Vous êtes sur la page 1sur 60

Intégrale généralisée

OUANNSSER MOHAMED

FSR

fevrier 2014

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 1 / 32


Définition:
Soit I = [a, b [ avec (b ∈ R ou b = +∞ ), f : I → R, une fonction
localement intégrable sur I c.a.d intégrable sur tout intérvale [a, x ] ⊂ I .

Rx
Pour a < x < b on pose ψ(x ) = f (t )dt ;
a Rb
Si lim ψ(x ) = l existe (∈ R); on dit que a f (t )dt converge , et on écrit
x →b
Rb
tout simplement a f (t )dt = l
Rb
Dans le cas contraire on dit que a f (t )dt est divérgente.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 2 / 32


Exemples
R1
I = √ dx converge .
0 1−x 2

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 3 / 32


Exemples
R1
I = √ dx converge .
0 1−x 2

√ dx

1 On effet 0 1−x 2
= [arcsin(x )]0α = arcsin(α)

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 3 / 32


Exemples
R1
I = √ dx converge .
0 1−x 2

√ dx

1 On effet 0 1−x 2
= [arcsin(x )]0α = arcsin(α)

π π
2 Et puisque lim arcsin(α) = 2 alors I converge et on a I = 2
α →1

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 3 / 32


Exemples
R1
I = √ dx converge .
0 1−x 2

√ dx

1 On effet 0 1−x 2
= [arcsin(x )]0α = arcsin(α)

π π
2 Et puisque lim arcsin(α) = 2 alors I converge et on a I = 2
α →1

R2 dt
J= 1 (t −2)2
diverge

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 3 / 32


Exemples
R1
I = √ dx converge .
0 1−x 2

√ dx

1 On effet 0 1−x 2
= [arcsin(x )]0α = arcsin(α)

π π
2 Et puisque lim arcsin(α) = 2 alors I converge et on a I = 2
α →1

R2 dt
J= 1 (t −2)2
diverge
Rx
1 Si1 < x < 2 alors ψ(x ) = 1
1 (t −2)2
dt = [ t−−12 ]x1 = −1
x −2 −1

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 3 / 32


Exemples
R1
I = √ dx converge .
0 1−x 2

√ dx

1 On effet 0 1−x 2
= [arcsin(x )]0α = arcsin(α)

π π
2 Et puisque lim arcsin(α) = 2 alors I converge et on a I = 2
α →1

R2 dt
J= 1 (t −2)2
diverge
Rx
1 Si1 < x < 2 alors ψ(x ) = 1
1 (t −2)2
dt = [ t−−12 ]x1 = −1
x −2 −1

2 Et donc si x → 2− alors ψ(x ) → +∞

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 3 / 32


Exemples
R1
I = √ dx converge .
0 1−x 2

√ dx

1 On effet 0 1−x 2
= [arcsin(x )]0α = arcsin(α)

π π
2 Et puisque lim arcsin(α) = 2 alors I converge et on a I = 2
α →1

R2 dt
J= 1 (t −2)2
diverge
Rx
1 Si1 < x < 2 alors ψ(x ) = 1
1 (t −2)2
dt = [ t−−12 ]x1 = −1
x −2 −1

2 Et donc si x → 2− alors ψ(x ) → +∞


R1
K = 0 dtt diverge . On effet K = lim [ln(t )]1α = +∞
α →0

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 3 / 32


Exemples
R1
I = √ dx converge .
0 1−x 2

√ dx

1 On effet 0 1−x 2
= [arcsin(x )]0α = arcsin(α)

π π
2 Et puisque lim arcsin(α) = 2 alors I converge et on a I = 2
α →1

R2 dt
J= 1 (t −2)2
diverge
Rx
1 Si1 < x < 2 alors ψ(x ) = 1
1 (t −2)2
dt = [ t−−12 ]x1 = −1
x −2 −1

2 Et donc si x → 2− alors ψ(x ) → +∞


R1
K = 0 dtt diverge . On effet K = lim [ln(t )]1α = +∞
α →0
R1
L = 0 dt
t2
diverge. En effet
L = limα→0 [ −t1 ]1α = limα→0 (−1 + 1α ) = +∞
OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 3 / 32
Théorème 1: R
1
On pose I (α) = 0 dt
t α Alors on a les deux situations suivantes:
1 Si α < 1 ⇒ I (α) converge .

