Vous êtes sur la page 1sur 70

MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRES République du Mali

SUPERIEURE ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE *****************

******************** Un peuple-Un but-Une foi

UNIVERSITE DE BAMAKO

*********************

Institut Supérieur de Technologies Appliquées (TechnoLAB I.S.T.A)

Rapport de Stage de fin de cycle

Option : Analyse Programmation

Thème :

GESTION DU PARC INFORMATIQUE DE


L’ORTM

Pour l'obtention du : Diplôme Universitaire de Technologie (D.U.T)

Présenté par : Nouhoum BA

Date de soutenance : ..../..…/……….

Directeur de Mémoire Membres du jury

M. Lassana DJIRE

1
SOMMAIRE

. Dédicace………………………………………………………………………………………………………………4

Remerciement………………………………………………………………………………………………………5

. Liste des Abréviations…………………………………………………………………………………………6

Introduction………………………………………………………………………………………………………….7

Première partie : Présentation du lieu de stage

Présentation de l’ORTM……..……………………………………………………………………………………9

Deuxième partie : Niveau de conception du système d’information

Chapitre I : Etude Préalable……………………………………………………………………………………16

I- Recueil de l’existant……………………………………………………………………………….16
II- Diagramme de circulation des flux d’informations…………………………….…18
a) Critique de l’existant…………………………………………………………………...23
b) Solution proposée…….………………………………………………………………...23

Chapitre II : Dossier d’Analyse………………………………………………………………………………..24

I- Modèle Conceptuel de Données (MCD)………………………………………………...24


1) Dictionnaire de données…………………………………………………………………...24
2) Dépendances fonctionnelles…..………………………………………………………...27
a) Liste des dépendances fonctionnelles………………………………......27
b) Graphe des dépendances fonctionnelles…………………………........28
c) Règles de Gestion……………………………………………………………….....28
3) Modèle Entité- Association………………………………………………………….......30
 Représentation graphique du MCD………………………………….......31
 MCD de notre projet……………………………………………………………..32
II- Modèle Conceptuel de Traitement (MCT)……………………………………………….33
 Représentation graphique du MCT……………………………………………...34
2
 Acquisition du matériel informatique (MCT)……………………………….35
 Renouvellement du matériel informatique(MCT)………………………..37
 Réparation du matériel informatique(MCT)………………………………..39
III- Etude organisationnelle………………………………………………………………………….41
1) Modèle Organisationnel de Traitement (MOT) ………………………………..41
 Acquisition du matériel informatique (MOT)……………………………….43
 Transfert du matériel informatique (MOT)………………………………....45
 Réparation du matériel informatique (MOT)……………………………..…48
2) Modèle Logique de Données (MLD)………………………………………………..…50
o Illustration de la règle N°1 du MLD…………………………………………..….50
o Illustration de la règle N°2 du MLD…………………………………………..….51
IV- Etude Opérationnelle….……………………………………………………………………..……53
1) Modèle Physique de Données (MPD)…………………………………………..…….53
 Tableau de MPD…………………………………………………………………..……..54
2) Modèle Opérationnel de Traitement (MOPT)……………..……………..………58

Troisième Partie : Programmation

Programmation……………………………………………………………………………..................60

Quatrième Partie : Conclusion / Annexes

• Conclusion……………………………………………………………………………………62
Annexes.............................................................................................63
1. Les grilles d’Ecran........................................................................63
2. Quelques codes VBA utilisés.......................................................68
3. Les Etats......................................................................................70

3
Dédicace

Je dédie ce rapport :

 A mon père, a ma mère, a mes frères et sœurs


 Ainsi qu’à tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de ce
modeste travail.

4
Remerciements

Je rends Grace à Allah le tout puissant de m’avoir donné vie et santé afin de pouvoir
réaliser ce projet.

Je remercie mes parents et particulièrement ma sœur et ma mère qui ont rendu


possible la bonne continuation de mes études grâce à leurs soutiens moral et
financier. Qu’elles trouvent dans ce modeste travail l’expression de ma gratitude.

Mes sincères remerciements :

 A toute l’administration de TechnoLAB-I.S.T.A sans le concours de laquelle


cet ouvrage n’aurait jamais vu le jour.
 A Mon père paix à son âme qui serait fier de moi.

Tous mes remerciements à mon Directeur de mémoire M. Lassana DJIRE pour sa


disponibilité et ses précieux conseils.

Merci à mon encadreur, M. Sidi Touré Informaticien à l’ORTM qui m’a beaucoup aidé
avec ses sages conseils et à tout le personnel de l’ORTM pour leur soutien.

Je remercie tous mes amis et camarades de promotion pour leur soutien et tous ceux
qui de près ou de loin m’ont aidé d’une manière ou d’une autre à réaliser ce travail
qu’ils trouvent ici l’expression de ma gratitude.

5
Liste des abréviations

I.S.T.A : Institut Supérieur de Technologies Appliquées

S.I : Service Informatique

M.C.D : Modèle Conceptuel de Données

M.E.R.I.S.E : Méthode d’Etude et de Recherche Informatique par Sous-Ensemble

M.C.T : Modèle Conceptuel de Traitement

M.O.T : Modèle Organisationnel de Traitement

M.O.P.T : Modèle Opérationnel de Traitement

M.P.D : Modèle Physique de Données

O/N : Oui/Non

R.G : Règle de Gestion

ORTM : Office de Radiodiffusion Télévision du Mali

6
Introduction

Après une formation théorique et pratique de deux années pour l’obtention du


Diplôme Universitaire de Technologie(D.U.T) au sein de TechnoLAB-I.S.T.A, l'étudiant
est tenu de faire un stage pratique dans une entreprise ou service public afin de
mieux cerner les contours cette formation.

A la fin de ce stage, l'étudiant fera un rapport de stage qui sera déposé au service
d'accueil. Ce rapport sera aussi présenté et soutenu devant un jury.

C’est la raison pour laquelle j’ai effectué un stage de trois (3) mois à l’Office de
Radiodiffusion Télévision du Mali (ORTM).

Mon stage s’est déroulé au sein du Service Informatique (SI) de la Direction des
Réseaux, Développement et des Nouvelles Technologie de l'Information et de la
Communication de l’ORTM.

Encadré par M. Sidi TOURE, un chef de section du SI, il m’a été confié comme tâche
principale la conception d’un programme de gestion des matériels informatiques
sous Access.

