Vous êtes sur la page 1sur 18

CAS n°1:

La société anonyme les Minoteries Réunies traite des blés tendres de différentes qualités pour
obtenir de la farine. Elle s’approvisionne pour partie auprès de coopératives sur le territoire
national, pour partie sur le marché international.
Les différentes phases du traitement pour obtenir de la farine à partir des grains de blé sont les
suivants :

Le premier traitement subi par le blé consiste en un passage dans un atelier de « nettoyage »
ayant pour but d’éliminer du blé les diverses impuretés (morceaux de paille, grains d’avoine,
d’orge ou de maïs,…).
La quantité de déchets récupérés est estimée en moyenne à 1,6% du poids du blé obtenu après
nettoyage. Ces déchets sont vendus au prix de 7dh le quintal et c’est sur la base de ce prix que se
fait l’estimation du coût des déchets. Coût venant en déduction du coût du traitement du blé.

Dans une deuxième phase : tout le blé nettoyé passe dans un atelier de préparation pour que
les grains de blé se présentent, du point de vue consistance, dans les meilleures conditions
permettant une séparation facile des enveloppes du grain de blé et de l’amande farineuse.
Le blé nettoyé subit en particulier un lavage ayant essentiellement pour conséquence d’élever le
taux d’humidité des grains afin de poursuivre la fabrication, ce qui se traduit par une
augmentation du poids du blé nettoyé 2%. On obtient alors le froment prêt à être réduit en
farine.

Troisième traitement après un repos d’environ 48 heures, tout le froment est écrasé dans un
atelier de broyage à l’aide de machines spécialisées de plusieurs types (en particulier des machines
appelées « plan-chisters »).
Le broyage permet d’obtenir de la farine en vrac faisant l’objet d’un stockage et un sous-produit
important : le son, destiné à l’usine d’aliments pour bétail. Le poids de son représente 20%de la
quantité de froment broyé.
Le coût de production du son est établi à partir de sa valeur commerciale (29dh le quintal)
estimée au prix du marché, déduction faite d’une décote forfaitaire de 2,5dh par quintal pour frais
de distribution et de 8dh par quintal de main d’œuvre directe pour frais de manutention.

Enfin, lors d’un quatrième traitement, la farine en vrac ayant fait l’objet de commande est
conditionnée dans un atelier de commercialisation. Le conditionnement s’effectue sous
différentes formes :

Par sachets papier de 1kg pour la farine destinée à l’usage ménager.


Par sacs de 50kg pour les utilisateurs professionnels (boulangers et autres).

On vous fournit les renseignements concernant le mois de Décembre N :

1. Stocks au 01/12/N :
Blé : 25350 quintaux pour 332700dh (1quintal = 100kg).
Farine en vrac : 30464 quintaux pour 901136dh.
Encours atelier broyage : 366035dh.

2. Stocks au 31/12/N :
Encours atelier broyage : 323030dh.
3. Achats du mois de Décembre :
Blé : 185000 quintaux à 12,84dh le quintal.
Quantité de blé entrant dans l’atelier de nettoyage : 173736 quintaux.
Déchets récupérés à la sortie de l’atelier de nettoyage : 2736 quintaux.
Coût d’achat du sac de 50kg : 0,8dh.
Coût d’achat du sachet de 1kg : 0,06dh.
4. Ventes du mois de Décembre :
Farine destinée à l’usage professionnel : 217500 sacs à 20,6dh le sac.
Farine destinée à l’usage ménager : 3625000 sachets à 0,54dh le sachet.
5. Heures machine utilisées :
Dans l’atelier nettoyage : 3477heures.
Dans l’atelier préparation : 4618heures.
6. Main d’œuvre directe utilisée :
Dans l’atelier préparation : 11856dh.
Dans l’atelier broyage : 44205dh.
Dans l’atelier commercialisation : 17110dh, dont 2160dh pour le conditionnement à usage
professionnel et 14500dh pour le conditionnement à usage ménager.
7. Charges indirectes du mois de Décembre :
Centre force motrice : 174000dh
Centre gestion du matériel : 22000dh
Centre transport : 416400dh
Centre nettoyage : 59448dh
Centre préparation : 484452dh
Centre broyage : 770100dh
Centre de distribution : 493040dh

8. Clés de répartition pour la répartition secondaire :


Force Gestion
Libellés Transport Nettoyage Préparation Broyage Distribut°
motrice du matériel
Force
10% 10% 20% 50% 10%
motrice
Gestion du
15% 15% 15% 15% 30% 10%
matériel

9. Nature des unités d’œuvre :


Centre transport : quintal de marchandise transportée (blé acheté et farine vendue).
Centre nettoyage : heure machine.
Centre préparation : heure machine
Centre broyage : quintal broyé.
Centre de distribution : 20dh de vente de farine.

