Vous êtes sur la page 1sur 2

Axe 1 

: Aspects introductifs

Définition

L’audit est un processus d’examen critique dont le caractère professionnel se manifeste par :

• La compétence du professionnel découlant d’une formation et d’une expérience pertinente ;

• L’utilisation d’une méthodologie, de techniques et d’outils pour conduire l’examen.

L’opinion formulée par l’auditeur est une opinion responsable car elle l’engage de façon
personnelle. Elle peut être complétée par la formulation de recommandations.

L’expression d’une opinion implique toujours la référence à des critères de qualité : La régularité, La
sincérité, L’efficacité

Apparition de l’audit interne

À l’origine, audit financier : examen critique des informations comptables effectué par un expert
(externe) indépendant et compétent en vue d’exprimer une opinion motivée sur les états financiers
mais l’augmentation du volume des opérations (augmentation des frais d’audit externe…) a conduit à
l’apparition de l’audit interne financier au départ et aux autres fonctions de l’E/SE plus tard.

Acteurs et organismes :

National : Association Marocaine des Auditeurs internes

International : IIA (1941)

Examen professionnel : C.I.A (The Certified Internal Auditor examination)

IFACI : Institut français des auditeurs et contrôleurs internes

Confédération européenne des instituts d’audit interne

Union francophone de l’audit interne

Définition de l’audit interne :

« L’Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une
assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour les améliorer, et
contribue à créer de la valeur ajoutée ».

Indépendante et objective : respect des normes d’audit interne.

Assurance : l’obligation de l’audit interne est une obligation de moyens.

Conseils : l’audit interne est porteur de recommandations devant améliorer la performance.

Créer de la valeur ajoutée : L’audit interne contribue par son action à optimiser le profit et est donc
créateur de valeur ajoutée.

Pourquoi créer un service d’audit interne au sein de l’entreprise ?

Au niveau historique :

L’audit interne se justifie par le souci de minimiser le coût des missions de commissariat aux
comptes, les entreprises ont pensé à former des comptables salariés pour prendre en charge une
grande partie des tâches effectuées par les commissaires aux comptes.
Au niveau théorique :

La théorie qui justifie l’existence de l’audit interne est la théorie de l’agence. Cette théorie stipule
que pour remédier aux situations de déséquilibres dus à l’asymétrie de l’information, il convient de
lier l’agent au principal par un contrat.

Au niveau pratique :

Sur le plan pratique, l’audit interne vient renforcer le contrôle interne dans la mesure où il doit
soutenir les centres de responsabilités à maîtriser davantage leur activité et non pas à alourdir les
procédures de vérification.

Différence entre AI et CI : Le CI est un ensemble de dispositifs (mesures et contrôles) alors que l’AI
est une fonction de l’e/se. L’AI est le contrôle du contrôle interne.

Différence entre AI et contrôle de gestion : le travail du contrôleur de gestion va davantage porter


sur l’analyse de chiffres.il mettra en place des indicateurs de suivi et analyser leur évolution. Le
travail de l’auditeur interne est davantage du contrôle de l’analyse :il vérifie que les procédures
légales et le procédures mises en place dans une E/SE sont bien appliqués.