Vous êtes sur la page 1sur 3

UNIVERSITÉ CADI AYYAD

Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales

Marrakech

Master : Economie appliquée en environnement et changement climatique

Thème de recherche :

Les énergies renouvelables au Maroc


Bilan 2020

Réalisé par :

SAGHIR-BA-MOHAMED Abdellah

Année universitaire 2019/2020


Les sources d’énergies maintenant est devenue plus large et beaucoup diversifiés, en effet,
tous les activités quel que soit leurs nature et leurs finalité nécessite l’utilisation d’une ou
plusieurs énergies pour s’assurer le bon fonctionnement de ces activités, tels que la production
et l’industrie. On peut distinguer entre plusieurs types d’énergies qui sont traditionnellement
utilisée comme le charbon et le gasoil, généralement, ces sources d’énergies restent limitées et
ont des effets négatifs sur l’environnement. Pour cela en trouve des alternatives d’énergies
qu’existe et qui sont plus avantageuses que les énergies traditionnelles. Dans ce cadre, le
Maroc s’adopte une stratégie qui donne plus d’importance aux sources d’énergies
renouvelable pour sauver plus l’environnement et aussi pour profiter des sources naturelles
comme l’énergie solaire.

Avec tous les changements climatiques qu’existent maintenant, le recours à l’utilisation des
énergies renouvelables est très important car il constituer un outil pour la protection de
l’environnement et l’économie dans l’usage de l’énergie et des ressources naturelles. Les
diverses formes d’exploitation des énergies renouvelables comme l’énergie solaire trouve leur
source dans le milieu naturel. Si on prenant l’énergie solaire au Maroc, cette source offre plus
de 3000h d’ensoleillement /an et une moyenne énergétique de 2000Kwh/m2/an.

L’importance qui porte les sources d’énergies renouvelables amené le Maroc à s’intéresser
plus à ces types d’énergie pour cela ces dernières années le Maroc fait plus de projets et
d’investissement dans ce champ. Dans ce sens, le Maroc essaye de revoir à la hausse les
objectifs du pays fixés initialement à 52% du mix électrique national à l’horizon 2030. Selon
les premières estimations, les investissements dans les énergies renouvelables devront
dépasser les 30 milliards de dollars durant cette période. Déjà à fin 2018, la part des énergies
renouvelables s’élevait à environ 35% dans le mix électrique avec une capacité installé de
3700 mégawatts (MW) sur un objectif de 42% fixé à horizon 2020.

Le type d’énergie qui prend plus d’importance par le Maroc est le soleil, avec la mise en
service des centrales 2,3 et 4 du complexe Noor Ouarzazate. La Maroc a marqué l’histoire en
2018 en mettant en service l’ensemble de ces complexes, c’est le plus grand site de
production solaire multi technologique opérationnel au monde. Tout le complexe Noor
Ouarzazate produit suffisamment d’électricité pour plus d’un million de foyers en réduisant
la dépendance énergétique du pays d’environ 2.5 millions de tonnes de pétrole et ses
émissions de Carbonne de 760000 tonnes par an. Outre Noor Ouarzazate, le solaire est
marqué par l’entrée en exploitation commerciale de Noor Laâyoune (85 MW) et de Noor
Boujdour (20MW). Ce type de projet est sera mise en place prochainement sur plusieurs villes
marocaines comme Noor Midelt, Noor Tafilalet, Noor Atlas… Cette révolution est
essentiellement attribuée aux projets réalisés dans le cadre de la loi 13-09 relative aux
énergies renouvelables, qui a permis l’ouverture au secteur privé du marché de la production
et de la commercialisation d’électricité produite à partir de l’énergie renouvelable. Dans
l’hydraulique, la capacité installée demeure la plus importante pour les sources renouvelables
soit 1770 MW actuellement. Tous ces projets et ces orientations favorisent le développement
des énergies durables. Le but étant d’utiliser le plus possible ces types d’énergies et d’éviter
les sources qu’affecte l’environnement et aussi de généraliser l’accès à des prix optimisés tout
en atténuant les émissions de gaz, un autre raison est l’augmentation d’utilisation d’électricité.

Les ambitions du Maroc portent également sur la réalisation par l’Office national de
l’électricité et de l’eau potable du programme de l’énergie photovoltaique avec une capacité
de 2000 Mw à l’horizon 2020, ainsi que sur d’importants investissements, de l’ordre de 21
milliards de dhs, pour le renforcement du réseau électrique en 2015.

Le Royaume veille à ce que cette stratégie soit basée sur une utilisation efficace et rationnelle
de l’énergie, une préservation de l’environnement et la lutte contre les changements
climatiques. Cette stratégie n’a pas tardé à porter ses fruits en ce sens que le Maroc a occupé
la 7ème place à l’échelle mondiale dans l’indice de performance du changement climatique en
2016, en étant le premier pays non européen à figurer dans le top 20 de ce classement.

A partir de tous ce qu’on a présentés, on constate bien que l’utilisation des différents types
d’énergies renouvelables a connu une forte importance puisqu’on vivre maintenant beaucoup
de problèmes qui résulte de l’utilisation des sources traditionnelles comme le gaz et le
charbon, pour cela le Maroc s’adopte une stratégie qui donne plus d’importance aux projets
des énergies renouvelables pour s’offrir des services en utilisant ces sources naturelles et aussi
pour bien sauver l’environnement.