Vous êtes sur la page 1sur 96

www.4gneniecivil.

com

LES BARRAGES

AYED Hamdi Nov. 2011


www.4gneniecivil.com

Plan du cours
• Chapitre I: Introduction Générale
• Chapitre II : Généralités sur les barrages

2
www.4gneniecivil.com

Chapitre I:
Introduction générale
• L’eau en Tunisie
• Les Eaux de Surface
• Les eaux de nappes
• Mobilisation d’eau en Tunisie

3
www.4gneniecivil.com

L’eau en Tunisie

• Ressources potentielles: 4.5 x 109 m3/an


• Précipitations: 33 x 109 m3/an
• Mobilisation des ressources: nécessité la construction
d’Ouvrages Hydraulique.
• Grandes variété
– Spatiale (Sud<200, Ext.Nord>1000 mm/an
– Temporelles (Pluies intense, Faible nombre de jours pluvieux)
Ouvrages Hydrauliques importants

Exemples: Aménagements hydrauliques (barrages et Ponts) sur la Medjerdah et sur les


oueds Zéroud et Merguellil, etc..

4
www.4gneniecivil.com

Ressources potentielles en eaux de la Tunisie (106m3)


Région Eau de Nappes Nappes Total %
surface phréatiques profondes
Nord 2190 361 183 2734 60
Centre 273 200 254 727 16
Sud 237 108 734 1079 24
Total 2700 669 1171 4540 100
% 60 15 25 100

Répartition des pluies annuelles moyennes en Tunisie

Zone Pluie annuelle Nombre de Pluie annuelle station types (mm)


Moyenne jours pluvieux
(mm) (jours)
I >600 120 Ain drahem 1578, Tabarka 1043, Béja
627, Bizerte 698
II 400-600 60-100 Kef 543, Zaghouan 481, Tunis 442
III 200-400 40-70 Kairouan 283, Sousse 319, Sfax 210
IV <200 30 Gafsa 174, Gabes 185, Tozeur 190 5
www.4gneniecivil.com

6
www.4gneniecivil.com

Les Eaux de Surface


Les apports en eau de surface proviennent de quatre régions naturelles distinctes par
leurs conditions climatiques, hydrologiques et leurs aspects géomorphologiques et
géologiques.
L'extrême nord, bien que sa superficie ne représente que 3 % de la superficie totale du
pays, fournit des apports en eau de surface évalués en moyenne à 960 Mm3 /an, soit 36
% du potentiel total du pays.
Le nord, représenté par les bassins de la Medjerda, du Cap Bon et de Méliane, fournit une
moyenne de 1230 Mm3/an, soit 46 % du potentiel total en eau de surface.
Le centre, comprenant les bassins versants de Nebhana, Marguellil, Zéroud et du Sahel,
présente des ressources annuelles évaluées en moyenne à 320 Mm3/an, soit 12 %.
Le sud, qui représente environ 62 % de la superficie totale du pays, est la région la plus
démunie en eau de surface et ne possède que des ressources très irrégulières, évaluées
à 190 Mm3/an, soit 6 % du potentiel total.
7
www.4gneniecivil.com

Le potentiel total des eaux de surface est évalué à 2700 Mm3, représentant une moyenne
inter-annuelle calculée sur une période d'environ 50 ans. Les ressources mobilisables sont
estimées à 2 170 Mm3, dont 85% proviennent des apports de crues et 15 % des apports de
base.
Sur ce potentiel, 1800 Mm3 sont déjà mobilisés, soit un taux de 83 %

Le tableau suivant donne le bilan global des ressources en eau de surface et


souterraine :

Potentiel global Ressources Mobilisation


Taux de
(millions m3) mobilisables Exploitation
mobilisation
(millionsm3) (millions m3)

Eaux de surface 2700 2170 1800 83%

Nappes
745 745 780 105%
phréatique
Eaux
souterraines
Nappes
1380 1380 1100 80%
profondes
TOTAL 4825 4295 3680 86% 8
www.4gneniecivil.com

Les Eaux des Nappes


Nappes phréatiques:

•Surexploitation
• taux de mobilisation >10%
Volume d’exploitation > volume d’alimentation des nappes

Le volume de réserve est en baisse

Nappes profondes:
Reliquat : 1380-1100= 280 Mm3/an

Actions pour mobiliser la totalité des ressources identifiées

-Création des nouveaux forages


-Remplacement des forages vétustes

9
www.4gneniecivil.com

L’eau mobilisée en Tunisie


se répartit en :

eau de surface (51%)


eaux souterraines(49%).

