Vous êtes sur la page 1sur 44

ROYAUME DU MAROC

MINISTERE DE L’INTERIEUR
PROVINCE DE TAOUNATE
CERCLE GHAFSAI
CAIDAT BNI ZEROUAL
COMMUNE RURALE OUDKA

MARCHE N°…………..

OBJET : TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UN TERRAIN DE SPORT


DE PROXIMITE A DOUAR MCHAA
- COMMUNE RURALE OUDKA -
PROVINCE DE TAOUNATE

MAITRE D’OUVRAGE :

C.R OUDKA

Lot Unique

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES


1
ROYAUME DU MAROC

MINISTERE DE L’INTERIEUR
PROVINCE DE TAOUNATE
CERCLE GHAFSAI
CAIDAT BNI ZEROUAL
COMMUNE RURALE OUDKA

MARCHE N°…………..

PROJET DE : TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UN TERRAIN DE SPORT


DE PROXIMITE A DOUAR MCHAA
- COMMUNE RURALE OUDKA -
PROVINCE DE TAOUNATE

Marché passé par appel d'offres ouvert en séance publique, en vertu de l’article16 paragraphe 1 alinéas et
l’article 17 paragraphe 3 alinéas 3 du décret n°2-06-388 du 16 Moharrem 1428 (5 Février 2007) fixant les
conditions et les formes de passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines règles relatives à leur
gestion et à leur contrôle.

Entre les soussignés :

Monsieur Le Directeur le président de la commune rurale Oudka, assurant le rôle


de « Maître d’ouvrage»

D'une part,
Et.
- Monsieur : .............................................................................……

- Agissant au nom et pour le compte de : ........……………………………….....................……

- Faisant élection de domicile à : ...........................................................................……..

- Inscrit au Registre de Commerce de : .............................................Sous le n °........………...

- Affilié à la C.N.S.S. sous le n° : ..........................................................................……...

- Titulaire du compte bancaire n° : ...........……...........à la banque ou Ccp………............

- Banque ou C.C.P. : …………………………………………………..…..

- Patente n° : ..............…....................................... ....................…..

D'autre part,

Il a été convenu et arrêté ce qui suit :

2
CHAPITRE I

ARTICLE 1 : OBJET DU MARCHE

L'objet du présent marché est « TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UN TERRAIN DE SPORT


DE PROXIMITE A DOUAR MCHAA- COMMUNE RURALE OUDKA - PROVINCE DE
TAOUNATE»
En lot unique pour Le compte de la commune rurale Oudka «MAITRE D’OUVRAGE»

ARTICLE 2 : CONSISTANCE
Le projet consiste en la construction des terrains de sport, chaque un comprend dans son
programme la construction de :
 Terrain de Football

ARTICLE 3 : COMPOSITION DU CORPS D’ETAT

Les travaux seront exécutés en lot unique qui se compose comme suit :

-Gros œuvre
-Second œuvre

ARTICLE 4: PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE - DOCUMENTS GENERAUX -


TEXTES SPECIAUX
Les obligations de l'Entrepreneur pour l'exécution des travaux, objet du marché, résultent
de l'ensemble des documents suivants:
A - Pièces constitutives du marché :

 l’acte d’engagement.
 le présent Cahier des Prescriptions Spéciales
 Le bordereau des prix et détail estimatif.
 Le C.C.A.G.-T.
 Les C.P.C

B - Documents généraux
1-Le Décret n° 2.06.388 du 16 Moharrem 1428 (05 Février 2007), fixant les conditions et les
formes de passation des marchés de l'état ainsi que certaines règles relatives à leur contrôle et
leur gestion.
2-Les textes Officiels réglementant la main d’œuvre et les salaires.
3-Le Décret Royal N°330-66 du 10 Moharrem 1387 (21 Avril 1967) portant règlement général de
comptabilité publique, Tel qu’il a été modifié et complété.
4-Le Dahir du 23 Chaoual 1367 (28/8/1948) relatifs au nantissement
5-Le Devis Général d'Architecture (D.G.A.) réglant les conditions d'exécution des bâtiments
administratifs (Edition 1956).
6-Le Décret Royal N°400-67 du 9 Rabia II 1387 (17 Juillet 1907) rendant le D.G.A. applicable à
tous les travaux administratifs, industriels ou d'habitat et à tous les marchés de T.P. de bâtiments.
7-Les conditions des gros œuvres des toitures terrasses en béton armé, édition de 1940 de
l'Institut du Bâtiment et des Travaux Publics.

3
8-L'Arrêté du Ministre des Travaux Publics N°350-67 du 15 Juillet 1967 portant règlement sur
les installations électriques dans les immeubles et leurs dépendances du 7 Juin 1939 ainsi qu'aux
règles techniques P.N.M. 7 II CL 0,06 et 0,05 annexées à l'Arrêté N°350-67.
9-L'Arrêté technique du Ministre des T.P. N°127-69 du 15 Mars 1903.
10-La circulaire 6001 bis relative aux transports de matériaux et marchandises, pour l'exécution
des Travaux Publics.
11-Les règles d'utilisation des ronds crénelés et lisses pour B.A. de limite élastique supérieure ou
égale à 40Kg/mm2 dite "Règles 1905, ronds de 40-60".
12-En application de l'Article III du D.G.A les règles pour le calcul et l'exécution des
constructions en béton armé dite "Règles B.A de 1968".
13-Le Devis Général pour les travaux d'Assainissement dicté par le Ministère des Travaux
Publics.
14-Le Cahier des Prescriptions Communes applicables par circulaire n° 2/1242 ANRT du
13/07/1987 du Ministère de l’Equipement et de la F.P.
Les normes marocaines ou à défaut les normes internationales

Nota : L’entrepreneur devra s’il ne possède pas ces brochures, peut se les procurer au
ministère de l’équipement ou à l’imprimerie officielle
Il ne pourra en aucun cas exciper de l’ignorance de ces documents pour se
soustraire aux obligations qui en découlent
Si le présent marché déroge à une prescription du C C A G T et du D G A
l’entrepreneur se conformera aux prescriptions du présent cahier des charges.

ARTICLE 5 : CONNAISSANCE DU DOSSIER


L’entreprise déclare :
- Avoir apprécié toutes difficultés résultant du terrain de l'emplacement des constructions, des
accès, des alimentations en eau et en électricité et toutes difficultés qui pourraient se
présenter en cours des travaux pour lesquelles aucune réclamation ne sera prise en
considération,
- Avoir pris pleine connaissance de l'ensemble des travaux,
- Avoir fait préciser tous les points susceptibles de contestation,
- Avoir fait Tous les calculs et tous détails, N’avoir rien laissé au hasard pour déterminer le prix
de chaque nature d'ouvrage présenté par elle et de nature à donner lieu à discussion.

ARTICLE 6 : MONTANT DES TRAVAUX

Le montant du présent marché s’élève suivant le bordereau des prix et détail estimatif
dûment arrêté par l’Entrepreneur et joint au présent marché à la somme.

ARTICLE 7 : VALIDITE DU MARCHE - DELAI D'EXECUTION – PENALITES

- Validité du marché
Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire qu'après visa du Contrôleur d’Etat et
notification de son approbation par L’AUTORITE COMPETENTE

- Délai d'exécution
Le délai d'exécution est fixé à Cinq mois (5 mois). Pour pouvoir être pris en
considération, les arrêts de chantier dus en cas de force majeur devront être signalés dans les 48
heures au maître de l’ouvrage. Le délai d'exécution des travaux prendra effet à compter du
lendemain du jour de la notification de l'ordre de service prescrivant de commencer les travaux.
- Pénalités
A défaut par l'entrepreneur d'avoir terminé les travaux à la date prescrite, il lui sera
appliqué sans préjudice de l'article 60 du C.C.A.G.T. une pénalité de 0.66 pour mille du montant

4
du marché par jour de calendrier de retard. Toutefois, cette pénalité ne pourra en aucun cas
dépasser 10% du montant initial du marché, elle viendra en déduction des sommes dues à
l'entrepreneur.
- Intérêts moratoires
Conformément au décret No 2-03-703 du 18 ramadan 1424 (13 novembre 2003) relatif aux
délais de paiement et aux intérêt moratoires en matière des marchés d’Etat, le défaut
d’ordonnancement et de paiement des sommes dues dans le délai prévu par le décret mentionné
ci-dessus au profit du titulaire d’un marché visé à l’engagement et approuvé par la
réglementation en vigueur, fait courir de plein droit et sans formalité préalable des intérêt
moratoires au bénéfice dudit titulaire, lorsque le retard incombe exclusivement à l’administration,
et cela conformément au décret No 2-03-703 mentionné ci-dessus.

ARTICLE 8 : PROGRAMME ET CADENCE DES TRAVAUX


L'entrepreneur devra soumettre au maître d'ouvrage dans les QUINZE jours qui suivent la
notification de l'approbation du marché, le calendrier d'exécution des travaux selon lequel il
s'engage à conduire le chantier, comportant tous renseignements et justifications utiles. Au cas où
la cadence d'exécution des travaux deviendrait inférieure à celle prévue au dit calendrier,
l'administration fera application des mesures prévues à l'article 70 du C.C.A.G.T. même pour les
délais partiels portés au planning. Le planning des travaux sera obligatoirement affiché au
bureau du chantier et constamment tenu à jour sous la surveillance du maître d’ouvrage

ARTICLE 9 : CAUTIONNEMENTS - RETENUE DE GARANTIE


- Cautionnements provisoire et définitif
En application de l'article 12 du C.C.A.G.T., le cautionnement provisoire à remettre est
fixé à la somme de : Vingt mille dirhams, 20 000.00 Dhs.
Le cautionnement définitif est fixé à 3 % trois pour cent du montant du marché arrondi à
la dizaine de dirhams supérieure sera libéré dans les trois mois suivant la réception définitive.
- Retenue de garantie
La retenue de garantie à prélever sur les acomptes mensuels en application de l’article 59 du
C.C.A.G.T est de (10%) dix pour cent du montant du décompte. Elle cessera de croître
lorsqu'elle atteindra 7% du montant initial du marché.

ARTICLE 10 : DOMICILE DE L'ENTREPRENEUR


L’entrepreneur est tenu d’élire domicile au Maroc qu’il doit indiquer dans l’acte
d’engagement, ou le faire connaître au maître d’ouvrage dans un délai de quinze (15) jours à
partir de la notification, qui lui est faite, de l’approbation de son marché ou de la décision prise
de commencer l’exécution du marché en application des dispositions du paragraphe c) de
l’article 70 du décret n°2-98-482 du 11 Ramadan 1419 (30 Décembre 1998) précité.
L’entrepreneur doit se conformer à cet effet, à l’article 17 du C.C.A.G.T.

ARTICLE 11: SOUS-TRAITANCE


Les entrepreneurs secondaires, qui interviendraient au niveau d'une partie des travaux,
devront être agréés par le Maître d’Ouvrage et seront considérés comme sous-traitants de
l'entrepreneur principal. Ceux-ci devront joindre leurs dossiers d'agrément dans leurs dossiers
techniques conformément à l’article 78 du Décret n°2-98-482 du 11 Ramadan 1419 (30 décembre
1998).
Les sous-traitants agréés fourniront un engagement de respecter les clauses techniques les
concernant dans le marché définitif.
Ces dispositions ne réduiront en aucune façon la responsabilité de l'entrepreneur, au sujet
des travaux exécutés par les sous-traitants.

5
ARTICLE 12 : CONTROLE DES BATIMENTS ADMINISTRATIFS
Nonobstant le contrôle et la surveillance normale des travaux par l'administration,
l'entrepreneur devra laisser libre accès de ses chantiers aux agents de l’administration chargés du
contrôle de bâtiments administratifs, leur présenter, s'ils le demandent, toutes pièces du marché et
leur fournir tous renseignements et explications utiles pour faciliter leur mission.

ARTICLE 13 : OBLIGATIONS DIVERSES DE L'ENTREPRENEUR


1- L'entrepreneur sera tenu de provoquer lui-même les instructions écrites et figurées qui
pourraient lui manquer. Dans ces conditions, il ne pourra jamais se prévaloir du manque de
renseignements pour justifier une exécution contraire à la volonté du Maître de l'ouvrage ou du
Maître d’œuvre.
2- Il est précisé que parmi les dépenses incluses dans les prix figurent notamment les
frais de branchement de chantier aux réseaux d'eau, d’électricité, etc..., les consommations
correspondantes pendant toute la durée du chantier et toutes les études, plans et laboratoires etc…
3- En application de l'article 40 du C.C.A.G.T, le délai pour le dégagement, le
nettoiement et la remise en état des emplacements mis à la disposition de l'entrepreneur est fixé à
15 (Quinze) jours de calendrier à compter de la date de réception provisoire. En outre, une
pénalité spéciale de 200 DH (deux Cents Dirhams) par jour de calendrier de retard sera appliquée
à compter de la date d'expiration du délai de 15 jours indiqué plus haut. Cette pénalité sera
retenue d'office, par le Maître de l'ouvrage, sur les sommes encore dues à l'entrepreneur.

ARTICLE 14 : ECHANTILLONNAGE
L'entrepreneur devra soumettre à l'agrément de l'Architecte un échantillon de chaque
espèce de matériau ou de fourniture qu'il se propose d'employer. Il ne pourra mettre en œuvre
ces matériaux qu'après acceptation donnée par ordre délivré par le maître d’ouvrage
Les échantillons seront déposés au bureau de chantier prévu à l'article 201 & 2 du D.G.A.
et serviront de base de vérification pour la réception des travaux.
L'entrepreneur devra présenter, à toute réquisition, les certificats et attestations prouvant
l'origine et la qualité des matériaux proposés.

ARTICLE 15 : PLAN DE RECOLEMENT

En fin d'exécution, l'entrepreneur remettra, au Maître d’Ouvrage, un calque et trois tirages


des plans suivants pliés au format 21x31 :
1- Dessins cotés des ouvrages non visibles, comme les fondations, les conduites
d'évacuation des eaux pluviales et usées, dont la réalisation peut être différente des dessins
primitifs tels que ces ouvrages ont été réellement exécutés.
2- Dessins des conduites, canalisations, conducteurs visibles ou non visibles tels qu'ils ont
été posés, repérés par des symboles et teintes conventionnels avec indication des secteurs ou
autres caractéristiques. Ces dessins indiqueront avec des couleurs conventionnelles différentes la
position de tous regards, foyers lumineux, postes d'eau, appareils électriques, prises de courant,
boîtes, vannes et le sens d'écoulement des égouts.
Ces plans de récolement doivent être impérativement signés, et approuvés par la maîtrise
d’œuvre avant d’être remis au maître d’ouvrage.
La réception provisoire ne pourra être prononcée, qu’après remise des plans de
récolement par l’entrepreneur au maître d’ouvrage.

