Vous êtes sur la page 1sur 5

Directeur de la publication : Edwy Plenel

www.mediapart.fr
1

contre la répartition inégale des richesses et pourquoi


il est personnellement favorable à l’expropriation des
Kevin Kühnert: «Le temps de l’union de la
investisseurs privés pour freiner la hausse des loyers.
gauche est venu»
PAR THOMAS SCHNEE
ARTICLE PUBLIÉ LE DIMANCHE 5 MAI 2019

Le président des Jusos (jeunesses du SPD) Kevin Kühnert lors de son discours
au congres du SPD à Bonn, le 21 janvier 2018. © REUTERS/Thilo Schmuelgen

Kevin Kühnert lors d'un meeting de campagne européenne Andrea Nahles a été élue présidente du SPD il y
à Saarbrück, le 3 mai 2019. © REUTERS/Ralph Orlowski a un an, avec pour mission de rénover le parti.
Le parti social-démocrate allemand va-t-il sortir de la Qu’est-ce qui a changé ?
grande coalition avec les conservateurs à l’automne
Kevin Kühnert : La culture de discussion a changé.
prochain ? Le chef des « Jusos », les jeunes du SPD,
On a recommencé à se parler vraiment. Andrea
ne l’exclut pas. Dans un entretien à Mediapart, Kevin
Nahles a su laisser la place aux débats et aux
Kühnert estime que, pour l’Allemagne comme pour
contributions extérieures. Et nous avançons bien sur
l’Europe, il est urgent d’enterrer la hache de guerre
le plan programmatique, notamment sur la question de
entre le SPD, Die Linke et les Verts.
la rénovation de l’État social. Sans lui, il n’y a pas de
Berlin (Allemagne), de notre correspondant.– « Ce social-démocratie. Nous avons aussi tourné le dos à la
n’est pas pendant les campagnes électorales que se philosophie d’inspiration libérale des réformes Hartz,
créent les alliances solides. » Depuis qu'il a mené réformes du marché du travail lancées par Gerhard
la mobilisation contre la participation du parti social- Schröder. Nous espérons livrer un résultat en 2019.
démocrate à une nouvelle « grande coalition » en
Le SPD opère un virage à gauche tout en
2017 (lire notre reportage d’alors), Kevin Kühnert
gouvernant avec les conservateurs. C’est le grand
est devenu un incontournable de la scène politique
écart…
allemande et un espoir de la social-démocratie.
Il arrive ce que je craignais. Il y a une contradiction
À 29 ans, celui qui occupe une fonction où œuvrait
évidente entre ce que nous sommes en train d’élaborer
naguère Gerhard Schröder appelle de toutes ses forces
pour le futur et la politique de compromis négociée
à la constitution d’une union de la gauche avec les
dans l’accord de coalition avec les conservateurs. Cet
écologistes et la gauche radicale. Il est aussi connu
écart est à la limite de ce que beaucoup d’électeurs
pour ses critiques « anticapitalistes » et pour son désir
peuvent supporter. Pas mal de gens sont séduits par
de « repolariser » le débat politique.
nos nouvelles orientations et me disent : « Faites
Cette semaine, il fait une nouvelle fois la une des donc une loi puisque vous êtes au pouvoir ! »
médias allemands pour avoir proposé, dans une Mais la politique ne marche pas comme ça. Il y a
interview à Die Zeit, de nationaliser le constructeur des engagements. Dans le même temps, la politique
automobile BMW afin de « reprendre en main devrait être compréhensible de manière intuitive. Si je
l’avenir du pays ». Pour Mediapart, Kevin Kühnert suis obligé d’expliquer tout notre programme à chaque
détaille la situation qui règne au sein de son grand fois et en détail, ce n’est pas bon. Actuellement, nous
parti très mal en point. Il explique aussi pourquoi sommes donc le parti des contradictions. Il n’est pas
il est urgent que le SPD se recentre sur la lutte étonnant que les intentions de vote en notre faveur
aient nettement baissé l’année passée.

