Vous êtes sur la page 1sur 5

ERREURS ET INCERTITUDES

Les résultats des mesures physiques et


biologiques sont toujours entachés d'erreur.
Ces erreurs sont en rapport avec
- la qualité du manipulateur,
- la précision de l'appareil ayant fourni le
résultat.

1. Les erreurs de mesure


Par définition, l'erreur de mesure M est la
différence entre la valeur vraie M0 et la valeur
mesurée M. L'erreur M = M0 – M.
Il existe deux types d'erreurs:
- les erreurs systématiques,
- les erreurs aléatoires.

2. Les erreurs systématiques

Ces sont les erreurs qui surviennent toujours


systématiquement lors d'une mesure.

On distingue les erreurs de translation et les


erreurs proportionnelles.

Erreur de translation

Liée au manipulateur, cette erreur M est due


au décalage entre la valeur vraie et la valeur
mesurée. C'est une erreur de zéro. M = M0 + k.
1
Erreurs proportionnelles
Ce sont des erreurs liées à l'appareillage
utilisé. On les appelle aussi "erreur
d'amplification" car l'erreur M est
proportionnelle à la valeur vraie (M = k.M0) ou
la valeur mesurée est proportionnelle à la
valeur vraie.

En effet, M = M0 - M = k M0
D’où M = M0 – k M0 = (1-k) M0 = k' M0

3. Les erreurs aléatoires


Comme le terme l'indique, ce type d'erreur est
dû au hasard; sa valeur est inconstante. Pour
les apprécier on préfère utiliser la notion
d'incertitude, car il existe une certaine
incertitude à connaître la valeur mesurée.
Il existe deux types d'incertitudes:
- l'incertitude absolue,
- l'incertitude relative.

3.1. Incertitude absolue


C'est la valeur absolue de l'erreur maximale qui
est commise lorsque la même mesure est
répétée plusieurs fois. M = |M0 – M|max.
Dans ce cas, la valeur mesurée est telle que:
M0 – M < M < M0 + M. D'où M = M0 ± M.

2
L'incertitude absolue est en général très faible
par rapport à la valeur mesurée, M << M.
Pour cela, on assimile M à la différentielle dM

3.2. Incertitude relative


M
C'est l'incertitude relative à la mesure M . Elle
rend compte du niveau de précision de la
mesure effectuée. La précision est d'autant
plus grande que l'incertitude relative est faible.
o Dans le cas d'une grandeur mesurée
directement, l'appréciation de l'incertitude
absolue peut se faire:
 Soit par lecture directe de sa valeur sur
l'appareil,
 Soit par lecture directe de la graduation;
l'incertitude absolue est dans ce cas la
moitié de la valeur de la plus petite
graduation,
 Soit en effectuant plusieurs fois la même
mesure et en prenant la moitié de la
différence des valeurs extrêmes.
o Dans le cas d'une grandeur mesurée
indirectement, on calcule l'incertitude sur le
résultat final à partir des incertitudes sur les
valeurs mesurées.
 Cas particulier d'une somme S
S=A+B
3
La dérivée dS = dA + dB
En majorant: S = A + B
S A  B
D'où la précision S = AB

 Cas particulier d'une différence X


X=A-B
La dérivée dX = dA - dB
En majorant: X = A + B
X A  B
D'où la précision X = AB

 Cas particulier d'un produit P


P = A.B
La dérivée du produit P est identique à celle
du logarithme de P;
Par ailleurs, le logarithme d'un produit est la
somme des logarithmes de chacun des
termes du produit.
Ln P = LnA + LnB
dP dA dB
La dérivée est P = A + B
P A B
En majorant: P = A + B

L'incertitude relative d'un produit est donc


égale à la somme des incertitudes relatives
sur chacun des termes du produit.

 Cas particulier d'un quotient Q

4
A
Soit le quotient Q = B

La dérivée du quotient Q est identique à


celle du logarithme de Q;
Par ailleurs, Ln Q = LnA - LnB
dQ dA dB
En dérivant, on a Q = A - B
Q A B
En majorant: Q = A + B

L'incertitude relative d'un quotient est donc


égale à la somme des incertitudes relatives
sur chacun des termes du quotient.