Vous êtes sur la page 1sur 94

Un monde en flammes

De la couverture arrière et de la veste

«À 5 h 30 du matin, le 16 juillet 1945, une lumière plus brillante que mille soleils illuminait les sables du désert du Nouveau-Mexique: un
scientifique a pleuré en regardant et en criant:« Mon Dieu, nous avons créé l'enfer. Depuis ce jour, notre monde n'a jamais été le même, nous
sommes entrés dans une nouvelle ère de l'histoire du monde - peut-être la dernière ère ... "

Ce livre est l'expression sincère de la préoccupation de l'évangéliste de renommée mondiale face au désespoir du monde; une analyse
chrétienne d'un monde rempli d'émeutes, de manifestations, de menaces, de guerres et de rébellion contre l'autorité divine et humaine.

Billy Graham examine la cause des tensions mondiales dans le contexte de sa riche expérience - des années de voyages dans le monde
entier et de rencontres avec des dirigeants mondiaux.

Il cherche à répondre aux questions que nous posons tous en observant les crises de notre temps: quelle est la cause? Qu'est-il arrivé à notre
monde? Peut-on faire quelque chose à ce sujet?

Il reconnaît les réponses proposées par les économistes, les diplomates, les éducateurs et les sociologues de ce monde. Mais il n'est pas
d'accord avec eux. Ses réponses - en fait, tout son livre - sont basées sur la philosophie biblique de l'homme et de l'histoire.

«Plus j'ai voyagé, dit l'évangéliste, plus je suis convaincu que la révélation biblique de l'homme, son origine, sa situation actuelle et sa
destinée sont vraies.

UN MONDE EN FLAMMES est effrayant. Il accepte pleinement la prophétie biblique selon laquelle le monde tel que nous le connaissons
prendra fin avant qu'un nouveau monde de paix et de justice ne soit créé.

UN MONDE EN FLAMMES est percutant. Billy Graham ne mâche pas ses mots en décrivant le marasme de la morale moderne,
l'inadéquation de la théologie moderne, l'idolâtrie des hommes et des nations qui adorent de faux dieux comme la technologie et le sexe, qui
présagent un dénouement extrême.

UN MONDE EN FLAMMES est franc. Billy Graham avertit que les chrétiens, s'ils veulent vraiment être à la hauteur des enseignements
du Christ, doivent agir sur des questions sociales comme la déségrégation ainsi que sur les questions d'éthique personnelle.

UN MONDE EN FLAMMES est sujette à controverse. "Ce livre", déclare Billy Graham, "est intentionnellement controversé et j'espère
que quelque chose de ce que j'ai écrit va choquer les lecteurs par apathie dans la réalité de notre condition désespérée, individuellement et
socialement".
Un monde en flammes a été écrit dans le feu de l'action d'une multitude d'autres responsabilités. Il y a eu des centaines d'interruptions - de
Ned et Franklin en train de courir dans mon étude voulant jouer au ballon à une semaine passée à l'hôpital. Il semblait que chaque fois que
j'avais quelques jours pour travailler sur le livre, un nouveau défi extérieur se présentait ou qu'une nouvelle urgence exigeait mon temps et
mon attention. Mais le message de ce livre brûlait toujours dans mon âme; ça devait être écrit!

Pascal dit: "Certains auteurs, quand ils parlent de leur travail, disent:" Mon livre, mon commentaire, mon histoire "... Ils feraient mieux de
dire" notre livre, notre commentaire, notre histoire ", puisque leurs écrits en général contenir plus de bonnes choses des autres que de leurs
propres. " 1

C'est notre livre! Je tiens à remercier tous ceux qui ont aidé Un monde en flammes . Une appréciation spéciale va aux personnes suivantes
qui ont lu le manuscrit et ont fait des suggestions valables:

Le révérend Frank Colquhoun

Le révérend Lee Fisher

Dr. Frank E. Gaebelein

Dr. Carl FH Henry

Dr Roy L. Laurin

Dr. Wilbur M. Smith

Le révérend Calvin Thielman

Finalement, il a été lu par ma femme, Ruth, ma critique la plus estimée.

Je suis reconnaissant à Wanda Ann Mercer qui a coordonné le matériel et supervisé la dactylographie, qui a été faite par Martha Warkentin
et Elsie Brookshire.

Au fil des années, j'ai rassemblé des idées et même des citations de sources oubliées depuis longtemps. À tous ceux dont j'ai lu les livres et
les articles, à tous ceux avec qui j'ai parlé ou prié à propos du besoin de Dieu et du plan de rédemption de Dieu, à tous les ministres de
l'Evangile dont j'ai entendu les sermons. Chacun a contribué dans une certaine mesure à ce livre. Je regrette qu'il ne soit pas possible de lister
chacun par son nom.

C'est mon espoir et ma prière sincères que Dieu bénisse "notre" livre.

B ILLY G RAHAM

Montreat, Caroline du Nord


1er juin 1965

Introduction

À 5h30 du matin le 16 juillet 1945, une lumière plus brillante que mille soleils illuminait les sables du désert du Nouveau-Mexique. Un
scientifique qui regardait pleurait. "Mon Dieu," s'exclama-t-il, "nous avons créé l'enfer". Depuis ce jour, notre monde n'a pas été le
même. Nous sommes entrés dans une nouvelle ère de l'histoire - peut-être la dernière ère.

Ce livre tente de décrire notre monde moderne en feu. Le feu peut soit purifier, soit détruire.

Le monde a été en feu avant, mais seulement dans un sens limité. Aujourd'hui, notre monde est un voisinage commun, tout cela est
accessible en quelques heures par un vol physique et en quelques secondes sur les ondes. Cette accessibilité augmente la propagation de la
tension et de la dissension. Ainsi, lorsque les feux de la guerre et de l'anarchie éclatent, ils franchissent les frontières nationales et les
différences culturelles pour devenir des conflagrations majeures. Le monde entier est rempli d'émeutes, de manifestations, de menaces, de
guerres et d'une rébellion contre l'autorité qui menace la civilisation elle-même.

Ce n'est pas le but de ces pages d'identifier tous les différents feux qui changent et se déplacent avec la vitesse kaléidoscopique, mais plutôt
d'examiner la cause des tensions et des conditions qui les alimentent. Les journaux, les écrans de télévision et les radios décrivent les crises
de notre temps. Encore et encore nous nous demandons, pourquoi? Quelle est la cause? Qu'est-il arrivé à notre monde? Peut-on faire quelque
chose à ce sujet?
Certains économistes supposent que la cause d'un monde enflammé réside dans les inégalités monétaires. Redistribuer la richesse, disent-
ils, et nous allons résoudre nos problèmes. Mais, comme l'a souligné le juge Whittaker: «Même la distribution de la richesse ne résoudrait pas
ou ne soulagerait pas longtemps les problèmes humains qui nous tourmentent».

Certains diplomates supposent que la cause de la tension mondiale est politique et que, si nous pouvions atteindre la bonne volonté et
l'amitié avec toutes les nations, nous devrions résoudre nos problèmes. Aux Nations Unies, nous avons essayé désespérément de faire
exactement cela. Pourtant, les Nations Unies se révèlent presque aussi inefficaces que l'ancienne Société des Nations. Le diplomate ignore la
preuve que la diplomatie internationale est un record de rêves brisés, de promesses non tenues et de traités brisés.

C'est l'hypothèse du sociologue que le mauvais environnement, sous la forme de mauvaises conditions de vie telles que les taudis urbains et
les zones de pauvreté rurale, est le terreau du mal et des troubles. Ici encore, Burnham a raison quand il dit que ces mauvaises conditions
environnementales continueront d'exister parce que leurs substituts tourneront inévitablement mal. Un bidonville ne se compose pas
simplement de bâtiments délabrés. Les rangées de dérapage peuvent être démolies, mais les mêmes personnes restent pour en créer de
nouvelles. En effet, certains des plus grands problèmes sociaux auxquels nous sommes maintenant confrontés se trouvent dans les zones les
plus riches de la banlieue. Nous commençons à réaliser que le problème est plus profond que le mauvais environnement.

Dans ce livre, ma thèse est basée sur la philosophie biblique de l'homme et de l'histoire. Plus j'ai parcouru le monde, plus je suis convaincu
que la révélation biblique sur l'homme, son origine, sa situation actuelle et sa destinée sont vraies. Ce livre est intentionnellement
controversé. J'espère que quelque chose de ce que j'ai écrit choquera les lecteurs par apathie dans la réalité de notre condition désespérée,
individuellement et socialement.

Les chrétiens ne doivent jamais tomber dans le piège de penser qu'une philosophie biblique des événements mondiaux et de la destinée
mondiale sera parallèle aux philosophies du monde. Par exemple, peu de philosophes, de politiciens, d'économistes ou de sociologues
acceptent le récit prophétique de l'histoire de Jésus, tel qu'il est consigné dans le vingt-quatrième chapitre de Matthieu. Pour celui qui accepte
le récit biblique, il est excitant de prendre un journal dans une main et la Bible dans l'autre main et de regarder l'accomplissement presque
quotidien des événements prophétiques. L'homme est précisément ce que la Bible dit qu'il est. La nature humaine se comporte exactement
comme la Bible l'a dit. Le cours des événements humains coule comme le Christ l'avait prédit.

En tant que chrétien, je n'ai aucune obligation d'essayer de réconcilier les enseignements de la Bible avec la philosophie moderne. La vérité
biblique ne correspond pas à l'opinion humaine d'aucune génération; il s'y oppose habituellement! Nous devons être des témoins, pas des
imitateurs. Les prophètes qui ont parlé à leurs générations pour Dieu n'ont pas plu et se sont conformés; ils s'irritaient et s'opposaient.

La philosophie biblique de l'homme dans l'histoire commence avec Dieu en tant que créateur de l'univers. La Bible présente l'homme
comme étant en rébellion contre Dieu. Cela a commencé quand, dans un acte manifeste de volonté, nos premiers parents se sont rebellés
contre la loi divine. Dans cette expérience, l'homme a ruiné son image divine, s'est aliéné de Dieu, et a commencé sur un cours d'action qui a
produit des civilisations et des cultures saturées de crime, de luxure, de haine, de cupidité et de guerre. La terre est une planète en rébellion.

La Bible révèle que malgré la rébellion de l'homme, Dieu l'aime. Ainsi, Dieu a entrepris l'opération de sauvetage la plus dramatique de
l'histoire cosmique. Il a décidé de sauver la race humaine de l'autodestruction, et il a envoyé son Fils Jésus-Christ pour les sauver et les
racheter. L'œuvre de la rédemption de l'homme a été accomplie à la croix.

En fin de compte, la Bible se penche sur l'avenir pour prévoir un nouveau monde dans lequel règneront la paix et la droiture. Il doit y avoir
la paix mondiale. Il doit y avoir un nouvel ordre social. Il doit y avoir un nouvel âge. Il doit y avoir un homme complètement nouveau dans
lequel il n'y aura pas de fausse fierté, de haine, de luxure, de cupidité ou de préjugés.

Ce sera le point culminant de l'histoire humaine. Cet âge ne ressemblera à rien de ce que le monde a jamais connu. Le Royaume de Dieu
triomphera. L'Écriture dit: "Néanmoins, nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera" (2
Pierre 3:13).

Jusqu'à l'arrivée du nouvel ordre social dans l'intervention directe de Dieu, le monde continuera de plonger de crise en crise. Au milieu de
ces épreuves et tribulations, nous devons déterminer de quelle manière Dieu évolue dans l'histoire - et ensuite nous mettre en phase avec
Dieu!

Dans Un monde en flammes, je ne peux toucher que les points hauts. J'aurais pu écrire un livre entier sur le sujet de chaque chapitre, surtout
dans les chapitres où je parle de la fin du monde. Je suis resté beaucoup non-dit. Un jour j'espère écrire un livre sur le sujet de "The End".

En théorie, les peuples d'Occident ont diverses formes de démocratie fondées sur une croyance en Dieu ainsi que sur une acceptation
générale de la loi morale. Cependant, dans la pratique, nous commençons à ressembler aux marxistes, qui ont peu de respect pour la loi
morale ou la religion. Nos intérêts sont centrés sur nous-mêmes.

Nous sommes préoccupés par les choses matérielles. Notre dieu suprême est la technologie. Notre déesse est le sexe. La plupart d'entre nous
sont plus intéressés par la lune que par le paradis, plus préoccupés par la conquête de l'espace que par la conquête de nous-mêmes. Nous
sommes plus dédiés à la sécurité matérielle qu'à la pureté intérieure. Nous réfléchissons beaucoup plus à ce que nous portons, à ce que nous
mangeons, à ce que nous buvons et à ce que nous pouvons faire pour nous détendre que nous donnons à ce que nous sommes. Cette
préoccupation avec les choses périphériques s'applique à tous les domaines de notre vie.

Un monde en flammes est une tentative de parler à l'homme dans sa situation présente, pour lui montrer comment il peut trouver la victoire
sur son environnement et conquérir l'attraction vers le bas dans les enfers de notre temps.
Aujourd'hui, le monde entier est en feu! Ces pages présentent ce que je crois être la réponse biblique à la conflagration mondiale.

Des flammes hors de contrôle

Il y a quelques années, les arbres dans les montagnes derrière notre maison ont pris feu. Les flammes ont été découvertes par des gardes
forestiers qui gardent une surveillance de vingt-quatre heures d'une montagne voisine. Le feu était déjà hors de contrôle et se déplaçait
rapidement vers notre maison quand on nous a dit d'être prêts à évacuer. Les pompiers sont venus, et nous avons combattu le feu toute la nuit
jusqu'à ce qu'il soit maîtrisé.

Notre monde est en feu, et l'homme sans Dieu ne sera jamais capable de contrôler les flammes. Les démons de l'enfer ont été lâchés. Les
feux de la passion, de la cupidité, de la haine et de la luxure balaient le monde. Nous semblons plonger follement vers Armageddon.

Peu de temps avant qu'il ne soit tué dans un accident d'avion il y a plusieurs années, j'ai rendu visite à M. Dag Hammarskjöld dans son
bureau des Nations Unies. Il semblait profondément déprimé pendant notre conversation. Regardant de sa fenêtre à travers New York, il dit
calmement: "Je ne vois pas d'espoir pour la paix mondiale permanente, nous avons essayé si fort et nous avons échoué si
misérablement." Puis il s'arrêta un moment, me regarda et dit: "A moins que le monde ne renaisse spirituellement dans les prochaines années,
la civilisation est condamnée".

C'est la génération qui traversera le feu. C'est la génération, a déclaré le magazine Holiday, "sous le feu". C'est la génération
tourmentée. C'est la génération destinée à vivre au milieu de la crise, du danger, de la peur et de la mort. Nous sommes comme un peuple
condamné à mort, attendant que la date soit fixée. Nous sentons que quelque chose va arriver.

Page 2

Nous savons que les choses ne peuvent pas continuer comme elles sont. L'histoire a atteint une impasse. Nous sommes maintenant sur une
trajectoire de collision. Quelque chose est sur le point de donner.

Jean Paul Sartre, l'Existentialiste français a déclaré: "Il n'y a pas de sortie du dilemme humain." Sir Winston Churchill a parlé du dilemme
du monde en ces termes: «Nos problèmes nous dépassent». Les flammes se lèchent partout dans le monde - le toit est sur le point de
s'effondrer - l'homme est pris dans un feu qui échappe à tout contrôle.

Quelles sont certaines de ces flammes qui menacent de nous détruire?

La flamme démographique

C'est l'explosion démographique actuelle, qui déconcerte nos plus beaux esprits. L'augmentation de la population est effrayante. Ce
dilemme est analysé par l'éminent historien britannique Arnold Toynbee, qui croit que si nous avons une guerre nucléaire, trop peu de gens
seront laissés en vie pour maintenir la civilisation; mais si nous n'avons pas une telle guerre, trop de gens rendront la vie sur cette planète
intolérable et impossible. Les statistiques nous submergent lorsque nous prenons en compte la rapidité avec laquelle les naissances dépassent
les décès.

La population du monde au début de l'histoire enregistrée est estimée à 125 000 personnes. À l'époque de Christ, il n'y avait que deux tiers
de la population de toute la terre aux États-Unis aujourd'hui. La population a augmenté si rapidement que trois pour cent de tous les êtres
humains qui ont vécu depuis l'aube de l'histoire sont aujourd'hui sur la terre. À la fin de ce siècle en l’an 2000, la population mondiale aura
dépassé six milliards et demi de personnes.

Page 3

Le monde est maintenant confronté à un problème biologique aussi bien que politique. Sommes-nous capables de rassembler la volonté, la
sagesse et la compassion pour faire face à ce problème croissant de surpopulation? Aucun système actuel ou futur de bien-être socialiste ou
altruiste pour partager la richesse ne peut signifier beaucoup s'il y a plus de gens que de richesses à partager. Ainsi, les gens eux-mêmes sont
devenus une arme qui pourrait finalement les détruire. L'énergie sexuelle est l'une des flammes hors de contrôle.

La flamme de l'anarchie

La Bible enseigne que le péché est la transgression de la loi (1 Jean 3: 4). Ce mot «transgression» pourrait être traduit par «anarchie». Jésus
a indiqué que lorsque les hommes approcheraient de la fin de l'histoire, il y aurait une rébellion mondiale contre la loi et l'ordre. La rébellion
et l'anarchie sont déjà présentes à une échelle telle que le monde n'a jamais connu. Les enfants se rebellent contre leurs parents jusqu'à ce que
de nombreux parents aient réellement peur de leurs enfants. Les jeunes se rebellent contre leurs enseignants. Les étudiants universitaires se
rebellent contre les autorités administratives. Il y a une tentative organisée de dévaloriser le policier, de se moquer de lui et de le
mépriser. Tout cela fait partie d'un manque de respect général pour la loi et l'ordre.

Cela devrait nous choquer que, dans de nombreux pays, le crime organisé soit la plus grande affaire de tous. En fait, l'un des principaux
racketteurs des États-Unis se vantait naguère: «Le crime organisé est plus important que le gouvernement des États-Unis.
Page 4

Les crimes représentent près de 10% du revenu national américain et forment pratiquement un État dans un État. Cela nous coûte plus que
tous nos programmes éducatifs et sociaux combinés. Le crime organisé, avec ses syndicats, sa pègre, son racket et la mafia, contrôle presque
certaines des grandes villes du monde. De plus, il y a un crime non organisé, et c'est tout aussi mauvais, sinon pire.

Le crime augmente avec une telle rapidité que nous sommes maintenant proches de la rébellion ouverte et de l'anarchie. Il est dangereux de
marcher dans les rues de presque toutes les villes d'Amérique après la tombée de la nuit. Dans certaines régions, les gens vivent dans la peur
et la terreur. C'est comme si quelque force sinistre et surnaturelle était lâche. Nos rues de la ville sont transformées en jungles de terreur,
d'agression, de viol et de mort. Le fléau de la criminalité menace d'engloutir notre société; à mesure que les taux de criminalité augmentent,
les fondements moraux de la nation s'effondrent. Le chef de la police d'une de nos plus grandes villes m'a récemment confié: «Le crime paie
définitivement». Il a dit que plus de la moitié des criminels de sa ville finissent par être libérés. La plupart d'entre eux sont non
détectés; quant à ceux qui sont pris, la police éprouve des difficultés à prouver quoi que ce soit à la satisfaction des tribunaux.

Quelle est la réponse au problème du crime? Est-ce plus de travail de police, plus d'éducation, une punition plus stricte? Pourquoi est-ce
que dans la société la plus riche de l'histoire (notre nation) mène le monde dans le crime?

Nous avons enseigné au cours des dernières décennies que la morale est relative, et maintenant nous récoltons la moisson. La tendance du
système éducatif, des tribunaux et des moyens de communication de masse est souvent d'ignorer la victime d'un crime et de tolérer le
criminel. Dans certains cas, nous faisons même du criminel un héros. Je trouve que les agents d'application de la loi

Page 5

dans tout le pays sont découragés. Ils ont l'impression que les tribunaux ne leur accordent pas de coopération. Les statistiques sur la
criminalité sont astronomiques. Les organismes d'application de la loi n'ont pas l'argent ou le personnel pour appréhender même une fraction
des criminels. Personne ne semble avoir la réponse. C'est une autre flamme hors de contrôle!

La flamme raciale

Le premier ministre Chou En-laï de Chine a récemment déclaré dans une émission anglaise de Pékin: «Les gens de couleur du monde sont
plus nombreux que les Blancs de 12 à 1. Essayons de les éliminer. Un éminent sociologue a confié récemment qu'il croyait que nous serions
impliqués dans une guerre raciale amère au cours des prochaines années. Des hommes de la trempe du docteur Martin Niemoller, l'un des
présidents du Conseil oecuménique des Eglises, et de sir Hugh Foote, membre du gouvernement travailliste britannique, se sont joints à eux
pour mettre en garde contre la possibilité d'une guerre raciale.

À New York, un garçon noir de dix-sept ans a été arrêté récemment pour meurtre. Il s'appelait "Big Giant". Sa mère a dit qu'il était un
garçon si merveilleux, mais que les nationalistes noirs l'ont fait haïr l'homme blanc. Elle a dit qu'il avait subi un lavage de cerveau.

Il ne fait aucun doute que la tension raciale augmente dans le monde entier. Dans certaines régions, il est déjà en train de flamber dans la
guerre souterraine.

Etre noir dans certaines parties du monde - ou juif dans d'autres parties - ou oriental dans d'autres - ou blanc dans certains endroits - impose
des fardeaux insupportables, tandis que ceux nés accidentellement de la majorité au pouvoir jouissent d'avantages qu'ils n'ont pas toujours
acquis et qu'ils semblent avoir peu d'appréciation. Détester, discriminer et restreindre ceux qui ont l'air différents, qui parlent différemment,
qui ont des antécédents nationaux différents ou qui agissent différemment du groupe dominant est un trait constant et universel de la nature
humaine qui dépasse les barrières nationales. Les préjugés raciaux ne se limitent pas à la partie sud des États-Unis ou à l'Afrique du Sud. Je
l'ai observé presque partout. Partout où deux races vivent côte à côte, il existe des préjugés. On le trouve parmi les Israélites et les Arabes, les
Français et les Algériens,

J'étais dans un pays qui prétendait avoir résolu son problème racial. En effet, à première vue, cela ressemblait à un paradis
racial. Cependant, j'ai trouvé que plus la peau d'un homme était sombre, moins il avait d'avantages et d'opportunités. Il y avait certains clubs
dans lesquels il ne pouvait pas entrer, et il ne pouvait pas servir comme officier dans les forces armées de ce pays.

Je suis allé dans un autre pays où ils prétendaient que leur problème racial était résolu, et il semblait qu'ils n'avaient aucun préjugé
racial. Ils ont constamment condamné les conflits raciaux aux États-Unis, en Guyane britannique et en Afrique du Sud. Puis j'ai réalisé qu'ils
n'avaient qu'une seule course, car ils adhèrent strictement à une politique «tout blanc».

La Grande-Bretagne a toujours été fière d'être exempte de préjugés raciaux. Cependant, lorsque des milliers de personnes de couleur se
sont installées dans les îles britanniques, les Britanniques ont constaté qu'ils avaient beaucoup de préjugés. Même les élections britanniques
sont affectées par les préjugés raciaux. La même chose est vraie en Union Soviétique. Bien qu'il y ait eu relativement peu d'étudiants
africains en Union soviétique, beaucoup d'entre eux sont partis en se plaignant de discrimination raciale. Ainsi, les préjugés raciaux sont un
problème mondial.

Il y a tellement d'hypocrisie au sujet des préjugés raciaux qu'il est difficile de savoir par où commencer. Le Christ a enseigné la dignité de
l'homme et la possibilité de la fraternité de l'homme en lui-même.

Page 7
Partout où il y a discrimination, Christ est à l'œuvre avec Son épée qui coupe la haine et l'intolérance. La Bible dit clairement que Dieu ne fait
pas acception de personnes. Ceci coupe la théorie de la suprématie raciale et rend tous les hommes égaux devant Dieu. Cette position
biblique a tendance à créer de l'insatisfaction chez ceux qui se sentent discriminés. Il crée également un complexe de culpabilité parmi ceux
qui font de la discrimination.

On ne nous dit pas dans la Bible où les différentes couleurs de la peau ont commencé. Il y en a qui pensent que les races ont commencé à
partir des trois fils de Noé, mais il n'y a aucune preuve quant à savoir lequel de ces fils était sombre et lequel était blanc.

La foi chrétienne est souvent en conflit avec la tradition. La plus grande préoccupation de Jésus était avec les pharisiens, qui n'étaient pas
motivés par l'amour mais par le respect de leurs traditions. Les domaines dans lesquels la discrimination est la plus forte sont également liés à
la tradition.

Comment pouvons-nous résoudre ce grand problème national et mondial? Même un imbécile peut voir que nous ne pouvons pas régler le
problème racial par la seule loi.

Un jour ou deux après l'adoption du projet de loi de 1964 sur les droits civils, le sénateur Hubert Humphrey est venu à la table où j'étais
assis à Washington et a déclaré: «Billy, la loi seule ne peut pas le faire. " Comme il avait raison! Il faut de l'amour, de la compréhension, de
l'indulgence et de la patience de la part des deux races.

Il n'y a qu'une seule solution possible au problème de la race et c'est une expérience personnelle vitale avec Jésus-Christ de la part des deux
races. En Christ, le mur du milieu a été brisé. Il n'y a pas de Juif, pas de Gentil - pas de noir, blanc, jaune ou rouge. Nous pourrions être une
grande fraternité en Jésus-Christ. Cependant, jusqu'à ce que nous arrivions à le reconnaître comme le Prince de la Paix et à recevoir Son
amour dans nos cœurs,

Page 8

les tensions raciales augmenteront, les revendications raciales deviendront plus militantes et beaucoup de sang coulera. Le problème de
course pourrait devenir une autre flamme hors de contrôle!

La flamme rouge

Le communisme est une menace dangereuse, non seulement pour l'Occident mais pour le christianisme partout. George Meany, grand
dirigeant syndical américain et président de l'AFL-CIO, a déclaré: "Le conflit entre le communisme et la liberté est le problème de notre
temps, il éclipse tous les autres problèmes. Le résultat de ce conflit dépend de l'avenir de toute l'humanité. "

Dans le grand débat qui sévit actuellement en Occident sur le péril communiste, il y a deux concepts. L'un de ces concepts considère le
péril communiste comme quelque chose de presque totalement extérieur à l'agression militaire et à l'expansion territoriale chinoise ou
russe. Cette opinion est renforcée par les progrès rapides et effrayants que la Chine réalise dans le développement du nucléaire et des
missiles. Certains experts estiment que lorsque les Chinois auront la capacité de livrer des ogives nucléaires à l'aide de missiles, ils
frapperont. L'autre concept considère le péril communiste comme quelque chose d'interne, un danger de subversion et d'infiltration. Les deux
périls sont réels. Et si notre impasse de missiles révèle quelque chose et si les preuves historiques nous enseignent des leçons pratiques, il
semblerait que la conquête communiste pourrait passer par une agression non militaire.

Page 9

pression militaire, et ils gagnent dans de nombreux pays.

Quelle que soit la méthode, le communisme est réel et dangereux! Les communistes croient en, ils projettent vers, et ils travaillent pour le
triomphe final. C'est ce que nous pourrions appeler l'aspect eschatalogique du communisme. C'est la caractéristique qui les unit et les aide à
supporter les froncements de sourcils et les grimaces de l'Occident. Leur sens du destin a presque une aura religieuse, une foi dans leur
capacité à triompher. Motivés par un désir ardent de gagner, les communistes ne trouvent pas de sacrifice trop grand pour leur cause.

Leur est une philosophie «fin justifie les moyens». Si mal qu'ils soient, ils ont un but, un but et un sens du destin. Il est clair que nous ne
pouvons jamais faire face au communisme simplement en le craignant et en le haïssant. Nous devons retrouver notre propre but national,
notre dévouement à une grande cause et une foi vitale, si nous voulons rivaliser avec un ennemi qui projette de nous enterrer.

Nous parlons du communisme étant un grand défi au christianisme, et idéologiquement c'est; mais aucun système ne peut être sérieusement
menacé par un ennemi "sans" jusqu'à ce qu'il ait été affaibli par un ennemi "intérieur". Alors que je suis diamétralement opposé au
communisme en tant que tel , je suis plus préoccupé par le manque de zèle pour le christianisme que je suis sur le zèle et à des fins des
communistes.

Le communisme ne peut réussir que si le christianisme échoue. Lénine a dit un jour: "La religion est une sorte de gin spirituel dans lequel
les esclaves du capital noyer leur forme humaine et leurs revendications à toute vie humaine décente." L'erreur commise par Lénine était
d'ignorer l'histoire et de rester ignorant de l'enseignement de la Bible. L'église russe sous les tsars n'avait donné à Lénine et à ses disciples
qu'une caricature du vrai christianisme. Donc ce qu'il a dit était en partie juste quand on le regardait

Page 10
dans le contexte de l'endroit et les temps dans lesquels il a vécu.

Combien de chrétiens professant en Amérique et en Europe considèrent le Christ et l'église, non comme une loyauté centrale, mais comme
une balle dans le bras, administrée lors d'une brève visite à l'église le dimanche matin? Cela devient un devoir, et souvent douloureux, d'aller
chez le dentiste, et le patient pousse un soupir de soulagement quand le pasteur dit «Amen» et que le traitement hebdomadaire est
terminé. Bien que Lénine n'ait nullement présenté la situation dans son ensemble, il avait raison de dire que pour beaucoup de gens, la
religion est un cocktail spirituel qui aide à atténuer la douleur de la vie. À moins que nous puissions prouver Lénine par un sens éveillé de la
consécration qui peut égaler ou exceler le dévouement des communistes, nous menons un jeu perdant.

L'objectif des communistes est de liquider la religion, car ils soutiennent que la religion est un produit du système capitaliste. Voici une
autre erreur du raisonnement communiste. La religion chrétienne a été commencée par Jésus-Christ, qui n'était nullement un riche Américain
ou Européen. Il était un pauvre charpentier du Moyen-Orient. La Bible dit: «Bien qu'il fût riche, il est devenu pauvre à cause de vous, afin
que vous soyez riches à cause de sa pauvreté» (2 Cor 8: 9). Il est né dans une étable empruntée. Il n'avait pas de maison pour appeler les
siens. Il a dit: "Les renards ont des trous, et les oiseaux du ciel ont des nids, mais le Fils de l'homme n'a pas où reposer sa tête" (Luc 9:58). Il
a célébré son dernier souper dans une salle empruntée. Il est monté à Jérusalem sur un âne emprunté. Il a été crucifié sur une croix empruntée
et enterré dans une tombe empruntée.

Bien qu'il ait refusé de mettre classe contre classe, nous lisons que les gens ordinaires l'ont entendu avec joie. Pourtant, il était aussi
concerné par le bourgeois que par le prolétariat. Il avait autant de temps pour le riche jeune chef qu'Il avait pour le mendiant aveugle, et Il
était aussi inquiet pour Nicodème

Page 11

comme Il était pour le pauvre boiteux de la piscine de Siloam. Un pasteur est-allemand m'a parlé de la souffrance des chrétiens en Allemagne
de l'Est. Il a dit: "Beaucoup d'entre nous ont mémorisé le trente-septième psaume." Ce Psaume dit: «Car les méchants seront retranchés, mais
ceux qui s'attendent au Seigneur hériteront de la terre ... Le méchant pleure contre le juste, et grince sur lui de ses dents. car il voit que son
jour vient ... J'ai vu le méchant en grande puissance, et je me suis étendu comme un laurier vert, et il est mort, et il ne l'était pas.

Alors que le péril communiste est réel, la perspective chrétienne est également réelle. Le communisme n'a pas la réponse ultime ou le
dernier espoir. Avec toute la force et l'effort que le communisme peut faire pour s'attaquer aux problèmes des masses déshéritées du monde,
il n'a pas de réponse au vrai problème de l'homme - le problème de l'esprit humain à la recherche de Dieu. C'est l'une des raisons pour
lesquelles le communisme échouera finalement.

There is comfort in Christ's words: "Upon this rock I will build my church; and the gates of hell shall not prevail against it" (Matthew
16:18). If the church remains strong, vital, warm, and Spirit-filled, we have the promise of our Lord that even the gates of hell shall not
prevail against it; but if we allow our Christian faith to be adulterated with materialism, watered down by secularism, and intermingled with a
bland humanism, we cannot stand up to a system that has vowed to bury us.

L'église doit-elle transformer ses installations de prédication et d'enseignement en une lutte totale contre le communisme? Ce n'est pas la
mission ou la tâche de l'église. Au temps du Christ et de l'église primitive, le grand péril du christianisme était la Rome impériale et les
menaces successives des Goths et des Mongols, mais cela ne signifiait pas que l'église devait rassembler toutes ses forces simplement pour
combattre ces ennemis. Il avait une mission distinctive

Page 12

au monde qui n'était ni national, ni idéologique, ni politique. C'était pour témoigner de Jésus-Christ. Ce témoin ne devait utiliser aucun type
de pouvoir d'État ni recevoir aucune mesure de soutien de l'État. Ce n'était pas pour prendre l'épée et employer la force. C'était prêcher
l'Évangile transformateur de la grâce de Dieu et utiliser les moyens de soulagement social qui serviraient les besoins actuels de l'homme. En
tant que chrétiens, nous devons vivre et administrer sous toutes les formes de gouvernement - et mourir pour notre foi si nécessaire.

C'est mon opinion que Dieu peut utiliser le communisme comme un jugement sur l'Occident. Les péchés de l'Occident sont maintenant si
grands que le jugement est inévitable, à moins qu'il y ait repentance nationale. Dieu a déjà fait cela auparavant. La Bible dit: «Et l'Éternel, le
Dieu de leurs pères, les envoya par ses messagers, se levant de bonne heure et envoyant, parce qu'il avait compassion de son peuple et de sa
demeure; mais ils se moquaient des messagers de Dieu et méprisaient ses paroles, et mal utilisé ses prophètes, jusqu'à ce que la colère de
l'Éternel se lève contre son peuple, jusqu'à ce qu'il n'y ait pas de remède: c'est pourquoi il amena sur eux le roi des Chaldéens »(2 Chroniques
36: 15-17). Nous avons ici une image de Dieu permettant à un gouvernement athéiste, impie et pervers, de porter un jugement sur son propre
peuple. Son peuple avait péché contre une grande lumière, et le jugement était inévitable.

Nous voyons une situation similaire dans le monde aujourd'hui. L'Amérique et l'Europe de l'Ouest sont en train de gagner leur vie, une folie
de plaisir inégalée dans l'histoire du monde. Dieu est généralement ignoré ou ridiculisé. Dans de nombreux cas, les membres de l'Église ne
sont que des chrétiens à demi enthousiastes. Le jugement arrive. Dieu pourrait utiliser le communisme athée pour provoquer ce
jugement. Ainsi, la plus grande menace du communisme n'est pas le communisme lui-même, mais l'apathie spirituelle du peuple
occidental. Pendant ce temps, la flamme communiste devient toujours plus dangereuse - et dans certaines régions du monde, elle est hors de
contrôle!

Page 13

La flamme de la science incontrôlée


C'est un fait ironique que la science, consacrée à résoudre nos problèmes, soit devenue elle-même un problème. La science nous a donné la
lumière électrique, l'automobile, l'avion, la télévision et l'ordinateur, mais la science nous a aussi donné la bombe à hydrogène. Nous
pouvons utiliser les automobiles de manière rentable pour le transport et le plaisir, mais l'autre côté de la médaille est que des dizaines de
milliers de personnes en Amérique seule meurent d'accidents de voiture chaque année. Lorsque les scientifiques ont d'abord divisé l'atome et
libéré la puissance de son noyau, la première utilisation de cette grande réussite scientifique a été de faire pleuvoir la souffrance et la mort sur
Hiroshima et Nagasaki.

Le problème de la science réside dans sa mauvaise utilisation. La bénédiction de la connaissance devient une malédiction quand nous la
pervertissons. Parce que l'homme est ce qu'il est, les réalisations scientifiques sont souvent utilisées de manière destructive plutôt que
constructive. Parce que notre moralité ne correspond pas à notre intellectualité, l'abus de la science peut être plus grand que l'utilisation. Ce
n'est que lorsque le progrès moral de l'homme rattrape son progrès intellectuel que nous pouvons espérer résoudre les problèmes posés par la
science. Alors que la science a atteint le summum de la destruction, elle demeure vulnérable et impuissante face aux problèmes vraiment
importants de la vie.

Notre civilisation occidentale peut mourir avec toutes ses réalisations politiques économiques, sociales et scientifiques. En effet, ce dernier
peut être la cause de sa mort. C'est la génération qui a produit le DDT pour tuer les insectes, 2-4-D pour tuer les mauvaises herbes, la formule
1080 pour tuer les rats, et E = MC 2 pour éliminer les populations.

"Les progrès dans les sciences doublent l'information accumulée tous les dix ans.Tandis que les experts contemplent l'avenir, ils sont
perturbés par les potentialités du mal qui pourraient découler de l'application de leurs résultats.

Page 14

la recherche biologique est en ébullition, créant et promettant des méthodes d'interférence avec les processus naturels qui pourraient détruire
ou transformer presque tous les aspects de la vie humaine que nous apprécions. " 1

Nos problèmes sont aggravés par l'aspiration mondiale à la paix, constamment menacée par la guerre nucléaire. Le général Omar Bradley a
déclaré: "Notre situation est critique, et avec chaque effort que nous avons fait pour la soulager par de nouvelles avancées scientifiques, nous
avons seulement réussi à aggraver notre péril: les missiles apporteront des antimissiles et des antimissiles apporteront des anti-antimissiles,
mais inévitablement tout le château de cartes électroniques atteindra un point où il ne pourra pas être construit plus haut ... sommes-nous déjà
allés trop loin dans la recherche de la paix à travers l'accumulation du péril? Il a conclu: "Si nous voulons nous sauver des instruments de
notre propre intellect, nous ferions mieux de nous mettre sous contrôle et de commencer à rendre le monde sûr pour vivre."

Comme l'a fait remarquer Guy D. Newman, président du Howard Payne College, «le savoir de l'homme a dépassé sa sagesse, il a peur de
ce qu'il sait». L'ère de l'automatisation menace toutes les phases de la dignité, de la personnalité et de l'individualité de l'homme. Cela aussi
est devenu une flamme hors de contrôle.

La flamme du dilemme politique

Un homme d'Etat européen a dit récemment: "Si le diable pouvait offrir une panacée pour les problèmes du monde, je suivrais volontiers le
diable." C'est précisément ce que la Bible prédit arrivera un jour. Quand le monde ne pourra plus résoudre ses problèmes, le grand Anti-
Christ apparaîtra avec un charme et une intelligence jamais connus auparavant. Le monde entier le suivra et même l'adorera.

Page 15

Pendant ce temps, l'ère politique moderne est dominée par les événements et les changements qui ont eu lieu à la suite de la Première
Guerre mondiale de 1914-1918. Cela a marqué l'ère des couronnes s'écraser et des jets renversés. La démocratie a commencé à s'épanouir,
mais la dictature aussi. Nous nous souvenons tous du jour où le président Franklin Roosevelt a promis les quatre libertés pour le monde
entier, mais aujourd'hui, il y a moins de liberté que jamais. L'instabilité est entrée dans le climat politique changeant du monde entier jusqu'à
aujourd'hui, le monde est un chaudron politique bouillonnant. Les émeutes, les manifestations et les révolutions se produisent presque tous
les jours. Même en Grande-Bretagne et en Amérique, les gens sont devenus accros à s'asseoir, s'accroupir, manifester et frapper pour ce qu'ils
veulent!

L'histoire parle avec des mots tonnants pour dire qu'aucun état ou gouvernement conçu par l'homme ne peut prospérer pour toujours. C'est
aussi vrai, comme le dit Will Durant: «Aucune grande nation n'a jamais été vaincue tant qu'elle ne s'est pas détruite». Les républiques, les
royaumes et les empires vivent tous des vies incertaines et meurent. En Amérique, nous sommes maintenant sur le point de voir une
démocratie devenir sauvage. La liberté est devenue une licence. Le droit moral risque d'être abandonné même par les tribunaux. Dans quelle
mesure peut-on s'attendre à l'immunité de la loi inévitable de la régression qui s'installe quand les nations défient les lois de Dieu?

Telle est donc la scène internationale moderne avec ses problèmes de population, de criminalité, de racisme, de communisme, de science et
de politique. Ceux-ci compliquent l'existence moderne et rendent le monde dans lequel nos jeunes hommes et femmes vont où les libertés
personnelles sont couvertes par toutes sortes de règlements limitatifs. À mesure que le monde diminue, nos problèmes s'aggravent. Nos
libertés disparaissent et notre danger augmente! Le problème et le danger sont devant nous. La génération actuelle de jeunes ne peut
s'attendre qu'à des crises, des effusions de sang, de la guerre, de la haine, de la cupidité, de la luxure et de la lutte alors que le monde essaie
de se réadapter sans climat de paix.

Page 16
Le monde moderne bouge parmi ses dilemmes déconcertants. Alors que nous connaissons plus d'économies que jamais auparavant, le
monde a plus de pauvreté et de faim que jamais auparavant. Avec notre programme spatial préparant un vol à la lune, nous n'avons pas
encore résolu les problèmes fondamentaux de la terre. La menace de la guerre et de la révolution plane sur nos têtes comme une épée de
Damoclès. Alors que la psychiatrie et la psychothérapie nous promettent toute une personnalité, il y a plus de troubles nerveux et de maladies
mentales que jamais auparavant.

Quel est le problème? Quelle est la réponse à nos problèmes? Sans Dieu, l'homme est pire qu'une fleur séparée de sa tige. Nous oublions
que nous sommes finis. Nous avons paradé notre arrogance au bord même d'une fin tragique. Le problème maintenant est: Pouvons-nous
nous rétablir, nous débarrasser de nos esprits, retrouver notre sang-froid et changer de direction avant qu'il ne soit trop tard?

La plupart des experts actuels, des analystes, des historiens, des scientifiques, des philosophes et des hommes d'Etat s'accordent à dire que
l'homme est malade. Mais la question cruciale est: sommes-nous au-delà de l'épargne? Sommes-nous hors d'espoir? Certains de nos plus
grands esprits conviennent en privé que nous avons déjà dépassé le point de non-retour.

Les personnes qui posent ces questions et expriment ces présomptions sont les experts, pas la base du peuple. Dans une culture en déclin,
l'une de ses caractéristiques est que les gens ordinaires ne sont pas conscients de ce qui se passe. Seuls ceux qui connaissent et peuvent lire
les signes de la décadence posent les questions qui n'ont pas encore de réponse. M. Average Man est à l'aise dans sa complaisance et aussi
indifférent qu'un poisson d'argent enfermé dans un carton de magazines mis au rebut sur les affaires du monde. Il ne pose aucune question,
parce que ses avantages sociaux du gouvernement lui donnent une fausse sécurité. C'est son problème et sa tragédie. L'homme moderne est
devenu un spectateur des événements mondiaux, observant sur son écran de télévision sans s'impliquer. Il regarde

Page 17

les événements inquiétants de notre temps passent devant ses yeux, tandis qu'il sirote sa bière dans une chaise confortable. Il ne semble pas
réaliser ce qui lui arrive. Il ne comprend pas que son monde est en feu et qu'il est sur le point d'être brûlé avec.

Dans cette cacophonie des voix de malheur vient la Parole de Dieu. La Bible dit qu'il n'est pas trop tard. Je ne crois pas que nous ayons
passé le point de non-retour. Je ne crois pas que tout soit noir et sans espoir. Il est encore temps de revenir aux principes moraux et spirituels
qui ont fait la grandeur de l'Occident. Il est encore temps pour Dieu d'intervenir. Mais il arrive un moment où il sera trop tard, et nous
approchons rapidement de ce moment!

_____________

1. Gordon Wolstenholme, éd., L' homme et son avenir (Boston: Little, Brown, 1963). De la veste.

L'ancienne immoralité

Il y a quelque temps, un ami et moi nous promenions sur Oxford Street à Londres, quand nous avons vu ce qui semblait être une actrice ou
un mannequin qui montait dans une limousine avec chauffeur alors qu'une petite foule se rassemblait pour regarder. Plusieurs photographes
l'ont suppliée de sortir de la voiture afin d'obtenir de meilleures photos. Quand elle s'est conformée, ils ont commencé à crier: «Tirez votre
robe vers le haut, les éditeurs n'utiliseront pas les photos à moins que vous ne le fassiez.

Aujourd'hui, chaque zone de notre vie est envahie par cette fusée immorale, qui ne laisse personne indifférent. Dans beaucoup de nos
publications et dans la plupart de nos divertissements, l'accent est mis sur le sex-appeal. Même les ecclésiastiques, n'ayant pas réussi à situer
la cause ou à produire un remède contre cette maladie de l'homme, parlent maintenant d'une «nouvelle moralité» pour s'adapter à
l'époque; mais leur soi-disant nouvelle morale n'est rien de plus que la vieille immoralité mise à jour.

La preuve de la désintégration morale de notre société apparaît partout où nous regardons. Un sénateur m'a dit récemment: «Chaque fois
que nous nommons un comité d'enquête pour enquêter sur quoi que ce soit, il y a des serpents! Il semble que nous sommes retournés aux
jours de Noé et que nous venions au cycle complet de ce que Jésus a prophétisé aurait eu lieu quand il a dit: "Mais comme les jours de Noé
étaient, ainsi sera la venue du Fils de l'homme" (Matthieu 24:37). Il a réaffirmé le récit de l'Ancien Testament d'une désintégration sociale et
morale si mauvaise que Dieu a permis que le monde soit détruit par un déluge au temps de Noé. Il a dit aussi que l'histoire morale se
répéterait et que

Page 19

cette même désintégration morale serait caractéristique de l'époque qui précède la fin de l'histoire telle que nous la connaissons.

Le souci de la dissolution morale de l'homme occidental ne se limite pas aux sociologues, aux psychologues, aux prédicateurs et aux
professeurs. C'est la préoccupation des dirigeants politiques, des chefs militaires, des gens d'affaires et professionnels et des dirigeants
syndicaux. C'est la préoccupation des éditeurs de journaux tels que Jenkin Lloyd Jones du Tulsa Tribune , qui a déclaré dans un discours à
une convention d'éditeurs de journaux que notre peuple a décidé que le péché est en grande partie imaginaire. Nous sommes devenus
amoureux d'une psychologie qui soutient que l'homme est un produit de son hérédité et une victime de son environnement. M. Jones a dit:
"Nous avons semé les dents du dragon d'une sentimentalité pseudoscientifique, et de la terre a jailli la légion portant des couteaux à cran
d'arrêt et des chaînes de bicyclettes.
Jetant un coup d'oeil à Hollywood, le rédacteur en chef Jones a dit: "Est-ce que quelqu'un peut nier que les films sont plus sales que
jamais?" Mais ils ne l'appellent pas "saleté", ils l'appellent "réalisme". Pourquoi les laissons-nous nous tromper? Pourquoi hochons-nous un
hululement quand ils nous disent que la saleté est simplement une forme d'art audacieuse, que la licence est vraiment un commentaire social?

Face à cette pornographie légalisée, la conscience de l'Amérique semble être paralysée. Plus grave que notre fausseté dans l'art, la
littérature et les images est l'effondrement de nos normes morales et l'effacement de notre capacité en tant que nation pour une juste
indignation. Nous semblons insensibles à la rudesse de la scène, à la glorification du burlesque, à la noyade de nos jeunes dans la violence, le
cynisme et le sadisme qui se répandent dans le salon et même dans la pépinière par la télévision. Nous sommes stupéfaits devant la littérature
des maisons de débauche, qui remplit nos listes de best-sellers de romans osés qui appartiennent au bordel. Un directeur de journal a eu le
courage de demander à son département du livre d'abandonner la publicité

Page 20

littérature moralement répréhensible dans la liste des best-sellers. Nous sommes accusés d'avoir falsifié les faits. Mais quels faits? Il y a les
faits d'immoralité, de dégénérescence et de prostitution. Ce ne sont pas seulement des faits américains. Ce sont des faits qui devraient mettre
un rougissement sur les drapeaux de presque toutes les nations sous le soleil.

Sexe

Il a toujours été une marque de civilisations en décomposition de devenir obsédé par le sexe. Quand les gens perdent leur chemin, leur but,
leur volonté, et leurs objectifs, ainsi que leur foi, comme les anciens Israélites, ils vont "une prostitution". C'est une forme de diversion qui ne
nécessite aucune pensée, aucun caractère et aucune retenue. L' un des grands historiens du monde m'a dit: « La détérioration morale de
l'Occident nous détruira d' ici l'an 2000 après JC , même si les communistes ne le font pas! »

Pornographie

Notre société occidentale est devenue tellement obsédée par le sexe qu'elle s'infiltre dans tous les pores de notre vie nationale. Autrefois les
romanciers tissaient subtilement le sujet dans leurs histoires comme faisant partie de la vie. Mais aujourd'hui, de la plume de DH Lawrence,
Norman Mailer, Henry Miller et une centaine de lumières de moindre importance déversent un flot d'écrits pervers, vulgaires et même
obscènes, comme les égouttures d'un égout brisé. Le sexe est une copie de première page partout.

La question est la suivante: la liberté d'expression et la liberté de la presse impliquent-elles la liberté de corrompre les esprits par le biais
des médias, incitant ainsi toute forme de perversion sexuelle et d'immoralité? Nous avons des lois dans nos villes interdisant l'ouverture

Page 21

les égouts et les puisards. Pourquoi ne devrions-nous pas avoir des lois interdisant la pornographie et l'obscénité? Beaucoup de dirigeants
héroïques ont essayé, mais ils ont trébuché même sur la définition du mot «obscénité». Si nous ne pouvons pas nous entendre sur la longueur
d'un pied, c'est parce que nous avons perdu notre étalon. Personne n'a jamais amélioré le critère moral donné à l'homme dans les Dix
Commandements. La pornographie est tout ce qui dépeint l'impudicité de manière à créer des pensées et des convoitises impures. Cependant,
les égouts continuent de couler, détruisant le tissu moral de notre société, jusqu'à devenir la plus grande menace pour notre sécurité.

Le soi-disant réalisme artistique, qui est à la fois l'objectif et la vedette de certains secteurs de l'industrie cinématographique en Europe et
en Amérique, s'ajoute à la saleté, la pourriture, la saleté et la pornographie animée qui nourrissent nos jeunes de poison. Pas étonnant que les
jeunes soient sexuellement sophistiqués à seize ans.

Nous corrompons l'imagination et le goût de toute une génération. L'amour est perverti à la luxure de Sodome. Les sensibilités sont
tellement endurcies que les crimes domestiques et les atrocités internationales sont bien sûr acceptés.

Personne ne peut douter que les appétits sales deviennent la principale satisfaction de la vie. De cette façon, nous permettons au diabolique
de triompher. Jérémie, le prophète, a averti: «Avaient-ils honte d'avoir commis des abominations, ils n'avaient même pas honte, et ils ne
pouvaient pas rougir, et ils tomberont au milieu de ceux qui tombent; dit le Seigneur "(Jérémie 6:15).

Dr. PA Sorokin, l'un des observateurs les plus astucieux de la scène sexuelle américaine et ancien professeur de sociologie à l'Université de
Harvard, dit: "Nos écrivains se préoccupent de plus en plus des égouts sociaux, des maisons brisées de parents déloyaux et d'enfants mal-
aimés, la chambre

Page 22

de la prostituée, un bordel de rangée de conserves, un repaire de criminels, un quartier des aliénés, un club de politiciens malhonnêtes, un
gang de la rue des délinquants adolescents, une prison haineuse, un front de mer criminel, la salle d'audience d'un juge malhonnête, les
aventures sexuelles des hommes des cavernes et des violeurs urbanisés, les amours des adultères et des fornicateurs, ou des masochistes, des
sadiques, des prostituées, des maîtresses, des playboys. Les amours juteuses, les ids, les orgasmes et les libidos sont préparés de manière
séduisante et servis avec toutes les garnitures. "
Les historiens antiques nous disent que l'un des symptômes d'une civilisation en déclin est une desexualisation de la race humaine, avec les
hommes deviennent plus efféminés et les femmes devenant plus masculines, non seulement dans les caractéristiques physiques mais dans
leurs caractères de base.

Perversion

De pair avec cette désexualisation apparaît la forme sinistre de la perversion, de plus en plus évidente dans notre société aujourd'hui, d'une
telle nature que les péchés démodés semblent presque sains en contraste. Rien ne peut altérer le fait que Dieu appelle le péché de
perversion. "Il n'y a donc pas de défense possible pour leur conduite ... Dieu les a livrés à des passions honteuses: leurs femmes ont échangé
des rapports naturels contre nature, et leurs hommes à leur tour, abandonnant les relations naturelles avec les femmes, brûlent de luxure les
unes pour les autres les mâles se comportent de façon indécente avec les mâles, et sont payés dans leurs propres personnes le salaire
approprié d'une telle perversion "(Romains 1: 20-27, NEB ).

La loi immuable de semer et récolter a régné. Nous sommes maintenant les infortunés possesseurs de la dépravation morale, et nous
cherchons en vain un remède. L'ivraie de l'indulgence a envahi

Page 23

le blé de la retenue morale. Nos maisons ont souffert. Le divorce a pris des proportions épidémiques. Quand la morale de la société est
bouleversée, la famille est la première à souffrir. La maison est l'unité de base de notre société, et une nation est seulement aussi forte que ses
maisons. La division d'une maison ne fait pas souvent les manchettes, mais elle mange comme les termites à la structure de la nation.

À la suite des divorces, des séparations et des désertions croissantes, environ douze millions des quarante-cinq millions d'enfants aux États-
Unis ne vivent pas avec les deux parents. Un cercle vicieux est mis en mouvement. Comme le dit la Bible: "Les pères ont mangé un raisin
amer, et les dents des enfants sont sur le bord" (Jérémie 31:29).

Dans tous les domaines de notre vie sociale, nous voyons opérer la loi inévitable des rendements décroissants dans notre obsession du
sexe. Beaucoup font quelque chose pour un frisson seulement pour trouver la prochaine fois qu'ils doivent augmenter la dose pour produire le
même frisson. Au fur et à mesure que le coup s'essouffle, ils sont poussés à chercher de nouveaux moyens, des expériences différentes pour
produire un coup de pied comparable. Le glouton sexuel est tourmenté par des sentiments de culpabilité et de remords. Son mode de vie est
saturé d'une tension intense, d'émotions non naturelles et de conflits intérieurs. Sa personnalité est contrariée dans sa recherche de
développement. Ses passions sont hors de contrôle, et le résultat final est la frustration. Dans son mépris de la loi de Dieu et de la norme de la
société, il met une tension mortelle sur son âme. Sa recherche de nouvelles sensations, de nouveaux coups de pied, d'expériences
passionnantes le maintient sous l'emprise de la peur, de l'insécurité, doute, et futilité. Le Dr Sorokin dit: «L'état physique, émotionnel et
spirituel affaibli du glouton sexuel le rend généralement incapable de résister aux pressions qui l'accompagnent, et il finit par craquer sous
son poids et finit souvent par devenir un psychonévrotique ou un suicide.

L'avertissement de la Bible est clair. Dans Hébreux 13: 4, l'Ecriture dit:

Page 24

"Messagers et adultères Dieu jugera." Ceux qui se moquent de l'idée du jugement feraient bien d'étudier les dernières statistiques sur les
naissances illégitimes et les maladies vénériennes. Les naissances illégitimes sont à un niveau record; les maladies vénériennes font rage à
des proportions épidémiques dans tout le pays; et tout cela face à la dernière en matière de contraceptifs et d'antibiotiques. L'Écriture dit: "Ne
vous y trompez pas: ni fornicateurs, ni idolâtres, ni adultères, ni efféminés, ni abuseurs d'eux-mêmes avec les hommes ... hériteront le
royaume de Dieu" (1 Corinthiens 6: 9).

Une des caractéristiques les plus troublantes de la situation est l'attitude de certains ecclésiastiques protestants. Le magazine Time dit: «Les
ecclésiastiques protestants commencent à changer d'attitude, ils ne se serrent plus le doigt parce que les garçons et les filles cèdent aux
pulsions biologiques et à l'expérience, ils ne disent pas:« Arrêtez, vous avez tort! mais 'Est-ce significatif?' «Beaucoup de pasteurs et
d'aumôniers universitaires approuvent ouvertement les rapports sexuels avant le mariage.

Le nôtre est un âge de relativisme moral. Cependant, il existe certains domaines dans lesquels les Écritures ne nous permettent pas de
négocier. Dans tous ces siècles, il n'y a pas eu la moindre ombre de changement dans la nature de Dieu ou dans son attitude envers le
péché. La Bible enseigne du début à la fin que l'adultère et la fornication sont des péchés, et que l'attitude de certains hommes d'Église
modernes n'altère pas son caractère.

Malhonnêteté

Mais nous ne devons pas laisser l'impression que l'immoralité sexuelle est la seule sphère de danger moral dans notre civilisation. La
malhonnêteté a augmenté dans notre société à des proportions alarmantes. J'ai siégé devant un tribunal fédéral pour entendre le cas d'un
membre très respecté de la profession médicale qui avait volontairement et délibérément

Page 25

falsifié son impôt sur le revenu. Il a été condamné à dix ans dans une prison fédérale.
La maladie de la malhonnêteté envahit toutes les professions et sa diffusion dans notre société est alarmante même pour les plus apathiques
d'entre nous. Les scandales sportifs ont choqué la nation alors que les jeunes athlètes amateurs ont vendu leurs idéaux et leur éthique aux
voyous et aux gangsters. Il est connu depuis des années que la boxe professionnelle est profondément infiltrée par les raquettes, et les
enquêtes qui ont révélé que le lancement des combats est une pratique courante n'ont pas été une surprise pour beaucoup. Dans un récent
sondage sur un campus universitaire, il a été constaté que soixante-quinze pour cent des étudiants ont admis avoir triché au cours de leur
carrière universitaire.

Récemment, alors que je roulais de l'aéroport d'une grande ville dans un taxi, j'ai engagé une conversation avec le chauffeur de taxi. Il a dit:
«Les retombées sont la pratique à tous les niveaux de la ville: si la maison de commerce ne paie pas, ils vont simplement déterrer la rue
devant la maison et la garder ainsi pendant un an. inspecté, je dois payer vingt-cinq dollars sous la table ... L'homme qui recueille dit qu'il
n'en garde que cinq. Il a dit: "Si vous preniez la récompense hors de la ville, l'économie de la ville s'effondrerait."

John Steinbeck écrivit à Adlai Stevenson dans une lettre dans laquelle il disait: «Il y a un gaz d'immoralité infiltrant qui commence dans la
pépinière et ne s'arrête pas tant qu'il n'atteint pas les plus hautes fonctions tant ministérielles que gouvernementales. Walter Lippman dit:
"L'Amérique commence à accepter un nouveau code d'éthique qui permet de ciseler et de mentir."

Pourquoi y a-t-il toute cette malhonnêteté dans chaque phase de notre vie? Russell Kirk nous dit pourquoi: "Tout ce siècle, ces suspects de
chroniqueurs, l'honnêteté dans les grandes et petites choses ont diminué dans la plupart du monde.L'honnêteté publique et privée est produite
en partie par des convictions religieuses ... quand les sanctions religieuses se détériorent. L'homme sensuel moyen a tendance à tricher. "

Page 26

Une culture mourante

Cette décadence morale et spirituelle est aujourd'hui évidente au détour de chaque page de notre quotidien. Nous vivons dans un jour où les
vieilles valeurs sont rejetées et le sens de la signification et du but a disparu de la vie de beaucoup de gens. Le seul objectif du monde
occidental semble être le succès, le statut, la sécurité, l'indulgence, le plaisir et le confort. Si nous pouvons juger notre temps par les peintures
produites par certains artistes modernes, nous voyons des éclaboussures de couleur sans discernement, sans motif ou design
reconnaissable. Un enfant qui jette de la peinture sur la toile pourrait faire aussi bien. En fait, lors d'une exposition d'art, un chimpanzé a
remporté le premier prix pour sa peinture. Le mélange incompréhensible de pigment dénote simplement les esprits confus et les valeurs de
notre jour. Le dramaturge, le romancier, et le scénariste de cinéma nous donne des doses intempestives de violence, de sexe et de
meurtre. Cela semblerait en effet être une génération malade ayant besoin de salut. La cause de nos problèmes a été révélée récemment dans
une déclaration de Tennessee Williams, l'un des dramaturges les plus lus de notre époque, lorsqu'il a déclaré: "Nous avons très peu de
conviction de notre propre dignité essentielle, ou même de notre décence essentielle." 1

Avec toutes ces preuves de décadence en vue, il n'est pas étonnant que May Craig, correspondant de Washington, dise: "À moins qu'il y ait
un changement profond dans le peuple américain, une véritable croisade contre l'indulgence et l'immoralité, publique et privée, alors nous
sont témoins du déclin et de la chute de la République américaine. "

Oui, nous avons besoin de crier pour être sauvé - sauvé de nous-mêmes, car c'est l'âme d'une nation et d'une culture qui est en train de
mourir! Osée le prophète a exhorté les gens de son époque: "Semez vous-mêmes

Page 27

dans la justice, moissonne dans la miséricorde; briser votre terre en jachère: car il est temps de chercher le Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne et
pleuve la justice sur vous "(Osée 10:12).

La fissure dans le barrage moral s'élargit, mais comme les gens de Noé avant le déluge, la vie continue comme d'habitude avec seulement
quelques-uns concernés et presque personne ne s'inquiète. Cependant, l'apathie ne dissuadera pas la catastrophe. Les gens du jour de Noé
n'attendaient pas de jugement - mais c'est venu! Nous sommes devenus doux et confortable. Regarder la télévision, je remarque que lorsque
presque n'importe quelle crise apparaît sur l'écran, l'acteur dit habituellement: "Donnez-moi un verre." Lorsque les manchettes deviennent
noires et inquiétantes, la vente d'alcool et de barbituriques augmente dans le pays, alors que des millions de personnes tentent d'échapper à la
triste réalité de nos dangers.

Lors d'un séminaire sur un campus universitaire, un étudiant m'a demandé: «Notre société est-elle en train de mourir, ou commet-elle
l'hypocrisie d'être morte sans le savoir? J'ai répondu: "Je ne suis pas sûr, mais je suis alarmé, et je ressens le fardeau et la contrainte des
prophètes d'antan pour avertir les gens, qu'ils écoutent ou non n'est vraiment pas ma responsabilité." À maintes reprises, les prophètes ont
averti les anciens, mais les Écritures disent que leurs coeurs se sont endurcis et leurs oreilles sont devenues sourdes. Ils étaient délibérément
sourds à la Parole de Dieu.

Nous le savons, nos mœurs en décomposition ne surprennent pas Dieu. ils ajoutent à la pile d'amadou inflammable qui sera un jour allumé
par les feux du jugement de Dieu. Les paroles de l'apôtre Paul dans le premier chapitre de Romains, adressées à la société romaine décadente,
pourraient bien s'appliquer à nous: «Parce que, lorsqu'ils ont connu Dieu, ils ne l'ont pas glorifié comme Dieu, ni reconnaissants» (Romains
1: 21). Si jamais une génération a été léguée à la connaissance de Dieu, nous l'étions. Pourtant, nous rejetons cet héritage glorieux sur nos
convoitises et nos passions.

