Vous êtes sur la page 1sur 48

grandprof.

org 1
6 71
69 FA
94
& C
94
4 0F
46 00
19 2
Tous droits de production réservés. Aucune reproduction ni traduction de cette
65 te:

publication sans permission écrite de l’éditeur ne sera permise. L’auteur affirme son
droit à être identifié comme auteur de cette œuvre en accord avec les lois sur les
67 plè

droits d’auteurs.
au m
z co

Édition : Août 2018


©grandprof.org
de n

Email: contact@grandprof.org
an io

Site web: www.grandprof.org


m rs

I nfographie et couverture: NTAKENDO Emmanuel


om Ve
C

2 grandprof.org
Sommaire

SOMMAIRE
Avant-propos ……………………………………………………….……..3-4
CHAPITRE I: PROGRAMMATION JAVASCRIPT
Leçon 1 : Introduction au langage JavaScript………….……………….…….8-12
Leçon 2 : Les bases du langage JavaScript………….………………………13-22
Leçon 3 : Les structures de contrôle JavaScript………….………………….23-28
Leçon 4 : Les fonctions et les tableaux JavaScript………….……………….29-34

71
Exercices de consolidation et corrigés………………………….……….….35-47

6
69 FA
S

94
CHAPITRE II: LES BASES DE DONNÉES

& C
94
O

4 0F
Leçon 1 : Généralités sur les bases de données………….…………………..50-54
Leçon 2 : Introduction au langage SQL………….………………………...55-60

46 00
Exercices de consolidation et corrigés………………………….……….….61-76 M
19 2
CHAPITRE III: LES RÉSEAUX INFORMATIQUES M
65 te:

Leçon 1 : Généralités sur les réseaux………….……………………………78-83


67 plè

Leçon 2 : Les supports de transmission et les équipements d’un réseau……....84-89 A


Leçon 3 : Les topologies et architectures réseaux……….…………………...90-97
au m

Leçon 4 : Adressage, sertissage et norme d’un câble réseau….……………....98-108


I
z co

Exercices de consolidation et corrigés………………………….………..109-124


de n

R
an io

EXAMENS OFFICIELS
m rs

Baccalauréat session 2013………….……………………………………….126


E
Ve

Baccalauréat session 2014………….……………………………………….127


Baccalauréat session 2015………….…………………………………..128-129
Baccalauréat session 2016………….…………………………………..130-131
om

Baccalauréat session 2017………….…………………………………..132-133


Baccalauréat session 2018………….…………………………………..134-135
C

Corrigés des examens officiels………………………….………………136-143

Définition de l’épreuve d’Informatique au Baccalauréat A-C-D…….……..144-147

grandprof.org 5
Programmation JavaScript

PROGAMMATION JAVASCRIPT

6 71
69 FA
CHAPITRE 1: PROGRAMMATION JAVASCRIPT J

94
& C
A

94
4 0F
 Leçon 1: Introduction au langage JavaScript V
46 00 A
19 2
 Leçon 2: Les bases du langage JavaScript
S
65 te:
67 plè

 Leçon 3: Les structures de contrôle JavaScript C


R
au m
z co

 Leçon 4: Les fonctions et les tableaux en JavaScript I


de n

P
an io

 Exercices et corrigés
m rs

T
omVe
C

grandprof.org 7
1- Introduction au langage JavaScript

Introduction au langage JavaScript

Compétences visées
 Définir : JavaScript, langage de programmation, code source
 Utiliser les balises usuelles du HTML
 Donner l’importance et les limites de JavaScript

71
 Critiquer la sécurité d’un script JavaScript

6
69 FA
J  Lister les outils nécessaires pour programmer en JavaScript

94
& C
A

94
Introduction

4 0F
V JavaScript, le langage de script par excellence des navigateurs Web, offre la

46 00
possibilité d’implémenter des traitements élaborés dans des pages Web. Il peut être
A mis en œuvre dans toute application disposant d’un interpréteur pour ce langage.
19 2
S Longtemps freiné par les incompatibilités entre les différentes implémentations des
65 te:

navigateurs, ce langage est devenu le fondement des applications Web 2.0. Il permet
C
67 plè

désormais de définir des traitements évolués en leur sein afin de gérer notamment
l’interaction avec les utilisateurs et les échanges de données avec des applications ou
R
au m

des services accessibles par le biais d’Internet.


z co

I
I Petit historique du langage
de n

P
an io

En 1995, Brendan Eich travaille chez Netscape Communication Corporation,


m rs

T la société qui éditait le célèbre navigateur Netscape Navigator, alors principal


Ve

concurrent d'Internet Explorer. Brendan développe LiveScript, un langage de script


qui s’inspire du langage Java, et qui est destiné à être installé sur les serveurs
développés par Netscape. Netscape se met à développer une version client de
om

LiveScript, qui sera renommée JavaScript en hommage au langage Java créé par la
société Sun Microsystems. Mais attention, au final, ces deux langages sont
C

radicalement différents! JavaScript sort en décembre 1995 et est embarqué dans le


navigateur Netscape 2. De par la popularité du langage, JavaScript est un succès, si
bien que Microsoft développe une version semblable, appelée JScript, qu'il embarque
dans Internet Explorer3, en 1996. Netscape décide d'envoyer sa version de JavaScript
à l'Ecma International pour que le langage soit standardisé, c'est-à-dire pour qu'une

8 grandprof.org
1- Introduction au langage JavaScript
référence du langage soit créée et que le langage puisse ainsi être utilisé par d'autres
personnes et embarqué dans d'autres logiciels. L'ECMA standardise le langage sous
le nom d'ECMAScript.
La graphie de base est JavaScript, avec un « S » majuscule. Il est cependant
courant de lire Javascript ; nous utiliserons « JavaScript »

II Importance de JavaScript

71
Les avantages de JavaScript sont:

6
69 FA
 Répondre à des actions de l’utilisateur (clic sur un lien ou sur un bouton, J

94
survol d’une image avec la souris, etc.)

& C
A

94
 Récupérer des valeurs entrées par l’utilisateur pour exécuter des commandes

4 0F
(par exemple de la validation d’un formulaire,…) V
46 00
 Créer et de lire des cookies
 Gérer la navigation (menu dynamique) ;
A
19 2
 Réaliser des animations graphiques ; S
65 te:

 Lire et écrire des éléments HTML.


67 plè

C
R
au m

III Limites de JavaScript


z co

JavaScript reste limité pour les raisons ci-après : I


 JavaScript est très dépendant du navigateur (l’exécution d’un script
de n

P
an io

JavaScript peut donner des résultats différents d’un navigateur à un autre)


m rs

 JavaScript ne permet pas d’écrire ou de lire sur le disque dur. T


Ve

 JavaScript n’échange pas avec d’autres machines connectées.


 Impossible donc de créer une page de chat
 Impossible de concevoir un forum de discussion, un script de sondage ou de
om

vote.
C

IV Sécurité de JavaScript
JavaScript a été conçu pour limiter (ou presque) les risques pour le visiteur.
En ce sens, on peut dire qu’exécuter JavaScript sur son navigateur ne comporte aucun
risque pour les données ou le matériel.
En effet, JavaScript ne permet pas :
grandprof.org 9
1- Introduction au langage JavaScript

 D’écrire ou de lire un fichier sur le disque dur du visiteur ou sur le serveur,


sauf dans la zone réservée aux cookies. Ainsi, vous ne risquez pas de voir des données
confidentielles récupérées à votre insu ;
 Détruire des fichiers indispensables ou d’introduire un virus sur le poste d’un
visiteur ;
 De récupérer l’adresse IP d’un visiteur.

71
V Les outils nécessaires

6
69 FA
J Pour développer en JavaScript, nous aurons besoins de:

94
 D’un éditeur de texte pour la saisie du code JavaScript

& C
A

94
4 0F
 D’un navigateur pour l’exécution de code JavaScript
V Comme exemple d’éditeur de texte sous Windows, nous avons:
A  Bloc-notes46 00
19 2
 Notepad++
S
65 te:

 JEdit
C Les WYSIWYG= What You See Is What You Get – ce que vous voyez est ce que
67 plè

vous obtenez)
R
au m

 Mozilla Kompozer
z co

I  Microsoft Expression Web


 Dreamweaver
de n

P Comme exemple de navigateurs sous Windows, nous avons:


an io
m rs

 Google Chrome
T
Ve

 Mozilla Firefox
 Microsoft Edge (ancien Internet Explorer)
 Safari
 Opéra
om
C

VI Quelques définitions
JavaScript est un langage de programmation de script qui s’exécute coté client.
 Un langage de programmation est un langage qui permet aux développeurs
d'écrire du code source qui sera analysé par l’ordinateur.
 Un développeur ou un programmeur, est une personne qui écrit des
10 grandprof.org
1- Introduction au langage JavaScript
programmes.
 Le code source est un ensemble d'actions, appelée instructions, qui vont
permettre de donner des ordres à l'ordinateur.
 Les cookies sont des fichiers textes stockés sur le disque dur de l’utilisateur
(l’internaute) qui permettent au serveur de le reconnaître d’une page à une autre. Ils
sont généralement utilisés pour noter les préférences de l’utilisateur ou ses choix de
navigation.

