Vous êtes sur la page 1sur 19

GUIDAGE EN TRANSLATION

1 Définition

La solution constructive qui réalise une liaison glissière est appelée guidage en
translation.

2 Schéma cinématique

NB : la pièce schématisée en rouge est appelé …………………………………………… et celle en bleu ,immobile,


la ………………………………………….. ;.
3 Solutions technologiques :

Par surfaces Forme en T


prismatiques

Guider en
Queue d’aronde
translation 1 par
rapport 2

V plus surface
plane

Par surfaces
Clavette
cylindriques

Vis de guidage

Cannelures

Ergot

2 Tiges cylindriques

91
84
3-1 Guidage par surface sprismatique
3.1.1) Contact direct

Solution simple et économique


Frottement important entre le coulisseau et la glissière,
Réglage de jeu indispensable.
a) Exemple de solution :

Queue d’aronde V plus surface plane


Forme en T

b) Réglage du jeu fonctionnel

3.1.2) Contact indirect

Pour diminuer le frottement, on interpose entre les surfaces de contact des bandes
antifriction ou éléments roulants.
a) Guidage par interposition de bandes anti friction

85
b) Guidage par interposition d’éléments roulants

Éléments roulants

Patins à billes à rouleaux ou à aiguilles

Représentation graphique

86
3-2 Guidage par surfaces cylindriques
3.2.1) Guidage par cannelures

3.2.2) Guidage par clavette

3.2.3) Guidage par vis de guidage

3.2.4) Guidage par ergot

On dit le coulisseau et la glissière sont liés en rotation par…………………………………………………………


31
87
3.2.5) Guidage par tiges cylindriques
Module de guidage linéaire

1 2

3: douille de guidage

4 Application :

Guider en translation 2 par rapport à 1 ………………………………..

Compléter le tableau des liaisons


Pièces Liaisons
1/2
3/2
4/2
3/1

Compléter les schémas cinématique ci-dessous :

32
88
l
GUIDAGE EN ROTATION

1 Définition :

La solution constructive qui réalise une liaison pivot est appelée guidage en rotation.
2 Représentation normalisée

3 Solutions constructives

Guider en rotation
MIP: Surface cylindrique
par contact direct

MAP : Arrêts axiaux: Epaulement,


Guider en rotation 1 Anneau élastique, …
par rapport à 2

Guider en rotation
Coussinets
par contact indirect

Roulements

Protéger et lubrifier Lubrification

3-1 Contact direct Etanchéité

1: Arbre
2: Poulie
3: Anneau Elastique

89
Liaisons mécaniques
3.1.1) Avantage :

Coût peu élevé


3.1.2) Inconvénients

Frottements, Echauffement, Usure


3.1.3) Domaine d’utilisation

A cause des risques d’échauffement, cette solution est à réserver aux domaines suivants :
 Faibles vitesses ;
 Efforts transmissibles peu élevés.

3-2 Contact indirect : Guidage par coussinets ou bagues


Le principe du contact direct est amélioré en interposant des bagues de frottement qui vont :

 Diminuer le coefficient de frottement ;


 Augmenter la durée de vie de l’arbre et du logement ;
 Diminuer le bruit ;
 Reporter l’usure sur les bagues.

2 1: Arbre
H7m6
H7f7

2: Poulie
3 : Coussinet
4: Anneau élastique
1

90
Liaisons mécaniques
3-3 Guidage en rotation par roulements
3.3.1) Principe :
Pour améliorer le rendement, on remplace le frottement de glissement par le frottement de
roulement en interposant des éléments roulants (roulements à billes, à rouleaux cylindriques ou
coniques, ou à aiguilles) entre l’arbre et son moyeu « alésage ».

3.3.2) Constitution d'un roulement

1 - bague extérieure liée à l'alésage

2 - bague intérieure liée à l'arbre


3 - cage qui maintient les éléments roulants
4 - éléments roulants :

3.3.3) Représentation graphique

L’arbre 12 est guidé en rotation par


deux roulements 11.

91
Liaisons mécaniques
3.3.4) Types de roulements

3.3.5) Critères de choix

 Charge (élevée, modérée ou faible)et direction supportée (axiale, radiale, combinée)


 Vitesse de rotation
 Défaut d'alignement des arbres
 Espace disponible,….

