxième
litique d’aménagement économique de l’Ontario,
mandat, à mener avec brio le RDÉE Ontario dans
avec différents partenaires de la communauté, du
une direction de développement économique et
secteur privé et du gouvernement. L’instauration
communautaire. Merci aux membres du conseil
d’une politique provinciale permettra que les be-
d’administration de leur appui pour assurer la
soins et les intérêts de la communauté francophone
continuité du RDÉE Ontario. J’aimerais également
de l’Ontario dans sa globalité soient pris en compte
remercier Service Canada, notre bailleur de fonds,
et standardisés lors de l’élaboration des politiques
qui continue à nous appuyer avec confiance dans
et des programmes en matière de développement
nos initiatives. Enfin et surtout, un grand merci
économique de la province, que ce soit au niveau
au personnel du RDÉE Ontario pour le temps et
provincial, national ou international.
l’énergie consacrés au réseau. La dynamique et le
succès du RDÉE Ontario sont grandement redeva-
Au cours de cette année, le RDÉE Ontario aura
bles du dévouement et de l’appui constant de son
appuyé plus de 100 initiatives et travaillé avec plus
personnel.

4 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


de 350 partenaires, que ce soit au niveau fédéral, chargé du secteur Affaires et Tourisme du plan
provincial, municipal, communautaire ou privé. d’action national mis sur pied par la Fondation ca-
Près de trois millions de dollars de contribution, en nadienne pour le dialogue des cultures. Le mandat
nature ou financière, auront été utilisés au total. Je de ce comité est de promouvoir les expériences
ne vais pas vous énumérer toutes les activités aux- touristiques des communautés francophones et
quelles le RDÉE Ontario a participé. Néanmoins, acadiennes, et celles de l’Ontario français en parti-
je voudrais prendre le temps de souligner quelques- culier, dans les deux villages olympiques qui seront
uns des faits saillants de cette année. créés lors des Jeux Olympiques.

Je commencerai par le succès des Lauriers de la Le RDÉE Ontario participe aussi activement à la
PME, édition provinciale. Des entreprises franco- réussite d’un objectif conséquent fixé par Citoyen-
phones de partout en Ontario étaient finalistes dans neté et Immigration Canada (CIC), soit d’augmen-
quatre catégories distinctes. Un de nos finalistes, ter le nombre d’immigrants d’expression française
The Green Beaver Company, a également su se à 4,4% d’ici 2011 dans les communautés franco-
démarquer au niveau national par sa victoire dans phones en situation minoritaire. Le RDÉE Ontario
la catégorie Nouvelle entreprise. Sa nomination est est devenu membre du Sous-comité directeur
un vibrant témoignage de la vitalité de nos commu- sur l’immigration francophone de Citoyenneté et
nautés francophones en Ontario. Immigration Canada – Région de l’Ontario, et
développe actuellement plusieurs partenariats avec
Je voudrais également souligner le succès qu’ont des services à l’emploi français et belges ainsi que
connu les tables de concertation organisées par le ontariens.
RDÉE Ontario et qui ont donné l’opportunité aux
organisations de la communauté francophone de La feuille de route pour la dualité linguistique
se concerter, de se réseauter et de renforcer leurs canadienne annoncée par le gouvernement canadien
capacités en vue de se donner un développement confirme que le financement du Fonds d’habili-
durable. tation, principale source de financement de notre
organisme, sera disponible pour les cinq années à
Les ateliers sur la Roue du développement organi- venir. Cette annonce nous a mis du baume au cœur
sés par les agents du RDÉE Ontario ont permis aux car elle confirme la nécessité d’avoir des organis-
participants de divers organismes de se sensibiliser mes comme le RDÉE Ontario dans la province.
au phénomène grandissant des « entreprises socia- Notre but pour l’année qui s’ouvre devant nous
les ». sera de sensibiliser d’autres partenaires et bailleurs
de fonds, afin de nous permettre de répondre plus
D’autres dossiers d’envergure ont également connu massivement aux besoins croissants de la commu-
de vifs succès partout dans la province, comme les nauté francophone. Les appels de la communauté
profils communautaires, les incubateurs d’entrepri- se font plus pressants, plus précis et plus variés.
ses, la Maison familiale rurale, et j’en passe. Ils reflètent son enthousiasme, son dynamisme et
sa volonté d’être économiquement viable. Je suis
Les objectifs fixés pour 2008-2009 sont nombreux convaincue des apports positifs et de la force que
et tout aussi passionnants. En plus d’assurer une la communauté francophone apporte à l’économie
cohésion continue au sein de l’Ontario avec ses ontarienne et canadienne, et je suis fière de pou-
différents partenaires (avec par exemple sa réé- voir partager avec vous, via ce rapport annuel, la
lection comme représentant du secteur Économie contribution quotidienne du RDÉE Ontario à ce bel
à l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario), objectif.
le RDÉE Ontario s’est aussi fixé comme objec-
tif d’avoir une visibilité plus importante tant au Je vous souhaite une excellente lecture.
niveau national qu’international. La tenue des Jeux
Olympiques d’hiver à Vancouver en 2010 ouvre la
voie à de nombreuses possibilités pour l’Ontario.
Plusieurs ateliers ont d’ailleurs été organisés à
travers la province afin d’informer la communauté Nicole Sauvé
des opportunités d’affaires en français dans le cadre Directrice générale
des Jeux Olympiques. RDÉE Ontario

Le RDÉE Ontario a également intégré le comité

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 5


Mission

Le RDÉE Ontario favorise le développement


économique et l’employabilité afin d’assurer la
vitalité et la pérennité des communautés fran-
cophones de l’Ontario.

Vision
Le Réseau de développement économique et d’em-
ployabilité de l’Ontario appuie le développement Le RDÉE Ontario vise à être l’organisme in-
économique francophone en mettant à la disposition contournable en développement économique
des organisations locales toute une gamme de services pour les francophones en Ontario. Nous voulons
dans le but de stimuler la création d’emplois. nous démarquer en étant près des communautés
francophones et à la fois du gouvernement, par
Que ce soit dans le partage de ressources humaines, notre engagement dans la concertation et le par-
financières et matérielles, de pratiques exemplaires, de tenariat, et par notre innovation.
réseautage ou de veille stratégique, le RDÉE Ontario
contribue à créer un climat propice à l’épanouissement Nos valeurs
économique des francophones.
Alliances stratégiques
Le RDÉE Ontario veut positionner avantageusement Nous valorisons les alliances stratégiques. Tout
les francophones de l’Ontario au sein du corridor cana- en encourageant la participation active des
dien, faire la promotion de la valeur ajoutée du français membres de la communauté, nous favorisons
dans le développement économique et de l’importance la coopération, l’entraide, la collaboration, le
de l’industrie touristique dans la création d’emploi, et partage et le regroupement des forces vives et
outiller les communautés francophones afin qu’elles l’engagement des personnes, des institutions et
puissent développer leurs capacités communautaires des organisations.
dans le secteur.
Diversité culturelle
Depuis sa création, le RDÉE Ontario offre un appui Nous reconnaissons et respectons la diversité
aux communautés et à la création d’emplois durables qui compose la communauté francophone de
par le biais du développement de projets structurants. l’Ontario.
D’ici 2013, il compte offrir de l’appui aux gens d’af-
faires francophones afin d’appuyer aussi la création Culture de l’innovation
d’entreprises. Nous nous distinguons par notre créativité, no-
tre flexibilité, notre adaptabilité, nos pratiques
Interventions et appuis : et notre innovation en matière de développe-
• Stratégie de recherche et d’analyse ment économique.
• Stratégie de financement
• Stratégie de concertation Concertation continue
• Stratégie d’apprentissage organisationnel Nous favorisons la concertation au sein de la
• Stratégie de gestion et de partage des connaissances collectivité et avec divers partenaires.
• Stratégie de communication
• Stratégie de partenariat Reconnaissance
Nous reconnaissons les individus, partenaires,
Le RDÉE Ontario fait partie d’un réseau national, le gouvernements et entreprises qui soutiennent le
RDÉE Canada. Le RDÉE est présent dans neuf pro- développement économique des communautés
vinces et trois territoires, où souvent un organisme francophones de l’Ontario.
délégué parraine le RDÉE local. Chacun de ces or-
ganismes est indépendant et est constitué en unité de
travail. Certains d’entre eux s’activent en particulier
dans le créneau du développement de l’employabilité
et d’autres en plus dans le créneau économique.

6 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


EMPLOYÉS 2007-2008
Roch Archambault, Rachel Quesnel, Guy Robichaud, Annie Garant, Jean-Denis Barry, Robert Paiement,
Monique Hébert, Ian Sauvé (bénévole), Nicole Sauvé, Patricia Ricard, Micheline J. Groulx, Alain Royer,
Patrick Cloutier, Annie Dell, Chantal Gabriot, Lynne Maher, Yollande Dweme M. Pitta, Martine Plourde,
Francine Lecours, Patricia Gaspar, Marie-Eve LaRocque, Kathy Chaumont, Diane Kyd. Manquant sur la
photo : Pascal Samson, François Désormeaux.

CONSEIL D’ADMINISTRATION
Région du Centre-Sud-Ouest Les unités entrepreneuriales des collèges
Ernest Vaillancourt (Comté de Simcoe), président francophones de l’Ontario
Christiane Beaupré (Brampton), secrétaire Daniel Giroux (Les Entreprises Boréal, Collège
Jacques Kenny (Windsor) Boréal, Sudbury)

Région de l’Est Association française des municipalités


Denis Laframboise (Ottawa) de l’Ontario (AFMO)
Denis Thibault (Cornwall) Jean-Yves Lalonde (président des Comtés unis de
Diane Tittley (Hawkesbury) Prescott et Russell)

Région du Nord Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO)


Denis Bérubé (Kapuskasing) André Thibert (président du CCO)
Claude Mayer (Noëlville), trésorier Christine Beaudoin
Poste vacant Louis Grenier (directeur général du CCO)

Jeune dirigeant RDÉE Canada


Simon Lalande Simon Proulx, région de l’Est
Collin Bourgeois, région du Nord
Pascale Harster, région du CSO

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 7


Direction générale Direction régionale
Centre-Sud-Ouest
Nicole Sauvé Annie Dell
Directrice générale Directrice régionale
3349, chemin Navan 2, rue Carlton, bureau 1305
Ottawa (Ontario) K4B 1H9 Toronto (Ontario) M5B 1J3
Tél. : 613 834-1300, Téléphone : 416 596-0220
poste 221 Télécopie : 416 596-7968
Télécopie : 613 834-1346 adell@rdee-ont.ca
nsauve@rdee-ont.ca

Annie Garant Patricia Gaspar


Adjointe à la direction Adjointe régionale
et au C.A. 2, rue Carlton, bureau 1305
3349, chemin Navan Toronto (Ontario) M5B 1J3
Ottawa (Ontario) K4B 1H9 Téléphone : 416 596-0549
Tél. : 613 834-1300, poste 221 Télécopie : 416 596-7968
Télécopie : 613 834-1346 pgaspar@rdee-ont.ca
agarant@rdee-ont.ca

Roch Archambault Yollande Dweme M. Pitta


Directeur des Agente de développement
communications 2, rue Carlton, bureau 1305
3349, chemin Navan Toronto (Ontario) M5B 1J3
Ottawa (Ontario) K4B 1H9 Téléphone : 416 596-9917
Tél. : 613 834-1300, poste 224 Télécopie : 416 596-7968
Télécopie : 613 834-1346 ydwemempitta@rdee-ont.ca
rarchambault@rdee-ont.ca

Patrick Cloutier Chantal Gabriot


Contrôleur Agente de développement
3349, chemin Navan Suite Works
Ottawa (Ontario) K4B 1H9 92, avenue Caplan,
Tél. : 613 834-1300, poste 223 bureau 309
Télécopie : 613 834-1346 Barrie (Ontario) L4N 0Z7
pcloutier@rdee-ont.ca Téléphone : 705 719-7941
cgabriot@rdee-ont.ca

Robert Paiement Lynne Maher


Agent de développement Agente de développement
provincial 7515, prom. Forest Glade
3349, chemin Navan Windsor (Ontario) N8T 3P5
Ottawa (Ontario) K4B 1H9 Téléphone : 519 944-8284
Tél. : 613 834-1300, poste 229 Télécopie : 519 944-2598
Télécopie : 613 834-1346 lmaher@rdee-ont.ca
rpaiement@rdee-ont.ca

François Désormeaux Jean-Denis Barry


Directeur des services Agent de développement
3349, chemin Navan Collège Boréal, Campus Sud
Ottawa (Ontario) K4B 1H9 130, rue Dundas Est, bur. 406
Tél. : 613 834-1300, poste 225 Mississauga (Ontario)
Télécopie : 613 834-1346 L5A 3V8
fdesormeaux@rdee-ont.ca Téléphone : 905 277-8885
Télécopie : 905 277-3330
jdbarry@rdee-ont.ca

8 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


Direction régionale Direction régionale
Est Nord
Martine Plourde Guy Robichaud
Directrice régionale Directeur régional
3349, chemin Navan 531, av. Notre-Dame, 2e étage
Ottawa (Ontario) K4B 1H9 Sudbury (Ontario) P3C 5L1
Tél. : 613 834-1300 Téléphone : 705 560-1121
poste 227 Télécopie : 705 560-9699
Télécopie : 613 834-1346 grobichaud@rdee-ont.ca
mplourde@rdee-ont.ca

Diane Kyd Micheline J. Groulx


Adjointe régionale Adjointe régionale
3349, chemin Navan 531, av. Notre-Dame, 2e étage
Ottawa (Ontario) K4B 1H9 Sudbury (Ontario) P3C 5L1
Tél. : 613 834-1300, Téléphone : 705 560-1121
poste 227 Télécopie : 705 560-9699
Télécopie : 613 834-1346 mgroulx@rdee-ont.ca
dkyd@rdee-ont.ca
Marie-Eve LaRocque Rachel Quesnel
Agente de développement Agente de développement
72, rue Mechanic Ouest 531, av. Notre-Dame, 2e étage
Case postale 45 Sudbury (Ontario) P3C 5L1
Maxville (Ontario) K0C 1T0 Téléphone : 705 560-1121
Téléphone : 613 527-1430 Télécopie : 705 560-9699
Télécopie : 613 527-2569 rquesnel@rdee-ont.ca
melarocque@rdee-ont.ca

Kathy Chaumont Francine Lecours


Agente de développement Agente de développement
519, rue Principale Est 523, Route 11 Est
Hawkesbury (Ontario) Case postale 1647
K6A 1B3 Hearst (Ontario) P0L 1N0
Tél. : 613 632-7057 Téléphone : 705 372-0029
Télécopie : 613 632-7385 Télécopie : 705 372-2840
kchaumont@rdee-ont.ca flecours@rdee-ont.ca

Alain Royer Monique Hébert


Agent de développement Agente de développement
280, rue Metcalfe, pièce 505 531, av. Notre-Dame, 2e étage
Ottawa (Ontario) K2P 1R7 Sudbury (Ontario) P3C 5L1
Tél. : 613 236-1280 Téléphone : 705 560-1121
Télécopie : 613 230-8404 Télécopie : 705 560-9699
aroyer@rdee-ont.ca mhebert@rdee-ont.ca

Lynn de Montigny Poste vacant


Agente de développement Agent de développement
629, rue Division 111, rue Elgin, bureau 305
Bureau de MCF Sault-Sainte-Marie
Kingston (Ontario) K7K 4B7 (Ontario) P6A 6L6
Tél. : 613 547-6346 Téléphone : 705 759-9909
Télécopie : 613 530-2448 Télécopie : 705 759-8267
ldemontigny@rdee-ont.ca

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 9


Portes ouvertes Timmins 2007 Bonjour Timmins!

Cette première édition de Portes ouvertes Timmins La population de Timmins compte 43 000 ha-
est tombée à point puisque la ville se prépare à bitants dont plus de 48 % s’identifient comme fran-
célébrer plusieurs centenaires qui vont s’étaler sur cophone. Ces gens se distinguent dans plusieurs
quatre ans – soit de 2009 à 2012. secteurs tels que le développement économique, le
tourisme, la santé et l’éducation. En avril 2005, la
Les organisateurs avaient deux buts en tête. Le planification stratégique de la Ville de Timmins a
premier, mieux faire comprendre et apprécier formulé six recommandations. L’une d’elles est le
l’environnement local architectural et culturel besoin de développer une nouvelle stratégie pour
de cette ville du nord de l’Ontario. Le second, attirer des touristes francophones.
sensibiliser les gens à la valeur de leur patrimoine
bâti. Le samedi 15 septembre 2007, des bâtiments En septembre 2007, The Venture Centre/Le Centre
et des lieux historiques ont été envahis par le de développement a embauché une jeune stagiaire
grand public. Tous, tant les familles établies depuis pour démarrer le projet d’un an « Bonjour Tim-
plusieurs générations que les nouveaux arrivés, mins! » dont le mandat est de susciter l’intérêt des
ont exploré chaque coin, chaque pignon, chaque touristes francophones autant ailleurs en Ontario
étage, bref, une multitude de détails souvent pris que dans la province voisine, soit le nord-ouest
pour acquis ou nettement oubliés dans le brouhaha québécois. Voici le travail accompli :
du quotidien. Des édifices et des sites ont pris la
vedette. La prochaine édition est déjà en phase de La classification des services en français des
planification pour le 13 septembre 2008, ainsi que hôtels, auberges et restaurants, et des attraits
l’édition de Sudbury qui aura lieu dans la semaine touristiques
des 18 et 19 juillet 2008.
La classification se divisait en quatre catégories :
Le RDÉE Ontario a assuré la composante franco- 1. les outils promotionnels (site Web et dépliants),
phone, en participant activement à l’organisation 2. les outils utilisés sur place (menus, affiches et/ou
de la journée, au choix des sites ainsi qu’à la logis- guides),
tique et au déroulement de la journée même. 3. le français parlé (sur demande et en haute sai-
Le RDÉE Ontario a appuyé l’édition 2007 de Por- son),
tes ouvertes et l’appuie encore en 2008. 4. le service en français en tout temps (au quoti-
dien / au jour le jour).

La classification englobait 46 entreprises. Le


RDÉE Ontario a appuyé la jeune stagiaire dans la
sélection des entreprises et la rédaction des outils
servant au processus de classification. L’agente du
RDÉE Ontario siégeait au comité de gestion qui
assurait un suivi auprès de la stagiaire.

Recherche et pièce de théâtre Les Grands Fran-


cophones du Nord

En vue des nombreuses célébrations qui vont


marquer le centenaire de Timmins en 2012, cette
initiative vise à faire découvrir aux jeunes et aux
Partenaires : Musée de Timmins, The Venture aînés l’histoire des hommes et des femmes franco-
Centre/Le Centre de développement, Ville de phones qui ont marqué cette communauté.
Timmins, Corporation de développement écono-
mique de Timmins, Tourisme Timmins, Cham- Connaître notre passé nous permet de nous pen-
bre de commerce de Timmins, « Downtown cher sur l’avenir. Composée de trois étapes sur un
Timmins Business Improvement Association », horizon d’un an et demi, la première étape voit
« The Daily Press », Centre culturel Objibway les écoles secondaires faire des recherches. La
et Cri, ministère de la Culture, RDÉE Ontario. deuxième étape lancera un concours pour la créa-
tion d’une pièce de théâtre. L’étape finale verra une
troupe théâtrale communautaire monter cette pièce.

10 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


création de dépliants en français afin de promou-
voir Timmins et a aidé la jeune stagiaire à préparer
un kiosque de renseignements.

Forfait touristique francophone

Le RDÉE Ontario a participé à la création du for-


fait spécial « Esprit du Nord » qui comprend une
nuitée au centre de villégiature Cedar Meadows,
une tournée du parc faunique et une tournée en
français des centres Shania Twain et de Mine d’or.
Cedar Meadows rapporte qu’en date du 2 juillet
2008, 15 de ces forfaits, disponibles jusqu’au 31
août 2008, ont été vendus.

Partenaires : The Venture Centre/Le Centre de dé-


veloppement, Tourisme Timmins, RDÉE Ontario.

Le bilinguisme dans mon CV

Le projet vise à tenir des ateliers de sensibilisation


dans les écoles secondaires francophones et auprès
La stagiaire a consulté des gens dans le domaine des employeurs du comté de Simcoe afin de rensei-
du tourisme (comité consultatif), et a ensuite révisé gner les jeunes sur les possibilités d’emplois bilin-
et validé Les Grands Francophones du Nord auprès gues et, en contrepartie, informer les employeurs
de différents leaders communautaires : la Chambre sur la main-d’œuvre bilingue afin d’éviter l’exode
de commerce de Timmins, le Collège Boréal et des jeunes et de favoriser leur rétention dans le
la Corporation de développement économique de comté au terme de leurs études. Le RDÉE Ontario
Timmins. a appuyé la demande de financement faite par La
Clé d’la Baie, qui a résulté en une subvention de
Une première rencontre avec les conseils scolaires 10 000 $ consentie par la Fondation franco-
est prévue pour juillet 2008, ainsi qu’une rencontre ontarienne.
avec la troupe « Les maringouins du Nord ».
Partenaires : écoles secondaires francophones du
Inspiré de pièces historiques telles L’Écho d’un comté de Simcoe, Fondation franco-ontarienne,
peuple et le Paradis du Nord, cette phase de employeurs du secteur du tourisme, RDÉE Onta-
« Bonjour Timmins! » veut enseigner, inspirer et rio.
valoriser l’histoire des francophones afin d’inciter
les gens d’ici et d’ailleurs a découvrir les pionniers Croix de Champlain
de chez nous. Cette phase du projet promet des (Penetanguishene)
retombées économiques importantes, en plus d’une
mise en valeur du patrimoine culturel. Appui à La Clé d’la Baie en Huronie pour la créa-
tion d’un consortium afin de ré-ériger une croix et
Participation à des salons de loisir, des exposi- d’effectuer des travaux de soutènement du littoral
tions touristiques au lieu où Champlain a accosté pour rencontrer les
Hurons. Un centre d’interprétation est une possi-
En avril 2008, par l’entremise de « Bonjour Tim- bilité.
mins! », des représentants de la Ville de Timmins
ont assisté au Salon Loisirs, camping, chasse et pê- Partenaires : La Clé d’la Baie en Huronie, Ville
che, à Rouyn-Noranda afin d’inciter les Québécois de Penetanguishene, comté de Tiny, paroisse
à venir visiter Timmins. Les nombreux visiteurs Sainte-Anne, Club Richelieu de Penetanguishene,
au kiosque ont montré de l’intérêt en demandant RDÉE Ontario.
des renseignements et en posant toutes sortes de
questions. Environ 10 000 personnes ont visité ce
salon de loisirs. Le RDÉE Ontario a collaboré à la

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 11


Parc historique le long néficier d’une expérience de travail, on retrouve la
de la rivière Humber (Toronto) préparation et la livraison de bois de chauffage, la
cueillette des boîtes bleues, ainsi que des contrats
Appui à la demande de financement faite par la So- de travail manuel temporaires (construction sim-
ciété d’histoire de Toronto pour la coordination du ple, entretien paysager, déblaiement de la neige,
projet de création d’un parc historique (avec centre installation physique lors d’activités communautai-
d’interprétation) le long de la rivière Humber res et bien d’autres).
décrivant les origines autochtones, françaises et
anglaises de Toronto. Intégration de ce projet dans Depuis quelques années, les Entreprises Forma-
le plan tripartite (municipal, provincial, fédéral) de Jeunes (EFJ) constatent qu’une bonne partie des
développement des rives de Toronto. Une subven- clients desservis par la région, dont plusieurs
tion de 90 000 $ a été octroyée par la Fondation jeunes femmes, n’ont pas tous accès aux services
Trillium de l’Ontario (FTO). offerts étant donné l’effort physique qu’exigent la
plupart des activités aux EFJ. Suite à une démar-
Partenaires : Association of Heritage Associa- che d’identification d’opportunités, les entrepri-
tes, les Mississaugas de la rivière Credit, RDÉE ses ont décidé d’ajouter un volet de production
Ontario. alimentaire. Les entreprises Forma-Jeunes veulent
développer ce nouveau service afin d’offrir un plus
grand éventail d’expériences de travail aux jeunes
Francophonie en fête (Toronto) afin de les outiller davantage face aux réalités
du marché du travail et afin de les exposer à des
Appui à la demande de financement, faite auprès
expériences de travail variées et ainsi augmenter le
du Conseil des arts de l’Ontario et de la Déléga-
développement de la main-d’œuvre de la région.
tion du Québec, pour l’organisation d’un festival
francophone d’envergure et la création d’une
Le RDÉE Ontario a participé aux démarches du
structure permanente, et la rédaction du rapport
comité d’appui qui a procédé à l’évaluation des
d’étape exigé par la Fondation Trillium de l’Onta-
services existants et étudié la possibilité de déve-
rio (FTO). La Délégation du Québec a consenti 10
lopper d’autres projets et partenariats afin d’être
000 $ pour le projet, tandis que le Conseil des arts
en mesure de fournir une main-d’œuvre stable et
de l’Ontario y a investi 15 000 $.
de qualité dans la communauté de Hearst et les
environs.
Partenaires : Conseil des arts de l’Ontario, Délé-
gation du Québec, Salon du livre de Toronto, La
Suite à l’identification de nouvelles opportunités,
FTO, RDÉE Ontario.
les Entreprises Forma-Jeunes ajoutent un nouveau
volet de production alimentaire. Ce nouveau volet
Festival de l’entrepreneur offrira à 10 nouveaux participants une formation
francophone de Toronto qui leur servira de tremplin vers l’employabilité.

Appui à l’organisme qui s’emploie actuellement Partenaires : Entreprises Forma-Jeunes, Centre


à établir des partenariats communautaires dans le de consultation à l’embauche des jeunes, Roue du
but de créer un festival qui permettra aux entrepre- développement, Corporation de développement
neurs francophones de présenter leurs produits et économique Nord-Aski, RDÉE Ontario.
de se faire connaître.
Défi plan d’affaires
Partenaires : Regroupement des gens d’affai-
res africains-canadiens de Toronto (RGAACT), Un projet qui encourage l’entreprenariat chez les
ministère du Tourisme, Centre de développement jeunes par le biais du concours de plan d’affaires
économique et social (CEDES), RDÉE Ontario. régional. Ce projet leur donne les outils et les
ressources nécessaires afin de produire un plan
Les Entreprises Forma-Jeunes d’affaires qui pourrait leur servir à démarrer une
entreprise de leur choix.
Les Entreprises Forma-Jeunes (EFJ) offrent à
des participants âgés de 15 à 24 ans l’occasion Partenaires : SADC Supérieur-Est (Wawa)
d’acquérir des compétences et des habiletés de
travail par le biais de divers types d’expériences de
travail. Parmi les activités leur permettant de bé-

12 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


Partenaires : Centre communautaire francophone
de Windsor Essex Kent (Place Concorde), La Fon-
dation Trillium de l’Ontario, RDÉE Ontario.

Table de concertation de la région


Windsor-Essex (Comité Franco
Info)

Les rencontres du Comité Franco Info sont organi-


sées et présidées par le RDÉE Ontario. Les mem-
bres se rencontrent au moins quatre fois par année
afin de discuter des services, projets et program-
Camp Entreprises Jeunesse mes offerts en français dans la région. S’ils iden-
tifient des lacunes à combler ou des améliorations
• Camp jeunes entrepreneurs au Camp Cadanac à à apporter aux services ou programmes, le comité
Moonbeam en informe les personnes, organismes ou agences
• Camp entreprises jeunesse au Centre écologique responsables. Ce comité permet aux organismes de
à Mattawa réseauter entre eux.

