Vous êtes sur la page 1sur 42

Calcul des courants de court-

circuit en BT
RCP11 : distribution électrique à partir de la norme NF C 15 105
Courants de court circuit
Courants de court circuit

Cahier technique n°
158
Calcul des courants de
court-circuit

Toute installation électrique doit être protégée contre les courts-circuits et ceci, sauf
exception, chaque fois qu’il y a une discontinuité électrique, ce qui correspond le plus
généralement à un changement de section des conducteurs.

L’intensité du courant de court-circuit est à calculer aux différents étages de


l’installation ; ceci pour pouvoir déterminer les caractéristiques
du matériel qui doit supporter ou couper ce courant de défaut.
Courants de court circuit

Selon la définition de la CEI, le pouvoir de fermeture est


une valeur du courant présumé établi qu'un disjoncteur est
capable d'établir sous une tension donnée et dans des
conditions prescrites d'emploi et de comportement. Il
correspond à la valeur maximale du courant sous lequel le
disjoncteur peut être manipulé en charge sans
dégradation.
Courants de court circuit

La contrainte thermique du câble protégé est proportionnelle à l’énergie dégagée par effet joule: i².t

caractéristiques I².t d’un conducteur en fonction


de la température ambiante (1 et 2 représentent la
valeur efficace du courant dans le conducteur à des
températures différentes q1 et q2, avec q1 > q2 ; Iz étant
la limite du courant admissible en régime permanent).

S est la section du conducteur de protection


qu'on cherche à dimensionner vis à vis
des contraintes thermiques

k : constante à 20°C dépendant de la nature


du matériau
Courants de court circuit

IB : courant d’emploi dans la canalisation


Ir : calibre du disjoncteur protégeant la canalisation
IZ : courant maximal admissible dans la canalisation IB < IN < IZ

Pdc: pouvoir de coupure


Courants de court circuit

protection d’un circuit par fusible aM


Courants de court circuit

Le contexte est celui de la BT


Courants de court circuit

L'installation comprend un réseau à haute tension "HTA", un transformateur "TR", un disjoncteur


général
"QP", une canalisation "C", un disjoncteur départ moteur "Q1". Il s'agit de déterminer le pouvoir
de coupure
de chacun des disjoncteurs "QP" et "Q1"  et éventuellement la section des conducteurs mis en
œuvre.
Courants de court circuit

Au point C, le court circuit IccC


Au point B, le court circuit IccB est défini par l’impédance de
est défini par l’impédance de sortie de TR est par l’impédance
sortie de TR est par l’impédance de l’installation en amont de Q1
de l’installation en aval vue de la en particulier celle du câble C
sortie de TR.

Jeu de barres
câble

Donc IccB > IccC


Courants de court circuit Modèle de la ligne par phase
Courants de court circuit Court circuit entre 3 phases en aval du transformateur:

  𝑉
𝐼 𝑐𝑐 3= 2 2
√∑ 𝑅𝑝h + ∑ 𝑋 𝑝h

Rph et Xph dépendent de l’endroit où se produit le court-circuit

Le courant Icc3 définit :


• Le pouvoir de coupure minimum du dispositif de protection On se garde souvent une marge de 5 à 10 %
• La contrainte thermique maximum pour les conducteurs supplémentaire !

• Icc3 définit donc le choix du matériel de protection


Courants de court circuit

  Court circuit entre phases en C:


  Court circuit entre phases en B:
Courants de court circuit Court circuit entre phase et neutre en aval du transformateur:

  𝑉
𝐼 𝑐𝑐 1 =
√¿¿¿

Avec les mêmes conditions que précédemment


Courants de court circuit Récapitulatif
Courants de court circuit Récapitulatif suite
Courants de court circuit Détermination des paramètres

Ra et Xa du réseau amont

erreur induite dans le calcul du courant de court-circuit lorsque l’impédance Za du réseau amont est négligée.
Courants de court circuit Détermination des paramètres

Ra et Xa du réseau amont

Tableau donné:

Scc: puissance apparente


de court circuit (indiquée
par le distributeur

Valeurs usuelles:
Courants de court circuit

Rt et Xt du transformateur

Calcul à partir d’essais: Voir cours Ener2

Essais avec secondaire en court-circuit

Attention : cette mesure s’effectue sous tension primaire réduite, manipuler précautionneusement.