ARTICLE 16 : NANTISSEMENT

6
Dans l'éventualité d'une affectation en nantissement du présent marché, il est précisé que :
1- La liquidation des sommes dues en exécution du présent marché sera opérée par les soins
de Monsieur Le Président de la commune rurale Oudka
2- Le fonctionnaire compétent chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu'au
bénéficiaire du nantissement en subrogation, les renseignements et états prévus à l'article
8 du Dahir 28 Août 1948 tel qu’il a été modifié et complété par le Dahir 1-62-201 du
29/10/1962 est Monsieur Le Président de la commune rurale Oudka
.3- Les paiements prévus au présent marché, seront effectués par le percepteur de GHAFSAI,
seul qualifié pour recevoir les signalisations des créances du titulaire du présent marché.
Conformément aux dispositions du § 5 de l’article 11 du C.C.A.G-T, le maître d’ouvrage délivre
sans frais, à l’entrepreneur, sur sa demande et contre récépissé, un exemplaire spécial du marché
portant la mention «exemplaire unique » et destiné à former titre de nantissement des marchés
publics.
Les frais de timbre de l’exemplaire remis au titulaire du marché, ainsi que les frais de timbre de
l’original conserver par l’administration sont à la charge du titulaire du marché.

ARTICLE 17 : RECEPTION PROVISOIRE

Conformément à l’article 65 du C.C.A.G.T. et à la fin des travaux de tous les corps d'état,
il sera procédé, en présence de l'Entrepreneur à la réception provisoire des travaux Le Maître de
l’œuvre décidera après la visite du bâtiment si cette réception peut être prononcée. Une
commission à cet effet, doit être composée par : les représentants du maître d’ouvrage,
l’Architecte, l’Ingénieur du B.E.T., l’Ingénieur du bureau de contrôle, l’Ingénieur du laboratoire
et de l’Entrepreneur. Tous les défauts constatés lors de cette visite seront repris conformément
aux règles de l'art et aux frais de l’Entrepreneur, sans pour cela que le délai d'exécution soit
prolongé.

ARTICLE 18 : RÉCEPTION DÉFINITIVE

Conformément à l’article 68 du C.C.A.G.T., et 12 mois après la date de la réception


provisoire des travaux il sera procédé, en présence de l’Entrepreneur à la réception définitive des
travaux, le Maître de l’œuvre décidera après la visite du bâtiment si cette réception peut être
prononcée. Une commission à cet effet doit être composée par : les représentants du Maître
d’ouvrage, l’Architecte, l’Ingénieur du bureau de contrôle, l’Ingénieur du Laboratoire et de
l’Entrepreneur. Tous les défauts constatés lors de cette visite seront repris conformément aux
règles de l’art et aux frais de l’Entrepreneur.
La retenue de garantie ainsi que le cautionnement définitif seront débloqués après la
prononciation de la réception définitive.

ARTICLE 19 : REGLEMENT DE POLICE ET DE VOIRIE

L'entrepreneur devra obligatoirement se soumettre à tous les règlements de police et de


voirie en vigueur sur le lieu de construction. L'entrepreneur sera responsable de tous les dégâts ou
détournements commis par son personnel ou par des tiers sur son chantier ou dans les bâtiments
avoisinants mis à sa disposition.

ARTICLE 20 : ORDRES DE SERVICES - LETTRES – INSTRUCTIONS.

L'entrepreneur se conformera strictement aux plans, tracés, dessins de détails fournis par
l’architecte et le B.E.T ainsi qu’aux ordres de service, lettres et instructions qui lui seront notifiés
ou adressés par l’Administration (maître d’ouvrage).

7
L'entrepreneur sera tenu de provoquer lui-même, les instructions écrites ou figurées qui
pourraient lui manquer. Dans ces conditions, il ne pourra jamais se prévaloir du manque de
renseignements pour une exécution contraire à la volonté du Maître de l’œuvre ou maître
d’ouvrage pour justifier un retard dans l'exécution.

ARTICLE 21 : MODIFICATIONS

Le Maître de l'ouvrage se réserve le droit de modifier à tout moment telle ou telle partie
d'ouvrage qu'il jugera nécessaire pour une meilleure réalisation du projet dans le respect des
articles 52,53, et 54 du C.C.A.G.-T.

ARTICLE 22 : TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES TRAVAUX EN DIMINUTION

Sont désignes par ce terme, tous les travaux en plus ou en moins de ceux initialement
prévus par suite de modification.
Il est précisé que seuls seront considérés comme travaux modifiés et par suite réglés ou
retenus à l'entrepreneur, les travaux dus à des changements ordonnés par ordre de service du
Maître d’œuvre ou du Maître d’ouvrage

ARTICLE 23 : DOCUMENTS

L'Entrepreneur est tenu de vérifier les cotes et signaler en temps voulu toutes erreurs
matérielles qui auraient pu se glisser dans les plans ou pièces écrites qui lui seraient notifiés.
Aucune cote ne sera prise à l'échelle sur les plans pour l'exécution des travaux.
L'entrepreneur devra s'assurer, sur place avant toute mise en œuvre, de la possibilité de suivre les
cotes et indications des plans et dessins de détails. Dans le cas de doute, il se référera
immédiatement au Maître d’œuvre.

ARTICLE 24 : MALFACONS

Si des malfaçons viennent à être décelées, les ouvrages seront démolis et refaits à la
charge de l'Entrepreneur. Si ces réfections entraînent des dépenses pour d'autre corps d'état, ces
dépenses seront également à la charge de l'entrepreneur.

ARTICLE 25 : PRESENCE DE L'ENTREPRENEUR- DIRECTION ET


ENCADREMENT DU CHANTIER

L'Entrepreneur sera tenu d'assister personnellement ou par son représentant aux rendez-
vous de chantiers qui seront fixés dès la première réunion (au moins deux fois par mois).
Pendant la durée des travaux, l'entrepreneur sera représenté, en permanence sur le
chantier, par un responsable qualifié. La direction de ce chantier devra être effectivement assurée
sans interruption.
Si la qualification du responsable n'apparaît pas suffisant, l’Architecte, le B.E.T. ou
l’Administration pourront en demander le remplacement ou l'assistance jugée nécessaire.

ARTICLE 26 : APPROVISIONNEMENT :

Il n’aura pas de règlement pour approvisionnement.

ARTICLE 27 : ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE ET PROFESSIONNELLE

8
En application et en conformité avec l’article 24 du C.C.A.G.T., l’Entrepreneur sera tenu
de produire les certificats d’assurance délivrés par les compagnies d’assurance autorisées à
pratiquer au MAROC.
1/ Avant tout commencement des travaux, l’Entrepreneur sera tenu de fournir à
l’Administration les assurances énumérées à l’article 24 du C.C.A.G.T précité.
2/ L’Entrepreneur est tenu de présenter, à ses frais et au plus tard à la réception définitive du
marché la police d’assurance couvrant les risques liés à la responsabilité décennale de
l’Entrepreneur telle que celle-ci est définie à l’article 769 du dahir du 9 ramadan 1331 (12 août
1913) formant code des obligations et contrats.
La période de validité de cette assurance court depuis la date de la réception définitive
jusqu’à la fin de la dixième année qui suit cette réception.
Le prononcé de la réception définitive du marché est conditionné par l’accord du maître
d’ouvrage sur les termes et l’entendue de cette police d’assurance.

ARTICLE 28 : ATTACHEMENTS - REGLEMENT DE PAIEMENT :

Les représentants de l’entreprise, des autres intervenants, et l’Administration


participeront à la prise d’attachement contradictoire, l’entrepreneur procédera en
conséquence à l’établissement des situations des travaux avec toutes les pièces justificatives
nécessaires. Ces attachements seront pris au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Ils
préciseront ou détermineront tous les faits matériels utiles au règlement des ouvrages, et qui
ne pourraient être constatés ultérieurement. L’entrepreneur devra avertir l’administration, au
moins quatre jours à l’avance, de la date des prises d’attachements qu’il propose. Les
situations établies par un métreur vérificateur patenté, seront soumises à la maîtrise de
chantier pour vérification. Un des exemplaires de l’attachement est rendu à l’entreprise après
signature par le maître d’œuvre, un deuxième est conservé par le maître d’œuvre, un
troisième exemplaire est joint aux mémoires et situations établis en vue de règlement.
L’entrepreneur est considéré comme ayant accepté les rectifications apportées par la maîtrise
d’œuvre s’il ne fournit pas ses observations par écrit dans un délai maximum de dix jours.
Ces attachements et métrés des travaux qui serviront à l’établissement des décomptes passé
ce délai, et sans mise en demeure préalable, les décomptes généraux et définitifs seront
établis avec les éléments en possession de l’Administration et les comptes seront clos sans
que l’entrepreneur puisse élever ni réclamation ni réserve.
Les frais d’établissement des décomptes nécessaires seront à la charge de l’entrepreneur.
Après prise des attachements.

ARTICLE 29 : MODE DE REGLEMENT DES OUVRAGES

Les ouvrages seront réglés aux métrés par application des prix du bordereau des prix -
détail estimatif aux quantités réellement exécutées. Les prix remis par l'Entrepreneur
correspondent à des ouvrages exécutés selon les règles de l'art et en parfait état d'achèvement.

ARTICLE 30 : NETTOYAGE DU CHANTIER

L'Entrepreneur devra évacuer régulièrement des locaux où il travaille, les gravois ou


débris qui sont le fait de ses activités. L’architecte, et le B.E.T pourront à tout moment exiger ce
nettoyage lorsqu’il n’aura pas été exécuté spontanément les locaux devront être laissés
parfaitement nets.
Aucune personne ne doit habiter les bâtiments en phase de construction. L'Entrepreneur
devra construire des baraques de chantier en nombre suffisant afin de loger tout son personnel.
Les gravois et débris seront déposés au voisinage du chantier en un ou plusieurs endroits
désignés par le Maître d’œuvre et seront évacués aux décharges publiques aux frais de
l'Entreprise.

9
Après l'exécution des peintures, les bâtiments devront être dans un état de propreté
indispensable à l'introduction des usagers. L'Entrepreneur devra faire aussi le dégagement des
menuiseries et serrures bloquées par la peinture, les retouches consécutives nécessaires, la mise
en état des appareils sanitaires à débarrasser de leur plâtre protecteur et les poncer soigneusement
avec un produit adéquat pour éliminer les rayures et tâches diverses et leur rendre leur éclat.

ARTICLE 31 : FRAIS DE TIMBRES ET D'ENREGISTREMENT


L'Entrepreneur devra supporter les frais de timbres et, s'il y a lieu, les frais
d'enregistrement des différentes pièces du marché.
ARTICLE 32 : LITIGES

Tous les litiges pouvant survenir entre l'Entrepreneur et le maître d’ouvrage pour objet le
présent marché seront soumis aux tribunaux du Maroc statuant en matière administrative.
ARTICLE 33 : INSTALLATION ET ORGANISATION DU CHANTIER

L'Entreprise disposera pour l'installation de son chantier des terrains avoisinant les
constructions. Il devra prévoir, dés l'ouverture du chantier, la construction d'un local à usage de
bureau pour les réunions de chantier. Ce local devra avoir 20 m² minimum et comportera des
panneaux d'affichage pour les plans, planning, etc..... Une table de travail pour vingt personnes
sera installée avec les chaises ou bancs de même capacité. Le local sera équipé éventuellement du
téléphone et des sanitaires nécessaires.
Un cahier de chantier en Tri fold sera en permanence à la disposition du Maître de
l’œuvre ou de ses représentants.
Les frais d'installation du bureau de chantier et toutes autres installations nécessaires sont
à la charge de l’entreprise.
Il est précisé que tous les locaux nécessaires pour le stockage de matériaux ou matériels à
l'entreprise seront établis en dehors des constructions et à emplacements soumis pour approbation
au Maître de l’œuvre.

ARTICLE 34 : MODE D'EXECUTION DES OUVRAGES

D’une manière générale, les travaux seront exécutés suivant les règles de l'art,
conformément aux dessins et plans visés "Bon pour exécution" qui seront notifiés à
l'Entrepreneur.
Les plans d'Architecte restent toujours la base de l'ouvrage, tous les dessins annexés
devront s'y conformer.
Les dimensions portées aux plans d'exécution et dessins de détail sont celles des travaux
ou ouvrages complètement terminés.

ARTICLE 35 : ESSAIS DE MATERIAUX

Conformément aux stipulations de l'article 4, paragraphe 3 du Devis Général


d'Architecture, les frais d'essais des matériaux seront à la charge de l'Entrepreneur pour tous les
travaux ou fournitures qui n'auront pas satisfait aux conditions imposées par le D.G.A.
Les essais seront effectués conformément à la norme NF 23/301 (Février 1961), ils seront
faits obligatoirement par un laboratoire engagé par l’Administration.
L'Entrepreneur devra tenir, en permanence sur le chantier, des récipients ou éléments de
matériaux disponibles à des prises de prélèvements pour études, essais ou analyses.

10
ARTICLE 36 : ORGANISATION DU CHANTIER - COMMANDE DE MATERIEL

Dans un délai de 8 (huit) jour de la notification de l'ordre de service lui prescrivant de


commencer les travaux, l'Entrepreneur devra faire agréer par le Maître de l’œuvre, les
dispositions détaillées qu'il compte modifier ou compléter, si elles ne donnent pas satisfaction.
Après approbation des dispositions définitives et après le choix définitif du matériel
proposé, l'Entrepreneur devra dans un délai de 8(huit) jours à partir de l'invitation qui lui sera
faite par ordre de service, proposer un nouveau programme permettant de rattraper le retard et
respecter le délai contractuel.
Dans le cas où il serait impossible d'établir un nouveau programme respectant le délai
contractuel, l'acceptation éventuelle du nouveau programme par le Maître de l’œuvre ne modifie
en rien le calcul des pénalités stipulées à ce présent C.P.S.