Il s’agit d’un camp unique en son genre et d’une Partenaires : ACFO régionale Windsor-Essex,
expérience excitante dans le monde des affaires Centre de ressources Emploi-Windsor, Centre d’al-
pour les jeunes de 9 à 16 ans. Les deux camps phabétisation « Alpha mot de passe », Centre de
régionaux sont organisés par les SADC des régions toxicomanie et santé mentale, Centre communau-
qui couvrent quasiment tout le nord est de l’Onta- taire francophone de Windsor Essex Kent (Place
rio de Greenstone à Mattawa. Concorde), Collège Boréal, La Fondation Trillium
de l’Ontario (FTO), Place de Partage, ministère des
Les participants étaient exposés aux composantes Affaires civiques et de l’Immigration de l’Ontario,
du monde des affaires : l’élaboration d’un plan Clinique juridique bilingue Windsor-Essex, Société
d’affaires, le développement de produits ou servi- d’aide au développement des collectivités (SADC),
ces, la mise en marché et la vente. Le camp offrait RDÉE Ontario.
en même temps du divertissement tel que des
activités en plein air et des jeux de groupe.
Plan d’activités stratégique du
Le rôle du RDÉE Ontario était d’appuyer le re- Centre communautaire franco-
crutement de participants francophones et l’offre phone de Windsor Essex Kent Inc.
d’ateliers en français. Le camp des ados a eu lieu (Place Concorde)
du 9 au 13 juillet 2007 et le camp des jeunes a eu
lieu du 16 au 20 juillet 2007. Au total, 72 partici- Depuis sa création en 1990, le Centre commu-
pants ont participé à cette quatrième édition. nautaire francophone Windsor, Essex, Kent
(CCFWEK-Place Concorde) offre un lieu de
Partenaires : les SADC de la région du Nord Est convergence et de rencontre, un centre multiser-
de l’Ontario, SADC North Claybelt (Kapuska- vices privilégié dans lequel plusieurs organismes
sing), SADC Supérieur-Est (Wawa), SADC NECO ont choisi de louer des espaces. Cette vitrine de
(North Bay), RDÉE Ontario. la francophonie est admirablement positionnée, et
attire chaque année des milliers de personnes aux
Place de Partage diverses et multiples activités communautaires,
sociales, culturelles, récréatives et même commer-
Le RDÉE Ontario aide ce nouvel organisme à se ciales : camps d’été, cours pour adultes, soins de
développer et à se faire connaître auprès des autres santé, activités sociales pour les aînés et bien plus
organismes de la région et auprès des bailleurs encore. Le RDÉE Ontario et plusieurs organismes
de fonds. Le RDÉE Ontario l’aide à établir de francophones, ainsi que le Conseil scolaire de
nouveaux partenariats dans la communauté franco- district des écoles catholiques du Sud-Ouest, choi-
phone et à renforcer ses capacités en l’appuyant et sissent d’investir dans ce lieu non seulement pour
en lui fournissant les documents nécessaires à ses y louer des espaces mais aussi pour entretenir une
demandes de financement. bonne collaboration avec la Place Concorde.

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 13


Le ministère du Patrimoine canadien a accordé un aspirations.
appui financier considérable de 70 000 $ à Place
Concorde afin qu’il puisse réaliser son projet spé- Partenaires : ACFO Windsor-Essex, Centre d’al-
cial de réorganisation et de redressement. phabétisation « Alpha Mot de Passe », Centre de
ressources Emploi-Windsor, Collège Boréal, Cen-
Une planification stratégique a permis de faire le tre communautaire francophone de Windsor Essex
point sur la situation, d’entreprendre une consul- Kent Inc. (Place Concorde), conseils scolaires,
tation qualificative auprès des leaders, de valider Société d’aide au développement des collectivités
la vision, la mission et le mandat de l’organisme, (SADC), RDÉE Ontario.
d’en préciser les orientations stratégiques (com-
munication, programmation, commerce, admi- Planification stratégique de la
nistration et gestion) et de déterminer les projets communauté francophone de
prioritaires pour chacun de ces axes. On a égale-
ment établi la liste des partenaires financiers ainsi Windsor, Essex, Chatham-Kent
qu’un plan de campagne de financement. Le RDÉE
Ontario a aidé la Place Concorde à effectuer sa pla- S’inspirant de la concertation établie dans le cadre
nification stratégique et appuie les projets prioritai- du « Plan Vision 2003 » et des données statistiques
res qui ont été retenus au terme de la planification. de 2006, les participants réévaluent la planification
dans le but de se doter d’une vision concrète et
Suite à la planification, une campagne a été lancée, rassembleuse, de déterminer les problématiques,
Place Concorde – c’est à nous, qui a rapporté plus d’explorer des solutions et de transformer les idées
de 390 000 $ en peu de temps, afin de pallier aux prioritaires en actions propres à rassembler la
difficultés financières. communauté. Une autre rencontre est prévue pour
le mois de juin afin de terminer et de valider le
Partenaires : La Fondation Trillium de l’Ontario rapport final.
(FTO), Patrimoine canadien, Art du développe-
ment, RDÉE Ontario. Camp des jeunes leaders

Un camp semblable à celui dont bénéficie déjà la


communauté anglophone sera offert à la commu-
nauté francophone grâce à une subvention de la
Fondation Trillium de l’Ontario (FTO) qui a per-
mis la traduction de tous les documents. Des béné-
voles francophones seront formés pour travailler
au camp dont les jeunes de la région du Niagara
pourront désormais profiter chaque année.

Partenaires : ACFO Niagara, FTO, RDÉE Onta-


rio.
Photo : Raymond Clavette (vice-président de la
campagne et trésorier de Place Concorde), Didier
Marotte (directeur général de Place Concorde), Jeunesse action Prescott et Rus-
Lynne Maher (bénévole de la campagne et agente sell
de développement du RDÉE Ontario) et Jacques
Kenny (président de la campagne et président de Jeunesse action Prescott et Russell (JAPER) est
Place Concorde). un organisme en voie d’être incorporé qui vise
à regrouper les jeunes âgés de 16 à 35 ans pour
Coopérative jeunesse de services s’assurer qu’ils soient vus et entendus. Suite à une
rencontre avec ses partenaires en janvier 2008,
(CJS)
JAPER a organisé son rassemblement jeunesse
annuel pour les jeunes francophones de Prescott et
Collaborer avec le Conseil de la coopération de
Russell.
l’Ontario afin de mettre sur pied une coopérative
jeunesse de services dans la région. Le but de
Une centaine de jeunes francophones ont participé
la coopérative est de favoriser chez les jeunes
au rassemblement jeunesse, tenu le samedi 29 mars
une prise de conscience de leurs capacités et de
dernier. Une dizaine de kiosques étaient sur place
leur responsabilité collective afin qu’ils puissent
afin de diffuser de l’information et des ressources
transformer leur milieu selon leurs besoins et leurs

14 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


pertinentes à la jeunesse francophone. Les ob- simulation pendant un semestre entier au cours
jectifs du rassemblement étaient de regrouper les duquel une classe de 12e année sera jumelée à une
jeunes de 16 à 35 ans afin de favoriser le réseau- autre classe dans une autre partie du monde. L’ob-
tage, de transmettre de l’information concernant jectif de l’initiative est d’établir une coentreprise
l’environnement, l’implication communautaire et d’import-export. Un prix de 1 500 $ a été remis à
le démarrage d’entreprises, et de faire connaître un jeune.
JAPER davantage. JAPER est actif dans les Com-
tés unis de Prescott et de Russell depuis l’année Partenaires : École secondaire Pierre Elliot Tru-
2007. Le RDÉE Ontario, qui appuie JAPER depuis deau de Markham (immersion française), Jeunes
ses débuts, a siégé au comité organisateur du ras- entreprises Canada, RDÉE Ontario.
semblement jeunesse 2008.
Changer ma communauté en dix
Partenaires : Commission de formation de ans – une étape à la fois
l’Est-ontarien, Centre de services aux entreprises,
ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et Changer ma communauté en dix ans est un projet
des Affaires rurales de l’Ontario, Conseil de la rassembleur pour les étudiants francophones du
coopération de l’Ontario, Université de Guelph - Collège catholique Samuel-Genest et pour la com-
Campus d’Alfred, La Cité Collégiale - Campus de munauté environnante. Cette initiative, lancée dans
Hawkesbury, Caisse populaire d’Alfred Ltée, Cen- l’année scolaire 2004-2005, a permis aux jeunes
tre de services à l’emploi de Prescott et Russell, les d’identifier des causes qui les préoccupent au sein
comptoirs Subway de Prescott et Russell, Bureau de leur communauté et de réaliser des projets con-
de santé de l’Est-ontarien, École secondaire catho- crets qui répondent aux besoins de la communauté.
lique de Rockland, Banque Scotia de Hawkesbury, Cette année, Changer ma communauté en dix ans
magasin Canadian Tire de Hawkesbury, ValuMart a permis aux jeunes de planifier et mettre en œuvre
d’Alfred, Studio VJL, TYPS, RDÉE Ontario. des actions bénévoles dans la communauté afin
d’apporter des changements positifs. Cette année,
Globe un cours de leadership a été offert à 25 étudiants
et plus de 12 projets communautaires jeunesse ont
vu le jour au Collège catholique Samuel-Genest,
tels que la Franco-fête, une tournée de la commu-
nauté, Un cœur pour un enfant, une marche pour
les diabétiques, etc. De concert avec les partenaires
du projet, le RDÉE Ontario a appuyé la réalisation
de cette initiative jeunesse au sein de cette école
francophone.

Partenaires : Collège catholique Samuel-Genest,


Centre de ressources communautaires Overbrook
Forbes, Conseil de la coopération de l’Ontario,
Ville d’Ottawa, Centraide Ottawa, Conseil des
écoles catholiques de langue française du Centre-
Est, RDÉE Ontario.

Coopérative funéraire
de l’Est-ontarien

La Coopérative funéraire de l’Est-ontarien a pour


mission de répondre aux besoins réels de ses mem-
bres et de la population dans le domaine funéraire,
Photo : Yollande Dweme M. Pitta, agente de par l’offre de produits et de services de haute
développement du RDÉE Ontario et Laura Lui, qualité et respectueuse des orientations personnel-
gagnante du prix « Meilleure gestionnaire d’entre- les de chacun.
prise en français ».
Afin de poursuivre la création de cette entreprise
Appui du programme GLOBE qui consiste en une coopérative, le Conseil de la coopération de

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 15


l’Ontario, appuyé par le RDÉE Ontario, a offert un
atelier sur la Roue du développement aux membres
du comité de la coopérative funéraire en septembre
2007. Les membres visent présentement à identi-
fier des marchés cibles pour le développement de
leurs services.

Partenaires : Caisse populaire Rideau, Conseil de


la coopération de l’Ontario, Coopérative funéraire
de l’Outaouais, ACFO Ottawa, RDÉE Ontario.

Mon expérience compte


(Connexion compétence)

Le projet visait à donner des ateliers pendant une


période de huit mois sur les compétences propres
à l’employabilité et à l’entrepreneuriat à 12 jeunes
femmes âgées de 18 à 30 ans ayant abandonné
leurs études secondaires avant d’obtenir leur
diplôme. Le RDÉE Ontario a appuyé la demande
de financement, qui a permis d’obtenir 147 000 $
de Service Canada pour que ces jeunes femmes
retournent aux études ou accèdent au marché du
Photo : Justin Payette, électricien.
travail.

Partenaires : Service Canada, RDÉE Ontario. Mon premier emploi

Dans les tranchées, sans aucune mise en scène,


Destination carrières Ontario plus d’une cinquantaine de jeunes adolescents âgés
entre 14 et 17 ans racontent avec humour et émo-
Le site Web Destination carrières Ontario
tions le déroulement d’une journée au travail, dans
www.destination-carrieres.on.ca a été conçu afin
le cadre de la 2e série télévisuelle Mon premier
que les jeunes francophones de l’Ontario puissent
emploi.
consulter un répertoire de profils de jeunes de la
province qui les aide à accéder à une carrière pro-
Par le biais de témoignages marquants et de cap-
fessionnelle passionnante et prospère.
sules dynamiques, les jeunes téléspectateurs de 9
à 12 ans peuvent s’identifier aux jeunes employés
Le site Web met en vedette 50 personnages réels
novices qui vivent des défis et des aventures
qui parlent de leurs carrières et qui agissent en
émouvantes. La série de 13 épisodes leur permet
tant que mentors virtuels. Chaque profil présente
également de connaître la diversité des emplois en
et explique le plan de formation suivi (secondaire,
Ontario et l’importance du français sur le marché
collégial, universitaire et professionnel (apprentis-
du travail.
sage).

Destination carrières Ontario aide les étudiants


francophones de niveau secondaire à mieux
comprendre et à planifier les étapes à suivre pour
atteindre leurs objectifs professionnels. Afin de
Produite par Balestra, la série télévisuelle, diffusée
favoriser la participation des jeunes employés
sur les ondes de TFO en janvier 2008, a été agré-
franco-ontariens, le RDÉE Ontario a aidé à re-
mentée par les magnifiques caricatures du célèbre
cruter des jeunes participants, en provenance des
bédéiste et père du personnage Gargouille, Tristan
quatre coins de la province.
Demers. Suite à son succès retentissant, un site
Web complémentaire à MPE a été créé par Bales-
Les partenaires principaux sont : la Télévision
tra www.tfo.org/mpe. Le RDÉE Ontario a permis
éducative et culturelle de l’Ontario français (TFO),
d’identifier des jeunes franco-ontariens intéressés à
Learning Agents Inc., Industrie Canada, RDÉE
faire partie de la série Mon premier emploi. Marie-
Ontario.

16 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


Eve LaRocque du RDÉE Ontario a participé à la d’aliments pour le déjeuner et des rabais sur tous
session de clavardage MPE en direct. leurs achats à la coopérative, et dès la rentrée de
septembre, leur offrira un éventail de fournitures
Partenaires : Balestra, Télévision éducative et scolaires.
culturelle de l’Ontario français (TFO), Fonds de
la radiodiffusion et des nouveaux médias de Bell, Partenaires : Conseil de la coopération de l’On-
RDÉE Ontario. tario, Caisse Populaire de Lafontaine-Perkinsfield,
RDÉE Ontario, journal Le Goût de Vivre, La Clé
La première coopérative en milieu d’la Baie en Huronie.
scolaire à Barrie
Karibu Canada
Au cours de l’année scolaire 2007-2008, les élèves
de 9e et de 11e de monsieur Christian Lapalme, L’Association Karibu Canada est formée en
enseignant du cours d’Introduction aux affaires à majorité de femmes professionnelles, motivées
l’École Secondaire catholique Nouvelle Alliance et bien déterminées à promouvoir l’intégration
de Barrie, ont bénéficié d’ateliers complémentai- et l’épanouissement des immigrants (nouveaux
res en démarrage d’entreprises. Ils ont ainsi eu arrivants et néo canadiens) dans divers domaines
l’occasion d’accueillir monsieur André Brisebois, de la société.
coordonnateur des programmes Jeunesse pour le
Conseil de la coopération de l’Ontario, qui leur a Suite à une session de planification stratégique,
présenté le système coopératif et les Coopératives les membres de Karibu Canada visent à déve-
jeunesse de services. lopper des projets jeunesse afin de répondre aux
besoins des familles immigrantes francophones de
la région d’Ottawa. Un plan d’action a été déve-
loppé par le groupe. Le RDÉE Ontario a appuyé la
recherche de partenaires et de financement dans la
région d’Ottawa.

Partenaires : Karibu Canada, École élémentaire


catholique Sainte-Geneviève, RDÉE Ontario.

Consultations TOP

Suite au partenariat entre la Commission de forma-


tion de l’Est-ontarien (CFEO) et le RDÉE Ontario,
trois consultations communautaires bilingues ont
Photo : Gaston Lamoureux, professeur du cours été tenues les 9, 10 et 11 novembre derniers afin
d’Initiation aux affaires et membre du comité ini- d’identifier les tendances, opportunités et priorités
tiateur, accompagné d’élèves membres du comité. des comtés de Stormont, Dundas, Glengarry et
de Prescott et Russell. Au préalable, un sondage
La Clé d’la Baie en Huronie s’est avérée un parte- effectué en ligne a permis à 62 répondants d’iden-
naire très actif du projet, et c’est dans le cadre de tifier six tendances prioritaires. Plus de 70 repré-
son programme Partenariat Jeunesse que madame sentants de ministères et paliers gouvernementaux,
Mylène Feytout, agente de développement des pro- du secteur des affaires et de l’éducation et des
jets Jeunesse, a accompagné le groupe dans toutes intervenants communautaires ont participé aux
les phases de développement du projet et que consultations afin d’aborder les enjeux prioritaires
madame Chantal Gabriot, agente de développe- du milieu du travail local.
ment du RDÉE Ontario, l’a aidé à décortiquer un
plan d’affaires. Ces deux interventions tombaient D’après les informations sur le marché du travail
à point car ces élèves concoctaient justement la et les renseignements recueillis auprès de ses
création d’un projet de coopérative scolaire. partenaires, la Commission de formation de l’Est-
ontarien a présenté des données de recensement
Durant ces derniers mois, une étape après l’autre, relatives aux enjeux majeurs du marché du travail.
leur projet de coopérative scolaire s’est développé À la suite des consultations communautaires, un
et la coopérative de Barrie a ouvert ses portes. plan d’action a été élaboré par la Commission de
Elle offre aux élèves de l’école plusieurs choix formation de l’Est-ontarien afin de répondre aux

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 17


préoccupations locales. Le RDÉE Ontario a assuré Partenaires : École secondaire catholique de
la diffusion des consultations et la participation Casselman, Centre de santé communautaire de
d’organismes francophones dans les régions de l’Estrie, Sports échange Outaouais, Club Optimiste
SDG et P-R. de Casselman, Gendarmerie Royale du Canada,
RDÉE Ontario.
Partenaires : Commission de formation de l’Est-
ontarien, RDÉE Ontario. Eco Ambassadeurs

Comité de la galerie des murales Francophones pour un Environnement Durable


de St-Isidore (FED) veut former les jeunes comme les adultes en
leur transmettant des connaissances en environne-
Le comité de la galerie des murales de St-Isidore ment, et les initier à la bonne compréhension et au
vise à raconter les 129 années d’histoire de la com- respect de la nature afin de favoriser son renouvel-
munauté à travers le développement de murales lement. C’est ce que FED, Francophones pour un
patrimoniales et historiques. Une première murale, Environnement Durable, va faire en donnant des
L’avenir sur les traces du passé a été inaugurée en formations sur les trois principaux thèmes que
juin 2006. L’artiste Pierre Hardy a réalisé l’œuvre. sont : le changement climatique, la gestion des
Le comité prévoit inaugurer sa deuxième murale, déchets solides et la conservation. Ainsi, les parti-
« Victoire », en juin 2008. cipants auront acquis les compétences nécessaires
pour participer activement à l’action nationale et
Le comité de la galerie des murales de St-Isidore, locale en matière de maintien d’un environnement
appuyé du RDÉE Ontario, a entamé les étapes de sain.
développement du projet, fait une recherche de
financement, développé des partenariats et assuré
une visibilité régionale pour la communauté.

Les partenaires principaux sont : le ministère


de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires
rurales de l’Ontario, la Commission de formation
de l’Est-ontarien, la Municipalité de La Nation,
l’École élémentaire catholique de St-Isidore,
RDÉE Ontario.

Sports et plein air

Le projet Sports et plein air, entamé depuis février Photo : Nadine Tkatcheuskaia, élève conseillère;
2007, a permis à une dizaine de jeunes ciblés de Danid Ip Yam, professeur; Kathleen Wynne,
participer à six ateliers de formation et à diverses Ministre de l’Éducation et députée provinciale de
activités sportives à l’extérieur de l’École se- Don Valley Ouest; Jean-Luc Bernard, directeur de
condaire catholique de Casselman. La formation l’Éducation du CSDCSO; Annie Dell, directrice
était offerte par Marie-Eve LaRocque du RDÉE régionale du RDÉE Ontario - région Centre-
Ontario. En lien avec les professionnels du milieu, Sud-Ouest; Yollande Dweme M. Pitta, agente de
l’école a planifié une série d’ateliers visant à in- développement du RDÉE Ontario; Yves Francis
culquer de nouvelles compétences et des compor- Danteu, directeur général de FED; Raymond
tements coopératifs et à permettre aux jeunes de Fredette, représentant de la Fondation Trillium de
jouer un rôle dans l’organisation de projets et la l’Ontario (FTO).
prise de décision.
Le 17 juin 2008 a eu lieu à l’école secondaire
La deuxième phase du projet Sports et plein air Etienne Brûlé le lancement du projet Eco ambassa-
est la mise sur pied d’une entreprise de location deurs, conçu et élaboré par Francophones pour un
d’équipements sportifs, avec les jeunes à l’école. Environnement Durable Toronto (FED), parrainé
Le RDÉE Ontario a siégé au comité organisateur par le RDÉE Ontario et financé sur deux ans par la
et a offert une formation sur le développement de Fondation Trillium de l’Ontario, pour un montant
projets aux jeunes étudiants. de 90 000 $. De nombreuses personnalités sont
venues assister à cet événement, dont monsieur

18 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


Jean-Luc Bernard, directeur de l’Éducation du Il a aussi contribué à la préparation et à la pro-
CSDCSO, Madame Kathleen Wynne, Ministre de grammation de l’événement.
l’Éducation et députée provinciale de Don Valley
Ouest et monsieur Raymond Fredette, représentant Partenaires : Réseau des femmes francophones de
de la Fondation Trillium de l’Ontario (FTO). Timmins, The Venture Centre/Le Centre de déve-
loppement, de nombreux commanditaires locaux,
Pour plus de détails sur Eco ambassadeurs, visitez RDÉE Ontario.
le www.ecoambassadeurs.org.
Table de concertation d’Ottawa
Conférence entre ELLES 2008 (Concert’ACTION)
La journée qui avait pour but l’épanouissement des Le but de la table de concertation est de se donner
femmes francophones a été couronnée d’un franc un outil de concertation régional et d’appuyer le
succès le 9 février 2008. promoteur (ACFO d’Ottawa) dans la tenue de
rencontres mensuelles afin d’échanger sur les
La conférence avait pour but de rassembler les projets en cours et les activités francophones dans
femmes et les filles francophones du milieu des la région d’Ottawa. Cette table permettra d’établir
affaires de la région pour une journée afin de leur un solide réseau et donnera naissance à un projet
donner l’occasion de profiter de divers ateliers concerté d’annuaire francophone pour Ottawa
autant sur le développement professionnel que per- (bottin des ressources et organismes francopho-
sonnel. La diversité parmi les participantes inspire, nes). Ce projet renforcera la vitalité communau-
informe et favorise l’échange et l’établissement de taire et économique de la région. De plus, les gens
nouveaux contacts. ont exprimé le besoin d’avoir un profil socioécono-
mique et une identification des besoins prioritaires
des francophones dans la région. L’ACFO a donc
repris le flambeau avec sa table Concert’ACTION
qui se tient à Ottawa et qui donne l’occasion aux
organismes d’échanger et de partager ces projets.

Partenaires : ACFO Ottawa, Muséoparc Vanier,


l’Université d’Ottawa, Ville d’Ottawa, Rogers
télécommunautaire, Fédération des ainés franco-
phones de l’Ontario (FAFO), La Nouvelle Scène,
Office des affaires francophones, Patro d’Ottawa,
Réseau des services de santé en français de l’est
Pandora Topp. Photo de Jules Villemaire. de l’Ontario, La Cité collégiale, Monuments de la
francophonie d’Ottawa, Centre des services
C’est au Centre de villégiature Cedar Meadows communautaires de Vanier, Hôpital Montfort, Re-
à Timmins que 125 participantes se sont données groupement des organismes du patrimoine franco-
rendez-vous afin de s’outiller pour mieux profiter ontarien (ROPFO), RDÉE Ontario.
de la vie au quotidien, tant au niveau personnel
qu’au niveau professionnel. Maison de la francophonie
(Toronto)
Les principaux sujets de discussion cette année
ont touché l’estime de soi et l’attraction du succès, Poursuite avec trois autres partenaires (le Centre
avec l’invitée d’honneur Christine Michaud, chro- francophone de Toronto, le Collège Boréal et La
niqueuse littéraire de l’émission Salut Bonjour! Passerelle) des démarches visant l’établissement
Weekend. Pour clôturer la journée, le Café Piaf d’une Maison de la francophonie à Toronto. De
mettant en vedette la chanteuse Pandora Topp a 2005 à 2007, on a effectué une étude des besoins et
émerveillé les invitées avec son interprétation des une étude de faisabilité, et établi un cadre straté-
chansons de la chanteuse légendaire Édith Piaf. gique. Au cours de l’année 2007-2008, le RDÉE
Ontario a procédé aux demandes du financement
Le RDÉE Ontario a facilité l’organisation, le choix nécessaire à l’actualisation du cadre stratégique.
du contenu et la logistique, en plus de contribuer Ainsi, on a demandé des fonds à la Fondation
au financement de l’événement afin de susciter Trillium de l’Ontario (FTO) afin d’engager une
l’investissement par d’autres partenaires financiers.

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 19


personne pour coordonner le projet, et à Patrimoi- Rangée du bas : Ernest Vaillancourt (président
ne canadien pour élaborer une étude de gouver- de la Table de concertation et président du RDÉE
nance et organiser des rencontres communautaires Ontario), Josée Lefebvre (chef régional du Collège
dans le but de solliciter la participation de la com- Boréal de Barrie), Patricia Pommet (administra-
munauté de Toronto. Le projet a reçu 144 800 $ de trice du centre d’activité française, La Clé d’la
la FTO (sur deux ans) et 25 000 $ de Patrimoine Baie), Peter Hominuk (directeur général de La Clé
canadien. d’la Baie), Jean Guy Vallière (directeur de Valdech
Inc.).
Partenaires : La Fondation Trillium de l’Ontario
(FTO), Patrimoine canadien, Centre francophone Appui de la Table de concertation dans sa démar-
de Toronto, Collège Boréal, La Passerelle, RDÉE che de planification communautaire afin de favo-
Ontario. riser la communication, le partage des ressources
et le renforcement des capacités de la communauté
Centre écologique de la Mer francophone.
Douce (CEMD)
Partenaires : ACFO Huronie, Société d’aide au
Participation active à la relance du centre écolo- développement des collectivités (SADC) de Mi-
gique dont l’objectif est de soutenir les initiatives dland, Valdech inc., Centre écologique de la Mer
de développement économique durable à caractère Douce, Collège Boréal, La Clé d’la Baie, Centre
écologique dans le comté de Simcoe. Pour remettre d’activités françaises, Caldech, RDÉE Ontario.
l’organisme sur pied, on a formé un comité de
travail et fourni de l’appui technique. Ces mesures Radio francophone d’Ottawa
ont permis de recruter un nouveau conseil d’ad-
ministration pour l’organisme, qui a fait faire une Le RDÉE Ontario a aidé au démarrage et à la créa-
étude de marché de proximité dans le cadre de la tion d’un poste de radio reflétant les intérêts et les
Roue du développement et d’un programme du aspirations des francophones vivant en sol ontarien
Centre for Community Enterprise (CCE), en vue dans la région de la Capitale nationale par l’entre-
de l’établissement d’une coopérative de production mise d’une programmation généraliste reposant sur
agricole biologique. cinq volets : l’économie, l’information, le divertis-
sement, l’éducation, la promotion du français. La
Partenaires : La Clé d’la Baie, Collège Boréal, radio vise à créer une interactivité sociale à travers
La Fondation Trillium de l’Ontario (FTO), Art du la participation des communautés à la concep-
développement, Centre for Community Enterprise tion, à l’élaboration, à la production d’émissions
(CCE), RDÉE Ontario. radiophoniques multithématiques et interdiscipli-
naires pour une meilleure prise en charge de leur
Table de concertation du comté destin. Le RDÉE Ontario a accompagné la radio
au démarrage en le structurant : réalisation d’un
de Simcoe cadre logique, d’un plan stratégique et d’un plan
d’action, renforcement de la gouvernance, de la
gestion et du conseil d’administration, et création
d’outils de travail. À ce jour, un site Web et une
étude d’intérêt ont été réalisés. Aussi, un premier
financement a été obtenu. La radio est en attente
d’une décision du CRTC.

Partenaires : Centre des services communautaires


de Vanier, ACFO Ottawa, Patrimoine canadien, La
Fondation Trillium de l’Ontario (FTO), Regroupe-
ment des gens d’affaires d’Ottawa, La Fondation
franco-ontarienne, les Caisses populaires d’Ot-
Rangée du haut : Lois Irvine (coordonnatrice tawa, Ville d’Ottawa, l’Université d’Ottawa, La
SADC de Midland), Monique Clairet (présidente Cité collégiale, l’Hôpital Montfort, Mouvement
du C.E.M.D.), Julie Bellehumeur (coordonnatrice des intervenants en communication radio de l’On-
Service à l’enfance), Lionel Gignac (président tario (MICRO), RDÉE Ontario.
A.C.F.O. Huronie).