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 4 / 32


Théorème 1: R
1
On pose I (α) = 0 dt
t α Alors on a les deux situations suivantes:
1 Si α < 1 ⇒ I (α) converge .
2 Si α ≥ 1 ⇒ I (α) diverge .

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 4 / 32


Théorème 1: R
1
On pose I (α) = 0 dt
t α Alors on a les deux situations suivantes:
1 Si α < 1 ⇒ I (α) converge .
2 Si α ≥ 1 ⇒ I (α) diverge .
3 Démonstration :

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 4 / 32


Théorème 1: R
1
On pose I (α) = 0 dt
t α Alors on a les deux situations suivantes:
1 Si α < 1 ⇒ I (α) converge .
2 Si α ≥ 1 ⇒ I (α) diverge .
3 Démonstration :

4 Si α = 1 c’est l’exemple 3 l’intégrale est divergente .

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 4 / 32


Théorème 1: R
1
On pose I (α) = 0 dt
t α Alors on a les deux situations suivantes:
1 Si α < 1 ⇒ I (α) converge .
2 Si α ≥ 1 ⇒ I (α) diverge .
3 Démonstration :

4 Si α = 1 c’est l’exemple 3 l’intégrale est divergente .

5 Si α 6= 1 deux situations se présentent :

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 4 / 32


Théorème 1: R
1
On pose I (α) = 0 dt
t α Alors on a les deux situations suivantes:
1 Si α < 1 ⇒ I (α) converge .
2 Si α ≥ 1 ⇒ I (α) diverge .
3 Démonstration :

4 Si α = 1 c’est l’exemple 3 l’intégrale est divergente .

5 Si α 6= 1 deux situations se présentent :


R1dt 1− α X 1− α
6 I (α) = 0 tα
= limX →0 [ t1−α ]1X = limX →0 ( 1−1 α − 1− α )

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 4 / 32


Théorème 1: R
1
On pose I (α) = 0 dt
t α Alors on a les deux situations suivantes:
1 Si α < 1 ⇒ I (α) converge .
2 Si α ≥ 1 ⇒ I (α) diverge .
3 Démonstration :

4 Si α = 1 c’est l’exemple 3 l’intégrale est divergente .

5 Si α 6= 1 deux situations se présentent :


R1dt 1− α X 1− α
6 I (α) = 0 tα
= limX →0 [ t1−α ]1X = limX →0 ( 1−1 α − 1− α )
 1
si 1− α >0
7 Et donc :I (α) = +1−∞α si 1− α ≤0

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 4 / 32


Conséquence 1 :

Soit a un réel strictement positif ; alors on a :


Ra 1
0 tα
dt converge ⇔ α < 1

Démonstration : même téchniques que le théorème précédent .

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 5 / 32


Conséquence 2 :

Soient a et b deux réels alors ona :


R b dt
a (b −t ) α
convérge , si et seulement si α < 1
R x dt
Démonstration : Soit a < x < b et ψ(x ) = a (b − t )α
on pose alors
u = b − t et donc du = − R dt
b −x R b −a
ce qui donne : ψ(x ) = − b −a (du u )α
= b −x duuα
Et onR faisant tendre x vers b on a :
b −a
I = 0 du u α est convérgente si et seulement si α < 1 d’apres la
conséquence 1.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 6 / 32