Page 28
Again Paul said: "But became vain in their imaginations, and their foolish heart was darkened. Professing themselves to be wise, they
became fools" (Romans 1: 21, 22). The word "became" suggests deterioration and decay. In a decadent society, the will to believe, to resist,
to contend, to fight, to struggle is gone. In place of this will to resist, there is the desire to conform, to drift, to follow, to yield, and to give up.
This is what happened to Rome, but it applies to us. The same conditions that prevailed in Rome prevail in our society. Before Rome fell, her
standards were abandoned, the family disintegrated, divorce prevailed, immorality was rampant and faith was at a low ebb. As Gibbon said:
"There was much talk of religion but few practiced it." Today our churches are filled, but how many are actually practicing Christianity in
daily life?

De nouveau, Paul a dit: "Ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en une image faite semblable à l'homme corruptible" (Romains
1:28). L'humanisme est devenu le dieu de notre temps. Aldous Huxley a parlé de «contrôle humain par l'effort humain en accord avec les
idéaux humains». Le credo moderne de "Je crois en l'homme" est un renversement complet de la théologie biblique.

Le grand apôtre a de nouveau dit: "C'est pourquoi Dieu les a aussi livrés à l'impureté par la convoitise de leur propre cœur, pour déshonorer
leur propre corps entre eux" (Romains 1:24). Il ne dit pas que Dieu a abandonné, seulement que Dieu a donné à l'homme des pratiques
impures et injustes. Quand cela arrive, nous sommes dans un danger terrifiant!

Ainsi, trois fois dans ce passage de Romains, il est dit que Dieu a donné l'homme. Dans un cas, Dieu les a abandonnés quand l'homme s'est
tourné vers la luxure et les pratiques immorales. Dans un autre cas, Dieu les a abandonnés quand l'homme s'est tourné vers de viles affections
et vers des déviations immorales. Dans un autre cas, Dieu les a livrés quand l'homme s'est tourné vers un esprit réprouvé et est devenu

Page 29

rempli de toute l'injustice, la fornication, la convoitise et la méchanceté.

Quand Dieu donne l'homme, il n'y a plus qu'une chose: le jugement! Ici, il est: "Qui, connaissant le jugement de Dieu, ceux qui commettent
de telles choses sont dignes de la mort, non seulement font la même chose, mais ont plaisir à ceux qui les font" (Romains 1:32). Quand
Sodome et Gomorrhe sont devenus coupables des mêmes péchés que nous commettons, Dieu les a jugés avec du feu et du soufre. La Bible
dit: "Dieu ne les a pas épargnés." Quand le peuple de Noé est devenu coupable de ces mêmes péchés, la Bible dit: "Dieu ne les a pas
épargnés."

Nous ne pouvons pas prétendre être les animaux de compagnie de Dieu. Nous n'avons pas de dispense spéciale du jugement. Si nous
continuons sur notre chemin actuel, la loi morale qui dit que «le salaire du péché est la mort» (Romains 6:23) signifiera la mort ultime de
notre société.

Il est ironique qu'une civilisation qui a produit les meilleures automobiles, les meilleurs réfrigérateurs et les meilleurs téléviseurs produise
en même temps certains des pires êtres humains. La réponse totale à notre dilemme dans cette débâcle est que nous avons abandonné
Dieu. L'accusation de Dieu contre l'homme se résume en quatre mots: «Ils sont sans excuse» (Romains 1:20). Nous, en tant que nation,
sommes sans excuse, parce que nous avons échangé notre droit d'aînesse contre un désordre de délices immoraux. Nous découvrons que ce
que dit Tocqueville est vrai: "Quand l'Amérique cessera d'être bonne, elle cessera d'être grande".

Dans notre connaissance, qui est devenue une folie, nous préparons le terrain pour la dissolution personnelle et nationale et le jugement
final. Nous sommes énormes pour la conflagration. Nous construisons pour la destruction. Nous supplions pour le jugement. Thomas
Jefferson a dit: "Je tremble pour mon pays quand je me souviens que Dieu est juste." «En vérité, je vous le dis, cela sera plus supportable
pour le pays de Sodome et de Gomorrhe au jour du jugement», a dit Jésus (Matthieu 10:15).

Page 30

Au musée King Tut du Caire, il y a un grain de blé de cinq mille ans pris dans les tombes des pharaons. On dit que si la graine était plantée,
elle pousserait. Les graines de l'intégrité, de la vénération et de la justice ne sont pas mortes; mais nous ne leur permettons pas de germer. Il
reste encore du temps. Le jour est loin, c'est vrai; mais il n'est pas trop tard pour nous de rester les feux catastrophiques du jugement de
Dieu. La Bible déclare: "Dieu ne veut pas qu'aucun périsse, mais que tous arrivent à la repentance" (2 Pierre 3: 9). Et encore la Bible déclare:
"Aujourd'hui si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs" (Hébreux 3: 7-8).

______________

1. Missions , janvier 1962.

Nos frissons psychologiques

Un des plus grands mathématiciens du monde m'a récemment rendu visite dans ma chambre d'hôtel. Je pouvais sentir que le poids de ses
problèmes personnels était devenu si lourd qu'il était au bord d'une panne. La tension de la vie moderne était devenue trop grande. Il était en
danger de devenir une autre statistique dans la croissance alarmante de la maladie mentale.

Le climat intellectuel dans lequel vit l'homme moderne est un paradoxe. Notre technologie crée des miracles de la science, mais ne parvient
pas à satisfaire nos besoins les plus profonds. Il met des roues sous nos pieds, mais des craintes et des appréhensions dans nos coeurs. Nous
sommes capables de vivre plus longtemps, mais pas mieux. Nous sommes en mesure de vivre plus confortablement, mais pas plus
contentement.

Selon un rapport du Service de santé publique des États-Unis, huit millions de personnes souffrent d'une forme quelconque de maladie
mentale. Sur ce nombre, un million sont traités dans les hôpitaux des États-Unis chaque année. Plus de cinquante pour cent des lits d'hôpitaux
de la nation sont occupés par des patients souffrant d'une forme de problème mental ou psychologique. Un bébé sur dix né aujourd'hui sera
confiné dans un hôpital souffrant d'une forme de maladie mentale à un moment ou à un autre de son vivant.

Beaucoup de malades mentaux sont littéralement malades de cœur et d'âme. Leurs maladies n'impliquent pas de cerveaux corrompus ou
endommagés. Les gens ne perdent pas la tête ou ne se brisent pas les nerfs dans les soi-disant crises nerveuses; ils se perdent! Ils
disparaissent dans les mondes de leur propre création dans leur tentative d'échapper au monde réel. Le fait effrayant à propos de mental et

Page 32

la maladie émotionnelle est qu'elle fait des percées alarmantes dans cette génération actuelle de jeunes. Un article récent de magazine appelle
la jeunesse d'aujourd'hui "la génération tourmentée". 1 Il dit: « À l'Université de Pennsylvanie, vingt pour cent des étudiants ont besoin d' aide
former le service de santé mentale au cours de leurs années de collège à Harvard, vingt-cinq pour cent des étudiants de premier cycle
consulter un psychiatre ou un travailleur social. ». Ces pourcentages ne reflètent aucun discrédit sur les universités de Pennsylvanie et de
Harvard. Un récent sondage mené auprès de 600 psychiatres collégiaux a révélé qu'environ quinze pour cent des élèves de leurs écoles
demandent de l'aide psychiatrique, tandis que trente pour cent devraient le faire.

Évasion

Des millions sont occupés à enterrer la tête dans le sable en prétendant que les événements dévastateurs de notre temps ne se produisent pas
vraiment. Ils essaient désespérément d'échapper aux réalités des pressions de la vie moderne.

L'évasion n'est pas en soi une condition de la maladie mentale, mais un mécanisme subconscient pour échapper à la réalité. C'est un mode
de comportement adopté pour échapper aux faits et aux réalités désagréables. Cela peut prendre plusieurs formes. La ménagère harcelée se
lance dans une virée shopping, tandis que quelqu'un d'autre peut se réfugier dans une histoire d'amour clandestine ou dans une session
Watusi. L'un des moyens d'évasion les plus évidents est l'alcoolisme, qui est maintenant une catastrophe nationale.

Chaque semaine, dans notre bureau de Minneapolis, nous recevons des milliers de lettres, dont plus de la moitié concernent des problèmes
domestiques; et la moitié d'entre eux sont liés à des problèmes de consommation d'alcool. Boire est devenu l'un de nos problèmes sociaux les
plus graves. C'est essentiellement le résultat d'une tentative d'échapper aux responsabilités et aux réalités de la vie. "Chaque fois que mon
mari

Page 33

et j'ai un désaccord, il se précipite pour la barre d'angle », écrit une femme de l'Iowa.

Des volumes pourraient être écrits sur le problème de la dépendance au dopage. Des millions de barbituriques sont avalés chaque nuit pour
aider la nation à dormir. Des millions de tranquillisants nous gardent calmes pendant la journée. Des millions de pilules pep nous réveillent le
matin après la gueule de bois de la veille.

La Bible prévient que ces vols de la réalité n'apportent aucune satisfaction durable. "La fin est la destruction, dont le Dieu est leur ventre, et
dont la gloire est leur honte, qui se soucient des choses terrestres" (Philippiens 3:19).

Anxiété

Les historiens du futur peuvent étiqueter le présent "L'âge de l'anxiété". Bien que, d'une certaine manière, nous ayons moins à nous soucier
que les générations précédentes, nous semblons faire plus de soucis. Bien que nous l'ayons plus facile que nos ancêtres, nous avons plus de
malaise. Bien que nous ayons moins de causes d'anxiété, nous sommes plus anxieux. Les mains calleuses étaient l'insigne du pionnier, tandis
que les sourcils froncés sont l'insigne de l'homme moderne.

Les pionniers se sont plaints qu'ils étaient "épuisés" de l'épuisement physique, mais le problème avec nous est que nous sommes "liquidés"
de l'hypertension. Cela est dû en grande partie à un changement d'orientation. Il y a un siècle, le principal souci de l'homme était sa vie
spirituelle; aujourd'hui, son principal souci est avec ses affaires physiques et temporelles. Beaucoup de gens croient que si nous donnons à
l'homme assez de nourriture, d'abris, de vêtements, d'éducation et d'installations récréatives, nous aurons atteint l'utopie.

Le psychanalyste Erich Fromm affirme que la vie moderne transforme les hommes en des ombres anxieuses et sans amour. Il dit: "La
plupart des Américains croient que notre société de consommation.

Page 34
Les gens heureux, amusants, voyageant par avion créent le plus grand bonheur pour le plus grand nombre. Contrairement à ce point de vue,
je crois que notre vie actuelle mène à l'anxiété, à l'impuissance, et finalement à la désintégration de notre culture. Se pourrait-il que notre rêve
que le bien-être matériel mène au bonheur n'est qu'un rêve? "

Loisir

Un autre problème auquel sont confrontés des millions de personnes dans le monde occidental est celui des loisirs. Nous ne pouvons pas y
voir un problème, mais les psychologues, les psychiatres et les sociologues commencent à réaliser que cela peut devenir le principal
problème psychologique de la prochaine génération. Conscient de l'importance des perspectives croissantes et des conséquences des loisirs
résultant de l'automatisation, le magazine Life a consacré une série d'articles en deux parties à ce sujet.

Dans les sociétés où le loisir est déjà une réalité, l'ennui est le grand nouveau problème. Il y a quelque temps, je me rendais dans un État
providence où un des dirigeants de l'église m'a dit: «Nous, dans l'église, nous nous sommes battus pour de meilleures conditions de vie et un
niveau de vie plus élevé. la tombe, mais nous sommes confrontés à des problèmes psychologiques tels que l'ennui qui sont tout aussi grands
et dévastateurs que les vieux problèmes sociaux d'il y a un siècle. "

Avec plus de loisirs et moins de responsabilités, le problème du «quoi faire» prend des proportions majeures. Les vacances de vingt heures
et les vacances de dix jours proposées, ainsi que l'automatisation accélérée qui augmentera le nombre de chômeurs, deviennent les causes de
l'un des problèmes sociaux les plus graves de notre siècle. La croissance rapide des loisirs pourrait produire plus de criminalité, plus de bris à
la maison, plus

Page 35

problèmes psychologiques que nous pouvons traiter. Il pourrait engendrer le mécontentement et l'agitation, ce qui pourrait conduire à un plus
grand malheur que nous avons maintenant avec notre grande prospérité.

Nous voyons déjà ce potentiel du crime parmi nous dans le vandalisme des jeunes inoccupés. On le voit dans les salons de cocktail où
l'ennui et l'agitation s'éloignent des longues heures de loisirs. Nous le voyons dans les boîtes de nuit où des hommes d'affaires frustrés et
frustrés regardent des interprètes sensuels passer à travers leurs routines frénétiques, laissant leur public vide, frustré et rassasié. Nous avons
tous lu des histoires sur l'ennui subi lors du cocktail. Plus d'une personne riche m'a dit: «Si je dois aller à un autre cocktail, je vais me faire
exploser la cervelle. Un sénateur m'a confié une fois que le plus grand besoin à Washington était l'élimination du cocktail. Il a dit: "Cela
consomme beaucoup de notre temps que nous n'avons pas le temps pour les questions d'état."

Dans une interview, on a demandé à Arnold J. Toynbee: "L'abolition de la pauvreté assurerait-elle que la civilisation américaine
continuerait à croître et à être dynamique?" Il a répondu: "Non, il n'y a pas que cela à l'ère de l'automatisation, je pense que la question
essentielle est de savoir ce que les Américains font de leurs loisirs. De plus en plus de loisirs: s'ils regardent la télévision ou jouent aux
flippers, l'avenir de la civilisation américaine ne sera pas très sain. " 2

Le cours futur de la civilisation américaine dépendra au moins en partie si son peuple utilise ses loisirs de façon constructive. C'est devenu
l'un de nos plus grands défis. La perspective de demain peut être plus grande que le problème actuel du travail. Un psychiatre a dit: "Une
grande majorité de nos gens ne sont pas émotionnellement ou psychologiquement prêts pour le temps libre." Un économiste a déclaré que
d' ici l'an 2000 après JC , il peut être possible pour deux pour cent de la population

Page 36

travaillant dans les usines et dans les fermes, pour produire tous les biens et les aliments que les quatre-vingt-dix-huit autres pour cent
peuvent éventuellement consommer.

Si ces prévisions et ces calculs s'avéraient corrects, la vie serait bientôt presque tout le jeu et pas de travail. Que ferons-nous alors de ce
loisir? Shakespeare a déclaré: "Si toutes les années étaient des vacances, le sport serait aussi fastidieux que le travail." Carlyle a dit: "Une vie
d'aisance n'est pour aucun homme ni pour aucun dieu." Et la Bible dit: "Le Seigneur Dieu a pris l'homme, et l'a mis dans le jardin d'Eden
pour l'habiller et le garder" (Genèse 2:15). Le plan de Dieu pour la race humaine était que l'homme soit occupé. C'était pour le bien de
l'homme - psychologique, physiologique et spirituel. Si par notre progrès technologique nous réussissons à abandonner ce principe, ce sera à
notre propre péril. Déjà nous voyons des présages de ce que ce péril peut être.

"Doublethinking"

Comment une société développe-t-elle le genre de psychose qui nous afflige aujourd'hui? C'est le produit de beaucoup de choses, y compris
la perte de la foi religieuse, l'éducation défectueuse et trop de douceur. Dans son livre de 1984, George Orwell décrit ce qu'il appelle
«doublethink». Ce n'est pas une idée originale, car la Bible dit: "Un homme à double esprit est instable dans toutes ses voies" (Jacques 1:
8). À l'échelle nationale, nous sommes dans un état de duplicité qui pourrait mettre en péril notre survie même. «Double-penser», ou double-
esprit, signifie la faculté de tenir deux croyances contradictoires dans son esprit et de les accepter toutes les deux. Le monde entier s'est
familiarisé avec le double langage communiste. Quand ils parlent de paix, ils veulent dire «paix à nos conditions». Mais nous aussi nous
parlons des deux coins de la bouche à la fois. Nous disons que nous sommes chrétiens

Page 37
nation, mais une grande partie de notre littérature, nos pratiques sociales, nos intérêts profonds ne sont pas chrétiens du tout. Ils sont
totalement laïques.

Erich Fromm, dans son livre Will Man Prevail? dit: "Alors que les gens croient en Dieu, ils ne se soucient pas de Dieu, c'est-à-dire qu'ils ne
s'inquiètent pas ou ne perdent pas leur sommeil pour des problèmes religieux ou spirituels. , la justice, la vérité et l'humilité, mais ces idées
ont peu d'influence sur notre comportement.La plupart d'entre nous sont motivés par le désir d'un plus grand confort matériel, de sécurité et
de prestige. "

Nous disons que nous croyons en l'église, et pourtant beaucoup d'entre nous sans conscience peuvent conduire par l'église pour aller jouer
au golf, faire du bateau, nager, ou même faire la fête.

Les idéaux peuvent facilement être transformés en shibboleths - de simples slogans. L'idéal devient aliéné. Elle cesse d'être une expérience
authentique et devient à la place une idole, en dehors de soi, à laquelle nous rendons hommage et que nous utilisons pour dissimuler la
malhonnêteté et l'immoralité.

Freud a appris ce que la Bible enseigne, qu'une personne peut être pleinement sincère et en même temps être dans l'erreur dans sa
pensée. La sincérité peut même être une couverture, un déguisement pour la véritable impulsion qui le motive. Cela peut être vrai avec une
nation aussi. Nous pouvons employer la «double pensée» et ignorer tout mal.

"Groupe-pensée"

En plus de la «double pensée», nous sommes en proie à une nouvelle méthode de pensée appelée «penser-groupe». L'attrait de l'identité, de
la sécurité et de l'acceptation nous conduit à des schémas de pensée, d'action et de comportement. Nous avons tendance à penser, agir et
parler comme

Page 38

ceux qui nous entourent. Et l'une de nos peurs les plus profondes est que nous pourrions être appelés un «étranger».

Cette peur nous a menés sur la voie de la conformité, a mis l'empreinte de «l'homme de l'organisation» sur nos âmes et nous a volé
l'originalité de la pensée, l'individualité de la personnalité et l'action constructive. Il a envahi non seulement notre vie laïque mais aussi notre
vie religieuse.

Dans The Status Seekers , Vance Packard a observé: "Pour la grande majorité des chrétiens américains, aller à l'église est la bonne chose
que les gens font le dimanche, ils font la publicité de leur respectabilité, leur donnent un sentiment chaleureux qu'ils se comportent Les
ancêtres craignant Dieu approuveraient et ajouteraient quelques coudées à leur stature sociale en les jetant avec un groupe social avec lequel
ils souhaitent être identifiés, et même ceux qui prennent leur culte au sérieux préfèrent souvent le faire en étant entourés de leurs semblables.
de personnes."

Il n'est pas facile de rompre avec le "groupe-penser" de notre époque, avec les téléfilms qui dégradent votre marque d'aspirine et
dramatisent ses effets dévastateurs sur votre estomac avec des cloches qui claquent et des sons étranges de vos "entrailles" se désagrègent, si
vous ne courez pas immédiatement pour acheter leur marque.

La pression du «groupe de réflexion» a une incidence sur notre vote lors des scrutins, les marques de nourriture que nous achetons à
l'épicerie, les marques de voitures que nous conduisons, les marques d'essence que nous brûlons et nos croyances religieuses.

Il est presque effrayant de noter la manière dont les foules peuvent être amenées à croire presque n'importe quoi, pourvu qu'elles soient
mises sous une forme qui voyage dans les avenues où elles sont habituées à recevoir leurs connaissances, qu'elles soient vraies ou
fausses. Par exemple, il y a plusieurs années, quand un certain acteur a commandé du champagne rose dans un film, il a commencé une petite
révolution dans l'industrie du vin. Immédiatement des restaurants partout

Page 39

le pays a été étonné par la demande pour cette boisson exotique. D'un bout à l'autre de la nation, les vedettes du cinéma et de la télévision
posent la loi des modes, des mœurs, de la parole et même du comportement moral. La salle de bains élaborée, le téléphone à une main et le
store vénitien ont tous été inspirés par Hollywood et devinrent plus tard des conditions préalables pour presque toutes les maisons
américaines. Cependant, ce ne sont que les symptômes superficiels du pouvoir de suggestion de Madison Avenue et d'Hollywood. Les films
et la télévision avec une égale facilité conduisent et changent les pensées de la nation sur la politique, la morale et les questions sociales d'une
grande importance. Dans l'obscurité d'un salon ou d'un théâtre, où les gens s'assoient détendus pour accorder toute leur attention aux images
qui clignotent, les conditions psychologiques sont parfaites pour insinuer des idées dans l'esprit.

Le mensonge

Nous sommes au milieu d'une génération dont les esprits ont été préparés pour THE LIE . La Bible parle dans 2 Thessaloniciens de la
venue du grand Anti-Christ: « Il sera assisté par tous les signes puissants et les miracles de LA LIE , et toute la déception que pécheresse peut
imposer à ceux voués à la destruction » 2 Thessaloniciens 2: 9-10 NEB ). Les films, la télévision, la radio, le roman sensuel, le magazine bon
marché se sont tous combinés pour rendre presque impossible aux masses de faire une véritable réflexion individuelle. Avec l'effondrement
de la discipline dans la maison et avec chaque source d'amusement et d'instruction versant du poison dans la vie quotidienne, il ne faut pas
s'étonner que l'esprit des gens soit prêt à recevoir quoi que ce soit.

Page 40

mais la vérité et qu'ils sont prêts à croire mensonges et, finalement, le mensonge .

C'est Il semble qu'en tant que nation, nous risquons de perdre notre individualité et notre identité personnelle. L'étudiant est devenu
seulement une carte IBM. Il est une statistique. La relation personnelle entre les enseignants et les étudiants qui prévalait a disparu. L'étudiant
n'est maintenant qu'une partie de la "masse".

Quand nous cherchons un remède pour une maladie qui produit une psychose nationale malsaine, nous devons nous rappeler ce qu'a dit
Bernard Iddings Bell: "Toutes les difficultés humaines ne doivent pas être résolues en bricolant les symptômes, parce que nos troubles ne
sont pas ceux de simples C'est tout le système d'égouts qui est hors de contrôle. "

En période de problèmes nationaux, nous devrions entendre la voix de Dieu dans Son effort pour nous faire penser à Ses pensées après
Lui. Plusieurs fois, nous manquons le but des catastrophes nationales. Charles C. West dit: "Nous nous tournons vers Dieu pour obtenir de
l'aide quand nos fondations tremblent, seulement pour apprendre que c'est Dieu qui les secoue."

Peut-être de tout cela Dieu parle à la nation et

Page 41

à l'individu. Nous ne sommes pas faits pour le vide. Nous sommes faits pour l'ennui. Nous n'avons pas été créés pour grincer de peur. Notre
angoisse, notre angoisse mentale, notre préoccupation vont tous vers le haut pour le but et l'accomplissement. Il y a des signes dans le ciel. Ils
présagent une vie meilleure, une meilleure façon, une meilleure journée.

Toi et moi étions faits pour les hauteurs. La Bible dit de l'homme: «Tu l'as fait un peu plus bas que les anges, tu l'as couronné de gloire et
d'honneur, tu l'as fait dominer sur les œuvres de tes mains, tu as tout mis sous ses pieds» ( Psaume 8: 5, 6).

C'est Jésus-Christ qui donne la dignité et la valeur à l'individu. Il dit: "A quoi cela profitera-t-il à un homme, s'il gagne le monde entier et
perd son âme?" (Marc 8:36). Christ a enseigné qu'aux yeux de Dieu, une âme vaut tout le monde matérialiste! Aux yeux de Dieu, l'individu
est primordial. Quand Christ appelle un homme à le suivre, il l'appelle "hors" du "groupe". Christ peut remplir les vides. Il peut restaurer
votre identité personnelle. Il peut devenir la vérité pour votre génération.

La question est: Où pouvons-nous trouver le Christ? Où pouvons-nous trouver cette nouvelle vie? Comment pouvons-nous devenir les
hommes et les femmes que Dieu voulait que nous soyons?

__________

1. Le Saturday Evening Post , 1963.

2. US News and World Report , 30 mars 1964.

L'idolâtrie nationale

Il y a quelque temps, j'ai demandé à un étudiant de l'Université de Caroline du Nord s'il croyait en Dieu. "Oui," dit-il, "j'ai mes propres dieux
privés."

L'idolâtrie de l'homme occidental est l'humanisme, le matérialisme et le sexe. L'idolâtrie a une connotation presque automatique de la
superstition, de la magie, de la sorcellerie et des idoles physiques; mais nos dieux modernes sont sophistiqués, cultivés, à la mode et
intellectuels.

Quand une nation se détourne du Dieu vrai et vivant de son héritage chrétien, alors elle substitue de faux dieux. L'homme est naturellement
religieux, il doit avoir un dieu quelconque. Russell Kirk a bien observé: "Dans le test final, le pouvoir d'une nation ou d'une civilisation sera
pesé non pas dans les missiles ou les divisions, mais dans la foi, qu'elle soit fausse ou vraie." Cette déclaration de Carl Henry, rédacteur en
chef du magazine Christianity Today, reflète cette condition de fausse foi, ainsi que la religion nominale: «Bien que l'homme moderne
explore avec zestes l'espace, il semble tout à fait content de vivre dans un jardin d'enfants spirituel. un désert moral. " En fait, il joue avec les
dieux de son façonnage.

La culture occidentale moderne est devenue un mélange de paganisme et de christianisme. Nous sommes un mélange des deux. Nous
parlons de Dieu, mais nous agissons souvent comme si nous étions athées. Nous avons développé une sorte de double personnalité, une
schizophrénie. Nous avons "En Dieu nous faisons confiance" sur nos pièces de monnaie, mais "Moi d'abord" gravé sur nos coeurs. Le fait est
que, si théoriquement nous croyons en Dieu, nous nous sommes faits des images gravées
Page 43

et sont venus pour les adorer. Nous avons presque un nouveau type de polythéisme dans lequel nous essayons d'adorer à la fois le Dieu de la
Bible et les dieux de notre propre fabrication.

Dieux du campus

Le fossé entre une relation de travail avec le Dieu de la Bible et notre idolâtrie actuelle est vu dans les attitudes des étudiants de notre
génération. Otto Butz de l'Université de Princeton, dans son livre The Unsilent Generation , cité d'essais écrits par onze membres de la classe
de 1957. Leurs déclarations sur Dieu sont assez révélatrices. L'un d'eux a dit: "Je me dis que je peux être indifférent à un Dieu indifférent ...
c'est ce monde, pas le prochain, qui me concerne". Un autre écrivait: «Je pense rarement à Dieu comme tel, et je prie seulement quand je suis
exceptionnellement troublé, même quand je prie, je ne me considère pas demander de l'aide ou des conseils, je trouve simplement que je
découvre une assurance.

La majorité des étudiants d'aujourd'hui professent la foi en Dieu, mais la leur n'est pas la foi en un Dieu personnel. Pour eux, un Dieu
personnel n'est pas pertinent; Il n'a pas d'importance. Ils ont donc tendance à fabriquer un dieu ou des dieux qui leur sont propres - ce que
Chad Walsh appelle les dieux du campus dans son livre intitulé Campus Gods on Trial .

Une partie de la difficulté a été la négligence tragique de l'église de sa jeunesse pendant les années critiques où ils ont le plus besoin de
conseils spirituels. L'étudiant universitaire moyen a une caricature de Dieu dans son esprit. Il a fait peu ou pas de véritable étude biblique et a
peu de concept de l'enseignement biblique de Dieu ou de nos responsabilités morales envers Lui. Il rejette donc le Dieu biblique. Mais
puisqu'il doit avoir un dieu, il en crée un sur le campus. Son objet principal

Page 44

peut-être les meilleures notes, la conquête de belles filles, les prouesses athlétiques, ou la rébellion, comme l'a dit un étudiant, "juste pour
l'enfer de la rébellion." De telles choses deviennent ses substituts à Dieu. Ils deviennent en fait des dieux dans la vie de milliers d'étudiants, et
à un ou plusieurs de ces dieux un étudiant va commettre sa vie. Par conséquent, des milliers d'étudiants manquent de toute croyance
authentique en Dieu ou dans les valeurs morales qui soutiennent la société humaine.

L'idolâtrie des masses

Passant des dieux du campus à l'idolâtrie des masses, considérons d'abord le dieu de l'humanisme, ou le culte de l'homme. Le véritable
humaniste chante avec Swinburne: "Gloire à l'homme au plus haut". C'est la nouvelle idolâtrie de notre époque, intellectuelle et
sophistiquée; et il devient très organisé. David Winter, éditeur de Crusade"Aucun ennemi subtil n'a jamais fait face à l'église chrétienne que
celui-ci qui détrône son Dieu et le remplace par sa créature." Les humanistes, surtout en Grande-Bretagne, deviennent militants. Ils sont
dédiés à attaquer le christianisme. Julian Huxley a dit que si l'humanisme doit acquérir un plus grand attrait, il doit devenir une
religion; tandis qu'un autre humaniste, LFJ Ross, suggère que «une simple bible humaniste et des hymnes humanistes doivent être adoptés,
dix commandements pour les humanistes pourraient être ajoutés, de même que des pratiques humanistes confessionnelles pour le groupe ou
l'individu ... l'utilisation de techniques hypnotiques. la musique et d'autres dispositifs ... pendant les services humanistes donneraient au
public sa profonde expérience spirituelle, et ils en ressortiraient rafraîchis et inspirés par leur foi humaniste.Le magazine de la croisade ,
Edward Atkinson dit: "L'humanisme peut lentement se développer en

Page 45

un culte mystérieux, complet avec sa propre superstition bizarre, sa pensée confuse et son jargon obscur. Et comme tous ces cultes, il fait
surtout appel au mystique. Il est très ironique que l'humanisme, pour toutes ses absurdités que le christianisme tire son origine des cultes
mystérieux, devienne lui-même ".

Ainsi nous voyons que l'humanisme est devenu pour beaucoup un nom poli pour une croisade vocale, agressive et influente contre la
religion au nom du progrès social et moral. Il n'y a rien de nouveau dans l'humanisme. C'est le cédant à la première tentation de Satan
d'Adam et Eve: "Vous serez comme des dieux" (Genèse 3: 5).

Deuxièmement, en Amérique, nous avons une idolâtrie appelée «l'adulation de la jeunesse» dans un article récent paru dans le magazine
Look. Apparemment affligé par leur incapacité à communiquer avec la jeune génération, de nombreux adultes l'imitent simplement. De plus
en plus, les femmes qui suivent les tendances du nouvel âge s'efforcent de ressembler à des adolescentes.

L'homme adore la science

Troisièmement, en dehors du nouvel âge de la science et de la technologie, une nouvelle foi du scientisme a émergé qui déplace la foi
biblique. Cet âge nucléaire a grandement réduit la foi profondément ancrée dans la culture du passé. Un scientifique a dit: "L'image du
monde de l'âge nucléaire n'inclut pas Dieu, l'homme cultivé ne trouve pas Dieu dans son réacteur, et il n'en trouve aucun dans son télescope.
Cosmos." Il ne fait aucun doute qu'il y a de nouveaux pouvoirs de la science qui répondent au bouton d'un bouton sur le tombeau des
ordinateurs, plutôt que sur la parole de nos prières ou sur les autels de nos églises. Dans nos mains est un pouvoir qui semble

Page 46
à notre esprit fini aussi grand que celui que nous avons autrefois attribué à Dieu. Pour beaucoup, c'est la puissance d'un dieu, et d'une manière
nouvelle, nous entendons encore les paroles du serpent à nos premiers parents: «Vous serez comme des dieux» (Genèse 3: 5)

Pourtant, comme les autres dieux de notre génération, la science ne satisfait pas les aspirations profondes de l'âme humaine. Plus l'homme
apprend, moins il sait. Ainsi, beaucoup de nos principaux scientifiques sont venus exprimer leur foi en Dieu.

L'homme adore les choses

Quatrièmement, une autre de nos idolâtries est le culte des choses. Je laisse au psychologue le soin de découvrir quelle est notre motivation
la plus profonde - que ce soit l'immaturité, l'ennui, la fierté ou un sens du besoin qui nous envoie à la recherche de choses matérielles à
l'exclusion de tout le reste. Un magazine de premier plan publie une publicité avec ce paragraphe révélateur: «L'automatisation, l'utilisation
de l'électronique pour faire fonctionner les machines, remplir votre maison de surprises agréables, les yeux magiques éclaireront-elles chaque
pièce, possédez-vous un piano portatif, des horloges électriques sans fil, et un téléphone auquel vous pouvez répondre sans soulever le
récepteur? Découvrez comment ce nouveau développement passionnant peut rendre votre vie plus heureuse. " Le bonheur a-t-il été réduit
aux pianos portables et au clignotement des yeux magiques?

Dans le livre de Pat Frank, Alas Babylon , il imagine la Floride sous le couvert d'une attaque atomique fictive. Toute l'électricité a été
coupée, les réserves d'essence ont été épuisées et la vie s'est stabilisée. Cadillacs ont été échangés pour les grosses poules, et les bateaux à
moteur pour un shaker de sel. Si et quand une guerre nucléaire frappera notre monde, les survivants se rendront soudainement compte que la
plupart de la chose que nous avons essayée et que nous avons creusé notre cerveau pour acquérir est pire qu'inutile. Si seulement nous
pouvions

Page 47

découvrez cela dans le temps, peut-être que le sort de Sodome et de Gomorrhe vers lequel nous nous dirigeons pourrait être évité.

Madison Avenue a trouvé profitable de diriger la poussée principale de la publicité sur ce trait inhérent à la nature humaine - la fierté des
créatures. Feuilletez nos magazines spécialisés et notez les somptueuses publicités en couleur. Ils font souvent appel non à l'utilité de l'objet
mais à la fierté de l'acheteur. "Pensez à la fierté que vous ressentirez lorsque vos amis regarderont avec envie votre nouvelle salle de bain,
votre nouvelle voiture ou votre nouveau yacht." Et les illustrations représentent l'apparence de l'envie sur les visages des amis en montrant
une nouvelle maison avec ses beaux meubles et ses appareils encastrés. Bacon a écrit: «Le bonheur des grands ne consiste pas à sentir qu'ils
sont heureux, mais à réaliser à quel point les autres pensent qu'ils doivent être heureux.

Ainsi, nous voyons des gens qui s'ennuient dans des voitures élégantes, ne cherchant pas des occasions de contribuer à la société, mais
plutôt de les admirer. L'orgueil ne consiste pas à vouloir être riche, mais à vouloir être plus riche que votre voisin. Ce n'est pas en voulant
être remarqué mais en voulant être le plus remarqué. Ce n'est pas en voulant avoir des choses mais en voulant plus de choses que d'autres.

L'homme se vénère

L'homme a rejeté la révélation de la Bible concernant le Dieu vrai et vivant de ses pères, et il a substitué des dieux de sa propre
fabrication. En réalité, l'homme moderne a décidé de détrôner Dieu et de s'introduire dans toute sa gloire nucléaire. Beaucoup d'intellectuels
en sont venus à croire que l'esprit humain peut tout comprendre par la suite. Kintner dit: "L'épitomé de ce point de vue est développé dans les
doctrines de Marx, Engels et Lénine." Et, comme le dit Carl Henry: "Dans son désir de contrôler l'univers, l'homme

Page 48

il rejette à maintes reprises la place de Dieu, mais l'idée du Fils de Dieu comme substitut à la place de l'homme, il rejette comme absurdité
incroyable. "Ainsi l'homme a rejeté les divinités païennes des civilisations passées, comme le soleil, la lune, le feu, l'eau et les bêtes - et le
Dieu vivant aussi - aujourd'hui il se vénère.

De nombreuses salles de classe universitaires viennent ces conclusions:

D'abord, l'homme n'est qu'un animal.

Deuxièmement, l'existence est un accident chimique.

Troisièmement, la lutte pour la survie a fait de l'homme ce qu'il est.

Quatrièmement, la moralité et les normes de conduite ne dérivent que d'un contexte sociologique.

Cinquièmement, l'homme ne vit que pour ce monde et toute autre pensée n'est pas scientifique.

En conséquence de ces prémisses, l'échec de l'homme à faire face à son nouveau monde a amené la futilité et le pessimisme dans tous les
domaines de sa vie. La joie est sortie de la vie. l'émerveillement de la vie, le visage levé, le sourire de joie et le frisson de la romance nous
ont échappé d'une manière ou d'une autre. Depuis que nous avons fait un dieu de l'homme, nos yeux ne sont plus levés vers le ciel mais sont
tournés vers l'intérieur, déformant notre monde entier.
Les petites divinités ont échoué

L'homme n'accepte plus les normes de comportement transmises dans notre enseignement biblique. Nous sommes devenus pragmatiques et
satisfaits de l'éthique existentielle et situationnelle. Nous ne nous préoccupons plus de faire ce qui est juste mais de nous entendre et de nous
adapter. Nous perdons notre équilibre moral. L'Amérique, la Grande-Bretagne et l'Europe de l'Ouest deviennent des nations de sitters, de
squatters et de mécontents, marre de toutes les bêtises qui leur ont été transmises. Si elles

Page 49

réalisez-le ou non, ils sont fatigués de leurs dieux créés par l'homme. Leurs petites divinités leur ont complètement manqué. La joie, la paix,
la sécurité et le bonheur qu'ils étaient supposés apporter ne sont pas là.

Even a quick reading of the Bible would have taught them that their little gods would fail. The Scripture says: "Turn ye not unto idols . . . I
am the Lord your God" (Lev. 19:4). This is a warning. It is a challenge from the true and living God. In fact, the Bible teaches in Psalm 59:8
that, as God looks upon these little gods of our own fashioning, He laughs.

L'apôtre Paul nous a avertis de ne pas changer la vérité de Dieu en mensonge (Romains 1:25). Il nous a avertis que nous ne devons pas
adorer et servir la créature plus que le Créateur. Pourtant, c'est précisément ce qui s'est passé dans une grande partie du monde occidental. La
Bible avertit que «les idolâtres ... n'hériteront pas du royaume de Dieu» (1 Cor 6: 9-10). L'apôtre Jean a écrit: "Gardez-vous des idoles: (1
Jean 5:21)." Encore une fois il a averti: "Idolaters. . . auront leur part dans le lac qui brûle de feu et de soufre: ce qui est la seconde mort
"(Apoc. 21: 8).

Aux yeux de Dieu, l'idolâtrie est un péché grave. "Tu n'auras pas d'autres dieux devant moi" (Exode 20: 3). Le jugement tombera sur tous
les idolâtres. Des millions d'Américains sont coupables, et beaucoup de coupables sont des pratiquants qui servent Dieu avec leurs lèvres,
tandis que leurs coeurs sont loin de Lui. Ils sont plus coupables de l'idolâtrie que le sauvage de la jungle qui s'incline devant une image faite
de ses propres mains.

Tout au long des Écritures, Dieu exhorte les gens à «se tourner». Quand la ville de Ninive a commis ses immoralités et a servi d'autres
dieux, Jonas a été envoyé pour les avertir. Il a prêché la repentance dans les rues, et les gens se sont repentis. Ils ont été épargnés du jugement
de Dieu. Il n'est pas trop tard pour nous repentir. Il reste encore du temps.

Les chercheurs dans un monde flamboyant

Dans les premières heures sombres avant l'aube du 7 décembre 1946, un incendie furieux a englouti l'hôtel Winecoff sur la rue Peachtree à
Atlanta. Avant que les dernières flammes aient été maîtrisées, des dizaines d'hommes, de femmes et d'enfants étaient morts. La plupart
n'étaient pas réellement brûlés à mort. Au lieu de cela, ils sont morts alors qu'ils cherchaient désespérément à s'échapper. Beaucoup ont sauté
dans la panique de hautes fenêtres pour périr sur le trottoir ci-dessous. D'autres ont été submergés par la fumée et la chaleur alors qu'ils
cherchaient une sortie sûre après l'autre. Mais pour tous, il était trop tard. Ils se sont simplement réveillés trop tard pour échapper à l'horreur
de cet holocauste de flammes de quinze étages, et ils sont morts à la recherche d'un moyen de s'en sortir.

Aujourd'hui, avec le monde en flammes sur tous les continents et dans tous les pays, il y a ceux qui cherchent une issue. En effet, c'est l'âge
de la recherche. Dans tous les domaines de la vie, l'homme cherche la vérité. Récemment, les États-Unis ont envoyé dans l'espace une fusée
appelée "The Discoverer" pour rechercher la vérité scientifique. Tout comme l'homme recherche la vérité scientifique, il cherche des
réponses, des panacées, des significations, des remèdes pour ses besoins spirituels les plus profonds. À cette recherche, l'homme apporte la
sagesse accumulée du passé.

Le président des États-Unis a récemment créé un bureau unique dans le gouvernement dans lequel il a installé un «homme de pensée», dont
la seule fonction est d'offrir de nouvelles idées à considérer. L'industrie se rend compte que demain commence aujourd'hui. Le changement
se produit si rapidement que les hommes doivent projeter leur pensée une décennie ou plus à l'avance afin de se tenir au courant des progrès.

Page 51

Pour ce faire, l'industrie dépend du «planificateur d'entreprise», dont le travail consiste à chercher et à sonder, à découvrir et à planifier. Sa
principale responsabilité est de répondre à la question: "De quoi s'agit-il?"

Toute cette planification, cette réflexion et cette idée sont bonnes et bonnes. Mais qu'en est-il des grands problèmes de la vie et de la
mort? N'y a-t-il pas des questions morales et spirituelles profondes auxquelles il faut répondre? L'homme a toujours pensé cela, et c'est
pourquoi nous avons des philosophes, des psychologues et des théologiens. Cependant, aujourd'hui, une grande partie de notre quête est
matérialiste, naturaliste et humaniste. Un professeur de l'Université du Michigan m'a dit: «Dès que nous créerons la vie dans un tube à essai,
nous n'aurons plus besoin de Dieu. J'ai répondu: "Cela s'est produit une fois auparavant quand l'homme a exclu Dieu et a proposé la Tour de
Babel, qui s'est terminée par de la frustration, de la confusion et du jugement."

Lors d'une séance de tauromachie à Harvard, un étudiant a observé: «Ne semble-t-il pas étrange que des millions soient dépensés à essayer
de créer la vie ou de découvrir son origine?
L'un ou l'autre homme n'a commencé nulle part et cherche quelque endroit où aller, ou il a commencé quelque part et a perdu son
chemin. Dans les deux cas, il regarde et cherche. La Bible nous dit que l'homme a commencé à l'image de Dieu et a perdu son chemin. Une
bonne indication de la situation de l'homme aujourd'hui est un signe sur la vitre arrière d'une automobile: "Ne me suis pas, je suis
perdu." Carl Jung, l'éminent psychologue, a dit un jour: "L'homme est une énigme pour lui-même".

Il y a chez chaque homme un certain sentiment de frustration. Les voix résonnent dans les chambres intérieures de son âme: «Je ne devrais
pas être comme je suis, j'étais faite pour quelque chose de plus élevé, il doit y avoir un être suprême, la vie n'était pas destinée à être aussi
vide. Ces voix, souvent inconscientes et non articulées, amènent l'homme à lutter vers un but inconnu et sans nom. Nous pouvons essayer
d'échapper à cette quête; nous

Page 52

peut détourner dans la fantaisie; nous pouvons retourner aux niveaux inférieurs de la vie et chercher l'évasion de cette vérité laborieuse. En
effet, nous pouvons même abandonner temporairement, lever les mains, et dire: "Quelle est l'utilité?" Mais toujours une contrainte intérieure
nous repousse, et invariablement nous reprenons la quête.

Les hommes de toutes les cultures sont engagés dans cette quête éternelle. J'ai pris une partie de mon travail universitaire en anthropologie,
où nous avons étudié les sociétés primitives. Nous n'avons jamais trouvé une tribu nulle part dans le monde, aussi primitive soit-elle, qui
n'était pas engagée dans cette recherche. C'est une recherche pour trouver un but et un sens dans la vie. C'est une recherche pour trouver la
vérité et la réalité. Il peut être grossier, primitif ou même vulgaire; mais ça fait toujours partie de la recherche!

C'est ma conviction que les émeutes, les farces, les escapades et souvent les crimes des jeunes sont des symptômes de cette
recherche. L'aumônier d'une grande université de l'Est m'a parlé d'un groupe d'étudiants qui lui sont venus un jour et lui ont dit: «Nous
voulons manifester pour quelque chose, mais nous n'avons pas de cause». Comme j'ai observé des manifestations pour diverses causes à
travers le monde, j'ai vu "la recherche" écrite sur les visages des manifestants.

Dans le hall de l'hôtel Ukraine à Moscou, je me suis assis à côté d'un homme d'une importance évidente. L'un des hommes les plus amicaux
que j'ai rencontrés en Russie, il parlait assez bien l'anglais. Nous avons commencé à parler d'abord de la météo, puis des Spoutniks, et
finalement il m'a dit: "J'ai vécu deux guerres, j'ai vu beaucoup de changements, mais il y a une chose inchangée." Curieux, j'ai demandé: "Et
qu'est-ce que c'est que ça?" "Le coeur humain," dit-il en tapotant sa poitrine. "Peu importe la forme de gouvernement ou l'idéologie que nous
embrassons, le cœur cherche toujours la paix."

De la jungle au campus, j'ai parlé avec des gens de tous les continents, des marchands aux soldats; et toujours dans tous les lieux il y a les
phénomènes séculaires, le mystère des anthrapos , le «regard ascendant», cherchant, sondant, cherchant le sens profond et souvent caché de
la vie.

Page 53

Le propriétaire d'un hôtel de luxe à Miami Beach m'a confié: "Billy, j'ai tout ce qu'un homme pouvait avoir matériellement, je pensais que
c'était fait, mais dernièrement j'en ai eu marre. mais maintenant que je les ai, ils semblent moins que je pensais qu'ils seraient, je crois que la
vie est plus que cela. " Il avait raison. Jésus a dit: "La vie d'un homme ne consiste pas dans l'abondance des choses qu'il possède" (Luc
12:15).

En Inde, un hindou profès m'a dit: «J'ai besoin de quelque chose ici», car il tapotait son cœur. C'est le cri de tous les hommes de tous les
temps: "J'ai besoin de quelque chose ici!"

À la fin de la Première Guerre mondiale, nous pensions avoir trouvé les réponses. La science était devenue la sienne. La "guerre pour
mettre fin à la guerre" était terminée. La Ligue des nations a été formée. Le progrès devint un dieu de l'âge. L'optimisme a régné
partout. Mais nous ne sommes pas allés trop loin dans les années 20 avant qu'il ne semble que l'histoire ait été renversée. La criminalité a
augmenté, la moralité a diminué, la foi a décliné. Puis la dépression est venue. Le fascisme et le nazisme se sont développés, la bombe
atomique a explosé - et des millions de personnes sont mortes dans la guerre la plus sanglante de l'histoire. Quand la fête fut finie, nous nous
sommes réveillés avec une gueule de bois appelée "l'équilibre de la terreur".

L'auto-examen de l'homme

Tandis que l'Occident s'était endormi avec la doctrine réconfortante des exploits de l'homme, une grande révolution avait été en marche en
Russie. Le marteau battait et la faucille glanait jusqu'à ce qu'un nouvel ordre social appelé communisme apparaisse comme l'une des
idéologies les plus puissantes de tous les temps. Il a défié chaque concept que l'homme avait jamais tenu. Cela menaçait la vie du monde
entier. C'est devenu le plus grand défi que le christianisme ait affronté en 2000 ans. Bientôt, il a été reconnu

Page 54

que le communisme était bien plus que le déterminisme économique. C'était une religion fanatique qui posait des questions et exigeait des
réponses. Partout dans le monde, les étudiants ont commencé à poser des questions comme jamais auparavant.

Une fois de plus, l'homme a été contraint d'examiner son âme. Les questions auxquelles nous pensions avoir trouvé réponse ont été
soulevées une fois de plus. Qu'est-ce que l'homme? D'où est-ce qu'il venait? Quel est son but sur cette planète? Où va-t-il? Y a-t-il un
Dieu? S'il y a un Dieu, s'est-il révélé à l'homme? L'homme peut-il connaître Dieu? Dieu est-il pertinent dans la vie quotidienne? Est-ce que
Dieu compte vraiment?

Dr. Jung a dit que "la névrose centrale de notre temps est la vacuité". Mettant ses paroles en action, il embrassa lui-même le christianisme
pour combler le vide dans sa propre vie. Çà et là, d'autres intellectuels, déçus des buts peu profonds d'une société matérialiste, commencèrent
à examiner leur âme. Beaucoup se sont tournés vers le livre ancien appelé la Bible. Des milliers ont afflué à divers messies, et d'autres encore
se sont tournés vers les drogues d'évasion, telles que DMT, UM-491, LSD-25 et CI-395. D'autres sont allés dans des cultes
étranges. Néanmoins, beaucoup ont commencé à trouver une réponse dans un renouvellement de la foi de leurs pères.

Partout, les gens cherchent quelque chose qui fonctionne. Nous voudrions nous sauver, car cela nourrirait notre ego et notre fierté. Il nourrit
notre estime de soi à croire que nous pouvons gérer indépendamment de Dieu. Comme Lucifer, nous disons: "Je serai comme le Très Haut"
(Esaïe 14:14). Le pouvoir destructeur de l'orgueil est qu'il ne tolère rien de plus élevé que lui-même. En raison d'une faute inhérente à notre
nature, le préjugé de l'homme est du côté de l'erreur. Dans notre désir délibéré de vivre indépendamment de Dieu, nous avons coupé la ligne
de vie qui découle de la source de toute vie. Nous nous sommes séparés du seul espoir.

Jamais une génération n'a été appelée à éprouver des souffrances, des ennuis, des chagrins et du désespoir plus intenses que les nôtres.

Page 55

Peur paralysante, souffrance douloureuse, guerre dévastatrice, mort tragique, pessimisme intellectuel - tout cela parce que l'homme dans son
orgueil refuse de se tourner vers Dieu! Cela nous rappelle les paroles de Jésus, qui a dit: "L'homme ne vivra pas de pain seul" (Matthieu 4:
4). L'homme est ainsi constitué qu'il ne peut subsister sans Dieu. La prospérité matérielle seule ne suffira pas. Nous devons avoir
Dieu. Pénétrer dans l'espace, atterrir sur la lune ou sur Mars, aussi palpitant et aussi excitant que cela puisse être, ne satisfera pas la faim
intérieure de l'homme. Il doit avoir Dieu! Pour avoir plus de temps libre, pour vivre dans des maisons à deux niveaux, pour conduire des
voitures puissantes, pour regarder la télévision en couleur, ce n'est pas la solution. L'homme doit avoir Dieu!

A la fin de sa vie, Bouddha dit: "Je cherche toujours la vérité". Cette déclaration pourrait être faite par d'innombrables milliers de
scientifiques, de philosophes et de chefs religieux à travers toute l'histoire. Cependant, Jésus-Christ a fait la déclaration étonnante: "Je suis la
vérité" (Jean 14: 6). Il est l'incarnation de toute vérité. La seule réponse à la recherche de l'homme se trouve en Lui.

La foi contre l'intellectualisme orgueilleux

Une attitude analytique envers Dieu ne suffira pas non plus. Nous vivons dans un jour où l'accent est mis sur l'intellectualisme
orgueilleux. La Bible enseigne que l'homme par la sagesse ne peut pas trouver Dieu. Job a posé la question: «Peux-tu trouver Dieu en
cherchant? (Job 11: 7). Remarquez que Job n'a pas demandé: «Peux-tu trouver Dieu en cherchant? Job disait que l'homme, avec sa capacité
mentale limitée, ne peut même pas mesurer et comprendre l'immensité de Dieu. Il est possible de trouver Dieu; mais il est impossible de
«découvrir» l'infinitude de l'immensité de Dieu. En d'autres termes, l'homme voudrait mettre Dieu dans un laboratoire. Nous aimerions le
contenir dans les limites de notre petit

Page 56

cerveaux. Ceci est, bien sûr, impossible. Nous ne pouvons même pas prouver l'existence de Dieu, mais nous savons qu'il existe.

Le christianisme ne peut jamais être réduit à la seule raison. C'est une des différences que j'ai avec certains théologiens qui essaient de
réduire tout le contenu de la foi chrétienne à un exercice de gymnastique intellectuelle. Si l'homme doit trouver Dieu, il doit venir dans la foi
enfantine simple et dans la dépendance complète de Sa Parole révélée. Le mot «foi» est utilisé quatre-vingt-douze fois dans l'évangile de
Jean seul, ce qui indique quelque chose de la grande importance que la Bible accorde à la foi.

J'ai un ami qui a juré à l'université qu'il serait millionnaire avant l'âge de vingt-cinq ans, et il a atteint cet objectif avec peu d'effort. Il est
devenu un homme d'affaires prospère. Il était arrivé. Il a épousé une belle femme. Il pouvait dire: «Ame ... prends ton repos, mange, bois, et
sois joyeux» (Luc 12:19). Cependant, ils étaient tous deux misérables au milieu de leur affluence. Par curiosité, ils sont venus à l'une de nos
réunions et ont répondu à l'appel de recevoir Jésus-Christ. Le Christ a exigé une décision, un plongeon, un choix! Ils ont franchi le pas et,
aujourd'hui, ils sont deux des personnes les plus radieuses que je connaisse.

La révolution sans effusion de sang

Il se passe aujourd'hui dans le monde une révolution silencieuse et sans effusion de sang. Il n'y a pas de fanfare, pas de couverture de
journal, pas de propagande; Pourtant, il change le cours de milliers de vies. Il restaure le but et le sens de la vie car les hommes de toutes les
races et de toutes les nationalités trouvent la paix avec Dieu.

Dr. Fred Smith était l'un des grands biochimistes du monde. Formé en Grande-Bretagne et jusqu'à sa mort récente professeur à l'Université
du Minnesota, le Dr Smith est venu à l'une de nos réunions "pour voir le spectacle". Grâce à la science, il avait été

Page 57

cherchant les réponses aux interrogations les plus profondes de son cœur, et cette nuit après un simple message, il trouva la réponse.
C'est à ce moment que le récit de l'incendie de l'hôtel à Atlanta cesse de servir d'illustration, car il y a moyen d'échapper. La sûreté et la
sécurité sont disponibles pour tous ceux qui cherchent. L'homme n'a jamais besoin de plonger imprudemment dans une certaine destruction
pour échapper aux problèmes de ce monde. Car, malgré les philosophes modernes qui nous disent qu'il n'y a pas d'issue, Jésus-Christ attire
encore tous ceux qui cherchent. Il dit encore: "Je suis le chemin, la vérité et la vie" (Jean 14: 6).

Mon ami, le Dr Kenneth L. Pike, professeur de linguistique à l'Université du Michigan, a écrit un petit livre incisif intitulé With Heart and
Mind. Dans son chapitre intitulé «Prescription pour les intellectuels», le Dr Pike dit: «Le désintéressé qui veut être purifié, pardonné et
redressé n'a pas besoin d'une compréhension approfondie de la façon dont l'aide arrive, il a seulement besoin d'aide et en a besoin
rapidement. " Si vous êtes sur le point de vous noyer, vous crier simplement "Aidez!" À ce moment-là, vous n'essayez pas de comprendre
comment vous êtes entré dans votre situation dangereuse. Vous savez que vous avez besoin d'aide, vous criez, et vous attrapez quelque chose
en vue. Et c'est tout ce que fait la personne "down". Il est celui qui est sans défense et le sait. Vous n'avez pas besoin de connaître la
philosophie du christianisme pour obtenir de l'aide. L'Ecriture dit: "Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé" (Romains 10:13).

Cependant, Dr. Pike souligne que la même chose n'est pas vraie pour l'intellectuel qui a déjà sa vision mentale logiquement formée dans un
système cohérent avec toutes les pièces s'emboîtant dans une mosaïque soignée, de sorte que l'enlèvement d'une pièce détruise le
modèle. L'intellectuel pense qu'il doit être capable de comprendre avant de venir à Christ. L'intellectuel ne peut tout simplement pas tendre la
main et saisir un coup de main parce qu'il doit expliquer la situation en fonction de son système de

Page 58

pensée. Il veut connaître la source de cette aide, la manière de cette aide, parce qu'il s'est déjà engagé dans un ensemble de postulats rigides et
inclusifs. De son point de vue, son système est complet.

Nicodème était un intellectuel. Lui aussi avait un système philosophique et théologique rigide, et c'était un bon système. Il avait même
inclus une croyance en Dieu. La structuration intellectuelle de son système religieux philosophique excluait Jésus en tant que Fils de Dieu.

Mais qu'est-ce que Jésus a dit à cet intellectuel? Il a dit quelque chose comme: "Nicodème, je suis désolé de ne pas pouvoir vous
l'expliquer, vous avez vu quelque chose qui ne correspond pas à votre système, vous m'avez vu être bon, et vous m'avez entendu dire que je
suis Dieu, que j'agis avec la puissance de Dieu, cela ne correspond pas à ton système, mais je ne peux pas t'expliquer parce que tes
hypothèses ne permettent pas de point de départ Nicodème, pour toi, ce n'est pas logique, rien dans ton système ne le permet. Je suis désolé
de ne pas pouvoir t'expliquer, il te suffira de naître de nouveau "(Jean 3: 1-5).

En d'autres termes, Nicodème devait commencer sans même être logique de son propre point de vue. Il devait commencer sans ajuster ce
que Jésus a dit dans son système. Il a dû faire un acte de foi dans un nouveau système.

Si vous devez trouver la réponse à votre recherche, vous devrez peut-être rejeter une grande partie de votre ancien système et vous plonger
dans ce nouveau système. Comme le dit le Dr Pike: «Il faut dire à l'intellectuel que son système dans son ensemble doit être remplacé ... qu'il
doit naître de nouveau.» Le christianisme n'est pas une accrétion, ce n'est pas quelque chose de nouveau. qui se contente de rien de moins que
la pénétration aux coins les plus éloignés de l'esprit et de l'entendement.

Qui suis je?

Tard une nuit dans une discussion à Yale, un étudiant a soudainement demandé: "Qui suis-je?" Certains des autres étudiants, n'attrapant pas
la profondeur de la signification de cette question, ont ri. Je n'ai pas ri parce que je savais que cet étudiant curieux avait posé une des
questions les plus profondes jamais posées. Il y a longtemps, Socrate a dit: "Connais-toi toi-même". L'homme moderne est encore plus
perplexe devant la quête de se connaître que les philosophes du passé. Beaucoup de nos penseurs modernes se demandent si l'homme est
connaissable. D'où viens-je? Pourquoi suis-je ici? Où vais-je? Quelle est la raison de mon existence? Ces questions affligent tout homme
réfléchi.

Il y a seulement quelques années, l'homme pensait qu'il pouvait diriger le monde par ses réalisations scientifiques, et il a donc jeté Dieu par
la fenêtre. Cependant, l'homme commence à réaliser qu'il s'est aussi jeté dehors. Tandis que l'homme a obtenu de brillants succès en science,
il a fait peu de progrès dans la compréhension de lui-même. Le Dr Fred H. Klooster dit: «Il est vrai que l'homme a pris conscience de lui-
même de façon plus réaliste, mais cette expérience n'a fait que masquer ses vieux mythes et l'a laissé dans le scepticisme ou le désespoir. les
guerres ont brisé le mythe libéral de la bonté innée de l'homme. 1

Pessimisme

Les écrivains modernes dépeignent le pessimisme de notre temps. Beaucoup ont levé les bras au désespoir et ont dit qu'il n'y avait pas de
réponse

Page 60

au dilemme de l'homme. Ernest Hemingway, dans Death in the Afternoon , dit: «Il n'y a de remède à rien de la vie ... la mort est un remède
souverain pour tous les malheurs». Des millions sont d'accord avec les mots de M. Hemingway: «Je vis dans un vide aussi isolé qu'un tube
radio lorsque les piles sont mortes et qu'il n'y a pas de courant à brancher. Eugene O'Neill, dans Long Journey's Night , caractérise l'attitude
philosophique de notre époque, que la vie est une recherche de la signification de la vie. «Le seul sens de la vie est la mort, dit-il, alors
affrontez-le avec courage et même amour de l'inévitable: la mort devient comme une couverture par une nuit froide. Un film comme The
Misfits, qui était le dernier film que Clark Gable et Marilyn Monroe devaient faire, est l'histoire de "personnes perdues". Arthur Miller'sAprès
la chuteest l'histoire du désespoir de l'existence. C'est un âge de vide spirituel dans lequel l'homme cherche désespérément mais peu de gens
semblent le trouver.

Ainsi l'homme s'est sécularisé. Il est maintenant en danger d'entrer dans un état de nihilisme spirituel. Il nie les valeurs spirituelles. Il a
perdu sa foi et nie tout idéal supérieur à la satisfaction de ses appétits.

Alors que Nietzsche affirme que Dieu est mort au XIXe siècle, certains ajoutent que l'homme est mort au vingtième siècle, car la relation
entre Dieu et l'homme est si étroite, que la foi en Dieu s'estompe et que la connaissance de soi est également impossible. 2

Le dilemme de l'homme moderne est qu'il ne sait pas qui il est ou ce que la signification de sa vie implique.

Dans mes voyages à travers le monde, certaines vérités ont eu un grand impact sur moi. L'un d'eux est la vérité que l'homme est le même
partout dans le monde. Ses espoirs, ses rêves, ses problèmes, ses difficultés et ses aspirations sont essentiellement les mêmes, qu'il soit au
cœur de l'Afrique ou au cœur de l'Amérique. Une autre vérité qui m'a impressionné quand j'ai étudié l'homme sur tous les continents est que
l'homme n'est pas différent aujourd'hui

Page 61

de ce qu'il était il y a mille ans. Ses circonstances changent, mais la nature humaine reste essentiellement la même. Comme l'a dit Goethe:
«L'humanité avance toujours, l'homme reste toujours le même.

Ainsi, le problème auquel le monde est confronté aujourd'hui est le problème anthropologique. Qu'est-ce que l'homme? Quel est son but
pour l'existence? Il n'y a qu'un seul livre au monde qui donne une réponse adéquate, et c'est la Bible. La nature et le destin de l'homme sont
révélés dans les Écritures.

L'homme fait pour Dieu

Les Écritures nous disent que Dieu a fait l'homme à son image. La condition actuelle de l'homme n'est pas sa condition originelle. Les
Écritures nous disent que Dieu a fait l'homme après Sa ressemblance. Ce n'était pas une image physique, car Dieu est un esprit et n'a pas de
corps. L'homme porte l'image de Dieu dans ses facultés rationnelles et morales et dans sa nature sociale. Dieu a donné à l'homme la liberté de
la volonté. L'homme diffère de toutes les autres créatures dans le monde. Il appartient au même ordre d'être que Dieu lui-même. Ainsi, parce
que nous sommes faits à la ressemblance de Dieu, nous pouvons le connaître. Si nous n'étions pas comme Dieu, nous ne pourrions pas le
connaître.

Adam et Eve étaient parfaits. Ecclésiaste 7:29 dit: "Dieu a fait l'homme droit." Genèse 1:31 indique que l'homme était moralement
parfait. Au début, la convoitise, la cupidité et la haine n'existaient pas.

Parce que l'homme était mentalement, moralement et socialement comme Dieu, il était aussi libre. Il pensait, il comprenait, il était bon, il
avait des affections, et il pouvait faire des choix. En ce qui concerne les choix moraux, sa volonté était absolument libre. Il avait toujours la
capacité de choisir le bien, mais il avait aussi le pouvoir de choisir le mal. La liberté d'Adam est impliquée dans le commandement de Dieu:

Page 62

«Tu mangeras librement de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où
tu en mangeras, tu mourras» (Genèse 2: 16- 17). Si l'homme ne pouvait pas faire le mal, alors pourquoi le prévenir? S'il ne pouvait que
pécher, alors pourquoi le punir? L'homme avait la capacité de ne pas pécher et il avait la capacité de pécher.