71
 Un applet : petit programme écrit en Java qui s’exécute sur le navigateur

6
69 FA
client J

94
& C
A

94
4 0F
V
46 00 A
19 2
S
65 te:
67 plè

APPLICATION R
au m
z co

Exercice 1.a I
de n

Répondre par Vrai ou Faux


P
an io

1. JavaScript est un langage de balisage.


m rs

2. JavaScript est un langage interprété par la page web. T


Ve

3.Un site web est un ensemble de pages web statiques ou dynamiques liées entre elles.
4. Si un ordinateur n’est pas connecté sur Internet, il ne peut pas visualiser une page
web.
om

5. JavaScript est un langage orienté objet et le HTML un langage interprété.


6. JavaScript est un exemple de browser.
C

7. Le code JavaScript s’intègre dans le code HTML pour donner des pages web
dynamiques.
8. JavaScript est supporté par tous les navigateurs de la même façon.
9. JavaScript rend les pages web dynamiques
10. Java et JavaScript n’ont pas été créés par la même société

grandprof.org 11
1- Introduction au langage JavaScript
Exercice 1.b
Choisir la bonne réponse
1. JavaScript est…
a. Un langage de programmation b. Un navigateur c. Un langage Internet
2. Quelle société a inventé JavaScript ?
a. Sun Microsystems b. Konqueror c. NetScape
3. Quel est l’intrus ?

71
a. Notepad++ b. Linux c. Dreamweaver

6
69 FA
J 4. Quel logiciel a-t-on utilisé pour écrire le code d’une page web ?

94
a. Éditeur de texte b. Traitement de texte c. web

& C
A

94
5. Quel(s) logiciel(s) a-t-on utilisé(s) pour visualiser la page web ?

4 0F
V a. Fureteur b. Logiciel web c. Site Web d. Browser
6. Les balises qui indiquent le corps d’une page web sont :
A 46 00
a. <body> </body> b. <head> </head> c. <html> </html>
19 2
7. Les logiciels utilisés pour éditer le code source et visualiser la page web
S
65 te:

appartiennent à la famille des : a. Logiciels d’application


C b. Logiciel d’exploitation c. Logiciel d’installation d. Logiciels navigateur web
67 plè

8. Comment appelle-t-on l’adresse qui localise une page web sur internet :
R
au m

a. Adresse IP b. URL c. Adresse local


z co

I 9. Le JavaScript est principalement utilisé en tant que langage :


a. Client-Side b. Server-side c. client-side et server-side
de n

P
an io

10. Le JavaScript peut s'utiliser conjointement avec :


m rs

a. HTML b. XHTML c. PHPd. Nombreux langages


T
Ve

Le JavaScript est un langage…


a. compilé b. précompilé c. interprété
om

Exercice 1.c
Question à réponses ouvertes
C

1. Que signifie WYSIWIG


2. Citer deux limites de JavaScript
3. Citer deux avantages de JavaScript

12 grandprof.org
2- Les bases du langage JavaScript

Les bases du langage JavaScript

Compétences visées:
 Citer les différentes façons d’insérer JavaScript dans un document HTML
 Déclarer et utiliser des variables
 Manipuler les instructions simples en JavaScript (affectation et affichage)

6 71
I. Intégration du code JavaScript

69 FA
J

94
La façon d’utiliser un script JavaScript est identique pour tous les

& C
A

94
navigateurs. Elle consiste à utiliser la balise HTML générique script, avec l’attribut

4 0F
type spécifiant le type de langage de script. Dans notre cas, la valeur de cet attribut V

46 00
doit être text/javascript.
A
19 2
1 Le JavaScript « dans la page » S
65 te:

Pour placer du code JavaScript directement dans votre page Web, la syntaxe
67 plè

est la suivante: C
Syntaxe R
au m

<html>
z co

<head> I
<title> Titre de la page </title>
de n

P
an io

</head>
<body>
m rs

<script type="text/javascript"> T
Ve

/* Instructions JavaScript */
alert (" Mon premier code JavaScript");
</script>
</body>
om

</html>
C

2 Le JavaScript externe
Il est possible, et même conseillé, d'écrire le code JavaScript dans un fichier
externe, portant l'extension.js .Ce fichier est ensuite appelé depuis la page Web au
moyen de l'élément <script> et de son attribut « src » qui contient l'url du
fichier.js. Voici exemple
grandprof.org 13
2- Les bases du langage JavaScript
<html>
<head>
<title> Titre de la page </title>
</head>
<body>
<script type="text/javascript" src="monScript.js">
</script>
</body>
</html>

6 71
69 FA
J Contenu du fichier monScript.js :

94
alert (" Mon premier code JavaScript");

& C
A

94
4 0F
V Remarque :

46 00
- Toute instruction se termine par un point-virgule (;)
A - Le code JavaScript peut se placer n’importe où dans le code HTML.
19 2
- On peut également remplacer <script type="text/javascript"> par
S
65 te:

<script language="javascript">
C
67 plè

II. Variables et typage


R
au m

1 Déclaration d’une variable


z co

I JavaScript est un langage non typé. Cela signifie que le type d’une variable est
de n

P défini uniquement au moment de l’exécution. La mise en œuvre d’une variable se


an io

réalise par l’intermédiaire du mot-clé var. L’interpréteur JavaScript a la responsabilité


m rs

T de créer la valeur du bon type en fonction de l’initialisation ou de l’affectation.


Ve

Le langage n’impose pas l’initialisation des variables au moment de leur


création et offre la possibilité d’en définir plusieurs en une seule instruction.
Le code suivant illustre la mise en œuvre de plusieurs variables :
om

// Variable initialisée avec une chaîne de caractères


var variable1 = "mon texte d’initialisation";
C

// Variable non initialisée


var variable2;
// Définition de plusieurs variables en une seule instruction
var variable3 = 2, variable4 = "mon texte d’initialisation";

14 grandprof.org
2- Les bases du langage JavaScript
Le choix du nom des variables doit respecter les règles suivantes :
 le premier caractère ne peut être qu’une lettre, un souligné (underscore (_))
ou un dollar($)
 les caractères suivants doivent être des caractères alphanumériques, des
soulignés (underscores(_)) ou des dollars($)
 ne doit pas contenir des espaces ou des caractères accentués
NB: JavaScript est sensible à la casse

6 71
69 FA
2 Types primitifs J

94
& C
Les types primitifs correspondent à des données stockées directement dans la pile A

94
4 0F
d’exécution, ces types étant définis de manière littérale directement à partir de valeurs.
Le tableau suivant récapitule les types primitifs définis par JavaScript. V
Type 46 00 Description A
19 2
Boolean Type dont les valeurs possibles sont true et false
S
65 te:

Number Type qui représente un nombre


67 plè

String Type qui représente une chaîne de caractères C


Type dont l’unique valeur possible est Undefined. Une R
au m

Undefined variable définie possède cette valeur avant qu’elle soit


z co

initialisée. I
de n

Array Type qui représente les tableaux P


an io
m rs

III. Les opérateurs T


Ve

1 Les opérateurs arithmétiques


Ces derniers sont à la base de tout calcul et sont au nombre de cinq:
om

Opérateur Signe
Addition +
C

Soustraction -
Multiplication *
Division /
Modulo %
grandprof.org 15
2- Les bases du langage JavaScript
Concernant ce dernier opérateur, le modulo est tout simplement le reste d'une
division. Par exemple, si on divise 3 par 2 alors il vous reste 1 : c'est le modulo!