Théorème 2:
R +∞ dt
Soit β ∈ R on pose I ( β) = 1 tβ
alors on a : I ( β) converge si et
seulement si β > 1
Démonstration :
Si β = 1 alors on a:
Z X
dt
I (1) = lim = lim [ln(t )]X1 = lim (ln(X )) = +∞
X →+∞ 1 t X →+∞ X →+∞

Si β 6= 1 Alors on a:

Z X
dt 1 1− β X 1 1
I ( β) = lim = lim [ t ]1 = lim ( X 1− β − )
X →+∞ 1 tβ X →+∞ 1−β X →+∞ 1 − β 1−β

Et donc I ( β) = +∞ si 1 − β > 0 et I ( β) = − 1−1 β si 1 − β < 0.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 7 / 32


Exemples

R +∞ dt
√ 1
1

3
t
est divérgente car 13 < 1( 3 t = t 3 )
R +∞ dt
√ est convergente car 4 >1
1 t3t 3

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 8 / 32


Théorème 3:

Soient f et g deux fonctions positives sur I = [a, b [ localements


intégrables sur I et telles que :

∀x ∈ I : f (x ) ≤ g (x )

Alors on a les affirmations suivantes :

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 9 / 32


Théorème 3:

Soient f et g deux fonctions positives sur I = [a, b [ localements


intégrables sur I et telles que :

∀x ∈ I : f (x ) ≤ g (x )

Alors on a les affirmations suivantes :


Rb Rb
Si a g (x )dx converge alors a f (x )dx converge

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 9 / 32


Théorème 3:

Soient f et g deux fonctions positives sur I = [a, b [ localements


intégrables sur I et telles que :

∀x ∈ I : f (x ) ≤ g (x )

Alors on a les affirmations suivantes :


Rb Rb
Si a g (x )dx converge alors a f (x )dx converge
Rb Rb
Si a f (x )dx diverge alors a g (x )dx diverge

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 9 / 32


Exemples
R +∞ dx
Etudier la nature de l’intégrale généralisée : I = 1 x +x 2
.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 10 / 32


Exemples
R +∞ dx
Etudier la nature de l’intégrale généralisée : I = 1 x + x2
.
1 1
On remarque facilement que 0 ≤ x +x 2 ≤ x 2 pour tout x > 0 .

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 10 / 32


Exemples
R +∞ dx
Etudier la nature de l’intégrale généralisée : I = 1 x + x2
.
1 1
On remarque facilement que 0 ≤ x +x 2 ≤ x 2 pour tout x > 0 .
R +∞
Et puisque 1 dxx2
convérge car 2 > 1 il en résulte que I converge

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 10 / 32


Exemples
R +∞ dx
Etudier la nature de l’intégrale généralisée : I = 1 x + x2
.
1 1
On remarque facilement que 0 ≤ x +x 2 ≤ x 2 pour tout x > 0 .
R +∞
Et puisque 1 dxx2
convérge car 2 > 1 il en résulte que I converge
R +∞ 1
Etudier la nature de l’intégrale généralisée :J = 1 ex x2 dx

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 10 / 32


Exemples
R +∞ dx
Etudier la nature de l’intégrale généralisée : I = 1 x + x2
.
1 1
On remarque facilement que 0 ≤ x +x 2 ≤ x 2 pour tout x > 0 .
R +∞
Et puisque 1 dxx2
convérge car 2 > 1 il en résulte que I converge
R +∞ 1
Etudier la nature de l’intégrale généralisée :J = 1 ex x2 dx
1
ex
1 De la meme facon que dans 1 on va majoree la fonction f (x ) = x2
par une fonction dont l’intégrale généralisée est convérgente

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 10 / 32


Exemples
R +∞ dx
Etudier la nature de l’intégrale généralisée : I = 1 x + x2
.
1 1
On remarque facilement que 0 ≤ x +x 2 ≤ x 2 pour tout x > 0 .
R +∞
Et puisque 1 dxx2
convérge car 2 > 1 il en résulte que I converge
R +∞ 1
Etudier la nature de l’intégrale généralisée :J = 1 ex x2 dx
1
ex
1 De la meme facon que dans 1 on va majoree la fonction f (x ) = x2
par une fonction dont l’intégrale généralisée est convérgente
1
2 x ≥ 1 ⇒ x1 ≤ 1 ⇒ e x ≤ e ⇒ 0 ≤ f (x ) ≤ xe2

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 10 / 32


Exemples
R +∞ dx
Etudier la nature de l’intégrale généralisée : I = 1 x + x2
.
1 1
On remarque facilement que 0 ≤ x +x 2 ≤ x 2 pour tout x > 0 .
R +∞
Et puisque 1 dxx2
convérge car 2 > 1 il en résulte que I converge
R +∞ 1
Etudier la nature de l’intégrale généralisée :J = 1 ex x2 dx
1
ex
1 De la meme facon que dans 1 on va majoree la fonction f (x ) = x2
par une fonction dont l’intégrale généralisée est convérgente
1
2 x ≥ 1 ⇒ x1 ≤ 1 ⇒ e x ≤ e ⇒ 0 ≤ f (x ) ≤ xe2
R +∞
3 Or 1 dx x2
converge ⇒ J converge.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 10 / 32


Exemples
R +∞ dx
Etudier la nature de l’intégrale généralisée : I = 1 x + x2
.
1 1
On remarque facilement que 0 ≤ x +x 2 ≤ x 2 pour tout x > 0 .
R +∞
Et puisque 1 dxx2
convérge car 2 > 1 il en résulte que I converge
R +∞ 1
Etudier la nature de l’intégrale généralisée :J = 1 ex x2 dx
1
1 De la meme facon que dans 1 on va majoree la fonction f (x ) = ex x2
par une fonction dont l’intégrale généralisée est convérgente
1
2 x ≥ 1 ⇒ x1 ≤ 1 ⇒ e x ≤ e ⇒ 0 ≤ f (x ) ≤ xe2
R +∞
3 Or 1 dx x2
converge ⇒ J converge.
R + ∞ −x
Etudier la nature de l’intégrale généralisée :K = 1 e√x dx.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 10 / 32


Exemples
R +∞ dx
Etudier la nature de l’intégrale généralisée : I = 1 x + x2
.
1 1
On remarque facilement que 0 ≤ x +x 2 ≤ x 2 pour tout x > 0 .
R +∞
Et puisque 1 dxx2
convérge car 2 > 1 il en résulte que I converge
R +∞ 1
Etudier la nature de l’intégrale généralisée :J = 1 ex x2 dx
1
1 De la meme facon que dans 1 on va majoree la fonction f (x ) = ex x2
par une fonction dont l’intégrale généralisée est convérgente
1
2 x ≥ 1 ⇒ x1 ≤ 1 ⇒ e x ≤ e ⇒ 0 ≤ f (x ) ≤ xe2
R +∞
3 Or 1 dx x2
converge ⇒ J converge.
R + ∞ −x
Etudier la nature de l’intégrale généralisée :K = 1 e√x dx.

−x
1 On pose f (x ) = e√x qui est une fonction positive .Si x ≥ 1 alors

x ≥ 1 donc √1x ≤ 1 et donc f (x ) ≤ e −x

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 10 / 32


Exemples
R +∞ dx
Etudier la nature de l’intégrale généralisée : I = 1 x + x2
.
1 1
On remarque facilement que 0 ≤ x +x 2 ≤ x 2 pour tout x > 0 .
R +∞
Et puisque 1 dxx2
convérge car 2 > 1 il en résulte que I converge
R +∞ 1
Etudier la nature de l’intégrale généralisée :J = 1 ex x2 dx
1
1 De la meme facon que dans 1 on va majoree la fonction f (x ) = ex x2
par une fonction dont l’intégrale généralisée est convérgente
1
2 x ≥ 1 ⇒ x1 ≤ 1 ⇒ e x ≤ e ⇒ 0 ≤ f (x ) ≤ xe2
R +∞
3 Or 1 dx x2
converge ⇒ J converge.
R + ∞ −x
Etudier la nature de l’intégrale généralisée :K = 1 e√x dx.

−x
1 On pose f (x ) = e√x qui est une fonction positive .Si x ≥ 1 alors

x ≥ 1 donc √1x ≤ 1 et donc f (x ) ≤ e −x
R +∞
2 Or 1 e −x dx = [−e −x ]1+∞ = 1 converge , donc K converge.
OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 10 / 32
Remarque

La condition f et g positives est une condition nécessaire .


Donc avant d’utiliser ce critère il faut s’assurer que les fonctions sont
positives .

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 11 / 32


Théorème 4:

Soient a et b deux reels et I = [a, b [ ; f : I → R une fonction positive et


localement intégrable . On suppose qu’il existe r ∈ R tel que :

lim (b − x )r f (x ) = l ∈ R+
x →b

Alors on a:
Rb
1 si r < 1 alors a
f (x )dx converge
Rb
2 Si r ≥ 1 et l 6= 0 alors a f (x )dx diverge

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 12 / 32


Exemples :
R 1 |ln(x )|
1 Etudier la nature de l’intégrale généralisée I = 0

x
dx
|ln√(x )|
Le problème se pose en 0 , avec f (x ) = x
, et on a:
1
lim (x − 0)r f (x ) = lim (x )r − 2 |ln (x )| = 0
x →0 x →0
1
Pour tout r − > 0
2
1
En particulier on peut choisir un r qui vérifie a la fois r − 2 > 0 et
r < 1 par exemple r = 23 ( en réalite tout les r ∈] 21 , 1[).
Donc d’aprés le théorème précedent I converge.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 13 / 32


Exemples :
R 1 |ln(x )|
1 Etudier la nature de l’intégrale généralisée I = 0

x
dx
|ln√(x )|
Le problème se pose en 0 , avec f (x ) = x
, et on a:
1
lim (x − 0)r f (x ) = lim (x )r − 2 |ln (x )| = 0
x →0 x →0
1
Pour tout r − > 0
2
En particulier on peut choisir un r qui vérifie a la fois r − 12 > 0 et
r < 1 par exemple r = 23 ( en réalite tout les r ∈] 21 , 1[).
Donc d’aprés le théorème précedent I converge.R
1
2 Etudier la nature de l’intégrale généralisée J = 0 √11−x dx
De la même manière due précedement on a , on pose f (x ) = √1 .
x
1 1
lim (1 − x )r f (x ) = lim (1 − x )r − 2 = 0, si, r − >0
x →1 x →1 2
1
Donc on prend un r qui vérifie a la fois r − 2 > 0 et r < 1 par
exemple r = 34 , et donc J converge.
OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 13 / 32
Théorème 5:

Soient a un reel strictement positif , I = [a, +∞[ ; et f : I → R une


fonction positive et localement intégrable . On suppose qu’il existe un
r ∈ R tel que :
lim x r .f (x ) = l ∈ R+
x →+∞

Alors on a:
R +∞
1 si r > 1 alors a
f (x )dx converge
R +∞
2 Si r ≤ 1 et l 6= 0 alors a f (x )dx diverge

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 14 / 32


Exemples :
R +∞ dx
1 Etudier la nature de l’intégrale suivante : I = 1

4
.
(x +1)e x
1
On pose f (x ) = √
4
et donc on a :
(x +1)e x
1 1
lim x r f (x ) = lim x r − 4 . x = 0
x →+∞ x →+∞ e4
Pour tout r en particulier pour les r > 1.
Donc I converge .

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 15 / 32


Exemples :
R +∞ dx
1 Etudier la nature de l’intégrale suivante : I = 1

4
.
(x +1)e x
1
On pose f (x ) = √
4
et donc on a :
(x +1)e x
1 1
lim x r f (x ) = lim x r − 4 . x = 0
x →+∞ x →+∞ e4
Pour tout r en particulier pour les r > 1.
Donc I converge . R + ∞ −x
2 Etudier la nature de l’intégrale suivante : J = 1 e √xdx
e√−x
Comme dans le premier exemple on pose f (x ) = x
et on a :
1 1
lim x r f (x ) = lim x r − 2 e −x = 0, si, r − >0
x →+∞ x →+∞ 2
.
Si par exemple r = 2 alors on a :
3
lim x 2 f (x ) = lim x 2 e −x = 0
x →+∞ x →+∞
Donc J converge.
OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 15 / 32
Définition 2:

Soient a, b ∈ R = R ∪ {−∞, +∞} ; I =]a, b [ et f : I → R une fonction


localement intégrable .
Rb
On dit que l’intégrale a f (x )dx converge si et seulement si pour tout
Rc Rb
a < c < b : a f (x )dx et c f (x )dx convergent .
Dans ce cas on écrit tout simplement :
Rb Rc Rb
a
f (x )dx = a f (x )dx + c f (x )dx.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 16 / 32


Remarque :

Rb
Dans la dérnière équation a f (x )dx ne depend pas de c , ce qui veut dire
que:
Rb
f (x )dx converge si et seulement si il existe a < c < b tel que
R ac Rb
a
f ( x ) dx et c
f (x )dx convergent .

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 17 / 32


Exemples :

Z 1
Etudier la nature de l’intégrale généralisée I = √ dx
−1 1−x 2
ici on va prendre c = 0.
Z 1 Z X
dx dx π
√ = lim √ = lim [arcsin(x )]X0 =
0 1 − x2 X →1 0 1 − x2 X →1 2

Et
Z 0 Z 0
dx dx π
√ = lim √ = lim [arcsin(x )]0Y =
−1 1 − x2 Y →−1 Y 1 − x2 Y →−1 2

Donc I converge et on a : I = π.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 18 / 32


Z +∞
dt
Etudier la nature de l’intégrale généralisée J = 1+t 2
−∞
De la même manière que dans le premier exemple on va prendre c = 0 et
on a :
Z 0 Z 0
dt dt π
= lim = lim [arctan(t )]0Y =
−∞ 1 + t2 Y →−∞ Y 1+t 2 Y →−∞ 2
Et
Z +∞ Z X
dt dt π
= lim = lim [arctan(t )]X0 =
0 1 + t2 X →+∞ 0 1+t 2 X →+∞ 2
Donc J converge et on a :J = π.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 19 / 32


Proposition (Faux probleme):

Certaines fonctions présentent des problèmes qui sont ”des faux


problèmes” et on peut facilement les surmonter .
Proposition :
Soit I = [a, b [ avec b ∈ R et f : I → R une fonction positive et
localement intégrable.
Si lim f (x ) = l ∈ R; alors la fonction f est prolongeable par continuite en
x →b
Z b
b et donc f (x )dx est convergente.
a

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 20 / 32


Exemples :

Z 1
sin(t )
1 Etudier la nature de l’intégrale généralisée I = t dt
0
Il est evident que nous avons a faire a une situation de fau problème
sin(t ) sin(t )
en 0 , car lim t = 1 et donc la fonction t 7→ t est
t →0
prolongeable par continuite en 0 et donc I est convergente.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 21 / 32


Exemples :

Z 1
sin(t )
1 Etudier la nature de l’intégrale généralisée I = t dt
0
Il est evident que nous avons a faire a une situation de fau problème
sin(t ) sin(t )
en 0 , car lim t = 1 et donc la fonction t 7→ t est
t →0
prolongeable par continuite en 0 et donc I est convergente.
Z 1
tg (t )
2 Etudier la nature de l’intégrale généralisée J = t dt
0
tg (t )
De la même manière que dans le premier cas ona lim = 1 et
t →0 t
donc J converge.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 21 / 32