Il n'y a aucune preuve scientifique concluante que l'homme est «levé du singe». Alors que les animaux ont été créés "selon leur espèce", on
nous dit que "Dieu a créé l'homme à son image" (Genèse 1:27). La Bible ne nous dit pas exactement comment Dieu a créé l'homme. Il n'y a
aucune utilité à spéculer davantage. Nous savons seulement que l'homme est unique, différent et spécial. Autant que nous sachions, il n'y
avait pas d'autres créatures dans l'univers comparables à l'homme. Il était le couronnement de la création de Dieu. Un animal est conscient,
mais l'homme est conscient de soi. L'animal ne s'objective pas. Si un chien pouvait dire «je suis un chien», il cesserait d'être un
chien. L'animal ne distingue pas le "soi" de ses sensations. L'homme est un être auto-conscient et auto-déterminé,

Le partenariat de l'homme avec Dieu

Au commencement, Dieu et l'homme étaient amis. Ils ont marché ensemble et ont parlé ensemble. Ils ont fait de grands plans sur la façon
dont cette planète devait être peuplée et développée. La planète Terre devait montrer la gloire de Dieu à l'univers entier. Ce devait être le
centre des activités de Dieu dans son partenariat avec l'homme.

Il est tout à fait évident que Dieu a désiré la communion d'une créature comme l'homme. Ainsi l'homme a été créé avec un but élevé et
exalté, un destin élevé et exalté. L'homme devait être
Page 63

L'ami le plus proche de Dieu, Son partenaire dans la cultivation et le développement de la terre.

Dieu n'a pas créé un homme pour qu'il puisse appuyer sur un bouton et l'homme lui obéirait. L'homme n'était pas un robot. L'homme était
un "soi". Il avait de la dignité et il avait de l'ego. Il pouvait choisir s'il voulait l'amitié et la communion de Dieu ou non. Dieu ne voulait pas
que sa créature l'aime parce qu'il était forcé de le faire. Ce ne serait pas le vrai amour. Il voulait l'amour et la communion de l'homme parce
que l'homme a choisi d'aimer Dieu.

Ainsi, dès le commencement, Dieu a procédé à l'épreuve de l'amour et de l'amitié de l'homme. C'est pourquoi Il a mis l'arbre dans le
jardin. Il a dit: «Tu mangeras librement de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal;
car le jour où tu en mangeras, tu mourras» (Genèse 2: 16-17).

Dieu a promis de récompenser l'homme avec "l'arbre de vie" s'il obéissait, mais Dieu a invoqué la peine de mort pour désobéissance. Nous
ne savons pas tout ce que «l'arbre de vie» implique, mais la récompense doit avoir été bien au-delà de notre compréhension. Si nous
acceptons le récit de la Genèse, que Christ a certainement accepté, alors toute la vie a un sens.

Vie avec sens

Lorsque des étudiants se sont révoltés lors d'une fin de semaine de la fête du Travail à Hampton Beach, au New Hampshire, certains d'entre
eux ont été interrogés pour savoir pourquoi ils l'avaient fait. Certaines des réponses étaient très éclairantes. "Nous n'avons aucun but, rien
pour vivre." "La vie n'a pas de sens." Au milieu de la crise et du changement du monde, des milliers de personnes s'efforcent de trouver le
but et le sens de la vie. La question posée est "Qu'est-ce que le sens?" Nietzsche a dit: "Si un homme a un pourquoi pour sa vie, il peut

Page 64

portent presque toute façon . « Albert Camus a dit: » Voici ce qui me fait peur. Pour voir le sens de cette vie dissipée. Voir notre raison d'être
disparaître. C'est ce qui est intolérable. L'homme ne peut pas vivre sans sens. "

Mais l'homme fait à l'image de Dieu a un sens. Il y a un but, un destin et un sens dans la vie. Dans un livre intitulé Du camp de la mort à
l'existentialisme , Victor Frankl, qui a souffert le pire des horreurs nazies, a déclaré: «Toute cette souffrance, cette mort qui nous entoure, est-
elle un sens? "

Jean Paul Richter a dit un jour: "Jamais je n'oublierai le phénomène en moi-même ... quand je me suis tenu à la naissance de ma propre
conscience de soi, dont le lieu et l'époque sont distincts dans ma mémoire. la porte de la maison, et en regardant vers le tas de bois comme
dans un instant la révélation intérieure "je suis je" comme l'éclair du ciel a brillé et se tenait brillamment devant moi. "En ce moment je me
voyais comme moi ... pour le premier temps et pour toujours. "

Ce "Je" a été créé à l'image de Dieu pour la communion avec Dieu. Sans Dieu, c'est misérable, vide, confus et frustré. Sans Dieu, la vie n'a
pas de sens. mais avec Dieu en son centre, il y a la vie, une force intérieure et la paix, une satisfaction profonde, une joie inébranlable connue
seulement de ceux qui connaissent Jésus-Christ. Avec Lui, même les troubles et les souffrances de la vie peuvent devenir les moyens de cette
joie intérieure qui gloriole dans la tribulation.

« En dehors de Jésus - Christ nous ne savons pas ce que notre vie est, ni notre mort, ni Dieu, ni nous - mêmes, » 3 écrit Pascal. Avec Jésus-
Christ, nous pouvons savoir.

___________

1. "The Nature of Man" dans Carl FH Henry, éd., Christian Faith and Modern Theology (New York: Channel Press, 1964), pp. 147-148.

2. Ibid.

3. Pascal, Pensées .

Maladie fatale de l'homme

Il y a quelques années, un diplômé d'une école de médecine qui venait d'obtenir son diplôme de médecine a commencé à exercer dans un
petit village. Un vieil homme était son premier patient. Le jeune médecin était nerveux à l'idée de faire une bonne première impression. Le
vieil homme a énuméré tous ses maux et a attendu que le docteur lui donne un diagnostic. Après un long examen, le jeune médecin n'avait
aucune idée de ce qui n'allait pas chez son patient. Finalement, il demanda: "As-tu déjà eu ce problème auparavant?" Le vieil homme a dit:
"Oui, plusieurs fois." Le docteur a dit: "Eh bien, vous l'avez à nouveau." Quand nous regardons la détresse, la frustration, la confusion et les
maladies profondes de notre époque, à peu près tout ce que nous pouvons dire, c'est «Le monde l'a de nouveau». Mais qu'est-ce que ça a? "
Chaque journal ou magazine que nous recueillons contient des preuves de la maladie de l'homme - la haine, la convoitise, la cupidité, les
préjugés, se manifestant de mille façons chaque jour. Le fait même que nous ayons des policiers, des prisons et des forces militaires indique
que quelque chose ne va pas du tout.

L'homme est en fait un paradoxe. D'un côté il y a la futilité, la dégradation et le péché; de l'autre côté, il y a la bonté, la gentillesse, la
douceur et l'amour. Comme Seneca a dit: "Les hommes aiment leurs vices et les haïssent en même temps." 1 Partout où nous regardons, nous
rencontrons le paradoxe de l'homme. D'une part, il est un pécheur impuissant et, d'autre part, il a des capacités qui le rapporteront à Dieu. Pas
étonnant que Paul parle de la maladie de l'homme comme "le mystère de l'iniquité".

Ainsi, nous reconnaissons tous que la race humaine est malade, que l'homme a une maladie qui a affecté toute la vie.

Page 66

La Bible appelle cette maladie le péché. La Bible enseigne que l'homme est un pécheur. Qu'est-ce que le péché? La confession de
Westminster le définit comme «tout défaut de conformité ou de transgression de la loi de Dieu». Pour le dire simplement, le péché est tout ce
qui est contraire à la volonté et à la loi de Dieu.

L'origine du péché

La question déroutante est Où est né le mal et le péché, et pourquoi Dieu l'a-t-il permis? La Bible enseigne que le péché n'est pas né avec
l'homme, mais avec l'ange que nous avons appris à connaître comme Satan. Pourtant, exactement comment le péché est né n'est pas
entièrement connu. C'est un de ces mystères que la Bible ne révèle pas complètement. Nous apercevons de temps en temps dans la Bible la
réponse à cette énigme. Par exemple, dans le vingt-huitième chapitre d'Ézéchiel, il y a une description d'un grand et glorieux être dont le
prophète a dit: «Tu es le chérubin protecteur qui couvre, et je t'y ai mis: tu étais sur la sainte montagne de Dieu ... tu étais parfait dans tes
voies depuis le jour où tu fus créé, jusqu'à ce que l'iniquité ait été trouvée en toi " (Ézéchiel 28: 14-15). Ici nous trouvons un aperçu de
l'endroit où tout a commencé. Dans un passé inconnu, l'iniquité a été trouvée dans le cœur de l'une des créatures les plus magnifiques du
ciel. Comment cette iniquité est arrivée, on ne nous le dit pas. Pour une raison quelconque, il n'a pas plu à Dieu de révéler la réponse
complète au mystère de l'origine de l'iniquité. Il nous suffit de savoir que c'est dans le monde et que l'homme est tombé sous son pouvoir.

Dans le livre d'Ésaïe, nous avons un autre indice de l'origine du mal: «Comment es-tu tombé du ciel, ô Lucifer, fils du matin, comment es-
tu abattu à terre, ce qui a affaibli les nations? en ton coeur, je vais monter dans le ciel, je vais élever mon trône au- dessus de la

Page 67

étoiles de Dieu: Je ne siégerai sur la montagne de l'assemblée, sur les côtés du nord: Je vais monter au- dessus des hauteurs des
nuages; Je seraicomme le plus haut. (Esaïe 14: 12-15) Ici, nous avons une image du péché de Lucifer, une description de l'iniquité qui a été
trouvée dans son coeur, mais là n'est pas une explication quant à la façon dont il est arrivé là.

De ces références nous apprenons qu'il est tombé et est devenu Satan à cause de son ambition indue. Le Nouveau Testament nous donne un
aperçu du péché d'orgueil: «De peur d'être élevé avec orgueil, il tombe dans la condamnation du diable» (1 Timothée 3: 6). Ici, l'apôtre Paul
affirme que le péché fondamental de Lucifer était l'orgueil.

Révolte contre Dieu

Le péché est une révolte contre Dieu. C'est la mise en place d'une fausse indépendance, la substitution d'une «vie pour soi» à la «vie pour
Dieu».

Quand nous arrivons à l'entrée du péché dans la race humaine, la Bible est beaucoup plus spécifique. Il enseigne que, par un acte d'un seul
homme, le péché est entré dans le monde, et avec lui toutes les conséquences universelles du péché. Cet homme était Adam, et cet acte était
la participation du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal que Dieu avait défendu (Romains 5: 12-19; Genèse 3: 1-8; 1 Timothée
2:13 -14). Dieu a donné à l'homme le don de la liberté. L'homme peut choisir de servir et d'aimer Dieu ou de se rebeller et d'essayer de
construire son monde sans Dieu. L'arbre de la connaissance du bien et du mal a servi de test.

La cause immédiate de la rébellion de l'homme était la «convoitise de la chair, et la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie» (1 Jean
2:16). "Et quand la femme a vu que l'arbre était

Page 68

bonne pour la nourriture, et c'était un plaisir pour les yeux, et un arbre à désirer faire un sage, elle en a pris du fruit, et a mangé, et elle a
donné à son mari avec elle; »(Genèse 3: 6): des siècles plus tard, le Christ a fait face aux trois mêmes tentations dans le désert: il les a tous
vaincus et nous a ainsi montré qu'il est possible à l'homme de résister aux tentations de Satan (Matthieu 4: 1-11).

Désirer ce que Dieu a interdit, c'est préférer le moi à Dieu, et c'est le péché. Dans les Dix Commandements, on nous dit de ne pas convoiter
ou de convoiter. Il nous est commandé de ne rien désirer de ce que Dieu a interdit, mais Adam et Eve ont échoué à leur test. Leur acte était la
rébellion contre Dieu. Cependant, toute loi morale est plus qu'un test; c'est pour le bien de l'homme! Chaque loi que Dieu a donnée a été pour
le bénéfice de l'homme. Si l'homme le brise, il ne se révolte pas seulement contre Dieu; il se blesse lui-même.
Dieu avait déjà prévenu: "Mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu
mourras" (Genèse 2:17). À la suite de la violation par l'homme de ce commandement de Dieu, il est mort spirituellement et a fait face à la
mort éternelle. Les conséquences du péché d'Adam et Eve étaient immédiates, profondes et effrayantes. S'ils avaient obéi à Dieu, nous ne
pouvions qu'imaginer les possibilités que l'homme aurait réalisées dans les milliers d'années qui ont suivi. Il n'y aurait eu ni haine, ni avidité,
ni préjugé. Il n'y aurait pas eu de guerres. L'homme n'aurait jamais connu la souffrance, la maladie, la pauvreté ou la mort. Dieu et l'homme
ensemble auraient construit sur cette planète un ordre social glorieux qui nous est totalement inconnu aujourd'hui.

Cependant, il est inutile de spéculer sur ce qui aurait pu être. Le péché est le fait têtu de notre monde. Nous devons compter avec cela.

Ainsi, dans le premier chapitre de la Genèse, nous lisons l'histoire de la gloire potentielle de l'homme comme une créature faite à l'image de
Dieu et

Page 69

les effets de l'homme cédant à la tentation avec sa tragédie et sa dégradation. Par cet enregistrement, nous montrons que le mal existait avant
l'homme. Cela ne vient pas de lui. Il existait déjà une brèche et une disharmonie dans la création en la personne de Satan, qui était un prince-
ange ou vice-roi de Dieu. C'est de cette source maléfique que la tentation de l'homme est venue. Pourtant, cela ne libère pas l'homme de la
responsabilité de sa propre action de rébellion.

Ainsi, la Bible enseigne que le principal problème de l'homme est spirituel. La base du problème est révélée dans le récit de la Genèse de la
tentation et de la chute de l'homme. Dieu a créé l'homme libre. Il n'était pas seulement libre d'obéir mais aussi libre de désobéir. Si la
désobéissance n'avait pas été une option, alors l'obéissance n'aurait aucun sens.

Dans cette liberté, l'homme était soumis à deux options qui se contredisaient l'une l'autre. Dieu offrait à l'homme la suprématie et le pouvoir
s'il se soumettait à la loi divine et au gouvernement. Satan a offert à l'homme l'illumination et la ressemblance à Dieu s'il voulait désobéir à
Dieu. Bien que les récompenses de l'obéissance dépassent de loin celles de la désobéissance, l'homme a choisi de désobéir.

Quel était le résultat? Satan avait promis à l'homme la connaissance du bien et du mal et, sous une forme déformée, il tenait sa parole. Mais
au lieu de percevoir de la hauteur libre du bien, il a perçu le «bien» de l'abîme profond du mal. Selon le plan de Dieu, l'homme par la victoire
dans la tentation aurait dû percevoir ce qu'est le bien et quel serait le mal. Mais à travers le péché, il a réellement perçu ce qu'est le mal et ce
que le bien aurait été. Et parce qu'il a délibérément péché, il doit maintenant être retranché de l'arbre de la vie. La mort est entrée dans la race
humaine, et l'enfer a commencé au paradis.

L'univers dans lequel nous vivons est sous la loi de Dieu. Dans le domaine physique, les planètes se déplacent en une fraction de seconde
de précision. Dans tout l'univers, nous voyons l'harmonie, l'ordre et l'obéissance. Dieu n'est pas moins exigeant dans l'ordre spirituel et moral
supérieur.

Page 70

Bien que Dieu aime l'homme avec un amour infini, il ne peut pas et ne veut pas tolérer le désordre. C'est pourquoi Il a établi des lois
spirituelles qui, si elles sont obéies, apportent l'harmonie et l'accomplissement, mais si désobéies apportent la discorde et le malheur.

Le résultat spécifique du péché d'Adam a suivi de plusieurs façons. Satan et Adam avaient tous deux contesté la loi de Dieu. Ils ne l'ont pas
tant brisé que se sont brisés. Comme Dieu l'a averti: "Au jour où tu en mangeras, tu mourras" (Genèse 2:17). Le résultat était la mort comme
prévu. La vie de beauté, de liberté et de camaraderie qu'Adam avait connue était maintenant partie. Son péché a abouti à une mort vivante. La
nature est devenue maudite et le venin de la création a été jeté dans la disharmonie. Le paradis gagné était maintenant le paradis perdu! La
terre était maintenant une planète en rébellion!

Qu'est-ce que le péché?

Il y a beaucoup de mots dans le Nouveau Testament qui sont traduits "péché". L'un des plus communs est hamartia. Cela signifie "un
manque de la cible". Le péché est l'absence de la cible à laquelle la vie doit viser et que la vie doit atteindre. Ainsi, le péché est l'échec de
vivre selon les normes de Dieu. Puisqu'aucun d'entre nous n'est capable de remplir toutes les lois de Dieu à tout moment, nous sommes tous
des «missers». La Bible dit du tout début de l'humanité: "Toute chair avait corrompu son chemin sur la terre" (Genèse 6:12). Selon le roi
David: «Ils sont tous partis, ils sont tous devenus souillés ensemble: il n'y en a aucun qui fasse le bien, non, pas un seul» (Psaume 14:
3). Esaïe, le prophète, a confessé: "Tous ceux que nous aimons comme des brebis se sont égarés, nous avons tourné chacun à sa manière"
(Esaïe 53: 6). Et le roi Salomon a déclaré: "Il n'y a pas d'homme qui ne pèche" (2 Chroniques 6:36).

Page 71

Nous sommes des pécheurs par choix

Alors que la tendance au péché nous a été transmise par nos premiers parents, nous sommes tous des pécheurs par choix. Quand nous
atteignons l'âge de la responsabilité et que nous sommes confrontés au choix entre le bien et le mal, nous choisissons tous, à un moment ou à
un autre, de nous mettre en colère, de mentir, d'agir égoïstement. Comme David l'a dit: "Voici que j'ai été châtié dans l'iniquité, et dans le
péché ma mère m'a conçu" (Psaume 51: 5). Cela ne signifie pas qu'il est né hors mariage, mais plutôt qu'il a hérité de la tendance de ses
parents à pécher. Ainsi Jérémie dit: "Le coeur est trompeur par-dessus tout, et désespérément méchant: qui peut le savoir?" (Jérémie 17: 9).
Un garçon de dix-sept ans a poignardé un vieil homme à Brooklyn. Plus tard, au poste de police, il a déclaré: "Je ne sais pas pourquoi je l'ai
fait." «Il y a, dit un grand dompteur de lion, rien de tel dans le monde qu'un lion apprivoisé, un lion peut être en bonne conduite aujourd'hui
et un tourbillon de férocité demain. Aucun d'entre nous ne peut vraiment faire confiance à nos coeurs. La Bible le dit clairement: "Le péché
se blottit à la porte" (Genèse 4: 7). Compte tenu des bonnes circonstances, la plupart d'entre nous sont capables de presque n'importe quelle
transgression.

Cela ne signifie pas que chaque personne est dépourvue de toutes les qualités qui plaisent aux hommes. L'homme peut avoir certaines
qualités morales. Il peut être un gentleman dans tous les sens du terme. Cependant, les Écritures enseignent que chaque personne est
dépourvue de cet amour pour Dieu qui est l'exigence fondamentale de la loi. Cela signifie que l'homme moyen est donné pour préférer "soi" à
Dieu.

Parce que l'homme ne répond pas aux exigences de Dieu, il est coupable et sous la condamnation. Être coupable signifie qu'il mérite une
punition. La sainteté de Dieu réagit contre le péché, parce qu'Il est un Dieu saint. Il y a donc "la colère de Dieu" (Romains 1:18).

Page 72

Les résultats du péché

La Bible enseigne que le péché affecte l'esprit. "L'homme naturel ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu ... il ne peut pas non plus les
connaître, parce qu'elles sont spirituellement discernées" (1 Corinthiens 2:14). Alors qu'un homme peut être brillant dans certaines choses, il
peut être grossièrement confus au sujet des réalités spirituelles. La Bible enseigne qu'il y a un voile sur son esprit. Avant qu'une personne
puisse être convertie en Christ, ce voile doit être levé. Ceci est fait par le pouvoir surnaturel du Saint-Esprit. Sans ce «lifting du voile», il n'y
a pas de possibilité que l'homme vienne à Dieu. L'Évangile de Jésus-Christ n'est pas anti-intellectuel. Il exige l'utilisation de l'esprit, mais
l'esprit est affecté par le péché. C'est au service d'une volonté rebelle. En dernière analyse, un homme doit soumettre son esprit à la seigneurie
du Christ. Au cours des dernières années, j'ai vu un certain nombre d'intellectuels répondre à l'Évangile. Beaucoup d'entre eux ont essayé de
venir tête la première, et ça ne marchera pas! Il doit y avoir une réponse de l'homme entier - l'intellect, la volonté et les émotions - à
l'initiative salvifique de Dieu.

La Bible enseigne que le péché affecte la volonté . Jésus a dit: "Celui qui pèche est le serviteur du péché" (Jean 8:34). Il y a un grand
nombre de personnes qui vivent sous la tyrannie de la fierté, de la jalousie, des préjugés, ou peut-être vivent-elles sous l'emprise de l'alcool,
des barbituriques ou des stupéfiants. Même ceux qui ne veulent pas faire ce qu'ils font ne peuvent rien faire. Ils sont devenus des esclaves. Ils
crient pour la liberté mais il semble n'y avoir aucune échappatoire. Mais le Christ a dit: "Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra
libres" (Jean 8:32). Il est la vérité. Il peut vous libérer.

Le péché affecte aussi la conscience , nous rendant lents à détecter l'approche du péché. La Bible parle de la tromperie du péché.

Page 73

Les psychologues ont appris qu'ils peuvent mettre une grenouille dans l'eau chaude et il va sauter. Cependant, s'ils mettent une grenouille
dans de l'eau tiède et la chauffent peu à peu, ils peuvent la faire bouillir sans qu'il saute. Donc c'est avec le péché. Il fut un temps où vous
étiez dérangé et consciemment épris d'un certain péché. Cela a peut-être été de l'immoralité. Cela a peut-être été un mensonge. C'est peut-être
la première fois que tu as triché à l'école. Mais maintenant, votre conscience vous dérange à peine. Votre coeur s'est durci. Vous n'avez plus
de sensibilité aux choses que vous savez avoir tort. Vous avez construit un système rationaliste pour garder votre conscience tranquille. Dans
le premier chapitre de Romains, l'apôtre Paul a dit que parce que les hommes étaient tellement livrés à leurs péchés, "Dieu les a
abandonnés". Dieu a dit une fois au sujet d'Éphraïm: «Éphraïm est uni aux idoles, qu'il soit seul» (Osée 4:

C'est l'un des résultats les plus terrifiants du péché. Vous commencez à appeler noir blanc - et blanc noir. Vous ne connaissez plus la
différence entre le bien et le mal. J'ai rencontré des hommes qui sont des menteurs habituels. Ils ont menti si longtemps qu'ils ne peuvent plus
distinguer entre la vérité et le mensonge. Leur sensibilité au péché a été presque complètement endormie.

La totalité de cette infection est reflétée dans toutes les parties des Écritures. Cela se reflète dans tous les journaux que nous lisons. Cela se
reflète dans tous les bulletins de radio et de télévision. Ainsi, l'homme est décrit comme étant totalement dépravé. Cela ne signifie pas que
l'homme est totalement pécheur, désespérément et irrémédiablement mauvais, sans aucune bonté. Cela signifie que le péché a infecté la
totalité de la vie de l'homme, assombrissant son intellect, affaiblissant sa volonté et corrompant ses émotions. Il est aliéné de Dieu et a besoin
de restauration. Ses inclinations naturelles et instinctives sont loin de Dieu et vers le péché.

L'homme dans son affirmation de soi, comme son père Adam, aimerait croire qu'il peut construire son monde sans Dieu. C'est sa
dépravation. Il aimerait croire que ses problèmes peuvent

Page 74

être résolu par plus de connaissance, par la diplomatie, par la négociation, par sa propre manipulation. C'est sa dépravation. Il aimerait croire
qu'il peut se sauver par ses propres bonnes œuvres et ses efforts. C'est aussi sa dépravation.

La mort triple
Parce que tous les hommes ont péché, tous sont sous la peine de la mort. Non seulement l'homme souffre à cause du péché dans cette vie,
mais il doit faire face au jugement à venir. Comme c'était avec Adam, il en va de même pour tous les hommes. Dieu punit le péché d'une
triple mort physique, spirituelle et éternelle.

D'abord, il y a la mort physique. La Bible dit: "Il est une fois destiné aux hommes de mourir" (Hébreux 9:27). La Bible enseigne qu'il y a
«un temps pour naître et un temps pour mourir» (Ecclésiaste 3: 2) Comme le demande le Psaume 89:48: «Quel est celui qui vit et ne verra
pas la mort? Ainsi, la Bible déclare clairement que Dieu a déjà pris rendez-vous pour chaque homme avec la mort. Il y a pour chaque homme
un jour, une heure, une minute. La Bible parle dans de nombreux endroits de la brièveté de la vie. On nous dit que nos vies physiques sont
«une histoire racontée» - «la navette d'un tisserand» - une «fleur qui s'estompe» - «une herbe qui se fane». Une génération passe et une autre
vient. Si Dieu n'avait pas donné le jugement de la mort physique sur la race humaine, les hommes auraient continué dans leurs péchés jusqu'à
ce que la terre devienne l'enfer lui-même. Chaque génération a un nouveau départ. Ainsi, bien que la mort soit une pénalité pour le péché,
divinement imposée aux individus, quand elle vient aux générations successives de l'humanité, la mort est une bénédiction.

En raison de la brièveté de la vie, la Bible nous avertit que nous devrions être prêts à rencontrer Dieu en tout temps. "Voyant que ses jours
sont déterminés, le nombre de ses mois est avec toi, tu as établi ses limites qu'il ne peut pas dépasser" (Job 14: 5).

Page 75

La Bible nous exhorte: "Prépare-toi à rencontrer ton Dieu" (Amos 4:12), César Borgia dit dans ses derniers moments: "J'ai pourvu au cours
de ma vie à tout sauf à la mort, et hélas! entièrement non préparé. "

Deuxièmement, il y a la mort spirituelle. Il y a des millions de personnes ici et maintenant qui souffrent de la mort spirituelle. Presque tous
les jours, vous pouvez prendre un journal et lire ceux dont la vie témoigne qu'ils sont vides ou perdus. Ils ont été faits pour la communion
avec Dieu, et ils sont séparés de leur créateur. C'est la mort spirituelle. C'est la séparation de l'âme de Dieu, la séparation de l'homme de Celui
qui a dit: "Je suis ... la vie". Dans les Écritures, on parle de «mort dans les transgressions et les péchés» (Ephésiens 2: 1).

Troisièmement, il y a la mort éternelle. La Bible a beaucoup à dire sur l'enfer. Personne ne parlait plus de l'enfer que Jésus ne l'a fait, et
l'enfer dont il est venu pour sauver les hommes n'était pas seulement un enfer sur terre. Ce n'était pas seulement une condition dans laquelle
les hommes vivent maintenant. C'était quelque chose à venir. Jésus n'a jamais enseigné que quelqu'un sur terre vivait en enfer maintenant. Il
a toujours prévenu d'un enfer à venir. Tout ce qu'il voulait dire par l'enfer, c'est essentiellement la séparation de l'âme de Dieu comme le
point culminant de la mort spirituelle de l'homme. Il y a beaucoup de mystères ici, et nous n'osons pas aller au-delà de l'enseignement des
Écritures. Il suffit d'avertir les hommes que Jésus a dit: "Et ils s'en iront dans le châtiment éternel" (Matthieu 25:46). Jésus a aussi dit: "Le
Fils de l'homme enverra ses anges, et ils arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité; et il les jettera dans
une fournaise ardente; il y aura des pleurs et des grincements de dents »(Matthieu 13: 41-42).

Sir Thomas Scott, l'ancien Lord Chancelier d'Angleterre, a dit sur son lit de mort: "Jusqu'à ce moment je pensais qu'il n'y avait ni Dieu ni
l'enfer." Maintenant je sais et je pense qu'il y a les deux, et je suis condamné à la perdition. Tout-Puissant. "

Page 76

Ainsi, la position biblique est que quelque chose est arrivé à l'homme, qu'il est devenu autre chose que ce que Dieu a créé, et qu'il continue
d'être ce qu'il n'était pas destiné à être. Cela nécessite une récupération, et la récupération doit être radicale et révolutionnaire. Il doit
retourner l'homme et lui donner une nouvelle direction.

Le besoin de renaissance spirituelle est évident pour l'observateur le plus décontracté de la nature humaine. L'homme est tombé. L'homme
est perdu. L'homme est aliéné de Dieu. Le rétablissement de l'homme doit commencer au moment de sa chute. Il a choisi soi-même plutôt
que Dieu. S'il veut être guéri, il doit choisir Dieu sur soi-même. L'homme vit sous la peine de mort. Cette condamnation ne peut être levée
que si l'homme, par un acte libre de sa propre volonté, fait un complet renversement de son choix originel.

Le premier indice de l'Évangile vient de Genèse 3:15: «Je mettrai l'inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa postérité: elle te
meurtrira la tête et tu lui briseras le talon. C'est la première note de l'évangile. La première promesse de salut! Pour la première fois, Dieu
parle de Son Fils dans l'acte rédempteur duquel la tête de Satan sera écrasée.

Ainsi Dieu initie ce que l'homme est impuissant à fournir - son propre salut. Tous les pouvoirs moraux de l'individu et toutes les formes
sociales de la communauté se révéleront inadéquats, car le salut de Dieu en Christ est le seul plan possible de la rédemption de l'homme.

L'homme a essayé désespérément de retrouver sa communion perdue avec Dieu. Il a essayé mille manières mais en vain. À travers diverses
formes de religions, l'homme a tenté de récupérer le paradis. L'homme occidental s'est maintenant tourné vers la laïcité et l'humanisme,
espérant que par ses propres efforts il peut construire une utopie sur terre. Comme tous les autres plans ont échoué, celui-ci échouera aussi.

Page 77

Mais il y a ceux qui disent que le monde a essayé le christianisme et que celui-ci aussi a échoué. Mais le fait que le monde ne s'est pas
amélioré moralement n'est pas la faute du christianisme. C'est le manque de son application. Quand nous sommes confrontés aux problèmes
du monde, nous les chrétiens disons automatiquement: "Le christianisme est la réponse". Mais ce n'est pas vrai! C'est l'application du
christianisme qui est la réponse. C'est GK Chesterton qui a dit il y a une génération: «L'idéal chrétien n'a pas été jugé et trouvé manquant, il a
été jugé difficile et n'a pas été testé.
La voie de Dieu contre la voie de l'homme

Dès le début, toutes les tentatives pour récupérer l'homme de sa succession ont été divisées de deux manières. Adam et Eve ont eu deux
fils, Caïn et Abel. L'un d'eux est venu de la voie de Dieu; il était obéissant. L'autre, Caïn, est venu à sa manière; il était désobéissant au
simple commandement de Dieu. Abel était le représentant de «la semence de la femme», tandis que Caïn était le représentant de «la semence
du serpent».

Caïn est l'architecte de la civilisation moderne. Il est le matérialiste autosuffisant et l'humaniste religieux. Alors qu'il était religieux et
apparaissait devant l'autel de Dieu, il a nié la révélation implicite du salut donnée à Adam sous la forme de vêtements fournis par la vie d'un
autre (Genèse 3:21). Il a apporté à l'autel une expression de ses propres travaux et force. Il est devenu le prototype de tous ceux qui osent
s'approcher de Dieu sans effusion de sang.

À partir de ce moment, deux voies traversent l'histoire humaine. D'une part, il y a le chemin de Caïn avec sa religion de la chair, avec une
rédemption humaine qui ne repose que sur l'homme et rejette la substitution de Dieu. Sa manière

Page 78

Dieu humanisé et homme déifié. Sa voie était la voie du matérialiste, du laïciste, de l'humaniste.

D'un autre côté, il y a le chemin d'Abel, avec son humble reconnaissance que le péché exige la mort, que le pécheur coupable doit compter
sur le sacrifice nommé par Dieu. Son est devenu un type de la mort de Christ.

Le remède de la rédemption

Depuis Caïn et Abel jusqu'à aujourd'hui, l'homme a cherché à fournir son propre remède contre sa maladie, le péché. Ca n'a pas marché
pour Cain, ça n'a jamais marché pour aucun homme, et ça ne marchera pas aujourd'hui. Seul Dieu peut diagnostiquer correctement la maladie
de l'homme; Seul Dieu peut fournir le remède. Et Dieu a choisi le sang comme moyen de la rédemption de l'homme. L'apôtre Jean a écrit que
Jésus Christ «nous a lavés de nos péchés dans son propre sang» (Apocalypse 1: 5).

Le sang est le symbole de la vie sacrifiée pour le péché. "Car la vie de la chair est dans le sang, et je vous l'ai donné sur l'autel pour faire
l'expiation pour vos âmes, car c'est le sang qui fait l'expiation pour l'âme" (Lévitique 17:11). Tout au long de l'Ancien Testament, il est
rapporté à maintes reprises que Dieu a exigé la vie d'un animal parfait, avec son sang versé sur l'autel, comme sacrifice pour le péché : " Sans
effusion de sang, il n'y a pas de pardon des péchés " (Hébreux 9:22). Ces sacrifices ont été faits en prévision du jour où un sacrifice
permanent serait fait. "Dans ces sacrifices, année après année, les péchés sont rappelés à l'esprit, parce que les péchés ne peuvent jamais être
enlevés par le sang des taureaux et des chèvres" (Hébreux 10 : 3-4).

Quand Jésus-Christ, l'homme-Dieu parfait, a versé Son sang sur la croix, Il a abandonné sa vie pure et sans tache à la mort comme un
sacrifice éternel pour le péché de l'homme. Une fois pour tous Dieu

Page 79

fait une provision complète et parfaite pour la guérison des péchés de l'homme; sans le sang du Christ, c'est en effet une maladie mortelle.

Quand Jésus s'assit pour le dernier repas avec ses disciples, il dit: "Ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, versé pour plusieurs
pour le pardon du péché" (Matthieu 26:28).

Les apôtres l'ont affirmé à plusieurs reprises:

Paul a écrit: "En qui nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés" (Ephésiens 1: 7).

Pierre a écrit: «Pour autant que vous sachiez que vous n'avez pas été rachetés avec des choses corruptibles, comme de l'argent et de l'or,
mais avec le précieux sang de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache» (1 Pierre 1: 18-19 ).

Jean a écrit: "Le sang de Jésus-Christ son Fils nous purifie de tout péché" (1 Jean 1: 7).

Chaque personne doit faire son choix entre les deux voies - la voie de l'homme ou la voie de Dieu. L'un est la voie de l'effort personnel et
s'efforce de se guérir et de fournir sa propre rédemption; l'autre voie est la justification par la foi dans le sang de Jésus-Christ.

Lors de nos croisades, nous chantons toujours cet hymne, qui illustre le besoin de l'homme et la réponse de Dieu à ce besoin:

Tout comme je le suis, sans un seul plaidoyer,


mais que ton sang a été répandu pour moi,
et que tu m'as dit de venir à toi,
agneau de Dieu, je viens! Je viens!
Tout comme je suis, et n'attend pas,
Pour débarrasser mon âme d'une tache sombre,
à Toi dont le sang peut nettoyer chaque endroit,
O Agneau de Dieu, je viens! Je viens!

________________________

1. Lettres, 112.3

L'insuffisance de la religion moderne

William James a dit une fois que la religion est soit une habitude terne ou une fièvre aiguë. Et John Dewey a observé: "Nulle part dans le
monde, à aucun moment, la religion n'a été aussi respectable avec nous ... et presque totalement déconnectée de la vie". Ces déclarations nous
rappellent que la religion est un mot avec beaucoup de significations. Cela peut signifier les orgies frénétiques d'une tribu de la jungle, ou
cela peut signifier le culte méditatif et intelligent du Seigneur Dieu. En tant que terme, la «religion» n'apparaît que deux fois dans la version
King James du Nouveau Testament, une fois dans Actes 26: 5 et encore dans Jacques 1:26, 27.

Quand les hommes parlent de religion, ils ne parlent pas toujours de la même chose. Car toutes les définitions de la religion sont régies par
deux pôles magnétiques, le naturaliste et le théiste. Le pôle naturaliste est ce dont parlait l'apôtre Paul quand il écrivait que les hommes
«changeaient la gloire du Dieu incorruptible en une image semblable à l'homme corruptible, aux oiseaux, aux quadrupèdes et aux reptiles»
(Romains 1:23) . Le pôle théiste est incarné dans les enseignements de la Bible avec sa révélation du commencement, de la chute et du
rétablissement de l'homme par la rédemption.

Quand Caïn s'est approché du premier autel avec son offrande du «fruit de la terre», c'était sa façon d'essayer de regagner le paradis sans
accepter le plan de rédemption de Dieu. Caïn, dans son égoïsme et son arrogance, a décidé de suivre sa propre voie. Il a rejeté le plan de
Dieu. Les temps n'ont pas changé. Des millions de personnes veulent le salut, mais selon leurs propres termes. Ils veulent suivre leur propre
chemin, et ont des centaines de

Page 81

plans et plans conçus par les hommes pour regagner le paradis. Ils ont donné naissance à de nombreuses sectes, chacune criant son propre
plan particulier de salut.

Le péché de Lucifer était la fierté. Le péché d'Adam était la fierté. Le péché de l'homme moderne est la fierté. Il ne veut pas admettre sa
faiblesse et son impuissance face aux situations insolubles de la vie. Il sent que d'une façon ou d'une autre, il peut faire son propre salut. Caïn
apporta les preuves de sa propre culture, équivalant à un salut par les œuvres, alors qu'Abel obéit à Dieu et offrit humblement un sacrifice de
sang, reconnaissant que le péché méritait la mort et ne pouvait être couvert devant Dieu que par la mort substitutive d'un sacrifice sans
culpabilité. . Et c'est ce plan que Caïn a délibérément rejeté.

Religion naturelle contre le plan de Dieu

Là, au tout début, était l'introduction de la religion naturelle sur la scène humaine comme un effort pour contourner le plan de Dieu. La
religion naturelle, cependant, n'est pas toujours une invention grossière de l'homme primitif. Aujourd'hui, c'est l'effort à plein temps de
nombreux intellectuels pour contourner le plan de Dieu. Certains d'entre eux sont professeurs de religion dans nos universités; d'autres sont
même des leaders dans l'église.

L'apôtre Paul a dit de la corruption de l'homme de la révélation générale de Dieu en une religion naturaliste: "Pour les choses invisibles de
lui de la création du monde sont clairement vues, étant compris par les choses qui sont faites, même son pouvoir éternel et Divinité; Ils ne
sont pas excusés, car ils ne l'ont pas glorifié comme Dieu, ils ne l'ont pas glorifié, mais ils sont devenus vains dans leurs imaginations, et leur
coeur insensé s'est obscurci, se disant sages, ils sont devenus des imbéciles. Qui a changé le

Page 82

la vérité de Dieu dans un mensonge, et a adoré et servi la créature plus que le Créateur, qui est béni pour toujours "(Romains 1: 20-25) Ceci
est une image biblique de la perversion de la révélation de Dieu, avec toute sa crudité primitive, La sensualité, le fétichisme, la superstition et
la magie, elle a traversé de nombreux raffinements et beaucoup de rénovations, se présente aujourd'hui dans les formes de la respectabilité
intellectuelle, mais dans les cultures primitives elle existe encore dans les mêmes formes de sensualité et de tromperie.

La religion naturelle s'oppose à la révélation divine, qui accepte la Bible comme la source autorisée des idées du péché et de la justification
par la foi dans la mort expiatoire du Christ. La religion naturelle rejette presque tout dans le Symbole de l'Apôtre.

Cela ne veut pas dire que la religion naturelle ne contient pas d'éléments de vérité, ou n'incarne pas des normes éthiques et des valeurs
morales élevées. Certains de ses disciples emploient parfois des termes qui rappellent le langage de la Bible. Alors que la morale encouragée
par la religion naturelle peut gagner l'approbation des hommes, elle ne garantit ni l'acceptabilité de Dieu ni ses exigences morales
complètes. En fait, une partie de l'immoralité la plus grossière de l'histoire humaine a été sanctionnée par la religion naturelle, comme nous le
rappelle l'apôtre Paul dans l'épître aux Romains.
La Bible enseigne que Satan peut se transformer en «ange de lumière», s'adaptant à toutes les cultures et à toutes les situations, même
parfois en trompant les vrais croyants. Les contrefacteurs essaient toujours de faire en sorte que leur argent contrefait ressemble exactement à
la réalité. C'est ainsi que Satan opère aujourd'hui. Des milliers de personnes ont été rassemblées même dans l'église sans une expérience
vitale avec Jésus-Christ. Ils ont substitué de bonnes œuvres, un effort communautaire, une réforme sociale ou un rite religieux pour le salut
personnel. Beaucoup de gens ont juste assez de religion naturelle pour les immuniser contre la réalité. Chaque fois que je vais en Extrême-
Orient, je prends des vaccins contre le choléra et, en général, je suis malade à cause des coups de feu. En fait, je reçois un petit cas

Page 83

de choléra, qui me rend immunisé contre la maladie redoutée, devrais-je entrer en contact avec lui dans mes voyages. Cela est vrai pour la
plupart des vaccinations. Et c'est aussi vrai dans le domaine de la religion. Il y a beaucoup de gens qui ont juste assez de religion pour être à
l'abri d'une expérience personnelle authentique avec Jésus-Christ. Là est le grave danger pour des milliers de chrétiens qui professent.

Faux prophètes

Il ne fait aucun doute que la religion naturaliste a envahi l'église aujourd'hui. Beaucoup de nos concepts de l'église sont laïques. Même la
mission de l'église est souvent changée de base biblique à séculaire.

Il y a un mouvement fort, surtout dans le protestantisme, pour refondre le message chrétien afin de le rendre acceptable pour l'homme
moderne. Ces gens soutiennent que les intellectuels rejettent le christianisme aujourd'hui parce qu'ils "ne peuvent pas accepter certaines
croyances traditionnelles qui étaient vraiment l'enveloppe dans laquelle le message a été envoyé, plutôt que le message lui-même." 1Pourtant,
ces théologiens modernes ne s'entendent pas entre eux quant à la partie du Nouveau Testament qui doit être retenue et quelle partie doit être
rejetée. Beaucoup considèrent la résurrection comme une expérience subjective des disciples plutôt que comme un événement historique
objectif. Ces théologiens appellent Dieu "le fondement de l'être". Ils nient absolument que Jésus-Christ était surnaturel. Ils disent qu'Il était
un homme qui était si bon et désintéressé que l'amour de Dieu rayonnait à travers Son humanité plutôt que dans les termes bibliques de
l'Incarnation. Karl Barth, le théologien européen, dans une dénonciation cinglante de ces démythologisateurs, dit: "Ils ont jeté le bébé avec
l'eau du bain.

Page 84

plausible pour les sceptiques, ils ont réussi à le rendre insignifiant. "

Tout au long de la Bible, nous sommes avertis contre les faux prophètes et les faux docteurs. Dans le sermon sur la montagne, Jésus a dit:
"Prenez garde aux faux prophètes qui viennent à vous en vêtements de brebis, mais intérieurement ils sont des loups ravisseurs ... c'est
pourquoi, par leurs fruits, vous les reconnaîtrez" (Matthieu 7:15, 20). Parfois, il est très difficile même pour un chrétien de discerner un faux
prophète. Il y a une ressemblance étroite entre le vrai et le faux prophète. Jésus a parlé de faux prophètes qui «montrent de grandes choses et
des prodiges, de sorte que, s'ils étaient possibles, ils séduiraient les élus eux-mêmes» (Matthieu 24:24). Paul parle de la venue de l'Antéchrist,
dont l'activité dans les derniers jours sera marquée par «des signes et des prodiges mensongers» (2 Thessaloniciens 2: 9). Le plus grand
déguisement de Satan a toujours été de paraître devant les hommes comme "

Tromperie

Le principe sous-jacent de toutes les tactiques de Satan est la tromperie. Il est un camouflage astucieux et intelligent. Pour que les
tromperies de Satan soient couronnées de succès, elles doivent être si habilement conçues que son but réel est caché par des ruses. Par
conséquent, il travaille subtilement et secrètement. Aucun chrétien, même spirituel, n'est au-delà des assauts séducteurs de Satan. Sa
tromperie a commencé dans le jardin d'Eden. "La femme a dit: Le serpent m'a séduit, et j'ai mangé" (Genèse 3:13). Depuis ce temps là, Satan
a déduit et séduit. "Mais les hommes méchants et les séducteurs", avertit Timothée, "deviendront de plus en plus mauvais, trompant et étant
trompés" (2 Timothée 3:13). Il a également averti l'église d'Éphèse: «Que personne ne vous séduise par de vaines paroles» (Ephésiens 5: 6);

Page 85

et encore: «Que dorénavant nous ne soyons plus des enfants, ballottés, emportés par tous les vents de la doctrine, par la tromperie des
hommes et la ruse, par laquelle ils guettent pour tromper» (Éphésiens 4:14) . Oui, il y aura de plus en plus de faux enseignants, à mesure que
l'âge tirera vers sa fin. Comme l'a dit l'apôtre Pierre: "Il y aura parmi vous de faux docteurs qui apporteront secrètement des hérésies
damnables, renieront même le Seigneur qui les a achetés, et amèneront une destruction rapide, et beaucoup suivront leurs voies pernicieuses.
ils seront scandalisés par la convoitise, et par des convoitises, ils se livreront à vous par des paroles fausses, dont le jugement ne dure plus
longtemps, et leur damnation ne sommeille pas »(2 Pierre 2: 1-3).

Satan ne construit pas une église et l'appelle la première église de Satan. il est trop intelligent pour ça. Il envahit l'école du dimanche, la
classe biblique et même la chaire. Il envahit même l'église sous le couvert d'un vocabulaire orthodoxe vider les termes sacrés de leur sens
biblique. Paul a averti que beaucoup suivront de faux docteurs, ne sachant pas qu'en avalant et en se nourrissant de ce que ces apostats disent,
ils prennent le poison du diable dans leur propre vie. Des milliers de chrétiens non instruits sont trompés aujourd'hui. Les faux enseignants
utilisent des mots à haute consonance qui semblent être la quintessence de l'érudition et de la culture. Ils sont intellectuellement intelligents et
astucieux dans leur sophisme. Ils sont aptes à séduire les hommes et les femmes irréfléchis et sans instruction. Parmi eux, l'apôtre Paul a
écrit: "Maintenant, l'Esprit parle expressément, que dans les derniers temps, quelques-uns se détourneront de la foi, en prêtant attention aux
esprits séducteurs et aux doctrines des démons; parler dans l'hypocrisie »(1 Timothée 4: 1-2) Ces faux docteurs se sont écartés de la foi que
Dieu a révélée dans les Écritures: la Bible déclare clairement que la raison de leur détournement est qu'ils ont donné
Page 86

prêter attention aux mensonges de Satan et a délibérément choisi d'accepter les doctrines des démons plutôt que la vérité de Dieu. Alors ils
sont devenus eux-mêmes le porte-parole de Satan, parlant des mensonges.

Vraies et fausses religions

Parce que l'église, en se tournant vers la religion naturaliste, proclame de plus en plus un évangile humaniste, des milliers de laïques et de
pasteurs posent des questions pénétrantes sur le but et la mission de l'église. Des milliers de fidèles membres de l'église, en particulier en
Amérique, commencent à se rencontrer dans des groupes de prière et des cours d'étude de la Bible. Des multitudes de chrétiens au sein de
l'église avancent vers le point où ils peuvent rejeter l'institution que nous appelons l'église. Ils commencent à se tourner vers des formes de
culte plus simplifiées. Ils ont faim d'une expérience personnelle et vitale avec Jésus-Christ. Ils veulent une foi réconfortante et personnelle.

À moins que l'église ne récupère rapidement son message biblique autoritaire, nous pourrions assister au spectacle de millions de chrétiens
qui sortent de l'église institutionnelle pour trouver de la nourriture spirituelle.

Afin de rivaliser avec Dieu pour la domination du monde, Satan, que Christ a appelé "le prince de ce monde", a été contraint de se lancer
dans l'affaire de la "religion". Bien qu'expulsé du jardin, l'homme portait encore une conscience de Dieu dans son cœur. La stratégie de Satan
était de détourner cette faim innée du Seigneur Dieu. Ainsi est née l'avènement de ce que nous appelons la religion fausse, contrefaite ou
naturaliste - et son histoire est longue et tragique. La Bible différencie clairement entre la vraie foi et la simple religiosité. Rien ne pourrait
être plus faux que le vieux cliché qui dit que n'importe quelle religion fera aussi longtemps que l'on est sincère. Dans aucun autre domaine de
la vie, il n'y a autant d'erreur, de tromperie et de charlatanisme que dans la religion.

Page 87

Les deux feux d'autel en dehors d'Eden illustrent la différence entre la vraie religion et la fausse religion. L'un appartenait à Abel qui
apportait du premier-né de son troupeau comme offrande au Seigneur Dieu. Il l'a offert dans l'amour, dans l'adoration, dans l'humilité, et dans
le respect. Et la Bible dit que le Seigneur a respecté Abel et son offrande. L'autre appartenait à son frère aîné Caïn, qui avait apporté à l'autel
une offrande sans effusion de sang et bon marché, et la Bible dit que «jusqu'à Caïn et son offrande, Dieu n'avait pas de respect». Comment le
Seigneur Dieu pourrait-il être si capricieux? Après tout, Caïn n'a-t-il pas essayé de plaire à Dieu, et n'était-il pas parfaitement sincère?

Cette histoire a été mise dans la Bible pour enseigner qu'il y a une bonne et une mauvaise façon d'entrer en contact avec Dieu. Abel a fait son
sacrifice avec humilité, révérence et sacrifice, apportant le meilleur de lui-même à Dieu - et il est venu sur le chemin de Dieu. Caïn a fait son
sacrifice à contrecœur, égoïstement et superficiellement - mais il a aussi désobéi à Dieu de la manière dont il est venu car il est venu sans foi.
Quand Dieu n'a pas sanctionné et béni son sacrifice, Caïn s'est mis en colère et a tué son frère. Abel aimait vraiment Dieu et l'adorait. Le
culte de Caïn était une religiosité dénuée de sens, aussi vide et creux que sa vie entière est devenue. Quittant sa famille, il marchait sur la
terre aigrie, criant vers le Seigneur : "Mon châtiment est plus grand que je ne peux supporter " (Genèse 4:13).

Ici nous voyons l'émergence d'un courant de religiosité, dérivant du courant dominant du vrai culte du Seigneur Dieu. Tout au long de
l'histoire, ce cours d'eau est destiné à devenir une rivière de plus en plus étendue. L'homme est éternellement déchiré entre le vrai et le faux,
le culte des idoles et le culte du Seigneur Dieu, l'attrait de la religiosité ou la reconnaissance de l'enseignement biblique de la voie du salut.

Même pendant que Moïse était sur le mont Sinaï, recevant les tablettes de pierre «écrites avec le doigt de Dieu», la religion humaniste
éclate dans le camp d'Israël.

Page 88

Le peuple dit à Aaron: "Lève-nous, fais de nous des dieux qui marcheront devant nous". Aaron se soumit à leurs demandes et dit: «Brise les
boucles d'oreilles en or, qui sont aux oreilles de tes femmes, de tes fils et de tes filles, et amène-les-moi ... Et il les reçut de leurs mains, et
façonna Il leur dit: Ce sont vos dieux, Israël, qui vous ont fait monter du pays d'Egypte »(Exode 32: 1-4).

Au fur et à mesure que le temps passait, d'autres affluents idolâtres se sont déversés dans le courant dominant de la religion - Baal, le dieu
des tribus de Canaan; Kemosh, le dieu des Moabites; Dagon, le dieu des Philistins; et Molech, le dieu des Amorites. Si tous les dieux de
l'histoire étaient listés par leur nom, un volume de bonne taille serait nécessaire pour les contenir tous.

L'implication inévitable d'une contrefaçon est que la vraie chose existe. Personne n'a jamais contrefait un billet de soixante-quinze
dollars. Chaque contrefaçon témoigne de la réalité de la monnaie qu'elle copie. Ainsi, au milieu de tous les plans et programmes que les
hommes ont conçus pour satisfaire leur besoin religieux, la vraie religion existe et est disponible pour tous ceux qui viendront à Dieu selon
ses termes.

___________

1. John AT Robinson, Honest to God (Philadelphie: Westminster Press, 1963).

L'incroyable voyage
Sheila Burnford a écrit le conte intitulé The Incredible Journey , que Walt Disney a fait un film. C'est l'histoire de deux chiens et d'un chat
qui ont perdu leur maître et l'ont cherché lors d'une randonnée de 250 milles à travers la nature sauvage du Canada. Pendant des siècles,
l'humanité a traversé un incroyable voyage à travers chaque génération et à travers toutes les expériences imaginables dans sa quête de Dieu.

Un jeune homme s'est approché d'un saint homme de l'Inde assis sur la rive du Gange et lui a demandé comment il pouvait trouver
Dieu. Le saint homme l'a saisi et l'a tenu sous l'eau jusqu'à ce qu'il se soit presque noyé. Alors que le jeune homme vomissait et halait, il
demanda: "Pourquoi as-tu fait ça?" à quoi le saint homme répondit: «Quand vous désirez pour Dieu autant que vous avez désiré l'air quand
vous étiez sous les eaux de cette rivière, vous le trouverez. Depuis que l'homme s'est séparé de Dieu dans le jardin d'Eden, l'homme a
désespérément essayé de retrouver son chemin vers le paradis.

La Bible commence par les mots majestueusement simples: "Au commencement, Dieu". Ces quatre mots sont la pierre angulaire de toute
existence et de toute l'histoire humaine. Sans Dieu, il n'y aurait pas eu de commencement et pas de continuation. Dieu était le pouvoir
créateur et la force de cohésion qui a fait sortir le cosmos du chaos. Par fiat divin, il a fait sortir la forme de l'informe, l'ordre du désordre et la
lumière des ténèbres. Comme le disait Alfred Noyes: "L'univers n'est centré ni sur la terre ni sur le soleil ... il est centré sur Dieu".

Page 90

Vous ne pouvez pas rationaliser Dieu

Si vous essayez de rationaliser Dieu de manière exhaustive, vous échouerez. Il y a des mystères au sujet de Dieu que nous ne
comprendrons jamais dans cette vie. Comment le petit et le fini, limité au temps et à l'espace, peut-il comprendre un Dieu infini? Nous ne
devrions pas trouver étrange qu'il soit impossible de comprendre intellectuellement Dieu, alors qu'il est également impossible d'expliquer de
nombreux mystères dans le domaine de la matière. Qui peut expliquer pourquoi les objets sont toujours attirés par le centre de la terre? Qui
peut sonder la loi de la gravité? Newton l'a découvert, mais il ne pouvait pas l'expliquer. Qui peut expliquer le miracle de la
reproduction? Pendant des années, les scientifiques se sont fatigués de reproduire une cellule vivante et de résoudre le mystère de la
procréation. Ils croient qu'ils approchent, mais ils sont encore sans succès.

Il y a beaucoup d'arguments que nous pourrions rassembler pour témoigner de l'existence de Dieu. Il existe des preuves scientifiques
indiquant l'existence de Dieu. Par exemple, tout ce qui est en mouvement doit être déplacé par un autre car le mouvement est la réponse de la
matière au pouvoir. Dans le monde de la matière, il n'y a pas de pouvoir sans vie, et la vie présuppose un être d'où émane le pouvoir de
déplacer des choses telles que les marées et les planètes.

Ou il y a l'argument qui dit que rien ne peut être la cause de lui-même. Ce serait antérieur à lui-même s'il se produisait, et c'est une
absurdité.

Ensuite, il y a la loi de la vie. Nous voyons des objets qui n'ont pas d'intellect, tels que des étoiles et des planètes, se déplaçant dans un
modèle cohérent, coopérant ingénieusement les uns avec les autres. Il est donc évident qu'ils réalisent leurs mouvements non par accident
mais par conception. Tout ce qui manque d'intelligence ne peut pas bouger intelligemment. Une flèche serait inutile sans un arc et un archer.

Page 91

Qu'est-ce qui donne la direction, le but et la conception aux objets inanimés? C'est Dieu. Il est la force sous-jacente et motivante de la vie.

Ainsi de nombreuses preuves et de nombreux arguments pourraient être avancés pour indiquer qu'il y a un Dieu. Pourtant, la vérité est la
suivante: Dieu ne peut pas être prouvé par une simple rationalisation. Il ne peut pas être contenu dans une petite éprouvette artificielle ou
confiné à une formule algébrique. Si Dieu peut être pleinement prouvé par l'esprit humain, alors il n'est pas plus grand que l'esprit qui le
prouve.

D'autres dieux

Dans mes voyages à travers le monde, j'ai rencontré très peu d'athées. Quelle que soit la période de l'histoire que l'on étudie, quelle que soit
la culture que l'on examine, le chercheur trouve l'homme croyant en un dieu quelconque. Tous les peuples, primitifs ou modernes, ont
reconnu une sorte de divinité. Au cours des deux derniers siècles, l'archéologie a mis au jour les ruines de nombreuses civilisations antiques,
mais aucune n'a jamais été trouvée qui n'ait donné l'évidence d'un dieu qui a été adoré. Les concepts de Dieu de l'homme ont été aussi variés
que ses humeurs. Il a fait des dieux hors de son imagination dans toutes sortes de formes multiples.

Certains dans leur frustration abandonnent la poursuite de Dieu et professent être irréligieux, mais le vide laissé en eux doit être rempli
d'une sorte de divinité. Donc l'homme fait son propre "dieu". Aujourd'hui, beaucoup utilisent la nation comme un objet de culte et épousent
l'évangile du nationalisme. Ils font l'erreur de faire un dieu et une religion hors de leur nationalisme. Cela prend la place du vrai et vivant
Dieu dans leur vie. Bien que les communistes nient la foi en Dieu, ils ont fait un dieu de leur cause. Des milliers fixent volontairement

Page 92

leurs vies, souffrent de la privation et de la pauvreté en raison de leur croyance dans "la cause".

Ainsi, n'ayant pas réussi à trouver le vrai Dieu, des millions déclarent leur allégeance à des dieux et à des causes moindres. Cela a toujours
été la voie de l'homme. Mais ces autres dieux et causes n'apportent pas les réponses ou les satisfactions ultimes. Tout comme Adam a été créé
pour la communion avec Dieu, tous les hommes le sont aussi. Quand Jésus, commentant le Premier Commandement, a dit: "Tu aimeras le
Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force" (Marc 12:30), Il voulait dire que l'homme a la
capacité d'aimer Dieu.

L'homme peut-il connaître Dieu?

Les grandes questions sont: Peut-on connaître Dieu? Est-ce que Dieu s'est révélé? La communion avec Dieu peut-elle être restaurée?

En fin de compte, vous devez venir à Dieu par la foi. La foi est le lien entre Dieu et l'homme. Les Écritures disent que vous devez croire
qu'il existe. C'est pourquoi le mot «foi» est utilisé de nombreuses fois dans les Écritures.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, malgré les transgressions et les rébellions de l'homme, Dieu aime l'homme avec un amour
éternel. Dieu n'a jamais abandonné l'homme. La quête la plus dramatique des siècles est la poursuite amoureuse et patiente de Dieu de
l'homme. Dieu aspire au retour et au rétablissement de l'homme. Dans son poème The Hound of Heaven , Francis Thompson dépeint Dieu et
sa poursuite persistante de l'homme, le poursuivant dans les couloirs de l'histoire, le traquant sans relâche, le traquant gracieusement, comme
un saint Bernard compatissant poursuivant un enfant en péril dans les montagnes de Suisse .

Où se situe la percée de cette révélation de Dieu? Comment un aveugle peut-il voir? Comment un sourd peut-il entendre?

Page 93

Quand l'homme a choisi dans le jardin d'Eden pour défier la loi de Dieu, une grande tragédie s'est produite. La ligne de communication entre
Dieu et l'homme était brisée. Ils ne pouvaient plus avoir de communion. La lumière et l'obscurité ne pouvaient pas vivre côte à côte.

Une des choses que la personne moyenne ne réalise pas est que Dieu est "saint". Il y a longtemps, Dieu a dit à Israël: "Moi, le Seigneur
votre Dieu, je suis saint" (Lévitique 19: 2). Dans le discours d'adieu de Joshua aux armées d'Israël, il a dit: "Il est un Dieu saint, il est un Dieu
jaloux (Josué 24:19) Le psalmiste a dit:" Dieu est assis sur le trône de sa sainteté "(Psaume 47: 8) Dans le livre de l'Apocalypse, le cri du ciel
et de la nuit est: "Saint, saint, saint, Seigneur Dieu tout-puissant, qui était, et qui est et qui vient" (Apocalypse 4: 8).

Parce que Dieu est saint, il ne peut pas regarder l'iniquité et le péché. Le péché est laid et révoltant à Dieu. Il est impossible pour nos esprits
finis, abrutis par le péché, de comprendre la sainteté absolue de Dieu. Parce que l'homme était souillé par le péché et l'iniquité, Dieu ne
pouvait plus avoir de communion avec lui. D'une manière ou d'une autre, Dieu doit concevoir un plan pour restaurer la communion avec
l'homme malgré son péché. En tant que Dieu saint, il ne pouvait pas revenir sur sa parole. Il avait dit en effet: "Au jour où vous
transgresserez ma loi ... vous mourrez" (Genèse 2:17). L'homme devait mourir, ou Dieu serait un menteur avéré, et alors il ne serait plus
Dieu.

Parce que l'homme pèche encore, défie encore l'autorité et agit toujours indépendamment de Dieu, il y a un grand fossé entre Dieu et
l'homme. C'est à travers ce gouffre sombre et stérile que Dieu appelle, appelle et plaide avec l'homme pour qu'il se réconcilie avec son cœur
d'amour. Car comme l'apôtre Jean a dit: "Car Dieu est amour" (1 Jean 4: 8). Jérémie, le prophète, cite Dieu en disant: "Oui, je t'ai aimé d'un
amour éternel; c'est pourquoi, avec amour, je t'ai attirée" (Jérémie 31: 3). De même Malachie le prophète a cité Dieu en disant: "Je t'ai aimé,
dit le Seigneur" (Malachie 1: 2). Parce que Dieu est saint,

Page 94

Il ne pouvait pas automatiquement pardonner ou ignorer la rébellion de l'homme. Parce que Dieu est amour, il ne pouvait pas complètement
jeter l'homme de côté. C'était le grand dilemme divin: comment Dieu pouvait-il juste et justifier encore le pécheur? Telle est la question
posée par Job: "Mais comment un homme peut-il être juste devant Dieu?" (Job 9: 2).

La révélation est un moyen de communication. Cela signifie "faire connaître" ou "dévoiler". La révélation exige un "révélateur", qui dans
ce cas est Dieu, et il nécessite également un "auditeur". Les auditeurs de Dieu étaient les prophètes et les apôtres choisis qui ont enregistré la
révélation de Dieu. Ainsi, c'est une ligne de communication, à une extrémité de laquelle est Dieu, et à l'autre extrémité, l'homme.

Quand j'étais petit, la radio arrivait à maturité. Nous nous rassemblerions autour d'un ensemble brut fait maison et tordre les trois cadrans
d'accord dans un effort pour établir le contact avec l'émetteur. Souvent, tout le son qui sortait de l'amplificateur était le grincement et le
grincement des parasites, mais nous savions qu'il y avait quelque part l'émetteur invisible et si le contact était établi et les cadrans réglés,
nous pouvions entendre une voix forte et claire. Après une longue période d'accord laborieux, la voix lointaine se brisait soudainement et un
sourire de triomphe illuminait les visages de tous dans la pièce. Nous avons enfin été écoutés!

