Vous êtes sur la page 1sur 4

-

~"
,
g·:.~~ifi.~-s--IT-E-D-E-L-O-rl-IE---ïl-B-A-C--C-A-L-A-U-R-E-A-T-=----------:::;::\-t!!r---.-D-U-R-E-E-: -5 -"H-_.:
~:l.' J . o;:~ ~{.E DU BACCftJ •.il.UREAT ETUDE DE CAS Coef: 6 ~
.~'- ~ SERIE G2 '

,PREMIERE PARTIE: COMPTABIUTE ANALYTIQUE DE GESTION


La société EGOULOU a pour objet l'extraction de pierres destinées essentiellement au ballastage des voies
fMées ou à l'empierrement des routes. Elle exploite deux canières situées à cinquante kilomètres de distance.
If y a quelques années, dans le cadre d'une politique de diversification, la société EGOULOU a pris une
participation majoritaire dans le capital de la Société SALAMA T. Cette demière est marchande de matériaux de
construction.
La Société EGOULOU a connu au cours des dernières années une croissance modérée. Son expansion est
étroitement liée à la politique économique de l'Etat (développement du réseau routier). Le réseau routier du département
où est installée la Société laisse beaucoup à désirer. Pour l'améliorer, le Service des Ponts et Chaussées a élaboré un
certain nombre de projets qui devraient permettre à la Société de poursuivre sa croissance.
Actuellement, la Société' EGOULOU dispose d'une comptabilité analytique d'exploitation et "les informations
fournies par la comptabilité qénérale de chacune des sociétés ne font l'objet d'aucun retraitement susceptible de mieux
éclairer la direction en vue des déclsions à prendre.
Vous serez chargé de tenir la comptabili'té analytique de la Société EGOULOU. Dans l'immédiat, vous calculerez
les coûts et les résultats o';!,' il 2003. Les dtfférentes étapes du processus de production sont les suivantes:
1ère Etape: Elle abouti à robtenooln d'un produit brut (pierres de diverses tailles). Les opérations réalisées sont, dans
l'ordre:
. le forage: il consiste à pratiquer des cavités dans la roche pour le chargement des explosifs;
le minage: ii consiste à enfouir et à faire exploser les explosits dans les cavités prècèdemroent forées On
obtient de gros blocs de pierres; "
le débitage ou pétardage : il consiste à fragmenter les blocs qui sont trop gros pour être adrr.is au
concassage. On obtient un "produit brut".
2- Etape: Elle permet d'obtenir des produits intermédiaires, de tailles diverses, par pàssage des produits buts dans un
concasseur.
')
.\ ~i Etape: Elle permet d'Obtenir des orodults finis classés par granulométrie. Les pierres concassées passent su, des larnis
qui les trient suivant leur grosseur et les répartissent dans des silos. On obtient deux types de pierres QU2 l'en peut l'vrer à
la clientèle: les pierres A et les pierres B.
La comptabilité analytique d'exploitation a pour objet le calcul de coûts complets. Un découpage fonctionne! de
l'entreprise en centres d'analyse a été réalisé. Ces centres sont les suivants:
• Centre Entretien" : son coût est à répartir entre les autres centres à raison du nombre d'heures de \f'cl'/ai!

1
H

consacré à chacun d'eux. G'est le seul centre strictement auxiliaire;


• Centre "Forage" et "Minage"
• Centre "Débitage" Leur coût concerne en totalité les produits intermédiaires
• Centre NConcassage" )

• Centre "Tamisagf:" : son coût est imputé aux produits finis au prorata des tonnages obt-:;;l'J,J "
• Centre" Transports" : sa tache essentielle est d'assurer le transport des produits finis vend~s '~,_ :oir ment. ii
assure le transport de l'équipe d'entreuen entre les deux carrières. Enfin il transporte leslo&ç]l" - de r 1:'jS"~,e
, vers les décharges autorisées. Ii a donc un, caractère partiellement auxiliaire;
" Centre "Administration" : son coût est imputé aux coûts L8 revient en retenant comme ssl 'té,., ré:ji:i:Uflil le
4

coût de production des produits vendus.


t: 1
On remarquera que l'entreprise n'a pas de centre "Approvisionnement", Ceci s'explique par e fait n~sor{ac::·.;E~de
nécessite pas d'approvisionnement enmatières ;:;remières. Vous disposez des renseignements uivc{' s, elafs au il1':-.jC.
d'avn' 2003 :
1. Sé-\.Iie la répartition prirr.aire des charges lndirectes a été effectuée au moment où VO";S er' rez f, foncl: t
fil"? vous
est fournie dans l'Armexe, 'f
Au cours du mois d';;;vlil, le nombre d'heures de travaf effectuées par ie centre 'Emrelien' s'est él '.:., 3 GC. c.-, .. GUO
heures se répartissent de la manière suivante:
180 heures au profit du centre "Concassage" ;
220 heures au profit du centre 'Tamisage" ;
200 heures au profit du centre "Transport".
,
:"'-,..
..•...•
,!~-;.-
•.....•.•...
.r : .•. ".. '" ~

- ':-""";'" .

