Vous êtes sur la page 1sur 12

GEL 10275 Exploitation de l'énergie électrique

Série d'exercices 2

Exercice 0 :

Récupérer le cahier technique de schneider-electric sur le calcul des courants de court-circuit :

Adresse site web http://www.schneider-electric.com


Rubrique : le rendez-vous des experts
o
Cahier technique N 158 (édition octobre 2000)

Lire le document et refaire les calculs de l’exemple 2.4 p19 –22 (court-circuit triphasé)

Exercice 1 :

On considère un réseau 25 kV dont les impédances homopolaire, directe et inverse ont les valeurs
suivantes :
Zo = 7 Ω, Zd = Zi = 3 Ω

1) Calculer le courant de court-circuit lorsqu'un fil tombe à terre et que les autres phases sont à vide.
Calculer la tension ligne-neutre des deux autres phases.
2) Calculer le courant de court-circuit lorsqu'il apparaît un court-circuit entre deux phases et que la
troisième phase est à vide. Calculer la tension Ligne-neutre aux bornes de la troisième phase à l'endroit
du défaut.
3) Calculer le courant de court-circuit lorsque les trois phases sont en court-circuit.
4) Une résistance de 10 Ω est connectée entre deux phases alors que la troisième phase est à vide.
Calculer le courant dans cette résistances ainsi que les tensions ligne-neutre à l'endroit du défaut.

Solutions:

1) Court-circuit monophasé Phase-terre

91 = 0
1 Équations du défaut : Équations du réseau : (C générateur)
2 système direct)
3 , 2 = ,3 = 0 9G = ( G − = G ⋅ , G
9L = − = L ⋅ , L
,1 , 92 , 93
N Inconnues :
9R = − = R ⋅ , R

1
91 = 0 ⇔ 9R + 9L + 9G = 0

,


1
3
[
, R = ⋅ ,1 + , 2 + , 3 = 1
3
]

,

3
[
, 2 = , 3 = 0 ⇔ , G = ⋅ ,1 + D ⋅ , 2 + D 2 ⋅ , 3 = 1
1
3
] ⇒
I
I 0 = I d = Ii = 1
3

,
 L 3 1
[
 , = 1 ⋅ , + D2 ⋅ , + D ⋅ , = 1
2 3
3
]

On peut construire le schéma électrique équivalent suivant (avec les équations précédentes)

Zd
Ed Vd
Id
9R + 9L + 9G = 0
I 0 = I d = Ii
Zi
Ii Vi

Zo
Io Vo

a) Calcul du courant I1

On peut calculer Id, Ii et Io en fonction des composants du circuit Ed, Zo, Zi, Zd :

(G 3 ⋅ (G
, G = ,L = ,R = ⇒ ,1 = 3 ⋅ , R =
=G + =L + =R = G + =L + =R

Valeurs numériques :
25N9 3 ⋅14434
(G =  = 14434 9 ⇒ ,1 = = 3331 A
3 3+3+ 7

Remarque : On suppose que les impédances sont de même nature dans cet exemple, pour calculer le
module du courant (Zo, Zd, Zi = Inductance pure par exemple). Dans ce cas, le déphasage du courant I1
est de -90 degrés.

2
b) Calcul de la tension entre les phases 2 et 3 :

=L =R
9L =  = L ⋅ , L = ⋅ (G et 9R =  = R ⋅ , R = ⋅ (G
= G + =L + =R = G + =L + =R

=L + =R
9G = − 9L − 9R = ⋅ (G
=G + =L + =R

On en déduit les tensions V2, V3 et U23 :

92 = 9R + D ⋅9G2
+ D ⋅9 =
(D 2
) (
− D ⋅ =L + D 2 −1 ⋅ =R )
⋅ (G
=G + =L + =R
L

93 = 9R + D ⋅ 9G + D 2 ⋅ 9L =
(D − D )⋅ = + (D − 1)⋅ =
2
L R
⋅ (G
= G + =L + = R
8 23 = 92 − 93

Pour l’application numérique, il faut remplacer a et a2 par:


 D = − + M ⋅
1 3
 2 2
D 2 = − 1 − M ⋅ 3
 2 2

On en déduit le module et la phase de la tension en utilisant les nombres complexes.

2) Court-circuit Phase-Phase, la troisième phase est à vide

1 Équations du défaut : 8 23 = 92 − 93 = 0 ⇒ 92 = 93
2
3 , 1 = 0 et , 2 + ,3 = 0

, 2 , 91 , 92
N Équations du réseau : (C générateur)
Inconnues :
système direct)
9G = ( G − = G ⋅ , G
On constate que le courant et la tension homopolaire sont nuls : 9L = − = L ⋅ , L
9R = − = R ⋅ , R
,R =
1
3
[
⋅ ,1 + , 2 + , 3 = 0 ]
9R = − = R ⋅ , R = 0

3
On établit les relations entre les courants Id, Ii et les tensions Vd, Vi pour construire un schéma
électrique équivalent.


[ ] (
, G = 3 ⋅ , 1 + D ⋅ , 2 + D ⋅ , 3 = 3 ⋅ D − D ⋅ , 2
1 2 1 2
)

 ⇒ ,G = −,L
[ ] (
 , = 1 ⋅ , + D2 ⋅ , + D ⋅ , = 1 ⋅ D2 − D ⋅ ,
 L 3 1 2 3 2 )
 3


[ ] [ (
9G = 3 ⋅ 91 + D ⋅ 92 + D ⋅ 93 = 3 ⋅ 91 + D + D ⋅ 92
1 2 1 2
) ]

 ⇒ 9 G = 9L
 L 3 1
[ 2 3 ] 1 [ (
9 = 1 ⋅ 9 + D 2 ⋅ 9 + D ⋅ 9 = 1 ⋅ 9 + D + D 2 ⋅ 9
2 ) ]
 3

Le schéma électrique équivalent avec les composantes symétriques est donc le suivant :

Zd Zi

=L
Ed Vd Vi Ii 9G = 9L = ⋅ (G
Id = G + =L
(G
,G = - ,L =
= G + =L

On en déduit l’expression des tensions inconnues V1, V2 et l’expression du courant I2 :

2 ⋅ =L
91 = 9R + 9G + 9L = ⋅ (G
= G + =L
− =L
(
92 = 9R + D 2 ⋅ 9G + D ⋅ 9L = D 2 + D ⋅ 9G = −9G = ) ⋅ ( G = 93
= G + =L

(
, 2 = −, 3 = , R + D 2 ⋅ , G + D ⋅ , L = D 2 − D ⋅ , G = ) (D 2
)
− D ⋅ (G
= G + =L

Si Zi et Zd sont de même nature (réactance pure), on obtient les modules suivants avec l’application
numérique :

, 2 = , 3 = 4167 A 92 = 93 = 7217 V et 91 = 14434 V

4
3) Court-circuit triphasé

1 Équations du défaut : Inconnues : 91 , , 1 , , 2


2
3 91 = 92 = 93 = 0

N ,1 + , 2 + , 3 = 0
9G = ( G − = G ⋅ , G
9L = − = L ⋅ , L
Équations du réseau : (C générateur)
système direct)
9R = − = R ⋅ , R

Ce type de court-circuit est parfaitement symétrique (il n’y a pas de déséquilibre). De plus, aucun
courant ne peut circuler dans le fil du neutre (neutre isolé) : Il n’apparaît pas de composantes inverse et
homopolaire.

,R =
1
3
[
⋅ ,1 + , 2 + , 3 = 0]
9R = − = R ⋅ , R = 0
9L
9L =
1
3
[ 1
3
] [ ]
⋅ 91 + D 2 ⋅ 92 + D ⋅ 93 = ⋅ 1 + D 2 + D ⋅ 91 = 0 ⇒ ,L = −
=L
=0

9G =
1
3
[ ] [
⋅ 91 + D ⋅ 92 + D 2 ⋅ 93 = ⋅ 1 + D + D 2 ⋅ 91 = 0
1
3
]
Le schéma électrique équivalent est le suivant :

Zd

(G
,G =
=G
Ed Vd
Id

On en déduit les expressions des courants I1, I2 et I3 :

(G (G (G
,1 = , G = et ,2 = D2 ⋅ ,G = D2 ⋅ et ,3 = D ⋅ ,G = D ⋅
=G =G =G
(G
Le module du courant est donc : ,1 = , 2 = , 3 = = 4811 A
=G

5
4) Résistance de 10 : entre 2 phases

Équations du défaut : Inconnues : 91 , 92 , , 2


1 8 23 = 92 − 93 = 5., 2
2
10 Ω , 1 = 0 et , 2 = − , 3
9G = ( G − = G ⋅ , G
3
N
9L = − = L ⋅ , L
Équations du réseau : (C générateur)
système direct)
9R = − = R ⋅ , R
La démarche est identique à celle d’un court-circuit entre 2 phases.

Aucun courant ne peut circuler dans le fil du neutre (neutre isolé) : Il n’apparaît pas de composante
homopolaire.

,R =
1
3
[
⋅ ,1 + , 2 + , 3 = 0 ]
9R = − = R ⋅ , R = 0
On établit les relations entre les courants Id, Ii et les tensions Vd, Vi pour construire un schéma
électrique équivalent.


 , G =
1
3
⋅[, 1 + D ⋅ , 2 + D 2
⋅ ,]3 =
1
3
(
⋅ D − D2 ⋅ ,2 )

 ⇒ ,G = −,L
[ ]
 , = 1 ⋅ , + D2 ⋅ , + D ⋅ , = 1 ⋅ D2 − D ⋅ ,
 L 3 1 2 3 ( 2 )
 3

8 23 = 92 − 93 = 9R + D 2 ⋅ 9G + D ⋅ 9L − 9R − D ⋅ 9G − D 2 ⋅ 9L = D 2 − D ⋅ 9G − 9L ( )( )
⇒ (D 2
)( )
− D ⋅ 9G − 9L = 5 ⋅ , 2

( )( )
8 23 = 5 ⋅ , 2 = D 2 − D ⋅ 9G − 9L = − M ⋅ 3 ⋅ 9G − 9L = ( ) 3(D⋅ 5− D⋅ , ) = − M ⋅
2
G
3 ⋅ 5 ⋅ ,G

⇒ (9 G )
− 9L = 5 ⋅ , G

Le schéma électrique équivalent avec les composantes symétriques est donc le suivant :

Zd
(G
R Zi
,G = - ,L =
=G + =L + 5

( )
Ed Vd Vi Ii
Id 9G = 5 + = L ⋅ , G
9L = = L ⋅ , G

6
On en déduit l’expression des tensions inconnues V1, V2, V3 et l’expression du courant I2 :

(
91 = 9R + 9G + 9L = 5 + 2 ⋅ = L ⋅ , G =) (5 + 2 ⋅ = )⋅ (
L G

=G + =L + 5
(G (G
[ (
92 = 9R + D 2 ⋅ 9G + D ⋅ 9L = D 2 ⋅ 5 + D 2 + D ⋅ = L ⋅ ) ]
= G + =L + 5
[
= D 2 ⋅ 5 − ⋅= L ⋅]= + =L + 5
G

(G (G
[ (
93 = 9R + D ⋅ 9G + D 2 ⋅ 9L = D ⋅ 5 + D 2 + D ⋅ = L ⋅ ) ]
=G + =L + 5
[ ]=
= D ⋅ 5 − ⋅= L ⋅
+ =L + 5
G

, 2 = −, 3 = , R + D ⋅ , G + D ⋅ , L
2
= (D − D )⋅ , =
2 (D 2
)
− D ⋅ (G
=G + =L + 5
G

Pour l’application numérique, on considère que Zo, Zi, Zd sont des inductances pures et on fait les calcul
en utilisant les nombres complexes.

Exercice 2 :

On considère le montage suivant. En construisant des schémas équivalents direct, inverse et


homopolaire, calculer les impédances directe, inverse et homopolaire de cette charge.

ZN
V1
Z1

Na V2 Nb
Z1
V3
Z1

Solutions:

Les impédances Z1 sur chaque phase sont identiques. Ce montage est équilibré.
La tension VNaNb est nulle et le courant de neutre In qui traverse l’impédance ZN est aussi nul.

Les schémas équivalents sont les suivants :

7
a) alimentation par un système de tensions direct

Vd Z1
91D1E = 0
 91 = 9G

92 = D ⋅ 9G a2.Vd
2
Z1
 9 = D ⋅9 Na Nb ⇒ = = =1
 3 G
G

a.Vd Z1

b) alimentation par un système de tensions inverse

Vd Z1
9 =0
 91 = 9G 1D1E


 92 = D ⋅ 9G a.Vd Z1
9 = D 2 ⋅ 9 Na Nb ⇒ = = =1
 3
L
G
2
a .Vd Z1

c) alimentation par un système de tensions homopolaire

Vo Z1
91 = 9R

92 = 9R Vo Z1 Vo Z1
Nb
9 = 9 Na Nb Na
 3 R

Vo Z1

ZN 3.ZN

⇒ = R = = 1 + 3 ⋅ =1

Exercice 3 :

On considère un alternateur de 20 MVA qui est connecté à un réseau de 26 kV dont la puissance de


court-circuit triphasé est Scc3Φ = 1000 MVA et le courant de court-circuit monophasé est Icc1Φ =
8882A).
Les impédances directe, inverse et homopolaire de cet alternateur sont les suivantes:
=G ≅ ; G = 1.5SX = L = =G ≅ ; G Z o = 0.05 SX

8
L’alternateur fournit sa puissance nominale avec une excitation de 1pu et un facteur de puissance
unitaire.
Calculer les courants et les tensions ligne-neutre aux bornes de l'alternateur en régime permanent si une
phase de l'alternateur est mal reliée au réseau.

Solutions :

Impédance de l’alternateur :
8 EDVH
2

= G ( SX ) = ; G = 1.5 SX = /1 EDVH = = 33.8 Ω


6 EDVH
= G = = G ( SX ) ⋅ = /1 EDVH = 50.7 Ω (réactance pure)
= = = = 50.7 Ω (réactance pure)
= = = ( SX ) ⋅ =
L G

R R /1
= 1.69 Ω (réactance pure)
EDVH

Impédance du réseau :
8 // 8 //2
=G = =L = = = 0.676 Ω
3 ⋅ , FF 3Φ 6 FF 3Φ

3 ⋅ 8 //
2
=R = − 2 ⋅ = G = 3.718 Ω
6 FF 1Φ

L’alternateur est réglé pour fournir sa puissance nominale avec un facteur de puissance unitaire. On peut
en déduire l’amplitude de la fem :

Schéma d’une phase À Puissance nonimale :

6
E ,= = 444 A
jXdI 3 ⋅ 8 //

( = 9 2 + ( ; G ⋅ , ) 2 = (15011) 2 + (22510) 2 = 27057 V


I V

E n’est pas en phase avec la tension :


( = 27057 V 56.3 O

9
Les fems de phase de l’alternateur forme un système de tension direct.
Lorsque l’alternateur est connecté au réseau, une phase n’est pas reliée. On a donc un système
déséquilibré et il est préférable de faire l’étude par les composantes symétriques.

1 E1

2 E2

3 E3

Na Nb
Les neutres ne sont pas reliés

Équations du défaut :

, 1 UHVHDX = 0 = , 1 DOWHUQDWHXU

, 2 UHVHDX = , 2 DOWHUQDWHXU = , 2
, 3 UHVHDX = , 3 DOWHUQDWHXU = , 3 et , 2 = −, 3

Les neutres Na et Nb sont isolés : V2Na reseau − V3Na reseau = V2Nb alternateur − V3Nb alternateur

Il faut faire une transformation de Fortescue pour le réseau et une autre pour la charge .

Les composantes homopolaires sont nulles (neutre isolé) :

, 0 reseau =
1
[
,1
3 UHVHDX
]
+ , 2 UHVHDX + , 3 UHVHDX = 0

90 reseau = − = 0 UHVHDX ⋅ , 0 UHVHDX (Convention générateur)

90 reseau = 0

, 0 alternateur =
1
[
,1
3 alternateur
]
+ , 2 alternateur + , 3 alternateur = 0

90 aOWHUQDWHXU = = 0 aOWHUQDWHXU ⋅ , 0 aOWHUQDWHXU (Convention récepteur)


90 alternateur = 0

10
On cherche les relations entre les variables Id, Ii, Vd, Vi qui vont permettre de construire un schéma
électrique équivalent.

, 1 reseau = 0 = , R UHVHDX + , G UHVHDX + , L UHVHDX ⇔ , G UHVHDX = − , L UHVHDX


, 1 alternateur = 0 = , R alternateur + , G alternateur + , L alternateur ⇔ , G alternateur = − , L alternateur

On a aussi :

V2Na reseau − V3Na reseau = V2Nb alternateur − V3Nb alternateur

(a 2
) ( ) ( ) (
- a ⋅ 9G UHVHDX − a 2 - a ⋅ 9L UHVHDX = a 2 - a ⋅ 9G DOWHUQDWHXU − a 2 - a ⋅ 9L DOWHUQDWHXU )
9G UHVHDX − 9L UHVHDX = 9G DOWHUQDWHXU − 9L DOWHUQDWHXU

On peut donc construire le schéma équivalent suivant :

Zdreseau Zdaltern

Edreseau Ed Vdreseau Vdaltern Edaltern


Idreseau Idaltern

RESEAU ALTERNATEUR
Convention Convention
Zireseau Zialtern Récepteur
Générateur Iireseau Vireseau Vialtern Iialtern

Zoreseau Zoaltern
Ioreseau Voreseau Voaltern Ioaltern

On peut calculer les courants Id et Ii


( G UHVHDX − ( G DOWHUQDWHXU
, G = , G reseau = , G DOWHUQDWHXU = = −, L
= L UHVHDX + = G UHVHDX + = L DOWHUQDWHXU + = G DOWHUQDWHXU

11
On en déduit les tensions Vd et Vi en utilisant les expressions suivantes :

Équations du réseau : Équations de l’alternateur :


(C générateur) (C recepteur)
(système direct) (système direct)

9G UHVHDX = ( G UHVHDX − = G UHVHDX ⋅ , G UHVHDX 9G DOWHUQ = ( G DOWHUQ + = G DOWHUQ ⋅ , G DOWHUQ


9L UHVHDX = − = L UHVHDX ⋅ , L UHVHDX 9L DOWHUQ = − = L DOWHUQ ⋅ , L DOWHUQ

Connaissant les courant Ii, Id Io et les tensions Vd, Vi, Vo, la transformation inverse de Fortescue permet
de calculer le courant I2 et les tensions V1, V2, V3. Par exemple, pour I2:

( )
, 2 = −, 3 = , R + D ⋅ , G + D ⋅ , L = D − D ⋅ , G =
2 2 (D 2
)(
− D ⋅ ( G UHVHDX − ( G DOWHUQDWHXU )
= G UHVHDX + = L UHVHDX + = G DOWHUQDWHXU + = L DOWHUQDWHXU

12