Dans la révélation que Dieu a établie entre Lui et nous, nous pouvons trouver une nouvelle vie et une nouvelle dimension de la vie, mais
nous devons "syntoniser". Il y a des niveaux de vie plus élevés que nous n'avons jamais atteints. Il y a la paix, la satisfaction et la joie que
nous n'avons jamais éprouvées. Dieu essaie de nous percer. Les cieux appellent. Dieu parle! Laissons l'homme entendre.

Comment parle-t-il?

Quand un vaisseau spatial revient de son vol orbital, il y a une période d'interdiction d'environ quatre minutes lorsque toutes les
communications sont brisées. Cela est dû à la chaleur intense générée par la rentrée de l'engin spatial dans l'atmosphère terrestre.
La Bible enseigne que l'homme est dans une période de panne spirituelle. Spirituellement, il est aveugle . «Nous tâtons le mur comme les
aveugles, et nous tâtons comme si nous n'avions pas d'yeux: nous trébuchons à midi comme à la nuit, nous sommes dans des lieux désolés
comme des hommes morts» (Esaïe 59:10). "Le dieu de ce monde a aveuglé les esprits de ceux qui ne croient pas" (2 Corinthiens 4: 4).

Spirituellement, l'homme est aussi sourd . "Ils ont des oreilles pour entendre et n'entendent pas" (Ézéchiel 12: 2). Jésus est allé jusqu'à dire:
"S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne seront pas non plus persuadés, même si quelqu'un est ressuscité des morts" (Luc 16:31).

Spirituellement, l'homme est même mort . "Qui étaient morts dans leurs transgressions et leurs péchés" (Éphésiens 2: 1).

Tout cela signifie que la communication entre Dieu et l'homme est brisée. Il y a un monde merveilleux de joie, de lumière, d'harmonie, de
paix et de satisfaction auquel des millions de personnes sont aveugles et sourds, et même morts. Ils aspirent à la sérénité, ils cherchent le
bonheur, mais ils semblent ne jamais le trouver.

Beaucoup abandonnent la recherche et s'abandonnent au pessimisme. Souvent, leur découragement conduit à une ronde frénétique de
cocktails où de grandes quantités d'alcool sont imbibées. Parfois, cela les conduit à des narcotiques. Tout cela fait partie de la recherche
désespérée de l'homme pour trouver une échappatoire aux réalités froides d'une existence corrompue par le péché. Pendant tout ce temps,
Dieu est là pour parler et faire signe.

Page 96

Le poste de télévision peut être assis dans votre chambre froide, sombre et sans vie, mais ce n'est pas la faute de l'industrie de la
télévision. Ils envoient des programmes à partir de nombreux émetteurs, et leurs stations d'envoi sont dans un ordre parfait. Mais vous devez
tourner les cadrans de votre ensemble; vous devez vous brancher sur le bon canal. Dieu envoie Son message d'amour, mais vous devez être à
l'écoute. Vous devez être prêt à écouter et à recevoir Son message et ensuite à Lui obéir.

Beaucoup de personnes veulent entendre ce que Dieu dit juste par curiosité. Ils veulent l'analyser et le disséquer dans leurs propres
éprouvettes. Pour ces personnes, Dieu peut rester le grand silence cosmique "là-bas quelque part". Il communique à ceux qui sont prêts à
l'entendre et à le recevoir et à Lui obéir. Jésus a dit que nous devions devenir humbles comme de petits enfants, et Dieu s'est révélé le plus
souvent aux humbles et humbles - à un berger comme David, à un homme du désert rugueux comme Jean le Baptiste, aux bergers observant
leurs troupeaux, à une fille Marie.

Comment parle Dieu? Comment un aveugle peut-il voir? Comment un sourd peut-il entendre?

Depuis le commencement, Dieu a parlé à l'homme. Adam a entendu la voix du Seigneur dans le jardin d'Eden. Adam a eu deux fils, Caïn et
Abel, et Dieu leur a parlé. Caïn rejeta ce qui lui avait été révélé, mais Abel obéit à la parole de Dieu. La réponse d'Abel a montré qu'un
homme corrompu et handicapé par le péché pouvait répondre aux ouvertures de Dieu. Ainsi, au tout début, Dieu a commencé par la
révélation à construire un pont entre Lui-même et l'homme.

Révélation dans la nature

Dieu se révèle dans la nature . "Les cieux annoncent la gloire de Dieu, et le firmament montre son oeuvre.

Page 97

Le jour au jour prononce le discours, et la nuit à la nuit montre la connaissance. Il n'y a pas de langage ni de langage, où leur voix n'est pas
entendue "(Psaume 19: 1-3) Il y a un langage dans la nature qui parle de l'existence de Dieu: le langage de l'ordre, la beauté, la perfection et
l'intelligence Il y a quelque temps, un scientifique m'a dit que, lorsqu'il réfléchissait sérieusement à l'ordre majestueux de l'univers et à son
obéissance à la loi immuable, il ne pouvait s'empêcher de croire en Dieu: il avait pris conscience que Dieu parlait à travers la nature.

Dieu parle dans la certitude et la régularité des saisons; dans la précision des mouvements du soleil, de la lune et des étoiles; dans la venue
régulière de la nuit et du jour; dans l'équilibre entre la consommation par l'homme d'oxygène vivifiant et sa production par la vie végétale de
la terre; et même dans le cri d'un enfant nouveau-né avec sa démonstration toujours nouvelle du miracle de la vie. Lorsque mon fils cadet
Ned est né, j'ai eu le privilège d'être dans la salle d'accouchement avec ma femme. Juste avant le moment de sa naissance, le docteur leva les
yeux vers moi et dit: "J'ai donné des milliers de bébés, et je ne cesse d'être étonné du miracle de la naissance, comment quelqu'un pourrait
nier l'existence de Dieu après avoir été témoin de cela. Je ne sais pas."

Comme la connaissance de l'homme saute dans notre génération, cela ne signifie pas la découverte de nouvelles choses, mais seulement
l'extension de sa compréhension et sa capacité à utiliser ce qui est déjà là. L'homme découvre toujours des mondes nouveaux pour lui, mais
vieux pour Dieu. Même une étude occasionnelle des statistiques de l'astronomie nous fait admirer. La densité spatiale de l'univers est si
grande qu'on estime qu'il y a maintenant plus d'un milliard de galaxies. Ces galaxies ont une moyenne de vingt mille années-lumière, et
beaucoup d'entre elles sont distantes de plus de deux millions d'années-lumière. Il est impossible à nos esprits de l'accepter. De nombreux
astronomes disent qu'il n'y a peut-être pas de limite à l'univers. Anciennes théories et idées sur le début

Page 98

de l'univers sont jetés par la fenêtre. Si un scientifique manque de foi en Dieu, il doit être déconcerté par les mystères de l'univers.
Regarder dans un microscope, c'est voir un autre univers si petit que seuls les microscopes électroniques peuvent même le trouver. Par
exemple, il est révélé qu'un seul flocon de neige dans une tempête de neige avec des millions d'autres flocons de neige est l'équivalent de
vingt milliards d'électrons. Les scientifiques apprennent que le monde miniature d'une seule cellule vivante est aussi étonnant que l'homme
lui-même.

Ainsi, l'apôtre Paul a dit: "Car les choses invisibles de lui depuis la création du monde sont clairement vues, étant comprises par les choses
qui sont faites, même son pouvoir éternel et sa divinité" (Romains 1:20). Dieu dit que nous pouvons apprendre beaucoup de choses sur Lui
simplement en observant la nature. Parce qu'il a parlé à travers son univers, tous les hommes sont sans excuse pour ne pas croire en Lui. C'est
pourquoi le Psalmiste a dit: "L'insensé a dit dans son coeur:" Il n'y a pas de Dieu "(Psaume 14: 1).

Révélation dans la conscience

Dieu s'est révélé aussi dans la conscience . La conscience a été décrite comme la lumière de l'âme. Qu'est-ce qui fait que ce voyant
lumineux s'allume en moi quand je me trompe?

La conscience est notre plus doux conseiller et enseignant, notre ami le plus fidèle et parfois notre pire ennemi. Il n'y a pas de punitions ou
de récompenses comparables à celles de la conscience. L'Écriture dit: "La conscience de l'homme est la lampe de l'éternel" (Proverbes 20:27,
Moffatt). En d'autres termes, la conscience est la lampe de Dieu dans la poitrine de l'homme. Dans sa Critique de la raison pure , Emmanuel
Kant a dit qu'il n'y avait que deux choses

Page 99

cela le remplissait de crainte - les cieux étoilés et la conscience dans la poitrine de l'homme.

La conscience dans ses divers degrés de sensibilité témoigne de Dieu. Son existence même en nous est un reflet de Dieu dans l'âme de
l'homme. Sans conscience, nous serions comme des navires sans gouvernail en mer et comme des missiles guidés sans système de guidage.

Révélation dans l'Écriture

Dieu s'est révélé aussi à travers les Écritures . Dieu a deux manuels, l'un le manuel de la nature et l'autre le manuel de la révélation. Les lois
de Dieu révélées dans le manuel de la nature n'ont jamais changé; ils sont ce qu'ils étaient depuis le début. Ils nous parlent de la puissance et
de la majesté de Dieu.

Dans le manuel de la révélation, la Bible, Dieu a parlé verbalement; et ce mot a survécu à chaque égratignure de la plume humaine. Il a
résisté aux assauts des sceptiques, des agnostiques et des athées. Il n'a jamais baissé la tête avant ses découvertes scientifiques. Il reste
suprême dans sa révélation de la rédemption. Plus l'archéologue creuse et plus le scientifique découvre, plus la confirmation de la vérité de la
Bible est grande.

Les auteurs de la Bible affirment à plusieurs reprises que Dieu leur a donné leur matériel. Deux mille fois dans l'Ancien Testament ils ont
dit que Dieu a parlé. Dans les cinq premiers livres, nous trouvons des expressions telles que:

"Le Seigneur Dieu a appelé Adam et a dit"

"Le Seigneur a dit à Noé"

"Dieu a parlé à Israël"

"Ce sont les paroles que le Seigneur a commandées"

"Dieu a dit"

Page 100

"Le Seigneur a dit"

"Le Seigneur a commandé"

"La parole du Seigneur"

Encore et encore, les prophètes de l'Ancien Testament utilisaient des expressions telles que:

"Écoutez la parole du Seigneur"

"Sait le Seigneur"
"J'ai entendu la voix du Seigneur dire"

"La parole du Seigneur est venue à moi"

"Tout ce que je te commanderai tu parleras"

"J'ai mis mes paroles dans ta bouche"

"La Parole du Seigneur est venue à moi en disant"

Soit Dieu a parlé à ces hommes comme ils ont écrit par inspiration, ou ils étaient les menteurs les plus constants que la terre ait jamais
vu. Dire plus de deux mille mensonges sur un sujet semble incroyable, et plus de deux mille fois les auteurs de la Bible ont dit que Dieu a
prononcé ces mots! Soit Il l'a fait, soit ils ont menti. S'ils se sont trompés dans cette emphase, pourquoi devrions-nous honorer leur témoin à
n'importe quel point?

Jésus cite fréquemment de l'Ancien Testament. Il n'a jamais indiqué qu'il doutait des Écritures. Les apôtres citaient souvent les
Écritures. L'apôtre Pierre a dit: "Car la prophétie n'est pas venue autrefois par la volonté de l'homme; mais les saints hommes de Dieu ont
parlé comme ils ont été poussés par le Saint-Esprit" (2 Pierre 1:21).

Ainsi, Dieu parle à l'homme à travers les Écritures. C'est pourquoi il est si important de lire la Bible pour vous-même. Si nombreux sont
ceux qui prennent la Bible en main seconde, ils n'ont qu'une caricature de ce que dit la Bible, seulement des idées vagues sur ses
enseignements. Quand je vais dans les campus universitaires et collégiaux, je suis étonné de constater à quel point les étudiants ignorent les
véritables enseignements de la Bible. Ils pensent savoir, mais ils ne le savent pas.

Page 101

Révélation en Jésus-Christ

Finalement, Dieu parle dans la personne de Son Fils Jésus-Christ. «Dieu ... nous a parlé ces derniers jours par son Fils» (Hébreux 1: 1-
2). L'idée que Dieu pourrait un jour visiter cette planète est une vérité ancienne qui est sans aucun doute un reste oral de la révélation
originale que Dieu a donnée à Adam d'un salut promis (Genèse 3:15). Nous trouvons des références grossières dans la plupart des autres
religions du monde, indiquant que l'homme avait entendu ou senti à un moment donné que Dieu visiterait la terre. Cependant, ce ne fut que
"la plénitude du temps" où toutes les conditions furent réunies, quand toutes les considérations prophétiques furent accomplies, que Dieu
"envoya son Fils, fait d'une femme" (Galates 4: 4).

En cette première nuit de Noël à Bethléem, "Dieu a été manifesté dans la chair" (1 Timothée 3:16). Cette manifestation était dans la
personne de Jésus-Christ. L'Écriture dit au sujet du Christ: "En lui réside toute la plénitude de la divinité" (Colossiens 2: 9). Cette
manifestation de Dieu est de loin la révélation la plus complète que Dieu ait jamais donnée au monde. Si vous voulez savoir à quoi ressemble
Dieu, alors jetez un long regard sur Jésus-Christ. En Lui étaient exposées non seulement les perfections qui avaient été exposées dans la
création - telles que la sagesse, la puissance et la majesté - mais aussi des perfections telles que la justice, la miséricorde, la grâce et
l'amour. "Le logos a été fait chair et a habité parmi nous" (Jean 1:14).

Jésus dit à ses disciples: "Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi" (Jean 14: 1). Cette séquence de la foi est inévitable. Si nous croyons
en ce que Dieu a fait et ce que Dieu a dit, nous croirons en Celui que Dieu a envoyé.

Le moyen de comprendre ces faits du salut est la foi. Nous ne sommes pas toujours mis au défi de tout comprendre, mais

Page 102

on nous dit de croire. "Mais ceux-ci sont écrits, afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant, vous ayez la
vie par son nom" (Jean 20:31).

Chaque espoir que nous avons de Dieu, chaque perspective que nous avons de la vie éternelle, chaque anticipation que nous avons du ciel,
toutes les possibilités que nous avons d'un nouvel ordre social - tout doit être lié à Jésus-Christ. C'est en arrivant à Jésus-Christ que l'inconnu
devient connu; et non seulement cela, mais lorsque nous arrivons à Jésus-Christ, nous expérimentons Dieu Lui-même. Nos vies obscures
limitées reçoivent la lumière de la présence éternelle de Dieu, et nous voyons qu'il existe un autre monde au-delà de la confusion, de la
limitation et de la frustration de ce monde.

Le Christ Inéluctable

Une femme en Inde avait appris qu'elle était une pécheresse et que Dieu est saint et ne peut pas ignorer le péché. Elle a souvent dit: "J'ai
besoin d'un grand prince pour se tenir entre mon âme et Dieu." Finalement, elle a entendu que la Bible contient le récit d'un Sauveur qui était
mort pour les pécheurs, alors elle a demandé à un expert de lui lire la Bible. Il a commencé au premier chapitre de Matthieu, et quand il a lu
la liste des noms dans la généalogie du Christ, la femme a pensé: "Quel prince merveilleux ce Jésus doit être pour avoir une si longue lignée
d'ancêtres." Et quand le pundit a lu: "Tu appelleras son nom Jésus: car il sauvera son peuple de ses péchés" (Matthieu 1:21), la femme s'est
exclamée: "C'est le prince que je veux!" C'est le prince que je veux! Le Prince qui est aussi un Sauveur! "

L'une des questions les plus cruciales sur n'importe quel campus universitaire est: "Qu'en est-il de Jésus-Christ?" L'étudiant moderne ne
peut tout simplement pas lui échapper. Il doit décider si le Christ et l'Evangile ont vraiment de l'importance, s'il est pertinent à notre époque
moderne. D'une part, Jésus-Christ est le centre de l'opposition; d'un autre côté, il est l'objet de la dévotion et du culte. Ce que nous pensons du
Christ influence notre pensée et contrôle nos actions.

L'histoire, la philosophie, la théologie, et dans beaucoup de centres d'étude même les sciences sont étudiées pour découvrir ce qu'elles ont à
dire au sujet de Jésus-Christ. Les archives de l'église primitive sont réexaminées avec un soin minutieux pour leur témoignage. Les
archéologues creusent pour découvrir de nouvelles preuves concernant Jésus-Christ. Ce que DS Cairns a dit dans

Page 104

l'avant-garde de ce siècle reste vrai dans les dernières décennies: «La personnalité historique de Jésus s'est élevée sur la conscience de l'église
avec la force presque d'une nouvelle révélation, dont les résultats ultimes se trouvent encore loin dans le futur. vrai que ce siècle est en face
de la grande figure comme aucun siècle n'a été depuis le premier. " 1

Certains disent que Jésus-Christ est un mythe, qu'il n'a jamais vraiment existé dans l'histoire. D'autres disent qu'il était simplement un
homme, qu'il n'y avait rien de surnaturel dans sa naissance, et que sa résurrection était pour les apôtres une hallucination. D'autres parlent
d'un christianisme sans Christ. Ils disent que tout ce que l'on pense du Christ n'affecte pas le christianisme. Ils ont tort.

Le christianisme est toujours lié à la personne du Christ. Carlyle l'a reconnu quand il a dit: "Si cette doctrine de la divinité du Christ avait
été perdue, le christianisme aurait disparu comme un rêve." Lecky remarque: "Le christianisme n'est pas un système de morale, c'est le culte
d'une personne".

Lorsque de nombreux chefs religieux explorent les points de contact entre le christianisme et les religions non chrétiennes, la question de la
personne du Christ devient primordiale pour l'Église. Le christianisme est maintenant comparé avec d'autres religions comme jamais
auparavant. Même certains leaders chrétiens préconisent le syncrétisme, ou l'élaboration d'un système de morale, d'éthique et de religion qui
rassemblerait toutes les religions du monde. Beaucoup de ces dirigeants sont disposés à abandonner certains des enseignements de la Bible
afin d'harmoniser le christianisme avec les autres religions.

L'unicité du Christ

Pourquoi insister sur l'unicité du christianisme? Qu'est-ce que le christianisme a apporté au monde qui n'était pas apparu auparavant? La
réponse chrétienne

Page 105

est l'unicité de Christ, la manifestation suprême de Dieu. "Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même" (2 Corinthiens
5:19). C'est le fait central de notre foi chrétienne.

Quelque 700 ans avant la naissance de Christ, le prophète Ésaïe avait dit: "Voici, une vierge concevra et enfantera un fils" (Esaïe
7:14). Cette expression est inégalée dans la littérature. Personne d'autre que Christ dans toute l'histoire n'a pu dire que sa mère était
vierge. Les Écritures enseignent que Jésus-Christ n'avait pas de père humain. S'il avait eu un père humain - "ce qui est né de la chair est
chair" (Jean 3: 6) - il aurait hérité de tous les péchés et des infirmités que tous les hommes ont. Il aurait été conçu dans le péché et façonné
dans l'iniquité comme le reste d'entre nous. Il n'a pas été conçu par des moyens naturels mais par le Saint-Esprit, qui a éclipsé la vierge
Marie; et Christ est le seul homme qui soit sorti pur de la main de Dieu. Il pouvait se tenir devant tous ses semblables et dire: "Lequel d'entre
vous me convainc de péché?" (Jean 8:46). Il était le seul homme depuis Adam qui pouvait dire: "Je suis pur".

Il y a des mystères au sujet de l'incarnation qu'aucun de nous ne peut jamais comprendre. En effet, Paul parle de "Dieu ... manifesté dans la
chair" comme un mystère "(1 Timothée 3:16.) Dans une autre épître, il dit:" Que cet esprit soit en toi, qui était aussi en Jésus-Christ: qui,
étant dans la forme de Dieu, ne pensait pas que le vol était égal à Dieu; mais il se rendait sans réputation et prenait la forme d'un serviteur, et
il était fait à la ressemblance des hommes »(Philippiens 2: 5 -7).

La divinité du Christ

Jésus-Christ était uniquement, divinement, et entièrement le Fils unique de Dieu. Aucun n'a jamais approché l'éminence

Page 106

Jésus a atteint. Aucun n'est jamais devenu ce qu'Il était, parce que personne n'a jamais été né comme Il est né ou est mort comme Il est mort!

Du début à la fin, le Nouveau Testament témoigne de la divinité de Jésus-Christ. L'apôtre Thomas l'a appelé "Mon Seigneur et mon Dieu"
(Jean 20:28). Puisque Thomas n'a pas été réprimandé par Jésus, cela équivaut à une affirmation de la sienne comme une revendication à sa
divinité. Il possède tous les attributs de Dieu Lui-même.
Il a la vie divine. "En lui était la vie" (Jean 1: 4). "Je suis ... la vie" (Jean 14: 6).

Il est immuable. "Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement" (Hébreux 13: 8).

Il est la vérité. "Je suis ... la vérité" (Jean 14: 6).

Il est saint. "Cette chose sainte qui naîtra de toi sera appelée le Fils de Dieu" (Luc 1:35). "Nous savons que vous êtes le Saint de Dieu"
(Jean 6:69). "Saint, inoffensif, sans tache, séparé des pécheurs" (Hébreux 7:26).

Il existait avant que le temps ne commence. "Avant qu'Abraham fût, je suis" (Jean 8:58). "Il est avant toutes choses" (Colossiens 1:17). "Je
suis l'Alpha et l'Oméga, le commencement et la fin" (Apocalypse 21: 6).

Il savait tout. "Jésus connaissant leurs pensées" (Matthieu 9: 4). "Il connaissait tous les hommes ... Il savait ce qu'il y avait dans l'homme"
(Jean 2: 24-25). "Tu sais toutes choses" (Jean 16:30). "En qui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance" (Colossiens 2:
3).

On lui attribue toutes les œuvres de Dieu. "Toutes choses ont été faites par Lui" (Jean 1: 3). "Un seul Seigneur Jésus-Christ, par qui sont
toutes choses" (1 Cor 8: 6). "Toutes choses ont été créées par lui, et pour lui" (Colossiens 1:16). "Les cieux sont les œuvres de tes mains"
(Hébreux 1:10).

A Lui était donné le culte et l'honneur accordés seulement à la divinité. "Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai" (Jean
14:14) "Que tous les anges de Dieu l'adorent" (Hébreux 1: 6). "Que, au nom de Jésus, tout genou doit s'incliner."

Page 107

et chaque langue devrait confesser que Jésus-Christ est le Seigneur "(Philippiens 2:10, 11)." Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. A lui soit la
gloire maintenant et pour toujours "(2 Pierre 3:18).

Quand il a pardonné les péchés, il a fait le travail que seul Dieu peut faire. «Mais afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir
sur la terre de pardonner les péchés ... Lève-toi, prends ton lit et rentre chez toi» (Matthieu 9: 6). "Pourquoi cet homme parle-t-il des
blasphèmes, qui peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul?" (Marc 2: 7).

William E. Gladstone a dit un jour: «Tout ce que j'écris et tout ce que je pense et tout ce que j'espère est basé sur la divinité de notre
Seigneur, l'espoir central de notre pauvre race capricieuse.

Jésus s'appelle le Fils de Dieu. Deux fois dans l'évangile de Jean, il s'identifie comme le Fils de Dieu, au chapitre 9 verset 37 et chapitre 10
verset 30. Il le fait à nouveau dans Marc 14:61, 62, ainsi que beaucoup d'autres endroits par déclaration directe ou inférence. L'Evangile de
Jean s'ouvre avec cette déclaration majestueuse, qui est parallèle à Genèse 1: 1: "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec
Dieu, et la Parole était Dieu". Voici la co-égalité avec Dieu. De nouveau, Jean dit: "Et j'ai vu, et j'ai rapporté que c'est le Fils de Dieu" (Jean
1:34). Nathaniel a dit: "Rabbi, tu es le Fils de Dieu" (Jean 1:49). On peut se référer aussi à Jean 3:16, 18 et 19: 7. Il est clairement établi que
Jésus prétendait être le Fils de Dieu ou que Dieu le lui avait attribué ou réclamé pour lui par ses contemporains.

Quand le Nouveau Testament prescrit la foi salvatrice, il identifie cette foi avec la divinité du Christ. À la fin de l'Evangile de Jean,
l'Apôtre dit: "Mais ces choses sont écrites, afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et que vous croyiez avoir la vie par
son nom" (Jean 20:31).

Deux choses sont les plus importantes à ce stade. Premièrement, l'objet de la foi est Jésus-Christ. "Ceux-ci sont écrits que vous

Page 108

pourrait croire que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu "(Jean 20:31).

Il est spécifié et souligné que "Jésus est le Christ, le Fils de Dieu". C'est la plus haute révélation de Jésus. Tout ce qui est inférieur à ce
niveau de foi est inefficace comme un acte de foi qui sauve.

L'objectif de sauver la foi n'est pas un corps de vérité appelé credo, bien que les croyances soient importantes. L'objet de la foi est une
personne - Jésus-Christ. Cette personne n'est pas simplement la personne historique connue sous le nom de Jésus-Christ, mais la personne
préhistorique et posthistorique de Jésus-Christ connue comme le Fils de Dieu! Il est "le même hier, et aujourd'hui, et pour toujours" (Hébreux
13: 8).

Si la Bible doit être notre base d'autorité, alors nous devons l'accepter par la foi comme le Fils du Dieu vivant. Cela semble étroit et
intolérant, et dans un sens c'est! Certains de nos théologiens modernes n'iraient pas aussi loin que cela. Cependant, dans ma longue étude de
la Bible, j'ai dû arriver à la conclusion que les Ecritures enseignent que nous devons croire que Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant.
Quand Jésus retourna chez lui à Nazareth, il est dit: "Il n'y fit pas beaucoup d'œuvres puissantes à cause de leur incrédulité" (Matthieu
13:58). Quelle était leur incrédulité? Ils croyaient que Joseph était son Père, pas qu'Il était le Fils de Dieu.

Le salut est un acte de Dieu. Il est initié par Dieu, opéré par Dieu et soutenu par Dieu. La foi qui sauve l'âme est décrite comme la foi en
Christ en tant que Fils de Dieu - pas comme un homme bon ou un grand homme, mais comme le Fils unique engendré du Dieu vivant! Ceci
est cohérent avec le témoignage de tout le Nouveau Testament et avec les proclamations des premiers prédicateurs de l'Evangile. Tous
proclament la nécessité de la foi en Jésus-Christ en tant que divinité.

La deuxième chose importante à propos de Jean 20:31 est que le

Page 109

effet de la foi en Jésus-Christ est "vie"."Et cela en croyant que vous pourriez avoir la vie à travers son nom." Le résultat d'une foi bien placée
de cette nature spécifique est décrit comme "la vie". La Bible décrit l'homme comme vivant physiquement, mais mort spirituellement. Un
homme mort a besoin de la vie. Toute la race humaine est décrite comme étant "morte dans ses transgressions et ses péchés" (Éphésiens 2:
1). Cela signifie qu'ils sont morts pour Dieu. Ils sont incapables de produire la vie divine. Cela ne peut être fait que par Dieu. Ils sont
seulement capables de croire et de recevoir. La vie dont il est question ici est celle avec laquelle Adam a été créé, mais qu'il a perdu parce
qu'il a péché. C'est la vie qui a été soumise dans la tentation du désert aux tentations de la convoitise de la chair, de la convoitise de l'œil et de
l'orgueil de la vie. C'est la vie qui a été soumise à la routine de la vie quotidienne telle que nous la vivons aujourd'hui, où le Christ était «en
tous points tenté comme nous sommes, mais sans péché» (Hébreux 4:15). Cette vie a été rendue accessible à toute l'humanité par la mort du
Christ sur la croix. Il a dit: "Je suis venu pour qu'ils aient la vie" (Jean 10:10). C'est la vie que vous pouvez avoir maintenant. C'est "Christ en
vous, l'espérance de la gloire" (Colossiens 1:27).

La réalité historique du Christ

La vie de Jésus a été l'objet d'un tribut humain du plus grand des hommes au plus bas. Cela est particulièrement vrai des grands esprits qui
ont reconnu Jésus comme le caractère unique et superlatif du monde. Leurs estimations de Jésus ont témoigné de sa réalité historique et ont
confirmé que ce qu'il était et ce qu'il a fait est basé sur un fait historique solide. Rousseau a dit: "Il aurait été un plus grand miracle d'inventer
une vie comme celle de Christ que de l'être." Un autre a dit: "Il faudrait un Jésus pour forger un Jésus." Pascal a écrit: "Nous ne connaissons
Dieu que par Jésus-Christ, sans ce médiateur.

Page 110

la communion avec Dieu est enlevée; par Jésus-Christ, nous connaissons Dieu. » 2 Les hommes sont impressionnés par la vie du Sauveur, et
leurs évaluations instinctives témoignent amplement du caractère unique d'une vie à laquelle aucun autre être humain n'a pu se rapprocher ou
s'approcher. Churchill, un journal londonien, a déclaré: «On pourrait dire qu'il était le plus grand homme depuis Jésus-Christ.» En d'autres
termes, le rédacteur en chef reconnaissait que Jésus était le plus grand de tous les hommes. être donné. Il peut être classé ni avec l'école
formés ni avec l'auto-formation. Il a parlé comme celui qui sait non seulement la vérité , mais estla vérité. Comme l'a dit Philip Schaff: «Le
Christ est ... solitaire et seul parmi tous les héros de l'histoire, et nous présente un problème insoluble, à moins que nous admettions qu'il est
plus que l'homme, même le Fils éternel de Dieu. 3

Ainsi, tout le christianisme est basé sur une personne - Jésus-Christ. Le Christ Lui-même est l'incarnation de l'Evangile. Il fait les
revendications les plus élevées sans le moindre sentiment d'orgueil, d'ambition ou de vanité, mais avec la simplicité et l'autorité de la vérité
évidente. Et quand Jésus a parlé à sa propre génération, il a dit: "Si vous ne croyez pas que je suis, vous mourrez dans vos péchés" (Jean
8:24).

Le Christ se représente comme ayant été "envoyé de Dieu" et n'étant "pas de ce monde" et "venu de Dieu". Il se déclare être "la lumière du
monde", "le chemin, la vérité et la vie", et "la résurrection et la vie". Il promet la vie éternelle à tous ceux qui croient en Lui en tant que
Sauveur. Quand il se rapprochait de sa mort et sous l'appel solennel du Dieu vivant, il fut défié par un chef religieux: «Es-tu le Christ, le Fils
de Dieu? Il répondit calmement et délibérément par l'affirmative. En outre, Il a fait allusion à Son retour glorieux,

Page 111

au moment de l'humiliation la plus profonde et face au triomphe apparent des pouvoirs des ténèbres se proclamant le chef divin et le juge des
hommes (Matthieu 26:63, 65).

L'homme-Dieu

Où nous laisse ce témoignage si accablant? Cela nous laisse avec la conviction que Jésus n'était pas simplement un homme bon ou un
grand prophète, mais le Fils de Dieu, divin aussi bien qu'humain, révélant dans sa vie et par son enseignement la pensée et le cœur de
Dieu. En effet, si Jésus était simplement un homme comme les autres hommes, bien que meilleur, alors le Christianisme est simplement une
philosophie superlative ou juste un autre code d'éthique. C'est en fait la divinité du Christ qui, par-dessus tout, donne au christianisme sa
sanction, son autorité, son pouvoir et sa véritable signification.

Archibald Rutledge a écrit: "Pendant plus de trente ans, mon principal travail dans la vie fut d'étudier et d'essayer d'enseigner la littérature,
et pour ceux qui sont si fervents, il y a une certaine capacité à distinguer l'authentique du faux. Chaque fois que je lis les Evangiles, je suis
plus profondément impressionné par la conviction que les récits concernant le Christ n'appartiennent pas aux domaines de la fantaisie, de la
tradition ou du folklore. Saint Pierre nous dit expressément qu'ils ne sont pas des «fables habilement conçues». Les incidents sont tels qu'ils
n'auraient jamais pu être inventés, et leur effet sur le monde pendant deux mille ans a été tel qu'aucune invention n'aurait pu se produire.4

"Dans la divinité de Jésus-Christ", affirme Rutledge, "j'ai

Page 112

foi implicite, confiance complète et raisonnée. . . Le Christ est Dieu. " 5

Ce même auteur pose et répond à une question importante: «Et pouvons-nous croire que Dieu nous donnerait un mode de vie basé sur une
fraude? Dieu nous offrirait-il une religion que la raison est obligée de refuser?» La réponse est évidente, et le plus haut l'acceptation humaine
de tout grand enseignement du christianisme est facile et naturelle au moment où nous acceptons la divinité du Christ, et comment tout esprit
honnête peut le rejeter comme Dieu est au-delà de moi. comprendre." 6

En fin de compte, d'une manière ou d'une autre, ou à un moment ou un autre, nous serons confrontés à cette question: Que pensez-vous du
Christ? De qui est-il le fils? Si Jésus-Christ n'est pas ce qu'il prétend être, il est un trompeur ou un égocentrique.

Nous devons répondre à cette question avec conviction et action. Nous devons non seulement croire quelque chose à propos de Jésus, mais
nous devons faire quelque chose à son sujet. Nous devons l'accepter ou le rejeter. Jésus a clarifié qui Il était, et pourquoi Il est venu dans le
monde. Il a demandé à ses disciples: "Qui est-ce que les hommes disent que je suis le Fils de l'homme?" Ils lui ont parlé d'une variété de
désignations sur le plan humain. Alors Jésus se tourna vers eux et demanda: "Mais qui dites-vous que je suis?" Sur quoi Pierre répondit avec
cette affirmation historique: "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant" (Matthieu 16: 13-16). C'est le sommet de la foi. C'est le summum de la
croyance. C'est là que la foi de chacun doit reposer s'il espère le salut. Le Christ est incontournable! Vous aussi, vous devez décider "que
dois-je faire avec Christ?"

_____________

1. Le christianisme et le monde moderne (New York: George H. Doran, 1906), p. 14.

2. Pascal, Pensées.

3. La Personne du Christ (Londres: James Nisbet & Company, 1880), p. 30

4. Archibald Rutledge, Christ est Dieu (Westwood, New Jersey: Fleming H. Revell Company, 1941), pp. 14-15.

5. Ibid, p. 45

6. Ibid., Pp. 43-44.

La folie de Dieu

Sur la côte sud de la Chine, sur une colline surplombant le port de Macao, les colons portugais ont construit une immense cathédrale. Mais
un typhon s'est avéré plus fort que le travail des mains de l'homme, et il y a quelques siècles le bâtiment est tombé en ruines à l'exception du
mur de devant. Au sommet de ce mur en saillie, défiant les éléments au fil des années, se dresse une grande croix de bronze. En 1825, Sir
John Bowring a fait naufrage près de là. Accroché aux débris de son navire, il aperçut enfin cette grande croix qui lui indiquait où il pouvait
trouver sa sécurité. Ce sauvetage dramatique l'a poussé à écrire ces mots familiers à des millions:

Dans la croix de Christ, je me glorifie,

Surplombant les épaves du temps;

Toute la lumière de l'histoire sacrée,

Se rassemble autour de sa tête sublime.

Quand l'apôtre Paul est allé à la grande ville intellectuelle de Corinthe, il a dit: "Car je ne voulais rien savoir d'autre que Jésus Christ et lui
crucifié" (1 Cor 2: 2). Et quand quelqu'un lui a demandé quel était son message, il a répondu: "Nous prêchons le Christ crucifié" (1
Corinthiens 1:23).

Pour les habitants de Corinthe, la prédication de la croix était ridicule, idiote et même idiote. Mais Paul a dit: "La folie de Dieu est plus
sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes" (1 Corinthiens 1:25). Dans ce grand centre, la croix du Christ
était une pierre d'achoppement pour les enfants de
Page 114

Israël - et pour les Gentils c'était de l'idiotie! Les Corinthiens intellectuels ont exigé un système de philosophie créé par l'homme, fondé sur la
capacité de l'homme non régénéré à démêler les mystères divins. Ils voulaient quelque chose que leur esprit pouvait saisir. Pourtant, Paul dit
que l'homme naturel ne peut pas comprendre les choses de Dieu (1 Corinthiens 2:14). Nous n'avons pas besoin de comprendre les éléments
chimiques d'un remède pour en bénéficier. Cela ne devrait pas sembler déraisonnable. Un docteur écrit une prescription que nous ne pouvons
pas lire pour le traitement d'une maladie que nous ne comprenons pas, et nous payons volontiers une somme qui peut sembler déraisonnable
parce que nous comptons sur des connaissances faisant autorité et que nous croyons que nous serons bien guéris. Avant que la croix ait un
sens, l'Esprit de Dieu doit ouvrir l'esprit. Les Écritures enseignent que nos esprits sont couverts par un voile à la suite de notre séparation
d'avec Dieu. Pour un «étranger», la croix doit paraître ridicule et stupide. Cependant, pour ceux d'entre nous qui ont connu son pouvoir de
transformation, il est devenu le seul remède aux maux de l'individu et du monde.

L'Evangile du Christ et de Lui crucifié est encore une sottise pour des millions de personnes à travers le monde. Il ya longtemps, Paul a
posé la question: «Où est ... le philosophe? ... Où est ... le savant? ... Où est ... le disciple de l'époque et de l'âge actuels? Dieu n'a-t-il pas
montré l'absurdité et la folie de cette histoire? Quand le monde, avec toute sa sagesse terrestre, a manqué de percevoir, de reconnaître et de
connaître Dieu par sa propre philosophie, Dieu, dans sa sagesse, s'est réjoui de la folie de la prédication pour sauver ceux qui croyaient »(1
Cor. 20, 21).

"Nous prêchons le Christ crucifié." La croix est le point focal dans la vie et le ministère de Jésus-Christ. Ce n'était pas après coup ou
mesure d'urgence avec Dieu. Le Christ était "l'Agneau immolé dès la fondation du monde" (Apocalypse 13: 8). La Croix

Page 115

a été conçu pour vaincre Satan, qui par la tromperie avait obtenu les droits des squatters au titre de la terre.

Beaucoup des grandes paroles de l'Écriture sont des termes juridiques. Quelque chose n'allait pas dans l'univers. Une grande injustice avait
été commise, et Dieu était juste. Tous ces termes sont légaux: justification (Romains 5: 1), réconciliation (Ephésiens 2:16), rédemption (Luc
2:38), condamnation (Jean 3:19), avocat (1 Jean 2: 1).

Quand Satan, par ses ruses, a séparé l'homme de Dieu dans le jardin d'Éden, il était plus que le trompeur du premier couple. D'une manière
mystérieuse, il exerçait une sorte de pseudo-souveraineté sur l'homme. Mais le pouvoir de Satan a été brisé au Calvaire. "C'est dans ce but
que le Fils de Dieu s'est manifesté, afin de détruire les œuvres du diable" (1 Jean 3:8). Sur la croix, Satan a reçu un coup mortel retardé. Bien
que Satan soit toujours le prétendant et l'usurpateur, sa fin et sa destruction ont été assurées par la victoire du Christ sur la croix. "Afin que,
par la mort, il puisse détruire celui qui avait le pouvoir de la mort, c'est-à-dire le diable" (Hébreux 2:14).

S'il était possible pour un homme, Adam, de mener la course à la ruine, pourquoi ne serait-il pas possible à un homme de la racheter? La
Bible dit: «En Adam, tous meurent, de même aussi tous revivront en Christ» (1 Corinthiens 15:22). À travers la croix, Christ a sauvé les
esclaves que Satan détenait - et les a réconciliés avec Lui-même. La Bible décrit ce plan divin en ces termes: «Nous parlons de la sagesse de
Dieu dans un mystère, même la sagesse cachée, que Dieu a ordonnée avant le monde pour notre gloire: ce qu'aucun des princes de ce monde
ne savait: car ils avaient connu ils n'auraient pas crucifié le Seigneur de la gloire »(1 Cor 2: 7-8). C'était le secret éternel. C'était "le mystère,
qui a été gardé secret depuis que le monde a commencé, mais maintenant il est manifesté" (Romains 16: 25-26).

Tout comme Rommel, "le renard du désert", a été arrêté par le

Page 116

Les alliés employant ses méthodes mêmes, Satan a été arrêté par Dieu et pris dans son propre piège. Il n'avait pas pensé que Dieu aimait le
monde si intensément que de laisser son propre Fils être soumis au pire que Satan puisse faire; et parce que le diable a mal calculé la
grandeur de l'amour de Dieu et la sagesse de son plan, Satan a été dépouillé de son autorité et de son pouvoir à la croix. Ce qui semblait être
la plus grande défaite de l'histoire est devenu le plus grand triomphe.

Expiation

Lorsque William Tyndale traduisait le Nouveau Testament en anglais, il éprouvait de grandes difficultés à trouver un mot assez grand pour
traduire le sens de l'œuvre rédemptrice de Christ. Trouvant le mot adéquat, Tyndale a joint deux mots simples - "à" et "à l'état", faisant ainsi
"expiation" et donnant dans son étymologie un indice à l'enseignement biblique du salut par la réconciliation. Dans la mort du Christ sur la
croix, Dieu et l'homme, qui avait été coupé par le péché, ont été rassemblés par la croix. Si les péchés de l'homme pouvaient être pardonnés
d'une autre manière, Dieu n'aurait pas permis à Son Fils d'aller à la croix. Si les problèmes du monde avaient pu être résolus autrement, Dieu
n'aurait pas permis à Jésus de mourir. Dans le jardin de Gethsémani, la nuit précédant le Calvaire, Jésus a prié: "Si cela est possible,

La religion juive orthodoxe était fondée sur le système sacrificiel. Quand Dieu est entré dans la relation d'alliance avec Israël, dans laquelle
Il devait être leur Dieu et ils étaient

Page 117

être dans un sens particulier Son peuple (Deutéronome 7: 7), cette relation était fondée sur la loi. Mais les gens ne pouvaient pas garder la loi
parfaitement. La violation de la loi était un péché. La Bible dit: "Le péché est la transgression de la loi" (1 Jean 3: 4). Quand Dieu a donné la
loi, il a su que l'homme était incapable de le garder. Beaucoup de gens sont confus quant à la raison pour laquelle Dieu a donné la loi s'il
savait que l'homme ne pourrait pas le garder. La Bible enseigne que la loi a été donnée comme un miroir; Je regarde dans la loi et vois ma
condition spirituelle. Je vois combien je suis loin, et cela me conduit à la croix de Christ pour le pardon. "C'est pourquoi la loi a été notre
maître d'école pour nous amener à Christ, afin que nous soyons justifiés par la foi" (Galates 3:24). La Bible enseigne que c'est la raison pour
laquelle Christ est venu pour racheter ceux qui étaient sous la loi. L'homme ne pouvait pas garder la loi;

Il fallait expier le péché, de sorte qu'au début Dieu a institué le système sacrificiel par lequel l'homme pouvait être amené dans une juste
relation avec Dieu. C'est pourquoi Jean-Baptiste a dit : "Voici l'Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde " (Jean 1:29). Sous la loi
juive, ceux qui avaient offensé apportaient des sacrifices d'agneaux et les offensaient à Dieu. Ces sacrifices étaient des types et des ombres du
Grand Sacrifice qui était encore à venir.

Les sacrifices offerts sur les autels hébraïques désignaient l'Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde. Ces sacrifices ont été institués
non parce que Dieu était sanguinaire ou injuste dans ses demandes, mais que l'attention des hommes pouvait être dirigée contre la
répugnance et l'horreur du péché et de la croix, où Dieu lui-même fournirait un sacrifice éternel qui satisferait à jamais les exigences de sa
justice. «Il n'est pas entré par le sang des boucs et des veaux, mais par son propre sang, il est entré une fois dans le lieu saint, ayant obtenu la
rédemption éternelle pour nous» (Hébreux 9:12).

Page 118

Dans l'expiation de Christ pour le péché, Il se tenait à la place du pécheur coupable. Si Dieu avait pardonné le péché par un décret divin
sans expiation, qui impliquait la honte personnelle, l'agonie, la souffrance et la mort de Christ, alors l'homme pourrait supposer que Dieu a
négligé, fait un clin d'œil, ou était indifférent au péché. Ainsi l'homme continuerait à pécher, et la terre serait devenue un enfer vivant. Mais
dans la souffrance de Jésus, nous avons la participation de Dieu dans l'acte d'expiation. Le péché a percé le coeur même de Dieu. Dieu sentit
chaque clou et chaque lance percer. Dieu a senti le soleil brûlant. Dieu a senti la dérision moqueuse et le corps souffle. Ici, dans la croix, il y
a l'amour souffrant de Dieu qui porte la culpabilité du péché de l'homme, qui seul est capable de fondre le cœur du pécheur et de l'amener à la
repentance pour le salut. "Car il l'a fait péché pour nous" (2 Corinthiens 5:

La Croix du Christ

Le coeur de l'Evangile chrétien avec son incarnation et son expiation est dans la croix et la résurrection. Jésus est né pour mourir. Jésus a
fait pour l'homme ce que l'homme ne peut pas faire pour lui-même. Il l'a fait à travers la croix et la résurrection. Aujourd'hui, nous cherchons
des panacées philosophiques artificielles. Les discussions et les débats se poursuivent dans chaque centre d'apprentissage à la recherche de la
sagesse ultime et de son bonheur. Aucune solution n'a été trouvée. Nous nous débattons toujours avec les mêmes problèmes philosophiques
qui concernent Platon et Aristote. Nous cherchons un moyen de sortir de notre dilemme, et le signe universel que nous voyons est "pas de
sortie". Mais la croix se présente au milieu de notre dilemme comme notre seul espoir.

Page 119

occasion. Voici assez de puissance pour transformer la nature humaine. Voici assez de puissance pour changer le monde.

Des milliers de personnes souffrent de complexes de culpabilité. Presque tout le monde sent que d'une manière ou d'une autre ils ont tort,
comme le petit garçon qui a dit: "Je suppose que je suis juste né faux." Dieu a dit de la croix: "Je t'aime". Il disait aussi: "Je peux te
pardonner." Le mot le plus glorieux et palpitant dans n'importe quelle langue est "pardon". Dieu en Christ avait une base pour le
pardon. Parce que Christ est mort, Dieu peut justifier le pécheur et être toujours juste.

La mort du Christ sur la croix était plus que la mort d'un martyr. C'était plus que de donner un bon exemple en offrant sa vie pour son
prochain. Son sacrifice était le sacrifice que Dieu avait nommé et ordonné pour être le seul et unique sacrifice pour le péché. L'Écriture dit :
"Le Seigneur a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous... Il a plu au Seigneur de le meurtrir ; il l'a mis dans la douleur" (Isaïe 53:6, 10).
Parce que Dieu lui-même a mis en avant le Christ comme couverture de la culpabilité humaine, alors Dieu ne peut pas rejeter le pécheur qui
accepte Jésus-Christ comme Sauveur. "Qui Dieu s'est mis en avant pour être une propitiation par la foi en son sang" (Romains 3:25). C'est la
raison d'être de la table de communion dans l'église. Chaque fois que nous mangeons le pain, nous nous souvenons du corps du Christ cloué
sur la croix pour nous, et chaque fois que nous buvons le vin, nous nous souvenons du sang versé sur la croix pour couvrir nos péchés. Une
petite fille, voyant une croix sur la table de communion, demanda : "Maman, qu'est-ce que ce signe plus fait sur la table ?" La croix est le
grand signe plus de l'histoire de Dieu.

L'expiation du Christ est suffisante parce que Dieu l'a dit. Je sais que je suis un pécheur. Je sais que j'ai brisé les lois de Dieu. Je sais que j'ai
offensé Dieu d'innombrables fois. Mon cœur, mon esprit et ma conscience ont été troublés. Cependant, lorsque par la foi je regarde la croix,
il y a la paix et la joie parce que je sais

Page 120

que Dieu était satisfait du sacrifice de son Fils. Mon péché a été commis contre Dieu. Si Dieu se contente de ce que le Christ a fait en mon
nom et est disposé à me pardonner, alors je n'ai plus rien à craindre. Je suis racheté, je suis réconcilié, je suis pardonné, je suis assuré du ciel,
non à cause de mes bontés ou de mes bonnes œuvres. C'est uniquement à cause de l'amour et de la miséricorde de Dieu en Christ sur la croix
que j'ai une quelconque prétention au paradis. C'est Dieu qui a permis à Christ de mourir en tant que substitut. C'était Dieu qui a accepté son
sacrifice quand il est mort.
Quand Jésus a pris notre place, nos péchés ont été posés sur Lui, et nos péchés ne peuvent pas être à deux endroits en même temps. Tout
mon péché a été porté sur Christ, et je n'ai aucun péché qui m'est imposé et pour lequel Dieu me tiendra jamais responsable. Mon péché est
devenu le fardeau du Christ. Il m'a enlevé ça. Il est devenu le porteur du péché. Tout mon endettement envers Dieu a été transféré à Christ. Il
a payé toutes mes dettes. Je ne souffrirai jamais la honte du jugement ou les terreurs de l'enfer. "Aussi loin que l'orient vient de l'occident, il a
éloigné de nous nos transgressions" (Psaume 103: 12).

Vous pouvez dire: "Mais je ne comprends pas tout cela." Comme c'est ridicule! Si un homme se noyait et que je lui lançais une bouée de
sauvetage, dirait-il: «Je ne mettrai pas cette ceinture de sécurité tant que je ne sais pas si elle est faite de caoutchouc ou de liège et si le
matériau est suffisamment solide pour me retenir. Un homme en danger de noyade - et il parle comme ça? Vous qui êtes en dehors du Christ
êtes incapables de comprendre le mystère de la croix tant que vous êtes dans votre état non régénéré. Ce n'est pas qu'il n'y a pas assez de
lumière pour que vous puissiez voir le mystère. Vous avez maintenant assez de lumière pour vous conduire à la croix du Christ pour la
miséricorde. Par la foi, recevez Jésus-Christ comme votre Seigneur et Sauveur, et la croix deviendra pour vous la chose la plus précieuse du
monde.

Page 121

La preuve de culpabilité

Lorsque nous regardons la croix, nous voyons plusieurs choses. Tout d'abord, voici la preuve la plus claire de la culpabilité du monde. A
la croix du Christ, le péché a atteint son apogée. Son affichage le plus terrible a eu lieu au Calvaire. Ce n'était jamais plus noir ou plus
hideux. Nous voyons le cœur humain mis à nu et sa corruption pleinement exposée. Certaines personnes ont dit que l'homme s'est amélioré
depuis ce jour, que si le Christ était venu aujourd'hui, il ne serait pas crucifié mais recevrait une réception glorieuse. Le Christ nous vient
chaque jour sous la forme de Bibles que nous ne lisons pas, sous forme d'églises auxquelles nous n'assistons pas, sous la forme de besoins
humains que nous traversons. Je suis convaincu que si le Christ revenait aujourd'hui, il serait crucifié plus rapidement qu'il ne l'était il y a
deux mille ans. Le péché ne s'améliore jamais plus qu'un état cancéreux ne peut s'améliorer. La nature humaine n'a pas changé. Comme nous
sommes debout et regardons la croix,

Preuve que Dieu déteste le péché

Deuxièmement, dans la croix, nous trouvons la preuve la plus forte de la haine de Dieu envers le péché. Dieu a dit à plusieurs reprises que
l'âme qui pèche doit mourir. Pour avoir une compréhension claire de l'attitude de Dieu envers le péché, nous devons seulement considérer le
but de la mort du Christ. L'Ecriture dit: "Sans effusion de sang, il n'y a pas de pardon du péché" (Hébreux 9:22). Voici une déclaration
positive selon laquelle il ne peut y avoir de pardon du péché si notre dette n'a pas été payée. Dieu ne tolérera pas le péché. Loi morale

Page 122

condamne et exige le paiement du péché. Dieu en tant que juge moral de l'univers ne peut pas compromettre et rester juste. Sa sainteté et sa
justice exigent la pénalité pour une loi brisée.

La tendance aujourd'hui est de sentir qu'une telle position de la part de Dieu est trop sévère. Ainsi, nous nous trouvons en train de fabriquer
un autre évangile: (Galates 1: 8). Nombreux sont ceux aujourd'hui qui attribuent le péché à des causes psychologiques. Beaucoup disent
qu'ils ne sont pas responsables de ce qu'ils font. Mais Dieu dit que nous sommes responsables. Quand nous regardons la croix, nous voyons à
quel point Dieu traite le péché de façon drastique. L'Écriture dit: "Celui qui n'a pas épargné son propre Fils, mais qui l'a livré à nous tous,
comment ne nous donnera-t-il pas aussi tout avec lui?" (Romains 8:32). "Pour nous, il a fait de lui un péché qui n'a pas connu le péché" (2
Corinthiens 5:21). Si Dieu devait envoyer Son Fils unique à la croix pour payer la pénalité pour le péché, alors le péché doit être noir aux
yeux de Dieu.

La gloire de l'amour de Dieu

Troisièmement, lorsque nous sommes à la croix, nous voyons une glorieuse exposition de l'amour de Dieu. "Car Dieu a tant aimé le monde,
qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle" (Jean 3:16). Paul a écrit aux
chrétiens de Rome: «Alors que nous étions impuissants à nous aider ... Christ est mort pour les hommes pécheurs: dans l'expérience humaine,
il est rare qu'un homme donne sa vie pour un autre, même si ce dernier est un bien. Pourtant, la preuve de l'amour incroyable de Dieu est la
suivante: que nous étions des pécheurs lorsque Christ est mort pour nous »(Romains 5: 6-8 Phillips).

Un beau jeune chef de la société est venu rendre visite à ma femme et moi. Elle avait été convertie au Christ dans l'une de nos croisades,

Page 123

et elle était absolument radieuse dans sa transformation. Déjà, elle avait appris par cœur de nombreux versets bibliques et était si remplie de
Christ que nous nous sommes assis pendant deux heures à l'écouter lui donner son témoignage émouvant. Encore et encore, elle a dit: "Je ne
peux pas comprendre comment Dieu peut me pardonner, j'ai été un pécheur si méchant, je ne peux pas comprendre l'amour de Dieu."

La base de la fraternité

Quatrièmement, lorsque nous sommes à la croix, nous y voyons une base de la vraie fraternité mondiale . Il y a beaucoup de discussions
aujourd'hui sur la Paternité universelle de Dieu et la fraternité universelle de l'homme. La majorité des appels en faveur de la paix sont basés
sur l'idée de fraternité. Il y a un sens dans lequel Dieu est le Père de nous tous par la création. Mais le monde semble être aveuglé par le fait
que pour que les hommes connaissent Dieu spirituellement en tant que Père, ils doivent prendre le Christ dans le salut personnel. C'est
seulement ainsi que nous sommes amenés dans la famille de Dieu. Sa paternité spirituelle n'appartient qu'à ceux qui ont confiance en lui.

La Bible dit que Dieu voit deux classes d'hommes. Il voit les sauvés et les perdus, ceux qui vont au paradis et ceux qui vont en enfer. Jésus
a dit ceci clairement: "Entrez par la porte étroite, car la porte est large et le chemin est facile, cela conduit à la destruction, et ceux qui y
entrent sont nombreux, car la porte est étroite et le chemin est difficile. cela conduit à la vie, et ceux qui la trouvent sont peu nombreux
"(Matthieu 7: 13-14).

Cependant, la Bible enseigne qu'il y a une fraternité glorieuse et une paternité à travers la croix. "Car lui-même est notre paix, qui a fait les
deux, et a abattu la barrière, le mur de division de l'hostilité entre nous, ayant aboli dans son

Page 124

faites chair la loi avec ses commandements et ses règlements. Son but était de créer en lui-même un homme nouveau sur les deux, faisant
ainsi la paix "(Éphésiens 2: 14-15.) En dehors du travail de la croix, amertume, intolérance, sédition, mauvaise volonté, préjugés, convoitise,
Dans l'efficacité de la croix, il y a l'amour et la fraternité, une nouvelle vie et une nouvelle fraternité.Le seul espoir humain de paix se trouve
à la croix du Christ, où tous les hommes, quelle que soit leur nationalité ou race, peuvent devenir nouvelle fraternité.

Récemment, un professeur d'université a déclaré: "Il y a deux choses qui ne seront jamais résolues, les problèmes de race et de guerre." Je
dis que ces problèmes et tous les autres peuvent être résolus, mais seulement à la croix. La croix de Christ n'est pas seulement la base de
notre paix et de notre espérance; mais c'est aussi le moyen de notre salut éternel. L'objet de la croix n'est pas seulement un pardon complet et
gratuit; c'est aussi une vie changée, vécue en communion avec Dieu. Pas étonnant que Paul ait dit il y a deux mille ans: "Nous prêchons le
Christ crucifié". C'est le message pour le monde aujourd'hui. C'est ce que le monde appelle la folie, mais ce que Dieu a été heureux d'appeler
la sagesse.

Le jour de la mort est mort

Lorsque ma femme et moi étions étudiants à l'université, nous faisions de longues promenades dans le pays. A proximité se trouvait un
ancien cimetière où nous allions lire les épitaphes sur les pierres tombales. Depuis lors, j'ai aimé aller dans de vieux cimetières dans diverses
parties du monde. Quand nous nous promenons dans un cimetière et que nous regardons les pierres tombales ou que nous entrons dans une
église et que nous examinons les anciens monuments, nous voyons un en-tête sur la plupart d'entre eux: "Ici, il y a des mensonges." Puis suit
le nom avec la date de la mort et peut-être un éloge des bonnes qualités du défunt. Mais quelle est la différence de l'épitaphe sur la tombe de
Jésus! Il n'est ni écrit en or ni taillé dans la pierre. Elle est prononcée par la bouche d'un ange et est exactement l'inverse de ce qui est mis sur
toutes les autres tombes: "Il n'est pas ici, car il est ressuscité, comme il l'a dit" (Matthieu 28: 6).

Les événements les plus importants de l'histoire de l'humanité ont été la mort et la résurrection de Jésus-Christ. L'apôtre Paul a dit: "Si
Christ n'est pas ressuscité, alors notre prédication est vaine ... Si Christ n'est pas ressuscité, votre foi est futile et vous êtes encore dans vos
péchés" (1 Corinthiens 15:14, 17) ).

En lisant l'histoire de l'église primitive, nous constatons que le thème central du témoignage des premiers chrétiens sur le monde était le fait
que Jésus-Christ, qui avait été crucifié, avait été ressuscité des morts. Nous entendons habituellement un sermon sur la résurrection chaque
Pâques, et c'est à peu près tout. Cependant, dans la prédication

Page 126

des premiers apôtres, la croix et la résurrection étaient leurs thèmes constants. La croix et la résurrection étaient liées ensemble. Sans la
résurrection, la croix n'a pas de sens. En dehors de la résurrection, la croix était une tragédie et une défaite. Si les os du Christ se
décomposent dans une tombe, alors il n'y a pas de bonnes nouvelles, les ténèbres du monde sont en effet noires, et la vie n'a pas de sens. Le
Nouveau Testament devient un mythe. Le christianisme est une fable. Et des millions de morts et de vivants sont victimes d'un canular
gigantesque.

À la fin de son grand livre, Pères et Fils, Ivan Turgenev décrit un cimetière de village dans l'un des coins reculés de la Russie. Parmi les
nombreuses tombes négligées, il y en avait une qui n'avait pas été touchée par l'homme et qui n'avait pas été détruite par la bête. Seuls les
oiseaux s'y reposaient et chantaient au lever du jour. Souvent, du village voisin, deux vieillards faibles, mari et femme, se déplaçant avec des
pas lourds et se soutenant les uns les autres, sont venus visiter cette tombe. S'agenouillant à la rambarde et regardant intensément la pierre
sous laquelle leur fils était couché, ils aspiraient et pleuraient. Après un bref mot, ils essuyèrent la poussière de la pierre, tendirent une
branche de sapin et se mirent à prier. Dans cet endroit, ils semblaient être plus proches de leur fils et de leurs souvenirs de lui. Et puis
Tourgueniev demande: "Est-il possible que leurs prières, leurs larmes, soient stériles, est-ce que l'amour, l'amour sacré et dévoué, n'est pas
tout puissant? Oh non, si passionné, pécheurs et rebelles le coeur caché dans la tombe, les fleurs qui poussent dessus nous penchent
sereinement vers nous avec leurs yeux innocents. Ils ne nous parlent pas seulement de la paix éternelle, de cette grande paix de la nature
indifférente; ils nous disent aussi la réconciliation éternelle et la vie sans fin. "

Ainsi Tourgueniev offrait l'espoir d'une réconciliation éternelle. Mais sur quoi repose cet espoir? Il est basé sur la résurrection de Jésus-
Christ.
Page 127

L'homme revivra-t-il?

La grande question des âges a été: "Si un homme meurt, revivra-t-il?" Nous savons que la première partie de cette phrase est remplie tous
les jours. Il n'y a pas de "si" à ce sujet. «Il est une fois destiné aux hommes de mourir» (Hébreux 9:27). La question est: «L'homme revivra-t-
il?

Il y a ceux qui disent que tout ce qui est à l'homme n'est que de l'os, de la chair et du sang. Ils disent que quand tu es mort, quand tu meurs,
rien ne se passe; tu ne vas nulle part. C'est de la poussière à la poussière et des cendres aux cendres.

Demandez au scientifique et il ne peut pas donner une réponse. J'ai posé à un certain nombre de scientifiques des questions concernant la
vie après la mort, et la plupart d'entre eux disent: "Nous ne savons tout simplement pas." La science traite des formules et des éprouvettes. Il
y a un monde spirituel que la science ne connaît pas.

Parce que beaucoup ne croient pas en la vie après la mort, leurs écrits sont remplis de tragédie et de pessimisme. Les écrits de William
Faulkner, de James Joyce, d'Ernest Hemingway, d'Eugene O'Neill et de bien d'autres sont remplis de pessimisme, d'obscurité et de tragédie.

Quelle différence avec Jésus-Christ qui a dit: "Je suis la résurrection et la vie: celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et
quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais" (Jean 11:25 -26). Il a encore dit: "Parce que je vis, vous vivrez aussi" (Jean 14:19). Et
encore: "Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi" (Jean 14: 1). Notre espoir d'immortalité est basé sur le Christ seul - pas sur beaucoup de
désirs, de désirs, d'arguments ou d'instincts d'immortalité. Pourtant, l'espérance de l'immortalité qui est révélée dans le Christ concorde avec
tous ces grands désirs et instincts. "Le cœur,"

Page 128

Pascal a dit, "a ses raisons que la raison ne sait pas." 1 Dans le cas de la résurrection du Christ, nous avons le témoin non seulement du cœur
mais la raison aussi bien.

La Bible traite de la résurrection de Jésus comme un événement qui pourrait être examiné par les sens physiques. Cela a impliqué les yeux,
car les disciples ont vu les nombreuses apparitions de Jésus dans toutes les conditions imaginables. C'était à une occasion à un seul disciple,
tandis qu'à un autre moment à plus de cinq cents. Certains ont vu Jésus séparément, certains ensemble. Certains pour un moment, et certains
pour une longue période. Certains à distance, et certains à proximité. Certains une fois, et plusieurs fois. La résurrection a impliqué les
oreilles, car les disciples ont entendu Jésus dans la conversation. Cela impliquait le toucher, car on demandait aux disciples de manipuler
Jésus et de vérifier ainsi sa réalité physique. Ils ne l'ont pas seulement vu, mais ils ont touché et marché avec lui, ils ont conversé avec lui, ils
ont mangé avec lui et ils l'ont examiné.

Il y a une base de fait historique pour notre croyance en la résurrection corporelle du Christ. Il repose sur plus de preuves que tout autre
événement survenu à ce moment-là.

