Vous êtes sur la page 1sur 7

page 1/7

CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE - 1
-3- Sommaire général

SOMMAIRE

- Système de projection - Mise en place de l’épure .............................2


- Mise en perspective
Constructions de base : point et droite ...............................................3
- Constructions de base :
image d’une droite - image d’un point quelconque .............................4
- Constructions de base :
image d’un point quelconque (suite) - points de distance ..................5
- Construction de l’image d’un carré ....................................................6
- Points de distance réduits - Construction ...........................................7

contact : jc.remond@wanadoo.fr

J.C. RÉMOND - COURS DE PERSPECTIVE - EAML


CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE - 1 page 2/7

Rappel : SYSTEME DE PROJECTION > fiche 05


noter les différents
éléments du système de
T projection :
LH
œil = Œ

.
P

tableau (T)
plan horizontal de référence (H)
ligne de terre LT

. hauteur ligne d'horizon LH

.
A'
.
B
de l’œil distance principale = ŒP

A
H
LT .
B'
IMAGE D’UN POINT
Point objet dans le plan horizontal
- le point objet A est en arrière du
tableau : son image A' est au dessus de
la ligne de terre.
- le point objet B est en avant du
tableau : son image B' est au dessous
de la ligne de terre.

- MISE EN PLACE DE L'EPURE


Le choix des positions relatives de l'observateur et du tableau par rapport à l’objet (édifice) à représenter sera
examiné ultérieurement.
On considère le tableau, la distance principale et la hauteur de l’œil au dessus du sol donnés
Rappel : la distance principale est la distance de l’Œ au tableau.
Le tableau est représenté vu de face avec la ligne de terre LT.
La vue de profil permet de positionner l'observateur O, la hauteur de l’œil et le point P, la distance de
l'observateur au tableau formant la distance principale ŒP = O(LT).
Le point P et la ligne d'horizon LH sont reportés directement sur le tableau vu de face. Le point P est tel que la
distance P(LT) = la hauteur de l’œil au dessus du sol.
Le point O est reporté sur le tableau par rabattement du plan horizontal autour de la ligne de terre LT.
La position de l’œil sur la verticale principale est telle que OŒ = la hauteur de l’œil au dessus du sol.
Sur le tableau vu de face la longueur ŒP est égale à la distance principale.

distance principale = ŒP
(T) T

. P
.
Œ
LH .
P

(H)
.
charnière LT
O
LT
hauteur de l’œil
au dessus du sol

distance
principale
= ŒP
.
Œ
hauteur de l’œil

.
O
au dessus du sol

PASSER DE LA VUE DE PROFIL à LA VUE DE FACE ==> L'EPURE

J.C. RÉMOND - COURS DE PERSPECTIVE - EAML


CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE (suite) page 3/7

- L’OBJET - MISE EN PERSPECTIVE > fiche 05


L'objet ou édifice à représenter en perspective sera défini par le géométral (plan / coupe / élévation).

La construction se fera en deux temps :


1 - la mise en perspective du plan (plan horizontal de référence en géométral)
2 - la mise en perspective des hauteurs (voir coupe / élévation)
(la mise en perspective des hauteurs sera vue ultérieurement)

MISE EN PERSPECTIVE DU PLAN


Il doit figurer sur l'épure en vraie grandeur (échelle donnée).
Le plan [représenté sur le plan horizontal (H)] doit être rabattu sur le tableau par rotation autour de la ligne de terre
LT (charnière).
Principe : Un point A dans le plan horizontal de sol est rabattu sur le tableau et reporté dans la vue de face.
(il faudrait déterminer l’autre coordonnée de A: ici l’abscisse est donnée)
L'intersection avec le tableau du rayon visuel passant par A est le point image A'.
Noter que les 3 points Œ, A' et A sont alignés (voir image d'un point). ŒA’A est un rayon visuel.

(T)
. A
T

. P
.
Œ
LH . P
distance de A
A'. . . A'
au tableau
(H) A . a . LT
. O LT
a=a’

Le point a projection de A sur


la ligne de terre est invariant
distance de A au
tableau =
distance de A à la
dans la rotation.
Sur l’épure a=a’ point double.
. Œ

ligne de terre LT distance donnée


(abscisse de A)

- CONSTRUCTIONS DE BASE > fiche 06

POINT et DROITE l Œ
sue
y on vi
- 1 point est formé par l'intersection de 2 droites. ra
Si aucune des deux droites n'existent dans la figure, on
utilisera des droites particulières :
- perpendiculaire au tableau. 45° points doubles
- horizontale faisant 45° avec le tableau.
- rayon visuel
nota : la construction du rayon visuel, la plus
simple, n'est pas toujours possible, car l’œil
n'est pas toujours inscrit ou donné dans l'épure.

