#3 4

Les Essentiels du médicament Les comprendre le médicament et ceux qui le font Essentiels du Mieux comprendre le médicament Mieux qui le font
Maladies et MédicaMents

SUR-TITRE RARES MALADIES
Les maladies rares ont longtemps été Chapeau négligées par la recherche médicale. La création de l’AFM(1) et du Téléthon, les deux plans maladies rares, ainsi que la mise en place de mesures spécifiques pour favoriser la mise sur le marché de médicaments orphelins ont permis à la France de figurer comme un leader européen en matière de recherche sur TITRE 1 les maladies rares.
Texte blod Texte UN

Titre Pourquoi les industriels
investissent ce champ de recherche
De nombreuses maladies rares sont graves, chroniques, évolutives et peuvent engager le pronostic vital. Elles peuvent empêcher les malades de bouger (myopathie de Duchenne, de Becker, maladie de Charcot, leucodystrophie...), de voir (rétinite pigmentaire notamment), de comprendre (syndrome de l’X fragile), de respirer (mucoviscidose), de résister aux infections (déficits immunitaires)... La difficulté de procéder à des essais cliniques sur un nombre aussi restreint de malades ainsi qu’un potentiel de développement commercial limité pour les industriels ne favorisent pas un engagement majeur dans le champ des maladies rares. Une réglementation européenne incitative (exclusivité commerciale de 10 ans, possibilité d’aides nationales) édictée en 1999 a permis de multiplier les protocoles de recherche et de développement dans ce domaine et la mise sur le marché européen de 64(5) médicaments, désignés comme orphelins.

CHAMP DE RECHERCHE HÉTÉROGÈNE(2)

Une maladie est dite « rare » quand elle n’atteint pas plus d’une personne sur 2 000. Il existe dans le monde plus de 7 000 pathologies rares, qui affectent entre 6 et 8% de la population au cours de sa vie(3). Elles concernent plus de 3 millions de Français, soit 1 personne sur 20, et environ 30 millions d’Européens. Dans la majorité des cas, elles débutent dans l’enfance La croissance du nombre de personnes atteintesà l'âge adulte. mais certaines apparaissent également de démence (en millions). maladies rares sont d’origine généEnviron 80 % des Source : World Alzheimer report tique et pour la majorité d’entre elles, liées à la mutation d’un seul gène.

UN LABORATOIRE D'INNOVATION POUR LES MALADIES FRÉQUENTES
L’intérêt du modèle « maladie rare » réside dans la porte d’entrée qu’il offre sur un dysfonctionnement génétique et sur un mécanisme moléculaire défaillant, causes directes de la maladie. L’identification des gènes impliqués dans les maladies rares permet en effet d’expliquer leur fonctionnement : l’étude d’un cancer rare, le rétinoblastome, a mis en évidence le rôle du gène Rb1, clé dans la division cellulaire et a donc ouvert la voie à l’étude des mécanismes fondamentaux de la division et de la survie cellulaire. L’étude de la progéria, maladie extrêmement rare touchant 25 personnes en Europe, a permis d’identifier un des processus de vieillissement : la mutation du gène LMNA du chromosome 1. Ce dysfonctionnement génétique

ON DÉNOMBRE EN FRANCE :
3 15 000 malades atteints de drépanocytose ; 3 8 000 malades atteints de sclérose latérale amyotrophique ou Maladie de Charcot ; 3 5 000 à 6 000 malades atteints de mucoviscidose ; 3 400 à 500 malades atteints de leucodystrophie ; 3 3 malades atteints de progéria ou syndrome de Hutchinson-Gilford (vieillissement précoce)(4).

COMMENT L’ÉTUDE DES MALADIES RARES AMÉLIORE LA COMPRÉHENSION DES MALADIES FRÉQUENTES
1
Maladie génétique 7 Maladie génétique 8 Maladie génétique 5 Maladie génétique 3 Maladie génétique 1 Maladie génétique 2
Mécanisme

2
Mécanisme Mécanisme Mécanisme Mécanisme

3
Mécanisme identifié

Mécanisme Mécanisme

Mécanisme

Maladie Maladie génétique 6 génétique 4

Caractère clinique observable Cible interne à la cellule

Maladie fréquente

Maladie génétique 7 Maladie génétique 8

Maladie génétique 5

Maladie génétique 3

Maladie génétique 1 Maladie génétique 2
Mécanisme Mécanisme Mécanisme Mécanisme Mécanisme

Maladie Maladie génétique 6 génétique 4

Mécanisme Mécanisme

Mécanisme identifié

Mécanisme

TITRE
Texte

provoque l’accumulation dans les cellules d’une protéine tronquée, la progérine, dont la toxicité est due à la présence d’un acide gras, qui reste fixé à la progérine, alors qu’il est éliminé dans les cellules normales.