Travail à faire :

1. Présenter le tableau de répartition des charges indirectes.


2. Déterminer les coûts de revient des deux types de farine en distinguant les coûts des
différentes phases du traitement.
CAS n°2:
1. L’entreprise « RAT-MIXT » met à votre disposition certaines informations portant sur ses
comptes de charges du mois de Mai 2004:
Charges comptabilisées en Mai 2004 : 256600dh (dont 5300dh de charges sur exercice
antérieur 2003).
Les amortissements concernent :
Des immobilisations amortissables sur 10 ans et acquises pour 160000dh. Leur
dépréciation réelle pour l’année 2004 s’élève à 10000dh.
Des immobilisations amortissables sur 5 ans et acquises à 500000dh. Leur
dépréciation réelle pour l’année 2004 s’élève à 124000dh.
Les capitaux propres de l’entreprise s’élèvent à 2000000dh et dont le capital non libéré :
800000dh. Le taux du marché étant de 12%.
L’exploitant prélève un salaire de 18000dh le mois alors que la rémunération d’une
fonction pareille ne peut excéder 15000dh/mois.
2. Cette société industrielle fabrique son produit « P » à partir de deux matières M et N. Le
processus conduisant à l’élaboration de « P » est le suivant :
Dans l’atelier 1 : à partir de la matière M, on obtient un produit semi-fini « P1 », qui est
stocké avant d’être acheminé vers l’atelier 2 pour la fabrication du produit « P ».
Dans l’atelier 2 : à partir de ce produit semi-fini « P1 », et de la matière N, on obtient un
produit fini « P ».
Le contrôleur de gestion de la société « RAT-MIXT », qui désire connaître un certain nombre
d’informations sur la performance de son entreprise, vous communique les informations
suivantes :

Autres données constatées au cours du mois de Mai 2004 :


Les charges indirectes :
Après répartition primaire, le tableau de répartition des charges indirectes se présente ainsi :

Charges Sections auxiliaires Sections principales


Total
A répartir Administ. Entret. Approv. Atelier1 Atelier2 Distrib.
T.R.P ? 8110 ? 12110 13020 13520 12840

R° Administ. 10% 15% 30% 30% 15%


R° Entret. 15% 15% 30% 30% 10%
Kg MP H H 100dh de
Nature U.O
acheté Machine MOD CA
Nombre U.O ? 450 ? ?

Les stocks :
Stock 01/05 Stock 31/05
Q P.U M Q P.U M
Encours atelier1 15200 13200
Encours atelier2 45000
Matière M 1700 25
Matière N 1500 12,6
Produit semi-fini P1 800 45 600
Produit fini P 500 99,8
Les achats du mois :

Q P.U
Matière première M 3000 22
Matière première N 2500 12

La consommation du mois :

Atelier1 1500kg de matière M.


820 h/MOD à 60dh/h.
Atelier2 800kg de matière N.
580h/MOD à 80dh/h.
Production Atelier1 : *2400 unités de « P1 ».
du mois : *Des déchets vendus à 5300dh.
Atelier2 : *2500 unités de « P »,
* les déchets ont nécessité des frais supplémentaires d’évaluation pour 7020dh.

Les ventes du mois :

2400 unités de « P » à 125dh l’unité.