Evidences historiques de la résurrection du Christ

1. LA MORT ACTUELLE DE JÉSUS

Il y a ceux qui disent que Jésus n'est pas réellement mort, mais qu'il s'est seulement évanoui. Une résurrection présuppose une mort. Pour
être ressuscité des morts, Jésus devait mourir. C'est un fait évident tiré de la crucifixion. Les soldats étaient certains que Jésus était mort et
qu'ils n'avaient pas besoin

Page 129

pour provoquer la mort par choc en brisant ses jambes, comme dans le cas des deux voleurs. Ce sont les ennemis, pas les amis de Jésus, qui
ont attesté sa mort, et ils se sont assurés quand ils ont jeté une lance dans Son coeur

2. L'enterrement physique de Jésus

Le corps de Jésus était enveloppé dans du linge fin avec des épices, selon la coutume locale. Une tombe réelle était impliquée, ce qui
nécessitait la mise en place d'un corps. En outre, une pierre a été roulée contre la face de la tombe, un sceau a été placé sur elle, et une garde
romaine placée devant elle. Cette sépulture du corps de Jésus présuppose l'impossibilité d'enterrer un esprit. Les esprits sont immatériels et ne
peuvent pas être enterrés. Le corps de Jésus était physique et matériel.

Ce n'était pas seulement enterré de sorte qu'il occupait l'espace dans une tombe, mais il a été enterré pendant trois jours. Cela n'aurait pas
pu être vrai d'un esprit, car les esprits n'occupent ni le temps ni l'espace.

3. LA TOMBE VIDE
Quand les disciples ont vu la tombe dans laquelle ils avaient précédemment enterré le corps de Jésus, elle était vide. Les vêtements
funéraires étaient dans une telle forme et lieu pour indiquer leur abandon par le départ ordonné du corps de Jésus. Quand Jésus est apparu
plus tard à ses disciples, c'était dans un corps, car Il a dit: «Un esprit n'a pas de chair et d'os, comme vous voyez que j'ai» (Luc 24:39). Son
corps de résurrection occupait les conditions spatiales et remplissait les fonctions de mouvement, d'apparence et de nourriture. Il a parlé et
entendu. Il occupait une pièce mais n'avait pas besoin d'une porte pour y accéder. C'était le même corps dans sa forme spirituelle glorifiée
que Jésus a pris de la tombe, le laissant vide et sans occupant.

Page 130

4. LA RESURRECTION DU CORPS

Il y avait treize apparitions différentes de Jésus dans toutes les conditions et circonstances imaginables. Contrairement aux hallucinations,
qui peuvent continuer à tromper, les apparences de Jésus ont cessé, car elles se sont terminées par son ascension.

Toute notion qui cherche à réfuter la résurrection corporelle de Jésus est confrontée à ces apparitions de Jésus dans son propre corps. C'était
un corps à la fois semblable et dissemblable à celui qui était cloué à l'arbre. C'était si semblable que Marie le prit pour le gardien du jardin. Il
était si semblable qu'il pouvait recevoir de la nourriture, engager la conversation et occuper une pièce.

La dissimilarité était dans ses propriétés. Il combinait les propriétés matérielles et immatérielles. Il pourrait passer à travers des portes
fermées ou disparaître. Vu scientifiquement, cela ne semble pas incroyable. «Aucune matière, aucune porte ou rien d'autre n'est solide: il y a
toujours des espaces entre les molécules pour qu'un de ces corps puisse passer à travers un autre n'est pas plus difficile à imaginer que pour
un régiment de défiler dans un autre; Le corps ressuscité du Christ, quoique possédant certaines propriétés matérielles, est aussi
spirituellement représenté, et l'approche la plus proche d'une substance spirituelle dont nous avons une connaissance scientifique est
l'éther, et cela semble aussi combiner des propriétés matérielles et immatérielles, étant à certains égards plus comme un solide qu'un
gaz. Pourtant, il peut traverser toutes les substances matérielles, ce qui nous empêche certainement de dire qu'il est incroyable que le corps
spirituel du Christ passe à travers des portes closes. En effet, pour tout ce que nous savons, cela peut être une des propriétés des choses
spirituelles qu'ils peuvent traverser

Page 131

Substances matérielles (tout comme les rayons X peuvent) et être généralement invisibles, mais être capables si elles souhaitent assumer
certaines des propriétés de la matière, telles que devenir visible ou audible. En fait, à moins qu'ils ne puissent le faire, il est difficile de voir
comment ils pourraient se manifester du tout. Et une légère altération des ondes de lumière venant d'un corps le rendrait visible à l'œil
humain, et il est hors de question de dire que Dieu, l'Omnipotent, ne pourrait pas produire un tel changement dans un corps spirituel. Alors
que pour un tel organisme à devenir tangible ou de prendre de la nourriture est pas vraiment plus merveilleux que pour qu'elle devienne
visible ou audible, car une fois que nous passons la frontière entre le naturel et le surnaturel tout est mystérieux. » 2

C'est dans l'esprit de cette preuve et de cette vérité que Paul a dit au roi Agrippa : "Pourquoi devrait-on penser qu'il est incroyable que Dieu
ressuscite les morts ? (Actes 26:8).

Avec une fréquence étonnante, la Bible affirme le fait de la résurrection corporelle du Christ. Le récit de Luc dans le livre des Actes est peut-
être le plus direct: «A qui aussi il s'est montré vivant après sa passion par de nombreuses preuves infaillibles, étant vu d'eux pendant quarante
jours» (Actes 1: 3) Que ferons-nous de ces "nombreuses preuves infaillibles"? Quelqu'un a demandé à mon collègue George Beverly Shea
combien il connaissait de Dieu. Il a dit: "Je ne sais pas grand chose, mais ce que je sais a changé ma vie." Nous ne pouvons pas être en
mesure de prendre toutes ces preuves dans un laboratoire scientifique et de le prouver; mais si nous acceptons n'importe quel fait de l'histoire,
nous devons accepter le fait que Jésus Christ est ressuscité des morts.

La résurrection du Christ n'était pas simplement un post-scriptum à la vie terrestre de Jésus, mais elle fait partie d'une série d'événements
rédempteurs qui sont des liens dans une chaîne de l'éternité à l'éternité. Ceux-ci incluent l'incarnation, la crucifixion, la résurrection,

Page 132

l'ascension et le retour. Tout lien manquant détruirait la chaîne et rendrait le rachat impossible.

Pour le christianisme personnel, la résurrection est primordiale. Il y a une interrelation vitale à l'existence même du christianisme lui-même
ainsi qu'au croyant individuel dans le message de l'Évangile. Le théologien suisse Karl Barth a dit: "Veux-tu croire au Christ vivant, nous ne
pouvons croire en lui que si nous croyons en sa résurrection corporelle, c'est le contenu du Nouveau Testament, nous sommes toujours libres
de le rejeter. mais pas pour le modifier, ni pour prétendre que le Nouveau Testament dit autre chose: nous pouvons accepter ou refuser le
message, mais nous ne pouvons pas le changer » 3

La Résurrection Essentielle

1. Le christianisme comme système de vérité s'effondre si la résurrection est rejetée. Que Jésus ressuscité des morts est l'une des pierres de
fondation de notre foi. Comme Paul a dit: "Si Christ n'est pas ressuscité, alors notre prédication est vaine, et votre foi est aussi vaine" (1
Corinthiens 15:14).
2. Le message de l'Évangile, c'est-à-dire la bonne nouvelle du salut, est lié à la croyance en la résurrection. Avec la crucifixion, c'était le
thème central des prédicateurs apostoliques au début de l'ère chrétienne. Ils ont proclamé la résurrection comme centrale dans
l'Evangile. Voici ce que Paul a dit:. « Maintenant, frères, je veux vous rappeler l'Evangile je vous ai annoncé, que vous avez reçu et sur
lequel vous avez persévéré par cet évangile que vous êtes sauvés, si vous tenez fermement la parole je vous ai annoncé Sinon, vous avez cru
en vain que j'ai reçu je suis passé à vous de première importance:.. que le Christ est mort pour nos péchés selon les Ecritures, qu'il a été
enseveli, il est ressuscité le troisième jour selon les Écritures "(1 Corinthiens 15: 1-4).

Page 133

Charles Reynolds Brown raconte une conversation entre Auguste Comte, le philosophe français, et Thomas Carlyle, l'essayiste
écossais. Comte a déclaré son intention de commencer une nouvelle religion qui remplacerait entièrement la religion du Christ. C'était ne pas
avoir de mystères, être aussi simple que la table de multiplication, et son nom devait être le positivisme. - Très bien, monsieur Comte,
répondit Carlyle, très bien, tout ce que vous aurez à faire sera de parler comme jamais un homme n'a parlé, et de vivre comme jamais un
homme n'a vécu et n'a été crucifié et ressuscité le troisième jour. et faites croire au monde que vous êtes encore en vie, alors votre religion
aura une chance de s'entendre. "

3. Une expérience personnelle de salut est liée à une croyance en la résurrection. Lorsque Paul donna la formule de la foi salvatrice, elle
était centrée sur la croyance en la résurrection: "Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a
ressuscité des morts, tu seras sauvé. avec le coeur l'homme croit à la justice, et de la bouche la confession est faite pour le salut "(Romains
10: 9, 10). Chaque fois que surgit l'argument selon lequel la résurrection de Jésus n'impliquait pas la réanimation de son corps, ceux qui
soutiennent ce point de vue soutiennent que la résurrection est la résurrection de la mort, jamais de la tombe. Ils disent que Jésus est
immédiatement ressuscité de la mort dans la vie spirituelle avec Dieu. Cela signifie un esprit mais pas une résurrection physique. C'est ce que
beaucoup de prêcheurs modernes proclament le matin de Pâques quand ils parlent de la résurrection de Jésus, mais ne l'expliquent pas. Un
ministre m'a dit récemment que même lorsqu'il a dit le symbole des apôtres, il a croisé les doigts. Il a dit: "Je ne peux pas croire à la
résurrection de Jésus-Christ."

Page 134

Les Écritures du Nouveau Testament parlent unanimement des témoins oculaires du Christ ressuscité. Ils disent:

"Nous avons vu sa gloire"

"Ce Jésus que Dieu a ressuscité, dont nous sommes tous témoins"

"Vous cherchez Jésus de Nazareth, qui a été crucifié, il est ressuscité"

"Vous allez le voir"

"Il est apparu"

"J'ai vu Jésus le Seigneur"

En l'espace de trois jours, les deux événements, la mort et la résurrection, ont eu lieu corporellement et non symboliquement - de manière
tangible, non spirituelle - surveillés par des hommes de chair et de sang, non fabriqués par une hallucination. "Si les auteurs du Nouveau
Testament connaissaient les procédés du vingtième siècle, ils auraient peut-être insisté sur la confirmation d'une caméra, d'un enregistreur ou
d'un journal." 4

Jésus aurait pu retourner au ciel sans une résurrection corporelle. Avant son incarnation, il avait existé dans le ciel sans corps et avait été la
source de toute vie. Mais un tel retour n'aurait pas été complet triomphe de la mort. Satan aurait gagné une victoire partielle.

Lorsqu'elle est correctement comprise, la mort n'est pas simplement la cessation de l'existence. Cela affecte la personnalité et sa relation
avec le corps. Le corps porte la sentence de mort ainsi que la personnalité. Le corps doit être récupéré de ses biens perdus ainsi que l'âme. Ce
n'est que par la résurrection du corps que la conquête de la mort peut être complète. Cela implique non seulement le corps de Jésus, mais
aussi le corps de tous ceux qui croient. Ainsi, nous sommes finalement sauvés de la mort physique, de la mort spirituelle et de la mort
éternelle. Comme le jugement de la mort était total, le salut de sa peine est total, impliquant le physique, le spirituel et l'éternel.

Page 135

C'est la déclaration de Paul: "Nous serons tous changés, en un instant, en un clin d'œil, à la dernière trompette, car la trompette sonnera, et
les morts ressusciteront incorruptibles ... Ensuite, ils seront réalisés. la parole qui est écrite, la mort est engloutie dans la victoire, ô mort, où
est ton aiguillon, ô sépulcre, où est ta victoire? (1 Cor 15:51, 52, 54, 55).

La résurrection a été la confirmation de la nature et du ministère de Jésus, qui a été «déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'esprit de
sainteté, par la résurrection d'entre les morts» (Romains 1: 4). La résurrection était aussi l'engagement et la promesse de notre propre
résurrection. "Car si nous croyons que Jésus est mort et ressuscité, de même aussi ceux qui dorment en Jésus, Dieu l'apportera" (1 Th
4:14). "Mais maintenant le Christ est ressuscité d'entre les morts et devient les prémices de ceux qui ont dormi" (1 Corinthiens 15:20).
En outre, Jésus a jalonné la validité de toutes ses revendications et la réalité de toutes ses œuvres sur sa résurrection. Tout dépendait de sa
résurrection d'entre les morts. Par ceci, il serait jugé vrai ou faux.

Que signifie la résurrection pour nous?

1. Cela signifie la présence du Christ vivant . Le Christ est le compagnon vivant de toute personne qui met sa confiance en Lui. Il a dit:
"Voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde" (Matthieu 28:20). Il est la garantie que la vie a un sens nouveau. Après la
crucifixion, les disciples assiégés désespèrent et disent: "Nous avions espéré qu'il était celui qui rachèterait Israël" (Luc 24:21). Il y avait de
l'angoisse, du désespoir et de la tragédie parmi eux. La vie avait perdu sa signification et son but. mais quand la résurrection est apparue, la
vie a pris une nouvelle signification. Il avait un but et une raison.

Page 136

David Livingstone s'est adressé à un groupe d'étudiants à l'Université de Glasgow. Quand il s'est levé pour parler. Des maladies graves sur
près de trente occasions l'avaient laissé émacié et hagard. Son bras gauche, écrasé par un lion, pendait à ses côtés. Après avoir décrit ses
épreuves et ses tribulations, il dit: «Voudriez-vous que je vous dise ce qui m'a soutenu pendant toutes ces années d'exil parmi des gens dont
je ne comprenais pas la langue et dont l'attitude envers moi était toujours incertaine et souvent hostile? : 'Je suis avec vous tous les jours,
même jusqu'à la fin du monde.' Sur ces mots, j'ai tout misé, et ils n'ont jamais échoué. "

2. Les prières du Christ vivant. l'Écriture dit: "C'est Christ qui est mort, oui plutôt, qui est ressuscité, qui est même à la droite de Dieu, qui
intercède aussi pour nous" (Romains 8:34). En d'autres termes, il y a un homme à la droite de Dieu le Père. Il vit dans un corps qui a encore
les empreintes d'ongles dans ses mains. Il intercède pour nous auprès de Dieu le Père comme notre grand Souverain Sacrificateur.

3. Le pouvoir du Christ vivant. La résurrection a permis au Christ d'être identifié à tous les chrétiens de tous les âges et de leur donner le
pouvoir de le servir. «En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il fera de plus grandes
œuvres que celles-ci, parce que je m'en vais vers mon Père» (Jean 14:12). Paul a même prié: "Pour que je le connaisse, et la puissance de sa
résurrection" (Philippiens 3:10). Sa présence de résurrection nous donne la force et la puissance pour la tâche de chaque jour.

4. Le modèle de nos nouveaux corps. Le corps ressuscité de Jésus-Christ est le modèle de ce que nos corps seront quand nous aussi sommes
ressuscités des morts. "Mais notre citoyenneté est dans les cieux et nous attendons avec impatience un Sauveur de là, le Seigneur Jésus-
Christ, qui, par le pouvoir qui lui permet de tout ramener sous son contrôle, transformera nos corps humbles pour qu'ils soient comme ses
glorieux corps "(Philippiens 3: 20-21).

Page 137

5. La promesse d'un retour du Rédempteur . Le plan entier pour l'avenir a sa clé dans la résurrection. À moins que le Christ ressuscite
d'entre les morts, il ne peut y avoir de royaume et pas de retour de roi. Lorsque les disciples se tenaient à l'endroit de l'ascension, ils ont reçu
une assurance angélique que le Christ de la résurrection serait le Christ de la gloire de retour. «Hommes de Galilée, pourquoi demeures-tu en
train de regarder au ciel, ce même Jésus, qui est enlevé de toi au ciel, reviendra comme tu l'as vu aller au ciel» (Ac 1,11). Ainsi, la
résurrection est un événement à la fois préparatoire et confirmateur d'un événement futur, même de Sa seconde venue. 5

Oui, notre chef Jésus-Christ est vivant.

Quand j'étais en Russie, j'ai entendu une histoire sur un village russe. Après la révolution bolchevique, le chef communiste local avait été
envoyé pour dire au peuple les vertus du communisme et pour se détourner de la religion, que Karl Marx appelait «l'opium du peuple». Après
que le communiste les eut longuement harangués, il dit au pasteur chrétien local avec mépris: «Je vais vous donner cinq minutes pour
répondre. Le pasteur a répondu: "Je n'ai pas besoin de cinq minutes, seulement cinq secondes." Il s'est levé sur la plate-forme et a donné la
salutation de Pâques: "Le Seigneur est ressuscité!" En tant qu'homme, les villageois ont tonné en retour: "Il est vraiment ressuscité!"

____________

1. Pascal, Pensées.

2. Les pères Doyle, Chetwood et Herzog, La vérité de la série chrétienne , 4 vol. (New York: Benziger Brothers, Inc.), p. 245.

3. Time , 20 avril 1962, p. 59.

4. Marcus Barth et Verne H. Flesher, Acquittal by Resurrection (New York: Holt, Rinehart et Winston, 1963), p. 13.

5. Ibid.

La possibilité du nouvel homme

Aldous Huxley, dans son Brave New World , a conçu un médicament appelé «soma», qui était destiné à prendre toutes les aspérités de la
vie. Il n'y a aucun doute que si l'humanité doit être sauvée, quelque chose de radical doit être fait rapidement. L'homme est au bord de
l'enfer. Les forces qui s'accumulent dans notre monde sont si écrasantes que partout l'homme commence à crier en désespoir de cause: "Que
dois-je faire pour être sauvé?"

Tout dans notre monde semble s'améliorer, mais l'homme. Dans sa nature morale essentielle, qui gouverne sa relation avec son prochain, il
vole, assassine, ment, triche et saisit. Depuis le début des temps, il est resté essentiellement inchangé. Les récits de meurtres, de viols et de
brutalités publiés dans les journaux indiquent que nous avons échoué quelque part. Après des années d'études psychologiques, Carl Jung a
déclaré: "Tous les vieux péchés primitifs ne sont pas morts mais sont accroupis dans les coins sombres de nos cœurs modernes ... toujours là,
et toujours aussi horribles."

L'homme est forcé d'accepter la réalité du péché et la nécessité d'une nouvelle naissance. Walter Lippmann a déclaré: «Nous étions nous-
mêmes si sûrs qu'une génération s'était enfin levée, désireuse et ardente, de remettre cette terre désordonnée à la raison ... et prête à le faire ...
nous voulions tellement bien, nous avons essayé si fort et regarde ce que nous en avons fait, nous ne pouvons que nous embrouiller, ce qu'il
faut, c'est un nouveau genre d'homme. Le grand philosophe danois Kierkegaard a écrit un livre intitulé La maladie jusqu'à la mort, dans
lequel il disait: "L'homme est né et vit dans le péché, il ne peut rien faire pour lui-même, mais il ne peut que se faire du mal."

Page 139

Nous commençons à reconnaître l'incapacité de l'homme au cours des siècles de vains efforts religieux, culturels, moraux et éducatifs pour
changer son propre cœur. L'homme a travaillé inefficacement pour atteindre ses objectifs moraux et se changer par l'amélioration de son
environnement. Maintenant, nous sommes désillusionnés et savons que le changement doit provenir de l'intérieur.

Les tentatives de l'homme pour se changer

Actuellement, l'homme expérimente dans ce qu'on appelle les sciences du comportement, y compris l'anthropologie, la psychologie et la
sociologie, afin de découvrir les lois du comportement humain. Le problème avec ces expériences est qu'elles ignorent le fait du péché
humain. Selon les nouvelles sciences, le péché est en grande partie imaginaire. L'homme est le produit de son environnement. Il est le produit
heureux ou malheureux d'une combinaison de gènes et de chromosomes. Dans cette sentimentalité pseudoscientifique, un délinquant juvénile
est simplement défavorisé et un voleur est simplement inadapté. Dans cette philosophie, nous abandonnons l'idée de péché et de
responsabilité individuelle et blâmons tout sauf le délinquant. Nous n'avons donc rien d'autre à soigner que l'environnement de l'homme en
termes de mauvais logements, de bidonvilles, de pauvreté, de chômage et de discrimination raciale, alors que le principal suspect,
l'individu, reste intacte et inchangé. L'homme lui-même et son comportement, selon cette nouvelle science, sont considérés comme le résultat
de la sélection naturelle.

Ensuite, il y a la tentative de l'homme de se changer par la chimie. Les scientifiques sont actuellement très impliqués dans le contrôle du
comportement par les agents pharmacologiques. Nous sommes à la veille d'un vaste développement de médicaments pour contrôler le
comportement de l'homme. Au début, ces médicaments ne seront utilisés que dans la maladie mentale, mais il existe toujours la possibilité
que les dictateurs du monde puissent les utiliser

Page 140

contrôler des segments entiers de la société. Ce sont les médicaments qui «façonnent l'esprit des hommes», car «avec les nouveaux appareils,
les scientifiques découvrent comment manipuler vos émotions, vos pensées et votre comportement». Ces drogues «changent les esprits,
altèrent les sensations, les perceptions, les humeurs, les désirs, les façons de penser et d'agir». 1

Le professeur BF Skinner de l'Université de Harvard a déclaré: "Nous entrons dans l'ère du contrôle chimique du comportement humain,
les conditions motivationnelles et émotionnelles de la vie quotidienne normale seront probablement maintenues dans n'importe quel état
désiré par l'usage de drogues." Au mieux, cependant, de tels médicaments ne fourniront que des changements temporaires, pour le meilleur
ou pour le pire, selon la nature de l'administrateur, avec des dommages permanents probables au cerveau.

La nouvelle naissance

Jésus-Christ a exigé: "Vous devez naître de nouveau" (Jean 3: 7). Il n'aurait jamais donné un tel défi si cela n'avait pas été possible. Oui,
l'homme peut être changé radicalement et définitivement de l'intérieur. Il y a la possibilité d'un homme complètement nouveau.

Il est intéressant que Jésus ait fait cette déclaration à Nicodème, un chef religieux intègre et pieux, qui a dû être stupéfait de l'entendre. Si le
Christ avait dit cela à Zachaeus, qui avait triché au sommet de son propre monde financier - ou à la femme au puits, qui avait eu plusieurs
maris - ou au voleur sur la croix - ou à la femme prise en l'adultère, cela aurait été plus facile à comprendre. Nous savons que ces personnes
avaient besoin de changer. Mais Jésus a dit cela à l'un des grands chefs religieux de son temps. Nicodème jeûnait deux jours par semaine,
passait deux heures par jour en prière au temple, donnait la dîme de tous ses revenus, enseignait comme professeur

Page 141

de théologie au séminaire. La plupart des églises auraient été heureuses de l'avoir; mais Jésus a dit: "Cela ne suffit pas, vous devez
renaître". Cela implique que tous les hommes ont besoin de la nouvelle naissance, et cela implique aussi que tous les hommes peuvent naître
de nouveau.
Dr. Wilbur M. Smith dans une récente chronique des Select Notes de Peloubettout le monde sait que nous ne pouvons pas naître la
deuxième fois physiquement. Par conséquent, la référence ici est spirituelle, une renaissance non du corps, mais de l'âme, de l'esprit et du
caractère. Encore une fois, nous devrions remarquer. . . l'universalité et la nécessité absolue d'un tel miracle, si l'on veut être membre du
royaume de Dieu. Personne n'est excepté, et personne ne peut remplacer quelque chose d'autre pour cette énorme réalité. "

Pour sa propre honte et au détriment de la société, l'Eglise moderne a dans une large mesure abandonné ce message de la nouvelle
naissance. Il prêche le changement social, le désarmement et la législation; mais ce n'est pas important dans la seule chose qui résoudra les
problèmes de notre monde - les hommes changés. Le problème de base de l'homme est spirituel, pas social. L'homme a besoin d'un
changement complet de l'intérieur.

La Bible se réfère souvent à ce changement dont Jésus a parlé.

Page 142

Le prophète Ezéchiel a dit: "Je vous donnerai aussi un coeur nouveau, et je mettrai un esprit nouveau en vous" (Ézéchiel 36:26). Dans le livre
des Actes, Pierre l'appelait se repentir et se convertir. Paul en parle dans Romains comme étant "vivant d'entre les morts" (Romains
6:13). Dans Colossiens, Paul appelle cela un dépouillement du vieil homme par ses actes, et revêtir l'homme nouveau qui est renouvelé dans
la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé (Colossiens 3: 9-10). Dans Tite, il l'appelle «le lavage de la régénération et le
renouvellement du Saint-Esprit» (Tite 3: 5). Pierre dit que c'était «participant de la nature divine» (2 Pierre 1: 4), que Jean appelait «de la
mort à la vie» (Jean 5:24). Dans le catéchisme de l'Église d'Angleterre, il est appelé «une mort au péché». et une nouvelle naissance à la
justice. "

Ainsi, la Bible enseigne que l'homme peut subir un changement spirituel et moral radical qui est provoqué par Dieu lui-même. Le mot que
Jésus a utilisé, et qui est traduit "à nouveau", signifie en réalité "d'en haut". Le contexte du troisième chapitre de Jean enseigne que la
nouvelle naissance est quelque chose que Dieu fait pour l'homme quand l'homme est prêt à céder à Dieu. Comme nous l'avons déjà vu, la
Bible enseigne que l'homme est mort dans ses transgressions et ses péchés, et son grand besoin est la VIE. L'homme n'a pas en lui la graine
de la vie nouvelle; Cela doit venir de Dieu Lui-même.

Un jour, une chenille monte dans un arbre où la nature jette une robe de fibre autour de lui. Il s'endort et dans quelques semaines il émerge
un beau papillon. Alors l'homme - affligé, découragé, malheureux, harcelé par la conscience, conduit par la passion, gouverné par l'égoïsme,
belliqueux, querelleur, confus, déprimé, misérable, prenant de l'alcool et des barbituriques, cherchant des évasions - peut venir à Christ par la
foi et émerger homme. Cela semble incroyable, voire impossible, et pourtant c'est précisément ce que la Bible enseigne.

Page 143

Plus que la Réforme

Cette nouvelle naissance est bien plus qu'une réforme. Beaucoup de personnes ne prennent les résolutions du Nouvel An que pour les
rompre parce qu'elles n'ont pas la capacité de les garder. L'homme se réforme, mais la réforme n'est au mieux que temporaire. La nature de
l'homme doit être transformée.

Un groupe de barbiers à leur congrès annuel a décidé d'exposer la valeur de leur art tonsorial. Ils ont trouvé un abandonné sur une rangée
de dérapage, lui ont donné une coupe de cheveux, un rasage et un bain; et ils l'ont habillé dans de nouveaux vêtements de la plus belle
couture. Ils avaient démontré à leur satisfaction la valeur de l'excellence tonsorial, mais trois jours plus tard, l'homme était à nouveau dans le
caniveau. Il avait été transformé extérieurement en un homme d'apparence respectable, mais les impulsions et les pulsions de son être
intérieur n'avaient pas été changées. Il avait été poudré et parfumé, mais pas changé.

Vous pouvez frotter un cochon, saupoudrer Chanel n ° 5 sur lui, mettre un ruban autour de son cou, et le prendre dans votre salon. Mais
quand vous le lâchez, il sautera dans la première flaque de boue qu'il voit parce que sa nature n'a jamais été changée. Il est encore un cochon.

Grâce à la nouvelle naissance, la Bible enseigne que l'homme entre dans un nouveau monde. Il y a une nouvelle dimension de la vie. Le
changement qui survient sur un homme est exprimé dans la Bible dans divers contrastes: la luxure et la sainteté, les ténèbres et la lumière, la
mort et la résurrection, un étranger au Royaume de Dieu et maintenant un citoyen. L'homme qui a été expérimenté la nouvelle naissance est
appelé un membre de la maison de Dieu. La Bible enseigne que sa volonté est changée, ses objectifs de vie sont changés, sa disposition est
changée, ses affections sont changées, et il a maintenant un but et un sens dans sa vie. Dans la nouvelle naissance, une nouvelle vie

Page 144

est né dans son âme. Il reçoit une nouvelle nature et un nouveau coeur. Il devient une nouvelle création.

Nicodème a été intrigué par ces déclarations de Christ, et il a demandé: "Puis-je entrer dans le sein de ma mère et être né la deuxième
fois?" C'était une réponse naturelle que chacun de nous aurait faite. Une grande partie de ce que croyait Nicodème avait été emportée. Il
découvrait que la religion n'était pas suffisante. La Loi de Moïse ne pouvait pas le sauver, parce qu'il ne remplissait pas vraiment ses
exigences. Il devait être né de nouveau. Il a été dit que personne ne pouvait entrer dans le Royaume des Cieux sans avoir la vie éternelle, car
rien d'autre que la "vie de Dieu" peut exister là. Celui qui a cette vie sera admis. La grande question est: Est-ce que je possède la vie
éternelle? Si non, comment l'obtenir? C'est la question la plus importante qu'un homme peut poser ou avoir répondu.
La Bible parle de beaucoup d'hommes qui ont été changés par une rencontre avec Jésus-Christ. Il y a le démoniaque dont les chaînes ne
pouvaient pas lier contre la puissance de ses crises, mais quand il a rencontré Jésus, il a été changé et plus tard a été trouvé dans sa maison
"vêtu et dans son bon sens". Il n'était plus la proie des hallucinations. Il n'était plus sous l'emprise du pouvoir satanique. Il n'avait plus les
peurs qui l'avaient constamment assailli. Il n'était plus une menace pour la communauté. Il était devenu un homme changé de caractère, de
tenue, de conduite et même d'environnement (Luc 8).

Il y a Zacchaeus, qui a fraudé les gens en tant que percepteur d'impôts. Quand il a rencontré Jésus, tout a été changé. Il a procédé à la
restitution. «Je donne la moitié de mes biens aux pauvres, et si j'ai pris quelque chose de quelqu'un par une fausse accusation, je lui rends le
quadruple» (Luc 19: 8).

La plupart de ces rencontres avec le Christ ont abouti à une transformation instantanée. Le jour de la Pentecôte, il y en avait trois mille qui
étaient nés le même jour. Au matin, ils étaient perdus, confus et pécheurs. Avant le jour

Page 145

avait pris fin, ils étaient nés dans le Royaume de Dieu. Chacun était mort de la mort (Actes 2:41).

Un jeune homme appelé Saul était sur le chemin de Damas pour persécuter les chrétiens quand il a rencontré le Christ sous le chaud soleil
syrien. Il ne devait plus jamais être le même. Encore et encore il s'est référé à cette rencontre. Il a pu regarder en arrière et en parler quelques
années plus tard, se souvenir du jour même et du moment même où il a rencontré Christ (Actes 9).

Le geôlier philippin a vécu une expérience similaire. Quand il a été saisi par la peur, il a crié: "Que dois-je faire pour être sauvé?" L'apôtre
Paul lui a dit: "Crois au Seigneur Jésus-Christ et tu seras sauvé." Beaucoup de psychiatres modernes pourraient dire qu'il n'était pas dans un
état émotionnel pour prendre une décision permanente. Paul ne l'a pas regardé comme ça, et il a baptisé le geôlier cette nuit-là. Le geôlier a
alors commencé à laver leurs blessures en signe de la vie nouvelle qu'il avait reçue de Dieu (Actes 16).

Toute personne qui veut faire confiance à Jésus-Christ en tant que son Sauveur personnel peut recevoir la nouvelle naissance
maintenant. Les premiers prédicateurs méthodistes ont été appelés les "maintenant prédicateurs" parce qu'ils ont offert le salut sur place. Ce
n'est pas quelque chose à recevoir à la mort ou après la mort; il doit être reçu maintenant. "Maintenant est le temps accepté, voici, maintenant
est le jour du salut" (2 Corinthiens 6: 2). Dieu offre la vie éternelle à quiconque la recevra.

Supposons que je vous offre un cadeau. Il y a un moment où vous ne l'avez pas, et le moment suivant vous l'avez. La vie éternelle est un
don de Dieu. Il y a un temps où vous ne le possédez pas, et il y a un temps où vous le possédez. Il doit y avoir un moment où vous l'acceptez.

Joan Winmill, une jeune actrice sur la scène londonienne, avait tout et rien. Elle était comme des milliers de professionnels qui ont du
talent, de l'argent et du succès - mais une vie de vide. Elle avait atteint le lieu de considérer le suicide

Page 146

quand par curiosité, elle est venue à une croisade d'évangélisation à Harringay Arena. Quand l'invitation a été donnée pour recevoir le Christ,
à peine sachant ce qu'elle faisait, elle a répondu et a reçu une nouvelle vie. Elle est devenue une femme complètement nouvelle, et
aujourd'hui elle est l'un des chrétiens les plus radieux que j'ai jamais connus. Elle a un but et une signification dans sa vie.

Jim Vaus était l'écuyer de Mickey Cohen et un leader dans le monde souterrain sur la côte ouest. D'une manière ou d'une autre, il se
promenait dans une tente où se tenait une réunion d'évangélisation à Los Angeles. Il a répondu à l'appel de se donner à Christ, qui a tellement
changé Jim Vaus qu'il est devenu l'un des grands travailleurs religieux et sociaux de notre temps.

Je pourrais raconter d'innombrables illustrations d'hommes et de femmes qui ont rencontré Jésus-Christ. Ils sont devenus de nouvelles
créations. Leurs vies entières ont été transformées. Ils sont entrés dans une nouvelle dimension de la vie. Ils sont nés d'en haut. La nature de
Dieu leur a été transmise. Là où autrefois ils étaient remplis de luxure, de cupidité et d'égoïsme, ils cherchent maintenant à glorifier Dieu en
aidant leurs voisins.

Oui, l'homme peut retrouver le paradis. Il l'a perdu dans le jardin d'Eden, mais il peut le retrouver à travers Jésus-Christ. Si assez d'hommes
et de femmes avaient cette nouvelle vie, cela pourrait changer le monde dans lequel nous vivons! C'est le seul espoir, le seul remède. Il n'y en
a pas d'autre. L'homme doit subir une rénovation complète de l'intérieur.

__________

1. Gordon Wolstenholme, éd., L' homme et son avenir , p. 275.

Comment devenir un nouvel homme

Il y a quelque temps, au cours d'une séance de questions et réponses à la Harvard Divinity School, un étudiant s'est levé et m'a demandé:
«Pouvez-vous me dire clairement et clairement ce que je dois faire pour être sauvé?
Encore et encore, on me pose cette question dans les collèges et les universités où je donne souvent des conférences. L'alcoolique, le
voleur, le meurtrier, le pervers sexuel peuvent-ils être changés radicalement et faire un nouvel homme? Dans une université de la côte ouest,
un professeur de science est venu me voir dans ma chambre à l'Union des étudiants, et il a dit: «Vous allez être surpris de la question ultime
que je suis ici pour vous demander. Puis il m'a raconté une longue histoire de sa propre lutte intérieure dans les questions morales, spirituelles
et intellectuelles. «De plus en plus, dit-il, je me suis rendu compte que mon problème avec le christianisme n'est vraiment pas du tout
intellectuel, moral, je n'ai pas voulu répondre aux exigences morales du christianisme. Et il ajouta: "Voici ma question: que puis-je faire pour
recevoir Jésus-Christ?"

Lorsque le gouverneur de l'un de nos États nous a reçus chez lui, il a demandé à me parler en privé. Nous sommes allés dans une pièce
arrière, où il a verrouillé la porte. Je pouvais voir qu'il se débattait avec ses émotions, mais finalement il m'a dit: "Je suis au bout de ma corde,
j'ai besoin de Dieu, peux-tu me dire comment trouver Dieu?"

À une autre occasion, lorsque j'ai visité un groupe d'hommes dans le couloir de la mort dans une prison, un homme fort et intelligent a
écouté ce que j'avais à dire. Puis j'ai demandé aux hommes s'ils seraient disposés à s'agenouiller pendant que je prierais. Juste avant

Page 148

nous nous sommes agenouillés là, l'homme a dit: "Pouvez-vous expliquer encore une fois ce que je dois faire pour être pardonné de mes
péchés? Je veux savoir que je vais au ciel."

Ce sont précisément les mêmes questions posées à Jésus-Christ il y a près de deux mille ans. Ce sont les mêmes questions posées aux
Apôtres lorsqu'ils proclament l'Evangile dans tout l'Empire romain. Les questions indiquent que les aspirations spirituelles intérieures de
l'homme ont très peu changé.

Le jeune chef riche accourut pour s'agenouiller devant le Christ et lui demanda: "Maître, que dois-je faire pour hériter la vie
éternelle?" (Marc 10:17). Après que Pierre ait prêché son grand sermon à la Pentecôte, la Bible dit que le peuple était "piqué dans son coeur,
et il dit à Pierre ..." Que ferons-nous? "(Actes 2:37). A travers le désert, il parlait avec Philippe l'évangéliste, et soudain le noble arrêta son
char et dit: «Regarde, voici de l'eau. Pourquoi ne serais-je pas baptisé? "(Actes 8:36) A minuit, le geôlier de Philippes a demandé à Paul et à
Silas:" Messieurs, que dois-je faire pour être sauvé? "(Actes 16:30).

L'homme du vingtième siècle pose la même question que l'homme a toujours posée. C'est vieux, mais c'est toujours nouveau. C'est tout
aussi pertinent aujourd'hui que par le passé.

Que doit-on faire pour se réconcilier avec Dieu? Que veut dire la Bible par des mots tels que la conversion, la repentance et la foi? Ce sont
tous des mots de salut, mais si peu compris.

Jésus a tout fait si simple et nous l'avons rendu si compliqué. Il a parlé aux gens dans de courtes phrases et des mots de tous les jours,
illustrant ses messages avec des histoires à ne jamais oublier. Il a présenté le message de Dieu avec une telle simplicité que beaucoup ne
pouvaient pas comprendre ce qu'il a dit.

Dans le livre des Actes, le geôlier de Philippes a demandé à l'apôtre Paul: "Que dois-je faire pour être sauvé?" Paul lui a donné une réponse
très simple: "Crois au Seigneur Jésus-Christ et tu seras sauvé" (Actes 16: 30-31).

Page 149

C'est si simple que des millions trébuchent dessus. Le seul et unique choix par lequel vous pouvez être converti est votre choix de croire au
Seigneur Jésus comme votre propre Seigneur et Sauveur personnel. Vous n'avez pas à redresser votre vie d'abord. Vous n'avez pas à faire les
choses à la maison ou dans votre entreprise d'abord. Vous n'avez pas à essayer d'abandonner certaines habitudes qui vous empêchent de
Dieu. Vous avez essayé tout cela et échoué plusieurs fois. Dans nos croisades, quand je donne l'invitation à recevoir le Christ, nous chantons
l'hymne intitulé «Juste comme je suis», et vous venez à Christ comme vous êtes. L'aveugle est venu comme il était. Le lépreux est venu
comme il était. Mary Magdalene avec sept diables est venu comme elle était. Le voleur sur la croix est venu comme il était. Vous pouvez
venir à Christ comme vous êtes.

Conversion

Le mot "conversion" signifie simplement "tourner". Depuis le début de la Bible jusqu'à la fin, Dieu plaide auprès de l'homme pour qu'il se
tourne vers lui (Proverbes 1:23, Esaïe 31: 6, 59:20, Ézéchiel 14: 6, 18:32, 33: 9, Joël 2: 12, Matthieu 18: 3, Actes 3:19, Hébreux 6:
1). Cependant, il est impossible à l'homme de se tourner vers Dieu pour se repentir, ou même pour croire, sans l'aide de Dieu! Tout ce que
vous pouvez faire, c'est demander à Dieu de vous «tourner». Plusieurs fois dans la Bible, il est écrit que les hommes ont fait exactement la
même chose (Psaume 85: 4, Cantique des Cantiques 1: 4, Jérémie 31:18, Luc 5:21). Quand un homme fait appel à Dieu, il reçoit la vraie
repentance et la foi. C'est pourquoi l'apôtre Paul pouvait dire: "Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé" (Romains 10:13). La
Bible ne demande jamais à l'homme de se justifier, de se régénérer, de se convertir ou de se sauver.

Il y a au moins deux éléments dans la conversion - la repentance et la foi . Jésus a dit: "Si vous ne vous repentez pas, vous périrez" (Luc
13: 3).

Page 150
La repentance s'accompagne d'une reconnaissance du péché impliquant la culpabilité personnelle et la souillure devant Dieu. Cela ne signifie
pas un mépris de soi méprisant. C'est une simple reconnaissance de ce que nous sommes. Nous nous voyons comme Dieu nous voit, et nous
disons: «Dieu soit miséricordieux envers moi, qui suis un pécheur» (Luc 18:13). Job a dit: «J'ai entendu parler de toi en entendant l'oreille,
mais maintenant mon œil te voit, c'est pourquoi je m'abhorre et je me repens dans la poussière et la cendre» (Job 42: 5-6).

Repentir

La repentance signifie aussi un changement de sentiment. Cela signifie une véritable tristesse pour le péché commis contre Dieu (Psaume
51). Comme Paul l'a dit dans 2 Corinthiens 7: 9-10: "Maintenant je me réjouis, non pas que tu sois désolé, mais que tu sois triste à la
repentance ... car la tristesse selon Dieu opère la repentance pour le salut."

La repentance signifie aussi un changement de but et entraîne l'idée d'un retournement intérieur du péché par l'exercice de la
volonté. Cependant, tout ce que vous avez à faire est d'être prêt. Dieu vous aidera.

Au Moyen Age, le maître d'un domaine en Angleterre gisait. Il lui appela un serviteur, qu'il sait être un chrétien pieux, et il dit: «Jim, je suis
en train de mourir, je ne suis pas sûr d'aller au ciel, pouvez-vous me dire ce que je dois faire?

Le sage vieux serviteur connaissait l'orgueil de son maître, et il dit: "Monsieur, si vous voulez être sauvé, vous devrez aller à la porcherie,
vous mettre à genoux dans la boue et dire:" Dieu soit miséricordieux à moi un pécheur. "

Le maître a dit: "Je ne pouvais pas faire ça, que penseraient les voisins et les serviteurs?"

Une semaine passa et il appela son serviteur et lui dit: "Jim, qu'avez-vous dit que je devais faire pour être sauvé?" L'ancien

Page 151

serviteur a répondu: "Monsieur, vous devrez aller à la porcherie." Le maître a dit: "J'ai réfléchi, Jim, et je suis prêt à partir."

Le serviteur dit alors: "Maître, tu n'as pas vraiment besoin d'aller à la porcherie.

Nous devons être prêts. Beaucoup de personnes ont des idées étranges sur la repentance. Certains pensent au vieux banc des pleureuses, et
ce n'est peut-être pas une si mauvaise idée de retourner au banc des pleureuses. Un psychologue de Beverly Hills, en Californie, a déclaré
récemment: «Ce dont beaucoup de gens ont besoin, c'est d'une expérience dans un vieux banc de pleureuses méthodistes. La repentance peut
être l'une des expériences les plus glorieuses que vous aurez jamais.

La repentance est la rampe de lancement où l'âme est envoyée sur son orbite éternelle avec Dieu au centre de l'arc. Lorsque nos cœurs sont
baissés aussi bas qu'ils peuvent l'être et que nous reconnaissons et abandonnons vraiment nos péchés, alors Dieu prend le relais et comme la
deuxième étape d'une fusée, Il nous élève vers Son Royaume. La montée est en baisse. L'homme a eu des difficultés lorsqu'il a levé sa
volonté contre celle de Dieu. Il se dérange quand il s'incline devant la supériorité divine, quand il se repent et dit humblement: "Dieu soit
miséricordieux d'être un pécheur." L'extrémité de l'homme devient alors l'opportunité de Dieu.

Le psychiatre réalise qu'il y a des pouvoirs curatifs dans la confession. "Détendez-vous et dites-moi tout sur vous-même", dit-il à son
patient. La psychologie de cette méthode est de faire en sorte que le patient en parle si fort qu'il finit par dénouer les liens qui le lient. Il y a
sans aucun doute beaucoup de valeur à faire sortir les choses de votre poitrine, en révélant vos pensées les plus intimes à une personne
neutre. Mais la repentance biblique va beaucoup plus loin que cela. Certes, la technique du psychiatre peut découvrir la difficulté
psychologique au sein de la personnalité, mais où vont-ils à partir de là? Il ne suffit pas de localiser la faille dans le subconscient. Le péché
est une maladie de l'âme, et Christ est le seul médecin qui peut fournir

Page 152

le traitement. Il y a des difficultés, des fardeaux et des culpabilités qui dépassent les capacités du psychiatre ou de tout autre médecin. La
repentance devient la clé et le pardon, la porte d'accès au Royaume de Dieu.

Foi

Le deuxième élément de la conversion est la foi . Pour être converti, vous devez faire un choix. L'Écriture dit: "Celui qui croit en lui n'est
pas condamné, mais celui qui ne croit pas est déjà condamné parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu" (Jean 3:18). Maintenant,
qui est-ce qui n'est pas condamné? C'est lui qui croit. Et qui est déjà condamné? C'est lui qui ne croit pas. Alors que devez-vous faire pour ne
pas être "condamné"? La réponse est simple. Tu dois croire.

Maintenant, bien sûr, nous devons comprendre ce que ce mot «croire» implique. Cela signifie "s'engager" et "se rendre". La Bible enseigne
que sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu. La Bible dit: "Celui qui vient à Dieu doit croire qu'il existe, et qu'il est le rémunérateur de
ceux qui le cherchent avec désinvolture" (Hébreux 11: 6). Croire est votre réponse à l'offre de miséricorde, d'amour et de pardon de
Dieu. Dieu a pris l'initiative. Le salut est tout de Dieu. Quand Christ a incliné la tête sur la croix et a dit: "C'est fini", il voulait dire juste cela
(Jean 19:30). Le plan de Dieu pour notre réconciliation et notre rédemption a été achevé dans Son Fils. Cependant, l'homme doit répondre en
recevant et en faisant confiance.
La foi est décrite dans la Bible comme «la substance des choses espérées, l'évidence des choses qu'on ne voit pas» (Hébreux 11: 1). La foi
ne s'accroche pas seulement. C'est s'emparer du Christ, car le Christ est l'objet de notre foi. Ce n'est pas simplement un sentiment subjectif,
mais un acte objectif.

Page 153

Les deux mots "croyance" et "foi" sont traduits du même mot grec dans le Nouveau Testament, et c'est un mot qui n'est jamais utilisé dans
le Nouveau Testament au pluriel. La foi chrétienne ne signifie pas croire en un certain nombre de choses; cela signifie une disposition unique
et individuelle de l'esprit et du cœur envers Jésus-Christ.

La chose la plus évidente à propos de sauver la foi est qu'elle croit quelque chose. Il ne croit pas tout ou n'importe quoi. C'est la croyance
en une personne, et cette personne est le Christ. La foi n'est pas non plus antagoniste à la raison ou à la connaissance. La foi n'est pas anti-
intellectuelle. C'est un acte de l'homme qui dépasse les limites de nos cinq sens. C'est la reconnaissance que Dieu est plus grand que
l'homme. C'est la reconnaissance que Dieu a fourni un moyen de réconciliation que nous ne pouvions pas fournir par l'effort personnel.

Le psychiatre nous dit qu'avant de pouvoir aider son patient, le patient doit venir à lui sincèrement, demander de l'aide et céder à ses
conseils. Le patient ne peut pas être contraint ou forcé. Spirituellement, c'est aussi vrai avec la foi.

Engagement

La foi est aussi un engagement . Leighton Ford a déclaré: "La croyance n'est pas la foi sans preuves, mais l'engagement sans réserve." La
croyance implique l'intellect. Le désir implique les émotions. L'engagement implique la volonté. Ainsi, l'homme entier est impliqué dans un
acte de foi appropriée. La foi est en réalité ce que nous savons, ce que nous ressentons et ce que nous faisons à propos de Jésus-Christ. Ainsi
la foi devient action, et l'action est foi comme engagement.

Dr. Ernest White souligne que le premier mouvement à discerner dans le processus de conversion est la conviction. Ceci est fait par le
Saint-Esprit. Cela constituera probablement un

Page 154

période de conflit, le type de conflit dépend en grande partie de l'environnement et du tempérament de l'individu. Tous ne passent pas par le
même genre d'expérience dans le processus de conversion. Certaines personnes, avec ce que les psychologues décrivent comme un surmoi
prononcé ou une conscience hypersensible, subissent de longues périodes d'auto-accusation et d'auto-condamnation.

John Bunyan était un individu qui a traversé de nombreuses semaines lorsqu'il a entendu des voix condamner. Pendant cette période de
peur et de dépression, il éprouvait un désir intense d'être accepté par le Christ et de trouver la paix et le pardon. Saint Augustin a vécu une
expérience similaire pendant sa longue période de condamnation pour péché.

D'un autre côté, il y a ceux qui ont une conversion beaucoup plus calme quand ils acceptent une déclaration des Écritures ou reçoivent et
appliquent eux-mêmes un sermon sans grand stress ou conflit. La conversion n'est pas moins réelle pour ces gens calmes que pour les plus
volatils.

Au seizième chapitre des Actes, il y a le récit de la conversion de deux personnes. L'un était Lydia, une femme d'affaires de la ville de
Thyatire, qui était une adoratrice de Dieu et qui est allée prier au bord de la rivière où elle a entendu Paul prêcher. Elle a ouvert son coeur, a
cru, et a été converti sans lutte ou conflit. L'autre était le geôlier de Philippes dont nous avons déjà parlé. Il a été pris de panique quand un
tremblement de terre a mis certains de ses prisonniers dans une position pour s'échapper. Il s'est précipité dans la prison, a sorti son épée pour
se tuer, quand il a entendu les paroles rassurantes de l'apôtre Paul. Il appela une lumière et sauta en tremblant pour tomber devant Paul et
Silas. Il a demandé: "Messieurs, que dois-je faire pour être sauvé?" Il a entendu de Paul l'Evangile avec l'instruction de croire et il s'est réjoui,
croyant en Dieu. C'était un drame,

Page 155

Émotion

Chez certaines personnes, il peut y avoir dans la conversion une crise émotionnelle, dont les symptômes sont similaires à ceux d'un conflit
mental. Il peut y avoir des sentiments profonds et des explosions de larmes et d'anxiété. Il n'y a peut-être aucune de ces choses. Il y a ceux
qui éprouvent peu ou pas d'émotion. Ils acceptent le salut sans crise particulière d'esprit ou d'émotion. En fait, ils ne peuvent pas spécifier un
moment précis quand ils ont commencé à connaître le Christ. Ma femme est l'un des meilleurs chrétiens que j'ai jamais connus, mais elle ne
peut pas identifier le moment de sa conversion. Pourtant, elle est sûre de sa conversion car elle connaît personnellement le Christ dans la
réalité de la vie quotidienne et du service, et elle a la joie du Seigneur.

Quand Jésus a décrit la nouvelle naissance de Nicodème, intellectuel et digne, il a dit: "Le vent souffle où il veut, vous entendez son bruit,
mais vous ne pouvez pas dire d'où il vient ni où il va. Esprit "(Jean 3: 8). Jésus a dit que c'était comme le mouvement du vent, qui est parfois
aussi imperceptible qu'un zéphyr et d'autres fois aussi révolutionnaire qu'un cyclone. La conversion est comme ça, aussi - parfois calme et
tendre, parfois déracinant et réorganisant la vie sous une grande manifestation émotionnelle.

Un acte de volonté
Il y a aussi une résolution volontaire. La volonté est nécessairement impliquée dans la conversion. Les gens peuvent traverser des conflits
mentaux et des crises émotionnelles sans être convertis. ne pas

Page 156

Jusqu'à ce qu'ils exercent la prérogative d'un agent moral libre et qu'ils soient convertis, ils sont réellement convertis. Cet acte de volonté est
un acte d'acceptation et d'engagement. Ils acceptent volontiers la miséricorde de Dieu et reçoivent le Fils de Dieu, puis s'engagent à faire la
volonté de Dieu. Dans toute vraie conversion, la volonté de l'homme s'aligne sur la volonté de Dieu. Presque le dernier mot de la Bible est
cette invitation: "Et quiconque veut, qu'il prenne de l'eau de la vie librement" (Apocalypse 22:17). C'est à toi de decider. Vous devez vouloir
être sauvé. C'est la volonté de Dieu, mais elle doit aussi devenir votre volonté.

Chaque semaine, je reçois des dizaines de lettres de ceux qui disent avoir des doutes et des incertitudes concernant la vie chrétienne. Ils se
demandent s'ils sont chrétiens. Ils ne sont pas sûrs qu'ils ont été convertis. Ils pensent peut-être qu'ils ont, mais ils ont peu de la joie de la foi
chrétienne. Cela est particulièrement vrai pour ceux qui n'ont pas vécu de crise au moment de leur conversion. Au début du siècle, le
professeur Edwin Starbuck, un leader dans le domaine de la psychologie, a observé que les travailleurs chrétiens étaient généralement
recrutés dans les rangs de ceux qui avaient eu une conversion vitale et dramatique. En d'autres termes, ils avaient un concept clair de ce que
signifie être converti. Ils l'avaient vécu.

Une grande partie de la philosophie de l'éducation religieuse moderne a été fondée sur l'idée qu'une personne peut devenir chrétienne par
un processus d'éducation. Par conséquent, nous avons rassemblé dans l'église des dizaines de milliers de personnes qui n'ont jamais eu de
rencontre personnelle avec Jésus-Christ. Un grand nombre de soi-disant chrétiens ont manqué cette «expérience de rencontre» avec le Christ,
n'ayant eu à sa place qu'un entraînement religieux.

Rarement nous menons une croisade sans avoir des étudiants de séminaire ou même des pasteurs qui font une profession de conversion. Au
cours d'une récente croisade, seize prêtres se sont présentés pour recevoir Jésus-Christ comme Sauveur. Beaucoup de ces hommes avaient été
formés théologiquement, mais certains d'entre eux n'avaient jamais

Page 157

eu une véritable rencontre avec la personne de Christ. Jésus a dit à l'un des hommes les plus religieux de son époque: "Vous devez naître de
nouveau" (Jean 3: 3). Nicodème ne pouvait pas substituer sa profonde connaissance de la religion à la renaissance spirituelle, et nous non
plus.

J'ai lu un livre sur le ski nautique, et il ne m'a pas fallu longtemps pour apprendre que je ne pourrais jamais apprendre à skier en lisant un
livre - je devrais en faire l'expérience. J'ai lu un certain nombre de livres sur le golf, mais aucun d'entre eux ne semble améliorer mon jeu. Je
dois sortir sur le terrain de golf et jouer. Vous pouvez étudier la théologie et la religion, mais il arrive un moment où vous devez
expérimenter le Christ pour vous-même.

La larve laide dans son cocon passe des mois dans une croissance et un changement presque imperceptibles; mais quelle que soit la
grandeur de cette croissance, il arrive un moment où elle traverse une crise et émerge un papillon. Les semaines de croissance silencieuse
sont importantes, mais elles ne peuvent pas prendre la place de cette expérience quand le vieux et le laid sont laissés pour compte et que le
nouveau et le beau naissent.

Il est vrai qu'il y a une multitude de chrétiens dont la vie et la foi témoignent que, consciemment ou inconsciemment, ils ont été convertis
au Christ. Ils peuvent ne pas connaître l'heure exacte. À mon avis, cependant, cela peut être l'exception plutôt que la règle. Qu'ils puissent se
souvenir de l'heure ou non, il y a eu un moment où ils ont franchi la ligne de la mort à la vie. Vous ne pouvez pas dire le moment exact où la
nuit devient le jour, mais vous savez quand il fait jour.

Le Dr Donald Grey Barnhouse a dit un jour: «Ce n'est pas une présomption pour moi de dire que je suis aussi sûr que je serai au Ciel, car je
suis sûr que Jésus-Christ sera là. , alors ce serait la présomption, mais quand je dis que mes actes, les 2 pour cent ou les 50 pour cent ou les
80 pour cent ... sont tous mis de côté, et 100 pour cent de la justice de Dieu est mon salut, alors

Page 158

La vantardise est exclue. "Paul écrivait:" Où se vante-t-il alors? C'est exclu. Par quelle loi? des œuvres? Non, mais par la loi de la foi
»(Romains 3:27).

Assurance

Il y a trois façons de savoir que j'ai la vie éternelle: objectivement, parce que la Parole de Dieu le dit; subjectivement, à cause du
témoignage de l'Esprit intérieur; et expérimentalement, parce que petit à petit, au fil du temps, je peux voir le travail expérimental de Dieu
dans ma vie. C'est un processus plus lent que je ne le voudrais, mais c'est un processus. Je peux donc dire: "Je sais."

Comment recevoir le Christ

La question qui revient à beaucoup d'esprits est la suivante: que dois-je faire pour recevoir le Christ? J'aimerais qu'il soit possible pour moi
de l'envelopper dans une petite formule soignée et de vous le remettre, mais c'est impossible. Comme je l'ai déjà suggéré, l'expérience de
chaque personne est différente de toutes les autres. De même qu'il n'y a pas deux flocons de neige semblables, il n'y a pas deux expériences
avec Christ exactement la même chose. Cependant, il y a certaines directives dans la Bible qui vous aideront à accepter Jésus-Christ comme
votre Sauveur. Par conséquent, permettez-moi de résumer ce que vous devez faire.

Premièrement , vous devez reconnaître que Dieu vous a tant aimé qu'Il a donné Son Fils à mourir sur la croix. "Car Dieu a tant aimé le
monde, qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle" (Jean 3:16). "Le Fils de
Dieu ... m'a aimé et s'est livré lui-même pour moi" (Galates 2:20).

Page 159

Deuxièmement , vous devez vous repentir de vos péchés. Jésus a dit: "Si vous ne vous repentez pas, vous périrez" (Luc 13: 3). Il a dit:
"Repentez-vous ... et croyez" (Marc 1:15). Comme l'écrivait John Stott, pasteur de l'église All Souls à Londres, «la foi qui reçoit le Christ
doit être accompagnée de la repentance qui rejette le péché». La repentance ne signifie pas simplement que vous devez être désolé pour le
passé. Être désolé ne suffit pas; tu dois te repentir. Cela signifie que vous devez tourner le dos aux péchés.

Troisièmement, vous devez recevoir Jésus-Christ en tant que Sauveur et Seigneur. "Mais à tous ceux qui l'ont reçu, il leur a donné le
pouvoir de devenir enfants de Dieu, même pour ceux qui croient en son nom" (Jean 1:12). Cela signifie que vous acceptez l'offre d'amour, de
miséricorde et de pardon de Dieu. Cela signifie que vous acceptez Jésus-Christ comme votre seul Seigneur et votre seul Sauveur. Cela
signifie que vous cessez de lutter et d'essayer de vous sauver. Vous Lui faites entièrement confiance, sans réserve, comme votre Seigneur et
Sauveur.

Quatrièmement , vous devez confesser Christ publiquement. Jésus a dit: "Celui qui me confessera devant les hommes, je le confesserai
aussi devant mon Père qui est aux cieux" (Matthieu 10:32). Cette confession entraîne l'idée d'une vie si vécue devant vos semblables qu'ils
verront une différence. Cela signifie aussi que vous reconnaissez de votre bouche le Seigneur Jésus. "Si tu confesses de ta bouche le Seigneur
Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé" (Romains 10: 9). Il est extrêmement important que
lorsque vous recevez le Christ, vous en parlez à quelqu'un d'autre le plus tôt possible. Cela vous donne la force et le courage de témoigner.

Il est important que vous preniez votre décision et votre engagement envers Christ maintenant. "Maintenant est le temps accepté ...
maintenant c'est le jour du salut" (2 Co 6: 2). Si vous êtes disposés à vous repentir de vos péchés et à recevoir Jésus-Christ comme votre

Page 160

Sauveur, vous pouvez le faire maintenant. En ce moment, vous pouvez incliner la tête ou vous mettre à genoux et dire cette petite prière que
j'ai utilisée avec des milliers de personnes sur tous les continents:

O Dieu, je reconnais que j'ai péché contre Toi. Je suis désolé pour mes péchés. Je suis prêt à me détourner de mes péchés. Je reçois
ouvertement et je reconnais Jésus-Christ comme mon Sauveur. Je le confesse en tant que Seigneur. A partir de maintenant, je veux vivre pour
Lui et le servir. Au nom de Jésus, Amen.

Si vous êtes disposé à prendre cette décision, si vous avez reçu au mieux de votre connaissance Jésus Christ, le Fils de Dieu, comme votre
propre Sauveur, alors selon les déclarations précédentes de l'Ecriture, vous êtes devenu un enfant de Dieu en qui Jésus-Christ habite. Au
total, trop de gens font l'erreur de mesurer la certitude de leur salut par leurs sentiments. Ne faites pas cette grave erreur. Crois Dieu. Prenez-
le à sa parole.

La dynamique du nouvel homme

Au troisième siècle, Cyprien, évêque de Carthage, écrivait à son ami Donatus: «C'est un mauvais monde, Donatus, un monde incroyablement
mauvais, mais j'ai découvert au milieu d'eux un peuple tranquille et saint qui a appris Ils ont trouvé une joie mille fois meilleure que tous les
plaisirs de notre vie pécheresse, ils sont méprisés et persécutés, mais ils ne s'en soucient pas, ils sont les maîtres de leur âme, ils ont vaincu le
monde. Donatus sont chrétiens ... et je suis l'un d'eux.

Si vous vous êtes repenti de vos péchés et avez reçu Christ comme Sauveur, vous aussi, vous êtes l'un d'entre eux.

Pardonné et justifié

Au moment où vous avez été converti en Christ, plusieurs choses dramatiques se sont produites, que vous en soyez conscient ou
non. Premièrement, votre péché a été pardonné . "En qui nous avons la rédemption, par son sang, même le pardon des péchés" (Colossiens
1:14). «Vos péchés vous sont pardonnés pour l'amour de son nom: (1 Jean 2:12) .Tout au long du Nouveau Testament, on nous dit que celui
qui reçoit Christ comme Sauveur reçoit aussi immédiatement, comme un don de Dieu, le pardon du péché. La Bible dit: "Aussi loin que
l'orient vient de l'occident, il a éloigné de nous nos transgressions" (Psaume 103: 12) La seule raison pour laquelle nos péchés peuvent être
pardonnés est, bien sûr, parce que Jésus-Christ

Page 162

payé la pénalité complète pour nos péchés sur la croix. Il a été "livré pour nos offenses" (Romains 4:25). Cependant, le pardon de Dieu va
beaucoup plus loin que le pardon du péché. Dieu ne pardonne pas seulement, il justifie. Cela signifie que l'homme est réellement sans
culpabilité aux yeux de Dieu. Comme quelqu'un a dit: "Je suis justifié, et c'est juste-comme-si-je-n'ai jamais péché." Ma secrétaire utilise
souvent un lien effaçable, un papier traité chimiquement à partir duquel les erreurs peuvent être effacées sans défaut. Dieu traite nos cœurs
avec la chimie de sa grâce et efface les erreurs afin que nous soyons sans tache et sans défaut à ses yeux.

Toute personne qui met sa confiance en Jésus-Christ est innocente devant Dieu. Il est débarrassé de toutes les charges. Ce n'est pas une
question de sentiment; c'est un fait. Vous pouvez appliquer Galates 2:16 à vous-même: "Sachant que l'homme n'est pas justifié par les œuvres
de la loi, mais par la foi en Jésus-Christ." La justification et le pardon sont les dons gratuits de Dieu. Ils ne comportent absolument aucun
mérite de la part de l'homme; tout est de Dieu. Ils sont Sa faveur imméritée. Le pardon et la justification nous sont transmis par la foi.

En ces jours de complexes de culpabilité, peut-être le mot le plus glorieux dans la langue anglaise est "pardon".