Exemples :

Z 1
sin(t )
1 Etudier la nature de l’intégrale généralisée I = t dt
0
Il est evident que nous avons a faire a une situation de fau problème
sin(t ) sin(t )
en 0 , car lim t = 1 et donc la fonction t 7→ t est
t →0
prolongeable par continuite en 0 et donc I est convergente.
Z 1
tg (t )
2 Etudier la nature de l’intégrale généralisée J = t dt
0
tg (t )
De la même manière que dans le premier cas ona lim = 1 et
t →0 t
donc J converge.
R 1 1−cos (t 2 )
3 Etudier la nature de l’intégrale généralisée K = 0 t2
dt
1−cos (t 2 ) 1−cos (t 2 ) 1
Dans ce cas on a lim t2
= lim t 2 t4
= 0. 2 = 0
t →0 t →0
Donc K est convergente .

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 21 / 32


Théorème 6:

Soient a ∈ R et b ∈ R = R ∪ {−∞, +∞} ; I = [a, b [ et f ; g deux


fonctions positives et localements intégrables sur I :
Rb
On suppose que f (x ) ∼ g (x ) au voisinage de b Alors : a f (x )dx et
Rb
a
g (x )dx sont de même nature ( c.a.d convergent ou divergent en même
temps ).

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 22 / 32


Exemples :

R 1 sin(t )dt
Etudier la nature de l’intégrale suivante : I = 0 t √t
Dans ce cas le problème se pose en 0 , et au voisinage de 0 on a:

sin (t ) 1
f (t ) = √ ∼ 1
t t t2
1
R1 1
Et puisque 2 < 1 alors dt converge , donc I converge.
0 t 21
R 1 tg (x )
Etudier la nature de l’intégrale suivante : J = 0 x 3 dx
tg (x )
Dans ce cas la fonction f (x ) = x 3 ∼ t12 au voisinage de 0 .
R1
Et puisque 2 > 1 alors 0 t12 dt diverge , donc J diverge .

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 23 / 32


R +∞ 1−cos (x 2 )
Etudier la nature de l’intégrale suivante : K = 0 √
x2 x
dx
Pour cette exemple on a deux problemes ( en 0 et en +∞ ) :
1−cos (x 2 )
La fonction h (x ) = x 2 √x ∼ 21 au voisinage de 0 .
R1 t2
Et puisque 12 < 1 alors 0 21 dt converge .
t2 R +∞
D’autre part 0 ≤ h (t ) ≤ 25 pour tout t ≥ 1 et puisque 1 25 dt
t2 t2
R +∞ 1−cos (t 2 )
converge (car 52 > 1)donc 1 √
t2 t
dt converge .
R 1 1−cos (x 2 ) R +∞ 1−cos (x 2 )
Et donc pour conclure que K = 0 x 2 √x dx + 1 x2 x
√ dx
converge.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 24 / 32


Définition 3:

Soit I = (]a, b [ ou [a, b [ ou ]a, b ]) un intérvale quelconque de R et


f : I → R une fonction localement intégrable .
Rb
On dit que l’intégrale a f (x )dx est absolument convergente si
Rb
a
|f (x )|dx est convergente .
L’intérét de cette définition réside dans le fait que tout les critères que nous
avons vue concérne les fonctions positives. Et le théorème suivant va nous
donner un moyen efficace pour étudier le cas des fonctions non positives.

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 25 / 32


Théorème 7:

Soit f : I → R une fonction localement intégrable avec I comme dans la


définition précédente alors .
Z b Z b
|f (x )|dx, converge ⇒ f (x )dx, converge
a a

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 26 / 32


Changement de variable et intégration par partie:

Rb
On les appliquent de manière naturelle ou présque ; puisque a
f (x )dx
n’est q’une limite d’intégrales naturelles .