2 Quelques calculs simples


Faire des calculs en programmation est quasiment tout aussi simple que sur
une calculatrice, exemple:

71
var resultat = 3 + 2 ;
alert (resultat) ; // Affiche : « 5 »

6
69 FA
J Avec des variables:

94
& C
A var number1 = 3, number2 = 2, result ;

94
result = number1 * number2 ;

4 0F
alert (result) ; // Affiche : « 6 »
V
A 46 00
IV. Les instructions simples en JavaScript
19 2
S On distingue trois (03) instructions simples en JavaScript qui sont : l’affichage,
65 te:

la lecture et la confirmation.
C
67 plè

1 L’affichage (instruction alert())


R
au m

alert( ) est une instruction simple, appelée fonction, qui permet d'afficher une
z co

I boîte de dialogue contenant un message. Ce message est placé entre apostrophes,


elles-mêmes placées entre les parenthèses de la fonction alert( ) .
de n

P Exemple :
an io
m rs

alert (“Hello world”) ; // Affiche une boîte de dialogue


T contenant le message “Hello world”.
Ve

Remarque :
L’affichage peut aussi se faire grâce à la fonction document.write(‘Votre
Texte’) ou document.write(Nom_Variable). Cette fonction génère du code HTML
om

puis l’affiche dans la page web.


C

Exemple : document.write("Bienvenue, ceci est du HTML généré par


JavaScript");

2 La lecture (instruction prompt())


prompt( ) permet de lire des données au clavier. La fonction prompt( )

16 grandprof.org
2- Les bases du langage JavaScript
s'utilise comme alert( ) mais a une petite particularité. Elle renvoie ce que l'utilisateur
a écrit sous forme d'une chaîne de caractères:
Exemple :
var a ;
a=prompt(“Entrez votre nom”) ; // Affiche une boîte de dialogue
contenant le message “Entrez votre nom” ainsi qu’une cellule où
l’utilisateur doit rentrer l’information demandée

71
Pour lire un entier, il suffit de convertir la chaîne de caractères en nombre.

6
69 FA
Pour cela, vous allez avoir besoin de la fonction parseInt( ) qui s'utilise de cette J

94
manière :

& C
A

94
4 0F
var a ;
a=ParseInt(prompt(“Entrez un nombre”)) ; V
46 00
3 La confirmation (instruction confirm()) A
19 2
Son utilisation est simple : on lui passe en paramètre une chaîne de caractères S
65 te:

qui sera affichée à l'écran et elle retourne un booléen en fonction de l'action de


67 plè

l'utilisateur. C
Exemple :
R
au m

confirm(“Aimez-vous l’Informatique ?”) ; // Affiche une boîte


z co

de dialogue contenant le message “ Aimez-vous l’Informatique ?” I


ainsi que 2 boutons « OK » pour true et « annuler » pour false.
de n

P
an io
m rs

V. Autres éléments de base T


Ve

1 Les commentaires
Les commentaires sont des annotations faites par le développeur pour
expliquer le fonctionnement d'un script, d'une instruction ou même d'un groupe
om

d'instructions. Les commentaires ne gênent pas l'exécution d'un script.


Il existe deux types de commentaires : les commentaires monolignes, et les
C

commentaires multilignes.
 Les commentaires monolignes
Ils servent à commenter une instruction. Un tel commentaire commence par
deux slashs, suivis du commentaire :
var resultat = 3 + 2 ;
alert (resultat) ; // Affiche : « 5 »
grandprof.org 17
2- Les bases du langage JavaScript
 Les commentaires multilignes
Ce type de commentaire permet les retours à la ligne. Un commentaire
multilignes commence par /* et se termine par */ :
/* Ce script comporte 3 instructions :
- Instruction 1 qui fait telle chose
- Instruction 2 qui fait une telle autre chose
- Instruction 3 qui termine le script

71
*/
instruction_1;

6
69 FA
J instruction_2;

94
instruction_3; // Fin du script

& C
A

94
4 0F
V 2 La concaténation
A Exemple1: 46 00
Une concaténation consiste à ajouter une chaîne de caractères à la fin d'une autre.
19 2
S var a=“J’aime ”, b=“l’Informatique”, c;
65 te:

c=a+b ;
C alert(c) ; // affichera « J’aime l’Informatique »
67 plè

Exemple2 :
R
au m

var a=“Kendo ”;
z co

I alert(“Bonjour” +a) ; // affichera « Bonjour Kendo »


de n

P
an io
m rs

T
om Ve
C

18 grandprof.org
2- Les bases du langage JavaScript

APPLICATION
Exercice 2.a
Répondre par Vrai ou Faux
1. </script><script> sont les balises d’insertion d’un script dans le code HTML
d’une page web.

71
2. L’extension des fichiers JavaScript est .htm ou .html
3. L’extension des documents web est .js

6
69 FA
J

94
4. Il est possible d’écrire le script dans un fichier externe et l’appelé dans l’entête du

& C
code HTML de la page web A

94
4 0F
5. Une variable commence toujours par une lettre et peut contenir des espaces
6. Les noms de variables ayant la même orthographe mais écrits l’un en majuscule V
46 00
l’autre en minuscule sont les mêmes
7. Une page Html peut avoir plusieurs codes JavaScript en entête et dans le corps du
A
19 2
programme. S
65 te:

8. Les noms de variable peuvent contenir des accents


67 plè

C
9. Les types de variable commencent toujours par une lettre majuscule
R
au m

10. Une variable est un objet représenté dans un programme par un nom
z co

11. La manipulation deschaînes de caractères requiert les apostrophes ' 'oules cotes""
12. Une déclaration de variable sans affectation, donne à cette variable une valeur
I
de n

par défaut en fonction du type de la variable P


an io

13.Toute instruction tient sur une ligne et se termine toujours par un pointvirgule(;)
m rs

14. JavaScript est un langage sensible à la casse. T


Ve

15. JavaScript est un langage compilé par un navigateur Web.


16. JavaScript est un langage interprété par un compilateur Web.
17. JavaScript est un langage interprété par un navigateur Web.
om

18. JavaScript prend tout comme des objets.


Dans un code JavaScript on peut faire les déclarations suivantes :
C

19. Nom eleve=’’arthur ‘’ ;


20. nomEleve=’’arthur’’ ;

grandprof.org 19
2- Les bases du langage JavaScript
Exercice 2.b
Choisir la bonne réponse
1. Voici une liste de noms de variable, entourez ceux qui sont bien écrit
a.“z” ; b. “ $patate2”; c. ”série”; d.”2nom”; e. ”voiture”;
f.”tôto”; g.”Ndop” ; h. ”SuRfAcE” ; i. ”c@fe” ; j.”chimie” ;
k. “joué”; l. ”variable”; m. ”$le nom”; n. ”la_Maison”;
o.”1livre” ; p. ”tête” ; q. ”ecole” ; s.”élève” ; t. ”île”.

71
2. Un bout de code écrit en JavaScript s’appelle : a.Balise b. Alert

6
69 FA
J c. Prompt d. Script e. JavaScript f.<Script>

94
3. Les balises qui permettent d’insérer le titre d’une page web sont :

& C
A a.</title> <title>

94
b. <title> </title> c.<p> </p>

4 0F
V 4. Par quel mot clé reconnaitre une instruction d’affichage en JavaScript:
a.Alert b.Prompt c. Afficher d. Afficheur
46 00
A 5. Quelle est la bonne syntaxe pour afficher un message à l'écran ?
19 2
a. alert('Hello world!') b. alert('Hello world!');
S
65 te:

c. alert 'Hello world!'; d. alert(Hello world!);


C 6. Quels caractères dois-je utiliser pour écrire un commentaire de fin de ligne?
67 plè

a. // b. || c. # d. \\ e. &&
R
au m

7. Où dois-je placer de préférence mon code JavaScript dans une page web ?
z co

I a. Dans la balise <head> qui est prévue à cet effet.


b. Entre les balises <head> et <body>.
de n

P
an io

c. Juste avant la fin de la balise <body>.


m rs

8. Laquelle de ces variables sera déclarée correctement? var var= 4;


T
Ve

text= 'Hello !'; var variable = 5.781e+8; var 1variable = 10;


a. variable b. text c. var d. 1variable
9. Par quoi est encadrée une chaîne de caractères ?
a. Par des guillemets : " " b. Par des chevrons : < > c. Par des apostrophes : ' '
om

d. Il est possible d'utiliser les trois e. Par des apostrophes ou des guillemets,
C

cela a peu d'importance


10. Je viens de réaliser une concaténation, est-elle correcte :
var text = "J'aime " - 'le JavaScript !'; ? a. Oui
b. Non, il faut utiliser le signe + au lieu du - !
c. Non, car on ne peut pas faire une concaténation dès la déclaration d'une variable.

20 grandprof.org
2- Les bases du langage JavaScript
d. Non, il faut utiliser les apostrophes sur les deux chaînes de caractères
11. Est-il possible de raccourcir la troisième instruction de ce code ?
var number1 = 60, number2 = 2; number1 = number2 + 40;
a. Oui, il suffit d'utiliser l'opérateur += b. Non
12. Quel est le résultat de ce code ?
var number1 = "2", number2 = "3", resultat;
resultat = number1 + number2; alert(resultat);

71
a. Rien, le script rencontre une erreur b. 23 c. 5 d. -1

6
69 FA
13. Que va-t-il se passer si je clique sur le bouton «OK» dans la fenêtre de J

94
confirmation? if (!confirm('OK ?')) { alert("C'est OK !"); }

& C
A

94
a. Le message « C'est OK ! » va s'afficher.

4 0F
b. Rien c. La page d'accueil de mon navigateur va s'afficher. V
46 00 Exercice 2.c
A
19 2
Question à réponses ouvertes S
65 te:

1. Où peut –on insérer un code JavaScript ?


67 plè

C
2. Quelle différence faite vous entre la fonction alert( ) et document. write( )
3. Que fait le code suivant ? R
au m
z co

<html>
<head> I
<title> Titre de la page </title>
de n

P
an io

</head>
<body>
m rs

<script type="text/javascript"> T
Ve

alert (" Mon premier code JavaScript");


</script>
</body>
</html>
om
C

grandprof.org 21
2- Les bases du langage JavaScript
Exercice 2.d
Soit le code JavaScript
<html>
<head>
<title>MELANGUE I</title>
</head>
<body>

71
<script language="javascript">
var nom;

6
69 FA
J

94
nom=prompt("veuillez saisir votre nom:");
alert("bonjour"+" "+ nom);

& C
A

94
</script>

4 0F
</body>
V
A </html>
46 00
19 2
1. A quoi sert la fonction alert () ?
S
65 te:

2. A quoi sert la fonction prompt () ?


C 3. Que fait ce programme ?
67 plè

4. Comment appel-ton le document produit par ce code et le nom du logiciel qui


R
au m

permet de le visualiser?
z co

I
de n

P
an io
m rs

T
om Ve
C

22 grandprof.org
3- Les structures de contrôle JavaScript

Les structures de contrôle JavaScript

Compétences visées:
 Donner les différents types de structures de contrôle.
 Donner la syntaxe de chacune de ces structures et être capable de les utiliser.
 Choisir la structure de contrôle appropriée pour la résolution d’un problème.

6 71
69 FA
I Les conditions J

94
Dans cette partie, nous allons aborder les conditions, mais pour cela il nous

& C
A

94
4 0F
faut tout d'abord revenir sur un type de variable: les booléens. Ils nous servir à obtenir
un résultat comme true (vrai) ou false (faux) lors du test d'une condition. V
46 00
Une condition est une sorte de "test" afin de vérifier qu'une variable contient
bien une certaine valeur. Bien sûr les comparaisons ne se limitent pas aux variables
A
19 2
seules. Tout d'abord, les conditions sont constituées de valeurs à tester et deux types S
65 te:

d'opérateurs : un logique et un de comparaison.


67 plè

C
1 Les opérateurs de comparaison R
au m
z co

Les opérateurs de comparaison servent à exprimer des conditions.


I
Signification Opérateur
de n

P
an io

égal à ==
m rs

différent de != T
Ve

supérieur à >
supérieur ou égal à >=
inférieur à <
om

inférieur ou égal à <=


C

Remarque : Attention à ne pas confondre l’opérateur de comparaison “==


”avec le signe “= ” d’affectation.

grandprof.org 23
3- Les structures de contrôle JavaScript

2 Les opérateurs logiques


Signification Opérateur
ET logique &&
OU logique ||
NON logique !

71
3 Structures conditionnelles (alternatives)

6
 Structure avec une alternative(if…)

69 FA
J

94
& C
A Syntaxe : Formulation générale Exemple :

94
4 0F
if (<condition>) { if (i == 5) {
V
<action>; Somme = somme *5 ;
A } 46 00 }
19 2
S
65 te:

C  Structure avec deux alternatives( if … else…)


67 plè

Syntaxe : Formulation générale Exemple :


R
au m

if (<condition>) { if (i == 5) {
z co

I <action>; Somme = somme *5;


de n

P }
an io

}
m rs

else { else {
T
Ve

<action>; Somme = somme /5 ;


} }
om
C

24 grandprof.org
3- Les structures de contrôle JavaScript
 Structure avec conditions imbriquées
Syntaxe : Formulation générale Exemple :
if (<condition1>) { if ( pH==7 ) {
<action> alert(“neutre”);
} }
else if (<condition2>){ else if ( pH<7 ) {

71
<action> alert(“acide”);

6
69 FA
} } J

94
else { else {

& C
A

94
<action>

4 0F
alert(“basique”);
} } V
46 00 A
19 2
Remarque : Il existe une autre structure conditionnelle nommée «Switch »
S
65 te:

que nous ne verrons pas dans ce cours!


67 plè

C
II Structures répétitives (ou boucles ou itératives)
Il est très utile de disposer d’une instruction permettant d’effectuer de manière R
au m
z co

répétitive une série d’opérations. JavaScript propose plusieurs types de boucles


I
itératives.
de n

P
an io

1 La boucle while
m rs

T
Ve

L’instruction while permet d’exécuter une instruction (ou un groupe


d’instructions) un certain nombre de fois.

Exemple :
om

Syntaxe : Formulation générale


var a = 1 ; somme = 0 ;
while ( <condition> ) {
C

while (a <=10) {
<action>; a = a+1 ;
... somme = somme + a ;
} }

grandprof.org 25
3- Les structures de contrôle JavaScript
Signification : Exécuter les <actions> aussi longtemps que la <condition>
est vraie. Si la condition est fausse au début, aucune instruction n’est exécutée.

2 La boucle for
Syntaxe : Formulation générale
for(<départ>;<condition de continuation>; <incrémentation>) {
<action>
... }

6 71
69 FA
J Exemple :

94
somme = 0 ;

& C
A

94
for (a=1; a <=10; a = a+1 ){

4 0F
V somme = somme + a;

A
}
46 00
19 2
Signification : La boucle for se déroule de la manière suivante :
S
65 te:

Tant que la condition de continuation est vraie c'est-à-dire (a<=10):


C o en partant de l’expression de départ (a = 1) on exécute le contenu des
67 plè

accolades;
R
au m

o la variable (a) est incrémentée (a = a+ 1 ou a++) et on exécute le contenu


z co

I des accolades autant de fois que nécessaire;


o la boucle ne prend fin que lorsque la condition de continuation devient
de n

P fausse c'est-à-dire lorsque a devient supérieur à 10


an io
m rs

T
om Ve
C

26 grandprof.org
3- Les structures de contrôle JavaScript

APPLICATION
Exercice 3.a
Choisir la bonne réponse
1. Que va être le résultat de cette condition ?

71
var result= 8 % 2 > 0 || !(3% 2 <1)
a. true b. false c. 42 d. Ce code renvoie une erreur

6
69 FA
J

94
2. Dans quel ordre doit-on voir apparaître ces structures ?

& C
a. if => else => else if A

94
4 0F
b. else if => if => else
c. if => else if => else V
46 00
3. Quelle est la valeur d'output dans l'instruction suivante :
var output = count++; ?
A
19 2
a. count, incrémentée de 1 S
65 te:

b. count, sans incrémentation


67 plè

C
c. Juste l'incrémentation
4. Quelle est la particularité d'une boucle do while ? R
au m

a. Aucune, c'est la forme longue de la boucle while


z co

b.Les instructions sont exécutées au moins une fois I


de n

c. La condition n'est exécutée qu'au début de chaque itération P


an io

5. Quelle est la syntaxe exacte d'une boucle for ?


m rs

a. for (initialisation; condition; incrémentation) { } T


Ve

b. for (condition; initialisation; conclusion) { }


c. for (initialisation; incrémentation; condition) { }
d. for (initialisation; condition) { }
om

6. Dans une boucle for, à quel moment le bloc d' incrémentation est-il exécuté?
a. Au début de chaque itération
C

b. Pendant chaque itération


c. À la fin de chaque itération

grandprof.org 27
3- Les structures de contrôle JavaScript
Exercice 3.b
Soit le code JavaScript suivant :

var compteur = new Number ( );


var somme = new Number ( ) ;
for (compteur = 1 ; compteur <= 5 ; compteur + 1 ){
somme = somme + compteur ;

71
}

6
69 FA
J alert (somme) ;

94
& C
A

94
4 0F
a. Quelle est la valeur initiale de la variable compteur et sa valeur finale
V b. Combien de fois on exécute la boucle for
46 00
A c. Quelle est la valeur du compteur lorsque la condition devient fausse
d. Que fait la ligne 5 du script précédent
19 2
S
65 te:

C
67 plè

R
au m
z co

I
de n

P
an io
m rs

T
om Ve
C

28 grandprof.org
4- Les fonctions et les tableaux en JavaScript

Les fonctions et les tableaux en JavaScript

Compétences visées
 Définir fonction et donner sa syntaxe.
 Écrire des fonctions JavaScript tout en respectant la syntaxe d’utilisation
 Différencier une variable locale d’une variable globale.