Tout d’abord nous allons faire une brève présentation de l’ORTM, qui est le service
d’accueil, dans la partie qui suivra on entamera la démarche de développement de
notre système d’information (étude de projet) en utilisant la conduite de projet de
M.E.R.I.S.E. Ensuite on abordera la partie programmation pour enfin couronner le
tout par une brève conclusion.

7
PREMIERE PARTIE :
PRESENTATION DU LIEU DE STAGE

8
PRESENTATION DE L’ORTM

1. Création :

L’office de Radiodiffusion Télévision du Mali (ORTM), a connu une longue évolution.

Au commencement c'était la Radio Soudan (RS) en 1957. Après l’indépendance en


1960, elle est devenue la Radio Mali. Avec l’avènement de la télévision en 1983, elle
est devenue la Radio Télévision du Mali (RTM).

Devenue l’ORTM (Office de Radiodiffusion Télévision du Mali) par la loi N°92-021/AN-


RM du 5 octobre 1992, L’Office de Radiodiffusion Télévision du Mali est un
établissement public à caractère administratif (EPA) doté de la personnalité morale et
de l'autonomie de gestion.

Treize Directeurs Généraux se sont succédés :

 Jean Savalet fut le 1er Directeur Général de la Radio Soudan 1957-1959


 Amadou Tala, Radio Soudan 1959-1960
 Racine Kane, Radio Mali 1960-1968
 Moussa Keita, Radio Mali 1968-1971 & 1975-1976
 Boubacar Kassé, Radio Mali 1971-1975
 Alphonse Sagnan Berthé, Radio Mali 1976-1979
 Modibo Kane Diallo, Radio Mali 1979
 Younousse Hamaye Dicko, Radio Télévision du Mali 1979-1988
 Nouhoum Traoré, Office de Radiodiffusion Télévision du Mali 1988-
1990
 Mamadou Kaba, Office de Radiodiffusion Télévision du Mali 1990-1991
 Checkna Hamala Diarra, Office de Radiodiffusion Télévision du Mali
1991-1993
 Aboubacar Sidibé, Office de Radiodiffusion Télévision du Mali 1993-
1997

9
 Sidiki N’fa Konaté, Office de Radiodiffusion Télévision du Mali de 1997 à
nos jours.

2. Situation:

Le siège de l’ORTM est situé à Bozola sur la rue de la Marne, Porte N°287 en face de
l’hôtel Sofitel (ex Hôtel de l’Amitié).

BP: 171 Bamako Mali

Tel: (00223) 20 21 07 37

Fax: (00223) 20 21 42 05

Site web: http://www.ortm.ml

E-mail: ortm@ortm.ml

3. Objectifs :

L’ORTM tend à étendre progressivement la couverture radiophonique (en FM) et


télévisuelle sur l’ensemble du pays pour permettre une meilleure utilisation
commune des infrastructures radio télévisuelle.

Il a pour objectifs :

• Promouvoir l'information d'utilité publique civique et pluraliste.


• Développer une politique de production et de diffusion des programmes Radio
TV en rapport avec les objectifs de développement économique, social et
culturel du pays. Pour mener à bien sa mission et atteindre les objectifs qui lui
sont assignés, l'ORTM a mis en place un vaste réseau d'émetteurs (59 stations
TV FM) sur l'ensemble du pays.

Ainsi à travers sa mission d’information, de sensibilisation, et d’éducation l’ORTM a


également pour objectifs :

• La lutte contre la pauvreté ;

10
• L’amélioration du taux d’alphabétisation de l’ensemble de la population
malienne ;
• Le renforcement de l’enseignement scolaire;
• L’amélioration de la formation des adultes ;
Le désenclavement des zones reculées et des régions du nord.

4. Missions de L'ORTM

Avec comme slogan « La passion du service public » ; l’ORTM a pour missions :

• D'assurer le service public de la radiodiffusion sonore et Télévisuelle.

• De participer à la conservation, la promotion et la diffusion de la


culture au Mali ;
• D’organiser, d’exploiter, d’entretenir et de développer ses réseaux
et installation de diffusion;
• De participer à la conception de tout autre réseau de
communication audiovisuelle.
5. Les actionnaires et les partenaires de L’ORTM

Avec le statut d'Etablissement Public à caractère Administratif (EPA) de L’ORTM,


l'état demeure à la fois son principal actionnaire et partenaire.

-Les actionnaires:

L’Etat subventionne le budget de l’ORTM à hauteur de 70% et les 30% restants sont
financés sur Ressources Propres. A titre d’exemple, pour l’exercice 2010, le budget de
l’ORTM se chiffre à 7 580 000 000 dont 5 280 000 000 subventionné par l’Etat et
2 300 000 000 financé sur Ressources Propres.

-Les partenaires:

11
Compte tenu de son caractère public, L’ORTM a pour principal partenaire l'état, il
participe à la vulgarisation de la politique de l’Etat. Les autres partenaires sont
surtout des opérateurs économiques (les ONG, les commerçants, le CESPA.)

6. Fonctionnement de l’ORTM

L’ORTM est placé sous la tutelle du Ministère de la Communication et des


Nouvelles Technologies de l'information.

C’est un Établissement Public à caractère Administratif (EPA); il a pour vocation


l’information, la sensibilisation, l’éducation de la population, la promotion de la
culture. En un mot il assure la passion du service public.

Ses organes d’administration sont :

Le Conseil d'administration, composé :

• Du Président du Conseil d’Administration (Ministre de la


Communication et des Nouvelles Technologies de l’Information) ;
• Du représentant du Ministre de la Culture ;
• Du représentant du Ministre des Finances ;
• Du représentant du Ministre de l’Administration Territoriale et des
Collectivités Locales ;
• Du Président Directeur Général de la Société des Télécommunication
du Mali (SOTELMA);
• Du Président de l'Agence Malienne de Presse et de Publicité (AMAP);
• Du représentant des associations de consommateurs;
• De deux représentants du personnel.
7. Structure de l’ORTM:

• Cette structure est définie par l'organigramme représenté par la


figure ci-dessous :

12
CONSEIL D'ADMINISTRATION

DIRECTEUR GENERAL

DIRECTEUR G. ADJOINT

COMITE DE GESTION

AGENCE COMPTABLE CONTROLEUR FINANCIER

D. Radio D.Radio Rurale D.TV D. Réseau D. Adm. Et D.Finance,


D. Prestation et
Nationale Nationale Développement et Ress. Hum Marketing Appro, et
Logist
NTIC

Prod. Progr Animation Programmation Diff. R / HF Marketing et


Rural Administration Finance et
Relations
Production Diff.N.TV / FM Extérieures Budget
Information
Formation et
Stations Ener. Froid Documentatio
Information Prestation et Appro.et
Audio Freq Régionales
Publicités Logistique
Ingénierie et
Vidéo Fréq. Infrastructures
chaine2
Informatique
et NTIC 13
Cette structure montre l'importance qu'accorde l'ORTM à l’informatique avec la
création d'une Direction des Réseaux, Développement et NTIC. Elle a une Division
Informatique et NTIC qui s'occupe de tous ce qui est informatique (matériels et
logiciels) à l'ORTM. Cette Division a une Section Bureautique et une Section Réseaux.

8. Parc Informatique de l'ORTM

L'informatisation de l'ORTM s'est faite de manière progressive. Elle a débuté


avec l'offre d'ordinateurs à l'ORTM de la part de CITA dans le cadre d'un contrat
d'échanges marchandises (Matériel informatique contre promotion) entre les deux
structures en 1993. Dans un premier temps ces ordinateurs ont servi à la formation
du personnel et à faire de la bureautique. Puis en 1998 quelques services ont été
connectés à Internet.

En 2001 une section informatique voit le jour, ainsi un réseau est mis en place. Le
câblage informatique de l'ensemble des locaux de l'ORTM a fait l'objet d'une étude
de la part de la GTZ.

L’ORTM dispose de quelques connexions à Internet avec CEFIB et une connexion par
faisceau pour les dépêches du JP (Journal Parlé).

De nos jour, avec des Serveurs, des PC et accessoires, des outils réseaux, des logiciels
de bureautique, de traitement du son, de traitement d’image, de traitement vidéo,
de comptabilité, de paye, de gestion du personnel, etc. On peut dire que le parc de
l'ORTM est riche en logiciels et en matériels.

14
DEUXIEME PARTIE :
Niveau de conception du système
d’information

15
Chapitre I : ETUDE PREALABLE
I. Recueil de l’existant

L’analyse ou recueil de l’existant consiste à collecter l’ensemble des éléments qui


permettent de décrire le système d’information (SI).

Ces éléments prennent plusieurs formes :

 Statique : organigramme, document, données…


 Dynamique : circulation des flux, planning…
 Transformation : procédure, règles et réglementation

Ce recueil a été conçu à travers différentes interviews et des documents pour une
bonne connaissance de la structure. Tout cela grâce à une bonne circulation de
l’information.

La section Service Informatique du Service Informatique et des Nouvelles Technologie


s’occupe de la gestion du parc informatique de l’ORTM. Tous les besoins des
différents services sont recensés par ce service.

Ce service s’occupe aussi de l’affectation des matériels informatiques et du transfert


de celui-ci d’un service à un autre suite à un renouvellement de matériels
informatiques.

Pour la maintenance des matériels informatiques, il y a un contrat entre l’ORTM et la


société ABC qui se charge d’effectuer la maintenance des matériels informatiques.

Tout cela se fait manuellement, la réception du matériel par le service informatique


qui procède ensuite à l’affectation et à l’installation dudit matériel au service
concerné.

• L’affectation

16
On entend par affectation l’attribution et l’installation de tout nouveau matériel
informatique (PC, portable, imprimante etc.) par le service informatique en réponse à
une demande exprimée par un service.

Tout matériel acquis est mis à la disposition du service informatique qui procède à sa
répartition selon les besoins exprimés par les agents des différents services.

On parle aussi d’affectation quand il s’agit du renouvellement du matériel. Dans ce


cas l’ancien matériel est transféré à un autre service qui ne disposait pas de matériels
informatiques.

En ce moment nous disons qu’il y a eu « transfert ».

• La réparation

Elle concerne essentiellement la société ABC en théorie mais dans la pratique le


service informatique est obligé de tenter une première réparation. Si cette première
réparation échoue alors le service informatique envoi le matériel endommagé à la
société ABC qui se charge de la réparation. Après la société ABC retourne le matériel
au service informatique qui vérifie l’état du matériel. Si le matériel est réparé alors le
service informatique procède à la réinstallation du matériel. Sinon le service
informatique établit un bon de commande et l’envoie à la Division
Approvisionnement. La Division Approvisionnement lance la commande, une fois la
commande reçue, elle est envoyée au service informatique qui procède à
l’installation du nouveau matériel. Dans le deuxième cas le matériel est stocké dans le
Service Informatique.

17
II. Diagramme de circulation des flux d’informations

Définition :

Un diagramme de circulation des flux d’informations permet de mettre en


évidence les flux d’informations qui circulent entre les différents acteurs du
domaine à étudier ainsi qu’avec leur environnement. Ainsi, pour la bonne
réalisation de ce diagramme, il faut identifier les agents qui sont à l’origine ou à la
destination des évènements traités.

Un flux est un échange d’information entre acteur émetteur et un autre


récepteur.

Un acteur est une entité humaine ou matérielle intervenant dans le système


d’information.

Les acteurs se divisent en deux catégorie : internes ou externes selon qu’ils


appartiennent ou non à l’entreprise.

Leurs représentations sont les suivantes :

Acteur interne Acteur externe

Un domaine représente une grande fonction ou activité de l’entreprise et il est


considéré comme un sous-ensemble ayant ses propres sous-systèmes opérant,
d’information et de pilotage.

18
 Diagramme de circulation des flux d’informations de notre système
d’information
Acquisition


SERVICE
⑦ SERVICE
DEMANDEUR INFORMATIQUE
(SI)

③ ⑥


DIVISION
Fournisseur ⑤ APPROVISIONNEMENT

Légende :

① : Expression du besoin du service demandeur au service informatique.

② : Etablissement du bon de commande par le service informatique.

③ : Bon de commande envoyé à la division approvisionnement.

④ : Lancement de la commande par la Division Approvisionnement

⑤ : Réception de la commande par la Division Approvisionnement

⑥ : Commande envoyée avec fiche de sortie au service informatique.

⑦ : Matériel affecté au service demandeur et Installation

19
Renouvellement


SERVICE
⑦ SERVICE
DEMANDEUR INFORMATIQUE
(SI)

③ ⑥


DIVISION
Fournisseur ⑤ APPROVISIONNEMENT

Légende :

① : Expression du besoin du service demandeur au service informatique.

② : Etablissement du bon de commande par le service informatique.

③ : Bon de commande envoyé à la division approvisionnement.

④ : Lancement de la commande par la Division Approvisionnement

⑤ : Réception de la commande par la Division Approvisionnement

⑥ : Commande envoyée avec fiche de sortie au service informatique.

⑦ : Matériel affecté au service demandeur et Installation

⑧: Récupération de l'ancien matériel par le service informatique

20
Affectation

SERVICE SERVICE
INFORMATIQUE
DEMANDEUR (SI)

Légende :

① : Expression du besoin du service demandeur au service informatique.

②: Matériel réaffecté au service demandeur et réinstallé par le service informatique

21
Réparation ②

③ SERVICE
INFORMATIQUE

Société "ABC" (SI)




SERVICE

DEMANDEUR

Légende

①: Expression du besoin de réparation au service informatique

②: Réparation du matériel par le service informatique

③: Envoi du matériel à la société "ABC"

④: Réparation du matériel par la société "ABC"

⑤: Réception du matériel par le service informatique

⑥: Vérification du matériel par le service informatique

⑦: Réinstallation du matériel

22
a) Critique de l’existant

Il s’agit de mettre en évidence les problèmes concrets ressortissant du recueil de


l’existant et de proposer des solutions.

Le service informatique gère manuellement tous les matériels informatiques ce qui


engendre de nombreuses difficultés à savoir :

 L’absence de bases de données réelles des matériels


 La gestion du stock au niveau du service informatique est énormément
laborieux vue la taille du parc informatique
 La localisation des matériels informatiques est trop fatiguant car on peut
oublier la répartition de certains matériels ce qui rend difficile le suivi des
matériels à l’intérieur de l’ORTM

Une autre difficulté majeure du service informatique est le manque d’effectif et


l’absence de section pour la maintenance alors que l’on en a besoin.

b) Solution proposée

Le programme que l’on va concevoir concernera essentiellement l’informatisation de


la gestion des matériels du parc informatique. Ce programme facilitera la localisation
d’un poste à un moment précis tout en précisant son utilisateur ainsi que les
réparations effectuées sur la machine si tel est le cas et fournir ces mêmes
informations quand il s’agit aussi d’un matériel devant être retiré du parc.

23
Chapitre II : DOSSIER D’ANALYSE

L’analyse au niveau conceptuel exprime les choix fondamentaux de gestion


indépendamment des moyens à mettre en œuvre. Elle est constituée de deux
parties :

• Le Modèle Conceptuel de Données (MCD)


• Le Modèle Conceptuel de Traitement (MCT)
I- Le Modèle Conceptuel de Données (MCD)

Il est l’élément le plus utile de merise qui permet d’établir une présentation claire des
données du système d’information et définit les dépendances fonctionnelles de ces
données entre elles. Il fait appel au formalisme entité-association aussi appelé objet à
la relation.

Pour ce faire nous passerons par les étapes suivantes :

• Le dictionnaire de données
• Les dépendances fonctionnelles (liste et graphe ou structure d’accès
théorique)
• Le modèle entité-association
1. Dictionnaire de données

Il recense et décrit l’ensemble des propriétés qui seront utilisées dans le


développement du programme.

Cette liste des attributs nécessaires pour la gestion visée, avec précision sur leur
code, type, commentaire, structure, taille ainsi que leur signification doit se faire sans
oublier que le dictionnaire des données doit être le plus correct possible dans la
description de chacune des propriétés retenues.

Pour le type des propriétés nous indiquons par :

• T : Texte

24
• N : Numérique
• D : Date/Heure
• M : Memo

25
Code Désignation Type Taille
Codemat Code du matériel T 20
Designmat Désignation du matériel T 25
Marque Marque du matériel T 15
Codeser Code du service T 5
Libelleser Libellé du service T 25
Code_reparateur Code du Réparateur d'un matériel T 4
Nomrepar Nom du Réparateur T 20
Prenomrepar Prénom du Réparateur T 25
Tel Numéro de téléphone du Réparateur T 8
Codeag Code de l’agent T 5
Nomag Nom de l’agent T 20
Penomag Prénom de l’agent T 25
Fonction Fonction de l’agent T 25
Numpost Numéro du poste T 4
Libellepost Libelle du poste T 25
Date_debut_poste Date de début d’un agent à un poste D 8
Date_fin_poste Date de fin d’un agent à un poste D 8
Numrep Numéro de la réparation d’un matériel T 5
Date_de_reparation Date de la réparation d’un matériel D 8
Resultat Résultat de la réparation d’un matériel T 10
Observation Observation de la réparation T 15
Date_debut_au_service Date de début d’un agent à un service D 8
Date_fin_au_service Date de fin d’un agent à un service D 8
Date_debut_mat_agent Date de début d’un matériel chez un agent D 8
Date_fin_mat_agent Date de fin d’un matériel chez un agent D 8

26
2. Dépendances fonctionnelles

Le concept de dépendance fonctionnelle nous permet d’approcher la structure des


données en regroupant celles liées entre elles par certains rapports.

Un attribut ou groupe d’attributs Y dépend fonctionnellement d’un attribut ou


groupe d’attributs X, si étant donné une valeur X il lui correspond une valeur unique Y
dans toute instance de R.

X R Y

a) Liste des dépendances fonctionnelles

Elle nous permet d’établir la liste des attributs des différentes entités du système
d’information à partir de l’identifiant.

Codemat Designmat Code_reparateur NomRepar

Marque PrenomRepar

Tel

Codeag Nomag Codeser Libelleser

Prenomag Numpost Libellepost

Fonction

Numrep Daterep

Resultat

Observation

27
b) Le graphe des dépendances fonctionnelles

Elle s’obtient de la liste des dépendances fonctionnelles. Elle constitue une


représentation plus expressive de la structure des données et schématise les
dépendances fonctionnelles entre les attributs.

 Les règles de gestion

Les règles de gestion constituent des règles qui traduisent de façon conceptuelle les
objectifs choisis et les contraintes acceptées par l’entreprise.

Elles créent aussi des liens entre les données des systèmes à informatiser. Pour notre
cas, il a été relevé les règles suivantes :

• RG1 : Un service comprend un ou plusieurs agents à une date précise.


Un agent se trouve dans un service à une date précise.
• RG2 : Un matériel est localisé chez un agent à une date précise.
Chez un agent peuvent être localisés 0 ou plusieurs matériels à une date
précise.
• RG3 : Une réparation est effectuée par un et un seul réparateur.
Un réparateur effectue une ou plusieurs réparations.
• RG4 : Un matériel peut subir 0 ou plusieurs réparations.
Une réparation est subite par un seul et un seul matériel.
• RG5 : Un poste est occupé par un ou plusieurs agents.
Un agent occupe un poste à une date précise.