Travail à faire :
1. Compléter le tableau de répartition des charges indirectes.
2. Calculer les coûts de production des produits : P1 et P.
3. Calculer les coûts de revient des produits vendus.
4. Calculer le résultat analytique du mois de Mai 2004.
1. Présenter le tableau de concordance des résultats.
CAS n°3 :

L’entreprise industrielle « BOUZIANE et FRERES », fabrique deux produits finis P et Q, ainsi


qu’un sous-produit S.
Schéma du processus de fabrication
Matières Matière M1 Matière M2 Matière M3 Sachets
consommables brute

Epuration Encours

M1 épurée Fabrication

Déchets sous- produit S


Conditionnement

Sous
Produit S
P Q

Ventes
Tous les produits fabriqués sont immédiatement conditionnés en sachets de 1 kg.
Le sous-produit S n’est pas stocké,il est immédiatement vendu.
Il n’y a pas de frais de distribution indirecte pour le sous-produit.
Les déchets sont sans valeur. Ils sont enlevés par une entreprise extérieure.
Les coûts sont calculés mensuellement.
Données relatives au mois d’octobre :
1. Achats du mois :
Matière M1 brute : 17000kg pour 8800dh.
Matière M2 : 5500kg pour 10000dh.
Matière M3 : 12000kg pour 35000dh.
Sachets : 50000 unités pour 5000dh.
Matières consommables : 5500dh.
2. Stocks :
Au 1er octobre Au 31 octobre
Matière M1 brute 10300kg pour 5820dh 7300kg
Matière M1 épurée 1000kg pour 3853dh Néant
Matière M2 500kg pour 1080dh 190kg
Matière M3 800kg pour 2800dh 904kg
Sachets vide 20000kg pour 2400dh 31500
Matières consommables 1500dh 1050dh
Encours de fabrications (atelier Epuration) 10500dh 8500dh
Produits finis :
*P conditionné 4500 sachets pour 50917dh 1980 sachets
*Q conditionné 13000 sachets pour 308300dh 10000 sachets
3. Main d’œuvre directe :
Atelier Epuration : 130heures à 65dh.
Atelier Fabrication P : 830heures à 70dh.
Atelier Fabrication Q : 4600heures à 70dh
Atelier Conditionnement : néant.

4. Activité du centre Conditionnement :


Conditionnement du produit P : 32 heures-machine.
Conditionnement du produit Q : 45 heures-machine.
Conditionnement du sous-produit S : 3 heures-machine.

5. Consommations du mois :
Matière M1 brute : 20000kg.
Matière M1 épurée : 20000kg.
Dont : 9800kg pour le produit P.
10200kg pour le produit Q.
Matière M2 : 5800kg pour le produit P
Matière M3 : 11900kg pour le produit Q.
Sachets : 38300 sachets.
Matières consommables : 7050dh à répartir :
Dont : 3500dh pour l’épuration.
1500dh pour le produit P.
2000dh pour le produit Q.
50dh pour le sous-produit S.

6. Production du mois :
Matière M1 épurée : 19000kg.
Sous-produit S : 800 sachets.
P conditionné : 15500 sachets.
Q consommé : 22000sachets.
L’encours final de l’atelier Epuration est évalué à 8500dh.

7. Ventes du mois :
Produit P : 18000 sachets à 20dh hors taxe.
Produit Q : 25000 sachets à 28dh hors taxe.
Sous-produit S : 800 sachets à 3dh hors taxe.

8. Charges indirectes :
Répartition primaire des charges indirectes :

Centre Infrastructures : 86500dh


Centre Entretien : 13400dh
Centre Approvisionnement : 2635dh
Centre Epuration : 20205dh 316200dh
Centre Fabrication : 103575dh
Centre Conditionnement : 3210dh
Centre Distribution : 86675dh
Les centres auxiliaires (centres 1et 2) se répartissent selon les clés suivantes :

1 2 3 4 5 6 7
Centre1 10% 10% 20% 30% 10% 20%
Centre2 20% 5% 40% 20% 10% 5%

Unités d’œuvre et assiettes des taux de frais :

Centre 3 : 100dh d’achat de M1 brute, M2, M3, matières consommables et sachets.


Centre 4 : 1kg matière M1 épurée.
Centre 5 : 1kg de produit P ou Q.
Centre 6 : 1heure/machine.
Centre7 : 1dh de vente de P ou Q.

9. Divers :
Les sorties de stocks sont valorisées au coût unitaire moyen pondéré (achats = stock
initial).
8900dh de charges de la comptabilité générale n’ont pas été incorporées ; il y a 20500dh
de charges supplétives incorporées en charges indirectes.
L’évolution des déchets a coûté 4500dh. Ce coût est imputable au coût de production de
l’atelier Epuration.
La marge réalisée sur les ventes du sous-produit S diminue le coût de production de
l’atelier Epuration.