On règle U1cc (tension d’alimentation au primaire) de façon à avoir I2cc


Inominal au secondaire en cour cicruit
On mesure P1cc : puissance vue du primaire lorsque le secondaire est en court circuit

D’où le modèle du secondaire par phase en court circuit:


Courants de court circuit

Formules: 
On pose souvent Xs = Ls . w Et Zs = Rs + j. Xs
  𝑃1 𝐶𝐶
P1cc=3.Rs.I2cc² 𝑅 𝑠=
3. 𝐼 22 𝐶𝐶
D’où le modèle du secondaire par phase en régime nominal:
Zs = m.V1cc/I2cc

car E2cc= m.V1cc

  2 2
𝑋 𝑠 =√ 𝑍 −𝑅 𝑠 𝑠
Courants de court circuit Détermination des paramètres

Rt et Xt du transformateur

Données constructeur:
Courants de court circuit Détermination des paramètres

Rt et Xt du transformateur

Données usuelles: U = tension composée à vide du transformateur,


Sn = puissance apparente du transformateur.
(U. ucc )/100 = tension qu’il faut appliquer au
primaire du transformateur pour que le secondaire
soit parcouru par l’intensité nominale In, les
bornes secondaires BT étant court-circuitées.

En général RT << XT , de l’ordre de 0,2 XT , et l’impédance interne des transformateurs peut être assimilée à
la réactance XT .
Cependant pour les petites puissances le calcul de ZT est nécessaire car le rapport RT / XT est plus élevé.
(cours Ener2)
Courants de court circuit Détermination des paramètres

Rc et Xc du câble

L’impédance
  des liaisons Zc dépend de leur résistance et réactance linéiques, et de leur longueur.
La résistance linéique RL des lignes aériennes, des câbles et des jeux de barres se calcule avec l’équation :

avec
S = section du conducteur ;
r= sa résistivité, mais dont la valeur à adopter n’est pas la même selon le courant de court-circuit calculé,
maximum ou minimum.

R est en général donnée par unité de longueur (L = 1 m )

Dans la réalité, en BT et pour les conducteurs de section inférieure à 150 mm2, seule
la résistance est prise en compte (RL < 0,15 mW / m avec S > 150 mm2).

Rem: en général on néglige la résistance des jeux de barres (sauf section faible…) Tableau ci après
Courants de court circuit Détermination des paramètres

Rc et Xc du câble
Courants de court circuit Détermination des paramètres

Rc et Xc du câble

la réactance linéique des lignes aériennes, des câbles et des jeux de barres se calcule par :

exprimée en mW / km pour un système de câbles monophasé ou triphasé en triangle, avec en mm :


r = rayon des âmes conductrices ;
d = distance moyenne entre les conducteurs.

les valeurs moyennes suivantes sont à retenir :


X = 0,3 W / km (lignes BT ou HTA),
X = 0,4 W / km (lignes HTA ou HTB).
Pour les câbles, selon leur mode de pose, le tableau ci-
dessous récapitule différentes valeurs de réactance en BT
(valeurs pratiques extraites des normes françaises, aussi
utilisées dans d’autres pays européens)
Courants de court circuit Détermination des paramètres

Rc et Xc du câble

Rd et Xd d’un disjoncteur Rd ~ 0
Xd = 0.15 mΩ
Courants de court circuit exemple

en B et en C

4%
Courants de court circuit exemple

Pour l’amont du transfo: Za = Ra + j. Xa = 0,05 + j. 0,35 en mW

Pour le transfo: Zt = Rt + j. Xt = 5,03 + j. 16,04 en mW

  IccB= Soit 15180 A avec une marge de 10%


Donc une valeur normalisée de 16 kA (norme CEI)

Résistance du câble: Rc = 0,01851x3/150 = 0,37 mW

Réactance du câble: Xc = 0,08x3 = 0,24 mW

  IccC=
Courants de court circuit Méthode de composition

Connaissant le courant Icc amont, un tableau donne le courant Icc en aval d’un conducteur dont on connait les dimensions

Exemple:

On calcule Icc au point B du schéma à partir de l’ Icc du point A


(28 kA) en utilisant la méthode de composition.
Courants de court circuit Méthode de composition
•Sélectionner la section des conducteurs dans la colonne
des conducteurs (cuivre ou aluminium selon le
besoin).Dans cet exemple les conducteurs sont en cuivre
(tableau du haut) et ont une section de 47,5 mm².
•Dans cet exemple, la longueur des câbles est de 20 m.
•Descendre (conducteur en cuivre) dans la colonne
sélectionnée par la longueur jusqu’à la ligne du tableau
central correspondant à la valeur par excès du courant de
court-circuit du point amont. La valeur du courant de
court-circuit en aval est à l’intersection de cette ligne et
cette colonne.
•Dans cet exemple, l’intensité du courant de court-circuit
en amont retenue est 30 kA (≥ 28 kA) d’où la valeur par
excès du courant de court-circuit en B : 14,7 kA).
En conséquence :
•pour le départ 55 A, un disjoncteur modulaire sur rail DIN
de calibre In = 63 A et de pouvoir de coupure Icn = 25 kA
peut être choisi,
•pour le départ 160 A, un disjoncteur Compact NSX160 B
de courant assigné Ir = 160 A et de pouvoir de coupure
Icu = 25 kA peut être choisi.
Courants de court circuit Méthode de composition