28
Codeser Numpost

Datedeb

Datefin Debut

Fin

Codeag

Datd

Datf Code_reparateur

Codemat Numrep

29
3. Modèle entité-association

Ce modèle se déduit de la structure d’accès théorique en respectant les règles


suivantes :

 Toute entité doit être respectée par une table


 Dans le cas d’entités reliées par des associations de type 1,1, les tables doivent
avoir la même clé.
 Dans le cas d’entités reliées par des associations de type 1, n, chaque table
possède sa propre clé, mais la clé de l’entité coté 0, n(ou 1, n) migre vers la
table coté 0,1(ou 1,1) et devient une clé étrangère dans cette table (index
secondaire)
 Dans le cadre d’entités reliés par des associations de type n, m une table
intermédiaire dite table de jointure, doit être créée, et doit posséder comme
clé primaire une conjonction des clés primaire des deux tables pour lesquelles
elle sert de jointure.
 Cas des associations pourvues d’au moins un attribut :
 Si le type de relation est n, m alors les attributs de l’association viennent
dans la table de jointure.
 Si le type de relation est 1, n , il convient de faire glisser les attributs vers
l’entité pourvue des cardinalités 1,1.
 Si le type de relation est 1,1 , il convient de faire glisser les attributs vers
l’une ou l’autre des entités.

Une table : est un ensemble de données organisé en rangés et en colonnes

Une entité : est un objet matériel ou immatériel ayant une existence propre et
conforme choix de gestion de l’entreprise

Une association : représente un lien entre deux ou plusieurs entités caractérisées par
attributs.

30
Un attribut ou propriété : est une donnée élémentaire permettant de décrire une
entité ou une association. Il permet de nommer les colonnes d’une relation.

Une relation : formalise un lien logique de dépendance entre les objets

Un identifiant ou clé : c’est la propriété ou groupe de propriété permettant de


distinguer chaque occurrence (enregistrement) d’une entité par rapport aux autres.

Une occurrence d’un identifiant d’une entité : est un élément individualisé


appartenant à cette entité.

Cardinalité : Le nombre minimum ou maximum de fois ou une entité est concernée


par une association

Les cardinalité possibles sont :

0,1 : Aucun ou un seul

1,1 : Un et un seul

0,N : Aucun ou plusieurs

1,N : Au moins un ou plusieurs

 Représentation graphique du MCD Entité

Entité Nom de l’entité Nom de l’entité Nom de l’entité

Association
X Z

Identifiant1 Y Identifiant2

Attribut de 0,N Attribut de 0,N Attribut de

L’entité L’association L’entité

Cardinalité minimum Cardinalité maximum

31
 Le formalisme du MCD de notre projet est le suivant :

SERVICE POSTE

Avoir
Codeser Numpost
Date_debut_au_service
Libelleser Libellepost
Date_fin_au_service

1,N 1,1 1,1 1,N

1,1
Occuper

Date_debut_poste
1,N
Date_fin_poste
1,N AGENT
Localiser
1,1 0,N Codeag 1,1
Date_debut_mat_agent
Nomag
Date_fin_mat_agent
Prenomag 1,N
Fonction
1,1
Reparateur

Code_reparateur

NomRepar
1,N
PrenomRepar

MATERIEL Reparation Tel

Codemat Numrep
0,N
Designmat 0,N 1,1 1,1 1,N
Subir Date_de_reparation Effectuer

Marque Resultat

Observation

32
II- Le Modèle Conceptuel de Traitement (MCT)

Il décrit les entités par leurs sollicitations et par les réactions qu’elles déclenchent au
sein du système d’information. En outre il permet de visualiser le fonctionnement du
système d’information et répond à la question Quoi ? Le modèle utilisé pour la
description du fonctionnement de notre système est le modèle de processus.

Un processus étant constitué d’opérations déclenchées en réponse à des évènements


et produisant des résultats.

Les concepts utilisés sont :

• Evènement : C’est un flux de nature quelconque (déclencheur) concourant au


lancement d’une opération à destination du monde extérieur. Un évènement
est généralement désigné par un verbe au participe passé, il est interne ou
externe au système d’information.
• Synchronisation : C’est une règle indiquant les évènements et l’enchainement
de ces derniers nécessaires au lancement d’une opération.
Il s’agit d’une expression logique composée de OU et de ET.
• Opération : C’est une action ou une liste d’action à exécuter. Elle décrit aussi
bien la gestion manuelle que la gestion automatisée.
• Action : C’est une fonction élémentaire.
• Résultat : Il est produit du déroulement des opérations.
• Règle d’émission : Au sortir d’une opération elle va permettre de décider quel
résultat déclencher en fonction de l’opération. Les plus couramment utilisées
sont :
o Ok : si le résultat est bon
o Ok : si le résultat n’est pas bon
o Toujours : si l’émission d’évènement est indépendante des résultats de
l’opération.