1/5
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
2

Avez-vous défini une ligne rouge au-delà de de disposer de la terre et des terrains, qui a le droit de
laquelle vous quitterez le gouvernement ? construire tel ou tel bâtiment, ou encore qui a le droit
Dans le contrat de coalition, nous avons inclus des de cultiver et selon quel type d’agriculture biologique
données précises, des objectifs à atteindre et des dates ou industrielle.
de rendu pour de nombreux projets. Il est, par exemple, Les conflits qui traversent la société ne sont pas des
inscrit qu’une retraite minimale pour les gens qui conflits qui opposent ma génération à la génération de
ont travaillé toute leur vie, et restent dépendants de mes grands-parents, mais qui opposent ceux qui ont
l’aide sociale, doit être créée d’ici à la fin de l’année. des privilèges et des biens, qui occupent des postes
Un autre projet prévu pour 2019 est la loi sur la de pouvoir, à ceux qui sont faibles. C’est avec ces
protection du climat. Nous avons prévu la tenue d’un derniers qu’il faut se solidariser, avec les gens qui
bilan global à mi-parcours, c’est-à-dire à la fin 2019. n’ont qu’une petite retraite, avec les étudiants sans
Nous verrons alors si nous quittons le gouvernement moyens, les travailleurs à des bas salaires, etc. Tous
ou pas. En tout cas, le parti et les militants sont ces gens vivent dans une société riche, mais ils n’en
tellement mobilisés derrière ces objectifs, que cela profitent quasiment pas.
m’étonnerait beaucoup qu’ils acceptent de poursuivre La social-démocratie doit-elle revenir à une
dans une grande coalition si la retraite minimale ou la critique plus radicale du capitalisme ?
loi sur le climat ne sont pas au rendez-vous.
Absolument. La gauche s’est trop préoccupée de la
Les résultats électoraux à Brême et aux élections défense des identités ces dernières années, et pas assez
européennes peuvent-ils vous faire changer d’avis du travail, de la répartition des richesses ou de la
et précipiter votre départ du gouvernement ? justice fiscale. Nous avons négligé la thématique de
Cela ne servirait à rien et ne profiterait à personne de la redistribution des ressources. La social-démocratie
déclencher le chaos avant les trois élections régionales dans les années 1990 et 2000, en Allemagne, en France
qui auront lieu à l’automne dans l’ex-Allemagne de et dans presque tous les pays de l’Union européenne,
l’Est. Ici, les élections européennes ne devraient pas a succombé à l’obsession de déréguler et de privatiser.
apporter de grands changements. De notre point de Ce fut une erreur. La société n’est de ce fait pas
vue, ce qui compte surtout ce sera les alliances au devenue plus égalitaire, mais plus inégalitaire. Nous
Parlement européen, l’élection du président de la devons lancer une sorte de revival en faveur d’un État
commission de l’UE, et les postes que l’Allemagne social et d’une redistribution plus juste.
peut obtenir à Bruxelles. La question est de savoir si les choses dont nous
Vous avez récemment expliqué que le financement avons besoin pour vivre au quotidien, c’est-à-dire des
des retraites était un sujet qui doit aussi intéresser logements abordables, une assurance santé, l’école ou
les jeunes. Est-ce ainsi que vous comptez attirer un les transports en commun, peuvent être contrôlées par
électorat jeune vers un parti où la moyenne d’âge des acteurs privés avec pour objectif de dégager des
est de 60 ans ? bénéfices ? Ou si, au contraire, on estime que cela
Le sujet n’est pas évident. Pour moi aussi la doit rester sous contrôle public parce que ce sont des
question de la retraite, c’est encore quelque chose besoins vitaux pour la communauté.
de lointain. Ce qui me paraît néanmoins intéressant, Pourquoi le mouvement des gilets jaunes n’a-t-il
c’est d’expliquer aux jeunes que ce que l’on vend pas pris en Allemagne ?
comme un sujet prétendument générationnel qui ne Nous avons une autre culture de la protestation. En
les concernerait pas directement, est en réalité un France, il peut arriver qu’un manager se retrouve
problème d’inégalité qui les concerne directement. coincé 24 heures dans son bureau et se fasse arracher
C’est comme pour la pollution et le climat. À la base la chemise. C’est impensable ici. Notre culture de
des inégalités, on trouve le problème de qui a le droit