ARTICLE 37 : AUGMENTATION OU DIMINUTION DANS LA MASSE DES TRAVAUX


Toute augmentation, diminution ou changement dans l'importance des diverses natures
d'ouvrages réalisés seront faits conformément aux dispositions des articles 51,52 et 53 du
C.C.A.G.T.

ARTICLE 38: PRIX

Il est formellement stipulé que l'Entrepreneur est réputé avoir parfaite connaissance de la
nature et des conditions et difficultés d'exécution des travaux établis par l’architecte et le B.E.T,
avoir visité l'emplacement de la future construction, s'être rendu sur place et s'être entouré de tous
les renseignements nécessaires à la composition des prix et avoir toutes les précisions désirables
pour que l'ouvrage fini soit conforme à toutes les règles de l'art et aux prescriptions du marché.

Les prix établis par l'Entrepreneur correspondent à des ouvrages en parfait état
d'achèvement et de notamment gardiennage du chantier, impôt droits, régie, assurances, frais de
métrés ., d'études , essais des matériaux et contrôle et en général toutes charges imposées par les
règlements de l'état et municipaux à la date de la remise de l'offre.

ARTICLE 39 : VARIATION DES PRIX

En application de l'article n°50 du C.C.A.G.T. au cas où postérieurement à l'époque de


base définie ci-dessous, des variations viendraient à être constatées dans les cours de la main
d'œuvre, des matériaux, des fournitures et des prestations, le montant des travaux exécutés sera
révisé par application de la formule ci-après.
Les valeurs initiales des index, sont celles constatées par les décisions du Ministère des
Travaux Publics au premier jour de la quinzaine calendaire précédant celle du jour de la
soumission.
Il sera tenu compte dans le calcul de la révision des baisses qui se produisent après
expiration du délai contractuel, par contre, en cas de hausse, les prix d'application seront bloqués
aux dernières valeurs calculées dans les cours du délai d'exécution.

ARTICLE 40 : FORMULE DE VARIATION DES PRIX

Les prix sont révisables : formule de variation de prix


Travaux tout corps d’état / P/P0= 0.15 + (0.85 Bat6 / Bat60). (100+Ti) / (100+Ti0)

11
Avec :
P = montant des travaux révisés
P0 = montant des travaux initiaux avant révision
Bat6 = indice Travaux Bâtiment tout corps d’état ; Bat60 =index de référence à la date de la
remise des offres ; Tio= Taxe à la date de la remise des offres.
Ti = montant de la TVA applicable en type de marchés a la date de l’exigibilité de la
révision

ARTICLE 41 : ETABLISSEMENT DES DECOMPTES

Les travaux seront réglés sur situations en fin de chaque mois. Ces situations seront
présentées sous forme cumulative. A ce titre, chaque situation devra faire apparaître la totalité des
ouvrages exécutés depuis le début du chantier jusqu'à la fin du mois à l'issue duquel la situation
considérée est établie à l'issue de ce mois et la situation établie à l'issue du mois précédent,
chaque situation sera évaluée par application des prix du bordereau des prix - détail estimatif aux
quantités d'ouvrages réellement exécutées à l'issue du mois auquel la situation considérée se
rapporte telles qu'elles découlent des métrés correspondants établis par le métreur.

ARTICLE 42 : COMPTE PRORATA

Le marché est traité en lot unique, il n'y aura pas de compte prorata.

ARTICLE 43 : PRESCRIPTIONS DANS L'EMPLOI DE LA MAIN D'ŒUVRE


Se référer à l'article 20 du C.C.A.G.T.

ARTICLE 44 : FRAIS DIVERS

L'entrepreneur supportera tous les frais de consommation d'eau et d'électricité pendant


toute la durée du chantier.

ARTICLE 45 : CONTROLE TECHNIQUE

L'entrepreneur sera soumis éventuellement au contrôle technique d'un bureau d’étude choisi par
l’entreprise et accord de l’Administration pour l'ensemble des travaux de son marché.
Pendant toute la durée des travaux, les agents du bureau d’étude auront libre accès au
chantier et pourront prélever, aussi souvent que nécessaire pour examen, les échantillons de
matériaux et matériel à mettre en œuvre. Ils vérifient que les ouvrages réalisés conformément aux
plans revêtus de leur visa, ils assisteront à la réception des fouilles, aux réceptions provisoire et
définitive.
L'Entrepreneur sera tenu de fournir à ses frais, la main-d’œuvre, les échafaudages, les
charges, etc..... nécessaires aux essais, prévus soit par le C.P.S Soit par le Devis Général
d'architecture.
Les honoraires du bureau d’étude seront à la charge de l’entreprise.
Tous les essais de laboratoire sont à la charge de l’entreprise.

ARTICLE 46 : DEROGATION DU C.C.A.G.T. ET DU D.G.A.

L'Entrepreneur se référera au présent cahier des prescriptions spéciales pour toutes les
clauses en dérogation avec le C.C.A.G.T., et le D.G.A.

ARTICLE 47 : TAXES (T.V.A.)

12
Les prix remis par l'Entrepreneur tiennent compte également de toutes les charges et
sujétions résultant de l'application du marché, ainsi que toutes les taxes et, en particulier, la taxe
sur la valeur ajoutée en application du Dahir n° 1.85.347 du 7 Rabia II 1406 (20 Décembre 1985)
portant promulgation loi n° 30.85 et ses modifications.

ARTICLE 48 : RESTRICTION DANS L'EMPLOI DE LA MAIN D'ŒUVRE

L'Entrepreneur recrutera parmi les ouvriers qui lui seront présentés par le bureau de
placement 70 % au moins des ouvriers non permanents nécessaires pour compléter l'effectif
indispensable au fonctionnement du chantier.
Lorsque certains de ces ouvriers seront licenciés par l'Entrepreneur, il devra
immédiatement les remplacer par d'autres ouvriers présentés par le bureau de placement de telle
sorte que le pourcentage minimum de 70 % soit respecté en permanence.

ARTICLE 49: CONTROLE DE L'EMPLOI DE LA MAIN-D'ŒUVRE

L'Entrepreneur devra avoir sur le chantier la liste constamment tenue à jour des ouvriers
employés sur le chantier. Les ouvriers présentés par le bureau de placement seront portés sur la
liste à part.
ARTICLE 50: RESILIATION

En cas de résiliation du présent marché, se référer aux dispositions et clauses du C.C.A.G.T.

ARTICLE 51 : ETUDES TECHNIQUES

Les études techniques ci-après seront réalises par un B.E.T a la charge de l’administration
- Plan de construction (fondation, poteaux, poutres, etc.…)
- Plan des lots secondaires (électricité, plomberie, sanitaires chauffage V.R.D etc.…)
En sus de ces études techniques ce même B.E.T est chargé d’établir les prévisions des dépenses
(calendrier des paiements de l’entreprise) ; de réceptionner les coffrages et les ferraillages, établir
et vérifier les situations mensuelles des travaux avec les métrés correspondants ainsi que les
décomptes provisoires et définitifs avec les métrés correspondants.

ARTICLE 52: GARANTIE DECENNALE ET POLICE D’ASSURANCE APPLICABLE


AUX TRAVAUX D’ETANCHEITE
Conformément à l ‘article 7 du D.G.A, L’entrepreneur est responsable pendant dix années
à compter de la réception provisoire, de l’étanchéité complète contre toutes infiltrations
provoquées par une mauvaise qualité des produits employés ou par une mauvaise exécution des
travaux, et notamment par dessiccation, fissuration, soufflures, retrait du produit, décollement des
solins, déchirures consécutives au retrait ou à la dilatation du support etc.…
Cette garantie comprend la remise en état du produit d’étanchéité et de la protection avec
les mêmes produits que ceux qui ont servi à l’établissement de l’étanchéité ou avec tout autre
produit de qualité au moins équivalente préalablement agrée par le maître d’ouvrage sur avis de
la maîtrise d’œuvre, ainsi que la réparation des dommages causés à la construction par les
infiltrations sous réserves que l’entrepreneur ait été informé de ces infiltrations dés leur
apparition.
L’entrepreneur doit intervenir dés la réception de l’avis de défaut d’étanchéité qui lui est
donné par la maîtrise d’œuvre et le maître d’ouvrage et prendre toutes les mesures utiles.
L’Entrepreneur est tenu de présenter à ses frais à la réception définitive des travaux une
police d’assurance de garantie décennale, par laquelle il garantit les travaux d’étanchéité exécutée
par lui et ce pendant dix (10) années. Cette garantie sera couverte par une compagnie d’assurance
agrée au Maroc.

13
CHAPITRE II : CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

ARTICLE 1. LE GROS OEUVRE.

1) Spécification particulière des travaux de démolition


L'entrepreneur est réputé s'être rendu sur les lieux, avoir visité le terrain et pris connaissance
de toutes les difficultés pouvant survenir lors de l'exécution des ouvrages.
Pour la démolition de toute nature, il est à spécifier que :
*la protection des personnes est primordiale:l'entreprise doit prendre toutes les précaution
pour assurer la protection de ses ouvriers, des usagers de la construction scolaire, des
habitants, des passants et des intervenants. de même pour les biens des personnes et de
l'administration
*au cour des travaux de démolitions toutes les dégradations causées par la mauvaise
intervention de l'entreprise seront réparées au frais de l'entreprise. Toutes les démolitions en
sous oeuvre, en élévation ou percements ou en tranchée, doivent être exécutées avec le plus
grand soin de manière à faciliter la récupération des matériaux et matériels fonctionnels. Les
étaiements doivent être étudiés par l'entrepreneur, pour les démolitions qui n'intéressent
qu'une partie de la structure porteuse. Les étaies doivent être robuste pour ne pas
endommager les parties stables du bâtiment à renforcer ou à reprendre.
*L'entreprise doit aviser le M.O pour tout objet découvert ou rencontre lors des démolitions
*Les matériaux ou matériels récupérées de la démolition restent la propriété de
l'Administration sauf si celle-ci ordonne, par écrit, l’entreprise de les évacuer.
*doit prendre toutes les précautions nécessaires pour la protection des constructions à
réhabiliter.
2) Spécifications particulières concernant les briques et les agglomérés:
Les briques devront répondre aux normes NM 10.01.F.016 et NFP 13.3O1 et 13.4O1 et aux
prescriptions du DGA, article 18. Elles seront de première qualité et sans fêlure3)
Composition de mortiers et bétons.
Toutes les études techniques sont à la charge de l’entreprise.
Par dérogation aux articles 31, 32 du devis général d’architecture, la composition des
mortiers et bétons sera la suivante :
Désignation Dosage Chaux Sable Grain Gravette Emploi
CPJ de riz
35/45 5/15 5/25
Mortier n°1 250 500 500 Dégrossi d’enduit
Mortier n°2 300 660 340 Hourdage de maçonnerie
Mortier n° 400 500 500 Mortier de reprise de Béton
3
Mortier n° 500 100 Enduit lisse, Chape, Scellement, Support de revêtement
4
Mortier n° 550 250 1000 Enduit Bâtard
5
Mortier n° 500 700 300 Mortier pour agglos
6 et Support de façade
Béton n° 1 200 450 500 500 Béton de propreté

14
Béton n° 2 250 450 500 500 Béton de forme
Béton n° 3 300 450 500 500 Béton banché et dallage reflué
Béton n° 4 350 350 400 600 Béton armé
Béton n° 5 350 350 600 400 Béton armé

Béton n° 6 400 350 600 400 Béton armé

Les bétons n° 4,5 et 6 seront fabriqués exclusivement avec ciment CPJ45.


Les quantités d'agrégats entrant dans la composition du béton armé sont données à titre
indicatif pour permettre à l'entrepreneur d'établir ses prix.
Elles n'ont aucune valeur contractuelle. Les quantités réelles de leur teneur en eau seront
déterminées par un laboratoire agrée et aux frais de l’entreprise.
Les frais des études granulométrie et de la formulation du béton et les essais d’écrasement
sont à la charge de l’entreprise.
Par contre, la nature des agrégats entrant dans la composition de ce béton est imposée par le
tableau ci avant . les résistances minima exigées à VINGT HUIT JOURS (28 JOURS) pour le
béton N°3 sont les suivantes :
* Compression : 270 KG/cm ² ;
* Traction : 22 Kg/cm ².
4) Fabrication des bétons
Les bétons seront obligatoirement fabriqués par des centrales à béton ou bétonnières. Les
divers dosages en agrégats devront être automatisés ainsi que le dosage en eau, ou à défaut
par dosage pondéral ou volumétrique.

En aucun cas il ne sera admis de béton fabriqué à la main.


La composition des bétons sera tenue affichée sous verre en permanence pour un contrôle
aisé et inopiné.
Le matériel mis en chantier devra correspondre à celui qui sera indiqué dans la note sur le
matériel que l'entreprise doit remettre en même temps que son offre.

5) Mise en oeuvre des reprises de bétonnage.


Avant les reprises de bétonnage, la surface précédemment coulée est nettoyée à l'air
comprimé s'il s'agit d'un béton jeune ou piquée, nettoyée et humidifiée à refus s'il s'agit d'un
béton durci.
Lors de la reprise de bétonnage, il sera mis en oeuvre un produit de collage (SIKADUR)
suivant les indications du fabriquant. Pour les bétons à destination hydrofuge il sera prévu un
produit hydrofuge (SIKA 1% du poids du ciment)

6) Prescriptions concernant l'exécution des bétons armés.


6-1) Poteaux.
Des bases de 0,15 de hauteur environ seront coulées avant le coffrage des poteaux. Ces bases
sont destinées à assurer un traçage parfait, à permettre le serrage des coffrages et à éviter la
ségrégation du béton en pied du poteau, les coffrages devront permettre le coulage d'une
hauteur maximale de 1,50 m.
Pour cela, une face de coffrage devra rester libre et devra pouvoir recevoir un panneau
supplémentaire pour la finition du coulage.
Aucun ragréage ne sera toléré avant réception par le M.O dans le cas ou certaines parties
représenteraient des cavités importantes, le poteau incriminé sera démoli.
En aucun cas des poteaux ne seront cassés partiellement pour placer des attentes oubliées.
En aucun cas, les attentes des poteaux ne seront déviées, pour rattraper un défaut éventuel de
traçage.
Tout béton coulé avec un excès d'eau sera démoli.

