Vous êtes sur la page 1sur 19

Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

II - Suivre Jésus
Jeudi 11 Août au dimanche 21 Août 1927

Pierre Monnier :

1 - Souviens-toi du Christ ressuscité disant à Pierre,


Curieux de ce qui devait advenir de saint Jean :
« Si Je veux qu'il demeure jusqu'à ce que Je vienne,
Que t'importe? Toi suis-Moi! » (Jean XXI, 22)

2 - Lorsque, prosterné devant l'Amour ineffable de Dieu,


Et l'âme remplie de l'amour de Christ
Qui déborde en Amour donné et rendu,
Vous avez entendu le « Toi, suis - Moi! »
Qui est le signal et l'ordre de départ,
Qu'importe ce qui sera demandé à ce prochain
Qui prie à vos côtés…
Obéissez… levez-vous ...Suivez !

[…]

3 - Suivre Jésus, ce n'est pas invariablement


Marcher droit devant soi, sans se préoccuper du but;
Jésus parcourait en tous sens la Galilée, la Judée;
Il allait jusqu'en Samarie porter la promesse de Pardon.
Il y envoya même tout particulièrement Ses Apôtres
Quand Il fut ressuscité (Luc XXIV. 47).

4 - Ne vous détournez donc pas de la besogne


La plus difficile, et qui vous semble dangereuse
Pour votre corps ou votre âme…
A condition toutefois que vous placiez toujours
Vos pieds sur la trace des pas de Jésus.

5 - En suivant ainsi le Maître,


Vous aurez un plan de travail clair et plein d'ordonnance;
Vous trouverez l'emploi de toutes vos qualités
Les plus divergentes, et nul entre les membres
Du Corps Christique ne pourra dire :
« Je n'ai pas besoin de toi » (Rom. XlI. 4. et 1. Cor. XII, 21.)

-1-
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

6 - Jésus a préparé Sa Mission dans l'obscurité


Paisible de l'atelier du charpentier d'une insignifiante bourgade;
Ses compagnons de vie furent des artisans, fils d'artisans.
Puis, Il alla au désert rencontrer le Roi du monde,
Et après l'avoir chassé par Son mépris,
Il reçut les anges de son Père (Mat. IV, 1 à 11).

7 - Qui vous empêche Chrétiens


D'imiter jusque-là votre Sauveur?

8 - Ensuite, Il rendit témoignage à la puissance


De Dieu en Lui, par Son premier miracle à Cana ... (Jean II, 1),
Miracle matériel, peut-on dire... mais est-il plus extraordinaire
Que de transformer le cœur des pécheurs ?

9 - Direz-vous que ce n'est pas dans vos moyens...


Quelle lâche réponse !
« Tout est possible à celui qui croit » (Marc IX, 23),
Telle fut la méthode de Jésus, Fils De L'Homme.

10 - « En vérité, vous ferez toutes les œuvres que Je fais,


Disait-Il, et si vous avez la foi, vous direz à cette montagne:
Ote-toi de là » (Mat. XXI, 21)

11 - Après de telles promesses,


Reconnaissez qu'il n'y a point de limites
A la puissance d'un croyant;
Or, que prétendez-vous,
Si ce n'est de « Croire en Dieu
Et à Celui qu'Il a envoyé »? (Jean XII. 44).

12 - Si donc vous êtes ces croyants,


Rien ne pourra faire obstacle
A votre marche en avant.

13 – Toutefois, Jésus qui glorifiait Dieu par ses miracles,


Jésus Lui-Même recherchait dans la solitude
La présence généreuse de l'inlassable Donateur;
Jésus allait sur la montagne pour prier (Mat. XIV, 23);

-2-
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

14 - Jésus-Homme, comme nous le sommes sur la terre,


A été « tenté en toutes choses » (Héb. IV, 15),
Et s' Il est sorti triomphant de la lutte tragique
Contre la superbe vilenie de Satan,
C'est qu'Il nourrissait de prières et d'obéissance son Esprit,
Emprisonné dans la chair pendant un temps.

15 - Si vous ne priez point,


Ô mes pauvres frères encore exilés,
Vous tomberez lamentablement sur le bord du chemin,
Il y a des pièges préparés pour vous
Par l'Adversaire de votre Maître ...

16 - Ce ne sont pas toujours des cloaques, ni des bouges


- La plupart d'entre vous s'en détourneraient avec horreur ! –
Mais vous verrez le plus souvent un chemin de mousse,
Où les fleurs ont des sourires de femmes,
Et les arbres la séduction des jeunes hommes;

17 - Et tandis que vous tendez vers eux


Vos mains fraternelles, vous glissez dans les marais
Verdoyants qui produisent toute la beauté
Perverse des paysages.

18 - Christ, quand Il a suivi un, sentier aussi périlleux,


Avait abandonné Son Enveloppe Mortelle(1 Pierre III, 19).
Il alla porter alors aux trépassés le secours
De Son Amour Vainqueur, pour continuer Son Œuvre De Salut
Auprès de l’humanité tout entière (I Pierre III, 19).

19 – Attendez donc, chers compagnons de service !


Vous participerez alors à votre tour,
Dans l’Au-delà, à nos efforts missionnaires
Pour ceux que La Patience De Dieu espère encore.

[…]

20 – Jésus a dit : « Aimez vos ennemis » (Math. V, 43).


Quiconque voudrait ergoter pourrait dire :
« L’ennemi, n’est pas toujours un coupable !... »,

-3-
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

21 - Mais Jésus ajouta:


« Priez pour ceux qui vous outragent
Et vous persécutent... » (Math. V, 4),
Ceux-là sont des coupables !

22 - Et la raison de cette injonction vous est aussi donnée:


« Dieu fait lever son soleil sur les méchants
Et sur les bons ... » (Mat. V, 45).
« Vous donc, soyez parfaits comme votre Père
Qui est dans les Cieux » ( Math. V, 4)

23 - Il n'y a plus d'indécision possible, n'est-il pas vrai?


Ceux que vous devez aimer et pour lesquels votre Maître
Réclame vos prières, ce ne sont pas seulement vos ennemis,
Mais ceux de Dieu ... les méchants devant Lui,
Ces injustes, qu' II attend pour les sauver,
Mais qui déjà ont reçu « Son Pardon ... »
J'ai nommé Jésus-Christ.

24 - La grande mission vers laquelle Je dirige tes pas


Encore hésitants, Dearest, c'est une mission d'amour pour tous,
Y compris, parmi les esprits désignés à tes prières,
Les tristes prisonniers du Malin;

25 - Il faut surtout les rechercher par ton amour


Et les conduire jusqu'au Soleil Lui- même,
Dont les rayons les atteint parfois
Dans « les ténèbres du dehors,
Là où il y a des pleurs
Et des grincements de dents»
(Math. VIII, 12).

26 - Pour les dominer, puissamment et saintement,


Il faut aimer saintement et puissamment.
Il n'y a pas de degrés dans l'amour du Père pour ses fils ...
L'enfant prodigue « qui était mort et qui est revenu à la vie »
(Luc XV, 24) reçut le baiser paternel
Avant d'atteindre le seuil de la demeure abandonnée.

-4-
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

27 - Ah! Mes Frères bien-aimés,


Vous que ma tendresse illuminée entoure
Et réclame pour le temple du Dieu- Amour,
Vous dont je sais encore les noms terrestres,
Et vous tous « qui par ceux-là et leurs paroles
Croiront au Christ Sauveur » (Jean XVII, 20)
Unissez vos efforts missionnaires pour la conversion
Et le salut de ces « esprits pervers »
Que vos manquements laissent vivre dans le Mal.

28 - Le Maître a prié pour Ses Apôtres


(Dont désormais nous sommes tous)
« Père, ceux que Tu M'as donnés,
Je veux que, là où Je suis,
Ils y soient aussi avec Moi» Jean XVII, 24).

29- Maman! Servante du Seigneur,


Dieu vous donne une tâche d'amour entre toutes.
Mais vous êtes des soldats dans l'Armée de Christ!

30 - Rappelez-vous les paroles du Chef:


« C'est ici ce que je vous commande:
Que vous vous aimiez les uns les autres ...
(Jean XV, 12).
Je vous ai choisis afin que vous alliez,
Que vous portiez du fruit,
Et que votre fruit demeure» (Jean XV, 16)
Ainsi soit-il.

[…]

31 - Christ est mort pour nous,


Et c'est à des coupables qu'Il vint annoncer
La possibilité du Pardon ...
Mais Christ offre le salut, Il ne l'impose pas.

32 - Toute âme a le droit de se détourner,


Pour prendre la voie spacieuse
Et séduisante qui mène à la perdition (Math. VII, 13);

-5-
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

33 - Or, Jésus n'avait point été condamné


A subir le supplice de la Croix :
Jésus a aimé les hommes jusqu'à mourir
Par leur haine et leur réprobation.