33
 Représentation graphique du MCT

Evènement Evènement

Déclencheur 1 Déclencheur 2

Synchronisation

Opération

-Action 1

-Action 2

-…

Règle Règle

d’émission 1 d’émission 2

Evènement Evènement
Résultat 1 Résultat 2

34
 M.C.T de l’acquisition du matériel informatique :

Expression du besoin Budget disponible

ET

Emission du bon de commande par le

OP1 Service Informatique

toujours

Bon de commande émis

Envoi du bon de commande à la

OP2 Division Approvisionnement

toujours

Bon de commande envoyé

Lancement de la commande par la Division

OP3 Approvisionnement

toujours

Commande Lancée

Réception de la commande par la


le Division

OP4 Approvisionnement et envoi au Service Informatique

toujours

Commande reçue et envoyée

35
A

Réception de la commande par le Service

OP5 Informatique

toujours

Commande reçue par le Service


Informatique

Affectation et Installation du Matériel

OP6 par le Service Informatique

toujours

Matériel affecté et installé

OP7 Enregistrement du matériel

toujours

Matériel enregistré

36
 M.C.T du Renouvellement du matériel informatique :

Besoin de renouvellement Budget disponible


de matériel
ET

Emission du bon de commande par

OP1 le Service Informatique

toujours

Bon de commande émis

Envoi du bon de commande à la

OP2 Division Approvisionnement

toujours

Bon de commande envoyé

Lancement de la commande par la Division

OP3 Approvisionnement

toujours

Commande Lancée

Réception de la commande par la Division

OP4 Approvisionnement et envoi au Service Informatique

toujours

Commande reçue et envoyée

Réception de la commande par le Service

OP5 Informatique

toujours
37
A
A

Commande reçue par le Service


Informatique

Changement et installation du matériel par le

OP6 Service Informatique

toujours

Matériel changé et installé

Récupération de l’ancien matériel par le

OP7 Service Informatique

toujours

Ancien matériel récupéré

Transfert et réinstallation de l’ancien

OP8 matériel dans un autre service

toujours

Ancien matériel transféré et réinstallé

OP7 Enregistrement du matériel

toujours

Matériel enregistré

38
 M.C.T de la réparation du matériel informatique :

Besoin de réparation

Signalement de la panne au Service

OP1 Informatique par le Service demandeur

toujours

Panne signalée au Service Informatique

Réparation du matériel par le Service

OP2 Informatique

OK OK

B Matériel réparé Matériel non réparé

OP3 Réinstallation du matériel Envoi du matériel par le Service

toujours OP3 Informatique à la Société ABC

toujours
Matériel réinstallé

Matériel envoyé
FIN

Réception du matériel par le

OP4 Service Informatique

toujours

Matériel reçu

39
A

Vérification de l’état du matériel

OP5 par le Service Informatique

OK OK

Matériel réparé Matériel non réparé

B Stockage du matériel dans

OP6 le magasin

toujours

Matériel stocké
dans le magasin

OP7 Enregistrement du matériel

toujours

Matériel enregistré

40
III- ETUDE ORGANISATIONNELLE

C’est la réalité telle qu’elle est perçue par les acteurs qui est exprimé à ce niveau. On
y apporte les réponses aux questions « Oui ? », « Où ? », « Comment ? » et
« Quand ? ».

A ce niveau il va falloir décrire comment les processus de traitement sont réalisés.

Le niveau organisationnel exprime les choix des ressources humaines, matérielles et


financières ainsi que les choix de fonctionnement de façon détaillée.

Cette étude est constituée de deux modèles :

1) Modèle Organisationnel de Traitement (MOT)

Ce modèle dont la représentation se fait dans un tableau permet de reprendre et de


préciser l’ensemble des concepts écrits dans le MCT.

Les deux nouvelles notions introduites au niveau du MOT sont : les procédures
fonctionnelles et les postes de travail.

• Une procédure : regroupe des actions de même nature, poste,


acteur et temps ; à la différence de l’opération qui regroupe des
actions de nature, lieu, acteur et temps tous différents.
Dans une même opération il peut y avoir plusieurs actions, alors
que dans une procédure fonctionnelle on ne peut mettre qu’une
seule action. Ainsi une opération peut être une procédure
fonctionnelle si seulement elle ne contient qu’une seule action.
Une procédure doit respecter les règles suivantes :
 Le temps : même période de déroulement
 Le lieu : même poste de travail
 Le type : même nature de travail ou de traitement
Les trois types de traitement sont :

41
 Manuel : La procédure est réalisée par l’homme sans
intervention des ressources informatiques
 Semi-automatique : Il s’agit d’une procédure réalisée sur
une machine avec l’intervention de l’homme
 Automatique : C’est une procédure, qui une fois lancée
se déroule sans intervention humaine

Nous indiquons par :

o M : Manuel
o S-A : Semi-automatique
o A : Automatique

Dans le tableau nous indiquons par :

SI : Service Informatique

DA : Division Approvisionnement

SD : Service Demandeur

Min : Minute

42
 Acquisition du matériel informatique :

Durée Enchainement des Procédures Fonctionnelles Type Lieu Acteur

Expression du Budget
besoin disponible

ET

Emission de la commande par le


5 Min M SI Informaticien
PF1 le Service Informatique

toujours

Bon de commande émis

5 Min Envoi du bon de commande à la M DA Informaticien


PF2 Division Approvisionnement

toujours

Bon de commande envoyé

10 Jours Lancement de la commande par M DA Magasinier

PF3 la Division Approvisionnement

toujours

Commande lancée

Réception de la commande par la


30 Min M DA Magasinier
PF4 Division Approvisionnement

toujours

Commande reçue

43
A

Envoi de la commande au Service

5 Min PF5 Informatique M SI Magasinier


toujours

Commande envoyée

Réception de la commande par


5 Min PF6 le Service Informatique
M SI Informaticien

toujours

Commande reçue par le Service

Informatique

Affectation du matériel

30 Min PF7 par le Service Informatique M SI Informaticien


toujours

Matériel affecté

Installation du matériel par le Service

2 Heures PF8 Informatique M SD Informaticien


toujours

Matériel installé

PF9 Enregistrement du matériel


5 Min toujours
S-A SI Informaticien

Matériel enregistré

44
 Transfert du matériel informatique :

Durée Enchainement des Procédures Fonctionnelles Type Lieu Acteur

Budget
Besoin de
disponible
Renouvellement de
matériel
ET

Emission de la commande par le


5 Min M SI Informaticien
PF1 le Service Informatique

toujours

Bon de commande émis

Envoi du bon de commande à la


5 Min M DA Informaticien
PF2 Division Approvisionnement

toujours

Bon de commande envoyé

Lancement de la commande par


10 Jours M DA Magasinier
PF3 la Division Approvisionnement

toujours

Commande lancée

Réception de la commande par la

PF4 Division Approvisionnement


30 Min M DA Magasinier
toujours

Commande reçue

45
A

Envoi de la commande au Service

5 Min PF5 Informatique M SI Magasinier


toujours

Commande envoyée

Réception de la commande par


5 Min PF6 le Service Informatique
S-A SI Informaticien

toujours

Commande reçue par le Service

Informatique

Changement et Installation du

2 Heures PF7 matériel par le Service Informatique M SD Informaticien


toujours

Matériel changé et installé

Récupération de l’ancien matériel par

10 Min PF8 le Service Informatique M SI Informaticien

toujours

Ancien matériel récupéré

46
B

Transfert de l’ancien matériel par le

PF9 Service Informatique


10 Min S-A SI Informaticien
toujours

Ancien matériel transféré

Réinstallation de l’ancien matériel

2 Heures PF10 dans un autre service M SD Informaticien


toujours

Ancien matériel réinstallé

Enregistrement du

5 Min PF11 matériel S-A SI Informaticien


toujours

Matériel enregistré

47
 Réparation du matériel informatique :

Durée Enchainement des Procédures Fonctionnelles Type Lieu Acteur

Besoin de Réparation

Signalement de la panne au

PF1 Service Informatique par le Service Demandeur


5 Min M SD Agent SD
toujours

Panne signalée au Service


Informatique

Réparation du matériel par le

PF2 Service Informatique


1 Heure OK OK S-A SI Informaticien

Matériel non
Matériel
réparé
réparé
B
Envoi du matériel à la
Réinstallation du M SD/SI Informaticien
PF3 Société ABC
2 Heures
PF3 matériel
toujours
toujours

Matériel envoyé
Matériel réinstallé

Réception du

PF4 matériel par le Service


10 Min M SI Informaticien
Informatique

toujours

Matériel reçu

48
A

Vérification de l’état du

1 Heure PF5 matériel par le Service M SI Informaticien


Informatique

OK OK

Matériel réparé
Matériel non
réparé
B

Stockage du matériel

10 Min PF6 dans le magasin M SI Informaticien


toujours

Matériel stocké
dans le magasin

Enregistrement du

5 Min PF7 matériel S-A SI Informaticien


toujours

Matériel
enregistré

49
2) Modèle Logique de Données (MLD) :

Issu du modèle conceptuel puis organisationnel de données, le MLD est la


représentation logique des données qui permet de passer de la description
conceptuelle à l’implémentation de la base de données, un abstrait manipulable dans
les applications informatiques.