Travail à faire :

1. Présenter le tableau de répartition des charges indirectes.


2. Calculer le coût d’achat des matières premières.
3. Présenter l’inventaire permanent des matières premières.
4. Calculer le coût de production.
5. Calculer les coûts hors production.
6. Calculer le coût de revient et le résultat analytique.
7. Etablir la concordance entre les deux comptabilités.
CAS n°4 :

L’entreprise SONOR fabrique deux types d’enceintes acoustiques ayant le même aspect extérieur
(boîtier, ébénisterie et tissu acoustique sont identiques) :
Des enceintes classiques C composées d’un haut-parleur aigu, d’un haut-parleur grave
et d’un filtre A.
Des enceintes haute fidélité HF composées d’un haut-parleur aigu, d’un haut-parleur
grave, d’un haut-parleur médium et d’un filtre B.
Tous les composants sont achetés à l’extérieur sauf le boîtier et le haut-parleur médium que
l’entreprise SONOR fabrique elle-même.

Centres d’analyse retenus :

Centres auxiliaires (voir le tableau pour les clés de répartition) :


Administration.
Tests pour le contrôle des différents composants.
Essais pour le contrôle des produits fabriqués et la recherche.
Centres principaux :
Approvisionnement.
Préparation pour le traitement que nécessitent les haut-parleurs aigus et graves
achetés à l’extérieur. Ce traitement s’effectue dès réception et le stockage ne se fait
qu’après traitement.
Fabrication pour les haut-parleurs médium. On utilise pour cela des carcasses et
des cônes.
Menuiserie pour la fabrication des boîtiers à partir d’agglomérés et de tissu
acoustique. Les boîtiers ne sont pas stockés et passent directement à l’atelier de
montage.
Montage pour assembler les différents éléments et réaliser le câblage.
Distribution.

Renseignements pour le mois de janvier :

A/ Stocks :
Stocks au 1er janvier
Matières ou produits Stocks 31 janvier
Quantité Valeur
HP aigus 1230 unités 81410 140 unités
HP graves 1720 unités 306295 228 unités
HP médium 832 unités 129007 922 unités
2
Aggloméré 1000 m 10975 860 m2
Absorbant phonique 900 m2 9000 110 m2
Tissu acoustique 2000 m2 33200 700 m2
Filtres A 950 unités 77900 105 unités
Filtres B 1203 unités 132225 448 unités
Carcasses 1702 unités 81696 252 unités
Cônes 1500 unités 9000 48 unités
Enceintes C 60 unités 39780 100 unités
Enceintes HF 48 unités 41972 8 unités
Matières consommables 90000 10000

N.B : les sorties de stock se font au coût moyen pondéré.


B/ Achats :

HP aigus 1103 unités 48380


HP graves 700 unités 78900
Aggloméré 2000 m2 20020
Filtres B 597 unités 62700
210000

C/ Production :

Centre préparation : tous les HP aigus et graves achetés ont été préparés.
Centre fabrication des HP médium : 1450 haut-parleurs ont été fabriqués avec chacun une
carcasse et un cône (il n’y a pas eu de rebuts).
Centre menuiserie : 2192 boîtiers ont été produits avec 2129 m2 d’aggloméré et 1300 m2 de
tissu acoustique.
Centre montage : 840 enceintes C (avec 300 m2 d’absorbant phonique) et 1352 enceintes
HF (avec 500 m2 d’absorbant phonique) ont été produites. Il n’y a eu aucun rebut pour
l’utilisation des boîtiers, haut-parleurs et filtres.

D/ Ventes :

Enceintes C : 800 unités à 972,75 778200


Enceintes HF : 1390 unités à 1120 1556800

2335000

Travail à faire :

1. Compléter le tableau de répartition des charges indirectes jusqu’à la détermination des


coûts d’unité d’œuvre des centres principaux.
N.B : le calcul annexe des prestations réciproques devra être présenté.
2. Calculer les coûts et le résultat analytique de janvier.
N.B : les fiches de stock demandées feront apparaître le stock final théorique, le
stock final réel et les différences d’inventaire.
3. Concordance avec la comptabilité générale.
Prépa.
Fabric. Charges
HP
Total Adm. Tests Essais Approv. HP Menuis. Montage Distrib. non
aigus et
médium incorp.
graves

