Vous êtes sur la page 1sur 3

Caen, le 21 septembre 2018

Maryvonne FELIX et Isabelle BOSCHER


IA-IPR de Lettres

Mesdames et Messieurs les professeurs de Lettres

S/c de Mesdames et Messieurs


les chefs d’établissement

Rectorat Objet : Lettre de rentrée 2018


Réf. : MF/IB/CL
Division
Inspection
territoriale
Chères et chers collègues,
IA-IPR
IEN-ET/EG La réforme territoriale des régions et des académies signifie, pour les académies de Caen et de
Rouen, une nouvelle identité territoriale. L’émergence d’une académie normande unique doit
constituer pour nous tous une opportunité pour nourrir la réflexion pédagogique. La région
Dossier suivi par
Maryvonne FELIX académique Normandie expérimente déjà une nouvelle organisation territoriale avec un recteur
Isabelle BOSCHER unique depuis novembre 2017 et des rapprochements sont engagés dans divers champs de
IA-IPR de Lettres compétences qui touchent à la pédagogie, tels que l’action culturelle, les relations
internationales, le numérique.
Les collèges d’inspecteurs vont désormais accentuer leur coopération, ce qui doit permettre de
Mél mutualiser les expertises au service d’un accompagnement pédagogique qui ne s’éloigne pas
Maryvonne.felix du terrain. C’est en effet dans les établissements, dans les classes, que s’accomplit le travail
@ac-caen.fr que vous menez au service de la réussite des élèves. La dynamique de réflexion commune
Isabelle.boscher
@ac-caen.fr dans laquelle s’engagent les corps d’inspection vise d’abord à mieux répondre à vos besoins
d’accompagnement professionnel, notamment par la formation.
Téléphone
02 31 30 15 35 Mieux agir ensemble, c’est aussi se donner un projet commun à partir d’un diagnostic partagé.
Les territoires ne sont pas homogènes, et cela à toutes les échelles, mais quelques invariants
se dégagent (fragilité récurrente d'une partie des élèves, moindre orientation vers le supérieur,
168, rue Caponière mobilité des élèves restreinte…) sur lesquels il nous faut poursuivre nos efforts. L’année
B.P. 46184 scolaire 2018/2019 sera ainsi le temps de l’écriture du projet académique normand. Une
14061 CAEN
CEDEX écriture qui sera participative et à laquelle vous aurez tous la possibilité de contribuer via
l’espace numérique dédié entre le 17 septembre et le 10 décembre 2018 à l’adresse suivante :
https://projet-avenir-e-normandie.ac-caen.fr/. Cet espace numérique restera ouvert tout le
temps de la mise en œuvre du projet et permettra la mise en valeur de toutes les réussites qui
résultent de votre action quotidienne en direction des élèves.

En lettres, en théâtre, en langues et cultures de l’Antiquité, dans l’académie de Caen, des


actions pédagogiques communes avec l’académie de Rouen sont déjà engagées.
C’est le cas des actions littérature (IA IPR référent Maryvonne FELIX), en lien avec la
délégation académique à l’action culturelle : Prix Femina des lycéens, concours d’écriture « Les
Muséales en Normandie », concours de nouvelles à destination des lycéens des deux
académies, intitulé en 2018 – 2019 « Silence, ça tourne » en partenariat avec Normandie Livre
et Lecture.
En langues et cultures de l’Antiquité, un concours intitulé Paideia sera mis en place durant
l’année.

En théâtre (IA IPR référent Isabelle BOSCHER), dans le cadre du Festival Ado, porté par le
CDN de Vire et en lien avec la délégation académique à l’action culturelle, le projet « Chantier
Première » réunit des élèves de 1ère spécialité théâtre de toute la Normandie pour travailler
avec des auteurs et metteurs en scène, voir des spectacles, et échanger sur leurs pratiques.

En ce début d’année scolaire, nous attirons votre attention sur les évaluations à l’entrée en 6 ème
et en 2nde, et sur l’importance qu’elles revêtent dans les différents dispositifs à mettre en œuvre
pour l’accompagnement de l’élève (AP, devoirs faits) et dans les réformes en cours. Leur mise
en place vous donnera des indications sur les acquis des élèves afin de vous permettre de
construire une progression annuelle adaptée.
Des recommandations pédagogiques parues au BO spécial numéro 3 du 26 avril 2018
viennent en appui des programmes du collège pour faciliter l’apprentissage des savoirs
fondamentaux : lire, écrire, compter, respecter autrui.
Concernant la lecture, il s’agit de construire le parcours d’un lecteur autonome. Il est rappelé
que « former à la fois de bons lecteurs et des lecteurs actifs ayant le goût de la lecture
fait partie des missions fondamentales de l’école. Accéder au sens des textes, et au
plaisir que leur lecture procure, nécessite de conduire durant toute la scolarité
obligatoire un travail régulier et structuré qui permet aux élèves d’acquérir des
automatismes et de maîtriser les mécanismes de la lecture pour lire de manière fluide et
aisée ; de développer de solides compétences de compréhension des textes permettant
d’aborder les écrits dans tous les champs disciplinaires ; de découvrir des textes et des
œuvres de plus en plus longs et ambitieux. Développer le goût pour la lecture, c’est
aussi en faire un acte de partage et d’échange, au sein de la classe et de l’école et au
sein des familles ».
« A partir de la classe de 6e, le travail de compréhension est une composante régulière
du cours de français mais aussi des autres disciplines ». « Les lectures proposées aux
élèves sont diversifiées, allant des différents genres de la littérature de fiction à la
poésie, aux œuvres documentaires, à la littérature d’idées et à la presse d’information et
scientifique. Le professeur attire constamment l’attention des élèves sur la variété des
textes et documents auxquels ils sont confrontés et les entraîne à adapter leur lecture
aux caractéristiques de ce qu’ils lisent. Au collège, les correspondances entre les
périodes au programme en histoire et les programmes de français permettent aux élèves
d’acquérir les repères d’histoire littéraire et culturelle nécessaires pour situer dans le
temps les textes qu’ils lisent. Ces connaissances renforcent leur compréhension des
œuvres du patrimoine lues et étudiées, développent leur conscience de l’existence d’un
héritage culturel et contribuent ainsi à développer leur intérêt pour la lecture et la
découverte de ce patrimoine ».
Il s’agit de conduire les élèves « à lire des textes de plus en plus longs et de plus en plus
complexes sur les plans syntaxique et lexical. En 6e, on fera lire aux élèves 3 ouvrages
de littérature de jeunesse contemporaine et 3 œuvres du patrimoine ; et pour chaque
année du cycle 4, de la 5e à la 3e, l’élève lit : au moins 3 œuvres complètes du patrimoine
en lecture intégrale, qui sont étudiées en classe ; au moins 3 œuvres complètes en
lecture cursive, notamment de littérature de jeunesse, qui font l’objet de comptes rendus
selon des modalités variées ; et au moins 3 groupements de textes (étudiés en classe ou
de manière cursive à titre complémentaire). »
Il s’agit également de partager ses lectures en faisant sorte que les élèves lisent régulièrement
un texte devant un auditoire. Pour partager les œuvres lues avec autrui, on pratiquera la
récitation ou l’interprétation en public d’un texte littéraire mémorisé. Un véritable travail de
compréhension se construit dans la recherche des effets à produire sur l’auditoire et dans
l’amélioration de l’expressivité de la lecture ou de la mise en scène.
Concernant l’enseignement de la grammaire et du vocabulaire – un enjeu majeur pour la
maîtrise de la langue française –, nous vous invitons à une lecture attentive du même bulletin
officiel. Ce texte affirme les enjeux d’un enseignement rigoureux, explicite et progressif de la
grammaire et du vocabulaire et en propose les modalités. Il est précisé qu’au collège « les
leçons de grammaire et de vocabulaire doivent être poursuivies avec une fréquence
hebdomadaire pour une durée d’au moins 1h30 sur les 4h30 en classe de 6e, 5e et 4e et
les 4 heures en classe de 3e consacrées chaque semaine à l’enseignement du français ».

Au collège comme au lycée, les enjeux de l’enseignement du français sont d’ouvrir nos élèves
par la lecture et l’écriture à la compréhension du monde en développant leurs connaissances et
leur imagination. Il s’agit de créer les conditions d’une rencontre authentique avec les textes et
par les textes – non seulement par la confrontation d’extraits variés dans le cadre de
groupements de textes ou de « corpus », mais également, et cela est tout à fait nécessaire, par
la découverte à tous les niveaux de classes, y compris les BTS, d’œuvres intégrales. Lors de la
découverte des textes et des œuvres, il convient de susciter des échanges fondés sur les
diverses réactions des élèves. En s’assurant que les élèves aient l’occasion de participer
activement à la construction de ce qui fait sens, il s’agit pour eux de faire entendre leur voix de
manière à la fois autonome et harmonieuse, dans une polyphonie fondée sur le respect et
l’écoute de l’autre.
L’étude des œuvres littéraires se nourrit de l’étude des œuvres cinématographiques et
théâtrales tout comme des approches linguistiques et culturelles de l’Antiquité (latin grec).
L’inscription régulière de films dans le domaine d’étude « Littérature et langages de l’image » en
Terminale littéraire ou dans les programmes de Culture générale et expression en BTS souligne
la nécessité de construire les apprentissages des élèves dans le domaine de la lecture de
l’image fixe et mobile, à tous les niveaux. Pour l’étude des œuvres théâtrales, nous vous
invitons à favoriser les rencontres avec le spectacle vivant et les lieux de culture.
L’enseignement des lettres doit également contribuer activement à l’éducation aux médias et à
l’information. Il s’agit de développer progressivement l’esprit critique des élèves et de les aider à
décrypter l’information – enjeu majeur du XXIe siècle.

Nous vous invitons à consulter les nombreuses ressources mises en ligne, elles vous
permettent d’alimenter votre réflexion didactique pour la mise en œuvre des programmes. Vous
pourrez utilement y consulter les documents qui se réfèrent à la mise en œuvre de la réforme
du lycée ou proposent des pistes pour vos actions culturelles (prix littéraires, prix Godot,
concours d’écriture, …) :

- Sur le site Eduscol du Ministère, http://eduscol.education.fr/


- Sur le site lettres académique : http://lettres-modernes.discip.ac-caen.fr/
- Sur le réseau Canopé : https://www.reseau-canope.fr/

Nous vous souhaitons une année riche en projets littéraires et artistiques. Nous vous
remercions pour votre engagement auprès des élèves et pour tout le travail accompli au service
de leur réussite.

Maryvonne Félix, Isabelle Boscher