15
Le plus grand soin devra être observé lors du coulage des éléments de faible section. Par
temps chaud, les coffrages seront abondamment trempés avant coulage et maintenus humides
pendant 48 heures. Aucun décoffrage ne sera admis avant 48 heures. Après le décoffrage. Le
béton devra rester humide par arrosage abondant pendant TROIS JOURS minimum.
Tous les poteaux intégrés dans les maçonneries, soit de moellons, soit d'agglos sera coulés
après le montage de ces maçonneries. Le nettoyage des pieds de poteaux avant coulage devra
être exécuté avec soin afin de débarrasser le mortier de maçonnerie de ces pieds de poteaux.

6-2) Poutres et chaînages.


Les éléments des poutres devront être exécutés de manière à empêcher toute flèche. Les étais
sont posés sur une semelle de répartition en madrier, et en aucun cas les cales ne seront
exécutées par des éléments tels que briques, agglos, cailloux etc...
Dans le cas d'emploi d'étais en bois, les cales seront en forme de coin et en bois dur.
Le décoffrage avant 28 jours ne sera toléré qu'après l'avis du M.O pour certains éléments le
permettant.
Les prescriptions du paragraphe ci-dessus restent valables pour les précautions à prendre lors
du coulage par température élevée.
De plus, le début de coulage par forte chaleur sera fait à partir de 16 heures. Dès le
lendemain, à l'ouverture du chantier, le béton coulé la veille sera arrosé en permanence, et
cela pendant 7 jours au moins.
6-3) Dalles pleines.
Les plus grandes précautions devront être prises pour éviter la dissection rapide des bétons
des dalles.
En plus des recommandations et précautions décrites pour les poteaux et poutres, il y aura
lieu de protéger la surface supérieure des dalles par une couche de sable maintenue humide.
L'entrepreneur devra faire son affaire du maintien de la surface supérieure surfacée
en parfait état jusqu'à la pose des revêtements
6-4) Voiles.
Les voiles devront être coulés sur des bases comme les poteaux. La granulométrie et la
plasticité du béton devront permettre le coulage dans les coffrages.

6-5) nervures des hourdis et dalle de compression.


Les hourdis seront posés non jointifs avec un vide de 0,03m minimum sous les nervures. Les
corps creux doivent répondre à la NM 10.01.F.017.Avant tout coulage, les hourdis seront
arrosés jusqu'à saturation, les armatures des hourdis et la dalle de compression, calées
convenablement. La granulométrie sera étudiée avant exécution. L'enrobage des aciers sera
particulièrement soigné dans les nervures. Les précautions de maintien humide et coulage par
forte chaleur décrite au paragraphe ci-dessus, seront adoptées.

7) Prescriptions concernant les parements lisses de béton.


Les parements lisses de béton devront être obtenus directement au décoffrage par l'utilisation
de coffrage métallique ou en contreplaqué, étanches et indéformables. Il ne sera toléré aucun
ragréage ni enduit pour un rattrapage quelconque. après décoffrage, les balèvres devront être
arasées et meulées.
Les surfaces devront être d'une planimétrie telle qu'une règle de 2m appliquée dans n'importe
quel sens ne laisse apparaître une flèche supérieure à 3mm.
Le M.O se réserve le droit de faire démolir tout ouvrage non conforme aux prescriptions ci-
dessus.

8) Préfabrication d'éléments.
L'entrepreneur n’est autorisé à procéder à aucune préfabrication.

16
L'entrepreneur aura à sa charge tous les problèmes de pose, manutention, raccordements,
scellements, calfeutrements, et demeurera responsable de l'étanchéité des Ouvrages.

9) Prescriptions concernant le façonnage des aciers.


Lorsqu’il y a lieu de constituer une armature avec plusieurs barres, les joints seront répartis
sur une certaine longueur de telle sorte que dans une section il y a au moins 2/3 des barres
continue étant admis que le recouvrement à adhérence améliorée serra de cinquante fois le
diamètre pour les barres droites afin de respecter l’article 2. 3 de règlement parasismique B.
S. 69.
Les armatures sont coupées et cintrées à froids, les appareilles sont menues de jeux de tout
les mandrins permettant de réaliser les courbures prévues ou prescrites. Aucune tolérance
en moins ne peut être accorder sur les diamètres minimaux des mandrins qui sont de :

Barres de diamètre plus petit ou égale à 12 mm 3 fois le diamètre de la barre

Barres de diamètre supérieur à 12 mm 5 fois le diamètre de la barre

Barres de diamètre supérieur à 25 mm 8 fois le diamètre de la barre
Pour les aciers à haute adhérence, sont par ailleurs interdits :

Le cintrage aux appareille manuelle pour les barres de diamètre supérieur à 14mm à haut
adhérence.

Le redressement même partiel d’une barre cintrer.

la pliure et le dépliure des barres laisser en attente.

La constitution d’une armature à l’aide de ronds lise de nuance différente.

L’assemblage des armatures par soudure.

ARTICLE 2.: L’APPROVISIONNEMENT EN EAU.


Dans le cas où le branchement d'eau pour l'alimentation générale du chantier n'était pas
encore réalisé lors du démarrage des travaux, l'entrepreneur devra assurer son
approvisionnement à l'aide de citernes qui devront être en nombre suffisant afin de ne pas
freiner la cadence normale dans l'exécution des travaux de son lot.

17
Banc de touche avec lavée

CHAPITRE III : DESCRIPTION DES OUVRAGES ET MODE


D’EVALUATION
I – GROS ŒUVRES – REVETEMENT - ETANCHEITE
1 – Terrassement en terrain de toute nature :
Dans tout terrain et à toute profondeur. Les fouilles seront descendues soit à la côte d’un rocher franc, soit
à une côte uniforme déterminée par l’Administration.
Les fouilles seront descendues aux côtes reconnues par le maître d’œuvre. Elles seront exécutées en
largeur strictement nécessaire et forment l’objet d’un procès-verbal de réception.
Les profondeurs ou largeurs dépassant du projet ne seront pas payées. Aucun travail en maçonnerie ou de
béton ne sera admis avant réception des fouilles. Les prix de règlement des fouilles en masse et en rigoles
comprennent toutes sujétions de boisages, déblaiement, talutages, blindages, relèvement des terres,
dessouchages, épuisements et pompages qui pourraient être nécessaires, l’enlèvement des déblais et leur
mise en remblais ou évacuation étant comptée à part. Les fouilles seront payées au mètre cube suivant
plan.
Ouvrage payé au mètre cube au ………………………………………………………….. Prix n° 1
2 - Mise en remblais ou évacuation à la décharge publique :
Ce prix concerne tous les déblais provenant de l’extérieur ou des terrassements, ils seront mis en place par
couches successives de 0.20 m, pilonnés, damés et inondés à refus. Les remblais et les terrains à
remblayer seront débarrassés des racines et de tous les débris végétaux. Prix comprenant chargement,
transport et évacuation des terres excédentaires à la décharge publique.
Ouvrage payé au mètre cube au ……………………………………………………..…….. prix n° 2
3 – Béton de propreté :
Le béton de propreté sera réalisé sous les ouvrages en maçonnerie, béton armé pour semelles, longrines,
béton banché, chaînages. Exécuté en béton n°1, épaisseur suivant plan de B.A., compris pilonnages et
coffrage éventuels.
Ouvrage payé au mètre cube au ………………………………………………………….…… prix n° 3
4 – Maçonnerie de moellons :
De toutes épaisseurs, réalisées en moellons de calcaires tendre, hourdés au mortier n°1. les joints seront
soigneusement bourrés et serrés à la truelle, et les boutisses judicieusement placées. Ouvrage payé tout
vide et ouvrages divers déduit, y compris parement des faces extérieures, parties courbes etc.… et toutes
sujétions.
Ouvrage payé au mètre cube au ………………………………………….…….…………… prix n° 4
18
5 – Béton pour béton armé en fondation :
Tous les ouvrages en B.A. en fondations seront réalisés en béton n°3 ou n°4 obligatoirement vibré ou
prévibré, y compris coffrage, décoffrage et toutes sujétions de mise en œuvre à toute profondeur ou
hauteur. Payé au mètre cube théorique des plans de béton armé y compris toutes sujétions pour parties
courbes, en pente et formes irrégulières, y compris aussi fourniture et pose de joints de dilatation en
polystyrène de 2 cm.
Ouvrage payé au mètre cube au ……………………………………………..……..……… prix n° 5
6- Acier tors en fondation :
Le ferraillage sera exécuté conformément aux plans de béton armé en acier TOR Fe E 40. L’entrepreneur
devra la fourniture, le stockage, le façonnage, les manutentions et les poses des aciers, le fil de ligature,
les aciers de montages et les cales au mortier de ciment ou en matériaux plastique.
Des chemins de roulement seront prévus afin d’éviter la circulation sur les aciers. Le poids des aciers pris
en compte résulte du métré des longueurs pour le poids théorique du mètre linéaire selon les plans du
d’exécution établis par le Bureau d’Etude. Il tien compte des recouvrements, chapeaux, et crochets.
Le prix comprend toutes les sujétions telles que les chutes, les tolérances de laminage, les fils de ligature,
…etc.
Ouvrage payé au kilogramme au ………………………………………………………..…. prix n° 6
7 - Béton pour béton armé en élévation :
Les bétons pour béton armé des piliers, poutres, dalles pleines, paillasses, marches et contres marches
d’escaliers recouvrement de joint de dilatation, voiles et acrotère seront réalisés en béton n° 4 ou n° 5 y
compris façon brute de décoffrage.
Ils comprendront en outre les sujétions prévues pour les B.A. en fondation, le coulage et la mise en œuvre
à toute hauteur aux engins mécaniques exclusivement, le dosage les essais de granulométrie à l’aide des
caisses et les essais de résistance. Le prix de règlement comprend toutes les sujétions pour les parties
courbes, pente et formes irrégulières, y compris fourniture et pose de joint de dilatation en polystyrène de
2 cm.
Ouvrage payé au mètre cube au ……………………………………………………..….. prix n° 7
8 – Plancher en hourdis y compris béton et acier :
Planchers exécutés en hourdis creux avec nervures, de 0.15ou de 0.20 (suivant plan du B.E.T.) entretoises
et dalle de compression, hourdés en ciment posés jointivement, enrobés d’éléments en béton
techniquement étudiés. Béton exécuté en béton identique au béton armé en élévation, y compris aciers
façonnés suivant plans de B.A., coffrage, décoffrage, étaiement et toutes sujétions. Les planchers seront
mesurés entre les périphéries intérieures des murs ou des poutres.
En cas d’option, après accord de la maîtrise d’ouvre, par l’entreprise de plancher préfabriqué, les plans
d’exécution de ce plancher et détails des nervures seront établis et contrôlées, à la charge de l’entrepreneur
et soumis par lui à l’agrément de la maîtrise d’œuvre ; dans ce cas l’entreprise sera payée à la base des
plans de béton armé du B.E.T.
Ouvrage payé au mètre carré au : ……………………………………………….………… prix n° 8
9 – Acier tors en élévation :
Armature en acier TOR ou carron Fe E50, Le prix rémunère la fourniture, le façonnage et la mise en place
des aciers, y compris les calles, ces calles pourront être des cubes en ciment de 2 x 2 x 2 cm ou tout autre
système agréé par le B.E.T. Le poids des aciers pris en compte résultera du métré théorique selon les plans
d’exécution établis par le B.E.T.
Le prix comprend toutes les sujétions telles que les chutes, les tolérances de laminage, les fils de ligature,
…etc.
Ouvrage payé au kilogramme au …………………………………………………..…………. Prix n° 9
Généralités pour les maçonneries:
Tous les éléments de maçonnerie, agglomérés en béton et briques, doivent répondre aux normes
marocaines quand à leurs qualité et résistance. Leur fabrication sur le chantier est strictement interdite.

19
Des essais de conformité, à la charge de l'entrepreneur, doivent être réalisés en permanence sur chaque lot
déposé sur le chantier avec un minimum d'un essai pour 20000 briques ou 10000 agglos.
Les briques creuses en terre cuite seront de la catégorie "Brique de remplissage A", définies par la norme
P.31.301. Les agglomérés devront répondre à la norme P.14.301 et à l'article 74 du D.G.A.. Avant toute
mise en œuvre, les briques ou agglos seront immergés ou abondamment arrosés.
Toutes les cloisons seront hourdées au mortier de ciment n°1. Chaque assise de pose devra être de niveau
et se recouper d'au moins 0.05 m. Les joints et les lits auront une épaisseur maximale de 10 mm.
Le prix des cloisons comprendra :
- la fourniture et la pose des briques
- les poteaux raidisseurs des ouvertures et les tendeurs nécessaires à la bonne tenue des ouvrages
- la liaison avec l'ossature, soit avec des fers laissés en attente, lors du coulage des poteaux, poutres,
linteaux, soit par des épingles en acier doux galvanisé de 8 disposées en quinconce tous les mètres en
hauteur et longueur ainsi que l'exécution d'un linteau en béton armé (préfabriqué ou non) sur tous les
cadres posés dans les cloisons simples ou doubles).
- Les linteaux sur double ou simple cloison
- Les éléments horizontaux et verticaux en béton armé de renforcements de la structure parasismique
suivant les plans et les recommandations du BET y compris aciers desdits éléments.
- Toutes sujétions d'échafaudage et coffrages,
Les cloisons en briques creuses seront comptées au mètre carré, déduction faite de tous vides et de tout
autre matériau d'une autre nature qui pourrait y être inclus.
10 – Agglos de 0,20:
- Les agglos devront répondre aux spécifications du D.G.A. et avoir reçu l’agrément de la maîtrise
d’œuvre.
- Ils seront hourdés au mortier N°6. Les joints horizontaux et verticaux, seront parfaitement remplis
et essuyés.
- Les vides de sections supérieures à 0.40 m² seront déduits.
- Pour les parois de hauteur supérieure à 3 m et de longueur supérieure à 5 m, le prix comprend
l’exécution des linteaux et raidissement en béton armé des parois.

Ouvrage payé au mètre carré au …………………………………………………………….….. Prix n° 10


11 - Cloisons de 0.10 en briques de 6 T.
Les cloisons côtés de 0.10 seront réalisées en briques creuses de 6 trous dans les mêmes prescriptions que
les doubles cloisons mais avec une seule paroi, y compris toutes sujétions.
Ouvrages payé au mètre carré au ………………………………………………………………. Prix n° 11
Généralité pour les Enduits
Les prix de règlement des enduits comprennent les arrêtes, angles rentrants ou saillants, les tableaux de
petites largeurs, feuillures, larmiers, bec d’auvent, les joints, les sur-épaisseurs et tous motifs
architecturaux figurants sur les plans d’architecte.
Ces prix comprennent également la fourniture et la pose de grillages galvanisés mailles de deux, fixé par
cavaliers galvanisés en bande de 0.20m de largeur, placé en recouvrement de toutes les rencontres
d’ouvrages d’ossature béton et cloisons et plancher afin d’éviter les fissurations d’enduit dues au retrait.
Par temps sec, les enduits seront arrosés. Tous les enduits seront payés au mètre carré réel tout vide déduit.
Prix comprenant aussi la fourniture et la pose de baguettes d’angles de 2.00m types “ARMUR” ou
similaire placées dans tous les arrêtes saillants des poteaux et des cloisons.
12 – Enduit intérieur et au plafond au mortier de ciment :
Sur les éléments de mur, voiles, cloisons, plafonds, retombées de poutres et suivant instructions du maître
d’œuvre.
Exécuté en deux couches :
- Une couche de dégrossissage en une ou plusieurs passes, d’épaisseur ne dépassant pas 0.10m
- Une couche de finition de 0.005m d’épaisseur, passé au bouclier, dit “FINO”.

20
Ouvrage payé, sans plus value pour petites parties ou faibles largeurs, pour parties verticales et inclinées
planes ou courbes. L’enduit intérieur est défini par les espaces clos et couverts
Ouvrage payé au mètre carré au ………….………………………………………………….. prix n° 12
13– Enduit extérieur au mortier bâtard :
Sur éléments de façades ou loggias qui ne comportent pas de traitement spécial, réalisé comme suit :
- Inhibition correcte du support.
- Passage d’une barbotine liquide afin d’améliorer l’accrochage.
- Dégrossissage au mortier n°1 imperméable dosé à 350 kg.
- Couche de finition au mortier n°2 passée au bouclier parfaitement dressé.
Ouvrage payé, sans plus value pour petites parties ou faibles largeurs, tout vide et ouvrage divers déduit,
sans plus value pour parties verticales et inclinées planes ou courbes.
Ouvrage payé au mètre carré sans plus value pour façon rustique ou tyrolien ni pour joint creux de toutes
dimensions au …………………………………………….………………………………… prix n° 13
14 – Canalisation en buse de ciment Ø200 :
Fourniture et pose de canalisations en béton comprimé sur lit de sable de 0.10m d’épaisseur, joints à
bourrelets au mortier de ciment n°3, posé suivant pentes et altitudes figurées aux plans. Ce prix comporte
le remblaiement, et les terrassements. La première partie du remblai sera exécutée en sable ou en remblai
tamisé et criblé sur 20 cm, mise en place du remblai au dessus par couches arrosées et damées.
Ouvrage payé au mètre linéaire au ……………………………………………………………... prix n° 14
15– Canalisation en buse de ciment Ø300 :
Même prescriptions que l’article précédent.
Ouvrage payé au mètre linéaire au ……………………………………………………………... prix n° 15
GENERALITE CONCERNANT LES REGARDS ET CANIVEAUX POUR EVACUATION
Les regards d’évacuation des eaux vannes, des eaux pluviales ou des eaux usées, sont réalisés en béton
dosé à 350 kg/m3 CPJ 35 coulé dans un moule métallique ou en briques pleines posées à plat sur radier en
béton de propreté de 0.10 m d’épaisseur, les enduits intérieur sont hydrofugés (Sika) et lissés au mortier
gras de ciment, et les arrondis par les gorges.
Tampon en béton armé avec anneau de levage escamotable, le cadre du tampon en cornière 55 x 55 de
section, comportera un treillis en métal déployé permettant son remplissage en béton dont la face
supérieur sera soigneusement refluée et talochée. Le cadre extérieur, en fer cornier de 60 x 60 cm
comportera des pattes de scellement galvanisées. Les joints seront absolument étanches (mortier de flikote
ou équivalent).
Les tampons seront revêtus de la même nature que le sol avoisinant. Pour les regards intérieurs aux
bâtiments, les fonds de regards ne comporteront jamais de fosse à sable mais une ou plusieurs cunettes
semi cylindriques ou tronconique raccordant les différentes canalisations et assurant un écoulement sans
stagnation.
Le prix unitaire comprend les fouilles, dans tous les terrains y compris le rocher ou dans dallage existant,
les remblaiements, l’évacuation et les cadres en cornières.
Ouvrage payé à l’unité y compris tampon, anneau , enduit, béton de propreté et toute sujétion comme
suit :
16 – Regard de 40/40 à l’intérieur :
Ouvrage payé à l’unité au …………………………………………………………………… prix n° 16
17 – Regard de 50/50 à l’intérieur :
Ouvrage payé à l’unité au …………………………………………………………………… prix n° 17
18 – Fosse sceptique et puits perdus :
Fosse sceptique : à l’endroit indiqué par l’Architecte, exécution d’une fosse sceptique de 3000 L
comprenant un compartiment de réception et un compartiment de décomposition chimique, l’ensemble
sera réalisé en voile de 10 cm d’épaisseur et radier de 15 cm d’épaisseur reposant sur un blocage de 20 cm
de hauteur. L’ensemble voile et radier sera exécuté en béton banché hydrofuge dosé à 250 kg de ciment,
compris réservation pour arrivée et sortie de buse Ø 300, Trous de communication entre les
compartiments, regard de 50 x 50 x 60 cm de profondeur à l’arrivée et à la sortie avec tampon à occlusion

21
hermétique, enduit étanche sur les deux parois, les terrassement en terrain de toute nature, l’évacuation
des terres, trous de visite de 40 x 40 cm avec tampon en B.A. et deux anneaux de levage en fer rond Ø 8
mm, et tuyau de ventilation en PVC enterré avec protection en galets d’oued et toutes autres sujétions.
Puits perdu : de 3.00 m de profondeur réalisé conformément aux détail et instructions fournis, comprenant
toutes sujétion de travaux de terrassement en terrain de toute nature et à toute profondeur, évacuation à la
décharge publique, dalle en béton armé avec trou de visite, tampon en B.A. avec anneaux de levage en fer
rond Ø 8 mm remplissage en pierres sèches avec vide central, raccordement en buses appropriés, et toutes
autres sujétion.
Ouvrage payé à l’unité au …………………………………………………………………… Prix n° 18
19 – Appuis de fenêtres :
Saillants ou non saillants.
Exécuté en béton dosé à 300 kg de ciment, sur double ou simple cloisons. Ces appuis recevront une légère
pente vers l’extérieur de 2.5 à 3 cm et seront lissés au mortier gras. Y compris larmier et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre linéaire au ……………………………………………………… Prix n° 19
20 – Couronnement d’acrotère et façon de larmier :
Exécuté au mortier de ciment sur grillage galvanisé. Le grillage recouvrira toute la partie horizontale. Et
descendra sur les deux faces verticales.
Ouvrage comprenant les arrêtes supérieures, la façon d’acrotère conformément au plan de l’Architecte, la
façon de larmier au dessus de l’engravure, et le renformis pour la pente. L’enduit de la finition sera
exécuté à la taloche et fini au mortier n°4. prix comprenant la fourniture et la pose de grillage.
Ouvrage payé au mètre linéaire au ………………………………………………………. prix n° 20
21 – Renformis en béton :
Ils seront exécutés en béton maigre et terminés par une chape lissé au mortier n° 4, dans le cas où ces
renformis recevraient un revêtement de granito ou autre, ils seront laissés brutes à 0.05 m au niveau
définitif.
Ouvrage payé au mètre carré au ………………………………………………………. prix n° 21
22 – Fourniture et pose tout venant GNF 0/60:
Rémunéré au m3, la fourniture, le transport et la mise en œuvre de matériaux en grave non
traitée 0/60 sur une épaisseur de 40 cm, pour l'exécution de la couche de base suivant les
prescriptions de CPS , y compris :
Répand age mécanique.
Arrosage, compactage à 98% de l’OPM couche par de 20 cm et réglage de l'assise Profilage.
Toutes sujétions.
L’entreprise ne peut commencer l’étalage de la couche de fondation GNB qu’après la
réception de la couche de forme par le Maître d’ouvrage , avec les résultats des essais du
compactage du fond de forme à 90% de l’OPM.
Ce prix s'applique au mètre cube pour une épaisseur mesurée après compactage à 98%
de l'OPM sans la déduction des parties des regards et chambres.
Ouvrage payé au mètre cube au ………………………………………………………. prix n° 22
23 – Fourniture et pose de couche MS:
Rémunéré au m3, la fourniture, le transport et la mise en œuvre de matériaux sélectionné jaune
et rouge une épaisseur de 15 cm, pour l'exécution de la couche des jeux et de piste de vitesse
, y compris :
Répand age mécanique.
Arrosage, compactage à 98% de l’OPM pour une couche de 15 cm et réglage de l'assise
Profilage.
Toutes sujétions.
Ce prix s'applique au mètre cube pour une épaisseur mesurée après compactage à 98%
de l'OPM .

Payé au mètre cube au : …………………..…………………….. ……….… prix n° 23

22
24– Trottoir périphérique
Ouvrages comprenant :
-ㄱ Fouilles en pleine masse sur une hauteur de 0,30 m avec évacuation des déblais aux D.P.
-ㄴ Apport et mise en place par couches successives de 0.20 m de tout venant sur une hauteur de
0.3m.
-ㄷ Réalisation d’un dallage en béton reflué d’une épaisseur de 0,08 m côté caniveau et 0,13 côté
bâtiment avec joint tous les 1 m dans les 2 sens avec bourrage en bitume
-ㄹ Exécution d’un larmier en béton côté bâtiment
-ㅁ Exécution d’un caniveau en béton de 0,30 m de largeur et de 0.30m de hauteur et cornières
pour support des grilles, y compris fouilles, évacuation, béton de propreté sous radier, grilles
métallique pour caniveau suivant détail d’Architecte.
Le tout sera réalisé suivant les règles de l’art sur une largeur de 1,50 jusqu à 3,00 mètres
Ouvrage payé au mètre carré ………………………………au prix n°24
25- a- Mur de Clôture :

Le mur de clôture y compris fondation sera réalisé suivant les plans de détail de l'Architecte et du
Bureau d'Etudes et comprendra :
- Terrassements de toute nature de sol et à toute profondeur jusqu’au bon sol y compris
évacuation des déblais à la décharge publique
- Apport de terre à usage de remblai
- Béton de propreté de 0,10m d'épaisseur
- Chaînages (haut et bas) en béton armé
- poteaux avec semelle en béton armé en fondation et en élévation tous les quatre mètre
(4.00ml) et joint dilatation chaque 8ml
-ム Couronnement en béton armé avec pente sur les deux sens, larmier, enduit et peinture
- Aciers pour éléments en béton armé en fondation en élévation
-ウ Maçonnerie de moellons en fondation à toute profondeur sur une épaisseur de 0,40m
- Maçonnerie en agglos pleines de 20 en élévation sur une hauteur de 1.80 m
- Joints tous les huit (8) mètres maximum y/c polystyrène
- Enduit sur les deux faces du mûr de clôture avec enduit crépi pour faces extérieures
- Peinture sur les deux faces du mûr de clôture selon choix de l'architecte.
- Barbacanes

Ouvrage payé au mètre linéaire, au prix N°................. ........................................... prix n°.25-a

25- b- MUR DE CLOTURE EN GRILLE DE DEFENSE :

Le mur de clôture y compris fondation sera réalisé suivant les plans de détail de l'Architecte et du
Bureau d'Etudes et comprendra :
- Terrassements de toute nature de sol et à toute profondeur jusqu’au bon sol y compris
évacuation des déblais à la décharge publique
- Apport de terre à usage de remblai
- Béton de propreté de 0,10m d'épaisseur
- Chaînages (haut et bas) en béton armé
- poteaux avec semelle en béton armé en fondation et en élévation tous les quatre mètre
(4.00ml) et joint dilatation chaque 8ml
-ヰ Couronnement en béton armé avec pente sur les deux sens, larmier, enduit et peinture
- Aciers pour éléments en béton armé en fondation en élévation
-ノ Maçonnerie de moellons en fondation à toute profondeur sur une épaisseur de 0,40m
- Maçonnerie de moellons de 40 en élévation sur une hauteur variable

23
-fourniture et pose de grilles de défense selon l’indication du maître d’ouvrage et maître d’ouvre
y/c compris peinture et toutes sejutions
- Joints tous les huit (8) mètres maximum y/c polystyrène
- Enduit sur les deux faces du mûr de clôture avec enduit crépi pour faces extérieures
- Peinture sur les deux faces du mûr de clôture selon choix du maître d’ouvrage et maître
d’ouvre.
- Barbacanes

Ouvrage payé au mètre linéaire, au prix N°................. ........................................... prix n°.25-b

26– Banc de touche avec lavée:

Ce prix comprend la réalisation de banc de touche en béton avec lavée suivant plan BET u/c compris
toutes sujétions de fourniture et pose
Ouvrage payé à l4unité au ……………………………………..……………………….. Prix n° 26
27– Blocage en pierre sèche de 0.20 :

Blocage de0.20 d’épaisseur en pierre sèche avec fermeture à la pierre cassée compris cylindrage ou
damage. Pourra être remplacé par un tout venant d’oued sur la même hauteur, tout venant exempt de
particules argileuses soigneusement compactées.
Ouvrage payé au mètre carré au ……………………………………..……………………….. Prix n° 27

28 – Béton de forme légèrement armé :

Sur le blocage ci-avant décrit ou sur le tout-venant compacté, il sera coulé une forme en béton n°3 de 0.10
à 0.12 d’épaisseur qui sera parfaitement réglé et damé pour servir de support aux différents dallages, y
compris acier.
Ouvrage payé au mètre carré y compris le ferraillage au ………………………………..…. Prix n° 28

29 – Béton reflué pour dallage extérieur :

Ouvrage comprenant en fourniture et pose :


 Fouille en pleine masse sur une hauteur de 0.30 m environ avec évacuation des déblais
aux décharges publiques.
 Hérissonage en pierres sèches de 0.20
 Réalisation d’un dallage en béton N°2, soigneusement réglé, compris pilonnage et
refluage ou surfaçage éventuel y compris ferraillage en acier Tor suivant indications du
B.E.T ce dallage présentera une pente vers l’extérieur. Des joints seront placés tous les 2
m dans les deux sens, ces joints seront remplis de mortier bitumeux étanche.
 Exécution d’un couvre joint éventuel en béton armé avec larmier, côté bâtiment
 Exécution d’un caniveau en BA pour récupération des eaux doté de trappes amovibles en
béton perforé suivant détail de la maîtrise d’œuvre.
 Exécution d’un joint bitumineux entre le Trottoir périphérique et le bâtiment.
Ouvrage payé pour l’ensemble au mètre carré suivant la projection horizontale du trottoir y compris
caniveau et retour pour parafouille au ………………………………………………….…... prix n° 29
30– Marches et contres marches en béton reflué :

24
Exécuté en béton dosé à 300 kg de ciment CPJ 45 pour un mètre cube de gravettes 15 / 25 et 0.45 m3 de
sable.
Payé y compris hérissonage, ferraillage, coffrage, décoffrage, fourniture et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre linéaire au ………………………………………………………….… prix n° 30
31 – Revêtement en granito polis :
Il sera exécuté une sous couche au mortier n°1 du tableau du dosage, qui sera dressée à la règle, sa surface
étant rendue rugueuse par des stries exécutées à la truelle.
Il sera exécuté ensuite une barbotine de ciment puis une couche d’usure au mortier dosé à 250 kg de
ciment 250/315 et de 250 kg de ciment blanc dans le quel il sera incorporé des grains de marbre des
carrières de Boujaad. L’épandage de la gravette et le roulage seront exécutés avec soin de façon que la
surface visible des grains occupe au moins 80% de la surface de dallage.
Après un premier ponçage mécanique, il sera procédé à un masticage de ciment de telle sorte que la
surface ainsi obtenue soit plane et sans parque.
Il sera ensuite procédé au polissage jusqu’à obtention de la surface définitive conforme aux spécification
du D.G.A.
Ouvrage payé au mètre carré au …………………………………………………………..….. Prix n° 31
32 – Marches et contres marches en granito poli :
Mêmes prescriptions que l’article précédent.
Ouvrage payé au mètre linéaire au ………………………………………………………….. Prix n° 32
33 – Plinthes en granito polis ordinaire :
Mêmes prescriptions que l’article précédent, plinthes de 0.07 m de hauteur, droites ou rampantes.
Ouvrage payé au mètre linéaire au ………………………………………………………….. Prix n° 33
34 – Revêtement mural en faïence blanche :
Suivant plans et indications de l’architecte, faïence du 1° choix, pose à la colle sur support au mortier de
ciment frotassé fin et parfaitement d’aplomb sur une hauteur de 2 m. les joints seront garnis au ciment
blanc et à la colle. Y compris toutes sujétions de pièces particulières, bords arrondis ou biseautés, coupes
passage et canalisations etc. …
Ouvrage payé au mètre carré au ………………………………………………………….…….. Prix n° 34
Généralités pour l’étanchéité :
Généralités

Les travaux d'étanchéité devront être conformes au document technique unifié n° 43.1 établi
par la C.S.T.B (Centre Scientifique et Technique de Bâtiment - FRANCE). Les matériaux
devront être conformes aux normes marocaines et aux normes en vigueur mentionnée sur le
D.T.U. 43.1.
- D.T.U 43.1 Travaux d'étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie.
- D.T.U 43.2 Travaux d'étanchéité des toitures avec éléments porteurs en maçonnerie de pente ³
5%.
- D.T.U 20-12 Conception de Gros œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un
revêtement d'étanchéité.
La pose des revêtements d'étanchéité doit se faire sur des supports dont la surface est propre et
sèche et débarrassée de toutes matières qui seraient susceptibles de modifier la forme ou la
qualité de ces revêtements Un délai de séchage de 8 jours à 3 semaines est nécessaire. Aucun
travail d'étanchéité ne doit être entrepris à une température inférieure à 2° C.
L’entrepreneur réceptionnera les supports dalles et demeurera responsable de l'étanchéité qu'il
aura réalisée sur ces supports.
Pour la préparation des matériaux appliqués à l'état de fusion, l'Entrepreneur doit
obligatoirement disposer d'un matériel permettant de maintenir les températures d'application à
220° C + 30° C. Aucune préparation artisanale ne sera tolérée.

25
Les feuilles d'étanchéité constituant une même couche doivent être posées à recouvrent de
0,10 m minimum longitudinalement et transversalement ; ces recouvrant étant collés à l'EAC
(enduit d'application à chaud), ou soudés par les chapes de bitume armé. Elles seront posées à
joints décalés de 1/3 de feuille pour éviter tout chevauchement des joints. La dernière couche de
bitume devra laisser une surface parfaite- ment lisse et plane.
Des essais de mise en eau seront effectués pour vérifier la tenue du revêtement d'étanchéité
Aucune trace d'humidité ne devra apparaître sur les plafonds ou sur les murs dans les dix jours
suivant les essais.
Avant la réalisation de la protection l'entrepreneur doit obligatoirement faire réceptionner les
travaux d'étanchéité par le maître d'œuvre qui procédera aux essais prévus ci - dessus
Les prix unitaires comprennent la fourniture, la pose et la mise en œuvre de l'article
correspondant y compris toutes sujétions et accessoires nécessaires pour leur réalisation sur les
lieux, ainsi que les matériaux et mise en place nécessaire au droit des joints de dilatation
rencontrées sur les parties à traiter en étanchéité.

35 – Forme de pente :

Exécuté suivant indications des plans de terrasse en béton dosé à 250 kg de ciment CM 25, soigneusement
réglée et damée, formant gorge à la base des reliefs.
L’épaisseur variable sera au point le plus bas d’au moins 3 cm. Finition de la forme par chape incorporée
au mortier de ciment, finition frotassée. Les tubes électriques ou autres se trouvant sur les terrasses, seront
enrobés au mortier dosé à 200 kg de ciment avant l’exécution de la forme.
Y compris chape de lissage de 0.02 m d’épaisseur, réalisée au mortier de ciment dosé à 250 kg de ciment
CM 25. La surface obtenue devra permettre un écoulement parfait des eaux vers les gargouilles ou les
gueulards sans flaches ni bosses.
Ouvrage payé au mètre carré de surface vue en plan entre nus d’acrotères, y compris toutes sujétions
au …………………………………………………………………………………...……. prix n° 35
36– Etanchéité Monocouche de 4 mm:
Feutre bitumé, système indépendant comprenant :
Une couche d’imprégnation de 0.35 Kg/m².
Un feutre bitumé de 4 mm type roofseal P ou équivalent agréée.
Une couche d’E.A.C.
Les recouvrements des différents plis se feront à joints croisés conformément au DTU.
Décomposition comme suit :
Ouvrage payé au mètre carré vu en plan, entre nus d’acrotères ou de poutres, les souches et
ouvrages divers de moins de 0,150 m2 n’étant pas déduits, compris toutes fournitures et sujétions
d’exécution,
Ouvrage payé au ………………………………..…………………………………………. 36
37 – Protection de l’étanchéité :
Dalots en béton de grains de riz dosé à 300 kg de ciment CPJ 35 coulés sur lit de sable fin de
0,03 m d'épaisseur.
Ces dalots coulés en carrés à joints alternés auront 70x70 de dimension maximale et de
0,05m d'épaisseur.
Les joints creux seront remplis de bitume. L'ensemble de ces protections recevra en
finition 3 couches de chaux allumée. Ouvrage payé au mètre carré, entre nus d'acrotères,
.
Ouvrage payé au mètre carré au ………………………………………….………… prix n° 37

26
38 – Reliefs d’etancheite:
Les reliefs d’étanchéité seront traités au même système d’étanchéité monocouche avec le même
système d’étanchéité monocouche avec le même complexe qu’au prix précédent.
Reliefs à gorge arrondis, ayant 0,80 de développé. Toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre linéaire au ……………………………………………….....… prix n° 38
39– Protection de reliefs d’etancheite:
Exécutée au mortier de ciment dosé à 300kg de ciment CPJ. 45 armés d'un grillage galvanisé,
d'une épaisseur minimum de 0,003m, compris engravure, façon d'arrondis à la base et toutes
sujétions. Cette protection recevra un badigeon à la chaux allumée à 3 couches et sera payé au
mètre linéaire.
Ouvrage payé au mètre linéaire au …………………………………………….…. Prix n° 39
40– Fourniture et pose de gargouille en plombe :
Fourniture et pose de gargouille en plombe laminée de 3 mm d’épaisseur, bavette de 50x50 et moignon y
compris pose à bain de bitume y compris fourniture et pose de crapaudine.
Ouvrage payé à l’unité au ………………………………………………………….... prix n° 40

II – MENUISERIE BOIS ET METALLIQUE


41 – Fourniture et pose de portes pleines :
Fourniture et pose de portes pleines à 1 ou 2 ventaux en bois exotique Cadre en sapin rouge 70 x 100,
ouvrant, bâti de 41x100mm.
Quincaillerie :
- une pattes à scellement vissée tout les 0.40 m
- Paumelles électriques de 140
- Serrure de sûreté à mortaise, à cylindre en laiton interchangeable et à 2 entrées en laiton chromé
(ensemble en métal chromé) type canon.
- Butoir en caoutchouc
Ouvrage payé au mètre carré au ……………………………..…………………………….. prix n° 41
42 - Menuiserie bois pour fenêtre et châssis :
En sapin rouge.
Cadre en sapin rouge de 70 x 110 mm, avec rainures à briques et feuillure de battement. Croisée avec bâti
en sapin rouge de 70 x 42 mm comportant les feuillures à vitres nécessaires. Traverse basse forment jet
d’eau, Travers intermédiaire de 70 x 42 mm suivant détail de l’Architecte, fermeture centrale en gueule de
loup. Parcloses en bois dur de 15 x 10 mm.
Chambranle en sapin rouge sur la face intérieure de 60 x 15 mm, légèrement biseautée.
Le tout exécuté suivant plan de détail de l’architecte.
Quincaillerie de marque BRICARD ou similaire :
- Pattes à scellement en nombre suffisant
- 3 paumelles électriques de 110 mm par ventail.
- 1 crémone à triangle apparente avec tige à carter.
Y compris toutes sujétions de fourniture, main d’œuvre et pose pour tout type.
Ouvrage payé au mètre carré au ……………..……………………………………………...…. Prix n° 42
43– Fourniture et pose de Porte métallique :
Ensemble métallique comprenant une porte partiellement barreaudée à un ventail ouvrant à la française et
constituée de :
 Cadre en fer carré creux de 60 x 60 x 6mm auquel est soudé un fer cornier de 60 x 60 x 6 mm.
 Bâti en fer carré creux de 60 x 60 x 6 mm
 Partie basse pleine de 80 cm de hauteur en tube rectangulaires creux de 60 x 60 x 6 mm, habillage en
tôle 20/10 sur les deux faces.
 Fer plat de 60 x 6mm soudé au bâti

27
 Barreaudage en tube rond ou en fer plat de 40 x 10 mm soudé verticalement sur le bâti et recouvert par
une tôle de 20/10 avec ou sans traverses horizontales en fer plat de 40/10.
 Chambranles et couvre joint métallique.
Quincaillerie :
- 1 butoir en caoutchouc fixé au sol
- 8 Pattes à scellement en fer plat de 40 x 40 soudées.
- 3 Paumelles de 160 mm soudées
- Serrure à larder pêne dormant à ½ tours avec trois clefs plates.
- Poignée inoxydable robuste
- Loqueteau encastré à coulisse.
Le tout exécuté y compris toute sujétion de fourniture et de pose suivant plan de détail de l’architecte, ce
descriptif est à titre indicatif pour l’établissement du prix.
Ouvrage payé au mètre carré fournis et mise en place y compris toutes sujétions au ….…….. Prix n° 43
44 - Grille de défense :
Grilles métalliques de protection des fenêtres réalisée suivant plan de détail et indications de l’Architecte.
Ouvrage payé pour l’ensemble au mètre carré de la grille y compris cadre, grille à maille de calibre fixé
par l’Architecte, fourniture et mise en place, le tout exécuté y compris toute sujétion de fourniture et de
pose au …………………………………………………………………………….. Prix n° 44
45-Cages de but
La prestation comprend la fourniture et la pose des cages de but à 11 homologuées, en acier
laqué, avec filets de but en fil polyéthylène ou similaire (maille de 50 mm) de dimensions
intérieurs 7 m 32 (longueur) et 2 m 44 (hauteur) y compris fixation au sol des deux poteaux
verticaux dans massif béton avec fourreau de réservation et terrassement complémentaire pour
mise en œuvre.
Payé à l’unité au prix N°………………………………………………..…………………. Prix n°45

III - PLOMBERIE - SANITAIRE :

46-Branchement sur réseaux d'eau Potable

Ce prix comprend l’exécution de branchement sur réseaux d’eau de l’onep y/c frais de branchement, TFG
et toutes sujétions de fourniture et pose
Ouvrage payé à l’Unité. au …………………………………………………. prix n°46
47 - Tuyau en fer galvanisé :
En fourniture et pose, tube galvanisé tarif I de 1ere choix en :
- Enterré : y compris fouille à 80 cm, évacuation des terres excédentaires, terrassement, bande DENSO
et remblaiement.
- Encastré : y compris saignées, bande DENSO et scellement.
- Apparent : y compris colliers ATLAS et toutes sujétions.
a) – Ø 20/27 : ……………..……………………………………………………..…... prix n° 47 - a
b) – Ø 15/21 :……………………………………………….…………….………….. Prix n° 47 - b
48- Robinet d’arrêt :
En laiton série forte type SEGUIN ou similaire, en fourniture et pose y compris toutes sujétions.
a) – Ø 20/27 : ……………....………………………………………………………..…... prix n° 48 - a
b) – Ø 15/21 :………………………………………….…………………….…………… prix n° 48 – b

49- Siège à la Turque, équipé :


Fourniture et pose de W-C à la turque de 60 x 50 type JACOB – DELAFON ou similaire y compris
siphon en fente émaillée, chasse de 10 litres avec colonnes, queue de chape et chaînette, robinet de service
15/21.

28
Ouvrage payé à l’unité au ……………………………………………………..………..….. Prix n° 49
50 – Lavabo collectif de 1.00 m complet :

Fourniture et pose d’un lavabo collectif de 1.00 x 0.30 m complet y compris 2 robinets de services 15/21
raccordement à l’alimentation et à l’évacuation et toutes sujétions de fourniture et de pose.
Ouvrage payé à l’unité au ……………………………………………….………………… prix n° 50
51– Douche sans receveur :

Fourniture et pose de pommes de douche chromées, colonnes de douches en tube galvanisé encastré,
crosse chromé, robinetterie mélangeuse murale chromée, robinet d’arrêt, porte savon 15 x 15 et les
canalisation TFG.
Ouvrage payé pour l’ensemble à l’unité y compris toute sujétion de fourniture et de pose.
Ouvrage payé au ………………………………………………………………………….. Prix n° 51
52- Siphon au sol :

Siphon de 20 x 20, pour évacuation des eaux usées ou pluviales, avec chape en plombe, y compris toutes
sujétions de fourniture et de pose.
Ouvrage payé à l’unité au ………………………………………………….……………... prix n° 52
53 - Descente d’eau pluviale PVC :
Les chutes et collecteurs en PVC seront de premier choix type FEROPLAST ou similaire diamètre 110
mm comprenant coupe, joints collés, collier à double boulons, percement et débouchement des trous dans
matériaux de toute nature, culotte, tampon hermétique, y compris toutes sujétions de fourniture et de
pose.
Ouvrage payé au mètre linéaire au …………………………………………….………… prix n° 53
IV – ELECTRICITE – LUSTRERIE
54- Branchement au réseau d'électricité
Ce prix comprend branchement au réseau d’électricité y/c frais de branchement, câble et toutes
sujétions de fourniture et pose
Ouvrage payé à l’ensemble, au …………………………………. ………….… prix n°54

55 - Tableau de coupe circuit général avec fusibles et disjoncteur:


A placer suivant indication de l’architecte en respectant les normes en vigueur y compris disjoncteur
divisionnaire magnétothermique, unipolaire, bipolaire ou tripolaire nécessaires. 2 lampes par fusible, et 1
prise par fusible, disjoncteur différentiel calibré à la puissance utile et toutes sujétions de fourniture et de
pose.
Ouvrage payé à l’unité au ………………………………………………..………………. Prix n° 55
56 - Câbles Armés
De qualité US 1000 RO2V suivant les normes en vigueur, les règles de l’art . Seront enterré sous buse de
ciment de 10 cm de diamètre, dans les parties extérieures sous tubes plastics encastrés dans les murs et
sous tubes galvanisés dans les partie apparentes jusqu’à 2 mètre au dessus du sol, y/c terrassement, buses,
regard électrique, tubes grillage avertisseur, boites de jonctions et branchement aux différents poste
suivant
Ouvrages payés au ml y compris toutes sujétions et au prix ……………………………….. N°56
57 – Alimentation d’un foyer simple allumage :
Alimentation d’un foyer depuis le tableau de coupe circuit jusqu’au point lumineux y compris interrupteur
type LEGRAND ou similaire avec socle en plastique, douille et filerie en H07 V U 1.5 mm2 sous TCD
diamètre 16 et toutes sujétions de fourniture et de pose.
Ouvrage payé à l’unité au …………………………………….……………..………………. Prix n° 57

29
58– Plus value pour foyer vas et vient :
Foyer vas et vient y compris filerie, interrupteur supplémentaire vas et vient et toutes sujétions.
Ouvrage payé à l’unité au ……………………………………………………….….……. Prix n° 58

59 – Demi globe en verre poli :


Fourniture et pose de plafonnier en verre poli de diamètre 200 ou carré de 200 x 200 avec moture invisible
y compris socle, fixation et toute sujétions.
Ouvrage payé à l’unité au ……………………………………….............………………. prix n° 59
60- Hublot étanche :
Compris douille et ampoule 100 W, alimentation depuis le tableau et toutes sujétions de fourniture et de
pose.
Ouvrage payé à l’unité au ………………………………………………………………. Prix n° 60
61 - Prise de courant 10/16 A+T :
Conducteur en câble U 500V comprenant saignées, rebouchage, coupes, chutes, tirages et raccordement.
- Les prises et leurs boîtes en plastiques encastrées.
- Les boîtes de dérivations.
- Les dominos de raccordement.
Prix comprenant toutes sujétions de fourniture et de pose.
Ouvrage payé à l’unité au ……………………………………………………………… prix n° 61
62- Terre technique :
La mise à la terre de masse doit être réalisée par piquets battus ou forés minimum 4 avec regard étanche
de visite et raccordée par un conducteur cuivre 28 mm 2 et toutes sujétions.
Ouvrage payé à l’unité au ………………………………………….……….………… prix n° 62
V – PEINTURE - VITRERIE
63- Peinture vinylique sur mur intérieur et plafond :
Sur tous les murs intérieurs et plafonds à l’exception de ceux traités au laqué ou autre y compris encrage,
ponçage et dépoussiérage à la brosse douce, et comprenant :
- Une couche d’impression type VINYLASTRAL ou similaire diluée à 10%.
- Trois couches d’enduits à l’acétate de polyvinyle.
- Ponçage au papier abrasif.
- Une couche de glycérophtalique type 779 d’ASTRAL ou similaire donnant un filon très lisse.
- Ponçage soigné au papier abrasif.
- Deux couches de Glycéro-mat, couleur au choix de l’architecte.
Ouvrage payé au mètre carré au ……………………………………………………….. Prix n° 63
64– Peinture Glycéro-laquée sur murs et plafonds :
Sur murs et plafonds des salles d’eau et cuisines.
1°) opération : Engrenage et brossage énergique à la brosse chiendent.
2°) opération : 2 Couches d’IMPRESSION VINYLASTRAL, diluée à l’eau ( 5 à 10 % )
3°) opération : Ratissage au couteau à l’enduit « TOUT PRES » .
4°) opération : Ponçage de l’enduit.
5°) opération : Application de sous couches GLYCEROPHTALIQUE V 779.
6°) opération : Application d’une couche d’EMAIL CALLUC.
Ouvrage payé au mètre carré au ……………………………………….……………… prix n° 64
65 - Peinture vinylique sur façades :
Peinture vinylique (VINILASTRAL) ou similaire sur enduit extérieur au mortier de ciment.
- Brossage énergique à la brosse et au papier abrasif.
Engrenage
- 1 couche de VINYLASTRAL diluée à 5%

30
- 2 couches de VINILASTRAL pur prêt à l’emploi appliqué à 3 heures d’intervalle, couleur au choix de
MO.
Ouvrage payé au mètre carré au …………………………………………….……….…… prix n° 65
66 Peinture Glycéro sur menuiserie bois :
Sur toute menuiserie bois, extérieure et intérieure, exécution comme suit :
- Brûlure et isolation à la gomme laquée des nœuds.
- 1 couche d’impression grasse.
- Ratissage au couteau à l’enduit STOPASTRAL
- Ponçage de l’enduit.
- 2 couches de peintures mate Glycéro REXOMAT par prêt à l’emploi, couleur au choix de MO.
Ouvrage payé au mètre carré au ………………………………………………..…………. Prix n° 66
67 - Peinture Glycéro sur menuiserie métallique :
Mêmes prescriptions que ci dessus mais avec une couche d’antirouille auparavant.
Ouvrage payé au mètre carré au ……………………………………………….…………… prix n° 67
68 Verre fort de 3.8 mm d’épaisseur :
Posé à bain de mastic et contre mastic en verre fort de 3.80 mm d’épaisseur, aux endroits indiqués par
l’architecte y compris toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré au …………………………………………………………… prix n° 68

BORDEREAU DES PRIX – DETAIL ESTIMATIF

31
BORDEREAU DES PRIX – DETAIL ESTIMATIF

TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UN TERRAIN DE SPORT DE PROXIMITE


A DOUAR MCHAA
- COMMUNE RURALE OUDKA -
- PROVINCE DE TAOUNATE-

N.B. Désignation de l'ouvrage Unité Quantité Prix unitaire en dh H.T. Prix Total
En
chiffre En lettre en dh H.T.
I - GROS ŒUVRES REVETEMENT ETANCHEITE
A / Terrassement :
1 Terrassement en terrain de toute nature
Le mètre cube m3 90

2 Mise en remblai ou évacuation à la décharge publique


Le mètre cube m3 90
B / Maçonnerie en fondation:
3 Béton de propreté
Le mètre cube m3 5
4 Béton Banché
Le mètre cube m3 7
5 Maçonnerie de moellon
Le mètre cube m3 29
C / Béton en fondation
6 Béton pour béton armé en fondations
Le mètre cube m3 24
7 Acier tors en fondation
Le kilogramme kg 1800
D / Béton en élévation
8 Béton pour béton armé en élévation
Le mètre cube m3 17
9 Plancher en hourdis y compris béton et acier
Le mètre carré m2 44

32
9 Acier tors en élévation
Le kilogramme kg 2000
E / Cloison - Briquetage - Maçonnerie
10 Agglos de 0,20
Le mètre carré m2 90
11 Cloison de 0,10 en brique de 6T
Le mètre carré m2 32
F / Enduit
12 Enduit intérieur et au plafond au mortier de ciment
le mètre carré m2 170
13 Enduit extérieur au mortier bâtard
le mètre carré m2 182
G / Canalisation
14 Canalisation en buse de ciment Ø 200
le mètre linéaire ml 10
15 Canalisation en buse de ciment Ø 300
le mètre linéaire ml 6
H / Regards
16 Regard de 40 / 40 à l'intérieur
L'unité U 4
17 Regard de 50 / 50 à l'intérieur
L'unité U 2
18 Fosse sceptique et puits perdu
L'unité U 1

I / Divers

19 Appuis de fenêtres
Le mètre linéaire ml 4
20 Couronnement d'acrotère et façon de larmier
le mètre linéaire ml 37
21 Renformis en béton
Le mètre carré m2 4 ………………….
22 Fourniture et pose tout venant GNF 0/60
Le mètre carré m3 1042 ………………….
23 Fourniture et pose de couche M.S
Le mètre carré m3 390 ………………….
24 Trottoir périphérique
Le mètre carré m2 48 ………………….
25 a- Mur de Clôture
le mètre linéaire ml 130 ………………….
b- Mur de clôture en grille de défense
le mètre linéaire ml 62
26 Banc de touche avec lavée
L'unité U 4 ………………….
J / Dallage et revêtement
27 Blocage en pierres sèches de 0,20
Le mètre carré m2 90 ………………….
28 Béton de forme légèrement armé
le mètre carré m2 90 ………………….
29 Béton reflué pour dallage extérieur
le mètre carré m2 40 ………………….
30 Marches et contres marches en Béton reflué
Le mètre linéaire ml 6 ………………….
31 Revêtement du sol en Granito poli

33
le mètre carré m2 80 ………………….
32 Marches et contres marches en granito poli
le mètre linéaire ml 6 ………………….
33 Plinthes en granito poli
le mètre linéaire ml 45 ………………….
34 Revêtement mural en faïence blanche
le mètre carré m2 60 ………………….
K / Etanchéité
35 Forme de pente
Le mètre carré m2 66 ………………….
36 Etanchéité Monocouche de 4 mm
Le mètre carré m2 66 ………………….
37 Protection de L'étanchéité
Le mètre carré m2 66 ………………….
38 reliefs d’etancheite
le mètre linéaire ml 40 ………………….
39 Protection de reliefs d’etancheite
Le mètre linéaire ml 40 ………………….
40 Fourniture et pose de gargouille en plombe
L'unité U 2 ………………….
TOTAL GROS ŒUVRES REVETEMENT ETANCHEITE
II - MENUISERIE BOIS & METALLIQUE
41 Fourniture et pose de portes pleines
Le mètre carré m2 7 ………………….
42 Menuiserie bois pour fenêtres et châssis
le mètre carré m2 6 ………………….
43 Fourniture et pose de portes métalliques
Le mètre carré m2 10 ………………….
44 Grille de défense
Le mètre carré m2 6 ………………….
45 Cages de but
L'unité U 2
TOTAL MENUISERIE BOIS & METALLIQUE
III - PLOMBERIE SANITAIRE
46 Branchement au réseau d'eau potable
l'ensemble ens 1 ………………….
47 Tuyau en fer galvanisé
a) - diamètre 20 / 27
le mètre linéaire ml 15 ………………….
b) - diamètre 15 / 21
le mètre linéaire ml 20 ………………….
48 Robinet d'arrêt
a) - diamètre 20 / 27
L'unité U 2 ………………….
b) - diamètre 15 / 21
L'unité U 3 ………………….
49 Siège à la turque équipé
L'unité U 3 ………………….
50 Lavabo collectif
L'unité U 2 ………………….
51 Douche sans receveur
L'unité U 3 ………………….
52 Siphon au sol
L'unité U 4 ………………….
53 Descente d'E.P. en PVC diamètre 110

34
le mètre linéaire ml 10 ………………….
TOTAL PLOMBERIE SANITAIRE
IV - ELECTRICITE LUSTRERIE
54 Branchement au réseau d'électricité
l'ensemble ens 1
55 Tableau de coupe circuit général avec fusibles et disjoncteur
L'unité U 1 ………………….
56 Câble armé U 1000 RO 2V
le mètre linéaire ml 10 ………………….
57 Alimentation d'un foyer simple allumage
L'unité U 12 ………………….
58 Plus value pour foyer vas et vient
L'unité U 2 ………………….
59 Demis globes en verre poli
L'unité U 2 ………………….
60 Hublot étanches
L'unité U 6 ………………….
61 Prise de courant 10/16 A + T
L'unité U 2 ………………….
62 Terre technique
Forfaitaire F 1 ………………….
TOTAL ELECTRICITE LUSTRERIE
V - PEINTURE VITRERIE
63 Peinture vinylique sur murs intérieur et plafonds
Le mètre carré m2 20 ………………….
64 Peinture Glycéro laquée sur murs intérieur et plafonds
Le mètre carré m2 80 ………………….
65 Peinture vinylique sur façades
Le mètre carré m2 180 ………………….
66 Peinture Glycéro sur menuiserie bois
Le mètre carré m2 18 ………………….
67 Peinture Glycéro sur menuiserie métallique
Le mètre carré m2 24 ………………….
68 Verre fort de 3,8 mm d'épaisseur
Le mètre carré m2 6 ………………….
TOTAL PEINTURE VITRERIE

RECAPITULATION

TOTAL GROS ŒUVRES REVETEMENT ETANCHEITE


TOTAL MENUISERIE BOIS & METALLIQUE
TOTAL PLOMBERIE SANITAIRE
TOTAL ELECTRICITE LUSTRERIE

35
TOTAL PEINTURE VITRERIE

TOTAL GENERAL HORS TVA


TVA 20 %
TOTAL GENERAL TTC

Arrêter le présent bordereau à la somme de :……………………………………

Marché n° : …………

Marché passé par appel d'offres ouvert en séance publique, en vertu de l’article16 paragraphe 1
alinéas et l’article 17 paragraphe 3 alinéas 3 du décret n°2-06-388 du 16 Moharrem 1428 ( 5 Février 2007
) fixant les conditions et les formes de passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines règles relatives à
leur gestion et à leur contrôle.
Objet : TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UN TERRAIN DE SPORT DE
PROXIMITE A DOUAR MCHAA
- COMMUNE RURALE OUDKA -
- PROVINCE DE TAOUNATE-

Le présent marché est arrêté à la somme de TTC :


( En chiffres ) …………………………………… Dhs
( En lettres ) …………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………
Signature

Dressé par : Vu et vérifié par :

36
Lu et accepté par : Visa :

Présenté par : Approuvé par :

ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
PROVINCE DE TAOUNATE
CERCLE DE RHAFSAI
CAÏDAT DE BENI ZEROUAL
COMMUNE RURALE OUDKA
*******************************

Commune rurale d’oudka


Province de Taounate

***

APPEL D’OFFRES OUVERT EN SEANCE PUBLIQUE


SUR OFFRES DE PRIX N° 04/2013

37
OBJET DU MARCHE :

TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UN TERRAIN DE SPORT DE


PROXIMITE AU DOUAR MCHAA
- COMMUNE RURALE OUDKA -
PROVINCE DE TAOUNATE

***

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

***

REGLEMENT DE LA CONSULTATION
APPEL D’OFFRES OUVERT
EN SEANCE PUBLIQUE SUR OFFRES DE PRIX
Article 1 : Le présent règlement de consultation concerne l’appel d’offre ouvert en
séance publique sur offres de pris ayant pour objet : TRAVAUX DE
CONSTRUCTION D’UN TERRAIN DE SPORT DE PROXIMITE AU DOUAR
MCHAA- COMMUNE RURALE OUDKA PROVINCE TAOUNATE-
Il a été établi en vertu des dispositions de l’article 18 du décret n° 2-06-388 du 16
Moharrem 1428 (05 février 2007) fixant les conditions et les formes de passation des marchés
de l’Etat ainsi que certaines règles relatives à leur gestion et à leur contrôle.
Les prescriptions du présent règlement ne peuvent en aucune manière déroger ou
modifier les conditions et les formes prévues par le décret n° 2-06-388 précité. Toute
disposition contraire au décret 2-06-388 précité est nulle et non avenue. Seules sont valables les
précisions et prescriptions complémentaires conformes aux dispositions de l’article 18 et des
autres articles du décret n° 2-06-388 précité.

- Article 2 : Maître d’Ouvrage :


Le maître d’ouvrages du marché qui sera passé suite au présent appel d’offres est :
- le président de la commune rurale d’Oudka .
- Article 3: Liste des pièces justifiant les capacités et des qualités des concurrents et
pièces complémentaires :
Conformément aux dispositions de l’article 23 du décret 2-06-388 précité, les pièces à
fournir par les concurrents sont :
1-Un dossier administratif comprenant :
1- La déclaration sur l’honneur comportant les indications et les engagements précisés
au § 1 de l’article 23 du décret n° 2-06-388 précité ;

38
2 -La ou les pièces justifiant les pouvoirs conférés à la personne agissant au nom du
concurrent. Ces pièces varient selon la forme juridique du concurrent :
- s’il s’agit d’une personne physique agissant pour son propre compte, aucune pièce n’est
exigée ;
- s’il s’agit d’un représentant, celui-ci doit présenter selon le cas :
* une copie conforme de la procuration légalisée lorsqu’il agit au nom d’une personne
physique ;
* un extrait des statuts de la société et/ou le procès verbal de l’organe compétent pour
donner pouvoir selon la forme juridique de la société, lorsqu’il agit au nom d’une personne
morale ;
* l’acte par lequel la personne habilitée délégué son pouvoir à une tierce personne, le
cas échéant.
3 –Une attestation ou sa copie certifiée conforme délivrée depuis moins d’un an par
l’administration compétente du lieu d’imposition certifiant que le concurrent est en situation
fiscale régulière ou à défaut de paiement qu’il a constitué les garanties prévues à l’article 22 du
décret 2-06-388 précité. Cette attestation doit mentionner l’activité au titre de laquelle le
concurrent est imposé ;
4 – Une attestation ou sa copie certifiée conforme délivrée depuis moins d’un an par la
CNSS certifiant que le concurrent est en situation régulière envers cet organisme conformément
aux dispositions de l’article 22 du décret 2.06.388 précité;
5 -Le récépissé du cautionnement provisoire ou l’attestation de la caution personnelle et
solidaire en tenant lieu, le cas échéant ;
6 -Le certificat d’immatriculation au registre de commerce pour les personnes assujetties
à l’obligation d’immatriculation conformément à la législation en vigueur ;
Toutefois, les concurrents non installés au Maroc sont tenus de fournir l’équivalents des
attestations visées aux paragraphes 3, 4 et 6 ci-dessus délivrées par les administrations ou les
organismes compétents de leurs pays d’origine ou de provenance.

2-Un dossier technique comprenant :

a) Une note indiquant les moyens humains et techniques du concurrent, le lieu, la date, la
nature et l’importance des prestations qu’il a exécutées ou à l’exécution desquelles il a
participé ;

b) Les attestations délivrées par les hommes de l’art sous la direction desquels lesdites
prestations ont été exécutées ou par les bénéficiaires publics ou privés desdits prestations
avec indication de la nature des prestations, le montant, les délais et les dates de
réalisation, l’appréciation, le nom et la qualité du signataire
- Article 4 : Répartition en lots :
Le présent appel d’offres concerne un marché lancé en lot unique.
- ARTICLE 5 : Critère d’appréciation des capacités techniques et financières des concurrents.
La commission apprécie les capacités financières et techniques en rapport avec la nature
et l’importance des prestations objet de la consultation et au vu des éléments contenus dans les
dossiers administratif et technique de chaque concurrent.
- ARTICLE 6 : Critères d’évaluation des offres.

Les offres sont examinées conformément aux dispositions des articles 39, 40 et 41 du
décret n° 2-06-388 précité.
Les offres seront jugées sur la base de l’offre financière : Sous réserve des vérifications
et application, le cas échéant, des dispositions prévues aux articles 39 du décret
n° 2-06-388 précité, l’offre la plus avantageuse est la moins disante.
- ARTICLE 7 : Monnaie de l’appel d’offres,

39
La monnaie du présent appel d’offres est exprimée conformément à l’article 18,
paragraphe 6 du décret n° 2-06-388 précité.

- ARTICLE 8 : Langue de l’appel d’offres,


Les pièces du dossier d’appel d’offres sont établies en langue Française.

ACTE D’ENGAGEMENT
A/ partie réservée à l’administration
Appel d'offre ouvert sur offres de prix n° n°…………………………… du …………………………

Objet du marché: TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UN TERRAIN DE SPORT DE PROXIMITE A


DOUAR MCHAA- COMMUNE RURALE OUDKA - PROVINCE DE TAOUNATE

Passé en application de l’alinéa 2 du § 1 de l’article 16 et l'alinéa 3 du § 3 de l’article 17 du


décret n° 2-06-388 du 16 moharrem 1428 (5 février 2007) fixant les conditions et les formes de
passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines règles relatives à leur gestion et à leur
contrôle.
B/ partie réservée au concurrent
Pour Les Personnes Physiques
Je soussigné (nom, prénom et qualité) :……………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….……………
Agissant en mon nom personnel et pour mon propre compte,
Adresse du domicile élu: ……………………………………………………………….……………………………………………………….

Affilié à la CNSS sous le n° ……………………………………………………………………………………….………………………………

Inscrit au registre du commerce de: ……………………………………………..……………….sous le n° ……..…………

N° de patente:………………………………………………………………………….………..……

40
Pour Les Personnes Morales

Je soussigné: (prénom, nom et qualité au sein de l’entreprise )……………………………..….

…………………………………………………………………………………………………………..

Agissant au nom et pour le compte de ……………………………………………………………………

Au capital de: …………………………………………………………………………………………

Adresse du siège social de la société……………………………….…………………………

……………………………………………………………………………………………………

Adresse du domicile élu : ……………………………………………………………………………

Affilié à la CNSS sous le n°…………………………………………………………………..……

Inscrit au registre du commerce de ………………………………….. Sous le n° ……………….

N° de patente………………………………………………………….……………………………...

En vertu des pouvoirs qui me sont conférés:

Après avoir pris connaissance du dossier d’appel d’offres concernant les prestations

précisées en objet de la partie A ci-dessus ;

Après avoir apprécié à mon point de vue et sous ma responsabilité la nature et les

difficultés que comportent ces prestations:

1/ remets, revêtu de ma signature un bordereau des prix et détail estimatif établi

conformément aux modèles figurant au dossier d’appel d’offres.

2/ m’engage à exécuter les dites prestations conformément au cahier des prescriptions

spéciales et moyennant les prix que j’ai établi moi -même, lesquels font ressortir :

 Montant hors TVA :

 En Chiffres: ………………………………………………….…………………………………….

 En Lettres : ………………………………………………………………………………………...

 Taux de la TVA:…………………………………………………………………

 Montant de la TVA:

 En Chiffres: ………………………………………………………………………………..………

 En Lettres : ………………………………………………………………………………..………

 Montant TVA comprise:

 En Chiffres: ………………………………………………………………………………………..

 En Lettres : …………………………………………………………………………………..……

L’Etat se libérera des sommes dues par lui en faisant donner crédit au compte ………………………………

41
( à la Trésorerie Générale, Bancaire ou Postal) ouvert à mon nom ( ou au nom de la société ) à

……………………………….. ( localité) , sous relevé d’identification bancaire ( RIB)

numéro………………………………………………………………………………………….

Fait à……………………………………………le………………….

(Signature et cachet du concurrent)

Déclaration sur L’honneur


- Mode de passation : marché passé par appel d’offres ouvert sur offres de prix.

- Objet du marché: TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UN TERRAIN DE SPORT DE PROXIMITE A


DOUAR MCHAA- COMMUNE RURALE OUDKA - PROVINCE DE TAOUNATE

A: Pour les personnes physiques

Je soussigné: (Nom et prénom et qualité):……………………………………………………………………..

Agissant en mon nom personnel et pour mon propre compte,

Adresse du domicile élu:……………………………………………………………………………….

Affilié à la CNSS sous le n°…………………………………………………………………

Inscrit au registre du commerce de…………………………………. (Localité) sous le n°……………………

n° de Patente :………………………………………………………………………………………………….

n° du compte courant postal, bancaire ou à la TGR ……………………………………………….

B: Pour les personnes morales

Je soussigné:(Nom, prénom et qualité au sein de l’entreprise ou société):……………………………..

Agissant au mon et pour le compte de……………………………………………………(raison sociale et forme

juridique de la société)

au capital de:……………………………………………………………………………………………

Adresse du siège social de la société:……………………………………………………..

adresse du domicile élu:………………………………………

42
Affilié à la CNSS sous le n°………………………………….

Inscrit au registre du commerce……………....................(localité) sous le n°…………………………

n° de Patente :…………………………………………………..

n° du compte courant postal, bancaire ou à la TGR ………………………………………………..

-Déclare sur l'honneur :

1- m’engager à couvrir, dans les limites fixées dans le cahier des charges, par une police

d’assurance, les risques découlant de mon activité professionnelle ;

2- que je remplie les conditions prévues à l’article 22 du décret n°2-06-388 du 16 moharrem 1428

( 5 février 2007) fixant les conditions et les formes de passation des marchés de l’Etat ainsi que

certaines règles relatives à leur gestion et à leur contrôle ;

- Etant en redressement judiciaire j’atteste que je suis autorisé par l’autorité judiciaire

compétente à poursuivre l’exercice de mon activité (2) ;

3-m’engager, si j’envisage de recourir à la sous-traitance :

- à m’assurer que les sous-traitants remplissent également les conditions prévues par l’article 22

du décret n°2-06-388 précité;

- que celle –ci ne peut dépasser 50% du montant du marché, ni porter sur le lot ou le corps d’état

principal du marché ;

4- m’engager à ne pas recourir par moi-même ou par personne interposée à des pratiques de

fraude ou de corruption de personnes qui interviennent à quelque titre que ce soit dans les

différentes procédures de passation, de gestion et d’exécution du présent marché.

5- m’engager à ne pas faire, par moi-même ou par personnes interposées, des promesses, des dons

ou des présents en vue d’influer sur les différentes procédures de conclusion du présent marché.

- certifie l’exactitude des renseignements contenus dans la présente déclaration sur l’honneur et

dans les pièces fournies dans mon dossier de candidature.

- reconnais avoir pris connaissance des sanctions prévues par l’article 24 du décret n°2-06-388

précité, relatives à l’inexactitude de la déclaration sur l’honneur.

Fait à……………………………………... le…………………….

Signature et cachet du concurrent

43
44

Vous aimerez peut-être aussi