MC utilisées 80000 35000 45000


Ch. et dotations 860052 22000 40200 32200 40300 43330 91510 257512 243800 79800
Ch. supplétives 100000 8000 18000 8000 5000 5000 5000 21000 20000 10000 9400

T.R.P 1040052 30000 58200 40200 45300 48330 96510 313512 308800 89800 9400

Clés de répartition
Administration 0 100 5 5 20 5 15 20 20 10
Tests 0 10 100 10 5 5 70
Essais 0 100 2 8 10 80
1 encein.
100dh 1 HP HF ou 100dh de
Nature d’U.O 1 HP 1 boîtier
d’achat (1) équival. ventes
(2)
(1) Le coût indirect est le même pour un HP aigu et un HP grave.
(2) Le coût indirect d’une enceinte C est estimé à 75% de celui d’une enceinte HF.
CAS n°5 :
L’entreprise « SIGMA », au capital de 6750000dh, fabrique et vend, entre autres, deux
sortes de produits :

L’eau de toilette « Cristal ».


Le parfum « Nassim ».

Ces deux produits sont fabriqués à partir de trois plantes P1, P2 et P3, achetées du Sud du
pays. Les plantes P1 et P2 passent dans un atelier1 où elles subissent un premier traitement. Ces
plantes traitées donnent une essence et un déchet qui nécessite 3410dh de frais d’enlèvement.
La valeur de l’essence obtenue, à la sortie de l’atelier1 est répartie ainsi :

3/5 consommés par l’atelier2 pour la fabrication de l’eau de toilette « Cristal ».


2/5 consommés par l’atelier3 auxquels on ajoute la plante P3 pour obtenir le
parfum « Nassim ».
Pour le mois de Mai 2003, on vous fournit les renseignements suivants :

A. Tableau de répartition des charges indirectes :


Charges Sections auxiliaires Sections principales
Total
par nature Administ Entret. Approv. Atelier1 Atelier2 Atelier3 Distrib.
Ch. Incorp. 289050 57750 39375 48750 48300 36000 51000 7875
Ch. Supplé. ? 20% 10% 20% 40% 10%

R° Administ. 20% 10% 20% 20% 20% 10%


R° Entret. 10% 10% 25% 25% 25% 5%

Kg MP H H H Flacon
Nature U.O
acheté MOD MOD MOD vendu

N.B : Parmi les charges par nature, figurent des dotations mensuelles des frais préliminaires de 8615dh.
La rémunération théorique du capital est calculée au taux de 10% l’an.

B. Etat et mouvements des matières premières :


Matières Stocks au 1er Mai Achats Consommations Stocks au 31 Mai

Plantes P1 500kg à 11,05dh/kg 12000kg à 7,3dh/kg 11400kg 1000kg

Plantes P2 1200kg à 11550dh 10500kg à 4,2dh/kg 9200kg 2550kg

Plantes P3 Néant 6900kg à 3,5dh/kg 4500kg 2400kg


C. Etat et mouvements des produits :
Stocks au 1er Stocks au 31
Eléments Productions Ventes
Mai Mai
Eau de toilette 600 flacons à 2600 flacons à
2400 flacons 390flacons
« Cristal » 136dh l’un 180dh l’un
800flacons à 2200 flacons à
Parfum « Nassim » 1600 flacons 200flacons
195dh l’un 250dh l’un
Encours atelier2
2220dh
« Cristal »
Encours atelier3
9450dh 3650dh
« Nassim »

D. Main d’œuvre directe :


Atelier1 : 8400 heures pour une valeur globale de 64600dh.
Atelier2 : produit « Cristal » : 4400 heures à 7.2dh l’heure.
Atelier3 : produit « Nassim » : 4500 heures à 8dh l’heure.

Travail à faire :
1. Achever le tableau de répartition des charges indirectes.
2. Présenter le coût d’achat des matières et les comptes de stocks correspondants.
3. Calculer le coût de production à la sortie de l’atelier1.
4. Calculer le coût de production des produits « Cristal » et « Nassim ». Présenter les comptes
de stocks correspondants.
5. Calculer le coût de revient et le résultat analytique d’exploitation.
6. Etablir la concordance des résultats. Vérifier la en présentant le compte de produits et
charges.