71
 Définir tableau ou array et donner sa syntaxe.
 Utiliser un tableau dans un code JavaScript.

6
69 FA
J

94
& C
I LES FONCTIONS A

94
4 0F
1 Présentation V
46 00
Dans les chapitres précédents vous avez découvert quatre fonctions : alert( ) ,
prompt( ) , confirm( ) et parseInt( ) . En les utilisant, vous avez pu constater que A
19 2
chacune de ces fonctions avait pour but de mener à bien une action précise, S
65 te:

reconnaissable par un nom explicite.


67 plè

Le plus gros avantage d'une fonction est que vous pouvez exécuter un code C
assez long et complexe juste en appelant la fonction le contenant. Cela réduit
R
au m

considérablement votre code et le simplifie d'autant plus ! Seulement, vous êtes bien
z co

limités en utilisant seulement les fonctions natives du JavaScript. C'est pourquoi il I


de n

vous est possible de créer vos propres fonctions.


P
an io
m rs

Remarque : Quand on parle de fonction ou variable native, il s'agit d'un T


Ve

élément déjà pré-intégré au langage que vous utilisez. Ainsi, l'utilisation des fonctions
alert( ) , prompt( ) , confirm( ) , etc... est permise car elles existent déjà de façon
native.
om

Syntaxe :
function nom_fonction( arguments) {
C

// Le code que la fonction va devoir exécuter


return expression;
}

grandprof.org 29
4- Les fonctions et les tableaux en JavaScript
o Le mot-clé function est présent à chaque déclaration de fonction. C'est lui
qui permet de préciser que c’est une fonction qu’on écrit .
o Vient ensuite le nom de votre fonction, ici nom_fonction.
o S'ensuit un couple de parenthèses contenant ce que l'on appelle des
arguments. Ces arguments servent à fournir des informations à la fonction lors de
son exécution. Par exemple, avec la fonction alert( ) quand vous lui passez en
paramètre ce que vous voulez afficher à l'écran.

71
o L’instruction « return » (optionnelle) renvoi la valeur contenu dans

6
69 FA
J « expression »

94
o Et vient enfin un couple d'accolades contenant le code que votre fonction

& C
A devra exécuter.

94
4 0F
V
NB :
A 46 00
o Il est important de préciser que tout code écrit dans une fonction ne
19 2
s'exécutera que si vous "appelez" cette dernière ("appeler" une fonction signifie
S
65 te:

"exécuter"). Sans ça, le code qu'elle contient ne s'exécutera jamais.


C o Bien entendu, tout comme les variables, les noms de fonctions sont limités
67 plè

aux caractères alphanumériques (dont les chiffres) et aux deux caractères suivants : _
R et $
au m
z co

I
2 Exemple de programme utilisant une fonction
de n

P
an io

var resultat ;
m rs

T function addition ( a, b) {
Ve

var a, b;
resultat = a+b;
return resultat;
om

// Utilisation de la fonction
C

resultat = addition( 12, 6) ; /* Appel de la


fonction avec 2 paramètres*/
alert (resultat) ;

30 grandprof.org
4- Les fonctions et les tableaux en JavaScript
Remarques :
o Les instructions d'un sous-programme sont écrites en dehors du programme
appelant
o Si un sous-programme écrit n'est jamais appelé, il ne sera jamais exécuté.

Exercice : Modifier le programme ci-dessus de manière à ce qu’il fasse


l’addition de deux nombres entrés par l’utilisateur ;

71
NB : Vous utiliserez la fonction « addition » précédente sans l’a modifier.

6
69 FA
J

94
3 Portée des variables

& C
A

94
L'endroit où est déclarée une variable est très important car il détermine dans

4 0F
quel(s) fonction(s) elle va pouvoir être utilisée. V
46 00
 Une variable locale A
19 2
Une variable locale est déclarée à l'intérieur d'une fonction et elle n'est S
65 te:

utilisable que dans la fonction où elle a été déclarée. Ceci est aussi valable pour le
67 plè

programme principal : une variable déclarée dans le programme principal n'est C


utilisable que dans le programme principal et pas dans les fonctions.
R
au m

 Une variable globale


z co

Une variable globale est déclarée à l'extérieur du programme principal et des I


fonctions : elle est commune à l'ensemble des fonctions et du programme principal,
de n

P
an io

elle est utilisable partout (surtout il ne faut pas redéclarer la variable dans les
m rs

fonctions utilisatrices). T
Ve

II LES TABLEAUX
om

1 Présentation
Un tableau, ou plutôt un array en anglais, est une variable qui contient
C

plusieurs valeurs, appelées items. Chaque item est accessible au moyen d'un indice
(index en anglais) et dont la numérotation commence à partir de zéro.

grandprof.org 31
4- Les fonctions et les tableaux en JavaScript
Voici un schéma représentant un tableau, qui stocke 5 items :
Indice 0 1 2 3 4
Donnée Valeur1 Valeur2 Valeur3 Valeur4 Valeur5
Comme vous le voyez dans le tableau ci-dessus, la numérotation des items commence
à 0 ! C'est très important, car il y aura toujours un décalage d'une unité : l'item
numéro 1 porte l'indice 0, et donc le cinquième item porte l'indice 4.

71
2 Déclarer un tableau

6
69 FA
J Syntaxe : var nom_tableau = [ liste des items ] ;

94
& C
A

94
Exemple : var monTableau = [ ' Sébastien' , ' Laurence' , ' Ludovic' , ' Pauline' ;

4 0F
V
A Indice 046 00
Représentation :
1 2 3
19 2
Donnée Sébastien Laurence Ludovic Pauline
S
65 te:

Le contenu du tableau se définit entre crochets, et chaque valeur est séparée


C par une virgule. Les valeurs sont introduites comme pour des variables simples, c'est -
67 plè

à-dire qu'il faut des guillemets ou des apostrophes pour définir les chaînes de
R
au m

caractères
z co

I Autres exemples de déclaration :


var yo = [ 42, 12, 6, 3]
de n

P
an io

var yes = [ 42, ' Sébastien' , 12, ' Laurence' ] ;


m rs

T
Ve

3 Récupérer et modifier une valeur dans un tableau


 Récupération d’un valeur du tableau
Comment faire pour récupérer la valeur de l'index 1 de mon tableau ? Rien de
om

plus simple, il suffit de spécifier l'index voulu, entre crochets, comme ceci :
var monTableau = [ ' Informatique' , 'Physique ' , ' Maths' , ' Sport'];
C

alert( monTableau[ 1] ) ; // Affiche : "Physique"

Représentation :
Indice 0 1 2 3
Donnée Informatique Physique Maths Sport

32 grandprof.org
4- Les fonctions et les tableaux en JavaScript
 Modifier une valeur du tableau
var monTableau = [ ' Informatique' , 'Physique ' , ' Maths' ,' Sport'];
monTableau[ 1]= ; 'Géographie ' //Remplace : "Physique" par "Géographie"

Représentation :
Indice 0 1 2 3
Donnée Informatique Géographie Maths Sport

6 71
69 FA
J

94
& C
A

94
4 0F
V
46 00 A
19 2
S
65 te:
67 plè

C
R
au m
z co

I
de n

P
an io
m rs

T
om Ve
C

grandprof.org 33
4- Les fonctions et les tableaux en JavaScript

APPLICATION
Exercice 4.a
Choisir la bonne réponse
1. À quoi servent les fonctions ?
a. À rien d. À se passer des boucles
b. À n'écrire qu'une seule fois un même code pour ensuite l'appeler où on le souhaite
c. À exécuter un code provenant d'un autre site Web

71
2. La déclaration de ma fonction est-elle correcte ?