UN DOMAINE DE RECHERCHE TITRE 2 EN PLEIN DÉVELOPPEMENT
Texte Selon le dernier rapport d’Orphanet(5), plus de 70 entreprises du médicament sont impliquées dans la mise au point de médicaments désignés comme orphelins ou Exergue de médicaments avec des indications orphelines. Certains anticancéreux, notamment, sont utilisés pour traiter des maladies rares. Actuellement, on dénombre 64 médicaments autorisés sous la désignation orpheline, les plus anciens ayant obtenu leur autorisation de mise sur le marché (AMM) en 2001, et 75 médicaments ayant une indication orpheline mais n'ayant pas eu la désignation. Si de nombreuses pathologies sont concernées par ces médicaments orphelins, ce sont les cancers rares qui disposent du plus grand nombre de médicaments. La recherche reste dynamique : 460 médicaments sont actuellement en développement dans le monde. Dans ce champ des maladies rares, la France fait figure de leader en Europe : le travail conjoint mené par les ministères de la Recherche, de la Santé et les quelque 300 associations de malades actives en France a permis la constitution d’un environnement favorable à la recherche et à la prise en charge des malades atteints de maladies rares. C’est en France qu’a été initié le premier plan maladies rares (2005-2008) suivi du deuxième plan national (2011-2014), un exemple pour les autres pays européens. 25 ans après le premier Téléthon (1987), le contexte a changé : les prévisions de développement pour les 10 ans à venir font état de huit à douze nouveaux médicaments orphelins(6) autorisés chaque année en Europe et de récentes opérations de fusion-acquisition(7) montrent l’intérêt des grands laboratoires pour les laboratoires spécialisés dans les maladies rares. En aidant à la constitution de filières par pathologies, le nouveau plan maladies rares devrait encore accélérer le diagnostic, la prise en charge des malades et la recherche thérapeutique.

L’hétérogénéité même des maladies rares et des mécanismes génétiques mis en cause est une mine Texte bold d’innovations thérapeutiques potentielles, à exploiter pour traiter les maladies fréquentes. Ainsi le saut d’exon, Texte orange permet de « sauter » la partie malade du gène (exon), qui • texte, mis au point pour traiter la myopathie de Duchenne, • texte, pourrait être utilisé dans certaines formes de cancer. On • texte peut imaginer, à terme, de se servir de la combinaison de plusieurs mécanismes mis en évidence dans quelques maladies rares pour traiter une maladie fréquente. Ainsi, pourrait être expliquée la résistance à l’insuline, qui conduit au diabète de type II, que l’on retrouve comme conséquence de différents mécanismes moléculaires défaillants dans plusieurs maladies rares.

NOMBRE DE MÉDICAMENTS EN DÉVELOPPEMENT POUR LUTTER CONTRE LES MALADIES RARES
Source : PhRMA. Rapport 2011. Maladies rares.

1989 133

1991 176

2007 303

2011 460

1.AFM : Association française contre les myopathies. 2. Selon EUCERD Report : 2012 Report on the State of the Art of Rare Diseases Activities in Europe. 3. Chiffres ministère de la Santé, publiés à l’occasion de la mise en place du 2e plan maladies rares. Communiqué et dossier du 28 février 2011, avec des compléments extraits de l’intervention de Serge Braun, Directeur scientifique de l’AFM lors du colloque RARE 2011. 4.Inserm http://www.inserm.fr/thematiques/genetique-genomique-et-bioinformatique/ dossiers-d-information/progeria-syndrome-de-hutchinson-gilford 5. Bilan de juillet 2012. Publié dans les cahiers d’Orphanet. 6.Chriystel Nourrissier. Eurordis. Intervention au Colloque rare 2011. 1.Répertoire des essais cliniques 7.Rachat de Genzyme par Sanofi par exemple.

LES ESSENTIELS DU MÉDICAMENT, Mieux comprendre lele médicament et ceux qui le font LES ESSENTIELS DU MÉDICAMENT, Mieux comprendre médicament et ceux qui le font www.leem.org www.leem.org — —
Direction dede la communication du Leem « Maladies rares : pourquoi les industriels investissent ce champ de recherche » » Direction la communication du Leem • • « Maladie d’Alzheimer : comment les industriels du médicament se mobilisent SEPTEMBRE 2012 OCTOBRE 2011

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful