Vous êtes sur la page 1sur 4

LA NOMINALISATION

Transformation à partir d'un adjectif

A partir des deux phrases données, faites une seule phrase en transformant la première phrase en groupe
nominal.

- Suffixe -ité / -té


Il est ponctuel ; j'apprécie beaucoup cela.
Pierre est curieux ; cela le pousse à lire énormément.
Cet outil est très maniable ; cela me permet de travailler facilement.
Alain est émotif ; cela lui cause quelquefois des problèmes.
La conférence a été brève ; cela m'a déçu.
Cet homme est méchant ; je ne comprends pas cela.
Ce film est étrange ; cela me plaît beaucoup.

- Suffixe -ce / -esse


Les orages ont été violents ; cela nous a beaucoup surpris.
Ce vendeur est très insistant ; cela est vraiment désagréable.
Cette secrétaire est très élégante ; cela provoque de grande jalousie parmi ses collègues.
Elle est maladroite ; cela m’étonne toujours.
Les employés sont polis ; le patron pense que cela est nécessaire pour avoir une bonne ambiance dans
l’entreprise.

- Suffixe -ie / -rie / ise


Son ami est jaloux ; elle déteste cela.
Cet homme est franc, j'aime beaucoup cela.
Il est fou ; cela surprend beaucoup de personnes.
Elle est gourmande ; cela lui a fait prendre plusieurs kilos.
Il est très étourdi ; cela le perturbe dans son travail.

- Suffixe - itude / - eur / - isme


Les réponses sont exactes ; j'en suis absolument sûr.
Ce tissu est très doux ; j'aime beaucoup cela.
L'administration est très lourde ; cela reste un gros problème.
Ce roman est très réaliste ; je déteste cela.
Il est certain de venir à Noël ; cela nous remplit de joie.
Elle est toujours seule ; cela est difficile à supporter.
Les Corses sont nationalistes ; cela n'est plus à démontrer.

- Absence de suffixe.
Le directeur est extrêmement calme ; cela m'étonne toujours.
Cette personne est charmante ; tous les voisins reconnaissent cela.
Marc est désespéré ; je supporte difficilement cela.
Fabienne est toujours éclatante, elle est souvent remarquée grâce à cela.

- Transformer les phrases selon l'exemple


Je n'aime pas les corridas parce qu'elles sont barbares  Je n'aime pas la barbarie des corrida.

Je déteste la publicité parce qu'elle est inutile.


Je n'aime pas les tempêtes parce qu'elles sont violentes.
J'aime ces escalades parce qu'elles sont difficiles.
J'adore les pays lointains parce qu'ils sont exotiques.
J'apprécie ces forêts parce qu'elles sont très fraîches.
J'aime les torrents parce qu'ils sont limpides.
J'apprécie ses enfants parce qu'ils sont très polis.
J'aime le TGV parce qu'il est rapide.

Transformer les phrases en utilisant « à cause de » / « grâce à » + nominalisation.


Nous avons terminé tôt parce que nous sommes efficace.  Nous avons terminé tôt grâce à notre efficacité.

Mon collègue m'a beaucoup aidé parce que ses explications étaient très claires.
Elle s'est sortie de cette sombre histoire parce qu'elle était réaliste.
Sophie plaît à tout le monde parce qu'elle est très douce.
Il a toujours des problèmes en bricolant parce qu'il est maladroit.
Sa femme l'a quitté parce qu'il était trop jaloux.
Il ne peut pas être jockey parce qu'il est grand.
Il obtient tout ce qu'il veut parce qu'il est sympathique.
Elle n'a pas pu faire son exposé parce qu'elle est émotive.

Transformer les phrases en utilisant « malgré » + nominalisation


Elle a pu faire l'exercice bien qu'il soit difficile.  Elle a pu faire l'exercice malgré sa difficulté.

Elle l'a aimé bien qu'il soit excentrique.


Elle le comprenait toujours bien qu'il soit incohérent.
Ils se sont bien entendus bien qu'ils soient différents.
Il est vraiment généreux avec les autres bien qu'il soit pauvre.
Elle l'a quitté bien qu'il soit fidèle.
Les patrons l’ont renvoyé bien qu'il soit désespéré.
Il est revenu bien qu'elle soit méchante.
Ils se sont disputés bien qu'il soient habituellement courtois.

Transformation à partir d'un verbe

- Suffixe - tion
On a détruit cette vieille maison ; cela m'a fait de la peine.
Nous nous sommes installés dans cette ville ; cela a été difficile.
Dans cette ville, on ne peut pas louer de vélos ; cela n'existe pas.
Il a demandé qu'on lui permette de sortir ; on lui a refusé cela.
Le prisonnier s'est évadé ; cela reste mystérieux.
Monsieur André a disparu ; on ne comprend pas cela.

Suffixe –ment
On a chargé le camion ; cela a été long.
On détourne les avions ; cela n’étonne plus personne.
On va développer les échanges commerciaux avec ce pays ; cela est nécessaire.
Les uns s’enrichissent ; cela ne profite pas aux autres.
Les campagnes s'appauvrissent ; c'est mauvais pour l'économie du pays.
La presse a grossi les événements ; cela est inadmissible.

Suffixe - age
L'avion a atterri ; cela s'est bien passé.
Il faut arroser régulièrement les plantes ; cela les rend belles.
Quand tu essayes une nouvelle robe ; cela dure en général très longtemps.
Il démarre toujours difficilement car c'est un conducteur débutant.
On emballe les appareils ; cela se fait automatiquement.

Suffixe = féminin du participe


Les eaux sont montées rapidement ; cela a inondé tout le village.
Un groupe de jeunes est arrivé tard ; cela a dérangé tout le monde.
Les enfants sont sortis bruyamment ; cela m'a surpris.
On a mis à l'eau un gros bateau ; pour cela on a utilisé une grue.
Les réfugiés vont être pris complètement charge ; les autorités ont donné leur accord.
On veut remettre en marche la machine ; cela nécessite beaucoup d'argent.

Absence de suffixe
Les skieurs sautaient ; nous admirions cela.
Les cigales chantent ; cela nous réveille la nuit.
Paul m'a regardé, cela m'a mise mal à l'aise.
Les militaires marchaient rapidement ; cela nous a impressionnés.
Il faut étudier la grammaire ; c'est indispensable.
Les oiseaux se sont envolés ; nous avons admiré cela.

Suffixe -ure
On a fermé les portes à 6h ; il est arrivé après cela.
Il a lu ce livre ; il en était très satisfait.
Il a été blessé ; cela se cicatrise très bien.
Ils ont rompu brutalement ; Anne n'a pas supporté cela.
On va signer le contrat ; pour cela il faut préparer tous les papiers nécessaires.
On cultive du maïs, c'est plus intéressant.