Université de M’sila Département de Génie électrique 1ere Master commande électrique

L’éolienne
Les étudiants: BAHACHE HiChAm OUAKAF Ahmed DIF Mohamed Oussama marwan Enseignant : MME.BELOUNISE

2011/2012

....................................................................................................................... 13 Conclusion Générale...................................... 10 Les inconvénients : .......... 4.. 10 Applications éolienne et systèmes .................Sommaire I................................................................................................ 6 Généralités sur les différents types d’éoliennes . 2......................... 1........... A................. 3.................................... 4 Définition d’une éolienne : .............................................................. 2.................................................... IX................ 8 Rotor Darrieus : ........................................ 9 Les éoliennes rapides ........... 4 Principe : .................................................................................................... 4 Constitution d’une éolienne : ............................... A.............. B.................................................................................................. C............................................................................................................................... 8 Inconvénient des turbines à axe vertical .................... D...... 14 1 ..... Introduction Générale ......................................................... II........ 8 Les éoliennes à axe horizontal ............................................................................................................................. B....................................................................................... 2 ESTIMATION DES RESSOURCES EOLIENNES EN ALGERIE : .................................................................... III.. A................................................................ VIII.................... 1............. B.............................. IV............................................................ 7 Rotor Savonius :. 7 Les éoliennes à axe vertical : ............. 8 Avantage des turbines à axe vertical....................................................... 10 Les avantages : ......................................................................................................................................................................... 12 Villes : ........................................................................................................................................ A............................................................................................. VI................................ 11 Sur la terre ferme (on shore) : ........................ B....................................................................................................................................................................................................... 4 Principe et constitution d’une éolienne : .............................. 9 Les éoliennes lentes ................................ 3 Définition de l’énergie éolienne : ............................................. VII............ V.................................................................... 13 Pour les zones isolées et exposées aux cyclones :...................... 11 Pleine mer (offshore) : ............... 9 Avantages et désavantages de l’énergie éolienne ....................................................................................................................................

Des aspects électriques. Introduction Générale Dans le courant de ces dernières années. Les éoliennes permettent de transformer l’énergie d’une ressource infiniment renouvelable. la consommation de l’énergie a considérablement augmenté.I. dans ce chapitre. ce qui est difficile. Pour limiter l’utilisation de telles sources d’énergie. et subvenir aux besoins en énergie de la société actuelle. d’autre part elles produisent des déchets toxiques et radioactifs qui détruisent la nature. nous verrons qu’une éolienne fait appel à un vaste champ de connaissances technologiques et scientifiques. Les prévisions confirment cette tendance notamment compte tenu du développement industriel et de l’évolution démographique. sont d’une part épuisables et ne peuvent être exploitées que pour quelques décennies. il est nécessaire de trouver d’autres solutions plus adaptées. 2 . et mettent en danger la vie humaine. voire impossible à cause de l’industrialisation massive. Le concept parait très simple. découvrir et analyser l’ensemble des technologies intervenant dans le fonctionnement d’une éolienne. Une hélice tourne lorsque le vent souffle dessus. aux paramètres aérodynamiques. nous allons. la première consiste à diminuer la consommation des récepteurs d’énergie. Il y a deux façons d’agir. Les ressources traditionnelles d’origines principalement fossiles. Parmi celles-ci. on trouve l’énergie éolienne qui semble l'une des plus prometteuses avec un taux de croissance mondial très important. en énergie électrique. Derrière cette étonnante simplicité. le vent. La deuxième méthode consiste à trouver et développer d’autres formes d’énergies dites renouvelables et inépuisables.

Concernant le Nord. une étude préliminaire de l'évolution saisonnière et annuelle de la vitesse moyenne du vent. Toutefois. Béjaia et Annaba. la vitesse du vent subit des variations en fonction des saisons qu'on ne doit pas négliger. 3 . on remarque globalement que la vitesse moyenne est peu élevée. lorsqu'il s'agit d'installer des systèmes de conversion de l'énergie éolienne. Figure 1: Carte annuelle de la vitesse moyenne du vent à 10m du sol (m/s). On note cependant. a permis de faire une première identification des régions ventées de l’Algérie. Le second est de mettre en évidence la variation relative des ressources à travers l'Algérie.II. sur les hauts plateaux de Tiaret et El Kheiter ainsi que dans la région délimitée par Béjaia au Nord et Biskra au sud. ESTIMATION DES RESSOURCES EOLIENNES EN ALGERIE : L’estimation des ressources éoliennes d’un pays en constitue une importante étape. l'existence de microclimats sur les sites côtiers de Oran. Cette représentation de la vitesse sous forme de carte a deux objectifs : le premier est d'identifier les vastes régions avec de bonnes promesses d'exploitation de l'énergie éolienne. en particulier. La carte représentée dans la figure suivante. plus particulièrement le Sud-Ouest avec des vitesses supérieures à 4 m/s et qui dépassent la valeur de 6 m/s dans la région d'Adrar. montre que le Sud est caractérisé par des vitesses plus élevées que le Nord.

est un dispositif qui transforme une partie de l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique disponible sur un arbre de transmission puis en énergie électrique par l’intermédiaire d’une génératrice. qui extrait une partie de l’énergie cinétique du vent disponible pour la convertir en énergie mécanique. IV. Principe et constitution d’une éolienne : A.III. Principe : Les éoliennes permettent de convertir l’énergie du vent en énergie électrique. Définition d’une éolienne : Un aérogénérateur. Figure 2:Chaine conversion de l'énergie cinétique du vent en énergie électrique. qui reçoit l’énergie mécanique et la convertit en énergie électrique. De plus. nécessitant des mâts et des pales de grandes dimensions dans des zones géographiquement dégagées pour éviter les phénomènes de turbulences. plus couramment appelé éolienne. géographiquement diffuse. Définition de l’énergie éolienne : L'énergie éolienne est une énergie "renouvelable" non dégradée. c'est une énergie qui ne produit aucun rejet atmosphérique ni déchet radioactif. 4 . V. Elle est toutefois aléatoire dans le temps et son captage reste assez complexe. cette conversion se fait en deux étapes :  Au niveau de la turbine (rotor). et surtout en corrélation saisonnière (l’énergie électrique est largement plus demandée en hiver et c’est souvent à cette période que la moyenne des vitesses des vents est la plus élevée).  Au niveau de la génératrice. transmise ensuite au réseau électrique.

Un rotor.Le fonctionnement général est illustre dans la figure2. Les pales (en général au nombre de trois) sont mises en mouvement par la seule force du vent. le multiplicateur et la génératrice. Le rotor est entrainé par l'énergie du vent. Le mât abrite généralement une partie des composants électriques et électroniques (modulateur. etc.). Dans le cas des éoliennes produisant de l'électricité. générateur. Figure 3: Principe de la conversion de l’énergie éolienne       Quand le vent se lève (environ 5 km/h). Un mât ou pylône support permet de placer le rotor à une hauteur suffisante pour permettre son mouvement (nécessaire pour les éoliennes à axe horizontal) et/ou placer ce rotor à une hauteur lui permettant d'être entrainé par un vent plus fort et régulier qu'au niveau du sol. Elles entraînent avec elles l’arbre principal. nécessaires au fonctionnement de la machine. un anémomètre et une girouette placés sur la nacelle commandent aux moteurs d’orientation de placer l’éolienne face au vent. commande. 5 . multiplicateur. composé de plusieurs pales (en général trois) et du nez de l'éolienne. Le rotor est relié à la nacelle par le moyeu. électrique et automatique. certains composants électriques et électroniques. il peut être couplé directement ou indirectement à une pompe (cas des éoliennes de pompage) ou plus généralement à un générateur électrique. mécanique. Une nacelle montée au sommet du mât. abritant les composants mécaniques. L’ensemble de la chaine de conversion fait appel à des domaines très divers et poses des problèmes aérodynamique. un poste de livraison situé à proximité du parc éolien permet de relier ce parc au réseau électrique pour y injecter l'intégralité de l'énergie produite par un mat électromagnétique. pneumatiques.

Transmission : Appelée aussi multiplicateur. elle adapte la vitesse de rotation au fonctionnement de la génératrice. ou pour effectuer la maintenance. Frein : Il sert à arrêter l’éolienne en cas d’urgence. Constitution d’une éolienne : Pales : Les pales captent l’énergie du vent et la transfèrent au moyeu du rotor.B. Génératrice : Elle peut être un générateur à courant continu ou un alternateur. dans tous les cas elle transforme l'énergie mécanique que lui transmet le rotor. (Elle n’est pas nécessaire dans les petites éoliennes). en énergie électrique. Moyeu du rotor : Il transmet le mouvement de rotation à l’arbre de transmission qui lui est solidaire. 6 . Arbre de transmission : Il reçoit le mouvement de rotation du moyeu afin d’entraîner la génératrice électrique.

VI. est soumis à des forces d’intensités et de directions variables. Cependant leur installation demande beaucoup d'espace et les haubans constituent un inconvénient majeur s'ils sont mal ancrés ou s'ils viennent à se casser. Il sert à maintenir le rotor de l’éolienne dans l'axe horizontal face au vent afin de tirer le maximum d’énergie. Plus le mât est haut. qui se référent à la disposition géométrique de l’arbre sur lequel est montée l’hélice: les aérogénérateurs à axe vertical (VAWT) et à axe horizontal (HAWT). etc. Elles présentent par contre des difficultés pour leur guidage du fait que. La résultante de ces forces génère alors un couple moteur entraînant la rotation du dispositif. le système de contrôle. Le couple de démarrage de ce type d’éoliennes est faible ce qui constitue un avantage. la génératrice. En général. Généralités sur les différents types d’éoliennes Les solutions techniques permettant de recueillir l’énergie du vent sont très variées. Il existe deux grandes catégories d’éolienne. Les éoliennes à axe vertical : Les éoliennes à axe verticales sont très peu répondues et assez mal connues. une éolienne est enclenchée à partir de 3 à 4 m/s et est arrêtée approximativement à 25m/s (90 km/h). Nacelle : C’est le coffret qui se trouve en haut du mât. 7 . signale et commande l’arrêt de l’éolienne en cas de défaillance. ils doivent être capables de supporter les différentes contraintes dues aux conditions du site. Anémomètre : Il mesure en permanence la vitesse du vent qu’il va transmettre au système de contrôle de façon à démarrer ou arrêter l’éolienne. IL contient et protège les différents composants de l’éolienne (la transmission.). Mât et fondation : Ce sont les éléments qui supportent la nacelle et le rotor. Un profil placé dans un écoulement d’air selon différents angles. Gouvernail : C’est le système d’orientation pour les petites éoliennes. le palier supporte le poids de l’ensemble de la turbine. Dans le cas des éoliennes domestiques de petites puissances on utilisera des mâts haubanés car ils sont économiques et faciles à installer. Le rotor de ce type de turbine fonctionne grâce à la poussée axiale et se base sur le principe de la variation cyclique d’incidence. A. plus les pales captent du vent (la vitesse du vent augmentant avec l’altitude).Système de contrôle : Il surveille le fonctionnement de l’éolienne.

construction souvent simple. Rotor Darrieus : Il s’agit d’un capteur à circulation instationnaire conçu par l’ingénieur français George Darrieus. 4. pas besoin d’orientation en fonction de la direction du vent 3. conique ou parabolique. Il est constitué de deux sections semi circulaire cylindriques formant approximativement un S. en générale 2 ou 3 de profil symétrique biconvexe liées rigidement entre elles et tournant autour d’un axe vertical. 3. Le rotor est constitué de plusieurs pales. Elles tournent à faible vitesse et sont de ce fait peu bruyantes. 2. Inconvénient des turbines à axe vertical Les principaux inconvénients sont les suivants : 1. 8 .Dans de ce type de capteur de vent on distingue : 1. machinerie au sol et on n’a pas besoin de munir la machine d’une tour. Les vents sont assez faibles à proximité de la surface du sol. Rotor Savonius : Ce rotor a été inventé par le finlandais Sigurd Savonius en 1924. 2. Avantage des turbines à axe vertical Les turbines à axe vertical présentent certains avantages : 1. 4. Les formes adoptées pour les surfaces décrites par les pales sont cylindriques .