La méthode de composition est basée sur l’approximation:

avec U0 : tension nominale phase - neutre

Cette méthode donne un résultat approché car elle effectue la somme algébrique des impédances et
non leur somme vectorielle. Cette approximation est valable si les arguments des impédances des
différents tronçons sont assez proches les uns des autres.
Courants de court circuit Etablissement du courant de court circuit

Un réseau simplifié se réduit à une source de tension alternative constante, un interrupteur et une impédance Zcc
représentant toutes les impédances situées en amont de l’interrupteur, et une impédance de charge Zs

L’interrupteur étant fermé, hors défaut


l’intensité Is du courant de service circule
dans le réseau.

Un défaut d’impédance négligeable


apparaissant entre les points A et B donne
naissance à une intensité de court-circuit très
élevée Icc, limitée uniquement par
l’impédance Zcc.

L’intensité Icc s’établit suivant un régime


transitoire en fonction des réactances X et des
résistances R composant l’impédance Zcc
Courants de court circuit Etablissement du courant de court circuit

Défaut éloigné de l’alternateur (cas le plus fréquent):

  On pose e = e(t) = E. Dépend de l’instant de l’origine du défaut!

e
Instant du défaut
600

400

200

a/w
-200

-400

-600

0 0.01 0.02 0.03 0.04


Time (s)
Courants de court circuit Etablissement du courant de court circuit

−𝑡
  𝜏
𝑖 𝑐𝑐 ( 𝑡 ) = 𝐾 . 𝑒 + 𝐴 . sin ( 𝜔 . 𝑡 + 𝛼 − 𝜑 )
Avec j retard de icc sur e

j = arctan(X/R)
Solution générale Solution particulière
(régime transitoire) (régime permanent)
  A=

Is est négligeable devant Icc, on considère donc: icc(0)=0

  0=K+

−𝑡
  𝜏
𝑖 𝑐𝑐 (𝑡 ) =− 𝐼 . √ 2 . sin ( 𝛼 − 𝜑 ) . 𝑒 + 𝐼 . √ 2. sin ( 𝜔 .𝑡 +𝛼 − 𝜑 )

régime transitoire: iCT régime permanent sinusoïdal iCA


Courants de court circuit Etablissement du courant de court circuit

iCT

iCT
Courants de court circuit Etablissement du courant de court circuit

Cas extrême: a =p/2 , dit régime symétrique

Le courant de défaut, dès son début, a


la même allure qu’en régime établi
avec une valeur crête E / Z

e
Courants de court circuit Etablissement du courant de court circuit

Cas extrême: a = 0, dit régime asymétrique

Ainsi sa première valeur crête ip est fonction


de jet donc du rapport R / X  cos j du circuit

Il est donc nécessaire de calculer ip pour


déterminer le pouvoir de fermeture des
disjoncteurs à installer, mais aussi pour définir
les contraintes électrodynamiques que devra
supporter l’ensemble de l’installation.
Courants de court circuit Etablissement du courant de court circuit

Valeur de ip   Ip = k .

doc CEI 60909


Courants de court circuit

Cas des défauts proches d’un alternateur et/ou d’un moteur

Lorsque le défaut se produit à proximité immédiate de l’alternateur alimentant le circuit


concerné, la variation de l’impédance alors prépondérante de l’alternateur provoque un
amortissement du courant de court-circuit.

En effet, dans ce cas, le régime transitoire d’établissement du courant se trouve modifié


par la variation de la f.e.m. (force électromotrice) résultant du court-circuit.
Pour simplifier, on considère la f.e.m. constante, mais la réactance interne de la machine
comme variable

Cette réactance évolue suivant les 3 stades :


subtransitoire intervenant pendant les 10 à 20 premières millisecondes du défaut ;
transitoire pouvant se prolonger jusqu’à 500 millisecondes ;
puis… permanent ou réactance synchrone. Notons que dans l’ordre indiqué, cette
réactance prend à chaque stade une valeur plus élevée
Courants de court circuit

D’où l’allure du courant de court circuit:


Courants de court circuit

Cas des défauts proches d’un alternateur et/ou d’un moteur

Z est considérée purement réactive


Courants de court circuit

Cas des défauts proches d’un alternateur et/ou d’un moteur

Ce qui se traduit pour le calcul de Icc par la prise en compte de ces trois impédances x de l’alternateur exprimées en %