Vous êtes sur la page 1sur 1

Question

Salam alaykoum, L'alcool a-t-il été interdit petit à petit jusqu'à son interdiction complète ? Ou il a été interdit directement ?
Réponse
Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Il ne fait aucun doute que l'alcool a été interdit à l'époque du Prophète ( ) en plusieurs étapes et non en une seule fois. Les prescriptions de l'Islam furent révélées
progressivement, car cela est plus à même d’être accepté et de ne pas susciter l’antipathie. Les étapes suivies par le Coran pour résoudre le problème de l'alcool en particulier s'est fait
selon une méthode minutieuse, acceptable et progressive. En effet, le premier verset à avoir été révélé à propos de l'alcool est celui-ci (sens du verset) : « Des fruits des palmiers et des
vignes, vous retirez une boisson enivrante et un aliment excellent. […] » (Coran 16/67) Dans ce verset, nous constatons la manière précise avec laquelle le Coran indiqua à travers la
comparaison entre les bons aliments et les boissons enivrantes le fait que ces dernières ne font pas parties des bons aliment s, au contraire. Ensuite, la conscience des musulmans les
poussa à demander une plus grande clarification à ce sujet et 'Umar ibn al-Khattâb, qu'Allah soit satisfait de lui, dit : « Ô Allah, indique-nous une position claire concernant l'alcool. » Allah,
exalté soit-Il, révéla alors (sens du verset) :

« Ils t'interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis : "Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens ; mais dans les deux, le péché est plus grand que
l'utilité." […] » (Coran 2/219)

Le Coran expliqua ainsi que l'alcool était plus néfaste que bénéfique. Cela incita un grand nombre de croyants à le délaisser. Après avoir préparé un peu plus les âmes, le Noble Coran
voulut mettre un terme à l'addiction des gens à l'alcool et interdit aux musulmans de prier en état d'ébriété et dit (sens du verset) : « Ô les croyants ! N'approchez pas de la Salât alors que
vous êtes ivres […] » (Coran 4/43) Enfin, l'ordre final d'Allah, exalté soit-Il, de ne pas approcher l'alcool vint lorsqu'Il dit (sens du verset) :

« Ô les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, œuvre du Diable. écartez-vous-en en, afin que vous réussissiez. »
(Coran 5/90)

Et Allah sait mieux.