Cependant elles sont moins efficaces que les éoliennes rapides et sont surtout utilisées pour le pompage d’eau. Echelle Petite Moyenne Grande Diamètre de l’hélice Moins de 12 m 12 à 45 m 46 m et plus Puissance délivrée Moins de 40 kW 40 kW à 1 MW 1 MW Figure 4: Classification des turbines éoliennes. par contre. 3. La puissance maximale susceptible d’être obtenue par ce type de machine peut se calculer en fonction du diamètre par l’expression suivante : P= 0. Les éoliennes à axe horizontal Les éoliennes à axe horizontal sont basées sur la technologie ancestrale des moulins à vent. il faut enlever tout le rotor. Pour remplacer le palier principal du rotor. et puisque l’air est une ressource diffuse. Les éoliennes rapides Les éoliennes rapides ont un nombre de pales assez réduit. Elles démarrent à vide pour des vents de l’ordre de 2 à 3 m/s et leurs couples de démarrage sont relativement forts. Ainsi. L’éolienne ne démarre pas automatiquement. Elles présentent. cela implique un véritable démontage de l’éolienne entière. il faut par exemple pousser les éoliennes de Darrieus pour qu’elles puissent démarrer. leur inertie importante impose en général une limitation du diamètre à environ 8 m. En effet. Ceci vaut tant pour les éoliennes à axe vertical que pour celles à axe horizontal. le diamètre en mètre et la vitesse du vent en m/s.15*D2 *V3 La puissance étant exprimée en Watts. Dans ce cas.2. Leurs vitesses de rotation sont beaucoup plus élevées que pour les machines précédentes et sont d’autant plus grandes que le nombre de pales est faible. Leur coefficient de puissance atteint rapidement sa valeur maximale lors de la montée en vitesse mais décroît également rapidement par la suite. mais elles ont très vite disparu du marché du fait de leur faible rendement et des fluctuations importantes de puissance. l’inconvénient de démarrer difficilement. la portance n'est pas utilisée pour maintenir un avion en vol mais pour générer un couple moteur entraînant la rotation. 2. mais dans le cas des premières. les éoliennes ont différentes dimensions. 4. qui varie en général entre 2 et 4 pales. Elles sont constituées de pales profilées de façon aérodynamique à la manière des ailes d'avion. la tendance générale favorise les appareils de plus en plus gros. 1. B. de leur poids (moins lourdes comparées à une éolienne lente de même puissance) et de leur rendement élevé. Ces éoliennes multipales sont surtout adaptées aux vents de faible vitesse. Le tableau propose une classification de ces turbines selon la puissance qu’elles délivrent et le diamètre de leur hélice. Elles sont les plus utilisées dans la production d’électricité en raison de leur efficacité. Les éoliennes lentes Les éoliennes à marche lente sont munies d’un grand nombre de pales (entre 20 et 40). Les éoliennes à axe vertical ont été prometteuses dans les années 80 et au début des années 90. Les progrès en science des 9 .

5 MW (4 500 kW) sont en production commerciale. elle ne nécessite aucun carburant. Cependant.  Elle ne crée pas de gaz à effet de serre. En 1995. Les avantages :  Il s’agit d’une forme d’énergie indéfiniment durable et propre. la propriété des aérogénérateurs par des particuliers et la communauté permet aux gens de participer directement à la conservation de notre environnement.8 à 0. les compagnies d'électricité éprouvent beaucoup de difficulté à accepter cette source d'énergie. l'apparence de la turbine est très importante.matériaux ont permis la fabrication de pales plus légères et plus solides ainsi que l’amélioration de la conception des tours et des fondations. Lesturbines sont souvent de taille monumentale et de ce fait. Formule pratique pour une éolienne rapide à axe horizontal. Aujourd’hui. Avantages et désavantages de l’énergie éolienne Le développement et la croissance d’utilisation de l’énergie éolienne sont liés aux avantages que présente ce type d’énergie. l'énergie éolienne se révèle une excellente ressource d'appoint d'autres énergies. tenant compte d'un rendement moyen: P=0. notamment durant les pics de consommation. 10 . Les inconvénients :  Le caractère imprévisible du vent. il est difficile de faire accepter un tel appareil au sein de la population.2*D2*V3 VII.  L’énergie éolienne est une énergie économique. Le freinage du vent et son passage autour des pales engendrent un son caractéristique. chaque mégawatt-heure d’électricité produit par l’énergie éolienne aide à réduire de 0. cette source d’énergie présente également de désavantages qu’il faut étudier pour améliorer son exploitation. A. des appareils individuels de 4.9 tonne les émissions de CO2 rejetées chaque année par la production d’électricité d'origine thermique.  Le bruit mécanique qui est créé par les différents organes en mouvement comme les engrenages.  Elle ne produit pas de déchets toxiques ou radioactifs. B. Pour cette raison. les éoliennes de 500 kW étaient la dernière nouveauté. L’éolienne permet de capter l’énergie sur le lieu même de son utilisation.  Le bruit aérodynamique. ce qui économise ainsi tous les circuits de distribution. ce qui permet la construction d’appareils de plus en plus imposants.  Selon EDF. une turbine éolienne est installée avec une génératrice diesel. comme un souffle. Dans la plupart des cas. en hiver par exemple.  Dans certaines communautés.

11 . de façon à capter des vents plus forts et moins perturbés par la « rugosité » du sol. il est possible de doubler la quantité d'énergie produite en déplaçant l'installation de seulement quelques dizaines de mètres. Dans les zones où le relief est très complexe. Des mesures in situ et des modèles mathématiques permettent d'optimiser le positionnement d'éoliennes. Applications éolienne et systèmes A.VIII. Californie Dans une installation éolienne. il est préférable de placer la génératrice sur un mât à une hauteur de plus de 10 m jusqu'à environ 100 m. Ferme éolienne à Tehachapi Pass. Sur la terre ferme (on shore) : Éolienne contemporaine dans un paysage rural.