2/5
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
3

la protestation est policée et plutôt « brave ». On le C’est la preuve qu’il existe des alternatives à la grande
voit lors des manifestations d’écoliers pour le climat coalition, que l’on nous vend pourtant comme étant
« Friday for Future ». sans alternative.
Le débat qui s’est développé en Allemagne autour de Mais ces alternatives, il faut les construire pour que
ce phénomène ne s’occupe pas de savoir pourquoi ils les élections législatives redeviennent des élections
descendent dans la rue, mais de savoir s’il est grave qui opposent des camps politiques avec des positions
qu’ils sèchent l’école le vendredi après-midi. Pourtant, précises et identifiables. Pour cela, il faut que les partis
il ne faut pas se leurrer. La poudre qui se trouvait politiques qui composent ces camps se conçoivent
derrière les gilets jaunes et a explosé existe ici aussi. comme des équipes qui travaillent ensemble. Cela
Cela prendra peut-être un peu plus de temps avant que n’a pas été le cas ces dernières années. Cela déprime
cela n’explose. Mais, il y a un moment où, dans toute beaucoup les gens, car à la fin peu importe ce qu’ils
société, le rejet social est tellement fort que les gens votent, il en sort toujours une grande coalition.
ont le sentiment qu’ils n’ont plus rien à perdre. Vous avez récemment rencontré Katja Kipping,
Je pense que la gauche doit se battre aux côtés de coprésidente de Die Linke. Son adversaire dans
ces gens-là. Dans le même temps, la politique ne doit le parti Sahra Wagenknecht, qui constituait aussi
pas jouer avec le feu et spéculer avec cette explosion un gros problème pour un rapprochement avec le
qui ne libère en réalité aucune force productive. SPD, a annoncé qu’elle allait démissionner de ses
C’est justement le rôle de la politique de reconnaître fonctions dirigeantes au sein de Die Linke. Une voie
une tendance, de sentir un malaise, et d’intervenir serait-elle en train de s’ouvrir ?
avant que les gens ne descendent en masse dans la Construire une union politique, c’est un processus qui
rue. En Allemagne, où il n’y a pas une alternative s’appuie d’abord sur des personnes. Je ne peux pas
solide à gauche, la réaction n’est pour l’instant pas la décréter une union de la gauche par motion dans un
protestation mais le retrait de la sphère politique. congrès. Or Die Linke est un parti jeune, où l’on
Il y a une perte d’espoir. Les statistiques montrent ainsi retrouve beaucoup de gens qui sont venus du SPD.
le reflux de la participation électorale. Les gens ne Dans les deux partis, les gens se connaissent d’avant.
croient même plus que les partis de gauche puissent Ils ont souvent travaillé ensemble et ne sont pas
améliorer leur situation. Le risque, c’est qu’à terme, d’accord avec leurs choix réciproques. Il existe donc
les gens qui se renferment cessent de croire en la pas mal de petits conflits et de vieilles rancœurs qui
démocratie. entravent le rapprochement.
À quand une nouvelle union de la gauche en Il y a aussi des gens chez Die Linke qui ont la haine
Allemagne ? du SPD à cause de ses positions sur la défense et
les questions militaires. Pour les conservateurs, cette
situation est un peu comme une assurance vie, une
garantie de rester au pouvoir. Pour moi, c’est une
raison suffisante pour laisser de côté les reproches, les
inimitiés et les critiques. Le temps de l’union de la
gauche est venu.
Mais concrètement… où en êtes-vous ?
Je suis berlinois et je vis depuis trois ans sous un Il y a des dizaines de groupes de discussion plus ou
gouvernement régional d’union de la gauche, avec le moins privés entre les trois partis. C’est bien, mais
SPD, les écologistes et Die Linke. Ce gouvernement c’est aussi un problème. Chacun organise son groupe,
est soutenu par une majorité bien supérieure à 50 % et rencontre les gens qu’il apprécie chez les Verts et Die
nous avons toujours à manger dans nos supermarchés. Linke. J’y suis favorable, c’est important, mais au bout