Un homme purgeant une peine d'emprisonnement à perpétuité pour meurtre s'est évadé du pénitencier d'État de l'Oklahoma. Le gardien a
offert au fugitif 1500 dollars pour se présenter à la porte de la prison, mais il y avait une prise à l'offre. La récompense devait être gagnée et
sauvée par le prisonnier évadé à travers son travail dans la prison. "S'il vient, nous verrons qu'il ne s'en sortira plus", a déclaré le
directeur. "La justice doit prévaloir".

Quelle différence est l'offre que Dieu fait à tous les fugitifs de la justice divine. Il n'y a pas de prise à son offre. «Que les méchants
abandonnent son chemin ... et qu'il retourne vers le Seigneur ... car il pardonnera abondamment» (Esaïe 55: 7). La justice civile cherche à
attraper le criminel. La justice divine a l'intention de le libérer.

Page 163

La justice a été satisfaite par la mort de Christ. Tous ceux qui se présentent à Dieu dans la foi et la repentance ne seront pas reçus comme des
fugitifs, mais comme des fils de Dieu "justifiés de toutes choses" (Actes 13: 39).

Adopté

Deuxièmement, le nouvel homme est adopté . "Pour racheter ceux qui étaient sous la loi, afin que nous puissions recevoir l'adoption des
fils" (Galates 4: 5). Au moment où nous recevons Christ comme Sauveur, nous recevons la nature divine des fils de Dieu. Nous sommes
maintenant placés dans la position d'un héritier commun avec Jésus-Christ. "Nous ayant prédestinés à l'adoption comme ses enfants"
(Ephésiens 1: 5). Nous avons maintenant tous les droits d'un fils. Toutes les choses dans le Royaume sont maintenant à nous.

Mes amis, Roy Rogers et Dale Evans, ont adopté plusieurs enfants. Une fois, je leur ai demandé s'ils donnaient les mêmes droits et
privilèges à leurs enfants adoptés qu'à leurs vrais enfants. Ils ont été choqués par ma question et ont dit: «Bien sûr, nous le faisons, ils sont à
nous autant que ceux qui nous sont nés, ils ont tous les droits et privilèges de notre propre chair et de notre sang. Nous aussi, nous avons été
adoptés dans la famille de Dieu, avec tous les droits et privilèges de la filiation.

Le Saint-Esprit

Troisièmement, l'homme nouveau est habité par l'Esprit de Dieu. Avant de monter au Ciel, Jésus-Christ a dit: "Je prierai le Père, et il vous
donnera un autre Consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, même l'Esprit de vérité ... vous le connaissez, car il habite avec
toi,

Page 164

et sera en vous "(Jean 14:16, 17) Pendant sa vie sur terre, la présence de Christ ne pouvait être vécue que par un petit groupe d'hommes à un
moment donné, mais Christ habite par l'Esprit dans le cœur de tous ceux qui L'Apôtre Paul a écrit aux Romains: "Mais vous n'êtes pas dans
la chair, mais dans l'Esprit, si l'Esprit de Dieu habite en vous" (Romains 8: 9). Corinthiens: "Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de
Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous?" (1 Corinthiens 3:16).

Le Saint-Esprit est donné à chaque croyant - pas pour un temps limité mais pour toujours. S'il devait nous quitter un moment, nous serions
dans une situation difficile.

Avec un peu de mépris et de mépris, une dame dit à un ecclésiastique à qui elle avait prêté l'oreille: «Vous n'êtes pas au courant de l'esprit
du siècle. Le ministre a répondu: «Vous avez raison, je ne suis pas au courant de l'esprit de l'époque, mais j'ai en moi le Saint-Esprit de cet
âge.

Walter Knight raconte l'histoire d'un petit garçon qui a récemment reçu Christ. "Papa, comment puis-je croire au Saint-Esprit quand je ne
l'ai jamais vu?" demanda Jim. "Je vais vous montrer comment", a déclaré son père, qui était un électricien. Plus tard, Jim est allé avec son
père à la centrale électrique où on lui a montré les générateurs. «C'est de là que vient le pouvoir de chauffer notre poêle et de nous éclairer,
nous ne pouvons pas voir la puissance, mais c'est dans cette machine et dans les lignes électriques», a déclaré le père.

"Je crois en l'électricité", a déclaré Jim.


«Bien sûr, vous le faites,» a dit son père, «mais vous n'y croyez pas parce que vous le voyez, vous y croyez parce que vous voyez ce qu'il
peut faire.» De même, vous pouvez croire au Saint-Esprit parce que vous voyez ce que Il fait dans la vie des gens quand ils sont soumis à
Christ et possèdent son pouvoir. "

Ainsi, par la foi, vous acceptez le fait que vous êtes habité par l'Esprit de Dieu. Il est là pour vous donner un pouvoir spécial pour

Page 165

travaille pour le Christ. Il est là pour vous donner la force dans le moment de la tentation. Il est là pour produire le fruit surnaturel de l'Esprit,
tel que «l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bonté, la foi, la douceur et la tempérance» (Galates 5:22, 23). Il est là pour vous
guider sur tous les terrains difficiles que vous devez traverser en tant que chrétien.

Parfois, quand je vais en Europe pour prêcher, j'aime aller en mer, et j'apprécie les cinq jours sur le bateau. Au cours d'un de mes voyages,
le capitaine Anderson des États-Unis m'a emmené voir le gyroscope du navire. Il a déclaré: "Lorsque la mer est agitée, le gyroscope aide à
maintenir le bateau sur une même quille, même si les vagues peuvent atteindre des proportions énormes, le gyroscope aide à stabiliser le
vaisseau et à maintenir un haut degré d'équilibre." En écoutant, j'ai pensé à quel point le gyroscope est le Saint-Esprit. Laissez les tempêtes de
la vie se briser sur nos têtes. Laisse l'ennemi Satan entrer comme un déluge. Laissez les vagues de tristesse, de souffrance, de tentation et
d'épreuve se déchaîner sur nous. Nos âmes seront maintenues sur une même quille et dans une paix parfaite lorsque le Saint-Esprit habite
dans nos coeurs.

Force pour résister à la tentation

Quatrièmement, le nouvel homme a la possibilité de triompher de la tentation et du péché: «Aucune tentation n'est survenue sur vous, mais
sur ce qui est commun à l'homme, mais Dieu est fidèle, qui ne vous permettra pas d'être tenté au-delà de vos capacités. Avec la tentation, il
vous procurera aussi un moyen d'échapper, afin que vous puissiez l'endurer »(1 Corinthiens 10:13).

La Bible enseigne que l'homme nouveau doit "abhorrer ce qui est mal" (Romains 12: 9) et "se dépouiller de la conversation précédente
avec le vieil homme, qui est corrompu selon les convoitises trompeuses" (Éphésiens 4:22). ). Il nous est également dit de "ne faire aucune
provision pour la chair, pour satisfaire ses désirs" (Romains 13:14).

Page 166

Cependant, le grand problème est Comment le faisons-nous? Où obtenons-nous une telle capacité et une telle force?

Cette nouvelle capacité et cette nouvelle force viennent du Saint-Esprit, qui vit dans chaque vrai croyant. Ce n'est pas le résultat de notre
propre lutte contre la tentation. C'est la vie de Dieu en nous. Il vit dans nos coeurs pour nous aider à résister au péché. C'est notre travail de
croire et de céder à Lui. La vie chrétienne à partir de ce point doit être vécue à travers l'activité de la foi. La foi est le bouclier de notre
défense contre Satan (Ephésiens 6:16) et cette foi nous permet de vaincre le monde pervers qui nous entoure (1 Jean 5: 4).

La Bible nous enseigne qu'en tant que chrétiens, nous pouvons devenir "plus que des conquérants" (Romains 8:37). La force pour notre
conquête et notre victoire est continuellement tirée du Christ. La Bible n'enseigne pas que le péché est complètement éradiqué du chrétien
dans cette vie, mais elle enseigne que le péché ne régnera plus sur vous. La force et la puissance du péché ont été brisées. Le chrétien a
maintenant des ressources disponibles pour vivre au-delà de ce monde. La Bible enseigne que quiconque est né de Dieu ne pratique pas le
péché (1 Jean 3 : 6-9). C'est comme la petite fille qui a dit que lorsque le diable est venu frapper avec une tentation, elle vient d'envoyer Jésus
à la porte.

Ainsi, en Jésus-Christ, le nouvel homme est en fait un homme nouveau. Qu'est-ce que cela signifie d'être une nouvelle créature ou une
nouvelle personne? Qu'il soit dit tout de suite que le nouvel homme n'est pas le vieillard amélioré ou transformé. Il n'est même pas le vieil
homme réformé ou remodelé, car Dieu ne fait pas le nouveau de l'ancien ni ne met du vin nouveau dans de vieilles bouteilles. Le nouvel
homme est le Christ formé en nous. Comme dans la création, nous avons été créés à l'image de Dieu. Dans la nouvelle création, nous
sommes recréés à l'image du Christ. Paul a dit: "Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être conformes à l'image de son
Fils" (Romains 8:29). Ce nouvel homme n'est pas le produit de

Page 167

changement psychologique. Selon le psychiatre Ernest White, la conversion chrétienne "a des résultats permanents dans les profondeurs de la
personnalité et met l'homme en avant sur la voie de la sainteté." Le traitement psychologique peut réorganiser le schéma mental et
émotionnel, mais il n'introduit pas de nouveau pouvoir dans la vie. "

Le nouvel homme est en réalité Christ dans le cœur, et Christ dans le cœur signifie qu'il est au centre de notre être. L'utilisation biblique du
mot "coeur" symbolise tout le domaine des affections. Dans ce domaine, le Christ vient transformer nos affections, avec pour résultat que les
choses pour lesquelles nous avions autrefois de l'affection passent, et les choses pour lesquelles nous avons maintenant de l'affection sont
nouvelles et de Dieu. Si le Christ habite dans le cœur, cela signifie qu'Il habite aussi dans l'esprit avec sa fonction variée de pensée et
d'autodétermination. Dans le processus de changement en une nouvelle créature lorsque le Christ habite le cœur, la personnalité humaine
n'est ni absorbée ni détruite. Au contraire, il est enrichi et renforcé par cette union avec le Christ.

Le nouvel homme n'est pas parfait


Il y a un problème auquel les chrétiens font face immédiatement après la conversion. Certaines personnes ont l'idée qu'elles deviennent
parfaites tout de suite, et ensuite elles se trouvent tentées, en conflit, et même parfois cédant à la tentation. Beaucoup d'entre eux sont remplis
de confusion, de frustration et de découragement. Ils disent que la vie chrétienne n'est pas ce qu'ils pensaient qu'elle allait être. La Bible
enseigne que nous pouvons devenir matures, mais cela ne veut pas dire que nous sommes toujours parfaits. Ernest F. Kevan dit: "Le chrétien
parfait est celui qui, ayant le sens de son propre échec à atteindre, est pressé d'aller vers le but" (Philippiens 3:14). 1

Page 168

La Bible enseigne: "Car la chair convoite contre l'Esprit, et l'Esprit contre la chair: et ils sont contraires l'un à l'autre: ainsi vous ne pouvez
pas faire les choses que vous voulez" (Galates 5:17). Il enseigne qu'il y a un conflit spirituel dans le cœur de tout vrai croyant. Il est vrai que
le chrétien possède une nature nouvelle, mais la vieille nature est toujours là. Il nous appartient maintenant, jour après jour, de céder au règne
et au contrôle de la nouvelle nature dominée par le Christ. Parce que nous sommes une nouvelle création pour laquelle toutes les choses
anciennes sont passées et toutes choses sont devenues nouvelles, nous ne pratiquons plus le péché.

Nous pouvons tomber dans le péché, mais nous le détestons. La nouvelle nature ne commet aucun péché, mais quand les péchés chrétiens,
c'est parce que la vieille nature a été cédée pour un moment. Et quand le chrétien pèche, il est misérable jusqu'à ce que le péché soit confessé
et que la communion avec Dieu soit rétablie. C'est la différence entre le croyant et l'incroyant. L'incroyant fait du péché une pratique, et le
croyant ne pratique pas le péché. Il a horreur de cela et plutôt que de vivre dans l'ancien état de non-droit, il cherche à se conformer aux
commandements de Dieu. Ainsi Paul dit: "Qui ne marchent pas selon la chair, mais selon l'Esprit" (Romains 8: 4). Cela signifie que nous
devons être soumis à la nouvelle nature, au Saint-Esprit qui nous habite. "N'offrissez pas les parties de votre corps au péché, comme
instruments de la méchanceté, mais plutôt offrez-vous à Dieu, comme ceux qui ont été amenés de la mort à la vie; et offre-lui les parties de
ton corps comme instruments de justice »(Romains 6:13).

Nouvelles normes

Nous devons constamment nourrir la nouvelle nature sur la Parole de Dieu, et nous devons affamer la vieille nature, qui aspire le monde et la
chair. Il nous est dit de "ne faire aucune provision pour la chair" (Romains 13:14). On nous dit de "présenter à vos corps un sacrifice vivant,
saint, agréable à Dieu" (Romains 12: 1).

Page 169

A partir de maintenant, nos choix sont faits à partir d'une nouvelle perspective et d'une nouvelle dimension. Lorsque nous vivons tous les
privilèges et pouvoirs de notre nouvelle vie en Christ, le péché perd le contrôle de ces choix et dispositions. Le chrétien est sous la
domination du Christ et vit par conséquent selon de nouvelles normes avec un nouveau pouvoir.

A Londres, en Angleterre, un alcoolique a été confié à un psychiatre qui a rapidement abandonné parce que l'alcoolique ne s'améliorait
pas. Lors de nos réunions à l'aréna Harringay, l'alcoolique a été invité à y assister. Il a écouté avec émerveillement les messages de
l'Evangile. "Peut-être qu'il y a de l'espoir pour moi", pensa-t-il. Une nuit, quand l'invitation a été donnée, il est allé de l'avant avec plusieurs
autres. Il a été converti, et un nouveau pouvoir est entré dans sa vie. Cette nuit, avant de s'endormir, il atteignit comme d'habitude la bouteille
d'alcool toute proche; mais quelque chose - ou plutôt, Quelqu'un- retenu sa main. Sortant du lit, il prit la bouteille et la vida dans
l'égout. Quand il se réveilla le matin, par habitude, il atteignit de nouveau son habituel braconnier du matin. Ce n'était pas là, mais il n'y avait
aucun sens de la déception.

L'homme a appelé son psychiatre et a dit: «Vous avez perdu un patient, Christ m'a sauvé de boire, je suis maintenant un homme
nouveau. Le psychiatre a dit: «Ça me va, peut-être que je peux trouver de l'aide là où vous l'avez trouvée, je ne suis pas alcoolique, mais j'ai
mes propres besoins et mes propres problèmes. Le psychiatre commença aussi à assister aux réunions, et lui aussi accepta le Christ comme
son Sauveur.

Un an plus tard, dans le hall d'un hôtel londonien à la mode, le psychiatre et l'ancien alcoolique ont témoigné du pouvoir salvateur de Jésus-
Christ. Christ les avait gardés tous les deux.

Page 170

Être une nouvelle créature en Christ ne signifie pas qu'il y a eu un changement dans les éléments de personnalité de la personne. Cela
signifie qu'un nouveau principe de vie a été introduit au centre de son être, le cœur, dirigeant la volonté vers de nouveaux motifs, de
nouvelles conduites et de nouveaux idéaux.

Il arrive souvent, comme le dit le Dr White, qu'après la conversion, les goûts d'un homme se modifient complètement, non par un effort
conscient de volonté ou de choix, mais par le changement qui s'est produit au niveau le plus profond. Le chrétien ne veut plus faire certaines
choses qu'il voulait faire auparavant, et il développe une envie de faire des choses qu'il aurait auparavant évitées. Parfois, ce changement
survient soudainement de façon cyclique, comme lorsqu'un alcoolique renonce à boire ou qu'un potin cesse de commérer. Dans d'autres cas,
il s'agit d'un changement progressif qui imprègne toute la vie et toute la perspective, transformant de plus en plus l'individu à la ressemblance
du Christ.

Nouvelle orientation
La raison pour laquelle nous, en tant que nouvelles créatures, faisons l'expérience de la disparition des vieilles choses et du commencement
des choses nouvelles est quintuplée. D'abord, le nouvel homme a une nouvelle orientation. Avant la conversion, il était orienté vers le monde
et ses activités profanes matérialistes. Maintenant, il est orienté vers Jésus-Christ avec les idéaux supérieurs de la vie chrétienne.

Nouvelle motivation

Deuxièmement, le nouvel homme a une nouvelle motivation. Avant la conversion, les motifs de la vie étaient centrés sur ses volontés et ses
appétits. Il voulait ce qu'il voulait faire, obtenir et être.

Page 171

C'était parfois bon et parfois mauvais, mais c'était généralement loin de Dieu. Maintenant, sa motivation est la volonté de Dieu. C'est le motif
de vie le plus élevé possible, et tant que nous sommes inspirés et activés par cette motivation, nous agissons dans le caractère des nouvelles
créatures que nous sommes.

Nouvelle direction

Troisièmement, le nouvel homme a une nouvelle direction. Avant la conversion, la direction de la vie était loin de Dieu. C'était facile pour
lui de faire le mal. C'était naturel pour lui de pécher. Maintenant, sa vie prend une nouvelle direction. "Nous vivions tous parmi eux en même
temps, satisfaisant les désirs de notre nature pécheresse et suivant ses désirs et ses pensées, comme les autres, nous étions par nature des
objets de colère, mais à cause de son grand amour pour nous, Dieu, qui est riche en miséricorde, il nous a rendus vivants avec Christ même
quand nous étions morts dans les transgressions - c'est par la grâce que vous avez été sauvés "(Ephésiens 2: 3-5).

Nous allons maintenant dans le sens de la volonté de Dieu. Des émotions nouvelles et différentes inondent nos coeurs. Nous trouvons les
pratiques pécheresses peu attrayantes et même odieuses. Nous évoluons dans le sens de la justice et de la piété. Nous pensons les pensées de
Dieu après Lui. Nous évoluons avec l'esprit du Christ, et nous sommes libérés des asservissements de l'esprit naturel. Nous sommes libérés
de l'envie et des ressentiments, et devenons plus aimables et aimables qu'Il l'était.

Nouvelle croissance

Quatrièmement, le nouvel homme connaîtra une nouvelle croissance spirituellement et moralement . On peut imiter la vie chrétienne par
l'effort religieux, mais on peut toujours détecter une fleur artificielle. Il y a une différence entre une croissance spirituellement naturelle du
principe chrétien et une copie morale de celui-ci. L'un est la croissance; l'autre accrétion.

Page 172

Jésus a dit: "Considérez comment les lys se développent" (Luc 12:27). Comment grandissent-ils? Ils grandissent organiquement et
spontanément, automatiquement, sans essayer ni se débattre ou se frotter, tout comme nous grandissons physiquement sans effort conscient.

Un de mes fils a dit une fois: «Je vais être grand comme papa», et il s'est allongé. Mais son effort ne le rendait pas un peu plus grand.

The moment you receive Christ you start out as a spiritual baby. "As newborn babes, desire the sincere milk of the word, that you may
grow up in your salvation" (1 Peter 2:2). A child may be born into a wealthy home and thus become the possessor of good parents, brothers
and sisters, houses and lands; but at the time of his birth, the main point is not that he be informed of all these wonderful things. There are
other important matters that must be taken care of first. He must be fed because he has been born into a world of many enemies. In the
hospital room he is handled with sterilized gloves and kept from outsiders, so that he will not fall victim to any of the myriads of germs
waiting to attack.

Un ami européen s'est converti au Christ en lisant Peace With God. Là, il a appris que le croyant est une nouvelle création, que les vieilles
choses ont disparu et que toutes choses sont devenues nouvelles (2 Cor 5: 7). Il a dit: "Si tel est le cas, je ne ferai aucun effort pour réformer
ou faire le bien, de peur que je ne me change moi-même." Je testerai cette promesse de Dieu pour voir quel changement il fait en moi. " Il
décida seulement de nourrir le «nouvel homme» en lisant sa Bible, en priant et en allant à l'église. La transformation en lui est venue, non par
ses efforts personnels, mais par la puissance du Saint-Esprit intérieur.

Tu es devenu un enfant de Dieu. Vous êtes né dans sa famille en tant que bébé. C'est un moment stratégique dans votre vie,

Page 173

et il y a deux ou trois choses qui aideront à vous fortifier pour la bataille à venir et à vous protéger des ruses de Satan, l'ennemi de votre âme.

1. Il est important que vous construisiez votre âme en lisant les Ecritures . Si vous n'avez pas de Bible, prenez-en une aussi vite que
possible et commencez à lire le Nouveau Testament. "Comment un jeune homme purifiera-t-il son chemin, en prenant garde selon ta parole"
(Psaume 119: 9). «J'ai caché ma parole dans mon cœur, afin que je ne pèche pas contre toi» (Psaume 119: 11). Je vous mets au défi de lire et
de mémoriser des parties de la Parole de Dieu.
Satan fera tout ce qui est en son pouvoir pour vous empêcher de lire la Bible et de vous vaincre dans votre nouvelle vie chrétienne. Dans le
passé vous n'avez peut-être pas été attaqué vicieusement par Satan, mais maintenant il vous a vu faire le pas qui le met en colère plus que tout
autre. Vous l'avez renoncé et rejoint les rangs de ceux qui croient au Fils de Dieu. Vous n'êtes plus la propriété de Satan; vous appartenez à
Celui qui a acheté et payé pour vous avec un prix - le prix de son sang sur la croix. Vous pouvez être sûr que Satan essaiera de vous
déranger. Ses attaques prennent de nombreuses formes, et vous ne pouvez les surmonter que lorsque vous utilisez l'arme que Dieu a
fournie. "Prenez ... l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu" (Éphésiens 6:17). Non seulement la Parole de Dieu est une épée offensive;

Par conséquent, il est d'une importance vitale pour vous d'étudier les Écritures. Quand le Christ dans le désert a été tenté trois fois par le
diable, Il a rencontré chaque tentation avec les Écritures, combien plus vous avez besoin de cette puissante arme.

2. Il est important que vous appreniez à prier . Jésus a dit: "Les hommes doivent toujours prier" (Luc 18: 1). Il a dit encore: "Jusqu'ici

Page 174

tu n'as rien demandé en mon nom, demande et tu recevras, afin que ta joie soit complète »(Jean 16:24) L'apôtre Paul est allé jusqu'à dire:«
Prie sans cesse »(1 Th 5: 17) Depuis que vous avez pris votre décision pour le Christ, vous pouvez maintenant vous adresser à Dieu comme
Père: au début, vous ne pourrez pas prier très couramment, mais il est important que vous commenciez immédiatement.La première prière
que vous priez peut être quelque chose comme ceci: "O Père, merci d'avoir sauvé mon âme. Je t'aime. Au nom du Christ, Amen. "Cela peut
être aussi simple que cela, mais vous verrez bientôt que vous prierez à propos de tout et que bientôt vos prières seront constamment dans
votre subconscient, lorsque vous commencerez à" prier sans cesse ".

George Washington Carver se levait tous les matins à quatre heures pour prier. Commentant les bénédictions de ces premières heures du
matin, il a dit: «Je n'ai jamais eu une compréhension aussi aiguë de ce que Dieu veut faire de moi, que ces heures où les autres dorment
encore. Son plan. "

3. Il est important que vous ayez une communion avec d'autres chrétiens . Dieu n'a pas l'intention de vivre la vie chrétienne seul. Vous
devez être dans la communauté d'une église. "Ne pas abandonner notre rassemblement" (Hébreux 10:25). Si vous séparez un charbon vivant
des autres, il va bientôt s'éteindre. Cependant, si vous mettez un charbon actif avec d'autres charbons vivants, ce sera une lueur qui durera des
heures. Il se peut qu'il y ait dans votre communauté un cours biblique ou un groupe de prière dont vous ne sachiez rien. Vous pouvez bientôt
trouver votre chemin dans toutes sortes de communion chrétienne qui vous donnera de nouvelles amitiés et renforcera votre foi.

Vous êtes maintenant membre d'une confrérie mondiale qui couvre toutes les barrières nationales, raciales et linguistiques. J'ai parcouru les
sentiers de la jungle en Afrique où j'ai rencontré d'autres chrétiens; et immédiatement nous étions frères même si nous étions séparés par la
langue, la race et la culture. Un de

Page 175

Les grandes joies de ma vie ont été de voyager autour du monde et de rencontrer des milliers de chrétiens dans tous les pays. Une fois quand
j'étais en Russie, j'ai assisté au cirque de Moscou. La Russie est un endroit où je ne serais reconnu par personne - du moins je le
pensais. Pendant que nous étions assis à regarder le cirque, un monsieur très distingué est venu et s'est assis à côté de moi pendant un
moment. Il a dit: "N'êtes-vous pas Billy Graham, l'évangéliste américain?" Avec un regard de surprise sur mon visage, je lui ai dit que
j'étais. Puis il a déclaré: "Je suis un fonctionnaire du gouvernement hongrois qui visite Moscou pour affaires, je voulais que vous sachiez que
je crois en notre Seigneur Jésus-Christ." C'était tout. Vous pouvez imaginer la joie qui a jailli dans mon cœur pour trouver un frère en Christ
à Moscou! J'ai trouvé que Dieu a son propre peuple partout. Comme il y avait des saints dans la maison de César,

Nouvelle préoccupation sociale

Cinquièmement, le nouvel homme devrait avoir une nouvelle préoccupation sociale . Cela aura une incidence sur vos relations familiales,
vos relations d'affaires, votre attitude envers votre travail et votre attitude envers votre voisin.

Toute la différence entre le chrétien et le moraliste se trouve ici. Le chrétien travaille du centre, le moraliste de la circonférence. L'un est un
organisme au centre duquel se trouve un germe vivant planté par le Dieu vivant. L'autre est en cristal, très beau peut-être, mais seulement un
cristal. Il manque le principe vital de la croissance.

Vous comprendrez que Dieu s'intéresse aux grands problèmes sociaux de notre époque, tels que l'immoralité, la misère, les problèmes
raciaux et le crime. L'apôtre Jacques a dit: "La foi sans les œuvres est morte" (Jacques 2:20). Nos bonnes œuvres témoignent que nous avons
reçu le Christ. Nous devons visiter les malades, visiter le

Page 176

prisonniers, pour donner l'amitié aux solitaires, et pour essayer de rassembler à nouveau ceux qui sont séparés. Nous essaierons de diriger les
vies gaspillées vers de nouvelles valeurs. Nous ferons tout notre possible pour montrer de la gentillesse, de la courtoisie et de l'amour envers
les personnes d'une autre race. Nous serons prêts à souffrir, à être persécutés, à prendre l'abus et le ridicule d'un monde hostile, qui ne
comprend pas nos motivations.

C'est une expérience exaltante de vivre la nouvelle vie avec Christ en moi, me permettant de la vivre. Alors qu'un homme chevauchait dans
sa Ford, quelque chose s'est mal passé. Il est sorti et a regardé le moteur, mais il ne pouvait rien trouver de mal. Alors qu'il se tenait là, une
autre voiture est apparue et il l'a fait signe de demander de l'aide. Sur une toute nouvelle Lincoln a marché un grand homme amical qui a
demandé: "Eh bien, quel est le problème?" "Je ne peux pas faire bouger cette Ford", était la réponse. L'étranger a fait quelques ajustements
sous le capot et a ensuite dit: "Maintenant, démarrez la voiture." Quand le moteur a démarré, son propriétaire reconnaissant s'est présenté et a
dit: "Comment vous appelez-vous, monsieur?" "Mon nom", a répondu l'étranger, "est Henry Ford."

Celui qui a fait la Ford a su le faire fonctionner. Dieu vous a créés, vous et moi, et Lui seul sait comment gérer votre vie et la mienne. Nous
pourrions faire une ruine complète de nos vies sans Christ. Quand il est aux commandes, tout va bien. Sans Lui, nous ne pouvons rien faire.

__________

1. Ernest F. Kevan, Salut (Grand Rapids, Mich., Baker Book House, 1963.

Implication sociale du nouvel homme

Même une étude occasionnelle de la vie de Jésus révèle qu'il était intéressé par la réponse de l'homme aux problèmes sociaux auxquels il est
confronté. Depuis que Jésus-Christ a marché sur la terre, la pensée du monde concernant les questions sociales a radicalement changé. Grâce
à Lui, le monde a été témoin d'une nouvelle révérence pour la vie humaine et a appris quelque chose de la dignité et de la valeur de
l'homme. Trois hommes sur cinq que Paul passait dans les rues de Rome étaient des esclaves. C'était l'affirmation de Christ que chaque
individu a une valeur incommensurable aux yeux de Dieu, et c'est ce message qui a finalement aidé à libérer les esclaves. il a dit: "De
combien plus de valeur est un homme qu'un mouton?" (Matthieu 12:12). C'est Jésus qui nous a enseigné que chaque homme est un enfant
potentiel de Dieu. Quand Il vivait sur la terre, personne n'était Son animal spécial, que ce soit à cause de la richesse ou de la pauvreté. Le
rang et la distinction sociale ne signifiaient rien pour Lui. C'était pour l'homme comme homme que le Christ se souciait. En prenant notre
nature humaine sur Lui, Il nous a montré ce que nous pourrions devenir, ce que Dieu voulait que nous soyons.

À cause de Jésus, la femme a été élevée à sa position actuelle. Dans une grande partie de la littérature ancienne, la femme était considérée
comme un peu plus qu'un animal. Voici un extrait des Lois de Manu: «Les femmes doivent être gardées jour et nuit par les hommes de la
famille, elles ne sont jamais propres à l'indépendance, aussi impures que le mensonge lui-même. La venue de Jésus a changé tout cela. Il a
élevé la féminité pour toujours quand il est né de Marie. La chanson de Mary, "Le Magnificat", est la charte de la liberté de la
femme. Certains de ses

Page 178

les disciples les plus fidèles étaient des femmes, et il les a inclus parmi ses amis les plus proches, tels que Mary Magdalene, Mary, et Martha.

La venue de Jésus-Christ a changé la conduite d'une grande partie du monde. Les chrétiens ont donné leur vie pour aider leurs voisins, pour
soulager la pauvreté, pour prendre soin des malades. Beaucoup d'hôpitaux, d'orphelinats, d'institutions pour les pauvres et d'asiles ont leur
origine en Lui. La conscience sociale de l'homme a été approfondie par la venue de Jésus. L'histoire de l'Église chrétienne à travers les
siècles, avec ses triomphes et ses échecs, indique que le Christ a sensibilisé la vie du monde. Il a pointé l'homme dans une nouvelle direction.

Pourquoi alors le monde est-il si désespéré? La réponse est parce que cela ne viendra pas à Jésus-Christ qu'il puisse avoir la vie. Le monde
l'a rejeté. Certes, une partie de sa conscience est toujours avec Jésus, mais pas sa conduite. Christ ne peut sauver le monde que s'il vit dans le
cœur des hommes et des femmes. Nous parlons de la mise en place d'un ordre chrétien de la société par la législation et l'ingénierie sociale,
comme si nous pouvions l'abattre du ciel, si seulement nous travaillions assez dur. Le Royaume de Dieu ne viendra jamais de cette façon. Si
la race humaine devait soudainement se tourner vers Christ, nous aurions immédiatement la possibilité d'un nouvel ordre chrétien. Nous
pourrions aborder nos problèmes dans le cadre de la compréhension chrétienne et de la fraternité. Pour être sûr, les problèmes resteraient,

Jésus a marché parmi les gens. Il n'avait pas peur d'entrer en contact avec eux - le meilleur et le pire, le malade et le bien, le haut et le
bas. "Un lépreux vint vers lui, le suppliant, et s'agenouillant vers lui ... et Jésus, ému de compassion, étendit la main et le toucha" (Marc 1:40,
41). Le plus sale, le plus solitaire, le

Page 179

La personne la plus délaissée dans ce monde était le lépreux. Imaginez ce que cela a dû signifier pour Jésus-Christ de tendre la main et de le
toucher dans l'amour et la compassion. Probablement aucune main humaine ne l'avait touché depuis que sa maladie est devenue évidente.

Tout homme qui se soucie suffisamment de vouloir bénir la vie des gens doit d'une manière ou d'une autre «s'asseoir là où ils sont
assis». Wilfred Grenfell est devenu l'ange du Labrador parce qu'il y est allé vivre avec les gens. David Brainerd a vécu avec les Indiens dans
l'Amérique coloniale. William Booth a vécu dans l'East End de Londres. William Seagrave est devenu le fameux "chirurgien birman" parce
qu'il a vécu toute sa vie, malade ou bien, dans un village de Birmanie. Il a refusé de retourner chez lui, qu'il aimait, de peur de mourir de
maladie ou d'accident loin du peuple de Birmanie; et c'est là qu'il est mort le 28 mars 1965, dans un petit village à quelques kilomètres de la
frontière de la Chine communiste.

If we are going to touch the people of our communities, we too must know their sorrows, feel for them in their temptations, stand with
them in their heartbreaks. Jesus Christ entered into the arena of our troubles, and He wept with them that wept and rejoiced with them that
rejoiced.
C'est la raison pour laquelle j'ai un tel intérêt pour ceux qui travaillent dans les «églises du centre-ville». C'est probablement le ministère le
plus frustrant en Amérique aujourd'hui - pour faire face à des zones grouillantes de personnes vivant dans des logements insalubres, des
milliers d'entre eux au chômage. Les idées religieuses ont peu de sens pour eux. Leurs vies sont totalement désorganisées. Le pasteur du
centre-ville fait face à toutes leurs frustrations et essaie avec compassion d'entrer dans leurs problèmes. Au cours des quinze dernières
années, la ruée des membres des églises blanches vers les banlieues a provoqué un tel bouleversement religieux qu'un nouveau ministère
urbain a vu le jour. Des projets urbains religieux voient le jour dans tout le pays. Pour capter l'attention de l'évolution, orientée vers la
télévision

Page 180

citadin vivant dans un immeuble d'habitation nécessite de nouvelles techniques audacieuses d'évangélisation et de leadership chrétien.

La mission de l'Église

Pourtant, c'est là que la tension dans l'église devient aiguë. Quelle est la mission première de l'église? Est-il rédempteur ou social - ou les
deux? Certains soutiennent que même l'évangélisation devrait être réinterprétée dans le sens de l'ingénierie sociale et de la pression
politique. Nous assistons aujourd'hui à la plus grande emphase sur les organisations ecclésiastiques, les résolutions, les déclarations, le
lobbying et même la loi elle-même pour mettre en place et faire respecter les changements sociaux envisagés par les dirigeants d'église
comme une partie du monde où l'église dominera. Lorsque la plupart des grandes confessions protestantes ont leurs conseils annuels,
assemblées ou conventions, ils se prononcent sur des questions de désarmement, d'aide fédérale à l'éducation, de contrôle des naissances, des
Nations Unies et de nombreuses questions sociales et politiques.

Il y a ceux qui pensent toujours en termes d'action de masse. Les masses, les masses de groupe, ont des obligations, des devoirs et des
responsabilités. Ils estiment que des lois doivent être promulguées pour obliger le groupe à tenir compte de ces responsabilités et que c'est la
majeure partie de la mission chrétienne. Il y en a d'autres dans l'église qui pensent que la mission de l'église n'est pas de donner une direction
à la société. Il y a certainement un sens dans lequel l'église doit conseiller, avertir et défier en proclamant les critères absolus par lesquels
Dieu jugera l'humanité - tels que les Dix Commandements et le Sermon sur la Montagne,

Page 181

en proclamant le dessein divin de Dieu par le gouvernement dans une société déchue, et en prêchant tout le conseil de Dieu, qui implique
l'environnement de l'homme et l'être physique aussi bien que son âme. Pourtant, il y a ceux qui sont en désaccord avec cette position. Il ne
fait aucun doute que l'église risque de quitter la voie principale et de se perdre sur une route secondaire. Nous avons essayé de résoudre tous
les maux de la société comme si la société était composée d'hommes régénérés à qui nous avions l'obligation de parler avec des conseils
chrétiens. Nous commençons à réaliser que, si la loi doit garantir les droits de l'homme et restreindre ceux qui violent ces droits, chaque fois
que les hommes manquent de sympathie pour la loi, ils ne la respecteront pas longtemps même s'ils ne peuvent pas l'abroger. Ainsi, le
gouvernement peut essayer de légiférer le comportement chrétien,

Le changement des hommes est la mission première de l'église. La seule façon de changer les hommes est de les convertir à Jésus-
Christ. Alors ils auront la capacité de vivre selon le commandement chrétien pour "aimer ton prochain".

Aussi, j'ai peur que l'église essaie de parler de trop de problèmes que nous savons être faux - l'injustice raciale, le crime, le jeu, la
malhonnêteté, la pornographie. Sur ces questions, nous devons tonner comme les prophètes de Dieu. Cependant, je ne suis pas si sûr que la
corporation de l'église a le droit de prendre des décisions politiques. Je ne suis pas sûr que les dirigeants de l'église ont le droit de parler sans
consultation pour tous les membres de l'église. Il ne fait aucun doute que l'Église protestante américaine s'est dangereusement rapprochée des
élections de 1960 et de 1964 pour s'impliquer dans la politique. De nombreux corps d'église s'opposèrent ouvertement à Kennedy, et quatre
ans plus tard, de nombreux groupes d'églises passèrent des résolutions contre Goldwater.

Page 182

À la suite de l'égarement de l'église sur la voie principale de son ministère, beaucoup de ses membres sont rétifs et insatisfaits. Certains
refusent de donner plus d'argent à l'église. Beaucoup cherchent ailleurs pour la nourriture spirituelle. Un des grands chefs syndicaux de ce
pays a récemment confié à un de mes amis: «Je vais à l'église le dimanche, et tout ce que j'entends est un conseil social, et mon cœur a faim
de nourriture spirituelle. Un président des États-Unis m'a dit qu'il en avait marre d'entendre des prédicateurs donner des conseils sur les
affaires internationales alors qu'ils n'avaient pas les faits exacts. Il est parfaitement normal qu'un ecclésiastique donne son point de vue
personnel sur un sujet en tant que citoyen, mais cela devient différent lorsque l'église parle comme l'église sur tous les problèmes sociaux et
politiques qui se présentent, surtout quand le problème est réglé de toute façon n'est pas un problème moral ou spirituel. Les hommes pieux et
spirituels prennent souvent des côtés opposés.

Je suis convaincu que si l'église revenait à sa tâche principale de prêcher l'Evangile et de convertir les gens au Christ, elle aurait beaucoup
plus d'impact sur la structure sociale de la nation qu'elle ne pourrait le faire dans toute autre chose qu'elle pourrait faire.

Le ministère du Christ

Il est rapporté dans l'Evangile de Luc un incident intéressant dans le ministère de Christ: "Et quelqu'un de la compagnie lui dit: Maître,
parle à mon frère, qu'il divise l'héritage avec moi, et il lui dit: Homme, qui m'a fait juge ou diviseur sur toi, et il leur a dit: Prenez garde, et
prenez garde à la convoitise, car la vie d'un homme ne dépend pas de l'abondance de ce qu'il possède »(Luc 12: 13-15).
Page 183

Voici un cas de test. Un homme a apporté un problème économique à Jésus. En ce temps-là, si un homme avait deux fils, les biens du père
leur revenaient dans la proportion de deux tiers à l'aîné et le tiers restant dans l'autre. Dans ce cas, peut-être, le fils cadet réclamait plus que
son troisième ou peut-être que le frère aîné avait saisi plus que ses deux tiers alloués. Il est peu probable que cet homme ait fait face à une
demande injuste ou déraisonnable de la part de Jésus. Nous lui donnons donc le bénéfice du doute. Sa demande était juste. Et qu'a dit
Jésus? Il a répondu: "Homme, qui m'a fait juge ou diviseur sur vous?" Quelle réponse décevante! Voici un homme avec un problème
économique raisonnable, et il est renvoyé par le Christ.Il est probablement allé à la maison pour dire à ses amis que Jésus était pas intéressé
par les affaires sociales.

C'était un véritable problème économique, sur lequel l'église parle souvent et passe de nombreuses résolutions aujourd'hui. Le Christ a-t-il
examiné l'affaire et adopté une résolution? At-il étudié cette question économique? Non! Il répondit avec une apparente indifférence:
"Homme, qui m'a fait juge ou diviseur sur toi?" En d'autres termes, Jésus a dit qu'il n'avait pas été nommé à ce poste d'arbitre en matière
économique. Les prétentions de l'interrogateur peuvent avoir été parfaitement équitables ou ne l'ont peut-être pas été. Jésus a estimé que
c'était aux autorités de décider.

Alors Jésus se tourna vers le thème principal de son ministère et dit: "Prenez garde, et gardez-vous de la convoitise; car la vie d'un homme
ne dépend pas de l'abondance des choses qu'il possède." Ici, nous voyons Jésus refuser délibérément de s'embarrasser d'un problème
économique; Il a montré quelque chose de plus profond. Il y avait une plainte plus subtile, un problème plus profond impliqué.

Page 184

Injustices sociales

Il ne fait aucun doute qu'aujourd'hui nous voyons l'injustice sociale partout. En regardant notre scène américaine, Jésus verrait quelque
chose de plus profond. Il disait: "Méfiez-vous de la convoitise, méfiez-vous de l'esprit de mécontentement perpétuel avec ce que la vie offre,
en voulant toujours plus, en regardant toujours les conditions des autres dans la vie et ne jamais se contenter." Voici la politique sociale de
Jésus. Si seulement nous dans l'église commencions à la racine de nos problèmes, qui est la maladie de la nature humaine. Cependant, nous
sommes devenus des médecins sociaux maladroits, donnant des médicaments ici et mettant de la pommade sur les plaies du monde, mais les
plaies éclatent à nouveau ailleurs. Le grand besoin est pour l'église d'appeler le grand médecin qui seul peut diagnostiquer correctement le
cas. Il regardera sous les simples éruptions cutanées et se prononcera sur la cause de tout cela - le péché. Si nous, dans l'église, voulons une
cause à combattre, combattons le péché. Montrons sa hideur. Montrons que Jérémie avait raison quand il a dit: "Le coeur est trompeur par-
dessus toutes choses et désespérément méchant" (Jérémie 17: 9). Ensuite, quand le centre de la détresse de l'homme est traité, quand cette
maladie est éradiquée, alors et alors seulement l'homme vivra avec l'homme comme frère avec son frère.

Ne vous méprenez pas. Je crois qu'il faut prendre position sur les questions morales, sociales et spirituelles de notre époque. Je n'avais pas
prêché longtemps avant que je décide de ne jamais prêcher à un autre public ségrégué dans une situation sur laquelle nous avions le
contrôle. C'était bien avant la décision de la Cour suprême de 1954. J'ai perdu beaucoup de partisans. J'avais beaucoup de lettres de
menaces. On m'a appelé un radical, un libéral et un communiste. Certaines églises ne m'auraient plus dans leurs chaires.

Page 185

Cependant, j'ai senti que c'était la position chrétienne et je ne pouvais pas faire autre chose.

Dans mes croisades, j'ai prêché sur tous les problèmes sociaux imaginables. J'ai utilisé mon émission de radio The Hour of Decision pour
prêcher sur toutes les questions sociales de notre époque. J'ai parlé de tout, du mauvais logement à la sécurité routière. Cependant, les
problèmes sociaux de notre époque n'ont pas été le thème principal de ma prédication. Mon thème principal a été le même que celui des
premiers apôtres: «Que le Christ soit mort pour nos péchés selon les Écritures, et qu'il ait été enseveli, et qu'il soit ressuscité le troisième jour
selon les Écritures» (1 Cor 15 : 3-4).

Quand Philippe l'évangéliste prêchait au noble éthiopien sur la chaude route du désert, l'Ecriture dit: "Il lui prêcha Jésus". Le noble africain
était probablement conduit par des esclaves, et l'esclavage était la plus grande injustice sociale de ce jour. Il n'y a aucune trace que Philip l'a
réprimandé pour son esclavage. Il lui a prêché Jésus.

Aux affamés, Jésus a dit: "Je suis l'eau de la vie". Aux fatigués, il dit: "Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous
donnerai du repos." Il a dit à la personne coupable: "Tes péchés sont pardonnés." Même aux morts, Il a dit: "Je suis la résurrection".

Il y a un autre problème qui a trait aux préoccupations sociales. L'apôtre Paul a dit: "J'ai appris à être content où que je sois (Philippiens
4:11)." Lorsque l'apôtre Paul a écrit cela, il était dans une prison romaine. "C'est une déclaration étonnante venant de quelqu'un qui l'était.
mécontent de sa propre vie spirituelle, il se dit le chef des pécheurs, et à une autre occasion, il dit qu'il n'a pas encore atteint, mais qu'il
continue d'avancer vers la marque, qu'il veut dire, qu'il a maîtrisé le secret d'être parfaitement satisfait de toute condition de vie dans laquelle
il a plu à Dieu de le placer.

Page 186

Il n'était pas dépendant des circonstances pour le bonheur. Il n'a pas chérissent un grief contre la vie quand il était à court d'argent, ou privé
de confort ou exposé à des critiques injustes. Il pensait plus à ce qu'il pouvait donner qu'à ce qu'il pouvait obtenir. Il pouvait dire
honnêtement: "Car Christ est ma vie" (Philippiens 1:21). En d'autres termes, la vie à Paul signifiait simplement Jésus Christ, Christ à aimer et
à servir, et Christ à prêcher et à adorer.

Vraies valeurs

Bien que le Christ ait dit que la vie d'un homme ne consiste pas dans les choses qu'il a, nous, dans l'église, sommes très dangereusement
proches d'enseigner aux gens que les «choses» sont les biens les plus importants de la vie. Je vis dans les Appalaches, qui ont été rédigées
dans le monde entier comme une zone de pauvreté aux États-Unis. Je connais des familles qui n'ont pas autant de familles à New York et à
Philadelphie. Ils sont considérés comme pauvres par les normes de Wall Street. Cependant, ils ont une joie, un rayonnement et une paix
enracinés dans leur foi spirituelle qui leur donne le contentement et la paix. Je connais des millionnaires à New York, au Texas et en
Californie qui sont presque prêts à se défouler parce qu'ils ne peuvent pas résister aux pressions de leur vie. Quel est le plus riche? Qui est le
plus riche? Paul pourrait dire de la prison: "Je suis content." Qu'est-ce qui pourrait être pire qu'un donjon romain froid et infesté de
rats? Nous dans l'église sommes en danger de renverser l'histoire du fils prodigue. Jésus a dit que le fils prodigue est venu à lui-même, a
quitté le pays lointain, et est retourné à son père. Au lieu d'essayer de faire sortir le fils prodigue du pays lointain, nous, dans l'église,
essayons de rendre le fils prodigue confortable et heureux dans la porcherie du monde.

Certes, Paul a souffert un mécontentement spirituel qui l'a conduit

Page 187

et encore à travers toutes les souffrances concevables qu'il pourrait gagner des hommes à Christ. En tant que citoyens chrétiens, nous n'avons
certainement pas le droit de nous contenter de notre ordre social avant que les principes du Christ ne soient appliqués à tous les
hommes. Tant qu'il y a un homme asservi qui devrait être libre, aussi longtemps que des bidonvilles et des ghettos existent, aussi longtemps
que quelqu'un se couche le soir affamé, tant que la couleur de la peau d'un homme est sa prison, il doit y avoir une mécontentement divin.

La responsabilité chrétienne

Cela ressemble à un paradoxe, mais ce n'est pas le cas. Nous, en tant que chrétiens, avons deux responsabilités. Premièrement, proclamer
l'Évangile de Jésus-Christ comme la seule réponse aux besoins les plus profonds de l'homme. Deuxièmement, appliquer le mieux possible les
principes du christianisme aux conditions sociales qui nous entourent.

Jésus a enseigné que le chrétien est «le sel de la terre» (Matthieu 5:13). Jésus a utilisé le sel parce que le sel ajoute du zeste à la nourriture,
et le sel est un conservateur. Certains aliments se gâteraient sans cela. Notre société nationale deviendrait corrompue. La cupidité, la luxure et
la haine conduiraient notre nation à un véritable enfer si ce n'était du sel chrétien. Vous prenez tous les chrétiens hors d'Amérique et voyez ce
que le chaos serait créé du jour au lendemain. C'est en partie parce que l'église a perdu sa salinité que nous avons maintenant des besoins
moraux et sociaux aussi effroyables. Une pincée de sel est efficace hors de proportion avec sa quantité.

Il a également dit: "Vous êtes la lumière du monde" (Matthieu 5:14). L'obscurité de notre monde devient de plus en plus sombre. Il n'y a
qu'une seule vraie lumière qui brille, la lumière de Jésus-Christ, qui est reflétée par ceux qui croient et croient en Lui. Jésus lui-même était
venu pour faire la lumière afin que les hommes puissent voir Dieu à travers Lui. Ses disciples doivent briller et rayonner sa lumière. Il a dit:
"Que ta lumière brille devant les hommes" (Matthieu 5:16).

Page 188

Le Christ indique que le monde est la sphère de la lumière et du sel. Les problèmes actuels de notre vie nationale sont graves, et chaque
chrétien a une responsabilité bien définie. Le chrétien est un citoyen de deux mondes. Compte tenu de cette double citoyenneté, les Écritures
lui disent non seulement de prier pour ceux qui détiennent l'autorité politique, mais aussi de participer et de servir son gouvernement. Le
chrétien est le seul véritable porteur de lumière dans le monde. De même qu'il y a danger que le sel perde sa salinité, de même il y a danger
que la lumière soit perdue dans l'obscurité si elle n'est pas entretenue et qu'on ne lui donne une chance de briller. La vie des premiers
chrétiens était leur témoignage invincible. Le monde peut s'opposer à une croyance, mais il ne peut pas s'opposer à un changement de vie.

C'est ce que fait le simple Evangile de Jésus-Christ quand il est prêché dans la puissance et l'autorité du Saint-Esprit.

Non seulement le chrétien suit le Christ et l'apprend, mais il doit aussi agir. Le monde juge le chrétien par sa vie et non par sa croyance. Ses
actes sont une indication de sa foi. L'apôtre Jacques a dit: «Un homme peut dire: Tu as la foi, et j'ai des œuvres: montre-moi ta foi sans tes
œuvres, et je te montrerai ma foi par ce que je fais» (Jacques 2:18). Un jour, on a demandé à un évangéliste s'il ne pensait pas que le monde
empirait. Il a répondu: "Si c'est le cas, alors je suis déterminé que ce sera malgré moi ." Nous pouvons paraphraser cela: "Si le monde
s'aggrave, alors ce sera en dépit de l'Evangile de Christ et de ceux d'entre nous qui ont confiance en Lui".

L'avenir fabuleux
Presque tous les présidents américains de ces dernières années ont eu un slogan pour caractériser les objectifs de son administration. Tous ces
slogans ont donné aux gens de nouveaux espoirs et l'espoir d'une vie meilleure demain. Avec Franklin D. Roosevelt, c'était «The New Deal»
- Harry Truman, «The Fair Deal» - John F. Kennedy, «The New Frontier» - Lyndon Johnson, «The Great Society».

Malgré les nuages d'orage qui s'obscurcissent à l'horizon, l'homme se prépare aujourd'hui à un avenir fabuleux. Les frontières ont changé de
la terre à l'espace, de la terre à l'air et de la puissance à l'énergie nucléaire. Les progrès scientifiques étonnants mènent rapidement à une ère
de merveilles scientifiques sans précédent.

Les projections anticipées de ce futur fabuleux auraient fait décaler Franklin D. Roosevelt. On nous dit que l'avenir appartient au
scientifique. Dans le domaine des transports, le temps passera à peu près à rien, les fusées transportant les voyageurs de New York à Londres
en moins d'une heure. Nous vivrons dans des maisons en plastique complètement ouvertes à l'extérieur et au cœur de l'énergie solaire. La
transformation des aliments apportera des spécialités exotiques de toutes les parties du monde. Les progrès de la communication fourniront
des téléphones électroniques que nous transporterons dans nos poches et nos sacs à main. Nos journaux sortiront d'un télécopieur et seront
disponibles dans nos foyers à la télévision.

La planification de ce futur fabuleux, cependant, a un défaut fatal! C'est matérialiste, laïciste et humaniste. Ce ne est pas

Page 190

tenez compte de la maladie morale de l'homme et cela a fait peu de provision pour Dieu! Les planificateurs n'ont pas tenu compte des paroles
de Jésus: «L'homme ne vivra pas seulement de pain, mais de toute parole qui sortira de la bouche de Dieu» (Matthieu 4: 4). Aujourd'hui,
l'homme mange continuellement de l'arbre de la connaissance sans participer à l'arbre de la vie, et il est encore sous l'illusion satanique qu'il
deviendra comme Dieu.

Nous basons nos espoirs de cet avenir fabuleux sur notre processus éducatif progressiste et scientifique actuel. Le défunt juge Robert
Jackson a déclaré: "C'est un des paradoxes de notre temps que la société moderne a besoin de craindre ... seulement l'homme instruit." 1 La
raison de cette peur réside dans le fait que nous nous développons mentalement sans une morale équivalente.

Danger de l'intérieur

Le président Theodore Roosevelt a déclaré: "Quand vous éduquez un homme à l'esprit et non à la morale, vous éduquez une menace pour
la société."

La science apprend à tout contrôler sauf l'homme. Nous n'avons pas encore résolu les problèmes de haine, de convoitise, de cupidité et de
préjugés qui engendrent l'injustice sociale, les luttes raciales et, finalement, la guerre. Ainsi cet avenir fabuleux est menacé par de nombreux
dangers, tels que la destruction nucléaire qui plane, comme l'épée de Damoclès, sur nos têtes.

Cependant, le plus grand danger vient de l'intérieur. Toutes les autres civilisations avant nous s'étaient désintégrées et s'étaient effondrées
des forces internes plutôt que de la conquête militaire. Rome antique est l'exemple remarquable de la chute d'une civilisation. Alors que sa
désintégration a été accélérée par des invasions étrangères, de l'avis d'Arthur Weigall, un archéologue de renommée mondiale, elle s'est
effondrée "seulement après que la corruption et la corruption aient été répandues pendant des générations".

Page 191

La Grande Muraille de Chine, qui a pris douze cents ans à construire, n'est pas tombée. Il n'avait pas besoin de tomber. Trois fois l'ennemi a
franchi les portes simplement en soudoyant les gardiens.

Quel que soit son progrès, toute génération qui néglige sa vie spirituelle et morale va se désintégrer. C'est l'histoire de l'homme et c'est
notre problème moderne.

Le chrétien croit en un avenir fabuleux, même si la structure actuelle de la société moderne doit disparaître et que tous ses progrès doivent
être anéantis par l'autodestruction résultant de l'échec et de la folie de l'homme.

Il y a un sens dans lequel le Royaume de Dieu est déjà ici dans la présence vivante du Christ dans le cœur de tous les vrais croyants. Il y a
aussi, cependant, la consommation ultime de toutes choses, qui s'appelle le Royaume de Dieu. C'est le futur fabuleux! Ce sera un avenir dans
lequel il n'y aura pas de guerre. Il n'y aura pas de pauvreté. Il y aura des relations humaines heureuses et pacifiques. Il y aura de nombreuses
opportunités d'exploiter toutes nos capacités. Il y aura un état de réconciliation complète entre l'homme et Dieu - entre la race et la race -
entre la nation et la nation.

L'intervention de Dieu

Le futur fabuleux que nous recherchons les chrétiens ne sera pas le développement naturel de l'histoire. Cela ne viendra pas d'une
structuration politique. Ce ne sera pas le résultat de l'éducation ou de la science seule. Cela viendra dans l'établissement du Royaume de Dieu
par l'intervention directe de Dieu!
Il y a une grande importance dans les églises pour appliquer les principes de Jésus-Christ à l'ordre social en termes d'évangile social. On
pense qu'il vaut la peine d'essayer d'amener notre démocratie un peu plus près de l'idéal du Royaume de Dieu sur terre.

Page 192

Je crois fermement à l'application de l'Évangile à l'ordre social, car l'Evangile doit parler aux préoccupations sociales de notre temps. A bien
des égards, les meilleures aspirations de la vie moderne sont un sous-produit de la foi chrétienne, mais leurs objectifs utopiques manquent de
moyens d'accomplissement parce qu'ils ne tiennent pas compte du cœur humain non régénéré. En fait, ils poursuivent souvent un millénaire
sur terre sans aucune place pour Dieu ou l'accomplissement de ses exigences spirituelles. Même la clameur pour la justice sociale, qui est une
préoccupation biblique, semble aujourd'hui rechercher une société de masse idéale de pécheurs hautement privilégiés qui gardent Dieu à une
grande distance. Mais quand le Royaume de Dieu sera établi, il ne sera pas établi par des réformes sociales, des principes démocratiques ou
des réalisations scientifiques seulement. Il sera établi par la main de Dieu au milieu deles ruines de nos institutions sociales et
gouvernementales. Cet établissement est décrit dans de nombreux endroits dans la Bible. L'un des plus graphiques est dans la prophétie de
Daniel, qui a vu le point culminant du Royaume de Dieu sur la terre comme un acte de Dieu et un événement venant du ciel.

Daniel a vu "qu'une pierre a été découpée sans mains, qui a frappé l'image sur ses pieds de fer et d'argile, et les a brisés en morceaux."
Alors le fer, l'argile, l'airain, l'argent et l'or, ils se brisèrent en morceaux et devinrent la paille de l'aire d'été, et le vent les emporta, et aucun
lieu ne fut trouvé pour eux; et la pierre qui frappa l'image devint une grande montagne, et remplit toute la terre »( Daniel 2: 34-35).

Cette grande image représente les nations du monde. Il a été écrasé par une pierre. C'est symbolique de l'établissement du Royaume de
Dieu et c'est "sans mains" et du ciel. C'est le fait de Dieu, pas celui de l'homme.

La raison de cet établissement divin de la phase finale de l'histoire réside dans la nature même de l'histoire. L'histoire n'est pas infusée

Page 193

avec les facteurs et les forces qui peuvent produire une fin glorieuse. L'histoire ne porte pas son propre accomplissement heureux. L'équation
humaine est trop évidente. L'homme est trop enclin à la dépravation. Cela ne veut pas dire que Dieu n'a aucun but dans l'histoire entre la
chute de l'homme et la seconde venue de Jésus-Christ. Son but est de réconcilier l'homme avec lui-même: «Dieu était en Christ réconciliant
le monde avec lui-même» (2 Corinthiens 5:19). Ainsi, le message de tout vrai chrétien à son prochain est: «Soyez réconciliés avec Dieu» (2
Cor 5: 20). Tous les plans et objectifs de Dieu sont centrés sur Son Fils Jésus-Christ. Alors que Dieu règne et domine dans l'histoire, le centre
de ses activités n'est pas dans l'histoire séculière en soi, qui est condamnée par sa révolte spirituelle contre le Seigneur de l'histoire.

L'histoire de la Bible est l'histoire de l'homme en désaccord avec Dieu. Les hommes individuels sont nés dans le péché et aliénés de
Dieu. Les nations sont en désaccord avec Dieu, et leur gloire est en ruines éparpillées sur les routes de l'histoire. Leur fin sera un assemblage
gigantesque de nations, non pour créer l'état parfait, mais pour recevoir le jugement de Dieu pour la vérité rejetée. "Car toutes les nations ont
bu du vin de la colère" (Apocalypse 18: 3). Jésus l'a enseigné: «Et toutes les nations seront rassemblées devant lui, et il les séparera les uns
des autres, comme un berger sépare ses brebis des boucs» (Matthieu 25:32). "et les nations se sont irritées, et ta colère est venue ... pour
qu'elles soient jugées" (Apocalypse 11:18). Selon les Ecritures, le monde se dirige vers le jugement.

La Bible enseigne nulle part que l'église finira par convertir le monde entier à Jésus-Christ. Il n'y a jamais eu une génération dans l'histoire,
et il n'y aura jamais une génération, dans laquelle la majorité du peuple croira en Christ. Les statistiques indiquent que l'église perd
rapidement dans l'explosion démographique. Il y a moins de chrétiens par habitant tous les jours.

Page 194

Le grand jour

Tout au long de la Bible, il y a une expression utilisée plusieurs fois par les auteurs. Ils se réfèrent à «ce jour» ou «le jour» ou «les derniers
jours». Lorsque les forces alliées ont envahi la Normandie, il a été appelé "D Day". Lorsque le Japon s'est rendu aux forces américaines, il a
été appelé "Jour VJ".

Les écrivains de la Bible cherchaient un jour d'apogée, qu'ils appelaient «ce jour-là». Les premiers chrétiens du Nouveau Testament
parlaient continuellement et attendaient avec impatience «ce jour-là». Par exemple, l'apôtre Paul dit: "Car je connais ceux en qui j'ai cru, et je
suis persuadé qu'il est capable de garder ce que je lui ai confié en ce jour " (2 Tim 1:12). L'apôtre disait que tous ses péchés passés avaient
été pardonnés à cause de Christ et que Dieu était capable de le garder jusqu'à un certain jour dans l'avenir.

Dans 2 Timothée 4: 8, l'apôtre, se référant aux couronnes et aux récompenses que les chrétiens recevront à l'avenir pour leur fidélité ici, a
dit: "Désormais il m'est réservé une couronne de justice, que le Seigneur, le juste juge, doit donne-moi ce jour-là .

Quel genre de journée cherchaient-ils? Quelle est cette journée de l'histoire dont toute la Bible parle et à laquelle presque tous les auteurs
du Nouveau Testament se réfèrent? Quel est ce "Jour J" des Saintes Ecritures? Quelle est cette "heure X" que la Bible promet au chrétien et à
propos de laquelle il avertit le pécheur?

Nos dirigeants politiques nous avertissent constamment du danger de la troisième guerre mondiale qui éclate avec toute sa terrifiante
destruction nucléaire. Est-ce la possibilité d'une guerre destructrice totale que les écrivains du Nouveau Testament avaient à l'esprit quand ils
Page 195

parlé de "ce jour-là"? Non pas du tout. "D Day" et "X Hour" aux écrivains du Nouveau Testament signifiaient la seconde venue glorieuse de
Jésus-Christ sur la terre.

L'Écriture dit: "Dieu est juste: il rendra des ennuis à ceux qui vous troublent et vous soulagera, vous qui êtes troublés, et à nous aussi, cela
arrivera lorsque le Seigneur Jésus sera révélé du ciel dans un feu ardent avec son Il punira ceux qui ne connaissent pas Dieu et n'obéissent pas
à l'évangile de notre Seigneur Jésus, ils seront punis d'une destruction éternelle et exclus de la présence du Seigneur et de la majesté de son
pouvoir le jour où il il vient pour être glorifié dans son peuple saint et pour être émerveillé de tous ceux qui ont cru: cela vous inclut, parce
que vous avez cru notre témoignage »(2 Th 1: 6-10). Cela ne semble pas comme si l'éducation et la science vont triompher. En effet, la Bible
enseigne le contraire, que le monde se dirige vers la destruction et le jugement,

Jésus lui-même a dit: "Comme le furent les jours de Noé, ainsi sera la venue du Fils de l'homme, car comme dans les jours qui ont précédé
le déluge, ils mangeaient et buvaient, se mariaient et donnaient en mariage, jusqu'au jour que Noé entra dans l'arche, et ne connut pas jusqu'à
ce que le déluge vint, et il les emporta tous, ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme »(Matthieu 24: 37-39).

Certainement personne ne prétendrait que le monde a été converti au temps de Noé. Pourtant, comme il était alors, il en sera de même
quand le Christ reviendra.