Aujourd'hui de grands parcs offshore sont en construction 12 . le raccordement électrique implique des câbles sous-marins coûteux et fragiles. il est assez simple de les installer. 23 % de l'électricité nécessaire au pays. Pleine mer (offshore) : Figure 5: Éoliennes en pleine mer.B. et la moindre opération de maintenance peut nécessiter de gros moyens. avec un projet lancé dans les années 1970. début 2006. L'ensemble des éoliennes (en pleine mer ou terrestres) du Danemark produit. et elles ont un bon rendement. l'implantation en mer nécessite des engins spécialisés. la protection contre la corrosion (particulièrement importante du fait des embruns) doit être renforcée. En revanche. près de Copenhague. en Angleterre. Dans les zones où la mer est peu profonde (par exemple au Danemark). Ce pays est un leader et précurseur dans la construction et l'utilisation de l'énergie éolienne. Figure 6: Éoliennes et lignes à haute tension près de Rye. L'installation d'éoliennes en mer est beaucoup plus coûteuse qu'à terre : les mâts doivent être étudiés pour résister à la force des vagues et du courant. une éolienne offshore peut fournir jusqu'à 5 MW (à comparer aux éoliennes terrestres limitées à 3 MW dans des sites bien ventés). la condition qu'elles soient implantées assez loin de la côte. les éoliennes en pleine mer (offshore) entraînent moins d'impact sur le paysage terrestre.

De 1990 à 2007. Par exemple. pour une puissance totale de 80 MW. il y avait environ 500 de ces éoliennes installées dans le monde. De petites installations telles que des routeurs wi-fi peuvent être alimentées par une éolienne portative qui recharge une petite batterie. 7 éoliennes de 275 kW unitaires rendent Terre-de-Bas excédentaire en électricité. La puissance des aérogénérateurs qui les équipent est passée de 30 kW à 275 kW en 10 ans. Elles ne nécessitent pas de fondations aussi profondes que les autres et se transportent en pièces détachées. de plus petits équipements peuvent être utilisés pour faire tourner des systèmes basse tension. La France ne possède pas de parcs offshore. Toutes peuvent être couchées au sol et arrimées. Parc éolien de la baie de Seine. Elles peuvent aussi résister aux tremblements de terre les plus courants. Villes : En environnement urbain. comme ce fut le cas lors des passages des ouragans Ivan et José. 20 MW de puissance éolienne ont ainsi pu être installés en Guadeloupe. des éoliennes spéciales ont été conçues : elles sont haubanées pour pouvoir être couchées au sol en 45 minutes et sont de plus allégées. C. lui permettant d'en fournir à la Guadeloupe. ainsi qu'en Écosse pour une puissance d'environ 4 000 MW au total. où il est difficile d'obtenir de puissants flux d'air. 13 . Mi-2007. Pour les zones isolées et exposées aux cyclones : Pour ces zones. D.au large de l'Angleterre dans la baie de la Tamise. mais quelques sociétés ont des projets en cours : Parc éolien de la Côte d'Albâtre. Des éoliennes sur un toit fonctionnant dans un système d'énergie distribuée permettent d'alléger les problèmes d'acheminement de l'énergie et de pallier les pannes de courant.

le Danemark 3110 MW. Les plus avancés dans le domaine sont : l’Allemagne avec une puissance installée de 14609 MW. la Hollande 912 MW et l’Amérique du nord 6677 MW. Par contre en Afrique. Conclusion Générale L’éolienne représente un potentiel assez important non pas pour remplacer les énergies existantes mais pour palier à l’amortissement de la demande de plus en plus galopante.IX. le développement de l’énergie éolienne n’a connu aucune évolution et pourtant les ressources n’y manquent pas et la technologie accessible. : les centrales nucléaires et les centrales thermiques au mazout ou au charbon). au large des côtes) de grandes centrales éoliennes fournissent de l’électricité dans certaines parties du monde. Avec certains projets d’énergie éolienne développés (“offshore”. aujourd’hui résolument tournés vers l’énergie éolienne. l’Espagne 6202 MW. sauf la volonté et le manque de prise de conscience de la majorité des autorités africaines. plusieurs pays se sont. Après des siècles d’évolution et des recherches plus poussées depuis quelques décennies. 14 . à un prix concurrentiel à celui de l’énergie produite par les installations conventionnelles (par ex.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful