Vous êtes sur la page 1sur 41

Contribution des énergies propres pour

l’amélioration du système électrique

Encadré par : Réalisé par :

JOUHRI Yahya HADRI Ayoub

2016/2017
Remerciement

Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il apparait


opportun de commencer ce rapport de stage par des remerciement, a ceux qui
m’ont beaucoup appris au cours de ce stage et même a ceux qui ont eu
gentillesse de faire de ce stage un moment très profitable.

De prime abord , je remercier Mr. BENHADDOU Adil chef d’agence service


provinciale Berkane pour l’opportunité qu’il m’a octroyé a passe mon stage de
fin d’étude au sien de sa direction.

Mes remerciements vont également a Mr. NASRI Hicham le chef du service


d’exploitation distribution de Berkane pour sa coopération, son soutien et ses
conseils précieuses.

Par ailleurs j’adresse mes vifs remerciement a mon encadrant Monsieur


JOUHRI Yahya de l’équipe contrôle commende au service exploitation
distribution Berkane, pour leurs directives, leurs sympathies et les conseils
qu’elles m’ont apportes.

Pour finir, j’aimerai exprimer mes gratitudes a toute personne qui m’a incite a
passer ce stage en mettant a ma disposition son expérience et ses compétence, et
ce stage un moment formidable pour l’apprentissage.

2
Sommaire
Remerciement………………………………………………………………………………………………………………………p 2

INTRODUCTION GENERAL…………………………………………………………………………………………………… p 6

CHAPITRE 1 : Présentation de l’O.N.E.E-BRANCHE ELECTRICITE…………………………………………… p 7

Présentation générale de l'ONE…………………………………………………………………………………………… p 8

Introduction………………………………………………………………………………………………………………………… p 8

Mission………………………………………………………………………………………………………………………………… p 8

Structure Juridique de l'ONE………………………………………………………………………………………………… p 8

Domaine d'activité de l'ONE………………………………………………………………………………………………… p 8

Production………………………………………………………………………………………………………………………………p 8

Les transports…………………………………………………………………………………………………………………………p 9

La distribution………………………………………………………………………………………………………………………… p 9

Structure d'organisation de l'entreprise………………………………………………………………………………… p 9

Directions Régionales des Distributions……………………………………………………………………………………p 9

Présentation de la Direction Régionale OUJDA………………………………………………………………………..p 10

Présentation de la Direction Provinciale BERKANE-DPB …………………………………………………………..p 10

Présentation du Service d’affectation SED BERKANE ………………………………………………………………p 13

Conclusion ………………………………………………………………………………………………………………………………p 13

CHAPITRE 2 : Présentation et Description des Postes HT/MT ……………………………………………………p 14

Présentation des Postes HT/MT ………………………………………………………………………………………………p 15

Introduction …………………………………………………………………………………………………………………………….p 15

Gamme des tensions utilisées par l’ONEE-BE …………………………………………………………………………….p 15

Les topologies des Réseaux Electriques MT……………………………………………………………………………….p 15

Description des Postes Sources HT/MT relevant de la DPB…………………………………………………………p 16

Définition d’un Poste Source HT/MT…………………………………………………………………………………………p 16

Les Postes Sources de la DP BERKANE ………………………………………………………………………………………p 17

3
Schéma Electrique des Postes Sources de La DP BERKANE………………………………………………………p 17

Architecture des Postes Sources HT/MT …………………………………………………………………………………p 18

Les Parties d’un Poste Source HT/MT………………………………………………………………………………………p 18

Partie Puissance………………………………………………………………………………………………………………………p 18

Partie Commande…………………………………………………………………………………………………………………….p 19

Partie Auxiliaire………………………………………………………………………………………………………………………..p 19

Les Travées d’un Poste Source HT/MT …………………………………………………………………………………….p 19

Chapitre 3 :L’Appareillage et Protection ………………………………………………………………………………….p 20

L’Appareillage d’Interconnexion, de Coupure, d’Isolement et de Protection…………………………….p 22

Introduction……………………………………………………………………………………………………………………………..p 22

Les jeux de barres _ JDB……………………………………………………………………………………………………………p 22

Les Sectionneurs ……………………………………………………………………………………………………………………..p 22

Les interrupteurs ……………………………………………………………………………………………………………………..p 22

Les Fusibles……………………………………………………………………………………………………………………………….p 23

Les Disjoncteurs ……………………………………………………………………………………………………………………….p 23

Disjoncteur à coupure dans l’huile……………………………………………………………………………………………p 24

Disjoncteur à air comprimé ……………………………………………………………………………………………………..p 24

Disjoncteur à coupure dans le vide…………………………………………………………………………………………..p 24

Disjoncteurs et différentes fonctions de commandes ………………………………………………………………p 25

L’Appareillage de Mesure …………………………………………………………………………………………………………p 25

Transformateur de Courant-TC ………………………………………………………………………………………………..p 25

Transformateur de Tension-TT ………………………………………………………………………………………………..p 25

Transformateur Combiné………………………………………………………………………………………………………….p 26

Conclusion………………………………………………………………………………………………………………………………..p 26

Chapitre 4 : Contribution des énergies propres pour l’amélioration du système électrique …….p 27

ENERGIE RENOUVLABLE …………………………………………………………………………………………………………..p 28

Introduction …………………………………………………………………………………………………………………………….p 28

4
Les différents types d’énergies renouvelables ……………………………………………………………………………p 29

Energie solaire……………………………………………………………………………………………………………………………p 29

Energie solaire thermique…………………………………………………………………………………………………………..p 29

Energie photovoltaïque……………………………………………………………………………………………………………….p 30

Energie éolien ……………………………………………………………………………………………………………………………p 31

Energie hydraulique …………………………………………………………………………………………………………………..p 32

Biomasse……………………………………………………………………………………………………………………………………p 33

Amélioration d’un système électrique par les énergies propres ………………………………………………..p 34

Installation photovoltaïque ………………………………………………………………………………………………………..p 34

Les composants d'un système solaire photovoltaïque ………………………………………………………………..p 34

Puissance des panneaux solaires ……………………………………………………………………………………………….p 35

La rentabilité des panneaux solaires ………………………………………………………………………………………….p 35

Le Rendement d'une Installation Photovoltaïque………………………………………………………………………..p 36

Installation d’un site isole ………………………………………………………………………………………………………….p 36

Energie éolienne …………………………………………………………………………………………………………………………p 37

La structure d’une éolienne…………………………………………………………………………………………………………p 38

Le fonctionnement des éoliennes……………………………………………………………………………………………….p 38

La puissance d’une éolienne correspondant à votre consommation……………………………………………p 38

Le prix d’installation d’une éolienne……………………………………………………………………………………….....p 39

Production l’énergie éolienne en France ……………………………………………………………………………………p 39

Avantages et inconvénients de l’éolien par rapport au solaire…………………………………………………….p 40

Conclusion……………………………………………………………………………………………………………………………………p 40

Conclusion Général……………………………………………………………………………………………………………………..p 41

5
INTRODUCTION GENERAL

Aujourd’hui, Gérer l'énergie électrique, c'est protéger, surveiller et contrôler tout le réseau
électrique à tout moment. Cela passe par une vision globale et en temps réel des paramètres
électriques de toute l'installation. Les solutions modernes à ce besoin sont des produits et des
services utilisant les technologies de l'information et de la communication.
À cet effet, l’ONEE-BE comme étant le leader national sur le marché d’énergie électrique ne
cesse d’améliorer ses technologies. Particulièrement, il veille à éviter les ruptures des courants
et assurer par la suite une continuité de desserte.
À l’origine, les réseaux électriques ont été essentiellement conçus pour répondre aux exigences
de sûreté dans la desserte de l’énergie. Ils sont alimentés à travers des Postes de
transformations HT/MT et MT/MT dont la conception, les modes d’exploitation et la
maintenance consistaient à rechercher l’optimum économique pour la maîtrise des contraintes
techniques à travers : la maîtrise des coûts, la sécurité des biens et des personnes et la qualité et
la continuité du service aux utilisateurs.
Dans ce contexte, extrêmement exigeant sur les deux plans productivité et qualité, l’ONEE-BE a
choisi, au niveau du Service Exploitation Distribution BERKANE, d’assurer une meilleure qualité
de service à travers l’amélioration des modes d’exploitation et le maintien des installations
électriques dans les conditions de fonctionnement normal par la maitrise de la maintenance et le
suivi des équipements électriques afin d’éviter ou de diminuer les incidents d’ordre technique
nuisibles à la qualité et à la continuité de service.
C’est dans cette perspective, que l’ONEE-BE m'a proposé comme Projet de Titularisation, au sein
de la Direction Provinciale BERKANE, de contribuer à «La préparation d’un plan pour la Mise à
Niveau des Postes Sources HT/MT relevant de la Direction Provinciale BERKANE».
Le présent rapport décrit la démarche adoptée pour la réalisation de ce projet. Il est structuré de
la façon suivante:
Après l’introduction générale, je vais élaborer dans la 1ère partie une description et une
présentation détaillées de matériels équipant les Postes Sources HT/MT et MT/MT relevant de la
Direction Provinciale BERKANE. La 2ème partie sera consacrée à la description et au
dimensionnement de la section HT. Après, la 3ème partie et la 4ème partie seront dédiées à
l’analyse et le diagnostic des Postes Sources HT/MT à tous les niveaux ainsi que les incidents y
afférents. À la lumière de ce diagnostic, la dernière, 5ème, partie présentera les solutions et les
axes d’amélioration pour les mettre en œuvre. Une conclusion clôturera mon rapport, résumera
les principaux résultats obtenus et présentera les perspectives d’évolution.

6
CHAPITRE 1 :

Présentation de l’O.N.E.E-BRANCHE
ELECTRICITE

7
Présentation générale de l'ONE
a- introduction

L'Office National de l'Électricité (ONE) est l'opérateur marocain unique de fourniture


d'électricité du pays. Établissement public à caractère industriel et commercial créé en 1963,
il emploie près de 9 000 salariés et compte environ 4 millions d'abonnés. Parmi sa mission
est de satisfaire la demande en électricité du Maroc aux meilleures conditions de coût et de
qualité de service.

b- Mission

L'Office National de l'Electricité a comme mission:

 Satisfaire la demande en électricité du pays en énergie électrique dans les meilleures


conditions de coût et de qualité de service.

 Gérer et développer le réseau de transport.

 Planifier, intensifier et généraliser l'extension de l'électrification rurale.

 Œuvrer pour la promotion et le développement des énergies renouvelables.

 Et d'une façon générale, gérer la demande globale d'énergie électrique du Royaume.

c- Structure Juridique de l'ONE


L'ONE est un établissement public à caractère industriel et commercial, placé sous la
Tutelle administrative et technique du Ministère de l'Energie et des Mines et doté d'une
personnalité civile et d'une autonomie financière et a été investi à sa création de l'exclusivité
de la production et le transport. Il assure également la distribution de l'énergie électrique à
travers tout le territoire marocain.

d- Domaine d'activité de l'ONE

production

En tant que producteur national, l'ONE a la responsabilité de fournir sur tout le territoire
marocain et à tout instant une énergie de qualité.

8
Cette fourniture est assurée par des moyens de production exploités directement par l'ONE
ou par des ouvrages confiés à des producteurs concessionnels.

Les transports

Ayant pour mission d'assurer le transport de l'énergie électrique et la sécurité


d'alimentation de la clientèle, l'ONE développe et renforce son réseau de transport qui
couvre Aujourd’hui presque la quasi-totalité du territoire national et est constitué de lignes
de 400 kV, 225 kV, 150 kV et 60kV.

La distribution

La satisfaction de la clientèle et le service public constituent deux axes prioritaires de


L’ONE.
Il œuvre de manière permanente pour l'amélioration de la qualité de service tant sur le
plan technique que commercial:
L'ONE c'est :

 10 directions régionales qui couvrent l'ensemble du territoire,


 L'ensemble du monde rural et quelques agglomérations urbaines. Les sont
gérées par les régies de distributions publiques ou des distributeurs privés.
 La satisfaction de plus de 3,5 millions de clients,
 Un réseau en croissance permanente de plus de 300 agences commerciales
et près de 200 points de services externes,
 Près de 52 000 km de lignes MT et 145 000 km de lignes BT,

e- structure d'organisation de l'entreprise

L'ONE opte pour une structure dans laquelle sont repartis plusieurs service liés à
L’administration générale qui assume la coordination entre eux, et à la tête de chaque
service est désigné un responsable gestionnaire spécialisé dans le domaine.
En générale la structure de l'ONE regroupe les divers organes (Direction, division Service
et Unité …), et les relations fonctionnelles ou opérationnelles qui relient entre eux. Elle
illustre la répartition des responsabilités, des pouvoirs et des tâches selon l'activité de
chacune d'elles.

f- Directions Régionales des Distributions

Au cœur d’un service public stratégique et essentiel pour la compétitivité du pays, l’Office
National de l’Electricité et d’Eau Potable- Branche Electricité est l’opérateur de référence du
secteur électrique au Maroc. Etablissement public à caractère industriel et commercial créé
en 1963, sa mission est de satisfaire la demande en électricité au Maroc aux meilleures
conditions de coût et de qualité de service.

9
Figure 1.1: Géographie des Directions Régionales de Distribution

g- Présentation de la Direction Régionale OUJDA

La Direction Régionale d’OUJDA (DRO) est rattachée à la Direction Centrale Distribution qui
dépend du Pôle Industriel de la Direction Générale. Elle couvre la Région de l’Oriental. Elle
est représentée par trois directions provinciales:

La Direction Provinciale BERKANE ;


La Direction Provinciale NADOR;
La Direction Provinciale OUJDA.

Figure 1.2: Géographie de la Direction Régionale de Distribution OUJDA

10
Figure 1.3 : l’organigramme organisationnel de la Direction Régionale Distribution OUJDA

La mission de la DRO est la suivante :

 Assurer l'exploitation des ouvrages du réseau de distribution, ainsi que les études
de conception, de réalisation et de développement des postes HT/MT, Réseaux
MT et BT situés sur le territoire couvert par la Direction Régionale dans les
meilleures conditions de sécurité, qualité et coût ;
 Assurer et développer la distribution de l'électricité aux clients situés sur le
territoire couvert par la Direction Régionale, aux meilleures conditions de
sécurité, qualité et coût.

h- Présentation de la Direction Provinciale BERKANE-DPB

Comme mentionner dans la figure ci-dessous, le Réseau Commercial de la Direction


Provinciale BERKANE est organisé en Agences de Services Provinciales, Agences de
Services, Succursales et Chargé d’Affaires afin de :

 Renforcer la proximité client à travers une représentativité territoriale


appropriée ;
 Opérer dans un cadre cohérent par rapport au découpage administratif du
Royaume et à son évolution ;
 Responsabiliser les chefs d’entités sur les résultats de qualité de service ;
 Renforcer le dispositif du contrôle interne ;

11
 Et promouvoir une pépinière pour le développement et la pérennisation
des métiers de la distribution.

En plus ces agences s’occupent à la fois des abonnements BT et MT par les


raccordements des installations électriques de l’abonné au réseau électrique de l’ONEE-
BE, ainsi que leurs branchements. Elles élaborent des contrats, liant l’abonné avec l’ONEE-
BE, garantissant à la fois la fourniture électrique à l’abonné et le paiement de l’abonné de
sa consommation.

Figure 1.4: Structure Organisationnelle de la Direction Provinciale BERKANE

12
i- Présentation du Service d’affectation SED BERKANE

Le Service Exploitation Distribution-SED BERKANE, faisant partie de la Direction


Régionale OUJDA, il regroupe les deux Provinces de BERKANE et de TAOURIRT (Voir la
carte ci-après).

Figure 1.5: Répartition géographique des Provinces du SED BERKANE

Ce SED BERKANE, prestataire de service pour le compte de deux Agences de Services


Provinciales BERKANE et TAOURIRT, son rôle primordial est la gestion et l’exploitation des
Postes Sources HT/MT, des réseaux MT et des Postes MT/BT dépendants des deux
provinces BERKANE et TAOURIRT.

Conclusion

Dans ce chapitre, nous avons explique le fonctionnement de chaque direction ,la


Direction Régionale Distribution OUJDA et la Direction Provinciale BERKANE. Le chapitre
suivant sera consacré à la description des Postes Sources relevant de la Direction Provinciale
BERKANE-DPB.

13
CHAPITRE 2 :

Présentation et Description des Postes


HT/MT

14
Présentation des Postes HT/MT

a. Introduction

L’énergie électrique passe par trois phases avant qu’elle soit utilisable par l’abonnée
au réseau basse tension ou autre, dans diverses applications (éclairage, chauffage …).
Ces trois phases sont : la Production, le Transport et la Distribution de l’énergie
électrique.

Figure 2.1: Chemin de l’énergie électrique

b. Gamme des tensions utilisées par l’ONEE-BE

L’ONEE-BE a adopté la nouvelle norme en vigueur UTE C 18-510 définissant les


niveaux de tension alternative comme suit :

Tableau 2.1 : Domaines de Tension

c. Les topologies des Réseaux Electriques MT

Le choix d’une topologie est toujours le résultat d’un compromis technico-économique. Ce


choix doit assurer la sécurité des personnes et des biens, garantir une qualité de service
meilleure, et assurer la rentabilité économique.
Plusieurs topologies des réseaux électriques existent, tels que la structure maillée, la
structure radiale ou bouclée et la structure arborescente. Mais l’ONEE-BE utilise
généralement dans le réseau MT, des réseaux de distribution à exploitation « radiales (en
antennes) avec possibilité de bouclage ».

15
Figure 2.2: Topologie Radiale avec possibilité de bouclage d’un réseau de distribution MT

Dans un tel schéma, un seul chemin est actif et il y a toujours un point d’ouverture dans la
boucle appelé Point de Sectionnement (PS). Chaque point est raccordé à la boucle par deux
interrupteurs MT. Tous ces interrupteurs sont fermés, sauf l’un d’eux qui constitue le point
d’ouverture (PS) de la boucle et définit le chemin d’alimentation pour chaque point de
consommation. Ce point d'ouverture peut être déplacé dans la boucle, en particulier lors des
manœuvres de reconfiguration de réseau faisant suite à un défaut.

d. Description des Postes Sources HT/MT relevant de la DPB

L’infrastructure du SED BERKANE de l’ONEE-BE comporte un ensemble des éléments


destinés à l’acheminement de l’énergie électrique à partir des Postes Sources HT/MT dont le
rôle est l’alimentation en énergie électrique des clients dépendant des deux provinces :
BERKANE et TAOURIRT.

Définition d’un Poste Source HT/MT

Selon de la Commission Electrotechnique International (CEI), un Poste Electrique est une


partie d'un réseau électrique, située en un même lieu, comprenant principalement les
extrémités des lignes de transport ou de distribution, de l'appareillage électrique, des
bâtiments et, éventuellement, des transformateurs.

En particulier, un Poste de Transformation HT/MT (60kV/22kV) est le point d’alimentation


d’un réseau MT par un réseau HT, destiné à desservir en énergie électrique une région
donnée. Il est appelé aussi Poste Source. Son dimensionnement dépend de l’énergie appelée
dans l’horizon proche.

16
Les Postes Sources de la DP BERKANE

Tableau 2.2 : Les Postes Sources de la DP BERKANE

Schéma Electrique des Postes Sources de La DP BERKANE

Figure 2.3: Schéma d’interconnexion des Postes Sources dépendant de la DPB

17
Les Postes Sources disposent en général de deux alimentations et d’un transformateur de
secours pour faire face à la panne d’un des éléments d’alimentation. C’est le principe dit «
du N-1 » qui prévoit que les clients doivent rester normalement desservis en cas de panne
d’un élément de réseau.

Architecture des Postes Sources HT/MT

Figure 2.4 : Schéma unifilaire type d’un Poste Source HT/MT

Les Postes de distribution HT/MT, normalisés et adoptés par l’ONEE-BE, comportent en


général deux transformateurs HT/MT et essentiellement un ou plusieurs Arrivées HT, et
plusieurs départs MT. Ces départs alimentent des lignes aériennes et/ou des câbles
souterrains.

Les Parties d’un Poste Source HT/MT

1. Partie Puissance

Cette partie est composée de :


 Un ou plusieurs départs HT ;
 Un jeu de barres HT subdivisé généralement en deux demi-barres HT couplées via un
Sectionneur inter barre ;
 Un ou deux transformateurs de puissance HT/MT afin d’abaisser la tension à la sortie
des Postes électriques, ces transformateurs reçoivent ainsi l’énergie électrique par le
biais de lignes HT et l’aiguillent vers les lignes MT ;

18
 Un jeu de barres MT subdivisé aussi en deux demi-rames MT couplées via un
sectionneur inter barre ;
 Un ou plusieurs départs MT.

2. Partie Commande

Cette partie est composée de :


 Les Tranches BT relatives au poste HT/MT.
 Les Réducteurs de Mesure.

3. Partie Auxiliaire

Cette partie comporte un Transformateur des Services Auxiliaires MT/BT (TSA) par travée
transformateur HT/MT pour alimenter les Services Auxiliaires.
Ces services comportent deux types : les Services Auxiliaires à Courant Continu et les
Services Auxiliaires à Courant Alternatif.

e. Les Travées d’un Poste Source HT/MT


Les Postes HT/MT sont découpés en travées afin de n’isoler que la partie en défaut lors d’un
incident, de faciliter l’intervention, et en plus d’assurer une meilleur sécurité. Les travées
d’un poste HT/MT sont :

Travée départ HT : C’est l’ensemble de l’appareillage (HT, BT) reliant la ligne d’arrivée HT et
le jeu de barres HT, depuis la liaison avec le jeu de barres HT jusqu’au sectionneur général de
l’arrivée concernée, qui sert à :

 Isoler une ligne en cas d’incident ou en vue de la rendre indisponible pour y
effectuer des travaux ;
 Protéger le matériel du réseau en cas de défauts.

Figure 2.5 : Schéma type d’une Travée Départ HT



19
 Travée de transformateur HT/MT : Il s’agit de l’ensemble de l’appareillage compris
entre le jeu de barres HT et le jeu de barres MT.

Figure 2.6 : Schéma type d’une Travée Transformateur HT/MT


 Travée départ MT : C’est l’ensemble de l’appareillage MT reliant le jeu de barres MT
et les départs MT, depuis la liaison avec le jeu de barres MT jusqu’au sectionneur
général du départ concerné.

Figure 2.7 : Schéma type d’une Travée Départ MT


20
Chapitre 3 :

L’Appareillage et Protection

21
L’Appareillage d’Interconnexion, de Coupure,
d’Isolement et de Protection

a. Introduction

Il est indispensable de pouvoir couper le courant en tout point du réseau pour des raisons
d’exploitation et de maintenance ou pour protéger le réseau lorsqu’il y a un défaut. Il faut
également pouvoir le rétablir dans diverses situations normales ou de défaut. Pour cela, on
emploie des appareils de déconnexion dont le choix dépend de la nature des courants à
couper et du domaine d’application.

b. Les jeux de barres _ JDB

Ce sont des barres conductrices généralement en cuivre (ou Aluminium), elles assurent la
connexion entre les différentes travées d’un poste électrique. Le dimensionnement du jeu
de barres doit prendre en considération les augmentations de puissances planifiées selon le
schéma directeur.

c. Les Sectionneurs

 Un sectionneur est un appareil mécanique de connexion qui assure, en position


d'ouverture, une distance de sectionnement satisfaisant à des conditions spécifiées.
Il est destiné à assurer l’isolement de sécurité d’un circuit, il est souvent associé à un
sectionneur de terre;
 Un sectionneur de mise à la terre est un sectionneur spécial conçu pour raccorder
des conducteurs de phase à la terre. Il est destiné à la sécurité en cas d’intervention
sur les circuits, il relie les conducteurs actifs hors tension à la terre ;
 Un sectionneur d’aiguillage dans un poste à deux ou à trois jeux de barres,
sectionneur destiné à connecter

d. Les interrupteurs

Un interrupteur est un appareil mécanique de connexion capable d’établir, de supporter et


d’interrompre des courants dans les conditions normales du circuit, y compris,
éventuellement, les courants de surcharge en service. Il est destiné à la commande
(ouverture et fermeture) des circuits, il est souvent prévu pour assurer la fonction de
sectionnement. Sur les réseaux MT de distribution publique et privée, il est fréquemment
associé à des fusibles.

22
e. Les Fusibles

Un fusible permet de protéger un circuit d'alimentation contre les courts-circuits. Cette


protection permet dans le cas général :
 de garantir l'intégrité et la possibilité de remise en service du circuit d'alimentation,
une fois le défaut est éliminé ;
 d'éviter les conséquences potentiellement catastrophiques qu'engendrerait une
surintensité durable ou un court-circuit : dégradation des isolants, destruction
d'appareils, projection de matières en fusion, départ d'incendie, etc.

f. Les Disjoncteurs

Un disjoncteur est un appareil mécanique de connexion capable d’établir, de supporter et


d’interrompre des courants sous sa tension assignée (la tension maximale du réseau qu’il
protège) à la fois :

 Dans des conditions normales de service, par exemple pour connecter ou


déconnecter une ligne dans un réseau électrique ;
 Dans des conditions anormales spécifiées, en particulier pour éliminer un court-
circuit, ou les conséquences de la foudre.

Les disjoncteurs peuvent être classés arbitrairement en utilisant différents critères comme la
tension de fonctionnement, la localisation géographique etc. Le critère le plus important est
la technique de coupure utilisée (les procédés utilisés pour l’extinction de l’arc électrique).

Disjoncteur à coupure dans l’huile

Les pôles du disjoncteur sont baignés dans l’huile, on distingue deux types de disjoncteurs à
huile à savoir :
 Le disjoncteur à coupure dans l’huile à réservoir commun c.-à-d. tous les pôles du
disjoncteur sont baignés dans un seul réservoir plein d’huile. L’huile est utilisé à la
fois pour éteindre l’arc et isoler les pôles entre eux aussi les pôles et la cuve. Ce type
est moins utilisé ;
 Le disjoncteur à coupure dans l’huile à réservoir distincts, chaque pôle est baigné
dans son propre réservoir. L’huile est utilisée seulement pour l’extinction de l’arc.
L’isolation est assurée par une matière isolante.

23
Figure 3.1: type d’un disjoncteur à coupure dans l’huile

Disjoncteur à air comprimé

L’extinction est faite par la prolongation de l’arc à l’aide d’un courant d’air à haut pression
(20-40 bars). Ce type de technique se caractérise par :

 La rapidité de coupure et une faible durée de l’arc ;


 Une faible usure des pôles lors des manœuvres ;
 Facilité de la maintenance mais avec un coût important.

Le disjoncteur à coupure dans l’air comprimé présente l’inconvénient qu’il provoque un


grand bruit lors de la fermeture ou l’ouverture, raison pour laquelle ce type de disjoncteur
n’est plus utilisé dans les agglomérations.

Disjoncteur à coupure dans le vide

Les pôles se trouvent dans des chambres vides en verre. Ils sont utilisés pour les niveaux de
tension jusqu’au 30KV. Ils se caractérisent par :

 Le pôle mobile ne traverse qu’une petite distance ;


 Un petit volume et un faible poids : très compact ;
 Une longue durée de vie mais qui dépend de la valeur du courant coupé ;
 A chaque maintenance, il faut changer la chambre de coupure.

24
Disjoncteurs et différentes fonctions de commandes

Les disjoncteurs peuvent avoir trois circuits de contrôle :

 Circuit de fermeture (Une Bobine de fermeture);


 Circuit de déclenchement N°1(Bobine d’ouverture N°1) ;
 Circuit de déclenchement N°2(Bobine d’ouverture N°2).

Ces Trois circuits permettent au disjoncteur de répondre amplement aux différents types de
commande: Commande en local, Commande par dispatching, Commande à distance (salle
de contrôle) et la Commande manuelle.

g. L’Appareillage de Mesure

Le transformateur de mesure est un transformateur dans lequel le courant secondaire est,


dans les conditions normales d'emploi, pratiquement proportionnel au courant primaire et
déphasé par rapport à celui-ci d'un angle approximativement nul pour un sens approprié des
connexions. En plus son circuit secondaire alimente les appareils de protection et de mesure
et il n’est lié au circuit primaire que par le flux magnétique. On distingue deux types:

Transformateur de Courant-TC

Un transformateur de courant est un transformateur de mesure. Cet appareil est destiné à


alimenter les appareils de protections, de mesure et de comptage.
Comme il n’est pas possible de brancher directement les relais sur le réseau MT, les
informations qu’ils reçoivent proviennent de Transformateurs de Courant-TC et de
Transformateurs de Tension -TT.

Transformateur de Tension-TT

Appareil utilisé pour la mesure de fortes tensions électriques. La caractéristique la plus


importante d'un transformateur de tension est son rapport de transformation.
Pour les transformateurs de tension les plus répandus, on distingue:

 Transformateur de tension inductif : Il s'agit en fait d'un transformateur assez


classique, mais prévu pour ne délivrer qu'une très faible puissance au secondaire.
C'est un véritable transformateur, dont le primaire reçoit la tension du réseau, et le
secondaire restitue une tension image égale à 100 V composée lorsque la tension
primaire est égale à la tension nominale. C'est le même enroulement qui fournit la
tension aux protections et aux autres équipements ;

 Transformateur de tension capacitif : Il s'agit un transformateur de tension


condensateur (TTC) utilisé dans les systèmes de démissionner extra signaux haute

25
tension et de fournir un signal basse tension, pour la mesure, ou d'opérer un relais de
protection. Dans sa forme la plus basique, l'appareil se compose de trois parties:
deux condensateurs à travers lesquels le signal de ligne de transmission est divisé, un
élément inductif pour régler l'appareil sur la fréquence de ligne, et un transformateur
D’isolement de l'activité en aval de la tension pour l'instrumentation ou la protection
de relais.

Transformateur Combiné

Un Transformateur Combiné est un transformateur de mesure comprenant un


transformateur de courant et un transformateur de tension dans une enveloppe commune.
Il sert à obtenir les grandeurs U et I mesurables en vue d’être exploitées dans les mesures et
les protections. En pratique cette opération est économique et réalisable pour la gamme de
tension entre 72.5 KV et 275 KV.

Conclusion
Le chapitre qu’on vient d'achever présente un aperçu général concernant toutes les
composantes situées au niveau des Postes Sources HT/MT relevant de la Direction
Provinciale BERKANE.

26
Chapitre 4 :

Contribution des énergies propres pour


l’amélioration du système électrique

27
ENERGIE RENOUVLABLE

a. Introduction

Les énergies renouvelables sont des sources d'énergies dont le renouvellement naturel est
assez rapide pour qu'elles puissent être considérées comme inépuisables à l'échelle du
temps humain. Elles proviennent de phénomènes naturels cycliques ou constants induits par
les astres (soleil surtout pour la chaleur et la lumière), mais aussi la Lune (marée) et la Terre
(géothermie). Sa renouvelabilité dépend d'une part de la vitesse à laquelle la source est
consommée, et d'autre part de la vitesse à laquelle elle se régénère.

L'expression énergie renouvelable est la forme courte et usuelle des expressions « sources
d'énergie renouvelables » ou « énergies d'origine renouvelable » qui sont plus correctes d'un
point de vue physique.

La part des énergies renouvelables dans la consommation finale mondiale d’énergie en 2014
était estimée à 19,2 %, dont 14 % de biomasse, et leur part dans la production d'électricité à
la fin 2015 était estimée à 23,7 % : 16,6 % d'hydroélectricité, 3,7 % d'éolien, 2,0 % de
biomasse, 1,2 % de photovoltaïque et 0,4 % de divers (géothermie, solaire
thermodynamique, énergies marines).

Figure 4.1: Distribution d’énergie renouvelable dans le monde

28
b. Les différents types d’énergies renouvelables

Energie solaire

Le soleil émet un rayonnement électromagnétique dans lequel se trouvent notamment


les rayons cosmiques, gamma, X, la lumière visible, l’infrarouge, les micro-ondes et les ondes
radios en fonction de la fréquence d’émission. Tous ces types de rayonnements
électromagnétiques véhiculent de l’énergie. Le niveau d’irradiante (le flux énergétique)
mesuré à la surface de la Terre dépend de la longueur d’onde du rayonnement solaire.
Deux grandes familles d'utilisation de l'énergie solaire à cycle court se distinguent :

 l'énergie solaire thermique, utilisation de la chaleur transmise par rayonnement,


 l'énergie photovoltaïque, utilisation du rayonnement lui-même pour produire de
l'électricité.

Figure 4.2: fonctionnement d’énergie solaire

Energie solaire thermique

Dans les conditions terrestres, le rayonnement thermique se situe


entre 0,1 et100 micromètres. Il se caractérise par l’émission d’un rayonnement au détriment
de l’énergie calorifique du corps émetteur. Ainsi, un corps émettant un rayonnement
thermique diminue son énergie calorifique alors qu'un corps recevant un rayonnement
thermique augmente son énergie calorifique. Le soleil émet principalement dans le
rayonnement visible, entre 0,4 et 0,8 micromètre. Ainsi, en entrant en contact avec un corps,
le rayonnement solaire augmente la température de ce corps. On parle d’énergie solaire
29
thermique. Cette source d’énergie est connue depuis très longtemps et est utilisée par
exemple, pour chauffer ou sécher des objets en les exposant au soleil.

Energie photovoltaïque

L’énergie photovoltaïque se base sur l’effet photoélectrique pour créer un courant


électrique continu à partir d’un rayonnement électromagnétique. Cette source de lumière
peut être naturelle (soleil) ou artificielle (une ampoule). L'énergie photovoltaïque est captée
par des cellules photovoltaïques, un composant électronique qui produit de l'électricité
lorsqu'il est exposé à la lumière. Plusieurs cellules peuvent être reliées pour former
un module solaire photovoltaïque ou un panneau photovoltaïque. Une installation
photovoltaïque connectée à un réseau d'électricité se compose généralement de plusieurs
panneaux photovoltaïques, leur nombre pouvant varier d'une dizaine à plusieurs milliers.
Il existe plusieurs technologies de modules solaires photovoltaïques :

 les modules solaires monocristallins possèdent le meilleur rendement au m² et sont


essentiellement utilisés lorsque les espaces sont restreints et pour optimiser la
production d'une centrale photovoltaïque.
 les modules solaires poly cristallins représentent une technologie proposant des
rendements plus faibles que la technologie monocristalline.
 les modules solaires amorphes sont des panneaux solaires proposant un rendement
largement inférieur aux modules solaires cristallins. Cette solution nécessite donc une
plus grande surface pour la même puissance installée.

Figure 4.3: fonctionnement d’énergie photovoltaïque

30
Energie éolien

L’énergie éolienne est l’énergie cinétique des masses d’air en mouvement autour du globe.
La racine étymologique du terme « éolien » provient du nom du personnage mythologique
Éole, connu en Grèce antique comme le maître des Vents.

L’énergie éolienne est une forme indirecte de l’énergie solaire : les rayons solaires absorbés
dans l’atmosphère entraînent des différences de température et de pression. De ce fait les
masses d’air se mettent en mouvement et accumulent de l’énergie cinétique. Celle-ci peut
être transformée et utilisée à plusieurs fins :

 la transformation en énergie mécanique : le vent est utilisé pour faire avancer un


véhicule (voilier ou char à voile), pour pomper de l’eau (éoliennes de pompage pour
irriguer ou abreuver le bétail) ou pour faire tourner la meule d’un moulin ;
 la production d'énergie électrique : l’éolienne est couplée à un générateur
électrique pour fabriquer du courant continu ou alternatif. Le générateur est relié à
un réseau électrique ou bien fonctionne au sein d'un système « autonome » avec un
générateur d’appoint (par exemple un groupe électrogène), un parc de batteries ou
un autre dispositif de stockage d'énergie. Une éolienne est parfois qualifiée
d’aérogénérateur dès lors qu'elle produit de l'électricité.

L’énergie éolienne est une énergie renouvelable qui ne produit pas directement de gaz à
effet de serre en phase d’exploitation.

Figure 4.4: capacité éolienne par pays au 2012

31
Energie hydraulique

L'énergie hydraulique permet de fabriquer de l'électricité, dans les centrales


hydroélectriques, grâce à la force de l'eau. Cette force dépend soit de la hauteur de la chute
d'eau (centrales de haute ou moyenne chute), soit du débit des fleuves et des rivières
(centrales au fil de l'eau).

L'énergie hydraulique dépend du cycle de l'eau. Elle est la plus importante source d'énergie
renouvelable.

Sous l'action du soleil, l'eau des océans et de la terre s'évapore. Elle se condense en nuages
qui se déplacent avec le vent. La baisse de température au-dessus des continents provoque
des précipitations qui alimentent l'eau des lacs, des rivières et des océans.

Une centrale hydraulique est composée de 3 parties :

 le barrage qui retient l'eau


 la centrale qui produit l'électricité
 les lignes électriques qui évacuent et transportent l'énergie électrique

En France, l'hydroélectricité est exploitée depuis la fin du 19 ème siècle, ce qui en fait la plus
ancienne des énergies produite grâce à une ressource nationale. EDF exploite 640 barrages
dont 150 d'une hauteur supérieure à 20 m.

C'est une énergie qui n'émet pas de gaz à effet de serre, elle est utilisable rapidement grâce
aux grandes quantités d'eau stockée et c'est une énergie renouvelable très économique à
long terme.

Figure 4.3: central hydraulique

32
Biomasse

L'énergie issue de la biomasse est une source d'énergie renouvelable qui dépend du cycle
de la matière vivante végétale et animale.

L'énergie biomasse est la forme d'énergie la plus ancienne utilisée par l'homme depuis la
découverte du feu à la préhistoire. Cette énergie permet de fabriquer de l'électricité grâce à
la chaleur dégagée par la combustion de ces matières (bois, végétaux, déchets agricoles,
ordures ménagères organiques) ou du biogaz issu de la fermentation de ces matières, dans
des centrales biomasses.

La biomasse par combustion

Les déchets sont directement brûlés en produisant de la chaleur, de l’électricité ou les deux
(cogénération). Cela concerne le bois, les déchets des industries de transformation du bois
et les déchets végétaux agricoles (paille, canne à sucre, arachide, noix de coco...).

L'usine d'incinération des déchets urbains TIRU (filiale d'EDF) d'Ivry-sur Seine (Val-de-Marne)
traite les déchets ménagers de plus de 5 millions d'habitant (soit plus de 690 000 t par an).

En France, 10 % de la production d'électricité d'origine biomasse provient de la combustion


du biogaz.

La biomasse par méthanisation

Les déchets sont d'abord transformés en un biogaz, par fermentation grâce à des micro-
organismes (bactéries). Le biogaz est ensuite brûlé. Ce biogaz est proche du gaz naturel et
majoritairement composé de méthane. Cela concerne les déchets ménagers, le fumier et
lisier d'animaux, les boues de stations d'épuration, les papiers et cartons…

33
Amélioration d’un système électrique par
les énergies propres

a. Installation photovoltaïque

Figure 4.4: installation d’un panneau solaire

L'installation de panneaux solaires photovoltaïques vous assure des revenus réguliers pour
6 kWc pendant 20 ans grâce à la revente de l'électricité produite. Les panneaux captent
l’énergie gratuite du soleil que vous pouvez revendre au réseau. Les panneaux
photovoltaïques s’inscrivent donc comme une solution économique, respectueuse de
l’environnement et rentable.

Les composants d'un système solaire photovoltaïque

Le système solaire fournit généralement une tension nominale de 12V en courant continu
(CC) qui peut être adapté en fonction de son utilisation, (12VCC, 24VCC, 220VCA ou 110
VCA).

Un système solaire photovoltaïque est composé de 5 éléments principaux :

1) Le panneau solaire photovoltaïque : il produit la quantité requise d'électricité.

34
2) le régulateur de charge solaire ou limiteur de charge solaire : il protège la batterie contre
les surcharges et décharges profondes.

3) La batterie solaire : Elle stock l'énergie produite par le panneau solaire photovoltaïque.

4) L'utilisations : ce sont les appareils qui utilisent l'électricité : lampes, radios, télévisions,
ordinateurs, pompes, réfrigérateurs.

Puissance des panneaux solaires

Pour qualifier le potentiel maximal de production électrique d’un panneau photovoltaïque


dans des conditions standards (ensoleillement à 1’000 W/m² et température du module à
25°C) on définit sa « puissance crête ».

La puissance de production photovoltaïque s'exprime en Kilowatts-crête (kWc). Le


kilowatt-crête représente la puissance de production d'électricité pour un ensoleillement
donné lorsque le panneau est dans des conditions idéales : orientation idéale, aucun
ombrage...

La puissance crête d’un panneau photovoltaïque est de l’ordre de 100 à 195 W par mètre
carré (soit un rendement de 10 à 19.5%).

En moyenne, la production photovoltaïque dans le Nord de la France est en moyenne de


900 kWh/kWc et dans le Sud de 1.300 kWh/kWc. Ces productions représentent, pour une
installation de 6 kWc, un gain annuel de 1.413 € dans le Nord et de 2.041 € dans le Sud
(calcul réalisé avec un tarif de rachat de 0,2617 € par kWh).

La rentabilité des panneaux solaires

Les panneaux solaires photovoltaïques sont une solution rentable. En effet, leurs prix ont
beaucoup baissé ces dernières années et les revenus générés par la revente au réseau
permettent d’amortir rapidement l’investissement de départ.

Calculons concrètement la rentabilité de panneaux solaires. Prenons par exemple une


installation de 6 kWc située à Biarritz, d’une valeur de 16.000 € et produisant environ
1.400 kWh / kWc. Ajoutons les frais supplémentaires envisageables à court et moyen termes
tels qu’un raccordement au réseau (1.500 €) et un changement d’onduleur au bout de 10
ans (2.000 €). L’investissement de départ passe donc de 16.000 à 18.500 €.

En prenant en compte le tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque de 0,2617 € / kWh (au


2ème trimestre 2015) qui reste fixe durant 20 ans (durée du contrat de rachat), les revenus
cumulés permis par cette installation seront de 43.965 € sur 20 ans. Le gain est donc de

35
25.465 € (investissement déduit). Les panneaux solaires s’inscrivent donc bel et bien comme
des appareils rentables et permettant de générer d’importants revenus.

 De 10.000 € à 13.000 € pour 3 kWc


 De 16.000 € à 19.000 € pour 6 kWc
 De 25.000 € à 35.000 € pour 9 kWc

Le Rendement d'une Installation Photovoltaïque

 Le silicium Mono-cristallin : le rendement le plus élevé 14,5%, il est le plus couteux.

 Le silicium Poly-cristallin : il est plus utilises sue le marche photovoltaïque , et le


rendement 11,5%.

 Le silicium Amorphe : a un rendement 6% inferieur des siliciums cristallin.

Installation d’un site isole

Les besoins en électricité durant l’hiver sont considérablement plus importants qu’en été. Or
sur un site isolé, il n’y a pas d’apport d’électricité extérieur à l’installation photovoltaïque. Il
est donc primordial de privilégier une meilleure moyenne de production d’électricité durant
l’hiver que sur l’année, contrairement à un site raccordé au réseau. Comme le soleil est bas
dans le ciel, une inclinaison des panneaux proche de 45° leur permettra de recevoir un
maximum de rayonnement solaire en hiver, tout en gardant une production "correcte"
durant le reste de l’année.

Parce que les périodes de consommation ne correspondent pas toujours aux heures de
production, un parc de batteries est installé pour stocker l’énergie produite. Les batteries
sont chargées durant les périodes de jour afin de pouvoir alimenter le site la nuit ou les jours
de très mauvais temps.

Un régulateur électronique est alors indispensable de manière à ce que la quantité


d’électricité, injectée ou soutirée, corresponde à la capacité des batteries installées.

La plupart des appareils électriques de grande consommation fonctionnent en courant


alternatif. Ces appareils nécessiteront un onduleur qui transformera le courant continu,
produit par le système photovoltaïque, en courant alternatif. Il existe aussi des appareils
spécifiques, pour la plupart peu consommateurs d’électricité, qui fonctionnent en courant
continu. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’introduire un onduleur.

36
Figure 4.5: installation d’un site isole

b. Energie éolienne

Afin de réduire votre facture d’énergie, pourquoi ne pas générer vous-même une partie de
l’électricité que vous consommez ? Grâce à une politique très ambitieuse des pouvoirs
publics, beaucoup de particuliers belges ont déjà sauté le pas et sont devenus producteurs
d’électricité. Et si c’était à votre tour ?

Investir dans l’éolien pourrait vous être bénéfique. En effet, en vous lançant dans une
activité de production, vous pouvez bénéficier de prime énergie. Nous avons déjà vu
comment produire sa propre électricité avec des panneaux photovoltaïques, place
maintenant à un autre mode de production : les éoliennes domestiques. Et oui, comme les
animaux, les éoliennes peuvent être « domestiques » !

37
La structure d’une éolienne

Au niveau technique, une éolienne est composée de trois éléments principaux :

1. Une tour, comprenant le mât, le système de commande électrique et le transformateur. Le


mât peut dépasser 100 mètres de haut.

2. Une nacelle, située en haut du mât, dans laquelle on retrouve l’alternateur qui va produire
l’électricité avec éventuellement un système d’engrenages pour adapter la vitesse de
rotation par rapport à celle du rotor.

3. Un rotor, c’est-à-dire la partie mobile, entraîné par le vent et composé de pales reliées entre
elles par un moyeu. Les pales peuvent tourner à une vitesse de 5 à 25 tours par minute.

Le fonctionnement des éoliennes

Le vent fait tourner les pales, qui entraînent l’alternateur transformant l’énergie mécanique
en énergie électrique. C’est la raison pour laquelle les éoliennes sont souvent qualifiées
d’aérogénérateurs.

L’électricité générée est ensuite traitée au moyen d’un convertisseur électronique qui ajuste
la fréquence du courant produit à celle du réseau (courant alternatif). La tension est
également augmentée par un transformateur. Enfin, l’électricité est acheminée par des
câbles vers le réseau électrique.

Pour produire de l’électricité pour votre maison, il n’est évidemment pas nécessaire
d’installer une éolienne de 130 mètres de haut ! Les particuliers se tournent vers ce que l’on
qualifie souvent de « petit éolien ». Dans cette catégorie, les pales ne dépassent pas 8
mètres de long (contre 30-40m pour une grande éolienne) et la puissance de production
varie de 100 W à 20 kW en moyenne.

38
Figure 4.5: installation d’un éolienne

La puissance d’une éolienne correspondant à votre consommation

Si vous souhaitez être totalement autonome en électricité, un petit calcul simple peut vous
aider à déterminer l’éolienne dont vous avez besoin. Divisez votre consommation annuelle
d’électricité (exprimée en kWh) par 1 000 h (ce qui correspond à la durée moyenne
d’utilisation d’une éolienne en Belgique par an) et vous obtiendrez la puissance de l’éolienne
nécessaire.

Par exemple, pour un foyer qui consomme 4 000 kWh par an, une éolienne d’une puissance
de 4 kW devrait suffire. Généralement, il est estimé qu’une éolienne de 4 m de diamètre,
d’une puissance de 2 kW et située dans des conditions de vent optimales, pourra fournir
l’équivalent des besoins en électricité d’une famille de 4 personnes.

Le prix d’installation d’une éolienne


Il est difficile de chiffrer précisément le prix une installation éolienne. Cependant, certains
fournisseurs d’éoliennes annoncent des prix de 10 000 € HT pour une éolienne de 1 Kilowatt
et de 70 000 € pour une de 20 Kilowatts, installation comprise. Les variations de prix
dépendent très largement de la puissance utilisée. Il faut attendre entre 10 et 15 ans pour
rentabiliser l’investissement. Le retour sur investissement dépend bien sûr de l’exposition au
vent de votre éolienne, de sa puissance et de son prix.

Production l’énergie éolienne en France

Au 31 mars 2014, la France possède environ 8,3 GW (8 291 MW) de puissance installée, soit
environ 1 200 installations (allant d'une micro-éolienne à une ferme constituée d’un nombre
important de mâts).

Par comparaison, l'Allemagne possède plus de 34 GW de puissance installée à fin 2013.

39
Chaque année, 500 éoliennes environ sont mises en service en France, soit environ 1 000
MW (l’équivalent de la puissance d'1,5 centrale thermique).

De plus, 6 pars éoliens off-shore (en mer) sont en projet le long du littoral français au niveau
de Fécamp (Seine-Maritime), le Tréport (Seine-Maritime), Courseulles-sur-Mer (Calvados),
Saint Nazaire (Loire-Atlantique), Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor et entre l'Île D'Yeu et l'Île de
Noirmoutier (Vendée), pour une puissance d'environ 3 300 MW.

Pour 2020, le Grenelle de l'Environnement fixe un objectif de 8 000 éoliennes pour 25 000
MW, dont 6 000 MW installés en mer.

Aujourd’hui, une seule éolienne de 2 MW fournit de l’électricité pour 2 000 personnes,


chauffage compris.

Avantages et inconvénients de l’éolien par rapport au solaire

En comparaison avec des panneaux solaires, une éolienne à puissance égale produit
quatre fois plus d’électricité. En effet, une éolienne peut générer de l’énergie toute l’année
mais aussi toute la journée (et la nuit). D’ailleurs, c’est en hiver que les vents sont les plus
violents et que les éoliennes produisent le plus d’électricité. Cela tombe bien puisque c’est à
cette période que les besoins sont les plus élevés.

La durée de vie d’une éolienne peut dépasser les 20 ou 30 ans (pour le haut de gamme) et
son rendement (capacité à produire de l’électricité en fonction de la puissance de la source)
ne décroit pas avec le temps contrairement aux panneaux solaires.

Cependant, à moins d’avoir de grands espaces dans votre jardin, vous ne pourrez pas
installer une éolienne à axe horizontal. L’éolien domestique est donc le plus souvent réduit à
des éoliennes à axe vertical. Or, les rendements sont moins élevés. Par ailleurs, avec l’usure,
elles peuvent devenir bruyantes. Il est donc difficile d’imaginer que l’éolien domestique
puisse être une solution généralisable, à la différence du photovoltaïque. Par ailleurs, en
l’état actuel des primes et des aides, le solaire offre encore une bien meilleure rentabilité.

Conclusion
L’utilisation des énergies renouvelables permettrait de répondre aux besoins
énergétiques de la population actuelle, mais également aux besoins des générations à venir.
En effet, ces énergies sont renouvelables et leur plus grande utilisation permettra de mieux
assurer la pérennité des ressources de la Terre et des énergies fossiles pour les générations
de demain. Elle permettra également de prévenir l’épuisement des ressources
naturelles avec les conditions nécessaires du développement durable.

40
Conclusion Général

A travers le stage que j'ai effectué au sein de l’entreprise Office


National de l’Electricité et de l’Eau Potable Berkane, j'ai
Pu avoirs une idée générale sur la fonctionnement et la distribution
de l’électricité.
Ce stage était une expérience qui ma permis d’appliquer à terre réel
les concepts
que nous avons appris à l’Ecole Supérieure de Technologie Oujda et
améliorer notre savoir faire et
affronter le domaine professionnel.

41