Vous êtes sur la page 1sur 8

TRANSFORMATIONS DES IMPEDANCES

Les éléments constitutifs d'un réseau de Transport ou de Distribution peuvent


fonctionner à des tensions différentes et être associés selon des schémas plus ou
moins complexes.

La connaissance des méthodes de transformation des impédances, permet de


ramener l'impédance de chaque élément à une même tension de référence et de
réduire le schéma réel complexe à un schéma équivalent simple.

1. Expression des impédances en %

Une impédance Z a une valeur de P % si la chute de tension due au passage


du courant nominal dans cette impédance, rapportée à la tension nominale, a une
valeur de P/100.

P / 100 = ZIn / Vn

Vn : Tension étoile nominale


In : Courant nominal

La formule ci-dessus est valable pour une phase d'un système


Triphasé. On peut la transformer en introduisant la Puissance apparente nominale
triphasée Sn de l'appareil considéré ainsi que sa tension composée nominale.

P / 100 = ZIn / Vn = ZIn x 3Vn / 3(Vn)² = Z ( Sn / Un ² )

Avec : Un = Vn √3 et Sn = Un In √3

Z = ( P /100 ) x ( Un ² / Sn )

On note que cette formule reste homogène en exprimant Un en KV et Sn en


MVA.

2. Transformation des impédances en fonction de la tension du réseau

2.1. Sens physique

Soit un Transformateur dont les tensions sont respectivement U 1 pour


le primaire et U2 pour le secondaire.

Pour un régime de charge donné, il existe 2 intensités I 1 et I2


caractérisant ce transformateur. L'intensité secondaire I 2 s'exprime en fonction de
l'intensité primaire I1 par la relation :

I2 = I 1 x ( U1 / U2 )

IFEG – Ecole Technique de Blida 1


Le quotient U2 / I2 est assimilable à une impédance: c'est en effet,
celle qui caractérise le régime de charge à l'instant où l'intensité nominale secondaire
est égale à I2. C'est pour cette raison que Z 2 = U2 / I2 s'appelle Impédance de
charge à la tension secondaire U2.

De même, le quotient Z 1 = U1 / I1 s'appelle Impédance de charge à la


tension primaire U1.

On en conclut qu'il existe 2 valeurs différentes pour caractériser la


même impédance de charge.

Quant à l'impédance interne Zi, on peut en donner une image en


assimilant le Transformateur à une simple réactance ( la résistance des
enroulements est négligeable ).

Zi = Lω = ( P /100 ) x ( Un ² / Sn )

2.2. Calcul

a ) Impédance de charge :

On va chercher à établir la relation existant entre les impédances


Z1 et Z2 d'un même Transformateur :

I2 = I 1 x ( U1 / U2 )

Z2 = U2 / I2 = U2 / [I1 x ( U1 / U2 ) ] = U2 ² / U1 x I1

Or I1 = U1 / Z1

Z2 = Z1 x ( U2 / U1 )²

b) Impédance interne :

Zi1 = ( P /100 ) x ( U1 ² / Sn )
Zi2 = ( P /100 ) x ( U2 ² / Sn )

Zi1 / Zi2 = U1² / U2 ² Zi2 = Zi1 x ( U2² / U1 ² )

Elle possède un caractère général et demeure valable quelque soit la


nature de l'ouvrage ( ligne, câble, alternateur, etc… ).

2.3. Application

L'impédance d'une ligne MT, exploitée en 10 KV est 0,4 Ω /Km.


Si on désire introduire l'impédance de cette ligne dans un calcul pour
lequel on choisit une tension e référence égale à 30 KV, il faudra prendre comme
nouvelle valeur de cette impédance : Z30 = Z10 x ( 30² / 10² ) = 0,4 x 9 = 3,6 Ω /Km

La valeur physique de l'impédance reste toutefois égale à 0,4 Ω /Km.

IFEG – Ecole Technique de Blida 2


3. Transformation des impédances en fonction du schéma du réseau

Le schéma d'un réseau compliqué peut toujours être considéré comme un


assemblage d'impédances associées en étoile ou en triangle.

Pour simplifier ce réseau, il faut pouvoir transformer un assemblage étoile en


un assemblage triangle et vis versa.

3.1. Transformation Etoile - Triangle

ZAB ZA
ZAC

ZB ZC

B C
ZBC

ZAB = ( ZA x ZB + ZB x ZC + ZC x ZA ) / ZC

ZBC = ( ZA x ZB + ZB x ZC + ZC x ZA ) / ZA

ZAC = ( ZA x ZB + ZB x ZC + ZC x ZA ) / ZB

3.2. Transformation Triangle - Etoile

ZA = ( ZAB x ZAC ) / ( ZAB + ZBC +ZCA )

ZB = ( ZAB x ZBC ) / ( ZAB + ZBC +ZCA )

ZC = ( ZAC x ZBC ) / ( ZAB + ZBC +ZCA )

3.3. Application

Le réseau ci-dessous comprend 3 centres de production 1, 2 et 3 reliés entre


eux par un ensemble de lignes 6 KV. Le problème consiste à réduire ce réseau à sa
plus simple expression, en supposant par exemple, l'existence d'un défaut au point
A.
IFEG – Ecole Technique de Blida 3
T1 1
A

A1

20MVA 20 MVA
P = 25 % P = 10 % T3

A3

15MVA 15 MVA
3 P = 25,85 % P = 10,4 %
T2

A2

20MVA 20 MVA
P = 27,8 % P = 11,1 %
2
Ligne 1-2 : 12 Ω

Ligne 2-3 : 20 Ω

IFEG – Ecole Technique de Blida 4


Ligne 3-1 : Tronçon 1 – A : 8 Ω Tronçon 3 – A : 4 Ω

IFEG – Ecole Technique de Blida 5


La tension de référence servant aux calculs est 60 KV.

ZA1 = ( 25 / 100) x (60)² / 20 = j 45 Ω

ZT1 = ( 10 / 100) x (60)² / 20 = j 18 Ω

ZA2 = ( 27,8 / 100) x (60)² / 20 = j 50 Ω

ZT2 = ( 11,1/ 100) x (60)² / 20 = j 20 Ω

ZA3 = ( 25,85 / 100) x (60)² / 15 = j 62 Ω

ZT3 = ( 10,4 / 100) x (60)² / 15 = j 25 Ω

ZA1=j45 ZT1=j18 ZL1=j8 ZL3=j4 ZT3=j25 ZA3=j62

ZL2=j12

ZA2=j50 ZT2=j20 ZL4=j20

j63 ZL1=j8 ZL3=j4 j87

ZL2=j12

j70 ZL4=j20

IFEG – Ecole Technique de Blida 6


IFEG – Ecole Technique de Blida 7
IFEG – Ecole Technique de Blida 8