20 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


Intégration des communautés Projet provincial d’alphabétisa-
ethnoculturelles (REPFO, CPSO, tion avec ABC communautaire
REAF, CCAO) et création du site (création d’un logiciel de forma-
Web du REPFO (www.repfo.ca) tion faisant un lien avec les com-
pétences essentielles)
Le but du projet est d’élaborer un réseau, c’est-à-
dire, joindre les différents intervenants et interve- Le RDÉE Ontario a fourni de l’aide et des conseils
nantes dans ce milieu et créer un forum sur la par- techniques à ABC communautaire aux fins de la
ticipation parentale et le changement institutionnel. création d’un outil interactif d’apprentissage des
Ce réseau et cet organisme aideront à joindre les compétences essentielles (premier volet). Une
immigrants et les immigrantes afin de créer éven- trousse d’accompagnement et un cédérom ont été
tuellement un guichet unique pour tous les services créés et distribués à tous les centres d’éducation
offerts aux nouveaux arrivants. aux adultes en Ontario, au Centre FORA à Sudbu-
ry, à la Coalition provinciale pour l’alphabétisation
Le RDÉE Ontario a soutenu les communautés eth- de base en Ontario, au ministère de la Formation
noculturelles dans la création d’un site Web pour le et des Collèges et Universités de l’Ontario, et à
Regroupement ethnoculturel des Parents franco- la Base de données en alphabétisation des adultes
phones de l’Ontario (REPFO). Ce site aidera à ren- (BDAA) [Fredericton au Nouveau-Brunswick].
forcer les capacités et le positionnement stratégi- Les cinq modules d’apprentissage faisant un lien
que de l’organisme. Le RDÉE Ontario a donné de avec les compétences essentielles peuvent
la formation et a aidé à sa promotion afin d’assurer aussi être utilisés sur Internet sur le site :
la croissance et la survie de l’organisme. Grâce au www.abccommunautaire.ca. Les modules com-
RDÉE Ontario, il y a eu des alliances stratégiques portent des activités en communication et en calcul
qui ont été réalisées avec d’autres organismes (par et s’articulent autour de cinq emplois : serveur/ser-
exemple, avec le Conseil de la planification sociale veuse; préposé/préposée à l’entretien; aide-
d’Ottawa). éducateur/éducatrice à la petite enfance; commis
aux services de messagerie; commis de magasin.
Avec le renforcement organisationnel donné par Un guide a été aussi préparé.
le RDÉE Ontario, le REPFO a embauché deux
autres personnes pour assurer le fonctionnement de Partenaires : Centre franco-ontarien de ressour-
l’organisme et a créé un forum sur l’intégration des ces pédagogiques (CFORP), Centre d’éducation
minorités. De plus, le REPFO aide les immigrants communautaire pour adultes, le Collège du Savoir
et les immigrantes à s’intégrer plus facilement à de Brampton et ABC Communautaire, RDÉE On-
la vie économique, sociale et politique de la ville tario. Le ministère de la Formation, des Collèges et
d’Ottawa, et pour ce faire, le REPFO offre des Universités de l’Ontario a financé ce projet.
programmes de formation et d’intégration à la vie
politique scolaire et municipale. Appui technique au développe-
Partenaires : ACFO Ottawa, Patrimoine canadien, ment d’une entreprise sociale
La Fondation Trillium de l’Ontario (FTO), Regrou-
pement ethnoculturel et afro francophone (REAF), Dans le cadre de la Roue du développement, le
Conseil d’intégration francophone – minorité RDÉE Ontario a appuyé le « moteur économique
raciale – Chambre de commerce africaine de l’On- communautaire innovateur » de Caldech et de ses
tario (CCAO), Centre de ressources ethnoculturel- partenaires, dont l’objectif est d’investir dans des
les, Congrès somali mondial, Association française biens immobiliers qui, à moyen terme, serviront
des municipalités de l’Ontario, Conseil des écoles de levier financier au développement de projets
catholiques de langue française du centre-est, économiques communautaires dans le comté de
Conseil des écoles publiques de l’est de l’Ontario, Simcoe. Caldech a produit une étude de faisabilité
Conseil de planification sociale d’Ottawa (CPSO), d’achat d’une pépinière, qui pourrait être parte-
Union provinciale des minorités raciales et ethno- naire dans le projet du Centre écologique de la Mer
culturelles francophone (UP-MREF), Fédération Douce, ainsi qu’une étude de faisabilité d’achat
des aînés et des retraités franco-ontariens (FAFO), d’un bloc immobilier situé à Penetanguishene qui
Franco-présence, Patro d’Ottawa, Police d’Ottawa, comprend trois baux commerciaux. Le projet a
Ville d’Ottawa, Parents partenaires en éducation reçu 10 000 $ de la Fondation Trillium de l’Onta-
(PPE), RDÉE Ontario. rio (FTO) et 5 760 $ de PATDEC.

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 21


Partenaires : La Meute culturelle de Lafontaine, au moins quatre emplois ont été créés) et d’autres
Sève de Penetanguishene, Caldech, Art du déve- entreprises de soutien.
loppement, CCE, PATDEC, FTO, RDÉE Ontario.

Centre rural de la large bande


(Centre régional de recherche et
de formation en technologies de
l’information et de la communica-
tion)

Le Centre aura comme but principal de faire de la


recherche sur les besoins économiques et com-
munautaires à propos de la large bande. Il prendra
aussi connaissance des compétences et des capaci-
Partenaires : La Fondation Trillium de l’Onta-
tés technologiques tout en donnant de la formation
rio, ministère de la Formation et des Collèges et
sur les nouvelles technologies de l’information et
Universités, Ville d’Ottawa, la Cité collégiale,
des télécommunications. CEONET et le RDÉE
l’Université d’Ottawa, Centre de recherche et d’in-
Ontario sont toujours à la recherche d’un bureau
novation d’Ottawa (OCRI) [Le Centre d’entrepre-
pour ce Centre qui vise les régions de Prescott et
neuriat], Entraide budgétaire Ottawa, Alternative
Russell et de SDG. Le RDÉE Ontario aide aux
Learning Styles and Outlooks (ALSO), Hear-
ententes de partenariats.
twood House : au cœur de la vie, RDÉE Ontario.
Partenaires : ministère des Services gouverne-
mentaux de l’Ontario, CEONET, Bell Canada, Réseau de soutien entrepreneu-
l’Université de Guelph à Kemptville, RDÉE rial (cercles d’emprunt, réseau-
Ontario. tage et ateliers)

Renforcement des capacités Une mobilisation a été réalisée autour de plusieurs


d’EcoEquitable (modèle d’intégra- demandes visant à créer un réseau de soutien
entrepreneurial et des cercles d’emprunt dans la
tion des personnes immigrantes région d’Ottawa. Ces cercles ont pour but d’encou-
au marché de l’emploi) rager l’esprit entrepreneurial chez les personnes
à faibles revenus. Actuellement, des ateliers en
Afin de soutenir les réfugiés, les immigrantes et les développement d’entreprises sont donnés (par
immigrants à faible revenu ou sans revenu, dans l’Agence du revenu du Canada, Anne Renoüs), le
leur démarche de réinsertion socioprofessionnelle, Groupe Convex (Carolyn Arcand), RDÉE Ontario
EcoEquitable offre une formation à l’emploi : des (Alain Royer), le Fonds d’emprunt communautaire
activités de développement économique (fabrica- d’Ottawa (George Brown), Causeway (Brenda
tion de sacs ou de vêtements), de la formation sur Richardson), et le Conseil de la coopération de
la recherche d’emploi et du soutien à ceux et à cel- l’Ontario (Luc Morin). La réponse est très positive.
les qui ont de la difficulté à se trouver un emploi. Comme les personnes à faibles revenus désirent
EcoEquitable est un modèle d’entreprise sociale à améliorer leur situation financière et contribuer à
imiter (création d’un modèle d’entreprise sociale) l’essor de l’économie francophone d’Ottawa, les
qui favorise l’insertion socioprofessionnelle, cercles leur offriront la possibilité de développer
l’acquisition de compétences et la compréhension des compétences entrepreneuriales tout en ayant
de la culture du travail, la création d’emploi pour accès à un financement et à un accompagnement
les immigrantes et les immigrants, l’apprentissage de proximité pour concrétiser ou développer un
des rouages de la société canadienne-française et projet de microentreprise.
la création d’une vie économique dans la commu-
nauté (création de vêtements, de foulards, de sacs, Finalement, les personnes à faibles revenus dé-
etc.). Le RDÉE Ontario aide techniquement cette montrent un potentiel incroyable pour les affaires
entreprise sociale dans son renforcement de la gou- et elles apprécient beaucoup les ateliers qu’elles
vernance, dans la création d’un commerce électro- reçoivent en matière d’entrepreneuriat. Le RDÉE
nique (www.ecoequitable.ca), dans sa structura- Ontario soutient les partenaires impliqués dans
tion et la création d’emploi (jusqu’à maintenant, l’organisation et la planification du projet. Un ca-

22 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


dre logique et une étude des besoins et de pré-faisa- économique pour les francophones de la région. Fi-
bilité ont été réalisés jusqu’à maintenant. nalement, le RDÉE Ontario a aidé les organismes de
la région à obtenir les subventions. Il les aide aussi
Partenaires : Réseau DÉC d’Ottawa, RDÉE On- dans leur structuration.
tario, Conseil de la planification sociale, Entraide
budgétaire, COOP 301, Centre communautaire Va- Partenaires : Le Centre Lajoie des aînés franco-
nier, Regroupement de femmes immigrantes, OCRI, phones de Pembroke, Fédération des femmes cana-
« L’emploi, ça se travaille » et Accès-Emploi. diennes-françaises, le Centre culturel francophone
de Pembroke, le Théâtre Caméléon, Camp Soleil,
Profils socioéconomiques de Série Héritage, École Jeanne Lajoie, l’ACFO de
Pembroke, Kingston et Prescott Pembroke, SADC de Renfrew, les conseils scolai-
res, Ville de Pembroke, RDÉE Ontario.
et Russell

Les profils socioéconomiques de Pembroke, Grand ciel bleu, la Librairie du


de Kingston et de Prescott et Russell ont été réali- Nouvel-Ontario
sés. Ces profils sont présentés sur le site
www.rdee.ca du RDÉE Canada. Le RDÉE Ontario Une nouvelle librairie francophone qui portera le
désire augmenter son nombre d’outils d’intervention nom de Grand ciel bleu, la Librairie du Nouvel-
économique et communautaire, et dans cette lancée, Ontario, ouvrira ses portes à Sudbury en août 2008.
a entrepris de créer un modèle d’analyse socioé- La mission de cette nouvelle librairie est d’être, au
conomique différenciée francophone incluant les quotidien, un lieu de promotion et de diffusion des
profils socioéconomiques d’Ottawa et de Pembroke. livres en langue française. La librairie sera aussi le
Cet outil servira de plateforme pour développer des fournisseur principal d’ouvrages en français de la
plans de développement communautaire stratégique bibliothèque de l’Université Laurentienne. La brûle-
dans les régions. Le RDÉE Ontario appuie financiè- rie Old Rock va y exploiter un comptoir café.
rement le développement de ces profils.
Les livres, les périodiques, DVD et CD publiés ou
Partenaires : Statistique Canada, Conseil de la traduits en langue française seront à l’honneur dans
planification sociale, Ville d’Ottawa, centres de ce local de 3 000 pieds carrés situé en plein centre-
santé, l’ACFO, Centre d’information communau- ville de Sudbury. La clientèle pourra également
taire d’Ottawa, l’Université d’Ottawa, Réseau DEC louer des films et des DVD en devenant membre
d’Ottawa, RDÉE Canada, RDÉE Ontario. d’un club vidéo. Ce club n’était pas prévu dans le
projet initial, mais il s’avère une façon d’attirer les
Mobilisation de la communauté gens à la librairie de manière régulière.
francophone du comté de Il n’existait aucune librairie francophone pour
Renfrew (Pembroke) desservir les 45 000 francophones de la région, et
plus généralement, la population francophone du
Le RDÉE Ontario a mobilisé la communauté Moyen-Nord. La population de Sudbury avait un
francophone de Pemboke autour de projets mo- besoin chronique de s’approvisionner directement.
bilisateurs (embauche de stagiaires, création de En 2003, un comité organisateur de la librairie a été
deux emplois) dans le cadre de programmes de mis sur pied et a tenu sa première réunion. Alors
subvention, dont le programme jeunes stagiaires qui que de nombreuses idées ont été partagées quant à
paye pendant neuf mois 80 % (10 000 $, au plus) la description possible de la librairie, des ressour-
du salaire du jeune stagiaire (moins de 30 ans) qui ces et services qu’on pourrait y trouver, ainsi que
n’est pas à l’emploi actuellement, est au collège ou des possibilités de structure corporative, le comité
à l’université et réside dans le comté de Renfrew. reconnaissait l’importance d’évaluer toutes les
L’autre programme : « Projets d’initiatives locales » facettes au moyen d’une étude de faisabilité et d’un
donne un maximum de 10 000 $ pour du matériel de plan d’affaires avant d’adopter une description et
marketing, guichet unique des services francopho- d’entamer la mise en œuvre. Le RDÉE Ontario a
nes, coordination des activités culturelles et artisti- appuyé ce projet en mobilisant les partenaires, en
ques et création d’un nouveau site Web (en cours) siégeant au comité organisateur, en contribuant
www.contactfrancophone.ca. De plus, une alliance financièrement au plan d’affaires et en contribuant
stratégique avec la SADC de la région de Renfrew au développement des capacités de groupe.
a été conclue. Avec eux, le RDÉE Ontario projette
de créer un plan stratégique de développement

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 23


moment était venu de créer un lieu rassembleur qui
hébergerait plusieurs services, suggérant
de construire un complexe « communautaire /
scolaire » qui serait un lieu rassembleur abritant la
bibliothèque municipale, un centre de condition-
nement physique et possiblement des bureaux de
services communautaires.

Le CSPGNO, la Municipalité de la Rivière-des-


Français et le Regroupement pour le projet du
En plus d’être un agent d’épanouissement culturel, complexe communautaire sont les principaux par-
la librairie Grand ciel bleu sera un acteur économi- tenaires de ce projet. La Municipalité a reçu près
que générant des emplois, à plein temps et à temps de 90 000 $ de la Caisse populaire d’Alban, des
partiel. Elle s’insère dans l’économie du savoir Partenaires dans l’économie Sudbury Est-
dont on fait beaucoup la promotion. Elle sera une Nipissing Ouest, de la Fondation Trillium de l’On-
consommatrice de services locaux et produira des tario (FTO) et du RDÉE Ontario pour mener une
retombées importantes dans la région en attirant de étude de faisabilité.
nombreux francophones du Moyen-Nord qui, lors
de leurs passages à Sudbury, dépenseront plusieurs La firme d’experts-conseils Ronald Bisson et
centaines de dollars par année chez nous au lieu associés a été retenue pour entamer le processus de
de le faire dans les librairies à Toronto, Ottawa, l’étude de faisabilité et des consultations publiques
Montréal et Québec. afin de recueillir des commentaires. Des séances
de consultations publiques, deux en français et
La librairie sera une coopérative. Une campagne deux en anglais, sont prévues pour la fin août et le
de recrutement de membres individuels, associatifs début d’octobre prochains. Si tout se déroule tel
et corporatifs est en marche. que prévu, la première pelletée de terre se fera au
printemps 2009.
Partenaires : le Comité de la librairie francopho-
ne, l’Institut Franco-Ontarien (IFO), le Carrefour Le RDÉE Ontario a appuyé l’élaboration de
francophone de Sudbury, Patrimoine canadien, l’étude de faisabilité et du plan d’affaires du projet,
Fédération des aînées francophones du Moyen- et siège maintenant au comité de mise en œuvre.
Nord, l’Université Laurentienne, l’ACFO du grand
Sudbury, le Conseil de la coopération de l’Ontario, Partenaires : Conseil scolaire public du Grand
la Société Radio Canada, RDÉE Ontario. Nord de l’Ontario (CSPGNO), É.s. de la Rivière
des Français, Municipalité de la Rivière des Fran-
Complexe « communautaire / çais, Regroupement pour le projet du complexe
scolaire » à la Rivière des communautaire, RDÉE Ontario.
Français
Renforcement des capacités en
Un complexe communautaire pourrait se greffer à développement économique de la
la construction du nouveau gymnase prévu à communauté de
l’École secondaire Rivière-des-Français. Depuis Rivière-des-Français
l’hiver 2008, plusieurs partenaires travaillent à
l’obtention d’un complexe « communautaire / sco- Le RDÉE Ontario cherche à épauler davantage
laire » qui servirait les élèves et les gens qui vivent les petites municipalités rurales qui ont le courage
à Alban, Monetville et Noëlville. d’amorcer des projets d’envergure en développe-
ment économique régional. Souvent ces munici-
Le ministère de l’Éducation de l’Ontario avait palités auraient avantage à avoir plus d’expertise
remis 1,2 million $ au Conseil scolaire public du technique en planification et en gestion de projet
Grand Nord de l’Ontario (CSPGNO) pour agrandir public afin de réaliser le plein potentiel économi-
le gymnase existant de l’école secondaire située que de leur région.
à Noëlville puisqu’il était devenu trop petit pour
l’utilisation que veulent en faire les élèves. L’objectif de cette initiative est de dispenser un
programme d’aide technique pointu en planifica-
Lorsque les gens des environs ont su que cette tion et en administration de projets publics d’en-
rénovation aurait lieu, ils ont fait valoir que le

24 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


vergure aux intervenants d’une municipalité rurale appuyées en partie ou tout au long du projet étaient
(la municipalité de la Rivière des Français dans ce Cochrane, Elliot Lake, Greenstone, Kirkland Lake,
cas) et d’évaluer si, en retour, les investissements du Manitouwadge, Mattawa, North Bay et Thunder
RDÉE Ontario assurent un meilleur développement Bay.
économique.
Selon un sondage de satisfaction mené auprès
Le RDÉE Ontario a obtenu les services d’un des organismes parrains du projet, les agents ont
expert-conseil qui est chargé d’évaluer la structure principalement facilité l’atteinte des objectifs de
et les activités en développement économique de la l’organisme en renforçant les capacités de planifica-
municipalité, puis recommander des ajustements et tion de gestion d’initiatives, appuyé la mobilisation
des mesures de renforcement. de groupes et d’individus afin d’augmenter l’impli-
cation et la participation de la communauté dans les
Partenaires : Comité de développement économi- initiatives, favorisé un certain élan dans le dévelop-
que de la Rivière-des-Français, Municipalité de la pement d’initiatives, et dans certains cas, contribué
Rivière des Français, RDÉE Ontario. aux mesures de survie de l’organisme. Le RDÉE
Ontario avait lancé ce projet à la suite de sa dernière
« Agents – projets spéciaux » table de concertation du nord de l’Ontario, où le
besoin pour la ressource humaine a été vivement
Rendu possible grâce à une contribution d’au- souligné par les représentants d’organismes. Dans
delà de 250 000 $ du ministère de la Formation et les dernières semaines de l’initiative, la coordon-
des Collèges et Universités, ce projet consistait à natrice du projet, Jacqueline Noiseux, a appuyé les
embaucher des agents de projets et une coordonna- communautés intéressées à solliciter une deuxième
trice pour une période d’un an. Le RDÉE Ontario a année d’appui en facilitant le processus de demande
prêté les services de ses employés à des organismes de financement auprès de diverses agences gouver-
francophones dans des communautés ciblées afin de nementales, et ce dans le but de garder les services
favoriser le lancement et l’avancement de projets de leur agent.
devant contribuer à leur essor socioéconomique. Ce
prêt de service respectait le mandat du RDÉE Onta- Le projet Agents – projets spéciaux a permis de
rio, qui est de favoriser l’épanouissement socioéco- mailler les ressources locales afin de tirer profit
nomique des communautés francophones. d’une synergie et de créer un réseau d’entraide
afin d’assurer une solidarité axée sur des priorités
Le projet avait trois buts : augmenter la capacité du communes.
RDÉE Ontario de venir en aide aux communautés
nord-ontariennes moins desservies par l’équipe Résultats atteints
permanente, stimuler la croissance socioéconomi- • 8 communautés appuyées
que de ces communautés, et offrir à des prestataires • 7 consultations communautaires,
d’assurance emploi l’occasion de se remettre sur le 67 participant(e)s
marché du travail tout en développant leurs connais- • 61 initiatives appuyées
sances et compétences en développement commu- • 33 partenariats établis
nautaire. Quant au dernier but, on avance que la • 63 % des agent(e)s obtiennent un emploi
mission est accomplie car parmi les huit agents de
projets, trois ont obtenu un autre emploi au cours Partenaires : ministère de la Formation, des Col-
du projet, et deux autres ont obtenu de l’emploi à lèges et Universités, les communautés appuyées,
la fin du projet, ce qui représente un taux de succès RDÉE Ontario.
de 63%, une statistique qui plaît au ministère de la
Formation, des Collèges et Universités. Projet de diversification agricole

Une soixantaine d’initiatives communautaires ont Ce projet a offert aux producteurs de la région de
reçu l’appui du RDÉE Ontario dans huit commu- l’est ontarien les ressources nécessaires afin d’enta-
nautés du Nord de la province entre février 2007 et mer une diversification agricole. Le but est d’in-
février 2008. Malgré les défis de recrutement et de téresser les producteurs à s’ouvrir aux possibilités
rétention des agents, cette donnée dépasse exponen- d’offrir des produits à valeur ajoutée en diversifiant
tiellement ce qui était visé au début du projet. leur entreprise.

Pour appuyer ces initiatives, les agents ont réussi à La concertation a favorisé le maillage et le réseauta-
établir un total de 33 partenariats. Les communautés ge de l’industrie afin de créer des occasions d’affai-

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 25


res entre les producteurs et les bailleurs de fonds. encore de la place pour l’amélioration. La plani-
Une formation a été offerte sur les programmes, fication stratégique permettrait à la collectivité
services et ressources disponibles aux producteurs. d’exploiter davantage l’élan, le dynamisme, l’en-
gagement et les succès de tous afin de maximiser
Le RDÉE Ontario a participé à la coordination du le développement car Sudbury possède le capital
projet, à la recherche de partenaires et de finance- humain, social, économique, environnemental et
ment, et à l’identification de bailleurs de fonds afin culturel nécessaire pour élaborer une vision claire
d’appuyer les producteurs dans leurs projets de d’où la communauté veut aboutir à court et à long
diversification. terme et pour réussir.

Partenaires : l’Union des cultivateurs franco- Les premières rencontres du comité organisateur
ontariens, MAAARO, SDCPR, CUPR, Can ad- ont servi à rallier les forces vives de divers sec-
vance, La Banque nationale, RDÉE Ontario. teurs afin d’établir les objectifs de la planification
et de confirmer l’appui des bailleurs de fonds qui
Planification de la communauté applaudissent l’initiative. On a aussi identifié les
francophone de Sudbury (États secteurs prioritaires et planifié la structure du co-
mité de planification qui assurera l’inclusion et la
généraux) participation des secteurs : santé, éducation, immi-
gration, économie, justice, arts et culture, services
Depuis mars 2007, le RDÉE Ontario, de concert sociaux et services communautaires.
avec l’ACFO du grand Sudbury, prépare le terrain
en vue de réaliser une planification stratégique Les objectifs que s’est donné le groupe sont de pla-
multisectorielle de sa communauté francophone, nifier l’avenir de la communauté dans tous les sec-
ainsi que d’établir des états généraux. Les deux teurs, d’harmoniser les efforts pour maximiser les
organismes ont accepté ce défi qui a été lancé par résultats et de mieux employer le capital humain,
les quelques centaines de participants du forum La de tisser des liens et des collaborations pour éviter
francophonie, j’en fais partie ! Mettons l’accent le dédoublement, et de voir à l’épanouissement gé-
sur Sudbury tenu au Collège Boréal à Sudbury les néral de la collectivité (santé, emploi, économie).
21 et 22 mars 2007, en compagnie du Commissaire
aux langues officielles Graham Fraser. Un coordonnateur a été embauché en janvier 2008
afin d’appuyer la gestion de l’initiative, grâce à une
contribution de 75 000 $ de la Fondation Trillium
de l’Ontario (FTO). L’une de ses premières tâches
a été de formaliser la composition d’un comité
directeur qui comprend un porte-parole de chacun
des secteurs, ainsi qu’une équipe de personnes res-
sources dont font partie l’ACFO du grand Sudbury,
le RDÉE Ontario et certains bailleurs de fonds.
Entre temps, l’ACFO du grand Sudbury sécurisait
du financement d’autres sources pour l’embauche
d’experts conseils qui mèneront les consultations
et la compilation des données. La communauté se
donne près d’un an pour compléter le processus de
planification.

Le RDÉE Ontario a appuyé ce projet de plusieurs


Alors que certains secteurs sont très forts à Su- façons :
dbury, d’autres le sont moins. C’est à la plénière
du forum que les participants ont exprimé le besoin 1. en mobilisant la communauté.
d’outiller les organismes avec un plan collectif et
d’identifier des états généraux. À Sudbury, il y a 2. en facilitant l’avancement du projet. Nous avons
des organismes et des institutions solides, avec notamment :
des gens très engagés et compétents. En effet, de • participé aux réunions du Comité de direction
nombreux organismes font de belles choses pour (mai 2007 à présent);
améliorer la qualité de vie de tout le monde et il • préparé une demande de fonds à la Fondation
existe déjà certaines collaborations, mais il y a Trillium de l’Ontario (FTO) en juin 2007 qui a

26 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


résulté en l’obtention de 75 000 $; ble moyen de lutter contre l’exode des jeunes qui
• géré l’entente de la Fondation Trillium de l’Onta- constituent le potentiel humain indispensable au
rio (FTO) qui sert à coordonner l’initiative; développement futur de la communauté.
• prêté les services de l’adjointe régionale du
RDÉE Ontario comme secrétaire aux réunions du
Comité de direction (mai 2007 à mai 2008), mem-
bre du Comité des logistiques des journées États
des lieux (6 juin 2008) et des États généraux (21 et
22 novembre 2008);
• recruté un coordonnateur de projet (décembre
2007 et janvier 2008);
• travaillé de près avec le coordonnateur et l’ACFO
du grand Sudbury dont la présidente est le porte-
parole officiel du projet.

3. en contribuant au développement des capacités


de groupes. Photo : le 10 janvier 2008 a eu lieu la conférence
de presse pour le lancement de la MFR. Durant la
Partenaires : l’ACFO du grand Sudbury, Patri- conférence de presse, des représentants des trois
moine canadien, La Fondation Trillium de l’Onta- paliers gouvernementaux, incluant le député
rio (FTO), l’Institut franco-ontarien (IFO), l’Uni- fédéral Pierre Lemieux, la ministre des Services
versité Laurentienne, le Collège Boréal, le Centre sociaux et communautaires et des Affaires franco-
de santé communautaire de Sudbury, le Carrefour phones Madeleine Meilleur, le député provincial
francophone de Sudbury, la Ville du Grand Su- Jean-Marc Lalonde, ainsi que le président des
dbury, le Commissariat aux langues officielles, le Comtés unis de Prescott et Russell Ken Hill, con-
Regroupement des gens d’affaires de Sudbury, les firmaient leur soutien au projet.
conseils scolaires, RDÉE Ontario.
Le RDÉE Ontario est le signataire de l’entente
auprès du Secrétariat rural. Nous appuyons le pro-
Initiative d’implantation d’une jet par : la gestion de l’entente, la mobilisation des
maison familiale rurale (MFR) partenaires, la réalisation de l’étude de faisabilité
dans l’Est ontarien et du plan d’affaires, la création d’une coopérative
à partenaires multiples, la recherche, la rédaction et
Cette initiative est financée conjointement par l’obtention de financement. Nous avons aussi fait
Agriculture et Agroalimentaire Canada et Patri- la coordination d’activités telles que des missions
moine canadien. exploratoires au Québec et en France et nous avons
accueilli des représentants des MFR de la France.
L’expérience internationale montre que les retom-
bées suivant la mise en place d’une MFR s’articu- L’assemblée de fondation de la MFR a eu lieu en
lent autour de trois axes : avril dernier et l’ouverture sera faite en septembre
2008.
1. Le développement du milieu : favoriser le déve-
loppement durable du territoire où est installée la Partenaires : Agriculture et Agroalimentaire Ca-
MFR, dynamiser la région et favoriser les relations nada, Patrimoine canadien, MFR Québec, Conseil
entre les acteurs locaux. scolaire de district catholique de l’est ontarien,
2. L’éducation et la formation des jeunes ou des Conseil des écoles publiques de l’est ontarien,
adultes caractérisées par une approche globale (gé- l’Université de Guelph - campus d’Alfred, Comtés
nérale et professionnelle) en prise avec les réalités Unis de Prescott et Russell, Société de déve-
du terrain. loppement communautaire de Prescott-Russell,
3. L’orientation sociale et professionnelle des ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des
jeunes, faciliter leur insertion sociale et profession- Affaires rurales, Conseil de la coopération de l’On-
nelle et favoriser leur implication dans le dévelop- tario, l’Union des cultivateurs franco-ontariens,
pement de la communauté (enracinement). Commission de formation de l’Est ontarien, Centre
d’éducation et de formation de l’est ontarien, Se-
Basée sur le concept de l’alternance pédagogi- crétariat rural, RDÉE Ontario.
que/formation professionnelle dans des entreprises
rurales, l’implantation d’une MFR offre un vérita-

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 27


Table de concertation des Partenaires : ministère de l’Agriculture, de
Chambres de commerces l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario,
municipalité de Hawkesbury Est, Société de dé-
Ce projet vise à concerter les regroupements de veloppement communautaire de Prescott-Russell,
gens d’affaires de la région de Prescott et Russell RDÉE Ontario.
afin qu’ils deviennent un instrument de développe-
ment économique reconnu auprès de leurs munici- Services conseils à l’étable
palités respectives. Cette reconnaissance permettra
aussi aux regroupements de s’autofinancer par le Mise sur pied d’un service conseil à l’étable afin
biais de contributions municipales. Les objectifs de favoriser le transfert à la production laitière bio-
du projet sont : logique. Le service conseil particulier à la produc-
• définir les rôles des chambres de commerce, tion laitière biologique est principalement offert
• développer une vision pour la table de concerta- par la voie de clubs d’encadrement technique.
tion, Les clubs sont un regroupement de producteurs
• identifier les problématiques communes, et qui partagent la même philosophie et les mêmes
• approcher les municipalités pour leur présenter objectifs. Les membres sont certifiés ou en voie de
les résultats de la concertation. l’être. La gestion du club est assurée par un conseil
d’administration composé de producteurs mem-
Le RDÉE Ontario a participé aux rencontres. bres. Le club emploie un conseiller qui est chargé
de déployer et de réaliser des activités de groupe
Partenaires : Société de développement commu- (formation, visites, colloques) qui permettront aux
nautaire de Prescott-Russell, Centre de services membres d’acquérir plus de compétences dans la
aux entreprises de Prescott-Russell, Comtés Unis gestion et la régie de leur entreprise. Le conseiller
de Prescott et Russell, ministère de l’Agriculture, accompagne les producteurs dans le suivi du cahier
de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Onta- de charges. Le RDÉE Ontario a appuyé le projet
rio, Chambre de commerce de St-Isidore, Cham- par la coordination des rencontres; la recherche de
bre de commerce d’Embrun, Russell Chamber of partenaires; la diffusion d’information aux produc-
commerce, Chambre de commerce de Casselman, teurs de la région à propos du service; la recherche
Chambre de commerce de Rockland, Chambre de modèles de clubs existants; et l’identification
de commerce de Hawkesbury, Vankleek-Hill d’un organisme francophone apte à former un
Merchants Association, Regroupement des gens conseiller qui offrira les services francophones en
d’affaires d’Alfred-Plantagenet, RDÉE Ontario. Ontario. Actuellement, le service a été développé
et près d’une dizaine de producteurs y participent.
Revitalisation de la communauté
Partenaires : Producteurs laitiers, l’Université
de Chute à Blondeau de Guelph - campus d’Alfred, Ontarbio, Valacta,
Organic Meadows, MAAARO, RDÉE Ontario.
Ce projet avait pour but d’effectuer une analyse de
besoins afin d’orienter l’utilisation des locaux de
l’ancienne école St-Joachim de Chute à Blondeau Table de concertation
et d’apprécier l’ampleur de la demande. Égale- agroalimentaire
ment, il visait à réaliser une étude de faisabilité
servant à identifier les leviers et obstacles du Les intervenants de la région de Prescott et Russell
projet. Cette infrastructure servirait de point de se réunissent pour voir à la création d’une table
ralliement pour la collectivité et pourrait contribuer de concertation permanente pour le secteur de
à la revitalisation de la communauté. Plusieurs l’agroalimentaire. Cette structure aurait pour
services pourraient être implantés dans les locaux. mission de favoriser la concertation et la coordi-
Le RDÉE Ontario a appuyé le projet par la struc- nation des initiatives de développement et de mise
turation du projet, l’identification des partenaires, en valeur du secteur, tout en apportant un soutien
la recherche, la rédaction et l’obtention du finan- à la réalisation d’actions concrètes locales et
cement. régionales. Le comité a rallié des représentants de
l’ensemble de l’industrie agroalimentaire dans tous
L’étude de faisabilité a déjà permis la vente de ses aspects, soit la production agricole, la transfor-
l’édifice au privé. L’édifice sera rénové en centre mation, la distribution et la mise en marché.
pour les aînés et on prévoit la création de plus de Le RDÉE Ontario a participé activement à la
12 emplois. structuration de cette table de concertation, à la
recherche de modèles existants et de financement,

28 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


ainsi qu’à la mobilisation des partenaires. L’Union dages de satisfaction montrent que les participants
des cultivateurs franco-ontariens assure la coordi- et partenaires sont intéressés à reproduire le mo-
nation du projet. dèle dans les comtés de SDG à l’automne 2008 et
de nouveau dans Prescott et Russell au printemps
Partenaires : Bureau de développement économi- 2009. Une formation sera également offerte afin
que et touristique de Prescott et Russell, ministère d’aider les organismes à bien remplir les demandes
de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Affaires de financement.
rurales de l’Ontario, RDÉE Ontario, Société de
développement communautaire de Prescott-Rus- Partenaires : La Fondation Trillium de l’Ontario
sell, Secrétariat rural, Commission de formation (FTO), Secrétariat rural, Société de développement
de l’Est de l’Ontario, Société de développement communautaire de Prescott-Russell, MAAARO,
commerciale et touristique de Hawkesbury, ainsi RDÉE Ontario.
que les représentants du secteur.
Service de location de salles et
Table ronde des bailleurs de d’organisation d’événements
fonds à Alfred
Il existe une pénurie d’hébergement pour accueillir
Le 21 novembre 2007 s’est déroulée la Table ronde les gens de l’extérieur de Prescott et Russell. Le
de bailleurs de fonds à Alfred. Le RDÉE Ontario a Campus d’Alfred a accès à des infrastructures
travaillé à réunir plusieurs organismes, ministères qui auraient la capacité d’accueillir, d’héberger et
et bailleurs de fonds : la Société de développement d’offrir un service client dans un environnement
communautaire de Prescott-Russell, le ministère recherché, un milieu campagnard éloigné de la
de la Formation et des Collèges et Universités, le ville, bilingue et sur mesure. La mise sur pied de
ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des ce service développerait des compétences et un
Affaires rurales de l’Ontario (MAAARO), Agroali- nouveau marché et créerait de l’emploi.
mentaire et Agriculture Canada, le Bureau de santé
de l’est de l’Ontario, le ministère des Affaires mu- Le RDÉE Ontario a appuyé le Campus d’Alfred
nicipales et du Logement, et la Fondation Trillium dans la recherche de partenaires et de sources
de l’Ontario (FTO). Cette rencontre a permis de de financement. L’étude d’opportunité a accru
faire un survol des services et des programmes la visibilité du campus dans la communauté et a
de financement disponibles, d’identifier les défis offert des stratégies qui permettraient de générer
communs et de développer un plan d’action pour des fonds de façon autonome afin de contribuer à
y répondre. Les stratégies consistent à améliorer la viabilité financière de l’institution.
la communication entre les bailleurs de fonds, à
organiser annuellement un forum de bailleurs de Camp d’été 2007
fonds et un salon inversé, et à offrir des sessions
d’information et des ateliers sur l’autofinancement, L’initiative visait à offrir aux jeunes de la muni-
la viabilité financière et la rentabilisation des orga- cipalité de Hawkesbury-Est un camp de jour. Le
nismes communautaires. camp a accueilli une quarantaine de jeunes pour
une durée de huit semaines et a permis de déve-
Un comité organisateur a travaillé à organiser le lopper et promouvoir l’esprit communautaire, de
premier forum qui s’est déroulé le 23 avril 2008 promouvoir et encourager les projets éducatifs et
à l’Université de Guelph - campus d’Alfred. Le récréatifs, ainsi que de contribuer à leur réalisation,
forum a connu un énorme succès auprès des 93 de favoriser la mise en place d’activités pour les
participants et 15 bailleurs de fonds. Les partici- jeunes, de promouvoir, par l’entremise des jeunes,
pants et les intervenants provenant d’organismes la vie culturelle de toute la collectivité et d’of-
communautaires ont eu la chance d’obtenir de l’in- frir une programmation pour l’été. De nouveaux
formation sur les différents programmes et services services sont identifiés en fonction des besoins et
disponibles et de rencontrer individuellement (via intérêts de la collectivité.
un carnet de rendez-vous) les bailleurs de fonds.
Plusieurs demandes de services et de financement Le RDÉE Ontario a travaillé à réunir les partenai-
ont été déposées à la suite du Forum. De plus, une res, à développer et structurer le projet, et à la re-
formation par le Centre canadien de leadership en cherche, la rédaction et l’obtention du financement
évaluation a été offerte sur la viabilité, la perfor- pour mener l’activité.
mance et la qualité de vie organisationnelle des
organismes communautaires. Les résultats des son- Partenaires : municipalité de Hawkesbury Est,

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 29


Comité des loisirs de St-Eugène, Conseil de la coo- Réseau de migration
pération de l’Ontario, Jeunesse Canada au travail
(JCT), Société de développement communautaire Ce premier volet visait la tenue d’une foire s’ins-
de Prescott-Russell, RDÉE Ontario. pirant des Foires des villages du Québec afin d’in-
téresser les citadins, notamment les immigrants, à
Réseau d’incubateurs venir vivre et travailler en milieu rural, et d’accroî-
d’entreprises du CSO tre ainsi le développement socioéconomique des
régions participantes. L’organisation de la foire,
Le RDÉE Ontario a collaboré activement avec ses parrainée en très grande partie par le Secrétariat
partenaires et de nombreux organismes locaux et rural d’Agriculture et Agroalimentaire Canada et
régionaux afin d’assurer la continuité des incu- qui a eu lieu en mars 2008, a eu pour effet de créer
bateurs d’entreprises existants et d’en étendre un réseau de migration composé de nombreux or-
les services dans chacune des régions suivantes : ganismes des régions de Windsor, London-Sarnia,
Niagara, comté de Simcoe, Toronto et London- Niagara, Toronto, Durham et du comté de Simcoe.
Sarnia. Ainsi, les activités ont porté surtout sur
quatre initiatives :

1. Accompagnement d’entrepreneurs : continuation


des activités d’accompagnement des entrepreneurs
dans les trois incubateurs d’entreprises existants :
Niagara, comté de Simcoe et Toronto.
2. Établissement d’un incubateur d’entreprises :
intégration dans le Réseau d’un quatrième incuba-
teur à London-Sarnia.
3. Site interPME : consolidation et promotion du
site interPME, un outil créé afin de mieux relever
les défis du lancement et de la gestion d’une entre- Photo lors de la Foire des opportunités
prise et d’assurer une utilisation plus efficace des régionales : Ernest Vaillancourt (président du
savoir-faire informatiques en affaires. RDÉE Ontario), Annie Dell (directrice régionale
4. Affaires électroniques : accompagnement d’en- du RDÉE Ontario pour la région du Centre-Sud-
trepreneurs dans le démarrage ou l’expansion d’un Ouest) et Eddy Lukuna (coordonnateur de la Foire
projet commercial à distance (en affaires électro- des opportunités régionales).
niques) au moyen d’un outil d’aide disponible à
distance. 2. Adaptation de la main-d’œuvre en milieu
rural
Partenaires : Club 2000 Niagara, La Clé d’la Baie
en Huronie, Toile des Carrières de Toronto, Asso- Ce volet a permis d’élaborer un modèle de forma-
ciation canadienne française de l’Ontario (ACFO) tion axé sur l’utilisation des savoir-faire transfé-
de London-Sarnia, La Fondation Trillium de rables dans des entreprises rurales et la mobilité
l’Ontario (FTO), Service Canada, ministère de la professionnelle en milieu rural.
Formation et des Collèges et Universités de l’On-
tario, Industrie Canada, Collège Boréal, Agricul-
ture et Agroalimentaire Canada et autres agences
et ministères gouvernementaux, administrations
régionales, conseils scolaires, RDÉE Ontario.

Appui à la migration et à
l’employabilité en milieu rural
Cette initiative à deux volets vise à accroître
l’activité socioéconomique dans les communau-
tés franco-ontariennes rurales grâce à l’apport de
migrants.
Photo : Le 26 octobre 2007 se réunissaient à To-
1. Foire des perspectives économiques rurales et ronto les représentants des organismes partenaires

30 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


ayant contribué à la réalisation de cette première les capacités du Club Alouette-Laval de Burling-
phase du projet : la conception d’un modèle de ton.
renforcement professionnel au service des commu-
nautés rurales. 4. Appui à l’amorce d’une concertation régionale
dans la région de Peel dans le but de renforcer les
Partenaires : Action réfugiés Afrique, Association capacités du Cercle de l’Amitié (région Peel) et de
canadienne-française de l’Ontario (London- susciter l’élaboration d’un plan régional de déve-
Sarnia), Association francophone des munici- loppement économique par et pour la communauté
palités de l’Ontario, Auberge francophone de francophone.
Toronto, Centre francophone de Toronto, Centre
communautaire francophone de Windsor Essex 5. Appui à la création d’une entreprise sociale pour
Kent (Place Concorde), Centre d’entreprenariat le COFRD de la région de Durham.
et d’insertion professionnelle, Citoyenneté et
Immigration Canada, La Clé d’la Baie en Huronie, Partenaires : ACFO Niagara, Art du développe-
Club 2000 Niagara, Collège Boréal, Conseil de la ment, Centre for Community Enterprise (CCE),
coopération de l’Ontario, Conseil des organismes Centre de santé communautaire du Niagara, Centre
francophones de la région de Durham, Corpo- de santé communautaire Hamilton/Niagara, Centre
ration néo-canadienne de développement et de polyvalent des aînés de Port Colborne, Club 2000
leadership communautaire (COCDEL), Fermes Niagara, Collège du Savoir (Brampton), Conseil
Monpiero & Farms Inc., ministère de l’ Agricul- de la coopération de l’Ontario, Conseil scolaire de
ture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de district catholique du Sud-Ouest, Conseil scolaire
l’Ontario, Secrétariat rural (Agriculture et Agroa- de district du Centre-Sud-Ouest, Conseil canadien
limentaire Canada), Service Canada, ministère des coopératives, Entreprise Niagara, Fédération
de la Formation et des Collèges et Universités canadienne pour l’alphabétisation en français, La
de l’Ontario, Solidarité rurale du Québec, Union Fondation Trillium de l’Ontario (FTO), minis-
des cultivateurs franco-ontariens, Université tère de la Formation, des Collèges et Universités,
de Guelph - Campus d’Alfred, RDÉE Ontario. producteurs agricoles du Niagara (60 entreprises),
Réseau des cégeps et des collèges francophones du
Création d’entreprises sociales Canada, Service Canada, RDÉE Ontario.
et développement régional
Coopérative de confection
Le soutien du RDÉE Ontario et de ses partenaires de vêtements
et collaborateurs a porté essentiellement sur les (Collection Academia)
quatre initiatives suivantes qui ont été établies dans
le cadre de La Roue du Développement. Appui à un exercice de visionnement avec les fem-
mes ainsi qu’à une demande de financement visant
Création d’entreprises sociales à élaborer un plan d’activités pour la coopérative
et le renforcement organisationnel des femmes de
1. Appui de deux organismes de la région du Nia- la coopérative. Le Secrétariat aux coopératives a
gara (SOFIFRAN et Club 2000 Niagara) en vue de octroyé 31 000 $ à cet effet, ainsi que pour l’ac-
créer une entreprise sociale vouée à la distribution croissement des capacités de trois autres coopé-
de produits alimentaires, dont une coopérative ratives : La Samaritaine de Toronto, Coopérative
réunissant 52 producteurs de produits régionaux Vrac de Mississauga et la coopérative de coiffure
identitaires. de Brampton.

2. Appui de la mise sur pied d’un centre multiser- Partenaires : Conseil de la coopération de l’Onta-
vices dans la région du Niagara. Il s’agit là d’un rio, Secrétariat aux coopératives, RDÉE Ontario.
des 17 projets prioritaires figurant dans le plan
régional élaboré par les organismes francophones
du Niagara. Planification stratégique
de Vision Africana 2000
Développement régional
Appui à une demande de financement pour la pla-
3. Appui à la concertation des organismes régio- nification stratégique de l’organisme. Une subven-
naux et à l’élaboration d’un plan régional pour les tion de 5 000 $ a été octroyée par le Programme
régions de Halton et de Hamilton afin de renforcer d’assistance technique en développement économi-

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 31


que communautaire (PATDEC). émissions et des reportages sur des sujets variés,
accompagnés de divers articles, photos et vidéos.
Partenaires : La Congolaise, REFIF, PATDEC, Le RDÉE Ontario et le Conseil de la coopération
RDÉE Ontario. de l’Ontario ont fourni des fonds (6 000 $) afin
d’appuyer l’élaboration d’un plan de développe-
Planification stratégique ment du projet.
du Groupe artisanal féminin
Partenaires : Conseil de la coopération de l’Onta-
francophone de l’Ontario (GAFFO) rio, RDÉE Ontario.
Le RDÉE Ontario a appuyé l’élaboration de l’ap-
pel d’offres et le financement du plan d’action Ateliers « Roue du développe-
(3 500 $). ment »

Partenaires : RDÉE Ontario. Depuis plus d’une quinzaine d’années, nous avons
remarqué que plusieurs organisations de la com-
Coopérative de coiffure de munauté francophone de l’Ontario exploraient de
nouvelles avenues visant à favoriser leur vitalité
Brampton et leur autonomie économique, culturelle, sociale
et communautaire. Plusieurs initiatives ont été
Appui à l’élaboration de la demande de finance- élaborées; certaines ont vu le jour, mais des dizai-
ment du Centre d’Entrepreneuriat et d’Insertion nes sont restées en plan, laissant pour compte des
Professionnelle Féminin de Peel (CENIP). PA- centaines de bénévoles et de partenaires déconcer-
TDEC a octroyé 9 000 $ pour une étude de faisa- tés d’avoir manqué leur coup et découragés d’avoir
bilité de la coopérative de coiffure, qui serait tenue investi en vain des milliers d’heures et de dollars.
par des femmes de la communauté de Brampton. Très vite, nous avons constaté que plusieurs lacu-
nes étaient à l’origine de ces situations problémati-
Partenaires : Alliance des Camerounais du Grand ques, entre autres :
Toronto (ALCA), RDÉE Ontario.
- la méconnaissance des étapes en développement
Coopérative de produits d’entreprises sociales,
exotiques - le manque de mobilisation des partenaires poten-
tiels et des ressources pouvant appuyer la réalisa-
Appui à l’élaboration d’une demande de finance- tion de rêves collectifs socio-économiques,
ment pour une étude de faisabilité de la coopéra- - le manque d’assistance technique appropriée et
tive. Des fonds (11 900 $) ont été consentis par d’outils performants et de financement pour soute-
PATDEC et l’étude a été faite. nir le développement d’entreprises sociales.

Partenaires : REFIF, Coopérative La Samaritaine, Une alternative populaire et professionnelle éprou-


RDÉE Ontario. vée, la Roue du développement, est arrivée à point
nommé au sein de la francophonie ontarienne.
Plan d’activités
du Tam Tam Cybercafé Au cours des 31 mois de ce projet, nous avons fait
la preuve que la création d’entreprises sociales
Appui à une demande de financement pour l’éla- devient de plus en plus une option réaliste pour
boration du plan d’activités de cette entreprise plusieurs regroupements, collectivités et organi-
sociale. sations francophones de l’Ontario qui désirent
entreprendre autrement. Fiers d’avoir atteint et
Partenaires : La Passerelle, PATDEC, RDÉE même dépassé les objectifs de ce projet, les leaders
Ontario. francophones ont entamé une réflexion stratégique
en vue de mettre en place un système permanent
d’appui aux entreprises sociales. Quatre grandes
Plan de développement du projet étapes ont permis la mise en œuvre de ce projet en
Franco-Web télé (Franco Accès) Ontario.

Le projet vise à créer un site Web en français Résultats :


(concept Web Télé). Le site Web contiendrait des - Incluant les agentes de développement du RDÉE

32 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


Ontario, le CCO et le CESOC (32), 421 personnes
de toutes les régions de l’Ontario ont été formées.
- 18 ateliers ont été offerts dans les trois régions.
- 17 projets ont eu accès à un financement pour de
l’assistance technique, dont six dans la région du
CSO : le Centre multiservices à Welland, la Société
immobilière de Penetanguishene, la Coopérative
agroalimentaire Niagara, le Projet pour les femmes
immigrantes de Welland, la Librairie francophone
du COFRD et le Centre de la mer douce de Barrie.
- Plusieurs projets d’entreprises sociales se
développent actuellement. Du côté du Nord, nous
retrouvons la Coopérative de production
alimentaire – Corporation de développement éco-
nomique de Hearst, La boîte à Lettres de Hearst, et
Économie d’énergie et énergie alternative – L’Asso-
ciation Parmi-Elles Hearst.
- Reconnaissance des organisations impliquées dans
le processus par les principaux partenaires.

Dans la région du CSO, reconnaissant l’importance


de plusieurs projets prioritaires et la difficulté de
financer le monde associatif et ses initiatives, le
RDÉE Ontario a cru fondamentalement que c’était
par l’angle entrepreneurial que le tout pourrait se
concrétiser. Par l’entremise de plusieurs agents de
développement, le RDÉE Ontario a préparé un plan
de formation adapté aux différentes collectivités.
Dans le Niagara par exemple, six ateliers de renfor-
cement des capacités, organisés et adaptés de façon
rigoureuse aux besoins de chacun des sous-groupes
tels que les jeunes, les aînés, les organisations, les
gens intéressés par le tourisme, les arts, la culture,
etc., ont été offerts, permettant à tous ces gens de
se côtoyer, de s’initier aux entreprises sociales, de
réfléchir ensemble sur des solutions structurantes
et de mettre à contribution leurs compétences, leur
sagesse, leur dynamisme, leur sens de l’innovation,
etc.

Partenaires : Société d’aide au développement des


collectivités, La Fondation Trillium de l’Ontario
(FTO), Art du développement, Centre for Commu-
nity Enterprise (CCE), RDÉE Ontario.

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 33


Lauriers de la PME 2007
- édition Ontario

Le RDÉE Ontario a présenté le gala des


Lauriers de la PME 2007 Ontario au Centre de
conférences du Hampton Inn à Ottawa le 29
septembre dernier. Les entreprises gagnantes
étaient Balestra Productions Inc., le Groupe
financier Luc Bessette Financial Group, La
Gantoise Inc. et The Green Beaver Company.
Le concours Lauriers de la PME a été créé afin
de célébrer l’excellence entrepreneuriale des
francophones sur la scène régionale, nationale
ou internationale. Ces entreprises sont solide-
ment établies et en bonne santé financière, et
leur réputation est synonyme de qualité et de
service. Elles appuient les efforts de dévelop-
pement communautaire et cultivent un milieu
de travail où le personnel peut s’épanouir et se
perfectionner.
The Green Beaver Company
Groupe financier Luc Bessette
Financial Group

Photo : The Green Beaver Company a gagné


le prix Lauriers de la PME « nouvelle
entreprise » au niveau provincial. Photo : Syl-
Photo : Luc Bessette avec le prix pour l’entre- vain Leduc, représentant de l’Université d’Ot-
prise gagnante dans la catégorie Micro- tawa et Karen Clark et Alain Ménard, les deux
entreprise. copropriétaires de l’entreprise.

La Gantoise Inc. Balestra Productions Inc.


Photo : Mark Chatel et
son épouse Carolyne
Chatel, directrice géné-
rale de Balestra. Balestra
s’est méritée le prix d’en-
treprise de l’année dans
la catégorie Entreprise
de services.

Photo : Marie Goubau, propriétaire de La


Gantoise Inc., entreprise gagnante du concours
Lauriers de la PME 2007 Ontario dans la caté-
gorie Entreprise de transformation.

34 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


Claude Mayer et Luc Bessette.

Daniel St-Onge et Roch Archambault, musi-


ciens lors du cocktail.

Estelle Patenaude, représentante et prési-


dente de la Société de développement com-
munautaire de Prescott-Russell, et Marie
Goubau, propriétaire de La Gantoise Inc.

Suzanne Salituri (Paper Chase Consulting),


Patricia Ricard (RDÉE Ontario) et Dr. Luc
Duchesnes (Forest Bio-Products Incorpo-
rated).

Guy Rouleau, animateur du gala.

The Green Beaver Company a aussi gagné


le prix Lauriers de la PME – nouvelle entre-
prise – au niveau national. Photo : le député
fédéral Pierre Lemieux, Karen Clark et
Alain Ménard, les deux copropriétaires de la
compagnie Green Beaver, et Nicole Sauvé,
directrice générale du RDÉE Ontario, lors
du gala organisé par le RDÉE Canada.

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO


AGA 2007

La 7e assemblée générale annuelle du RDÉE


Ontario a eu lieu le 28 septembre 2007 à Ot-
tawa. L’événement était le fruit d’un partena-
riat entre le RDÉE Ontario et le Conseil de la
coopération de l’Ontario. Ce dernier présentait
sa 43e assemblée générale annuelle en après-
midi.

La directrice générale, Nicole Sauvé, a


présenté quelques projets développés durant
la dernière année. Elle a précisé également
l’importance d’un financement permanent de
l’organisme. « Le RDÉE Ontario appuie une Arrière : Micheline J. Groulx et Claude Mayer.
centaine de projets à travers l’Ontario. Il est Avant : Ernest Vaillancourt, Collin Bourgeois et
maintenant reconnu comme un outil incon- Christiane Beaupré.
tournable en développement économique. Les
bailleurs de fonds doivent continuer à renfor-
cer l’appui financier aux projets qui créent des
emplois pour les francophones de l’Ontario.
Ceci contribuera à l’épanouissement de la
communauté francophone, et aussi à toute la
province », a déclaré madame Sauvé.

Un nouveau siège a été ouvert au sein du


conseil d’administration, celui de « jeune diri-
geant ». Simon Lalande est devenu le premier
jeune dirigeant au conseil. Monsieur Lalande
est surtout connu pour avoir été élu président
du conseil provisoire de l’Assemblée de la
francophonie de l’Ontario en 2005. Chaque Jacques Kenny, Louis Grenier et autres membres
année les Unités entrepreneuriales des collèges du conseil d’administration.
francophones de l’Ontario sont représentées
par un seul collège au sein du conseil d’admi-
nistration du RDÉE Ontario. Cette année, le
Collège Boréal était le nouveau collège au sein
du conseil, représenté par Daniel Giroux des
Entreprises Boréal.

Simon Lalande, Dominic Séguin (coordonnateur de


Jeunesse action Prescott et Russell et André Brisebois du
Conseil de la coopération de l’Ontario. Affiche de l’AGA.

36 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


Tables de concertation
nationales

Le RDÉE Canada favorise l’apprentissage et


les collaborations entre les organisations mem-
bres. Il y a six tables nationales : représentants
Claude Mayer. et gestionnaires, communications, tourisme,
développement rural, employabilité et entre-
preneuriat jeunesse et économie du savoir. Les
rencontres des TNC ont pour objectif de traiter
de dossiers communs, d’échanger sur les bon-
nes pratiques et de bénéficier de perfectionne-
ment professionnel.

Denis Bérubé et d’autres membres du conseil d’ad-


ministration.
Photo : Alain Royer (RDÉE Ontario) et Gaé-
tan Lanteigne (RDÉE Nouveau-Brunswick)
lors de la table nationale de concertation de
l’économie du savoir en novembre 2007.

Photo : les responsables des communications


de tous les RDÉE au Canada, lors d’une ren-
contre en novembre 2007 à Ottawa.

Simon Lalande, premier « jeune diri-


geant » du conseil d’administration.

RAPPORT ANNUEL 2007-2008 RDÉE ONTARIO 37


La Direction des communications a travaillé
sur plusieurs dossiers cette année. Les plus
importants sont les suivants : Affiche du gala
des Lauriers de la
• Planification stratégique 2008-2013 PME 2007
• Plan de communication - édition Ontario
• Politiques de communication
• Bulletins Vox RDÉE no. 11 et no. 12
• Rapport annuel 2006-2007
• AGA 2007
• Lauriers de la PME 2007
• Nouveau site Web du RDÉE Ontario

Bulletin Vox
RDÉE no.11

Bulletin Vox
RDÉE no.12

Nouveau site Web


du RDÉE Ontario

38 RAPPORT ANNUEL RDÉE ONTARIO


© RDÉE Ontario 2008
Rapport annuel 2007-2008
Réseau de développement économique
et d’employabilité de l’Ontario