- 1 droite est déterminée par 2 points*.


Si aucun des deux points n'existent dans la figure, on utilisera des points particuliers :
- point de fuite
- point double
- sinon construire 1 ou 2 points quelconques
* En géométrie euclidienne une droite est définie aussi par 1 point et une parallèle à une droite.
En perspective les droites parallèles non frontales étant concourantes (point de fuite), la construction revient à l'utilisation de 2 points.

J.C. RÉMOND
J.C. RÉMOND -- COURS
COURS DE
DE PERSPECTIVE
PERSPECTIVE -- EAML
EAML
CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE (suite) page 4/7

CONSTRUCTION DE L'IMAGE D'UNE DROITE (contenue dans un plan horizontal) > fiche 06
Nota : le contour du tableau n’est pas représenté.
Sont donnés : Œ, LT, LH

(D) Soit la droite (D) en géométral.


Il faut déterminer 2 points pour en construire
P F l'image :
- L'intersection de la droite (D) avec la ligne de
(D’) terre est un point double.
- Le deuxième point est le point de fuite de
la droite (D).
M=M’ Construction :
point double On mène par Œ un rayon visuel parallèle à la
// à D droite (D).
L'intersection du rayon visuel avec la ligne
d'horizon LH est le point de fuite F.

Le point double M=M’ et le point de fuite F


déterminent l'image (D') de (D).
Œ

Dans le cas où le point de fuite ou le point double est inaccessible (hors du cadre de l'épure), on utilisera la méthode
de construction d'un point quelconque.

CONSTRUCTION DE L’IMAGE D'UN POINT QUELCONQUE > fiche 06

Ce point sera déterminé par l'intersection de deux droites particulières.


Choix de : - une perpendiculaire au tableau.
- une horizontale orientée à 45° par rapport au tableau.
D2

Sont donnés :
Œ, (T), (H), LT, LH, P
P 45°
45° Œ

A’
D1
LH A j=j’
45°
points doubles
i=i’

H
LT

Soit un point objet A dans le plan horizontal de sol et en arrière du tableau.

- Du point A, on mène une perpendiculaire au tableau :


- Intersection en J avec LT. J est un point double.
- L'image de cette perpendiculaire fuit en P.

J.C. RÉMOND - COURS DE PERSPECTIVE - EAML


CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE (suite) page 5/7

CONSTRUCTION DE L’IMAGE D'UN POINT QUELCONQUE(suite) > fiche 07

- Du point A, on mène une droite horizontale faisant un angle de 45° avec le tableau :
- intersection en I avec LT. I est un point double
- l'image de cette droite à 45° fuit en D2 (D1 et D2 points de distance*).

> l'image de la perpendiculaire est définie par les 2 points J et P.


> l'image de la droite à 45° est définie par les 2 points I et D2.
* C'est un autre point de fuite particulier. Voir définition et construction ci-dessous.

- L'intersection de ID2 et JP donne l'image A' du point A.

- Lorsque l’œil est dans l'épure, on constate que Œ, A et A' sont évidemment alignés : ŒA’A est un rayon visuel.
> La distance principale étant mesurée à partir du point P, l’utilisation des rayons visuels fournit un tracé
immédiat.
La construction d’un point sera donc de préférence l’intersection d’un rayon visuel et d’une
perpendiculaire au tableau.

distance principale distance principale

D1 P D2
LH
A

distance principale
45° A’
LT
I=I’ J=J’
points
doubles

45°

*
Œ

LES POINTS DE DISTANCE > fiche 07

- Définition : ce sont les points de fuite des droites horizontales faisant un angle de 45° avec le tableau.

- Construction :
On mène par l’œil deux droites faisant 45° avec le tableau. Les triangles D1PŒ et D2PŒ sont égaux et isocèles.
D1P = D2P' = ŒP.
Pour obtenir les points de distance il suffit de porter de part et d'autre du point P une longueur égale à la distance
principale.