CAS n°6 :

La société « XEROX » entreprise industrielle au capital de 900000 DH, fabrique un produit « P »


destiné au marché national et international à partir de 3 matières : A, B et C.
La société « XEROX » calcule ses coûts de production réels mensuels. Et elle nous donne les
renseignements suivants :
A – renseignements donnés par la comptabilité générale
1- Stock au 01/03/2004
Matière A : 1000 KG pour 25 0000
Matière B : 3000 Kg pour 45 000
Matière C : 4000 KG pour 18 DH le KG
Produit P : 1500 unités pour 262 500 DH
2- Achats du mois de mars 2004
a- Matière A
Le 04/03/2004 : 3000 KG pour 28 DH le KG
Le 17/03/2004 : 7000 KG pour 27 DH le KG
Le 27/03/2004 : 3000 KG pour 27 DH le KG
b- Matière B
Le 04/03/2004 : 2500 KG pour 15 DH
Le 14/03/2004 : 3500 Kg pour 16 DH
Le 21/03/2004 : 1000 KG pour 16 DH
c- Matière C
Le 10/03/2004 : 3000 KG pour 18 DH
Le 26/03/2004 : 1000 KG pour 20 DH
3- Ventes du mois de mars 2004
7000 unités de « P » à 195 DH l’unité
4- Stock au 31/03/2004
Matière A : 1200 KG
Matière B : 1640 KG
Matière C : 1920 KG
Produit P : 1000 unités.
5- Consommation des matières
a- Matière A :
Le 10/03/2004 : 20 % de la consommation du mois
Le 20/03/2004 : 50% de la consommation du mois
Le 29/03/2004 : 30% de la consommation du mois

b- Matière B :
Le 10/03/2004 : 40% de la consommation du mois
Le 20/03/2004 : 50% de la consommation du mois
Le 28/03/2004 : 10% de la consommation du mois
c- Matière C :
Le 25/03/2004 : 80% de la consommation du mois
Le 29/03/2004 : 20% de la consommation du mois
6- Les charges de la comptabilité générale s’élèvent à 440 000 DH.
B – renseignements donnés par la comptabilité analytique d’exploitation pour le mois de mars 2004 :
1- tableau de répartition des charges indirectes, après répartition primaire :
Approvisi- Atelier Atelier Atelier Distribution
Administration Entretien
onnement 1 2 3
Totaux primaires ? 22 000 42 000 35 200 33 700 45 700 11 200

Répartition - 20% 10% 20% 20% 20% 10%


administration

Répartition 10 % - 20% 5% 15% 35% 15%


entretien

Unités d’œuvre 1 KG 1 heure 1 heure 1 KG 100 DH de


matière M.O.D machin matière CA de « P »
achetée e traitée A
et C

Nombre d’unités d’œuvre 10 000

Les intérêts du capital au taux de 10% l’an ont été inclus dans les charges indirectes ; par contre il n’a pas
tenu compte d’une provision pour créance douteuse de 2500 DH.
2- Activités du mois de mars 2004
a- M.O.D. :
L’atelier 1 a travaillé 8800 heures à 15 DH l’heure
L’atelier 2 a travaillé 7600 heures à 18 DH l’heure
L’atelier 3 a travaillé 3200 heures à 20 DH l’heure.
b- Données relatives à la consommation et à la production des 3 ateliers pour le mois
de mars 2004 :
La matière A (2 300 KG) est traitée dans l’atelier 1, puis passe dans l’atelier 2 où elle est ajoutée à
la matière B (8 400 KG).
L’atelier 2 produit 3980 KG.
L’atelier 3 reçoit les 3980 KG qui sont ajoutés à 6 080 KG de matière C et 10 500 KG de matière
A brute, pour produire 6 500 unités de produit P.
N.B : Toutes les sorties sont valorisées par la méthode FIFO.

Travail à faire :
1- remplir le tableau de répartition des charges indirectes.
2- Etablir les fiches de stocks correspondants
3- calculer les coûts d’achat
4- calculer les coûts de production
5- calculer le coût de revient et le résultat analytique
CAS n°7 :
L’entreprise « MAGOR » appartenant au secteur des industries mécaniques fabrique un seul
produit sous forme d’une machine-outil (PF) cet article est composé d’un moteur et d’une
armature. Ces deux pièces sont d’abord réalisées à partir de deux matières premières.
Lors de la fabrication l’entreprise obtient des déchets, sans valeur qu’il convient dépurer avant
évacuation pour éviter la pollution de l’environnement.
Le processus de production se réalise en quatre ateliers :
Atelier1 : utilisation de la matière première M1 pour la production des armatures.
Atelier2 : production des moteurs à partir de la matière première M2.
Aelier3 : les moteurs et les armatures sont rassembles pour l’obtention du produit finis.
Atelier4 : épuration chimique des déchets D avant évacuation par épandage canalisé au fur et a
mesure de la production.
L’entreprise utilise la méthode des coûts complets pour déterminer ses coûts de revient.
Pour le mois de décembre 2006 l’entreprise vous communique que les informations suivantes :
1) Stocks
Eléments Stock au 1-12-2006
M1 120. kg à 30 DH/kg
M2 80. kg à 36 DH/kg
Armatures 18 unités à 820 DH /unité
Moteurs 12 unités à 1450 DH /unité
Machine-outil (PF) 4 Articles à 2790 DH/article
2) Achats de matières premières
- 1500 kg de M1 à 34 ,50DH /kg ; frais de transport 1200 DH ;
- 1300 kg de M2 à 40 DH /kg ; frais de transport 900 DH.
3) Consommation du mois
- 680 kg de M1 - Eaux (pour évacuer D) : 132 m3 à 1,5 DH /m3
- 840 kg de M2 - Produit chimique (pour D) 30kg à 4,20 DH/kg
4) Production et assemblage :
Armatures Moteurs Assemblage déchets
Nombre d’unités 182 160 169 132 m3
produites ou
assemblées.
5) La main d’œuvre directe utilisée :
Atelier1 : 860 heures à 50 DH/h
Atelier2 : 1520 heures à 60 DH/h
Aelier3 : 30 minutes par article ; 55DH/h
Atelier4 : 160 heures à 32 DH/h
Distribution : 210 heures à 42 DH/h
6) autres informations :
Le reste des charges (charges indirectes) relative au mois d’octobre s’élèvent à 289 000 Dh parmi celles-ci
figurent des charges non courantes pour un montant de 2100 DH.
Les charges indirectes sont à répartir selon les clés de répartition figurant dans le tableau suivant :
Total Administration Entretien Atelier1 Atelier2 Atelier3 Atelier4 Distribution
Total répartition ------ ------------------ 17 500 86 200 110 400 22 100 3600 9000
primaire
Administration ----- ------------------ 5% 30% 30% 15% 10% 10%
Entretien ------ 10% -------- 35% 35% 10% 10% -------
Total répartition
secondaire
Nature de l’unité Heures Heures Nombre M3 de
de pièces
d’œuvre de de déchets
assemble
MOD MOD traité

T.A.F :
1- compléter le tableau de répartition des charges indirectes.
2- a) le coût d’achat et la fiche de stock des matières premières M1 et M2.
b) le coût de production des moteurs ; et des armatures.
c) le coût de revient du PF (machine- outil).
d) les fiches de stocks des moteurs et des armatures sachant que les éléments sont stockés avant l’opération
d’assemblage et la fiche de stock du PF (l’entreprise utilise la méthode de PEPS pour l’évaluation de ses
stocks).
3- le résultat analytique sachant que 165 articles ont été vendus à 2950 DH par article.

CAS n°8 :
La SARL MADAF, société de caractère familial fondée en 1994, comporte trois établissements implantés
respectivement à Casablanca, Meknès et Fès.
La diversification de sa production et une très bonne adaptation aux fluctuations du marché lui ont permis –
jusqu’en 1999 de conserver une rentabilité très acceptable, compte tenu de la conjoncture économique. En
conséquence, l’utilisation de méthodes de gestion élaborées n’avait pas, jusqu’à présent, semblé indispensable.

