Vous êtes sur la page 1sur 2

Enc yc lopé die de l’honnê te homme

t nous - l’Islam et nous - l’Islam et nous - l’Islam et nous - l’Islam et nous - l’Islam et nous - l’Islam et

L’ISLAM ET NOUS
Cinquième partie

V - Monothéisme ou théolithisme ?
Les raisons ne manquent pas de s’intéresser S o m m a i r e 2Ba
aux pro blèmes soulevés par l’islam…, 1 - En guise d’avant-propos 2Ba40
contentons-nous de rappeler les dernières Trois niveaux, trois manières
en date :
2 - Enjeux civilisationnels 2Ba41
- Tout d’abord, citons les événements inter- Opportunité du sujet
nationaux qui nous concernent au plus haut Le vent de l’Histoire
point : ceux de Palestine, d’Europe Centrale, Du communisme à l’Islam
d’Iraq, sans oublier le 11 septembre… Vers un Gouvernement Mondial
- Mais aussi, en France et en Europe où les À la croisée des chemins
problèmes d’insécurité issus d’une immigra- Trouver l’unité ou disparaître
tion mal contrôlée, majoritairement musul- 3 - Connaissance de l’Islam 2Ba42
mane, deviennent insolubles. Henri Lammens, Hanna Zakarias, Patricia Crone, Antoine
- Le projet d’intégration de la Turquie mu- Moussali, Bruno Bonnet-Eymard, Georges Tartar, Edouard-
Marie Gallez, Sylvain Gouguenheim… et bien d’autres encore.
sulmane, dans le machin européen, enfin,
Émergence d’une nouvelle histoire de l’islam comprise comme
vient renforcer singulièrement une situation une alliance antichrétienne entre Juifs et musulmans…
déjà bien difficile…
4 - L’Islam religion révélée 2Ba43
L’actualité rend les problèmes qui touchent
Absence de pensée, de mystère, du respect de la femme ; ins-
à l’Islam tous les jours plus pressants ; mais tincts belliqueux, fanatisme. Légendes et hagiographie.
l’actualité, si elle accentue l’urgence, n’en
change pas la nature ; or c’est précisément 5 - Deux monothéismes ? 2Ba44
de cette nature – en deçà et au-delà de Le Mythe de la civilisation arabe
l’événementiel immédiat – dont nous allons
Le modèle andalou
nous entretenir.
Que s’est-il donc passé au VIII° siècle ?
Ni exégète, ni exégète, ni érudit ; ni orien-
Les Arabes ont jamais envahi l’Espagne ?
taliste, ni islamologue ; ni même corani-
Le rôle de la Géographie et du climat
sant… je ne parlerai d’aucune chaire. Cher-
cheur de chercheurs, si j’ai cependant en- Conclusion
trepris cette synthèse, c’est d’abord, parce
ANNEXES
que cette question de l’Islam est tout à fait
I - L’énigme de la mosquée de Cordoue
prioritaire, et qu’il se trouve que nous ne
II - Y eut-il un art islamique en Espagne ?
sommes pas préparés à y faire face.
III - Qu’en est-il de la culture “arabe”

Classement : 2Ba44 version 2.0 • 04/ 2009

Réseau-Regain (reseau-regain.net) 1/2


V - Monothéisme ou théolithisme

Le monothéisme radical, ou ultra-mo- idolâtre, et il est paradoxalement


nothéisme – véritable théolithisme – est condamné au dualisme réducteur. Le mo-
à l’évidence le pire des théismes. nothéisme trinitaire est, au contraire, une
La titanesque confrontation des deux invitation à rechercher l’accord de ce qui
monothéismes relègue les autres conflits apparaîtrait contradictoire : unité dans la
à l’étage des querelles de chapelles ; elle diversité, idée insupportable à tout esprit
n’a certainement pas dit son dernier mot. rationaliste ou simplificateur. Ce mystère
Il y a, pourrait-on dire, plus de différence trinitaire est le fondement, le principe de
entre le monothéisme radical et le mo- toute dynamique de vie, qui, elle non
nothéisme trinitaire, qu’entre ce dernier plus, n’est pas monolithique, moins en-
et le polythéisme, qui n’est finalement core duelle, comme on voudrait tant
que l’expression de tentatives maladroites nous le faire croire, mais essentiellement
d’intégration de la diversité dans l’unité ! relationnelle, c’est-à-dire trielle (ou trine).
Faut-il s’étonner que, désespérant pour
Le monothéisme radical – issu d’un
la raison raisonneuse, ce paradigme soit
esprit d’idéologie (qui accorde le mono-
l’origine et l’objet final de tout conflit !
pole à la raison) – est d’essence totalitaire.
Condamnée au seul contre tous, la trialité
Le Dieu Mono, n’est pas Un, il ne consti-
n’est cependant pas une position de
tue pas une unité – unité de quoi ? – mais
conflit, c’est là son moindre paradoxe ;
un monolithisme. Puissance solitaire,
elle est au contraire celle de la concilia-
froide et figée, aveugle, lointaine et hau-
tion de la diversité et de l’unité.
taine… aucun de ces qualificatifs ne
convient, en aucune manière, ni à un Rien de commun, on le voit, entre le
quelconque degré à l’esprit trinitaire… monothéisme radical et La Trinité créa-
Sachons faire notre miel sur les plantes trice. Or, c’est bien cet ultramonothéisme
vénéneuses, et lisons la page (seulement qui est revendiqué haut et fort par la reli-
cette page !) de Houllebecq sur le mo- gion de l’Islam… modéré ou non !
nothéisme, dans son livre “Plateforme” …
(cf. 2Ba81). Michel Masson
Ici, un est un nombre et trois une fonc-
tion. Le monothéisme radical est encore

Classement : 2Ba44 version 2.0 • 04/ 2009

Réseau-Regain (reseau-regain.net) 2/2