Vous êtes sur la page 1sur 13

Ministère de l’enseignement supérieur et de

la recherche scientifique
Ecole supérieure de management
Tlemcen

La maitrise des dépense de santé


Préparé et présenté par:
OUYABA Hammou
SAHRAOUI Mohamed
DJEBBAR Abdelilah
OUALI Oussama
Encadré par : Dr BERRACHD AMINA 
Année universitaire 2019-2020
Plan de travail

• Introduction
• Les dépenses publiques de la santé quelque Définition
• Les dépense de sante en Algérie
• La maitrise comptable des dépenses de santé
• La Maitrise Médicalisée Des Dépenses De Sante
• La Maitrise Par Le Marche Des Dépenses De Sante
• conclusion
Introduction

Dans la plupart des pays, les dépenses de santé continuent de


croître plus rapidement que le Produit Intérieur Brut (PIB).
Plusieurs instruments de régulation ont été introduits pour limiter
la croissance de ces dépenses. Ces modes de régulation peuvent se
présenter sous trois formes: maîtrise comptable, maîtrise
médicalisée et maîtrise par le marché.
Les dépenses publiques de la santé quelque Définition

• La Consommation de soins et biens médicaux (CSBM)


La dépense de soins pour les particuliers / soins hospitaliers / soins de ville /
transports sanitaires
• Consommation médicale totale
CSBM + la consommation de services de médecine préventive, qui ne se
rapportent qu'à des interventions individualisées.
• La dépense courante de santé (DCS)
• Les soins de longue durée
• Les dépenses de prévention
• Le coût de gestion du système de santé
• La Dépense totale de santé (DTS)
Les dépense de sante en Algérie
La maitrise comptable des dépenses de santé

La planification et la maîtrise de l’offre


C’est un outil de régulation des dépenses de santé qui
part d’un principe que l’offre des soins crée ou suscite
sa propre demande, il s’appuie sur l’hypothèse de
l’existence d’une demande induite par l’offre .
La carte sanitaire :La carte sanitaire est considérée
comme étant un outil de planification quantitative
Le numerus clausus : un nombre limité de personnes à
qui on donne un droit d’accès à l’exercice d’une
profession
La maîtrise de la demande
Le ticket modérateur :Il s’agit du principal mode de responsabilisation des
usagers et de lutte contre les abus de surconsommations des soins de santé
des assurés. Il a pour but de corriger les comportements des patients dans le
sens d’un meilleur usage des soins
Le déremboursement :C’est une méthode qui consiste à freiner l’hémorragie
des caisses de la Sécurité sociale, causée par la prise en charge, souvent
coûteuse des médicaments
Le tarif de référence : Le tarif de référence est un système de
responsabilisation des consommateurs de médicaments, un moyen de
promouvoir le médicament générique et un outil de maîtrise des dépenses de
santé
Les outils de budgétisation
Cette méthode consiste à consacrer des enveloppes
budgétaires réparties à l’échelle nationale, qui
doivent être, par la suite, ventilées à l’échelle
régionale, en fonction des priorités établies par
l’administration centrale.
C’est un moyen de maîtrise des dépenses de santé
qui s’appuie sur des instruments de régulation,
utilisés à l’échelle macro-économique, par l’Etat, en
impliquant plusieurs ministères et même des
parlementaires
Les prix administrés
Le contrôle des prix des médicaments C’est l’une des méthodes, les
plus difficiles à mettre en place, elle consiste en un contrôle en amant
et en aval des prix des médicaments, et ce, par une régulation
administrative. Ainsi, dans la plupart des pays, les prix des
médicaments sont fixés après la procédure d’Autorisation de Mise sur le
Marché (AMM).
La tarification et le contrôle des honoraires : La tarification est un mode
de contrôle des honoraires des professionnels de la santé qui suppose
une définition préalable des actes médicaux ainsi que la mesure de leur
valeur, c’est l’objet de la Nomenclature Générale des Actes
Professionnels (NGAP) qui sert de référence dans les pratiques de
remboursement des soins et des actes médicaux
LA MAITRISE MEDICALISEE DES DEPENSES DE SANTE

Les référentiels : Les Références Médicales Opposables RMO :


Ils sont constitués d’un listing de bonnes pratiques qui permettent de réduire en
amont la portée des pratiques médicales inutiles, dangereuses
Les instruments de suivi médicalisé du patient
Il s’agit des outils qui facilitent le suivi et le contrôle de l’état de santé des
patients, des prescriptions médicamenteuses et de l’accès aux spécialistes. Ce
dispositif est composé essentiellement du carnet de santé et du médecin
référent
LA MAITRISE PAR LE MARCHE DES DEPENSES DE SANTE

Sous l’impulsion de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le recours


aux instruments de régulation libérale a commencé à s’élargir depuis les années
1980 pour englober un nombre important de pays. Dans tous les secteurs dont
celui de la santé, la gestion planifiée cède la place à la régulation par les
mécanismes de marché. Même si la santé n’obéit pas aux règles néoclassiques,
et en dépit de l’échec du marché (Akerlof, 1970) causé par la sélection adverse,
l’aléa moral, l’asymétrie d’information et l’incertitude, certaines expériences ont
montré que la concurrence entre les offreurs de soins et les assureurs permet
d’aboutir à une situation où les coûts des prestations sont réduits et la qualité
des soins améliorée
Conclusion

Malgré la relation conflictuelle qui peut opposer la régulation


médicalisée à la régulation comptable ou à la régulation par le
marché, ces trois modes sont, à notre avis, nécessaires et
indissociables, aucun ne suffit de lui-même. La mise en œuvre de
façon complémentaire et synergique de ces trois dispositifs peut
être envisagée et même doit l’être, dans la mesure où pris
isolément ou séparément, chacun de ces mécanismes ne
permettent d’aboutir qu’à une partie des objectifs de la maîtrise
des dépenses de santé
Merci pour votre attention