Vous êtes sur la page 1sur 4

TD : Transfert thermique en régime permanent

Exercice 1 :
Un réservoir, contenant 5 𝑚 d’eau chaude à température de 60 °𝐶 𝐶, est calorifugé sauf
sur une partie dont la surface est 𝑆 = 0.5 𝑚 . La température du fluide a baissé de 1 °𝐶au
bout de 5 ℎ lorsque la température ambiante est 15 °𝐶. En supposant que la capacité du
réservoir est de 10 𝑘𝑐𝑎𝑙/°𝐶.
1. Déterminer :
1.1. La quantité de chaleur perdue pendant 5 ℎ.
1.2. Le flux de chaleur à travers le couvercle.
1.3. La résistance thermique du couvercle.
2. Que se passerait-ilil au bout de 2 jours puis 10 jours ?
Exercice 2 :
Un mur en béton de 15 𝑐𝑚d’épaisseur
épaisseur sépare une pièce à la température 𝑇 = 20°𝐶
de l’extérieur où la température est 5 °𝐶. On donne ℎ = 9 𝑊. 𝑊 𝑚 𝐾 , ℎ =
15 𝑊. 𝑚 𝐾 , 𝜆 = 1.5 𝑊 𝑊. 𝑚 𝐾 .
Déterminer :
1. La résistance thermique totale.
2. La densité de flux thermique.
3. Les températures interne et externe du mur.
Exercice 3 :
Le mur d’un local est constitué de trois matériaux différents :

𝑭𝒍𝒖𝒊𝒅𝒆 𝟐 (𝒉𝟐 )
𝑭𝒍𝒖𝒊𝒅𝒆 𝟏 (𝒉𝟏 )
𝜆 𝑻𝒇𝟐
𝑇 𝜆
𝑻𝒇𝟏 𝜆
𝑇
𝜆3

𝑙 𝑙 𝑙

PROF : EL GHAZI ENSAMC 1/4


 Du béton d’épaisseur 𝑙 = 20 𝑐𝑚 à l’extérieur de conductivité thermique 𝜆 =
0.25 𝑊. 𝑚 𝐾 ,
 Un espace rempli de polystyrène expansé de conductivité thermique 𝜆 =
0.04 𝑊. 𝑚 𝐾 et d’épaisseur 𝑙 = 5 𝑐𝑚,
 Des briques d’épaisseur 𝑙 = 5 𝑐𝑚 et de conductivité thermique 𝜆 =
0.5 𝑊. 𝑚 𝐾 .
1. En hiver, on a mesuré les températures des parois intérieures et extérieures qui
étaient 𝑇 = 25°𝐶et 𝑇 = −5°𝐶.
1.1. Donner la relation littérale puis calculer la résistance thermique du mur pour un
1𝑚 .
1.2. Donner la relation littérale puis calculer le flux thermique du mur pour un 1𝑚 .
1.3. Calculer la quantité de chaleur transmise par jours à travers une surface de 1𝑚 . En
déduire celle transmise chaque jour à travers une surface de 10 𝑚 .
1.4. Représenter l’allure de la courbe représentative de la température en fonction de
l’épaisseur de l’extérieur à l’intérieur.

2. Les résistances thermiques superficielles interne et externe de 1𝑚 du mur sont


respectivement : = 0.12𝑚 𝑊 . 𝐾 et = 0.05𝑚 𝑊 .𝐾
2.1. A quels types de transfert thermique ces données se rapportent-elles ?
2.2. Calculer les températures ambiantes extérieure 𝑇 et intérieure 𝑇 .
Exercice 4 :

1. Soit une sphère creuse de rayons extérieur 𝑅 et intérieur 𝑅 , dont on fixe les
températures respectives à 𝑇 et 𝑇 . On se place en régime permanent.
1.1. Déterminer la répartition de la température dans la sphère.
1.2. Calculer le flux thermique et la résistance équivalente.
1.3. En désignant par ℎ et ℎ les coefficients d’échange par convection, déterminer
l’expression du flux thermique en fonction de 𝑇 et 𝑇 les températures des fluides en contact
avec la sphère à l’intérieur et à l’extérieur.
2. On considère un réservoir sphérique interne contenant de l’oxygène liquide à une
température 𝑇 = 90𝐾. La température de l’air ambiant est 𝑇 = 15°𝐶. Les coefficients de
transfert thermique par convection externe et interne sont respectivement ℎ et ℎ . La paroi
extérieure du réservoir est constitué d’un matériau isolant dont la conductivité varie avec la
température selon la loi suivante :
1
𝜆(𝑇) =
𝑎 − 𝑏𝑇
Où 𝑎 et 𝑏 sont des constantes positives, supposées connues et 𝑇en 𝐾.

PROF : EL GHAZI ENSAMC 2/4


On suppose que :
 Les surfaces interne et externe de la paroi sont isothermes et maintenues
respectivement aux températures 𝑇 et 𝑇 qui demeurent constantes dans le temps.
 La conduction dans la paroi est unidirectionnelle, en régime permanent et régit par la
loi :
1 𝑑 𝑑𝑇
𝜆(𝑇)𝑟 =0
𝑟 𝑑𝑟 𝑑𝑟
2.1. Déterminer l’expression du champ de température en tenant compte des CL.
2.2. En déduire l’expression de la puissance thermique traversant la paroi annulaire en
fonction 𝑇 et 𝑇 .
2.3. Si l’on s’intéresse uniquement au cas asymptotique pour lequel : ≪ 1 (𝑇 ≤ 𝑇 ≤
𝑇 ).
2.3.1. Déterminer l’expression simplifiée de la puissance thermique calculée dans 2.2.
2.3.2. En déduire la relation exprimant cette puissance en fonction des températures
𝑇
et 𝑇 .
Exercice 5 : Ailette
Une ailette en aluminium de largeur 5 cm, de longueur 10 cm et d’épaisseur 3 mm est
encastrée dans un mur.La base de l’ailette est maintenue à 300°C, la température ambiante est
de 30°C et le coefficient de transfert est de 10 W.m-2 .°C-1.
1. A partir du bilan énergétique, déterminer l’ED vérifiée par le champ de température.
2. Déterminer la température à l’extrémité de l’ailette et le flux extrait par l’ailette si
l’on néglige les gradients thermiques dans les sens de la largeur et de l’épaisseur.
3. On appelle efficacité de l’ailette le rapport du flux extrait sur le flux qui serait
extrait par l’ailette demême géométrie dont la température serait uniforme et égale à la
température de sa base. Calculer cette efficacité.
4. Calculer l’erreur relative que l’on aurait commise en considérant que la température
de l’extrémité de l’ailette était égale à la température ambiante.
5. Ecrire les équations à résoudre dans le cas où l’on tient compte d’un gradient
thermique dans le sens de la largeur de l’ailette.
Exercice 6 : Epaisseur critique d’isolation
Soit un tube cylindrique de rayon interne 𝑟 et de rayon externe 𝑟 constitué d’un
matériau de conductivité thermique 𝜆 . Supposons que l’on veuille l’isoler avec un manchon de
rayon externe 𝑟 et de conductivité thermique 𝜆 . Soient ℎ et ℎ les coefficients de transfert
interne et externe.
1. Calculer la résistance thermique du tube seul.

PROF : EL GHAZI ENSAMC 3/4


2. Calculer la résistance thermique de l’ensemble tube + manchon.
3. Déterminer les conditions pour lesquelles l’adjonction d’un manchon permet bien de
diminuer les pertes thermiques.
Données : 𝑟 = 1,5 cm ; 𝜆 = 0,1 W m-1 °C-1 ; ℎ = 6 W m-2 °C-2.
Exercice 7 : Paroi de conductivité variable
Une paroi plane est constituée d’un matériau homogène dont le coefficient de
conductivité thermique peut être représenté par : 𝜆(𝑇) = 𝜆 (1 + 𝛼𝑇), 𝜆 étant la
conductivité thermique à 0°C. Les faces sont soumises aux températures 𝑇 et 𝑇 .
1. Quelle est la densité de flux traversant le mur d’épaisseur e ?
2. Comment varie la température en fonction de x ?
3. Le flux est-il inférieur ou supérieur à celui calculé avec 𝜆 = 𝜆 ?
Données : 𝑇 = 20°C ; 𝑇 = 35°C ; a = 0,005°C-1 ; 𝜆 = 0,03 kcal.h-1.m-1.°C-1 ; e =
20 cm.
Exercice 8 : Câble coaxial
L'espace entre deux cylindres coaxiaux de rayons 𝑅 et 𝑅 , de longueur quasi infinie, est
occupé par un conducteur thermique de conductivité 𝜆. Le régime est supposé stationnaire.
1. De quelle(s) variable(s) dépend la température ?
2. Quelle est la forme de la densité de flux thermique ?
3. Soit 𝜙(𝑟)le flux thermique sortant au travers du cylindre de rayon r et de longueur 𝐿.
Par un bilan, montrer que 𝜙(𝑟)est indépendant de r.
4. En déduire la résistance thermique de l'ensemble.

Exercice 9:
Soit un mur d’épaisseur 𝑒 et de conductivité thermique 𝜆. Supposons qu'il y ait
production de chaleur en son milieu. La température est imposée sur une face et le flux sur
l'autre.
𝑇 = 𝑇 si x = 0
𝜑 = 𝜑 si x = e
1. Donner l’équation de chaleur.
2. Déterminer l’expression du champ de température 𝑇(x)
3. Quelle est la température de la face arrière ?

PROF : EL GHAZI ENSAMC 4/4