Différentes stratégies ont été appliquées pour une mobilisation maximale de l’eau :
♦ En 2005 on compte, 26 grands barrages en exploitation, contrôlant un bassin
versant de 37753 km2 et mobilisant 1675 Mm3/an en moyenne avec une
capacité de 2013 Mm3. Durant l’année hydrologique 2003-2004, l’apport total
est évalué à 2450 Mm3, réparti comme suit :
– 2192 Mm3 pour les treize barrages du nord
– 195 Mm3 pour les sept barrages du centre
– 64 Mm3 pour les six barrages du Cap Bon et Ben Arous
♦ Quant aux barrages collinaires, la situation indique que plus de 110 barrages
construits ont permis la mobilisation de près de 110 millions de m3.
♦ Les lacs collinaires réalisés, (situation Août 2005), sont au nombre de 732 dont un
nombre de 497 unités est destiné à l’exploitation et un nombre de 85 unités est
destiné à la recharge. La capacité des lacs collinaires est évaluée à 58 millions
de m3 pour un nombre de 628 unités. 10
www.4gneniecivil.com

Localisation des barrages


en Tunisie

Source de l'information
DGBGTH

11
www.4gneniecivil.com

12
www.4gneniecivil.com

Barrage beni Mtir

13
www.4gneniecivil.com

Barrage nebeur sur oued mellegue

Barrage Kasseb Barrage Sidi salem

14
www.4gneniecivil.com

Chapitre II: Généralités sur les


barrages
1. Définitions
2. Classement des barrages
3. Effets nuisibles des barrages
4. Types de barrage
5. Choix du type de barrage
6. Particularité de la réalisation des barrages
7. Avantages et inconvénients de divers types
de barrage

15
www.4gneniecivil.com

Ouvrages de retenue (Barrages)

16
www.4gneniecivil.com

1- Définition de la notion « Barrage »


• Ouvrage destiné à retenir l’eau contre sa face
amont à un niveau supérieur à celui qui règne sur
la face aval.
• Massif encastré dans le sol du fond et des berges
du cours d’eau.
• Souvent complété par des partie mobiles de
réglages de l’écoulement.
• De forme massive ou élégie (voûte, plaque)
• Fixe ou mobile selon la talle de la bouchure
(éléments mobiles)

17
www.4gneniecivil.com

18
www.4gneniecivil.com

19
www.4gneniecivil.com

20
www.4gneniecivil.com

21
www.4gneniecivil.com

22
www.4gneniecivil.com

2- Classement des barrages


1. selon les utilisations diverses des eaux
– Barrage d’accumulation: servent à stocker l’eau d’un
certain volume, qui sera utiliser ultérieurement au fur et
à mesure des besoins.
– Barrages de canalisation ou d’exhaussement: servent à
relever le niveau du bief amont pour l’alimentation des
cannaux (exp. Barrage Laroussia alimentant la CMCB).
2. Selon les matériaux utilisés pour la construction
– Barrages en Terre
– Barrages en enrochement
– Barrages en Béton
3. selon les forces assurant leur stabilité
– Barrage Poids
– Barrages Voûte
– Barrages à contreforts 23
www.4gneniecivil.com

Classement des barrages En Tunisie


• Les barrages en terre et les barrages poids
sont les plus répandus en Tunisie et dans le
monde (+ de 80% des barrages existants).

• les barrages sont classés selon la capacité de


stockage et le volume et la hauteur de la
digue
– Grands Barrages
– Barrages Collinaires
– Lacs collinaires
24
www.4gneniecivil.com

25
www.4gneniecivil.com

26
www.4gneniecivil.com

3- Effets nuisibles des barrages

27
www.4gneniecivil.com

28
www.4gneniecivil.com

29
www.4gneniecivil.com

30
www.4gneniecivil.com

31
www.4gneniecivil.com

32
www.4gneniecivil.com

4- Types de barrage

33
www.4gneniecivil.com

34
www.4gneniecivil.com

35
www.4gneniecivil.com

36
www.4gneniecivil.com

37
www.4gneniecivil.com

38
www.4gneniecivil.com

39
www.4gneniecivil.com

40
www.4gneniecivil.com

41
www.4gneniecivil.com

42
www.4gneniecivil.com

43
www.4gneniecivil.com

44
www.4gneniecivil.com

45
www.4gneniecivil.com

46
www.4gneniecivil.com

47
www.4gneniecivil.com

48
www.4gneniecivil.com

49
www.4gneniecivil.com

50
www.4gneniecivil.com

51
www.4gneniecivil.com

52
www.4gneniecivil.com

53
www.4gneniecivil.com

54
www.4gneniecivil.com

55
www.4gneniecivil.com

Barrages Mixtes

56
www.4gneniecivil.com

5- Choix du type de barrage

57
www.4gneniecivil.com

58
www.4gneniecivil.com

A- canyon ou gorge

vallée encaissée avec des flancs presque verticaux

Le barrage-voûte s'impose si la
géologie et l'intégration des
ouvrages annexes le permettent. Si
la largeur est presque constante sur
toute la hauteur, un barrage-voûte
cylindrique peut être envisagé. Si les
crues sont importantes, un barrage-
poids permettra d'intégrer
l‘évacuateur de crues.

59
www.4gneniecivil.com

B- vallée étroite en V
Le barrage voûte peut être envisagé si la géologie et l'intégration des ouvrages
annexes le permettent.
Lc

D'autre critères topographiques doivent être vérifiés :


• L’élancement (Lc/H) •5 à 6.
•Les courbes de niveau du rocher d'appui doivent être parallèles l'axe de la
vallée, voire légèrement convergentes,
•La géologie doit être adéquate (résistance, fracturation, pendages).
Le barrage-poids et le barrage en enrochement masque amont sont également
envisageables.
Le barrage en enrochement à noyau central est proscrit, du fait de la pente
importante
60
des flancs (tassements différentiels et risque de fissuration du noyau).
www.4gneniecivil.com

C- vallée étroite en U
Le barrage voûte peut être envisagé si la géologie et l'intégration des ouvrages
annexes le permettent.
D'autre critères topographiques doivent
être vérifiés :
• L’élancement (Lc/H) •4 à 5.
Lc
•Les courbes de niveau du rocher
d'appui doivent être parallèles l'axe de
la vallée, voire légèrement
H convergentes,
•La géologie doit être adéquate
(résistance, fracturation, pendages).
Le barrage-poids et le barrage en
enrochement masque amont sont
également envisageables.
Le barrage en enrochement à noyau
central est à proscrire, pour les mêmes61

raisons que dans le cas précédent.


www.4gneniecivil.com

D- vallée large
Le barrage voûte peut être envisagé si la géologie et l'intégration des ouvrages
annexes le permettent.

L‘élancement du barrage est


très important, éliminant le
Lc
barrage voûte. Tous les
autres types de barrages
H peuvent être envisagés
pour autant que les autres
critères de choix soient
satisfaits.

62
www.4gneniecivil.com

63
www.4gneniecivil.com

64
www.4gneniecivil.com

65
www.4gneniecivil.com

66
www.4gneniecivil.com

67
www.4gneniecivil.com

68
www.4gneniecivil.com

69
www.4gneniecivil.com

70
www.4gneniecivil.com

71
www.4gneniecivil.com

72
www.4gneniecivil.com

a) rocher de bonne qualité


• Module d‘élasticité ER > 8000 MPa ;
• Les galeries de reconnaissance sont creusées presque sans
mesures de soutènement (localement des boulons et du béton
projeté).
>>> tous les types de barrages sont possibles

b) rocher de moyenne qualité


• Module d‘élasticité ER compris entre 4000 et 8000 MPa ;
• Les galeries de reconnaissance sont creusées sans mesures de
soutènement.
>>> tous les types de barrages sauf les barrages voûtes

c) rocher de mauvaise qualité : barrages en remblai


• Module d‘élasticité ER < 4000 MPa ;
• Le creusement des galeries de reconnaissance nécessite des
mesures de soutènement particulières (cintres métalliques, béton
projeté ).

73
www.4gneniecivil.com

74
www.4gneniecivil.com

75
www.4gneniecivil.com

76
www.4gneniecivil.com

77
www.4gneniecivil.com

78
www.4gneniecivil.com

79
www.4gneniecivil.com

80
www.4gneniecivil.com

6- Particularité de la réalisation des


barrages

81
www.4gneniecivil.com

82
www.4gneniecivil.com

83
www.4gneniecivil.com

84
www.4gneniecivil.com

85
www.4gneniecivil.com

86
www.4gneniecivil.com

87
www.4gneniecivil.com

88
www.4gneniecivil.com

89
www.4gneniecivil.com

7- Avantages et inconvénients de
divers types de barrage

90
www.4gneniecivil.com

91
www.4gneniecivil.com

92
www.4gneniecivil.com

93
www.4gneniecivil.com

94
www.4gneniecivil.com

95
www.4gneniecivil.com

96