- 16 -
Cependant, on note en 2000 une tendance à la dégradation des résultats ; la tendance se confirmant en 2001 et
2002, les responsables de la société décident d’établir pour 2004 un système d’analyse des coûts historiques qui ne
concernera, dans l’immédiat, que l’établissement de Meknès. Celui-ci fabrique un seul produit fini PF à partir de
deux matières premières MP1et MP2.
Le processus de transformation conduit à l’obtention d’un sous-produit SP vendable après traitement et d’un
déchet D, sans valeur, qu’il convient d’épurer avant évacuation pour éviter la pollution de l’environnement. Quatre
ateliers assurent cette production :
- Atelier A1 : utilisation de la matière première MP1 pour obtenir le produit intermédiaire P1 livré en continu
(sans stockage) à l’atelier A2.
- Atelier A2 : adjonction de matière première MP2 au produit intermédiaire PI pour obtenir le produit fini PF ;
cette opération donne naissance au sous-produit SP et au déchet D.
- Atelier A3 : traitement du sous-produit SP pour le rendre commercialisable. On admet que le coût de
production du sous-produit SP à la sortie de l’atelier A3 est égal au prix de vente moyen sur le marché, c’est-à-
dire 210 DH/kg.
- Atelier A4 : épuration chimique du déchet D avant évacuation par épandage canalisé, au fur et à mesure de la
production, donc sans stockage.
Pour l’exercice comptable 2004 - coïncidant avec l’année civile – les totaux des centres d’analyses après
répartition primaire des charges par nature de la comptabilité générale, de même que les clés indiquant les cessions
des prestations entre centres, se ventilent conformément au tableau de l’annexe 1. Les données complémentaires de
l’exercice se trouvent en annexe 2.
Annexe 1. Tableau de répartition des charges indirectes

Centres auxiliaires Centres principaux

Totaux Gestion
Gestion du Atelier Atelier Atelier
du Approv. Atelier A1 Distrib. Admin.
personnel A2 A3 A4
matériel

1 100 350 3 750 4 600 2 000 40 000 20 000 15 000 5 000 3 000 7 000
2 -100 10 25 20 20 5 5 15
3 5 -100 15 25 25 5 10 10 5

Heure
Kg de MP Kg de MP Kg de SP m3de D
4 de _ _
achetée consom. obtenu traité
MOD

1 : Totaux primaires.
2 : Gestion du matériel (en %).
3 : Gestion du personnel (en %).
4 : Unités d’œuvre.

- 17 -
Annexes 2. Données complémentaires

Consommations de l’exercice 2004 : Ventes de l‘exercice 2004 :

PF (produit fini) 4 000 kg à 91 DH/kg


MP1 1 400 kg SP (sous-produit) 270 kg à 210 DH/kg
MP2 3 200 kg
Eau (pour évacuer D) 142,5 m3 à 1,90 DH/m3 Données d’inventaire au 31.12.2004 :
Produit chimique (pour D) 45 kg à 6,50 DH/kg PF en cours (atelier 2) 35 000 DH
Donnée d’inventaire au 1.1.2004 Main-d’œuvre directe utilisée :
MP1 500 kg à 8,10 DH/kg Atelier 1 (pour P1) 510 h à 48,50 DH/h
MP2 900 kg à 50,40 DH/kg Atelier 2 (pour PF) 1 500 h à 51,0 DH/h
PF (produit fini) 250 kg à 88,00DH/kg Atelier 3 (pour SP) 605 h à 52,40 DH/h
PF en cours (atelier 2) 27 000 DH Atelier 4 (épuration de D) 169 h à 45,00 DH/h
80 kg à 210 DH/kg Distribution 210 h à 62,00 DH/h
SP (sous-produit)

Achats de l’exercice 2004 : Production de l’exercice 2004 :

PF (produit fini) 3 800 kg


MP1 1 500 kg à 7,80 DH/kg SP (sous-produit) 250 kg
MP2 2 500 kg à 51,40 DH/ kg D (déchets) 142,50 m3

Travail à faire :

1. Le schéma du cycle approvisionnement-production-vente


2. Répartition des charges indirectes
3. Coût d’achat des matières première MP1 et MP2
4. Comptes de stock de matières premières
5. Coût de production du produit intermédiaire P1 à l’atelier 1
6. Coût de production à la sortie de l’atelier 2
7. Coût de production du sous-produit SP à la sortie de l’atelier 3
8. Coût de production du produit fini PF
9. Compte de stock du produit fini PF et du sous-produit
10. Coût de revient des produits vendus
11. Résultats analytiques
N.B. :
Utiliser la méthode « premier entré-premier sorti » pour valoriser les sorties de stocks.
Arrondir les coûts unitaires au centime supérieur.

- 18 -