La dérivation du MCD en MLD se fait par de simples règles de passage qui sont les
suivantes :

• La clé primaire (l’identifiant) de la table de cardinalité 0.N ou 1.N


migre vers le coté de la table dont la cardinalité est 0.1 ou 1.1
• Ainsi la relation fille porte la clé primaire de la relation mère.
• L’identifiant de la relation mère devenu attribut dans la relation
fille prend ainsi le nom clé étrangère.
o Illustration de la règle N°1

X Y
0.N ou 1.N Z 0.1 ou 1.1
Identifiant X Identifiant Y

Propriété X Propriété Y

… …

X Y

Identifiant X Identifiant Y

Propriété X Identifiant X

… Propriété Y

50
Règle N°2 : Pour une relation ayant les cardinalités 0.N et 0.N ou 1.N :

• Une association porteuse de données est créée. Ainsi les deux


clés primaires de la relation migrent vers cette association.
• La clé primaire de la relation est constituée de ces attributs.
• Plus la ou les propriétés de l’association

o Illustration de la règle N°2 :

X Y
Z
Identifiant X Identifiant Y
Propriété Z
Propriété X Propriété Y

… …

X Z Y

Identifiant X Identifiant X Identifiant Y

Propriété X Identifiant Y Propriété Y

… Propriété Z …

Ainsi les relations constituant notre projet sont les suivantes :

SERVICE (Codeser, Libelleser)

AGENT (Codeag, Nomag, Prenomag, Fonction)


51
Avoir (Date_debut_au_service, Date_fin_au_service, Codeser, Codeag)

MATERIEL (Codemat, Designmat, Marque)

Localiser (Date_debut_mat_agent, Date_fin_mat_agent, Codeag, Codemat)

Reparation (Numrep, Date_de_reparation, Resultat, Observation, Codemat,


Code_reparateur)

REPARATEUR (Code_reparateur, NomRepar, PrenomRepar, Tel)

POSTE (Numpost, Libellepost)

Occuper (Date_debut_poste, Date_fin_poste, Numpost, Codeag)

Légende

Propriété : Clé primaire ou identifiant de la table

Propriété : Clé étrangère de la table

52
IV- ETUDE OPERATIONNELLE

Cette étude consiste à spécifier comment seront réalisés les éléments du projet.

Deux modèles de formation sont utilisés :

1) Le Modèle Physique de Données (MPD) :

Il est le dernier modèle réalisé pour les données avant la programmation.

Le MPD prend en compte les ressources physiques. Il va permettre d’implanter en


machine l’ensemble des données issues du MLD.

Les règles de passage MLD-MPD sont les suivantes :

• Les attributs de la relation deviennent les champs de la table


• L’identifiant devient la clé primaire ;
• Chaque table relationnelle devient un fichier.

Les possibilités d’organisation de fichier utilisées en MPD sont :

• L’organisation séquentielle : les enregistrements d’un fichier organisés en


séquentiel se suivent physiquement. Tout nouvel enregistrement ne peut
s’ajouter qu’immédiatement après le dernier des enregistrements existants.
En conséquence l’ième enregistrement ne peut exister ou être ajouté que si
tous les enregistrements de i à i-1 existent, donc pour lire l’ième
enregistrement il faut au préalable lire i-1 enregistrements.
• L’organisation directe : chaque enregistrement est identifié par un numéro
d’ordre dans le fichier et peut être atteint en fournissant directement ce
numéro. Le fichier est formaté lors de sa création. En conséquence l’ième
emplacement peut être vide alors que celui identifié par le numéro i+1 ne l’est
pas.

Ces règles dans leur application permettent de décrire les fichiers de la base de
données.

53
Application : Gestion du Parc informatique de l’ORTM
Nom du fichier : MATERIEL
Longueur totale : 60 Organisation : Directe
Clé primaire : Codemat
Clé secondaire : Néant

Champ Désignation Type Taille Commentaire


Codemat Code du matériel T 20
Designmat Designation du matériel T 25
Marque Marque du matériel T 15
Total 60

Application : Gestion du Parc informatique de l’ORTM


Nom du fichier : AGENT
Longueur totale : 75 Organisation : Directe
Clé primaire : Numag
Clé secondaire : Néant

Champ Désignation Type Taille Commentaire


Numag Numéro de l’agent T 5
Nomag Nom de l’agent T 20
Prenomag Prénom de l’agent T 25
Fonction Fonction de l’agent T 25
Total 75

Application : Gestion du Parc informatique de l’ORTM


Nom du fichier : REPARATEUR
Longueur totale : 57 Organisation : Directe
Clé primaire : NumRepar
Clé secondaire : Néant

Champ Désignation Type Taille Commentaire


NumRepar Numéro du réparateur T 4
NomRepar Nom du réparateur T 20
PrenomRepar Prénom du réparateur T 25
Tel Numéro de téléphone du réparateur T 8
Total 57

54
Application : Gestion du Parc informatique de l’ORTM
Nom du fichier : Avoir
Longueur totale : 26 Organisation : Directe
Clé primaire : Néant
Clé secondaire : Codeser, Numag

Champ Désignation Type Taille Commentaire


Datedeb Date de début d’un agent à un D 8
service
Datefin Date de fin d’un agent à un service D 8
Codeser Code du service T 5
Numag Numéro de l’agent T 5
Total 26

Application : Gestion du Parc informatique de l’ORTM


Nom du fichier : SERVICE
Longueur totale : 30 Organisation : Directe
Clé primaire : Codeser
Clé secondaire : Néant

Champ Désignation Type Taille Commentaire


Codeser Code du service T 5
Libelleser Libelle du service T 25
Total 30

Application : Gestion du Parc informatique de l’ORTM


Nom du fichier : POSTE
Longueur totale : 29 Organisation : Directe
Clé primaire : Numpost
Clé secondaire : Néant

Champ Désignation Type Taille Commentaire


Numpost Numéro du poste T 4
Libellepost Libelle du poste T 25
Total 29

55
Application : Gestion du Parc informatique de l’ORTM
Nom du fichier : Occuper
Longueur totale : 25 Organisation : Directe
Clé primaire : Néant
Clé secondaire : Numpost, Numag

Champ Désignation Type Taille Commentaire


Debut Date de début d’un agent à un D 8
poste
Fin Date de fin d’un agent à un poste D 8
Numpost Numéro du poste T 4
Numag Numéro de l’agent T 5
Total 25

Application : Gestion du Parc informatique de l’ORTM


Nom du fichier : Localiser
Longueur totale : 41 Organisation : Directe
Clé primaire : Néant
Clé secondaire : Numag, Codemat

Champ Désignation Type Taille Commentaire


Datd Date de début d’un matériel chez D 8
un agent
Datf Date de fin d’un matériel chez un D 8
agent
Codemat Code du matériel T 20
Numag Numéro de l’agent T 5
Total 41

56
Application : Gestion du Parc informatique de l’ORTM
Nom du fichier : Localiser
Longueur totale : 62 Organisation : Directe
Clé primaire : Numrep
Clé secondaire : NumRepar, Codemat

Champ Désignation Type Taille Commentaire


Numrep Numéro de la réparation T 5
Daterep Date de la réparation d’un matériel D 8
par un réparateur
Resultat Résultat de la réparation T 10
Observation Observation de la réparation T 15
Codemat Code du matériel T 20
NumRepar Numéro du Reparateur T 4
Total 62

57
2) Modèle Opérationnel de Traitement (MOPT) :

Il permettra de décrire l’agencement des modules de programmation. Bien réalisé, le


MOPT permet de réaliser une technique considérable pour la réalisation et
maintenance, de décrire l’architecture des programmes et des traitements les plus
proches de la technique utilisée.

Le formalisme utilisé est le suivant :

Saisie

Ecran

Clavier

Menu

Affichage d’une liste

Lecture

Ecriture

Lecture/Ecriture

UT…
Unité de traitement

58
TROISIEME PARTIE :
Programmation

59
PROGAMMATION

Elle est constituée de l’écriture des différents programmes nécessaires à la mise en


œuvre de notre système.

ACCESS qui est le système de gestion de bases de données relationnelles a été pris
comme choix de la base de données.

Concernant le langage de programmation, nous avons procédé à une combinaison


SQL (Structure Query Langage) pour création des différentes tables utilisées dans
notre base données, ainsi que la relation entre ces tables, le VBA (Visual Basic for
Application) pour créer les procédures évènementielles qui nous permettra d’inclure
plusieurs expressions conditionnelles dans notre programme et enfin nous avons
utilisé le DAO (Data Access Objet) qui va nous fournir une interface entre le Visual
Basic et for Application et le réacteur de base de données jet utilisé par Access.

60
QUATRIEME PARTIE :
Conclusion

61
CONCLUSION

Ce stage m’a été d’une grande utilité car il m’a permis d’acquérir une certaine
expérience professionnelle. Il m’a aussi donné l’opportunité de prendre contact avec
le monde professionnel et de connaitre le mode de fonctionnement de
l’administration. Grace à ce stage, j’ai acquis des connaissances avancées dans le
domaine de la maintenance informatique auquel je n’avais que des notions
élémentaires.

Cependant, les deux problèmes majeurs qui existent au niveau du Service


Informatique sont les absences de base de données réelle des matériels et de section
maintenance alors qu’il a en a un réel besoin.

Le programme qui a été conçu durant ce stage améliorera énormément la gestion des
matériels informatiques notamment en facilitant leur suivi par la mise en place d’une
base de données informatisée.

La solution proposée au deuxième problème est la création d’une section qui


s’occupe essentiellement de la maintenance et de la réparation des matériels
informatiques au sein du Service Informatique.

Toute œuvre humaine n’étant parfaite, alors toutes les critiques et suggestions sont
les bienvenues car elles ne feront qu’apporter un plus au travail qui a été fait jusque
là.

Dans l'avenir, le programme pourra être généralisé à tous les matériels au lieu
seulement des matériels informatiques. Ainsi il pourra gérer tous les matériels de
l'ORTM y compris les véhicules, les climatiseurs etc. Ce qui facilitera
considérablement leur gestion.

62
ANNEXES

1. Les grilles d'Ecran:


Interface du Programme

63
Formulaire "AGENT"

Formulaire "AGENT/MATERIEL"

Formulaire "AGENT/POSTE"

64
Formulaire "AGENT/SERVICE"

Formulaire "MATERIEL"

65
Formulaire "POSTE"

66
Formulaire "REPARATEUR"

Formulaire "REPARATEUR1"

67
Formulaire "REPARATION"

Formulaire "SERVICE"

2. Quelques codes VBA utilisés pour la création des boutons de commande et


boites de dialogue:

FERMER :
Private Sub Commande17_Click()
DoCmd.Close acForm, "Nom_Formulaire"
End Sub

68
ETAT:
Private Sub Commande19_Click()
DoCmd.OpenReport "Nom_Etat", acViewPreview
End Sub
Supprimer:
Private Sub Commande20_Click()
On Error GoTo Erreur
Dim Reponse As String
Reponse = MsgBox("Voulez-vous supprimer? O/N", vbOKCancel, "Suppresion")
If (Reponse = vbOK) Then
DoCmd.RunCommand acCmdDeleteRecord
Exit Sub
End If
Erreur:
MsgBox ("Enregistrement non supprimé")
End Sub
Recherche:
Private Sub Commande24_Click()
Dim Tex_recherche As String
If IsNull(Recherche) Then
MsgBox ("Tapez un terme de recherche")
Else
Tex_recherche = Recherche
Numag.SetFocus
DoCmd.FindRecord (Tex_recherche)
If (Numag <> Tex_recherche) Then
MsgBox ("Ce numéro d'agent n'existe pas")
End If
End If

End Sub

OK:

Private Sub Commande2_Click()

DoCmd.OpenReport "Nom_Etat", acViewPreview, ,


("forms!Nom_Boite_de_Dialogue!Codeser = Codeser")

End Sub

69
Annuler:

Private Sub Commande3_Click()

DoCmd.Close acForm, "Nom_Boite_de_Dialogue"

End Sub

3. Les Etats:

70