92
Liaisons mécaniques
3.3.6 ) Montage des roulements à contact radial à une rangée de bille

a) Règle 1(ajustement)

La bague intérieure tournante est La bague intérieure fixe est montée


montée.................... ..................................
La bague extérieure fixe est montée La bague extérieure tournante est montée
................................ ...............................

b) Règle 2(arrêts axiaux)

La bague qui tourne par rapport à la charge est immobilisée des


deux côtés.

c) Principaux cas
c.1) Arbre tournant

Mettre en place les arrêts en translation.

c.2) Alésage tournant

Mettre en place les arrêts en translation.

93
Liaisons mécaniques
Exemples d’arrêts axiaux:
a) Arrêts pour arbre

Entretoise Anneau élastique Ecrou à encoche


Epaulement
b) Arrêts pour alésage

Epaulement Entretoise Anneau élastique Couvercle

4 Applications

4-1) Montage : Arbre tournant

94
Liaisons mécaniques
a) Mettre en place les arrêts en translation

b) Indiquer le type d’ajustement en A et B

……………………………………………………………………………………………….

4-2) Exemple de montage : Alésage tournant

95
a) Mettre en place les arrêts en translation

b) Indiquer le type d’ajustement en A et B

A : ajustement avec……………………. B : ajustement serrage……………………….

5 Protection des roulements

La protection des roulements est assurée par deux fonctions mécaniques :

Réduire l’usure, Lubrification :


Eviter la corrosion Huiles
Améliorer le fonctionnement Graisse
Protéger les
roulements
Empêcher les fuites de lubrifiant, Etanchéité:
Eviter la pénétration des impuretés Joints

Exemple : Protection avec Joint à lèvre

96
Application: Roue de wagonnet

En se référant au dessin d’ensemble, compléter la nomenclature suivante :

8 14
7 Cale de réglage de jeu 13
6 12
5 11
3 10
1 9
Repère NOM Repère NOM

97
Mettre en place sur la représentation, les obstacles (arrêts) axiaux, Indiquer les ajustements.
MONTAGE DE ROULEMENTS A BILLES A CONTACTS OBLIQUES, A ROULEAUX
CONIQUES ET CYLINDRIQUES ET A AIGUILLES AVEC BAGUES INTERIEURES

OP : A L’AIDE DE DESSINS ET DE SCHEMAS, IDENTIFIER LES CAS


PARTICULIERS DE MONTAGES DE ROULEMENTS

1- MONTAGE DES ROULEMENTS A CONTACTS OBLIQUES ET A


ROULEAUX CONIQUES
Du fait de leurs structures ces roulements doivent être montés par paires et en
opposition. Les bagues de ces roulements sont séparables, le réglage du jeu interne
s’effectue sur la bague fixe.

1.1 MONTAGE EN X

Le montage en X est utilisé pour les montages de roulements à arbre tournant avec
organes de transmission (engrenage etc.) situés entre les roulements. Les bagues intérieures
sont montées serrées et les bagues extérieures sont montées glissantes ou avec jeu. Le
réglage du jeu interne s’effectue sur les bagues extérieures.

SCHEMA DE PRINCIPE DU MONTAGE EN X

Figure 1

102
EXEMPLE DE MONTAGE EN X

Figure 2
EXEMPLE DE SOLUTION DU REGLAGE DU JEU INTERNE

Figure 3

Figure 4

103
1.2 MONTAGE EN O
Le montage en o est généralement utilisé pour les montages de roulement à moyeu
tournant. Les bagues extérieures sont montées serrées et les bagues intérieures sont
montées glissantes ( avec jeu). Le jeu interne est réglé sur les bagues intérieures.

SCHEMA DE PRINCIPE DU MONTAGE EN O

Figure 5
EXEMPLE DE MONTAGE EN O

Figure 6
NB : Le montage en o s’utilise aussi pour les montages de roulements à arbre tournant,
lorsque les organes de transmissions sont situés en dehors des roulements (engrenages en porte-
à-faux voir figure 7).

104
CAS PARTICULIER DU MONTAGE EN O

Figure 7

2- MONTAGE DES ROULEMENTS A ROULEAUX CYLINDRIQUES ET A


AIGUILLES AVEC BAGUE INTERIEURE
Pour ces types de roulements, toutes les bagues sont arrêtées en translation des deux côtés.
Les fixations radiales observent les mêmes règles pour éviter le laminage.

SCHEMA DE MONTAGE

Figure 8

105