L'apôtre Paul a écrit au jeune Timothée à propos de ces derniers jours. "Mais notez ceci: il y aura des temps terribles dans les derniers
jours: les gens seront amoureux d'eux-mêmes, amants de l'argent, vantards, orgueilleux, injurieux, désobéissants à leurs parents, ingrats,
impies, sans amour, impitoyables, calomnieux, sans soi contrôle, brutal, pas amoureux du bien, perfide, impétueux, vaniteux, amants du
plaisir plutôt qu'amoureux de Dieu - ayant une forme de piété mais niant sa puissance, ne rien avoir à faire avec eux "(2 Timothée 3: 1- 5).

Page 196

Voici une description explicite de la situation qui précède immédiatement la venue du Christ. Rien dans aucun de ces passages n'indique
que le Royaume de Dieu sera amené au monde par des causes naturelles.

Beaucoup de gens sont confus en prenant des passages isolés hors de leur contexte et en les citant. Par exemple, "Demande-moi, et je te
donnerai les païens pour ton héritage, et les extrémités de la terre pour ta possession" (Psaume 2:8). Ou Isaïe 11:6, 9 : "Le loup habitera aussi
avec l'agneau, et le léopard s'allongera avec le chevreau ; le veau, le lionceau, le lionceau et le lionceau, et le petit enfant les conduiront
ensemble.... la terre sera pleine de la connaissance du Seigneur, comme les eaux couvrent la mer".

Un examen attentif et contextuel des prophéties mentionnées ci-dessus et des prophéties similaires révélera que leur accomplissement sera
accompli par des jugements terribles. Par exemple, les choses prophétisées dans le Psaume 2:8 sont ainsi introduites dans le verset suivant :
"Tu les briseras avec une verge de fer ; tu les briseras en morceaux comme un vase de potier." Le contexte d'Isaïe 11:6-9 indique la même
chose : "Mais avec justice, il jugera les pauvres, et reprendra avec équité pour les doux de la terre ; il frappera la terre avec la verge de sa
bouche, et avec le souffle de ses lèvres, il tuera les méchants" (Isaïe 11:4).

Les écrivains séculiers ont fait allusion à l'échec ultime de l'homme. Dans la préface de son Histoire de l'Europe , HAL Fisher écrivait: «Des
hommes plus sages et plus savants que moi ont discerné dans l'histoire un complot, un rythme, un schéma prédéterminé, ces harmonies me
sont cachées. un autre comme vague suit sur la vague. "

TS Eliot l'a exprimé d'une autre manière dans son poème, The Hollow Men:

C'est la façon dont le monde se termine,


C'est la façon dont le monde se termine,
Pas avec un bang mais un gémissement. 2

Page 197

Ces hommes avaient raison, mais ils avaient aussi tort! Il viendra, mais comme l'a dit John Baillie: «Pas par un long chemin, ni par un
processus d'éducation indolore, ni par une évolution naturelle, ni par un progrès progressif et facile: tous les faits démentent ces rêves
utopiques. " 3 Le système mondial du mal tel que nous le connaissons va arriver à une fin dramatique - mais ce n'est pas "la fin". Les
aspirations et les rêves de l'humanité s'accompliront à mesure que Dieu établira son royaume glorieux sur la terre pour la jouissance de
l'humanité. Beaucoup d'étudiants de la Bible et de l'histoire croient que nous sommes maintenant entrés dans la phase finale de l'histoire
humaine comme un enregistrement de l'homme en désaccord avec Dieu.

Dans l'intérêt de l'auto-préservation, la Charte des Nations Unies a déclaré dans son préambule: "Nous sommes déterminés à sauver les
générations futures de la guerre." Les Nations Unies peuvent-elles sauver le monde de la guerre? La réponse est non! Il a été conçu et créé
par des hommes d'État qui connaissent peu la signification du concept biblique de l'histoire et de la nature de l'homme. Quand la perspective
est fausse, tout le point de vue sera faux. Quand la prémisse est fausse, la logique sera folie. J'ai soutenu les Nations Unies parce qu'elles
offraient au moins un certain espoir de résoudre certains problèmes et de remettre à plus tard certaines hostilités majeures. C'est la meilleure
tentative de l'homme depuis des générations, mais l'équation humaine est toujours là. Le problème de base n'a pas été touché. Vous ne
pouvez pas construire une superstructure sur une fondation fissurée.
Page 198

fondement de la nature humaine. Au mieux, ce n'est qu'un provisoire.

Pendant plusieurs siècles, toutes les formes de gouvernement, de l'administration familiale et tribale à la dictature despotique et à la
démocratie, ont été essayées. Aucune forme de gouvernement n'a été capable d'établir la droiture, la justice et la paix, les trois éléments sans
lesquels nous ne pourrons jamais maintenir la prospérité nationale ou la paix internationale.

L'Amérique a probablement été l'expérience la plus réussie de l'histoire. Le rêve américain était une tentative glorieuse. Il a été construit sur
une base religieuse. Ses premiers concepts provenaient de l'Écriture Sainte. Dieu a honoré et béni l'Amérique comme peu de nations dans
l'histoire. Cependant, ces dernières années, la nation s'est éloignée de son héritage religieux. Qu'il le sache ou non, il est en difficulté
profonde à la fois à la maison et à l'étranger.

Le cœur pécheur, orgueilleux et rebelle de l'homme ne peut jamais, dans sa constitution actuelle, rassembler assez d'intelligence pour
sauver le système mondial actuel. Nous pouvons nous engager à retarder l'action de nos organisations internationales et le désarmement, mais
nous ne pouvons pas produire une paix durable. Jésus lui-même a dit qu'il y aurait des guerres jusqu'à la fin de l'âge, et il a indiqué que ces
guerres deviendraient plus grandes et plus intenses à mesure que "la fin" se rapproche.

Caïn ne vivait pas selon le dessein de Dieu, mais selon la loi de la dent et de la griffe, et nous suivons son modèle aujourd'hui. La
civilisation est née hors d'Eden dans le scepticisme et l'immoralité d'un homme qui était volontaire, qui a choisi de suivre sa passion et sa
raison plutôt que la révélation de Dieu. C'est cet homme et cette humeur qui ont produit la civilisation sans Dieu. Et bien que nous ayons
ajouté des formes de vie beaucoup plus élevées à cette primitivité précoce, et bien que nous ayons établi des niveaux de civilisation beaucoup
plus élevés, nous construisons encore avec des briques sans mortier. Nous nous déplaçons toujours dans une direction loin de Dieu.

Page 199

Dieu n'est pas absent

Comme le chrétien avec la Bible à la main interroge la scène mondiale, il est conscient que nous ne vénérons pas un Dieu absent. Il est
conscient que Dieu est dans les ténèbres de l'histoire et qu'il a un plan. Le chrétien ne doit pas être dérangé par le chaos, la violence, les
conflits, l'effusion de sang et la menace de guerre qui remplissent les pages de nos quotidiens. Nous savons que ces choses sont les
conséquences du péché et de la cupidité de l'homme. S'il se passait autre chose, nous douterions de la Bible. Chaque jour nous voyons mille
preuves de l'accomplissement de la prophétie biblique. Chaque jour, en lisant mon journal, je dis: "La Bible est vraie".

Quel que soit le pressentiment du futur, le chrétien connaît la fin de l'histoire. Nous nous dirigeons vers un point culminant
glorieux. Chaque auteur du Nouveau Testament croit que "le meilleur reste à être".

Comme l'a dit John Baillie: "La Bible indique que le futur est entre les mains de Dieu, si nous l'avions entre les mains, nous en ferions un
gâchis: le futur n'est pas entre les mains du diable, car il nous conduirait à la destruction Le futur n'est pas à la merci d'un déterminisme
historique qui nous conduirait aveuglément, car alors la vie serait sans signification, mais le futur est entre les mains de Celui qui prépare
quelque chose de mieux que ce que l'œil a vu, est entré dans le cœur de l'homme pour concevoir. "

Le Psalmiste a dit: «Le Seigneur est ma lumière et mon salut: de qui aurais-je peur, le Seigneur est la force de ma vie, de qui aurais-je
peur? (Psaume 27: 1).

L'histoire est racontée d'un garçon voyageant seul dans un compartiment ferroviaire en Angleterre. À l'une des stations un monsieur âgé

Page 200

engagé le garçon dans la conversation, et le dialogue suivant s'ensuivit:

«Tu voyages tout seul, Sonny?

"Oui monsieur."

"Jusqu'où vas-tu?"

"Au terminus."

"N'as-tu pas peur de faire un si long voyage tout seul?"

"Non, je ne suis pas."

"Pourquoi pas?"
"Parce que mon père est l'ingénieur."

Pas étonnant que le garçon ait eu une telle confiance et ne craignait rien. Son père était en contrôle, et son père savait que son fils était
quelque part dans le train. Dieu, notre Père, contrôle le monde, et il connaît "les siens" sur cette planète en rébellion.

Il est écrit que la secrétaire d'Oliver Cromwell a été envoyée sur le continent pour des affaires importantes. Il resta une nuit dans une ville
portuaire et jeta sur son lit, incapable de dormir. Selon une vieille coutume, un domestique dormait dans sa chambre et, à cette occasion,
dormait assez profondément. Le secrétaire, enfin, réveilla l'homme, qui lui demanda comment son maître ne pouvait pas se reposer. "J'ai
tellement peur que quelque chose ne va pas avec ce voyage", était la réponse. «Maître, dit le valet, puis-je poser une question ou deux: Dieu
a-t-il gouverné le monde avant notre naissance? "Très certainement, il l'a fait." "Et le gouvernera-t-il encore après notre
mort?" "Certainement Il le fera." "Alors Maître, pourquoi ne pas le laisser diriger le présent aussi?" La foi du secrétaire était agitée. La paix
était le résultat,

L'histoire va quelque part. Le chrétien dit avec David: "Mes temps sont entre tes mains" (Psaume 31:15). Et nous savons très bien que
Celui qui fait tout bien apportera

Page 201

la beauté des cendres du chaos mondial. Un nouveau monde est en train de naître. Un nouvel ordre social apparaîtra lorsque Christ reviendra
pour établir son Royaume. Les épées seront transformées en hameçons, et le lion se couchera avec l'agneau. Un futur fabuleux est en route.

___________

1. William Buckley, Dieu et l'homme à Yale (Chicago: Henry Regnery Co., 1951).

2. Les hommes creux dans les poèmes recueillis 1909-1962 .

3. John Baillie, Une foi raisonnée (New York: Charles Scribner's Sons, 1963).

La trompette lointaine

Quand je me suis référé à l'avenir que Dieu prévoit, un étudiant de l'Université d'Hawaii m'a demandé: "N'est-ce pas une forme
d'évasion?" J'ai dit: "Dans un sens, oui, et avant que le diable ne passe à travers ce monde, nous allons tous chercher les signes de sortie."

CS Lewis, dans son remarquable petit livre Christian Behaviour , a déclaré: «L'espoir est une des vertus théologales, ce qui signifie qu'une
perspective continuelle du monde éternel n'est pas, comme le pensent certains modernes, une forme d'évasion ou de vœu pieux, Cela ne veut
pas dire que nous devons quitter le monde actuel tel qu'il est: si vous lisez l'histoire, vous constaterez que les chrétiens qui ont le plus œuvré
pour le monde actuel ne sont que ceux qui C'est parce que les chrétiens ont largement cessé de penser à l'autre monde qu'ils sont devenus si
inefficaces en ceci: viser au ciel et vous aurez la terre jeté dedans. Visez la terre et vous n'obtiendrez ni l'un ni l'autre.

Au milieu du pessimisme, de la tristesse et de la frustration de cette heure présente, il y a une lumière lumineuse d'espoir, et c'est la
promesse de Jésus-Christ: "Si je vais vous préparer une place, je reviendrai" (Jean 14: 3).

Pendant les années de la Seconde Guerre mondiale, les paroles du général Douglas MacArthur se sont répercutées aux oreilles des
habitants des îles Philippines alors qu'ils étaient sous occupation ennemie. Il avait promis: «Je reviendrai» et il a tenu cette promesse. Jésus-
Christ a aussi promis: «Je reviendrai» et il tiendra cette promesse.

Page 203

Toute la nature du salut individuel repose carrément sur la personne et l'œuvre de Jésus-Christ. «Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés
par la foi, et non par vous-mêmes: c'est le don de Dieu, non par les œuvres, afin que personne ne se glorifie» (Éphésiens 2: 8,9). "Ce n'est pas
par les oeuvres de justice que nous avons faites, mais selon sa miséricorde, il nous a sauvés par le lavage de la régénération et le
renouvellement du Saint-Esprit, qu'il nous a abondamment répandus par Jésus-Christ notre Sauveur; grâce, nous devrions être faits héritiers
selon l'espérance de la vie éternelle »(Tite 3: 5-7).

De même, le salut de la société dans la réorganisation des institutions sociales de l'homme, compatible avec l'abolition de l'injustice sociale,
la guerre, la pauvreté et la maladie, sera retiré des mains de l'homme. Il ne sera pas atteint par l'éducation, l'évolution, la politique, la
technologie, le pouvoir militaire ou la science. Il ne sera pas non plus accompli par une église universelle qui peut influencer la législation
dans les parlements et les congrès des nations, afin de produire de tels actes bienveillants d'hommes que toute la haine, le mal et le péché
seront abolis.

Le salut de la société se fera par les pouvoirs et les forces libérés par le retour apocalyptique de Jésus-Christ. Il sera instrumenté à travers le
Royaume de Dieu dans ses principes de justice. Ce sera l'accomplissement prophétisé de la rédemption appliquée à toutes les phases de la vie
humaine et de l'existence nationale. La seconde venue du Christ sera si révolutionnaire qu'elle changera tous les aspects de la vie sur cette
planète. Christ régnera dans la justice. La maladie sera arrêtée. La mort sera modifiée. La guerre sera abolie. La nature sera
changée. L'homme vivra comme il était initialement prévu qu'il devrait vivre.

Il n'y a rien sur l'horizon d'aujourd'hui ou dans la pensée contemporaine qui offre un espoir alternatif qui soit meilleur. Quelqu'un a dit:
"Aucun arrangement de mauvais œufs ne vous donnera une bonne omelette." Ces civilisations successives du passé ont été des arrangements
différents des institutions humaines, mais nous avons

Page 204

jamais eu un ordre social durable, satisfaisant et pacifique. Il est impossible de construire un monde pacifique sur les bases fissurées de la
nature humaine.

Jésus-Christ reviendra

L'importance de cet espoir du retour du Christ est établie par la fréquence, l'étendue et l'intensité de sa mention dans la Bible. Il est
mentionné dans tous les livres sauf quatre du Nouveau Testament. Le Christ a constamment fait référence à son retour, non seulement à ses
disciples, mais aussi aux autres. Il dit au souverain sacrificateur: «Plus tard, vous verrez le Fils de l'homme assis à la droite de la puissance et
venant sur les nuées des cieux» (Matthieu 26:64). Un verset sur trente dans la Bible mentionne ce sujet. Il y a 318 références dans 216
chapitres du Nouveau Testament. Un vingtième du Nouveau Testament traite de ce sujet.

Il a été prédit par la plupart des auteurs de l'Ancien Testament: par Moïse (Deutéronome 33: 2); par Job (19:25); par David (Psaume 102:
16); par Ésaïe (Esaïe 59:20); par Jérémie (Jérémie 23: 5); par Daniel (Daniel 7:13); par Zacharie (Zacharie 14: 4); et par beaucoup d'autres. Il
a été promis par Christ lui-même: "Que votre coeur ne soit pas troublé: vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi, dans la maison de mon
Père il y a beaucoup de demeures, sinon je vous l'aurais dit. Et si je vais vous préparer une place, je reviendrai, et je vous recevrai moi-même,
afin que là où je suis, vous y soyez aussi »(Jean 14: 1-3).

Le fait de la venue du Christ a été proclamé par tous les apôtres dans leur prédication - par Pierre (Actes 3:20, 21; 1 Pierre 1: 7, 13); par
Paul (Romains 8:23, 1 Thessaloniciens 4: 15-17); par Jean (1 Jean 2:28; 3: 2); par James (James 5: 7-9); par Jude (Jude 14-15).

L'espoir de la seconde venue se trouve dans l'église

Page 205

de grandes croyances, telles que le Credo des Apôtres, le Credo de Nicée et le Credo d'Athanase. Les trente-neuf articles de l'Église
d'Angleterre disent: "Le Christ ressuscita vraiment de la mort et reprit son corps, avec la chair, les os et toutes les choses qui appartiennent à
la perfection de la nature de l'homme, avec laquelle il est monté au ciel. jusqu'à ce qu'il revienne juger tous les hommes au dernier jour
"(article 4). L'article 17 de la Confession d'Augsbourg traite longuement du «retour du Christ au jugement». Le Symbole des Apôtres, répété
dans de nombreuses églises tous les dimanches dit: "De là Il viendra juger les vivants et les morts".

La Bible l'enseigne. Les apôtres l'ont prêché. Les credos de l'église l'affirment.

Cependant, le témoignage le plus grand et le plus révélateur vient des lèvres de Jésus Lui-même. Il a dit: "Le Fils de l'homme viendra"
(Matthieu 25:31); "Ils verront venir le Fils de l'homme" (Matthieu 24:30); "Ton Seigneur vient" (Matthieu 24:42); "... quand il viendra dans
la gloire de son Père" (Marc 8:38); "Tu diras: Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur" (Luc 13:35); "Et maintenant vous avez du
chagrin, mais je vous reverrai, et votre coeur se réjouira (Jean 16:22):" Plus tard, vous verrez le Fils de l'homme assis à la droite du Pouvoir,
et venant sur les nuages. du Ciel "(Matthieu 26:64, RSV).

Il est certain qu'un événement projeté qui a fait l'objet d'une telle attention universelle et fréquente et d'une si grande promesse est un objet
digne de l'attention de l'homme moderne.

Il y a trois mots grecs utilisés dans le Nouveau Testament pour décrire la venue de Christ. Le premier est la parousie , qui porte avec elle
l'idée de la présence personnelle du Christ. En d'autres termes, quand Christ reviendra, Il viendra en personne.

Le deuxième mot grec est épipheaneia , qui porte avec lui l'idée d'apparaître. C'est l'apparence hors de l'obscurité

Page 206

d'une étoile qui a été là toute la journée, cachée de la vue, et qui apparaît soudainement la nuit.

Le troisième mot grec est apokalupsis , qui porte avec lui l'idée de dévoiler. C'est le dévoilement de celui qui a été caché. Aujourd'hui, la
personne du Christ est cachée à la vue, bien que Sa présence par le Saint-Esprit soit dans nos coeurs. Aujourd'hui est le jour de la foi. En ce
jour, Il sera révélé. En ce jour de Sa venue, ce ne sera plus la foi, mais la vue.

Sa première apparition était calme - les bergers, l'étoile et la mangeoire. Sa seconde apparition sera avec Ses guerriers éblouissants du ciel,
capable de faire face à n'importe quelle situation et de vaincre les ennemis de Dieu jusqu'à ce qu'il ait soumis la terre entière.
Ainsi, aucun chrétien n'a le droit de se tordre les mains, se demandant ce que nous devons faire face à la situation mondiale
actuelle. L'Écriture dit qu'au milieu de la persécution, de la confusion, des guerres et des rumeurs de guerres, nous devons nous réconforter
mutuellement en sachant que Jésus-Christ revient en triomphe, en gloire et en majesté.

Plusieurs fois, quand je vais au lit la nuit, je pense qu'avant que j'éveille Christ puisse venir. Parfois, quand je me lève et regarde l'aube, je
pense que c'est peut-être le jour où Il viendra.

Il viendra de façon inattendue

La Bible enseigne que la venue de Jésus-Christ sera soudaine, inattendue et dramatique. Cela va être une surprise et prendre la plupart des
gens au dépourvu. "Car vous savez parfaitement que le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit" (1 Thessaloniciens 5: 2).

Lorsque l'ancien président Eisenhower était en vacances à Denver il y a quelques années, son attention a été appelée

Page 207

une lettre ouverte dans un journal local, qui racontait comment Paul Haley, six ans, mourant d'un cancer incurable, avait exprimé le souhait
de voir le président des États-Unis. Spontanément, dans un de ces gestes gracieux dont on se souvient longtemps après qu'on a oublié les
discours les plus soigneusement préparés d'un homme, le président a décidé d'accepter la demande du garçon.

Donc, un dimanche matin d'août, une grande limousine s'est garée devant la maison de Haley et a marché sur le président. Il a marché
jusqu'à la porte et a frappé.

M. Donald Haley a ouvert la porte, portant un jean bleu, une vieille chemise et une journée de barbe. Derrière lui était son petit fils,
Paul. Leur stupéfaction de trouver le président Eisenhower à leur porte peut être imaginée.

«Paul, dit le président au petit garçon, je comprends que tu veuilles me voir, content de te voir. Puis il a serré la main de l'enfant de six ans
et l'a sorti pour voir la limousine présidentielle, a serré la main à nouveau et est parti.

Les Haleys et leurs voisins, et beaucoup d'autres personnes, parleront probablement de cet acte gentil et réfléchi d'un président occupé pour
longtemps. Une seule personne n'était pas entièrement satisfaite - c'était M. Haley. Il ne peut jamais oublier comment il était habillé quand il
a ouvert la porte. "Ces jeans, la vieille chemise, le visage mal rasé - quel moyen de rencontrer le président des Etats-Unis", a-t-il déclaré.

Bien sûr, la visite était inopinée, et dans les circonstances, il n'était pas à prévoir qu'il serait tout habillé dans ses meilleurs vêtements. Mais
toute sa vie, il souhaiterait qu'il se soit levé un peu plus tôt ce jour-là, qu'il se soit rasé un peu plus tôt, et qu'il ait au moins mis une chemise
propre avant l'arrivée du président. L'empressement et la vigilance sont tous demandés aux chrétiens, de peur que la venue de Christ ne nous
surprenne ou ne nous trouve non préparés.

La seconde venue de Jésus-Christ sera une série d'événements qui se dérouleront sur une période plutôt longue. Il y aura l'enlèvement, le
rattrapage des croyants pour le rencontrer dans

Page 208

l'air (1 Th 4: 16-17). C'est l'événement suivant sur le calendrier de Dieu, et il impliquera la première résurrection quand tous les croyants de
tous les âges seront ressuscités des morts et rassemblés avec les croyants vivants. Il doit y avoir le souper de noces de l'Agneau (Apocalypse
19: 7), qui est le moment du couronnement de Jésus-Christ comme Seigneur des seigneurs et Roi des rois. Il y aura la grande tribulation dont
Jésus a parlé dans Matthieu 24:21 et 29. Il doit y avoir la montée de l'Antéchrist (2 Thessaloniciens 3: 8-10, Apocalypse 13, 1 Jean 2:18). Il y
aura beaucoup d'autres événements que l'espace ne me permet pas de discuter ici. Certaines d'entre elles sont clairement décrites dans les
Écritures, et d'autres sont des événements mystérieux sur lesquels nous ne pouvons que spéculer.

Quand il arrive

Cependant, certains des résultats ultimes de la venue de Christ sont clairement décrits dans la Bible:

Paix

Premièrement, la paix sera établie sur la terre

Lorsque Karl Barth, le théologien suisse, a visité les Nations Unies, il a déclaré: "L'organisation internationale pourrait être une parabole
terrestre du royaume céleste, mais une paix réelle ne sera pas faite ici même si elle peut sembler être une approche. Dieu lui-même à la fin de
toutes choses. "

Louis Mumford a dit: "La guerre est un produit spécifique de la civilisation". Cela semble être une caractéristique qui distingue l'homme de
la bête, car l'homme s'en prend à son prochain d'une manière qui n'est pas vraie de la bête.
Maintenant, avec des pouvoirs de destruction totale que l'homme ancien n'osait imputer qu'à ses dieux, et avec la pratique d'investir des
quantités toujours plus grandes d'intelligence et d'énergie dans la construction d'armes absolues encore plus dangereuses, l'homme a créé les
conditions qui préparent au retour du Christ. La seule solution à ce problème de guerre est le retour du Christ et l'abolition de la guerre. Avec
toute notre puissance militaire et avec des alliances politiques et des structures militaires pour préserver la paix, nous arrivons enfin au bout
du chemin. Nos espoirs modernes de paix ne peuvent reposer sur la pratique de créer plus de guerre.

Le pacifisme échouera, car les actes pacifistes sont comme si tous les hommes se régénèrent et peuvent être attirés par la persuasion et la
bonne volonté. Le pacifiste refuse également de reconnaître le rôle du pouvoir dans la préservation de la justice, à côté du rôle de l'amour. Si
le désarmement peut être souhaitable, le désarmement unilatéral serait une folie dans notre monde actuel. Nous devons d'abord désarmer les
passions des hommes et changer leur cœur. La guerre doit être retirée du cœur des hommes avant qu'elle puisse être retirée des champs de
bataille du monde.

Ésaïe, le prophète, se réjouissant de ce jour de paix future, a dit: «Son nom sera appelé ... Le prince de la paix, de l'augmentation de son
gouvernement et de la paix, il n'y aura pas de fin» (Esaïe 9: 6-7 ). Christ établira la paix mondiale permanente.

Justice sociale

Deuxièmement, nos institutions sociales seront reconstruites

Les institutions sociales actuelles, qui cherchent l'établissement de la justice pour tous, l'abolition de la pauvreté, la réduction du crime et la
prospérité de tous les hommes, ne peuvent pas

Page 210

atteindre ces résultats aussi longtemps que ces institutions ignorent le problème fondamental de la nature humaine. Nous ne pouvons jamais
assurer la justice sociale totale par la loi seulement. Le réformateur social chrétien fait l'erreur de s'attendre à ce que l'ordre social existant
soit à la hauteur de l'éthique chrétienne. L'homme n'a pas la capacité de vivre selon l'éthique chrétienne. Le christianisme ne peut s'attendre à
ce que le monde vive les vérités de l'Évangile tant qu'il n'a pas la vie que l'Évangile apporte en Christ. Nous, chrétiens, devrions être lumière
et sel dans la société dans laquelle nous vivons. Les chrétiens ont changé la société pour le mieux, mais les solutions ultimes et totales restent
au-delà de nous à cause de la nature pécheresse de l'homme.

Les communistes enseignent que par la révolution et la violence, la société parfaite sera établie ici sur la terre et par la suite tous les
hommes seront entièrement heureux. Le communisme offre sa panacée par la contrainte et une redistribution énergique de la
propriété. Cependant, tous ces systèmes sont voués à l'échec et à créer d'autres conditions que seul le retour du Christ peut résoudre.

Dans Ésaïe 2:19, le Seigneur dit qu'Il «ébranlera la terre». Je prends cela pour inclure toutes les institutions sociales.

Nature restaurée

Troisièmement, le Christ restaurera la nature à son état d'origine

Aujourd'hui toute la nature est dans la clé mineure. La nature vit par le croc et la griffe. Quiconque a vu un film sur les habitats des
animaux sait que la nature est engagée dans la survie du plus apte. Tout cela sera changé. Les prophètes prévoyaient un moment où le loup
habiterait avec l'agneau et le désert fleurirait comme une rose, quand la maladie et la mort seraient presque inexistantes, quand le

Page 211

la connaissance de Dieu «couvrirait la terre comme les eaux recouvrent la mer», quand le péché et ses mauvaises actions seraient limités et
limités. Cela constituait le rêve prophétique d'un âge d'or, un rêve qui est devenu la promesse du Royaume de Dieu sur la terre par les lèvres
du Christ lui-même. La nature elle-même doit être transformée. Les épines et les chardons seront enlevés. Le venin sera pris de la bouche des
serpents. Toute la nature chantera et criera à la gloire de Dieu.

Justice internationale

Quatrièmement, le Christ rendra la justice internationale

«Néanmoins, nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre où la justice habitera» (2 Pierre 3:13). La nature
humaine sera complètement et complètement changée. La justice jaillira du coeur des hommes. Le bien moral ne vient jamais de la
coercition. Vous pouvez protéger les autres en restreignant le criminel, mais le criminel lui-même n'est pas amélioré. L'homme est amélioré
seulement de l'intérieur.

Le président Eisenhower a souvent parlé de paix avec la justice. Une telle période vient de façon permanente au monde, mais seulement
sous la direction de Jésus-Christ. La justice parfaite et la justice manquent dans notre monde. De temps à autre, pendant de courtes périodes
dans les âges de la plus haute réalisation sociale, et en particulier sous l'influence des idéaux chrétiens, une telle ère a été approchée, mais
seulement dans une zone limitée pour un temps limité et de manière limitée. La totalité du mal et de la dépravation existant chez les hommes
a son fruit normal dans un ordre social si compliqué, confus et corrompu que seul le retour du Christ peut le sauver.
Page 212

La volonté de Dieu sur Terre

Cinquièmement, Christ va reproduire la volonté de Dieu sur terre

Ce sera le moment où sa prière sera exaucée: "Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel". Le ciel est le
paradis parce que la volonté de Dieu est son ordre. La Terre sera céleste quand la volonté de Dieu est son ordre.

L'apôtre Jean a prévu un moment où un nouveau ciel et une nouvelle terre naîtront. La caractéristique principale de ce nouveau ciel et de la
nouvelle terre sera la justice. La caractéristique principale de notre terre actuelle sera la justice. La caractéristique principale de notre terre
actuelle est le péché; de là ses désordres, ses maux, ses désastres, ses injustices, ses maladies et sa mort. Quand le nouvel ordre de justice
prévaudra, un nouvel ordre de vie prévaudra.

Quand le Christ est venu la première fois, il a traité le mal comme individu et héréditaire. Quand Il reviendra, Christ traitera le mal comme
une pratique. Il changera les hommes et la nature, et il instituera un âge d'une telle bienveillance que le mal ne peut pas régner; et la cruauté,
l'oppression et l'esclavage n'existeront plus. Tout cela arrivera à la suite du règne personnel de Christ après Son retour.

Marguerite Higgins, correspondante de guerre, a reçu le très convoité prix Pulitzer pour reportage international en raison de sa couverture
de la lutte coréenne. Elle a écrit un compte de la Cinquième Compagnie des Marines, qui comptait à l'origine dix-huit mille, dans leur combat
avec plus de cent mille communistes chinois:

"Il faisait particulièrement froid - 42 degrés en dessous de zéro - ce matin-là, quand les reporters étaient debout, les soldats fatigués, à
moitié gelés, se tenaient près de leurs camions sales mangeant des boîtes de conserve.

Page 213

Ses vêtements étaient raides comme une planche. Son visage, couvert de barbe lourde, était couvert de boue. Un correspondant lui a
demandé: «Si j'étais Dieu et que je pourrais vous accorder tout ce que vous souhaitiez, qu'est-ce que vous aimeriez le plus? L'homme resta
immobile pendant un moment. Puis il leva la tête et répondit: «Donne-moi demain. " 1

Pour le vrai croyant en Jésus-Christ, l'avenir est assuré. Nous attendons la trompette lointaine annonçant la venue du Christ. Le chrétien a
demain. C'est le Royaume de Dieu sur terre.

___________

1. G. Curtis Jones, qu'est-ce que vous valez? (St. Louis: Bethany Press, 1954).

Signes de la fin

En 1860, le chimiste français Marcelin Berthelot a déclaré: "Dans cent ans de science physique et chimique, l'homme saura ce que l'atome
est.C'est ma conviction quand la science atteint ce stade, Dieu descendra sur terre avec son grand anneau de clés et dira à l'humanité:
Messieurs, c'est l'heure de la fermeture. " 1

Il y a peu de temps, dans la section des critiques de livres du New York Times, un article de Michael Amerine intitulé «Literature of
Doom» a été publié. Il a commencé: "Fantasy et fiction fantastique sont simplement manuscrites sur le mur par rapport à la vraie littérature
de malheur d'aujourd'hui." Certains des livres actuels énumérés dans l'article étaient

Doit-on se cacher?

IL N'Y AURA PAS DE TEMPS

MANUEL DE SURVIE

PEUR

LA GUERRE ET LA BOMBE

LA DESTRUCTION DOIT-ELLE ÊTRE NOTRE DESTIN?

APRÈS DOOM, QUOI?


PETIT MONDE, GOODBYE.

Un matin, au Mont des Oliviers, lorsque les disciples étaient seuls avec Jésus, ils lui posèrent trois questions très importantes: «Dis-nous,
quand seront ces choses, et quel sera le signe de ta venue et de la fin du monde? ? " (Matthieu 24: 3). Les disciples avaient accepté le fait que
Jésus reviendrait, et maintenant ils voulaient savoir quand. Ils

Page 215

voulait aussi savoir s'il y aurait des signes avant sa venue. Ils savaient que les Écritures de l'Ancien Testament étaient remplies des signes de
sa première venue et qu'elles avaient prophétisé avec précision les détails de cette venue.

Si seulement le monde avait étudié les signes de l'Ancien Testament, ils auraient su que Jésus allait venir et ils l'auraient accueilli. Mais
leur ignorance et leur aveuglement concernant l'enseignement des Écritures les ont conduits à ne pas le reconnaître. Des centaines d'années
avant la naissance de Jésus, l'Ancien Testament a révélé que:

- Il serait de la tribu de Juda (Genèse 49: 9, 10)

- Il serait né à Bethléem (Michée 5: 2)

- Il serait né d'une vierge (Esaïe 7:14)

- Il serait appelé hors d'Egypte (Osée 11: 1)

- Il viendrait comme un prophète (Deutéronome 18: 18-19)

- Son peuple le rejetterait (Esaïe 53: 3)

- Il ferait une entrée triomphale à Jérusalem (Zach 9: 9)

- Il sera trahi et vendu pour trente pièces d'argent (Zacharie 11: 12-13)

- Il serait mis à mort par la crucifixion (Psaume 22)

- Ses mains et ses pieds seraient percés (Psaume 22:16)

- Les soldats tiraient au sort pour ses vêtements (Psaume 22:18)

- Il serait ressuscité des morts (Psaume 16: 9-10)

- Il monterait au ciel (Psaume 68:18)

Jésus a dit à ses disciples qu'il y aurait des signes pour lesquels ils pourraient regarder, mais il les a avertis à deux reprises de se méfier des
dates. «Mais de ce jour et de cette heure, personne ne connaît personne, non pas les anges du ciel, mais seulement mon Père» (Matthieu
24:36). "Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les saisons que le Père a mis en son pouvoir" (Actes 1: 7). Bien qu'il les ait avertis de
spéculer sur l'heure exacte de son retour, il leur a assuré qu'il y avait

Page 216

des signes tout au long des Écritures, ainsi que dans Ses propres mots, qui donneraient l'impression à ceux qui ont «des yeux pour voir» que
le temps est proche. «Quand ces choses commenceront à arriver, alors levez les yeux et levez vos têtes, car votre rédemption approche» (Luc
21:28).

Le Nouveau Testament utilise le mot "signe" de diverses manières. Dans certains cas, c'est une "merveille" sous la forme d'un miracle
d'établir les prétentions divines de Jésus qu'Il était le Fils de Dieu. Une fois, Jésus s'est référé aux "signes des temps" pour réprimander les
pharisiens pour leurs demandes démesurées qu'il produise des preuves de sa Messianité. Cependant, il y a des utilisations de «signes» qui
servent d'évidences dans la révélation biblique.

Jésus a dit qu'il y aurait une génération future avec certaines caractéristiques pour indiquer que la fin est proche. En d'autres termes, il y a
une «génération X» à un moment de l'histoire où tous les signes convergeront. Ceux dont les cœurs ont été transformés par Jésus-Christ, dont
les esprits ont été illuminés par l'Esprit Saint, pourront lire les signes de ce jour et avertir le peuple comme l'a fait Noé. Aujourd'hui, il
semblerait que ces signes convergent effectivement pour la première fois depuis que Christ est monté au ciel.

QUELS SONT CERTAINS DE CES SIGNES?


1. L'état mental du monde

Jésus a dit que deux choses caractériseraient l'état mental du monde juste avant son retour. Premièrement, "sur la terre la détresse des
nations, avec perplexité" (Luc 21:25). Être en détresse, c'est être opprimé ou sous pression. La perplexité signifie «désorientation». En
d'autres termes, Il a dit que la génération avant son retour subirait une forte pression de tous les points de vue et qu'il n'y aurait pas d'issue
apparente. Cela ressemble beaucoup à quelque chose écrit par Sartre,

Page 217

Camus, Huxley, Hemingway ou un autre écrivain moderne. En fait, Jean-Paul Sartre a écrit un livre intitulé No Exit.

Jésus a dit que le monde atteindrait un état d'impasse internationale quand les nations descendraient une allée aveugle après l'autre,
seulement pour trouver que chacune était une impasse. «Les coeurs des hommes leur font défaut de peur, et de veiller sur les choses qui
viennent sur la terre» (Luc 21:26). Il y aura des frustrations dans le monde entier, des guerres sans issue et une grande abondance avec des
millions de personnes affamées. Comme les hommes contemplent l'avenir, Il a dit, ils auront non seulement peur, ils seront terrifiés.

Deuxièmement, Il a dit: "Et alors beaucoup seront offensés, et se trahiront les uns les autres, et se haïront les uns les autres" (Matthieu
24:10). Il n'y a jamais eu un moment où les gens étaient si nerveux, si facilement blessés et offensés. Les psychiatres sont tellement occupés
qu'ils ont eux-mêmes des dépressions nerveuses alors qu'ils essaient frénétiquement de rafistoler nos nerfs. Les maisons s'effondrent sous les
pressions dévastatrices de la vie moderne. Dans certaines régions du monde où les pressions s'accumulent, les familles sont en fait trahies par
leurs propres membres. Nous sommes certainement en danger dans cette génération de dépression psychologique.

2. L'état moral du monde

Au temps de Noé, il est écrit: "Et Dieu vit que la méchanceté de l'homme était grande sur la terre, et que toute l'imagination des pensées de
son coeur n'était que continuellement mauvaise ... Et Dieu dit à Noé: La fin de toute chair est venu devant moi, car la terre est remplie de
violence à travers eux, et voici, je vais les détruire avec la terre »(Genèse 6: 5, 12-13). Jésus a dit: "Comme il était aux jours de Noé, il en
sera de même aux jours du Fils de l'homme: ils ont mangé, ils ont bu, ils ont épousé des femmes, ils ont été donnés

Page 218

dans le mariage "(Luc 17: 26-27) Malgré les avertissements de Dieu par Noé, ils étaient si occupés d'eux-mêmes et de leur méchanceté
qu'ils" ne savaient pas jusqu'à ce que le déluge vienne et les emportât tous "(Matthieu 24:39) .

Jésus a aussi dit: "De même qu'aux jours de Lot, ils mangeaient, ils buvaient, ils achetaient, ils vendaient, ils plantaient, ils construisaient,
mais le jour même où Lot sortait de Sodome, il faisait pleuvoir du feu et du soufre. du ciel, et les a tous détruits, ainsi sera le jour où le Fils
de l'homme sera révélé »(Luc 17: 28-30).

Il n'y a jamais eu un moment où les hommes essayaient désespérément de s'amuser comme ils le font aujourd'hui. Nous sommes rassasiés,
banals et ennuyés. Dans L'avenir de l'homme , Teilhard de Chardin écrivait: «Le grand ennemi du monde moderne,« Ennemi public n ° 1 »,
c'est l'ennui ... Je répète: malgré toutes les apparences, l'humanité s'ennuie. de tous nos problèmes, nous ne savons plus que faire de nous-
mêmes. 2Nous sommes même fatigués de nos vacances. Ce n'est pas seulement que les programmes de télévision sont si mauvais, mais nous
en avons trop souffert. Il y a longtemps, Job a dit: "Le triomphe des méchants est court, et la joie de l'hypocrite, mais pour un moment" (Job
20: 5). La Bible dit: "Même dans les rires, le coeur est triste" (Proverbes 14:13).

Le monde est sur la beuverie morale comme on ne le savait même pas à l'époque de Rome. Nous avons au bout de nos doigts tout plaisir
dont l'homme est capable de jouir, et l'homme a abusé de tous les dons que Dieu lui a donnés, y compris le sexe, jusqu'à ce qu'il n'y trouve
plus de joie et de satisfaction. Le magazine Time 3 a récemment fait état d'un «Festival de la libre expression» dans un centre de jeunesse
parisien où de jeunes hommes et femmes ont fait devant le public des actes immoraux d'une telle dépravation qu'ils ne peuvent pas être
racontés ici. C'est l'homme, faisant ce qu'il veut faire. C'est la nature humaine, sans Dieu, s'exprimant. Et c'est un signe de la fin.

Page 219

3. Une chute

Jésus a dit: "Et beaucoup de faux prophètes s'élèveront et séduiront beaucoup" (Matthieu 24:11). «Maintenant, l'Esprit dit expressément
que, dans les derniers temps, les uns se détourneront de la foi, en prêtant attention aux esprits séducteurs et aux doctrines des démons» (1
Timothée 4: 1). L'apôtre Paul a averti: "Car le temps viendra où ils ne supporteront pas la saine doctrine, mais selon leurs propres convoitises
ils entasseront des docteurs, ayant des oreilles qui démangent, et ils détourneront leurs oreilles de la vérité et seront tournés vers des fables
»(2 Timothée 4: 3-4). Tout cela semble indiquer une époque d'hypocrisie généralisée où des multitudes de personnes seront rassemblées dans
l'église sans avoir eu une expérience personnelle avec Jésus-Christ. Les sectes vont grandir. De faux enseignants vont s'infiltrer dans
l'église. La Bible sera sous attaque sévère.

La stratégie de Satan n'a pas changé depuis qu'il a demandé à Eve dans le jardin d'Eden: "Oui, Dieu a-t-il dit?" Il y a des enseignants de
religion qui essaient délibérément de détruire l'autorité des Écritures et la foi de l'Église. Ils sont les loups dans les vêtements de mouton au
sujet de laquelle Jésus a averti ses disciples. Ils sont les leaders de la «chute», qui est de caractériser l'église à la fin de l'âge.
«Car il y a des hommes qui se sont glissés à l'improviste, qui ont été autrefois condamnés à cette condamnation, des impies, qui ont changé
la grâce de notre Dieu en lascivité, et qui ont renié le seul Seigneur Dieu et notre Seigneur Jésus-Christ» (Jude 1: 4 ). Le mot traduit par
"rampé inaperçu" est un mot grec inhabituel apparaissant seulement dans cet endroit. Littéralement traduit, cela signifie "se glisser dans le
côté" comme un cambrioleur dans la maison. Ce cambrioleur n'est pas venu pour voler nos possessions matérielles; Il est venu nous voler
notre foi en Dieu, Son Fils et Sa Parole. Quand des hommes de Dieu fidèles soulèvent un tollé

Page 220

contre la présence du cambrioleur, ils sont accusés de troubler la paix. Les vieilles formes d'erreur, connues autrefois, s'exercent à nouveau
sous des étiquettes telles que «la nouvelle morale», «la nouvelle théologie» et «le christianisme sans religion».

L'apôtre Paul a dit: "Ce jour-là ne viendra pas, à moins qu'il n'y ait d'abord une chute, et que l'homme de péché soit révélé, fils de
perdition" (2 Thessaloniciens 2: 3). "Tomber" se réfère clairement à un abandon de la croyance. De nombreux passages de l'Écriture parlent
de cela. Le prophète Amos a écrit: "Voici, les jours viennent, dit le Seigneur Dieu, que j'enverrai une famine dans le pays, non pas une
famine de pain, ni une soif d'eau, mais d'entendre les paroles du Seigneur. ils erreront d'une mer à l'autre, et du nord à l'orient, ils iront
chercher la parole du Seigneur, et ils ne la trouveront pas »(Amos 8: 11-12). Il viendra un temps où les gens qui ont faim de la vérité la
chercheront là où elle est censée être disséminée, comme les livres et les églises, mais ils n'entendront pas la Parole du Seigneur. Au lieu de
recevoir un message pour satisfaire leurs désirs spirituels, ils entendront un sermon sur un problème politique ou social actuel ou une sermon
sur l'art et la littérature. Et ainsi ils errent d'un endroit à l'autre, allant de l'espoir au désespoir, et finalement ils abandonnent. «Maintenant,
l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns se détourneront de la foi, en prêtant attention aux esprits séducteurs et
aux doctrines des démons, en mentant dans l'hypocrisie, en brûlant leur conscience» (1 Timothée 4: 1-2). que dans les derniers temps,
quelques-uns se détourneront de la foi, en prêtant attention aux esprits séducteurs et aux doctrines des démons; parler réside dans
l'hypocrisie; avoir la conscience brûlée »(1 Timothée 4: 1-2). que dans les derniers temps, quelques-uns se détourneront de la foi, en prêtant
attention aux esprits séducteurs et aux doctrines des démons; parler réside dans l'hypocrisie; avoir la conscience brûlée »(1 Timothée 4: 1-2).

4. Une augmentation de l'anarchie

Jésus a dit: "Quand l'anarchie se répandra, l'amour des hommes les uns pour les autres se refroidira" (Matthieu 24:12). «Sache aussi que,
dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.

Page 221

seront amants de leur propre personne, cupides, ravisseurs, fiers, blasphémateurs, désobéissants aux parents, ingrats, impies, sans affection
naturelle, trêcheurs, accusateurs faux, incontinents, féroces, infidèles de ceux qui sont bons, traîtres, capiteux, orgueilleux, amoureux du
plaisir plus que les amoureux de Dieu; »(2 Timothée 3: 1-5) Remarquez que ce passage enseigne explicitement que ce sont des
caractéristiques des derniers jours: nos journaux sont remplis de récits de la vie de Dieu. La rébellion de la jeunesse, le renversement des
gouvernements, et les émeutes dans presque tous les pays de la terre.Nous avons juste à citer les dossiers de criminalité pour montrer que
l'anarchie augmente à un rythme effrayant autour du monde.Jésus a enseigné que juste avant la fin, l'anarchie être dans le monde entier, il a
dit: "

5. L'arrivée des moqueurs

«Il arrivera dans les derniers jours des moqueurs, marchant selon leurs propres convoitises, et disant: Où est la promesse de sa venue, car
depuis que les pères sont morts, tout continue comme depuis le commencement de la création» (2 Pierre 3: 3-4). Beaucoup de chrétiens
profès disent que c'est un faux enseignement puisque la seconde venue du Christ n'a pas eu lieu comme l'église primitive l'attendait. Ils
disent: Pourquoi Christ n'est-il pas déjà venu? Jésus n'a-t-il pas dit: "Suis-je venu rapidement"? Cependant, cette promesse traduit
littéralement: "Je suis en route".

Dans nos gratte-ciel, beaucoup de bureaux ont soixante-dix ou quatre-vingts étages. Un exécutif à l'étage supérieur appelle au sous-sol

Page 222

garage et dit: "Je suis sur mon chemin, préparez ma voiture." Cela ne signifie pas qu'il est effectivement arrivé au garage, mais qu'il est en
route et que lorsque la voiture sera prête, il sera là. C'est le sens qui nous est transmis dans les mots: "Je viens vite". Les chrétiens qui sont
maintenant dans le sous-sol ou dans la tombe seront élevés en premier; et quand ils atteindront le rez-de-chaussée dans un instant, en un clin
d'œil, nous serons enlevés avec Lui pour rencontrer le Seigneur dans les airs.

Ceux qui croient en l'inévitabilité du progrès humain ont du mal à croire au retour du Christ. Si nous croyons que l'homme avance par lui-
même, nous n'accepterons jamais la promesse de Christ qu'il reviendra et mettra fin au péché lui-même.

Aussi, il y a ceux qui refusent de croire à sa venue à nouveau, parce que cela irait à l'encontre de leurs plans et de leurs rêves. Ils veulent
manger, boire et être joyeux sans aucune interférence dans leur vie centrée sur eux-mêmes. C'est pourquoi les moqueurs de l'époque de Noé
refusaient de croire au déluge dont il essayait de les avertir.

6. Persistance généralisée
Alors ils vous livreront pour être humiliés, et ils vous tueront, et vous serez haïs de toutes les nations à cause de mon nom, et alors
beaucoup seront offensés, et se trahiront les uns les autres, et ils se haïront les uns les autres. 24: 9-10).

«Mais prenez garde à vous, car ils vous livreront aux conseils, et dans les synagogues, vous serez battus, et vous serez amenés devant des
chefs et des rois à cause de moi, pour être un témoignage contre eux ... le frère trahira. le frère à la mort, et le père le fils, et les enfants se
lèveront contre leurs parents, et les feront être

Page 223

mis à mort. Et vous serez haïs de tous les hommes à cause de mon nom "(Marc 13: 9, 12, 13). Notez l'accent mis par Jésus" à cause de mon
nom ". Des milliers de chrétiens compromettent leur foi en Jésus-Christ. Même certains ecclésiastiques négligent ou refusent délibérément de
clore une prière publique au nom de Jésus, de peur d'offenser un incroyant, ils ne peuvent pas supporter la persécution qui peut suivre la
reconnaissance de Jésus-Christ, ce qui est un autre signe.

7. Affluence

"Maintenant, écoutez, vous les riches, pleurez et gémissez à cause de la misère qui vient sur vous, votre richesse a pourri, et les mites ont
mangé vos vêtements, votre or et votre argent sont corrodés, leur corrosion témoignera contre vous et mangera votre chair. comme le feu,
vous avez amassé des richesses dans les derniers jours »(Jacques 5: 1-3).

Alors que des millions meurent de faim, d'autres millions s'enrichissent. Il y a quelques années, quand nous avons entendu parler d'un
millionnaire, nous avons pensé à lui avec crainte. Aujourd'hui, dans le monde occidental, il y a des milliers de millionnaires. Ce n'est plus un
homme de cent mille dollars considéré comme riche. Il n'y a rien de mal à être riche si la richesse a été acquise honnêtement. Cependant, la
négligence de l'intendance de ses ressources est un péché aux yeux de Dieu. L'apôtre Paul a averti: "L'amour de l'argent est la racine de tous
les maux" (1 Timothée 6:10). Jésus a dit: "Prenez garde à la convoitise" (Luc 12:15). Samuel Johnson a déclaré: "La convoitise de l'or,
insensible et sans remords, est la dernière corruption de l'homme dégénéré."

C'est, bien sûr, l'un des grands appels du communisme. Les disciples du matérialisme marxiste sont allés dans les régions pauvres du
monde et ont appelé les gens leurs camarades. Cela fait appel à ceux qui vivent dans des conditions inférieures aux normes

Page 224

en même temps, ils voient des images de nations prospères et riches. L'apôtre a dit que ce serait l'un des signes de la fin.

8. La préparation à l'armageddon

"Et vous entendrez parler de guerres et de rumeurs de guerres" (Matthieu 24: 6). La Bible indique que vers la fin, les guerres deviendront
plus répandues, plus dévastatrices et plus fréquentes.

Il ne fait aucun doute que les nations du monde préparent le terrain pour la mise en scène de l'une des scènes les plus terribles du drame des
luttes humaines, et que le monde entier se dirige vers une guerre bien plus grande que tout ce que l'on sait. Dans les Écritures, on l'appelle la
«bataille d'Armageddon» (Apocalypse 16: 14-16, Joël 3: 9-14).

La guerre moderne est la plus développée de toutes les sciences. Nous avons perfectionné nos armes mais n'avons pas réussi à
perfectionner les hommes qui les utilisent. Il y a eu des hommes comme Hitler qui auraient utilisé n'importe quel moyen pour conquérir le
monde. Pouvons-nous supposer qu'aucun de ces hommes ne vit maintenant?

9. Connaissances et voyages

«Mais toi Daniel, tais-toi les paroles, et scelle le livre jusqu'au temps de la fin, plusieurs courront çà et là, et la connaissance augmentera»
(Daniel 12: 4). La signification des mots de Daniel n'aurait pas pu être comprise avant cette génération. En effet, l'Ecriture dit qu'ils sont
"fermés et scellés jusqu'au temps de la fin" (Daniel 12: 9).

Aujourd'hui, nous savons bien ce que Daniel voulait dire. C'est sûrement l'âge de la vitesse, du voyage et du savoir. Connaissances
humaines

Page 225

double tous les quinze ans, et l'homme est passé de la charrette à cheval en moins de deux générations. Walter Reuther, le dirigeant syndical
américain, m'a dit récemment que nous allons acquérir plus de connaissances dans les dix prochaines années que nous avons acquis au cours
des deux cents dernières années. Jusqu'à la venue de l'automobile et de l'avion, il était difficile de comprendre ce que Daniel voulait dire
quand il a dit que «beaucoup iront et viennent». Mais maintenant, il y a des millions de voitures sur les autoroutes et d'innombrables avions
dans les airs à toute heure du jour et de la nuit.

Ce passage pourrait signifier, aussi, que la connaissance des Écritures prophétiques augmentera, et c'est certainement vrai aujourd'hui. Il y a
un plus grand intérêt et une plus grande étude des Écritures prophétiques de la part de nombreux chrétiens que peut-être à n'importe quel
moment de l'histoire. De nouvelles découvertes archéologiques et scientifiques ont permis de mieux cibler la prophétie. Pour la première fois
depuis que les Écritures ont été écrites sous l'inspiration du Saint-Esprit, nous pouvons en comprendre beaucoup de parties à la lumière des
événements mondiaux actuels.

10. Conférences de paix

"Car quand ils diront: Paix et sécurité, alors une destruction soudaine s'abat sur eux, comme un enfantement sur une femme enceinte, et ils
n'échapperont pas" (1 Thessaloniciens 5: 3). Jamais on n'a parlé autant de paix. Le monde aspire désespérément à la paix, mais aucune paix
ne semble être en vue.

Dans le second Psaume, David demanda: "Pourquoi les nations se déchaînent-elles?" Parce qu'ils ne savent pas dans quel sens se tourner
dans cet âge de violence et de menace de destruction. Dans ce même Psaume, David dit: "Les rois de la terre se sont placés, et les princes se
sont concertés, contre le Seigneur et contre son oint, disant: Brisons leurs liens, et jetons loin de nous leurs cordes." Ceci "prends conseil
ensemble"

Page 226

parle de l'effort désespéré de la part des dirigeants du monde pour établir la paix, mais Dieu est exclu de leur planification. Le Prince de la
Paix n'est jamais consulté sur la paix. L'homme insensé poursuit son propre programme, affirmant hardiment qu'il peut résoudre ses
problèmes par lui-même sans Dieu.

11. Le dictateur de la venue du monde

Il y a tant de références intéressantes dans la Bible à un futur gouvernement mondial qui sera gouverné par un grand Anti-Christ que
l'espace ne permet pas de le discuter ici. Il est évident que l'acceptation de la règle de l'homme unique dans le monde doit être précédée d'une
période de préparation. Lors d'une récente conférence de paix à Washington, les orateurs se sont référés à la nécessité et à la possibilité d'un
gouvernement mondial. Dans la conférence commémorative Gideon Seymour à l'Université du Minnesota, Arnold Toynbee a déclaré:
«Vivre ensemble comme une seule famille est le seul avenir que l'humanité puisse avoir maintenant que la technologie occidentale a
simultanément annihilé la distance et inventé la bombe atomique. Il a ajouté: "L'alternative à la destruction de la race humaine est une fusion
sociale mondiale de toutes les tribus, nations, civilisations et religions de l'homme."

Au cours de la dernière décennie, on s'est rendu compte qu'aucune nation ne peut vivre pour elle-même, car ce qui touche un pays affecte
tout le monde. Il y a aussi la tendance à la dictature dans beaucoup de pays émergents et cela signifie une rupture de la démocratie. Le
gouvernement dans les mains d'un grand groupe a souvent échoué à fonctionner correctement, en partie à cause de points de vue très
différents. Les différences, les débats et les discussions sans fin annulent la valeur du conseil de beaucoup. Une fois, j'ai demandé au
dictateur d'un Etat africain pourquoi ils n'avaient pas la démocratie dans son pays. Il a répondu: "Avant que la démocratie puisse fonctionner,
vous devez

Page 227

avoir un électorat informé et intelligent. Nous ne serons pas prêts pour la démocratie pendant cent ans. "

Dans la Bible, nous lisons: «Car Dieu a mis dans leur cœur d'accomplir sa volonté et d'être d'accord, et de donner leur royaume à la bête,
jusqu'à ce que les paroles de Dieu soient accomplies» (Apocalypse 17:17). Un autre passage révélateur dit: "Car le pouvoir secret de
l'anarchie est déjà à l'œuvre, mais celui qui le retient maintenant continuera à le faire jusqu'à ce qu'il soit retiré du chemin. Seigneur Jésus
renversera avec le souffle de sa bouche et détruira par la splendeur de son avènement.La venue de l'anarchique sera en conformité avec
l'œuvre de Satan affiché dans toutes sortes de miracles, signes et merveilles contrefaits, et dans toutes sortes du mal qui trompe ceux qui
périssent, ils périssent parce qu'ils ont refusé d'aimer la vérité et d'être ainsi sauvés.

Alors ce surhomme qui sera l'incarnation de Satan, appelé l'Antéchrist dans les Écritures, sera autorisé à avoir le contrôle du monde. La
Bible enseigne que le monde atteindra un point où il mettra en place un gouvernement mondial, et un dictateur mondial ou un président
émergera. Les caméras de télévision seront sans aucun doute sur la scène, et les nouvelles circuleront autour du monde qu'un homme de paix,
un dirigeant universel, a été choisi.

Le mot "bête" dans Apocalypse 13 est utilisé pour exprimer l'idée que ce sera un homme de grande force et capacité à forcer sa volonté sur
le monde. Le terme «bête» n'est pas destiné à indiquer la répulsion. Au contraire, l'Écriture dit

Page 228

que cet homme sera admiré, craint et adoré. Il dominera la scène mondiale avec une intelligence que le monde n'a jamais connue. Il va
temporairement mettre fin à la guerre qui a dévasté la terre. Il va concevoir des méthodes économiques brillantes avec des résultats
immédiats. La prospérité reviendra, l'argent sera abondant partout et la peur qui a saisi toutes les parties du monde fera place à l'espoir. Le
monde sera impressionné par son génie et son pouvoir superlatifs, alors que des millions de personnes l'adorent en tant que dieu. Il va
régimenter toute l'humanité, exigeant que, avant que la nourriture puisse être achetée, ses sujets seront marqués de sa marque (Apocalypse
13:17). L'âge de l'ordinateur contribuera à sa capacité à contrôler la vie de chaque personne sur le globe. Il sera l'incarnation même du
mal. Son seul rêve, un désir, une ambition sera de détruire même la pensée de Dieu sur la face de la terre. Il blasphémera Dieu et s'élèvera au-
delà de toute sorte de dieu que le monde a jamais connu.
En 1902, le magazine Harper's portait un portrait étonnant de la règle à venir. Les éditeurs de Harper'sdit: "Il se lèvera" l'homme. " Il sera
fort d'action, épigrammatique dans ses manières, personnellement beau et continuellement victorieux, il balaiera les parlements et les
démagogues, portera les civilisations à la gloire, les reconstruira en empire et les rassemblera en faisant circuler son profil et en organisant de
nouveaux succès. Il va tout codifier, galvaniser le christianisme, il va organiser l'apprentissage dans de petites académies de petits hommes et
prescrire un merveilleux système éducatif, et les nations reconnaissantes déifieront un égoïsme chanceux et agressif. " La Bible dit de ce chef
du monde: "Et par sa politique ... il fera prospérer l'artisanat dans sa main, et il se glorifiera dans son coeur" (Daniel 8:25).

Page 229

12. L'évangélisation mondiale

"Et cet évangile du Royaume sera prêché dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations, et alors la fin viendra"
(Matthieu 24:14).

En l'an 1500, la Bible avait été imprimée en seulement quatorze langues. En 1800, il était en soixante et onze langues et, en 1965, il avait
été imprimé dans plus de 1250 langues et dialectes. Ajoutez à cela les médias de la radio et de la télévision, ainsi que les programmes
missionnaires accélérés des églises depuis la Seconde Guerre mondiale. Il y a très peu d'endroits dans le monde aujourd'hui où l'Évangile ne
peut être entendu. En raison des voyages modernes, des communications et des techniques, il est possible que la prophétie de Mathew 24:14
soit accomplie dans notre génération pour la première fois.

Il y a beaucoup d'autres signes de la fin révélés dans la Bible que l'espace ne me permet pas de mentionner. Mais nous savons que Jésus-
Christ viendra. Je ne sais pas quand. Je ne connais pas l'heure, le jour, le mois ou l'année. Il est faux et non scriptural d'essayer de fixer la
date du retour du Christ. Dieu seul sait quand Il viendra. Pourtant, la Bible dit qu'il reviendra sur terre. Il n'y a aucune possibilité que les
nations du monde puissent résoudre les problèmes de la nature humaine jusqu'à ce qu'il revienne.

Une chose que nous savons, la venue de Christ est plus proche que lorsque nous avons cru. Il se peut que beaucoup de ces événements se
produisent avant que cette génération soit passée. Le poète Campbell a déclaré: "Les événements à venir jettent leur ombre avant." Ce que
nous voyons se produire aujourd'hui pourrait bien être une préparation à l'intervention de Dieu dans les affaires humaines avec la venue de
Jésus-Christ. Paul a dit aux chrétiens de "se réconforter les uns les autres par ces paroles" (1 Thessaloniciens 4:18).

Page 230

Que devrais tu faire?

Pour le chrétien, tout n'est pas sans espoir, à moins que ses affections ne soient centrées sur les choses de ce monde. Si vous avez vécu une
vie consacrée à Dieu, en amassant des trésors dans les cieux, avec vos affections sur les choses d'en haut, alors vous n'avez aucune raison de
désespoir et de découragement. Cela pourrait être l'heure avant l'aube où Christ reviendra.

Compte tenu de ces événements qui bougent rapidement, quelle devrait être votre attitude?

1. SE PRÉPARER À L'URGENCE

Jésus a dit: "Soyez donc aussi prêts; car, à cette heure-ci, le fils de l'homme ne viendra pas" (Matthieu 24:44). Êtes-vous prêt à le rencontrer
s'il devait venir aujourd'hui? Dans de nombreux endroits, la Bible nous avertit d'être prêts. Vous pouvez dire que c'est un appel basé sur la
peur. "Par la foi, Noé, étant averti de Dieu des choses qui ne sont pas encore vues, agité de crainte, prépara une arche à sauver sa maison"
(Hébreux 11: 7). Ce mot "peur" pourrait être traduit terrifié. Noah était terrifié à la perspective des événements à venir, et c'est cette peur qui
l'a conduit à construire l'arche.

2. ATTENDRE AVEC PATIENCE

"Vous devez persévérer afin que, lorsque vous avez fait la volonté de Dieu, vous receviez ce qu'il a promis car, dans très peu de temps,
celui qui vient viendra et ne tardera pas" (Hébreux 10: 36-37) ). La naissance promise d'Isaac à Abraham et Sarah a été longtemps
retardée; mais la promesse de Dieu s'est accomplie même quand cela semblait impossible.

Page 231

3. REGARDER AVEC ANTICIPATION

Matthew Henry a écrit: «Regarder implique non seulement une croyance que notre Seigneur vient, mais un désir qu'Il vienne, penser
souvent à Sa venue, et toujours chercher Sa venue aussi sûrement, dans l'année et le temps de cela incertain."

"Nous attendons avec espérance l'avènement du Seigneur Jésus-Christ" (Philippiens 3:20). L'apôtre Paul a écrit à Titus: «Cherchant cette
espérance bénie, et l'apparition glorieuse du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ» (Tite 2:13). Après avoir entendu un ministre
prêcher lors de la seconde venue du Christ, la reine Victoria a déclaré: «J'aimerais qu'Il vienne pendant ma vie pour que je puisse prendre ma
couronne et la poser à ses pieds.
4. TRAVAILLER AVEC ZEAL

"Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera en train de faire" (Matthieu 24:46). Certaines personnes ont l'idée que si le
Christ vient, alors pourquoi devons-nous continuer? Pourquoi ne pas cesser de travailler et regarder? C'était l'un des problèmes des
Thessaloniciens à qui Paul écrivait pour affirmer que le Christ allait venir. Il a expliqué certains des détails des derniers jours, et il les a
exhortés à se mettre au travail. L'espérance de la venue de Christ devrait nous faire travailler d'autant plus fort que nous n'aurons «pas honte
devant lui à son retour» (1 Jean 2:28).