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 27 / 32


Exemples :
R1
Etudier la nature de l’intégrale I = 0 cos ( 1t )dx Dans ce cas le problème
R1
ce pose en 0 et on a :I = lim cos ( 1t )dt.
X →+∞ X
R1
On note I (X ) = X cos ( 1t )dt et on efféctue le changement de variable
suivant :
1 −1
u = ⇒ dt = 2 du
t u
Et donc : Z 1
cos (u )
I (X ) = − 1 du
X
u2
Et en fin :
Z 1 Z 1 Z +∞
cos (u ) X cos (u ) cos (u )
I = lim+ − 1 2
du = lim 2
du = du
X →0 X
u X →0 +
1 u 1 u2
cos (u ) R +∞
Or | u2 | ≤ u12 pour tout u ≥ 1 , et donc 1 u12 du converge car 2 > 1
R +∞ cos (u )
Donc 1 | u2 |du converge et d’aprés le théorème précédent
R +∞ cos (u )
1
OUANNSSER
du converge .
u 2 MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 28 / 32
R +∞ sin(t )
Etudier la nature de l’intégrale généralisée J = 0 t dt
Dans cette situation le problème se pose en 0 et en +∞
sin(t ) sin(t )
On a lim t = 1 donc la fonction f (t ) = t est prolongeable par
t →0
R 1 sin(t )
continuite en 0 et donc J1 = 0 t dt converge .
R +∞ sin(t ) R X sin(t )
D’autre part si on pose J2 = 1 t dt = lim 1 t dt alors une
X →+∞
intégration par partie nous donne.
Z X
−1 cos (t )
J2 = lim ([ cos (t )]X
1 − dt )
X →+∞ t 1 t2
ce qui donne:
Z X
cos (X ) cos (t )
J = lim (cos (1) − − dt )
X →+∞ X 1 t2
R +∞ cos (t )
Et doncJ2 = cos (1) − 1 t2
dt converge .
Et puisque J = J1 + J2 alors J converge .

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 29 / 32


La fonction Γ:
Il s’agit de la fonction suivante :
Z +∞
Γ (x ) = t (x −1) e −t dt
0
Cherchons le domaine de définition de cette fonction : R
R1 +∞
Pour cela on pose Γ1 (x ) = 0 t (x −1) e −t dt et Γ2 (x ) = 1 t (x −1) e −t dt.
Et il est claire que le domaine de définition de Γ est D = DΓ1 ∩ DΓ2 .
Pour Γ1 le problème se pose en 0 et on a au voisinage de 0 :
1
t (x −1) e −t ∼ t (x −1) = (x −1)
t
R1 1
Et donc 0 t (x −1) dt converge si et seulement si 1 − x < 1 ⇔ x > 0
Donc DΓ1 =]0, +∞[.
Pour Γ2 ona :
t r +x −1
lim t r t (x −1) e −t = lim = 0; ∀x ∈, ∀t ∈
t →+∞ t →+∞ et
En particulier pour r ≥ 2, et donc DΓ2 =
OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 30 / 32
Proposition:

Pour tout x > 1on a :

Γ(x ) = (x − 1).Γ(x − 1)

démonstration:
On va faire une intégration par partie .
RY
Γ(x ) = lim 0 t (x −1) e −t dt =
Y →+∞
R Y (x −2) −t
lim ([−t (x −1) e −t ]Y
0 + (x − 1) 0 t e dt )
Y →+∞
Et donc R +∞
Γ(x ) = (x − 1) 0 t (x −2) e −t dt ) = (x − 1)Γ(x − 1)

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 31 / 32


Conséquence :

Pour tout n ∈∗ on a :
Γ (n ) = (n − 1) !
Démonstration :
En effet on a :
Γ(n ) = (n − 1)Γ(n − 1) = (n − 1).(n − 2).Γ(n − 2) =
(n − 1).(n − 2).(n − 3).......2.Γ(1)
et Γ(1) = 1

OUANNSSER MOHAMED (FSR) Intégrale généralisée fevrier 2014 32 / 32