34 - Jésus, Fils consentant de Dieu,


Jésus, Fils volontaire De l'Homme,
Accepta la décision des Juifs
Parce que les prophètes
Avaient annoncé son martyre (Esaie, LIlI, 1 à 9);

35 - Dieu 'aurait-il troublé la conscience de Son peuple,


En opposant le doute à Son Œuvre d'Amour,
Telle que l'avaient prédite ses prophètes incompris?

36 - Christ est mort parce que l'Amour Divin


Etait la seule force capable d'arracher les pécheurs
A la séduction du Malin - le Prince du Monde,
Qui l'avait conquis au moyen de l'orgueil et de Ia volupté –
L'égoïsme est à la fois tous les deux.

37 - La monstrueuse trinité, rivale de la Trinité sainte,


Ne pouvait pas la combattre par le renoncement,
Le sacrifice et la souffrance,
Acceptés pour des motifs d'amour;

38 - Satan ne dit pas:


« Tu aimeras ton Dieu et ton prochain ... »,
Il dit : « Commence par t'aimer toi-même! »
Et c'est là toute la force de son argument.

39 - Mais Jésus- Christ


« L'a vaincu par les choses
Mêmes qu'Il a souffertes » (Heb. V, 8)

40 - Comprends-tu, ma pauvre Maman douloureuse,


Pourquoi le chemin qui s'ouvre devant les consciences
Chrétiennes est étroit et sombre,
Et la porte basse qui introduit dans les sphères célestes
Les esprits, disciples et frères du Dieu-Homme.

-6-
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

41 - Ah! Quelle thèse nouvelle à présenter


Aux jouisseurs autoritaires, qui avaient assujetti
Leur peuple quand Jésus vint au milieu d'eux,
Pour dissiper les ténèbres sous lesquelles
Ces prêtres infidèles maintenaient les plus sincères!

42 - Quelle thèse révolutionnaire!


Le Messie promis Se révélait ;
Il affirmait Sa Royauté, Sa Qualité Divine,
Qui L'unifiait intégralement avec Dieu
- C'est-à-dire « qu'Il appelait Dieu son propre Père,
Se faisant Lui-même égal à Dieu » (Jean V, 18)
Et que de la sorte « Il se faisait Dieu» (Jean X, 33).

43 - Aussi s'écriaient-ils, pleins d'indignation :


« Cet homme blasphème» (Math. IX, 3).
Mais pour les fils des apôtres tenaces,
Le problème est résolu: Dieu, en Christ,
A sauvé l'humanité de la perdition,
En lui enseignant l'Amour,
Et en lui démontrant dans la Croix
Le paroxysme du dépouillement et de la charité.

44 - Désormais, il n'y a plus d'ombre sur la Voie royale,


Où tous les hommes sont appelés.
La salle des noces est prête !
Et si vous refusez de prendre part
Au banquet d'amour (Math. XXII, 3)
- Que ce soit 'par indifférence, égoïsme,
Ou toute autre raison –
Vous qui deviez être « les premiers,
Vous serez les derniers » Marc X, 31.

45 - Les serviteurs de Dieu, ses anges


Et nous-mêmes qui leur sommes semblables –
Nous avons la mission d'aller par les carrefours
Et les chemins de traverse,
Pour convier les âmes malades elles-mêmes,
Ces âmes que le Médecin céleste (Marc II, 17)
Est venu disputer au Mal
Qui les menace de mort éternelle.

-7-
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

46 -Tu vois où je veux en venir :


Autour de vous il y a de ces malades,
Condamnés au terme fatal si vous ne descendez pas,
Vous aussi, serviteurs du Parfait Amour,
Dans les campagnes malsaines
Où elles se plaisent à demeurer.

47 - Pauvres âmes !
Esprits que les anges de Satan (Math. XXV, 41)
Aveuglent et corrompent ! Ah! Priez pour eux,
Mes bien- aimés ... pour les corrupteurs et leurs victimes !
Priez, autant par votre amour
Qui complétera Celui du Fils de Dieu
Que par vos Incessantes supplications.

48 - Jésus Lui-Même a prié pour Ses frères aveuglés ;


Vous aussi, exaucez Sa Prière!
Ecoute-là, Maman chérie:
« O Père, ce n'est pas seulement
Pour ceux-ci que Je te prie,
Mais encore pour ceux qui croiront en Moi
Par le moyen de leur parole » (Jean XVII, 20).

49 - Ainsi donc, qui de vous gardera le silence ?


Jésus est l'Amour ... annoncez l'amour,
Et le pardon qui est la preuve de l'amour!

50 - Si nous sommes envoyés


Pour vous appeler au travail missionnaire
Au milieu des « esprits méchants »,
C'est que l'œuvre est urgente ;

51 - Car vous voyez les sociétés humaines


Vivre dans un dévergondage éhonté,
Tel celui qu'avaient souffert les serviteurs
De l'Eternel aux premiers temps
Qui préparaient la venue du Messie,
Et qui motiva la destruction de la race
Aux jours de Noé;

-8-
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

52 - Tel que le décrivaient les prophètes,


Un Jérémie, un Ésaïe, un Ezéchiel ...
Tel que Paul en faisait le reproche sévère aux Romains;
« Pleins d'envie, de meurtre, de dispute, de fraude,
De mauvais soupçons, délateurs, médisants,
Haïssant Dieu, outrageux, orgueilleux, fanfarons,
Ingénieux pour le mal, rebelles à leurs parents;
Sans intelligence, sans bonne foi,
Sans affection, sans miséricorde:
Ils sont remplis de malice, de concupiscence,
D'avarice et de méchanceté... » (Rom. l, 30-31)
.

53 - Chère Maman, Je crois avoir redit ce passage


Conformément au texte de Paul,
Mais recherche-le pour vérifier devant tes frères
L'exactitude de la citation;
En effet, je tiens à baser sur l'Evangile
Mon enseignement pratique.

54 - Hélas! Je sais que vous vous reconnaîtrez,


Dans ce portrait des Romains aux premiers siècles
De l'Eglise du Christ. Païens d'origine,
Vivant au milieu des païens,
Ces hommes avaient des excuses, n'est-il pas vrai ?

55 - ... Avez-vous les mêmes ?


Vous n'oserez pas le prétendre !
Et cependant, cet affreux portrait
Pourrait être le vôtre jusque
Dans ses moindres détails.

56 - Or, voilà l'œuvre de Satan,


Le résultat de l'influence des esprits « pervers »,
Pour lesquels nous demandons instamment
Votre amour fraternel et vos prières.

57 - « Ce n'est pas contre la chair


Et contre le sang que vous avez à lutter,
Mais contre les « mauvais esprits »
Qui sont dans les régions célestes ».
(Eph. VI, 12.)

-9-
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

58 - Il est évident que Paul ne disait pas


Que tout homme pervers est un possédé;
Néanmoins, il affirmait que tout homme
Doit lutter contre la possession,
Qui peut atteindre les foules,
Quand elles ouvrent les portes
De la citadelle à l'armée ennemie.

59 - Vous, chrétiens, vous êtes responsables


Devant Dieu et vos frères
Du navrant spectacle qu'offre le monde;
Et c'est sur ce point
Que nous devons attirer votre attention.

60 - Vous serez submergés, étouffés par le Mal,


Si vous n'y prenez garde!
Les esprits que l' Adversaire de Dieu
Envoie, nombreux, autour de l'humanité de l'heure,
Forment avec elle des unions fécondes
Qui multiplient les « fils du Mensonge »
(Jean VIII, 4).

61 - Ce que je veux dépeindre ici,


C'est l'influence mortelle que les amis du Malin
Répandent autour de leur point d'attache,
Et qui, de proche en proche,
Envahit toute la terre.

62 - Les « méchants esprits »


Ne sont pas seulement des entités invisibles,
Mais aussi ces pécheurs endurcis et audacieux
Qui vous entourent, et que votre indolence
Laisse travailler contre Dieu.

63 - Voilà pourquoi nous vous crions:


« Garde à vous! »
Et nous vous découvrons le complot
Fomenté contre le Christ de Dieu.
Or, ce complot, vous ne le détruirez pas
Sans Christ (qui est l'Amour
Et la Prière d'intercession
Dans toute leur puissance).

- 10 -
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

64 - «Je ne vous dis pas


Que Je prierai pour vous,
Disait Jésus,
Car le Père Lui-même vous aime »
(Jean XVI, 26-27)

65 - La prière d'intercession,
C'est Dieu qui la prononce devant son propre Trône,
Parce que Son Amour pour l'homme la lui dicte,
Et que cet Amour, c'est Christ-Dieu.
« Que celui qui peut comprendre,
Comprenne ». (Mat. XIX, 12)

66 - En résumé, et pour traduire ma pensée


En langage facile, vous devez aimer
Vos frères égarés par l'envie, la jalousie,
La méchanceté cruelle,
Qui méditent contre la société du monde actuel
Les attentats les plus tragiques ...

67 - Oui, vous devez les aimez,


« Comme vous-mêmes,
Et de cet amour, faire un foyer,
Un brasier d'amour,
Qui brûlera les pensées mauvaises,
Les -desseins criminels ...,
Toute ivraie qu'ont semée
Les « ouvriers de Satan» (Math.XIII,38)
Ainsi que Jésus le disait dans Sa Parabole.

68 - Tu vois, Maman chérie,


Que la mission à laquelle je convie les chrétiens
Est une mission positivement terreslre :
« L'action rédemptrice exercée sur les âmes
Qui se perdent, et que Ies derniers soubresauts
De la guerre spi¬rituelle n'ont pas exterminés ».

- 11 -
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

69 - Au début de ces messages, mon interprète obéissante,


Je t'avais montré votre rôle envers les âmes bouleversées
Par le cataclysme de la guerre, comme une croisade,
Les armes de l'Amour à la main.

70 - Vous n'avez pas encore commencé la bataille ...


Nous vous le déclarons avec anxiété !
Levez-vous donc, ô messagers de la Bonne Nouvelle !
Soldats qui suivez le Christ en apôtres consacrés ...
Levez-vous ! Dieu le veut !!
Dixi.

- 12 -
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

III – L’Eglise est une armée


Lundi 22 Août au ….1927

1 - L'Eglise est une armée,


Puisqu'elle doit combattre pour l'honneur
De son Chef, Christ.
Qui combat-elle ? Vous le savez,
Ô chrétiens si pâles dans la foi !
« Les esprits mauvais
Qui rôdent autour des âmes».
(Eph. VI, 12)

2 - Qui combat-elle ?
« Le Prince du monde, le Malin, Satan.»
Alors, ne soyez pas surpris soldats du Christ,
Si nous vous préparons
A la « mobilisation générale ».

3 - L'Adversaire attaque traîtreusement...


Vous vous réveillez bien tard!
L'Adversaire a pénétré dans la patrie sacrée
Que vous deviez défendre : le Royaume de Dieu ...
« Il est en vous », disait Ie Maître.
(Luc XVII,21)

Il Y a bien des francs¬tireurs, qui défendent faiblement le terrain,


mais c'est foute l'Eglise chrétienne que nous appelons aux armes,
et sans admettre ses divisions neutralisantes, toute l'année du
Sauveur, renié et bafoué, trahi par ses propres soldats, hélas!
Toute l'Eglise militante, en un mot.

Cessez de marcher comme des insensés, mes frères ... regardez


et écoutez ce qui se passe autour de vous ... c'est la royauté même
de Notre-Seigneur, Je grand Amour du Père, qui est en péril! Le
nom de l'éternel Vivant est blas¬phémé, son Christ 'est à nouveau
traduit devant le tribunal de J'Ennemi, et vous entendez les foules
qui hurlent : « Crucifie l Ote, ôte 1 » Mais vous vous détournez, car
ces cris et ces spectacles vous gênent... ils gênent votre égoïsme,
votre quiétude, vos habitudes 1 Prenez garde!... Je l'ai dit déjà:
prenez garde l! Les « Ténèbres du dehors » étein¬dront la
Lumière, révélée... «c'-est alors qu'il y aura des pleurs et des
grincements de dents» (3).

- 13 -
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

Ainsidonc~ saisissez vos armes, et chargez! Il faut tout d'abord (~


bousculer » l'Ennemi, puis quand vous I'aurez poussé Ioin des
frontières du royaume - le Royaume du Christ, où il s'est infiltré de
toutes parts - alors vous lui tendrez la main pour l'aider à se relever
... Vous y parvien¬drez s-i vous lui apport-ez l'Amour: « Aimez vos
ennemis, priez pour ceux qui vous peŒécutent » (4), a commandé
Jésus, Les ennemis de Dieu sont aussi les vôtres, chrétiens, fils de
Dieu ... Ils sont prêts à vous p-ersécuter peut-être ... priez pour eux!
Un grand cri d'appel retentit daas les régions célestes, Maman,
chère Maman :

(( Aimez vos ennemis, priez pour eux 1 »

(1) (2) Luc XVII, 21. (3) Mat. VIII, 12. (4) Mat. V, 43.

Telle est la consigne que l'armée céleste fait passer à l'armee


terrestre, l'Eglise triomphante à l'Eglise militante: « Aimez vos
ennemis, priez pour eux! »
Dien le veut!

23 Août 1927 .

Mammy mine,

Je sais bien avec quelle indécision tu envisages le devoir fraternel


auquel Jésus (1' Amour-Type, puisqu'il est l'Amour Fils de Dieu)
vous appelle. Mais la guerre sainte contre Satan et ses anges est
plus encore qu'un devoir, c'est une nécessité.

L'Eglise est aveugle! L'Eglise, dans son obs¬tination neutralisante,


tiède et butée en même temps, l'Eglise a fait défection à l'heure où
le danger devenait menaçant, à l'heure, en particulier, qui a suivi la
guerre. Nous l'avons prévenue de la tempête qui grondait à
l'ho¬rizon spirituel.

Hélas! par son attitude à Ia fois intransi¬geante et indifférente,


l'Eglise n'a pas su arrêter l'invasion ennemie! Sur la frontière du
Royaume de Dieu, elle n'a envoyé que des soldats, comme elle,
sans énergie, des sol¬dats émasculés par l'habitude des plaisirs
sans noblesse, et qui n'ont que I'apparencede la virilité. Chrétiens,
vous n'avez pas été dignes de recueillir Ie lourd héritage de gloire
que vous ont légué les morts par amour!

- 14 -
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

Chrétiens, pendant u~c heure à peine, vous avez posé la couronne


d'épines sur vos fronts impatients ... (Le Sauveur du monde l'avait
portée jusqu'à la mort et sur une croix!) Chrétiens, vous avez lâché
pied quand est venu le jour du combat, et le Royaume est dévasté
par des ennemis habiles et sédui¬sants, hypocrites, séditieux ... les
fils mêmes du Mensonge et de la Volupté!

Maintenant vous regardez, tout effrayés, le résultat de votre crime,


et vous tendez la main vers tout ce qui vous paraît susceptible de
vous aider à vous défendre ... Ah! Mes frères, les seules armes
possibles devant le déchaînement du Mal, sont celles qui ont fait
triompher le Messie; le dépouillement, Je renoncement, la prière, et
l'amour.
Mais l'Eglise lcsdétient-elle encore? Le doute qui vous consterne,
nous le partagons, hélas! Pourtant, ô vous qui n'avez pas le droit
de déserter devant l'Adversaire de votre Roi, chrétiens, hâtez-vous
de fourbir à nouveau l'épée dont Jésus a dit qu'il était venu «
l'apporter sur la terre ... » (1). Il est là, près de vous, « jusqu'à la fin
du monde » (2), Il vous offre la précieuse matière première qui
vous permet¬tra de réparer le domm,age fait à votre Patrie, à votre
Sei¬gneur, et plus encore à votre Père, par votre insoumission et
votre indigence spirituelle. Quell« est-elle ? Les larmes du Jardin
des Oliviers, les outrages du Prétoire, les pierres du chemin qui
monte à Golgotha, le supplice de la Croix, l'agonie dans
l'abandon ... mais aussi le cri de victoire qui déchira le voile du
temple, la grotte (où vous aviez déposé la Dépouille torturée), vide
et devenue le séjour des Anges du Ciel! (3)
Cette victoire après Ia croix, mes bien-aimés, vous en connaissez
la cause ineffable: une prière, qui 'est une prière d'amour ... et pou-
ceux-là qui persécutaient Jésus: « Père, pardonne-leur! » (4).

Il) Mat. X, 34. (2) Mat. XXVIII, 20.


(3) Jean XX, 12. (4) Luc XXIII, 34.

24 AOUT 1927

Dieu Lui-même s'est mis à l'œuvre' pour sauver ses créatures, en


les arrachant au Prince des Ténèbres _ Satan - et l'action divin-e
fut généreuse, miséricordi-euse, dépouillée, sacrifiée.

Placez-vous SOUS le signe de la Croix! Ce symbole inef¬fable, qui


est le drapeau des disciples du Rédempteur, est en même temps
une bénédiction, une affirmation et une arme. N'oubliez pas que la
Croix est J',emblème d'une vic¬toire, mais d'une victoire rougie par
le sang de la Justice et de J'Amour; ne croyez pas que le jour qui
couronna la mis¬sion du Verbe fait chair était un but désormais

- 15 -
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

atteint, et sans possibilité de défense pour l'Adversaire des âmes ...


tout au contrairo I oe fut le 'point de départ de nouveaux combats,
et les anges de Satan (3) ont redoublé d',astuce et de volonté,
quand ils comprirent le silence du Christ mal¬gré les imputations
qu'ils inspiraient à ses accusateurs (4). Ce silence les avait troublés
tout d'abord, mais quand ils en ressentirent les effets occultes, Ieur
énergie pour le Mal s'accrut aussitôt.
La Croix fut un triomphe que Sata.n n'avait pas escompté; à
Golgotha, la tentative d'Amour d-e Dieu sem-

(1) Héh. X, 7. (2) Luc I, 38. (3) Mat. XXV, 41.


(4) Luc XXIII, 9. Marc XV, (5). Mat. XXVI, 63.

blait échouer tragiquement ... mais Golgotha devint une victoire,


indéfectible pour I'Eternité.
Ce qui vous rend' si faibles devant la lutte contre le Malin, c'est
votre disposition à considérer comme un mythe la personnalité
perfide de Satan et de ses anges; Christ fit cependant plusieurs fois
allusion à cet ennemi puissant et dangereux ... Symboles! dites-
vous; Paul vous met en garde contre son influence criminelle ...
Images! murmurez-vous. Dès l'aube de la vie terrienne, J'humanité
s'est heurtée à cet esprit séducteur, le roi de la mort (1), qui avait
déjà fait naître dans I'Esprit-homme - et cela ayant la chair -
l'or¬gueil dont J'empreinte n'a pu s'effacer encore ... Légendes!
s'écrient les docteurs.
Ah! chrétiens, frères, votre nonchalance conduit l'hu¬manité aux
portes de J'Enfer (2), cette sphère où s'attardent encore les
disciples de l'Ennemi, où le Rédempteur péné¬tra après son
supplice (3), et que la lâcheté de ceux qui se réclament de Lui n'a
pas encore dépeuplée par leurs prières et leur amour.
Si nous vous rappelons ce devoir, si nous vous mon¬trons le
danger qui menace la paix du monde, si nous vous avertissons que
le Séducteur des Nations (4) se prépare à la lutte sacrilège et
fratricide, si nous vous crions : « L'Es¬prit de rébellion (5), le Prince
des démons (6), va engager la guerre contre les fils de Dieu », c'est
que vous n'avez point pris garde à nos anxieuses déclarations,
après le conflit homicide dont vous pens-ez avoir tourné la dernière
page! Maman chérie, relis mes premiers messages, et tu pour¬ras
l'affirmer en toute conscience : le Ciel n'est pas resté muet devant
la menace d'un orage spirituel, qui déjà gron¬dait dans l'ombre, car
Dieu envoya dans les foyers dévas¬tés ceux-là mêmes que vous
pleuriez, pour vous crier: « Aux armes! sentinelles, réveillez-vous l)
»
Le Prince du Monde (7) a choisi une tactique de séduc¬tion
charmeuse: les plaisirs et la sensualité semblèrent légitimes aux
adolescents qui sortaient d-e la tourmente; la vanité et l'orgueil des
vainqueurs, oublieux de l'aide divine accordée aux prières des

- 16 -
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

croyants, poussa les esprits légers vers l'oubli d'un passé


douloureux, et le laisser-

(1) Héb. II, H. (2) Mat. XVI, 18. (3) 1 PierreIII, 20. (4) Apoc. XII, 9.
(5) Eph. II, 2., (6) Mat. IX, :34
(7) Jean XII, 31.

aller devant la nécessité pénible de nouveaux efforts. demandés


pour la sécurité de l'avenir. Bref, lassés de se surpasser eux-
mêmes en abandonnant la chair à la domi¬nation de l'esprit, ils ont
tendu leurs mains aux offres de Satan!
Nous vous entourions de notre 'amour, ô vous qui con¬tinuez sur la
terre notre œuvre de renoncemen t et de cha¬rité l nous vous
redisions les propos de solidarité frater¬nelle qui, naguère, nous
avaient unis ... mais vous avez détourné la tête, pour vous
précipiter sur le chemin spa¬cieux et parfumé, où des harmonies
endormeuses assou¬pirent le souvenir de vos serments de fidélité
et de vos engagements d'honneur, que nous avions recueillis de
vos propres lèvres avant de quitter la terre. Notre tendre influence
ne pouvait plus s'exercer, puisque l'oubli nous sépare de ceux de la
t-erre, et quiconque nous chasse de son cœur isole de nous son
esprit et nous ferme son âme.
Mais Dieu entend les cris désolés des fidèles; Dieu vous appelle
Lui-même sur le front de son Royaume d'Amour! Levez-vous,
soldats du Christ, l'avant-garde est à son poste de combat...
l'avant-garde, ce sont les soldats célestes! Suivez-nous! l'armée du
Sauveur, c'est son Eglise, mes frères, et les armes que vous devez
saisir sont des armes spirituelles: l'oubli de vous-même, la prière, et
l'amour ...
Placez-vous sous le signe de là Croix.

26 août 1927

Le Ciel- je veux dire les légions du Christ: les anges et les fils
d'hommes retournés aux régions spirituelles _ le Ciel est rempli de
prières et vibrant d'appels. C'est comme une mobilisation de toute
l'Armée céleste que son Chef - le Fils unique - commande, pour
ramener à la bergerie les brebis de son amour, en danger de mort
(1). « Le Diable, votre ennemi, tourne autour de vous comme

(1) Jean X, 16.

un lion qui rugit, et cherche qui il pourra dévorer ... résis¬tez-Iui l »


(1), oh! frères, frères, résistez-lui l!
Rappelez-vous, mes bien-aimés, la mission que le Sau¬veur avait
donnée à ses soixante-douze disciples : « Allez 1 voici que je vous
envoie comme des agneaux au milieu des loups (2). Priez-le Maître
de la moisson quîil veuille bien envoyer ses ouvriers à sa moisson»
(3). Et le Rédempteur. désolé de l'endurcissement des âmes, s'est

- 17 -
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

écrié: « Malheur à toi, Corozaïn J Malheur à toi, Bethsaïda! au jour


du juge¬ment, il sera plus pardonné à Sodome et Gomorrhe ... en
vérité! en vérité l l » (4).
Les temps ne sont pas meilleurs, et l'avertissement de Jésus reste
d'actualité.
Direz-vous que vous n'y pouvez rien? Quelle erreur !
Est-il plus difficile de dire à la montagne: « Ole-loi de là! » (5) que
de contraindre Dieu, à l'exaucement de votre prière, pour votre
prochain et pour vous-même. « Je ne te laisserai pas aller que tu
ne m'aies béni », criait le patriarche à l'Ange qu'il combattait, et «
Dieu le bénit là »; et Jacob, dit la Bible, appela ce lieu Péniel, car
ajouta-t-il: « J'ai vu Dieu face à face; et mon âme a été délivrée »
(6).
Dieu serait-il moins généreux ou moins puissant ?
Non, mes bien-aimés: mais vous ne savez plus lutter toute une nuit
contre l'Eternel, ni Le vaincre par votre persé¬vérance. Et c'est à
cette résurrection Spirituelle que nous vous convions. Rien n'existe
entre YOUS et Dieu que votre abandon aux suggestions des
esprits pervers. Ils sont « légion » (7), et leurs esclaves humains
aussi sont légion. V oilà pourquoi c'est à la conversion des
provocateurs qu'il est urg-ent de travailler! Voilà pourquoi, Maman,
chère Maman, je te propose, de la part de Jésus, un sacerdoce
d'intercession. Ne reste pas isolée dans cette mission qui te
semblera ingrate et difficile, mais invite l'Eglise entière à cette
œuvre indispensable; si vous vous préparez séparé¬ment à la
guerre sainte contre l'armée du Malin, votre victoire est assurée. Il
ne faut point de traînards, ni de lâches, ni de traîtres, sous les
drapeaux du Fils de Dieu! Chaque soldat doit revêtir le casque et
l'armure des guerriers spirituels (8) ; chaque soldat doit connaître
sa feuille de route ; chaque soldat doit avoir rassasié son âme du
pain et du vin mystiques ; chaque soldat doit combattre sans
défaillance, à genoux, et les yeux levés vers le Chef .

Croyez-nous, Eglise militante ( car c’est bien là votre titre de


gloire !), Dieu vous donnera la couronne, si vous savez la mériter
par votre constance…

(1) 1 Pierre V, 8.

(2) Mat. X, 16.

(3) Mat. IX, 38.

(4) Mat. XI, 21.

(5) Mat. XXI, 21.

- 18 -
Les Lettres de Pierre Monnier, soldat de France, soldat du Christ

(6) Gen. XXXII, 24 à 31.

(7) Marc V, 9.

(8) Eph VI, 17

- 19 -