"':':'t>"- "; ~,t' ::::..; •• >~;...::,"-


~~~;., gr" .~ .'.-
7. )~.; --:.:;;. 7' 1'ti A -:f'~
_ .J
. L'activité du centre "Transports' s'est exercée au profit du centre "Entretien- à raison de 20% ; 70% de l'activité',,) ""
consacrée à la livraison des produits finis aux clients et 10% au transport des déchets de tamisage vers une décharge:
Dans ces deux demiers cas, le coût des transports sera imputé au prorata des tonnages transportés.
2. Les charges directes à effectuer aux coûts ont été les suivantes:

Main d'œuvre directe


- Forage et minage..... .. 8.550.000 F
- Débitage................................. .. 2.320.000 F
- Concassage............................ . 82.300.000 F
- Tamisage........................... .. 62.500.000 F
(Dont 19.600.000 F pour les pierres A et 42.900.000 F pour les pierres B)

Matières consommables
J
- r-rorage e t mi
minage......... N'ean t
- Débitage. . 1.540.000 F
- Concassage............................ .. 8.630.000 :-:
- Tamisage.. . 14.250.000F
(Dont 2.650.000 F pour les pierres A et 11.600.000'F pour les pierres B)
3. Renseignements concemant les quantités produites:
Toutes les pierres brutes obtenues après "débitage" ont été passées au concasseur. La perte de poids au
concassage est négligeable. Le tonnage de pierres concassées (produits intermédiaires) obtenu a été de 6 500 ;
Les en-cours de production au niveau du centre "concassage" sont estimés à 6.525.000 F à fin avril;
Sur les 6500 tonnes de pierres concassées produites, 6000 ont été passés au tamisage, et on a obtenu 3040
tonnes de pierres de type A et 2660 tonnes de pierres de type 8,
L'opération de tamisage se traduit par une perte de poids due à l'éli :, a 'on des poussières e des pierres d'une
granulométrie trop faible pour trouver une place sur le marché. On sup sera ue la pe e ce p ids a la même importance
relative pour les pierres A que pour les pierres a.
4. i.e ventes du mois ont porté sur 38-40 ton es de oierres ce t,'pe , à 73,:'.< F:~: -,-~ el sur 1410 tonnes de pierres
de type 8 à 75.000 F la tonne.
5. Les stocks au 1er avril étaient les sui ants :
Pierres concassées et non tamisées: 1436 tonnes estimées globalement à 55.800.000 F ;
Pierres tamisées: 1650 tonnes de type A estimées globalement à 96.638.000 F ;
II n'y avait pas d'en-cours de production sauf au niveau du centre "concassage" où ils étaient estimés à 5.450.000 F
Les matières consommables ne font pas l'objet d'un stockage.

Travail à faire
6. Achever le tableau de répartition des charges indirectes fourni en Annexe (Les montants découlant des transferts
croisés seront déterminés algébriquement et les calculs figureront sur la copie).
7, Présenter sous forme de tableaux les calculs:
du coût de production des pierres concassées;
des coûts de production des produits finis (pierres A et B) ;
des coûts de distribution;
des coûts de revient;
EP
des résultats analytiques.
(Les sorties de stocks seront valorisées au coût moyen pondéré).
~-.. - ------'
8. Etablir la concordance des résultats obtenus avec ceux de la comptabilité généia!e.
9. Apprécier (en dix lignes max.) le choix fait quant à l'intégration des charges du centre "administration" aux coûts.
NB: Arrondir le taux de frais du centre "Administration" au centime près.

ANNEXE
R'
.. !JO(J . d'uec tes
rtit'ion des charaes ln
Total Entretien Transport Forage Débitage Concas- Tamisage ~miniS-'1
Minage sage tratlon
aux 241.550.000 42.000.000 16,100.000 16.500.000 9.500.000 99.000.000 44.650.000 113.800.000 1
aires (1) . 1
(1) Voir: Détail des charges incorporées
J.
Détail des charges

i
1
1
Tota! Incorporées Non incorporées
t-
Services extérieurs 1 7.150.000 7.150.000 1
1
Autres services extérieurs 5.970.000 S.970.000 .-
ImPÔts, taxes et versements a ssimilés 8.350.000 8.350.000
Charges de personnel 147.050.0~ 147.0S0.000
Autres charqes de cestion courante 51.050.000 . 51.050.000
1
Charnes financières 1
.- 4.330.000 4.330.000
Charges exceptionnelles (HAO) 1.410.000 0 1.410flOOj
Dotations' aux amortissements 1 16.450.000 . 14.4S0.000 . 2.000.000,
- .
Eléments s;..llpplétifs 3.200.000 3.200.000
, ..
'----. .. , . 1 244.960.000 . 241.550.000 3.410.0QQj

DEUXIEME PA,~TIE : ANALYSE D'EXPLOITATION'

. Une entrér:;·ç C:-'".mETtiÎaifis& ;.- : -:ÈS"' " 'ri produit do, t le coût de revient unitaire s'élève à 130.000 F.
L'analyse unitaire pour 'e '~;r ~ e xercee es te :

. 'Analyse ëu fÉSU-"i2:
U,)tù~ ! Par unité
1. Prix ëè vente ! 150.000 F
2. Charges variables :
. coût d'achat 180.0 F
~coût de distribution 20.003 f
3. Marqe sur coût variable (1 - 2) 150.000 F ----1
i
! 4. Charges fixes: i

- coût de distribution 10.000 F


- coût d'administration 20.000 F 1

S. Résultat (~ - 4) 20.000 F 1
Les dirigeants souhaitent développer les ventes. Deux projets sont possibles:

PROJET 1 : Développer les ventes du produit existant


Ce projet suppose de développer la distribution du produit (en particulier, en termes de structure, une personne
sùpplémentaire sera nécessaire). En contrepartie, il permettrait d' ter des quantités plus importantes et ainsi rie
.bénéficier d'une diminution du prix d'achat.
Les effets seraient les suivants:
• diminution du coût d'achat: 3200 F par unité, soit 4%
• diminution du prix de vente: 3000 F par unité, soit 2% ;
• augmentation du coût de distribution:
• variable: 1000 F par unité, soit 5% ;
• fixe: 15.000.000·ear
Selon les dirigeants, ce projet devrait permettreJ de vendre 500 unités de plus.

PROJET '2 : Démarrer la vente d'un nouvesu produit ?


Ce projet suppose de commercialiser un nouveau produit dont les coûts variablès seraient les suivants: 1
.
,
Charges variables
coût d'achat Iso.ooo F
coût de distribution 10.000 F

Ce projet supposerait l'acquisition de moyens nouveaux et l'embauche de personnel. Les charges de .;lructure
supplémentaires seraient les suivantes: . .
Coût de distribution: 20.000.000 F
Coût d'administration :.5:000.000 F
Selon les dirigeants, ce projet devrait permettre de vendre 1000 unités du nouveau produit tout en mainten:::,~ ,
ventes du produit "traditionnel". Ils pensent vendre le nouveau produit au prix de 100.000 F l'unité. '
~
Travail à faire
1. Déterminer le seuil de rentabilité du demier exercice (structore actuelle) et le nombre d'unités de produits
correspondant.
2. Dans le cadre du projet 1, déterminer le nouveau seuil de rentabilité.
3. Dans le cadre du projet ,déterminer le pourcentage d'augmentation de chiffre d'affaires qui permettrait de couvrir
le changement de structure.
4. Dans le cadre du projet 1, déterminer le pourcentage d'augmentation du cr::ffre d'affaires qui permettrait de
conserver la même rentabilité (par rapport au chffre d'affares). Conclu e.
5. Calculer le résultat prévisionnel de l'entreprise dans fe cadre du jet,
6. Commenter les résultats concemant fe projet 1.
7. Dans le cadre du projet 2, déterminer le prix de vente minimal du nouveau produit qui srmettrait de couvrir le
surcoût de la nouvelle structure. .
8. Dans le cadre du projet 2, déterminer le prix de vente minimal du nouveau produit qui permettrait à la nouvelle
activité de dégager une rentabili (par rapport au chiffre d'affaires) de 10%.
è

9. Déterminer le seuil de ren tabilité de la nouvelle activité (vente du nouveau produit)


10. Dans le cadre du projet 2, déterminer le seuil de rentabilité de l'ensemble de l'entreprise.
11. Déterminer le résultat pré visionnel de l'entreprise dans Olecadre du projet 2. Quelle est la rentabilité prévisionnelle
de la nouvelle activité et la rentabilité prévisionnelle de l'entreprise ? ~
12. Combien faudrart-il vendre d'unités du nouveau produit pour doubler le résultat actuel?

PARTIE INFORMATIQUE

1. Questions de cours
1. a. Qu'est-ce qu'une table de décision?
b. Comment détermine-t-on I~ nombre de colonnes d'une table de décision à entrées étendues?
2. Peut-on utiliser un micro-ordinateur sans clavier?

II. Problème
La société L YDMAT prévoit des dispositions suivantes en matière de congés payés:
Chaque salarié a droit à un congé annuel de 20 jours ouvrables. Lorsque j'ancienneté est supérieure ou
égale à 20 ans, le salarié a droit à un cong'é supplémentaire de 6 jours ouvrables.
Lorsque l'ancienneté est comprise entre 10 ans et 20 ans, il a droit à un congé supplémentaire de 2 jours
ouvrables.
De plus, il est accordé aux employés ayant d'enfants un congé supplémentaire de 2 jours par enfant.
Le congé total ne peut excéder 32 jours ouvrables.
Chaque salarié est défini par son numéro matricule, son nom, sail ancienneté et le nombre d'enfants.

Travail à faire
Présenter l'algorithme en langage structuré puis l'organigramme du programme permettant d'obtenir le
nombre total de jours de congés payés pour chaque salarié.

, 0'

!~ .-

----- ••••••• ~
••• -..-.-, ••••.•
" •. , . -. P._",-, .........---" i