Pour le chrétien, la venue du Christ sera un moment glorieux. Pour ceux qui sont hors du Christ, ce sera la plus grande de toutes les
calamités, une séparation tragique, une déception incroyable. Mais à ceux qui sont prêts, quelle consommation glorieuse! Presque les
derniers mots de la Bible sont: "Je viens, Amen." Cependant, viens, Seigneur Jésus. "

__________

1. Walter B. Knight, trésor des illustrations du chevalier (Grand Rapids: Eerdmans Publishing Company, 1962).

2. Pp. 145, 146.

3. Le 4 juin 1965.

Le jugement à venir

L'un des agnostiques les plus colorés de l'histoire américaine était Robert G. Ingersoll, qui a donné des conférences dramatiques à travers la
nation en questionnant la Bible et l'existence de Dieu. Une nuit, alors qu'il s'adressait à une audience dans une petite ville de New York, il a
proclamé avec éloquence ses doutes sur un futur jugement et l'enfer. Quand il eut fini, un vieil ivrogne se leva à l'arrière du couloir et dit avec
une langue épaisse: «J'espère bien que tu as raison, frère Bob, je compte sur ça.

L'homme moderne n'aime pas penser à Dieu en termes de colère, de colère et de jugement. Il aime façonner Dieu selon ses propres
préférences et donner à Dieu les caractéristiques qu'il veut qu'il possède. Il essaie de refaire Dieu pour se conformer à ses propres pensées et
se mettre à l'aise dans ses péchés. Ce "dieu" moderne a les attributs de l'amour, de la miséricorde et du pardon sans justice. Cela signifie une
absence de jugement et de punition pour le péché. Dieu est reconstruit selon les lignes de la tolérance, de l'amour universel et de la bonne
volonté universelle. La vision biblique selon laquelle la justice est aussi ultime que l'amour dans la nature divine est abandonnée. Dans cette
image de Dieu, il n'y a pas de lois qui exigent une obéissance absolue et aucune norme à laquelle l'homme doit adhérer. Par exemple, Plus de
neuf cents ecclésiastiques et étudiants se sont réunis il y a quelque temps à la Harvard Divinity School pour méditer sur la soi-disant
«nouvelle morale» et son importance pour l'église. Un professeur de divinité a dit que le sexe avant le mariage entre les fiancés était correct,
que Dieu comprendrait. Un professeur à l'autre

Page 233

L'école théologique pensait qu'aucune relation sexuelle ne devrait être absolument condamnée par l'église. Ainsi, de nombreux dirigeants
d'église continuent de reconstruire Dieu selon les tendances séculaires et humanistes de notre temps.

Cependant, ce genre de "dieu" ferait un monde impossible. Ce serait chaotique, irresponsable et auto-destructeur. Il serait impossible à
l'homme de vivre avec certitude et bonheur. Avoir du sens La vie de l'homme doit être basée sur la loi et un législateur. Le Psalmiste a dit:
"La loi du Seigneur est parfaite, elle convertit l'âme, le témoignage du Seigneur est sûr, rendant sage le simple, les lois du Seigneur sont
justes, réjouissant le coeur: le commandement du Seigneur est pur, éclaircissement des yeux: (Psaume 19: 7-8) La Bible avertit que "les
hommes méchants ne comprennent pas le jugement" (Proverbes 28: 5) Jésus lui-même a mis son sceau d'approbation sur la loi quand il a dit:
"Il est plus facile que le ciel et la terre passent, qu'un seul trait de la loi échoue »(Luc 16:17). La Loi de Moïse et le Sermon sur la Montagne
sont des normes qui ne peuvent jamais être changées. Aucun ecclésiastique n'a le droit d'abaisser ces normes au nom de Dieu de peur d'être
en danger de souiller la loi, de blasphémer Dieu et de se rendre coupable d'hérésie.

Dieu jugera chaque homme

La Bible enseigne que Dieu est vraiment un Dieu de jugement, de colère et de colère.

Si la Bible enseigne quelque chose, elle enseigne que Dieu va juger l'homme. Maintes fois Jésus avertit du jugement: "Il sera plus
supportable pour Tyr et Sidon au jour du jugement que pour toi" (Matthieu 11:22). «Toute parole inutile que les hommes diront, ils en
rendront compte au jour du jugement» (Matthieu 12:36). "Le Fils de l'homme enverra ses anges, et ils se rassembleront de son royaume

Page 234

tout ce qui offense et ceux qui commettent l'iniquité; et il les jettera dans une fournaise ardente: il y aura des pleurs et des grincements de
dents »(Matthieu 13:41).« Car il n'y a rien de couvert, cela ne sera pas révélé; »(Luc 12: 2)« Car le Père ne juge personne, mais il a remis tout
jugement au Fils »(Jean 5:22).
Les apôtres ont enseigné tout au long du Nouveau Testament qu'il viendrait un temps de jugement: "Il a fixé un jour où il jugera le monde
dans la justice par l'homme qu'il a ordonné" (Actes 17:31). "Mais à cause de votre entêtement et de votre coeur impénitent, vous accumulez
de la colère contre vous-même pour le jour de la colère de Dieu, quand son jugement juste sera révélé" (Romains 2: 5). "Dieu est juste: il
rendra des ennuis à ceux qui vous troublent et vous soulagera, vous qui êtes troublés, et à nous aussi, cela se produira lorsque le Seigneur
Jésus sera révélé du ciel dans un feu ardent avec ses puissants anges. punira ceux qui ne connaissent pas Dieu et n'obéissent pas à l'évangile
de notre Seigneur Jésus »(2 Thessaloniciens 1: 6-8). "Il est destiné aux hommes une fois pour mourir, mais après cela le jugement" (Hébreux
9:27). "Si nous continuons délibérément à pécher après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés,
mais seulement une attente effrayante du jugement et du feu dévorant qui consumera les ennemis de Dieu" (Hébreux 10: 26-27) ). "Qui
rendra compte à celui qui est prêt à juger les vivants et les morts" (1 Pierre 4: 5). «Alors les rois de la terre, les princes, les généraux, les
riches, les puissants, tous les esclaves et tous les hommes libres se cachèrent dans les cavernes et parmi les rochers des montagnes, ils
appelèrent les montagnes et les rochers: Et cache-nous de la face de celui qui est assis sur le trône et de la colère de l'Agneau! Car le grand
jour de leur colère est venu et qui peut subsister? "(Apocalypse 6: 15-17). Si nous continuons délibérément à pécher après avoir reçu la
connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais seulement une attente effrayante de jugement et de feu dévorant
qui consumera les ennemis de Dieu »(Hébreux 10: 26-27) "Qui rendra compte à celui qui est prêt à juger les vivants et les morts" (1 Pierre 4:
5). "Alors les rois de la terre, les princes, les généraux, les riches, les puissants et tous les esclaves et tout homme libre se cachait dans les
cavernes et parmi les rochers des montagnes. Ils criaient aux montagnes et aux rochers: «Tombez sur nous et cachez-nous de devant celui qui
est assis sur le trône et de la colère de l'agneau, car le grand jour de leur colère est venu et qui peut subsister? (Apoc. 6: 15-17). Si nous
continuons délibérément à pécher après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais seulement
une attente effrayante de jugement et de feu dévorant qui consumera les ennemis de Dieu »(Hébreux 10: 26-27) "Qui rendra compte à celui
qui est prêt à juger les vivants et les morts" (1 Pierre 4: 5). "Alors les rois de la terre, les princes, les généraux, les riches, les puissants et tous
les esclaves et tout homme libre se cachait dans les cavernes et parmi les rochers des montagnes. Ils criaient aux montagnes et aux rochers:
«Tombez sur nous et cachez-nous de devant celui qui est assis sur le trône et de la colère de l'agneau, car le grand jour de leur colère est venu
et qui peut subsister? (Apoc. 6: 15-17). mais seulement une attente terrible de jugement et de feu qui consumera les ennemis de Dieu
"(Hébreux 10: 26-27)" Qui rendra compte à celui qui est prêt à juger les vivants et les morts "(1 Pierre 4 : 5). "Alors les rois de la terre, les
princes, les généraux, les riches, les puissants, tous les esclaves et tous les hommes libres se cachèrent dans les cavernes et parmi les rochers
des montagnes. Ils criaient aux montagnes et aux rochers: «Tombez sur nous et cachez-nous de devant celui qui est assis sur le trône et de la
colère de l'agneau, car le grand jour de leur colère est venu et qui peut subsister? (Apoc. 6: 15-17). mais seulement une attente terrible de
jugement et de feu qui consumera les ennemis de Dieu "(Hébreux 10: 26-27)" Qui rendra compte à celui qui est prêt à juger les vivants et les
morts "(1 Pierre 4 : 5). "Alors les rois de la terre, les princes, les généraux, les riches, les puissants, tous les esclaves et tous les hommes
libres se cachèrent dans les cavernes et parmi les rochers des montagnes. Ils criaient aux montagnes et aux rochers: «Tombez sur nous et
cachez-nous de devant celui qui est assis sur le trône et de la colère de l'agneau, car le grand jour de leur colère est venu et qui peut
subsister? (Apoc. 6: 15-17). le puissant, et chaque esclave et chaque homme libre se cachait dans les cavernes et parmi les rochers des
montagnes. Ils criaient aux montagnes et aux rochers: «Tombez sur nous et cachez-nous de devant celui qui est assis sur le trône et de la
colère de l'agneau, car le grand jour de leur colère est venu et qui peut subsister? (Apoc. 6: 15-17). le puissant, et chaque esclave et chaque
homme libre se cachait dans les cavernes et parmi les rochers des montagnes. Ils criaient aux montagnes et aux rochers: «Tombez sur nous et
cachez-nous de devant celui qui est assis sur le trône et de la colère de l'agneau, car le grand jour de leur colère est venu et qui peut
subsister? (Apoc. 6: 15-17).

Ce ne sont que quelques-uns des centaines de passages qui pourraient être cités pour indiquer un moment de jugement encore à venir

Page 235

que tout homme qui a toujours vécu sera impliqué et personne n'échappera! Si vous preniez toutes les références du jugement hors de la
Bible, vous auriez une Bible beaucoup plus petite.

Justice, miséricorde et amour

Nombreux sont ceux qui disent que le jugement n'est pas compatible avec la justice, la miséricorde et l'amour. C'est parce qu'ils ne
comprennent pas la nature de Dieu. Ils ont refusé d'accepter la révélation de la nature de Dieu de la Bible.

Le jugement est compatible avec la justice . La justice exige l'équilibre des échelles, et sans jugement, cela serait impossible. Quand
Jérémie dit «qu'un roi exécutera le jugement et la justice sur la terre» (Jérémie 23: 5), il juxtapose ces facteurs. La justice est impossible sans
jugement. La loi ne peut exister sans pénalité. La raison nous dirait qu'il y aura un temps où les Hitler, les Eichmann et les Staline seront
amenés à la comptabilité. Sinon, il n'y a pas de justice dans l'univers. Des milliers d'hommes pervers ont vécu et pratiqué leur mal sur les
autres sans avoir l'air de payer une pénalité dans cette vie. La raison nous dit qu'il y aura un temps où les endroits tordus seront rendus droits
(Esaïe 45: 2).

Le jugement est compatible avec la miséricorde. Le Dieu qui veut être miséricordieux doit agir dans la miséricorde selon les normes de la
justice et de la justice. Le jugement ne contredit nullement la miséricorde; car si la miséricorde doit être étendue, le jugement doit faire partie
de l'ordre divin. Être miséricordieux sans être juste est une contradiction.

Le juge qui administre la justice doit fonder ses actes sur la loi. La violation de la loi exige une pénalité. Faire preuve de pitié face à la loi
brisée, c'est détruire l'ordre et créer le chaos. La miséricorde est une qualité qui ne peut oublier ou négliger le principe

Page 236

de la loi. Si ce n'est pas une attitude universelle dans tous les cas de loi brisée, c'est détruire l'ordre.
Il y a quelques années, j'ai été arrêté pour avoir conduit trop vite dans une zone de vitesse et, dans la salle d'audience, j'ai plaidé
coupable. Le juge était non seulement amical mais plutôt gêné pour moi d'être dans son tribunal. L'amende était de dix dollars. S'il m'avait
laissé partir, cela aurait été incompatible avec la justice. La pénalité devait être payée par moi ou quelqu'un d'autre!

Le jugement est compatible avec l' amour . Un Dieu d'amour doit être un Dieu de justice. C'est parce que Dieu aime qu'il est juste. Sa
justice équilibre son amour et rend ses actes d'amour et de justice significatifs. Dieu ne pouvait pas toujours aimer les hommes s'il ne
prévoyait pas le jugement des malfaiteurs. Sa punition du malfaiteur et sa séparation des justes est une manifestation du grand amour de
Dieu. Nous devons toujours regarder la croix sur le fond sombre du jugement. C'est parce que l'amour de Dieu pour l'homme était si intense
qu'il a donné son Fils afin que l'homme n'ait pas à faire face au jugement.

Le jugement est nécessaire en tant qu'incitation à la conscience. Man needs the incentive of reward for goodness and the threat of
punishment as a deterrent against evil. In the present composition of his moral nature, punishment is a necessary "goad" to his conscience.
He requires this threat and its warning to prevent the doing of evil. This may not be the highest motive for doing good, but it is necessary in
the imperfections that have existed in the moral nature of man since the Garden of Eden. We must take man as he is, not as he ought to be,
and predicate our opinions of justice, mercy, love, and judgment on the character of God and the present imperfect nature of man. The
"absolute ideal" does not exist except in the unreasoning fancy of the modern philosopher who spins his philosophical theories without
consideration of the Biblical revelation of God and of man's spiritual disease.

Supposons dans n'importe quel pays qu'il n'y ait pas de forces de police.

Page 237

Il y aurait un chaos du jour au lendemain. Supposons qu'il n'y ait pas de tribunaux pour redresser le mal. Quel gâchis serait le pays. Personne
ne serait en sécurité nulle part. Dans certaines villes, les gens ne sont pas en sécurité malgré la protection de la police, et dans certaines rues,
même les policiers sont en danger. Et maintenant et puis un policier lui-même est arrêté pour infraction à la loi. Les mauvaises passions des
hommes, même avec l'application de la loi, ne sont que légèrement restreintes. À ceci le journal quotidien témoigne avec ses histoires de
crime.

Le dernier grand conflit

La Bible enseigne que l'homme est si rebelle contre les lois de Dieu qu'un jour il massera ses armées contre Dieu Lui-même. Ce sera le
dernier grand conflit, Armageddon. "Et il les rassembla dans un lieu appelé dans la langue hébraïque Armageddon" (Apocalypse 16:16). Ce
sera la dernière guerre, le dernier effort convulsif de l'homme déchu contre la loi de Dieu. Quelle sera la réponse de Dieu? Un spectacle de
miséricorde? Un affichage de tolérance? Non! Ce sera le jugement. La seule alternative à la miséricorde, rejetée et rejetée, est le
jugement. Dieu a offert son amour, sa miséricorde et son pardon aux hommes. De la croix, Dieu a dit au monde entier: "Je
t'aime". Cependant, lorsque cet amour est délibérément rejeté, la seule alternative est le jugement.

Les différents jugements

Contrairement à l'opinion populaire, la Bible ne connaît rien d'un jugement général dans lequel tous les hommes comparaissent devant
Dieu en même temps. La Bible énumère un certain nombre de jugements différents. Par exemple, il y a un jugement des justes à

Page 238

le siège du jugement de Christ (le siège de Bema ... 2 Cor 5:10). Il y a un autre jugement des nations (Matthieu 25: 31-46). Il y a aussi un
jugement des morts injustes sur le grand trône blanc (Apocalypse 20: 11-13). Ces jugements de différents sujets à des moments différents et à
des fins différentes forment l'image composite du jugement dans les événements divulgués dans les Écritures prophétiques.

Le jugement pour le péché

Ce jugement a eu lieu à la croix. L'Ecriture dit: "Dieu a fait de lui celui qui n'a pas péché pour nous, afin que nous devenions en lui la
justice de Dieu" (2 Corinthiens 5:21). A cause de cela, l'Écriture enseigne: "Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont
en Christ Jésus" (Romains 8: 1). En d'autres termes, le jugement pour le péché que je méritais est déjà passé. Christ a pris mon jugement sur
la croix. Chaque exigence de la loi a été satisfaite. La loi a été entièrement satisfaite dans l'offrande que Christ a faite de Lui-même pour les
péchés. "Le Seigneur a mis sur lui l'iniquité de nous tous" (Esaïe 53: 6). "Qui, de son propre chef, a porté nos péchés dans son propre corps
sur l'arbre" (1 Pierre 2:24). "Mais cet homme, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés pour toujours, s'assit à la droite de Dieu"
(Hébreux 10:12).

La loi avait dit: "Le salaire du péché est la mort" (Romains 6:23), et "L'âme qui pèche, elle mourra" (Ézéchiel 18: 4). Je méritais le
jugement et l'enfer, mais Christ a pris ce jugement et l'enfer pour moi. Le Christ lui-même a dit: "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui
écoute ma parole et croit en celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle, et ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie". :
24). Aucune déclaration ne pourrait être plus claire que le vrai croyant en Jésus-Christ ne doit pas juger.

Page 239

Ce jugement est passé. "Car vous avez jeté tous mes péchés derrière votre dos" (Esaïe 38:17). Dieu a dit par Jérémie le prophète: "Je ne me
souviendrai plus de leur péché" (Jérémie 31:34).
Nous ne comprendrons jamais l'étendue de l'amour de Dieu en Christ à la croix tant que nous n'aurons pas compris que nous n'aurons
jamais à nous tenir devant le jugement de Dieu pour nos péchés. Christ a pris nos péchés. Il a terminé le travail de la rédemption. Je ne suis
pas sauvé grâce à mes œuvres ou à mes mérites. J'ai prêché à des milliers de personnes sur tous les continents, mais je n'irai pas au ciel parce
que je suis un prédicateur. Je vais au ciel entièrement sur le mérite de l'œuvre de Christ. Je ne serai jamais à la barre du jugement de
Dieu. Tout est passé.

Une fois en traversant l'Atlantique Nord, j'ai regardé par le hublot quand je me suis levé le matin et j'ai vu l'un des nuages les plus noirs que
j'aie jamais vus. J'étais certain que nous étions dans une terrible tempête. J'ai commandé mon petit-déjeuner envoyé dans ma chambre et j'ai
parlé à l'intendant de la tempête. Il a dit: "Oh, nous avons déjà traversé cette tempête, c'est derrière nous."

Si nous croyons en Jésus-Christ, nous avons déjà traversé la tempête du jugement. C'est arrivé à la croix.

Le jugement du croyant

D'après ce que je viens de dire, cela ressemble à une contradiction. Ce n'est pas le jugement dans le sens de la condamnation, mais de
l'évaluation. C'est le moment où Christ donnera des récompenses aux siens. "Car nous devons tous comparaître devant le tribunal de Christ,
afin que chacun reçoive les choses faites dans son corps, selon ce qu'il a fait, que ce soit bon ou mauvais" (2 Corinthiens 5:10).

Alors que le vrai croyant en Christ ne peut pas travailler pour son salut parce qu'il n'est «pas d'œuvres, de peur que quelqu'un ne se glorifie»
(Éphésiens 2: 9), et parce que ce n'est «pas par des œuvres de justice»

Page 240

ce que nous avons fait, mais selon sa miséricorde il nous a sauvés "(Tite 3: 5), néanmoins nous pouvons travailler pour une récompense."
L'Écriture dit: "Car personne ne peut poser de fondement autre que celui déjà posé, qui est Jésus Christ. Si quelqu'un construit sur cette
fondation en utilisant de l'or, de l'argent, des pierres coûteuses, du bois, du foin ou de la paille, son oeuvre sera montrée pour ce qu'elle est,
parce que le jour la mettra en lumière. Il sera révélé par le feu, et le feu mettra à l'épreuve la qualité du travail de chacun. Si ce qu'il a
construit survit, il recevra sa récompense. S'il est brûlé, il subira des pertes; il sera lui-même sauvé, mais seulement comme un homme
échappant aux flammes »(1 Corinthiens 3: 11-15).

Tout travail accompli par un disciple du Christ à la gloire de Dieu est «or, argent, pierres précieuses». Mais si un disciple du Christ travaille
avec son propre intérêt ou son ambition personnelle, ce sera «bois, foin et chaume» et il sera brûlé.

Ce n'est pas une question de salut, mais de "travaux" après le salut. Dans ces passages, le croyant en Christ est représenté comme
construisant une superstructure de service ou d'œuvre qui doit être testée par le feu. Ainsi, tous les enseignants du dimanche, tous les
éducateurs, tous les travailleurs sociaux, tous les ecclésiastiques, tous les chrétiens vont passer à travers le feu qui mettra à l'épreuve le travail
de chaque croyant.

L'apôtre Paul se souciait constamment d'être «approuvé» de Dieu (2 Corinthiens 10:18). Il ne se souciait pas de son salut personnel, car
cela avait été réglé à la croix. Cependant, il craignait que ses œuvres soient désapprouvées s'il ne faisait pas très attention à la façon dont il
travaillait pour Dieu.

Les croyants en Christ vont recevoir une récompense à ce siège du jugement de Christ (le «siège de bema»). Cette récompense est parfois
mentionnée dans les Écritures comme un «prix» (1 Corinthiens 9:24). Parfois, il est appelé une «couronne» (1 Cor 9:25, Phil 4: 1, 1 Thess
2:19).

Page 241

Les croyants en Christ ne doivent rien à Dieu en paiement du salut, qui est accordé en cadeau. Mais ils doivent à Dieu une vie de
dévouement et de service indivis. Même une tasse d'eau froide donnée au nom de Christ ne va pas sans sa récompense. Cela devient une
incitation à aimer son prochain et à montrer cet amour en s'impliquant dans ses problèmes et ses besoins. Quand une femme de New York a
eu un bébé dans la rue et a crié à l'aide, des dizaines de personnes l'ont dépassée. Ils n'appelleraient même pas un médecin ou la police. Ils ont
dit qu'ils ne voulaient pas s'impliquer. Un de ceux qui ne voulait pas s'impliquer était un chrétien professant, qui plus tard a été rempli de tant
de remords et de conviction qu'il est allé à son pasteur en larmes pour faire taire son péché. Certainement, cet homme a perdu une
récompense ce jour-là.

Le Jugement du Grand Trône Blanc

Cela est rapporté dans Apocalypse 20: 11-13, où l'apôtre Jean dit: "Alors j'ai vu un grand trône blanc et celui qui était assis dessus, la terre
et le ciel ont fui de sa présence, et il n'y avait pas de place pour eux. J'ai vu les morts, grands et petits, debout devant le trône, et on a ouvert
des livres, on a ouvert un autre livre, qui est le livre de la vie, les morts ont été jugés d'après ce qu'ils avaient écrit dans les livres. Les morts
qui étaient dedans, et la mort et Hadès rendirent les morts qui étaient en eux, et chacun fut jugé selon ce qu'il avait fait.

Voici le jugement vers lequel se dirige toute personne en dehors de Christ. La date a déjà été fixée par Dieu.

Page 242
Tous les hommes de toutes races et nationalités, passés et présents, seront là. Ce sera le jour pour lequel tous les autres jours ont été
faits. Vous pouvez faire et briser des rendez-vous dans cette vie - mais c'est un rendez-vous que vous garderez.

Les sceptiques et les moqueurs modernes rient et ridiculisent l'idée d'un jugement à venir. Ils ont ri de la prédiction de Noé sur le déluge. Ils
ont ri de Jérémie quand il a prédit la destruction de Jérusalem. Ils se sont moqués de Lot quand il a averti les hommes de Sodome que Dieu
allait pleuvoir du feu et du soufre. Ils ont ri d'Amos quand il a averti Israël du jugement à venir. Mais tous ces jugements sont devenus
réalité. «Dieu ... commande maintenant à tous les hommes de se repentir partout, parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde dans la
justice» (Actes 17: 30-31).

En ce jour "Les Livres" seront ouverts. Ces livres contiennent les enregistrements de la vie de chaque homme du berceau à la tombe. Dans
la chapelle de Saint-George à Londres, l'abbaye de Westminster est un mémorial de la Seconde Guerre mondiale. Il se compose de quatre
volumes reliés, qui contiennent les noms des soixante mille civils qui ont été tués par l'action ennemie dans la ville de Londres. Un volume
reste ouvert sur le sanctuaire et une lumière brille sur les noms tapuscrits qui apparaissent sur les pages ouvertes. Chaque jour, une page est
tournée.

Ainsi, les noms de ceux qui étaient riches ou pauvres, titrés ou communs, vieux ou jeunes, sains ou malades, bruit de corps ou estropiés,
célèbres ou infâmes, se tiennent ensemble pour être révélés à la lumière pour que tout le monde puisse voir sur les pages sont gardés si
précisément par Dieu. C'est un livre de la mort. Quel moment terrifiant pour des millions quand "Les Livres" sont ouverts.

Le Dr Wilbur Penfield, directeur de l'Institut neurologique de Montréal, a déclaré dans un rapport à l'Institut Smithsonian: «Votre cerveau
contient un enregistrement permanent de votre passé qui ressemble à une seule bande continue de film complet avec bande sonore.

Page 243

Cette cinémathèque enregistre toute votre vie éveillée, dès l'enfance. Vous pouvez revivre ces scènes de votre passé, une à la fois, quand un
chirurgien applique un léger courant électrique à un certain point sur le cortex temporal de votre cerveau. "Le rapport poursuit en disant que
lorsque vous revivez les scènes de votre passé, vous ressentez exactement les mêmes émotions que vous avez faites au cours de l'expérience
originelle: est-ce que l'humanité sera confrontée à ce dossier irréfutable à la barre du jugement de Dieu quand "Dieu jugera les secrets des
hommes par Jésus-Christ"? (Romains 2:16).

Il y a beaucoup d'avertissements dans les Ecritures concernant ce grand jour qui doit venir, ce jour du jugement. Ce sera le jour prophétisé
dans Proverbes 1: 24-31: "Mais puisque vous m'avez rejeté quand j'ai appelé et que personne n'a fait attention quand j'ai étendu ma main,
puisque vous avez ignoré tous mes conseils et n'acceptiez pas ma réprimande, je le tour se moquera de ton désastre, je me moquerai quand le
malheur t'atteindra, quand la calamité te surprendra comme une tempête, quand le désastre t'atteindra comme un tourbillon, quand la détresse
et les ennuis t'accableront. "Alors ils m'appelleront, mais je ne serai pas répondre; ils vont me chercher mais ne me trouveront pas. Puisqu'ils
haïssaient la connaissance et ne choisissaient pas de craindre l'Eternel, puisqu'ils n'acceptaient pas mon conseil et rejetaient ma réprimande,
ils mangeaient le fruit de leurs voies et se remplissaient du fruit de leurs projets. "

En ce grand jour, les hommes invoqueront Dieu pour la miséricorde, mais ce sera trop tard. En ce jour, les hommes chercheront Dieu, mais
ils ne pourront pas le trouver. C'est trop tard.

C'est le jour auquel Jésus a fait allusion dans le Sermon sur la montagne lorsqu'il a dit: "Tous ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur,
n'entreront pas dans le royaume des cieux, mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans le ciel. Beaucoup me diront en ce jour - là ,
Seigneur, Seigneur, avons - nous pas prophétisé

Page 244

à ton nom? Et en ton nom nous chassons les démons? Et en votre nom nous avons fait beaucoup de travaux merveilleux? Et alors je leur dirai
ouvertement: Je ne vous ai jamais connus: retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité "(Matthieu 7: 21-23).

Il y aura même des gens qui ont fait le travail du Seigneur. Ils étaient occupés dans l'église, ils avaient fait beaucoup de travaux
merveilleux. Mais Jésus lui-même dit: "Je ne vous ai jamais connus." Quelle chose terrible. Ils pensaient que leurs propres bonnes œuvres les
sauveraient. Il devrait nous rendre sobres dans la réalisation qu'un jour Jésus-Christ sera le juge. "Car le Père ne juge personne, mais il a
remis tout jugement au Fils" (Jean 5:22).

Quand il était un jeune homme, le juge Warren Candler a pratiqué le droit. Un de ses clients a été accusé de meurtre, et le jeune avocat a
fait le maximum d'efforts pour effacer son client de l'accusation. Il y a eu des circonstances atténuantes et l'avocat en a profité au maximum
dans son plaidoyer devant le jury. De plus, il y avait dans le tribunal le père et la mère âgés de l'homme accusé de meurtre; et le jeune avocat
a travaillé sur les sympathies et les émotions du jury par de fréquentes références aux parents craignant Dieu.

Le moment venu, le jury se retira pour délibérer. Quand ils ont rendu un verdict, ils sont retournés dans la boîte du jury. Leur verdict disait:
"Nous trouvons l'accusé non coupable." Le jeune avocat, lui-même chrétien, a eu une conversation sérieuse avec son client autorisé. Il l'a
averti de se tenir à l'écart des voies du mal et de faire confiance à la puissance de Dieu pour le garder droit.

Les années ont passé. De nouveau, l'homme a été amené au tribunal. Encore une fois, l'accusation était un meurtre. L'avocat qui l'avait
défendu lors de son premier procès était maintenant juge sur le banc. À la fin du procès, le jury a rendu son verdict de «COUPABLE».
Le juge Candler a dit au condamné: "Lors de votre premier procès, j'étais votre avocat, aujourd'hui je suis votre juge.

Page 245

Obligatoire pour moi de te condamner à être pendu par le cou jusqu'à ce que tu sois mort.

Aujourd'hui, le Christ est notre Avocat, notre Sauveur, prêt à pardonner, à nettoyer et à oublier. Cependant, il vient un jour terrible où il
sera le juge. Faites votre paix avec Dieu maintenant. Veillez à ce qu'il ne devienne pas votre juge à "The Great White Trone".

Le monde en feu

Un ami a dit à Mark Twain: "Je suis inquiet, le monde touche à sa fin".

"Ne vous inquiétez pas", a répondu le célèbre humoriste. "Nous pouvons nous en passer sans."

Mark Twain ne le savait peut-être pas, mais il disait la vérité. Nous pouvons nous en passer sans cela, parce que Dieu s'est arrangé pour
façonner un nouveau monde par le feu. L'apôtre Pierre a écrit: "Mais le jour du Seigneur viendra comme un voleur, les cieux disparaîtront
par un rugissement, les éléments seront détruits par le feu, et la terre et tout ce qui s'y trouve seront mis à nu" (2 Pierre 3 :dix).

Ce temps de brûlure était prévu par les prophètes comme le grand et terrible jour du Seigneur quand la terre tremblerait, que les cieux
trembleraient, que le soleil deviendrait sombre et que les étoiles se retireraient. Ce serait un jour, a dit le prophète, quand "un feu dévore" et
"une flamme brûle". Encore et encore, les prophètes utilisaient le mot «feu».

Souvent, dans la Bible, le mot "feu" n'est pas le feu de la combustion comme nous le connaissons communément. La Bible enseigne que
Dieu utilise le feu comme agent de purification et de purification. Quand nous lisons que le Saint-Esprit est apparu comme une «langue de
feu», nous ne supposons pas qu'il s'agissait de feux littéraux, mais plutôt une représentation du caractère du Saint-Esprit en tant qu'agent de
nettoyage. Le feu peut être considéré comme un agent de purification. Quand les prophètes parlent du feu dans le jugement du monde, ou
quand

Page 247

Peter mentionne le feu à la fin de l'âge, il est peu probable qu'ils se réfèrent au feu de la combustion. Ce pourrait être le feu de la fission, la
libération de l'énergie nucléaire par la division de l'atome. Ce n'est que spéculation, bien sûr, mais cela pourrait être la forme élémentaire et
créative du feu utilisée au début et être utilisée à nouveau dans le «nouveau commencement» pour créer une nouvelle terre.

Le feu du jugement

Certainement ce sera un feu de jugement sur le monde méchant. Le livre de l'Apocalypse est largement occupé par les détails de ces
jugements, centrés sur le dévoilement des sept sceaux (chapitre 6), le dynamitage des sept trompettes (chapitre 8), et le déversement des sept
coupes (chapitre 16). Ce sont sans doute des représentations symboliques de la série des jugements qui concluent l'âge actuel. C'est quand ces
jugements sont finis que Christ doit venir dans toute sa splendide gloire. Sa venue est comparée à un éclair (Matthieu 24:27), à des chars
comme un tourbillon (Esaïe 66:15), à des yeux de feu flamboyant (Ap 1:14), à une voix comme un lion rugissant (Joël 3:16). Il est appelé
dans la Bible «le grand et terrible jour» où les hommes se glissent dans les fentes et les ravins et appellent les montagnes et les rochers à
«tomber sur nous, et cache-nous de la face de celui qui est assis sur le trône; et de la colère de l'Agneau; car le grand jour de sa colère est
venu; et qui sera capable de se tenir debout? "(Apocalypse 6: 16-17) Il est intéressant de noter que la dernière prière de l'humanité ne sera pas
au Dieu vrai et vivant, mais aux rochers et aux montagnes. Le cœur de l'homme sera tellement révolté contre Dieu qu'il se tournera vers les
idoles plutôt que vers Dieu.

Page 248

Le feu purifiant

Cependant, ce ne sera pas seulement un feu de jugement mais un feu de purification et de purification. Parmi le grand nombre de
promesses dans la Bible, il y a la promesse d'un nouveau monde. C'est la promesse que le mal sera réparé, que le mal sera guéri, que la
corruption sera purifiée et que la malédiction sera changée en bénédiction. L'accomplissement de ceci sera dans les nouveaux cieux et la
nouvelle terre. C'est ce que Pierre a décrit quand il a écrit: «Nous, selon sa promesse, cherchons de nouveaux cieux et une nouvelle terre où
la justice habite» (2 Pierre 3:13). Mais nous sommes en danger d'être privés du confort de cette promesse par deux choses, selon
Peter. Premier, par la présence du cycle sans fin du mal, de la déception, de la maladie, de l'injustice et de la mort, qui pourrait obscurcir ce
grand espoir d'un monde nouveau. Ainsi, l'apôtre a dit: «Je réveille tes pures pensées par voie de souvenir» (2 Pierre 3: 1). Deuxièmement ,
par la présence de moqueurs qui demandent: "Où est la promesse de sa venue?" Cette raillerie est basée sur leur affirmation selon laquelle
"depuis que les pères se sont endormis, tout continue comme avant" (2 Pierre 3: 4). Le scoffer dit que c'est un monde de loi naturelle, par
conséquent l'intervention divine est peu probable. Mais le scoffer est coupable de l'ignorance monumentale dans sa supposition que "toutes
les choses continuent comme elles étaient depuis le début de la création."
Dieu est intervenu dans les affaires humaines à travers le déluge dans le passé, et il interviendra dans le futur. Dieu est intervenu dans les
affaires humaines par la croix du Christ pour faire connaître au monde son grand amour pour l'homme, «ne voulant pas qu'aucun périsse», et
il le fera à nouveau dans les événements entourant la seconde venue du Christ. Dans le passé, l'instrument d'intervention était l'eau, mais à
l'avenir ce sera le feu.

Page 249

Le triple changement à venir

Dans 2 Pierre 3, l'apôtre a décrit un triple changement à se produire à ce moment-là. D'abord , "Les cieux passeront avec un grand
bruit". Cela fait probablement référence à l'atmosphère entourant la terre. Cela ne signifie pas qu'ils vont disparaître, mais qu'ils vont
changer. Ils seront reconstruits pour l'habitation du nouvel homme qui aura un nouveau corps. Même le climat va changer pour accueillir ce
nouvel homme.

Deuxièmement , Peter dit: "Les éléments doivent fondre avec une chaleur fervente." Ici, "éléments" signifie ce qui est rudimentaire, ou le
premier pas. Quand il s'applique à la matière, comme ici, il se réfère à la structure rudimentaire de la matière en termes d'atomes. Toute
matière consiste en atomes. Tous les éléments peuvent être changés par la chaleur. On suppose communément qu'il s'agit de la chaleur de
combustion ou de combustion, mais il pourrait s'agir de la chaleur générée par la séparation du proton et du neutron dans le noyau de l'atome,
libérant ainsi l'énorme énergie thermique dans laquelle le ciel et la terre être changé dans le nouveau ciel et la nouvelle terre. Nous ne savons
vraiment pas. Nous ne pouvons que conjecturer à la lumière de la connaissance de la science moderne.

En traitant de l'avenir en termes de prophétie biblique, nous n'avons pas le droit de faire des affirmations dogmatiques. Nous avons
toutefois le droit de faire des hypothèses raisonnables dans l'interprétation des événements futurs. Avec l'incroyable quantité d'informations
disponibles à un interprète moderne, il est en mesure de faire ces hypothèses raisonnables, qui promettent d'apporter une grande illumination
dans sa compréhension de l'Écriture. Ainsi, nous sommes aujourd'hui en mesure de comprendre

Page 250

Écritures comme la description de Pierre des nouveaux cieux et de la terre dans une mesure qui n'était pas possible il y a une génération.

Le troisième changement que Pierre décrit est sur la terre. Il dit: «La terre aussi et les œuvres qui s'y trouvent seront brûlées.» Tout ce qui
ne convient pas à la nouvelle vie du nouveau monde sera détruit, c'est ce que certains appellent la fin du monde, mais le monde ne finira
jamais, il ne sera changé que dans un monde meilleur.

Le processus de changement qui produira les nouveaux cieux et la nouvelle terre est vu dans ces mots: "Puisque tout sera détruit de cette
manière, quel genre de gens devriez-vous être? Vous devez vivre une vie sainte et pieuse comme vous êtes impatient de le jour de Dieu, hâte
sa venue, et le jour viendra par la destruction des cieux par le feu, et les éléments fondront dans la chaleur »(2 Pierre 3: 11-12).

Il est remarquable qu'il y a deux mille ans, un écrivain divinement inspiré aurait dû utiliser le terme «dissoudre», qui est devenu
soudainement chargé de signification moderne à travers la science contemporaine.

"Dissous" était le même mot que Jésus utilisait quand Lazare se tenait devant Lui devant son tombeau, attaché dans des vêtements
funéraires. Jésus a dit: "Lâche-le et laisse-le partir" (Jean 11:44). Et quand les choses de la nature «seront dissoutes», elles seront déliées de
leurs vêtements graves de maladie, de mort et de pauvreté. Toute la nature sera lâchée dans un état d'existence nouveau et glorieux.

Chacun d'entre nous a dissout un comprimé dans un verre d'eau. Qu'est-ce qui s'est passé? La tablette a disparu, mais elle n'a pas été
détruite. Au lieu d'un solide, il est devenu liquide. Il a changé son apparence mais pas sa substance. Il a assumé une autre forme
d'existence. Cela arrive chaque fois que vous prenez une aspirine.

Une telle dissolution se produira, non pas la destruction ou l'extinction, mais un changement dans de nouvelles formes, conditions et
occurrences. Le catalyseur pourrait bien être un feu, tel que

Page 251

de la fission nucléaire. De grands changements géologiques, zoologiques, chimiques et astronomiques auront lieu, mais ce qui est encore plus
important, c'est le nouvel ordre des choses. De grands changements moraux et spirituels se produiront parce que ce sera un nouveau monde
"dans lequel demeure la justice".

Ce qui ne va pas dans le monde, c'est le péché dans la nature humaine et la malédiction dans la nature physique. "Maudit est la terre à cause
de toi, il te produira des épines et des ronces, tu mangeras l'herbe des champs, tu mangeras du pain à la sueur de ton visage" (Genèse 3: 17-
19) . Tout cela sera changé! Le processus de dissolution et de relâchement produira le changement dans la nature physique ainsi que le
changement dans la nature humaine. La justice sera la caractéristique déterminante du nouveau monde.

La Bible dit: "Voici, je fais toutes choses nouvelles" (Apocalypse 21: 5). Dieu le fera au moyen du feu. Cela nous amène à poser ces
questions: Pourquoi un nouveau ciel et une nouvelle terre? Pourquoi le feu? Pourquoi le jugement? Pourquoi un changement
cataclysmique? Pourquoi pas au lieu de ces choses la poursuite du progrès humain produisant un âge d'or?
La réponse réside dans le fait du péché et dans le but rédempteur de Dieu. Le péché ne peut être détruit ou modifié par aucun processus
scientifique. Tout comme il devait y avoir une croix et son Golgotha pour mettre fin au péché dans le cœur, il doit donc y avoir un autre
événement divin pour mettre fin au mal dans le monde. Il n'y a pas de moyen facile pour la rédemption d'être accomplie. L'homme, aussi
bien que Dieu, doit souffrir. L'homme doit sentir le terrible prix payé pour le péché. Cette fois, il sera dans le monde entier dans la nature
physique et humaine. Les nouveaux cieux et la terre émergeront d'un monde en feu. Chaque vestige de péché et de corruption doit être
détruit. Même la matière sera purifiée. Chaque aspect de la malédiction primordiale du péché doit être oblitéré. Le monde doit être libéré et
libéré des restrictions et des limitations imposées par

Page 252

la malédiction du péché. Il doit y avoir un débarras universel de tous les maux dans l'homme et dans la nature, de sorte qu'aucun handicap ne
soit transmis dans la structure et la composition du nouveau monde.

Se préparer pour l'avenir

L'avenir appartient à ceux qui s'y préparent, et nous sommes chargés de le préparer. Pierre a écrit: "Alors, chers amis, puisque vous êtes
impatients, faites tous vos efforts pour être trouvés sans tache, irréprochables et en paix avec lui" (2 Pierre 3:14).

La Bible dit: "Le monde passe, et sa convoitise, mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement" (1 Jean 2:17). Récemment
j'ai parlé avec un architecte célèbre qui a dit que ses bâtiments dureraient pour une éternité. J'ai dû sourire, car il n'a construit qu'une
heure. Notre monde disparaîtra comme le château de sable d'un enfant sur la plage. La fierté du pouvoir, la pompe de la richesse, la beauté de
l'art, la ruse de l'habileté - tout ira. La mer de flammes va submerger et dévorer tout sans exception. Le monde entier redeviendra une masse
fondue.

Alors Dieu prendra la masse fondue et remodèlera la terre et les cieux dans son propre dessein.

Pendant ce temps, la Bible enseigne que Satan et l'Antéchrist seront également détruits par le feu. La Bible dit que Satan sera d'abord lié,
puis relâché et jeté dans l'étang de feu. «Et il saisit le dragon, ce serpent ancien, qui est le diable, et Satan, et le lia pour mille ans»
(Apocalypse 20: 2). "Et le diable qui les séduisait fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète, et ils seront
tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles" (Apocalypse 20:10). De cette manière, l'auteur du mal et du péché sera banni à jamais de
l'univers de Dieu, pour ne plus jamais déranger l'homme.

Page 253

Je crois que la terre sera consumée par le feu, non seulement parce que Dieu l'a dit, mais parce que la science a créé des armes capables de
le faire. Pline a dit que c'était un miracle pour lui que le monde échappe à la combustion pendant un seul jour.

La Bible enseigne que tout cela arrivera quand il est peu attendu. L'heure de la peur viendra comme un voleur dans la nuit. Au temps de
Noé, on ne s'attendait pas à ce que le monde soit détruit par l'eau. Les gens discutaient avec Noé, disant que toutes choses avaient continué
comme elles étaient depuis l'époque de leur premier père Adam, et qu'elles le seraient toujours. Ils pensaient que Noé était un imbécile,
montant et descendant la terre proclamant le jugement pour venir effrayer le peuple.

L'homme n'a pas changé. L'homme rejette toujours le témoignage de l'Écriture. Il continue dans le péché et la rébellion contre Dieu. Il le
fera jusqu'au moment même où le son de la trompette le convaincra que le Seigneur est venu et que le jour du jugement des hommes impies
est arrivé.

Aujourd'hui, notre monde est fou d'obsession du plaisir, du sexe et de l'argent. Son oreille est trop terne pour entendre la vérité. La plupart
des yeux des hommes sont aveugles. Ils ne veulent pas voir. Ils ne veulent pas entendre. Ils se dépêchent à leur perte. «Quand ils diront: Paix
et sécurité, une destruction soudaine viendra sur eux, comme un enfantement sur une femme enceinte, et ils n'échapperont pas» (1
Thessaloniciens 5: 3).

Pourtant, Dieu désire que les hommes soient sauvés. "Le Seigneur ne veut pas qu'aucun périsse, mais que tous arrivent à la repentance" (2
Pierre 3: 9). Dieu est à l'œuvre pour amener les hommes à arrêter leur chute dans le péché. Il a envoyé Son Saint-Esprit pour convaincre, Ses
prédicateurs et prophètes pour avertir. Sa Parole est imprimée dans presque toutes les langues. L'homme est sans excuse.

Le monde de demain

L'exposition de General Electric à l'exposition universelle de New York de 1964 et 1965 avait pour thème «Il y aura un brillant avenir». Nul
doute que les producteurs ont utilisé cette chanson avec la langue en pensant à la condition précaire du monde. Mais quand le chrétien dit: «Il
y aura un lendemain brillant», il n'a aucune réserve, car Dieu l'a promis et «il n'a pas manqué une parole de toute sa bonne promesse» (1 Rois
8:56).

L'espérance chrétienne est basée sur deux mondes - ce monde et l'autre. Lorsque ces deux mondes sont en vue, nous sommes adéquatement
préparés pour une vie pleine ici. Le chrétien a l'espoir d'une vie de joie, de paix et d'amour sortant au milieu d'un monde de troubles. Le
chrétien a l'espoir de meilleures conditions de vie en raison de l'influence chrétienne dans toute société ou communauté. Cependant, le grand
et ultime espoir du chrétien est dans le monde à venir. Il est vrai qu'une personne n'est pas prête à vivre avant d'être prête à mourir. Emil
Brunner dit: "Ce qu'est l'oxygène pour les poumons, c'est un espoir pour le sens de la vie humaine." Le Dr R. McNair Wilson, un
cardiologue, a écrit dans son autobiographie: «L'espoir est le médicament que j'utilise le plus. 1

Partout dans la Bible, on suppose qu'il y aura un monde à venir. La Bible ne discute pas de son existence ni ne l'explique
minutieusement. Gordon Allport dit: "L'avenir est ce qui concerne le plus les gens." 2 En décrivant l'avenir du chrétien, l'apôtre Paul a dit un
jour: «L'oeil n'a pas vu, ni l'oreille n'a entendu, ni n'est entré dans le cœur de l'homme,

Page 255

les choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment "(1 Cor 2: 9).

Une fois, l'apôtre Paul a eu une vision du ciel quand il a vu des choses «illégales à proférer». Cela indique qu'il ne pouvait pas l'expliquer
adéquatement dans un langage qui serait compris. Nous ne pouvons pas comprendre les merveilles du monde à venir ni corréler ses
connaissances avec celles de ce monde. Le faire serait au-delà de notre capacité actuelle à comprendre. A la fin de la Bible, il est écrit: "Et je
vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car le premier ciel et la première terre passèrent" (Apocalypse 21: 1).

Une nouvelle création

Tout ce qui concerne le ciel sera nouveau. Il est décrit comme une nouvelle création dans laquelle nous évoluerons dans de nouveaux
corps, avec de nouveaux noms, chantant de nouvelles chansons, vivant dans une nouvelle ville, gouvernés par une nouvelle forme de
gouvernement, et défiés par de nouvelles perspectives d'éternité. Le paradis que l'homme a perdu sera retrouvé, mais ce sera beaucoup
plus. Ce sera un nouveau paradis, pas l'ancien réparé et transformé. Quand Dieu dit: «Voici, je fais toutes choses nouvelles», l'accent est mis
sur «toutes choses». Nous vivrons dans un monde flambant neuf.

Le concept traditionnel de "l'habitant des cieux" est une caricature. Nous pensons souvent au paradis comme à un endroit où les gens sont
assis à la harpe, avec des ailes qui poussent de leurs omoplates. Nous avons vu des images d'un halo incrusté de joyaux sur la tête d'un
homme, un regard angélique sur son visage, des rues dorées sous ses pieds, la beauté éblouissante des portes de perles pour remplir ses
yeux. Ceci, bien sûr, n'est pas la vraie nature du ciel-habitant. Il ne vit pas dans une forme de vie statique.

Quelqu'un a dit que sur la porte du ciel est inscrit: "Pas d'admission sauf pour les affaires." Le paradis n'est pas tout le repos.

Page 256

C'est le travail, l'aventure, l'excitation, l'emploi et l'engagement. L'Écriture dit au sujet des gens qui sont dans les cieux, que "ses serviteurs le
serviront" (Apocalypse 22: 3). Cela ressemblera beaucoup à la vie présente avec le travail et les loisirs, mais il manquera toutes les
imperfections qui ont détruit le sens plein et vrai de la vie.

Selon Jésus, la vie dans le monde futur est liée à «beaucoup de demeures», un terme diversement compris pour signifier de nombreux lieux
de séjour, de nombreuses maisons, ou de nombreuses planètes à visiter. Nous pouvons lire beaucoup dans cette déclaration de Jésus, mais
pour moi, cela signifie une vie active, créative et aventureuse.

Ian McClaren a écrit: «Le ciel n'est pas un monastère trappiste, pas plus que la retraite, non, c'est une terre de progrès continuel. Le ciel
aura beaucoup d'occasions d'aventure sans fin et de vie créative abondante.

Tempsmagazine a décrit une fois la maison du futur, en l'appelant "la Maison New Age". Cette maison était «comme jamais construite
auparavant»: son toit était un rayon de soleil de minuscules cellules solaires qui utilisaient les rayons du soleil pour chauffer la maison,
fournir toute la puissance électrique, ouvrir les portes et les fenêtres en réponse aux signaux de la main. Le téléviseur était accroché comme
une image, à plat contre le mur, tout comme les panneaux de chauffage et de climatisation, la radio était aussi grande qu'une balle de golf, le
téléphone était un écran qui projetait l'image et la voix de l'appelant. Dans la cuisine, en l'espace d'à peine deux minutes, le steak grignotait
des steaks épais: la vaisselle et les vêtements étaient nettoyés sans eau ni savon, la maison n'avait pas de prises de courant, des faisceaux
radio invisibles faisaient fonctionner tous les appareils. les murs et les plafonds brillaient doucement de «sandwichs légers» enrobés de verre,
qui changeaient de couleur au tourbillon d'un cadran. Et dans toute la maison, de minuscules bulbes d'une étrange couleur rougeâtre ont
stérilisé l'air et éliminé toutes les bactéries. "3

Cela a été écrit il y a des années, et une partie de ce rêve a déjà

Page 257

arriver à passer dans de nombreuses maisons. Cependant, les maisons du paradis seront beaucoup plus spectaculaires. Ils seront au-delà du
rêve le plus cher de toute femme au foyer.

Il y a quelque temps, j'ai visité Rocket City au Texas. C'est l'un des développements les plus fantastiques en Amérique. C'est l'endroit où les
astronautes vivent et s'entraînent. Ils m'ont montré une partie de la nourriture en capsule qui a été développée pour les astronautes à utiliser
lorsqu'ils vont sur la lune. L'un des scientifiques a dit en riant: "Peut-être que ça va être la nourriture du paradis!" La Bible enseigne qu'il y
aura une sorte de nourriture spécialement adaptée aux corps de ceux qui vivront au ciel, car le livre de l'Apocalypse parle «d'un arbre de vie
qui portait douze fruits.
Jésus-Christ sera là

Cependant, la chose la plus excitante pour moi au sujet du ciel est que Jésus-Christ sera là. Je le verrai face à face. J'aurai l'occasion de lui
parler directement et de lui poser une centaine de questions auxquelles je n'ai jamais répondu.

Un petit garçon montait seul dans un train par une chaude journée quand les voyageurs étaient extrêmement mal à l'aise, et le paysage
n'était pas trop intéressant car ils traversaient le désert de l'Arizona. Une dame assise à côté du garçon lui a demandé: «Es-tu fatigué du long
trajet? Le petit garçon sourit et dit: «Je suis un peu fatigué, mais ça ne me dérange pas beaucoup, tu vois, mon père va me rencontrer quand je
serai à Los Angeles.

Parfois, nous sommes un peu fatigués des fardeaux de la vie, mais il est exaltant de savoir que Jésus-Christ nous rejoindra à la fin du
voyage de la vie. La joie d'être avec Lui pour toujours est au-delà de la capacité de tout écrivain à décrire. L'apôtre Paul était si anxieux de
voir le Christ qu'il était

Page 258

"voulant être absent du corps et être présent avec le Seigneur" (2 Cor 5: 8).

La Bible enseigne que le trône de Dieu est dans les cieux. "Le ciel est mon trône, et la terre est mon marchepied" (Actes 7:49). Son
royaume est l'univers et il n'y a pas de limite ou de fin. Les scientifiques nous disent que l'espace est infini et que nous vivons dans un univers
en expansion et non en recul. Nos télescopes n'ont jamais trouvé les limites de l'espace extra-atmosphérique. Quand nous serons au paradis,
nous ne serons pas limités à un endroit particulier. L'univers sera notre empire. Et ce qui est vrai de l'espace est vrai de ce que nous appelons
maintenant le temps, car le temps succédera à l'éternité; et nous continuerons dans les éternités infinies du futur, explorant les étendues sans
fin de l'univers.

Un lieu en cours de préparation

Le ciel est plus qu'un simple état d'esprit ou une condition de vie. C'est un lieu «préparé», c'est-à-dire adapté à l'habitation et à l'usage du
peuple réconcilié avec Dieu par Jésus-Christ.

Tout cela nous laisse avec la conclusion que le ciel sera aussi expansif que l'univers lui-même. Ce sera aussi merveilleux et beau que seul le
créateur Dieu peut le faire. Tout est préparé pour votre bonheur personnel et votre plaisir. Chaque désir et chaque désir auront un
accomplissement parfait.

Une des descriptions du paradis est celle qui se trouve sur les pages finales de la Bible où il est dit: "Et moi, Jean, je vis la ville sainte, la
nouvelle Jérusalem, descendre de Dieu du ciel, préparée comme une épouse parée pour son mari" (Apoc. 21: 2). Il n'y a rien de plus beau
universellement qu'une mariée. Pensez à toute l'anticipation, le soin et la préparation d'une épouse. Sa robe, ses cheveux, son maintien, son
sourire et sa joie transparente se combinent pour faire de son mariage le moment

Page 259

l'événement le plus transcendant de sa vie. Je n'ai jamais vu une mariée peu aimable, et la Bible utilise cette beauté pour décrire le paradis. Le
matin du mariage de ma fille aînée, j'ai eu une conversation privée avec elle. Je n'ai jamais vu une telle combinaison d'anticipation, de joie et
de bonheur sur le visage d'une femme auparavant.

L'apôtre Jean, qui a eu un aperçu de l'éternité, a dit: «Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux; et il n'y aura plus de mort, ni de chagrin, ni
de pleurs, et il n'y aura plus de souffrance; Les choses anciennes sont passées, et celui qui était assis sur le trône a dit: Voici, je fais toutes
choses nouvelles "(Ap 21, 4-5).

Une nuit, une jeune fille qui se promenait avec son père était très calme depuis longtemps. Finalement, son père a demandé à quoi elle
pensait. «Je pensais juste,» elle a dit, «si le ciel avec ses étoiles est si beau quand nous le regardons de ce côté, comme il doit être merveilleux
de l'autre côté.

La perfection

Le ciel sera la perfection dont nous avons toujours rêvé. Toutes les choses qui ont rendu la terre triste et tragique seront absentes au ciel. Il
n'y aura pas de nuit, pas de mort, pas de maladie, pas de chagrin, pas de larmes, pas d'ignorance, pas de déception, pas de guerre. Il sera
rempli de santé, de vigueur, de virilité, de connaissance, de bonheur, d'adoration, d'amour et de perfection.

Le ciel sera plus moderne et à jour que n'importe laquelle des constructions actuelles de l'homme. Le ciel sera un endroit pour défier le
génie créateur de l'esprit libre de l'homme racheté. Le ciel sera un lieu rendu suprêmement attirant par la présence du Christ.

Une des merveilles presque céleste du ciel sera les espèces variées d'êtres représentés dans sa population.

Page 260
Certains sont appelés des princes, d'autres des potentats, d'autres des dirigeants, car il y aura des trônes, des principautés et des pouvoirs à
occuper par divers rangs de princes célestes. Il y aura des séraphins et des chérubins, des anges et des archanges, Gabriel et Micaël, plus les
innombrables myriades qui foulent les cours célestes et les palais. Ceux-ci entoureront Dieu sur Son trône de reconnaître Sa Majesté,
toujours attentive à Ses ordres, veillant sur les habitants des mondes célestes.

Quand nous avons compressé les descriptions bibliques du ciel en une image composite, nous trouvons qu'il s'agit d'un nouveau ciel et
d'une nouvelle terre couronnée par «une ville dont Dieu est le constructeur et le créateur». Dans le livre de l'Apocalypse, Jean le décrit
comme ayant des arbres, des fontaines, des fruits, des robes, des palmes, de la musique, des couronnes, des pierres précieuses, de l'or, de la
lumière, des couleurs, de l'eau, présence de Dieu et de son Fils. Ceci et beaucoup plus sera le paradis!

L'apôtre Paul a dit: "Nous ... sommes citoyens du ciel, et nous attendons du ciel que notre libérateur soit venu, le Seigneur Jésus-Christ"
(Philippiens 3:20). La Bible enseigne que nous chrétiens sommes des étrangers ici. Nous sommes des étrangers, des étrangers, des pèlerins et
des voyageurs sur la terre. "Ici, nous n'avons pas de ville continue" (Hébreux 13:14). Nous désirons un meilleur pays, qui est le paradis.

Citoyens du Ciel

Aucune exemption n'est accordée au chrétien du lot commun de la race humaine. Nous sommes nés pour avoir des ennuis même comme
les autres et avons des tribulations comme les autres. Lorsque la dépression arrive, nous sommes peut-être au chômage. Quand la guerre fait
rage, nous sommes en danger. Nous sommes exposés aux mêmes maladies et aux mêmes problèmes psychologiques que d'autres. Nous
devons donc prendre

Page 261

intérêt pour le monde actuel. Nous devons faire tout ce que nous pouvons pour aider nos voisins avec qui nous demeurons, qu'ils soient
croyants ou non.

Cependant, il est vrai que même dans ce monde le chrétien a certains privilèges comme il anticipe le ciel. Comme le disait Charles
Spurgeon: «Toutes les légions de l'enfer ne peuvent nous contraindre à faire le travail du diable. Le prince de ce monde peut faire servir ses
serviteurs, mais il ne peut pas faire de conscription parmi nous des «étrangers». Le vrai enfant de Dieu réclame une immunité contre tous les
commandements de Satan. En réalité, nous sommes les seuls à être complètement libres. Il y a ceux aujourd'hui qui disent que nous devons
faire comme les autres, que nous devons nous conformer à notre monde, que nous devons nager avec la marée, que nous devons bouger avec
la foule. Mais le croyant dit: "Non, ne vous attendez pas à ce que je tombe dans les mauvaises coutumes et les voies de ce monde, je suis à
Rome, mais je ne ferai pas comme Rome, je suis un étranger, un étranger et un étranger. .

Nous sommes à l'écoute d'un monde différent. L'Ecriture dit: "Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est pas en lui" (1 Jean
2:15). Sois plutôt disposé à être raillé qu'à être approuvé, en comptant la croix du Christ plus riche que tous les trésors de Washington
Londres, Paris ou Moscou.

Pour les étrangers, les trésors de ce monde ne seront pas attrayants. Notre trésor est dans les cieux "où ni la teigne ni la rouille ne se
corrompent et où les voleurs ne percent et volent" (Matthieu 6:20). Ni le dollar américain, la livre sterling, ni la marque allemande ne
peuvent être dépensés au paradis. Quand nous serons au paradis, nous aurons souhaité que nous ayons déposé plus de trésors dans ses
banques. Je préférerais de loin être riche envers Dieu que devant les hommes.

En tant que citoyens du ciel, nous partageons également la gloire du ciel. La Bible enseigne que même les anges sont nos serviteurs. Les
grands saints du passé sont nos compagnons. Le Christ est notre frère.

Page 262

Dieu est notre Père. Et nous recevrons l'immortalité. "Bien-aimés, nous sommes maintenant fils de Dieu, et nous ne voyons pas encore ce que
nous serons, mais nous savons que, lorsqu'il apparaîtra, nous serons semblables à lui, car nous le verrons tel qu'il est" (1 Jean 3: 2).

Une seule porte au paradis

Il y a encore une chose d'une importance énorme concernant le ciel, et c'est comment y arriver.

Il y a des restrictions pour entrer au paradis. L'Écriture dit : "Il n'entrera en elle aucune chose qui souille, ni ne fait d'abomination, ni ne fait
de mensonge ; mais ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l'Agneau" (Apoc. 21:27). Ceci dit clairement que certaines personnes ne
seront pas autorisées à jouir des gloires et des joies du ciel. Ce sont eux qui ont négligé de faire inscrire leur nom dans le livre de vie de
l'Agneau. Ce sont eux qui ont rejeté l'offre d'amour, de miséricorde et de grâce de Dieu. Ce sont eux qui ont dit "Non" à Jésus-Christ. Jésus
Lui-même a dit : "Entrez par la porte étroite. Car la porte est large, et le chemin qui mène à la destruction est large, et beaucoup y entrent par
là. Mais la porte est petite et le chemin qui mène à la vie est étroit, et peu nombreux sont ceux qui la trouvent" (Matthieu 7:13-14).

Avez-vous, par la foi, pénétré dans cette porte étroite? Marchez-vous maintenant sur cette route étroite qui mène à la vie éternelle? Ou, êtes-
vous parmi les masses de l'humanité qui sont sur la route large conduisant à la destruction? Quelle est votre destination? Quelle route prenez-
vous? Toutes les personnes ne seront pas trouvées au paradis.
Un homme dans une voiture s'est arrêté pour demander à un piéton le chemin d'une certaine rue. Quand l'homme lui a dit le chemin, le
chauffeur

Page 263

demandé douteusement: "Est-ce le meilleur moyen?" L'homme a répondu: "C'est le seul moyen."

Il n'y a qu'un seul chemin vers le paradis. Jésus a dit: "Je suis le chemin, la vérité et la vie: personne ne vient au Père que par moi" (Jean 14:
6).

La dernière invitation de la Bible dit: "L'Esprit et la mariée disent:" Viens! " Et que celui qui entende dise: Viens! Quiconque a soif, qu'il
vienne, et quiconque le veut, qu'il prenne le don gratuit de l'eau de la vie »(Ap 22, 17).

C'est toujours un âge de grâce. L'offre de pardon de Dieu et une nouvelle vie subsistent. Cependant, la porte sera fermée un jour. Un jour, il
sera trop tard. C'est pourquoi la Bible met continuellement en garde et défie: "Maintenant est le temps accepté" (2 Co 6: 2).

Quand le déluge est arrivé, Noé était en sécurité dans l'arche. Il avait été assez «fou» pour faire confiance à Dieu et pour le prendre au
mot. Quand le monde s'enflamme, vous pouvez être en sécurité en croyant et en acceptant la "folie de Dieu". Cela a peu de sens pour ce
monde mourant, mais pour ceux d'entre nous qui sont sauvés, c'est la puissance de Dieu pour le salut.

____________

1. Doctor's Progress (Londres: Eyre et Spottiswoode, 1938).

2. L'individu et sa religion (New York: The Macmillan Company, 1960).

3. Le 29 avril 1957.