Vous êtes sur la page 1sur 11

107479 - Folio : -- - Type : -- 08-11-05 12:07:38

L : 219.992 - H : 279.993 - Couleur : Black

L.-F. Céline

Ce Cahier a été dirigé par Dominique de Roux, Michel Beaujour et Michel Thélia
107479 - Folio : -- - Type : -- 08-11-05 12:07:38
L : 219.992 - H : 279.993 - Couleur : Black

La bibliographie de cet ouvrage, paru initialement en 1963,


a été supprimée étant donné les très nombreuses études
et bibliographies publiées depuis.

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.


© Éditions de L’Herne, 1963, 1965, 1972, 2007
22, rue Mazarine 75006 Paris
lherne@wanadoo.fr
www.editionsdelherne.com
107479 - Folio : -- - Type : -- 08-11-05 12:07:38
L : 219.992 - H : 279.993 - Couleur : Black

Sommaire

AVANT-PROPOS

I – INÉDITS ET TEXTES RETROUVÉS


15 Les carnets du cuirassé Destouches
17 Préface inédite de Semmelweis
18 Les assurances sociales et une politique de la santé publique
23 31, cité d’Antin
25 Hommage à Zola
28 Casse-Pipe (chapitre inédit)
30 La médecine chez Ford
36 Bezons à travers les âges
38 À l’agité du bocal
40 L’argot est né de la haine
41 Vive l’amnistie ! Monsieur
43 Chansons
45 Rabelais, il a raté son coup
47 Des pays où personne ne va jamais
53 Le Voyage au cinéma

II – CORRESPONDANCE
59 Avec Léon Daudet ; Eugène Dabit ; Érika Landry ; Élie Faure ; Évelyne Pollet ; Le
consul de France à Jersey ; Le médecin-colonel Camus ; Lucien Combelle ; Lucien
Descaves ; Pasteur Löchen ; Ernst Bendz ; Denise Thomassen ; Raoul Nordling ;
Georges Geoffroy ; Albert Paraz ; Perrot ; Galtier-Boissière ; Georges Altman

5
107479 - Folio : -- - Type : -- 08-11-05 12:07:38
L : 219.992 - H : 279.993 - Couleur : Black

III – TÉMOIGNAGES
163 Louis Montourcy
Monsieur Destouches
164 André-Louis Lejay
Pœlkapelle
165 Georges Geoffroy
Céline en Angleterre
167 Marcel Brochard
Céline à Rennes
171 Docteur Guy Morin
Destouches médecin
172 Jeanne C...
Le docteur écrit un roman
175 Philippe Hériat
Il cherche son style
176 Max Dorian
Céline rue Amélie
179 Guy Mazeline
Cher Bardamu mon concurrent
181 Maria C...
Mademoiselle Marie, ma secrétaire
183 R.H. de Villefosse
Prophéties et litanies de Céline
185 André Pulicani
Chez Gen Paul à Montmartre
188 Joseph Delteil
Céline l’oral

189 Lucien Rebatet


D’un Céline l’autre

200 Karl Epting


Il ne nous aimait pas

203 Simone Mittre


Céline et de Brinon

205 Robert Chamfleury


Céline ne nous a pas trahis

6
107479 - Folio : -- - Type : -- 08-11-05 12:07:38
L : 219.992 - H : 279.993 - Couleur : Black

210 Abel Bonnard


À Sigmaringen

212 Marcel Déat


Journal (extraits)

214 Ole Vinding


Vu par son ami danois

216 Pierre Monnier


Résidence surveillée

222 Marcel Jouhandeau


Une mutuelle émotion

223 Jean Pommery


Bestiaire de Céline

228 Docteur R.B.


Le médecin de Meudon

229 Arletty
Les femmes n’ont rien à dire sur Céline

IV – ESSAIS
233 Marcel Aymé
Sur une légende

237 Giano Accame


Céline prophète de la décadence

241 Michel Beaujour


La quête du délire

259 Pierre de Boisdeffre


Sur la postérité de Céline

266 Jean-Louis Bory


Du Braoum dans la littérature

269 André Brissaud


Voyage au bout de la tendresse

273 Erik Clemmesen


Le Voyage sans pneu

278 Michel Déon


Les Beaux Draps

7
107479 - Folio : -- - Type : -- 08-11-05 12:07:38
L : 219.992 - H : 279.993 - Couleur : Black

280 Michael Donley


L’identification cosmique

288 Jean Dubuffet


Céline Pilote

292 Robert Faurisson


La leçon de Bardamu

297 F.J. Grover


Céline et Drieu la Rochelle

300 Jean Guénot


Voyage au bout de la parole

310 Marc Hanrez


Le prince des hommes libres

313 Alain Hardy


Rigodon

320 Milton Hindus


Dire redire et se contredire

324 Roger Ikor


Au feu de l’enfer

327 André Lioret


Une doctrine biologique

329 César Magrini


Céline et Lautréamont

332 Arnold Mandel


D’un Céline juif

337 Paul Morand


Céline et Bernanos

338 Erika Ostrovsky


Céline et le thème du roi Krogold

342 Robert Poulet


Métamorphose de Bardamu

344 Rabi
Un ennemi de l’homme
349 Dominique Rolin
Ni avant, ni après, ni ailleurs

8
107479 - Folio : -- - Type : -- 08-11-05 12:07:38
L : 219.992 - H : 279.993 - Couleur : Black