Application : Construction d’un carré (page suivante).

J.C. RÉMOND
J.C. RÉMOND -- COURS
COURS DE
DE PERSPECTIVE
PERSPECTIVE -- EAML
EAML
CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE (suite) page 6/7

CONSTRUCTION DE L'IMAGE D'UN CARRE > fiche 07


Il s'agit d'une application directe du cours sur les constructions de base.
Rappel : Toute construction implique la mise en place préalable de l'épure avec,
- L'indication des différents éléments du système de projection (tableau, Œ, LH, LT, É)
Dans le cours, ces éléments sont choisis à la fois en fonction de leur pertinence en rapport avec le contenu du cours et
en fonction de la lisibilité des épures et de leur format (d’où une distance principale très courte).
- La représentation du géométral

LE GEOMETRAL > l’échelle est à définir.


Le carré ABCE est figuré en géométral incliné de 30°/60° par rapport à la ligne de terre LT.
Direction
Le point A est choisi sur la ligne de terre; c'est un point double. du regard
Remarque
Il existe généralement plusieurs méthodes pour construire une figure géométrique. Il faut
choisir le procédé le plus rapide et le plus commode. Exemple pour construire un carré :
reporter une distance, le coté du carré, sur un fuyante (voir cours).

CONSTRUCTION 30° LT
Tableau
On sait construire des points et des droites.
On n'utilisera pas les rayons visuels, très commodes à condition quel’œil soit directement sur l'épure,
de manière à approfondir les autres constructions.
Le carré touche le tableau au point A, donc A est sur la ligne de terre.
ΠObservateur
Le point A, point double, est sa propre image : A=A'
Le point B' est construit à l'aide d'une perpendiculaire au tableau et d'une oblique à 45°.
L'image de la perpendiculaire fuit au point P.
L'image de l'oblique à 45° fuit au point de distance D2 (à construire).
L'intersection des 2 droites est le point B'.
Le point E' est obtenu (par exemple) par l'intersection d'une perpendiculaire au tableau et d'une fuyante.
On prolonge CE, d'où un point double sur LT et on mène la fuyante image de CE (construction du point de
fuite F1 - voir image d’une droite).
L'image de la perpendiculaire fuit au point P.
L'intersection des 2 droites est le point E'.
Le point C' est l'intersection de la fuyante image de CE et d'une perpendiculaire au tableau.
> Les images des points peuvent être vérifiées avec les rayons visuels. Sur l’épure est tracé le rayon ŒB’B.

F1 P D2
LH

C
distance principale

B
F2 hors épure
C’
E
B’
E’
45° 30°
LT
A=A’

30° 45°

Œ
J.C. RÉMOND
J.C. RÉMOND -- COURS
COURS DE
DE PERSPECTIVE
PERSPECTIVE -- EAML
EAML
CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE (suite) page 7/7

Sommaire général
POINTS DE DISTANCE REDUITS > fiche 08
Lorsque les points de distance D1 et D2 se trouvent hors des limites de l'épure (hors du tableau), on réduit de moitié
ou du tiers l'éloignement de l’œil au tableau (distance principale) et pour réaliser une construction homothétique on
réduit de même l'éloignement de l'objet au tableau.
T LH
Le principe de réduction est basé sur de D2
simples propriétés géométriques :
système proportionnel formant une D2/3
homothétie de centre A'. P

D1 Œ/3
Œ

A'

A LT
A/3
45° a
i/3
i

La distance principale D2 P réduite au tiers devient D2/3 P.


La distance au tableau Aa réduite au tiers devient A/3 a. On mène par A/3 la droite à 45° qui coupe le tableau en un
point double i/3.
L'image de A est le point A' intersection de aP et i/3 D2/3.
On vérifie sur l'axonométrie qu'au rayon visuel ŒA'A correspond le rayon visuel réduit Œ/3 A'A.

DISTANCE PRINCIPALE en vraie grandeur


EPURE
P D2/3 D2
LH
La distance principale
est donnée (soit 10,5 cm).
A

DISTANCE de A
au tableau en
A' vraie grandeur
A/3

LT
i i/3 a
V
J.C. RÉMOND
J.C. RÉMOND -- COURS
COURS DE
DE PERSPECTIVE
PERSPECTIVE -- EAML
EAML