3/5
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
4

du compte, les discussions doivent aussi se développer L’Allemagne est actuellement en position de repli
au sommet des partis. C’est-à-dire au niveau où, plus en ce qui concerne l’intégration européenne. Quelle
tard, on se retrouvera autour de la table pour discuter est votre position ?
d’accords de coalition. Dire que nous avons vécu soixante-dix ans de paix
Mais cela fait longtemps qu’il n’y a pas eu de grâce à l’Europe, c’est formidable. Mais aujourd’hui,
discussion au plus haut niveau sur un projet d’union de c’est une évidence et cela n’est plus suffisant.
la gauche. Au SPD, on a toujours peur d’une réédition Il faut relancer l’intégration. C’est une question
de la « campagne des chaussettes rouges » de la existentielle. Qu’avons-nous vu en Grande-Bretagne ?
CDU en 1994, où les conservateurs expliquent aux Les sondages montrent que les Britanniques sont
électeurs que si le SPD parle avec Die Linke, c’est largement favorables à l’idée européenne, et pourtant
pour préparer une nouvelle RDA. Au sein du SPD, 52 % d’entre eux ont voté pour le Brexit. Cela veut dire
nombreux sont ceux qui savent qu’en dépit de telles qu’il y a un écart important entre l’adhésion à l’idée
campagnes de calomnie, il n’y a plus d’alternative à européenne et la réalité européenne qui est finalement
un rapprochement avec Die Linke. Mais il faut qu’il y très « élitiste ».
ait un signal venant de la direction, et nettement avant La liberté de déplacement, la suppression des
les élections. C’est maintenant qu’il faut commencer à taxes pour l’itinérance des données, les échanges
préparer l’union de la gauche. universitaires Erasmus, tout cela, ce sont des mesures
Quels sont les rapports actuels de votre parti avec pour privilégiés. Les gens qui gagnent peu, ceux qui
les écologistes ? sont au chômage ou n’ont pas eu d’accès à l’éducation,
Actuellement, les écologistes allemands ont la position ont du mal à trouver un moment où ils peuvent dire «
la plus luxueuse de tous les partis. Ils sont le pendule ça, je l’ai obtenu grâce à l’Union européenne ».
du centre qui oscille entre les blocs. Hormis dans le cas C’est pour cela que si l’on introduit un salaire
d’une grande coalition, aucune majorité n’est possible minimum européen ou si l’on peut améliorer les
sans les Verts. Tout le monde a besoin d’eux et ils infrastructures parce que l’UE a réussi à créer un impôt
goûtent cette situation, même si elle les divise un peu. sur les grands groupes internet, les gens peuvent voir
Il y a ceux qui rêvent d’une alliance avec les ce qui se fait grâce à l’Europe.
conservateurs, ceux pour qui un bloc de gauche est une
évidence et ceux qui veulent décider au cas par cas. Si
les sondages montrent que la base du parti écologiste
est toujours en faveur d’une alliance avec le SPD à
75 %, les députés verts et la direction du parti sont très
tentés par une alliance avec la CDU.
Il est vrai aussi que le SPD n’a pas toujours bien Kevin Kühnert lors d'un meeting de campagne européenne
à Saarbrück, le 3 mai 2019. © REUTERS/Ralph Orlowski
traité les écologistes quand nous étions ensemble au
pouvoir. Aujourd’hui, il n’est donc pas étonnant que Pour construire une Europe plus juste et plus
les Verts fassent un peu monter les enchères. Je peux démocratique, nombreux sont ceux qui estiment
le comprendre. Mais nous avons besoin d’eux et nous qu’une réécriture des traités européens est
devons nous répartir les tâches. Dans une grande incontournable. Quelle est votre position ?
coalition de gauche, il faut que les Verts amènent leur Si l’on veut atteindre une amélioration pour le plus
électorat bourgeois qui n’est pas représenté au SPD et grand nombre, il faudra le faire. D’abord, les pays
chez Die Linke. de l’Union travaillent sur trop de projets en petits

4/5
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
5

groupes, à plusieurs vitesses, comme pour la taxe sur Dans une ville où 85 % des habitants sont
les transactions financières ou sur le numérique. Cela des locataires et où la majorité des logements
ne va pas. appartiennent au privé, la mairie n’a plus aucune
Par ailleurs, nous avons un espace économique et un marge de manœuvre et invente une mesure après
marché de l’emploi européens, mais pas de droit du l’autre sans régler le problème de la montée des
travail européen. Ainsi, les entreprises peuvent agir prix. Et c’est là que l’on retombe sur la question des
partout en Europe. En revanche, les représentants des besoins de la communauté et de la propriété privée. Ce
salariés et les syndicats sont entravés et ne peuvent référendum est un signal d’alarme qui doit pousser à
vraiment fonctionner que sur un plan national. ouvrir la discussion et à trouver des compromis avec
ces sociétés qui, je le rappelle, il y a dix ou quinze ans,
Nous l’avons vu récemment chez Ryanair. Cette
ont acheté à bon prix ces bâtiments construits avec de
compagnie aérienne est pour ainsi dire une invention
l’argent public.
européenne. La compagnie gagne en effet des
montagnes d’argent pour transporter des gens en Quels sont vos contacts avec la gauche française et
Europe. Elle emploie elle-même des gens de toute les socialistes ?
l’Europe. Pourtant, ces derniers sont gérés en fonction En tant qu’organisation de jeunesse du parti social-
du seul droit du travail irlandais qui n’est pas démocrate, nous sommes membres de l’Union
spécialement protecteur. Nous n’arrivons même pas internationale de la jeunesse socialiste et des Jeunes
à faire un droit du travail européen qui fasse que ces Socialistes européens. En France, nous avons cette
gens-là puissent être à peu près justement rémunérés situation née des dernières élections où notre parti frère
pour leur travail. Cela ne donne pas envie d’Europe. s’est brisé en deux, et on ne sait plus trop qui est notre
En Allemagne et à Berlin, les gens manifestent interlocuteur.
contre la cherté des loyers. Soutenez-vous l’idée Une grande partie de ceux que nous connaissons
d’un référendum pour exproprier de grandes depuis longtemps et avec qui nous avons travaillé ont
sociétés privées d’immobilier dans la capitale ? suivi Benoît Hamon chez Génération·s. Nous restons
La question de l’expropriation réelle est encore proches. Sur le plan diplomatique, il y a bien sûr une
lointaine. Exproprier ne se fait pas aussi facilement. forte pression du Parti socialiste, qui nous explique
Mais oui, je vais signer en faveur de la tenue d’un que nous ne pouvons pas travailler avec la dissidence
tel référendum. Pour moi, cette initiative est un apport et que le PS reste l’original. Il est très difficile de
bienvenu au débat politique actuel. Cette initiative décider qui sont les vrais sociaux-démocrates français.
est l’expression d’un ras-le-bol des gens face à Donc nous maintenons les contacts avec les deux en
l’incapacité des pouvoirs publics et des élus à contrôler attendant que la situation interne se clarifie.
l’évolution des loyers.

Directeur de la publication : Edwy Plenel Rédaction et administration : 8 passage Brulon 75012 Paris
Directeur éditorial : François Bonnet Courriel : contact@mediapart.fr
Le journal MEDIAPART est édité par la Société Editrice de Mediapart (SAS). Téléphone : + 33 (0) 1 44 68 99 08
Durée de la société : quatre-vingt-dix-neuf ans à compter du 24 octobre 2007. Télécopie : + 33 (0) 1 44 68 01 90
Capital social : 24 864,88€. Propriétaire, éditeur, imprimeur : la Société Editrice de Mediapart, Société par actions
Immatriculée sous le numéro 500 631 932 RCS PARIS. Numéro de Commission paritaire des simplifiée au capital de 24 864,88€, immatriculée sous le numéro 500 631 932 RCS PARIS,
publications et agences de presse : 1214Y90071 et 1219Y90071. dont le siège social est situé au 8 passage Brulon, 75012 Paris.
Conseil d'administration : François Bonnet, Michel Broué, Laurent Mauduit, Edwy Plenel Abonnement : pour toute information, question ou conseil, le service abonné de Mediapart
(Président), Sébastien Sassolas, Marie-Hélène Smiéjan, Thierry Wilhelm. Actionnaires peut être contacté par courriel à l’adresse : serviceabonnement@mediapart.fr. ou par courrier
directs et indirects : Godefroy Beauvallet, François Bonnet, Laurent Mauduit, Edwy Plenel, à l'adresse : Service abonnés Mediapart, 4, rue Saint Hilaire 86000 Poitiers. Vous pouvez
Marie-Hélène Smiéjan ; Laurent Chemla, F. Vitrani ; Société Ecofinance, Société Doxa, également adresser vos courriers à Société Editrice de Mediapart, 8 passage Brulon, 75012
Société des Amis de Mediapart. Paris.

5/5