351 Pierre-Henri Simon


L’aurore est au bout de la nuit
353 Robert Stromberg
La source qui ne rafraîchit pas
357 Henri Thomas
À propos d’Un château l’autre
359 Pol Vandromme
L’esprit des pamphlets

V – INTERFÉRENCES
365 Jack Kerouac ; Robert Le Vigan ; Henry Miller ; Jean Ray ; Claude Pélieu ;
Philippe Sollers ; Francis Ponge

VI – RÉCEPTIONS CRITIQUES
375 Paul Nizan
Céline n’est pas parmi nous
376 Léon Trotsky
Céline et Poincaré
378 René Schowb
Lettre ouverte à Céline
380 Élie Faure
D’un Voyage au bout de la nuit
384 Léo Spitzer
Une habitude de style, le rappel chez Céline
392 Anissimov
Préface à la traduction russe de Voyage au bout de la nuit
397 Robert Denoël
Apologie de Mort à crédit
405 Emmanuel Mounier
Bagatelles pour un massacre

407 André Gide


Le Juif, Céline et Maritain

409 Gottfried Benn


Une Idée de Céline

9
107479 - Folio : -- - Type : -- 08-11-05 12:07:38
L : 219.992 - H : 279.993 - Couleur : Black

410 George Santayana


Céline m’enthousiasme

411 Ezra Pound


Si c’est cela la Trahison

VII – AUTOUR DU PROCÈS

10
107479 - Folio : -- - Type : -- 08-11-05 12:07:38
L : 219.992 - H : 279.993 - Couleur : Black

Avant-Propos

L’œuvre de Louis-Ferdinand Céline, encore mal connue en dépit des apparences, prend l’une
des premières places dans la littérature du XXe siècle.
Avec Proust il est le second grand écrivain français à avoir répudié complètement l’emploi
d’un langage innocent 1. La littérature n’est que pour communiquer le scandale, l’échec. Quand le
procédé de communication est lui-même scandaleux, elle en est aggravée. C’est pourquoi une règle,
des lois, autres que la cohérence propre à chaque auteur l’empêchent de s’accomplir. Si Céline
écœure encore et si l’on jette ses livres, il faut estimer que l’essentiel s’est produit. La suite, la
reconnaissance, sera affaire de goûteurs ; la moindre part. Ce qu’on peut reprocher à Miller, par
exemple, c’est d’avoir été presque immédiatement reçu (sans doute grâce à l’assaut de Céline). Très
vite il fut un artiste, c’est-à-dire mis hors d’état d’agir. Céline, par contre, demeure un criminel
impardonné. Son œuvre est refusée comme outrepassant les droits de parole de la littérature. La
nouveauté d’un écrivain, sa force de fécondation, se mesurent précisément à la longueur de son
procès, et à sa violence. Ce serait donc une erreur fondamentale que de se permettre une objectivité
quelconque à l’égard des écrits céliniens. Céline est inadmissible et il est à souhaiter que cet état
de choses dure longtemps encore. Le Voyage au bout de la nuit tout autant que Nord se situent à
la fois en deçà et au-delà de toute pensée salvatrice collective.
Avant que l’œuvre soit consommable 2, c’est-à-dire indifférenciée, nous avons voulu esquisser
les premiers gestes d’une manducation critique, en fournissant des repères et des analyses. C’est
avec le souci de la plus totale liberté d’expression qu’ont été réunis les témoignages et les études
de personnalités, d’écrivains et de critiques très différents, voire opposés. En évoquant leurs sou-
venirs, les amis de Céline ont essayé pour la première fois de faire revivre le personnage complexe,
aux multiples apparences qui, dernière ironie, avait jusqu’à présent abusé ses meilleurs biographes.
Groupés ici selon un ordre chronologique, ces souvenirs révèlent des aspects inconnus de
l’écrivain, rectifient maints détails, et apportent de précieux éclaircissements qui complètent les
biographies de Marc Hanrez et de Jean-André Ducourneau. Nous avons établi un essai de biblio-
graphie propre à faciliter, croyons-nous, les travaux des futurs chercheurs : il ne dissimule rien de
ce qu’a écrit Céline et se complète d’extraits des principaux jugements portés sur ses ouvrages.
Le choix que nous offrons à nos lecteurs est important. Néanmoins, les résistances ou l’empres-
sement rencontrés dans tous les milieux montrent la sensibilisation d’esprits que la mort de Céline
n’apaise point. Son œuvre ne change pas les idées, elle les bouleverse. Refus et acceptations n’ont
donc pas été sans surprises ni difficultés. « La Communion se passe en silence », écrivait André
Breton. Si le Docteur Destouches provoque toujours un tel tapage c’est qu’il reste solitaire, dans
sa vérité.

NOTES

1. « ... aux temps bourgeois (c’est-à-dire classiques et romantiques), la forme ne pouvait être déchirée puisque la conscience ne
l’était pas. Au contraire, dès l’instant où l’écrivain a cessé d’être un témoin de l’universel pour devenir une conscience malheureuse
(vers 1850), son premier geste a été de choisir l’engagement de sa forme, soit en assumant, soit en refusant l’écriture de son
passé ». Roland Barthes (Le Degré zéro de l’écriture).
2. ... et pour qu’elle le soit.

11