6
69 FA
J function MyFunction(arg1 arg2) {// Mon code. }

94
a. Oui

& C
A

94
4 0F
b. Non, il manque un point-virgule dans la déclaration des arguments
V c. Non, il manque une virgule dans la déclaration des arguments
A 46 00
3. Quelle est la différence entre une variable globale et une variable locale ?
a. La locale est accessible partout dans le code tandis que la globale est
19 2
S limitée à la fonction où elle est déclaré
65 te:

b. La globale est accessible partout dans le code tandis que la locale est
C
67 plè

limitée à la fonction où elle est déclaré


R c. Les globales et locales sont identiques tant qu'elles ne sont pas déclarées
au m

dans une boucle ou une condition


z co

I
de n

P Exercice 4.b
an io

function aire (longueur, largeur) { //entête de la fonction


m rs

T var resultat = longueur x largeur ; // calcul de l’aire


Ve

return resultat ; // retourne le résultat calculé }


var s = aire (20,10) ; // appel de la fonction avec les paramètres
alert(s) ; // affichage du résultat
om

En vous inspirant du code ci-contre, répondre aux questions :


a) A quoi servent les symboles // ?
C

b) Quelle est le nom de la fonction


c) Cette fonction a combien de paramètres
d) Donner le nom de ces paramètres
e) Que fait cette fonction
f) Quelle est la valeur de s
34 grandprof.org
Programmation JavaScript

EXERCICES
Exercice 1
Soit le code en JavaScript ci-dessous
<script type="text/javascript" >
var a, b, c;
a=prompt (‘’Entre un nombre positif’’);

71
b=a+5;
c=(b-a)*2;

6
69 FA
alert(" la variable a contient:" +a); J

94
alert(" la variable b contient:" +b);

& C
A

94
alert(" la variable c contient:" +c);

4 0F
</script>
V
46 00
1. Combien de variables manipule le script ci-contre A
19 2
2. Quelle différence faites-vous entre un code HTML simple et un code HTML
S
65 te:

intégrant un script ?
3. Définir instructions
67 plè

C
4. Quelle différence faites-vous entre un script et une balise ?
R
au m

5. Dans le code HTML d’une page web, où peut-on insérer un script ?


z co

6. Donner dans ce script


a. Une instruction de lecture
I
de n

b. Une instruction d’écriture P


an io

c. Une instruction d’affectation


m rs

7. Écrire autrement l’instruction : alert (" la variable a contient:", a); T


Ve

Exercice 2
Écrire un programme JavaScript qui prend le nom de l’utilisateur et lui dit bonjour
om

avec son nom.


C

Exercice 3
Soit le script ci-dessous :
1) Qu’affichera le script si l’utilisateur entre x=5 et y=10 ?
2) Que fait ce script ?

grandprof.org 35
Programmation JavaScript
<script language="javascript">
var x, y, z;
x=parseInt(prompt("entrez un nombre"));
y=parseInt(prompt("entrez un second nombre"));
z=x;
x=y;
y=z;
alert("la valeur de x est:" +x);
alert("la valeur de y est:" +y);

71
</script>

6
69 FA
J

94
& C
A

94
Exercice 4

4 0F
V Soit le script suivant :
A var a, c; 46 00
<script language="javascript">
19 2
a=parseInt(prompt("entrez un nombre"));
S
65 te:

c=a*a;
C alert("le carré du nombre entré est :" +c);
67 plè

</script>
R 1) Qu’affichera le script pour a=3 ?
au m

a=5 ?
z co

I 2) Que fait ce script ?


de n

P
an io

Exercice 5
m rs

T Écrire un programme JavaScript qui demande le Rayon ( R )d’un cercle à l’utilisateur,


Ve

puis qui calcule et affiche son périmètre et sa surface.


NB : périmètre= 2*R*3.14 et Surface= R*R*3.14
om

Exercice 6
Écrire un programme JavaScript qui demande la longueur (L) et la largeur(l) d’un
C

rectangle à l’utilisateur, puis qui calcule et affiche périmètre et le la surface de ce


rectangle.

36 grandprof.org
Programmation JavaScript
Exercice 7

I nstructions en
N° I nstructions algorithmiques
JavaScript
1 a ← 12
2 Lire(a)
3 Ecrire(b)

71
4 Si A=B alors

6
69 FA
Si ( A>0) et (B<=3) alors J

94
5 <instruction1>… <instruction n>

& C
A

94
Finsi

4 0F
6 Si (A>0) ou (B<=3) alors V
7
8 46 00
Si A< >B alors
Si (A mod B)=0 alors A
19 2
9 Const a=12 S
65 te:

10 Pour i allant de 1 à 10
67 plè

11 Tantque i<=10 faire


C
12 Répéter jusqu’à i=10 R
au m

Donnez l’équivalence en JavaScript des instructions suivantes :


z co

I
de n

Exercice 8 P
an io

Transforme l’algorithme ci-dessous en code JavaScript


m rs

Algorithme_NombrePair T
Ve

Variables
a : entier ;
Début
Ecrire (‘Veuillez donner une valeur à la variable a :’) ;
om

Lire(a) ;
C

Si (a mod 2 = 0) alors
Ecrire (‘le nombre est pair’) ;
Sinon
Ecrire (‘le nombre est impair’) ;
finsi
Fin

grandprof.org 37
Programmation JavaScript
Exercice 9
Écrire un script JS qui demande à l’utilisateur d’entrer une température et dit s’il fait
chaud ou froid sachant qu’il faut lorsque la température est supérieure à 20° et froid
dans le cas contraire

Exercice 10
Écrire un script JS qui demande à un utilisateur d’entrer son âge puis lui dit si l’âge entré

71
est valide ou pas sachant que l’âge est valide s’il est compris entre 0 et 150.

6
69 FA
J

94
Exercice 11

& C
A

94
Ecrire un programme en JavaScript qui permet de résoudre l’équation ax + b = 0

4 0F
V (On utilisera la structure la structure conditionnelle If …. else)
A 46 00 Exercice 12
19 2
S Q CM : Entourer la bonne.
65 te:

1- Quel est l’intrus? a) <script langage=”javascript”>


C
67 plè

b) <script language=”javascript”> c) <script type=”text/javascript”>


2- Soit le Tableau suivant T abMatiere=[“Maths” , “Info”, “Philo”,
R
au m

Physique”]. L’instruction a lert(TabMatiere[2]) affiche la valeur :


z co

I a) Maths b) Info c) Philo


de n

3- Considérons le programme ci-dessous ; les valeurs continues les


P
an io

variables x, y et z après l’exécution sont :


m rs

T a) x=10, y=5, z=3 b) x=8, y=6, z=20 c) x=6, y=8, z=20


Ve

4- ’instruction JavaScript qui permet de declarer la function nommée


A ddition est :
a) function Addition ( ) b) fonction Addition( )
om

c) function Additionner ( )
var x=10 ; var y=5 ; var z=3 ;
C

while (y !=6) {
x=y+z ;
y=2*z;
z=20 ;
}
38 grandprof.org
Programmation JavaScript
Exercice 13
Soit le script suivant :
<script language="javascript">
var N, i, S;
N=parseInt(prompt("entrez un nombre"));
S=0;
for (i = 1 ; i = N ; i++ ){

71
S = S + i ;
}

6
69 FA
alert("la somme est:" +S); J

94
</script>

& C
A

94
4 0F
1) Quelle est la structure de contrôle utilisé ? Par quelle autre structure peut-on la
remplacer ? V
46 00
2) Qu’affichera le script pour N=3 ?
3) Que fait ce script ?
N=5 ?
A
19 2
S
65 te:

Exercice 14
67 plè

Écrire un programme JavaScript qui demande un nombre compris entre 10 et 20, C


jusqu’à ce que la réponse convienne. En cas de réponse supérieure à 20, on fera
apparaître un message : « Plus petit ! », et inversement, « Plus grand ! » si le nombre R
au m
z co

est inférieur à 10.


I
de n

Exercice 15 P
an io

Écrire un programme JavaScript qui demande un nombre de départ, et qui calcule


m rs

son factoriel. T
Ve

NB : le factoriel de 5, notée 5 !, vaut 1 x 2 x 3 x 4 x 5


NB: on souhaite afficher uniquement le résultat, pas la décomposition du calcul.
om
C

grandprof.org 39
Examens officiels

6 71
69 FA
EXAMENS OFFICIELS

94
B

& C
94
A

4 0F
 Baccalauréat session 2013 C
46 00
 Baccalauréat session 2014
C
A
19 2
65 te:

L
 Baccalauréat session 2015
67 plè

A
 Baccalauréat session 2016 U
au m

R
z co

 Baccalauréat session 2017 E


de n
an io

A
 Baccalauréat session 2018
m rs

T
Ve

 Corrigés des examens


om
C

grandprof.org 125
Examens officiels

BACCALAUREAT SESSION 2013


I - Matériel et réseaux informatiques / 7 pts
1.1- Définir les termes : serveur, client. 2 pts
1.2- Citer deux (02) équipements d’interconnexion nécessaires à la configuration
d’un réseau local. 1 pt
1.3- Citer deux (02) Fournisseurs d’Accès Internet du marché camerounais. 1 pt

71
1.4- Citer quatre (04) services offerts par Internet. 2 pts
1.5- Citer deux périphériques d’entrée et deux périphériques de sortie d’un

6
69 FA
94
B ordinateur. 1 pt

& C
94
A

4 0F
C I I- Logiciels d’application et programmation / 6 pts
2.1- Quelle est la fonction des balises suivantes : 2 pts
C
A
46 00
<table>………</table>
19 2
<head>………</table>
65 te:

L 2.2- Citer quatre (04) opérations élémentaires que l’on peut effectuer dans une base
de données. 2 pts
67 plè

A
2.3- Soit les familles de logiciels suivantes : traitement de texte, traitement d’image,
U
au m

tableur, SGBD. Citer Un exemple de logiciel pour chacune d’elle. 2 pts


R
z co

E I II- Traitement de l’Information et bases de données / 7 pts


de n
an io

A 3.1- Donner la signification des termes et sigles suivants : Téléchargement, WWW,


m rs

T HTML, requête. 2 pts


Ve

3.2- Soit la table « candidat » suivante contenue dans la base de données appelée
« BD_ELEVES » :
Nom Prénom Classe Age
om

EKASSI Jean Blaise 6ième 2 10


AKOA Pierre Paul Tle C 17
C

FOTSO Jean De Dieu 2nde C 15


Donner le résultat des commandes : select (Nom) from Liste where Age=17 2,5pts
3.3- Sur une page HTML, citer trois endroits où on peut insérer un code Javascript.
3.4- Écrire le symbole qui prend couramment l’appellation : arobase. 1 pt

126 grandprof.org
Examens officiels
BACCALAUREAT SESSION 2014
I - Matériel et réseaux informatiques / 7 pts
I.1 Dans le contexte informatique, donner le définition des termes suivants : réseau
informatique, serveur, client. (1 x 3 pts)
I.2 Citer deux (02) cartes d’extension que l’on peut insérer dans une carte mère 1 pt
I.3 Un support mémoire est un périphérique facilement transportable capable de
stocker des données. Citer (02) deux supports mémoires que vous connaissez . 1 pt

71
I.4 Donner le rôle du modem dans un réseau informatique. (1 pt)

6
69 FA
94
B

& C
I I- Logiciels d’application et programmation / 6 pts

94
A

4 0F
II.1 Dans le contexte informatique de programmation, donner la définition des
termes suivants : variable, HTML . (1 x 2 pts) C
46 00
II.2 Reproduire et compléter chacune des cases vides du tableau ci-dessous par le
terme convenablement choisi dans la liste suivante :
C
A
19 2
Sound Forge, MS Excel, html, publipostage, gif, MS FrontPage, Création d’un filtre,
65 te:

L
Pub, acquisition vidéo, mixage, MS Publisher, doc . (0,5 x 6 pts)
67 plè

II.3 Donner la différence entre un logiciel de base et un logiciel d’application (1 pt) A


U
au m

I II- Traitement de l’Information et bases de données / 7 pts


R
z co

III.1 Dans le contexte informatique, donner la définition du terme Codification 1pt


III.2 Donner la différence entre une information et une donnée . (2 pts) E
de n

III.3 Le tableau ci-dessous représente les résultats des élèves d’un lycée à la fin d’une
an io

année scolaire
A
m rs

A B C D T
Ve

1 NIVEAU Nombre d’élèves Nombre d’élèves ayant T aux de réussite


une moyenne>10
2 6è 500 440
3 5è 400 360
om

4 4è 480 400
5 3è 360 300
C

6 T otal des élèves


III.3.1 Donner l’expression de la formule à mettre dans la cellule B6 pour calculer
le nombre total des élèves du lycée. (2 pts)
III.3.2 Donner l’expression de la formule à mettre dans la cellule D2 pour calculer
le taux de réussite des élèves de 6è sachant que : taux de réussite=(Nombre d’élèves
ayant la moyenne/Nombre d’élèves de la classe ) x 100 (2 pts)

grandprof.org 127
Examens officiels

BACCALAUREAT SESSION 2015


I - Matériel et réseaux informatiques / 7 pts
1. Citer une caractéristique d’un processeur (1pt)
2. Donner deux exemples de périphériques d’entrée et un exemple de p ériphérique
de stockage (2pts)
3. Citer deux topologies de réseaux filaires (2pts)

71
4. Répondre par vrai ou faux (2pts)

6
69 FA
a. Le WLAN est un type de réseau sans fils

94
B
b. La fibre optique est un support de transmission utilisé dans les réseaux WIFI

& C
94
A c. Le http://www est l’ensemble des règles permettant d’établir la communication

4 0F
C dans un réseau informatique
C
A
46 00
I I- Logiciels d’application et programmation / 7 pts
19 2
1. Reproduire et compléter le tableau de conversion suivant : (3pts)
65 te:

L
Binaire Octal Décimal
67 plè

A 101011
U
au m

2. a) Qu’est-ce qu’un SGBD ? (1pt)


R b) Citer un (01) exemple de SGBD. (1pt)
z co

E 3. Choisir la bonne réponse en considérant une session MySQL : (2pts)


de n

La commande Drop table permet :


an io

A a) La suppression d’une table.


m rs

T b) L’insertion d’un enregistrement dans une table.


Ve

c) La modification des valeurs d’un enregistrement.

I II- Traitement de l’Information et bases de données / 6 pts


om

1. a) Répondre par vrai ou faux : Le browser ou navigateur est un logiciel qui permet
C

d’exécuter un code HTML ou JAVASCRIPT. (1pt)


b) Citer un (01) exemple de navigateur. (1pt)
2. On considère les catégories suivantes de logiciels : Tableur, Anti-virus, Système
d’Exploitation, Texteur, SGBD, Navigateur. Quelle est la catégorie qui est optimisée
pour effectuer chacune des tâches suivantes : (2pts)

128 grandprof.org
Examens officiels
a) Saisir et mettre en forme un journal ?
b) Protéger le système contre les virus ?
c) Automatiser les calculs ?
d) Organiser et stocker les données d’une entreprise ?
3. Choisir la réponse juste parmi celles proposées : (2pts)
3.1 Un logiciel qui permet d’accéder aux ressources sur Internet est :
a) Un navigateur

71
b) Un progiciel

6
69 FA
c) Un texteur

94
d) Un tableur B

& C
94
3.2 Le langage de base de la programmation web est : A

4 0F
a) Le http C
b) La balise
46 00
c) Le JavaScript
C
A
19 2
d) Le html
65 te:

L
67 plè

A
U
au m

R
z co

E
de n
an io

A
m rs

T
om Ve
C

grandprof.org 129
Examens officiels

BACCALAUREAT SESSION 2016


I - Matériel et réseaux informatiques / 7 pts
I.1 Identifier parmi les représentations suivantes :
i) 255.255.255.0 ii) TCP/IP iii) http://www.obccam.cm
iv) 192.168.124.12 v) obccam@gmail.com
a. Une adresse d’un compte de messagerie b. Une adresse IP

71
c. Une adresse URL (1,5pt)
I.2 Quel est le rôle d’un Switch dans un réseau Informatique ? (1pt)

6
69 FA
94
B I.3 Qu’appelle-t-on protocole dans un réseau Informatique ? (1pt)

& C
I.4 Quelle différence faites vous entre l’Internet et l’Intranet ? (1pt)

94
A

4 0F
I.5 Comment appelle-t-on la partie de l’ordinateur qui conserve les données en cours
C
de traitement ? (1pt)
C
A
46 00
I.6 Quel est l’organe de traitement des données dans l’ordinateur ? (1pt)
19 2
65 te:

L I I- Logiciels d’application et programmation / 6 pts


Soit le code ci-dessous :
67 plè

A
U
au m

R
z co

E
de n
an io

A
m rs

T
Ve

II.1 Quels langages a-t-on utilisé pour écrire ce code ? (1pt)


II.2 Donner un exemple de logiciel permettant d’éditer ce code. (1pt)
om

II.3 Quel titre aura le document généré par ce code lorsqu’il sera interprété (1pt)
C

II.4 Quel sera le contenu de moyenne lorsque ce code sera interprété ? Choisir l’une
des propositions ci-dessous.
a) Vous avez réussi au baccalauréat ESG b) 12,5 c) Echec
d) moyenne(12,13) e) décision(12,5) f)decision(moyenne(note1, note2))
g) document.write(‘’vous avez réussi au Baccalauréat ESG’’)

130 grandprof.org
Examens officiels
h) document.write(‘’Echec’’) i) decision(moyenne(12,5))
II.5 Reproduire et remplir le tableau ci-dessous. (2pts)
Catégories Traitement Lecteur de
……… ……
de logiciels d’images son
Exemples Microsoft Excel …… Notepad++ ……

6 71
69 FA
94
I II- Traitement de l’Information et bases de données / 7 pts B

& C
Soit la base de données nommée Examens, constituée d’une seule table.

94
A

4 0F
Table : candidats
C o de_candidat No m Pr énom Examen M o yenne D écision E t ablissement C
14OBC001
14OBC014 46 00
ELIMBI
AMADOU
Gustave
Ibrahim
BAA4
BAD
14,42
10,25
ADMIS
ADMIS
Lycée d’Akwa
Collège de Mazenod
C
A
19 2
14OBC094 WAMBA Paulin BAA4 9,02 REFUSE Collège Jean Tabi
III.1 Dans un SGBD, comment appelle-t-on le langage utilisé pour établir une
65 te:

L
interaction entre le logiciel et l’utilisateur ? (1pt)
67 plè

III.2 Que signifie le sigle SGBD ? Citer un exemple de logiciel permettant de créer A
cette base de données. (2pts) U
au m

III.3 Citer deux avantages que peut procurer l’utilisation d’une base de données (1pt) R
z co

III.4 Compléter la requête ci-dessous permettant de sélectionner les établissements


E
de n

des candidats admis :


an io

Select (………….) from ………….. where …………. = ………… ; (2pts) A


m rs

T
om Ve
C

grandprof.org 131
Examens officiels

BACCALAUREAT SESSION 2017

I - Matériel et réseaux informatiques / 7 pts


Dans le cadre d’une séance de travaux dirigés, il vous est demandé d’interconnecter
trois ordinateurs de votre laboratoire d’informatique.
1. Donner le nom spécifique dédié à ce type de réseau informatique 1pt

71
2. Citer deux supports physiques d’interconnexion les mieux adaptés à ce type
d’installation. 1pt

6
69 FA
94
B 3. Citer quatre types de données qu’on peut transmettre dans un réseau similaire.1pt

& C
4. Les ordinateurs de votre réseau sont équipés de plusieurs types de mémoires :

94
A

4 0F
mémoires vives, mémoires mortes, mémoires de masse, etc. Citer un exemple pour
C chaque type de mémoire suscité. 1.5pt
C
A
46 00
5. La troisième génération de téléphonies mobiles notée (3G) offre une gamme de
services multimédia : nommer trois exemples de ces services. 1.5pt
19 2
6. En trois lignes donner la différence qui existe entre les deux notions informatiques
65 te:

L
suivantes : bande passante et débit. 1pt
67 plè

A
U
au m

I I- Logiciels d’application et programmation / 7 pts


R
z co

troisième génération Dans le cadre de la programmation en JavaScript, Bibinga, élève


E en classe de Terminale a écrit de bout de code ci-dessous.
de n

<html>
an io

A <head>
m rs

T <title> Jscript Program</title>


Ve

</head>
<body>
<SCRIPT language= "JavaScript">
var n, somme ;
om

n=prompt("entrer un nombre n") ;


ParseInt(n) ;
C

i=0 ;
somme=0 ;
while(i<=n){
i++ ;
somme=somme+i ;
}
132 grandprof.org
Examens officiels
document.write("la somme obtenue est : " +somme) ;
</script>
</body>
</html>
1. Relever dans le code ci-dessous :
- deux instructions d’initialisation, 1pt
- une instruction de lecture (ou d’entrée), 0.5pt
- les instructions d’affichage (ou d’écriture) 1pt

71
2. Indiquer l’endroit de la page html où le code JavaScript a été inséré. 1pt
3. Citer deux éditeurs de texte compatibles avec les langages HTML et JavaScript.1pt

6
69 FA
94
4. Par quel nom désigne-t-on les logiciels qui permettent aux systèmes d’exploitation B

& C
de gérer les périphériques ? 1pt

94
A

4 0F
5. En trois lignes au plus, justifier l’affirmation : "JavaScript est un langage qui
s’exécute côté client". 1.5pt C
46 00
I II- Traitement de l’Information et bases de données / 6 pts
C
A
19 2
Le questionnaire suivant a été proposé aux candidats à un emploi d’agent de
65 te:

maîtrise dans une entreprise qui souhaite mettre en place une division des systèmes L
d’informations.
67 plè

A
Traiter les questions ainsi formulées fort des compétences acquises en classe et de
U
au m

vos connaissances sur les systèmes de gestion des bases de données.


Dans l’environnement des SGBD : R
z co

1. Donner une définition de chacun des termes : formulaire, requête. 2pts


E
de n

2. Donner en deux lignes au plus, en utilisant les verbes d’action appropriés la


an io

signification de la phrase suivante. « SQL est un langage de manipulation des A


m rs

données ». 1pt T
Ve

3. Citer quatre caractéristiques d’un système de gestion des bases de données. 1pt
4. Considérons la table suivante nommée : Classement
Code Matière Moyenne
R1 Anglais 13
om

M1 Informatique 15
C

P2 Physique 16
O2 Droit 12
S1 Géographie 17
a. Écrire le résultat de la requête SQL suivante :
Select * From Classement Where (Moyenne<=15) ; 1pt
b. Donner la requête SQL permettant de renommer cette table Classement. 1pt

grandprof.org 133
Examens officiels

BACCALAUREAT SESSION 2018


I - Matériel et réseaux informatiques / 7 pts
1- Une entreprise de la place achète quatre ordinateurs identifiés par
PC1, PC2. PC3 et PC4. Ces ordinateurs disposent du même
environnement logiciel. Les composants matériels internes sont
identiques à l'exception de ceux présentée dans le tableau ci-dessous.

71
ORDINATEUR CPU RAM DISQUE DURE

6
69 FA
94
B PC1 2GHz 512 Mo 40 Go

& C
PC2 1 GHz 512 Mo 80 Go

94
A

4 0F
PC3 1,5 GHz 512 Mo 60 Go
C PC4 2 GHz 512 Mo 60 Go
C
A
46 00
1.1. Donner la signification des acronymes CPU, RAM.
1.2. Identifier selon les performances présentées dans le tableau ci-dessus,
(1 pt)
19 2
l’ordinateur le plus rapide ainsi que l'ordinateur le moins rapide. (2pts)
65 te:

L
2. Le Collège BAMBA dispose d'une salle informatique dans laquelle tous les
67 plè

A
ordinateurs sont connectés en réseau et possèdent chacun une adresse IP. La
U
au m

topologie physique utilisée est en étoile.


R
z co

2.1. Quel est le rôle d'une adresse IP ? (1 pt)


E 2.2. Donner le nom d'un équipement qui permet d’interconnecter tous ces
de n

ordinateurs- (1 pt)
an io

A
2.3. Selon l’étendue géographique, quel type de réseau possède le collège SAMBA ?
m rs

T Justifier voie réponse. (2 pts)


Ve

I I- Logiciels d’application et programmation / 6 pts


l. Expliquer les expressions suivantes : logiciel propriétaire, logiciel libre (1 pt)
om

2. Donner une méthode d’obtention d'un logiciel propriétaire. (1 pt)


3. Donner le rôle des extraits des balises HTML présentes ci-dessous (2 pts)
C

<B>, </U>, <FORM>, </SCRIPT>


4. Que produit l'exécution du code ci-dessous? (1 pt)
<SCRIPT language="Javascript">
alert(‘Le baccalauréat cette année’) ;
</SCRIPT>

134 grandprof.org
Examens officiels
5. Quel résultat produit l'exécution des commandes MS DOS suivantes :
5.1. MD document. (0, 5pt)
5.2. DI R document. (0,5 pt)

I II- Traitement de l’Information et bases de données / 7 pts


1. Effectuer l'opération suivante en base 2 : 1110111 + 101110 (1 pt)
2. Justifier le fait que le microprocesseur travaille exclusivement en binaire. (1 pt)

71
3. Les bases de données relationnelles disposent des « clés primaires » et peuvent être

6
69 FA
manipulées à travers des requêtes.

94
B

& C
3.1. Définir les termes suivants : requête, clé primaire. (2 pts)

94
A

4 0F
3.2. Soit la table « Enseignant » dont l'extrait est donne ci-dessous :
MATRICULE NOM PRÉNOM MATIÈRE C
UV201
UV202
46 00MBIDA
FANYEP Linux
Marcus Anglais
Informatique
C
A
19 2
UV203 YAYA Stan Mathématique
65 te:

L
UV204 DIKA Daniel Informatique
67 plè

Écrire la requête SQL permettant de :


A
U
au m

a) Créer la table « Enseignant». (2 pts)


R
z co

b) Afficher les noms et prénoms des enseignants d’informatique. (1 pt)


E
de n
an io

A
m rs

T
om Ve
C

grandprof.org 135
Examens officiels

B
A
C
C
A
L
A
U
R
E
A
T

148 grandprof.org